Résumé du film:Révolutions, mode d’emplois

Mes notes à propos du film: « Révolutions, mode d’emplois »

 

Voici, pour commencer la fiche de la boutique arte à propos de ce film.

http://boutique.arte.tv/f1397-revolutionsmodedemploi

Réalisatrice : Tania Rakhmanova
Auteurs : Vincent Jauvert , Tania Rakhmanova
Producteurs : ARTE FRANCE, QUARK PRODUCTIONS

Les « faiseurs de révolution » serbes, géorgiens, ukrainiens et ceux qui, comme en Azerbaïdjan, ont échoué, racontent comment la démocratie gagne l’Europe de l’Est.

 

La « révolution orange » en Ukraine, c’est eux. Tout comme la « révolution des roses » en Géorgie. Et la chute de Milosevic en Serbie. Partout, ils ont procédé de manière identique. Ce sont les « faiseurs de révolutions ». Serbes, Ukrainiens ou Slovaques, ils ne sont qu’une poignée. Pourtant, ils effraient les derniers potentats de l’Est qui les pourchassent, les emprisonnent et les expulsent. Ces singuliers missionnaires s’emploient à déboulonner les régimes corrompus et autoritaires de l’ex-empire soviétique. Hyperdiplômés, ils sont à la fois des experts en non-violence et des pros du marketing politique. Leur savoir-faire est un mélange unique d’agit-prop, de relations publiques et de capacité à trouver des fonds. Ils ont mis au point une méthode, un manuel à usage interne, un jeu vidéo pour populariser leurs actions. Comment travaillent-ils ? Pourquoi ont-ils réussi dans certains pays et échoué dans d’autres ? Le film démonte l’ingénierie d’une révolution moderne, avec ceux qui, en coulisses, organisent la chute des dictateurs de l’Est.

Résumé du film

Une chronologie de quelques mouvements révolutionnaires:

  • 2000 Serbie Otpor (résitance)
  • 2003 Georgie kmara (assez)
  • 2004 Ukraine révolution orange  Pora (il est temps. Avec un horloge dans le logo) (sondage marketing pour trouver le nom !)
  • 2005 Azerbaïdjan Magam (C’est le moment)

La TV ne montre pas la réalité

Ce que l’on voit de l’extérieur à la tv…

125 000 personnes qui manifestent contre une dictature.

=> Soulèvement populaire non violent.
=> refus de toute violence.

.. et pouf le gouvernement change…

Mais en fait il y a toute une préparation.

La méthode pour réussir une révolution

  1. Lancer un mouvement de jeunes
  2. Trouver du financement
  3. Former les militants à l’action pacifique.
  4. Rigoler et dénoncer le régime
  5. Faire sortir et bouger les gens dans la rue

1Etapes lancement d’un mouvement de jeunes

  1. Lancement d’un mouvement de jeunes. (Otpor en Serbie, )
  2. Lui donner un emblème simple. Otpor, le point fermé.
  3. Lui donner un nom facile à retenir. Et qui indique clairement ce qu’est l’organisation. Otpor = résistance
  4. Se positionner sur le marché politique clairement au dessus des partis. => Inviter les leaders de l’opposition au congrès fondateur.
  5. Faire croire que l’on est plus important que l’on est vraiment. (10 000 peintures kmara sur le sol)… le gouvernement désigne ce mini mouvement comme ennemi public no1.. et lui fait une pub gigantesque.

Lors des manifestations la police fait du bruit en tapant sur bouclier. Ça fait peur !

Ainsi il faut diminuer la peur des manifestants.

  • Les encadrer avec des banderoles. Les humains ont des instincts grégaires. Ensemble on est plus fort. On ne fuit pas.
  • Faire du bruit avec des tambours pour donner le rythme et éviter d’entendre l’adversaire.
  • éviter qu’une personne arrêtée ne se sente abandonnée
  • Préparer les gens à être arrêter et savoir répondre aux questions: Qui dirige, comment est organisée l’organisation et qui finance. Les réponses ont été distribuées dans des tracts => 100 000 pour otpor. Ainsi en cas d’arrestation tu rigole: toutes les réponses sont publiéess …. on ne peut rien contre toi, tout est public.
  • 70 000 membres en 2000.

Pora s’est fait connaitre en faisant le buzz autour d’une élection truquée où ils se sont fait mettre dehors pendant le bourrage des urnes ! Une bagarre s’en est suivie et finalement le gouvernement a annulé l’élection.

2Financement

  • Le gros du financement est fait par des fondations occidentales !
  • Les américains dépensent chaque année (privé ou public) des millions de $ pour « la promotion de la démocratie ». (note perso… un moyen d’ouvrir un nouveau marché !!)
  • Le slovaque: Pavol Demes du German Marshall Fund est un financier des révolutions.
  • Bruce Jackson => Président de « Projet pour la démocratie et la transition »
  • Il y a des règles strictes et différentes pour chaque organisation qui finance. Il faut un groupe de coordination des dossiers de demande de financement.
  • Pour se faire connaitre, un moyen est  l’organisation de concerts pour les jeunes et distribution de tracts.
  • Freedom house, encore un mécène.

3Formation des militants

  • La fondation Westminster (anglais) finance une campagne d’éducation civique en Ukraine, en réalité une série de séminaires concrets donnés par des serbes et biélorusses qui ont déjà fait des révolutions !
  • « International Center on Nonviolent Conflit ». Peter Ackerman. Un libertaire américain.
  • S’est associé avec Ivan Marcovic de Otpor en serbie pour faire un jeu vidéo d’apprentissage de révolution. => http://peoplepowergame.com/

4Rigoler et dénoncer le régime

  • La police intercepte les paquets de t-shirts ! …. donc on piège la police avec des paquets vides ! => la politique c’est sexy et amusant ! … il faut faire de la politique un style de vie !
  • Savoir instrumentaliser les médias. => faire de belles actions visuellement fortes
  • Kmara est resté à la une des médias pendant 3 mois, depuis un chahut de réunion présidentielle dans un parc qui a fini en bagarre quand la police a tenté de les faire partir.
  • Gaire des événements avec des stars pour attirer des foules
  • Les flash mobs. Kmara occupe la rue.
  • Faire bouger les gens. Ceux qui d’habitude ne vote pas et se méfient des partis politiques.
  • 40 000 sms, le jour des élections…. « Aujourd’hui, il est fini ! » (le dictateur) Faites suivre….  => 70% de taux de participation.. incroyablement élevé !

5 – Faire bouger les gens dans la rue

  • Les résultats annoncés sont souvent falsifiés par le pouvoir en place. (notamment avec la fraude du carrousel de bus)
  • Faire bouger les gens pour dénoncer cette falsification.
  • Oleksly Tolkatechev, leader de Pora.
  • Les gens qui manifestent n’ont pas prévu de rester, il fait froid et il n’ont rien.
  • => On monte des tentes pour que les gens puissent rester ! (avec des clous dans le bitume !)
  • Quand la police arrive, il faut la décrédibiliser. « Vos chefs sont des bandits« , « Vous vous battez contre le peuple« 
  • Les slogans: « Nous sommes nombreux, nous sommes invincibles« 
  • Le peuple veut installer le vrai président élu. (Ukraine)
  • Négociation entre politiciens, mais sans les jeunes cette fois ! (Iulia Timochenko en Urkraine)
  • … le gouvernement cède, un nouveau scrutin est organisé.

Mais la recette ne marche pas à tous les coups…

Les mêmes fondations on refusé le financement en Azerbaïdjan….

… car le pétrole coule à flot là bas… et que les sociétés occidentales ont déjà tout ce qu’il faut du régime !

Le régime est le garant des contrats actuels.

Pas de financement massif pour installer des milliers de tentes….. et c’est foutu…

De plus le gouvernement a joué finement en utilisant les mêmes méthodes. Pendant les mouvements de foule, au lieu d’envoyer la police, ils ont organisé une contre manifestation avec les jeunes en faveur du président…

3 semaines après les élections, les médias occidentaux, ne sont plus là. Il n’y a plus de pression médiatique. Les médias indépendants sont interdits en Azerbaïdjan.

Quand la police liquide la manifestations, il y a 400 blessés.. et la police reste du côté du président !

Au Kazakstan et en Bielorussie, les révolutions échouent aussi !

Apprendre de ses échecs

Pour apprendre de ces échecs, on remarque que pour réussir une révolution il faut:

 

  • des médias indépendants
  • une opposition politique unie
  • une société civile prête à soutenir le changement
  • … et tout devient plus simple quand les occidentaux se rangent clairement du côté des révolutionnaires.

Regarder le film…

 

Posted in Géopolitique

Martouf View posts by Martouf

Ici s'arrête la réalité ! ..... et commence une autre !

Je suis un cartographe de l'imaginaire.
J'explore de nouveaux territoires et j'en rapporte la carte pour toi.

J'aime jouer et faire des expériences. Je fais une expérience pour voir comment fonctionne le circuit du donner-recevoir chez mes visiteurs-euses.

Est-ce que tu arrives à concevoir que quand tu donnes d'un côté, ça te revient de l'autre d'une manière ou d'une autre ?

J'ai créé un chapeau virtuel sur Paypal... alors test d'y faire un don.. et dis moi comment ça revient à toi!

Pour les chanceux comme moi qui co-créent tous les jours de la monnaie libre abondante... Il est possible de me faire un don en monnaie libre Ğ1 en cliquant sur le bouton: duniter_button

Si ça te fait plaisir, tu peux aussi m'offrir un livre qui est dans ma liste de cadeaux...

... et si tu es plus traditionnel, j'ai aussi un IBAN: CH36 0900 0000 1855 5865 5

Gratitude à toi. Je te souhaite une excellente journée ensoleillée ☀️

1 thought on “Résumé du film:Révolutions, mode d’emplois

  1. Répondre

    […] on regarde derrière les révolutions colorées des années 2000 en europe on voit qu’elles sont toutes financées par des ONG façade de la CIA…. (Par exemple […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :