Martouf le synthéticien
 
 

déc

12

La récolte dans mon jardin à mi novembre

Il y a beaucoup de gens qui pensent que l'on ne peut récolter à manger dans son jardin que l'été. Effectivement, il y a beaucoup de choses en été. Mais il y a aussi beaucoup de choses que l'on peut récolter plus tard.

Voici un aperçu de ma récolte à mi-novembre 2013.

La vitamine C du cynorrhodon

Tout d'abord, pour bien passer l'hiver il faut manger des fruits pour avoir de la vitamine C et ne pas avoir les dents qui tombent à cause du scorbut... bon.. C'est vrai que de nos jours les magasins sont pleins de fruits... le scorbut n'est plus le problème de santé public numéro 1... mais bon.. peut être qu'un jour on aura plus de pétro-fruit toute l'année...

cynorrhodon gelé.JPG

églantier avec plein de fruit.JPG

Alors il est utile de savoir que l'égalantier est un arbre qui a plein de petits fruits rouge fantastiques (enfin il parait que techniquement ce sont des faux fruits...), connus sous le noms de gratte-cul par les écoliers qui font des farces à leur camarades en leur frottant sur la peau les poils urtiquant de ce fruit...

Ce fruit rouge est aussi connu par les amateurs de thé sous le nom de cynorrhodon.

Et donc pourquoi est ce que ce fruit est si fantastique ?? ... et bien c'est par ce qu'il est bourré de vitamine C. Il semble bien qu'il y en a 20 fois plus que dans les agrumes !!

Donc quand on aura plus de pétrole et qu'on ne fera plus venir des oranges de très loin... on se ruera un peu plus sur les grattes-cul pour manger notre dose quotidienne de vitamine C.

Moi j'en mange tous les jours.

Il suffit de presser sur le fruit une fois qu'il a gelé pour voir sortir un peu de chaire acidulée qui est délicieuse. J'avais même remplacé la tomate dans la pizza par cette chaire... bon.. c'est très très long à faire... il faut une énorme quantité de fruit !

Les topinambours pour réchauffer l'atmosphère

Quand le jardin parait mort.... et bien non, il y a encore plein de racines.. la plus connue.. c'est la carotte !

récolte de mini carottes.JPG

C'est le meilleur moyen de conserver des carottes, il suffit de les laisser en terre et de les récolter quand on en a besoin. Bon... il y a les limaces qui aiment aussi les carottes.. donc il est possible de les stocker à la cave dans un tas de sable. C'est ainsi que faisaient nos grand-parents... avant d'abuser de l'usage du frigo !

Mais dans les racines il y en a qui sont moins connues que les carottes. Voici le topinambour... On en parle souvent comme d'un cousin de la patate... mais en fait... ça ressemble plutôt à un tournesol !!

racine de topinambour.JPGtopinambours lavés.JPG

Bon... on le compare à la patate, par ce que l'on mange le tubercule et pas la fleur. Dans la patate sa réserve de sucre... de glucide c'est l'amidon. Dans le topinambour, c'est l'inuline. C'est une forme de sucre que notre organisme ne semble pas assimiler... du coup... hop... ça ressort sous forme de gaz... Après une bonne platé de topinambours entre amis, c'est la foire au pets ! :) (bon.. il semble que si l'on cuit le topinambour avec une branche de céleri ou du bicarbonate de soude.. ça va.. plus d'effet.... à tester..)

Le raifort plus fort que le wasabi

Une autre racine qui se cache sous des feuilles toutes flétries, c'est le raifort !

feuilles de raifort.JPG

Le raifort, comme son nom l'indique, c'est fort ! .. c'est un condiment qui a du goût... Je me souviens d'un repas au château de Boudry ou pour l'anniversaire des 300 ans de Jean-Jaques Rousseau on avait mangé de la truite fumée accompagnée de raifort, une recette provenant du cahier de recette de Mme Rousseau...

Le raifort est une racine que l'on râpe pour la manger. A l'autre bout du monde, au japon on utilise une plante cousine, le wasabi ! ...aussi connue comme condiment très fort !.... moi je vais dans mon jardin.. c'est moins loin qu'au Japon !

Le maïs arc-en-ciel inca

Cette année, je me suis lancé dans le maïs. Je cherchais à faire une céréale dans mon jardin.. et le maïs, c'est quand même plus facile à manger que le blé qu'il faut transformer en farine.... J'ai acheté des graines de maïs arc-en-ciel inca chez Kokopelli. Histoire de ne pas sponsoriser les 10 multinationnales qui possèdent 73% des semences et cherchent à nous fourguer des OGM...

mais arc-en-ciel inca kokopelli.JPG

Je suis très très heureux du résultat. Ça n'a pas été facile... la grèle du 20 juin à tout détruit.. coupé les tiges.. haché menu tout ce qu'il y avait.... mais tout à poussé.. avec un peu de retard. Mais j'ai quand même eu de maïs. J'en ai gardé un épi que j'ai séché pour avoir des graines pour l'année prochaine.

mais arc-en-ciel inca kokopelli séché.JPG

Voilà, comme ça je sais ce que je mange comme maïs.... et en plus avec ces couleurs violettes, ce maïs est super beau !

mais arc-en-ciel inca kokopelli cuit.JPG

Avec le retard du à la grêle, il y a des maïs qui ne sont pas arrivés à maturité. Mais même petits ils sont très bons à manger.. c'est comme les petits maïs au vinaigres avec lesquels ont mange la raclette !!

mini maïs.JPG

Les tomates jaunes naissent dans les choux

Et.. oui, c'est ce que j'ai découvert... J'observais un petit chou rouge. J'écartais ses feuilles... et qu'est-ce que je trouve dedans.... une mini tomate jaune !!!

les tomates naissent dans les choux.JPG

J'en déduis que les tomates jaunes naissent dans les choux !

(bon, c'est peut être aussi que la tomate est tombé du plan de tomate qui était juste à côté... mais qui a séché et est tombé entre temps... donc que je ne voyais plus)

Voilà... donc le jardin est vivant toute l'année... Pendant l'hiver ça pousse moins. Mais ça pousse quand même. Et surtout, il est important de laisser une couverture. De ne pas laisser le sol à nu... sinon la pluie et la neige de l'hiver va finir par emporter la bonne terre dans l'eau des rivières plus loin... toute la richesse perdue...

Martouf: 17 déc 2013 : 10:45

tags: news, jardin, themeJardin, cynorrhodon, maïs, carotte, topinambour,

Commentaires: 0 commentaires

mai

8

La Permaculture

Préparé par Wen Rolland

La Permaculture est avant tout une éthique développée dans le but de prendre soin de l’écosystème planétaire.

La permaculture permet de faire la conception de systèmes inspirés par les principes de la nature et encadre l’intégration harmonieuse de l’environnement et des gens. Ces systèmes peuvent fournir une alimentation de qualité, des abris, de l'énergie et satisfaire d’autres besoins de manière durable.

La conception prend en compte la production alimentaire, les structures, les technologies, l'énergie, les ressources naturelles,l’aménagement paysager, les animaux, les végétaux et les structures sociales et économiques. Les principes s’appliquent aux zones urbaines et rurales et s’adaptent à toute échelle de système.

 

10 principes régissant la conception de système en permaculture.

 

Le principe de diversité

Le principe de diversité vise à intégrer une grande variété d’espèces de plantes et d’animaux bénéfiques dans la conception. Cela permet l’établissement d’un système stable et interactif de polyculture qui satisfait les besoins de l'homme ainsi que les besoins des autres espèces.

Le principe d'effet de bordure

Le principe d'effet de bordure spécifie qu’en général, il y a plus d'énergie et une plus grande diversité de la vie sur la bordure de deux systèmes naturels différents se chevauche. Sur ces frontières, on peut accéder aux ressources des deux systèmes . Un bon exemple est la bordure entre une forêt et un bassin contenant denombreux plantes et animaux.

Le principe de la planification de l'énergie.

Placer les éléments de votre système de manière à réduire au minimum l'utilisation de l'énergie (y compris les combustibles fossiles et la force de travail humaine). Utilisez l'énergie et les ressources que vous avez, d'abord sur place, puis à l'extérieur du système, aussi efficacement que possible. Sur place les ressources énergétiques comprennent les forces de la nature telles que la gravité,l'énergie éolienne et hydraulique. Cela économise du temps, de l’énergie et de l’argent.

Le principe du cycle de l'énergie.

Dans un système naturel, il n'y a pas de déchets ou de pollution. Le résultat d'un processus naturel devient la ressource d’un autre. Recyclez et réutilisez l'ensemble des ressources, autant de fois que possible.

Le principe de l'échelle

Créer des systèmes à l'échelle humaine. Choisissez de technologies simples et appropriées pour faire fonctionner le système. Créer seulement des systèmes qui sont gérables d’après vos ressources. Commencez petit et travaillez étapes par étapes en vue d'un but idéal.

Le principe des ressources biologiques

Utiliser des méthodes et des processus naturels afin de réaliser les tâches. Utiliser les ressources de la nature (plantes, animaux, micro-organismes) qui sont favorables à la conception du système afin de réduire au minimum l'énergie provenant de l'extérieur.

Le principe d’éléments multiples.

Remplissez chaque besoin vital et fonction essentielle par plus d'un élément, de sorte qu'une défaillance temporaire de l'un des éléments ne va pas arrêter le fonctionnement du système.Il y a presque toujours plus d'une façon de réaliser n'importe quelle tâche.

Le principe des fonctions multiples

La plupart des choses peuvent être utilisées de diverses manières et à différentes fonctions. Une règle en permaculture est de tenter de concevoir trois utilisations pour chaque élément du système. Cela peut économiser de l'espace, du temps et des complications dans tout type de projet.

Le principe de la succession naturelle.

Travaillez avec la nature et les processus des systèmes naturels. Anticipez les développements futurs grâce à la recherche et l'observation lorsque c’est nécessaire.

Le principe de la position relative

Placez chaque élément de votre conception en relation avec les autres, afin qu'ils bénéficient les uns des autres. Par exemple, placer le jardin de fines herbes près de la maison pour faciliter la cueillette d’herbes fraîches pour la cuisine.

Texte repris du document: http://www.scribd.com/wenrolland/d/10959664-Permaculture10Principes

Lui-même basé sur le document : www.idepfoundation.org/download_files/permaculture/Fsheet_Perma_eng.pdf

Martouf: 8 mai 2012 : 11:14

tags: énergie, philosophie, agriculture, permaculture, themeTransition, themeJardin,

Commentaires: 0 commentaires

mai

1

Il est ennuyant de devoir replanter chaque année des plantes pour pouvoir les manger. Qu'est ce qu'il existe comme plante que je peux garder d'une année à l'autre.

Voici un article à ce propos.

Actuellement dans mon jardin j'ai:

  • la consoude (des énormes massif) On mange les jeunes feuille en beignets.
  • la bourrache (on mange les fleurs)
  • les fraises
  • les framboises
  • les mûrs
  • les taupinambours (il faut que je vérifie cette année.. j'avais vu un tubercule, mais je ne le retrouve plus)
  • la rhubarbe
  • les raisinets
  • les groseilles
  • les noisettes
  • les pruneaux fellenberg
  • les berudges
  • les poires
  • la menthe
  • ciboulette
  • (égopode... c'est pas très bon)
  • oseille
  • oignons blanc
  • raifort
  • sauge
  • thym
  • absinthe
  • surreau

A ajouter (acheter chez kokopelli. Voir le catalogue):

  • arroches voir: http://floradiane.canalblog.com/archives/2007/04/25/4734613.html => ok arroche rouge opéra
  • ail d'ours
  • asperges
  • artichaud
  • brocoli vivace
  • chou d’aubenton
  • bardane => ok Bardane Tokinogawa
  • cardon
  • cerfeuil tubéreux (bulbe à goût sucré chataigne !) !!! feuille toxique !!
  • ciboule de chine
  • épinard-fraise
  • fenouil (j'en ai, mais il ne me semblait pas être commestible)
  • oignon rocambole
  • plantain corne de cerf => ok Laitue Romaine Plantain Cornes de Cerf
  • poireau des vignes
  • pourpier (Il me semble que j'en ai déjà... à voir...) => ok Pourpier Doré
  • La poire de terre ou yacon
  • L’oca du pérou
  • L’apios americana
  • bettrave

A compléter avec la liste des légumes perpétuels d'ekopédia

A voir encore:

Non permanents qu'il me faut encore

  • fèves (planter sept-oct récolter en mai) => ok Fève Witkeim
  • panais à alterner avec les carottes.
  • oignons (je n'ai que des oignons blanc actuellement) à planter dès mars pour juillet. Protège les fraises ! => ok Oignon Densité jaune
  • ail
  • luzerne (pompe à azote vivace. Faucher régulièrement)
  • pois => ok Pois Douce Provence
  • mais doux => ok Maïs Doux Arc en ciel Inca

Non permanents que j'ai

  • poireaux (planter de mai à juillet pour étaler la récolte d'octobre à mars) => ok Poireau Géant d’Hiver (planté fin juin)
  • salade
  • oeillet et souci (1 par mètre. Protège des parasites)
  • radis => ok Radis Rose de Chine (il me semble que ce n'est pas ceux là que j'ai planté !? .. à vérifier)

Martouf: 3 juil 2012 : 09:57

tags: jardin, agriculture, permaculture, themeListe, themeJardin,

Commentaires: 0 commentaires

mai

5

Les graines plantées il y a 4 jours commencent à sortir des petites tiges de leur coquilles....

C'est toujours magique. J'arrive pas encore à comprendre comment une graine peut rester sèche pendant longtemps, et hop on la pose sur un tas de compost avec un peu d'eau et de soleil... et voilà.. ça pousse pour devenir une plante !!!

C'est quand même beau la vie !

germe de pois-mange-tout.jpgplanton de courge.jpg

Martouf: 5 mai 2011 : 14:42

tags: journalDeJardin, planton, themeJardin,

Commentaires: 0 commentaires

mai

1

fraises paillage 1er mai.jpgVoilà, après 9 jours d'absence, je repasse voir le jardin. Je découvre que le fraises fleurissent bien. J'espère que l'on aura plein de bonnes fraises goûteuses.

La semaine dernière, il y a eu quelques brèves averses. Rien pour vraiment humidifier la terre. Cependant, sous le paillage, la terre est encore fraiche. Mais pas très humide. Donc j'arrose un peu.

On remarque que l'herbe du paillage a bien séchée !

Il est donc très utile de protéger le sol pour que l'humidité ne s'évapore pas tout de suite.

J'ai observé les plantations de mes voisins de jardin pour comparer. Ils ont aussi des côtes de bêtes et de la rhubarbe.

Par contre, ils n'utilisent pas les mêmes techniques agricoles que moi.

Mes voisins pratiquent encore l'agriculture version désert. Ils ont tout retourné, et arrachent les mauvaises herbes. Il n'y a donc rien pour protéger la terre du rayonnement solaire.

Il n'y a pas de mauvaises herbes, il n'y a que des gens qui ne connaissent pas leur utilité.

Voici à gauche, le jardin de mes voisins, à droite, le mien. En haut, de la rhubarbe, en bas des côtes de bête.

rubarbe dans le désert.jpgrhubarbe en fleur 1er mai.jpgcôte de bête assoiffée.jpgcôte de bête paillage.jpg


Vu que mes voisins ont tout retourné. Ils ont également tout replanté de nouveaux plantons. Personnellement, je n'ai encore rien planté dans mon jardin cette année, hormis les patates. Ce sont les plantes de l'année dernière qui repoussent toutes seules.

Je n'ai donc rien fait, hormis un peu de paillage, et un arrosage des côtes de bête il y a 9 jours. La rhubarbe n'a été arrosée que par le peu de pluie que nous avons eu ces temps. Maintenant, elle a un problème, c'est qu'elle monte en fleur. Si l'on veut qu'elle continue à faire plutôt des feuilles que l'on va manger, il faudra lui couper les fleurs. (en tout cas, c'est ce que j'ai toujours fait. Est-ce que là aussi ce n'est pas juste ?? .. aucune idée ?)

Morale en regardant ces photos, il vaut mieux ne pas se tuer à la tâche pour s'occuper de son jardin. Il s'occupe très bien de lui tout seul !

Martouf: 1 mai 2011 : 22:47

tags: verdure, journalDeJardin, désert, themeJardin,

Commentaires: 0 commentaires


 
 
 
 
 
login
Identification

loading loading