Erreur sur la une du quotidien gratuit 20 minutes

Ce matin, le quotidien gratuit 20 minutes a réussi à ruser pour arriver jusqu’à moi….

Comme je ne le lis jamais, mais que je me permet parfois de le critiquer… j’ai fait l’effort de parcourir un peu ce « journal » pour voir si la qualité s’était améliorée….

Conclusion: ce n’est pas le cas. Ce « journal » est toujours aussi affligeant !

Coquille sur deux lignes

Je vais m’expliquer sur les raisons qui font que je déteste ce « journal », mais tout d’abord voici une petite coquille rigolote qui montre tout de suite l’attention que les journalistes du 20 minutes portent à leur journal…

Voici une photo de l’édition du 31 décembre 2007…

coquille 20 minutes édition 31 décembre 2007.jpg

Si l’on observe un peu plus en détail du côté des deux jolies filles, que peut ont remarquer ?

coquille 20 minutes titre sur deux lignes.jpgIl est écrit:

Titre sur
deux lignes

Mais quel étrange titre !!

Ceci ressemble bien au texte par défaut de la maquette de la une !

Personne n’a pensé à remplacer le titre par défaut par un vrai titre ! Ce qui me fait dire que les journalistes du 20 minutes ne relisent même pas la une de leur « journal » !

Un nouveau support publicitaire

Cette coquille ne m’étonne pas. Quand à moi je ne considère pas le 20 minutes comme un journal, mais plutôt comme un nouveau support publicitaire !tv.png

En effet, un jour un pro du marketing a été obligé de prendre les transports publics au lieu de sa grosse voiture. Il a découvert une foule de personnes semblant ne rien faire en attendant que leur bus, train, tram arrive. Puis, hormis regarer le paysage, pendant le voyage, de nombreuses personnes semblent ne rien faire .

En observant ces comportements, notre ami pro du marketing et vendeur de temps de cerveau patenté s’est dit qu’il y avait là un bon créneau à exploiter pour vendre du temps de cerveau disponible !

Après une petite étude, il a été montré qu’en moyenne les pendulaires « s’ennuyent » pendant environ 20 minutes dans les transports publics.

Parfait ! Voilà 20 minutes de temps de cerveau disponible à vendre sous forme de publicité ! Le concept du quotidien gratuit est né !  (20 minutes est né en décembre 1999 à Zürich avant d’essaimer dans le vaste monde.)

Le concept de vente de temps de cerveau humain disponible est tiré d’une citation de Patrick Le Lay, l’ex-PDG de la chaine de TV TF1 qui expliquait son métier: vendre du temps de cerveau disponible. Divertir pour mieux faire passer le message publicitaire !

Responsable d’une culture de l’insécurité

Si l’on comprend bien le concept du quotidien gratuit comme nouveau support publicitaire, on comprend aisément que le contenu informationnel n’as que peut d’importance dans un tel journal.

Si l’on compare la presse quotidienne gratuite avec d’autres quotidiens, on remarque d’ailleurs que la quantité de publicité est nettement différentes. On trouve par exemple, ~20% de publicité dans le contenu du quotidiens Le Temps, et ~ 45% de publicité dans le contenu du 20 minutes.

L’effet colatéral de ce support publicitaire est de ne véhiculer que de l’information de remplissage et de l’information accrocheuse. Les sujets de prédilections de la presse quotidiennes gratuites, sont le sexe, les faits divers, les people et le programme TV.

En lisant le 20 minutes et tous les faits divers morbides que l’on y trouve, j’ai toujours l’impression que le monde est fou. Il y a un telle concentration de faits divers qui est faite que je commence à croire que c’est la réalité du monde.

Clue_Guns_Pack.pngEn lisant le 20 minutes, je commence à penser que forcément mon voisin du dessous est un pédophile, que le concierge de mon immeuble détient sa femmes coupée en morceau dans son congélateur, que la voisine de pallier mange tous les chats du quartier.…. (c’était ça cette odeur bizarre ??), le p’tit d’jeune du rez de chaussée détient tout un arsenal d’armes dans sa cave et quantité d’autres faits divers du genre doivent exister juste à côté de chez moi !

La lecture de ce « journal » crée une réalité biaisée du monde. La lecture de ce journal augmente le sentiment d’insécurité !

…et après on s’étonne de voir que les gens se sentent moins en sécurité alors que la criminalité est en baisse depuis plus de 20 ans dans nos contrées !

Pour étayer mes propos, voici un résumé des sujets que j’ai trouvé dans l’édition d’aujourd’hui (20 janvier 2011) du 20 minutes:

La une:

  • Les prostituées zurichoises devront louer leur trottoir
  • Un trésor entre les seins: L’actrice Christina Hendriks a failli perdre un bijou vallant une fortune prêté par un joillier genevois.

Quelques titres en vrac…

  • Si les prostituées zurichoises devront louer les trottoirs, les mendiants lausannois pourront continuer de mendier.
  • Un dévoreur de chat sévit à Wholen en argovie. 20 chats ont disparu avant noël.
  • Entre lundi et mardi 7 autos ont été volées à Lausanne.
  • Erection à haut risque. Attention au produit « hard night », ce n’est pas à base de plante comme indiqué.
  • Mort en roulant à contrens
  • Bolide désintégré suite à une série de tonneaux
  • Il découvre une grenade à la cave.
  • L’âne aveugle « Noldi » pourrait être piqué !
  • une fillette de 9 ans se suicide, elle ne supportait plus son diabète.
  • un avion à du atterir en urgence aux Açores, un passagé de 22 ans est mort d’une surdose de cocaine.
  • Traire les vaches la nuit guérit les insomnies.
  • Il est possible d’acheter une assurance annulation de mariage dans 317 kiosque de suisse allemande.
  • En chine, les ordinateurs portables sont plus utilisés que les ordis fixes pour surfer sur le web.
  • Playboy prêt pour l’iPad
  • Deux americains coffré pour avoir dérobé 120 000 courriels et numéros d’identifiants iPad.
  • La première photo du fils d’Orlando Blum est disponible.
  • La cacahuète dans le slip ! Justin bieber en a une petite !
  • Kate Middleton fait un régime pour préparer son mariage.
  • La lingerie se dévoile et mélange les genres.
  • Le froid se renforcera ces prochains jours. Il fera -1 degré seulement samedi après-midi !

Sexe, mort, accidents, étrangetés, banalité et people… Panem et circenses...

La femme objet

une du matin bleu le 8 mars 2007, journée de la femme.jpgComme pour tout bon support publicitaire qui se respecte, la femme ne doit pas avoir une autre place que celle de la femme objet !

Régulièrement en tournant les pages d’un quotidien gratuit, on retrouve des photos de femmes dénudées. C’est pour maintenir l’attention du lecteur mâle !

Un excellent exemple de la vision de la femme par les quotidiens gratuits est la une du défunt Matin Bleu du 8 mars 2007, le jour de la journée de la femme. La une titre: La parole aux lectrices ! Ainsi que: Les Pussycat Dolls recrutent ! Ceci agrémenté d’une photo des filles de ce groupe de musique surtout connu pour la plastique de ses membres plutôt que pour sa musique !

Voici donc le modèle à suivre pour toutes les jeunes filles qui est prôné par la presse quotidienne gratuite !

Pour aller plus loin dans l’étude de la presse quotidienne gratuite, je recommande la lecture de plusieurs études qui ont été réalisées par des étudiant(e)s du défunt institut de journalisme de l’université de Neuchâtel.

Pour aller plus loin dans la compréhension de la publicité, voici en pdf (12Mo) une présentation que j’ai utilisé lors de mon cours à propos de la décroissance.

6 thoughts on “Erreur sur la une du quotidien gratuit 20 minutes

  1. Répondre
    BENJI - 21 janvier 2011

    Comme je ne le lis jamais, mais que je me permet parfois de le critiquer… j’ai fait l’effort de parcourir un peu ce « journal » pour voir si la qualité c’était améliorée….
    –>
    Comme je ne le lis jamais, mais que je me permet parfois de le critiquer… j’ai fait l’effort de parcourir un peu ce « journal » pour voir si la qualité s’était améliorée….

  2. Répondre
    Laurent - 21 janvier 2011

    En ce qui concerne la phrase de Patrick Le Lay, elle a été reprise comme titre d’un très bon documentaire.
    « Le temps de cerveau disponible » de Christophe Nick et Jean-Robert Viallet.
    http://mecanoblog.wordpress.com/2010/06/29/le-temps-de-cerveau-disponible-video/

  3. Répondre
    Martouf - 22 janvier 2011

    Merci pour l’info sur mon orthographe… c’est corrigé !

  4. Répondre
    Kantu - 19 octobre 2012

    C’est énorme le coup des Pussycat Dolls pour la journée de la femme!!! Quelle horreur!*
    Le 20 minutes est un journal principalement rempli de diverses dépêches d’agence, simplement copiées-collées. Le contenu pondu par les journalistes est moindre… du moins c’était le cas avant que je quitte la Suisse. Ici, le 20 Minutes France n’est pas tellement racoleur, ce n’est pas du tout le même style! Il est plutôt sérieux, comparé à nos pages bleues suisses…

    *J’ai collectionné aussi dernièrement quelques pubs sensée être progressistes dans le rôle de la femme… mais l’effet inverse s’en dégage!!! À l’occas je te les montrerai.

  5. Répondre
    Martouf - 23 octobre 2012

    En effet… Je crois que le coup des Pussycat Dolls… on aurait pas pu trouver mieux !

    Je considère que le 20 minutes suisse, tout comme le défunt matin bleu, ne sont pas des journaux. Ce sont juste de nouveaux supports publicitaires agrémentés de dépêches d’agence pour prétendre faire de l’info !

    Ce qui est inquiétant c’est que d’autres journaux plus sérieux se font aussi avoir par la pub !! … Tout dernièrement j’ai vu que Le Temps avait sorti un supplément papier glacé avec divers shooting de montres et de bagnoles…… c’est vraiment un truc quand tu le vois, tu te dis…. « Ils ont vendu les services de leur réseau de distribution à des publicitaires. » Moi je veux m’abonner au journal.. pas à la pub ciblée qui vient avec !!

    Le dernier numéro de « Bilan » arbore une couverture avec pour titre « spécial mode pour homme » !! … C’est un magazine économique ou de mode ? … du coup dedans il y a plein de shooting… et voilà… un peu de fric en plus en faisant croire qu’il y a un dossier spécial….
    La tendance se généralise. La recette est simple. Il faut pouvoir justifier d’un grand nombre de lecteurs (selon les chiffres officiels de la REMP) et en échange on vend de la pub… et des shootings d’objets (ça fait moins pub.. tout en étant !)… puis tu achètes quelques articles de contenu ou tu fais bosser des stagiaires que tu changes tous les 6 mois… (comme le fait market.ch).

    80% pub.. 20% info et voilà la recette du succès (financier) pour un journal. Ainsi c’est la pub qui finance un tel journal… c’est pas l’abonnement, ni la vente au numéro !C’est pour ça qu’on peut faire des quotidiens gratuits !.. mais il faut justifier le nombre de lecteurs. Pour ça, tu distribues ton journal le plus largement possible. Tu envahis les salles d’attentes en tous genres… tu offres tes journaux aux compagnies aériennes. (excellent moyen de gonfler le nombre de lecteur !)

    .. et c’est gagné !

    Effectivement, de souvenir lointain, le 20 minutes français est un journal de qualité par rapport à son cousin suisse ! (pionnier du genre en 1999 à Zürich avec le 20 minuten)C’est avec plaisir que je veux bien que tu me montres tes pubs progressistes….
    C’est la mode ces temps… Il y a un bouquin qui vient de sortir: « Les pubs que vous ne verrez plus jamais ! » http://www.lexpress.fr/diap

  6. Répondre

    […] l’information circule gratuitement en ligne. La réaction de la presse a été de créer des quotidiens gratuits… grave erreur… on a sabré la presse et tout sacrifié à l’es… Les journaux vont de réduction budgétaire en réduction budgétaire. En Suisse, le magazine […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *