Qu’est-ce que la santé ? Panorama de diverses médecines actuelles et futures

La santé est un vaste sujet. La santé, la maladie, la médecine est un sujet qui concerne tout le monde. C’est aussi un sujet qui fait beaucoup débat.

Que peut-on imaginer sur l’avenir de la médecine ?

Faisons déjà un tour d’horizon de ce vaste sujet.

Au préalable, le terme de santé, désigne un état de bien être dans tous les domaines, tous les besoins sont comblés, ce n’est pas juste l’absence de maladie.

La médecine est l’art de guérir, de maintenir et de ramener en santé.

panneau_cabinet_dentaire_vaccin_medecin_senegal

La médecine utilisée dépend de la vision du monde

Dans le domaine de la médecine on voit de nombreux débats, souvent contradictoires et des accusations de charlatanisme. Ceci n’est que le reflet de différentes visions du monde.

Personnellement j’aime bien le modèle de la spirale dynamique pour décrire les différentes visions du monde.

spirale_dynamique

Pour parler des extrêmes, il y a des gens pour qui le corps humain n’est qu’une machine perfectionnée et dont la conscience en émerge.

Cette vision du monde entraine une médecine purement mécaniste. (mécanique et chimique)

Pour d’autres, l’Humain est une conscience qui s’incarne dans un corps. Ainsi la mécanique ne suffit pas comme médecine. Il faut aussi une médecine de l’âme, souvent appelée « médecine énergétique ».

Entre deux il y a les intermédiaires de la pyschologie et la psychanalyse, avec le fait que notre état d’être mental conscient et/ou inconscient peut générer des pathologies.

De là, on va appliquer une médecine basée sur des croyances, des habitudes à modifier et des prises de consciences à faire.

Intention de base de la médecine

On voit que suivant les époques et les lieux, il y a aussi des intentions de fondations d’une médecine qui sont très différentes.

Pour caricaturer.

En occident, on a une médecine crée sur l’intention de remettre sur pied un soldat afin qu’il puisse continuer la bataille.

intention médecine occidentale: remettre sur pied un guerrier
Un soldat celtes remis sur pied de guerre…

En orient, on a une médecine créée sur l’intention de faire circuler l’énergie vitale dans le corps de la manière la plus harmonieuse pour maintenir en santé.

Chacune de ces intentions va être performante dans un domaine et pas dans un autre. C’est pour ça que ces formes de médecines ne sont pas forcément opposées, mais complémentaires.

Médecine occidentale

Pour caricaturer le fonctionnement de la médecine occidentale on peut faire l’analogie que le corps est vu de façon très mécaniste comme une machine complexe. Une voiture par exemple.

Une médecine de pièces de rechange

Si le corps a un soucis quelques part, c’est qu’il y a une pièce qui est foutue. On change la pièce et c’est reparti.
J’ai un pneu crevé, je change le pneu.

reparation trotinette

Ainsi la médecine moderne occidentale situe souvent son origine plutôt chez les chirurgiens du début de la renaissance que chez les médecins du moyen âge.

Les chirurgiens ne pouvant pas facilement changer de « pièces », ils ont commencés par amputer. Afin d’éviter de propager des infections et gangraine dans tous l’organisme. Depuis l’antiquité des médecins ont pratiqué des opérations de la cataracte.

De nos jours, la chirurgie est devenue très pointues. On enlève des bouts d’intestins et de tumeur. On pratique des césariennes. On est capable de remplacer de nombreuses pièces mécaniques (os et articulations), mais aussi organiques. Par exemple on imprime des vessies, des vaisseaux sanguin et des reins à l’imprimante 3D !
On peut faire « vivre » une personne avec un coeur artificiel. Mais pas (encore) intégré.

Par contre, il y a des limites, on ne sait pas créer un pancréas ou un foie. Mais pas contre on les greffes. Il y a de plus en plus d’organes greffés, ça va même jusqu’à greffer un utérus!
Et le grand tabou, on ne greffe pas de cerveau !!!

Si le cerveau meurt, on est considéré comme étant mort cliniquement.

Une médecine qui réanime les morts

La mort est repoussée toujours plus loin. Au point qu’un grand nombre de personnes « reviennent de la mort », d’une mort temporaire de quelques minutes. Ceci grâce aux progrès de la réanimation.

Il y a même 10% des gens qui reviennent de la mort qui on eu ce que l’on appelle une NDE, une expérience de mort imminente... (pas terrible cette expression, « mort temporaire est plus juste » … mais avec une expérience de survivance au delà de la mort !).

Ce 10% de gens pose d’ailleurs un soucis à la vision du monde mécaniste, car malgré que le cerveau soit mort et sans activité, les gens qui ont vécu ces expériences disent qu’ils ont des souvenirs de ce qu’il s’est passé pendant leur mort. (souvenir d’un au delà, mais aussi des conversations des médecins dans une salle d’opération par exemple.)

La médecine occidentale excèle dans l’art de remettre sur pied des gens à moitié mort ou très amochés. La médecine d’urgence est très très efficace.

Le corps humain n’étant pas fait que de « pièces » mécanique, la médecine occidentale s’occupe aussi de remplacer des fluides et des hormones qui régulent le fonctionnement du corps.

Ainsi, par exemple. les diabétiques consomment de l’insuline de synthèse, les transfusions sanguines sont courantes et les bêta bloquants régulent l’hypertension.

Mon réservoir d’huile est vide, je le rempli.

pilule rouge, pilule bleue matrix

Une médecine basée sur la drogue

Bien que tout ceci soit très efficace et s’améliore sans cesse, la médecine occidentale voit sa limite dans le traitement de maladies dites chroniques.

La seule solution proposée est généralement de couper la douleur. On se retrouve dans l’analogie de la voiture, avec un voyant qui s’allume, mais ne sachant pas comment résoudre la panne. On coupe le fil du voyant.

Il s’éteint, tout va bien……. jusqu’à ce que le moteur de ma voiture en manque d’huile, se grippe.. bloque.. et meurt.

Chaudière de machine à café qui a fondue
Chaudière de machine à café qui a fondue

La médecine occidentale est devenue une grande marchande de drogue. Des drogues en tous genre pour oublier ses malheurs physiques et mentaux.

Une bonne partie des remèdes chimiques sont basés sur des plantes connues depuis des temps immémoriaux, des remèdes de grand-mères. On en a extrait les principes actifs pour les synthétiser par des processus industriels et les mettre dans des gélules et capsules. C’est le règne des « médicaments ».

Au point qu’à chaque problème correspond son médicament. Une pilule magique. (Enfin, pas à chaque problème.. surtout aux problèmes des riches… Le viagra est plus rentable que le traitement contre le paludisme !)

médicament - bute ton patron

Le vaccin, la prévention à l’occidentale

Comme on l’a vu plus haute, la médecine occidentale est basée sur l’intention de remettre sur pied un soldat blessé sur le champs de bataille.

Mais au fil du temps, cette médecine s’est vue complétée par une forme de prévention: le vaccin.

Sur la même lancée que pour guérir d’une maladie, il faut prendre un médicament.
Pour éviter d’attraper une maladie, il faut se faire vacciner.

vaccin assurance acupuncture choix
Une affiche publicitaire pour une assurance maladie en Suisse

C’est au 18ème siècle que Edward Jenner a remarqué que les gens qui avaient eu la variole des vaches, étaient immunisés contre la variole humaine, bien plus grave dont 20% de la population mourrait à cette époque.

C’est Louis Pasteur au 19ème siècles qui a ensuite généralisé le principe des « vaccins » en reprenant le nom lié aux vaches de la « variole des vaches ». (cowpox)

Le principe consiste à « faire une maladie » bénigne pour se protéger d’une maladie grave. On fourni au système immunitaire un échantillon affaibli d’un virus attaquant. Ainsi un antigène est mémorisé contre cette forme d’attaquant.

Ce principe fonctionne très bien avec les virus. De nombreuses maladies virales ont disparues avec l’introduction généralisée des vaccins.

Le principe a été repris également contre les virus informatiques. Si on ne connait pas le virus, on ne s’en méfie pas et si il se présente, on se fait infecter. Si on a « mis à jour la base virales de données« . L’ordinateur connait le virus et ne le laisse pas passer quand il arrive.

De nos jours, il y a une recrudescence de vague anti-vaccins. C’est surtout à cause de dérive quand aux législations qui imposent de faire de nombreux vaccins d’un seul coup.

Mais aussi à en réaction à la toute puissance de l’industrie pharamaceuthique qui impose sa vision du monde et ses produits sans que le citoyen puisse décider de ce qui le concerne.

détournement affiche médecin sans frontière - industrie pharma novaris tue.
Détournement d’une affiche MSF à Lausanne… pour certains l’industrie des pharma avec Novartis en tête tue..

L’avenir de la médecine occidentale

L’avenir de la médecine occidentale est déjà toute tracé. On va continue à changer des pièces. Les plus riches pourrons avoir un meilleur accès à des pièces de rechanges.

La médecine va s’industrialiser en passant de l’artisanat du médecin de campagne à l’IA qui suit des protocoles suite à un diagnostique statistiques issu du big-data.

C’est ce que l’on voit dans de nombreux films de Science-Fiction.

Notamment le principe de la MedBox qu’on voit dans le film Elysium.

elysium-medbox-soins-science-fiction

La génétique, des pièces de rechange plus petites: les gènes.

La médecine mécaniste qui change des pièces passe à une échelle plus petite. L’idée c’est de changer des gènes dans l’ADN.

Les OGM, sont connus, mais ce n’est pas évident de travailler à ce niveau.
La biologie de synthèse est nettement moins connue, mais fait des choses tout à fait étonnantes.

Pour caricaturer, c’est l’exemple de l’étudiante qui dans sa cuisine imprime de l’ADN qu’elle a codée elle même et qu’elle implante dans les noyaux de bactéries. Ce dernières vont se mettre à reproduire ce qui est codé dans l’ADN…

Donc les bactéries usines vont produire des substances difficiles à trouver ailleurs, comme la miraculine, un édulcorant, ou encore des panneaux solaires, des hydrocarbures, un capteur photo bactérien, un détecteur d’arsenic….. etc…

Dans le domaine de la médecine, on imagine alors produire des usines à hormones (insuline par ex.) et autres substances pour réguler le corps de l’intérieur…

J’ai déjà écrit un article sur le sujet de la biologie de synthèse il y a quelques années…

thérapie génique médecine génétique

La génétique fait réapparaitre le vieux débat « libre arbitre » versus « destin tout tracé« .

Le médecin et entrepreneur Laurent Alexandre, qui est propriétaire d’une société de séquençage ADN, aimerait bien nous faire croire que notre destin est tout tracé et qu’il faut absolument généraliser les séquençage ADN pour prédire l’avenir de notre santé et le changer… (ce qui revient à dire que notre destin n’est pas défiini d’avance !!)

Bienvenue à GATTACA….

Mais Laurent Alexandre oublie de nous parler de l’épigénétique. Le code génétique n’est qu’une ressource, c’est une bibliothèque. Mais le lecteur ne va pas forcément lire tout les livres de la bibliothèque.

Ce n’est pas par ce qu’un gène responsable d’une maladie est présent que la maladie va se déclarer.

Chez les abeilles on observe qu’elles ont toutes le même code génétique, mais les larves qui sont exclusivement nourries à la gelée royale vont devenir des reines sexuées.. et les larves nourrie aussi à la bouillie larvaire vont donner des ouvrières asexuées.

Ainsi la nourriture a son importance dans l’expression des gènes !

Ça questionne pas mal sur la volonté d’eugénisme déjà présente dans notre société qui propos d’avorter les foetus qui ont des gènes à risque!
(Voir la votation en Suisse sur le diagnostique pré-implantatoire)

J’ai déjà écrit un article à propos de l’épigénétique et du destin génétique il y a quelques années…

La médecine orientale

La médecine orientale fonctionne sur une intention différente de la médecine occidentale. Elle se base souvent sur un concept qui n’a pas vraiment d’équivalent en médecine occidentale: l’énergie vitale.

La médecine orientale par du principe que pour être en bonne santé, il faut faire circuler de manière fluide de l’énergie vitale dans son corps. Cette énergie provient de l’environnement, mais est également produite par le corps.

Cette énergie vitale est appelée « Qi » (ch’i) en chine et « prâna » en Inde.

Tout déséquilibre dans la circulation fluide de cette énergie vitale va provoquer des maladies.

Ainsi, la médecine orientale va axer plutôt sur la prévention, sur des techniques d’harmonisation et de rééquilibrage de l’énergie vitale dans le corps.

On trouve par exemple de forme de « gymnastiques », mais qui sont bien plus que cela, avec le Taï-chi/Qi-Gong en Chine et le Yoga en Inde.

Ces techniques ne sont pas que de la gym, mais également des techniques de visualisation de l’énergie vitale.

De plus, l’énergie vitale circule via des canaux, les méridiens d’acupuncture en Chine, ou les Nāḍī en Inde.

méridien acupuncture Yangren_jingtu1

On comprend donc que l’acupuncture plante des aiguilles sur les méridiens va stimuler ou réguler le flux de Qi, d’énergie vitale dans le corps. Le Shiatsu va faire pareil, mais sans aiguilles, juste avec des massages.

Il y a toujours des chercheurs qui tentent de trouver une existence physique dans le système occidental des méridiens orientaux. Une des pistes le plus intéressantes, est ce qu’on appelle le système primo-vasculaire. Voici une publication scientifique ce sujet…

aiguille acupuncture
Aiguille d’acupuncture

La médecine orientale est également pleine de recommandations diététiques. C’est en fait une médecine par l’hygiène de vie.

Il y a par exemple des aliments « chaud » et des aliments « froids ». Tout ne se mange pas à n’importe quel moment.

Néanmoins, elle utilise aussi des remèdes de phytothérapie. C’est aussi des connaissances ancestrales des plantes et leur effets dont l’origine est difficile à identifier, mais très ancienne.

Au passage, je tiens à parler de l’Armoise Annuelle (Artemisia annua) qui permet de lutter contre le paludisme (malaria) et contre certaines forme de cancer quand on la couple à du fer.

Armoise Annuelle (Artemisia annua) soin paludisme malaria

La chercheuse chinoise en pharmacie Tu Youyou a reçu le prix Nobel de médecine en 2015 pour se travaux de recherche sur le paludisme et son traitement avec de l’armoise annuelle.

Contrairement à la médecine occidentale, la médecine orientale semble plus à même de traiter les maladies chroniques.

De nombreux patients pratiquent le Qi-Gong à la place de prendre des drogues !

La limite de la médecine traditionnelle orientale, c’est qu’elle est moins efficace que la médecine occidentale pour remettre sur pied un mourant !

Planter des aiguilles dans des méridiens d’acupuncture ne va pas changer une hanche usée !

Des médecines complémentaires

De plus en plus les médecines orientales et occidentale se complètent.

yin-yang complémentaire symbole

Il y a même inversions parfois des préférences entre sa culture d’origine et celle importée.

Durant l’ère communiste de nombreux pratiquants chinois ont émigrés. C’est ainsi que la médecine chinoise est dans certaines spécialités mieux connue à l’étranger qu’en Chine ! (Notamment, il faut aller en France pour apprendre l’auriculothérapie.)

médecine chinoise

La médecine émotionnelle

Depuis peu, la médecine occidentale a découvert le « cerveau entérique« , soit le cerveau du ventre. Ce cerveau contient autant de neurone que le cerveau d’un chien. Pas rien. Et les flux d’information sont plutôt à 90% depuis le cerveau du ventre vers celui de la tête que le contraire.

Ainsi on découvre que les émotions et l’intuition du ventre sont pour beaucoup dans l’état de santé d’une personne.

thermographie des emotions

100 000 milliards de bactéries

En plus du cerveau entérique, notre ventre contient également une colonie de bactéries avec laquelle nous vivons en symbiose. 100 000 milliards de bactéries forment ce que l’on appelle le microbiote.

Nous sommes donc composé de plus de bactéries que de cellules !! C’est tout un mythe qui tombe !
Qui a domestiqué qui ?

Notre digestion serait impossible sans bactéries. Or depuis Pasteur, on a appris que les microbes… c’est mauvais !

Donc on « Pasteurise » tout. On stérilise tout. On nettoie, on « javelise ».

Tout ceci pour faire disparaitre les microbes.

Escherichia coli
Grossissement × 15 000
Cette bactérie compose 80% de notre flore intestinale

Pire encore, on consomme et on sur-consomme, même de manière préventive, des anti-biotiques. Mot qui signifie « contre la vie » !!

Donc on se suicide à petit feu….

Et ce n’est pas peu dire. Partout on parle de perte de biodiversité sur la planète. Mais la plus grande perte de biodiversité observée, c’est en nous même !!! C’est la perte de la biodiversité de notre microbiote.

Ainsi il n’est pas étonnant de voir des allergies se développer, si nous n’avons plus de quoi digérer correctement.

Les anti-biotiques ont sauvés énormément de vie, mais sur le long terme on est aussi dans un génocide….

On retombe sur l’intention de base de la médecine occidentale. On sauve des gens à moitié mort. Mais on ne garanti par la santé à long terme.

biodiversité château de carte
…. et il manque encore les étages plus bas composés de bactéries…

Favoriser la vie plutôt que se battre contre

Il serait plus logique de comprendre qu’au lieu de stériliser tout terrain, d’éradiquer arbitrairement les microbes. On ferait mieux de favoriser les « microbes » qui nous sont favorables.

C’est là qu’intervient la forme de conservation traditionnelle la plus courante: la lactofermentation.

kefir lactofermentation

Au 4 coins du monde on trouve des plats traditionnels fermentés. Par exemple, le kimchi en Corée et la choucroute en Europe.

Ce type de fermentation fait proliférer les bactéries qui nous sont favorables et ainsi permettent de conserver très longtemps des aliments. (ainsi plus besoin de frigo)

Les bonnes bactéries se développent souvent dans un milieux acide et/ou salé. Il n’est donc pas compliqué de leur fournir un environnement favorable, de les laisser proliférer et ensuite d’en faire profiter son microbiote.

La consommation de boissons vivantes comme le Kéfir ou la Kombucha sont des aides précieuses.

Avec la peur du microbe on a beaucoup trop stérilisé notre alimentation. Dans le passé, on mangeait beaucoup plus de choucroute en hiver et ça servait de cure de bactéries. (et de fibre)

La véritable fonction de l’appendice

Pendant longtemps, (jusqu’en 2007!) la médecine occidentale ne sachant pas identifier la fonction de l’appendice, jugeait que c’était inutile !
(comme l’ADN poubelle…. !!)

Donc en cas d’inflammation, en cas d’appendicite, hop, on ampute ! On te retire l’appendice.

Depuis peu on connait la véritable fonction de l’appendice:
C’est une réserve de bonnes bactéries, prêtes à recoloniser les intestins en cas de perte de bactéries du microbiote.

Donc en cas de diarrhée, une personne qui a eu l’appendice enlevée, va se vider et ne pourra jamais recoloniser son intestin !

Elle devra prendre des probiotiques de l’extérieur. Comme un yogourt par exemple. (Un produit fermenté qui avait été utilisé comme médicament pour le roi François 1er suite à sa demande au Calife Soliman le magnifique de lui trouver une remède contre le mal de ventre. Le roi a été guéri, mais la recette jalousement gardée pendant 500 ans !)

yogourt de saison

Certaines personnes pratiquent aussi de plus en plus « la transfusion de caca«  pour profiter des bonnes bactéries d’une autres personnes et améliorer la biodiversité de son microbiote. Ce qui souvent améliore l’état de santé en général.

On observe aussi que les enfants nés par céserienne ont un microbiote plus pauvre que ceux nés en traversant les muceuses du vagin et leur bactéries.

Il semble donc que c’est bien à ce moment que la symbiose entre les cellules et la bactéries se fait.

Ce qui est impressionnant, c’est que ce handicap ne semble pas pouvoir se rattraper plus tard !

….. et voilà qu’une étude montre le contraire !!! difficile d’y voir clair !

Dans le même genre, une étude à montré une corrélation entre l’utilisation précoce d’anti-biotique et l’obésité des enfants et adolescents !

Manger local et de saison

Après avoir lu un livre de dététique chinoises et voir que les principes sont droit l’inverse des habitudes occidentales….

… Je me suis dit que la diététique la plus logique, c’est consommer des aliments locaux et de saisons.

Le principe c’est que nous sommes insérés dans un écosystème. On doit donc vivre au même rythme. Tout est parfait.

Si l’on mange de l’ail d’ours qui pousse au début du printemps, c’est pour se dépurer de l’hiver. Ça ne sert à rien d’en manger l’été.

tartine ail des ours
Ma recette du pesto d’ail d’ours…

Tout comme manger des tomates l’été est pratique pour se rafraichir, pour réguler sa température corporelle, mais manger des tomates l’hiver n’a pas de sens !

Notre économie mondialisée nous fait consommer les mauvais aliments !

De plus la transformation des aliments n’est pas bonne non plus. Au sortir d’une épicerie on devrait avoir 80% de fruits et légumes et autre aliments bruts. Et seulement 20% d’aliments transformés.

epicerie-cooperative-participative-suisse-chez-emmy-panier-achat-menagere-indice-prix-vrac-emballage

En observant la sortie des supermarchés, on observe la proportion inverse !

« Que ton aliment soit ta première médecine » Hippocrate

De même pour les plantes dites médicinales. En fait on observe souvent que les plantes dont on a besoin poussent juste devant chez soi. Sur son propre terrain !!

On est dans le même principe qu’on observe en permaculture. Il y a des successions de plantes qui font un travail et modifient le terrain jusqu’à obtenir l’écosystème le plus fertile et vivant. Soit souvent la forêt.

évolution forêt cycle vie

Il ne sert à rien de se battre contre un chardon et de l’arracher. Il est là pour décompacter le sol. Tant que le sol sera dur il reviendra.

Ainsi on peut le laisser et il va disparaitre tout seul. Où pour aller plus vite, on peut l’accompagner dans sa tâche en aérant le sol à la grelinette (sans le retourner).

La vie aussi nous fourni tout ce qu’il faut pour combler nos besoins, localement et au bon moment !

C’est là que le monde se ré-enchante. Que l’on entre dans une autre vision du monde.

On peut imaginer que c’est par ce genre de techniques que nos ancêtres ont fait leurs « remèdes de grand mère ».

.. ou alors c’est par la théorie des signatures dont je reparlerais plus bas.

La médecine des chamans

En Amazonie, où la culture du chamanisme est encore bien vivante. Quand on demande aux gens d’où viennent les connaissances qu’ils ont sur les plantes pour soigner des maladies. Ils répondent généralement, que c’est la plante elle même qui a indiqué cette connaissance.

C’est par un état modifié de conscience que le chamane va communiquer avec les esprits et obtenir les informations nécessaires. En Amazonie c’est généralement via l’ayahuasca que ça se pratique.

pablo amaringo ayahusaca

Ailleurs dans le monde on trouve plus généralement des transes déclenchées à l’aide d’un tambour.

tambour chamanique

La chamane Corine Sombrun explique par exemple que lorsqu’elle est en transe elle voit la personne non pas comme un corps, mais comme une sorte « d’espace. » Il y a des « flux » qui sont en harmonie et d’autres pas.

Elle dit qu’à l’image d’un berger qui voit d’un seul coup d’oeil qu’il manque une brebis dans son troupeau, en état de transe elle voit qu’il y a « un truc qui cloche » dans une partie du corps. Ça lui donne immédiatement envie de faire des gestes et des sons pour ré-harmoniser ce qu’il y a devant elle.
(un peu comme un maniaque de l’ordre qui réaligne des bibelots sur une étagère car ce n’est pas harmonieux.)

égrégore

Dans ce type de médecine on va agir sur l’âme du patient, on va résoudre des problèmes karmiques (loi de cause à effet entre plusieurs incarnations), on va lever des blocages qui proviennent de résonances entre la vie du patient et des mémoires de son enfance et/ou des mémoires de ses ancêtres.

Dans ce type de médecine, le principe est de fluidifier la vie des personnes en les libérant de « croyances », de liens de résonance avec diverses formes de mémoires.

L’idée là derrière est que le corps s’exprime à travers la maladie. « Le mal-a-dit«  en langue des oiseaux. Le corps exprime dans son langage analogique un déséquilibre, un blocage dans un état d’être.

En se libérant d’un état d’être bloqué ou englué dans des vieux schémas de fonctionnement obsolètes, la vie de la personne sera améliorée.

Il y a d’ailleurs plein d’expressions et de dictons qui sont très révélateurs sur notre état de santé..

  • J’en ai plein le dos
  • Je me fais de la bile
  • Je ne sais pas sur quel pied danser pouf… → problème de cheville !
  • J’ai la peur au ventre
  • J’ai la gorge nouée
  • J’ai les nerfs à vif
  • J’ai un torticolis qui m’empêche de dire non… et ça me fige…
  • J’arrive pas à digérer cet événement….
  • J’ai trop de pression….
  • Je suis dur d’oreille..

C’est ainsi que par des prises de consciences des messages du corps et des « libérations de mémoire » le mal n’a plus de raison de s’exprimer et la santé du patient s’améliore.

Il y a une excellente référence qui est le « Grand dictionnaire des malaises et maladie » de Jacques Martel. Il y a une description de la maladie, sa signification et un très jolie phrase qui aide à aller de l’avant.

Cette médecine agit sur la cause profonde de petits déséquilibres de petits mal être qui se cristallisent toujours plus dans le corps et créent de vrai problèmes physiques.

Par exemple la colère est dans de nombreuses traditions associée au foie. Une personne qui n’exprime jamais sa colère (besoin d’exprimer une injustice) va la garder dans son foie et cristalliser un problème qui un jour peut être sera vu comme une tumeur.

gerer ses emotions colere

A l’inverse une personne colérique va épuiser l’énergie de son foie et l’empêcher de bien faire son travail de filtrage et captage des toxines présente dans le corps. Le système immunitaire sera alors moins efficace.

Dans cette vision du monde on superpose au système physique matérialiste des fonctions « énergétiques » plus symboliques. Ça rejoint la médecine orientale et la circulation de l’énergie vitale.

Ainsi un organe a une fonction physique et par analogie il a aussi une fonction « énergétique ». Le système digestif sert à digérer des aliments. Mais il sert également à digérer les événements que la vie nous fait vivre.

Dans cette vision du monde tout a du sens. Il y a des synchronicités qui sont vécues par les personnes. Donc des événements qui n’ont pas de liens de cause à effet entre eux, mais qui on un lien de sens que lui donne la personne qui la vit.

Le fait que tout soit lié et tout à du sens offre un grand nombre de possibilités d’entrer en résonance entre soi et l’univers qui nous entour.

Cette vision du monde n’est pas sans rappeler la théorie des signatures, largement utilisée par Paracelse, qui est aussi une méthode qui permet de trouver dans son environnement des remèdes qui sont adaptés à des organes. Ceci en se basant sur la ressemblance entre la plante et l’organe à soigner.
(ex: le haricots ressemble à un rein, la tranche de carotte à un oeil, la noix pour le cerveau, la tomate pour le coeur, le gingembre pour l’estomac, etc…)

theorie des signatures oreille champignon
Est-ce que les champignons soignent les oreilles ?

La limite de la médecine chamanique, c’est que si l’on a déjà un problème physique qui est déclaré, elle n’est pas forcément efficace pour y remédier. C’est plutôt de la médecine préventive.

Une machine (quantique) pour remplacer un chaman

Il existe des machines souvent dites « quantiques », qui vont dans le même sens que ce que fait un chaman.

La « médecine quantique » est une forme de médecine dite « énergétique » mais basée sur les principes de la physique quantique. Soit plein de bizarreries comme la non-localité. Donc le fait d’avoir 2 systèmes physiques liés, mais pas par une propagation « naturelle », à la vitesse de la lumière, d’influence par des ondes ou des forces. Le lien est « instantané » on parle d’intrication quantique.

Ce lien est un peu du même type que les synchronicités qui n’ont pas de lien de causalité, mais un lien de sens.

LVA: Life Vibration Analyser, le microscope du monde subtile

J’ai acquis dernièrement un LVA, Life Vibration Analyser, qui permet d’analyser « la signature vibratoire » d’un humain. (mais aussi d’un lieu et d’un produit)

Cet appareil et ce logiciel d’analyse permet d’observer la signature actuelle et les multiples résonances qu’elle peut avoir avec les mémoires de l’enfance, ou les mémoires des ancêtres. Mais également voir comment le futur se construit à travers nos choix et états d’être.

Le LVA est pour moi l’équivalent du microscope. Le microscope nous a permis de découvrir et mesurer tout un monde. Le LVA nous ouvre aussi les portes de tout un monde subtile.

C’est vraiment un appareil qui donne des résultats bluffants et toujours juste !

LVA - Life Vibration Analyser - macBook pro.

Le principe du LVA est d’envoyer un signal électrique dans le corps, et de mesurer ce qui revient. Ainsi on obtient la structure « psycho-énergétique » de la personne.

LVA Life Vibration Analyser signature vibratoire martouf

Il est possible de décoder cette signature vibratoire, car à chaque zone du corps correspond une fréquence.

Chaque zone du corps correspond ensuite à des mémoires. Dans le bas du corps ce sont les mémoires anciennes, celles des ancêtres lointain, puis des grands-parents, des parents (dans les jambes), puis on passe au ventre, donc à nos émotions, et ensuite à la tête, à notre mental.

Ensuite, il y a des fréquences extra-corporelles. Il n’y a plus de résonance avec le corps, mais plutôt avec le futur immédiat:
« Qu’est-ce qui m’intéresse sur le long terme« .

LVA Life Vibration Analyser diagramme radar caractéristiques psychologiques mots-clés  crop

Quand on observe la signature vibratoire, il y a 4 types de signaux:

  • lissé → qualités
  • excité → excès, ce qu’il ne faut plus nourrir
  • diminué → les limitations
  • augmenté → les besoins (qui comblent nos limitations )

Ainsi pour chaque partie du corps, on peut observer le signal, et faire une correspondance entre la symbolique associée à cette zone et l’état du signal au moment de la mesure.

On ajoute ensuite des grilles de lecture avec des mot-clés et l’on découvre l’état « psycho-énergétique » de la personne.

LVA Life Vibration Analyser 
analyse psycho énergétique corps qualité

C’est un moyen très intéressant pour se découvrir et/ou pour confirmer ce que l’on savait déjà… confirmer ses ressentis.

Il y a encore la notion de gauche et droite. La notion de vision objective ou subjective. Car on se raconte beaucoup d’histoire sur soi-même. Il y a ce que le corps et les autres disent… et ce qu’on pense de soi-même. L’analyse du signal nous montre bien la différence entre les deux perceptions.

LVA Life Vibration Analyser rayonnement crop
mon côté gauche, la vérité du corps est plus positive que l’image que j’ai de moi-même, c’est plutôt bon signe 😉

Bref.. je m’amuse beaucoup avec cet appareil, mais c’est tout un monde à découvrir… et je ne fait que débuter.

Voici un article beaucoup plus complet à propos du Life Vibration Analyser…

Le GDV pour voir les bio-photons des méridiens

Une autre approche de machine « quantique », c’est le GDV, Gas Discharge Visulalization.

On fait une mesure de la lumière émise par les doigts soumis à un stress sous l’effet Kirlian.

Chaque doigt est la terminaison des méridiens d’acupuncture. Ainsi en mesurant chaque doigt on a une image globale de l’état d’être de la personne. (comme le ferait un praticien de médecine chinoise)

On peut avoir une information sur le tonus des organes, sur les déséquilibres « énergétiques ». On peut observe l’état « psycho-émotionnel » de la personne.

A partir des informations captées sur les doigts, le logiciel qui va avec l’appareil reconstitue une image sous forme d’une « aura », comme pourrait le voir un clairvoyant, avec des bosses et des trous.

Bilan GDV avec une licorne
mon bilan GDV il y a 2 ans, avec ma corne de licorne

Le logiciel peut aussi représenter les mêmes informations mais sous l’angle d’une autre tradition, par exemple avec les chakras de la tradition indienne.

Encore bien d’autres formes de médecines.

Il y a énormément de formes de médecine, je ne peux donc faire qu’un survol.

Il faut donc encore mentionner l’homéopathie qui a la cote ces dernières années. Le principe est similaire à celui de la théorie des signatures « similia similibus curentur » Soit, « les semblables guérissent les semblables« .

homéopathie arsenicum album arnica

Dans la théorie des signatures on observe la similitude entre les organes et les plantes pour les aider.

Dans l’homéopathie, on regarde les symptômes du mal et on utilise un « poison » qui donne les mêmes symptômes pour combattre le mal. Mais à la différence qu’on administre ce poison uniquement à dose homéopathique. Soit en dilution infinitésimale qui fait qu’il ne reste plus que l’information et pas la substance.

Evidemment l’homéopathie est très décriée par les gens qui ont une vision du monde mécaniste. Généralement c’est l’idée de mémoire de l’eau qui est attaquée. Mais beaucoup plus rarement ce principe de mettre un mal contre un mal pour donner un bien !!
C’est quand même étrange de donner de la belladone et de l’arsenic comme remède ?!

homéopathie oscillococcinum farce

Une autre méthode assez populaire c’est les elixirs floraux du Dr Bach. Cette gamme d’élixir floraux trouvés intuitivement par le Dr. Bach, sont destinés à équilibrer des états émotionnels.

elixirs floraux de bach - fleur de bach rescue

Dans le domaine des petits flacons, il y a aussi les huiles essentielles. Là on est très proche d’une forme de phytothérapie. L’huile essentielle est une concentration d’une énorme quantité de plante, dans un tout petit flacon.

Cette forme de médecine est souvent utilisée par les naturopathes. Ces derniers prônent l’utilisation de moyens naturels, préventifs ou curatifs pour s’occuper de sa santé.
(souvent aussi par de nombreuses cures, comme notamment la cure du foie et de la vésicule billiaire, dite protocole du Dr. Clark.)

huile essentielles girofle gaulthérie menthe cèdre épinette

Proche de la vision du monde mécanique, mais avec une vision globale et fonctionnelle du corps. Il y a encore l’ostéopathie. L’idée est que tout est lié dans le corps. Donc ce n’est pas par ce qu’il a y un endroit qui « fait mal » que c’est là qu’il faut soigner.

Mais peut être que c’est un déséquilibre ailleurs dans le corps, notamment à cause de postures, qui créent une douleur à un endroit.

livres bibliothèque santé médecine alternative
Le monde des thérapies est infini…

Globalement la santé c’est vivre selon ses valeurs

Après ce tour d’horizon de différentes visions du monde et formes de médecines, est-ce qu’on peut faire une synthèse ?

La santé c’est quoi ?

J’observe que nous sommes des êtres bien complexes, qui vivent sur plusieurs niveaux.
Suivant les visions du monde, les différentes médecines ne prennent en compte que certains aspects de l’Humain multidimensionnel.

La médecine orientale cherche à faire circuler de manière fluide une énergie vitale. Ainsi pour être en bonne santé, il faut rééquilibrer toute disharmonie, tout déséquilibre.

chaman guérisseuse guerrier spirituel carte tarot

La médecine occidentale, elle ne voit l’Humain que comme une machine. Alors elle s’occupe de santé comme d’un appareil dont les pièces s’usent.

Elle ne se préoccupe pas de comment les pièces s’usent, elle cherche surtout à les remplacer si besoin.

L’Humain c’est une tête et un ventre, c’est un mental et des émotions.

Les aléas de la vie nous font vivre bon nombre d’expériences, qui sont plus ou moins bien vécues, plus ou moins bien digérées. (donc par la version plus symbolique du système digestif.)

Les événements de notre vécus génèrent des états physiologiques que l’on appelle des émotions. C’est à dire, la peur, la tristesse, la colère et la joie. (+ le dégoût et le surprise selon certaines sources).

Tous ces états de base se mélangent et donnent des sentiments.
J’ai déjà écrit tout un article sur les émotions et comment les gérer. (notamment au travers du souffle)

gerer ses emotions smiley vert

Médecine Holistique

De tout ce que l’on a vu ci-dessus, la médecine occidentale sait changer les « pièces », mais pas gérer les émotions. En revanche la médecine orientale sait fluidifier la succession des états émotionnels, mais pas changer des « pièces » quand on a trop tiré sur la corde et qu’il y a de la casse.

Ainsi je me dis qu’il est temps de réconcillier ces approches complémentaires.

Swissmedic - institut suisse des produits thérapeuthiques
L’approche occidentale de la santé c’est « prendre » des « produits ». Et pas avoir une hygiène de vie, autant émotionnelle que nutritionnelle.

Il est temps d’apprendre à avoir une hygiène de vie et de savoir bien gérer et digérer les événements qui nous arrivent. (être responsable, soit littéralement avoir une réponse à donner à un événement.)

Avec cette bonne hygiène de vie, la médecine de type réparation après les dégâts ne devrait plus être nécessaire quand on prend soin du véhicule de notre conscience.

De ce fait, l’essentiel de la santé, c’est de vivre une vie fluide, avec des émotions bien digérées.

Une des meilleures manières de bien digérer ses émotions, c’est de vivre selon ses valeurs, Ainsi on vit sans être en conflit entre sa tête qui modélise ce qui devrait être sa vie et son ventre qui lui vit réellement le moment présent sans mentir.

« Vivre selon ses valeurs » est un des 14 besoins fondamentaux identifiés par Virginia Henderson.

C’était une infirmière qui a dressé la liste de 14 besoins fondamentaux. Les 9 premiers sont très physiques, comme respirer, boire, manger, maintenir sa température corporelle, etc…

Les 5 suivants, sont plus de l’ordre de l’appartenance à une communauté, d’avoir de la reconnaissance, de se réaliser, d’apprendre, etc.

pyramide de besoins selon maslow

Un nouveau modèle de société

Notre société actuelle, arrive à peine, quand tout va bien, à permettre au plus grand nombre de combler les 9 besoins de base.

En ayant intégré que d’aider les gens à avoir une vie émotionnelle plus fluide, et à pouvoir combler l’entier des 14 besoins fondamentaux, on améliore la santé des gens, on comprends qu’il serait peut être temps de faire évoluer notre société.

La santé ne s’arrête pas à vendre des drogues pour ne plus (re)-sentir son malaise, consommer des organes et des prothèses comme on consomme des vêtements, et écouter de temps en temps les gens qui souffrent pour se donner bonne conscience….

Peut être qu’en changeant quelques principes et quelques structures sociétales, la santé globale s’améliorerait.

C’est un peu dans cette optique que j’aime beaucoup le principe de Revenu de Base Inconditionnel, qui permet à chaque personne d’avoir toujours de quoi vivre et pas juste survivre.

Le Revenu de Base Inconditionnel est un socle pour construire une vie saine en ayant le droit de vivre selon ses valeurs.

Je ne dis pas que c’est l’outil ultime, mais si on y réfléchi ça change déjà pas mal de choses.

A méditer.

cerveau_revenu_de_base_inconditionnel

Reprendre son pouvoir personnel

Ce qui me frappe de plus en plus dans le domaine de la santé et de la médecine, c’est la dé-responsabilisation de l’immense majorité des gens.

La médecine est la chasse gardée des gens en blouse blanche. 🥼 Je connais peu de domaine de la vie où nous sommes autant infantilisé.
Seul le médecin à le droit de faire un « diagnostique ».

« Le médecin sait, toi tu sais pas…. écoute le médecin.« 

🥼

Le médecin est une autorité dans une communauté. Tout comme l’instituteur et le prêtre.

Mais on voit que depuis l’arrivée du web, les anciennes autorités s’effondrent. (église, médias, politique, banque, école, etc…)

Ça a été une révélation pour moi d’écouter la naturopathe et féministe Rina Nissim. Elle a commencé dans les années 1970 à créer des groupes de « self help », des groupes d’écoute, de partage et d’entraide entre femmes.

Elle a ainsi réussi à guérir de nombreux troubles de la santé féminine. Des troubles, des pathologies pour lesquelles les médecins n’avaient pas de vraies solutions à par « prenez ce cachet et ça ira mieux… jusqu’à la prochaine fois« .

Tout ce qui tourne autour de la sexualité étant encore plus tabou que le reste des sujets de santé, il y a à faire.

Déjà tout simplement de nombreux problèmes se sont résolus d’eux mêmes après avoir pu les exprimer dans un groupe. On voit là le pouvoir de la prise de conscience. « Ah… toi aussi…. je ne suis pas seule…« .

D’autant plus que le besoin de se sentir entendu et reconnu est important. Les médecins de type mécanistes l’oublient. Les patients ont souvent besoins d’être entendus, pas qu’on leur donne une nouvelle drogue à prendre.

Ainsi il y a de nombreux naturopathes, acupuncteurs, et thérapeuthes divers et variés qui ne sont forcéement recherchés pour leur médecine spécifique, mais juste car ils agissent dans des formes de médecines où ils écoutent les patients.

Le patient est pris dans sa globalité d’Humain et pas juste dans un dysfonctionnement de son corps physique.

donner du sens à la santé affiche.
Les slogan pour commencer des études on du SENS… et la pratique ?

Rina Nissim, s’est formée sur le tas ou presque en naturopathie et phytothérapie, et ça marche bien.

Elle a exporté le modèle, en Inde notamment où elle mentionne une jolie histoire.

C’est celle d’une femme anémique. Elle manque de fer. Elle peut remédier à cette situation en se faisant prescrire du fer par un médecin. Mais voilà que ça ne marche pas bien, car il y a des effets secondaires sur la digestion et l’élimination.

L’idée sous l’angle de la naturopathe, c’est de manger des légumes à feuilles vertes qui contiennent du fer bio-assimilable (comme du persil, des épinards ou des orties).

ortie
L’ortie est riche en fer et en vitamine C pour l’assimiler, tout comme en calcium et en bore pour l’assimiler sans compter que l’ortie continent de nombreuse protéines.

Le plus simple est de les cultiver, mais là problème social. La femme étant veuve elle est totalement déconsidérée et n’arrive pas à arroser suffisamment son lopin de terre.

Ainsi sous couvert d’une visite de courtoisie, l’arrosage du nouveau jardin s’est fait régulièrement. Les plantes ont poussées, et sont mangées régulièrement. L’anémie a disparue.

Moralité, quand on est capable de reprendre son pouvoir personnel, de mettre l’autorité en soi, et pas dans une blouse blanche ou une cravate, il est possible d’améliorer durablement sa santé.

Il existe de nombreux moyens simples de s’observer, de traquer le déséquilibre, de corriger un état émotionnel, d’avoir une hygiène de vie qui maintient en santé.

Si une observation régulière montre une faiblesse, on peut compenser avec des cures, souvent de plantes naturelles, et ainsi ré-équilibrer en quelques semaines une pathologie naissante.

Alors que si l’on est infantilisé, on ne sera pas capable de s’observer soi même régulièrement pour voir son état de santé. (par exemple en observant la langue, est-elle blanche ?)

langue blanche qui montre une digestion déséquilibrée

Les médecins occidentaux nous font tirer la langue… et les médecins chinois disent que la langue est la carte du corps entier. 😛

Sans savoir si l’on a un petit déséquilibre, on devra attendre d’avoir un problème, d’avoir de sérieuses douleurs et de se remettre dans les mains de l’autorité qui sait résoudre le problème: le médecin.

Quand la casse est déjà faite, c’est plus dur de faire quelque chose que lorsqu’on a seulement un petit déséquilibre.

Ainsi je pense que le monde aurait à gagner à ce que l’on reprenne notre pouvoir personnel dans le domaine de la médecine et que l’on s’occupe soi-même ou dans une petite communauté de se maintenir en santé.

Vivre selon ses valeurs

Pour terminer, je pense qu’il est important que chaque personne puisse vivre selon ses valeurs. Que l’on puisse avoir une cohérence entre la vision du monde que modélise notre mental et ce que vis notre corps, notre ventre qui digère les événements de la vie.

Comme on l’a vu plus haut, la bonne gestion de l’émotionnel est un facteur important pour rester en bonne santé. Pour assurer son homéostasie.

Il existe mille formes de médecines différentes. En fait c’est le reflet de la biodiversité. L’essentiel n’est pas de s’affronter si on croit qu’une méthode fonctionne ou pas., l’essentiel c’est de trouver une thérapie (et un thérapeute) qui est sur la même longueur d’onde que soi. En accord avec sa vision du monde et qui nous fait du bien.

Il y a certainement des gourous, des arnarques etc… mais qui suis-je pour aller juger la vision du monde et les pratiques d’autres personnes ? Tant que ça leurs fait du bien.

On est tous différents, peut être que les méthodes qui fonctionnent pour un ne fonctionne pas pour un autre ?

Je vois que le débat se cristallise sur le sujet des vaccins, car il y a une composante communautaire… »Il faut que TOUT le monde se vaccine pour que ça marche« .. Ainsi là on rentre en conflit, ce qui n’est peut être pas bien pour la santé de tous.

Comme souvent, je prône la voie du milieu.
« Use de tout, n’abuse de rien »

abus dangereux pour votre santé

Il faut trouver un équilibre. Et justement nous sommes des êtres en perpétuel équilibre. C’est le principe de la marche, à chaque pas un déséquilibre qui se rééquilibre.

Donc la santé c’est pareil, c’est trouver cet équilibre subtile qui fait que l’on avance, que l’on garde son homéostasie.

Alors santé ! 🍷
(Il parait qu’un verre de rouge par jour c’est bon pour la santé ! )

fontaine de jouvence ? santé
Fontaine de jouvence ?

Il est temps de réconcilier la médecine orientale et la médecine occidentale

Il est temps de réconcilier toutes les formes de médecines

Voilà que ces derniers temps je suis confronté a un mal de ventre chronique (depuis 2 mois..) je passe de médecin en médecin sans jamais avoir vraiment de diagnostic posé.

Je suis content, par ce que tous les examens que je fais, prise de sang, échographie montrent que je suis en pleine forme ! C’est plutôt sympa !
Le soucis, c’est que moi, je suis toujours mal… mais pas toujours de la même manière…

Ceci m’amène à discuter avec beaucoup de monde sur le sujet de la santé et je découvre qu’il y a énormément de monde à qui ce genre de chose arrive. Et que bien souvent, les médecins sont démunis. Ils ne trouvent pas de vrai problème de santé.

Ainsi, je resors plusieurs réflexions et références à des livres que j’ai lu par le passé au sujet de la médecine. C’est un sujet qui ne m’a jamais vraiment intéressé, j’ai toujours suivi de loin… et voilà que là je plonge dedans de manière forcée !

Je vois qu’il y a plusieurs sortes de médecines (surtout occidentale et orientale) et qu’on les opposes régulièrement. Alors que moi j’y vois là des médecines complémentaire. Elles ne sont pas créée dans le même but et la même intention.

panneau cabinet dentaire vaccin médecin sénegal.JPG

Intention de base de la médecine occidentale

La médecine occidentale est très mécaniste et a été créée pour remettre sur pied des soldats et les faire continuer la bataille.

La médecine occidentale excelle dans les traitements d’urgence. Mais elle est très médiocre dans les traitements des causes des maladies chroniques.

En général, dans ce genre de cas qui traine, on fini par te donner des drogues qui te coupe les symptômes mais ne résolve en rien le problème, voir l’empire… vu qu’il faut prendre une autre drogue pour compenser la première… et la seconde… et tu te retrouve pendant 20 ans sous antidépresseurs avec 9 médicaments différents….

Quand le témoin d’huile de sa voiture s’allume et indique que la réserve est basse, que fait-on ?
=> Je remets de l’huile….

Qui penserait à couvrir le témoin d’huile avec un cache et de continuer comme si de rien était ?
=> et pourtant c’est ce que font quotidiennent des milliers de médecins…… pour le plus grand bonheur de l’industrie pharmaceutique !

médicament pharmaceutique générique.JPG

C’est cru.. mais c’est vrai. Mon but n’est pas de casser du sucre sur les médecins, finalement, ils ne font que faire ce que demandent les patients…. les soulager.

Et je comprends les médecins désemparé pour qui la lecture du voyant d’huile n’est pas aussi simple sur un corps humain que pour une voiture…. (et pourtant, il y a plein de dictons très parlant….)

Mais avec ce système on ne résout rien. Or, il existe depuis des millénaires une autre forme de médecine qui a une approche fondamentalement différente, pourquoi ne pas les faire coopérer un peu plus ?

Intention de base de la médecines orientale

La médecine orientale tente de rééquilibrer le corps qui s’en mise dans une mauvaise posture pour une raison ou une autre. Les ostéopathes agissent de la même manière, mais ils sont axées surtout sur la mécanique du corps.

En médecine orientale, on va agir sur des méridiens d’énergie que la science occidentale ne connait pas (encore).

L’acupuncture va piquer ces méridiens tandis que le shiatsu va presser dessus avec les doigts et la réflexologie va masser le bout des méridiens qui arrivent dans les extrémités…

pieds.jpgaccupuncture méridien weijing2.jpg

Et qu’est-ce que l’on observe ?

Personnellement, j’observe que ça aide de nombreuses personnes qui avaient un soucis pour lequel les médecins sont démunis.

médecine chinoise.JPG

Une maladie est un message envoyé

Avec mon soucis de mal de ventre étrange…. je cherche des pistes partout. J’ai l’occasion de comparer différentes sortes de médecines sur le même sujet et c’est très intéressant.

Je suis allé encore bien au delà que la réconcilliation entre la médecine orientale et occidentale qui est déjà bien amorcée.

Je suis allé voir une copine chamane.

Après une séance de chamanisme, elle m’a dit de regarder la vésicule billiaire et le foie, qu’il y a un truc qui cloche là.

2 semaines plus tard, après avoir fait une prise de sang, le verdicte m’annonce que je suis en pleine forme… sauf un truc qui cloche du côté de la bile….  J’en produits trop !

Bref… je me fais de la bile comme on dit !

2013_07_01_14_17_ayahuasca_ondas-de-la-ayahuasca.jpg

(L’illustration représente du chamanisme amazonien dont la transe est forcée avec de l’ayahuasca. Ce n’est pas nécessaire pour les gens qui comme ma chamane peuvent avoir un contact avec des guides, sans prendre aucune substance.)

Ainsi, 2 méthodes différentes arrivent au constat qu’il y a un soucis de bile… Mon médecin m’a donc envoyé faire une échographie, toujours rien de particulier…. suite au prochain épisode.

Ma chamane me dit que mon foie garde en lui une grosse colère et que c’est là que ça coince. Qu’il faut que je me libère de cette colère pour aller vers une nouvel équilibre meilleur. En creusant dans le fond de mon âme, il parait que cette colère serait finalement de la colère contre moi même !

=> Ok… maintenant il me reste à trouver comment l’exprimer ! .. c’est facile à dire.. mais à faire… heu….  ?

(Il parait que j’ai aussi une petite irritation au duodénum…. ça ne m’étonne pas si j’ai un trop plein de bile..)

Pour aller plus loin, j’ai resorti le livre (et mon résumé en lien) de Michel Odoul… « Dis-moi où tu as mal et je te dirais ce que tu as« …. dans ce livre on ressort tous les dictons qui finalement son très parlant pour faire le lien entre une douleur et une cause.

  • J’en ai plein le dos
  • Je me fais de la bile
  • Je ne sais pas sur quel pied danser
  • J’ai la peur au ventre
  • J’ai la gorge nouée
  • J’ai un torticoli qui m’empêche de dire non… et ça me fige…
  • J’arrive pas à digérer cet événement….
  • J’ai trop de pression….

Toutes les pathologies ont des causes souvent dans le relationnel et l’émotionnel.

La science occidentale commence tout juste à découvrir qu‘il y a un cerveau dans notre ventre et que c’est même peut être le cerveau principal vu que 90% des flux d’informations vont du ventre à la tête…

Certain résument en disant que le cerveau du ventre c’est le cerveau des émotions et le cerveau de la tête celui du mental…

Il y a des causes qui ont une certaine logique qu’un occidental peut comprendre. Ça fait longtemps que les médecins savent que les ulcères et les troubles intestinaux sont psychosomatiques… par contre la logique cartésienne peine à comprendre le lien entre une déchirure des ligaments du genou et une déchirure relationnelle que l’on ne veut pas accepter….

Mais en changeant de vision du monde, il est possible de le comprendre.

Réconcilier toutes les formes de médecines

C’est là tout le soucis de la réconciliation. Les visions du monde s’affrontent au lieu de se compléter.

Quand la médecine occidentale est arrivée dans les tribus reculées, le chamane et ses danses ont été reléguées au rang de folklore et la médecine occidentale a été placée sur un pied d’estale.

médicament.JPG

Il est vrai que dans l’urgence la médecine occidentale est meilleure, avec quelques médicaments elle remet vite sur pied des malades. En fait, elle boost artificiellement un déséquilibre dans les fonctions du corps. Mais elle n’explique pas d’où vient ce déséquilibre et bien souvent, le problème revient !

… et Michel Odoul nous explique, que lorsque le problème revient, en général, il revient plus fort: « T’as pas compris mon message la première fois ? .. ok… alors je vais crier plus fort… »

Au point que dans la société occidentale hypermédicalisée et asceptisée (faudra comprendre un jour qu’un être humain est composé d’un plus grand nombre de bactéries que de cellules… et que se battre contre le microbe… n’est pas LA solution… nous sommes une colonie de microbe !), à force d’être remis sur pied à chaque maladie sans avoir intégré le message… hop… on se fait des répliques toujours plus fortes jusqu’au cancer qui nous terrasse….

Bon.. et bien je vais aller tenter de comprendre le message qui m’est envoyé…  avant que celui-ci se cristalise dans mon corps trop violemment…

Je plaide ici pour une réconcilisation entre toutes les formes de médecines. Je suis bien content que la médecine occidentale me soulage et me boost pour me remettre sur pied quand je vais mal. Mais il ne faut pas oublier non plus de vraiment résoudre le problème plutôt que de couper les voyants d’alarme qui s’allument…….

J’espère que tout bientôt, la collaboration se fera entre toutes ces visions du monde et ses formes de médecines pour le bien de tous.

2013_06_24_19_20_serpent_sur_la_tunique_d_un_chamane_de_siberie.jpg

Scroll to top