Les itinéraires à vélo, quel cirque !

Je continue jour après jour mon expérience de cycliste. Lundi, j’ai parcouru quatre fois les 10km qui permettent d’aller au travail, de revenir manger à midi et de repartir travailler l’après midi.
Avec la natation que je fais tous les jours, dans le lac, ces temps, ce lundi j’en suis arrivé à faire un bon triathlon: 40km de vélo, 500m de natation et plein de bonne nourriture. (ouais, d’après Adrien, les triathlons, c’est toujours natation, vélo, et manger)
itinéraire vélo au bord du lac de neuchâtel.png
Pour circuler à vélo, il a fallu que je me choisisse un itinéraire. Dans la région, il existe quelques pistes cyclables balisées. J’ai donc décidé logiquement de suivre celles-ci.

Pour affiner mon parcours, je suis allé calculer un itinéraire sur le site cloudemade.com qui est ce que j’ai trouvé de mieux pour planifier des itinéraires à vélo.

Le site est beaucoup plus précis que google maps qui n’est vraiment pas efficace du tout pour les itinéraires à vélo. De plus, cloumade se base sur la carte d’openstreeetmap.org dont je suis passablement responsable de la création dans la région.

Donc, si il y a des erreurs, c’est à moi qu’il faut que je m’en prenne !! L’avantage c’est que je peux toujours les corriger. (ou toute autre personne motivée)

D’une manière générale, les pistes cyclables c’est bien. Mais ça pourrait être nettement mieux. Dans mon périple de 10km, ce sont les 800 derniers mètres qui me posent le plus de problème. Quand la piste cyclable arrive dans la ville de Neuchâtel, il faut s’accrocher pour suivre la signalétique, ce n’est pas très clair. Il y a tout un gymkhana à faire dans des rues parallèles à la voie normale et directe qu’empruntent les voitures.

feu rouge pour vélo.jpgCes dans ces rues parallèles qu’en général on trouve des places de parc. Donc à vélo je suis en général ralenti par les gens en voiture (même souvent en 4×4) qui tentent de se parquer de tous les côtés. C’est assez désagréable. Est ce que moi je vais parquer mon vélo sur la route principale où toutes les voitures passent ?

Puis, j’ai découvert les feux de signalisation pour vélo. En effet, ça existe. En général en parallèle des passages pour piéton.

(Pourquoi il n’y a personne sur le vélo dans le feu? il s’est barré l’ampelmann à vélo ?)

J’ai testé deux feux. Mais j’ai vite abandonné celui qui traverse le grand carrefour depuis la poste de Neuchâtel en direction de la gare. C’est beaucoup trop dangereux!

J’ai du attendre deux phases pour traverser. Car les voitures qui attendent devant le passage pour piéton bloquaient complètement  la piste cyclable. J’ai du contourner une voiture pour passer.

« Bonjour madame, oui, vous êtes en plein au milieu d’une piste cyclable !« 

Pour m’en sortir j’ai tenté de trouvé un meilleur chemin, une piste cyclable moins fréquentée, pas au milieu du plus grand carrefour de la région !
la ménagerie sur la piste cyclable.jpg
C’est en suivant cette piste cyclable alternative que je me suis retrouvé face à un groupe de lamas, de mini chevaux et  de chameaux ! … et oui, à Neuchâtel, c’est le cirque !!

En effet, cette semaine, le cirque Knie avec sa ménagerie a élu domicile sur la place du port, en recouvrant les pistes cyclables de chaque côté.

lama sur une piste cyclable.jpgAprès avoir salué les zèbres, j’ai quand même réussi à me frayer un passage entre la forêt d’antennes TV paraboliques qui entourent les caravanes des artistes !

Heureusement c’est temporaire, le cirque repart bientôt. Mais je pense que je ne suis pas au bout de mes problèmes….

En effet, 200 mètres plus loin, derrière le collège latin, ce sont des tentes de fête et un écran géant qui sont en construction sur la piste cyclable à l’occasion du NIFFF !

Il s’en est fallut du peu pour que je ne me fasse pas désarçonner par un petit fil jaune que des constructeurs d’échaffaudage ont décidé de tendre juste au moment où je passais…..

 

cirque Knie à Neuchâtel.jpg