carte voyage à vélo été 2018

Le 2 août 2018 nous sommes partis pour un voyage à vélo. Nous sommes revenus fin octobre pour l’anniversaire de Carine.
Nous avions envie de partir de chez nous à Montreux pour nous rendre en Angleterre.
Nous avons ainsi suivi le Rhône (qui passe juste devant chez nous) jusqu’en Ardèche pour faire une pause de 12 jours et participer au  stage du « Voyage du Héros ». Tout un voyage dans le voyage…

Puis nous avons repris notre périple le long des canaux de Bourgogne. Ensuite après un saut de puce en train nous nous sommes rendus à Chartes. Une des raisons de cette « triche » en train était d’arriver à la cathédrale de Chartes le vendredi, afin de pouvoir pratiquer son célèbre labyrinthe. (les autres il est couverts de chaise). Cette option train nous a valu de faire 1h de vélo dans les rues de Paris, entre deux gares…  toute une aventure en soi !

Depuis Chartes nous avons suivi la « voie verte » jusqu’au Mont-Saint Michel. Ensuite nous avons continué jusqu’à Granville où nous nous sommes embarqué en Ferry jusque sur l’ile de Jersey. Après une visite des iles anglo-normandes, nous avons continué notre traversée de la Manche jusqu’à Pool en Angleterre.
Là nous nous nous sommes rendu au nord pour voir les mégalithes de Stonehenge et d’Avebury.
Puis nous sommes revenus au sud pour suivre la côte sud ouest de l’Angleterre jusqu’à Plymouth.

De là nous avons à nouveau traversé la Manche pour rejoindre la Bretagne. Après avoir traversé la Bretagne nous avons rejoins les bords de la Loire pour traverser la France.

A Tours nous nous sommes décidé à prendre le train pour Genève. Ceci pour rester dans notre timing. Depuis Genève nous sommes rentré à vélo jusqu’à Montreux. Nous avons juste passé un nuit à la maison avant de continuer directement dans les montagne valaisannes pour profiter des tout derniers jours avant la neige.

Là nous avons fêté l’anniversaire de Carine et sommes redescendus en plaine. Le lendemain les montagnes se couvraient d’un blanc manteau jusqu’à l’été prochain…

 

Voici une carte qui te permettra de savoir où l’on se trouve aux dernières nouvelles.

Voir en plein écran

Voici une galerie dans laquelle nous ajoutons de temps en temps des photos de la progression de notre voyage….

Mini journal de bord

2 jours après cette vidéo… la neige tombe et recouvre toutes les montagnes jusqu’à l’été prochain…

  • 25 octobre. C’est l’anniversaire de Carine !
  • 24 octobre. Nous passons encore une superbe journée de repos au chalet…. et surprise Antoine Sandra et Alice passaient par là et nous rendent visite ! C’est marrant de revoir plein de gens !

dent du midi pano

  • 23 octobre. Nous profitons du calme du chalet, des magnifiques couleurs de l’automne. Surprise. Les parents de Carine arrivent… 🙂 On va tous boire l’apéro avec les voisins qui rentre de vacances.
  • 22 octobre. Carine amène son vélo au garage pour changer les plaquettes des freins qui sont foutues et qui font du bruit depuis quelques centaines de km….  et c’est avec un vélo ainsi tout en bon état que nous repartons ! (Ouais.. c’est trop dur d’être à la maison !) Nous profitons du vent qui nous emmène au coeur du valais pour nous rendre au chalet décanter l’expérience de notre voyage !
  • 21 octobre. Nous nous rendons à Crissier à la pierre fendue…. et juste à côté à la cascade du Mèmbre. Puis nous faisons une halte à Lutry pour voir l’alignement de menhir dont nous avons appris l’existence au centre des visiteurs de… Carnac ! (Un diaporama montrait quelques lieux mégalithiques connus…. Stonehenge, Carnac, Gobleki tepe,…. Lutry !)
    Puis, retour à la maison à Clarens. Ça fait bizarre !!!   Les plantes vont bien. Le curcuma et le gingembre ont bien poussé !
  • 20 octobre. Nous roulons sur la route que nous avons pris en sens inverse il y a presque 3 mois….  c’est fou ce que les gens ont des grosses bagnoles dans le coin !! (et des minis numéros de plaque)…. Je crois que je n’ai jamais vu autant de Porsche en une journée ! (Je comprends les touristes qui disent qu’en Suisse on est tous très riches et qu’on roule tous en Porsche… il y a du vrai dans la région entre Nyon et Genève ! … mais c’est peut être pas totalement représentatif du reste de la suisse !) Nous passons la nuit en camping sauvage.
  • 19 octobre. Nous prenons le train pour Genève. 8h34 de train !! Que des TER pour arriver à prendre les vélo facilement (et gratuitement). Nous sommes donc de retour en Suisse ! (bon.. l’accueil est pas top un vendredi soir avec les gens louches qui trainent autour de la gare… Heureusement nous sommes bien accueilli chez une copine qui nous met à disposition la chambre d’amis de le coopérative d’habitation où elle habite.)
  • 18 octobre. Nous visitons le château de la belle au bois dormant. Puis nous arrivons à Tours.
  • 17 octobre. Véritable journée d’automne: le matin du brouillard et l’après-midi soleil. Nous arrivons à Chinon et son superbe château avec la bonne lumière.
  • 16 octobre. Il fait beau et chaud. On continue notre avancée sur les bords de la Loire et le soir nous trouvons abri à l’entrée d’un dolmen !

loire en automne

  • 15 octobre. Voilà, la pluie. Mais c’est rien du tout. Donc tout va bien. Nous rejoignons les bords de la Loire. Nous allons jusqu’à Savennières où nous logeons dans un château ! Oui, warmshower mène à tout !
  • 14 octobre. Journée pluvieuse annoncée. Donc on se prévoit une petite journée de vélo avec un hébergement dans un warmshower le soir pour au moins être au sec. Mais en fait on se réveille, il fait grand beau. La pluie n’est apparue qu’à 18h avec juste 2-3 gouttes !!! … Donc on a bien pris le temps aujourd’hui. On s’est reposé, répondus à des messages en retard. Puis le long du chemin, par hasard, nous avons été attiré par un panneau « Parc de sculptures monumentales« …. on a suivi et on est arrivé dans un parc avec des mégalithe moderne !! Oui de nos jours, il y a encore des gens qui font des alignements de menhirs. C’est très intéressant à voir avec tous les lieux que l’on a visité ces dernières semaines.
  • 13 octobre. Nous rejoignons à nouveau le canal de Nantes – Brest. Petite frayeur technique. La tige qui qui change le « plateau » de vitesse du vélo de Mathieu s’est pliée, écrasée par la sacoche lors d’une grosse secousse. Mais du coup, c’est bien d’avoir une pince. La tige pliée a été réparée en 2 minutes. Nous campons au bord d’un étang. Il y a des sons intéressant…. d’un côté une fête avec de la musique genre.. « balkanique »…. et de l’autre des chiens (ou des loups ?) qui hurlent à la mort…..   (et parfois on entend un âne…)

sept-iles-morbihan-tombolo

  • 12 octobre. Nous avançons vite pour nous rendre à la Roche-Bernard.
  • 11 octobre. La journée est pluvieuse et des orages sont annoncés. On attend que ça passe…. On va faire une petite virée touristique dans le golfe du Morbihan. On arrive juste au bon moment pour voir le temps changer. La pluie s’arrête et le soleil revient. L’étang de Toulvern se vide dans la mer…. et au retour se rempli de la mer à marée haute. Bon timing.

alignement menhirs carnac kerlescan

  • 10 octobre. Nous nous rendons à Carnac voir les alignements de menhirs. C’est long 4km d’alignements ! Il y a des endroits très beau. Conseil pour aller à Carnac y aller en dehors de la saison touristique. du 1er octobre au 31 mars, il est possible de se rendre dans l’enceinte des menhirs. L’été c’est uniquement si tu as un billet pour une visite guidée. On s’est retrouvé seuls au milieu de centaines de menhirs, c’est impressionnant !
  • 9 octobre. On continue sur le bord de la même rivière pour se rendre dans un endroit complètement paumé, chez un copain de Mathieu qui fait de la permaculture. La journée est très belle et très chaude. C’est vraiment étonnant comme saison !
  • 8 octobre. Après une nuit glaciale sous tente, (Il a gelé sur le bord du canal proche de la tente !) on passe une excellente journée au soleil sur une magnifique piste cyclable plate au bord des canaux. On retrouve le rythme qu’on avait sur les canaux de Bourgogne. On fait quelques arrêts pour ramasser des pommes et des châtaignes. C’est génial comme repas les châtaignes. Pour cette nuit, on se réfugie à l’auberge de Jeunesse de Pontivy.
  • 7 octobre. Visite de la Vallée des saints. Puis on rejoint la piste cyclable et on s’arrête pour dormir au bord du canal un peu après Carhaix-Plouguer.
  • 6 octobre. Journée de pluie. On se repose. On fait de la lecture. On va à festival à St-Cadou.
  • 5 octobre. On suit la voie verte. C’est génial, c’est des pentes douces pour les montées. c’est des belles descente. C’est sur une ancienne voie de chemin de fer. On visite la forêt de Huelgoat avec ses rochers étranges.

roscoff panorama bretagne

  • 4 octobre. Après une brève nuit dans le ferry, (On dort peu et il y a une heure de moins à cause du décalage horaire) nous arrivons à Roscoff en Bretagne. Le soleil se lève, il fait grand beau. C’est magnifique. Très belle arrivée en Bretagne.
    Notre itinéraire du jour nous rend à Morlaix. C’est pas très long et les montées sont facile. Ça nous change des montées casse jambes anglaises !
    C’est étrange de rouler à droite ! On se surprend plusieurs fois dans la journée à rouler sur le côté gauche de la route !! 😛
  • 3 octobre. Dernier jour en Angleterre. Nous nous rendons à Pymouth pour prendre le ferry à 22h. Il y a un brouillard qui s’installe. Il fait nuit. Toute autre ambiance que notre arrivée en Angleterre.
    Nous passons la nuit dans une cabine dans le ferry. C’est très drôle comme expérience. Une mini croisière. 🙂

Haytor Rocks Carine dartmoor

  • 2 octobre. Nous allons nous balader (à pied) dans le magnifique paysage du Dartmoor. Il y a des superbes rochers, notamment les Haytor Rocks.
  • 1er octobre. Dawlish –  ~ Bovey Tracey. Via Newton Abbot, là d’où vient l’arrière grand mère de Carine. L’arrière-arrière-grand-père de Carine était pharmacien à Newton Abbot il y a ~150 ans. Nous avons tenté de retrouver la pharmacie. Nous en avons trouvé une qui est probablement la bonne. C’est maintenant un bistrot qui s’appelle « The pharmacy ». Ils ont gardé le mobilier ancien avec les tiroirs de pharmacie.
  • 30 septembre. Sidmouth – Dawlish. Journée avec moins de montée. Ça fait du bien même si on sent la fatigue. Ce matin nous avons fait un petit échauffement en grimpant 150m sur une pente à 20% !!
  • 29 septembre. Bridport – Sidmouth. Une magnifique journée de vélo. Mais alors je confirme England is very hilly… C’est pas plat du tout ! C’est les montagnes russes ici. Aujourd’hui sur 57km nous avons grimpés 1007 m !! Le record de notre voyage. Les paysages sont magnifiques, il y a des moutons partout. Parfois tu es en haut d’une falaises et parfois en bas au bord de la mer. Nous avons même eu l’occasion de nous retrouver dans une fête médiévale à Colyford ! Tout à fait étonnant !

hilly collines angleterre

Voyage vélo couché angleterre jurassic coast

  • 28 septembre. Durdle door – Bridport. Là on avance dans des paysages magnifique avec des moutons. On grime sur une très haute colline…. pfff… mais en haut la vue à 360° est incroyable. 🙂

durdle door

  • 27 septembre. Poole – Durdle door. Magnifique journée. On repart en vadrouille sur la côte sud ouest. Magnifique paysage d’automne. On va à Durdle door, une arche naturelle sur la mer. On est juste là au couché du soleil c’est vraiment beau.
    On a du faire un petit détour dans la journée.. c’est juste à cause des militaires qui aiment jouer à la guerre et ferment des routes pour ça….
  • 26 septembre. Le soleil est là. Balade touristique dans Poole. Dessin et ramassage de silex sur la page pour Mathieu et repos pour Carine.
  • 25 septembre. Le soleil est là. Il fait beau et chaud dedans ! C’est les vacances :p On prend soin de nous et de nos montures avant de continuer notre aventure. Mathieu a passé l’après-midi à enlever la crasse prise dans les pignons de la cassette. C’est ça qui faisait sauter la chaine. De plus, la crasse dans les freins les empêchait de se rouvrir. Là c’est tout bon. « Qui veut aller loin ménage sa monture ».
    On décide de passer encore une journée tranquille à Poole. On loge dans une chambre dans un joli hôtel où l’on mange super bien !
  • 24 septembre. Le soleil est là, il fait beau, mais froid 4°C  au réveil !! On va jusqu’à Poole pour aller chercher une carte que nous avons réservée pour la suite du voyage. En chemin on passe devant un magasin de sport. On achète des habits contre le froid, des chaussures pour Carine et une bonbonne de gaz, la notre arrivant au bout, et vu le froid on sera certainement content de se cuire de l’eau chaude.
    Le soir, nous sommes trop fatigué pour aller plus loin que Poole, le vélo de Mathieu a quelques ratées dans les vitesses, là chaine saute, à observer. De plus nous avons envie d’un endroit chaud. Nous nous payons une nuit d’hôtel !
  • 23 septembre. Joyeux équinoxe d’automne. Il a plu toute la nuit…  et nous attendons qu’il s’arrête de pleuvoir pour partir. La météo nous dit vers 15h le soleil sera de retour…. on verra…
    …. et ça marche bien. En effet, le soleil est revenu, on a pu sécher un peu et repartir. Mais il fait encore froid. On a fait une vingtaine de km entre les chevaux, les vaches et les cochons en liberté et on s’est posé dans une forêt, au chaud dans la tente. (Avon forest ?)
  • 22 septembre. Après une bonne nuit au sec. Nous repartons sous la pluie et le froid. C’est pénible. On fait une petite pause dans un joli tea room. C’est dur de repartir. Il pleut. Après 24 km… quand on est à bout on se retrouve proche d’un camping, malgré le prix double du prix habituel des camping anglais, on s’arrête. Il y a des douches chaudes. On se réfugie dans la tente et on attend que ça passe… le soleil est censé revenir demain après midi…. donc ambiance cosy dans la tente avec bouillotte et repas chaud au milieu de nos habits mouillé.
  • 21 septembre. Beaucoup de vent, très froid le matin, mais il fait beau. Ça nous motive à partir direction Salisbury. En route nous nous réchauffons dans le magnifique tea room de Pewsey. So British ! Puis nous affrontons le vent (des rafales à ~ 60km/h !!). J’ai jamais fait du vélo avec autant de vent. Incroyable.
    Nous revenons à Salisbury et dormons non loin, à West Grimstead… dans un lit !! Le second depuis notre départ! Ça fait bizarre. Mais après cette journée (70km de distance, 933m de montée, le vent, la pluie, le soleil, le froid…) ça fait du bien. Sans oublier la douche chaude. C’est bien le principe du site warmshowers sur lequel nous avons rencontrés nos hôtes. C’est une famille très sympathique, la mère a habité 2 ans en Suisse, à Bern, lors de ses études. Dernièrement ils ont fait un voyage à vélo en Suisse avec toute la famille !

menhirs avebury

  • 20 septembre. Magnifique visite de Avebury et son cercle de pierres gigantesque (98 à l’origine) inscrit dans une levée de terre. Le cercle est tellement grand qu’il y a même un village au milieu et son pub, le Red Lion où nous avons mangé. Puis nous sommes allés voir la colline de Sillbury. Une colline de 40m de haut construite de toute pièce. Impressionnant, un petit air de pyramide !
    Les menhirs de Avebury sont les plus grands que j’ai jamais vu, souvent 4 m de haut et quasi autant de large. Vraiment impressionnant. Le site est ouvert à tous. C’est beaucoup plus agréable a visiter que Stonehenge qui est devenu une machine à touristes.
    Et heureux hasard… le soir venu au moment de chercher un lieu pour dormir, nous repassons devant notre lieu de camping de la nuit et au même moment le propriétaire des lieux traverse la route. Il nous invite direct pour une seconde nuit ! … comme c’était parfait. On accepte !

labyrinthe camping

  • 19 septembre. Il y a beaucoup de vent. Nous profitons d’aller dans la même direction que lui sinon c’est pas possible d’avance. Nous partons donc direction Avebury et son cercle de pierre. Etape vraiment très venteuse. J’ai jamais fait de vélo avec autant de vent et le terrain est vallonné. Donc j’ai battu mon record de dénivellation. plus de 800m de montée !!
    Nous sommes monté juste à côté du cheval blanc de la colline de Milk Hill. Le lieu est aussi très connu pour ses crop circles. (Mais bon c’est plus trop la saison)
    En haut de la colline on se fait rincer par une grosse averse. Trempé, on cherche un coin pour poser notre tente. Là, Carine repère un joli jardin avec un labyrinthe comme le labyrinthe préhistorique de Rocky Valley, on demande à la maison en face si il est possible d’y camper. On se fait accueillir en français ! … par un couple international. Monsieur est anglais, madame est allemande et ils ont habités en Belgique voilà pourquoi ils parlent français. Ils nous autorisent à planter notre tente vers le labyrinthe (en haut à droite sur la photo..). Après notre visite au labyrinthe de Chartes, c’est marrant de se retrouver ici sur un labyrinthe. Ce sont eux qui l’on construit, mais il parait qu’il y a de nombreuses personnes qui trouvent qu’il dégage une bonne énergie.

stonehenge

  • 18 septembre. Beaucoup de vent la nuit et visite de Stonehenge la journée.
  • 17 septembre. Nous nous rendons à Salisbury où nous visitons la cathédrale. Puis directions Stonehenge que nous apercevons au soleil couchant juste avant de devoir faire un énorme détour pour nous rendre à notre camping sans passer par la route principale qui a vraiment trop de trafic. (un peu l’autoroute quoi !)

carine dans la foret magique

  • 16 septembre. Encore un petit déjeuner British. (avec de oeufs à la coque en pkus) En fait, les toasts, c’est pour avoir du pain croustillant ! C’est ça le truc. Car en Angleterre, impossible de trouver du pain avec une croute ! Il est mou et il est souvent emballé dans du plastique.
    Puis, on nous accompagne gentiment un bout de chemin et nous partons pour New Forest. Un parc national naturel.
    Nous plantons notre tente en bordure d’un bois de houx (Hollywood en anglais)  entre un village nommé: Nomansland et la colline de Godshill. Bref un lieu très inspiré. C’est vraiment une forêt magique. Il y a des grand chênes puissants (L’arbre sacré des druides), des houx gigantesques (le bois dans lequel on fait les baguette magique… c’est pas pour rien que la magie du cinéma est à hollywood !) et quelques vieux ifs. (Les arbres qui sont symboles de passage entre les plans de vie et de mort selon la mythologie nordique). Bref, un super camping sauvage dans une forêt magique !
  • 15 septembre.  Après un petit déjeuner British avec du thé, et du marmite sur des toasts, nous partons en quête d’un adaptor pour pouvoir brancher nos fiches suisses dans une prise anglaise.. Nous faisons du shopping et découvrons la vie anglaise, puis les magnifiques plages de sables de sandbanks. Puis nous allons voir une performance artistiques dans un parc et c’est là que nous rencontrons une sympathique famille qui nous invite à planter notre tente chez eux. Vraiment l’accueil est parfait en Angleterre. Nous passons une magnifique soirée à utiliser tout notre vocabulaire anglais pour parler, écologie, politique, philosophie et spiritualité….

falaise-anglaise-P9140149

  • 14 septembre: Nous embarquons sur un ferry pour traverser la manche. Magnifique traversée. Nous faisons une halte au port de Guernesey ce qui nous permet de voir la capitale de l’ile. Puis nous traversons entre les iles de Herm, Sark et Aurigny. Magnifique. Et enfin nous arrivons au port de Poole qui se trouve à l’intérieur d’une baie, là il faut contourner l’ile de Brownsea, petit clin d’oeil à mes amis scouts qui reconnaitrons là l’ile où a eu lieu le premier camp scout !
    L’arrivée en Angleterre était magique. Le soleil qui éclaire d’une lumière jaune la mer et les falaises de craie surmontée d’herbe verte.
    Pour la nuit nous tentons d’aller dormir au camping le plus proche. Mais là malgré de la place pour 1100 mobile home !! pas de place pour notre tente ! Mais le manager du camping nous invite à planter notre tente dans son jardin !!
    Donc excellente arrivée en Angleterre. Nous sommes accueillis royalement !
  • 13 septembre:  Journée de repos au camping. Visite de La Hougue Bie. Un tumulus d’il y a 6000 ans. (Donc le dessous, c’est un dolmen, donc un couloir de 9m en pierre, puis le dessus c’est 12m de colline crée de toute pièce) au sommet de la colline il y a une chapelle. Juste à côté, il y a aussi l’exposition d’un trésor de pièce de monnaie celtes qui ont été retrouvée là en 2012. Ils sont toujours en train d’étudier les milliers de pièces de monnaie (qui viennent de tout le monde celte !). C’est le plus gros trésor de pièces celtes découvert.

Mathieu à Sark

  • 12 septembre. On commence la journée par un traffic jam (en roulant à gauche !), sur les routes et rues étroites de Jersey afin d’aller au port embarquer pour l’ile de Sark. C’est un ile spéciale. Il s’agit de la dernière seigneurie féodale d’europe. L’ile appartient au seigneur Christopher Beaumont dont la famille règne sur l’ile depuis ~500 ans. L’ile dépend du Duc de Normandie qui n’est d’autre que la reine d’Angleterre. Il n’y a pas de voiture sur l’ile (mais plein de tracteurs). L’ile n’est accessible qu’en bateau. Carine a d’ailleurs eu un bon mal de mer à l’allée. (comme la moitié des passagers du bateau ! Jamais vu ça !) Il faut mériter sa visite.
  • 11 septembre. Nous allons chercher de l’argent à St-Hellier. Jersey a un système étrange. Il y a 2 monnaies utilisées. Les livres de Jersey et les livre sterling anglaises. Les livres de Jersey sont quasiment les mêmes et à parité. Mais valable que sur l’ile. C’est une monnaie locale qui marche bien ! 😉 Nous profitions de faire des achats, c’est toujours étonnant de voir les différences de produits qu’il y a dans les magasins. Il y a du marmite ! .. ça tombe bien on arrivait au bout du Cenovis ! 🙂
    On se balade à pied à marée basse pour observer l’écosystème marin. On tente de s’y retrouver dans le labyrinthe de rues sur l’iles. On s’habitue en circulation à gauche ! Mathieu a du changer de côté son rétroviseur.
  • 10 septembre. Levé aux aurores pour prendre le ferry à destination de Jersey. On a pas trop le pied marin, on est le deux sujets au mal de mer pendant la traversée !! gloups. Puis arrivé au port, traversée de la douane avec nos vélos. Ensuite on arrive directement sur la route…… et là il faut directement se faire avec la circulation à gauche !!! …. pas si simple. On est perdu dans nos réflexes ! Heureusement, il est indiqué régulièrement sur les passages pour piétons et aux stop… « Look right and left« … On doit aussi trouver de la monnaie locale… des £ … On a oublié de faire du change dans la capitale.. gloups.. on devra certainement y revenir… heureusement l’ile est pas grande on est à 5km seulement !

look right jersey

  • 9 septembre. Plage de la marée basse à la marée haute et glace. Super couché de soleil.

carine à la mer

  • 8 septembre. On visite Granville. On ramasse des coquillage sur le rivage avec la marée qui monte.
  • 7 septembre. Mont-Saint-Michel – Granville. On va rendre visite à Jérôme, un pote de Mathieu. On se baigne dans la mer. Elle a 21°C ce qui est beaucoup pour la normandie !
  • 6 septembre. Visite du Mont-Saint-Michel et balade dans les sables mouvants de la baie…

Carine retient le mont-saint-michel

  • 5 septembre Mortain – Mont-Saint-Michel. Nous y voilà ! On a traversé la France. La journée est légèrement pluvieuse, mais on a bien avancé. Nous sommes maintenant arrivé au camping du Mont-Saint-Michel. Après plusieurs jours de camping sauvage, on se réjouissait d’une douche chaude.. mais pour une raison inconnue ce camping a des douches pas si chaudes ! 🙁   Il y a parfois des pic de chaleur bienvenus… et pouf… à nouveau tiède… pfff.. alors que le coin pour faire la lessive a plein d’eau chaude ! Mais bon c’est pas grave. On est au chaud dans notre tente, sous la pluie à écrire ses lignes…

carine arrive au mont-saint-michel a velo

  • 4 septembre Château de Carrouges – Château de Mortain. Ouais, on s’habitue à la vie de château. Aujourd’hui, on arrive au bout du massif armoricain. Plus de montagnes russes. (Aujourd’hui quand même 72km et 550m de montée !) Heureusement, Mathieu a commencé à avoir mal à la cheville gauche à force de mettre de la force pour grimper. Là ça ira mieux. Plus que de la descente pour aller jusqu’au bord de la mer.
    La fin de la journée était rude. Avec la fatigue, un peu de mal de cheville… et encore une montée de 100m de dénivelé sur 1,5 km pour rejoindre le camping ! On arrive devant… « camping fermé, il y a une fuite d’eau dans les sanitaires !« . Pas grave.. dommage pour la douche, le terrain est top. C’est l’esplanade où se tenait le château de Robert de Mortain, le demi frère de Guillaume la conquérant.
    En route nous sommes passer devant le moulin de la Touche qui fabrique de la farine bio avec un moulin astrier. (meule en pierre). Nous avons ensuite trouvé une boulangerie à Domfront pour acheter ce pain. 🙂

château de Carrouges brume du matin

  • 3 septembre 2018 – La Mesnière – Carrouges. L’étape la plus sportive de notre périple. 62km…. Là ça va… mais 650m de montées au total. Ceci sur des sortes de montagnes russes. On monte.. on descend… Mais récompense le soir on dort dans un verger au bout du jardin du château de Carrouges, et on a de la bière locale et du jus de poire local… 🙂
    Mais notre soirée n’est pas finie… les moutons s’échappent… On passe un moment avec la présidente du parc naturel Normandie Maine pour faire les bergers et remettre les moutons dans leur parc… Après une bonne nuit de sommeil… rebelote ! Les moutons sont sur le giratoire au dessus ! On passe un moment à encore une fois les remettre dans leur parc. En récompense, la directrice du parc naturel, nous offre une bouteille de poiré (cidre de poire) et du miel ! => génial comme camping !
    Et en plus, là bas ils ont plein de vergers et une centaine de variété de poire et ~150 variétés de pommes. Les visiteurs ont le droit de ramasser dans les vergers un panier chacun. Ainsi on repart avec le plein de pommes et poire !
  • 2 septembre 2018 – Thiron-Gardin – La Mesnière. Le Perche, c’est pas plat ! On monte on descend, mais heureusement une bonne partie de la journée se passe sur une ancienne voie de chemin de fer reconvertie en voie verte (piste cyclable). C’est agréable. Aujourd’hui on a de la chance, partout on nous donne de la nourriture. On a reçu de courgette qui étaient au bord de la route. Ça nous fait plusieurs repas. On a aussi à chaque place de pic-nic des pommiers et des pommes qui tombent juste pour nous, et on a remplis plusieurs boites de mûrs après s’en être gavés !
  • 1er septembre 2018 – Chartres – Thiron-Gardin. C’est reparti, et c’est différent encore. Là il y a à nouveau des petites montées et descentes.. c’est plus aussi plat que les canaux ! C’est vaste. Il y a beaucoup de champs à perte de vue ! A Thiron-Gardin, la célébrité locale, c’est Stéphane Bern qui a acheté un ancien collège militaire. Nous dormons dans un joli camping au bord de l’étang.
  • 31 août – Chartres. On visite la Cathédrale et ses environs, de jour comme de nuit. Nous parcourons les 888 pieds romains du fameux labyrinthe. (~261m)

labyrinthe cathedrale de chartres

  • 30 août – Tonnerre – Migennes + Paris + Chartres. Aujourd’hui on quitte le canal de Bourgogne et on prend le train pour Chartres. Le Train qui passe par Paris.. avec entre 2 gares.. Paris Bercy et Paris Montparnasse.. donc 5km de vélo dans Paris ! C’était épique. L’aventure à vélo c’est facile sur les routes… mais dans les trains et les gares, c’est pas si simple… mais on a de la chance. Les vélos ne passent pas forcément dans les ascenseurs… il n’y a pas de rampe… on a des bagages lourds…. mais les escalators ça passe. Visiter Paris à en 1h à vélo c’est à faire !! C’est réservé aux cyclistes chevronnés (que nous sommes) On a fait comme les parisiens, on a grillé plein de feux rouges… on s’est un peu perdu, (pourtant la tour Montparnasse se voit de loin, mais pas des ruelles étroites !) On a parcouru plein de petites ruelles, on s’est retrouvé sur une place devenue célèbre cet été, (tiens c’est bizarre, j’ai déjà vu cette place qq part en vidéo !) on a aperçu le Panthéon, la tour Eiffel, la cathédrale notre Dame, traversé la Seine, et finalement on est entré dans notre train 1 min avant qu’il ne parte !
    Puis nous sommes arrivé à Chartres. Nous logeons dans une superbe maison avec plein de livres et surtout des BD géniales !

martouf velo couche canal bourgogne IMG_20180828_130040

carine velo canal bourgogne P8280046

  • 29 août – Venarey-Les-Laumes – Tonnerre. Journée orageuse et pluvieuse annoncée. Mais finalement ça allait. Peu de pluie. Après un petit tour au marché avec l’achat d’un super pain au petit épautre, de délicieuses carottes bio…. et d’une bière Mouh (très bonne) On a continué notre route en suivant les méandres du canal de Bourgogne. 75km de plat.. et une légère descente à chaque écluse… La dernière écluse qu’on a vue était la 93… …. et on a vu la première… et toutes celles d’avant !
  • 28 août – Velars sur Ouche – Venarey-les-Laumes (camping Alesia, on est juste à côté du lieu supposée de cette bataille où Jules César a gagné la bataille décisive contre les gaulois.) Le long du canal de Bourgogne. Parfaite piste cyclable. Pas trop de dénivellation, de l’ombre. On avance bien. 93km aujourd’hui. C’est paisible. On observe les péniches.

  • 27 août – Beaune – Velars sur Ouche. Route des vignes… Savigny lès Baunes, Aloxe Corton, Clos Vougeot, Nuits-St-Georges, Gevrey-Chambertin… Voilà tous les noms de villages que l’on a traversé.. ça doit rappeler quelque chose aux amateurs de vins….
    Puis nous avons bifurqué à Dijon dans une toute autre ambiance le long du canal de Bourgogne.
  • 26 août – Monteil-Beaune. C’est reparti. On se remet dans l’ambiance vélo. On quitte notre nid douillet et nos habitudes. On remonte un peu, et grande descente jusqu’à Tournons sur Rhône. Nous trichons. Nous prenons le train pour nous rendre en Bourgogne. Ce qui nous permettra de ne pas refaire un trajet déjà connu et ainsi de mieux profiter de trajets moins connus plus loin. Première difficulté… trouver la gare !! … Incroyable. On en a trouvée 2 désaffectées… mais pas la bonne. On a finalement trouvé, de l’autre côté du Rhône à Tain… On a eu de la chance, nos vélos sont passés dans le train et nous voilà. A Beaune.
    Là nous arrivons en même temps qu’un couple et leur petite fille de ~2 ans qui viennent de St-Nazaire et se rendent direction l’Autriche ou la Hongrie selon l’avance. Leur petite passe ses journée dans sa remorque. Comme quoi c’est possible !
camping paon
Nos colocataires Paon et Poule (à droite). Parfois sur un compliment, le Paon nous lâche une plume…
  • 13 août – Tournon – Monteil (Le crestet). Voilà notre étape de « montagne » est faite. On est arrivé ! 400m tout rond de dénivellation  une fois arrivé devant la porte. La grimpette fait peur depuis en bas.. mais la pente était tout à fait acceptable. On y est arrivé sans difficulté. On est même passé entre les gouttes…. un orage juste avant de partir… et juste au moment de finir de monter la tente. Là on est posé pour 12 jours. Et c’est parti pour le « voyage du héros ».
  • 12 août – St-clair-du-Rhône – Tournon sur Rhône.  Plein de vent en sens inverse. On arrive fatigué. (Surtout qu’on a pas beaucoup dormi la nuit précédente !)
  • 11 août – Chuzelles – St-clair-du-Rhône. Après une courte route. On est en visite chez un copain. On récolte les tomates, on les pèle pour faire du coulis. On mange de la ratatouille faite avec les légumes du jardin. On refait le monde tard dans la nuit en observant les étoiles filantes.
  • 10 août – Décines – Chuzelles. La fameuse étapes « moche et dangereuse au milieu des camions de la zone industrielle de Lyon ». Et bien suite à une route fermée on s’est retrouvé sur une autre départementale hors de tout ça. Avec une bonne boulangerie. Et s’était plutôt sympa, même si la route faisait quelques montagnes russes… montée… descendre.. On a fini par dormir dans un joli petit bois, chez un chevreuil qui nous a réveillé la nuit en dormant.
  • 9 août -St-Sorlin – Décines (Lyon) A peine parti, la pluie commence ! .. Merci Aurélie pour le pantalon de pluie ! Là on va aux limites de nos affaires de pluie… orage, vents, pistes cyclable en graviers et sable à 12km/h ou route départementales avec des camions à 25 km/h ? …  Finalement on est arrivé à notre Gamping et le soleil se pointe pour faire sécher nos affaires. On se prépare des légumes tout frais cultivés par le voisin d’en face 🙂
  • 8 août – Glandieu – St-Sorlin. Voyage dans de superbes paysages. Après un bref orage le matin on roule au sec toute la journée. On se repose au bord d’un étang.  Le soir super warmshower à St-Sorlin. On observe un hibou hou hou…  appeler sa compagne qui lui répond hoouu hooou…. juste sur les rochers qui surplombent le village.

martouf pause en voyage

  • 7 août -Aix-les-bains – Glandieu. On repart à vélo le long du Rhône. Enfin on part tôt et à l’ombre.. donc c’est agréable… on fait un pause à l’ombre… et on ose plus repartir. J’ai bien fait de prendre un dérive chaine pour réparer la chaine d’un vélo…. ça m’a valu une bière de la part de celui qui a cassé sa chaine….. (On fait des rencontres sympa en chemin..)
  • 6 août – On s’éloigne du vélo en profitant de notre camp de base pour aller à Annecy en train. Glace, baignade, tourisme…   et orage le soir !
  • 5 août …Seyssel – Aix-les-bains… avec évidemment un bain dans le lac… à 26°C … (et pou de canard garanti !)
  • 4 août. On passe la frontière par la cluse. On grimpe bien, puis descente sur Seyssel.. où on se pose au camping. On se rafraichi dans la piscine. Petit aperçu de notre tente qui devient notre nouvelle maison:

 

  • 3 août Tolochenaz- Genève. Au soir on profite de la baignade dans le Rhône juste après la Jonction à Genève. Ça fait du bien pour se rafraichir. Super rencontre via nos hôtes rencontrés sur « warmshower ».
  • Puis on suit le Léman pendant 2 jours.
  • 2 août 2018 – Départ de Clarens – Tolochenaz.

depart voyage initiatique

Scroll to top