Journal gratuit

Les journaux gratuits

Ces derniers temps on voit arriver plein de journaux gratuit. Ce matin encore, on a droit à un nouveau journal gratuit zurichois qui se différentie par son contenu axé sur l’économie. (après le people ça change)

Comment font ces gens pour sortir de plus en plus de journaux gratuit ? .. et bien.. il faut d’abord savoir ce que coûte vraiment un journal.

Il faut payer une équipe rédactionnelle qui va écrire le contenu. Puis, il faut imprimer le contenu sur du papier, et ensuite, il faut distribuer ce papier jusque chez le lecteur.

Dans le cas d’un quotidien traditionnel, le financement se fait par la publicité et par l’abonnement que les lecteurs payent. Dans le cas d’un quotidien gratuit tel que 20 minutes ou le matin bleu, les seuls revenus sont la publicité !

Donc, par rapport à un quotidien gratuit, il faut bien rogner quelque part. Et ce quelque part, et bien c’est déjà dans l’équipe rédactionnel. En comparaison avec d’autres quotidiens, un gratuit ne dispose que de 10 fois moins de journalistes et en plus on préfère avoir des stagiaires qui coûtent moins cher.

Puis il faut encore réduire les coûts, comme une impression coûte toujours autant (surtout que la couleur est présente sur toutes les pages) et bien il faut réduire les coûts de distribution. L’abonnement à un quotidien gratuit n’est pas possible, ce qui dispense l’éditeur de devoir le distribuer directement au domicile du lecteur.

La distribution des quotidiens gratuits se fait principalement dans les réseaux de transport publics car c’est là que la distribution est la plus facile. Mais ce n’est pas l’unique raison. Ce genre de journaux s’imposent et son lus, car il sont principalement des passe-temps pour les gens qui attendent beaucoup dans les gares et les transports publics.

La conséquence des ces journaux, c’est que ce sont devenu plus des espaces publicitaires pour personnes qui s’ennuient dans les transports publics que de véritable quotidiens d’information ou d’opinions.

Comment faire pour réduire les coûts d’un journal tout en ne rognant pas sur l’équipe rédactionnelle ?

La réponse est simple, il faut réduire les coût d’impression et de distribution ! La solution est technologique, c’est le papier électronique !

Même le quotidiens gratuit 20minutes parle du papier électronique.

Avec du papier électronique, n’importe quel quotidien peut supprimer la coûteuse impression sur papier et tout son réseau de distribution. Le lecteur s’abonne à l’édition électronique qui vient toute seule directement sur son papier électronique.

Avec ce principe, l’équipe rédactionnelle peut être conservée tel quel et n’être financée que par la publicité !

Là c’est là mort des quotidiens gratuit à contenu rédactionnel faible. Si l’on peut avoir gratuitement un contenu de haute qualité.

Mais après, est ce que tout simplement les journaux existeront toujours ?? finalement on arrive à quelque chose de très semblable à un site web ! (que les journaux ont déjà)

La seule différence dans un journal, c’est qu’il est quotidien, hebdomadaire, mensuel… c’est donc la périodicité de l’édition, mais avec une édition électronique complètement dynamique qui peut être mise à jour chez tout le monde quasiment en temps réel… la notion de périodicité n’a plus tellement de raison d’être. On va plutôt tendre à un flux d’information au quel on est abonné…. Ce que l’on utilise déjà souvent sur le web !

Le journal en lui même se distingue donc du web par son moyen de diffusion: le papier et toutes ces contraintes.

Lire sur un ordinateur est nettement moins agréable que de lire sur un bon papier. Donc le journal va encore subsister un moment, mais seulement jusqu’à ce que le papier électronique soit au point. (ce qui est très proche !)

2006_09_28_08_13_Comparatif_depapiers_electronique.jpg

Le monde du papier électronique devient de plus en plus effervescent. Ce matin (28.9.6), pour le 2 ème jour consécutif, le sujet de la capsule multimédia est le papier électronique.

Des tests de journaux sur papier électronique sont en cours, comme celui du journal belge De Tijd.

Plusieurs site se font l’écho des de ce qu’il se passe dans l’univers du papier électronique.

La publicité se met également au papier électronqiue. Voir l’exemple de décathlon. Il y a même une vidéo sur laquelle on peut observer à quoi ressemble le morceau d’affiche fait en papier électronique animé.

Sony vient d’annoncer la version 2 de son livre électronique basé sur du papier. Voici une petite analyse de la bête.

Puis une vidéo qui montre la bête.

Iliad

… ben ça a pas l’air si mal que ça cet iliad !! C’est un livre électronique qui est fait par irex une ex filiale de philips. La bête est capable de lire du pdf, html et jpg. (en 16 niveau de gris)

La bête a plusieurs moyen de communication, usb, ethernet, wifi. Mais elle n’est pas vraiment capable de naviguer sur le web. Malgré le fait qu’elle dispose d’un navigateur web. (Minimo, le petit frère de firefox).

Comme mémoire, la bête peut lire des compact flash des mmc et des stick usb. Il est possible de mettre des fichier sur la bête par le web également en passant par un compte sur le site web de irex.

Pour mettre du contenu sur sa bête, le mieux est d’utiliser de l’html. Moi ça me va. Sinon, le pdf est un bon, format, mais pose quelque problème de taille du format de papier.

En effet, un pdf est fait pour être adapté a une taille de papier, en général on a du A4, mais l’iliad a un petit format et est plutôt fait pour un format A6 ! (à vérifier). Donc il faut avoir du contenu fait pour, ou modifier son contenu pour le rendre compatible. Le site manybooks qui offre des livres libre de droits permet d’avoir directement des pdf à la bonne taille.

Les pdf qui serait fait dans de grandes tailles (A4) s’affichent quand même, mais le texte risque d’être un peu petit pour le lire. Il semble qu’une fonction de zoom soit présente dans la version de l’os de septembre 2006 (à vérifier si c’est venu).

Le mieux c’est d’avoir les livre en html, comme ça tout est adaptable !!! Voilà pourquoi il faut faire du contenu adaptable !

Question prix, l’iliad est vendu 649 € C’est cher, mais pour tout ce qu’il a… ça va encore…

L’iliad a un écran tactile et un stylet pour faire de la prise de note, il existe un soft pour windows qui permet de mettre en forme l’écriture et les croquis manuscrit au format texte. (sur le forum il semble qu’un gars travail à faire un script de conversion pour avoir du texte pour mac.)

Quelques liens

…. et bien pour finir, oui l’Iliad est formidable… c’est pour ça que j’en ai acheté un !!!

J’ai donc écrire une page rien que sur mon expérience avec l’Iliad.

La presse en cause

Le papier électronique, c’est pour demain (on est en mars 2007). Tout les principaux éditeurs de journaux font des tests… quelques journaux comme les echos font sous peu se lancer dans le papier électronique: le papiel !!

Ringier et Edipresse ne veulent pas se lancer avant d’avoir du papier électronique souple ! Mais dès que ce sera le cas les deux groupes veulent se battre pour être les premiers à proposer leur journal sur papier électronique. Ils estiment pouvoir économiser avec du papier électronique 50% des frais de production d’un journal !!!

source: http://www.swissinfo.org/fre/sciences_technologies/detail/Votre_journal_sur_papier_ou_sur_papiel.html?siteSect=511&sid=7497071

La feuille de papiel souple, ces pour bientôt: http://www.plasticlogic.com

Superbe vidéo qui montre la feuille de papier souple et autonome en énergie !

12 Oct 2008 : 16:30