Planète Ostervald

Voici une vue du quai Ostervald à Neuchâtel selon la technique photo des planètes.

planète passerelle 700ème neuchâtel.jpg

C’est une vue très originale du quai Ostervald, mais au fait, qui était ce monsieur Ostervald ?

Jean-Frédéric d’Ostervald est né le 13 mai 1773 à Neuchâtel. Il est le cadet des dix enfants du conseiller d’Etat Ferdinand d’Ostervald et d’Elisabeth de Pury.

Il a été maire de Travers, ainsi que membre de la Cour des comptes, puis dès 1800, commissaire général de la principauté de Neuchâtel. Il a succédé dans cette tâche à Georges de Rougemont duquel il était l’adjoint depuis 1796.

A l’époque le rôle de commissaire général de la principauté était la conservation des titres des revenus de l’Etat: reconnaissance des biens, limites du pays, domaines, etc.
C’est ainsi que Jean-Frédéric d’Oservald en vient à s’occuper de travaux d’arpentage.carte ostervald extrait boudry.jpg

En 1801, il préconise la révision des plans de la principauté qui sont mal faits ou plus à jour. Il demande pour ce faire un financement au roi de Prusse. Ce n’est qu’en 1804, après bien des péripéties qu’il obtient 6000 livres. Mais entre temps, Ostervald a déjà réalisé de nombreuses mesures personnelles.

En 1806, après 5 ans de mesures et de dessins Ostervald publie la Carte de la Principauté de Neuchâtel levée de 1801 à 1806 et dédié à Son Altesse Sérénissime le Prince et Duc de Neuchâtel par J.F d’Ostervald.

Pour réaliser cette carte, Ostervald est aidé par Jean-Georges Trallès, professeur de mathématique et physique de l’académie de Berne. Ce dernier est connu pour ses travaux de mensuration dans les Alpes, c’était un des meilleurs mathématicien du pays.

Puis durant près de 25 ans, Ostervald s’en va à Paris où il rejoint son frère et il y tient un maison d’édition spécialisée dans l’édition de recueils de voyages illustrés. Ce qui permet à Jean-Frédéric d’Ostervald d’exprimer ses talents artistiques.

En 1836, il collabore avec Guillaume-Henri Dufour pour la réalisation de divers projets liés à la création d’une carte suisse. (Ce qui deviendra la carte Dufour) Puis, sur la demande du conseil d’Etat, il réédite une version mise à jour de sa carte en 1837. (avec l’ajout du Cerneux-Péquignot)

Dès 1838, Jean-Frédéric se lance dans un nouveau projet, il veut réaliser une carte plus précise à l’échelle 1:25000. Aidé de plusieurs collaborateurs, il va donc entreprendre une série de mesures entre 1838 et 1845.

Comme pour toute construction de carte, il faut tout d’abord créer un modèle géodésique du terrain. Son réseau de base de trigonométrie comporte 60 points placés entre la rive sud du lac de Neuchâtel et les sommets de la chaine du jura. Ces points de base sont complétés par 1800 points secondaires.
Pour chacun de ces points, l’altitude est mesurée précisément à l’aide d’un baromètre à mercure et plusieurs visées sont réalisées pour relier les points entre eux.

carte ostervald extrait neuchâtel.jpgLe résultat est concluant, la carte Ostervald a une précision de l’ordre du mètre si on la compare avec les données actuelles. Ostervald et son aide Henri-Louis Otz ont bien travaillé.

Jean-Frédéric d’Ostervald, n’est pas qu’un scientifique brillant, il est aussi un artiste de qualité. Le dessin lui même de la carte est d’une finesse et d’un parlant rarement égalé. La carte comporte des couleurs qui relèvent bien la nature du terrain. (contrairement à la carte Dufour qui est monochrome.)

Ostervald était certainement en avance sur son temps en matière de cartographie. Sur la demande du conseiller d’Etat Armand-Frédéric de Perregaux, il a même réalisé un calque supplémentaire de sa carte où il remplace les hachures par des courbes de niveau pour relever le relief.

Le quai Ostervald a été ainsi nommé en l’honneur de ce brillant cartographe mort en 1850.

Sur le guichet cartograpique du canton de neuchâtel, il est possible de se balader sur la carte d’Ostervald en utilisant le thème cartes historiques. (sélectionnez le bouton Ostervald dans le sous menu Cartes historiques de l’onglet Données. Puis cliquez sur le bouton recharger la carte.)

Planète des 3 communes

Le monde est vraiment très petit… ici la planète se réduit même à la taille de 3 communes.

En effet, le panorama de base qui forme cette planète a été pris juste à côté de la frontières des 3 communes… Les communes de Boudry, Bevaix et Cortaillod.

La planète BBC est elle prête à fusionner ?

planète giratoire 3 communes.jpg

Fleur des alpes

Mais quelle est cette étrange fleur ??

planète illhorn.jpg

Il s’agit tout simplement des Alpes sous un angle insolite !

C’est une photo réalisée avec la technique dite des planètes qui consiste à transformer un panorama 360° en une planète par une transformation de coordonnées cartésiennes en coordonnées polaires.

Le panorama de base a été pris au sommet de l’Illhorn, un sommet au dessus de Chandolin au Valais.

La grande tache brune que l’on observe au millieu de cette étrange fleur n’est rien d’autre que la vallée du rhône. A l’extrémité gauche de cette vallée, les plus observateurs auront bien entendu reconnu les Dents du midi.

Parmi ces centaines des sommets visibles, le plus célèbre est probablement le Cervin. Pour le repérer, il faut trouver un sommet en forme de pointe carrée qui vise juste un petit peu plus à droite que le coin en bas à gauche de la photo. Le Cervin se situe presque à côté de la majestueuse Dent blanche.

Pour les gens intéressés par la technique des planètes, voici quelques panoramas et planètes réalisés par Aduco pour une de ses expositions photos. Ainsi que la planète du groupe scout Durandal, des photos toujours réalisées par Aduco.

Ambiance électorale au château de Neuchâtel

Petit aperçu panoramique de l’ambiance qu’il y avait hier après midi vers 17h30 dans la cours du château de Neuchâtel.
Que se passe-t-il ?
C’est la longue attente des résultats des éléctions cantonales. Il y a une foule de journalistes qui questionnent une foule de politiciens pour leur demander leur impressions.
Maintenant c’est l’heure du jeu où est charlie?  Il faut tenter de reconnaître les gens qui se cachent dans la foule… (en cliquant sur l’image il est possible de l’agrandir)

Logiciels pour bien débuter sur mac

Applications pour mac

La vocation de cette page est de montrer les « trucs indispensables » pour bien débuter sur mac…

Indispensable dépend toujours de ce que tu fais avec ton ordi, mais globalement ça donne des idées. (même pour les gens qui ne débutent pas !)

En gros, il y a déjà de nombreuses applications d’Apple installées en standard qui sont très pratiques.

  • Mail pour recevoir et envoyer tes e-mail.
  • Safari pour te balader sur le web. (.. et firefox pour compléter… moi j’utilise les 2)
  • iTunes pour lire de la musique, t’abonner aux podcast des émissions de la RSR ou de canal-Alpha.. ou autres..
  • Carnet d’adresses pour stocker les infos sur tes contacts, imprimer des étiquettes. Il communique très bien avec mail et adium, il ne faut donc pas hésiter à mettre les adresses là dedans. Mail les utilise pour écrire des e-mail et il affiche aussi la photo des gens qu’il connaît quand tu reçoit un mail.
  • iCal pour organiser ton emploi du temps. Il est possible de lui demander d’afficher les anniversaires des gens qui sont dans ton carnet d’adresse.
  • Quicktime player. Permet de lire toutes sortes de vidéos. En ajoutant quelques bibliothèques de codecs supplémentaires comme flip4mac (voir ci-dessous), il est possible d’étendre ce qu’il est capable de lire.
  • Aperçu: C’est l’outil à tout faire avec des images et des PDF. Il est possible de recadrer des images ou des PDF. De faire des copier coller d’extrait. C’est un outil indispensable.
  • TextEdit. C’est un petit logiciel de traitement de texte très basique. Il est suffisant pour écrire des lettres, mais plus, ça devient compliqué. Par contre en lecture il est beaucoup plus fort, il lit plein de formats différents qui n’ont pas grand chose à voir comme les fichiers word et html.
  • iPhoto: pour faire joujou avec tes photos…
  • iMovie pour faire du montage vidéo.
  • iDVD pour graver très simplement un DVD avec un superbe look de ton film que tu viens de monter avec iMovie.
  • La suite iWork. Qui est la suite de bureautique de Apple. Moi je n’utilises pas, car je fais très peu de bureautique. Mais par exemple Antoine est un fan de Pages le traitement de texte. (Pages, Numbers et Keynote) Keynote est superbe, si tu veux faire une présentation fait là avec keynote plutôt qu’avec power point… au besoin tu peux exporter en powerpoint.. mais c’est tellement plus beau et plus facile de faire une présentation avec keynote qu’il serait bête de s’en passer.
  • Dashboard… et tous ces widgets… c’est plein de nouvelles mini applications. La météo c’est sympa. Il y a moyen aussi de mettre là dessus un bout de page web que tu visite souvent. Par exemple, la page météo radar de landi.ch pour voir l’évolution des précipitations dans les 10 minutes.

Après les applications Apple déjà sur ton mac… il y a encore des milliards d’autres applications qui peuvent être très utiles !

 

Voici une liste d’applications open source pour mac qui sont vraiment bien.

http://www.opensourcemacsoftware.org

 

Cette liste est probablemetn plus à jour que le mienne ci-dessous qui date un peu:

 

Voici ci-dessous une liste avec le descriptif, les noms et liens sur quelques applications que je trouve bien.

Bureautique

  • Keynote 4.0.1 (*****): remplace agréablement MS PowerPoint.
  • OpenOffice (*****): L’alternative OpenSource et gratuite à MS office. Traitement de texte, tableur et base de donnée. Ce logiciel est capable de lire tous les formats microsoft. (même les docx que de vieille version de MS office ne sont pas capable de lire) Avec OpenOffice, plus besoin de microsoft.
  • Graphviz:(*****) Ce logiciel est un visualiseur de graphe au format Dot. La technique de création de graphe au format dot est une technique pour geek ! Tout se fait en créant des liaisons entre des chaînes de caractère dans une syntaxe texte. Mais ensuite, l’avantage énorme que l’on a en utilisant graphviz est que le placement des bulles d’un énorme graphe se fait tout seul et de manière très jolie. Il est possible ensuite d’exporter le graphe dans de nombreux formats. (PDF, svg, png, etc..) Omnigraffle est également capable de comprendre le format Dot, vu qu’il utilise graphviz pour faire le placement automatique de graphe.
  • OmniGraffle: (*****) Le logiciel par excellence pour faire de la mise en page de diagramme ou schémas. L’interface graphique d’omnigraffle est un exemple pour tout concepteur d’interface graphique tellement elle est bien faite! Omnigraffle permet d’assembler des images bitmap ou vectorielle avec des blocs de texte. Une de mes utilisation principale de ce logiciel est la création de circulaire sympa pour des camps ou manifestation.

PDF

  • Skim (*****) Lecteur de PDF qui fait pareil qu’Aperçu, mais parfois en mieux et surtout ne tient pas compte des protections des pdf. 😛
  • PDFLab (*****): outils indispensable pour bidouiller du pdf. Très utile pour assembler des pages. Un petit passage d’un pdf protégé contre le copié coller dans pdfLab permet de faire sauter la protection! => plus supporté depuis snow leopard 🙁
  • PrinceXML (*****): outils en ligne de commande (pour geek) qui permet de générer des PDF à partir de document xml, xhtml, svg, mathml. Pour la mise en page, tout est basé sur le CSS. Il comprend très bien les feuilles de style, notamment celle destinée au média print. PrinceXML dispose aussi d’une API en php (et dans la plupart des autres langages) Ce qui permet de l’intégrer dans une application web.
  • wkhtmltopdf(*****): un outil équivalent à princeXML, mais gratuit et openSource. Il est basé sur webkit, le coeur du moteur de safari et de chrome. Donc il connait bien l’html 😀 Mais il manque parfois de quelques fonctionnalités dédiée au média papier que princeXML connait. (les sauts de page, remettre une entête de colonne quand un tableau est coupée). Par contre, il dispose de fonction pour générer automatiquement une table des matière et page de titre qui sont très agréable.

Photo

  • Photomatix: (***) C’est le logiciel de référence pour faire de la photo HDR. Par contre sont ergonomie laisse un peu à désirer !
  • Hydra : C’est l’alternative à Photomatix pour faire de la photo HDR. Un énorme effort a été fait au niveau de l’interface graphique. Il est donc ainsi beaucoup plus agréable a utiliser que photomatix.
  • DoubleTake: (*****) Logiciel d’assemblage de photo pour faire des panoramas. Ce logiciel est superbe, il suffit de glisser la série de photo pour qu’il assemble le panorama. Pas besoin de se préoccuper des angles de recouvrement du nombre de photo il fait tout tout seul ! DoubleTake permet aussi de créer des posters. Il est capable de découper une image pour la répartir sur de multiples pages, ainsi que de fournir des traits de coupe.
  • GraphicConverter: (*****) L’incontournable outil de conversion d’image dans tous les formats ! C’est le seul outils vraiment efficace que l’on a sur mac pour gérer le classement de photo avec des mots-clés IPTC. Le moteur de ce logiciel est vraiment bien et très personnalisable. Cependant, au fil des années l’interface graphique est devenue vieillotte et très peu homogène. Pour gérer des photos, il faudrait le moteur de GC et l’interface de iPhoto ! 😛 L’interface vient d’être refaite, ça va dans le bon sens. Mais je suis un peu perdu dans la nouvelle version ! 😛
  • MacOSaiX: (*****) Ce logiciel permet de faire des mosaïques d’images. On lui fourni une image à reproduire en mosaïque et plusieurs sources de données avec des milliers d’images (dossier, flickr, google image). Le logiciel va piocher dans les milliers d’images à disposition pour les assembler de telle manière à reproduire l’image voulue. Pour se faire une idée voici un exemple. (le calcul peut prendre plusieurs heures suivant les réglages.)
  • Seashore: (****) Petit logiciel de retouche de photo basé sur le code de Gimp, le photoshop libre. Seashore a été conçu dans le but d’être simple. Il s’intègre très bien dans l’interface du mac. Il fournit toutes les fonctions de base d’un logiciel de retouche. (recadrage, redimensionnement, sélection, texte, pinceau, doigt, tampon, dégradé, système de calque, quelques filtres, flou, etc..) Seashore a aussi un module d’importation SVG, ce qui lui permet de piocher dans la superbe bibliothèque d’openclipart.
  • Picasa: (****): Le logiciel de gestion de photo de google. C’est un concurrent de iPhoto. Je lutilise principalement pour faire la synchronisation de mes photos avec le pendant online de picasa, picasaweb. J’ai augmenté mon espace disponible de 1Go à 81 Go pour la modique somme de 20$ par an afin d’avoir un endroit où j’ai toute mes photos online. ça me sert également de moyen de sauvegarde.

Agrégateur de Flux

  • NetNewsWire: (*****) C’est l’agrégateur de flux Atom, RSS par excellence. Il est très complet et personnalisable. Il y a moyen de voir les pages web liées directement dans NetNewsWire, mais sans le flash, ce qui est très pratique pour éviter de faire mouliner le mac à cause de la pub !
  • RSSMenu: (*****) Petit agrégateur de flux atom et RSS qui est très pratique pour être notifié d’une modification sur un site web ou un wiki. Couplé avec Growl, à chaque modification d’un flux, il y a un événement growl qui est fait. Pour chaque flux, il est possible de régler la durée entre 2 rafraîchissement. Par défaut RSSMenu mets à jour les flux toute les 30 minutes. RSSMenu se présentent comme une icone dans la barre de menu.
  • Actuellement, j’utilise surtout google reader, pour la possibilité de pouvoir partager mes lectures intéressantes dans ma liste de partage. Les liens vers mes dernières lectures sont visibles sur la page d’accueil de ce site dans le cadre doré.

Navigateur web

Hormis Safari qui est par défaut sur tous les macs il existe de nombreux autres navigateurs web, voici quelques uns.

  • FireFox: (*****) Basé sur gecko, c’est mon navigateur préféré en terme de fonctionnalité, il comporte de nombreuses extensions utiles. Il devient parfois un peu lent par rapport aux évolutions de safari et chrome. Mais c’est temporaire tellement ça change vite dans le domaine. La barre intelligente est tellement bien que c’est le critère qui fait de firefox mon navigateur par défaut.
  • Camino: (*****) Basé sur gecko, Camino est le grand frère oublié de Firefox. Il est parfois mieux intégré au mac que firefox tout en restant très semblable.
  • Shiira: (****) Basé sur webkit Shiira est clone de Safari.
  • Flock: (****) Navigateur basé sur gecko, il intègre tous les outils pour mieux gérer les réseaux sociaux et site communautaire de photos, vidéo etc…
  • Chrome (*****): Navigateur de google, basé sur webkit. Il est vraiment bien, malgré le fait qu’il ne comprend pas les flux rss par défaut !

Graphisme

  • Inkscape: (*****) Logiciel de dessin vectoriel. Inkscape est le logiciel par excellence pour créer des dessins vectoriels au format SVG. Depuis peu, il permet également d’éditer des PDF. Inkscape se couple aussi directement avec la bibliothèque d’images libres openclipart.org. Avec ce principe d’échange d’image, il devient très facile de devenir un artiste de talent. Il est possible de récupérer des morceaux d’image intéressant un peu partout pour en faire une nouvelle image tout à fait adaptée à ses besoins. (voir à ce propos mon article sur la culture du remix et sur la girafe et le singe qui sont des dessins très populaire que j’ai fait.) Vive les images vectorielles. Seul bémol dans l’utilisation d’inkscape sur mac, c’est qu’il ne fonctionne que dans un serveur graphique X11 et non avec l’interface native aqua, il faut donc s’habituer à faire des copier coller avec ctrl-c et non pomme-c !
  • PixelMator: (*****) Bonne alternative à photoshop.

Réseau

  • Adium: (*****) Excellent logiciel de messagerie instantané qui comprend un peu plus d’une douzaine de protocoles. Ce logiciel est très pratique pour avoir tous ces contacts de plusieurs messagerie dans la même application. Adium s’intègre très bien avec le mac. Il communique avec le carnet d’adresse. Il est possible de dire que l’image du carnet d’adresse provienne de l’image d’avatar des messageries instantanées; ainsi, mes amis peuvent changer eux-même leur image dans mon carnet d’adresse. Il existe une quantité incroyable de plugin et de skin pour adium. Ainsi chacun peu personnaliser ce logiciel à sa guise. Adium utilise intensément les événements Growl ce qui est très pratique. Le seul bémol d’adium est qu’il ne gère pas les vidéos conférences.
  • aMSN: (***) Ce logiciel de messagerie instantanée n’est pas aussi bon qu’Adium (surtout par ce que c’est un clone du clien msn original), mais il a l’énorme avantage de pouvoir gérer les vidéos conférences sur la messagerie MSN.
  • Colloquy: (*****) Pour les vieux dinosaure qui savent encore ce que c’est, Colloquy est un client irc ! (Internet Relay Chat) Forme d’antique messagerie instantanée basée sur des canaux de conversation.
  • CyberDuck: (*****) Excellent client ftp et sftp. Qui s’intègre très bien avec le mac et qui permet de sauver des réglages de connexion.
  • KompoZer: (***) Logiciel permettant d’éditer des pages html de manière visuelle. Il intègre un client ftp ce qui est pratique pour éditer des pages directement sur un serveur.

Vidéo / TV

  • CocoaJT: (****) Ce logiciel est conçu à la base pour télécharger les émissions de tv mises à disposition par certaines chaînes de TV. CocoaJT connaît de nombreuses chaînes de tv à travers le monde, cependant au fil des changements de liens, de nombreuses chaînes ne fonctionnent plus. On remarque de part le monde que c’est la Télévision suisse romande qui est la télévision qui propose le plus de contenu sur internet! Mon utilisation de cocoaJT est surtout pour sa fonction magnéto qui permet d’enregistrer sur son disque dur une émission de tv proposée en streaming au format real media (rm) ou window media (wmv). Pour effectuer un tel enregistrement, il suffit de fournir le lien de la vidéo à la fonction magnéto. Cette adresse peut être obtenue à l’aide du menu contextuel en cliquant sur la vidéo sur le site web officiel de distribution de l’émission. (par exemple tsr.ch)
  • Flip4mac: (*****) Ce plugin quickTime permet de lire des vidéos au format windows Media (wmw) directement dans le lecteur quickTime.
  • Perian: (*****): le couteau suisse de la vidéo suir mac. Il ajoute plein de codec.
  • VLC: (*****) Lecteur vidéo mulimédia libre qui lit tous les formats du divx au DVD! Un indispensable!
  • Miro: (*****) Agrégateur de vidéo podcast et outils de téléchargement de vidéos sur des plateformes comme youtube. Miro tente de montrer un nouveau modèle pour la diffusion et la consommation de vidéos. Avec les podcast, chacun peu concevoir sa chaîne de TV et miro est l’application qui permet de rassembler les canaux intéressants. Miro fait la promotion d’un modèle libre de consommation de vidéo contrairement à ce que les studios de cinéma aimeraient faire avec des batteries de DRM pour enfermer les utilisateurs ! Il faut donc soutenir Miro et rappeler que les studios hollywoodiens se sont construit en plein désert juste pour être le plus loin possible de Thomas Edison et des ses brevets sur le matériel de production cinématographique! Voilà que maintenant les brigands d’autrefois accusent les amateurs actuels de cinéma, pourtant souvent dans leur bons droits, de pirater des films!
  • Zattoo: (*****) Pour regarder la télévision en direct comme devant une vrai TV, mais sur son ordinateur via internet grâce à une diffusion en peer to peer. Zattoo propose un nombre de chaînes variables suivant la localisation géographique. C’est en suisse que nous avons le plus grand nombre de chaine de TV. 😀

Musique

  • Last.fm: (****) Client officiel de scrobbling pour le site communautaire de musique last.fm. Les statistiques de musique que l’on écoute dans iTunes sont envoyées sur son compte last.fm. Il est possible d’écouter sa playlist en streaming. Seul bémol, ce client officiel n’utilise pas les événements growl. (last.fm est devenu payant depuis avril 2009 🙁 )
  • iscobbler: (*****) Alternative au client officiel spécialement développé pour mac. Il utilise les événements growl et dispose d’une fonction de présentation des statistiques d’écoute très bien faite.
  • iEatBrainz: (****) Ce logiciel permet de remplir automatiquement les ID3Tag des fichiers mp3 grâce à une base de donnée de musique. En gros, ce logiciel écoute votre musique et remplit les méta-données si il reconnaît le morceau !

Maintenance du Mac

  • Monoligual: (*****) Mac OSX et les applications qui peuplent votre mac sont souvent multilingues. Un paquet du genre monapplication.app est dossier qui contient de nombreux fichiers d’interface utilisateur dans toutes les langues. Etant donné que je parle couramment français, anglais, allemand, espagnol, mandarin, suomi, magyar, turc, klingon et polonais… 😉 Il est justifié que j’utilise des applications dans chacune de ses langues. Pour tout les gens qui n’ont pas la chance de parler 54 langues, il est possible de supprimer les langues que l’on utilise pas pour gagner de l’espace disque. Il est conseillé cependant de toujours garder l’anglais qui est souvent la langue principale de l’application. Après une installation à neuf, comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, il est possible de gagner environ 1Go de mémoire sur le disque dur après un passage de monoligual. Il ne faut pas oublier de relancer de temps en temps l’application; lors des mises à jour les langues inutiles reviennent !
  • Disk inventory X: (*****) Cette application permet de voir, avec des blocs de couleur, le contenu du disque dur. La couleur des blocs dépend de du type de fichiers. Il est ainsi possible de repérer les gros fichiers inutiles et de les supprimer si besoin. C’est comme ça que je vois que la moitié de mon disque dur est remplis de photos !
  • Onyx: (*****) Permet d’effectuer de nombreuses tâches de maintenance du mac comme la réinitialisation de l’index spotlight, ou le lancement manuel des scripts de nettoyage.
  • Carbon Copy Cloner: (*****) Comme son nom l’indique cette application sert à cloner un disque dur sur un autre. On l’utilise régulièrement couplé avec l’assistant de migration pour mettre à jour le système et les applications d’une machine.

Autres

  • Roméo: (*****) Permet de piloter un mac à l’aide de son téléphone portable via bluetooth.
  • Stellarium: (*****) Merveilleux logiciel de planétarium. Permet de voir en temps réel ou au moment et lieu voulu le ciel étoilés. Ce logiciel OpenSource est utilisé dans des planétariums. Il permet de se former à l’astronomie ou de regarder une éclipse que l’on aurait loupé !
  • Tunnel: (****) Version mac du jeu phare sur les calculatrice HP48 de pilotage d’un bolide dans un tunnnel. Le jeu en soit n’est pas très intéressant. Les graphismes sont minimalistes au possible. Mais ce qui est intéressant dans ce jeux c’est qu’il se pilote en inclinant son MacBook !! En effet, il se base sur les informations de l’accéléromètre qui détecte choc pour protéger le disque dur en cas de chute du mac !

Cartographie

  • GPSBabel: (*****) Permet de communiquer avec n’importe quel GPS et de convertir des dizaines de formats utilisé avec des GPS. Un des exemples les plus pratique est la conversion d’un fichier trace GPS du format GPX au format KML pour le voir avec Google Earth. Ainsi pas besoin d’avoir la version payante de Google Earth pour afficher les traces enregistrées avec son GPS.
  • GoogleEarth: (*****) Le fameux logiciel de google pour voir la terre (et le ciel) sous toutes ses coutures! Il est ainsi possible à l’instar d’une université allemande de faire une statistique sur l’orientation la plus courante des vaches. Où plus sympa, de regarder son parcours à ski tracé à l’aide d’un GPS et converti avec GPSBabel.

Pour s’intéresser un peu à la communauté autour du Mac et d’Apple. Il y a le site: http://www.macgeneration.com

Qui est quasi la référence en français.