Histoire du chocolat

Page de notes pour comprendre l’histoire du chocolat…

début de graph dot..

digraph chocolatiers
{
« François-Louis Cailler (1796-1852 de vevey) Fondateur de la chocolaterie Cailler » -> « Louise Albertine Perret (de Boudry) » [label= »mariés »];
« François-Louis Cailler (1796-1852 de vevey) Fondateur de la chocolaterie Cailler » -> « Fanny Louise Peter-Cailler » [label= »père fille »];
« François-Louis Cailler (1796-1852 de vevey) Fondateur de la chocolaterie Cailler » -> « Auguste Cailler » [label= »père fils »];
« François-Louis Cailler (1796-1852 de vevey) Fondateur de la chocolaterie Cailler » -> « François AlexandreCailler » [label= »père fils »];
« Daniel Peter (1836-1919 de Vevey) Inventeur du chocolat au lait » -> « Fanny Louise Peter-Cailler » [label= »mariés »];
« Henri Nestlé (1839-1814) Inventeur du lair en poudre » -> « Daniel Peter (1836-1919 de Vevey) Inventeur du chocolat au lait » [label= »voisin »];
« Charles-Amédée Kohler (1790-1874) Inventeur du chocolat aux noisettes » -> « Daniel Peter (1836-1919 de Vevey) Inventeur du chocolat au lait » [label= »fusionnent en 1904″];

}

 

http://www.chocosuisse.ch/web/chocosuisse/fr/chocolate/history.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Suchard

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Am%C3%A9d%C3%A9e_Kohler

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Louis_Cailler

http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Peter

 

Etapes de la fabrication

  • récolter les fruits du cacaoyer (2 fois par an) Chaque cabosse contient 20-30 fève de cacao.
  • on sort les fèves des cabosses et on les entasses pour les faire fermenter. Ceci afin d’empêcher la germination. C’est plus pratique pour faire un voyage à l’autre bout du monde en bateau !
  • Après un tri et nettoyage on torréfie les fèves.
  • on concasse et moud les fèves. On obtient de la pâte de cacao.
  • Si on mélange la pâte de cacao avec du beurre de cacao et du sucre, on obtient du chocolat noir.
  • Si on y ajoute du lait condensé ou du lait en poudre, on obtien du chocolat au lait.
  • On malaxe et on conche la pâte pour qu’elle soit onctueuse. Ainsi on peut la mouler.
  • On peut mouler des plaques.. des lapins.. etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :