Résumé du film:Révolutions, mode d’emplois

Mes notes à propos du film: « Révolutions, mode d’emplois »

Voici, pour commencer la fiche de la boutique arte à propos de ce film.

http://boutique.arte.tv/f1397-revolutionsmodedemploi

Réalisatrice : Tania Rakhmanova
Auteurs : Vincent Jauvert , Tania Rakhmanova
Producteurs : ARTE FRANCE, QUARK PRODUCTIONS

Les « faiseurs de révolution » serbes, géorgiens, ukrainiens et ceux qui, comme en Azerbaïdjan, ont échoué, racontent comment la démocratie gagne l’Europe de l’Est.

La « révolution orange » en Ukraine, c’est eux. Tout comme la « révolution des roses » en Géorgie. Et la chute de Milosevic en Serbie. Partout, ils ont procédé de manière identique. Ce sont les « faiseurs de révolutions ». Serbes, Ukrainiens ou Slovaques, ils ne sont qu’une poignée. Pourtant, ils effraient les derniers potentats de l’Est qui les pourchassent, les emprisonnent et les expulsent. Ces singuliers missionnaires s’emploient à déboulonner les régimes corrompus et autoritaires de l’ex-empire soviétique. Hyperdiplômés, ils sont à la fois des experts en non-violence et des pros du marketing politique. Leur savoir-faire est un mélange unique d’agit-prop, de relations publiques et de capacité à trouver des fonds. Ils ont mis au point une méthode, un manuel à usage interne, un jeu vidéo pour populariser leurs actions. Comment travaillent-ils ? Pourquoi ont-ils réussi dans certains pays et échoué dans d’autres ? Le film démonte l’ingénierie d’une révolution moderne, avec ceux qui, en coulisses, organisent la chute des dictateurs de l’Est.

Résumé du film

Une chronologie de quelques mouvements révolutionnaires:

  • 2000 Serbie Otpor (résitance)
  • 2003 Georgie kmara (assez)
  • 2004 Ukraine révolution orange  Pora (il est temps. Avec un horloge dans le logo) (sondage marketing pour trouver le nom !)
  • 2005 Azerbaïdjan Magam (C’est le moment)

La TV ne montre pas la réalité

Ce que l’on voit de l’extérieur à la tv…

125 000 personnes qui manifestent contre une dictature.

=> Soulèvement populaire non violent.
=> refus de toute violence.

.. et pouf le gouvernement change…

Mais en fait il y a toute une préparation.

La méthode pour réussir une révolution

  1. Lancer un mouvement de jeunes
  2. Trouver du financement
  3. Former les militants à l’action pacifique.
  4. Rigoler et dénoncer le régime
  5. Faire sortir et bouger les gens dans la rue

1Etapes lancement d’un mouvement de jeunes

  1. Lancement d’un mouvement de jeunes. (Otpor en Serbie, )
  2. Lui donner un emblème simple. Otpor, le point fermé.
  3. Lui donner un nom facile à retenir. Et qui indique clairement ce qu’est l’organisation. Otpor = résistance
  4. Se positionner sur le marché politique clairement au dessus des partis. => Inviter les leaders de l’opposition au congrès fondateur.
  5. Faire croire que l’on est plus important que l’on est vraiment. (10 000 peintures kmara sur le sol)… le gouvernement désigne ce mini mouvement comme ennemi public no1.. et lui fait une pub gigantesque.

Lors des manifestations la police fait du bruit en tapant sur bouclier. Ça fait peur !

Ainsi il faut diminuer la peur des manifestants.

  • Les encadrer avec des banderoles. Les humains ont des instincts grégaires. Ensemble on est plus fort. On ne fuit pas.
  • Faire du bruit avec des tambours pour donner le rythme et éviter d’entendre l’adversaire.
  • éviter qu’une personne arrêtée ne se sente abandonnée
  • Préparer les gens à être arrêter et savoir répondre aux questions: Qui dirige, comment est organisée l’organisation et qui finance. Les réponses ont été distribuées dans des tracts => 100 000 pour otpor. Ainsi en cas d’arrestation tu rigole: toutes les réponses sont publiéess …. on ne peut rien contre toi, tout est public.
  • 70 000 membres en 2000.

Pora s’est fait connaitre en faisant le buzz autour d’une élection truquée où ils se sont fait mettre dehors pendant le bourrage des urnes ! Une bagarre s’en est suivie et finalement le gouvernement a annulé l’élection.

2Financement

  • Le gros du financement est fait par des fondations occidentales !
  • Les américains dépensent chaque année (privé ou public) des millions de $ pour « la promotion de la démocratie ». (note perso… un moyen d’ouvrir un nouveau marché !!)
  • Le slovaque: Pavol Demes du German Marshall Fund est un financier des révolutions.
  • Bruce Jackson => Président de « Projet pour la démocratie et la transition »
  • Il y a des règles strictes et différentes pour chaque organisation qui finance. Il faut un groupe de coordination des dossiers de demande de financement.
  • Pour se faire connaitre, un moyen est  l’organisation de concerts pour les jeunes et distribution de tracts.
  • Freedom house, encore un mécène.

3Formation des militants

  • La fondation Westminster (anglais) finance une campagne d’éducation civique en Ukraine, en réalité une série de séminaires concrets donnés par des serbes et biélorusses qui ont déjà fait des révolutions !
  • « International Center on Nonviolent Conflit ». Peter Ackerman. Un libertaire américain.
  • S’est associé avec Ivan Marcovic de Otpor en serbie pour faire un jeu vidéo d’apprentissage de révolution. => http://peoplepowergame.com/

4Rigoler et dénoncer le régime

  • La police intercepte les paquets de t-shirts ! …. donc on piège la police avec des paquets vides ! => la politique c’est sexy et amusant ! … il faut faire de la politique un style de vie !
  • Savoir instrumentaliser les médias. => faire de belles actions visuellement fortes
  • Kmara est resté à la une des médias pendant 3 mois, depuis un chahut de réunion présidentielle dans un parc qui a fini en bagarre quand la police a tenté de les faire partir.
  • Gaire des événements avec des stars pour attirer des foules
  • Les flash mobs. Kmara occupe la rue.
  • Faire bouger les gens. Ceux qui d’habitude ne vote pas et se méfient des partis politiques.
  • 40 000 sms, le jour des élections…. « Aujourd’hui, il est fini ! » (le dictateur) Faites suivre….  => 70% de taux de participation.. incroyablement élevé !

5 – Faire bouger les gens dans la rue

  • Les résultats annoncés sont souvent falsifiés par le pouvoir en place. (notamment avec la fraude du carrousel de bus)
  • Faire bouger les gens pour dénoncer cette falsification.
  • Oleksly Tolkatechev, leader de Pora.
  • Les gens qui manifestent n’ont pas prévu de rester, il fait froid et il n’ont rien.
  • => On monte des tentes pour que les gens puissent rester ! (avec des clous dans le bitume !)
  • Quand la police arrive, il faut la décrédibiliser. « Vos chefs sont des bandits« , « Vous vous battez contre le peuple« 
  • Les slogans: « Nous sommes nombreux, nous sommes invincibles« 
  • Le peuple veut installer le vrai président élu. (Ukraine)
  • Négociation entre politiciens, mais sans les jeunes cette fois ! (Iulia Timochenko en Urkraine)
  • … le gouvernement cède, un nouveau scrutin est organisé.

Mais la recette ne marche pas à tous les coups…

Les mêmes fondations on refusé le financement en Azerbaïdjan….

… car le pétrole coule à flot là bas… et que les sociétés occidentales ont déjà tout ce qu’il faut du régime !

Le régime est le garant des contrats actuels.

Pas de financement massif pour installer des milliers de tentes….. et c’est foutu…

De plus le gouvernement a joué finement en utilisant les mêmes méthodes. Pendant les mouvements de foule, au lieu d’envoyer la police, ils ont organisé une contre manifestation avec les jeunes en faveur du président…

3 semaines après les élections, les médias occidentaux, ne sont plus là. Il n’y a plus de pression médiatique. Les médias indépendants sont interdits en Azerbaïdjan.

Quand la police liquide la manifestations, il y a 400 blessés.. et la police reste du côté du président !

Au Kazakstan et en Bielorussie, les révolutions échouent aussi !

Apprendre de ses échecs

Pour apprendre de ces échecs, on remarque que pour réussir une révolution il faut:

  • des médias indépendants
  • une opposition politique unie
  • une société civile prête à soutenir le changement
  • … et tout devient plus simple quand les occidentaux se rangent clairement du côté des révolutionnaires.

Regarder le film…

 

Au delà du film

Le mode d’emploi de ces révolutions a encore été utilisé et est toujours utilisé ?

En 2005, au Kirghizstan…

On remarque aussi qu’en Egypte et en Ukraine les mêmes tracts sont utilisés ! Ils ont pour origine le mouvement serbe Otpor.

tract otpor révolution colorée ukraine et egypte.jpg

Voici encore un autre documentaire qui décrit cette techniques utilisées par les USA pour conquérir les ex républiques soviétique.
Etats-unis à la conquète de l’est. Un documentaire de Manon Loizeau.


Etats-Unis à la conquête de l’Est… par non-merci

Depuis fin 2013, on observe que l’Ukraine est le champ de bataille d’une nouvelle sorte de guerre froide. Un combat entre les USA et la Russie. Quand on connait la manière dont les USA ont manoeuvrés ces 20 dernières années. Ce n’est pas tellement étonnant de voir qu’un jour ça pète…

Voici, le récit de la « colonisation » par l’OTAN des ex-pays de l’URSS. Alors même qu’une promesse orale avait été faite à la Russie que l’OTAN n’irait pas plus à l’est..

Pour voir à qui profite le crime, on peut suivre la trace de l’argent. Qui finance les révolutions colorées ? C’est des organisations US, comme la Freedom House.

Une organisation qui se décrit elle même: « Freedom House est une organisation non gouvernementale indépendante qui aide au développement des libertés dans le monde.« 

Mais dans la réalité, c’est une organisation non gouvernementale, financée par le gouvernement des USA… et qui a eu à sa tête des gens comme James Woolsey (en 2003 comme cité sur le site) connu pour être l’ancien patron de la CIA.. le bras armé à l’étranger des USA…

Dans le conseil d’administration de Freedom House on retrouve les grands va-t-en guerre des USA…. Donald Rumsfeld, deux fois secrétaire à la défense des USA, l’homme chargé de faire la guerre au terrorisme en Afganistan et en Irak. Le créateur du Office of Special Plans chargé de modifier les infos de la CIA avant des les présenter à la maison blanche… c’est ainsi que l’argument d’arme de destruction massive en Irak est apparu… c’est aussi un actionnaire de Gilead Sciences qui a développé le Tamiflu un médicament acheté en masse pour contrer une pandémie relative de grippe aviaire… puis  Paul Wolfowitz, l’adjoint de Rumsfeld et président déchu de la banque mondiale ou encore  Zbigniew Brzezinski le cofondateur avec le multi-milliardaire David Rockefeller de la commission Trilatérale en 1973, qu’il dirige jusqu’en 1976 et aussi le gars qui a relancé la guerre froide entre 1977 et 1981 après les années de « détente » sous Nixon. Il voulait une politique plus agressive vis-à-vis de l’URSS qui mettrait l’accent à la fois sur le réarmement des États-Unis et l’utilisation des droits de l’homme contre Moscou.

Bref les gens sympa  !!  …. pour une bonne part membres du Think Thank  Project for the New American Century connu pour provouvoir la domination des USA sur le monde pour son bien… et ceci en augmentant massivement l’armement…

J’observe une grande montée en puissance de chaque côté des anciens blocs de la guerre froide. On est peut être à l’aube d’une nouvelle guerre froide !

Comme on peut le voir sur le site de la Freedom House, dans le communiqué de presse qui annonce l’entrée en fonction de son nouveau directeur en 2003, James Woosley, l’organisation a de nombreux bureaux dans le monde:

Freedom House has a staff of over 80, maintains offices in Washington, D.C. and New York, and has overseas branches in Ukraine, Poland, Hungary, Serbia, Slovakia, Romania, Morocco, Uzbekistan, Kyrgyzstan, and Algeria.

… est-ce que ce sont les lieux de colonisation prévue ?

Mes observations personnelles

Je suis allé en septembre 2014 au Kirghizstan. J’y ai observé que les stations essence les plus flambant neuves sont celles de Gazprom… l’outil de domination du monde du gouvernement de Poutine.

Le plus étonnant c’est que les drapeaux russes flottent à côté de ces stations services. On voit bien ainsi l’amalgame total fait entre l’entreprise Gazprom et l’état russe.

Sortie de son contexte on pourrait croire que cette photo a été prise en Russie ! Mais non, elle a bien été prise pas loin de Bishkek au Kirghizstan.

Station essence Gazprom au Kirghizstan avec des drapeaux russe qui flottent.JPG

A l’aéroport, évidemment c’est aussi Gazprom qui ravitaille en carburant les avions au départ de Bishkek.

Gazprom fournit le carburant des avion au Kirghizstan.JPG

Poutine relance la colonisation russe via Gazprom, dont l’europe dépend beaucoup !
Puis, en 2014, Poutine a fait un tour du monde pour sceller des alliances un peu partout. Mais surtout avec les BRICS, Brésil, Russie, Inde, Chine, et afrique du Sud. Les grands pays de ce monde.

Les pions sont en train de se mettre en place… Je ne sais trop quoi penser de cette situation. Est-ce qu’un camp est meilleur qu’un autre ? Je ne sais pas… mais j’observe que la propagande atlantiste est à son comble ces derniers mois. Voici par exemple le déroulement des faits qui ont déclenché la crise Ukrainienne… et l’on tente de faire porter le chapeau à Poutine.. alors que selon les faits… on ne voit pas trop de quoi il pourrait être responsable…

On verra bien commence tout ceci évolue. Dans le bon sens je l’espèce !

les sept formules

Après de nombreuses réflexions, l’étude de nombreuses religions et philosophies, j’ai découvert des univers entiers de connaissances intéressantes qui définissent « comment avoir une vie bonne« .

J’ai tenté de synthétiser ici en quelques formules (magiques ?) cette énorme somme de connaissances.

Ces sept formules ressemblent à des commandements coulés dans le bronze ou gravés sur une pierre. Cependant ce ne sont que des propositions actuelles. La formulation est celle qui me semblait la meilleure au moment où je l’ai écrite. Il y en a d’autre.

Il faut comprendre l’idée qui est derrière les mots. Les mots ne sont que des boutons pour activer des idées.

En cliquant sur les couleurs, il est possible d’obtenir des articles qui illustent les idées.

pastille-rouge

Garde l’esprit ouvert

pastille-orange

Tout est lié

pastille-jaune

Sois dans l’accueil plutôt que dans la prédation

pastille-vert

Privilégie la collaboration plutôt que la concurrence

pastille-bleu

Use de tout, n’abuse de rien

pastille-mauve

Regarde le verre à moitié plein, plutôt que le verre à moitié vide

pastille-magenta

Demande-toi ce que tu veux faire DE ta vie et non DANS la vie


 

La règle d’or

Dans tous les courants d’idées auxquels se raccroche la plupart des humains, on trouve toujours la même idée. Cette idée s’écrit de plusieurs manières différentes, mais reste toujours la même.

Cette idée qui transcende toutes les systèmes de pensées humains a été nommée: la règle d’or.

  • Jésus disait: Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-même pour eux. (Matthieu 7.12)
  • Jésus disait également: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Matthieu 22. 36-40)
  • Mahomet disait: Nul d’entre vous n’est un croyant s’il ne désire pas pour son prochain ce qu’il désire pour lui-même. (Hadith 13 de al-Nawawi)
  • Le Bouddha disait: Ne blesse pas les autres de manière que tu trouverais toi-même blessante. – (Udana-Varga 5:18 )
  • Tu ne te vengeras pas, ou tu ne porteras aucun grief contre les enfants de ton peuple, tu aimeras ton prochain comme toi-même : Je suis le seigneur.TorahLévitique 19:18 )
  • Ce qui te paraît haïssable, ne le fait pas aux autres. (Hillel, Dr juif )
  • Dans l’hindouisme on trouve la même pensée. Ceci est la somme du devoir; ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’ils te fassent. Mahabharata (5:15:17)
  • Dans le Dao De Jing on trouve aussi: Regarde le gain de ton voisin comme ton propre gain, et la perte de ton voisin comme ta propre perte.

Dans le langage actuel, cette règle d’or peut s’écrire:

Comporte-toi avec les autres, comme tu voudrais qu’ils se comportent avec toi.

Cette règle englobe tout autant la formulation négative que la formulation positive. C’est à dire, la formulation qui interdit de faire aux autres ce que l’on ne voudrait pas qu’il nous fassent, et la formulation qui encourage de faire aux autres ce que l’on voudrait qu’ils nous fassent.

coeur en graffiti.jpg

Ainsi on remarque que ces nombreuses formules issues de cultures différentes ont finalement toutes le même fond. Elles sont diverses manières de transmettre une même idée.

C’est un merveilleux exemple pour démontrer qu’il est parfois dangereux de vouloir s’accrocher à une formule exacte. Ce ne sont pas les mots qui sont importants, c’est l’idée qui est véhiculée par ceux-ci.

Le penseur chinois Tchouang-tseu utilisait une jolie formule pour indiquer cette prédominance des idées sur les mots:

Quand le poisson est pris, on oublie la nasse. Quand le lièvre est capturé, le piège n’a plus d’intérêt. Quand l’idée est transmise, peu importent les mots qui ont servi à la convoyer.

pastille-orange

Plus de ponts, moins de barrières

Partout dans le monde les humains ont la facheuse tendance à vouloir dessiner des frontières, mettre des barrières, construire des murs, creuser des fossés…

Partout dans le monde les humaines tentent de trouver ce qui les sépare plutôt que ce qui les rassemble.

Il y a toujours, un étranger, un métèque, un barbare, un différent sur qui on rejette tous les malheurs. Des civilisations entières ont été créées sur ce concept: nous les pures contre les différents…

Dans notre manière de penser également nous avons tendance à vouloir tout catégoriser, classer, ranger dans des cases…

Nous créons des limites là où il n’en existe pas forcément.

Combien de couleurs peut-on voir dans un arc-en-ciel ?

pano arc-en-ciel double à Boudry.jpg

Dans la grèce antique Aristote disernait 4 couleurs, plutarque en voyait 3, et finalement Newton a nommé 7 couleurs. Pourquoi 7 ?

Pour correspondre à ce nombre magique qui influence toute la culture occidentale, du nombre de jours de la semaine au nombre de notes de musique. C’est resté.

Réellement, il y a une infinité de couleurs. Il n’y a pas de frontières exacte entre les couleurs. Seul l’esprit humain aimerait en voir !

A lieu de batire des civilisations sur la différence et de les protéger avec des murailles, tentons de construire une civilisation basée sur le lien et construisons des ponts.

pastille-orange

Pour une science holistique

Il est un fait que nous ne prenons pas assez en compte: tout est lié !

Tout est est lié dans un équilibre instable où chaque action modifie cet équilibre. Chaque action a une conséquence.

organize.pngNotre science est essentiellement une science analytique, une science qui étudie en isolant, en séparant, en décomposant. Mais alors comment observer les effets d’émergence, les effets issus de liens, de relations entre les éléments ?

Il n’est pas possible d’observer un effet d’émergence en décomposant les parties qui le compose, car l’effet a une somme supérieure à la somme des parties qui le compose.

Ce concept est souvent illustré par la phrase:

Ensemble nous sommes plus fort.

Ainsi, même si la science analytique nous permet de comprendre beaucoup de chose et nous aidera encore beaucoup. Elle ne permet pas de tout comprendre.

Pour étudier un univers où tout est intimement lié, il est temps d’utiliser un peu plus souvent une science holistique, une science dans laquelle on se préoccupe des liens entre les éléments.

pastille-orange