La cohérence cardiaque pour gérer son stress et favoriser la santé

La méthode de la cohérence cardiaque est une technique de respiration qui vise à agir sur l’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

C’est donc une technique qui est capable renforcer notre système d’adaptation à la santé.

Nous allons voir dans cet article tout les bienfaits que cette méthode peut avoir.

Fonctionnement du système nerveux autonome

Dernièrement j’ai décris dans mon article sur la gestion des émotions qu’une émotion est un état physiologique.

Il y a un élément déclencheur qui met le corps dans un état particulier. C’est le système nerveux qui va se charger de mettre le corps dans cet état. Mais pas n’importe lequel. C’est le système nerveux autonome. Celui qui agit seul, indépendamment de notre volonté. (C’est plutôt pas mal de ne pas avoir à penser consciemment à faire battre son coeur, à respirer, à digérer….)

Exemple avec l’émotion de peur

Quand il y a un déclencheur de peur qui arrive. Le système nerveux sympathique va être sollicité pour mettre en place l’état physiologique qui correspond.

Il y a de l’adrénaline qui est sécrétée pour augmenter le rythme cardiaque, dilater les bronches et les pupilles. Le but de tout ça était de mettre le corps dans un état qui lui permet d’augmenter ses ressources en énergie.

C’est tout à fait compréhensible dans le cas où la peur est issue de la vue d’un animal sauvage qui veut vous bouffer… et que la peur est justement le mécanisme qui permet de générer les ressources pour combattre ou fuir le prédateur.

Une émotion est un état passager qui n’est pas censé durer plus de quelques minutes.

Ainsi une fois l’émotion passée. Il faut remettre le corps dans un état stable. (Homéostasie)

C’est là qu’intervient le système nerveux parasympathique qui va agir à l’opposé du système nerveux sympathique pour calmer le corps. Il y a de l’acétylcholine est est sécrétée pour faire baisser le rythme cardiaque, contracter les bronche et les pupilles, etc..

On peu donc voir les deux systèmes nerveux sympathique et parasympathique comme un bouton ON-OFF. Pour allumer ou éteindre un état.

systeme nerveux autonome sympathique parasympathique

Attention toutes les émotions n’activent pas le même état physiologique. Il y a même des émotions qui sollicitent le système sympathique et d’autres le système parasympathique en premier.

Le stress et les angoisses

On a vu ci-dessus l’exemple de la peur d’un prédateur. C’est une vraie peur bien justifiée. Par contre dans notre vie moderne, nous sommes rarement la proie de prédateurs. Il y a de nombreuses peurs qui sont totalement injustifiées pour la survie directe, mais bien réelles physiologiquement !

Le déclencheur n’est plus un événement concret, mais des boucles mentales, des projections sur des scénarios catastrophes qui n’ont de réalité que dans l’imagination de celui qui y pense.

peur virtuelle medias

Quand on parle de peur qui sont des projections, on utilise le terme d’angoisse. Mais l’effet physiologique est le même.

En ce qui concerne le stress, c’est similaire, on a une pression de l’environnement qui déclenche toutes sortes d’émotions en fonction de comment la personne perçoit son environnement.

Ces émotions qui arrivent dans tous les sens déséquilibrent le système de régulation formé par les systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

Ces systèmes gèrent de nombreux organes grâce à des hormones. On a évoqué ci-dessus l’adrénaline et son opposé l’acétylcholine, mais il y a aussi l’exemple du Cortisol et de la DHEA.

Chez les personnes en stress chronique on a un équilibre entre le Cortisol et la DHEA qui est rompu.

Ainsi la méthode de la cohérence cardiaque va tenter d’aider le remettre un équilibre entre ces deux systèmes nerveux autonome.

Ce qui va remettre de l’équilibre dans les hormones qui en dépendent. (C’est une manière de vérifier l’effet.)

Comment agir sur un système nerveux autonome ?

Par définition, le système nerveux autonome est indépendant de notre volonté. On ne peut pas décider consciemment directement de modifier son rythme cardiaque.

Mais on peut tenter de le faire indirectement. Le souffle étant un moyen. En effet, on peut choisir de respirer plus ou moins vite ou de retenir son souffle. (ce qui est pratique pour nager sous l’eau !)

Il n’est pas nouveau de voir des techniques sensées améliorer notre santé qui sont liées au souffle. En Inde le yoga existe depuis des millénaires (dont la branche Prāṇayāma signifie discipline du souffle)  tout comme le Qi gong en Chine (dont une des traduction est maitrise du souffle). Le Qi tout comme le Prana étant l’énergie vitale, souvent traduite par souffle.

Il semble, selon ce qui est dit dans la vidéo ci-dessous, que l’inspiration stimule le système nerveux sympathique et l’expiration stimule le système nerveux parasympathique.

Ainsi en respirant de manière symétrique entre l’inspire et l’expire, on a équilibre les sollicitations et donc la régulation entre les deux branches sympathique et parasympathique du système nerveux autonome.

C’est tout à fait cohérent avec ce que je disais dernièrement dans mon article sur la gestion des émotions, dans lequel je disais qu’une des manières de compenser une émotion est de respirer.

Plus précisément, dans le cas de la peur, ne pas trop inspirer, mais souffler longuement. C’est justement ce qui stimule le système nerveux parasympathique et contrebalance l’effet de l’adrénaline qui agit dans le cas de la peur.

La cohérence cardiaque est une résonance

Mais la cohérence cardiaque est plus que la symétrie du souffle. Il faut aussi respirer avec un rythme particulier.

On recherche l‘effet Vaschillo, (la source semble être: Lehrer et Vaschillo et al, 2000)

En respirant à un certain rythme on fait entrer en résonance les effets de la respiration sur le système nerveux autonome avec les effets du système cardio-vasculaire sur le système nerveux autonome, au travers de ce que l’on appelle le baroréflexe.

C’est ce qui fait dire que la définition exacte de la cohérence cardiaque est:

« La fluctuation périodique de la variété cardiaque à une fréquence de résonance de 10Hz »

… mais c’est tellement technique et ça veut tellement rien dire au commun des mortels que c’est pas très important.

L’important c’est de savoir que ça signifie que cette résonance arrive au moment où l’on respire 6 fois par minutes. Ou dit autrement quand on respire avec:

  • 5 secondes d’expiration
  • 5 secondes d’inspiration

Pratiquer la cohérence cardiaque

La pratique de la cohérence cardiaque est simple. Il faut pratiquer:

  • 3 fois par jour (matin, midi, et fin d’après midi )
  • Pendant 5 minutes
  • Une respiration avec un rythme de 5s d’inspiration et 5s d’expiration.

Alors la manière la plus recommandée est de s’asseoir pour pratiquer.

Puis on peut le faire en comptant les secondes ou à l’aide d’une vidéo qui indique le rythme. Voici deux exemples:

Donc voilà…. c’est parti. On prend 5 minutes pour tester…. Si..si  .. là maintenant tout de suite !

Personnellement, je pratique aussi dans le train. Car mine de rien, trouver 3 fois 5 minutes par jours c’est pas si simple ! :p

Mesure informatisée

Une mesure de la respiration n’est pas simple à faire. Mais par un moyen indirect via le rythme cardiaque, il est possible de le faire simplement à l’aide d’un capteur infrarouge que l’on pose sur le lobe de l’oreille.

Voici ci-dessous une série de vidéos dans lesquelles on voit la démonstration de cette mesure.

J’ai eu l’occasion d’également tester un tel appareil. J’ai réussi très bien à respirer correctement tranquillement en me focalisant sur le comptage du temps de respiration 1…2…3…4…5..   et tout d’un coup voilà qu’on me pose la question: Combien font 200 – 13 = ?

Et là j’ai perdu tout mes moyens.... le stress de devoir donner la réponse m’a sorti de mon rythme quasi méditatif et a perturbé mon équilibre entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique… ça s’est très bien vu sur le graphe !

Donc en s’entrainant 3 fois par jours 5 minutes. On habitue le système nerveux à être plus souvent en équilibre et à augmenter sa capacité à s’adapter en cas de stress. Bref…. à rester plus zen en toute situation.

Quel est le bénéfice de pratiquer la cohérence cardiaque ?

De mon expérience personnelle, j’ai déjà tout simplement découvert une autre manière de respirer. Au début, j’étais incapable d’inspirer plus de 4 secondes !…. 1..2….3 pff…. 4 ! ..aarrg.

Ça fait longtemps que je me dis que j’ai une manière de respirer qui ne dois pas être tout à fait efficace. J’ai testé 2 fois la plongée avec un détendeur. Et pour une raison inconnue, c’est à chaque fois l’horreur pour moi. J’ai jamais réussi à bien respirer là dedans. Je panique très vite.

Ainsi, là après quelques jours d’exercice, je découvre que j’arrive à respirer autrement, (surtout à l’inspiration) avec une technique qui me permet d’arriver au 5 secondes… et bien au delà !!

Cette manière de faire me fait aussi ouvrir plus ma cage thoracique. Pour ceux qui me connaissent, ils ont déjà vu que j’ai une tendance à être vouté et donc à me replier sur ma cage thoracique. Ça fait déjà quelques temps que j’utilise différentes techniques pour me redresser, ça progresse bien. Et là je crois que j’ai débloqué un truc aussi qui m’ouvre la cage thoracique et donc me redresse.

La pratique du Qi gong, m’aide bien aussi à maitriser le souffle et prendre conscience de l’entier de mon corps.

Je pense également que je suis ainsi capable me mettre dans un état plus méditatif qui m’aide.

Pour ce qui est du reste, j’ai entendu parler qu’il est possible de réguler un stress, de soulager des douleurs chroniques, de régler des problèmes d’insomnie, de pouvoir se passer de médicaments Bêta-bloquants en cas d’hypertension et bien d’autres choses.

Pour le détail, je laisserai les spécialistes du sujets et les personnes qui ont vu des bienfaits chez eux en parler. Les commentaire en bas de cette page son là pour ça !

Bonne journée et prenez soin de vous !

 

5 thoughts on “La cohérence cardiaque pour gérer son stress et favoriser la santé

  1. Répondre
    Brinde lucidite - 2 mars 2018

    Excellent, j’ai bien apprécié la pratique et les explications de servant schreiber
    J’ai sur ma page Hygiène vitale ontologique et citoyenne ce lien de Florence Servan-Schreiber
    http://www.dailymotion.com/video/xn6f6s
    Sinon : je possède le logiciel de cohérence cardiaque… si tu veux le tester….

    1. Répondre
      Martouf - 2 mars 2018

      Excellent !
      C’est top !
      Et tu pratiques toujours ou plus ? Il faudra que tu me raconte !
      Maintenant que je me suis entrainé un peu, je veux bien tester le logiciel de cohérence cardiaque pour m’amuser à voir si je suis moins sensible au stress. Il marche sur mac ?
      Bonne journée

  2. Répondre
    dmitryck - 5 mars 2018

    Merci beaucoup, tu es un amour

  3. Répondre
    Pixicope - 6 mars 2018

    Bonjour et merci pour votre partage, Je souhaite juste préciser la notion essentielle de subjectivité concernant le ou les produits que vous mentionnez. En effet tout objet qui soit disant agisse par ondes de formes interagit ou non avec le système nerveux de la personne. Il y a donc des personnes chez qui çà fonctionne et dautres pas du tout voir pire avec ces dispositifs que sans eux. Je mappuie sur les travaux du Dr Dieuzaide qui met en évidence de façon irréfutable le lien électromagnétiques entre le système nerveux autonome dune personne et de nimporte quel objet. Jai été formé en posturologie par ce docteur et lors de mes stage nous testons différents objets soi disant efficaces et je peux vous affirmer que leur efficacité est loin d’être unanime. Bien à vous Jean Philippe

    1. Répondre
      Martouf - 7 mars 2018

      Merci pour votre commentaire, mais je ne suis pas certain de le comprendre. Vous écrivez « le ou les produits que vous mentionnez », or je ne parle pas de produit ! .. Je donne mon avis, mon retour d’expérience sur une technique respiratoire.
      Je ne comprend pas non plus pourquoi vous me parlez « d’objet qui agit par onde de forme ». Il n’en est nullement question ici ?
      C’est peut être ce que vous faite. Mais ici, la cohérence cardiaque est une technique de respiration, il n’y a donc rien à voir avec une onde de forme ? Ici comme seule onde, nous avons le rythme de régulation de la respiration et donc de l’activation ou non des systèmes sympathique et parasympathique.
      Merci de préciser de quoi vous parlez.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *