Martouf le synthéticien
 
 

bagnole et boulot, le paradoxe.jpgEn cette période de salon de l'auto à Genève, le sujet de l'automobile, de la voiture, de la bagnole est sur toutes les lèvres.

Comme j'entends tout et n'importe quoi. Je me suis décidé à aussi donner mon avis sur la mobilité.

Je me suis déjà exprimé longuement sur la trottinette, ou sur le vélo comme moyen de transport idéal.

Ainsi que sur la place de la voiture dans notre société, dont notamment son énorme influence sur l'urbanisme.

Parlons aujourd'hui de mon impression sur les tendances qui se profilent dans le domaine de la mobilité.

L'abonnement mobilité

Plus j'y réfléchi, plus je pense que l'avenir de la mobilité passe certainement par des "abonnements mobilité".

Un pack qui comprend la possibilité d'utiliser les transports publics, et/ou différentes sortes de véhicules, du vélo au véhicule utilitaire en passant par la petite voiture électrique et la grosse voiture familiale.

Ainsi, en tout temps il est possible d'utiliser le véhicule qui correspond à ses besoins.

C'est déjà ce que propose la coopérative d'autopartage Mobility.

Pourquoi avoir toute l'année un véhicule qui n'est adapté que 2 semaines par année ?

Dans le modèle actuel, les gens achètent une grosse voiture familiale qui a une autonomie de 1000km juste pour être certain d'avoir le véhicule qu'il faut pour les 2 semaines annuelles de vacances à l'étranger en famille.

Alors que finalement la petite voiture électrique 2 places avec une autonomie de 200 km correspond aux besoins quotidiens des 5km à faire pour aller au travail ou au centre commercial du coin !

Selon les statistiques de l'OFS, 12 % des automobilistes circulent moins d'1 km, 34 % ne dépassent pas les 3 km et 50 % pas les 5 km !

Le pack de mobilité, une chance pour les véhicules électriques

voiture électrique.jpg

C'est certainement par des packs mobilité que l'on va voir les voitures électriques arriver dans le parc automobile courant.

Ainsi, on minimise les 2 principaux inconvénients qui relèguent, depuis 20 ans, la voiture électrique au rang de modèle d'essai pour passionnés:

- c'est à dire, le prix et l'autonomie en km.

C'est bien ces faiblesses que montrait l'émission A bon entendeur sur la TSR le 1 mars dernier.

Des initiatives allant dans le sens d'un pack de mobilité commence à voir le jour.

C'est exactement dans cette idée de pack de mobilité que Migros c'est lancé fin 2010 avec son offre M-Way.

 

Ne plus échanger des biens matériels, mais des droits d'usage

L'idée d'avenir n'est plus d'échanger des biens matériels, mais des droits d'usage. C'est ce que disait Anne-Catherine Menétray-Savary dans un article à propos de la décroissance, dans le journal Le Temps, le 22 février 2011.

Cette idée n'est pas réservée au seul domaine des transports. C'est une tendance de fond qui commence à émerger dans tous les domaines de l'économie.

Ceci s'explique par un retour (via l'habitude des nouveaux outils de collaboration sur internet) des valeurs de partage, de collaboration de coopération, de biens communs. Ces valeurs se présentent comme des alternatives à l'individualisme prôné par le capitalisme.

Cela correspond tout à fait au slogan des objecteurs de croissance: Moins de biens plus de liens.

Actuellement, on voit dans tous les domaines de l'économie se créer des nouveaux services favorisant la  consommation collaborative. Grâce à internet, les gens partagent des canapés pour une nuit, des repas, des objets, des véhicules, des places dans des véhicules, etc...

Pour ne pas trop dévier du domaine des transports je vais revenir pus tard sur le concept de consommation collaborative, mais pour ceux qui veulent déjà approfondir le sujet, je propos de suivre le site web consocollaborative.com qui tente de référencer toutes les actions qui existent déjà dans ce sens.

L'avenir est à la collaboration et au partage !

blog comments powered by Disqus
 
 
 
 
 
login
Identification

loading loading