Ce que je n’aime pas dans typo3

Ce que je n’aime pas dans typo3…

(ou en tout cas dans l’installation que j’ai de typo3)

Ce que je trouve pas trop mal dans typo3.

Pour ne pas être négatif, je vais aussi parler de ce que je trouve intéressant dans typo3.

  • le système de tca qui permet de rapidement fournir une interface graphique d’admin à une structure de base de donnée. (dommage que parfois ce ne soit pas assez joli et qu’on finisse par tout réinventer juste pour faire joli)
  • le mode page qui permet de choisir et d’arranger dans une page les blocs de contenu.
  • le système de gestion des permissions permet d’être précis. Il est possible de donner accès uniquement à certaines parties d’arborescence pour des utilisateurs différents.

23 thoughts on “Ce que je n’aime pas dans typo3

  1. Répondre
    Friteuseb - 19 décembre 2010

    Dommage que vous critiquiez TYPO3 sans vraiment connaitre, vous vous privez du meilleur CMS d’entreprise.
    La plupart de vos critiques ne sont de plus pas ou plus fondées.
    TYPO3 n’utilise plus de frames, YAML n’est absolument pas utilisé pour faire du templating avec TYPO3, il y a cette une extension qui permet de l’utiliser mais c’est tout! Je ne vais pas tout reprendre mais ce qui ressort c’est que vous devriez persévérer et surtout retenter l’expérience après avoir suivit une formation, ou vous en tenir a des sites plus simples, et utiliser wordpress.

  2. Répondre
    Martouf - 20 décembre 2010

    Merci de votre commentaire, mais il ne me fait quand même pas changer d’avis 😛

    Cela fait maintenant bientôt 3 ans que Typo3 fait parti de mon quasi quotidien. Il me semble tout de même connaitre suffisamment la bête pour pouvoir en faire une critique.
    Comme je l’ai précisé dans le sous-titre de la page, tout n’est pas dirigé contre typo3, mais aussi contre des choix qui ont été fait dans les extensions que mes collègues et moi avons dans notre installation  »standard » de typo3.

    C’est d’ailleurs dans ce cadre que j’émets des doutes quand à l’utilisation de YAML. Choix que nous avions fait il y a quelques années et que je trouve tout à fait discutable.

    En ce qui concerne, les, frames, votre commentaire joue un peu sur les mots, ou alors je me suis mal exprimé. Il est vrai que techniquement typo3 n’utilise plus de frame. Dans la v 4.3.3 que j’utilise la plus couramment, le backend utilise des iframe. Dans la v 4.5 que je commence à utiliser, c’est tout un système ajax et iframe qui simule le principe de frame. Donc oui, il n’y a plus de frame.

    Mais ce que je voulais exprimer, c’est que malgré la disparition technique des frames, le principe des frames demeure. Dans mon backend j’ai toujours la même url http://www.monsite.org/typo3/backend.php qui s’affiche. C’est ce principe que je trouve tout à fait regrettable d’utiliser.
    De plus, ça ne semble pas s’améliorer pour l’avenir. Dans phoenix, le principe des iframes est repris, même si il semble être légèrement amélioré, au lieu d’avoir toujours la même url, le backend a 4-5 url différentes suivant le mode. Mais on est toujours dans un principe où chaque page n’a pas sa propre url. Ce que je n’apprécie pas dans des applications web. L’url est la base du web. Il faut conserver ce principe.

    WordPress et drupal n’ont pas fait ce choix de frame, et je les en remercie. C’est beaucoup plus ergonomique !

    Question formation, j’ai eu l’occasion de suivre l’université d’été typo3 à Annecy en 2008. J’y ai appris plein de choses. C’était intéressant. Mais c’est également là que j’ai compris que la philosophie prônée par quelques gourous typo3 n’est pas tout à fait celle qui me convient.
    C’est là par exemple, que Paul Blondiaux nous expliquait comment faire pour afficher une simple liste de données provenant de la BD sans avoir à utiliser de php. Personnellement, j’ai trouvé que la méthode proposée par typo3 est plus compliqué qu’une simple boucle en php. Je ne vois pas l’intérêt de vouloir à tout prix éviter d’utiliser un langage de programmation comme php. Il me semble que souvent avec typo3 on réinvente un système compliqué (avec plein de typoscript) pour éviter de faire du php. Ce principe du « on veut pas de php » en devient un peu dogmatique avec certaines personnes. Mais je suis peut être mal tombé ?

    Pour terminer, je crois que je vais suivre votre dernier conseil: utiliser wordpress ! 😛
    Wordpress connait certaines limitations, mais de moins en moins. La seule que je trouve valable dans une comparaison avec typo3, c’est la granularité des droits d’accès sur une page. Mais tout dépend de ses besoins.

    D’une manière générale. Je préfère l’approche de wordpress. Ne proposer que les fonctions que tout le monde utilise, puis fournir des mécanismes dans son api pour permettre à ceux qui le veulent d’étendre les fonctions. Par ce principe, WordPress me semble beaucoup moins ressembler à une usine à gaz que typo3 !

    Hormis le slogan marketing « typo3 est le meilleur CMS d’entreprise », qui reste une affirmation très subjective, est-ce que vous pouvez me donner quelques raisons qui démarquent vraiment typo3 d’autres CMS pour en faire le meilleur ?

  3. Répondre
    Friteuseb - 17 février 2011

    Pour moi il n’est meme pas intéressant de comparer wordpress et TYPO3, on est en train de comparer un vélo avec un avion. Ce n’est pas les mêmes usages, pas fait pour les mêmes projets, avec les avantages et inconvénients des deux systèmes.
    C’est sûr que pour faire un site vitrine, wordpress sera plus facile à mettre en place. Si c’est pour un blog pareil, je prends du wordpress sans hésiter. Mais pour une communauté d’agglomération, avec plusieurs centaines de contributeurs, des procédure de validation strictes, un hébergement sécurisé dans un environnement complexe, je prends du TYPO3.

    Au passage, quand même, quelques points forts de TYPO3:

    – La puissance du backoffice quand il est bien configuré – il faudrait que vous voyiez ce que nous faisons avec templavoila framework dans nos derniers projets, c’est très très loin de ce qui se fait habituelement avec TYPO3.

    – La finesse de configuration via l’install tool, qui permet de s’adapter à des hébergements professionnel dans le cadre de grand comptes avec notement du load balancing.

    – La finesse de la gestion des comptes, qui justifie la séparation BE / FE

    – Les migrations de TYPO3 ne necessite pas de développement.

    – La génération d’image dynamique avec GIFBUILDER

    – La gestion fine des menus ( nous avons fait des menus pour des grands comptes qu’il est totalement impossible de faire avec wordpress sans les coder en « dur »

    – C’est un framework de développement, avec tous les avantages que cela comporte au niveau de la qualité du code, et ce point va encore en s’améliorant avec extbase et fluid.

    – La sécurité

    Au plaisir de vous voir lors de la prochaine UNI ( on a déja du se croiser du coup, mais avec tout ces pseudos pas évident de se reconnaitre )

  4. Répondre
    khalid - 17 mars 2011

    je suis tout a fait d’accord avec friteuseb,
    si tu cherches bien , dans google , tu vas trouver que les sites de gros contenu , sont pas fait avec wordpress ou joomla, mais peu etre typo3.

    il faut pas faire la comparaison avec un velo et un avion.
    ca fait 4 ans mntnt , que je suis web developper , j’utilise les cms les plus connus, mais je peut vous dire ,que le meilleur est typo3

  5. Répondre
    TheFijiman - 8 avril 2011

    Typo3 est certes puissant et très complet il en reste pas moins que celui-ci est, comme dit plus haut, une vrai usine à gaz.

    Déjà au niveau des performance, demande 128Mo de mémoire pour PHP, un serveur dédié est hautement recommandé. Sinon celui-ci devient lamentablement lent et peu réactif.

    Au niveau de l’utilisation côté administrateur, pourquoi, mais grand dieu, pourquoi utiliser du TypoScript ?!? C’est un language qui ne ressemble a rien, qui est pas du tout intuitif et qui est très lourd par rapport à ce pourquoi il est conçu, configurer typo3…
    N’aurait-il pas été plus judicieux d’utiliser les technologies existante plutôt que vouloir inventer l’eau chaude et le fil à couper le beurre ?
    Ok on dira que c’est effectivement un « framework de développement » mais alors présentez-le comme tel et non pas comme un CMS….

    Pour ce qui est de la communauté… hum hum… no comment, on répond pas au message ou de manière tellement peu concise qu’il vaudrait mieux ne pas répondre. Ou alors on nous redirige vers la doc (la je trouve ça normal) sans autre forme d’information ou de conseil… mais elle date de plusieurs année et n’as jamais été mise à jour (par exemple Modern Template Building qui date de 2003…).

    Les extensions ne sont pas tenues à jour et dans de nombreux cas je me suis retrouvé avec des incompatibilités entre les nouvelles version de Typo3 et les extensions, ce qui m’as obligé, dans certains cas, à re-écrire entièrement celle-ci afin de corriger les bugs.

    L’éditeur de texte de base est une m….. sans nom. Il génère du code non valide (<link> pour faire un lien ?!?) et n’est vraiment pas pratique à utiliser. Heureusement l’éditeur tiny MCE est disponible et permet de parer au manquement de l’éditeur de base.
    La partie administrateur pour des utilisateurs « lambda » est horrible. Quand vous avez des dizaines d’utilisateurs qui doivent pouvoir mettre à jour par eux-même les pages de leur service, il est obligatoire de leur faire une formation POUSSÉE afin qu’ils puissent utiliser l’outil de manière correcte et qu’ils comprennent, ne serais-ce qu’un petit peu ce qu’ils font. Et ça peut-être étonnant pour certains mais encore beaucoup de gens ne sont pas à l’aise avec l’informatique, et leur faire utiliser un tel système reste un vrai défi de tous les jours.

    Bon maintenant que j’ai fais ma mauvais langue, je dirais que typo3 à aussi de grandes qualités :

    La gestion des utilisateurs et des droits est géniale et très complète. Aucun CMS ne propose autant d’options et de possibilités à ce niveau.

    Le templating (TypoScript non compris) est fantastique avec l’extension TemplaVoilà, claire, simple à utiliser et puissant.

    La souplesse offerte par typo3 est à mon avis l’un des points forts de typo3. En comparaison avec d’autre CMS il est celui qui propose le plus grand nombre de possibilités (d’où sa complexité je suppose).

    En résumé, avant d’utiliser Typo3, je conseillerais de bien se poser la question de l’utilité d’utiliser celui-ci.
    Quel est le volume de mon site, va t-il beaucoup grandir ?
    Ai-je beaucoup d’utilisateurs ? Des droits à gérer ?
    Y a t’il des besoins/contraintes techniques particuliers ?

    A mon avis typo3 s’impose lorsque qu’il y a un gros site avec beaucoup d’utilisateurs devant avoir des accès spécifiques à certaines page et demandant l’intégration de certains outils particuliers.
    Dans tout autre cas (site perso, site vitrine, etc…) à éviter, sous peine de perdre beaucoup de temps pour peu de résultat. Par expérience, pour un petit site, j’ai nettement plus vite fait de faire un site en PHP/MySQL que de mettre en place un Typo3.

    Pour ce qui est de l’expérience, je gère 5 sites sous typo3 ayant au total plus de 300 utilisateurs. Je travail en tant que webmaster depuis 8 ans, j’ai utilisé typo3 il y a 6 ans pour la première fois dans le cadre de modification du site du canton de Vaud (en Suisse). Depuis je ne l’utilise que dans certains cas notamment pour les sites communaux et cantonaux.

  6. Répondre
    Dfgfd - 10 mai 2011

    Les sites des collectivités peuvent utiliser joomla et tous les autres CMS. Typo 3 est nul et dépassé, c’est pour les vieux

  7. Répondre
    Alexis Boyer - 18 mai 2011

    « Pour moi il n’est meme pas intéressant de comparer wordpress et TYPO3, on est en train de comparer un vélo avec un avion »

    Voilà la seule phase à retenir, Typo3 est un avion et comme tout les avions c’est complexe, et lourd. Mais ça va très vite et très loin.

  8. Répondre
    Martouf - 18 mai 2011

    Prendre un avion pour faire 10km c’est extrêmement pas pratique…
    … tandis qu’un vélo c’est tout de suite là, simple, souple, pratique, pas dur à comprendre…. et il se trouve que la majorité des gens font des trajets des quelques kilomètres chaque jour…. et pas des milliers…
    Il y a aussi des gens qui vont très loin à vélo…. certains font même le tour du monde !

  9. Répondre
    TahitiClic - 25 octobre 2011

    Sur la gestion des droits, avez-vous vu ce que Drupal peut faire?
    Nous avons testé Typo3 et Drupal, aujourd’hui notre agence travaille sous Drupal qui est la rolls alliant à la fois souplesse, puissance et communauté. D’ailleurs, la majorité des sites importants sous CMS est aujourd’hui réalisée avec Drupal, pas sous Typo3, c’est un signe fort aussi ça…

  10. Répondre
    Ratours - 5 janvier 2012

    beau post… qui devrait s’intituler :
    « ce que j’aimerais savoir faire correctement dans TYPO3. »

  11. Répondre
    webnet - 8 octobre 2013

    C’est juste complètement faux… lol
    Des preuves ?!

  12. Répondre
    webnet - 8 octobre 2013

    Vous êtes l’exmple parfait des bricoleux qui pensent savoir, à l’inverse des pros qui savent…

  13. Répondre
    Martouf - 9 octobre 2013

    Très très difficile d’observer la popularité d’un CMS…

    Une des manières que je vois c’est google trends… Sur ce graphe des recherches j’observe que depuis 2007 typo3 est de moins en moins populaire et depuis 2011 Drupal aussi est de moins en moins populaire, mais en effet, avec un volume de recherche plus important. Donc on peut supposer ainsi (mais à prendre avec des pincettes) que Drupal est plus populaire que typo3. Après, est ce que la popularité est gagne de qualité ?? rien n’est moins sûr !

    J’observe aussi une grande disparité géographique. Dans les régions germanophones (Allemagne, Autriche et Suisse) Typo3 est très populaire !

    http://www.google.com/trend

    Si j’ajoute le terme « WordPress » pour comparer, je vois que le volume de recherche est 5 fois plus important que Typo3 et Drupal réuni !!
    http://www.google.com/trend

    Le terme wordpress n’est pas en décroissance, mais j’observe qu’il commence à fléchir…. à mon avis c’est du à l’emprise de facebook sur le web…. Pour avoir une présence sur le web, une simple page facebook suffit… cela convient à de nombreuses associations et groupement qui ainsi n’ont plus besoin de faire le choix d’un CMS….

  14. Répondre
    Internaute - 14 novembre 2013

    Je suis d’accord avec friteuseb, la plupart des critiques ne sont pas fondées.
    Par ailleurs, ça devient pénible ces comparaisons de CMS, on ne compare pas des CMS dans le vide mais par rapport aux besoins d’un projet.
    La qualité d’un CMS ne peut pas se juger à la taille de la communauté ni à sa popularité; wordpress à une grande communauté parcequ’il est facile et rapide à mettre en place, est-ce que cela en fait pour autant un outil puissant ? Il ne faut pas tout mélanger.
    Chaque CMS a ses qualités et ses défauts et c’est très facile de critiquer n’importe quel CMS en allant jeter un coup d’oeil dans le code source, on pourra toujours trouver à redire.

  15. Répondre
    idris - 6 décembre 2013

    Entièrement d’accord avec L’auteur Typo3 même pour les grosses entreprises est prise de tête non ergonomique, buguant, et au final c’est un avion qui crash tout le temps! IL y a d’autres CMS de nos jours qui peuvent supporter des milliers des pages et une gestion fine des droits etc.. de toute façon il tend a disparaitre et c’est tant mieux!

  16. Répondre
    touriste - 12 décembre 2013

    Parceque drupal n’est pas prise de tête ? WordPress est ergonomique mais il faut installer des plugins pour avoir plus de fonctionnalités, ce qui n’est pas génial. Typo3 qui bug, j’aimerais des exemples concrets. Des CMS avec autant de fonctionnalités natives que Typo3, j’aimerais des exemples aussi.
    S’il y a un outil aussi puissant que Typo3 est aussi ergonomique que wordpress, qu’on me dise lequel et je le prends tout de suite.

  17. Répondre
    momo-fr - 13 janvier 2014

    Marrant de trouver cette discussion, Typo3 est à la rue, sa part de marché pique du nez. Trop lourd, trop complexe, et l’argument du CMS pour les gros sites n’est qu’un argument de spécialiste Typo3 qui défend son beak-steak comme un pauvre admin Microsoft. Dans bien des cas les sites montés sous Typo3 peuvent très être déployés sous un CMS bien moins complexe, plus versatile, plus pérenne et moins coûteux à mettre en place. Typo3 c’est la formule des WebAgency qui veulent en mettre plein la vue et surtout facturer au prix fort… bref Typo3 c’est l’avenir du passé du web.

  18. Répondre
    momo-fr - 13 janvier 2014

    A oui quand même, voilà une réponse argumentée. Typo3 c’est une enclume pour enfoncé un clou… reste que certains ne savent pas que le marteau existe, vous en êtes l’exemple parfait.

  19. Répondre
    momo-fr - 13 janvier 2014

    Et quand sa se crache ça fait des dégâts bien plus importants… WordPress un vélo ? Ça fait pas sérieux comme remarque.

    Typo3 va très vite ? Dernièrement j’ai vu des précos sur un appel d’offre sur Paris (j’agissais en tant que consultant externe) : 10 jours pour déployer 6 sites sous Typo3… 2 heures avec WordPress… je parle bien du déploiement des CMS (multisite ou non), pas de la construction de l’infrastructure contenu.

    Les 2 précos Typo3 sont restées hors du coup, c’est WordPress qui à remporté le gros lot. De nombreuses extensions permettent de décupler WP, gérer le contenu en taxonomie presque comme Drupal, gérer les droits d’usage de manière complexe sur des milliers d’utilisateurs, c’est la plate-forme la plus fournie, la plus actuelle et la plus réactive du moment.

    Il reste un domaine ou WP est en retrait : le e-commerce, et ce qui est en train de ce développer va combler ses lacunes.

  20. Répondre
    Martouf - 14 janvier 2014

    Effectivement, pas plus tard qu’hier on a évalué avec mes collègues le temps que prendrait la transformation d’un site typo3 avec vieux design en nouveau design responsive… et il s’est avéré qu’on sera plus rapide à refaire tout le site en wordpress !!

    A propos de e-commerce. Je viens de terminer un site de vente d’accessoire de vélos couchés (sera en ligne à la fin du mois.. sur http://velocouche.ch) J’ai utilisé woocommerce comme plugin de e-commerce sur wordpress et je suis très satisfait. J’ai réussi à faire simplement tout ce dont j’avais besoin. Affichage des produits avec des produits qui ont des variation de taille, panier d’achat avec compte utilisateur, gestion des stocks, calcul des frais de ports en fonction du poids des articles et du pays de destination, envois de mails à chaque étape, payement par paypal, par virement bancaire, livraison gratuite au delà d’un certain montant.
    .. et il existe de nombreux thèmes sympas qui fonctionnent avec woocommerce. Et même des thèmes en partie responsive. Ce qui est pratique pour mon client qui gère son stock et son site depuis un ipad. Là je suis vraiment content. Donc je crois que wordpress est prêt pour le e-commerce. En tout cas pour cette taille là !

  21. Répondre
    Ji - 12 mars 2014

    Bonjour, je suis très content d’être tombé sur cet article, je commençais à me demander si les chantres de Typo3 n’avaient pas tout simplement raison et que mon irritation face à ce CMS provenait uniquement de mon incompétence…Heureusement que le Net est dynamique, et que la nouvelle génération de programmeurs éliminera d’elle-même ce monstre de réinvention constante de la roue carrée…il ira rejoindre le cimetière des projets qui ont fait leur temps et pourri des dizaines de milliers de projets dans le monde. RIP !

  22. Répondre
    Martouf - 15 mars 2014

    Bonjour, en effet, il y a de nombreuses personnes qui sont également d’avis que Typo3 n’est pas leur outils préféré.
    Mais il faut de tout pour faire un monde.
    Personnellement, j’ai abandonné typo3, j’utilise wordpress. Il y a une communauté gigantesque, efficace, une grande diversité.
    Il y a une ligne clair de la direction dans laquelle va le projet. Contrairement à typo3 qui navigue à vue de là où il y a des gens qui mettent des forces… il y a 3 branches différentes en parallèle… les migration d’une branche à l’autre (NEOS, typo3 cms.. avec les branches 4 et 6..) sont compliquées ou pas possible…

    J’ai un collègue qui s’investi beaucoup dans cette communauté, ça lui convient. Mais c’est vrai que moi je ne m’y retrouve pas. Voilà…
    à dire que Typo3 a pourri des dizaines de milliers de projets.. c’est peut être un peu gros… C’était une étape intéressante et probablement nécessaire. Maintenant je n’y vois plus d’intérêt, c’est vrai que pour moi.. typo3 n’est pas loin du cimetière.. mais on verra… il y a certainement des marchés de niche. Dans le monde germanophone surtout.
    Amusez vous bien !

  23. Répondre
    Delph69 - 26 janvier 2015

    Idem…
    J’ai fait des sites pendant 5 ans avec Typo3, avec des galères, des temps de mise en place très longue, par rapport à d’autres CMS plus simples.
    Le fait que Typo3 soit puissant n’enlève pas le fait qu’il y a des choses que je ne supporte plus, par exemple le typoscript (pourquoi faire ??), extensions vieillissantes, configuration, usine à gaz, etc…
    Je me suis bien battu, fait beaucou de sites, (certains très sérieux), mais je ne m’éclatais plus… (ou pas).
    Quand il faut se prendre la tête pour développer un pauvre plugin, où galérer une
    journée à faire fonctionner un pauvre plugin de news, faut commencer à se poser
    des questions…
    Aujourd’hui, pour la plupart des sites je bosse avec WordPress (et Thelia pour l’ecommerce) qui couvre beaucoup de problématiques, efficace, simple, évolutif….
    Quand j’ai débuté dans le web, je cherchais un outil « puissant » sans « limite » pour tout faire, une grosse erreur à mon sens….
    Aujourd’hui, avec l’expérience, je préfère des outils simples avec peu de fonctionnalités, mais simple à faire évoluer en développant des des bonnes conditions.
    Enfin si j’ai vraiment besoin d’un framework, Symfony2, est à mon sens la bonne solution.
    Après, chacun son avis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :