La transition énergétique n’est pas un problème technique, le problème est ailleurs…

Il y a beaucoup de citoyens qui veulent une transition énergétique, qui veulent se passer d’énergies fossiles et aller vers une société qui utilise uniquement des énergies renouvelables.

Mais dans la pratique, on voit que ça se fait peu. Pourquoi ? Pourquoi une telle différence entre la théorie où la plupart des gens semblent favorables aux énergies renouvelables et la pratique où au moment de décider… à l’achat c’est une chaudière mazout qui est par exemple installée… ?

Les raisons techniques sont souvent invoquées: « Les énergies renouvelables ne sont techniquement pas encore prêtes… »

Mais c’est faux !

Personne ne veut/peut payer 30 ans d’énergie d’un coup… même si c’est globalement moins cher

Je crois qu’il n’y a rien de technologique dans l’histoire… le principal frein aux énergies renouvelables est financier !

Le coeur du problème est là:
Comment payer d’un coup.. 30 ans de consommation d’énergie… ?

panneaux solaires thermiques sur un immeuble.JPGLe citoyen moyen préfère payer un petit peu chaque mois… et ne pas remarquer que sur 30 ans il paye le double tout en épuisant une ressource non renouvelable !

Il y a de nombreux propriétaires d’immeubles suffisamment riches pour avoir des liquidités.. et suffisamment futés pour avoir fait le calcul qui isolent et installent des panneaux solaire sans hésiter…. et même qui font des immeubles qui produisent de l’énergie…

Pourquoi c’est possible pour certain ? … et pas pour d’autres ?

Le pauvre citoyen moyen est locataire du coup il n’a pas le pouvoir de décider à propos de son logment… qui est quand même le principal consommateur d’énergie !

Et surtout, le citoyen moyen, même s’il est propriétaire de son logment, il n’as pas le fric pour payer d’un coup 30 ans de consommation d’énergie… du coup il fait quoi ?

Il peut faire un emprunt…. mais voilà que si c’est rentable énergétiquement ça ne devient plus rentable financièrement..
En effet, avec l’emprunt.. sur 30 ans la moitié de l’argent investi revient à la banque…. (un intérêt à 3% double la somme en 24 ans ! C’est fou tous ces gens qui payent deux fois leur maison en payant une hypothèque !!!)

panneaux solaires thermiques et photovoltaiques sur le même toits.JPG
… du coup… si l’on veut vraiment faire une transition écologique.. ce n’est pas un problème technique.. mais un problème de trouver un moyen pour mettre l’argent au service de la transition écologique et pas ailleurs…

Est-ce qu’un prêt sans intérêt ne serait pas déjà une piste ?

Les verts libéraux en Suisse ont testé de proposer de remplacer la TVA par une taxe écologique, ainsi les énergies fossile sont taxées.. et le reste est moins cher…. mais le bon peuple suisse a rejeté massivement cette initiative…..

Le leasing d’accus

Dans le domaine de la voiture électrique, on voit le même phénomène.

Ce qui coûte cher dans une voiture électrique, ce sont les accus. Le « carburant » soit l’électricité coûte moins cher que de faire un plein d’essence…. mais pourquoi on ne voit pas plus de voitures électriques ?

Un des problème est justement le prix du véhicule. Certains vendeurs de voitures électriques on trouvés un moyen de s’adapater, ils louent les accus et ainsi baissent drastiquement le prix du véhicule.

Et voilà… il faut comprendre que le citoyen moyen préfère payer globalement plus cher…. mais il faut répartir le payement en de nombreuses tranches….

Alors à quand une chaudière en leasing ??

La coopérative

voiture électrique.jpg

Une autre technique de financement est la mutualisation. La coopérative est un bon moyen pour avoir collectivement les moyens d’investir dans du renouvelable sans passer par un emprunt bancaire.

Dans la mobilité, c’est par des coopératives comme mobility que les véhicules électriques deviennent abordable à l’utilisation.

C’est aussi un autre moyen de contourner une grand frein à l’achat d’un véhicule électrique, c’est l’autonomie. Bien que l’autonomie est suffisante pour 99% des utilisations. C’est toujours pour l’utilisation des 2 semaines de vacances annuelles avec familles et bagages que le véhicule est dimensionnés !

Avec mobility, on peut choisir à chaque moment le véhicule adapté à chaque utilisation. Pour moi l’avenir de la mobilité passe par un « pack de mobilité », lire à ce propos mon article sur le sujet…

Dans le domaine du solaire, on commence à voir arriver des coopératives solaires qui permettent à peu de frais, sans grand moyen à tout à chacun d’investir dans le solaire.

Le meilleur moyen de prédire le futur c’est de l’inventer

Le meilleur moyen de prédire le futur c’est de l’inventer !

Beaucoup de gens cherchent à prédire le futur, avec plus ou moins de succès.

Mais le meilleur moyen de prédire le future, c’est de l’inventer. Cette citation attribuée à Alan Kay est tout à fait vraie.

On ne peut aller vers un futur que si l’on est capable de l’imaginer.

Beaucoup de gens trouvent que le monde actuel est moche et qu’il faut le changer… mais quand on leur demande: et on le change pour emtrer quoi à la place ? …. la réponse est très souvent un grand silence… ou des banalités générale sur un monde de paix et d’amour.. mais rien de rpcési.

Alors que si on a déjà une idée de vers quoi on veut aller. Que l’on est capable de visualiser ce que l’on veut.

Là, tout peut se mettre en place pour arriver à ce résultat.

C’est comme quand je me suis lancé dans une série de longue années d’études. Je visualisais la fin de mes études comme but. Puis j’ysuis arrivé…. et j’étais un peu perdu. Je n’avais jamais imaginé la suite. J’ai traversé une période de flottement dans ma vie. Je ne savais plus très bien ce que je voulais. Puis en quelques mois, je me suis remis sur les rails, avec des idées.

Mais si l’on a pas une idée de ce que l’on veut pour son futur, on avance pas !

Ceci me fait également penser à la loi d’attration. On attire ce à quoi ont pense. Ainsi il vaut mieux penser à des choses positives plutôt que de broyer du noir dans ses problèmes. Eux aussi sont attirés de la même manière.

Le Choix est à l’humain, les moyens au divin.

C’est une citation que j’aime bien. Cela illustre la loi d’attraction. Le boulot de l’humain est d’imaginer ce qu’il veux, de faire des choix. Puis le reste se met en place tout seul.

C’est comme sur amazon. Je commande mon bouquin, puis j’attend qu’il arrive. Rien à faire. Mais si je ne fais pas le bon choix, si je ne commande rien… rien ne vient !

Je m’intéresse beaucoup à la décroissance comme nouveau projet de société. Mais je constate que les gens gens ont de la peine à entrer dans ce milieu à cause de ce mot décroissance. Un mot qui fait peur.

Et c’est vrai, souvent on fait d’abord peur aux gens pour montrer que la société ne peut pas continuer ainsi et qu’il faut faire autrement… mais souvent la discussion s’arrête là…. On se contente de faire peur.

Certains font des propositions. Surtout la relocalisation. Mais souvent l’idée n’est que théorique.

J’ai découvert dans le mouvement des villes en transition, un véritable mouvement qui dégage une idée positive qui met en pratique, qui est passé au delà de l’idée de faire peur.

Un des outils principaux de ce mouvement des villes en transition, est la méthode du « visionning ». C’est le fait d’avoir, en commun une vision du futur que l’on veut.

Puis depuis là, on fait le plan de tout ce qu’il faut faire pour y arriver. Et là, plus besoin de faire peur aux gens pour les faire avancer. Tout se met en place. Les objectifs sont simples, claires et quantifiable. On peut avancer…

… et sans rendre vraiment compte. On invente un futur que l’on veut !

Alors écrivont le livre de notre futur favori.

Ne restons pas braqué sur la vieille littérature comme « 1984 » de Orwell… On ne veut pas ça… inventons mieux.