Bilan après une semaine de vélo

Voici maintenant une semaine que j’ai décidé de tester le vélo comme moyen de transport principal.

Quel est mon état ? quel bilan je fais ?

Bilan

Tout va bien ! Je suis en pleine forme. Mon vélo roule toujours bien. J’ai découvert plein d’endroits sympathiques. J’ai croisé de nombreuses personnes. J’ai reçu pas mal d’encouragement à continuer.

Bref, je suis emballé par l’expérience. Je continue !

Après une semaine, j’ai tenté de savoir quelle distance j’ai roulé. En additionnant tous les voyages que j’ai fais, j’ai remarqué que certains jours je roule peu et d’autres beaucoup. Mais au total, j’arrive à une distance de 204 km pour cette semaine.

Le parcours type que je fais, c’est le parcours entre mon domicile et mon lieu de travail. C’est à dire 10km. Parfois je rentre manger chez moi à midi, parfois pas et parfois je vais manger ailleurs. Voilà donc les différences entre les jours.

Vitesse

information de pacours sur un GPS.jpgJe pense que nombre d’entre vous sont curieux de savoir combien de temps ça prend de faire un voyage de 10km à vélo ?

Moi aussi j’étais curieux. J’ai donc effectué quelques mesures à l’aide de mon GPS. En prenant un bon rythme, (donc en pédalant tout du long), j’arrive toujours autour d’à peine plus que la demi heure pour faire un trajet de 10km quasiment tout plat.

Suivant la nature du chemin ou l’encombrement, la vitesse peut varier grandement. Cependant, j’arrive à faire des pointes à plus de 30km/h et finalement la moyenne globale tourne souvent autour des 20km/h.

Si je prend en compte le temps porte à porte, donc le de sortir le vélo du garage de le cadenasser, de faire une mini pause photos durant le parcours. Il faut compter sur une moyenne globale de 15km/h. ça tombe bien, c’est la vitesse qui est conseillée par J+S pour calculer des parcours à vélo et c’est la vitesse qui est utilisée par cloudmade.com pour calculer ses itinéraires.

C’est une vitesse qui est largement calculée. Il est possible d’aller pas mal plus vite. Mais en se basant sur 15km/h on est certain d’avoir une marge de temps pour absorber les imprévus ou prendre son temps.

Gendarme couché

Le vélo est donc un moyen de transport qui permet d’aller trois fois plus vite que d’aller à pied tout en ayant toujours comme unique source d’énergie la nourriture !

Avec une telle vitesse, tout d’un coup le cyliste devient un danger pour le piéton ! C’est en tout cas ce que les concepteurs de gendarmes couchés pour vélos on du se dire. Le vélo, c’est trop rapide, il faut freiner ces cyclistes. En effet, sur mon parcours de 10km, il n’y a pas moins de 7 gendarmes couchés ! (sans compter ceux qui ne sont pas uniquement destinés aux vélos)

Ces terribles ralentisseurs font bien leur travail, mais c’est toujours frustrant de se faire briser dans son élan et son rythme. Ainsi, il arrive fréquemment que des parcours alternatifs se forment pour contourner les gendarmes couchés. Voici donc un exemple en photo:

gendarme couché pour vélo.jpg

Un peu de prosélytisme

D’après la brochure Effect CO2 de la mobilité douce éditée par la confédération suisse, 12 % des automobilistes circulent moins d’1km, 34 % ne dépassent pas les 3 km et 50 % pas 5 km….

Tout ceci signifie que pour la moitié des automobilistes, il est possible de rempacer leur trajet en voitures par un trajet à vélo qui n’excèdera pas les 15 minutes !

Là je pense que c’est un objectif qui est tout à fait à la portée de tout le monde !

En plus, se déplacer en vélo est meilleur pour la santé que de se déplacer en voiture. Selon une étude chinoise datant de 2002 et portant sur une période de 8 ans, les hommes ayant acquis une voiture au cours de ces 8 ans ont grossi de 1,8 kg de plus que ceux ne possédant toujours pas de voiture !

((Bell, A.C.; Ge, K. et Popkin B.M.: The road to obesity or the path to prevention: motorized transportation and obesity in China. Obes Res 2002; 10: 277-83))

Donc… hop…. tout le monde à vélo. Le moyen de transport de l’avenir !