Qu’est ce qu’un lancement orchestré ?

Un lancement orchestré aussi appelé « super lancement » est une technique marketing pour gagner beaucoup d’argent en très peu de temps en orchestrant le lancement de la vente d’un produit.

Un lancement orchestré comment ça marche ?

Le principe du lancement orchestré est fait sur la base d’un buzz… Il faut que tout le monde parle du même produit.

Les webmarketeurs qui font des lancements orchestré ou des formations à propos de lancements orchestrés disent toujours que la technique vient des grandes marques comme Apple.

En effet, à la sortie de chaque nouveau modèle d’iPhone, c’est le buzz… tout le monde en parle… on fait mousser en faisant une keynote pour annoncer la sortie du produit 3 mois plus tard.

On attire l’attention, on suscite l’intérêt, on fait monter le désir…. et on fait passer à l’action. Le même jour, à la même heure dans le monde entier des gens se ruent sur le même produit…

Puis les médias relayent LE jour de la LA sortie de l’année….

Ici on voit que les médias tombent dans le piège, ils relayent la promo d’un produit comme étant de l’info…. « La sortie de l’iPhone…  10 000 personnes devant la porte du magasin à 6h le matin…« 

Comment faire un lancement orchestré quand on ne s’appelle pas Apple

Ce qu’une marque comme Apple peut faire, avec sa taille, sa capacité d’innover, son histoire, sa légende….  fait rêver plein de petits marketeurs qui tentent de faire pareil avec leurs moyens.

Souvent ce sont des blogueurs qui ont une liste d’abonnés plus ou moins grande.

Si on groupe tous ces petits fragments d’audience sur le web en une grande audienceon peut plus facilement faire le buzz autour d’un produit.

Donc on va tenter de regrouper plein de blogueurs qui ont tous leurs fidèles lecteurs dans un même « club ». Chacun fait la promo d’un produit à vendre. En échange le blogueur qui fait la promo du produit d’un autre reçoit des commissions chaque fois qu’il vend ce produit. Il devient un affilié pour le temps du lancement.

Ainsi le gros buzz qui est fait là autour marche bien. Il fait gagner de l’argent à tous les gens du système. Mais surtout à celui qui vend ses propres produits et que tout le club soutien.  Pour étendre un peu le club, on trouve aussi des blogueurs très en marge du club et de la thématique du produit, mais qui ont été attiré par l’appât du gain.

Du coup, pour la bonne ambiance du club, il faut que ce ne soit pas toujours le même qui soit au sommet de la pyramide de la promotion. Il faut que chacun puisse avoir son heure de gloire. Que chacun soit au sommet de la pyramide à son tour.

Donc on fait un tournus. Celui qui a été au sommet de la pyramide doit aussi, à son tour, faire la promo des autres. Il doit lui aussi, en retour aider ceux qui l’ont aidé.

Donc le lancement orchestré est un bon moyen de gagner de l’argent rapidement à l’aide d’un gros buzz. Mais si vous ne vous appelez pas Apple, que vous n’avez pas la notoriété d’une grande marque reconnue, il vous faudra probablement adhérer à une sorte de club pour faire un lancement orchestré. Mais attention… vous savez quand vous entrez dans le club.. mais jusqu’où est-ce qu’il faudra aider les nouveaux arrivant du club ??

Une bande de copains sympas ou un parrain envers qui l’on doit tout ?

Ce type de club ne m’inspire pas confiance. J’ai l’impression que comme toujours, les premiers à lancer la technique seront les mieux servi…. et qu’ils font miroiter les sommes colossales qu’ils amassent pour attirer des nouvelles personnes dans la combine !?

Si le produit est bon, et que la promo est justifiée.. pourquoi pas me direz-vous. Mais à la longue, comment être certain que l’on ne sera pas obligé de faire la promo des produits qui ne sont pas bons ? Ou qui ne sont pas en accord avec ses propres valeurs ? Ceci juste par simple retour d’ascenseur ?

Je prend l’exemple extrême du gars qui fait un guide des meilleurs endroits et techniques pour se suicider…    est-ce que j’ai vraiment envie d’en faire la promo ?

Cet exemple est vraiment extrême. Mais à des moindres niveaux, je pense qu’il y a des risques de se trouver coincé et redevable à long terme envers certains parrains du début quand on adhère à ce genre de club.

Les prix sont ils justes ou un peu surfaits ?

La technique du lancement orchestré marche tellement bien, que le marketeur qui vend son produit est tenté d’en gonfler le prix..

D’ailleurs, à propos de produit, c’est souvent un produit qui apprend à faire des lancements orchestrés !!  étrange ? Non.. Il est connu que celui qui fait fortune pendant une ruée vers l’or est celui qui vend les pelles…. :p

lingot or qui brille au soleil.jpg

Au lieu de faire vendre un produit qui vaut 10 à 20 balles… il en vend un qui vaut 1000 à 2000 balles… Le marketeur sait très bien que la technique marche et que l’occasion du buzz ne se produira pas souvent !

Il faut donc faire un maximum d’argent rapidement.

Du coup.. hop… sur une vente d’une semaine, il devient facile de faire 400 000.- de chiffre d’affaire en rameutant la moitié du web francophone… La pub… « Alfred a fait 300 000€ en une semaine » n’est pas mensongère.

Mais j’aimerai bien savoir combien il en a rétrocédé en commission chez ses affiliés ? …. et combien de ventes il fera les mois qui suivent ?

De plus, j’aimerai bien savoir combien de personnes se désabonnent de la lettre de nouvelles d’un marketeur quand elles sont noyées sous les offres de promo des autres membres du club ?

Si je m’abonne à une lettre de nouvelles, c’est pour recevoir les nouvelles du blog que je suis. Pas les nouvelles des produits des potes du blog que je suis.

Paypal n’aime pas les lancements orchestrés

Un problème des lancements orchestrés dont on parle peu, c’est aussi le moyen de paiement. Le moyen de paiement phare sur le web, c’est Paypal. Et Paypal a très peur de perdre de l’argent dans des arnaques.

billet de banque qui poussent dans des pots.jpg

Paypal est un intermédiaire de confiance entre un vendeur et un client. Dans un litige, il se place toujours du côté du client. Très souvent il le rembourse. Du coup, quand beaucoup d’argent arrive sur un compte marchand, il y a un risque de devoir rembourser beaucoup d’argent pour Paypal si le compte marchand est une arnaque !

Ainsi, lors d’un lancement orchestré, il n’est pas rare de faire venir quelques centaines de milliers d’euro sur un compte marchand, alors qu’il n’y avait rien la semaine avant !

Ce comportement est considéré comme douteux pour Paypal et ainsi, il n’est pas rare de voir l’argent bloqué sur le compte pendant des mois et de devoir faire des longues tractations avec le service client pour récupérer son argent ! J’ai lu quelques histoires de ce style sur web. (J’ai cru comprendre que Paypal s’inquiète dès que la somme dépasse les ~8000€ par mois)

On peut trouver injuste que Paypal bloque ainsi un compte, mais c’est vrai qu’à leur place, j’y vois aussi un risque dans l’opération de lancement orchestré.

Si le prix du produit est justifié, tout va bien.

Mais si le prix du produit est surfait, les clients peuvent vite être mécontents !

  • Que fait un client qui paume 10 – 20 balles dans un produit pas top ?…   Pas grand chose. Il se dit qu’on ne l’y reprendra plus !
  • Que fait un client qui paume 1000 – 2000 balles dans un produit pas top ?….  il se rebiffe…  il devient agressif !

Un client mécontent ameute le monde entier, il monte un site contre le vendeur pour mettre en garde les gens, il en veut à sa réputation et il lance un procès pour récupérer son argent….. c’est pour ça qu’il y a l’option « satisfait ou remboursé »… Si le client mécontent retrouve son argent, il ne va certainement pas lancer de procès contre la technique douteuse qui l’a piégé.

Mais une fois de plus, Paypal n’aime pas les comptes avec trop de remboursements. L’argent risque d’être bloqué !

Une technique juridiquement en zone grise ?

justice.JPGSi le client mécontent lance quand même un procès, il y a de fortes chances que la méthode soit analysée et qu’un seul détail technique un peu limite légalement soit pris en cible.

Sans être juriste, je me dis que la faille se situe sur le fait qu’il y a un « club » de copain qui fait le buzz.

On peut imaginer que ce club, s’il « orchestre » bien son lancement qu’il va probablement s’arranger sur les prix. Ce qui est formellement interdit un peu partout.… ça peut tomber sous le coup des lois anti-cartel que l’on trouve dans quasiment tous les pays.

Que ce soit vrai ou non, il y a un soupçon est c’est une source d’ennui, de perte de temps et d’image qu’il vaut mieux éviter !

Bref… en me renseignant sur les techniques de monétisation d’un blog, de comment gagner sa vie sur le web, j’ai mis le pied dans le monde des webmarketeurs. Moi qui suis un professionnel du développement web depuis plus d’une décennie, qui ai monté mon premier shop sur le web il y a une dizaine d’année, je n’ai découvert ces techniques de webmarketing qu’il y a peu de temps.

Je vois qu’il y a de tout !

Comme le dit le dicton, il faut de tout pour faire un monde !

Les marketeurs ne sont pas tous des fans des lancements orchestrés

Mais je me méfie de cette technique de lancement orchestré. Je ne suis pas le seul. D’ailleurs je trouve très drôle qu’un web marketeur comme « Webmarketing junkie » tape sur les les lancements orchestrés !

Il en a même fait une vidéo où il tape sur le lancement orchestré pour faire la promo de ses propres techniques de lancements qu’il montre dans une formation qu’il vend.

https://www.youtube.com/watch?v=XMvjSWU3Gaw

Il dit qu’il base son business sur la durabilité. Là je le rejoint, il a tout à fait raison. Il ne sert à rien de se griller pour faire une fois le plus beau coup de l’histoire avec un lancement orchestré.

Le truc de Jean Rivière, c’est de « teaser », il annonce tout le temps dans ces vidéos publiques ce qu’il ne faut pas faire…. et « Je vais vous expliquer tout de suite ce qu’il faut faire« ….. le tout de suite, c’est évidement tout de suite, pour autant que vous achetiez la formation ! 🙂

Ses discours sont également bourrés de techniques de marketing, ce que l’on peut aimer ou non. Mais en tout cas, il tient à son indépendance par rapport à un « club » d’organisateurs de super lancements orchestrés.

Il utilise ses techniques favorites qu’il présente toujours d’une manière différente dans un nouvelle vidéo.

Ainsi il ne fait pas de super coup, mais des revenus réguliers. C’est probalement plus sage. Pour vivre heureux, vivons caché… sans faire de remous.

Mais il reste quand même un bon vendeur de pelle durant une ruée vers l’or.

Les techniques décrites à demi mot dans sa vidéo sont largement connues. Par exemple, il parle de la création d’une formation sur abonnement où l’on reçoit régulièrement des épisodes. Il suffit de faire le début pour la vendre, donc effectivement il est possible de vendre un produit sans l’avoir fini ! (mais il faut le finir.. ne pas se planter..)

Ce qui est génial avec cette technique, c’est que l’on peut adapter la fin de la formation aux désirs de ses clients. Chose impossible si la formation est déjà conçue à l’avance.

Il parle aussi du truc pour avoir du cash en grande quantité maintenant tout de suite en vendant le même produit. C’est le coup de l’abonnement « à vie ». Adèrez au club, vous payez 10 fois plus cher le produit actuel… mais tous les suivants vous sont offerts !

Voilà donc deux trucs révélés… (C’est pas trop grave, il le fait lui même dans d’autres vidéos !)… et ainsi ça va le booster un peu pour qu’il sorte de sa boucle… :p

Conclusions

Il faut de tout pour faire un monde. C’est à chacun de choisir son propre chemin. Il n’y a pas de juste ou faux. Mais il est bien de savoir en toute connaissance de cause là où l’on mets les pieds.

Devant le peu d’information objective que j’ai trouvé à propos des lancements orchestré, j’espère que cet article permettra à quelques personnes de pouvoir mieux choisir leur chemin en toute connaissance de cause.

 

Pour aller plus loins dans le sujet, voici « scamworld » un documentaire anglophone qui dénonce la dérive de certaines pratique de webmarketing…

Comment gagner de l’argent en bourse avec Apple

Pour gagner de l’argent en bourse ? … il faut miser sur Apple !

Oui, je m’intéresse à beaucoup de choses… même au fonctionnement de la bourse !
(de la tulipemanie de 1637 à la crise actuelle)

Pour comprendre le monde qui nous entoure, il est important de connaître un peu le fonctionnement de la bourse, car, c’est là que se trouve l’immense majorité des capitaux créés dans notre système économique.

En effet, la bourse permet de faire de tels gains, (ou fait croire que l’on peut faire des gains) qu’un portefeuille en bourse est devenu le placement standard de toute personne qui a un peu d’argent dont il n’a pas besoin tout de suite !

Oui, nous jouons tous notre capital en bourse. Même sans le savoir parfois. Chaque personne qui cotise à une assurance ou une caisse de retraite mutualise un fond pour permettre à quelques gestionnaires de boursicoter afin de soit disant faire fructifier notre argent !

C’est ainsi la majorité de l’argent qui est créé, qui au lieu d’être utilisé pour faire tourner l’économie, est immobilisé en bourse.

On le voit maintenant avec cette fameuse crise, l’économie mondiale est une économie financière. C’est la finance qui donne le ton à toute l’économie réelle.

Réussir en bourse, c’est facile, mais c’est également dangereux.

Voici un petit exemple pratique en prenant exemple sur la cotation d’Apple qui est certainement un des meilleurs exemples existants pour démontrer les mécanismes de la spéculation boursière.

Si l’on remonte un peu dans le temps, en 1997, Apple computer inc, était une entreprise au bord de la faillite. Un peu plus d’une décennie plus tard, après le rachat par l’entreprise de son fondateur (gourou diront certains), Apple inc (qui a perdu au passage le mot computer, ce qui montre la diversification de l’entreprise) est devenue l’entreprise la plus riche des colosses de l’industrie informatique. (La capitalisation boursière de Apple a dépassé celle de Microsoft pas plus tard qu’il y a trois jours)

Cette évolution de position de l’entreprise, de la limite de la faillite au leader du moment se retrouve sur la cotation boursière.

cotation bourse AAPL 2004-2010.png

Il y a 10 ans, l’action Apple valait environ 10$, actuellement elle vaut un peu plus de 250$.

Le secret de la réussite d’Apple ?

– Ne pas concurrencer les autres, mais lancer de nouvelles habitudes dont on est leader. Les autres seront obligés de suivre.

C’est ainsi qu’Apple à imposé le iPod en popularisant le fait d’écouter et de se balader avec sa bibliothèque musicale sur une mémoire dans sa poche. Puis, grâce au cheval de Troye iPod, Apple s’est rendu leader de la vente de musique en ligne. Puis en transformant le baladeur en téléphone Apple a totalement redéfini le concept de l’usage que l’on peut faire d’un téléphone.

Le iPhone est devenu un phénomène de mode que tous les concurrents suivent. Maintenant Apple vient d’agrandir la taille du iPhone pour en faire un iPad, une machine à consommer facilement le contenu provenant du distributeur de divertissement: Apple inc.

Au delà de la révolution technologie, c’est surtout une révolution dans la manière de diffuser le contenu qu’Apple est en train de mettre en place.

Que l’on aime ou pas, les concepts d’Apple trouvent toujours une place de leader que les autres copient rapidement.

Profiter de la réussite d’Apple

Ainsi, pour en revenir à la bourse. L’action d’Apple grimpe régulièrement. Mais qu’est ce qui peut l’arrêter ?

Ce qui freine l’augmentation de la cotation d’Apple, ce sont les crises de l’économie.

On l’observe bien si l’on se place le 28 décembre 2007. L’action Apple est à 199.83$, après une augmentation régulière de près de 10 ans, tout le monde attends le passage symbolique de la barre des 200$ ….. et paf !

La crise des subprimes fait chuter l’action qui retombe à 119$ au cours du mois de février 2008. C’est le moment d’acheter, on voit que ce n’est pas Apple qui est en cause. C’est la crise. Une fois la crise finie tout va repartir ! Facile à dire avec du recul.. mais effectivement c’était la bonne stratégie.

En mai 2008, l’action se retrouve à 187$. Mais manque de bol, voilà que la crise des subprimes s’est transformée en crise financière…. aïe… la chute est encore plus dure. En janvier 2010, l’action Apple est cotée à 82$ !

C’est encore une fois c’est le moment d’acheter ! Mais il faut avoir une confiance solide en la marque et en le fait que l’économie globale va repartir. (ce que j’ai de plus en plus de peine à avoir)

Mais la stratégie est toujours payante, depuis le mois de mars 2010. C’est reparti. L’action grimpe, pour atteindre les 270$ fin avril 2010.

Mais voilà que ça recommence, la bourse ne va pas si bien que ça… le dow jones s’effondre le 7 mai 2010. Ce qui se voit aussi sur la cote de l’action APPL.

dow jones mai 2010.pngaapl le 7mai 2010.png

Ainsi, on remarque encore une fois, que même si une société va très bien, que sa cote a tendance à augmenter, elle dépend toujours du reste de l’économie.

Le phénomène keynote

Aujourd’hui, (28 mai 2010) c’est la date de sortie de l’iPad dans nos contrées. Conséquence: l’action Apple a encore une fois repris l’ascenseur… alors que le dow jones est plutôt en baisse.

Ici on observe que le cours de l’action est fortement lié à ce coté subjectif. On parle de Apple plutôt en bien.. hopp.. l’action monte !

On retrouve très fortement ce phénomène autour des grandes messes du maitre spirituel d’Apple, Steve Jobs.

Juste avant chaque Keynote, le nombre de titres échangés augmente avec le nombre de rumeurs autour de la nature du futur produit qui va être annoncé.

autour de la keynote ipad.png

Juste avant le 27 janvier 2010 on observe cette intense activité qui fait monter le cours de l’action Apple, et puis une fois l’annonce faite, ici en l’occurrence, l’annonce de l’iPad, une partie des gens sont déçus. La réalité n’est pas à la hauteur des rumeurs. L’action chute.

Le 27 janvier 2010, l’action était à 207$, le 29 janvier l’action a chuté à 192$.

Il y a énormément de gens qui achètent des actions juste avant les keynote pour les revendre juste après en pensant bénéficier de l’effet d’annonce. Mais j’ai observé régulièrement que c’est juste l’inverse qui se produit à chaque fois !

Même si l’action chute juste après les annonces de nouveauté, elle fini toujours par grimper quand tout le monde voit le succès commercial qui se concrétise.

La prochaine crise globale

Maintenant que l’on sait que le cours de l’action dépend des annonces et que l’on sait comment réagir autour de celles-ci. Il ne suffit plus que de savoir quand sera la prochaine grande crise, vu que c’est le second facteur principal qui détermine le cours de l’action.

Si l’on en croit le Laboratoire Européen d’Anticipation Politique, dans son communiqué d’avril 2010, la prochaine grande crise arrive bientôt.

Cet été déjà la banque d’Angleterre aura des soucis financiers qui vont se communiquer aux USA et à la FED pendant l’hiver 2010-2011.

Le dollars va en prendre un coup. L’économie des USA sera particulièrement mal et l’économie mondiale aussi dans la foulée. Quand on sait que 45% des dettes cumulées par tous les pays du monde est la dette des USA, ça montre l’ampleur des dégâts si l’économie des USA se casse la gueule encore une fois alors qu’elle n’as pas encore absorbé les dégâts de la dernière crise !

Concrètement que faire maintenant

Pour se faire de l’argent en bourse, c’est donc facile, il suffit de s’inscrire rapidement sur swissquote.ch (très bonne plateforme de courtage en suisse), de remplir une tonne de paperasse, de balancer tout l’argent dont on a pas besoin (faut pas non plus se mettre en péril financier pour ça) dans l’achat d’action Apple, de profiter de la hausse de la cote de l’action AAPL suite au succès de l’iPad.

Et enfin revendre toutes ses actions rapidement juste avant la grande crises de l’hiver prochain. (vers l’automne me semble une bonne période)

Maintenant que j’ai fais mes prédictions on va voir si elles se réalisent !

On en reparle à Noël !

 

Les geeks barbus

Les geeks barbus

Il y a un étrange phénomène…. les geeks en informatiques.. ceux qui ont tout inventé sont souvent des barbus !!!

Rien que le fait de regarder cette page, je pense que vous le deveez à au moins une dizaine d’entre eux !
(via internet Merci Vinton Cerf, écrit en texte UTF-8 merci Thompson et Ritchie.. sur un serveur dérivé de UNIX.. et écrit en C.. merci deux fois de plus…  et TCP-IP dans BSD grâce à Bill Joy…  avec du soft sous GPL.. merci Stallmann et Moglen… le serveur qui sert cette page est un mac tout comme l’ordinateur sur lequel j’écris.. merci Jobs et Wozniak… et merci Razkin pour le glisser-déposer que j’ai utiliser pour ajouter les images.. merci Rasmus pour le PHP avec lequel j’ai codé le CMS qui fait tourner ce site.. et merci Jim Wales pour me fournir avec wikipedia un grande base de donnée d’images libres de droits…)

Est ce que la barbe a une influence ??

Ken Thompson et Dennis Ritchie

Nous avons tout d’abord: Ken Thompson et Dennis Ritchie qui à eux deux sont les inventeurs (entre autre) du système d’exploitation UNIX, du langage de programmation C et de l’encodage UTF-8.

2007_07_04_19_00_Ken_n_dennis.jpg

Vinton Cerf

C’est avec son compère Robert kahn (mais qui n’a pas de barbe) le père fondateur de l’internet. En effet, Vinton Cerf à conçu les protocoles TCP/IP.

2007_07_19_21_24_Cerf.jpg

Richard Stallmann et Eben Moglen

Le gourou de l’open source, le père de GNU et de la licence GPL: Richard Stallmann est également un barbu célèbre. Mais ce que l’on ignore souvent c’est qu’il n’a pas rédigé seul sa célèbre licence. Il l’a fait à l’aide d’Eben Moglen éminent professeur de droit et lui aussi barbu !

2007_07_04_19_06_rms.jpg 2007_07_19_21_13_Eben_Moglen.jpg

Bill Joy

C’est certainement sous l’influence de Dennis Ritchie qui fut son professeur que Bill Joy c’est laissé pousser la barbe. Bill Joy a travaillé à l’amélioration constante du Système unix de Berkeley (BSD), il a amélioré l’éditeur de texte de unix, il a écrit le shell csh et surtout à écrit la pile TCP/IP de BSD.

Non content de s’arrêter sur si peu, c’est un des fondateurs de la société SUN et concepteur du langage Java. Mais il semble que le fait de s’éloigner de Dennis Ritchie a été fatal à sa barbe. Sur une photo récente elle a disparue !

2007_07_19_08_45_unixrichiejoy_JPG.jpg 2007_07_19_08_45_BillJoy.gif

James Gosling

En parlant de Java, voici le principal concepteur de ce langage. James Gosling.

Il n’a pas aimé le rachat de SUN par oracle. Il a donc démissionné à ce moment là.

james-gosling tarte.jpg

Niklaus Wirth

Niklaus_Wirth.jpg

Le créateur du langage Pascal.

Steve Wozniak et Steve Jobs

Ensuite, nous pouvons nous attarder sur la paire de steve: Steve Wozniak et Steve Jobs les deux fondateurs de Apple.

Steve Wozniak est le génie qui a conçu l’ordinateur Apple et Steve Jobs est le génie qui a réussi à le vendre.

Il faut tout de même préciser que Steve Jobs n’est qu’un barbu occasionnel… vu que c’est lui qui s’est chargé de faire vendre les produits Apple, il s’est lancé dans une opération charme pour avoir le concours des banques. Il lui a donc fallu se raser la barbe ce qui est mieux vu dans ce milieu de requin de la finance. Cependant, une fois détendu et de retour de le cercle des visionnaires de l’informatique, sa barbe repousse très vite !

2007_07_18_18_34_steve_and_steve.jpg 2007_07_18_18_32_steve_jobs.jpg 2007_07_04_19_16_Stevewozniak.jpg

Jef Raskin

C’est le père de l’interface graphique du Macintosh. C’est l’homme qui a inventé le glisser-déposer.

2007_10_02_17_33_Jef_Raskin_credit_Aza.jpg

John E. Warnock et Charles M. Geschke

Voici encore une paire de barbu qui a influencé le monde de l’informatique. Ce sont le Dr. John E. Warnock et le Dr. Charles M. Geschke.
Ces deux barbus sont les inventeurs du langage postscript. C’est sur cette base qu’ils ont fondés l’entreprise Adobe qui est un des colosses de l’informatique dans tout ce qui est du graphisme.

2007_07_18_18_17_warnockphoto.jpg 2007_07_18_18_17_geschkephoto.jpg

Larry Ellison

En parlant de grand patron des colosses de l’informatique, voici Larry Ellison le créateur de la base de donnée Oracle. Sur cette photo, on remarque que c’est un habitué de la barbe travailée. Ce n’est donc certainement plus qu’une réminiscence de son passé de geek.

2007_07_19_08_04_Ellison_Larry_chair_final.jpg

Philip Walder

Il a contribué aux langage de programmation Haskell et XQuery.

philipwadler.jpg

Phil Zimmermann

Nous voici avec le créateur du logiciel de chiffrement de e-mail…. PGP.

2007_10_22_11_28_Phil_zimmermann.jpg

.. En parlant de cryptographie… voici:

RSA: Rivest Shamir et Adleman

… et oui, RSA, c’est le nom des créateur de cet alorithme de chiffrage des données qui est utilisé partout.

Bon… on voit qu’il n’y a que Shamir qui est un vrai geek à barbe ! 😛 (oui.. il sont pas dans l’ordre RSA.. mais SRA)

RSA Rivest Shamir Adleman.jpg

Alan Cox

Alan Cox est après Linus Torvald, le principal contributeur du noyau linux. Comme on le voit très bien à son chapeau… il travaille chez Red Hat !

2007_07_19_10_10_DSC_7781.jpg

Jon Hall

Dans les linuxiens célèbre, il y a Jon Hall qui est le directeur de Linux international. Une organisation à but non lucratif qui fait la promotion de linux.

2007_07_19_10_15_Jon_hall_berlinux_2004.jpg

Guido van Rossum

Guido van Rossum est le père du langage de programmation Python. En plus d’être un geek barbu, c’est également un dictateur bienveillant à vie. Titre qu’il s’est donné pour diriger les évolutions du langage python.

2007_07_19_21_17_ungood_guido_van_rossum.jpeg

Ward Cunningham

Nous pouvons ensuite nous attarder sur Ward Cunningham, le créateur du wiki et de l’Xtreme programming.

2007_07_18_18_53_WardCunningham2.jpg

Larry Wall

Puis nous avons un geek qui fait les choses à moitié….. il ne lui reste que la moustache !
Il s’agit de Larry Wall, l’inventeur du langage de programmation perl.

2007_07_04_19_03_Larry_Wall.jpg

Rasmus Lerdorf

Le créateur du langage de programmation php, est également un adepte de la barbe (pas intégrale). Cependant, ce natif du groenland semble l’avoir rasée depuis qu’il travaille chez yahoo !

2007_07_19_09_26_Rasmus_Lerdorf.jpg

Yukihiro Matsumoto

Le créateur du langage Ruby…

250px-Yukihiro_Matsumoto.JPG

Jim Weirich

Un geek ruby…

Jim Weirich.jpg


Jimmy Wales

Le fondateur de wikipedia est lui aussi un adepte de la barbe !

398px-WM2006_0060.jpg

Jaron Lanier

Il est à l’origine de l’expression « Réalité virtuelle » en 1985. Je le place juste après Jimmy Wales et wikipedia, car Jaron Lanier n’aime pas wikipedia… il trouve que c’est du « maoïsme numérique »….

C’est un des rares geek barbus avec des dreads que je connais… et quand il parle de réalité virtuelle.. je me demande bien si c’était d’informatique qu’il parlait ?? 😛

Jaron_Lanier.jpg

Jay Miner

Le père de l’ordinateur Amiga.

JayMiner1990.jpeg


 

Paul Allen

bill gates et paul Allen.jpgLe co-fondateur de microsoft a aussi eu un passé de geek barbu avant de tomber dans le monde des imberbes miliardaires.

Le voici ici avec l’imberbe Bill Gates.


Edsger Dijkstra

edsger dijkstra.jpgCe monsieur est à l’origine d’algortihmes qui m’ont beaucoup creusé les méninges durant mes études.

Notamment lorsque l’on utilise des vérous sur un système temps réel. Ou encore le fameux algorithme de Dijkstra, un algorithme qui permet de trouver le chemin le plus court dans un graphe.

Cet algorithme est la base des calculs d’itinéraires routiers.


John McCarthy

John_McCarthy_Stanford.jpegCe pionnier de l’intelligence artificielle est également le père du langage LISP.


Robin Milner

Le créateur du langage ML

Robin-Milner-001.jpg

Kasper Skårhøj

La barbe traditionnelle du geek n’est pas une mode passagère… les geeks la portent toujours bravement de génération en génération à l’instar de Kasper Skårhøj le père fondateur du CMS Typo3.

2007_07_04_19_19_kasper.jpg

Bernhard Rosenkranzer

bero.jpegUn contributeur de nombreux projets libres (KDE, openoffice, etc..) mais surtout spécialiste de l’optimisation de Linux sur processeur ARM.

Ce qui est très très intéressant pour les « intelliphones » tournant sur android.


Anciens geek ?

Qui était les premiers geeks ??? Il semble que depuis toujours il y a eu des petits jeunes créateurs de génie qui ont changé le monde avec leur invention… et déjà certains portaient la barbe !

Voici deux exemples du 19ème siècle: Samuel morse, l’inventeur du télégraphe et Lars Magnus Ericsson le fondateur du géant des télécommunication: Ericsson.

2007_07_19_09_06_Morse.jpg 2007_07_19_09_06_Lars_magnus_ericsson_01.jpg

Voilà… ça ne date pas d’hier cette mode du geek barbus…

En faisant des recherches de photos pour une mise à jour de cette page, j’ai découvert un article, en anglais, sur le dress code des geek… comme l’article n’est pas axé uniquement sur la barbe… vous pouvez y retrouver des geek avec moins de barbe, mais plus de cheveux.. mais aussi des femmes !!

 

Et pour clore… un semi-geek.. un moustachu !! 😛
recette-de-jeux-vidéos-canapés-mario-bross-pixelisé-amuses-gueule-870x400-1.jpgVoici la recette pour réaliser Mario bros en canapés pour l’apéro…

 

Logiciels pour bien débuter sur mac

Applications pour mac

La vocation de cette page est de montrer les « trucs indispensables » pour bien débuter sur mac…

Indispensable dépend toujours de ce que tu fais avec ton ordi, mais globalement ça donne des idées. (même pour les gens qui ne débutent pas !)

En gros, il y a déjà de nombreuses applications d’Apple installées en standard qui sont très pratiques.

  • Mail pour recevoir et envoyer tes e-mail.
  • Safari pour te balader sur le web. (.. et firefox pour compléter… moi j’utilise les 2)
  • iTunes pour lire de la musique, t’abonner aux podcast des émissions de la RSR ou de canal-Alpha.. ou autres..
  • Carnet d’adresses pour stocker les infos sur tes contacts, imprimer des étiquettes. Il communique très bien avec mail et adium, il ne faut donc pas hésiter à mettre les adresses là dedans. Mail les utilise pour écrire des e-mail et il affiche aussi la photo des gens qu’il connaît quand tu reçoit un mail.
  • iCal pour organiser ton emploi du temps. Il est possible de lui demander d’afficher les anniversaires des gens qui sont dans ton carnet d’adresse.
  • Quicktime player. Permet de lire toutes sortes de vidéos. En ajoutant quelques bibliothèques de codecs supplémentaires comme flip4mac (voir ci-dessous), il est possible d’étendre ce qu’il est capable de lire.
  • Aperçu: C’est l’outil à tout faire avec des images et des PDF. Il est possible de recadrer des images ou des PDF. De faire des copier coller d’extrait. C’est un outil indispensable.
  • TextEdit. C’est un petit logiciel de traitement de texte très basique. Il est suffisant pour écrire des lettres, mais plus, ça devient compliqué. Par contre en lecture il est beaucoup plus fort, il lit plein de formats différents qui n’ont pas grand chose à voir comme les fichiers word et html.
  • iPhoto: pour faire joujou avec tes photos…
  • iMovie pour faire du montage vidéo.
  • iDVD pour graver très simplement un DVD avec un superbe look de ton film que tu viens de monter avec iMovie.
  • La suite iWork. Qui est la suite de bureautique de Apple. Moi je n’utilises pas, car je fais très peu de bureautique. Mais par exemple Antoine est un fan de Pages le traitement de texte. (Pages, Numbers et Keynote) Keynote est superbe, si tu veux faire une présentation fait là avec keynote plutôt qu’avec power point… au besoin tu peux exporter en powerpoint.. mais c’est tellement plus beau et plus facile de faire une présentation avec keynote qu’il serait bête de s’en passer.
  • Dashboard… et tous ces widgets… c’est plein de nouvelles mini applications. La météo c’est sympa. Il y a moyen aussi de mettre là dessus un bout de page web que tu visite souvent. Par exemple, la page météo radar de landi.ch pour voir l’évolution des précipitations dans les 10 minutes.

Après les applications Apple déjà sur ton mac… il y a encore des milliards d’autres applications qui peuvent être très utiles !

 

Voici une liste d’applications open source pour mac qui sont vraiment bien.

http://www.opensourcemacsoftware.org

 

Cette liste est probablemetn plus à jour que le mienne ci-dessous qui date un peu:

 

Voici ci-dessous une liste avec le descriptif, les noms et liens sur quelques applications que je trouve bien.

Bureautique

  • Keynote 4.0.1 (*****): remplace agréablement MS PowerPoint.
  • OpenOffice (*****): L’alternative OpenSource et gratuite à MS office. Traitement de texte, tableur et base de donnée. Ce logiciel est capable de lire tous les formats microsoft. (même les docx que de vieille version de MS office ne sont pas capable de lire) Avec OpenOffice, plus besoin de microsoft.
  • Graphviz:(*****) Ce logiciel est un visualiseur de graphe au format Dot. La technique de création de graphe au format dot est une technique pour geek ! Tout se fait en créant des liaisons entre des chaînes de caractère dans une syntaxe texte. Mais ensuite, l’avantage énorme que l’on a en utilisant graphviz est que le placement des bulles d’un énorme graphe se fait tout seul et de manière très jolie. Il est possible ensuite d’exporter le graphe dans de nombreux formats. (PDF, svg, png, etc..) Omnigraffle est également capable de comprendre le format Dot, vu qu’il utilise graphviz pour faire le placement automatique de graphe.
  • OmniGraffle: (*****) Le logiciel par excellence pour faire de la mise en page de diagramme ou schémas. L’interface graphique d’omnigraffle est un exemple pour tout concepteur d’interface graphique tellement elle est bien faite! Omnigraffle permet d’assembler des images bitmap ou vectorielle avec des blocs de texte. Une de mes utilisation principale de ce logiciel est la création de circulaire sympa pour des camps ou manifestation.

PDF

  • Skim (*****) Lecteur de PDF qui fait pareil qu’Aperçu, mais parfois en mieux et surtout ne tient pas compte des protections des pdf. 😛
  • PDFLab (*****): outils indispensable pour bidouiller du pdf. Très utile pour assembler des pages. Un petit passage d’un pdf protégé contre le copié coller dans pdfLab permet de faire sauter la protection! => plus supporté depuis snow leopard 🙁
  • PrinceXML (*****): outils en ligne de commande (pour geek) qui permet de générer des PDF à partir de document xml, xhtml, svg, mathml. Pour la mise en page, tout est basé sur le CSS. Il comprend très bien les feuilles de style, notamment celle destinée au média print. PrinceXML dispose aussi d’une API en php (et dans la plupart des autres langages) Ce qui permet de l’intégrer dans une application web.
  • wkhtmltopdf(*****): un outil équivalent à princeXML, mais gratuit et openSource. Il est basé sur webkit, le coeur du moteur de safari et de chrome. Donc il connait bien l’html 😀 Mais il manque parfois de quelques fonctionnalités dédiée au média papier que princeXML connait. (les sauts de page, remettre une entête de colonne quand un tableau est coupée). Par contre, il dispose de fonction pour générer automatiquement une table des matière et page de titre qui sont très agréable.

Photo

  • Photomatix: (***) C’est le logiciel de référence pour faire de la photo HDR. Par contre sont ergonomie laisse un peu à désirer !
  • Hydra : C’est l’alternative à Photomatix pour faire de la photo HDR. Un énorme effort a été fait au niveau de l’interface graphique. Il est donc ainsi beaucoup plus agréable a utiliser que photomatix.
  • DoubleTake: (*****) Logiciel d’assemblage de photo pour faire des panoramas. Ce logiciel est superbe, il suffit de glisser la série de photo pour qu’il assemble le panorama. Pas besoin de se préoccuper des angles de recouvrement du nombre de photo il fait tout tout seul ! DoubleTake permet aussi de créer des posters. Il est capable de découper une image pour la répartir sur de multiples pages, ainsi que de fournir des traits de coupe.
  • GraphicConverter: (*****) L’incontournable outil de conversion d’image dans tous les formats ! C’est le seul outils vraiment efficace que l’on a sur mac pour gérer le classement de photo avec des mots-clés IPTC. Le moteur de ce logiciel est vraiment bien et très personnalisable. Cependant, au fil des années l’interface graphique est devenue vieillotte et très peu homogène. Pour gérer des photos, il faudrait le moteur de GC et l’interface de iPhoto ! 😛 L’interface vient d’être refaite, ça va dans le bon sens. Mais je suis un peu perdu dans la nouvelle version ! 😛
  • MacOSaiX: (*****) Ce logiciel permet de faire des mosaïques d’images. On lui fourni une image à reproduire en mosaïque et plusieurs sources de données avec des milliers d’images (dossier, flickr, google image). Le logiciel va piocher dans les milliers d’images à disposition pour les assembler de telle manière à reproduire l’image voulue. Pour se faire une idée voici un exemple. (le calcul peut prendre plusieurs heures suivant les réglages.)
  • Seashore: (****) Petit logiciel de retouche de photo basé sur le code de Gimp, le photoshop libre. Seashore a été conçu dans le but d’être simple. Il s’intègre très bien dans l’interface du mac. Il fournit toutes les fonctions de base d’un logiciel de retouche. (recadrage, redimensionnement, sélection, texte, pinceau, doigt, tampon, dégradé, système de calque, quelques filtres, flou, etc..) Seashore a aussi un module d’importation SVG, ce qui lui permet de piocher dans la superbe bibliothèque d’openclipart.
  • Picasa: (****): Le logiciel de gestion de photo de google. C’est un concurrent de iPhoto. Je lutilise principalement pour faire la synchronisation de mes photos avec le pendant online de picasa, picasaweb. J’ai augmenté mon espace disponible de 1Go à 81 Go pour la modique somme de 20$ par an afin d’avoir un endroit où j’ai toute mes photos online. ça me sert également de moyen de sauvegarde.

Agrégateur de Flux

  • NetNewsWire: (*****) C’est l’agrégateur de flux Atom, RSS par excellence. Il est très complet et personnalisable. Il y a moyen de voir les pages web liées directement dans NetNewsWire, mais sans le flash, ce qui est très pratique pour éviter de faire mouliner le mac à cause de la pub !
  • RSSMenu: (*****) Petit agrégateur de flux atom et RSS qui est très pratique pour être notifié d’une modification sur un site web ou un wiki. Couplé avec Growl, à chaque modification d’un flux, il y a un événement growl qui est fait. Pour chaque flux, il est possible de régler la durée entre 2 rafraîchissement. Par défaut RSSMenu mets à jour les flux toute les 30 minutes. RSSMenu se présentent comme une icone dans la barre de menu.
  • Actuellement, j’utilise surtout google reader, pour la possibilité de pouvoir partager mes lectures intéressantes dans ma liste de partage. Les liens vers mes dernières lectures sont visibles sur la page d’accueil de ce site dans le cadre doré.

Navigateur web

Hormis Safari qui est par défaut sur tous les macs il existe de nombreux autres navigateurs web, voici quelques uns.

  • FireFox: (*****) Basé sur gecko, c’est mon navigateur préféré en terme de fonctionnalité, il comporte de nombreuses extensions utiles. Il devient parfois un peu lent par rapport aux évolutions de safari et chrome. Mais c’est temporaire tellement ça change vite dans le domaine. La barre intelligente est tellement bien que c’est le critère qui fait de firefox mon navigateur par défaut.
  • Camino: (*****) Basé sur gecko, Camino est le grand frère oublié de Firefox. Il est parfois mieux intégré au mac que firefox tout en restant très semblable.
  • Shiira: (****) Basé sur webkit Shiira est clone de Safari.
  • Flock: (****) Navigateur basé sur gecko, il intègre tous les outils pour mieux gérer les réseaux sociaux et site communautaire de photos, vidéo etc…
  • Chrome (*****): Navigateur de google, basé sur webkit. Il est vraiment bien, malgré le fait qu’il ne comprend pas les flux rss par défaut !

Graphisme

  • Inkscape: (*****) Logiciel de dessin vectoriel. Inkscape est le logiciel par excellence pour créer des dessins vectoriels au format SVG. Depuis peu, il permet également d’éditer des PDF. Inkscape se couple aussi directement avec la bibliothèque d’images libres openclipart.org. Avec ce principe d’échange d’image, il devient très facile de devenir un artiste de talent. Il est possible de récupérer des morceaux d’image intéressant un peu partout pour en faire une nouvelle image tout à fait adaptée à ses besoins. (voir à ce propos mon article sur la culture du remix et sur la girafe et le singe qui sont des dessins très populaire que j’ai fait.) Vive les images vectorielles. Seul bémol dans l’utilisation d’inkscape sur mac, c’est qu’il ne fonctionne que dans un serveur graphique X11 et non avec l’interface native aqua, il faut donc s’habituer à faire des copier coller avec ctrl-c et non pomme-c !
  • PixelMator: (*****) Bonne alternative à photoshop.

Réseau

  • Adium: (*****) Excellent logiciel de messagerie instantané qui comprend un peu plus d’une douzaine de protocoles. Ce logiciel est très pratique pour avoir tous ces contacts de plusieurs messagerie dans la même application. Adium s’intègre très bien avec le mac. Il communique avec le carnet d’adresse. Il est possible de dire que l’image du carnet d’adresse provienne de l’image d’avatar des messageries instantanées; ainsi, mes amis peuvent changer eux-même leur image dans mon carnet d’adresse. Il existe une quantité incroyable de plugin et de skin pour adium. Ainsi chacun peu personnaliser ce logiciel à sa guise. Adium utilise intensément les événements Growl ce qui est très pratique. Le seul bémol d’adium est qu’il ne gère pas les vidéos conférences.
  • aMSN: (***) Ce logiciel de messagerie instantanée n’est pas aussi bon qu’Adium (surtout par ce que c’est un clone du clien msn original), mais il a l’énorme avantage de pouvoir gérer les vidéos conférences sur la messagerie MSN.
  • Colloquy: (*****) Pour les vieux dinosaure qui savent encore ce que c’est, Colloquy est un client irc ! (Internet Relay Chat) Forme d’antique messagerie instantanée basée sur des canaux de conversation.
  • CyberDuck: (*****) Excellent client ftp et sftp. Qui s’intègre très bien avec le mac et qui permet de sauver des réglages de connexion.
  • KompoZer: (***) Logiciel permettant d’éditer des pages html de manière visuelle. Il intègre un client ftp ce qui est pratique pour éditer des pages directement sur un serveur.

Vidéo / TV

  • CocoaJT: (****) Ce logiciel est conçu à la base pour télécharger les émissions de tv mises à disposition par certaines chaînes de TV. CocoaJT connaît de nombreuses chaînes de tv à travers le monde, cependant au fil des changements de liens, de nombreuses chaînes ne fonctionnent plus. On remarque de part le monde que c’est la Télévision suisse romande qui est la télévision qui propose le plus de contenu sur internet! Mon utilisation de cocoaJT est surtout pour sa fonction magnéto qui permet d’enregistrer sur son disque dur une émission de tv proposée en streaming au format real media (rm) ou window media (wmv). Pour effectuer un tel enregistrement, il suffit de fournir le lien de la vidéo à la fonction magnéto. Cette adresse peut être obtenue à l’aide du menu contextuel en cliquant sur la vidéo sur le site web officiel de distribution de l’émission. (par exemple tsr.ch)
  • Flip4mac: (*****) Ce plugin quickTime permet de lire des vidéos au format windows Media (wmw) directement dans le lecteur quickTime.
  • Perian: (*****): le couteau suisse de la vidéo suir mac. Il ajoute plein de codec.
  • VLC: (*****) Lecteur vidéo mulimédia libre qui lit tous les formats du divx au DVD! Un indispensable!
  • Miro: (*****) Agrégateur de vidéo podcast et outils de téléchargement de vidéos sur des plateformes comme youtube. Miro tente de montrer un nouveau modèle pour la diffusion et la consommation de vidéos. Avec les podcast, chacun peu concevoir sa chaîne de TV et miro est l’application qui permet de rassembler les canaux intéressants. Miro fait la promotion d’un modèle libre de consommation de vidéo contrairement à ce que les studios de cinéma aimeraient faire avec des batteries de DRM pour enfermer les utilisateurs ! Il faut donc soutenir Miro et rappeler que les studios hollywoodiens se sont construit en plein désert juste pour être le plus loin possible de Thomas Edison et des ses brevets sur le matériel de production cinématographique! Voilà que maintenant les brigands d’autrefois accusent les amateurs actuels de cinéma, pourtant souvent dans leur bons droits, de pirater des films!
  • Zattoo: (*****) Pour regarder la télévision en direct comme devant une vrai TV, mais sur son ordinateur via internet grâce à une diffusion en peer to peer. Zattoo propose un nombre de chaînes variables suivant la localisation géographique. C’est en suisse que nous avons le plus grand nombre de chaine de TV. 😀

Musique

  • Last.fm: (****) Client officiel de scrobbling pour le site communautaire de musique last.fm. Les statistiques de musique que l’on écoute dans iTunes sont envoyées sur son compte last.fm. Il est possible d’écouter sa playlist en streaming. Seul bémol, ce client officiel n’utilise pas les événements growl. (last.fm est devenu payant depuis avril 2009 🙁 )
  • iscobbler: (*****) Alternative au client officiel spécialement développé pour mac. Il utilise les événements growl et dispose d’une fonction de présentation des statistiques d’écoute très bien faite.
  • iEatBrainz: (****) Ce logiciel permet de remplir automatiquement les ID3Tag des fichiers mp3 grâce à une base de donnée de musique. En gros, ce logiciel écoute votre musique et remplit les méta-données si il reconnaît le morceau !

Maintenance du Mac

  • Monoligual: (*****) Mac OSX et les applications qui peuplent votre mac sont souvent multilingues. Un paquet du genre monapplication.app est dossier qui contient de nombreux fichiers d’interface utilisateur dans toutes les langues. Etant donné que je parle couramment français, anglais, allemand, espagnol, mandarin, suomi, magyar, turc, klingon et polonais… 😉 Il est justifié que j’utilise des applications dans chacune de ses langues. Pour tout les gens qui n’ont pas la chance de parler 54 langues, il est possible de supprimer les langues que l’on utilise pas pour gagner de l’espace disque. Il est conseillé cependant de toujours garder l’anglais qui est souvent la langue principale de l’application. Après une installation à neuf, comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, il est possible de gagner environ 1Go de mémoire sur le disque dur après un passage de monoligual. Il ne faut pas oublier de relancer de temps en temps l’application; lors des mises à jour les langues inutiles reviennent !
  • Disk inventory X: (*****) Cette application permet de voir, avec des blocs de couleur, le contenu du disque dur. La couleur des blocs dépend de du type de fichiers. Il est ainsi possible de repérer les gros fichiers inutiles et de les supprimer si besoin. C’est comme ça que je vois que la moitié de mon disque dur est remplis de photos !
  • Onyx: (*****) Permet d’effectuer de nombreuses tâches de maintenance du mac comme la réinitialisation de l’index spotlight, ou le lancement manuel des scripts de nettoyage.
  • Carbon Copy Cloner: (*****) Comme son nom l’indique cette application sert à cloner un disque dur sur un autre. On l’utilise régulièrement couplé avec l’assistant de migration pour mettre à jour le système et les applications d’une machine.

Autres

  • Roméo: (*****) Permet de piloter un mac à l’aide de son téléphone portable via bluetooth.
  • Stellarium: (*****) Merveilleux logiciel de planétarium. Permet de voir en temps réel ou au moment et lieu voulu le ciel étoilés. Ce logiciel OpenSource est utilisé dans des planétariums. Il permet de se former à l’astronomie ou de regarder une éclipse que l’on aurait loupé !
  • Tunnel: (****) Version mac du jeu phare sur les calculatrice HP48 de pilotage d’un bolide dans un tunnnel. Le jeu en soit n’est pas très intéressant. Les graphismes sont minimalistes au possible. Mais ce qui est intéressant dans ce jeux c’est qu’il se pilote en inclinant son MacBook !! En effet, il se base sur les informations de l’accéléromètre qui détecte choc pour protéger le disque dur en cas de chute du mac !

Cartographie

  • GPSBabel: (*****) Permet de communiquer avec n’importe quel GPS et de convertir des dizaines de formats utilisé avec des GPS. Un des exemples les plus pratique est la conversion d’un fichier trace GPS du format GPX au format KML pour le voir avec Google Earth. Ainsi pas besoin d’avoir la version payante de Google Earth pour afficher les traces enregistrées avec son GPS.
  • GoogleEarth: (*****) Le fameux logiciel de google pour voir la terre (et le ciel) sous toutes ses coutures! Il est ainsi possible à l’instar d’une université allemande de faire une statistique sur l’orientation la plus courante des vaches. Où plus sympa, de regarder son parcours à ski tracé à l’aide d’un GPS et converti avec GPSBabel.

Pour s’intéresser un peu à la communauté autour du Mac et d’Apple. Il y a le site: http://www.macgeneration.com

Qui est quasi la référence en français.

équivalence sur linux d’application mac

Mes habitudes sur mac

Quelle sont les applications que j’utilise sur mon mac, et quels sont les équivalent sur linux ?

Petite réflexions à propos de mes habitudes, est ce que sponsoriser Apple et son modèle de logiciel fermé est toujours valable… ou est ce que je m’y retrouverai tout aussi bien voir mieux sur un linux ?

Liste des applications que j’utilise régulièrement sur mac

  • Mail avec Growl
  • Safari
  • Firefox
  • netNewswire => remplacé par google reader
  • RSS Menu avec Growl
  • TextMate
  • iTunes (avec podcast)
  • Adium
  • Carnet d’adresse (communicant avec adium et mail)
  • Terminal
  • Aperçu (pour faire des crops sans perte de métadonnée et lire des pdf)
  • antidote
  • omnigraffle
  • last.fm
  • téléchargement quotidien de l’express et du temps en pdf
  • GraphicConverter pour taguer les photos en IPTC
  • Picasa pour sauvegarder mes photos sur mon compte picasaweb
  • pdfLab pour refaire des pdf => ne fonctionne plus sur snow leopard. Aperçu fait une partie (recomposition d’ordre des pages.)
  • yourSQL pour avoir une petite interface sympa pour utiliser le mysql local => marche plus dans snow léopard. Donc j’utilise Sequel Pro
  • cyberduck FTP
  • Colloquy IRC
  • Doubletake pour faire des panoramas facilement.
  • exif… exiftool, jpegtran, imagemagick
  • GPSbabel
  • VLC (lire du wma ?)
  • google earth
  • Graphviz (lire des graphe .dot)
  • iCal
  • inkscape
  • josm
  • MacOsaiX
  • mencoder
  • miro
  • photomatix… ou de quoi faire de la photo HDR
  • realplayer pour relire les vieux truc !? (faudrait le convertir)
  • roméo pour piloter le mac avec le téléphone via bluetooth
  • silverkeeper… (ou un outils de sauvegarde)
  • stellarium
  • sequel
  • bureau à distance windows ?
  • transfert d’image (rotation de images ?)
  • zattoo
  • piloter la borne airport de la maison ?
  • gimpshop
  • correcteur orthographique dans les textarea des navigateurs web ?
  • trackpad avec 2 doigts pour se balader dans les ascenseurs? => il semble que ubuntu arrive à gérer le multitouch sur les macBook. Il est d’ailleurs possible de voir la vidéo sur youtube.
  • monter un volume distant en afp ?

Principales activités

  • navigateur web
  • éditeur de texte
  • catalogeur de photos pour mettre des mots clé IPTC mais garder les images dans des dossiers
  • agrégateur de flux
  • calendrier
  • carnet d’adresse
  • e-mailer
  • dessin vectoriel (svg)
  • last.fm
  • vlc

Equivalent linux

  • Growl => http://specto.sourceforge.net ou http://www.mumbles-project.org/
  • mail => thunderbird => Evolution
  • adium => Gaim => Pidgin ou encore empathy
  • Il est possible de coupler Pidgin et Evolution comme pour mail adium et le carnet d’adresse.
  • photomatix => qptfsgui
  • iCal => Sunbird, Evolution
  • iTunes => SongBird (avec le plugin last.fm intégré ! Ne lit du aac que sur mac.. donc convertir les fichiers. Gère l’iPod) ,rhythmbox
  • doubleTake => voir ce qui se fait: http://www.panophoto.org/forums/viewtopic.php?f=71&p=9894 et http://www.pervasive-network.org/SPIP/Creer-un-panorama-sous-GNU-Linux Il existe aussi autopano pro.
  • yourSQL ?
  • antidote => Verbiste, starDict
  • carnet d’adresse => Evolution
  • netnews wire => thunderbird, Evolution, Liferea
  • textmate =>  scribes avec aussi une autocomplétion efficace.
  • ftp ?
  • irc ?
  • pdflab => pdftk et pdfsam
  • keychain => Centraliser ses mots de passe sous Ubuntu
  • Tag de photo avec graphicConverter => http://sagittarius.vokod.com/
  • iPhoto => picasa
  • Roméo communication bluetooth avec le téou ?

Multiplateforme donc pas de changement

  • GPSBabel
  • gimp
  • inksakape
  • stellarium
  • jpegtran et exiftools
  • vlc
  • last.fm
  • zattoo
  • miro
  • mencoder
  • googleEarth
  • graphviz
  • openoffice
  • josm
  • picasa

 

Voici une liste pour de très nombreuses applications en tous genres sur ubuntu: http://ubunteros.tuxfamily.org/spip.php?page=plan

Voici un site spécialisé dans l’adaptation de linux pour les machines d’Apple: http://www.mactel-linux.org/wiki/Main_Page

Ubuntu sur mac tout ce qu’il faut savoir: https://help.ubuntu.com/community/MacBookPro