Comment fonctionne la redevance Radio-TV en suisse (Billag)

Quelles sont les conditions pour l’obligation de payer la redevance radio/TV en Suisse ? (Billag)

Chronique d’un déménagement

vieille-tv.pngJ’ai déménagé dernièrement. Au passage j’ai profité de me débarrasser de ma TV qui ne servait plus qu’à prendre la poussière. (Je ne l’avais allumée qu’une fois durant l’année précédente.. et c’était pour me voir dans une émission à laquelle j’ai participé ! :P)

Du coup, je me suis dit que vu que je ne regarde plus la TV, je peux aussi résilier ma redevance TV… (tout en gardant la radio, car 1: Je suis obligé et 2: j’aime télécharger des podcasts d’émission de la rsr pour quand je fais du vélo)

Quand j’ai entrepris cette démarche, j’ai découvert les méandres de l’administration Billag…. Digne de la « maison qui rend fou » dans les 12 travaux d’Astrérix.

Petite précision, j’ai déménagé par ce que je me suis mis en ménage… La redevance étant payée « par ménage ». J’ai le droit de demander une « cessation de l’exploitation » pour raison de « Mise en ménage avec »…

Il y a même un formulaire web pour réaliser cette opération de cessation billag.

Donc je rempli le formulaire, je donne la date à laquelle j’ai déménagé. J’ai  même dénoncé mon amie pour dire que nous fusionnons nos ménages.

Voilà, il me semble que j’ai fait ce qu’il faut. Je m’attends à ce que l’on boucle mon compte Billag, comme j’ai quitté mon appartement. Mais non… Billag c’est pas comme ça que ça marche…

Désinscription impossible !

La réponse que je reçois à ce ma « cessation de l’exploitation » est « désinscription impossible » !
Ah bon ? Pourquoi ?

vieille-radio.pngL’explication fournie est le fait que mon amie ne paye que la redevance radio et que moi je payais la redevance radio ET TV….  Donc c’est pas possible que je me mette en ménage avec une personne qui n’a pas la TV !!!

Pour moi le problème était réglé… mais non, ils ont peur de perdre un client TV ainsi. Alors plutôt que de me croire quand je boucle mon compte et m’affilie à un compte qui n’a que la radio, ils me retournent un nouveau formulaire papier pour que je réponde à nouveau à la même question !

.. mais surtout ce formulaire est livré avec un petit dépliant « Merci d’assurer les bases du service public de radio et télévision« .

Merci d’assurer les bases du services public radio et télévision: une propagande bien huilée

C’est un outil de propagande efficace qui tente de faire croire que l’on est obligé de payer la redevance TV si l’on a une connexion internet. Alors que ce n’est pas le cas !

Vous avez peut être l’impression que c’est un parti pris, de ma part, mais effectivement, je trouve que tout est fait sur ce formulaire pour nous induire en erreur !

Il y a deux paragraphes qui sont importants à lire pour connaitre les conditions qui font que l’on doit payer ou non. Ce sont les paragraphes « Obligation de s’inscrire et de payer les redevances » et « Appareils de réceptions« .

Déjà rien que le titre indique la couleur !

La première phrase du premier paragraphe explique: « Les personnes qui possèdent un appareil permettant d’écouter la radio ou de regarder la télévision sont tenues de s’inscrire et de payer les redevances. A cet égard, peu importe que l’appareil soit fréquemment utilisé ou non.« 

Bon quand je lis ça, je me dis… ah.. et bien je suis coincé.. si j’ai ce fameux « appareil »… Je dois payer.

C’est ainsi que je vais voir sous le paragraphe « Appareils de réceptions ». J’y lis que pour la radio, un appareil c’est « radio, auto-radio, téléphone portable avec réception radio, ordinateur ou tablette avec accès internet« .

En bref… j’ai un accès internet, je dois payer ! Mais pour la radio je ne rechigne pas, je télécharge de temps en temps des émissions pour les écouter en podcast quand je fais du vélo.

En ce qui concerne la TV, qu’est ce qu’un appareil ?

« téléviseur, téléphone portable avec réception TV, ordinateur ou tablette avec accès à Internet, si vous disposez d’un compte d’accès (même gratuit) auprès d’un fournisseur de programmes de télévision par Internet« .

Là je vous me direz ce que vous avez compris au premier abord… par ce que moi je dois être bête… J’ai compris avec cette phrase que je devais payer la TV vu que j’ai un ordinateur avec accès à Internet.

… J’ai pas vu le petit « si« …. si vous disposez d’un compte d’accès auprès d’un fournisseur de programmes de télévision par Internet.

Le dépliant a fait son effet…. avant j’étais certain que je n’avais pas besoin de payer la TV, j’ai fais les démarches en ce sens.

On me répond « Désinscription impossible », on me balance un nouveau formulaire avec un dépliant pour bien me faire comprendre que le service public ça compte… et voilà que je rempli le formulaire papier, en étant persuadé que je dois maintenant payer la télévision par ce que j’ai un ordinateur relié à internet… (même avec ma pauvre connexion 500k )

La révélation: il n’est pas forcément nécessaire de payer la redevance TV si l’on a une connexion Internet

Puis je discute du fait que je dois payer cette redevance TV et un ami m’assure que non !… Je n’ai pas besoin de payer la télévision par ce que j’ai une connexion Internet !

faq billag très légères.pngJe creuse le sujet. Je vais sur le site de Billag, je vais dans la partie des « Questions-réponses ». Il y a un texte très simple qui résume la situation.

« Celui qui connaît la signification des trois mots clés suivants sait déjà presque tout sur les redevances de réception de radio et de télévision.« 

Attention au « presque » !

  • Il faut payer par ménage et par entreprise
  • tu paies si tu as un appareil de réception
  • tu es obligé de te déclarer et de payer

Qu’est-ce qu’un appareil ?? Il est écrit un petit résumé pour nous aider.

« Outre les appareils de radio et de télévision, tombent également dans cette définition les appareils multifonctionnels(ordinateurs ou portables p.ex.). »

Au premier abord, il est simple de s’arrêter là… de se dire.. bon.. voilà, j’ai un ordinateur… Je dois payer…. Mais comme je le découvre de plus en plus, Billag n’est pas là pour nous aider, mais pour nous embrouiller !

Comme je venais là pour avoir le fin mot de l’histoire, je continue la recherche, je clique sur le lien caché par  le mot « multifonctionnels«  et je découvre une page du site web de Billag qui explique mieux que le dépliant papier les conditions à remplir pour être dans l’obligation de payer la redevance TV.

Le titre du paragraphe est nettement plus explicite et compréhensible que dans sa version papier:

« J’ai un ordinateur avec accès à Internet. Dois-je annoncer la réception de programmes de radio et/ou de télévision?« 

Réponse en dessous: « Les ordinateurs avec accès à Internet tombent sous le coup de cette obligation, pour autant que certaines conditions soient remplies« .

Ah.. il existe des conditions qui font que l’on est pas obligé ?? .. La brochure papier m’en donnais pas l’impression ! Je creuse donc.

« Si vous ne disposez d’aucun autre appareil de réception que votre/vos ordinateur(s), vous devez annoncer la réception de programmes de radio et/ou de télévision, si toutes les conditions ci-dessous sont remplies. »

Ah… toutes les conditions.. donc pas juste une… mais toute la série.

Et quelles sont ces conditions ?

Voici un extrait du site de Billag:

Réception à titre privé de programmes de radio:

  • le ménage dispose d’une réception via ISDN ou d’un raccordement à large bande (p. ex. ADSL, réseau câblé);
  • le ménage dispose d’un logiciel spécifique (p. ex. Mediaplayer, Realplayer) rendant la réception possible.

Réception à titre privé de programmes de télévision:

  • le ménage dispose d’un raccordement à large bande (p. ex. ADSL, réseau câblé);
  • le ménage dispose d’un logiciel spécifique (p. ex. Mediaplayer, Realplayer) rendant la réception possible;
  • le ménage a conclu un abonnement payant pour la réception de programmes de télévision ou s’est enregistré chez un fournisseur qui offre un accès gratuit à des programmes de télévision.

Pour la radio, je vois qu’à moins d’avoir juste un modem 56k… très très lent… Il n’est pas possible d’avoir une connexion Internet et d’échapper à la redevance radio.

Mais je relève quand même que la brochure papier dit: « Ordinateur (ou tablette) avec acès à Internet » C’est déjà une généralisation qui suppose que plus personne n’a de modem 56k…. (ce qui est probablement vrai ! Je laisse tomber..)

Donc je vais payer la radio (ce que j’avais prévu ! à la base.. Moi je voulais juste supprimer la TV, vu que j’ai débarassé ma TV et que je ne la regarde pas !)

Quelles sont les véritables conditions qui obligent à se soumettre à Billag

Ces règles découlent de la loi fédérale sur la radio et la TV. (LRTV) et sont complétées en détail par l’ordonnance sur la radio et la Télévision ORTV.

Voici ce que dit l’article 68 de LRTV:

Quiconque met en place ou exploite un appareil destiné à la réception de programmes de radio et de télévision (récepteur) doit payer une redevance de réception. Le Conseil fédéral détermine les catégories de récepteurs et précise en particulier les conditions auxquelles les appareils multifonctionnels fondent une obligation de payer la redevance et d’annoncer les récepteurs.

Il n’est perçu qu’une seule redevance de réception par ménage ou entreprise, quel que soit le nombre d’appareils.1

Quiconque met en place ou exploite un récepteur doit préalablement l’annoncer à l’organe de perception de la redevance. La modification d’éléments déterminant l’obligation d’annoncer doit également être annoncée.

L’obligation de payer la redevance commence le premier jour du mois suivant la mise en place du récepteur ou le début de l’exploitation.

Elle prend fin le dernier jour du mois où les récepteurs ne sont plus exploités ni en place, mais pas avant la fin du mois où cet état de fait a été annoncé à l’organe de perception.

Le Conseil fédéral règle les modalités. Il peut exempter certaines catégories de personnes de l’obligation de payer la redevance et d’annoncer.


Rectifié par la Commission de rédaction de l’Ass. féd. (art. 58 al. 1 LParl – RS HYPERLINK « http://www.bk.admin.ch/ch/f/rs/c171_10.html » ).

L’article 57 de ORTV complète de définir ce qu’est un appareil:

(art. 68, al. 1, LRTV)

L’obligation d’annoncer et de payer la redevance de réception de programmes de radio ou de télévision concerne:

a.
les appareils destinés à la réception de programmes ou comprenant des éléments conçus exclusivement pour la réception;
b.
les appareils multifonctionnels, s’ils sont équivalents aux appareils mentionnés à la lettre a quant à la diversité des programmes qu’ils permettent de recevoir et à la qualité de réception.

Mais comme le texte juridique n’est pas simple à comprendre, il y un autre document qui décrit en détail comment la loi est interprétée !

Voici un lien vers ce document d’interprétation en pdf…

En gros, la partie intéressante c’est le texte que j’ai repris ci-dessus et que l’on retrouve sur le site de billag, le texte qui est plus clair que les dépliant qui entretiennent le flou !

Bon, alors, en ce qui me concerne est ce que je dois payer la redevance TV ou non ?

Quelles sont les conditions pour être dans l’obligation de payer la redevance télévision à Billag ?

  • Un raccordement large bande…. C’est combien large bande ? Par ce que aussi étrange que ça puisse paraitre avec le temps que je passe sur le net.., j’ai une connexion ADSL 500k… à l’époque du modem c’était large bande, mais maintenant que les rues sont couvertes de pub Swisscom pour l’abonnement 1 Gigabit… c’est rien du tout.. (2000 fois moins pour être précis). En France on compte que le large bande, c’est 2 Mbits/s .. aux USA, c’est 4.. au Canada c’est 1.5…. En Suisse.. c’est > 128kbits/s d’après ce que j’ai trouvé…. En Suisse 41% des ménages ont de l’Internet large bande !
  • Un logiciel spécifique rendant la réception possible. Les exemples de Mediplayer et realplayer ne me concernent pas… Je ne les ai pas.. mais VLC étant polyvalent il entre probablement là dedans… Que signifie »Spécifique » ? qu’il a été conçu pour lire la TV ? Mon navigateur web (ou le plugin flash) lit la TV dans certains cas.. mais il n’a pas été « spécifiquement conçu pour la TV ».. est-ce que ça rentre dans cette définition ? Ce mot entretien le flou. Pour tout inclure, je l’aurait enlevé. Comme dans la brochure papier qui ne précise en rien qu’il faut un logiciel pour lire le contenu.
  • Un abonnement à un fournisseur de programme de TV. Gratuit ou payant ! => C’est là que je trouve l’argument le plus clair qui m’indique que je n’ai pas besoin de payer. Cette phrase indique bien que c’est la volonté de vouloir regarder la TV qui prime sur la potentielle possibilité que j’ai de regarder la TV sur le net. Si je me prends un abonnement swisscom TV… c’est pour regarder la TV (et je paie), si je m’ouvre un compte Zatoo, c’est pour regarder la TV… (et c’est à la base gratuit). (Est-ce que je vous ai dit que Billag est une filliale de Swisscom ? 😛 )

Donc, effectivement quand j’évalue ma situation, je vois que j’ai une connexion large bande qui est discutable, un logiciel spécifique discutable.. et pas de compte chez un fournisseur de contenu TV. Donc effectivement, je n’ai pas besoin de payer la redevance télévision.

Comment arriver sans le vouloir à faire le contraire de que ce que je voulais ?

Entre temps, Billag m’a renvoyé une nouvelle facture des plus incompréhensible. Il a fallu que je téléphone pour en comprendre la nature. En fait, le compte Billag de ma copine a été supprimé et associé au mien. Sur la facture on m’a déduit de ma redevance TV, la redevance radio que ma copine avait déjà payée pour toute l’année.

Bref… droit le contraire de ce que j’avais demandé sur mon premier formulaire… suppression du mauvais compte et en aucun cas la cessation d’exploitation TV que j’avais demandée !!

…. vraiment la maison qui rend fou !  Comme quoi, t’as beau être de bonne fois et demander un truc simple… quand ça passe par Billag.. tout se complique.. Tu reçois de la paperasse non demandée et tu dois faire des téléphones pour demander des explications sur ce que l’on t’envoie…

J’ai reçu 2 fois le dépliant de propagande, vu qu’en déménageant la commune me l’a offert !!

J’ai finalement été inscrit 2 fois (j’ai deux lettres « Merci de votre inscription ») et une « Désinscription impossible« …. J’ai déjà téléphoné 3 fois pour comprendre ce que l’on m’envoie…

… et Billag annonce s’occuper de 2500 téléphones et 2500 lettres par jour….  ce qui coûte 45 millions de CHF / année. Effectivement, si pour chaque formulaire web que je remplis, je dois faire un tel cirque… Je comprend que ça coûte cher !

Téléphone avec Billag

Lors d’un de mes téléphones à Billag… J’ai indiqué mon souhait de base, une cessation d’exploitation pour la télévision.

La madame à l’autre bout du fil, m’a demandé: mais vous avez internet ? Oui, j’ai internet, mais ça ne veut pas dire que je dois payer la TV !

Encore une fois Billag a tenté de me faire douter de mon bon droit à ne plus payer la redevance de télévision !

La réponse a été encore une fois déroutante. « OK, mais alors pour les cessations d’exploitation il faut faire la demande par écrit ! »

Elle n’a pas nié le fait que j’ai le droit de ne pas payer la redevance ! Elle cherchait juste à me compliquer le chemin, à me faire douter !.. et aussi étrange que ça paraisse, après avoir passé 10 minutes à observer toutes les transactions que j’ai faites ces derniers temps et m’expliquer les méandre de l’administration à la Billag… non, il n’est pas possible que je demande une « cessation d’exploitation » par téléphone !

Donc je raccroche et je retourne sur le site web de Billag, au même endroit que la première fois, et je remplis le formulaire de « cessation d’exploitation« .

billag formulaire de désinscription trompeur.pngEt là, encore une fois je remarque un exemple de la mauvaise foi de Billag…. Le formulaire pour demander une cessation d’exploitation demande de remplir une raison. La dernière fois j’avais rempli « mise en ménage ». Cette fois je veux cocher la case « Plus d’appareil », ce qui est expliqué par cette phrase:

« Plus d’appareils, c’est-à-dire pas non plus d’ordinateurs avec accès Internet ni d’appareils mobiles/portables ou installés dans des véhicules ou en d’autres lieux (auto, bateau, maison de vacances) »

Encore une fois il est écrit, en bref si t’as une connexion internet => tu payes !! …. Non c’est faux ! Tout dépend de si tu as un abonnement à un fournisseur de service TV ou pas, comme il est indiqué sur ce même site web !

J’espère en arrivant jusqu’ici dans cette lecture que vous commencez à comprendre mon ressentiment contre cette entreprise qui fait clairement de la manipulation, qui sciemment utilise des processus pour décourager les dés-inscriptions.

Quand ça m’arrive une fois, je me dis que c’est peut être par hasard, que c’est mal fait… que je n’ai pas compris et que c’est moi le con.

Mais quand je vois que plusieurs fois dans le processus, sur le web, sur papier et par téléphone on tente de me laisser dans le flou, qu’on tente de me faire douter, que l’on masque l’information principale dans un blabla qui semble dire le contraire. Je ne peux pas faire autrement que de penser qu’il y a une véritable intention malhonnête la derrière…

Je fini par cocher la case, je continue le processus pour me désinscrire de la redevance TV… la demande est envoyée ou du moins je l’espère, car le site a planté au moment où je devais imprimer ma confirmation d’envoi des données !!! … (mais j’ai une capture d’écran)

Là je commence vraiment à penser qu’il y a un complot contre moi ! (et tous les gens qui n’ont plus la TV)

… Je vais voir ce qu’il me vient en retour ? … peut-être que comme d’habitude ils n’ont pas encore fait mon changement d’adresse… et que la lettre va encore une fois se perdre ?? On verra…

… Suite et fin ! 🙂  après 2 semaines d’attente… Billag m’envoie une lettre « Confirmation de votre désinscription. » et reprend les données que j’avais envoyée 4 mois plus tôt !

Ma nouvelles adresse est enregistrée, la fusion avec le compte de mon amie ? Je ne sais pas trop.. mais si j’ai le droit de me désinscrire je pense que c’est bon. Ma volonté de ne plus payer pour la TV est enregistrée 🙂

Puis, il me restait encore un bout de facture à payer quand j’avais encore une TV. Le calcul proposé est juste. Quand ils veulent, ils peuvent… Du coup j’ai reçu deux lettres en même temps !

Et pour terminer en beauté cette histoire, avec la lettre de confirmation de désinscription ils ont aussi envoyé le flyer papier !! .. Comme ça c’est le 3ème que j’ai !!

=> et bien non.. en fait ils ne peuvent pas.. c’est vraiment une administration de bras cassés…..    Donc le 26 juin 2014. Par téléphone c’était réglé. Avec juste une dernière tranche de facture à CHF 97.75 à payer (pour août-nov 2013 avant mon déménagement…et après.. vu que je suis parti début octobre)….  j’en ai plus entendu parlé.. et pas vu la facture….

…Jusqu’à ce 10 décembre 2015…   où je reçois une lettre « dernier rappel »…. « Payez les 97.75 + 35.- d’indemnité de rappel  et poursuite, ceci jusqu’au 12.12.2015 sinon nous nous verrons dans l’obligation d’engager des poursuites !!! »

=> Encore une fois, j’appelle pour clarifier la situation. La madame m’explique gentiment que la facture de CHF 97.- a été envoyée à mon ancienne adresse !!!!

Ceci jusqu’au moment où ils ont voulu me mettre au poursuite, et que là ils ont appris que j’avais déménager !!?!?  et pour enfin m’envoyer un « dernier rappel » à ma nouvelle adresse (pourquoi n’envoyer qu’un dernier rappel et pas la facture ?)

Et comment est-il possible qu’après leur avoir écrit, téléphoné plusieurs fois pour indiquer que mon déménagement et ma nouvelle adresse ils n’ont pas encore enregistré tout ça ? …. surtout qu’après m’avoir écrit 4 lettre en 2014 à mon adresse actuelle…. ils ne peuvent quand même pas nier connaitre mon adresse !!

Mais je vais leur envoyer ma note d’honnoraire pour le temps perdu avec leurs conneries !!

Bon.. pour finir je crois que je ne me suis pas autant mis en colère depuis si longtemps…  J’ai crié au téléphone comme jamais je ne l’ai fait pour dénoncer l’incompétence de cette administration ! … la pauvre madame qui m’a gentiment écouté !! Je lui ai quand même souhaité une bonne journée de joyeuses fêtes….

.. et elle m’a supprimé les CHF 35.- de frais.. C’est la moindre de choses quand même !

Du coup, j’ai payé, mes CHF 97.75  et j’espère ne plus jamais jamais jamais entendre parler de Billag…

L’avenir de la redevance Radio-TV Suisse

Ces dernières années, la technique a évoluée rapidement et tout s’est brouillé. Il est possible de regarder la TV depuis un ordinateur, depuis un téléphone. La radio fait des émissions en vidéos…  Les opérateurs de téléphone proposent de la télévision… et les câbles opérateurs de TV proposent des abonnents de téléphone….

Bref.. le monde se fractalise…

Du coup la loi sur la redevance se complique. Elle élargit toujours ce qu’est un appareil de réception.

A une époque pour écouter la radio, il fallait une radio et pour regarder la TV, il fallait une télévision. Personne n’achetait de télévision pour ne pas la regarder, ce serait stupide…

.. Mais à l’ère des appareils multi-fonctions. Un ordinateur et une connexion internet, permet dans beaucoup de cas d’aller chercher du contenu de radio ou de télévision. Mais comme cet appareil permet beaucoup d’autres choses, il n’est pas certain que ce soit l’utilisation qu’on en fait.

Il devient difficile de déceler l’intention de vouloir écouter la radio ou regarder la TV. Mais ceci n’empêche pas que l’on étendent tellement la définition de ce qu’est un appareil que finalement l’immense majorité de la population se retrouve concernée.

Du coup on entend depuis quelques années des voix qui s’élèvent pour demander de financer la redevance par l’impôt si elle concerne tout le monde ?

On éviterai ainsi un coût de 45 millions de CHF de frais administratifs ?

Le conseil fédéral a ainsi étudié la question… mais il propose une autre solution.. ni supprimer le système actuel, ni l’inclure dans les impôts…. il propos de diminuer les coûts de Billag en rendant obligatoire la redevance radio-TV. Que l’on dispose d’un appareil ou non !!

Voici le détail de la révision partielle de la loi sur la radio et télévision.

Une nouvelle solution qui déplace le problème

Comment souvent le problème n’est pas résolu. Il est juste déplacé.

Des associations comme la fédération romande des consommateurs trouvent que le coût, bien que passant de 462.- à ~400.- est mal réparti entre les ménages et les entreprises. Et que, de plus, aucun « opting out » soit possible.

Le « opting out« , c’est la possiblité de sortir du système par ce que l’on choisi de ne pas avoir de télévision et/ou radio. Je connais personnellement de plus en plus de gens qui font le choix de ne plus regarder la télévision. (youpi… je ne suis pas seul !)

Ces gens sont ainsi mis à contribution pour payer un service qu’ils n’utilisent pas. Voici donc une pétition qui demande à ce que l’on prennent en compte ces personnes là.

Comme il est dit dans le texte, le problème n’est pas de payer pour un services que l’on utilise pas. Notre société est pleine de contributions de solidarité. Le problème est aussi lié à la manière de percevoir l’argent de ce service.

Pour financer une contribution solidaire à un service utilisé par une grande part de la population, on a un outil. Ça s’appelle l’impôt ! Il est juste car il tient compte des capacités financières de chacun et des choix politiques qui ont été faits pour favoriser certains cas par des déductions.

Une telle taxe n’est pas juste, avec de tels raisonnement on va demander à ceux qui n’ont pas de voiture de payer la taxe autoroutières et ceux qui n’ont pas de chien de payer la taxe des chiens. (La taxe est un appoint à une infrastructure qui est déjà payée par solidarité dans l’impôt. Si ce n’était pas le cas, se déplacer en voiture coûterai beaucoup plus cher que c’est le cas.)

Le conseil fédéral, après une consultation, indique dans son message qu’il est contre une solution de « opting out ».

Ceci, car on retombe dans les travers du système actuel qui est conditionnel à la définition de l’appareil et donc à toute une machinerie administrative compliquée ! (qui dans mon cas aurait pu être facilement plus simple si l’on m’avais cru dans mon premier formulaire…)

Les débats au conseil national ont été long en mars….  finalement l’idée a été de faire une exemption de 5 ans pour les gens qui n’ont pas d’appareil…. mais de taxer tout le monde quand même !

… étrange.. affaire à suivre…

Un choix politique de soutenir la télévision

Avec une telle politique du conseil fédéral, on fait un choix politique de soutenir la télévision (et la radio) dans tous les cas. Mais est-ce la bonne solution ?

Est-ce que la télévision mérite que le peuple suisse la soutienne ?

Personnelement je trouve que c’est un bon choix à se poser. Personnellement j’utilise bien plus souvent wikipedia que la télévision comme source d’information. Je préférerai que ma redevance finance wikipedia que la RTS pour acheter des séries américaines et diffuser les jeux olympiques qui ont, à mes yeux, perdus tout leur idéal, qui font plus de mal que de bien !

Voilà un bon débat de société que j’aimerai voir !

Personnellement j’ai décroché de la télévision. C’est une énorme perte de temps. De plus c’est un support publicitaire ravageur. D’une manière générale, sans tout rejeter en bloc, la télévision n’est pas un bienfait pour notre société.

Voici une conférence de Michel Desmurget qui explique la lobotomisation que la télévision fait sur la population de téléspectateurs, et comment le développement des enfants est ralenti par celle-ci.

Version audio de la conférence TV lobotomie de Michel Desmurget.

Après avoir entendu une telle conférence, ça ne donne vraiment pas envie de financer la télévision.

Effectivement, je tape peut être au mauvais endroit à m’acharnant sur la télévision publique suisse. Car elle est certainement de très bonne qualité. Nettment mieux que tout ce qui se fait d’autre dans la télévision. Du temps où je la regardais, j’ai trouvé qu’il y a pas mal d’émissions maison de la RTS qui sont de très bonne qualité.  (Notamment Spécimen qui n’est malheureusement plus disponible en podcast.. pourquoi ? … et c’est finalement ce point qui m’a convaincu de ne plus vouloir financer la TV)

Donc je m’interroge aussi sur la manière de financer une télévision de qualité.

Et plutôt que de me cantonner au média, je me demande comment financer des créateurs de contenu de qualité. Est-ce que l’on doit favoriser une infrastructure de diffusion comme la RTS ou finalement partir du principe de que l’internet suffit comme infrastructure de diffusion et que l’on peut financer uniquement des créateurs de contenu qui mettent leur création sur youtube ?

J’ai déjà écris un article il y a plus de 2 ans à propos de l’avenir de la télévision. Je vois qu’il y a beaucoup de prospective qui nous promettent la télévision connectée sans jamais la voir venir…. alors qu’elle est déjà là ! Sous la forme de youtube…

Ceux qui me connaissent savent que j’ai déjà trouvé le moyen de financer des créateurs de contenu de qualité. Il suffit d’instaurer un revenu de base inconditionnel et voilà… toute personne qui veut se lancer dans la création sous n’importe quelle forme peut le faire. Elle a un revenu assuré.

Ne reste plus que le débat sur l’infrastructure. Mais j’ai l’impression que le conseil fédéral n’a pas envie de le faire. On fait comme on a toujours fait… On ajuste des petits trucs (la manière de collecter l’argent). Mais jamais personne ne prend le temps de réfléchir à repenser les règles du jeu.

Qu’est ce que l’on veut vraiment ? Pourquoi est-ce que l’on finance la télévision ? La radio ? .. et pas les journaux ? .. les sites web ?

Comment faire pour avoir plus de temps

Nous sommes en janvier. C’est la période des bonnes résolutions,

C’est la période où de nombreuses personnes se découvrent une vocation pour le sport.
C’est la période où de nombreuses personnes se disent qu’elles devraient renouer avec leurs amis, les inviter plus souvent.
C’est la période où de nombreuses personnes se disent qu’elles devraient se cultiver, lire plus, aller au théâtre.

Bilan… un mois plus tard. Plus aucune de ces bonnes résolutions ne tient !

Comment faire pour les tenir ?

La principale raison qui empêche de réaliser ses bonnes résolutions

J’ai mené mon enquête. J’ai demandé à de nombreuses personnes de me donner la principale raison pour laquelle ils n’ont pas tenu ces bonnes résolutions.

J’ai eu ce genre de réponses:

  • Après une journée de boulot, j’ai pas encore le temps d’aller faire du sport… de voir des amis, d’aller faire une sortie.
  • Le week-end, j’ai pas le temps non plus, il faut que je me repose.

citation temps.pngBref. Si l’on décode, la réponse est: « J’ai pas eu le temps».

Alors là, tout de suite, je réplique que le temps, ça se prend !

Chaque fois que vous ouvrez la bouche pour dire « J’ai pas eu le temps»…

Dites plutôt: «J’ai pas pris le temps». Ce n’est pas pareil.

Il y a un fait qui mérite d’être répété.

Chacun dispose, chaque jour, exactement du même nombre d’heures que Léonard de Vinci, Albert Einstein, Michel-Ange ou Mère Thérésa en ont eu à disposition !

Le problème n’est pas de trouver du temps.
Le problème c’est de l‘utiliser pour ce qui en vaut la peine.

Comment faire pour avoir plus de temps ?

Comment avoir plus de temps. N’est pas la bonne question !

La meilleure question à se poser est de savoir quelles activités ne méritent pas que j’y accorde du temps.

S’il faut en trouver, je peux vous aider. Ces dernières années je me suis débarrassé de beaucoup d’activités chronophages.

La télévision est la principale perte de temps

vieille-tv.pngLa première des activités chronophage, qui arrive en tête devant les autres, c’est la télévision.

C’est fou le temps que l’on peut perdre à regarder cette boite à guignol !

Le monde est divisé en deux:

  • Ceux qui rêvent de passer à la TV en la regardant
  • Ceux qui y passent par ce qu’ils font des activités nettement plus intéressantes que de regarder la télévision !

À méditer si votre rêve est de passer sur le petit écran !

Les médias ne me concernent pas

L’autre principale activité chronophage dont je me suis séparée. C’est de suivre l’actualité.

Il fut un temps, je m’abonnais à tous les flux RSS que je pouvais trouver. J’étais abonné à deux quotidiens et deux hebdomadaires. Mais finalement, je n’arrivais jamais à tout lire. Ce qui est frustrant. Puis je me suis débarrassé de toute source d’actualité.

J’ai ainsi dégagé beaucoup de temps pour m’engager dans beaucoup de projets plus intéressants. Finalement, les médias ne font que de relayer des peurs, de me fournir des informations qui ne me concernent pas, et bien souvent je n’apprends rien dans les médias.

Clue_Guns_Pack.pngCela fait 50 ans que les médias relayent régulièrement toute l’actualité du conflit israélo-arabe, mais tentez de trouver quelqu’un qui a vraiment compris ce qu’il s’y passe !

Je crois que l’on peut aisément remplacer les 5 minutes quotidiennes d’énumération du nombre de morts par quelque chose de plus constructif. Cinq minutes par jour, en une année, ça fait presque 4 jours ouvrables de travail !

Largement le temps de lire trois bouquins et de regarder deux documentaires qui expliquent bien la complexité du conflit israélo-arabe !

Actuellement, j’écris ce texte dans le train, pendant que d’autres, à quelques sièges de moi, se gavent de copié-collés d’agence de presse dans des journaux gratuits.

Gratuits, vraiment ? … tout comme la télévision, ils sont bourrés de publicité. Donc ils ne sont pas gratuits. (Et pour ce qui n’est pas de la pub, le contenu est déplorable!) Vous les payez en mettant à disposition votre temps de cerveau disponible ! (Comme le disait Patrick le Lay ex PDG de TF1.)

La publicité n’est qu’un des nombreux facteurs qui font de la télévision une machine à lobotomiser. Le Dr en neuroscience Michel Desmurget le montre bien dans une conférence à écouter par ici.

Ma meilleure astuce, c’est d’arrêter ce qui ne vaut pas la peine

Voici donc ma meilleure astuce pour réussir à tenir vos bonnes résolutions. Virez la télévision et les médias en tous genres et ainsi vous aurez le temps d’inviter vos amis, de faire du sport, d’aller au théâtre et de lire de nombreux livres passionnants !

A propos de livres passionnants, cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie.

Sur ce blog vous trouverez les résumés de nombreux de livres passionnants dont notamment « La spirale dynamique« , un livre qui a totalement changé ma vision du monde et dont je parle à plusieurs endroits sur ce site. Je vous invite à cliquer ici pour voter pour mon article si vous l’aimez !

Press book les apparitions de martouf dans les médias

Press book: Martouf dans les médias

31 mars 2015: En photos sur la une du journal l’Express dans la grotte des Rutelins

Parfois, quand je trouve un moment, je suis les traces de mon arrière-grand père qui était un pionnier de la spéléologie dans les années 1930.

Je participe de temps en temps à l’exploration de la grotte des Rutelins dans le val de travers. Une grotte nouvellement découverte suite au percement d’un tunnel. C’est seulement de puis avril 2014 qu’a été découvert l’ampleur de cette grotte (une grosse galerie de 800m de long après une descente de 80m sous le tunnel… mais à ce jour près de 2km de développement à explorer) Cette grotte est rapidement devenue la plus grande du canton de Neuchâtel.

Ainsi il y a de quoi faire en exploration, en dessin de topographie. De nos jours, les ordinateurs de poche et le laser ont remplacés la perche de 5m et la feuille de papier de mon arrière-grand-père. Mais le boulot de topo reste très proche.

2015-03-31 express Rutelins spéléo une.jpg2015-03-31 express Rutelins spéléo page 7.jpg


Voici l’article en pdf: 2015-03-31 express Rutelins spéléo une.pdf

11 mars 2015: RTS journal TV de 12h45

Le minimag présente chaque jour une personne passionnée par un moyen de transport différent. J’ai ainsi présenté ma passion de la trottinette. A voir par ici… sur la rts…

Mathieu Despont expert en trottinette RTS.jpg

En effet, je l’ai déjà dis souvent ici, la trottinette est le meilleur moyen de transport en milieu urbain. (et pour plus de 2 km.. c’est le vélo couché le meilleur moyen de transport)

Chaque jour durant la semaine 23 au 27 février 2015 sur la radio Canal3 de Bienne : Le Revenu de Base Inconditionnel

Le magazine de la rédaction de la radio biennoise Canal3, a diffusé chaque jour entre 3 et 5 minutes d’interview à propos du Revenu de Base Inconditionnel pendant la semaine du 23 au 27 février 2015.

J’ai répondus aux questions… voici donc ce que ça donne….

27 octobre 2014 : intervention à propos de « consommation collaborative » à la RTS radio suisse

J’ai été appelé pour parler d’alternative à notre société de consommation dans l’émission « La ligne de Coeur ». J’y ai évoqué la culture du partage, du remix, l’économie de fonctionnalité, le Revenu de Base Inconditionnel, la publicité qui nous pousse à consommer pour garantir des emplois, remplacer une économie qui nous pousse à nous conccurencer par une économie collaborative.

Lire à ce propos mon article à propos de consommation collaborative.

Ecouter l’enregistrement de mon passage sur la RTS à la ligne de coeur à propos de consommation collaborative. (mp3 -15min – 19Mo)

=> le projet Pumpi Pumpe pour indiquer sur votre boite aux lettres ce que vous partagez avec vos voisins. 
=> le site e-syrent.ch pour louer les objets que vous utilisez rarement.

25 juillet 2014 : témoignage à propos du télétravail à la radio suisse

Chez ecodev, l’entreprise dans laquelle je travaille avec mes associés, nous pratiquons tous le télétravail. De manière sporadique pour certains, régulière ou permanente, pour d’autres, au grès de nos besoins ou envies.

Nous pratiquons le télétravail depuis des endroits plus ou moins éloignés. Notre bureau est situé à Neuchâtel en Suisse et les 7 collaborateurs que nous sommes sont répartis pour une bonne part dans le canton de Neuchâtel, mais aussi dans le canton de Vaud, en Allemagne, à Prague et à Séoul !

Notre petite multinationale étant une spécialiste du télétravail à son échelle, nous avons été contacté par la RTS pour participer à l’émission « On en Parle » en direct à la Radio.

L’émission étant très très courte, nous n’avons pas eu le temps de dire grand chose. Voici donc un article que j’ai écrit sur le blog d’ecodev pour compléter ce qui a été dit et tout savoir sur notre pratique du télétravail.

Depuis la publication de cet article, il y a plusieurs journalistes et étudiants qui se sont intéressés à la « méthode ecodev » concernant le télétravail.

Notamment dans le journal de l’union suisse des arts et métiers:

ecodev et le télétravail dans le journal de l union suisse des arts et métiers mars 2015.jpg

Articles repris par d’autres….

On peut aussi resortir un article publié en 2008 à propos de télétravail (entre autre) dans le magazine flash infos de l’epfl…

Et voici la publication d’une étude à propos du télétravail dans les entreprises Suisse faite à l’UNIGE dans le cadre d’une formation continue et qui propose le cas pratique d’ecodev.

Il est toujours amusant de voir que les journalistes et études sur le télétravail citent google, microsoft, swisscom… et ecodev…. 😛 En effet.. nous sommes une petite multinationale 🙂

Août 2013 : Expert en ordinateurs du futur et obsolescence programmée

Une jour j’ai été contacté par une journaliste de atlantico.fr qui voulait m’interviewer sur le futur de l’informatique… ok.. j’ai répondu.

Quelques jours plus tard, j’ai encore reçu un téléphone pour une interview…. « Pourquoi, avec le temps mon ordi devient lent »…

.. et voilà que je me retrouve « expert » en ordinateur du futur et obsolescence programmée des ordinateurs sur atlantico.fr

Bon.. je trouve que la qualité de ces articles n’est pas exceptionnelle. Je préfère largement les articles de mon blog. Surtout, ils sont nettemet mieux illustrés.

Pourquoi la presse, même sur le web ne pose jamais plus qu’une… voire deux images par article ??

On a est plus à l’ère de l’imprimerie au plomb… il me semble que les possibilités d’illustration sont beaucoup plus abordable. Et comme on le dit, une image vaut mille mots… donc pourquoi se priver ?

Voici en comparaisons mes articles qui ont inspirés ceux-ci-dessus:

Novembre 2012: Express et littoral région. Conférence 100 ans de scoutisme à Boudry

2012-11-27-express conférence veillée musée de l Areuse 100 ans de scoutisme.jpgOn continue sur la lancée des 100 ans de scoutisme à Boudry et me voilà conférencier pour une veillée au musée de l’Areuse à Boudry. Tous les médias du coin en parlent.

Pour ceux qui ont loupé cette conférence, ce n’est pas grave. Je l’ai enregistrée et elle est sur youtube.

2012-11-23 littoral-region Mathieu Despont veillée du musée de l areuse.jpg


 

16 septembre 2012: RTN. 100 ans scouts Marfaux

la radio RTN parle du groupe marfaux sur les ondes.

Voici l’extrait audio de l’interview de Martouf à propos des 100 ans des scouts de Boudry en mp3.

12 septembre 2012: Courrier neuchâtelois. Les scouts de marfaux fêtent leur 100 ans

A l’occasion des 100 ans du groupe scouts Marfaux de Boudry voici un article qui fait même la une du courrier neuchâtelois.

2012-09-12 une courrier neuchâtelois centenaire scouts boudry et neuchâtelois.jpg

Juin 2012: Littoral région. Renouvellement des autorités communales de Boudry

Voici un article qui cite une partie de mon discours d’introduction en tant que nouveau président du conseil général de Boudry.

2012-06-29 littoral région Mathieu président du conseil général de Boudry.jpg

Comme souvent, il y a une erreur dans l’orthographe de mon nom. Il y a un t à la fin de mon nom… pas un d !

Juin 2012: Rouge TV. Camping de Festi’Neuch

Rouge TV est venu faire un reportage à propos de notre camping de Festi’Neuch. Dans ce reportage, j’explique (très très birèvement) le fonctionnement de notre jaccuzzi.

martouf dans le jaccuzzi du camping de festineuch.jpgmartouf et le thermomètre girafe du jaccuzzi du camping de festineuch.jpg

Mars 2012: Littoral région, le groupe scout Marfaux de Boudry fête ses 100 ans

IMG_8744.JPG

 

Février 2012: Dossier à propos de la décroissance dans la Vie Protestante neuchâteloise

Mathieu Despont décroissance vie protestante mars 2012

27 décembre 2011: Reportage sur France 3 à propos de Clément Wittmann

Lors de la visite à Neuchâtel de Clément Wittmann, candidat aux élections présidentielles, en France, sous la bannière de la décroissance, la télévision française est venue faire un reportage sur le personnage.

En effet, le but pas tout à fait avoué était de faire un reportage sur un personnage dit farfelu plutôt qu’une véritable information sur les idées de la décroissance.

La preuve, c’est que ce reportage d’une minute est passé le 27 décembre (pendant les fêtes) lors du journal de soir 3 à 23h passé. Et il n’est même pas répertorié dans les émissions qui ont pour thème la campagne présidentielle.

De plus, dans ce reportage, je ne comprends pas pourquoi, après avoir passé une heure à faire un montage avec un fond vert pour incruser Clément sur un fond de bureau à l’Elysée, la prise choisie au montage est celle où Clément s’embrouille dans ses mots ! …. C’est fait juste pour discréditer le candidat à la candidature ??

Pour rester positif, je retiendrai que l’habitude veut que l’on discrédite ce qui nous fait peur, que c’est une forme de déni de la terrible réalité des propos décroissant de Clément Wittmann !

Tout ceci m’a surpri, Clément nous disais qu’il a beaucoup de peine à faire passer son message auprès des médias français. Effectivement, je vois là comment l’information est biaisée. Merci Anne-Gaëlle Matoksy pour ce reportage !

En suisse, nous avons la chance de ne pas avoir ce phénomène. En suisse, les journalistes font bien leur travail de manière objective.

Bref, si vous avez envie de voir ce reportage, il est disponible sur dailymotion, c’est la seconde partie, à partir de 2min30.

Voici également quelques capture d’écran où l’on m’aperçoit ! 😛

Clément Wittmann Mathieu Despont à la place pury neuchâtel reportage pour france 3 27 décembre 2011.pngClément Wittmann Mathieu Despont à neuchâtel reportage pour france 3 27 décembre 2011.pngDommage que l’on ne voit pas bien la partie où je me balade dans les rues de Neuchâtel en vélo couché !

25 novembre 2011: Annonce de la conférence de Clément Wittmann

Interview dans l’Express à l’occasion de l’annonce de la conférence à Neuchâtel de Clément Wittmann, candidat aux élections présidentielles, en France, sous la bannière de la décroissance.

2011-11-25-express décroissance conférence Clément Wittmann.jpg

Novembre 2011: soupe pour Table suisse

Voilà que je m’en vais tranquillement manger une soupe dans une manifestation en faveur de Table suisse, une association qui récupère la nourriture invendue des magasins pour les donner à ceux qui en ont besoin, et je me retrouve face à une caméra !

Zubi sert une soupe à Martouf sous les yeux de Gnagi.jpg

Tout ça, par ce que la soupe était servie par le footballeur Zubi, sous les yeux du conseiller d’état Philippe Gnaegi, qui du coup, trop occupé à sourire pour la caméra a oublié de me servir un morceau de pain ! (alors qu’il le faisait pour les autres)

La soupe préparée par le silex était très bonne.

Pour revenir à l’association « Table suisse« , je suis très heureux de savoir qu’il y a des gens qui se préoccupent de récupérer la nourriture encore comestible, mais plus vendable qui est générée par notre société de consommation.

C’est une concurrence directe pour les freegan !

Les freegan, (ou glaneurs alimentaires en français) sont des gens qui se nourrissent de ces aliments par conviction, pour éviter un gaspillage et par ce que c’est de la nourriture gratuite! Après les végétariens, les végétaliens, voici les déchétariens 😛

Un des slogans du mouvent freegan est:  La solution à la faim dans le monde se trouve dans les poubelles de New York !

Personnellement, en ce qui concerne la nourriture, je trouve que l’on devrait favoriser plus souvent l’agriculture contractuelle (les AMAP) plutôt que les supermarchés. C’est, à mon avis, une meilleure solutions pour réduire le gaspillage que d’aller rechercher des déchets de supermarchés !

On règle le problème à la source. On produit ce dont on a besoin. On coupe les salades juste avant de les manger et ainsi on a pas besoin d’en jetter plein car on les a coupée alors que personne n’en voulait à ce moment !

Voir l’article à propos de cette soupe sur arc-info.

Passerelles septembre 2011

Me voici en visiteur éclairé de la collégiale de Neuchâtel dans l’émission passerelles sur canal-alpha en septembre 2011.

Mathieu Despont visiteur éclairé de la collégiale de Neuchâtel.jpg

C’est tout à fait par hasard que, lors de ma visite, j’ai rencontré Carlos avec qui j’avais fais le reportage à propos de la décroissance. Il m’a donc interviewé à propos de mes impressions lors de cette visite inhabituelle de la collégiale.

Pour voir ce reportage de passerelles à propos de la collégiale, il y a le site d’arcinfo, pour ceux qui ont un abonnement, ou le podcast des émissions passerelles de canal alpha.

Entre temps, je suis devenu un véritable spécialiste de la Collégiale de Neuchâtel, j’y ai consacré un article sur mon blog, puis j’ai créé, écrit et illustré une bonne partie de l’article wikipedia à propos de la Collégiale de Neuchâtel.

Expert consommation collaborative (juin 2011)

Citation mathieu Despont consommation collaborative revue hemisphère 2011.jpgSuite à une interview, je suis cité dans un article à propos de la consommation collaborative dans la revue Hémisphère de la HES-SO.

Il existe également une version de cet article à propos de la consommation collaborative sur largeur.com.

(Voir également ce que je pense à propos de la consommation collaborative dans mon article à ce propos.)

Le principe de la consommation collaborative, c’est de changer le système économique.

On va vers une économie de fonctionnalité. Une économie dans laquelle on échange des droits d’usage sur des objets plutôt que des objets eux-mêmes.

Moins de biens, plus de liens.

Ainsi on économies des ressouces naturelles et de l’énergies.


Fondue extrême sur M6

Reportage sur notre fondue extrême en canoë dans l’émission 100% MAG sur M6.

2011-06-28 M6 100 mag Mathieu avec extremefondue.jpg

Voir le reportage….

 

Passerelle, émission religieuse sur canal alpha (février 2011)

Emission Passerelle à propos de la décroissance.

passerelles à propos de la décroissance.jpgVoir l’émission sur arcinfo.ch

Festi’neuch 2010

Martouf en casquette et pull girafe en arrière plan du journal de couleur local en direct de Festi’Neuch le 3 juin 2010.

Guérilla tournesol 2010

Notre action de plantage urbain de tournesol n’est pas passée inaperçue…

Un reportage sur canal alpha…

Capture d’écran 2010-05-19 à 09.23.57.png

Article dans l’express…

guerrilla_jardiniere_1.jpg

Article dans l’express:

2010-05-18 express guerrilla tournesol.pdf

Le reportage sur la tsr: démarrre à 2min…

Capture d’écran 2010-05-19 à 09.10.31.png

Le reportage de canal alpha sur arcinfo. Avec l’article de l’Express.

2009

Mathieu veut acheter un château (12 janvier 2009)

Mathieu Despont adhérent au projet.png

Projet dans lequels je me suis retrouvé tout à fait par hasard. J’ai croisé un pote qui m’a dit… « T’as pas une heure là ? J’ai un pote qui a besoin de figurant pour un tournage cet après-midi…« 

C’est là que je me suis retrouvé dans le projet d’acheter un château… projet qui a capoté le jour même.. quand nous sommes arrivé devant les grilles du château et que l’on a appris par téléphone que la château avait été vendu la veille….. La vente a été précipitée par la perspective de notre arrivée….

Voir le reportage sur la TSR…

Article dans le journal La liberté:

2009-01-14 laliberté château.pdf

2008

Septembre 2008 Stand à la fête des vendanges

Article dans l’express à l’occasion de la fête des vendanges et de notre stand tenu par l’Amicale des Vieux Scouts.

2008_09_24_14_44_aperu_article_avs_2008.jpg


Expert en livre électronique (29 avril 2008)

En 2008, étant un des rares suisse romand à être lecteur sur un livre électronique avec du véritable papier électronique, j’ai présenté la bête lors d’un reportage dans l’émission TTC sur la TSR.

Mathieu bibliothèque.jpgMathieu ecodev.jpgMathieu lit dans le tram.jpg

Voir le reportage sur la TSR:

Avec Extrêmefondue dans les médias:

Фондю на Эйфелевой башне…

 

 

2002-12-02 tsr régions Mathieu Despont.png

Mathieu TSR ARC extremefondue.jpg

Voici article du défunt Matin Bleu à propos de notre fondue dans l’aquasplash éléphant devant la collégiale de Neuchâtel

Puis on continue avec un extrait d’un article dans le Matin qui parle de notre fondue dans le tram.

extrait Mathieu Despont le matin.png

Ensuite, voici un autre extrait d’article. L’article de l’express concernant notre fondue dans l’exposition mana lors d’expo02.

mathieu despont express.png

 

 

Puis voici un extrait d’article de Migros magazine à propos de Notre fondue sur la flamme olympique !

mathieu Despont migros magazine.png

Un article dans le quotidien 20 minutes à propos de notre fondue dans le fun’ambule.

La personne qui a écrit cette article devait avoir un gros doute sur l’orthographe de mon prénom.
Dans le même article (qui fait moins de 10 lignes…) on trouve 2 manières différentes d’écrire mon prénom !!!

Ce n’est pas très étonnant d’un quotidien qui arrive à avoir une erreur sur sa une, comme je l’ai déjà mentionné sur ce blog.

fondue 20 minutes.png

Mes photos chez d’autres…

Après avoir partagé plusieurs photos de bouquin électronique sur wikimedia commons, les images se baladent. Il est très drôle de les retrouver. Une petite recherche sur google des images de bouquin électronique permet rapidement retrouver ces images.

Une autre technique pour retrouver des photo, c’est d’utiliser le service TinEye qui recherche des photos similaires.

Voici donc un aperçu de cette photo du château de Boudry transformée en peinture sur le panneau d’information de la commune de Boudry:

panneau information poste de Boudry.jpgdetail photo du château de Boudry faites par Martouf et transformée en peinture.jpgChâteau de Boudry et vignes.JPGJe crois qu’il y a suffisamment d’indice qui prouvent que cette photos est la source de la peinture.

On peut citer:

  • La position du drapeau
  • l’ombre des arbres (invisible) sur le muret devant
  • la position des stores à droite
  • la position des volets (celui que l’on voit à travers la porte est fermé)
  • la couleur de la vigne (ce n’est pas à n’importe quelle saison)
  • le choix de l’angle de vue qui influence l’alignement de tous les détails

 

Une autre de mes photos postée sur wikipedia est devenue célèbre. C’est une photo du lac de Neuchâtel que j’ai prise en avril 2006 et qui est devenue la couverture de la plaquette qui a été distribuée à tous les habitants de la ville de Neuchâtel fin 2009.

800px-Lac_de_neuchâtel_et_montagne_de_boudry.jpg

En plus, cette plaquette officielle ayant été concurrencée juste avant par une plaquette commerciale, cette plaquette à fait parler d’elle et s’est même retrouvée photographiée dans la presse.

Je crois que c’est la première fois qu’une de mes photos est photographiée par un photographe de presse !!

Express photo de ma photo plaquette neuchâtel.jpg

En été 2008, une de me photo a même fait la une du quotidien régional « L’express ».

C’est une photo du jeune scout valaisan « Pivert ». Il se trouve que c’était une des nombreuses photos que j’avais fournie au journaliste venu en visite lors de contura08, le camp fédéral des scouts suisses.

2008-07-31 une express.jpgCe n’est pas la photo que je trouvais la plus belle, mais voilà qu’elle a été choisie pour faire la une !!

Par contre.. les crédits sont très vague….. c’est du « SP » …

Comme pour toute les photos dont on ne sait pas explicitement qui les a faites.. et surtout dont on a pas le temps d’aller chercher !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici encore une photo du château de Neuchâtel qui a été reprise dans le journal SolidaritéS.

Cette photos a été choisie pour l’ambiance sombre qu’elle dégage autour du château de Neuchâtel. Ce côté sombre est donnée par le fait que cette photo est une photos HDR.

 

coucher de soleil inquiétant sur le château de Neuchâtel.jpg

tempête anti-sociale château de Neuchâtel.jpgLes nuages annoncent une tempête antisociale !!!

Voilà à quoi sert cette photo ! … si j’avais su au moment où je l’ai prise !

Bon… en couleur ça aurait été mieux ! 😛

Un photographe scout

Fréquemment, j’ai la chance de pouvoir joindre mes passions pour le scoutisme et pour la photographie. Au fil des années, j’ai développé un certaine expérience pour faire de jolies photo représentant bien le mouvement scout. C’est toujours difficile tellement il y a de clichés et d’idées reçues à propos du scoutisme.

A l’aide de mes photos, je tente de montrer une image du scoutisme qui correspond mieux à la réalité de ce que j’ai vécu.

Vu mon grand stock de photos scoutes, il arrive fréquemment qu’elles soit reprise dans des présentations, des flyers, des rapports d’activités, mais également dans les médias. (les médias véhicule souvent les mauvaises images du scoutisme, si l’on peut choisir nous même les photos c’est mieux, mais c’est pas courrant !)

Juin 2012: Flyer des slivers scouts

flyer silver scout photo couverture de martouf.jpg2012-06-19 Flyer Silver Scouts_fr_web.pdf

Le Mouvement scout de suisse (MSdS) souhaite créer un réseau d’anciens scouts: les silver scouts. Un flyer a été réalisé et c’est une de mes photos qui est utilisée pour la couverture. Il s’agit d’une photo du sous camp Bigbang lors du camp fédéral Contura08.

Rapport d’activité 2008 du MSdS

Suite au camp fédéral contura, quelque unes de mes photos ont fini dans une photothèque du MSdS. Ainsi je revois quelqu’unes de mes photos de dans temps en temps dans les publication du MSdS.

photo martouf bigbang rapport activité 2008 msds.jpg


Juillet 2012: Journal de la ville de Neuchâtel, Vivre la ville

Juste avant le camp cantonal des scouts neuchâtelois, Magma 2012. Le journal de la ville de Neuchâtel a fait un article.

Les photos sont issues du dossier de presse des scouts neuchâtelois pour lequel j’ai largement contribuer à fournir les photos.

article magma juillet 2012 vivre la ville.jpgAoût 2012: article dans l’express à propos de Magma le camp cantonal des scouts neuchâtelois

 

2012-08-11_express_magma_camp_cantonal_scout_neuchatelois.jpgLe camp a eu quelques échos médiatiques.

Des journalistes sont venus sur place faire des reportages et des photos eux-même.

Mais à la fin, un petit compte rendu à été fait et il nous a été demandé de fournir une photo. Nous avons donc tenté de trouver un jolie photo joyeuses et colorée !

Pour plus d’infos sur ce camp cantonal des scouts neuchâtelois, voici une page dédiée à Magma sur le site des scouts.

Si on regarde bien sur une des photos prise par le photographe de l’express dans la tente du ravitaillement, on m’aperçoit en arrière plan en train de faire le guignol ! 😛



Les pages régionales de l’hebdo

Durant l’été 2012, l’Hebdo attire le challand en proposant un guide des coins à ne pas louper dans toute la suisse romande.

Le 12 juillet 2012, jour de mon anniversaire, je découvre une de mes photos des menhirs de Clendy publiée dans les lieux qu’il faut avoir vu du canton de Vaud.

Mon nom est cité faux dans les crédits photos !!  Encore une fois ces journalistes ne savent pas recopier un nom ! J’en ai toute une collection d’erreur dans l’orthographe de mon nom.

2012-07-12 menhir de clendy dans l hebdo.jpg

En août 2012, rebelotte, je découvre une de mes photos du cénotaphe de la collégiale de Neuchâtel dans le cahier de l’hebdo dédié aux lieux à ne pas louper du canton de Neuchâtel.

Cette fois, je n’était pas du tout averti de l’utilisation de cette photo vu qu’elle provient de mon stock que j’ai publié sur wikipedia.

Cette fois je m’appelle DR dans les crédits photo… DR ou SP… c’est du pareil au même, c’est ce que l’on indique quand on pique une photo sur le net ! 😛

Dans ce cas, j’avais placé la photo dans le domaine public, donc ils ont le droit de tout faire, mais je doute que ce soit à chaque fois le cas….

2012-08-16 hebdo collégiale neuchâtel.jpg

Janvier 2012: Ouverture le journal des jeunes verts suisses romands

2012-01-01 ouverture obsolescence programmée.jpgPour ce journal on m’a demandé si j’avais une photo pour illustrer l’obsolescence programmée. Ce n’est pas simple !

Le meilleur moyen que j’ai trouvé était de fournir une photo d’un tas de déchet électronique.

Depuis j’ai affiné, j’ai vu au bout de ma rue, une TV à tube cathodique aux déchets et un carton de TV à écran LCD… voilà une manière de montrer que la technologie provoque des déchets.

J’ai fais une photo de cette rencontre et la photo est maintenant publiée sur wikipedia. Et elle aussi voyage quelque peu

 


 

Almanach 2013 de la France en région.

bouquetin almanach 2013 de la france en région.jpgEn janvier prochain vous aurez l’occasion d’admirer un bouquetin dans la forêt de Boudry, pour illustrer les bouquetins de la région Rhône-Alpe !!!

Une partie de mon stock de photos de Bouquetins se trouve sur wikipedia.

J’ai des jeunes bouquetins à la cabane Rambert au valais et le vieux bouquetin avec des cornes super longues dans la forêt de Boudry.

Une majorité de gens sont prêts à tuer pour gagner un jeu TV

Un constat: le contenu des émissions de TV devient toujours plus trash… pour faire de l’audience les TV privées redoublent d’imagination pour trouver des contenus toujours plus immoraux: humiliation, torture, blessure, tentation des jeunes couples...

.. à quand les mises à mort en direct dans les jeux TV ?

Pour répondre à cette question, une équipe de psychologues ont remis au goût du jour une expérience pour tester la soumission à une autorité d’individus tout ce qu’il y a de plus normaux: l’expérience de Milgram.

Historique de l’expérience de Milgram

expérience de milgram 1960.jpgC’est le psychologue Stanley Milgram qui a mis au point cette expérience en 1960 à l’université de Yale au USA.

Lors de cette expérience, un sujet doit poser des questions pour une prétendue étude scientifique à propos de la mémoire. Si la personne à qui on pose les questions se trompe. Le sujet doit lui infliger une punition: une décharge électrique. Plus on avance dans l’expérience, plus la tension des chocs augmente jusqu’à arriver à des chocs très dangereux.

Milgram a démontré que 62% des gens sont prêts à infliger des chocs mortels si l’autorité leur demande.

La version 2010 de l’expérience de Milgram

expérience de milgram 2010 jeu TV.jpg50 ans plus tard, qu’en est il de la soumission des gens à l’autorité ? Est ce que la situation à changée ? Quel est le pouvoir de l’autorité: télévision ?

Pour le savoir, Christophe Nick a remis au goût du jour l’expérience de Milgram. En 2010, l’expérience est quasi la même. La petite différence est le décors. Cette fois, nous sommes sur le plateau d’un jeu télévisé.

Les sujets de l’expériences sont dans les mêmes conditions que 50 ans plus tôt, hormis le public et les caméras qui les regardent.

Les sujets ont été choisi, ils n’ont pas voulu participer à un jeu. Ils savent qu’il ne vont rien gagner. On leur dit que le but est de tester un nouveau jeu télévisé. Ils doivent poser des questions et infliger la punition par choc électrique comme dans la version de 1960.

Documentaire TV de l’expérience

Pour décortiquer tous les comportements durant l’expérience, il y a des scientifiques. Amadine Antonelli et Jean Léon Bauveois sont parmi ces scientifiques. Vous pouvez lire ce que pense Jean Léon Beauvois de cette nouvelle expérience de Milgram.

Voici l’avis d’Amandine Antonelli dans le journal Le Temps.

Le plus simple pour bien comprendre est de regarder le documentaire qui a été fait de l’expérience de Milgram en 2010.

Ce documentaire a été diffusé sur la télévision suisse romande le 12 mars 2010, il est donc encore visible quelques jours sur le site web de la TSR.

Sinon, ce documentaire: Le jeu de la mort est programmée le mercredi 17 mars 2010 à 20h35 sur France 2.

Pour ceux qui auraient malgré tout loupé ce documentaire, voici un compte rendu de celui-ci.

Une majorité de bourreaux

comparaison expérience de milgram 1960 2010.jpgPour aller à l’essentiel, cette version 2010 de l’expérience de Milgram montre que 82% des gens sont prêts à tuer si l’autorité télévision leur demande !

En effet, 82% des gens sont allé jusqu’à infliger des chocs électriques violents rien que pour se soumettre aux ordres de la présentatrice du jeu qui représentait l’autorité de la télévision.

Ce résultat prouve que tout le monde peut être un bourreau.

Mais attention à bien comprendre de quoi on parle. Il ne faut pas croire que les gens tuent de gaité de coeur. Non, ces bourreaux sont très souvent mécontent de ce qu’ils font.. mais ils le font quand même, car ils sont totalement soumis à l’autorité. Il sont pris dans l’engrenage du système.

Le système d’autorité

Dans cette expérience, on remarque que des gens tout ce qu’il y a de plus normaux deviennent des bourreaux. Ils n’aiment pas être bourreaux mais ils sont conditionnés tout au long de l’expérience pour être seul face à l’autorité. Ainsi il est très difficile de contrer l’autorité. C’est le système mis en place qui force les gens à devenir des bourreaux.

A chaque étape du jeu, le questionneur est toujours plus en contradiction avec ses valeurs. Il cherche à manifester son mécontentement à l’autorité. Mais à chaque fois l’autorité le remet en place et l’engrenage continue.

Les manifestations de rébellion sont toujours les mêmes. Tout d’abord la personne a un rire nerveux, c’est le corps qui inconsciemment relâche la pression. Puis, la personne se met à tricher, elle tente d’aider la victime pour la faire gagner et ne pas devoir lui infliger de choc électrique. Ensuite, c’est le détachement, le déni de la victime. Je dois agir comme une machine. Puis, enfin, le bourreau tente de se trouver des excuses pour continuer: C’est un jeu, on ne tue personne à la TV, donc je peux continuer….

De son côté, la présentatrice qui représente l’autorité dans ce jeu utilise toujours les mêmes injonctions pour forcer le bourreau à continuer toujours plus loin:

  • Ne vous laissez pas impressionnez. Continuez !
  • C’est la règle. Vous devez continuer.
  • Nous assumons toutes les conséquences.
  • Maintenant c’est pas agréable. Mais plus tard il vous remerciera.
  • Vous ne pouvez pas empêcher le candidats de gagner, qu’en pense le public?

expérience de milgram injonction continuez.jpgCes injonctions sont là pour déresponsabiliser la personne, pour l’isoler et la marginaliser encore plus face à l’autorité.

La personne n’est plus libre de ses choix. Elle doit continuer. C’est le système qui le veut.

En fait, elle a tout loisir de s’arrêter quand elle veut, il suffit de contrer les cinq injonctions de la présentatrice et tout est fini.

Mais comme l’expérience l’a montrée, seuls 18% des gens en on été capables.

L’autorité dans la vie courante

Comment expliquer que ce système d’autorité fonctionne si bien ?

C’est probablement par ce que l’humain est conditionné depuis sa prime enfance à être soumis à une autorité. Les parents, et les enseignants, puis les patrons sont les exemples les plus courants d’autorités personnifiée. Mais souvent l’autorité n’est même pas incarnée. La plupart du temps, l’autorité c’est un système. Un système qui a de multiples représentants.

L’Etat est une autorité représenté par les politiciens, le code de la route est une autorité représentée par des panneaux, le système économique est une autorité, la tradition est une autorité. L’humain passe son temps à suivre des règles.

L’humain passe son temps à chercher quelle est, dans la situation présente, l’autorité qu’il faut suivre. L‘humain passe son temps à se trouver un chef !

Il n’est donc pas étonnant de voir que les résultats de l’expérience de Milgram. Les gens libres sont une minorité. La majorité des gens sont des moutons qui se cherchent un berger.

colonne de moutons.jpg

Cette constatation rejoint mon billet à propos de la sagesse de foule. Elle n’existe pas. Elle est noyauté par la minorité de gens qui s’investissent dans la vie de leur communauté et qui sont suivi par la majorité de moutons.

Lorsqu’on remarque, comme à la fin de ce documentaire, que la seconde activité dans la vie d’un français, après le sommeil, mais avant le travail, c’est de regarder la télévision (3h30 par jour en moyenne), il est ainsi de s’imaginer que la télévision est une autorité du premier ordre comme peut l’être une religion.

Dans notre monde actuel, c’est la télévision qui transmet notre culture commune, c’est la télévision qui nous transmet ses valeurs.

Personnellement, je trouve ça inquiétant quand on voit le contenu de ses valeurs !

L’autorité du système économique

En prenant conscience de ces mécanismes d’autorité, il devient plus facile de comprendre comment fonctionne notre système économique capitaliste.

Pourquoi des millions (voir plus) de gens effectuent un travail qui va à l’encontre de leurs valeurs mais qu’ils exécutent quand même sous la pression de l’autorité du système et de ses nombreux représentants.

Comme dans l’expérience de Milgram, il y a toujours un représentant de l’autorité pas loin qui nous lancent des injonctions à chaque fois que l’on s’arrête pour réfléchir au sens de ce que l’on fait: C’est la règle. Vous devez continuer…. Nous assumons toutes les conséquences…

C’est ainsi, que notre système économique capitaliste se maintient en place. C’est ainsi que toute la journée des millions de travailleurs se crèvent à transformer les ressources naturelles de notre planète en déchets.

Alors, comme l’a fait Obélix avec ses menhirs inutiles dans la BD Obélix et compagnie, serons nous capables de nous arrêter, de réfléchir calmement à ce que l’on fait, et éventuellement de faire le choix de défier l’autorité pour retrouver sa liberté ?

Expérience de Milgram en 2010

Expérience de Milgram en 2010

L’expérience de Milgram est une expérience qui vise à démontrer le mécanisme de l’obéissance à une autorité et jusqu’où peut aller cette obéissance.

L’expérience de Milgram explique comment des gens normaux, des gens qui ne ferait pas de mal à une mouche, sont capables de se transformer en tortionnaires.

Historique

C’est le psychologue Stanley Milgram qui a mis au point cette expérience en 1960 à l’université de Yale au USA.

Lors de cette expérience, un sujet doit poser des questions pour une prétendue étude scientifique à propos de la mémoire. Si la personne à qui on pose les questions se trompe. Le sujet doit lui infliger une punition: une décharge électrique. Plus on avance dans l’expérience, plus la tension des chocs augmentes jusqu’à arriver à des chocs très dangereux.

Milgram a démontré que 62% des gens sont prêts à infliger des choc mortels si l’autorité leur demande.

La version 2010 de l’expérience de Milgram

50 ans plus tard, qu’en est il de la soumission des gens à l’autorité ? Est ce que la situation à changée ? Quel est le pouvoir de l’autorité: télévision ?

Pour le savoir, Christophe Nick a remis au goût du jour l’expérience de Milgram. En 2010, l’expérience est quasi la même. La petite différence est le décors. Cette fois, nous sommes sur le plateau d’un jeu télévisé.

Les sujets de l’expériences sont dans les mêmes conditions que 50 ans plus tôt, hormis le public et les caméras qui les regardent.

Les sujets ont été choisi, il n’ont pas voulu participer à un jeu. Ils savent qu’il ne vont rien gagner. On leur dit que le but est de tester un nouveau jeu télévisé. Ils doivent poser des questions et infliger la punition par choc électrique comme dans la version de 1960.

Pour décortiquer tous les comportements, il y a des scientifiques. Amadine Antonelli et Jean Léon Bauveois sont parmi ces scientifiques. Vous pouvez lire ce que pense Jean Léon Beauvois de cette nouvelle expérience de Milgram.

Voici l’avis d’Amandine Antonelli dans le journal Le Temps.

Tout un documentaire télévisé à été réalisé sur cette expérience. Voici le compte rendu de ce compte rendu.

Compte rendu du documentaire de l’expérience de Milgram 2010: Zone Xtreme, le jeu de la mort

Concrètement, on a une institution face à un individu.

Il y a un individu avec des valeurs et une insitiutions avec d’autres valeurs.

Certaines de ces valeurs sont communes, et d’autres se confrontent.

Vu qu’il y a, à la base, un monde inconnu et que l’individu est seul. Il est en position de faiblesse. Il est en mode automatique. Face à la nouveauté, à la vedette TV qu’il croise, il se soumet. Il y a déjà une pression de base.

Tout au long du jeu, il y a un processus d’engagement.

Il faut que la personne se mette dans l’état Agentique. C’est un état dans lequel une personne autonome devient un agent d’éxécution de l’autorité.

Dans cet état. La personne se comporte pour être en accord avec l’autorité.

Une fois que le jeu commence, tout se passe bien, la règele est suivie.

Puis les valeurs de la personne entrent en conflict avec les valeurs de l’autorité. Il y a des contradictions.

70% des gens rigolent vers le palier de 80v. C’est le premier choc ou le candidat/victime émet un son.  Il manifeste que ce n’est pas très agréable de prendre un choc électrique. Les gens qui inflignent le choc rient, car le rire est un rire nerveux il sert à baisser la tension, se détendre de cette situation étrange.

Puis, plus le jeu avance, plus les rires diminuent.

à 180v.. La victime crie j’arrête.

Le questionneur doit choisir entre soi et l’autorité.17% des candidats évitent de confronter l’autorité en trichant ! .. il tentent de désobéir. Ils soufflent les réponses au candidat/victime. Cette technique permet de déculpabiliser.  Mais elle renforce encore la soumission à l’autorité.

Le fait de voir des gens tricher prouvent qu’ils croient vraiment à la situation. Si ils trichent, ils ne peuvent pas dire en fait j’y croyais pas !

Au pallier des 320v le candidat crie qu’il refuse de continuer.  Pour le questionneur, Ii faut  toujours choisir. entra sa conscience et l’autorité. C’est là que les gens nient la victime. Le pilotage automatique fonctionne de mieux en mieux. Il se détachent de la situation. Il minimisent en se détachant, en ignorant la situation.

A 380v, c’est le silence de la victime.

Après l’expérience, 15% des gens diront qu’ils savaient que c’était faux. Qu’il n’infligeait pas vraiment de choc électrique !.. mais leur tricherie prouve le contraire. Chez milgram il étaient 6%.

Ils se disent que la télé ne peut pas tuer des gens pour un jeux TV. Donc ils se sont plié à la règle du jeu.

Les gens se trouvent des excuses pour supporter ce qu’ils font contre leurs propres valeurs.

A l’étape suivante, le conflict de conscience devient trop fort. Le questionneur déclare clairement qu’il veut arrêter.

C’est là que l’autorité fait une injonction pour contrer la personne: Ne vous laissez pas impressionnez. C’est la règle. Nous assumons les conséquences. Maintenant c’est pas agréable. Mais plus tard il vous remerciera. Vous ne pouvez pas empêcher le candidats de gagner, qu’en pense le public.

A chaque réclamation de la personne une de ces injonctions est sortie en réplique. Il peut y avoir jusqu’à 5 injonctiontions. Au dela on arrête le jeu. On décide que la personne s’est assez rebellé contre l’autorité. Elle a gagné.

Assez au début du jeu. 9 personnes sur 80 ont décidé je ne veux pas continuer. Et ils ont arrêté le jeu. Tous se sont rappelé leur valeurs profondes. Ils se sont dis que cette autorité n’était pas compatible avec leur valeurs.

Vers 320v, un autre groupe de 7 individus à commencé à trouver la tension trop élevée pour continuer. Ils se sont arrêtés.

Donc seules 16 personnes sur 80 ont accepté de ne pas se soumettre à l’autorité.

Les autres étaient également mal, mais étaient en position de soumission. Ils attendaient les ordres de l’animatrice, de l’autorité.

La plupart des gens ne voulaient faire de mal à personne. Ne voulaient pas torturer quelqu’un. Il sont prêts à partir si ils ne sont pas obligé. C’est par ce que l’autorité est là qu’ils se soumettent.

Une variante du jeu a été testée: si l’animatrice n’est pas là, c’est 75% des gens qui s’arrêtent d’eux même. Donc l’autorité joue un rôle important.

C’est la solitude face à l’autorité qui crée cette soumission.

Actuellement, dans notre monde hyper médiatisé, la télévision est tellement implantée qu’elle a une autorité égale à celle que la religion peut avoir.

Un francais regarde en moyenne la télévision pendant 3h30 par jour depuis l’âge de 5ans. Sur 80 ans d’espérance de vie on arrive à 123187 heures, soit 14ans en continu. En comparaison on arrive à 9 ans de travail dans une vie !

Donc regarder la TV est le seconde activité des français, après le sommeil !

Donc il est normal que la télévision soit une telle autorité. La télévision transmet ses valeurs qui deviennent ensuite les valeurs de la société !

Les gens font tout pour bien paraître à la TV ! Rien que par ce qu’ils sont à la TV, il font tout pour être en accord avec celle-ci et ne pas remettre son autorité en cause !