La magie ça existe vraiment, mais c’est pas ce que tu crois…

Notre monde est plein de magie, Harry Potter et le seigneur des anneaux sont toujours un succès. 🧙🏻‍♂️

harry-potter-magie

Mais c’est quoi la magie ? Moi je pense que ça existe bel et bien, que ce n’est pas QUE dans l’imagination… (quoique…)

Par contre la magie n’est peut être pas vraiment ce que tu penses…
Je vais t’expliquer tout ça ci-dessous.

Origine du mot « magie »

Tout d’abord, j’aime bien ce que la langue des oiseaux nous dit:

La magie l’âme agit ! (l’âme agit… ça crée…)
Magie → anagramme de: image … (si si… répète sans fin le mot magie )

Puis l’étymologie nous dit que le mot magie vient de la religion des mages de perse au moins vers -500 av. J.-C
Le mage est un homme de pouvoirs…

Les mages était une caste religieuse et politique comme le sont les brahmane en Inde. Donc certains mages sont prêtres et d’autre plutôt dans la politique et parfois les deux ensemble….
C’est pas pour rien que la bible parle des Rois-mages…

noms des Rois mages.jpg

Des Rois.. mais aussi des astrologues, alchimistes, un peu prophète, pratiquant les rituels religieux et probablement les sacrifices….

Homme de pouvoir résume bien ce qu’est un mage !

Le sacrifice de sang un vieux rituel encore bien présent !

Dans des visions du monde anciennes, le sacrifice humain était toujours lié au pouvoir de la magie. C’était généralement une pratique pour obtenir les faveurs des dieux.

Codex_Magliabechiano_folio_70r.jpeg
Sacrifice humain chez les aztèques

En passant à des visions du monde plus récentes, le sacrifice humain s’arrête. (ou devient plus subtile… on y reviendra..)

Ceci va par étapes. Dans les religions monothéistes du livre (les juifs, chrétiens et musulmans), l’arrêt des sacrifices humain se passe au moment où Dieu demande à Abraham de sacrifier son fils Isaac et qu’au dernier moment Dieu se ravise et c’est un bouc qui sera sacrifié.

On passe là du sacrifice humain au sacrifice animal.
Dans la religion juive on pratique toujours le sacrifice de l’agneau pascal au moment de la Pâques (la fête de Pessa’h).

Dans l’Islam, on fête toujours la fête du sacrifice, Aïd Al-Adha.

sacrifice-animal-pour-la-fete-du-mouton-el-aid-senegal-1600px-Tabaski-Kounkane

Puis ensuite, dans la religion chrétienne, on passe au sacrifice symbolique, après un dernier sacrifie humain !

En effet Jésus est considéré comme l’agneau pascal, (agnus Dei) il a été crucifié en plein pendant la Pâques juive (Pessa’h). C’est l’ultime sacrifice. Jésus a ainsi pris sur lui tous les péchés humains et les a définitivement racheté. (Racheté est bien le terme, en latin on parle dit Redemptio qui a donné en français rédemption.)

Donc on est toujours dans la logique que si l’on a un problème, on charge tout sur un bouc émissaire, ce bouc est sacrifié et tout est pardonné !

sacrifice-humain-de-jesus-de-nazareth-Schöne_Buchstabe_T

Depuis là, dans le Christianisme, le sacrifice est non sanglant. C’est l’eurcharistie. C’est la consommation du pain et du vin comme corps et sang du christ.

Ceci provient du dernier repas de Jésus, qui a institué le rituel le soir avant son arrestation:  
« Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.…»

sainte-cene-eucharistie-sacrifice-symbolique-james-coleman-738905-unsplash

Les catholiques et les orthodoxes considèrent toujours que c’est une actualisation du sacrifice de Jésus Christ; que le pain et le vin est vraiment corps et sang du christ même de nos jours.

Le sacrifice est donc toujours d’actualité.

Les protestants se détachent de cette vision du monde. Ils pensent que la sainte cène n’est qu’un symbole pour commémorer le sacrifice de Jésus.

On voit la que le Christianisme n’est pas monolithique. Certains chrétiens mettent l’accent sur la notion de sacrifice et d’autres chrétiens mettent l’accent sur la notion de vie éternelle promise.

On a donc là des visions du monde différentes. On commence à sortir de la notion de sacrifice humain.

Mais je trouve toujours étonnant que de nos jours on est donc encore à fond dans des religions largement répandues qui pratiquent le sacrifice humain. Même si c’est dans la pratique du pain et du vin !

sacrifice-crane-corne-croix-mallory-johndrow-8052-unsplash

On va voir maintenant que la technologie moderne permet de faire de la magie autrement…

La version moderne des rituels de sang

La mort, le sacrifice humain ou animal, n’est pas quelque chose d’anodin. Ces rituels ont été mis en place pour jouer avec l’émotionnel des participants.

On a là une grosses charge émotionnelle et c’est le meilleur moyen pour créer des esprits de groupe, des égrégores.

Qu’est-ce qu’un égrégore ?

L’égrégore n’est pas une notion très connue. Je fais donc une brève explication. Il s’agit d’un esprit de groupe créé avec un désir commun d’un grand nombre de personnes. Cette union est créatrice. Elle crée des entités.

égrégore

Ce que je dis là fait très ésotérique, et c’est un terme utilisé principalement dans le monde ésotérique, mais on a des cas d’usage de tous les jours:

Une nation est un égrégore. En tant que tel, une nation n’est pas palpable. Mais c’est quand même très réel. Le nationalisme est une force bien présente.

Il suffit d’agiter un drapeau devant un fan de foot en pleine coupe du monde pour ressentir clairement la charge émotionnelle. Une nation comme tout égrégore a des codes, des croyances associées et des symboles associés. (monnaie, drapeau, etc..)

🇧🇩🇧🇭🇧🇸🇦🇹🇦🇺🇧🇩🇧🇯🇧🇹🇧🇾🇧🇦🇧🇼🇧🇷🇦🇶🇦🇴🇩🇿🏳️‍🌈🇦🇴🇬🇫🇮🇲🇵🇰🇨🇭

Les symboles sont donc souvent des boutons pour appeler des égrégores. Notre inconscient se branche facilement sur des symboles.

En plus des drapeaux des nations, on peut aussi agiter quelques symboles religieux et autres et voir ce que ça donne. Il y a des gens qui sont très vite mal à l’aise.

࿕ ☭ ☯︎ ✡ ✠ ⚽

Religious_symbols.png

Bref, je crois que maintenant c’est bon la notion d’égrégore est un peu plus claire. C’est donc une « entité » créée par un esprit de groupe. Entité qui devient d’une certaine manière bien réelle et autonome. Une entité qui peut être associées à des « boutons », souvent des symboles graphiques.

Comment créer un égrégore ?

Comme on l’a dit plus haut, les rituels émotionnels servent surtout à créer une grande communion d’humains dans un même sens et on crée ainsi un égrégore.

On a parlé plus haut du sacrifice d’humains et d’animaux. Mais ce n’est pas la seule manière de créer des charges émotionnelles.

Au passage, pour savoir ce qu’est une émotion et comment nous autres humains avons l’habitude de gérer nos émotions, j’ai déjà fait tout un article sur le sujet.

exposition emotions neuchatel

Donc les émotions sont des états physiques on considère qu’il y a la joie, la peur, la tristesse et la colère qui sont des états communs à tous les humains. La surprise est parfois aussi considérée comme une émotion.

Une grande catastrophe crée donc une grande charge émotionnelle.

Exemple avec un attentat terroriste, forme de sacrifice humain moderne. L’événement survient et hop, c’est la surprise, puis la tristesse s’empare de la foule, on pleure les morts, puis on a peur que la vague terroriste nous touche personnellement et la colère s’installe contre les méchants terroristes et ce qu’ils représentent….

Les gens groupent leur pensées et leurs émotions dans un seul sens et là l’égrégore se crée. Des symboles se créent pour appeler l’égrégore.

Je_suis_Charlie

Je suis certain que tu connais ce symbole. Il est un bouton qui active un égrégore. Son créateur l’avoue, ce symbole ne lui appartient plus. Il lui a échappé, il vit sa propre vie, au point même de se retrouver dans le générique des Simpson.

Voilà comment un attentat crée un puissant égrégore.

Mais il manque une émotion:

La joie !😎

On peut créer aussi des émotions fortes avec la joie. J’en ai déjà parlé plus haut les grandes manifestations sportives comme la coupe du monde de foot active les égrégores des différentes nations. Mais ceci sans avoir besoin d’émotion « négatives ».

drapeau match foot suisse portugal italie

J’ai jamais vu autant de drapeaux de différents pays dans la même rue que pendant les coupes du monde de foot. J’ai jamais entendu tout mon quartier vibrer en même temps en dehors des goals des matchs de foot importants.

Il y a des grands cris, ceux qui crient de joie et ceux qui crient de tristesse.

Un autre moyen de créer un égrégore avec des émotions positives c’est les concerts. La musique est un moyen royal de transmettre des émotions.

Les concerts avec des milliers de personnes qui communient ensemble en chantant les paroles de mêmes chansons créent forcément une charge émotionnelle forte.

psychologie des foules gustave le bon concert

Un autre moyen de créer des charges émotionnelles fortes, c’est le sexe. On revient là dans des instincts primaires bien ancrés dans nos cerveaux reptiliens. 🧠

sexe temple inde Vishvanatha India.Khajuraho

Les égrégores sont des outils intéressants pour les manipulateurs

Maintenant que l’on a vu ce que sont et comment on crées des égrégores, on va revenir à notre sujet: la magie.

Comme on l’a vu ci-dessus, l’origine du mot magie nous vient de la religion des mages perses. Une caste d’homme de pouvoir.

Les mages sont donc des gens de pouvoir. Ils savent manoeuvrer pour avoir le pouvoir.

star wars kylo ren sabre laser

Une des techniques les plus efficaces pour avoir le pouvoir et manipuler les gens, c’est de manipuler les égrégores.

Tous les grands événements qu’on a vu ci-dessus et qui créent des égrégores sont potentiellement intéressants pour les grands manipulateurs.

J’ai commencé à écrire cet article à peine quelques jours avant un de ces grands événements qui a focalisé les consciences au même endroit. Sur un drame en direct: l’incendie de la cathédrale Notre Dame à Paris.

J’ai donc mis en pause la rédaction de cet article le temps d’observer ce que cet événements génère.

On peut faire un lien direct avec le 11 septembre 2001. (en moins meurtrier quand même) Il y a le même genre de logique qui apparaissent. Les émotions sont bien là. Il n’y a plus qu’un seul sujet dans la rue et les réseaux sociaux. On touche à des symboles….. les deux tours !

les deux tours WTC cathédrale Notre Dame de Paris en flamme.. incendie H

Très rapidement, il y a plusieurs versions de l’histoire qui apparaissent. Il y la version officielle et la (les) version(s) complotiste(s).

Est-ce un accident ou est-ce la stratégie du Choc ? Un gros événement émotionnel qui permet de détourner l’attention et de manipuler les gens ?

Naomi Klein dans son documentaire « la stratégie du choc » décrit plusieurs cas d’événements émotionnels qui ont été utilisé pour manipuler les gens et leur faire accepter ce qu’il n’acceptaient pas avant.

Voici la bande annonce de ce documentaire:

Il est donc nécessaire de faire très attention lors d’événement fortement émotionnel de ne rien décider sur le coup de l’émotion.

Il est évidement qu’il est difficile de ne pas être au courant d’un tel événement. Mais il faut savoir s’en distancier. Ne pas adhérer sans réfléchir à l’égrégore. Ne pas faire le mouton !

En langue des oiseaux, par un simple changement de voyelle, on peut voir le mot égrégore comme étant o grégaire. Un mot qui est synonyme de « comportement de troupeau« .

mouton-suiveur-the-sheepest-arturbain

Gustave Lebon avait déjà tout décrit il y a plus de 100 ans dans son livre « Psychologie des Foules ». Il explique pourquoi une foule est bête et comment on peut manipuler une foule plus facilement qu’un simple individu.

L’humain est un animal social. Il a plus peur de se faire rejeter d’un groupe que de se tromper, de croire à des inepties, d’agir contre ses propres valeurs.

Les vrais libres penseurs sont rares.

art créativité gens libre art-urbain

La preuve. Si tu veux aller boire un verre avec une équipe d’amis 🍻et que tout le monde veut aller dans un bar que tu détestes…. tu es devant la portes.. tout le monde te dis… allez-viens….
Tu fais quoi ?

Tu passes ta soirées seul-e ? mais en ayant suivi ton avis… Ou tu te plies au groupe ?

Il y a de grandes chances pour que tu te trouves une excuse pour quand même avoir le droit de suivre tes amis….

La magie du cinéma, n’est pas qu’une expression

La magie du cinéma, est une expression que l’on entend souvent. Pour moi ce n’est pas qu’une expression, on verra pourquoi ci-dessous.

De plus la Lanterne magique est l’ancêtre du cinéma. C’est un système de projection qui a été nommé ainsi car il fascinait les gens.

Etonnant tout ces liens entre le mot magie et le cinéma !
Mais il y a encore plus fort !

Avec quel outil est-ce que l’on pratique la magie ? Quel est l’outil qu’Harry Potter utilise pour lancer ses sorts ?

harry-potter-baguette-magique-magie-1

…. une baguette magique ! 🧙‍♂️

Où sont fabriqués les plus grands films à succès ? Donne moi le nom d’un lieu fortement lié à la magie du cinéma ?

hollywood-cinema-baguette-magique-houx-

Il se trouve que le bois de houx se dit holly wood en anglais….

houx et gui follateres

….. ouais et alors ?

Et bien le bois de houx est le bois dont on fait les baguettes magique !
(en tout cas celle d’Harry Potter et l’auteur dit s’être inspirée de la tradition celtes)

Le cinéma est donc l’outil, la baguette magique de la magie moderne.

L’image est la magie du cinéma. L’image en l’air, l’image in air devient réelle au cinéma ! 🍿

Le cinéma nous fait vibrer, pleurer, rire et sourire.
Le cinéma joue avec nos émotions.

😀😢😱😡

Ainsi plus besoin de créer des rituels et des événements réels, fortement émotionnels.

L’image dans l’air, l’image in air, suffit à nous faire, glacer le sang dans nos artères.

cinema-magie-focalisation-hypnose-jake-hills-194864-unsplash

La projection d’image sur un écran a un effet stroboscopique. 🎥
Le spectateur dans le noir, bien calé dans un fauteuil moelleux est dans une posture très proche de celle de l’hypnose. Il accueil la réalité qu’on va lui suggérer.

La TV: une baguette magique qui atteint tous les foyers

La télévision 📺qui entre dans tous les foyers au 20ème siècle devient le vecteur premier de diffusion des informations.

vieille-tv

On a donc là une machine à générer des égrégores, à distance et simultanément dans une population de plusieurs millions de personnes. C’est pas magique ça ?

Le journal télévisé est l’outil de création de la peur par excellence.
(Quoique.. les journaux gratuits se défendent bien aussi !!)

peur virtuelle medias

Selon la définition que le Mage est un homme de pouvoir. La TV est l’outil favoris du Mage qui veut gérer son troupeau.

La meilleure manière de garder le troupeau mouton c’est de générer la peur du loup !

Attention.. sortez pas de chez vous.. il y a des terroristes partout.…. On va vous mettre des lois qui vont vous protéger….. mais faudra nous donner un peu plus de pouvoir en échange….

Allez on fait passer l’état d’urgence… On va vous empêcher d’avoir des armes, comme ça les terroristes pourront plus en avoir.

On va contrôler tout ce qui se dit sur internet pour éviter d’avoir des Fake News envoyées par les terroristes qui veulent influencer nos élections libres ( voir le post facebook ci-dessous entre Macron et Zukerberg )

De plus, on va vous vacciner contre toutes les maladies du monde !
Vous serez en sécurité !

On voit ci-dessus que lorsque la TV se fait remplacer par le web (et facebook surtout) comme source d’information principale, le pouvoir en place est obliger de faire alliance avec les nouveaux diffuseurs de contenu. Il faut continuer à contrôler l’outil principal de diffusion de l’info.

Créer la peur et fournir la solution à cette peur reste encore et toujours la principale technique qu’utilise la caste des Mages pour garder son pouvoir sur les autres.

Du pain et des jeux et le peuple est heureux

La version romaine des jeux du cirque a disparue. On ne sacrifie plus des chrétiens, des lions et des gladiateurs en direct pour créer des émotions chez le public.
Nous sommes civilisés de nos jours...

panorama colisee Rome jeu du cirque

Jeton un oeil au programme TV de nos jours que voit-t-on ?
Du pain et de jeuxGame of… Thrones.

La série Game of Thrones est justement l’exemple type que ce qui fait le succès: les émotions fortes. Un mélange de sexe et de violence jamais égalé dans une série grand public. Des surprises régulières, du suspens.

Donc c’est vrai, les jeux du cirque ont disparus, nous sommes maintenant civilisés. Vive les jeux du Trône..

👑 🐉

C’est environ 20 millions de téléspectateurs en direct qui ont regardé le dernier épisode de la série Game of Thrones à la TV. Sans compter tout ceux qui l’on piraté.. et ceux qui le regardent sur d’autres chaines dans les jours suivants. On a donc là un véritable événement à forte charge émotionnelle.

Quand en plus, la sortie tant attendue de la dernière saison de Game of Thrones coïncide avec un autre événement émotionnel majeur. Ça fait des collision d’égrégore….

notre dame de paris incendie cathedrale dragon game of throne
Un dragon met le feu à la Cathédrale Notre Dame de Paris

Qu’est-ce qui est vrai ? Et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Tout est vrai !
.. nos émotions ne font pas la différence !

Un égrégore est vrai. Les univers imaginaires existent bien. Il y a toute une culture commune qui se développe autour. Les égrégores ont leur propre vie et ils influencent nos comportements.

Voici une preuve que l’imaginaire influence notre réalité.

Les licornes existent ! On en voit partout. Même sur le papier de toilette
Je croise régulièrement des licornes dans la rue autour de chez moi….

licorne dans la rue

Le cinéma pour manipuler l’opinion publique

Le cinéma, avec son imaginaire, a souvent un message à faire passer, il prépare l’opinion publique sur un sujet…

Comme je l’ai dit plus haut, tout est vrai. Mais pas dans n’importe quel contexte. Ainsi pour faire passer une vérité d’un contexte à un autre. Le cinéma est un outil puissant.

La publicité utilise abondamment le média vidéo. Si je veux te faire acheter une pizza, je vais d’abord te faire désirer une pizza. Je vais te mettre l’eau à la bouche, je vais te montrer les moindres détail… et à la fin te frustrer de ne pas l’avoir.. ça te donnera la motivation de faire venir cette pizza dans ta réalité !

C’est une manière de faire venir ton consentement pour un certain futur en colonisant ton imaginaire !

08-recette de pizza maison halloween araignee

On peut faire de la pub pour bien autres choses que des Pizzas.

Le sujet du film lui même peut être une publicité. Voici un exemple:

Il n’y pas assez de pilote de chasse pour une prochaine guerre qui se dessine. Hop, on sort le film Top Gun… Une histoire de pilote de chasse.

L’US Navy a annoncé après la sortie du film que le nombre de candidats à devenir pilote de chasse a augmenté de 500% !

Et oui, la magie du cinéma, c’est très pratique pour orienter le futur comme on le désire.

On ne peut pas généraliser, mais il y a très souvent des messages cachés dans les films.

tradition suisse cervela invisible pour les yeux

Que penser d’un film sur les sociétés secrètes comme Eyes Wide Shut... ?
Ou de la trilogie Matrix ?

Le cas du film Retour vers le futur est très intéressant. Zemeckis son réalisateur a certainement reçu une commande pour orienter l’opinion publique.

Sans qu’on s’en rende compte, le film Retour vers le Futur opère un retournement des valeurs en place pour faire la promotion d’une autre vision du monde: les valeurs neo-libérales, l’intérêt individuel est le moteur du progrès, quand on veut, on peut, n’importe qui peut devenir quelqu’un, l’individu est seul responsable de son succès ou sa chute. Les structures sociales n’ont pas d’influence.

C’est exactement le programme politique de Ronald Reagan, un acteur devenu président des USA ! Il y a même une pub explicite pour lui dans le film Retour vers le Futur. Reagan cite même le film dans un de ces discours devant le congrès. La boucle est bouclée.

Mieux encore, le film Retour vers le Futur pousse encore plus loin la magie du cinéma en proposant un futur alternatif ou c’est Trump le président…. Oui oui, c’est bien Trump qui a inspirée le personnage de Biff..

Voici une analyse de Retour vers le Futur en vidéo:

Qu’est-ce que le cinéma actuel nous réserve comme futur ?

Rétrospectivement, on voit comment le cinéma a influencé notre société. Est-ce qu’on peut voir dans le cinéma actuel les messages qu’on veut nous faire passer pour le futur ?

J’observe qu’en 2001, Spielberg ouvre la voie à l’IA.

La bande annonce commence par « Voici notre avenir » !

Ce premier film nous parlant du racisme envers les robots sera suivi par plein d’autres films à propos de robots… et d‘Intelligence Artificielle:
Automata, Her, ex-Machina, i-Robot, Chappie, The Machine, Wall-e qui rend les robots adorables….. et jusqu’à Transcendance qui fait la promo du transhumanisme. (le mode le plus extrême… soit plus de corps physique !)

Plus le temps avance, plus les robots sont gentils et adorables.
De Terminator à Wall-e il y a une sacrée différence !

wall-e-vs-terminator robot toujours plus gentil et adorable

J’observe aussi une telle évolution chez les vampires. L’affreux monstre s’est transformé en beau gosse désirable !

On passe des monstres Nosferatu et Dracula… à des gentils vampires dans Twilight…. Ceci en passant par l’étape intermédiaire de Buffy contre les vampires…

vampire comparaison nosferatu

Cette évolution est pareille pour une bonne partie des autres monstres classiques, zombies, vampires, loup-garous, sorcières, extra-terrestres

evolution vampire sorciere lougarou alien

Etonnant non ?

J’en déduis que la magie du cinéma nous prépare à voir des robots et des IA dans notre quotidien, tout comme les magiciens nous préparent à voir les êtres sur-naturels comme étant tout à fait naturels.

gentil-robot-yeux-kawai-alex-knight-199368-unsplash

De plus l’extra-terrestre, après avoir souvent été le grand méchant devient maintenant la victime des méchants humains !

Ça a commencé avec ET et l’exemple le plus parlant est certainement Avatar.

Etonnant que Spielberg soit encore une fois à l’origine d’une nouvelle perception de certains êtres…. avec des films qui ont 2 lettres pour titre !

  • IA → Nous parle d’un gentil robot..
  • ET → Nous parle d’un gentil extra-terrestre

Quand à James Cameron, dès son premier film, Xenogenesis, il nous parle déjà de gens qui s’enferment dans une boite de conserve pour aller voir des extra-terrestres mais qui rencontrent des soucis… Terminator, Abyss, Aliens, Avatar… toujours le même thème!

Est-ce que les Mages ont des choses à divulguer au grand public ?

magie-extra-terrestre-bleu-avatar
Dans la religion Hindoue, les avatars du dieu Vishnou sont généralement bleus !

De quel futur avons nous envie ?

La baguette magique est un outil au service d’un magicien. Il y a plusieurs sortes de magiciens. Il y a donc plusieurs futurs possibles.

Lequel préfère-tu ?

Le film Elysium nous montre une Terre surpeuplée, polluée, sur-exploitée et nous propose que les riches se construisent un paradis dans le ciel… en orbite autour de la Terre… En laissant les pauvres sur la Terre.

Le Film/documentaire Demain, nous montre aussi un vision catastrophiste et se dit que faire peur aux gens, ça ne marche plus. Ainsi on renverse les habitudes et on montre ce qui fonctionne, des solutions.

Le film Demain montre des solutions inspirantes pour un futur enviable.

Le film Tomorowland nous montre qu’une machine a été placée pour nous faire peur, pour nous montrer une vision catastrophiste du monde.
Un monde avec un futur qui mène à l’effondrement total.

Mais cette machine est détruite. Nous avons maintenant le droit de rêver à un avenir meilleur.

L’extrait ci-dessous lance un grand recrutement de rêveurs optimistes qui vont créer un nouveau monde meilleur.

Je vois ici sous forme de documentaire et sous forme de fiction, le même message:

Nous voulons un futur enviable et c’est possible !… Allez on le construit !

L’âme agit, ça crée…

Personnellement, je vois que cette magie du futur enviable à construire soi même opère bien . Il y a beaucoup de choses qui bougent ces temps.

Je vois des gens qui s’éveillent, qui se libèrent des égrégores nocifs. Qui vont au delà de la dualité dans laquelle une certaine caste de Mage manipulateurs les avaient enfermés.

Par exemple la dualité des partis politiques qui s’affrontent en laissant tranquille le vrai pouvoir, celui du système. (celui de la monnaie !)

non dualité au delà du paradoxe le cylindre est un cercle et un carré
Avec du recul un cylindre est un cercle ET un carré

Je vois des gens qui reprennent leur pouvoir personnel. Des gens qui ne veulent plus déléguer leur pouvoir à des représentants qui leur disent quoi faire et comment le faire en échange d’avoir une fausse sécurité.

Il suffit de ne plus donner son pouvoir à des égrégores pour que celui-ci meurt.

pouvoir du peuple planche

L’égrégore est une sorte de vampire qui se nourrit des émotions des gens, qui les parasites. Si on n’y crois plus il meurt. C’est ainsi que les égrégores des anciennes religions ont perdu leur pouvoir.

Que penserons les archéologues du futur en voyant la religion du dollar $€£ ?

Cette religion qui fait la pluie et le beau temps sur l’économie mondiale alors que ces chiffres ne valent ce qu’ils valent que par ce qu’on y croit ? Par ce qu’on leur accorde notre confiance. Par ce que l’égrégore qui est derrière est puissant de nos émotions liées. Nos joies et nos peurs liée à l’argent nourrissent ces égrégores.

monnaie_dollars_renminbi_yuan

Et bien bonne nouvelle, la croyance dans ces religions s’effrite. Il y a des gens qui reprennent leur pouvoir personnel. Qui reprennent en main leur confiance en la vie et qui font re-fonctionner leur circuit du donner-recevoir sans intermédiaire.

Si toi aussi tu veux décoloniser ton image-in-air des croyances liées à l’argent. Voici comment pacifier ta relation à l’argent.

A notre époque, il y a de nombreuses autorités qui s’effondrent, car les gens se mettent à penser par eux-mêmes. C’est le fait que l’information circule qui a été le déclencheur.

On est encore en phase de transition. Il y a des gens qui se libèrent d’autorité pour tomber sous la coupe d’autres, ou qui se mettent à croire tout et n’importe quoi.

Mais il y a un mouvement de fond qui est en marche. Qui nous permet d’être acteur d’un changement positif pour un avenir positif.

mur john lennon Prague Martouf reveur optimiste dreamer not the only one

Pour en revenir à la langue des oiseaux, la magie c’est : l’âme agit.

On va au delà de la magie-image du cinéma qui nous influence. On est dans la magie sacrée. En langue des oiseaux: la magie ça crée.

C’est donc chaque personne qui suit la voix (voie) de son âmes et réalise, crée sa vie.

L’âme agit pour que chacun puisse exprime ce qu’il a d’unique dans son plein potentiel.

tout-est-lie-interconnecte-univers-spiritualite-atome-usukhbayar-gankhuyag-1003789-unsplash

Conclusions

Ainsi en étant conscient de ce qu’est la magie, de ce que sont les égrégores. Nous nous éveillons un peu.

Nous devons conscient que via nos émotions nous donnons du pouvoir et de l’énergie à des constructions qui nous dépassent.

Il y a plein de Mages manipulateurs qui récupèrent ces égrégores à leur propre profit.

magie-egregore-manipulation-ramon-salinero-271002-unsplash

Les plus forts savent utiliser la magie du cinéma, la magie de l’image, pour coloniser notre imaginaire avec des projections d’image dans l’air, des images-in-air.

Le cinéma nous raconte de grandes histoires pour nous orienter dans un futur qui arrange les manipulateurs.

illuminati-triangle-everywhere-manipulateur

La télévision, et particulièrement le journal télévisé nous crée une émotion de peur pour que le gentil berger du troupeau puisse venir nous rassurer et nous assurer qu’avec lui on sera en sécurité.

En sortant du triangle dramatique de Karpman, en prenant de la hauteur, on peut sortir des rôles de victime, bourreau ou sauveur.

triangle-dramatique-de-Karpman-bourreau-victime-sauveur

Et là on peut pleinement se laisser inspirer par son âme en tout liberté. Quand l’âme agit, ça crée !

C’est ça la magie sacrée….

jungle dent de jaman paysage

Pacifier ta relation à l’argent pour changer le monde

Sur ce site je parle beaucoup de monnaie, de système monétaire, de structures collectives liées à la notion d’argent. Aujourd’hui on va voir tout ceci sous un angle différent.

Aujourd’hui je vais compléter l’article sur ton rapport personnel à l’argent pour montrer comment des croyances personnelles peuvent faire émerger des systèmes économiques.

De plus nous verrons comment pacifier sa relation personnelle avec l’argent.

Je dis souvent que la monnaie est une structure du monde. Et bien souvent je dis que c’est une structure de pouvoir d’une poignée sur un grand nombre. Une transformation d’un système d’esclavage vers un autre.

Cette petite vidéo humoristique le montre bien…. 😛

Mais d‘où vient une structure collective ? Ne serait-ce pas l’agrégation de nombreuse structures individuelles dans lesquelles chacun joue son rôle ?

La structures oblige les individus à jouer un rôle

Il y a plusieurs avis sur le sujet. Nous avons par exemple les structuralistes. Frédéric Lordon en est un. Il pense que le capitalisme est une structure qui agit sur les individus par affect et désir. Il pense que les individus dans cette structure n’ont pas de libre arbitre. Ils sont conditionnés par cette structure.

Voici une vidéo dans laquelle il évoque ceci.
(Je trouve qu’il dit des choses finalement simples mais d’une manière terriblement compliquées !!)

Petite digression par rapport aux structures d’organisation

Un autre sujet qui me passionne, c’est les structures des organisations, il n’y a pas que les structure monétaires dans la vie !

Lordon parle dans cette vidéo, de la gouvernance en holacratie. Il dit que ça ne fonctionne que par beau temps: « Allez voir quand les actionnaires ne sont plus d’accord… tout ce management s’effondre« 

Effectivement il soulève un point très intéressant qui est souvent négligé, mais il jette le bébé avec l’eau du bain.

Fédéric Laoux le dit très bien dans son livre « Reinventing organizations« , si l’on veut appliquer une gouvernance partagée, une gouvernance de type Opale. Il est nécessaire que le(s) propriétaire(s) soient en accord avec ce fonctionnement.

livre reinventing organization frédéric laloux

Lordon a une vision du monde de lutte de classe. Donc évidemment ça ne l’arrange pas quand on peut sortir de la lutte !

C’est le grand combat entre les deux visions du monde, réformer de l’intérieur ou faire la révolution….   et personnellement je trouve plus intéressant la troisième voie: construire à côté.

Le cas de Buurtzorg, entreprise de soins à domicile aux Pays-Bas est passionnant. Ce cas montre qu’en très peu de temps, en construisant à côté une entreprise qui correspond à ses valeurs et aux valeurs des acteurs du domaines (les soignants et les soignés) et bien on peut bouffer la majorité du marché. Les soignants préfèrent venir travailler dans un meilleur cadre et les soignés demandent à travailler avec Buurtzorg plutôt qu’avec les autres.

Le Jeu de la Monnaie pour comparer l’effet de quatre systèmes économiques

Régulièrement, j’organise des « Jeu de la Monnaie ».

Le Jeu de la Monnaie, c’est 4 petits jeux d’une dizaine de minutes qui nous permettent de simuler 4 systèmes économiques, afin d’observer leur influence sur les individus.

Le fil rouge entre les quatre jeux, c’est la possibilité de construire des maisons. ?
Les maisons sont symbolisés par 4 murs, 4 cartes à jouer de la même hauteur. ♠️♥️♣️♦️
Les règles sont simples, mais ce qui en émerge peut devenir très complexe.

Petit aperçu en vidéo du déroulement d’un jeu de la monnaie…

Donc c’est toujours la même idée là derrière: les structures conditionnent les individus. Si on change la structure, on change tout!

Et effectivement, je constate que les 4 jeux sont très différents. Je vois que le vol, la mendicité, les grosses multinationales qui s’accaparent les ressources n’émergent que dans un des jeux….  devine lequel !

Le libre arbitre existe

Mais malgré tout, il y a des différences entre les parties et la seule chose qui change. Ce sont les joueurs. Ainsi je tend à pense que le libre arbitre existe toujours, contrairement à ce que pense Lordon.

Le premier jeu du jeu de la monnaie n’a pas vraiment de structure. Ainsi c’est le jeu dans lequel on voit le plus de différence d’une partie à l’autre. C’est là qu’on observe le mieux le libre arbitres des joueurs.

Certains sont dans la peur et le manque…. et d’autres sont dans la joie et le don….

Mais pourquoi une telle différence entre individus ?

Les croyances autour de l’argent

Dans mon article précédent je t’ai questionné sur ta relation personnelle à l’argent. Si tu n’as pas lu cet article je t’invite à le faire. Je ne ferai ici qu’un bref résumé.

Pour comprendre pourquoi des individus agissent différemment dans la même situation, il est intéressant d’observer les croyances liées à l’argent. Christian Junod le fait bien.

Bien, qu’il soit banquier à la base, Christian Junod dit qu’il n’est pas un spécialiste de la monnaie, de sa création de son origine etc…

Par contre il dit qu’il est un spécialiste de « la relation à l’argent« .

Dans les différentes croyances associées à l’argent, il y a des gens pour qui l’argent est du pouvoir, de la liberté, de l’indépendance, de l’autonomie, voir le bonheur. Il y en a pour qui c’est de la sécurité. Il y a des gens pour qui l’argent c’est mal !.. ça brûle les doigts… ça crée des conflits…   Il n’y a qu’à voir les familles qui se déchirent pour des héritages… L’argent c’est sale, ça crée l’injustice.

A partir de ces croyances, il y a des gens qui sont capable d’attirer de l’argent et d’autres qui se sabotent au dernier moment pour ne pas en recevoir. Plus étonnant encore, il semble que c’est parfois en lien avec des croyances familiales et pas que personnelles. Ces croyances sont souvent inconscientes !

Il y a des comportements comme celui que Christian Junod décrit à propos de ce qu’il faisait lui-même, placer sa sécurité dans l’argent. Ainsi, il y a même des gens qui sont multi-millionnaires (ou plus) qui ont toujours besoin d’accumuler, qui sont pingres, car ils n’osent pas toucher à leur sécurité. Il faut toujours plus d’argent. Oui… même en étant millionnaire on peut être dans la peur du manque.

Christian Junod s’est donné pour mission d’aider les gens à pacifier leur relation avec l’argent. Il organise (organisait… il semble qu’il veut changer de formule) des ateliers pour comprendre sa relation à l’argent et la pacifier. Il a également écrit des livres comme « Ce que l’argent dit de vous ».

D’où viennent les structures collectives ?

Les structuralistes pensent que la structure va mettre les individus dans une situation où il n’ont plus de libre arbitre. Ils n’ont plus que pour choix de choisir un rôle que la structure offre. D’une manière générale on voit souvent émerger le triangle de Karpman, soit le triangle fait entre les rôles de bourreau, victime et sauveur.

J’observe qu’effectivement la structure est très forte pour conditionner les individus. Mais d’où vient la structure comment se met-elle en place? Comment et de où est-ce qu’elle émerge ?

J’ai l’impression que les structures collectives ne sont que le reflet de la vision du monde des individus. Plus spécialement les structures sont souvent là pour refléter les peurs des individus.

Quand un groupe est tout neuf, il y a rarement beaucoup de règles. Puis quand il y a eu des conflits, on met en place des règles pour éviter que les conflits ne se reproduisent.

Ainsi une personne qui vit en pleine confiance n’a pas besoin de beaucoup de règles. Alors que la personne qui vit dans la peur tente de construire un système qui la rassurera.

star wars armée stormtroopers

L’origine de la structure collective actuelle de monnaie dette

A propos de monnaie, une personne qui a la croyance que l’argent c’est la sécurité, va tenter de pousser collectivement vers un système qui lui permet d’accumuler beaucoup d’argent. Elle va évidement se mettre du bon côté, même si c’est pas bon pour l’ensemble des individus.

Une personnes qui a la croyance que l’argent c’est le pouvoir et le contrôle de son avenir va avoir tendance à favoriser un système dans lequel elle peut contrôler le plus largement possible les facteurs qui influencent son avenir.

Le système à monnaie dette par exemple, n’est que la conséquences de croyances de certains qui ont par exemple, peur de l’abus, donc veulent contrôler, au point de contrôler l’entier de la société et le futur grâce au contrôle des crédits.

Car oui, quand on y réfléchi, un banquier décide de l’avenir. C’est lui qui décide d’accorder un crédit ou non à un projet.

credit bancaire facile

Ainsi je me dis de plus en plus que les structures du monde actuel ne sont que le fruit des plus peureux d’entre nous !
…. donc ceux qui veulent, tout contrôler (les autres, la vie…) et ne surtout pas faire confiance (aux autres, à la vie).
(Les autres… la vie…… big brother et les OGM… ne serait-ce pas la même source ? Cette envie de tout contrôler ?)

Qui est le plus malheureux dans le triangle de Karpman ?  le bourreau ou la victime ?  Le bourreau ne serait-il pas bourreau juste pour éviter d’être la victime ?

star wars kylo ren sabre laser

Les gens hors contrôle font peur

Pourquoi est-ce que c’est le système des plus peureux qui gagne et pas le système des plus en confiance ?

Pourquoi est-ce que l’on vit dans un système de monnaie dette hyper centralisé où les banques détiennent quasi tous les pouvoirs ? On pourrait tout aussi bien vivre dans un système de don ?

Je me dis que les individus qui ont confiance n’ont pas besoin de règles, donc ils laissent tranquilles les autres. Alors que les individus guidés par la peur et l’envie de contrôler vont forcément impliquer les autres et l’entier du monde dans leur système. Sinon il y a toujours un risque de ne pas contrôler….

Cette thèse semble se confirmer dans l’histoire de l’anarchisme. En tout temps, les anarchistes se sont fait massacrés. Il y a eu au cours des 19ème et 20ème siècles quelques exemples peu connus de sociétés anarchistes qui ont fonctionné, mais elles se sont toujours fait écrasées (en général dans le sang) par les puissants d’à côté qui avaient peur que leur modèle ne s’effondre.

banque dictateur

C’est ainsi que le communisme libertaire s’est fait écraser par le communisme totalitaire. C’est ainsi qu’après avoir combattus ensemble leur ennemis communs, l’armée rouge de l’état central russe a écrasé la Makhnovchtchina une armée d’inspiration anarchiste qui mettait en place des sociétés rurales autogérées en Ukraine.

La commune de Paris en 1871 a également fini dans un bain de sang. La révolution sociale espagnole de 1936 a échoué au bout d’une année. Au moment où la coalition au pouvoir a commencé à gentiment se débarrasser des anarchistes, en interdisant d’abord leur médias, puis en les désarmant…. et c’est ce qui finalement a permis au général Franco mieux armé de prendre le pouvoir pendant les décennies suivantes….

L’histoire de l’anarchie est très bien racontée dans ce documentaire:

Le bénévolat, le marché du travail des anti-argent

Ci-dessus nous avons observé les conséquences de la croyances que dans l’argent se trouve ma sécurité, mon pouvoir, le contrôle de ma vie et de mon avenir.

Mais il y a encore d’autres croyances que nous n’avons pas encore explorées. Quelles sont les conséquences de la croyance que l’argent c’est mal, c’est Mamon ! que ça brûle les doigts, que l’argent crée la discorde et l’injustice ?

Christian Junod explique qu’il est allé parfois dans des organisations bénévoles pour donner ses ateliers sur Sa relation à l’argent. Une fois il a fait un petit sondage sur les croyances des bénévoles présents: une large majorité avait pour croyance que l’argent c’est mal ! (pour diverses raisons)

Ainsi on peut se poser la question: le bénévolat ne serait-il pas l’économie des gens qui ont pour croyance que l’argent est mal ?

En faisant du bénévolat, c’est s’assurer de pouvoir travailler sans avoir besoin d’utiliser de l’argent. Quand il n’y a pas de salaire, il n’y a pas d’argent. C’est donc s’assurer de ne pas participer à ce système totalement injuste qui crée la discorde !

C’est certainement inconscient pour beaucoup, mais ça me semble bien réel !

Polarisation et moralisation de sa vision de l’économie

La conséquence de ce genre de croyances négatives à propos de l’argent, c’est d’être souvent limite concernant ses besoins monétaires. Car en ayant une vision négative de l’argent, on s’interdit d’avoir plus que ce qu’il faut pour survivre. Et survivre, ce n’est pas vivre.

Ainsi le sujet de l’argent revient tout le temps sur le tapis. J’ai pas les moyens pour ceci ou cela… Je ne peux pas me le permettre. Ou pire encore, c’est renoncer à certaines valeurs à cause de ses moyens financiersJe mangerai bien que du bio, mais j’ai pas les moyens…

Ça peut également se traduire par une frustration de ne pas pouvoir vivre en accord avec ses valeurs. C’est par exemple le cas en se forçant à avoir un job alimentaire par-ce qu’il faut bien gagner du fric pour payer les factures. Et d’avoir, en plus, une activité bénévole qui elle, est réellement l’expression de ce que l’on a envie d’offrir au monde.

Cette activité bénévole est l’activité que je ferai si j’étais millionnaire ou si j’avais un Revenu de Base Inconditionnel. Pose-toi cette question et tu sauras si tu es dans peut être dans ce cas ?

revenu de base inconditionnel revenu assure question t-shirt

Survivre ainsi crée un inconfort. Cet inconfort peut être compensé par la morale. En n’ayant pas d’argent, Moi au moins je suis pur car je ne participe pas à ce système injuste.

Ainsi la personne dans cette situation se met à polariser le monde avec des gentils qui font du bénévolat et des méchants qui utilisent de l’argent.

Cette polarisation touche aussi les organisations bénévoles:
Vu que nous ne gagnons pas d’argent, notre but est noble. Alors que ceux qui gagnent de l’argent avec leur activité ne peuvent avoir une noble raison d’être !

Ayant pas mal oeuvré dans le milieu du bénévolat, j’ai souvent remarqué que l’argent est un sujet compliqué. Il y a souvent une justification au fait que l’on ne fait pas quelque chose, car on manque de moyens financiers. (les moyens humains ne manque pas forcément)

Par contre quand il s’agit de trouver l’argent qui permet d’avoir les moyens de ses ambitions. En général, il est très difficile de trouver des gens qui sont motivés pour la tâche de recherche de fonds… (J’ai surtout observé ça dans les gens qui militent pour un Revenu de Base Inconditionnel…. est-ce qu’il y aurait un lien ?)

J’ai eu par contre des activités bénévoles dans d’autres organisations où l’argent coulait à flot ! Enfin…. trop d’argent pour du bénévolat, et pas assez pour rémunérer les gens ou du moins pas tous… ! Et bien là non plus c’était pas simple. La croyance que l’argent sème la zizanie revient au galop et certains disent carrément: ce serait plus simple si on avait pas cet argent.

Le philosophe Karl Jaspers a inventé le concept de l’âge axial. Une période de quelques siècles, assez courte en regard de l’Histoire humaine, durant laquelle la plupart des grandes religions et philosophies ont émergées.

L’anthropologue David Graeber indique dans son livre Dette 5000 ans d’histoire que cette émergence de nombreuses pensées nouvelles en lien avec le divin et la morale est en fait une réaction face à l’invention des pièces de monnaie et l’arrivée de la pensée rationnelle matérialiste. (rationnel, vient de ratio, la proportion. Donc ce qu’il est possible d’acheter avec une quantité de monnaie donnée.)

Il y a donc peut être effectivement un lien entre les croyances liées à l’argent et la moralisation de la société.

dette 5000 ans d'histoire graeber

La lutte contre le système monétaire oppresseur et esclavagiste

Une autres approche, parfois complémentaire, c’est la lutte pour dénoncer le système. Comme montré plus haut, le système monétaire, pour ceux qui sont du mauvais coté est un système esclavagiste qui ne dit pas son nom. Le système monétaire n’est peut être pas la seule structure qui agit, mais il est indéniable qu’elle est bien présente.

J’ai déjà longuement décrit sur ce blog les nombreuses facettes du système monétaire, son fonctionnement et ses alternatives. Tu peux retrouver tout ces articles sur la catégorie monnaie du blog.

monnaie minimoi

La question que je me pose est de savoir si une personne qui est en situation de ne jamais attirer beaucoup d’argent va devenir une personne qui lutte contre ce système injuste à l’extérieur d’elle même ?

Il me semble que c’est tout à fait probable. Le mouvement Occupy Wall Street et ses dérivés le prouve. Le slogan Nous sommes le 99% dénonce bien la structure collective qui organise les inégalités sociales.

Mais on peut se poser la question:

Qui est responsable de cette situation est-ce que ce sont les grands méchants peureux qui ont construits et maintiennent un système qui leur est profitable pour éviter de perdre le contrôle de l’avenir ?

Ou est-ce que c’est ta croyance que l’argent est quelques chose de mauvais et qu’il faut l’éviter ?

A méditer pour toutes les personnes qui aiment lutter contre l’extérieur…  le changement principal est peut-être à faire d’abord à l’intérieur.

En tout cas, il n’est vraiment possible d’agir que sur son cercle d’influence. Celui-ci commence par soi-même. Et n’est parfois pas bien grand au delà de soi-même !

Avant de perdre de l’énergie à vouloir changer ce qui n’est pas dans son cercle d’influence (et d’en prendre plein la gueule), il vaut mieux se changer soi-même, et ainsi faire grandir sa sphère d’influence !

Gandi disait:

Soyez le changement que vous voulez voir pour le monde.

A la fin de cette vidéo qui décrit le projet d’éco-hameau Tera, son co-fondateur Frédéric Bosqué, indique que ça fait du bien de s’occuper de sa zone d’influence et plus du reste. On sort de son sentiment d’impuissance.

Dans une conférence où je l’avais vu, Frédéric Bosqué nous avait raconté une anecdote vécue dans une organisation de groupement d’achat. Une personne était intraitable avec les paysans pour grapiller des centimes sur le prix des patates.

En fait cette personne agit personnellement de la même manière que la grande distribution qu’elle dénonce à l’extérieur d’elle. Elle construit une alternative au système « capitaliste » qu’elle combat. Mais en même temps elle agit de la même manière. Ce qui n’est pas cohérent… car en suivant cette logique on ne change rien.

Ainsi avant de changer le monde extérieur, il faut bien faire attention de changer son monde intérieur. Sinon le même schéma se reproduit. La structure alternative ne change rien à part les gens à sa tête !

Le circuit du donner-recevoir

Maintenant que cette introduction est faite à propos de se changer à l’intérieur pour voir les changement à l’extérieur de soi, il est temps d’expliquer le circuit du donner et recevoir.

Je pense que ce qui sous-tend tout système économique, tout système monétaire. C’est un circuit de donner et recevoir. (Je pense même que ce principe de circuit peut s’appliquer à de nombreux domaines, comme l’information et la nourriture… )

Je pense que si on ne parvient pas à pacifier le rapport de chacun avec le principe de donner-recevoir, forcément on va laisser émerger un système global qui est plein de défauts.

Etant à la base électronicien, j’ai représenté ici le circuit du donner et recevoir de la même manière qu’une circuit pour allumer une LED qui fait de la lumière.

Le circuit comporte une source qui crée une tension, une différence de potentiel électrique. Cette différence de potentiel crée la circulation d’un courant électrique. Il y a une résistance qui limite le passage de ce courant. Il y a donc là une perte d’énergie. Elle est généralement dissipée en chaleur. Puis ce courant va traverser une LED. Cette LED émet de la lumière. C’est ici l’action utile que l’on voulait. Puis les électrons qui composent le courant électrique reviennent à la source.
(En analogie hydraulique on aurait une différence de potentiel de hauteur, un barrage dans une montagne par exemple, l’eau circule dans des tuyaux, plus le tuyau est petit, plus le débit est petit et donc la résistance grande. Notre action utile peut être quelque chose comme faire tourner un moulin. Puis si l’on veut que le système soit durable, il faut que l’eau retourne au barrage. Dans le cycle naturel, c’est l’évaporation de l’eau qui la faire remonter sous forme de nuage et la pluie va remplir le barrage. )

circuit-donner-recevoir

 

Un circuit normal est donc une boucle. Si pour une raison où une autre, le circuit électrique est coupé, la LED s’éteint. Comme c’est le circuit du donner et recevoir, il faut que les 2 pôles fonctionnent. Si l’on accepte pas de donner. Il va être dur de recevoir. Si l’on accepte jamais de recevoir le système se bloque aussi.

Ce que je vois comme idéal c’est de donner et recevoir naturellement. Suivant les occasions qui se présentent sans résistance. C’est la meilleure manière d’émettre la lumière, de fluidifier les échanges économiques, et de favoriser l’abondance globale.

 

Le circuit du donner et recevoir est une image. Ainsi je ne me prononce pas sur l’équivalence stricte entre ce qui est donné et ce qui est reçu.

C’est comme pour le circuit de la respiration. C’est inspirer et expirer. L’équivalence n’est pas absolue dans le rythme de la respiration. On a également des phases de respiration plus ou moins active suivant ses activités.

Ce qui est certain, c’est que si l’on décide d’enlever une des deux phases, (inspirer ou expirer), ça se passe très vite très mal !

Comment choisir quoi et quand donner et recevoir?

Pour décider, j’aime bien avoir conscience de ce qui est juste:

  • pour moi
  • pour les autres
  • pour le monde (donc inclus, l’entier de la biosphère)

Ce mode de décision est applicable à tout. Il permet de prendre conscience des conséquences de ses actes. Il est donc applicable pour les choix à faire dans le donner et recevoir.

En ce qui concerne les questions économiques, c’est sortir de l’individualisme consumériste. La vision du monde qui n’inclus que ce qui est juste pour moi. Mais c’est aussi sortir d’une vision du monde qui m’empêcherai d’agir en raison de conséquences négatives de mes actes sur les autres et le monde. (que j’observe bien chez mes amis décroissants !)

On est bien ici dans la recherche de l’équilibre, entre soi, les autres et le monde.  Aucun choix n’est parfait. Il ne sert à rien de (se) culpabiliser. Il suffit de faire de son mieux en conscience, et de faire toujours un petit peu mieux. Ce qui inspire les autres.

societe de consommation

Petit exemple avec cette méthode de décision, si je dois faire un achat, une veste par exemple, je me dis que pour tenir compte de moi, j’ai envie de quelques chose de pas cher… Je vois qu’il y a des vestes doudounes vraiment pas cher sur le net… cool !!

Je me dis, bon… pour moi c’est bien. Pour les autres ? Le shop est à l’autre bout du monde, il ne va pas favoriser un tissus économique locale qui me sera directement profitable. (la boucle du circuit)

Qu’en est il des matériaux. Il y a des plumes de canards dans ma doudoune. Aucune indication sur leur provenance…. zut.. c’est louche. Certainement un élevage chinois dans lequel on plume vivant les canards…. C’est pas ainsi que je vois le monde.

Bref… je passe à autre chose. Et là je découvre que dans un magasin pas loin de chez moi, il y a un déstockage de vestes des meilleure qualité, certifiées qu’on ne plume pas les canards vivants.

Donc pour moins cher que le prix normal (bon pour moi), proche de chez moi (bon pour les autres) je peux avoir nettement mieux, plus durable, de meilleures qualités, éthique (bon pour le monde) etc….  Là je suis heureux.  Il est juste que je donne de l’argent pour ça.

Avec cette méthode de choix, je me méfie du tout gratuit. Si quelque chose est gratuit, comment va en vivre la personne qui fait le produit ? (Sans parler des faux gratuits où c’est toi le produit… comme les journaux et réseaux sociaux gratuits...)

Avoir conscience du circuit du donner et recevoir c’est avoir conscience que donner de l’argent aux autres, c’est aussi s’assurer de le voir revenir chez soi !

Avoir conscience du circuit du donner et recevoir, c’est aussi avoir conscience que recevoir de l’autre c’est bien, car on pourra soi même avoir de quoi donner plus loin.

Avec cette conscience, on se libère des connotations et des croyances.

L’important que je veux transmettre ici est qu’il faut se libérer des croyances limitantes sur l’argent. Que finalement l’argent n’est que la façon dont notre société matérialise le circuit du donner et recevoir entre les humains.

Ainsi l’idée est de fluidifier les échanges quand ceux-ci se présentent. Il ne faut pas hésiter à donner quand tu en as envie et/ou quand il le faut. (L’achat est aussi une action de donner de la monnaie) Et dans l’autre sens il faut aussi se libérer de toute résistance de recevoir.

Il faut se libérer des résistances et des court-circuits de mon analogie électronique.

cheval-attache croyance

La confiance comme système de croyance

Notre vie est basée sur d’innombrables croyances. Il y a des croyances ressources et des croyances limitantes.
Si tu arrives à ancrer la confiance dans ton système de croyance, tu vas changer les choses globalement.

C’est ce que l’on observe concrètement dans le premier jeu du Jeu de la Monnaie. Il n’y a pas de règles pour arriver à constituer des carrés avec ses cartes. Il y a des gens qui ont le jeu complémentaire. Comment réussir à faire des carrés ?

On est obligé d’interagir avec l’autre.

Il y a là tout les conditionnements qui reviennent. Est-ce que je donne ? Est-ce que j’échange ? 1 contre 1 toujours stricte ou pas ? Un échange différé dans le temps ou pas ?

jeu-de-la-monnaie-P2240963

Même dans un jeu sans conséquence sur sa vie on observe que peu de gens osent la confiance, osent donner.

Mais il y a toujours un ou deux « originaux«  (par rapport à la moyenne de notre société) qui vivent dans la confiance et donnent des cartes de leur jeu pour aider les autres. Ce qui déclenche un cercle vertueux de dons inspirants qui va tout d’un coup augmenter la productivité et l’abondance dans la joie et la bonne humeur.

Florian est un de ces originaux. Voici un article qui décrit sa façon de vivre « sans argent ». Lorsque l’on a joué ensemble au Jeu de la Monnaie. Florian a tout de suite appliqué sa vision du monde « quand on donne sans forcément attendre quelque chose en retour, on observe qu’on reçoit toujours quelque chose.« .

florian donne jeu de la monnaie

Florian aime faire des petites expériences. Il donne parfois de l’argent sans raison apparente à des gens, à des inconnus mêmes. Imagine, tu te balade dans la rue et un inconnu viens te donner un billet de CHF 20.- !! Que fais tu ?

Il semble que ça perturbe beaucoup de gens !

Quand Florian dit qu’il veut vivre avec le moins d’argent possible, je me suis demandé si il fait partie de la catégorie des gens qui ont des croyances négatives par rapport à l’argent et donc qu’il cherche à évite l’argent ?

Je n’ai pas (encore) de réponses précises à ce sujet. Mais, à priori, comme je le connais, avec ses expériences de donner de l’argent et sa joie de vivre communicative, sa façon de se laisser guider. Je ne pense pas qu’il puisse avoir de croyances par rapport à l’argent qui le conditionne. Je pense plutôt qu’il a réussi à se déconditionner de cette structure, et qu’il est vraiment ancré dans la couche du dessous, celle du donner et recevoir.
=> J’ai discuté de tout ça avec Florian S’était passionnant. Et en effet. Il s’est totalement déconditionné de croyances liées à l’argent. Il s’est même déconditionné de la notion de croyance. Il me parle plutôt de vacuité ! J’ai pas encore tout bien saisi la chose, notre discussion était tellement dense !

Le tuyau à fric de Lulumineuse

Voici encore un autre exemple d’une personne qui a hyper confiance, comme elle dit, qui vit complètement dans la croyance profonde que l’argent n’est fait que pour transiter.

Elle utilise une métaphore que je trouve marrante pour expliquer le circuit du donner et recevoir. Elle parle d’un tuyau à fric. Il fonctionne comme une paille pour boire son sirop. Si tu plantes ta paille dans l’eau, que tu bouches le haut avec un doigt, tu peux soulever ta paille. Rien ne coule. Un bout de la paille symbolise le donner et l’autre le recevoir. Si tu bouches le donner. Tu t’empêche de recevoir quand le moment sera venu.

Lulumineuse dit que dans le monde, il y a un gros tuyau à fric… et que certains le bouchent d’un côté… ils accumulent alors qu’il y a pénurie chez d’autres par ce que rien ne circule.

Nous avons en chacun de nous un petit tuyau à fric qu’il faut déboucher pour fluidifier l’économie.

tuyau à fric lulumineuse

C’est finalement le principe dans la monnaie fondante théorisée par Silvio Gessel pour inciter les gens à faire circuler leur monnaie afin que comme le sang, la monnaie irrigue toute l’économie.

Lulumineuse dit que la monnaie ne sont que des chiffres, que le changement du chiffre de son solde de compte en banque n’est rien du tout. Que finalement ça ne change rien de concret à sa vie là maintenant tout de suite.

Ce qui change notre vie, notre état d’esprit, c’est surtout la perception que l’on a de devoir payer une facture. Si ça te met de mauvaise humeur, que ça te reste dans la tête en arrière plan comme une pensée qui tourne sans cesse c’est là que tu te pourri la vie.

Si tu arrive à te détacher, à accepter, à lâcher prise, à te lâcher la grappe (selon son expression favorite) sur ton jugement à propos d’une situation liée à l’argent. C’est parfait, tu vivras nettement mieux. 

Tu pourras vivre dans la confiance et le flux de la vie.

Lulumineuse va encore plus loin, elle propose que nous nous libérions de beaucoup de croyances et de peurs en tout genres. Elle propose que chaque personne soit capable de s’écouter elle-même, d’écouter les idées qu’elle capte. Ceci afin d’aller vers la joie, d’aller vers ce qui nous rend heureux, d’aller vers ce qui est soi-même, d’aller vers ce qui est juste pour soi, le monde et les autres.

Ainsi on crée un nouveau système économique sans hiérarchie imposée par la peur. Surtout la peur de ne pas recevoir de salaire !

Quand on a confiance en l’abondance. On peut créer un nouveau système économique dans lequel chacun donne et reçoit librement. Chacun donne sa couleur au monde, ce pour quoi il est doué et reçoit ce dont il a besoin pour vivre. Tout simplement.

C’est là une de mes motivations à militer pour le Revenu de Base Inconditionnel. C’est fournir un outil de transition qui permet à tout le monde d’expérimenter la confiance en l’abondance et ainsi l’ancrer dans son système de croyances profond.

Pour en savoir plus sur l’abondance et le tuyau à fric vu par Lulumineuse, voici un de ses articles à ce sujet…
Lulumineuse propose également des ateliers en vidéos pour libérer son tuyau d’abondance…

En changeant ses croyances personnelles on crées de nouvelles structures collectives

Avec la confiance en l’abondance comme croyance personnelle, on peut ainsi créer des organisations dont le but n’est pas la survie.

En effet, actuellement le but de la plupart des entreprises (et toutes celles basées sur une vision du monde de type orange de la Spirale dynamique) c’est de ne pas faire faillite, donc de faire du profit et d’accumuler du capital au cas où.… de virer des gens pour optimiser les coûts et augmenter les profits. Ceci souvent dirigé par des gens qui ont peur eux-même de manquer. Ce sont les fameux cités plus haut, qui ont pour croyance que c’est dans l’argent que réside leur sécurité.

mr smith matrix economiste cravate

En sortant de ses croyances limitantes liées à l’argent, on peut créer une organisation qui est basée sur une raison d’être. (par exemple résoudre un problème concret et pas créer un faux besoin avec le marketing)

Mais attention de ne pas avoir qu’une raison d’être et d’avoir quand même des croyances négatives liées à l’argent. Comme beaucoup trop d’organisations ancrées dans la vision du monde de type verte de la spirale dynamique. (toutes les associations qui n’ont pas les moyens de leurs ambitions dont je parlais plus haut)

Ce que j’ai en tête ce sont plutôt des organisations de type Opale comme le dit Frédéric Laloux dans son livre Réinventing Organizations. Des organisations issues d’une vision du monde ancrée à l’étape turquoise de la Spirale dynamique.

opale virgin-rainbow

Conclusion personnelle

Depuis quelques mois je me questionne beaucoup sur mon rapport à l’argent et je vois concrètement des changements dans mes croyances. C’est pour ça que je partage toutes ces infos.

J’ai eu de nombreux points de vue sur l’argent au fil de mon cheminement sur les étapes de la spirale dynamique. Parfois dans l’abondance, et parfois dans le manque. Parfois à m’en ficher totalement au point de ne pas connaitre le solde de mon compte. Parfois à m’empêcher de dormir à savoir si j’allais avoir sur le long terme assez d’argent pour vivre. (vivre !! comme si ça se mangeait !)

Suivant les milieux que j’ai fréquenté, mon rapport à l’argent a évolué. J’ai remarqué que dans les milieux décroissants, puis dans les militants du Revenu de Base Inconditionnel, j’ai rencontré beaucoup de gens pour qui l’argent manque. Et c’est parfois lourd comme climat. Ça a déteint sur moi: J’ai pas d’argent… j’achète le minimum… et ça tourne comme un mantra….

J’ai eu des époques où je pouvais m’acheter plein de trucs chers par ce que ça me faisait plaisir, sans me poser de questions (comme un des tout premier appareil photo numérique). Et d’autres époques où j’avais l’impression de m’arracher quelques chose si devais payer un truc pas très cher, dans le genre acheter un pain au chocolat à la gare quand j’avais faim: ah non.. c’est trop cher ici pour ce que c’est,  j’achète pas….

pain au chocolat

Je m’intéresse depuis une bonne douzaine d’années au fonctionnement du système monétaire. Je découvre comment ce système est bien huilé pour pomper les richesses du grand nombre vers une poignées qui accumulent comme Picsou. (et il y a des milliardaires qui ne savent plus comment dépenser leur argent !)

Ainsi en découvrant l’injustice que crée ce système, j’ai associé l’argent à des croyances négatives: Je ne veux pas participer à ce système injuste.

dette publique banque

Mais au fil du temps, j’ai découvert que le problème n’est pas l’argent, mais les croyances au dessous. Le système du circuit du donner et recevoir.

Il y a bien des façons de matérialiser des systèmes de donner et recevoir. (Le Système Monétaire Equilibré, ou le Don dans une communauté de confiance ou encore la monnaie libre Ğ1) Mais sans pacifier sa propre relation à l’argent, à ce circuit du donner et recevoir, on risque de reproduire d’un système alternatif, les défauts qu’on critique dans le système en place.

Ainsi je trouve important de travailler sur sa propre relation au donner et recevoir.  Je sens qu’il y a chez moi une croyance fortement ancrée qui me dit que « Je suis un type chanceux« . C’est une bonne base pour avoir une croyance de confiance en l’abondance.

Je sens que j’ai encore des réticence à donner, à dépenser de l’argent. Mais par contre je donne volontiers beaucoup de temps et de mon savoir faire pour beaucoup de causes. Je me dis qu’il y a là un signe que je bloque une partie de mon tuyau à fric ! Je retiens trop.

panneau donner

J’ai donc, ces derniers mois, dépensé beaucoup plus d’argent qu’à mon habitude. Déjà tout simplement pour des dépenses que je repoussais depuis longtemps comme… changer de lunettes ! J’en avais besoin.

Puis je suis allé sur Tipeee et j’ai fais des dons à des chaines youtube qui m’on appris beaucoup. Comme Heu?reka qui fait un boulot magnifique pour vulgariser la finance…  J’ai pas donné grand chose. Mais j’ai fait un grand pas dans mon donner. Je suis fier de donner ainsi de l’énergie à des gens qui m’ont apporté beaucoup. Je favorise ainsi le monde que je veux voir grandir.

C’est ainsi que je vois  une économie libre. Une économie du don. Tout est en libre accès, mais chacun sait en conscience donner, rémunérer les autres et ainsi recevoir aussi ce dont il a besoin.

Là je crois que j’ai débouché quelques chose. Car j’ai dépensé pas mal ces derniers temps, mais j’ai aussi reçu beaucoup plus d’argent que d’habitude…. et de façon vraiment magique parfois !! ah.. c’est quoi cette enveloppe ? … ah tiens, il y a un billet de CHF 1000.- dedans !! incroyable ! Ça tombe bien !

J’ai expérimenté ce que dit Florian, quand tu donnes d’un côté, ça te reviens de l’autre.

billet de 1000 chf

Ainsi maintenant je réfléchi également à ne pas négliger mon recevoir. Mais toujours en ayant conscience de choisir ce qui est juste, pour moi, pour les autres et pour le monde.

Je m’amuse avec l’argent, donc je réfléchi à la manière de mettre en place une sorte de chapeau virtuel pour que les visiteurs puissent déposer facilement de quoi jouer avec moi au jeu du donner et recevoir.

chapeau plein de billets de 1000 CHF

Pour les chanceux comme moi qui co-créent tous le jours de la monnaie libre abondante... Il est possible de me faire un don en monnaie libre Ğ1 en cliquant sur le bouton:

duniter_button

 

Au delà du blog, surtout dans le cadre d’événements physiques j’aime bien aussi le principe de la Participation consciente. 

C’est une combinaison de ce que je PEUX payer (je suis conscient de mes moyens), ce que je VEUX payer (par ce que j’ai envie de soutenir et remercier pour le magnifique apport) et ce que je DOIS payer (souvent les frais déjà engagé pour la logistique et nourriture).
Ça se paye sans justification en donnant le montant à la personne qui récolte. (C’est parfois dur de ne pas être anonyme et de ne pas pouvoir se justifier… J’aimerai donner plus.. mais j’ai pas les moyens…. etc...)

J’ai vécu ceci pour la première fois lors d’un stage à l’Université du nous qui se finance ainsi.

Voilà… j’entre donc dans une nouvelle dimension de mon rapport à l’argent. Ça me plait bien de jouer avec ça !
On verra ce que ça donne !  😉

 

Quelle est ta relation avec l’argent ?

Sur ce site je parle beaucoup de monnaie, de système monétaire, de structures collectives liées à la notion d’argent. Aujourd’hui on va voir tout ceci sous un angle différent: ton rapport personnel à l’argent.

Dans un prochain article je parlerai de comment les croyances individuelles à propos de l’argent se transforment en structures collectives… et comment pacifier son propre rapport à l’argent pour changer le monde.

 

Les croyances autour de l’argent

Pour comprendre pourquoi des individus agissent différemment dans la même situation, il est intéressant d’observer les croyances liées à l’argent. Christian Junod le fait bien.

Bien, qu’il soit banquier à la base, Christian Junod dit qu’il n’est pas un spécialiste de la monnaie, de sa création de son origine etc…

Par contre il dit qu’il est un spécialiste de « la relation à l’argent« .

Dans les différentes croyances associées à l’argent, il y a des gens pour qui l’argent est du pouvoir, de la liberté, de l’indépendance, de l’autonomie, voir le bonheur.

Il y en a pour qui l’argent c’est de la sécurité.

Il y a des gens pour qui l’argent c’est mal !.. ça brûle les doigts… ça crée des conflits…   Il n’y a qu’à voir les familles qui se déchirent pour des héritages

L’argent c’est sale, ça crée l’injustice.

A partir de ces croyances, il y a des gens qui sont capable d’attirer de l’argent et d’autres qui se sabotent au dernier moment pour ne pas en recevoir. Plus étonnant encore, il semble que c’est parfois en lien avec des croyances familiales et pas que personnelles. Ces croyances sont souvent inconscientes !

Il y a des comportements comme celui que Christian Junod décrit à propos de ce qu’il faisait lui-même, placer sa sécurité dans l’argent. Ainsi, il y a même des gens qui sont multi-millionnaires (ou plus) qui ont toujours besoin d’accumuler, qui sont pingres, car ils n’osent pas toucher à leur sécurité. Il faut toujours plus d’argent. Oui… même en étant millionnaire on peut être dans la peur du manque.

Christian Junod s’est donné pour mission d’aider les gens à pacifier leur relation avec l’argent. Il organise (organisait… il semble qu’il veut changer de formule) des ateliers pour comprendre sa relation à l’argent et la pacifier. Il a également écrit des livres comme « Ce que l’argent dit de vous ».

Et pour toi, que signifie l’argent ?

Je te laisse méditer sur ta situation personnelle. Quelles sont tes croyances liées à l’argent ?

  • Plutôt positives ?…  L’argent c’est … la liberté, l’autonomie, le bonheur, etc…
  • Plutôt négatives ?… L’argent …. ça crée des conflits, des injustices, c’est sale, etc…

relation argent martouf billet 1000 chf

Si le sujet t’intéresse voici des conférences plus longues pour creuser le sujet:

A bientôt pour découvrir comment pacifier ta relation à l’argent, et comment ça peut changer le monde….

.. oui, car les croyances individuelles se transforment en structures collectives ! On verra ça dans le prochain article.

 

Croyances occidentales selon Christophe Allain

Voici ma retranscription (avec mes mots et ma compréhension) de cette vidéo de Christophe Allain où il nous parle des croyances qui structurent la culture occidentale.

Il y a des anciennes croyances qui ont été certainement utiles à un moment, mais qui sont totalement dépassées et dont il faut se débarrasser pour fonctionner en accord avec les nouveaux schémas et structures de notre temps.

Notamment, c’est en travaillant sur « le bas », sur la jouissance de la vie, sur l’incarnation de qui nous sommes que l’on peut fonctionner correctement pour notre époque.

L’occidental a un flux de haut vers le bas et l’oriental du bas vers le haut

  • Les occidentaux et les orientaux ne sont pas fait pareils.
  • un occidental a toujours envie de chercher les solutions en dehors de lui
  • le souci c’est qu’il en trouvera pas ! Car les autres sont fait autrement !
  • un indien a un flux de vie très puissant. (flux de bas en haut)
  • l’occidental tient à peine 3h sur un pied à Kohlanta
  • un indien peut tenir 20 ans sur un pied.
  • L’occidental a un flux de haut en bas.
  • accès à la vérité, à l’information est facile pour lui.
  • il peut facilement être dans l’abstrait…. mais difficilement dans l’action et la jouissance de la vie.

L’humain est fait pour unifier le haut et le bas, la vérité et la jouissance

  • L’humain est fait pour se tenir entre la terre et le ciel, entre le bas et le haut, entre la jouissance de la vie et la vérité, l’information. (connaissance, abstraction, théorie)
  • L’occidental qui veut travailler sur lui même doit travailler le bas, la notion de jouissance de la vie.
  • Un occidental qui veux explorer le haut (perception subtiles), doit être bien ancré dans le bas. Sinon il risque de se perdre et de tout mélanger.
  • C’est un plan symbolique qui sous-tend le monde matériel.

Pour évoluer l’occidental doit travailler sa jouissance de la vie

  • Le bas c’est l’ici et maintenant, dans cette histoire et cette problématique que l’on doit résoudre.
  • jouir de la vie, de la matière
  • être vraiment soi-même. (être affirmé dans qui on est.)
  • ce qui va stabiliser les gens, c’est son propre ego.
  • Un occidental qui veut travailler sur lui-même va dont devoir travailler sur la jouissance. Cependant, attention, ceci n’est jamais expliqué dans aucune tradition ésotérique ! Ceci pour plusieurs raisons:
  • travailler le bas, la jouissance, c’est travailler le pouvoir magnétique. dans le monde judéo-chrétien, c’est l’autre petit nom du diable !! (donc on aime pas ça !!)
  • le bas c’est le pouvoir, le pouvoir de survie primitif. L’instinct animal. C’est la capacité de créer des situations et de les attirer à soi pour les vivre. Donc une personne qui gère correctement le bas devient charismatique. Elle sait créer ce qu’elle veut, l’attirer à soi et repousser ce qui ne l’intéresse pas.
  • En bref, une personne qui gère le bas est maître de sa vie, a le pouvoir sur sa vie. et ça c’est pas ce qui arrangent le fonctionnement d’une société pyramidale.

Jouir de sa vie, c’est maitriser sa vie, c’est incompatible avec le vieux schéma de société pyramidale

  • système pyramidal = C’est sur l’obscurité des autres que l’on va bâtir la lumière
  • le Mt-Saint-Michel est un bon exemple en énergétique, des prisons glauques en bas et une flèche de lumière au dessus.
  • Actuellement nous ne sommes plus dans un système pyramidal. Mais dans un système en réseau.
  • Ça ne marche plus d’exister en écrasant les autres.
  • Actuellement on a besoin d’évacuer tout ce qui est pyramidal.

Se débarrasser des vieilles croyances obsolètes

  • L’occidental qui veut travailler sur lui doit donc se débarrasser de tonnes de vieilles croyances psychotiques qui ont créé les structures de notre société actuelle mais qui sont obsolètes.
  • une de ces structures obsolète est par exemple, le fait que notre société est paternaliste et misogyne. le pouvoir féminin n’est pas reconnu.
  • On impose à tous les hommes de réussir, et aux femmes de ne rien faire. lourd pour tous.
  • un système paternaliste est construit sur la base de se tenir à des règles, à des dogmes plutôt que d’accepter la réalité. La réalité c’est le côté jouissance, maman, bas.
  • Les dogmes paternalistes viennent d’une époque, à un moment donné. Et ne sont plus valables ailleurs dans le temps et l’espace.
  • la croyance psychotique que le ciel et la terre se battent en duel.
  • Dieu le père en haut et la pacha mama en bas, la terre nourricière.
  • La version psychotique séparée, c’est de devoir choisir soit d’être dans le haut, le spirituel, mais sans jouissance, soit d’être dans le bas, dans la matière, mais sans avoir aucun sens à cela. C’est le matérialisme pur.
  • Ce que l’humain doit faire pour réaliser son alchimie, c’est unir le haut et le bas. Donc jouir de ce que l’on est, et que ça ait un sens pour nous.
  • Croire que le ciel et la terre se battent en duel, c’est ce qui a créé toute les religions et les voies ésotérique.
  • Encore une croyance psychotique: croire que l’humain est un être intrinsèquement mauvais.
  • Donc avoir aucune confiance en soi et en l’humain et même nier ses désirs et émotions et devenir un robot.
  • C’est l’écologie, c’est la logique de l’arche de Noé l’humain est mauvais pour son environnement et il faut donc l’anéantir pour que l’environnement aille bien.
  • L’écologie c’est donc pas nouveau, on bégaye la même chose depuis Noé….
  • Autre croyance psychotique c’est croire que sa descendance est mauvaise.
  • C’est le mythe de la chute. On part de l’humain parfait et tout évolution est une dégénérescence. En bref, c’est traiter ses enfants comme de la merde.
  • C’est ce qui fait que notre société attend que les enfants ramassent la merde tout le temps. (me fait penser au système du crédit bancaire… obtenir du financement direct qui sera payé le double par la génération suivante !)

Devenir soi même, trouver sa vérité et l’incarner

  • Un enfant dès qu’il sort du berceau il va commencer à découvrir son monde et il va tout casser. Ce n’est que plus tard qu’il est capable de créer.
  • Un bébé, la première année, il est tourné vers maman, vers l’intérieur. Il est au sein.
  • La deuxième année il est tournée vers papa. Vers l’extérieur, il apprend à marcher, à parler, le mouvement, la neurologie.
  • La troisième année, l’enfant commence à devenir lui même. Il développe sa personnalité.
  • Notre humanité, a été sur dieu la mère, sur dieu le père et on est en train de passer au soi (l’expression de notre centre). Mais encore emmêlé avec dieu le père. Donc avec des dieux et des autorités.
  • Il est temps de devenir soi même. C’est ça le programme.
  • 15min
  • Dieu l’univers c’est une notion plus évoluée que dieu le père.
  • Attention en rejetant dieu le père, de ne pas retourner en arrière et de revenir à dieu la mère. Ça c’est fini. C’était des logiques pré-historiques. Il ne sert à rien de retourner à poil dans la forêt. Il faut passer à autre chose, on est sur le soi.
  • Il faut unir le haut et le bas, notre vérité et notre jouissance. Notre pouvoir spirituel et notre pouvoir matériel. Donc incarner qui l’on est. Démontrer qui l’on est. Jouir de ce que l’on est. Sinon ça ne marche pas.
  • Les types déconnectés qui parlent de trucs mais qui ne sont pas capables d’en faire l’expérience ça ne marche pas.
  • On ne peut pas avoir que du pouvoir spirituel et pas matériel ou matériel mais pas spirituel.
  • C’est une des causes d’échec courante du développement personnel chez certains occidentaux qui pense qu’en faisant une techniques qui les emmerdes ça va donner un résultat. Ceci en référence aux interdit des grandes religions qui interdisent la jouissance.
  • ça donne des gens qui méditent pendant 30 ans pour obtenir un résultat et ça ne marche pas car c’est déconnecté de la jouissance. Il le font pour obtenir un résultat.
  • un occidental doit dans tous les cas jouir de ce qu’il fait. Sinon ça ne fait pas de l’alchimie.
  • 90% des gens qui ont des résultats en ont car ils jouissent de ce qu’ils font.
  • (Christophe dit que pour lui la méditation c’est de la jouissance, qu’il est bien ainsi et donc que pour lui ça marche.)
  • Accepter que nos enfants sont mieux que nous ! Mais on doit les éduquer.
  • Chaque génération éduque la suivante. on ne peut pas faire sang-blanc d’être ça génération, ça marche pas, et on ne peut pas les transformer en notre génération. ça ne marche pas non plus.
  • Dans les systèmes anciens, il y a la magie du sang que l’on retrouve dans les religions:
  • buvez mon sang…. sainte cène.
  • les sacrifices humains, enfant, animaux.. mouton, halal…
  • C’est de l’ancienne magie du sang qui a un sens…. mais qu’on a oublié.
  • C’est la logique de la génétique, la logique des mariages, des liens du sang la logique de dynastie.
  • Le fils est le clone du père… et si il ne le devient pas… c’est toutes les grandes histoires tribales anciennes. (psychoses)

Nouveaux schémas reçu durant ce dernier cycle de 2000 ans

  • Lors de l’accélération spirituelle de ces 2000 dernières années, on a reçu la croyance et l’intégration de l’unité. ça a donné… le monothéisme.
  • ça donne aussi l’unité mondiale, la mondialisation. (on est tous dans la même barque)
  • Ce n’est pas une mauvaise chose en soi. Mais il y a des effets secondaires.
  • Dans chaque changement, il y a une expression émotionnelle de résistance. ici, c’est la croyance en la victimisation.
  • Donc l’unité c’est bien, mais ça a parfois été mal compris comme étant l’uniformisation.
  • Toutes les cellules font partie d’un même corps ≠ un seul type de cellule dans le corps (donc éliminer les autres)
  • Lors de l’accélération spirituelle de ces 2000 dernières années on a aussi reçu la notion de pardon. passer à autre chose.
  • Réaction émotionnelle opposée la culpabilité, l’agressivité. (je ne pardonne pas, je m’accroche au truc et je deviens agressif sur ma propre culpabilité)
  • j’agresse les autres sur les choses pour lesquelles je me sens coupable !
  • 3ème don: l’intimité, l’expression de soi au niveau spirituel qui exprime le soi dans le groupe. L’énergie de réseaux.
  • réaction inverse: le puritanisme et l’agressivité.
  • C’est nier l’humain, le cacher et donc nier la différence entre les gens.
  • Donc le boulot actuel c’est de se débarrasser de victimisation, culpabilité et puritanisme.
  • Pour sortir d’un problème, il faut l’exprimer donc c’est pour ça que ça chauffe sur Daesh.. un chef de guerre d’il y a 4000 ans…. puritain, paternaliste, misogyne…. et ça résonne en occident qui fait pareil !
  • un joli miroir grossissant pour nous aider à faire le ménage chez nous.

Comment procéder ?

  • Aucun individu tout seul ne va sauver le monde. C’est l’humanité dans son ensemble qui gère tout ça nous pouvons juste choisir que rôle nous voulons jouer dans tout ça.
  • Quand on veut travailler sur le bas, il faut aller voir ce qui est caché dans l’inconscient de la personne.
  • forcément on peut pas le faire facilement tout seul !
  • ou alors le faire en résonance avec le monde et donc avoir des perceptions subtiles.
  • Pour évoluer il n’y a que 3 manières:
    • expérience à vivre
    • maladie
    • subtile (on peut bouger dans le subtile….. mais pas tout.)

Réflexions personnelles

Je remarque que mes passions du moment sont tout ce qui touche à la monnaie, et tout ce qui touche à l’organisation des groupes.

Ainsi je remarque que ça s’inscrit tout à fait dans l’évolution décrite par Christophe Allain dans cette vidéo.

Quand je m’intéresse à la monnaie, c’est pour démonter le système pyramidal en place…  et pour proposer des alternatives pour reconstruire un système économique en réseau, tel que le Système Monétaire Equilibré.

Et de même, quand je m’intéresse aux manières d’organiser un groupe, je m’intéresse aux nouvelles manières de faire, notamment ce que Frédéric Laloux appelle des organisations Opale.

Ce sont des organisations qui sont loin du modèle pyramidal où il faut écraser l’autre pour exister. Le rôle d’une organisation opale est de fournir la sécurité aux gens pour devenir eux-mêmes. Pour laisser les gens développer le potentiel de ce qu’ils sont appelé à devenir. Ce qui rejoint tout à fait le principe de trouver sa vérité, le sens à sa vie, ce que l’on aime faire et l’incarner dans le monde.

C’est certainement aussi pour aider les gens à devenir ce qu’ils sont et l’incarner dans le monde que ces dernières années j’ai passé beaucoup de temps à faire découvrir le Revenu de Base Inconditionnel. C’est une manière de fournir à chaque personne la liberté d’avoir les moyens de devenir elle même.

Ainsi, voilà, moi aussi, en écrivant des articles sur ce blog, je deviens et j’incarne ce que je me sens appelé à devenir, soit un cartographe de l’imaginaire. Une personne qui explore les alternatives au monde actuel et qui ramène la carte pour aider les nouveaux bâtisseurs du monde de demain.

notes à propos du livre l’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

Notes à propos du livre l’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

L’homme qui voulait être heureux, Laurent Gounelle, sur amazon.

  • Nous filtrons la réalité avec nos croyances.
  • Pense que tout est possible, comment te vois tu ? Quelle serait ta vie ? Quelles seraient tes envies ?
  • écris tout ce qui t’empêche de réaliser ton rêve d’une vie heureuse.
  • On finira par le payer ce beau temps… Réflexion typiquement calviniste. Mais pourquoi penser ainsi ? ça n’a aucun sens !
  • Conte du bûcheron: Je n’ai pas le temps de m’arrêter pour aiguiser ma scie, je dois scier moi…
  • On serait surpris de remarquer que la plupart des gens vous veulent du bien. Ils veulent vous aider. En demandant de l’aide, on n’essuie rarement un échecs ! Personne ne vous dit Non !
  • La plupart des gens qui réussissent, réussisent car ils savent demander de l’aide.
  • on ne peut pas agir durablement contre ses valeurs sans en tomber malade ! (p.137)
  • Les folies sont les seules chose que l’on ne regrette jamais. Oscar Wilde
  • On apprend mieux en expérimentant soi-même qu’en écoutant le récit de quelqu’un.
  • L’effet placebo fonctionne même pour des maladies qui ne sont pas à priori psychologique. Pourquoi ne pas étudier plus l’effet de l’esprit sur notre corps ?
  • Dans l’évangile de Matthieu, il est dit que Jésus guérit les aveugles. Il ne guérit pas de lui même. Il demande aux aveugles si ils le croient capable de les guérir. Et leur dit: Qu’il soit fait selon votre foi !
  • les chanceux sont chanceux, car ils savent voir les opportunités qu’on leur offre.

ne rêves pas ta vie, vis tes rêves

Mes réflexions

  • La réalité n’est que l’illusion, a plus communément acceptée.
  • Ne te demande pas ce que tu va faire DANS la vie, mais ce que tu vas faire DE ta vie.
  • Refaits tes choix. Prends le temps de réfléchir à tes habitudes.
Scroll to top