Mensuel Shaarli

Tous les liens d'un mois sur une page.

July, 2022

Comment manipuler les élections ? L'affaire Cambridge Analytica [CA1] - Hacking social
Transaction: a1075db55d416d3ca199f55b6084e2115b9345e16c5cf302fc80e9d5fbf5d48d | Blockchain Explorer

2 Pizza pour 10 000 bitcoins

La Chine met en place les premiers distributeurs de yuan numérique

Le lancement de ces guichets numériques s'inscrit dans le cadre du troisième essai à grande échelle du yuan numérique dans la ville de Shenzhen par la Banque populaire de Chine, la Banque Centrale du pays. Déjà, en avril dernier, le magazine chinois Caijing avait rapporté que les premières institutions pilotes DCEP incluraient les quatre banques commerciales d'État, parmi lesquelles on trouve la Banque Agricole de Chine. Aujourd’hui, on compte six grandes banques participant aux tests de cette nouvelle monnaie, preuve que le rythme ne cesse de s’accélérer pour le développement du yuan numérique.

Le yuan numérique disponible pour WeChat et son milliard d’utilisateurs ? La guerre des monnaies est déclarée - Journal du Coin
A harmonised, high-coverage, open dataset of solar photovoltaic installations in the UK | Scientific Data
Bill Gates pointé du doigt par son ex-femme pour ses relations avec Jeffrey Epstein

Fondateur de Microsoft et milliardaire américain, Bill Gates est considéré comme l'un des hommes les plus riches du monde. Jeudi 3 mars, son ex-femme Melinda Gates l'a vivement critiqué pour les relations qu'il entretenait avec le multimillionnaire américain Jeffrey Epstein, accusé de crimes sexuels.

Lors de l'annonce de sa séparation avec Bill Gates en mai dernier, Melinda French Gates avait été interrogée par la chaine CBS sur les raisons de ce divorce après 27 ans de mariage. Elle avait déclaré que "plusieurs choses" y avaient conduit et qu'elle "n'aimait pas qu'il ait rencontré Jeffrey Epstein." Melinda Gates a assuré qu'à l'époque, "je le lui ai clairement dit".

Elle a également reconnu qu'elle aussi avait rencontré une fois Jeffrey Epstein mais qu'elle l'avait "regretté à la seconde où [elle] avait franchi la porte." "Il était abominable, il était le mal incarné. J'en ai fait des cauchemars par la suite. J'en ai le cœur brisé pour ces jeunes femmes" a-t-elle dit.

Depuis leur divorce, Bill Gates a été accusé de liaisons extra-conjugales et de comportement déplacé envers des femmes chez Microsoft. En mars 2020, il a démissionné de Microsoft et Wall Street Journal a dévoilé que son départ était lié à une relation jugée "inappropriée" avec une employée au début des années 2000.
Les regrets de Bill Gates

De son côté, Bill Gates a reconnu en août dernier sur CNN que cela avait été "une énorme erreur de passer du temps" avec Jeffrey Epstein pour lever de l'argent pour sa fondation philanthropique nommée Bill & Melinda Gates.

Pendant 30 ans, Jeffrey Epstein a abusé sexuellement des centaines de filles mineures en toute impunité en raison de son large réseau de relations comprenant notamment les ex-présidents Bill Clinton et Donald Trump, le prince britannique Andrew et l'agent de mannequin français Jean-Luc Brunel. En août 2019, Jeffrey Epstein s'est retrouvé pendu dans une prison de Manhattan.

De retour de Centrafrique! 🇨🇫 - YouTube

15% à 30% de gens qui ont des abonnements mobile, dont beaucoup de smartphone.

Leaked-WhitePaper-Telegram-Open-Network-TON.pdf
Etat des lieux des processus de decision connus/utilisés par les jardinier.e.s du JVE - Google Sheets
Tencent opens its WeChat Pay wallet to digital yuan - Chinadaily.com.cn

Tencent ouvre son porte-monnaie WeChat Pay aux yuans numériques
Par He Wei à Shanghai | chinadaily.com.cn | Mis à jour : 2022-01-06 11:23
Un logo de Tencent. [Photo/IC]

Tencent Holdings Ltd a annoncé jeudi qu'elle prenait désormais en charge le paiement en yuan numérique via son portefeuille mobile propriétaire WeChat Pay.

Les utilisateurs de WeChat peuvent désormais choisir de payer en "renminbi numérique", un nouveau point d'accès intégré à WeChat Pay.

Pour ce faire, ils doivent d'abord passer par une authentification de leur identité via l'application e-CNY, l'application de portefeuille en yuan numérique développée par la banque centrale. La version pilote de l'application a été lancée en début de semaine.

Une fois activée, la fonction permet aux utilisateurs de recevoir et de payer avec la monnaie numérique dans WeChat.

La société a également déclaré qu'elle allait explorer une nouvelle expérience de paiement en yuan numérique dans le village olympique d'hiver de Pékin, dont l'ouverture est prévue le 27 janvier.

Protection contre les mites alimentaires - Micro-guêpes Tricho
Lightning Network: A Technical Introduction | Coinhouse
lightning-network-paper.pdf
Des milliers d’enseignes dont McDonald’s Starbucks vont accepter les paiements en Bitcoin

Publié le 09/04/22 à 12h05 — Mis à jour le 09/04/22 à 12h05

400.000 enseignes sont maintenant en mesure d’accepter les paiements en Bitcoin en utilisant le Lightning Network, une surcouche du réseau Bitcoin. Parmi ces enseignes, on trouve McDonald’s, Walmart, Home Depot et Best Buy, très présent aux Etats-Unis, mais également Starbucks, rapporte Phonandroid.

La nouvelle a été annoncée par Jack Mallers, fondateur et PDG de Strike, à la conférence Bitcoin 2022 qui a débuté ce mercredi à Miami. Cette application de paiement mobile utilise le Lightning Network. Or ce dernier est devenu compatible avec Shopify, une plateforme qui permet de concevoir facilement un site de e-commerce, NCR, une solution de paiement pour le commerce et Blackhawk, spécialisé dans les cartes-cadeau et client. Autant de services utilisés par les entreprises.
Pas de frais de 3 %

« Tout commerçant en ligne qui utilise Shopify peut accepter des paiements sans le réseau de "boomer" qui date de 1949, les recevoir instantanément, en espèces finales, pas d’intermédiaire, pas de frais de 3 % », s’est félicité Jack Mallers. C’est au moment de la présentation du partenariat qu’il a dévoilé les marques les plus connues qui accepteraient dorénavant les paiements en Bitcoin.

Quelle est la Meilleure Carte SD pour Raspberry Pi ? (Comparatif) – RaspberryTips

En vitesse écriture... les meilleures
sanDisk extreme pro
sanDisk extreme
lexar
samsung Evo
sanDisk ultra
Kingston

Le bitcoin, gouffre énergétique ? Selon cette étude, c'est totalement faux

Le rapport inclut également la main-d'œuvre travaillant dans les banques (environ 46 millions d'employés), ainsi que les infrastructures des 25 000 banques, qui comptent pas loin de 1,12 millions de branches bancaires au niveau mondial. Il rapporte aussi qu’il existe plus 4 millions de distributeurs automatiques pour les monnaies fiat, ce qui pèse encore plus sur la balance énergétique. En tout, le rapport considère que le système de paiements classique requiert 4 981 TeraWatt/heure par an, contre 88,95 millions TeraWatt/heure par an pour le bitcoin.

Voir aussi:
https://geeko.lesoir.be/2022/06/22/les-paiements-en-bitcoin-seraient-moins-energivores-que-les-paiements-classiques/

What Was TON And Why It Is Over – Telegraph

Qu'est-ce que la TON et pourquoi c'est fini
Pavel Durov12 mai 2020

Au cours des deux dernières années et demie, certains de nos meilleurs ingénieurs ont travaillé sur une plateforme blockchain de nouvelle génération appelée TON et sur une crypto-monnaie que nous allions nommer Gram. TON a été conçu pour partager les principes de décentralisation mis en place par Bitcoin et Ethereum, mais pour leur être largement supérieur en termes de vitesse et d'évolutivité.

Nous étions très fiers du résultat : la technologie que nous avions créée permettait un échange ouvert, libre et décentralisé de valeurs et d'idées. Une fois intégré à Telegram, TON avait le potentiel de révolutionner la façon dont les gens stockent et transfèrent des fonds et des informations.

Malheureusement, un tribunal américain a empêché TON de voir le jour. Comment ? Imaginez que plusieurs personnes mettent leur argent en commun pour construire une mine d'or - et pour partager ensuite l'or qui en sort. Puis un juge vient et dit aux constructeurs de la mine : "Plusieurs personnes ont investi dans la mine d'or parce qu'elles cherchaient à faire des bénéfices. Et ils ne voulaient pas de cet or pour eux-mêmes, ils voulaient le vendre à d'autres personnes. A cause de cela, vous n'avez pas le droit de leur donner l'or."

Si cela n'a pas de sens pour vous, vous n'êtes pas seul - mais c'est exactement ce qui s'est passé avec TON (la mine), ses investisseurs et Grams (l'or). Un juge a utilisé ce raisonnement pour décider que les gens ne devraient pas être autorisés à acheter ou vendre des Grams comme ils peuvent acheter ou vendre des Bitcoins.

Peut-être encore plus paradoxal, le tribunal américain a déclaré que les Grams ne pouvaient pas être distribués non seulement aux États-Unis, mais dans le monde entier. Pourquoi ? Parce que, selon le tribunal, un citoyen américain pourrait trouver un moyen d'accéder à la plateforme TON après son lancement. Pour éviter cela, il fallait donc interdire la distribution de Grams partout dans le monde, même si tous les autres pays de la planète semblaient être parfaitement d'accord avec TON.

Cette décision de justice implique que les autres pays n'ont pas la souveraineté de décider ce qui est bon ou mauvais pour leurs propres citoyens. Si les États-Unis décidaient soudainement d'interdire le café et exigeaient la fermeture des cafés en Italie parce qu'un Américain pourrait y aller, nous doutons que quiconque serait d'accord.

Et pourtant, malgré cela, nous avons pris la difficile décision de ne pas poursuivre le projet TON.

Malheureusement, le juge américain a raison sur un point : nous, les personnes vivant en dehors des États-Unis, pouvons voter pour nos présidents et élire nos parlements, mais nous sommes toujours dépendants des États-Unis en matière de finances et de technologie (heureusement pas pour le café). Les États-Unis peuvent utiliser leur contrôle sur le dollar et le système financier mondial pour fermer n'importe quelle banque ou compte bancaire dans le monde. Ils peuvent utiliser leur contrôle sur Apple et Google pour retirer des applications de l'App Store et de Google Play. Alors oui, il est vrai que les autres pays n'ont pas la pleine souveraineté sur ce qu'ils autorisent sur leur territoire. Malheureusement, nous - les 96 % de la population mondiale vivant ailleurs - sommes dépendants des décideurs élus par les 4 % vivant aux États-Unis.

Cela peut changer à l'avenir. Mais aujourd'hui, nous sommes dans un cercle vicieux : vous ne pouvez pas apporter plus d'équilibre à un monde trop centralisé, exactement parce qu'il est si centralisé. Nous avons pourtant essayé. Nous laissons aux prochaines générations d'entrepreneurs et de développeurs le soin de reprendre le flambeau et d'apprendre de nos erreurs.

J'écris ce billet pour annoncer officiellement que la participation active de Telegram à TON est terminée. Vous verrez peut-être - ou avez peut-être déjà vu - des sites utilisant mon nom, la marque Telegram ou l'abréviation "TON" pour promouvoir leurs projets. Ne leur faites pas confiance avec votre argent ou vos données. Aucun membre actuel ou passé de notre équipe n'est impliqué dans aucun de ces projets. Si des réseaux basés sur la technologie que nous avons construite pour TON peuvent apparaître, nous n'avons aucune affiliation avec eux et il est peu probable que nous les soutenions un jour de quelque manière que ce soit. Soyez donc prudent, et ne laissez personne vous induire en erreur.

Je voudrais conclure ce billet en souhaitant bonne chance à tous ceux qui luttent pour la décentralisation, l'équilibre et l'égalité dans le monde. Vous menez le bon combat. Cette bataille pourrait bien être la plus importante de notre génération. Nous espérons que vous réussirez là où nous avons échoué.