Remplacer tous les impôts par une micro-taxe sur les paiements électroniques c’est possible ?

En 2013, le financier Felix Bolliger a publié un pdf (ci-joint en allemand) qui lance l’idée de remplacer les impôts par une micro-taxe sur les transactions électroniques.

L’idée se précise, car une initiative populaire fédérale est en préparation pour demander au peuple Suisse son avis sur la question.

L’idée est simple, avec le prélèvement d’une miette sur le trafic de paiement il est possible de collecter une somme plus grande que la totalité des impôts payés en Suisse, et donc de les remplacer.

Fini la corvée de la déclaration d’impôt, les niches fiscales et les effets de seuils.

Attention, ce n’est pas la fameuse taxe Tobin. Cette dernière ne veut taxer que les transactions financières. La microtaxe dont on parle taxe tous les paiements électroniques. Donc aussi vos courses au supermarché ou un repas au restaurant, et aussi les retraits au bancomat pour éviter de se soustraire à la microtaxe.

Pour l’économie réelle et l’énorme majorité de la population, c’est une charge en moins.
Pour la finance, c’est moins bien. Mais la Suisse a tellement d’avantages dans ce domaine que toute cette branche économique ne disparaitra pas.

On va voir tout le détail ci dessous de ce projet de révolution de la fiscalité!

microtaxe-elections-federales-2019-democratie-directe-spiritualites-nature

CHF 100 000 milliards d’échanges annuel entre les banques en Suisse, vraiment ?

Pour avoir un ordre de grandeur du potentiel d’une microtaxe, Felix Bölliger a été voir les statistiques de la Banque Nationale Suisse sur le trafic interbancaire.

En 2012, il y a 95 000 milliards dans les échanges du SIC. (SIX Interbank Clearing)

Voici une vidéo qui explique le rôle du SIC, le réseau interbancaire qui connecte les banques entre-elles en Suisse pour assurer le trafic de paiement.


Les impôts cantonaux, communaux et fédéraux + les assurances maladie en 2011 avaient pour total CHF 170 milliards

Felix Bolliger conclu qu’un prélèvement de 2 pour mille suffit à remplacer les impôts. (soit 200 milliards pour remplacer 170 milliards)

La BNS modifie ses statistiques et supprime 60% du potentiel de la microtaxe !

Attention ⚠️ !

Depuis que Fellix Bölliger a lancé son idée et que le prof de Finance Marc Chesney l’a popularisée, la BNS a bidouillé ses statistiques !

Les statistiques actuelles de la BNS ont changées. Il n’y a plus 100 000 milliards par ans… mais 40 000 milliards !!

La justification indiquée est la suivante:

« 2013-01 A compter de janvier 2013, le nombre de transactions ne comprend plus les virements excédentaires et ne peut donc plus être comparé aux chiffres publiés jusqu’alors. »

Heu ?? ça veut dire quoi ?

La meilleure explication que j’ai trouvé s’explique par le déplacement du compteur de transaction.

Les transactions entre le compte des banques à la BNS et le même compte chez SIX n’est plus comptabilisé. Ce qui est logique, car juridiquement c’est le même compte !! C’est juste un moyen technique pour que la BNS puisse faire ses stats.

bns en travaux
La BNS en travaux… elle change ses pratiques…

Au delà du trafic interbancaire

Ci-dessus on ne parle que du trafic interbancaire. Mais pour tout ce qui reste dans la même banque, on n’en sais rien !! …. et c’est beaucoup plus gros !

Felix Bölliger s’est basé sur les stats de la BNS, car elles sont publiques. Mais beaucoup du trafic de paiement se fait à l’intérieur même des banques. Et là c’est opaque au possible.

Les banques commerciales ont le privilège de pouvoir créer de la monnaie, via le crédit bancaire. Elles publient leur bilan et leur comptabilité est contrôlée par un réviseur de compte. Mais en fait… beaucoup de choses restent très opaques dans la banque.

banque du miel

Qu’est-ce qu’il se passe entre deux bilans ? Le bilan n’est qu’une photo de la situation à un moment donné. Mais on peut imaginer qu’une banque se crée un matin CHF 1 milliards… joue avec en bourse, gagne quelques millions… et le soir rembourse le crédit. Ni vu ni connu ?

Il est sensé y avoir des mécanismes de contrôle interne aux banques. Mais on peut douter qu’un auto-contrôle fonctionne toujours…

L’expérience le montre avec l’affaire Kerviel. Il a réussi à frauder le contrôle interne de la banque en émettant de fausses informations. (bon, là paradoxalement, il créaient de fausses pertes pour masquer ses gains et passer sous le radar..)

Sinon, les banques sont aussi contrôlées par la FINMA, l’autorité de surveillance des banques. 🏦
.. oui mais…. Avec à sa tête un banquier anglais, ex cadre d’UBS…. c’est un peu au loup qu’on a donné la tâche de surveiller la bergerie !

Là aussi l’expérience le montre. En 2008 quand Crédit Suisse était en faillite avec un trou de CHF 10 milliards, Crédit Suisse a fait un crédit de CHF 10 milliards au Quatar pour que ce dernier comble le trou.

On appelle ça une opération de portage. Moi j’appelle ça, « me créer pour moi même CHF 10 milliards ». Et là… personne n’était au courant, sauf la FINMA.. et la FINMA a donné son feu vert !

Ce n’est que 5 ans après les faits que le Financial Times a révélé l’affaire !

cercle viceux credit

Donc on a actuellement aucune idée du trafic de paiement réel à l’intérieur d’une banque. Il y a potentiellement des parties cachées.

Mais on peut se faire une idées des montants en jeu avec la proportion des montants créés et gérés par les différentes entités.

Si les stats de la BNS donnent déjà le vertige, les montants gérés par les banques commerciales sont encore nettement plus énormes !

Le budget de la confédération Suisse tourne autour des CHF 70 milliards en 2019.

Le bilan de la BNS est de CHF ~800 milliards à fin 2018.

bns echaffaudage travaux

On estime que la somme au bilans des banques des substituts monétaires libellés en francs suisses CHF est d’environ le double du bilan de la BNS.
Soit CHF 1600 milliards. (l’estimation a été faite en 2015.. on est certainement plutôt à 2000… mais faut refaire ce long calcul)

On peut encore doubler tout ça pour avoir le montant libellé dans des devises autres que le francs Suisse.

Puis il y a tout ce qui est de la finance… les actions mais aussi, les contrats divers et variées sont aussi des formes de monnaies !

Pour ce faire une idée du montant colossale de tout ce qui est considérés comme « monnaie », par exemple les produits dérivés… cette visualisation sous forme de petits carrés fait très peur…..
La fortune d’un milliardaire n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan…

… et tout ça s’échange parfois plusieurs fois par années… voir par seconde !
Ce qui génère un montant de transaction totalement astronomique !

Ordre de grandeurs des actifs sous gestions dans les banques Suisses

Postfinance indique dans son rapport de gestion qu’elle traite un peu moins de 1 milliard de transactions par an. (avec CHF 113 milliards à son bilan réparti sur les 4.6 millions de comptes qu’elle gère)

Il y a 245 banques en Suisse 🇨🇭 en 2019.

Donc même si la BNS a changé ses statistiques et diminué de 60% le potentiel d’une microtaxe sur les paiements électroniques, ça ne change rien.

En fait si on applique aussi cette microtaxe sur les paiements entre les comptes d’une même banque, le potentiel est toujours là… et il est même beaucoup plus gros !

coffres safe banque numero

Quel est le potentiel d’une microtaxe sur les paiements électroniques ?

Pour les gens qui veulent calculer le potentiel d’une microtaxe sur les paiements électroniques, les stats de la BNS sur le trafic interbancaire (SIC) sont ici…

On voit qu’il y a en moyenne CHF 3 200 milliards / mois qui sont échangés. Ce qui nous donne un total annuel d’à peine moins de CHF 40 000 milliards par année.

A cela il faut ajouter tout le reste. Et là… on a très peu d’info. Mais tentons déjà de voir ce que l’on sait.

SIX qui est la société à qui la BNS a délégué la gestion du SIC. A aussi ses stats.

La bourse suisse est gérée par SIX. Ainsi on voit que pour ce qui concerne les transactions boursières on est dans l’ordre de grandeur de CHF 100 milliards par mois ( Soit un total de CHF 1361 milliards sur l’année 2018)

La taxe Tobin ne vise que les transactions financières, donc c’est juste ce potentiel là qu’elle aurait. La microtaxe sur les paiements électroniques vise plus large: tout paiement électronique.

Pour le trafic de transaction à l’interne des banques… aucune info supplémentaires pour le moment !!

C’est un point à creuser….

banque montreux

Financer un Revenu de Base Inconditionnel avec une microtaxe sur les paiements électroniques

En 2016, j’avais déjà fait une vidéo pour expliquer le financement du Revenu de Base Inconditionnel.

Dans cette vidéo j’avais déjà inclus l’idée d’une microtaxe de 0.05% sur les paiements électroniques qui permettait de récupérer CHF 50 milliards.

Avec ceci on peut clairement assurer un financement d’un revenu de base selon le modèle de financement mixte. (redistribution de la Valeur Ajoutée Nette des entreprises + microtaxe)

Pour voir juste la partie microtaxe de cette vidéo il est possible de commencer à 16min33…

La microtaxe sur les paiements électroniques dans le débat aux élections fédérales d’octobre 2019

La microtaxe sur les paiements électroniques s’est invitée dans le débat des élections fédérales 2019 via la liste Démocratie Directe SpiritualitéS & Nature, que l’on trouve dans les cantons de Vaud (listes 11) et Fribourg (listes 24). (Je suis personnellement candidat sur la liste vaudoise)

L’idée est de proposer une microtaxe de 0,1% sur les paiements électroniques, ceci afin d’avoir les moyens de faire une vraie démocratie.

On ne peut pas décider sans avoir les moyens de ses ambitions.

Voici un exemple de texte d’initiative pour une microtaxe sur les paiements électroniques.

La microtaxe n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois

Il faut quand même émettre une critique sur cette microtaxe sur les paiements électroniques.

Vouloir changer la manière de faire la redistribution de la monnaie ne s’attaque pas au vrai problème qui est lié à la monnaie.

monnaie minimoi

Une meilleure chose à faire c’est de vraiment reprendre le pouvoir de la création monétaire par le peuple pour le peuple. J’en parle déjà abondamment sur ce site 🙂

… et je propose aussi le Kong, une monnaie de singe 🐵 🐒 pour commencer direct à utiliser une monnaie plus vertueuse.

J’organise aussi régulièrement des parties du Jeu de la Monnaie, pour éveiller les gens à l’histoire de la monnaie, décoloniser leur imaginaire et proposer des alternatives.

Mais par les temps qui courent, peu de gens ont vraiment compris ce qu’est la monnaie et où est le problème.

Ainsi il est aussi intéressant de communiquer via cette idée de micro-taxe qui est beaucoup plus simple à comprendre.

Ce qui m’intéresse vraiment dans l’idée de remplacer les impôts par la micro-taxe sur les paiements électroniques, c’est que l’on va supprimer des impôts.

Là il y a encore moins de gens pour le comprendre, mais supprimer les impôts, c’est supprimer l’obligation d’utiliser une certaine forme de monnaie. Dès lors on peut commencer à librement utiliser des formes des monnaies alternatives plus vertueuses. (.. et du coup avoir beaucoup plus de moyens pour financer les infrastructures en commun et assurer la solidarité entre toutes et tous)

Si ce n’est pas fait je vous invite à lire mon article dans lequel j’explique en détail à quoi sert vraiment l’impôt. …. oui.. l’impôt sert à imposer l’utilisation de la monnaie !

piece 5CHF franc suisse confederatio helevetica
La seule monnaie qui appartient vraiment aux Suisse sont les pièces de monnaie

Conclusions

Il est possible de créer une microtaxe de 1 pour mille sur tous les paiements électroniques qui se font en Suisse, et ainsi être capable de remplacer TOUS les impôts. (TVA, impôts fédéraux, communaux, cantonaux, etc)

Une initiative populaire fédérale est en préparation pour mettre en place cette idées.

L’inconvénient pour moi de cette micro-taxe c’est de ne pas vraiment s’attaquer à la création monétaire. Mais en fait, avec son volet sur la suppression des impôts, elle le fait quand même !

Ceci, car le rôle des impôts est d’imposer l’utilisation d’une forme de monnaie. Avec la microtaxe sur les paiements électroniques, on se libère d’une bonne partie des impôts en place et ainsi on peut plus facilement utiliser des monnaies alternatives plus vertueuses.

A l’occasion des élections fédérales Suisse 🇨🇭d’octobre 2019. Les listes Démocraties Directe, SpiritualitéS et Nature font avancer l’idée de la microtaxe, donc sur Vaud et Fribourg vous pouvez votez pour ces listes (VD 11 et FR 24) pour faire avancer l’idée de la micro-taxe sur les paiements électroniques.

5 thoughts on “Remplacer tous les impôts par une micro-taxe sur les paiements électroniques c’est possible ?

  1. Répondre
    spoot - 23 septembre 2019

    Tellement facile à gruger… C’est quoi une transaction électronique ? Et c’est quoi une transaction électronique faite en Suisse ? Par exemple :
    – Je transfert 100 BTC de mon wallet à celui de mon copain à Pékin, alors que mon wallet est hébergé sur mon server à Amsterdam, c’est une transaction électronique qu’il faut taxer ?
    – Je transfert 10 $ de mon compte paypal au sien, c’est une transaction qu’il faut taxer ? N’oubliez pas qu’en plus, je ne transmet pas 10 $ sur son compte, je transmet des token Paypal pour une valeur de 10 $.
    -Et si je transmet des PO sur WOW ? Les PO ont une valeur marchande réelle dans le vrai monde…

    -Et si les banques décident de ne comptabiliser les balances interbancaires que toutes les semaines, le revenu se divise par 7 ?
    -Et si les banques décident de ne plus faire ces balances en électronique, mais en cash, en lingot d’or, ou en reconnaissances de dette, le système s’effondre ?
    -Et si un petit malin s’amuse à lancer un système de payement sans contact en décidant que tout l’argent se trouve à l’étranger, et que les transferts se font tous à l’étranger ? -Le fait que j’ai donné l’ordre depuis Montreux à un server à Amsterdam de virer des tokens sur un compte me demanderait d’être taxé ?
    -Et si les banques décidaient de faire leur marché interbancaire et interne non plus en argent virtuel, mais en reconnaissances de dette papier (avec des armées d’imprimantes et de robots pour classer), le système s’effondre ?

    Je suis à 100% pour un RBI, mais ça, c’est pas sérieux, c’est de la démagogie bête et sans vision d’avenir…
    J’aimerais vraiment qu’on se mette à réfléchir à comment on va se le financer ce RBI, comment on va se le payer, qu’on remette en question le système suisse. Parce que c’est possible, c’est envisageable, et c’est nécessaire pour le futur.
    Mais le coup de la baguette magique des micro-taxes, ça a l’air tellement bidon et ça pose tellement de problèmes insolubles, tout en empêchant de créer le vrai débat sérieux qui doit avoir lieux…

    Une partie des soutiens du RBI sont des zozos (Marc Chesnay est un complotiste notoire par exemple, ce qui laisse augurer de sa manière de faire des conclusions). C’est dommage de laisser ces zozos et leurs thèses représenter le RBI, parce que personne ne les prendra au sérieux pour que la discussion puisse avoir lieu…

    Malheureusement on a plus de crétins qui croient aveuglément à des bouses comme le documentaire « l’argent-dette » que des gens éduqués de notre côté…
    Sans rire, vous avez l’air de croire à cette bouse. Avez-vous tenté de lire des arguments contradictoires ? de remettre en cause quelque chose de ce documentaire ? Ou faites-vous partie des gens qui peuvent être sublimés par une vidéo youtube, avant de devenir fanatique et de lire uniquement ce qui va dans le sens du documentaire ? Vous êtes aussi convaincu par les OVNI de la zone 51 ? Que George Bush a personnellement détruit les tours jumelles ? Que les ET ont construit les pyramides ?

    1. Répondre
      Martouf - 23 septembre 2019

      Spoot: « Malheureusement on a plus de crétins qui croient aveuglément à des bouses comme le documentaire « l’argent-dette » que des gens éduqués de notre côté…
      Sans rire, vous avez l’air de croire à cette bouse. Avez-vous tenté de lire des arguments contradictoires ? de remettre en cause quelque chose de ce documentaire ? »

      Je crois que j’ai vu ce film la dernière fois il y a une dizaine d’année… donc je ne m’en souviens plus en détail.. je viens de me refaire un survol…

      Bien que le ton est « complotiste » (reste à définir pourquoi ?? … les citations peut être ?) Cette vidéo n’est de loin pas à côté de la plaque.

      Elle explique le principe des réserves fractionnaires. Elle explique que la monnaie est issue de la dette, des crédits bancaires. Jusque là… rien de complotiste. Enfin, il y a 10 ans quand je le disais j’étais catégorisé de complotiste. Mais il y a une année Darius Rochebin présentateur vedette du journal TV de la RTS a dit clairement que oui, les banques commerciales créent de la monnaie via le crédit bancaire. Donc là c’est plus du tout vu comme complotiste.

      De plus, la campagne sur l’initiative monnaie pleine en suisse à obliger l’association suisse des banques à communiquer sur le sujet. Et ils disent aussi très clairement qu’ils créent de la monnaie via le crédit bancaire. (mais ils ajoutent que tout est sous contrôle et que c’est normal)
      La banque centrale, la BNS explique aussi très bien que les banques commerciales créent de la monnaie via le crédit bancaire. A voir la p 4 de la brochure: https://our.snb.ch/fr/documents/SNB-Brochure-fr.pdf

      « De nos jours, la monnaie scripturale représente près de 90% des francs suisses, dont une grande partie est créée par les banques commerciales lorsqu’elles octroient des crédits aux ménages et aux entreprises. »

      Les principes des réserves fractionnaires tout à fait vrai. Mais dans le film de Grigon, il pousse le raisonnement à l’extrême en imaginant que personne ne rembourse le crédit entre temps.

      Il y a souvent dans ce genre de documentaire un sujet qui revient « le problème des intérêts manquants ».
      Quand on évalue en version statiques le fait que si toute la monnaie vient des banques commerciales via le crédit et qu’il faut rembourser le crédit avec des intérêts, donc il faut rendre plus que ce qui a été créé.. ouais.. vu comme ça, il y a des intérêts manquants.

      Mais en version dynamique, on voit que les crédits peuvent se rembourser en plusieurs fois. Ainsi il y a de la monnaie des intérêt qui peut être comptabilisée plusieurs fois. Ce qui fit que ça reste théoriquement possible d’avoir assez de monnaie pour rembourser un crédit même quand la monnaie nécessaire au payement des intérêts n’a pas été créée.

      Je pense que c’est là la principale objection que l’on peut faire ce genre de documentaire « complotiste ».

      Mais à leur décharge, le sujet n’est pas simple et la majorité des gens n’ont rien compris à la création monétaire.

      Il y a une magnifique vidéo où l’on voit un débat entre Sergio Rossi prof d’économie à l’UNIFR et Sergio Ermotti CEO d’UBS…
      Rossi apprend à Ermotti que UBS crée de la monnaie en faisant du crédit bancaire…
      https://www.youtube.com/watch?v=2gkLUZL4Ugs

      Faut le voir pour le croire, mais je pense sincèrement que Ermotti n’a jamais compris. Je suis allé moi même interroger des banquiers et c’est fou leur ignorance !!
      Souvent le guichetier est mien renseigné que le patron…

      Lors de l’assemblée générale de la BNS, j’ai mangé avec un ex-directeur de la succursale de la BNS à Lausanne, et aussi ex-directeur d’une banque commerciale… il me prétendais que les banques commerciales ne créent pas de monnaie, mais « prête » les dépôts…

      C’est totalement faux ! … on a assez de référence officielle de nos jours pour savoir que c’est vrai. Le crédit bancaire est le moyen principale de création de monnaie.

      En Suisse, le conseil fédéral l’a clairement dit depuis 2012. Suite à l’interpellation 12-3305.
      Notre gouvernement appelle la monnaie des banques commerciales des substituts monétaire. Et en suisse c’est un business comme un autre de créer de la monnaie.
      Mais comme pour ouvrir un restaurant, il faut rester dans le cadre légal de la lois sur les denrées alimentaire et soumis au contrôle du service d’hygiène, pour les banques il faut se soumettre à la loi sur les banques et se soumettre à la FINMA. (dirigée par un banquier anglais même pas suisse… ex cadre d’UBS !)

      « La croissance des substituts monétaires est laissée à la libre appréciation des marchés, conformément à la conception du secteur privé ancré dans la Constitution »

      http://aaapositifs.ch/le-conseil-federal-dit-que-creer-de-la-monnaie-est-un-business-comme-un-autre/

      En Suisse, la LUMMP, la loi sur l’unité monétaire et les moyens de paiement dit que l’unité monétaire officielle en suisse est le franc suisse CHF.

      Puis qu’il existe plein de sorte de moyens de paiement. Il y a des moyens « ayant cours légal ». Donc les seuls à être officiels, à être obligatoirement acceptés pour éteindre une dette.

      En Suisse les moyens de payement ayant cours légal sont:
      – les pièces de la confédération
      – les billets émis par la BNS
      – la monnaie scripturale de la BNS.

      Le reste n’est pas « ayant cours légal ». Ce sont des moyens de paiements qui sont à discuter entre les parties qui veulent se payer entre elles.

      Donc tout ce que les banques créent comme crédit…. ça n’a pas plus de valeur légale que le bitcoin… ou les points cumulus de la migros.

      Sauf que la création monétaire est faite très différemment. Les pièces de monnaies sont crées par la confédération sans dette. La confédération obtient un bénéfice là dessus. Un droit de seigneuriage.
      Pour la monnaie de la BNS, les cantons sont sensé recevoir 2/3 du bénéfice net ! (depuis 2004 la loi est anti-consitutionnelle… et ne redistribue plus que CHF 2 milliards max)

      Là ce sont des moyens de paiement qui favorisent le peuple.

      Par contre, la monnaie des banques commerciales est associée à une taxe de création qui est l’intérêt. Celui-ci ne profite qu’aux banques.

      Ainsi il est légitime de se demander pourquoi l’Etat ne créerait pas une monnaie électronique sans dette qui profite au peuple et pas qu’aux intérêt privés ?

      Le soucis étant, comme on l’a vu plus haut, que pour que l’intérêt puisse être remboursés, la monnaie doit circuler plusieurs fois. Mais si l’intérêt que la banquier empoche n’est pas remis dans l’économie réelle, alors là on a un soucis d’assèchement et on se retrouve dans le cas de l’intérêt manquant.. d’où la croyance fortement ancrée que ces intérêts manquent !
      Souvent les banques investissent en bourses et donc c’est de la monnaie figées qui gonfle la bourse mais ne fait pas circuler la monnaie. C’est pour cette raison qu’on ne voit pas d’inflation massive alors qu’il y a création massive de monnaie. (crédit suisse à pondu un papier là dessus il y a quelques années)

      BOn, après tout ça est-ce que vous pensez toujours que je suis une personne qui a été sublimée par une vidéo « conplotiste » ??

      Personnellement j’expérimente, je ne crois pas à tout comme ça…
      Pour expérimenter les systèmes économique je n’ai rien trouvé de mieux que le https://jeu-de-la-monnaie.org .

      Dans ce jeu tout se confirme quand à la validité de la création de monnaie par le crédit bancaire.

      C’est grâce à ce jeu que je teste les théories avancées par les économistes et banque centrales qui ne sont pas toujours les mêmes que celles avancées par les anthropologues comme David Graeber et son livre « dette 5000 ans d’histoire ».
      C’est notamment le cas avec l’histoire du troc… existe ou pas ?

      Le jeu m’a permis de me faire mon avis et j’invite le joueur-euses à se faire leur avis selon leur vécu et pas en ayant vu une vidéo..

      …. pour la suite des remarques on se fait encore un commentaire ?

    2. Répondre
      Martouf - 23 septembre 2019

      spoot: « Vous êtes aussi convaincu par les OVNI de la zone 51 ? Que George Bush a personnellement détruit les tours jumelles ? Que les ET ont construit les pyramides ? »

      Pour les Objets Volants Non Identifiés… dans le sens originel du terme. Soit un truc qui vole et dont on ne sait pas ce que c’est…. il y en a plein au dessus de la Zone 51

      Des documents déclassifiés en 2013 par les USA nous indique que l’avion Lockheed U-2 a été testé là bas. Donc évidemment qu’un avion top secret est un Objet Volant non Identifié…
      Quand aux E.T là bas ?? .. il y a 3 jours il y avait plein de gens déguisé en ET qui voulaient « envahir la zone ».. mais personne n’a finalement osé…. alors que sur facebook il y avait 2 millions de personnes dites « intéressés »..

      Georges Bush n’a pas pu personnellement détruire les 2 tours jumelles… (et du bâtiment WTC 7) au même moment il était dans une école.

      Moi je m’en tiens aux faits officiels résumés en 5min dans cette vidéos…
      https://www.youtube.com/watch?v=tnWAugpHGCI

      Je suis allé en égypte… j’ai visité la chambre haute de la grande pyramide. Très impressionnant. Géométrie parfaite. Superbe double carré de base. Ouvre directement sur une géométrie basées sur le nombre d’or. Mais comme bien d’autres monument, comme par exemple les menhirs de clendy à Yverdon qui sont 2000 ans plus vieux que les pyramides égyptiennes.
      C’est très impressionnant… mais je n’ai aucune preuve que l’origine soit extra-terrestre ! Chacun pense ce qu’il veut.. mais c’est pas mon idée.

      Bon.. voilà…. et sinon c’est quoi votre idées pour réaliser un RBI en Suisse ?
      (vu que ça semblait vous intéresser ?)

  2. Répondre
    Martouf - 23 septembre 2019

    Merci pour ce commentaire, avec des remarques pertinente et d’autres un peu amalgamées à je ne sais trop quoi…

    « C’est quoi une transaction électronique ? Et c’est quoi une transaction électronique faite en Suisse ? »

    Il me semble que j’ai été assez clair dans le texte ci-dessus. Perso, je me pose le même genre de questions. Donc j’ai tenté de voir « est-ce possible » (c’est bien le titre de l’article).
    Bölliger à l’origine de cette idée a repris ce qui lui semblait le plus simple. Les chiffres du trafic interbancaire. C’est centralisé.. géré par la banque centrale… (qui a mandaté SIX pour le faire)
    Donc là c’est tout à fait claire de ce qu’est une transaction électronique en suisse. C’est une transaction qui passe par le SIC.

    Déjà avec ça Bölliger avait trouvé son bonheur.
    Mais comme je l’explique dans l’article, il ne reste que 40% de ce potentiel depuis que la BNS a mystérieusement refait ses stats….

    Donc je vais regarder le reste… et là…. c’est flou. On ne sait rien.
    Et en effet, il y a mille sorte de moyens de paiement alternatif qui pourraient être possible.
    Après c’est une bataille légale pour voir si il est possible d’obliger les banques à montrer leur stats… mais là… laissez moi rire…. il y a bien assez d’exemples qui montrent que les banques trichent !!
    (j’ai aussi mis plein de références dans l’article)
    Donc en effet, je ne compterai pas trop là dessus.

    En fait on dans le même cas que la TVA. Faut que tout le monde joue le jeu de son plein gré… si la TVA est trop élevée.. il y a des fraudes. Si elle est faible ça reste moins tentant de frauder.
    En France la TVA est tellement élevée, et il y a tellement de fraude que plutôt que de changer le système, maintenant il faut des logiciels comptables agréé… certifié.. du coup exit l’open source… exit les solutions simple de e-commerce…. encore une fois on tue les petits commerçants et on favorise les gros… et après ils se plaignent qu’Amazon ramasse tout…. LOL !!

    Donc pour que ça marche, il faut une minuscule microtaxe. (micro c’est 10^-6 un millionième…)

    Et comme je l’ai dis dans l’article, pour moi la microtaxe est un emplâtre sur une jambe de bois.
    Ça ne résout pas le soucis de la création monétaire. Moi je propose le Kong. Ça me semble plus juste. Mais c’est tellement différent qu’on y est pas encore. Mais pour moi c’est le moyen le plus valable pour créer un revenu de base.

    Car avec la microtaxe c’est pas top, comment justifier qu’il favoriser la finance pour avoir un revenu de base ? … A la longue c’est une mauvaise dépendance !

    Concrètement j’aimerai bien trouver un moyen simple de tester cette microtaxe dans un Jeu de la Monnaie https://jeu-de-la-monnaie.org
    Car là on pourrait voir les effets réels avec des comportements humains.

    J’avais fait ça 2-3 fois avec monnaie pleine c’était très intéressant. On voyait que ça apporte réellement des liquidités en plus qui ne disparaissent pas quand on rembourse les crédits. Mais par contre c’était très difficile de savoir « combien distribuer ».

    A propos du financement du RBI par la microtaxe, c’était un sujet différent du projet d’initiative actuel qui vise à remplacer TOUS les impôts par la microtaxe.

    Pour le financement d’un Revenu de Base Inconditionnel la microtaxe visait juste à financer un complément de quelques milliard. Ça représentait CHF 50.- / ans pour les gens qui dépensent CHF 100 000.- par an…. donc la majorité de la population.
    Là ça ne vaut pas la peine de s’emmerder avec du bitcoin.
    T’as perdu bien plus avec les fluctuations du marché le temps de faire la transaction. Et surtout si il faut passer par un intermédiaire financier qui te prend un commission 1000 fois plus élevée que la microtaxe !!!

    Avec le projet de remplacer TOUS les impôts… là l’ordre de grandeur est plus grand et la fraude peut commencer à s’organiser.. mais est-ce qu’elle s’organiserait mieux que les holding et fondations qui servent à faire de l’optimisation fiscale ??
    Il y a un juste milieu à trouver.

    Le système fiscal actuel aussi demande à déclarer ses avoir en cryptomonnaie. Qui le fait ?
    Quel est le système fiscal le plus simple et performant la microtaxe ou 26 systèmes différents par canton… qui se font concurrence… et en dessous de ça 2255 communes qui se faut aussi concurrence… des niches à tous les étages, des déclarations qui prennent des mois à traiter, des horde de fonctionnaires qui parfois n’arrivent plus à suivre….

    Moi je pense que ça vaut la peine de réfléchir à tout ça. Même si je reste sceptique et critique.
    …. comme pour tous les sujets abordé en fin de commentaire. Je fais un commentaire différent pour y répondre.

  3. Répondre
    spoot - 14 octobre 2019

    Merci pour la réponse, j’y répondrais aussi si ça t’intéresse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :