Comment fonctionne l’auto-organisation

Pour bien comprendre, je reprends toujours l’image du carrefour. Il y a deux manières s’organiser. Il y a la manière planifiée et contrôlée et il y a la manière auto-organisée.

La manière planifiée, c’est les feux de signalisation. C’est créer un algorithme qui prévoit toutes les situations possible et qui gère le trafic.

La manière auto-organisée, c’est le giratoire. On définit un nombre de règles simples que tout le monde comprend et respecte. (celui qui est dans le giratoire à la priorité. On tourne dans le sens anti-horaire)

Que se passe-t-il quand tu ajoutes une route ? Quand il y a une route barrée à cause de travaux ou d’un accident ?

  • avec des feux => le carrefour plante ! Les feux sont en panne et on place un policier pour faire la circulation
  • avec un giratoire => les usagers s’adapte à la nouvelles situation. Avec une route de plus ou de moins, les règles ne changent pas.

Que se passe-t-il en pleine nuit quand il y a peu de circulation ?

  • avec des feux => il faut attendre même s’il n’y a qu’une seule voiture dans le carrefour… C’est parfois frustrant. Donc souvent les feux sont coupés la nuit.. ou des cellules sous la route détectent les voitures pour savoir ce qu’il faut faire. Mais souvent les vélos ne sont pas détectés…   => Système compliqué mais pas parfait.
  • avec un giratoire => les règles sont toujours les mêmes, elles ne dépendent pas du nombre d’usagers. Le système s’adapte sans ajouter de complexité.

Alors quelle est la version la plus efficace ?

Est-ce que l’on est obligé d’avoir un chef qui contrôle tout pour gérer une tâche complexe ?

L’auto-organisation repose souvent sur la responsabilité des individus. Ainsi il ne faut pas multiplier les règles. Ceci pour être certains qu’elles soient vraiment respectées.

 

La base d’une société auto-organisée est donc d’avoir confiance dans ses semblables, dans l’individu.

Comment font les oiseaux pour voler en essaims ? Non il n’y a pas de chef qui dirige.. c’est de l’auto-organisation…  quelles sont les règles de base ?

 

… je te laisse les lire dans le livre:  Le peuple de connecteur de Thierry Crouzet.

organize.png

Stigmergie et auto-organisation

Stigmergie

ce terme de stigmergie je l’ai découvert sur article sur wiki crao.

Ce terme fait référence à l’énergie qui permet de construire des structures complexes à partir de règles simples décentralisées.

C’est exactement de cette manière que font les fourimis pour construire une fourmilière. Lorsque une fourmi commence à entasser des brindilles les autres font pareil. Et vu que les fourmis se basent sur les phéromone qu’elle laissent comme trace pour communiquer et bien les petits tas de brindilles se font au même endroit.

J’ai également observé ce fonctionnement en camp, lors de la construction de châteaux de sable.

Initialement une bande informe de gens ne font rien de particulier au bord de la plage. Puis il a suffit que je commence à creuser une peu pour commencer la construction d’un château que nous étions déjà deux… puis tout de suite.. effet boule de neige, tout le monde veux venir aussi entasser du sable sur le même tas !

Comme si la plage n’était pas assez grande pour que chacun fasse son propre château… non, chacun est attiré… et commence à bricoler sa petite partie de château sur le tas déjà existant !

C’est encore et toujours le même principe lorsque l’on voit des caïrns. Dès qu’il y en a un, tout le monde se sent obligé de mettre sa pierre à l’édifice… où alors de construire un second empilement juste à côté !

La stigmergie est donc une forme de communication. Dans ce genre de construction, l’ouvrirer construit en fonction des informations de la construction elle même et non d’un plan prédéfini. Comme tout le monde fait pareil, la communication entre les ouvriers se fait par l’intermédiare de la construction !

Quelques liens sur des textes parlant d’intelligence collective

17 Aug 2006 : 08:22