Les nains de mon jardin

Mon jardin doit être plein de belles plantes pour que l’on s’intéresse à mes méthodes de production…

Certains curieux ont osé me questionner sur les secrets de mon art du jardinage!

….. et bien ils ont bien fait !

Les bonnes idées c’est fait pour être partagé, (d’ailleurs tout le contenu de ce site est en licence cc-by-sa), c’est donc avec plaisir que je vais livrer les secrets de mes plantations…

Les semences

lanterne courge.jpgTout d’abord, il faut des semences, des graines. Il y a plusieurs moyens pour en obtenir, en partant de rien, le plus simple, c’est d’acheter ces graines. Pour le commun des mortels, il existe des magasins en ligne comme graines.ch qui propose un vaste choix de légumes, fleurs et plantes.

Moins connu, mais plus proche et biologique, on peut trouver sur le magasin biosem.ch des graines cultivées à Chambrelien. Dans ce catalogue, il est possible de trouver de nombreux légumes rustiques que l’on ne trouve pas ailleurs.

Sinon, pour obtenir des graines, parfois, il suffit de garder une partie de sa récolte pour la replanter l’année suivante. C’est ce que je fais avec succès depuis des années pour les courges. Lorsque la courge est vidée pour en faire une belle lanterne d’halloween, il ne faut pas oublier de garder les graines !

Pas d’OGM

A ce propos, j’invite tout le monde à se mobiliser contre les industries spécialisées dans les manipulations génétiques qui ont la fâcheuse tendance à rendre stérile leurs plantes afin de s’assurer que les agriculteurs (et autres amateurs comme moi) ne puisse pas éviter de passer à la caisse chaque année pour avoir des semences.

Le bienfait des OGM est un leurre. L’industrie fait de la promotion des OGM car elle aime le modèle économique qui va avec.  Le leader de l’industrie des OGM: Monsanto, est à la base une entreprise qui fabrique des produits chimiques et non une entreprise qui se soucie de l’agriculture et de la santé des gens.

Je crois qu’il est bien de rappeler que Monsanto est à la base d’à peu près tous les produits chimiques qui ont provoqué de graves problèmes et crises sanitaires: l’agent orange de la guerre du Viêt-nam, les PCB utilisés comme retardateur de flamme dont Monsanto niait les effets cancerigènes, les veaux dopés à l’hormone de croissance bovine, les publicités mensongères sur la biodégradabilité de l’herbicide Roundup

Ce que Monsanto aime avec les OGM, c’est qu’on peut modifier des céréales pour les rendre plus résistantes à son désherbant, le Round Up. Puis en rendant stérile ces plantes, on s’assure que les agriculteurs passent chaque années acheter un nouveau stock de semences chez Monsanto.

Mais qui s’inquiète de savoir qu’avec cette technique ont peut balancer encore plus de pesticides dans les champs… et par la même occasion dans nos assiettes ??

Pourquoi est ce que l’on s’étonne en argentine de voir un plus grand nombre de cancers et de leucémies en bordure des champs d’OGM ?

Voilà, donc je suis pour la souveraineté alimentaire, nous n’avons pas besoin d’OGM si c’est juste pour favoriser un monopole commercial.

D’autant plus, qu’actuellement l’agriculture n’a aucun problème de productivité. On a pas besoin de produire plus de céréales, la famine dans certains endroits c’est juste une mauvaise répartition des ressources:

Pourquoi réserver 78% de la surface agricole mondiale pour nourrir des animaux destiné à la boucherie. C’est un très mauvais rendement. Environ 10% pour la viande de boeuf! En mangeant moins de viande, on nourrit plus de monde, on économise de l’eau et on réduit le cheptel de vaches qui pète du méthane, un gaz a effet de serre 20 fois plus efficace que le CO2 ! Qui me trouve mieux comme solution aux problèmes environnementaux du moment ?

Faire des plantons

jardin d'hiver.jpgPour en revenir à nos plantations, et bien, lorsque la morsure du froid de l’hiver est encore bien présente, je prépare, au chaud, à l’intérieur des rangées de petits pots remplis de terre afin d’y accueillir des petites graines qui deviendront de belles plantes.

C’est donc vers mars-avril que la saison des plantons se passe chez moi.
Le secret de la réussite, c’est que j’ai de l’aide pour cette phase de préparation des plantons… Il y a toute une équipe de nains de jardins qui s’occupent jour et nuit de faire pousser les plantons.

Vous n’avez jamais vu les nains de jardins arroser vos plantes ? Ce n’est pas étonnant, la plupart des gens pensent que les nains de jardin ne servent que pour l’ornementation. Mais le secret, c’est qu’on ne les vois pas bouger, car ils vivent au rythme des plantes !

En effet, c’est justement grâce à cet étrange métabolisme que les nains de jardins peuvent vivre plusieurs siècles.

D’ailleurs, ne parle t-on pas de jardin potager ? Le pote âgé, ne serait-il pas tout simplement notre ami le nain de jardin ?

Aujourd’hui, en grande première, je vais pouvoir vous prouver que ce sont bien les nains de jardin qui arrosent les plantes. Ce document exceptionnel a été réalisé grâce à la caméra de vidéo surveillance de mon jardin d’intérieur. Vous allez pouvoir observer en quelques minutes le travail de quelques nains de jardins effectué pendant 2 mois.

 

Les plantons une fois grands beaux et forts seront transférés en pleine terre, au jardin…

Puis il deviendront encore plus grands beaux et forts avec plein de beaux fruits…

Mais là c’est une autre histoire que je raconterai une autre fois…

La morale de cette histoire, c’est qu’il ne faut pas maltraiter les nains de jardins si l’on veut de beaux légumes. Il faut les laisser libres, ne pas les entraver dans leur travail.

Enchainer un bon et brave nain de jardin, c’est risquer de voir ses plantes ne point se porter bien !

nain enchainé.jpg