Musique interactive

Musique interactive

Actuellement on commence à voir de plus en plus d’exemples sur le net de services où le visiteur devient un acteur.

C’est le cas de la vague wiki.

Avec la musique, on en est pas encore là.. mais ça pourrait bien être la prochaine évolution. Pour l’instant on nous vend des morceaux déjà formatés tous identiques. (même si les majors adorent les DRM pour les rendre unique et les vendre très cher !)

Donc en imaginant une évolution futur, ce pourrait être la possibilité d’acquérir non pas un morceau de musique, mais un générateur de musique. L’utilisateur choisi un genre de musique, un style et chaque fois qu’il l’écoute c’est une musique du même genre qui sort mais à chaque fois différente, comme si l’on avait emprisonné les musiciens et qu’il sortaient de nouveau morceaux à la demande.

Il est possible d’imaginer compléter le système avec une variation génétique du morceau. La personne qui écoute le morceau le qualifie, le note sur ses points forts, ses faiblesses.. et le système génère un nouveau morceau à partir du premier mais avec des améliorations.

Cet musique sur le principe d’un algorithme génétique permet en quelque génération d’avoir un morceau de musique qui est proche de l’optimal personnel du mélomane qui l’a généré.

Ce principe commence à apparaître, sur pandora.com on peut se créer sa propre station de radio… Il faut choisir un artiste, puis un morceau est proposé, l’utilisateur note ce qu’il écoute, si ça lui plaît où pas. En fonction des résultats, des nouveau morceaux vont être proposés, en principe dans le même genre que les morceaux préférés qui ont été sélectionnés !

On obtient ainsi une station de radio qui ne diffuse que ses titres préférés.. et qui sait proposer les titres qui sont susceptible de plaire à l’utilisateur. (dans le cas présent avec un lien direct pour l’acheter !)

Il est même possible d’avoir un véritable appareil radio qui diffuse la musique provenant de pandora.com

Dans le cas de pandora, on a un système de publicité qui tente de faire découvrir de nouveaux morceaux de musique qui ont une plus forte probabilité d’être achetés par l’utilisateur que si le morceau était choisi au hasard.

Dans le cas d’une véritable musique génétique, ou collaborative, le but est de faire des améliorations et que le morceau de musique devienne de mieux en mieux.

Sur le modèle de l’openSource, les améliorations peuvent être faite par tous et redistribuées à l’entier de la communauté. On peut accélérer la génération de nouvelles versions avec un système automatique fait avec de algorithmes génétiques. C’est ce système qui existe pas vraiment encore. La musique libre de droit existe, et les logiciels gratuits de musique existe également, mais on ne voit que peut de remix et reprise qui sont faite par tout le monde. La création de ce genre de musique reste le fait de quelques rare personnes.

Le fait d’écouter de la musique est aussi un phénomène social pour s’identifier a un groupe de personne. Le fait d’écouter la même musique d’aimer les mêmes artistes est souvent le ciment d’une communauté.

Que va il se passer si chacun est dans la possibilité de faire facilement sa propre musique ???

Va on vers une individualisation de la musique ? alors qu’en fait le grand concert de musique sont vraiment les événements les plus rassembleur que l’on peut trouver.

Je ne pense pas que l’on va vers une individualisation. On va juste permettre encore plus d’échange entre les fans d’un même genre. Un morceau peut être le fait d’un communauté entière. Il peut être le résultat des échanges d’une communauté donc finalement un emblème de cette communauté un morceau de musique qui reflète bien la communauté.

Certains vont aussi se passionner pour la généalogie musicale, comment en est on arrivé là, quels sont les événements, les tendances, les courants qui ont influencé un morceau ou un autre.

Bref, le monde de la musique peut être encore plus effervescent avec un tel principe.

Voilà… donc.. je lance un appel à qui aurait l’envie ou la motivation de créer un générateur de musique par algorithmes génétiques. Un programme capable d’améliorer des parties du morceau de musique rien qu’en écoutant le morceau et en signalant les bons et les mauvais points. Je pense que le plus dur là dedans c’est de trouver des moyens simple d’exprimer ce qui plaît ou plaît moins dans un morceau.

Il faut aussi réussir à faire un découplage total des éléments qui compose la musique. De pouvoir modifier que le tempo… un instrument ou un autre indépendamment.

Pour le projet de pandora.com, il y a une liste de 600 styles de musique disponible sur wikipedia.

Autres projets à étudier….

Et bien voilà… nous l’avons notre compositeur automatique de musique !!!

Le procédé MEDALmusic system permet la métamorphose d’une oeuvre musicale en cours d’écoute (musical morphing) et compose 400 mélodies harmonisées et orchestrées à la seconde !!! Cerise sur le gâteau : il pèse 200Ko et dispose de près de deux milliards différentes. Valse musette, musique électro ou afro-cubaine font déjà parties de son répertoire. Le <<musical morphing>> permet à l’utilisateur d’intervenir en temps réel sur plus d’une centaine de paramètres musicaux : densité des notes pour chaque partie d’orchestre, modes harmoniques, gammes, signatures rythmiques des mesures, des temps (binaire/ternaire), syncopes ou non, etc. L’inventeur du procédé a collaboré avec la société THOMSON multimedia pour la concrétisation de ce projet qui doit être proposé au grand public dès l’année prochaine .

13 Dec 2006 : 13:02