Comparaison entre le cours du bitcoin et une bulle spéculative

Voici une comparaison entre la courbe du cours du bitcoin entre novembre 2017 et février 2018 et la courbe théorique d’une bulle spéculative.

C’est fou de voir les similitudes de ces courbes !!

courbe bulle speculative bitcoin

Bulle_speculative_phases

Donc maintenant la grande question, c’est:

« Quand est-ce que la courbe du bitcoin va toucher le fond… et remonter ? »

Si j’en crois cette courbe théorique, alors le niveau devrait reprendre, à peu près au niveau du piège baissier.

Donc… à peu près vers les 5000 $ pour 1 bitcoin.?.. et après ça remonte ?

On verra….

Cadre légal de la création monétaire en Suisse

Le 10 juin 2018, nous allons voter sur l’initiative monnaie pleine qui propose une modification du système monétaire en Suisse. (en très bref et pas tout à fait exact, monnaie pleine permet d’avoir accès à de la monnaie électronique qui est reconnue comme « ayant cours légal »… alors que maintenant 90% de la monnaie est une reconnaissance de dettes des banques commerciales… et n’a pas la même qualité. Le détail plus précis en bas de cet article…)

Je vois qu’avant de comprendre la proposition faite par monnaie pleine, il y a déjà quasi personne qui comprend le fonctionnement actuel du système monétaire !!!

Donc ici, je vais tenter de faire comprendre le cadre légal de la monnaie en Suisse.

La monnaie en Suisse selon la constitution

Perso, je pense que le sens de l’art 99 a probablement été changé en ….99 !!  … par rapport à ce qu’il était avant.

Avec la constitution de 1874 on avait un cadre dans lequel la confédération avait, il me semble, beaucoup plus de pouvoir. Autant sur tout le cadre monétaire, qu’aussi sur la BNS.

Voici un extrait de l’art 38:

« 1 La Confédération exerce tous les droits compris dans la régale des monnaies.
2 Elle a seule le droit de battre monnaie. »

L’art 39 est le texte de la votation de 1891 qui donne le monopole des billets de banques à la confédération. Cette dernière « peut » créer une banque pour exercer ce droit. Et c’est ce qui sera fait en 1907 avec la BNS.

Avec la nouvelle constitution de 1999. Maintenant on a:

« 1 La monnaie relève de la compétence de la Confédération; le droit de battre monnaie et celui d’émettre des billets de banque appartiennent exclusivement à la Confédération. »

Donc la compétence de mettre un cadre légal à la monnaie est de la compétence de la confédération. Mais ça n’interdit pas à d’autres de créer de la monnaie, sauf pour les billets de banques où c’est explicitement interdit.

J’ai aussi vu des gens qui interprètent « la monnaie relève de la compétence de la confédération » comme étant limité aux « pièces de monnaie ». Alors est-ce que l’on parle de monnaie au sens général ou de pièce de monnaie ?
Personnellement je le vois au sens général. Car sinon pourquoi repréciser dans la phrase suivante « le droit de battre monnaie…. appartient exclusivement à la Confédération » ?

Le vocabulaire autour de la monnaie est toujours très flou. Voici un lexique pour bien se comprendre..

J’ai l’impression que le texte de 1874 interdisait à d’autres que la confédération d’exercer un droit dans la régale des monnaies… alors que depuis 1999, il y a un flou en ce qui concerne la monnaie scripturale….

frapper la monnaie celtes

Plusieurs types de monnaie

Donc en fait LA monnaie n’existe pas. Il y a plusieurs types de monnaie avec des qualités différentes.

Il y a la « monnaie ayant cours légal » dont la définition est dans la LUMMP.

Soit: les pièces, les billets et les comptes de la BNS. Le reste n’est pas un moyen ayant cours légal.
Voici un article qui décrit ce qu’est le CHF ayant cours légal en détail…

définition CHF initiative monnaie pleine

« le reste » soit la monnaie scripturale des banques commerciales est dans une flou juridique.
Cette monnaie n’a pas de statut légal.

Le conseil fédéral a dit dans l’interpellation 12-3305 que ce sont des « substituts monétaires« .
… et qu’en créer est un business comme un autre garantit par le principe de la libre entreprise inscrit dans la constitution.

« La croissance des substituts monétaires est laissée à la libre appréciation des marchés, conformément à la conception du secteur privé ancré dans la Constitution »

Il faut être une banque pour avoir le droit de créer des substituts monétaires

Mais tout le monde n’a pas le droit de créer de la monnaie par le crédit.

Il faut être une banque, et donc être autorisé par la FINMA pour accepter des dépôts du public et avoir des engagements envers ses clients. (car un dépôt est une dette de la banque envers son client) (Ordonnance sur les banques OB art 5 al 1)

Le boom des Monnaies Locales Complémentaires de ces derniers temps amène la FINMA a être plus stricte avec la création monétaire… et les créateurs du Farinet et du Léman découvrent que le statuts des monnaies locales complémentaires est fragile. Le flou juridique là autour s’éclairci et un cadre légal strict et contraignant émerge.
(et je trouve qu’il est injustifié et disproportionné. Pourquoi ennuyer des gens qui couvrent leur billets à 100% avec du CHF… alors que la FINMA a en 2008 autorisé Crédit Suisse à se « prêter » à lui même CHF 10 milliards !! pour éviter la faillite ! Il me semble y avoir 2 poids et 2 mesures…  )

En 1891, le peuple suisse a voté le monopole des billets de banque pour la confédération. La BNS  a été créée pour ça en 1907.
Avant chaque banque créait ses propres billets de banque.

Puis avec l’évolution technique, la monnaie scripturale a pris le dessus et ainsi la monnaie la plus utilisée de nos jours à plus de 90% ce sont des « substituts monétaires ».

Petit souvenir, un Batz vaudois de 1828, avant que la constitution de 1848 n’interdise aux cantons de créer de la monnaie:

monnaie-batz-vaud

L’Etat est obligé de se financer via les banques commerciales et donc avec des intérêts

Ce qui a aussi favorisé cette évolution et là je trouve que c’est un hold-up. C’est l’art 11. LBN qui interdit à la confédération de se financer par la banque nationale.

Donc c’est une obligation pour l’état de se financer par la création monétaire privée. Par les substituts monétaires des banques commerciales.

Avant cette « doctrine » qui date des années 1970, l’Etat se finançait avec des crédits sans intérêt auprès de sa banque centrale. L’obligation de la couverture or limitait la création monétaire massive.

Mais avec l’abandon de l’étalon or par le USA en 1971 (pour payer la guerre du viet-nam!) la création monétaire est devenue sans limite. Et avec la peur d’avoir ainsi des politiques qui créent de la monnaie à tour de bras sans limite en générant de l’inflation. L’idée a été d’interdir à l’Etat de se financer directement.

Donc actuellement, ce sont les banques commerciales qui parasitent le financement de l’Etat en prenant leur commission au passage. Et les intérêts c’est pas une simple commission, mais c’est une exponentielle. Ça peut mener à payer plusieurs fois le crédit !

Venez jouer au Jeu de la monnaie pour bien comprendre…

Ainsi l’essentiel des dettes publiques est actuellement souvent composé d’intérêt à payer aux banques commerciales. Les dettes publiques seraient nettement moindre avec l’ancien système. Contrairement à une idée répandue, ce n’est pas la mauvaise gestion publiques qui crée l’essentiel des dettes publiques !

Voici une illustration avec la dette publique française comparée avec ou sans intérêt. (j’avoue que je n’ai pas vérifié le calcul moi même)

Dette_evolution_avec_et_sans_interets

Quand on étudie cette histoire, on a pas vraiment donné ce droit aux banques.. Elles se sont arrangées pour l’avoir.. où du moins, en Suisse, c’est sous l’impulsion de Kaspar Viliger que ça a été formalisé..

Et après avoir été président de la confédération, Kaspar Viliger est devenu président du conseil d’administration d’UBS….

Coïncidence ou récompense ??

kaspar_villiger_ubs

Le détail de l’histoire de ce genre d’interdiction en france comme en suisse est décrit ici…

Voilà. J’espère que maintenant le cadre légal monétaire en Suisse est plus clair.

Que propose l’initiative monnaie pleine

Il est donc maintenant temps d’étudier le texte de l’initiative monnaie pleine.

La question sous-jacente qui me semble fondamentale, c’est de savoir:
« Qui est légitime pour créer la monnaie ? »

Cette initiative veut donner le droit exclusif de créer ce que l’on appelle des francs Suisse CHF à la BNS.

Cependant, les banques commerciales seront encore libres de créer leurs propres substituts monétaires. Mais elles devront être plus transparentes. Comme l’est la banque WIR qui crée des WIR.

Donc UBS devra dire qu’elle crée des « francs UBS » et pas des francs… Actuellement lorsque l’on fait un dépôt dans une banque, ce dépôt est transformé en reconnaissance de dette de la banque. La banque inclus votre dépôt dans son bilan.

Cette reconnaissance de dette n’est valable que tant que la banque n’a pas fait faillite. Si une banque fait faillite, il y a actuellement une garantie de dépôt à CHF 100 000.-. Cependant d’où vient l’argent qui permet de rembourser ainsi CHF 100 000.- par compte ? Et bien il vient d’un fond fait par les banques elles-mêmes dans lequel il y a CHF 3 milliards.

Il y a donc CHF 3 milliards de CHF pour garantir CHF 1770 milliards de dépôts…. Ce système ne fonctionne qu’en cas de faillite de petites banques. Mais pas en cas de faillite de grosses banques.

Avec monnaie pleine, « les comptes de trafic de paiement » doivent être hors du bilan de la banque. Ainsi en cas de faillite. Même d’une grosse banque dite « to big to fail«  la monnaie sur les comptes de trafic de paiement ne disparait pas. Car ce n’est pas une reconnaissance de dette. C’est de la vraie monnaie qui a son existence propre: de la monnaie pleine ! (comme les pièces !)

De plus, l’initiative monnaie pleine donne la possibilité de distribuer la nouvelle monnaie crée directement aux citoyens. C’est ce qui est vu parfois comme une base d’un mécanisme de financement du Revenu de Base Inconditionnel. (Le montant n’est pas forcément suffisant pour vivre. Mais c’est un début.)

« Dans le cadre de son mandat légal, elle (la BNS) met en circulation, sans dette, l’argent nouvellement émis, et cela par le biais de la Confédération ou des cantons ou en l’attribuant directement aux citoyens. »

Le Jeu de la monnaie pour comprendre par la pratique

La théorie c’est très compliqué et c’est sujet à interprétation et controverse. Moi j’aime expérimenter.

Le jeu de la monnaie permet en 4x 10 minutes (étalé sur 2h30) de bien comprendre le mécanisme de la monnaie. D’où émerge le principe de la monnaie, comment ça marche et aussi vers quoi on peut aller pour le futur. Ceci au delà des arguments d’autorités et des croyances, juste avec son corps et ses émotions.

Voici la page facebook du jeu de la monnaie pour en savoir plus et trouver ou et quand se déroulent les prochaines parties.

https://www.facebook.com/jeudelamonnaie/

Il est également possible d’organiser des parties soi-même avec ses amis. Voici un kit de démarrage pour organiser un jeu de la monnaie…

jeu de la monnaie

Comment gérer ses émotions

Je trouve que les émotions sont un sujet dont on ne parle pas assez.

Moi même j’ai découvert énormément de choses sur les émotions très récemment. Et le sujet est venu en force vers moi il y a à peine 3 ans.
Avant je pense pouvoir dire que je ne savais rien des émotions !

Je ne faisais que les subir de la mauvaise manière, soit souvent les refouler…

Nous allons voir ici ce quesont vraiment les émotions, comment les humains les gèrent en général et comment on devrait les gérer pour ne pas s’en faire un fardeau et plein de soucis de santé par la suite…

exposition emotions neuchatel

Que sont les émotions ?

Les émotions sont des états physiologiques. Ce sont des états dans lequel se met le corps. Ceci pendant quelques minutes maximum. Sinon ça devient, des humeurs ou un tempérament..

L’émotion est souvent confondue avec le sentiment.

gerer ses emotions smiley vert

Il y a un consensus qui émerge gentiment pour définir quelques émotions de bases. Puis ces émotions se combinent pour donner des sentiments.

Ainsi les émotions de base que l’on retrouve dans la plupart des théories sont:

  • La colère
  • La peur
  • La joie
  • La tristesse

A cela il y a souvent deux émotions de base qui sont ajoutées:

  • le dégoût
  • la surprise

Les émotions sont des états physiologiques communs à l’ensemble des humains

Finalement c’est pas très important de mettre des cases. L’idée est de trouver des états physiologiques qui sont communs à l’humanité entière.

Ainsi, en 2013, il y a des chercheurs Finlandais qui ont publié une étude menée sur 701 personnes, en Finlande, Suède et à Taiwan, afin de faire une cartographie des zones du corps impliquées dans une émotion.

La conclusion de cette étude a été que tous les humains activent des zones similaires de leur corps suivant l’émotion ressentie. Que ce soit dans le nord de l’europe ou en asie.

Par contre ça ne veut pas dire que la cause de l’émotion est commune ! Là on a des filtres culturels très différents.

Suivant le ressenti des gens, une carte « thermique » a été faite. Ce n’est pas une vraie thermographie, c’est juste une représentation.

Les zones les plus activés et sensibles pendant l’émotion sont en couleurs chaudes. Les zones qui ne sont pas concernées ou même qui deviennent insensibles sont en couleurs froides:

thermographie des emotions

 

Quand on mélange les différentes émotions de bases on obtient des sentiments.

Ainsi une colère envers soi-même s’appelle de la honte ! (c’est discutable.. et c’est pour ça que ce n’est pas une émotion de base. Mais ainsi on comprend le principe)

Quelques exemples de sentiments:

thermographie de quelques sentiments

Première chose importante à retenir: il n’y a pas d’émotions positives ou négatives !

L’émotion est juste un état du corps. Donc ce n’est ni positif, ni négatif. (même si certains états sont plus agréables que d’autres !)

L’émotion est une réaction du corps qui doit s’exprimer.

Les émotions cachent des besoins

Chaque émotion cache en fait un besoin sous jacent qui ne demande qu’à s’exprimer.

Voici les besoins qui se cachent sous les émotions de bases:

  • La colère → Le besoin d’exprimer une injustice
  • La peur → Le besoin d‘être rassuré
  • La joie → Le besoin de partager avec d’autres
  • La tristesse  → Le besoin d’être consolé

Observez autour de vous et vous verrez ces besoins.

Je trouve qu’une fois que l’on connait le besoin qui demande à s’exprimer, il est nettement plus facile d’agir de la bonne manière.

gerer ses emotions colere

Quand quelqu’un est en colère, il y a un besoin de décharger cette énergie, ainsi on peut la canaliser sur un punching ball... ou en faisant du sport.

Puis questionner sur l’injustice qui a été ressentie. Ça permet ensuite certainement de régler un problème. Mais nier la colère n’est pas une solution !
(et là, personnellement, je vois que pendant longtemps j’ai refoulé mes colères…  pas top.)

gerer ses emotions peur

Quand une peur apparait. Il ne sert à rien la nier. C’est juste un besoin d’être rassuré, d’être mis en sécurité. Nier la peur, peut mener à une colère… car nier la peur de quelqu’un peut être vue comme une injustice par cette personne !!

gerer ses emotions joie

La joie est un besoin de partager. Et ça se voit bien sur les réseaux sociaux. Les gens aiment y publier les bonnes nouvelles:  « C’est génial, il faut que je te dise…. »
En tout cas, je remarque quand je suis en joie, j’ai envie de le dire à tout le monde !

gerer ses emotions tristesse

La tristesse c’est le besoin d’être consolé, voir aussi d’être seul avec soi même. Il y a des gens qui ont besoin du contact physique et d’autres pas.

Comment les humains devraient gérer leur émotions

L’émotion étant un état physiologique de courte durée. La meilleure manière de gérer ses émotions est de les vivre, de comprendre le message, le besoin sous-jacent et de passer à autre chose.

Il faut exprimer son émotion, l’accepter et tout se passe bien.

C’est ce que l’on observe souvent chez les bébés. Ils sont capables de rire aux éclats juste après avoir pleuré de tristesse.

C’est ce que l’on observait dans cette pub….
….. et l’on voit bien que la stimulation à la base d’une émotion peut être très diverse et conditionnée, justement par la pub….

Gestion des émotions par compensation

Il n’est pas toujours simple, pour diverses raisons, de juste vivre ses émotions, les accepter et passer à autre chose.

Il y a beaucoup d’hommes qui ont été conditionnés dans leur enfance à ne pas pleurer.
« Arrête de pleurer… les hommes ne pleure pas !  »

Ainsi les émotions ne peuvent pas s’exprimer. Elle vont souvent se cristalliser dans le corps. Il reste une tension.

Ainsi le corps a besoin de trouver une manière de compenser pour détendre la tension résiduelle.

Il y a 3 manières de compenser des émotions non exprimées:

  • respirer
  • manger
  • dormir

Respirer

Le fait d’oxygèner le corps va lui permettre de se réguler pour relâcher les tensions accumulées. Il y a plusieurs manières d’oxygéner le corps:

On peut faire du sport, ce qui augmente l’oxygénation. C’est pour cette raison qu’il y a des gens qui se sentent presque obligé de faire du sport. C’est juste pour compenser toutes les émotions non exprimées !

courir pour gerer ses emotions

Il y a des gens qui disent que respirer de l’air ionisé négativement est permet une meilleure oxygénation du corps. Je me dis là que c’est peut être pour ça qu’au bord d’une cascade avec plein d’air ionisé on se sent plus enclin à vider ses émotions ?

C’est peut être aussi tout simplement car le lieu est apaisant et nous incite à laisser couler….

cascade eau gerer ses emotions

La technique la plus simple, c’est la grande respiration. On inspire par le nez, on expire lentement par la bouche. Ça calme tout de suite. C’est le plus simple à faire quand on vit une grande émotion. C’est la technique que j’utilise le plus.

Il y a aussi des gens qui vont fumer pour se détendre….. et certains aiment bien plaisanter en disant « Je vais respirer« . Ils ont tout à fait raison !

Que font-ils en fumant ? la même chose que j’ai décrit ci-dessus: une grande respiration. J’inspire.. et je souffle !

fumer pour gerer ses emotions par compensation

Donc voilà, c’est probablement une des raisons de l’addiction à la fumée. C’est juste un moyen de compenser ses émotions. Donc une personne qui veut arrêter de fumer, devrait essayer de juste respirer de l’air… sans avoir besoin d’aspirer du goudron et de la nicotine. Ça marche tout aussi bien pour se détendre !

Manger

Un des moyens pour compenser ses émotions. C’est de fournir au corps un surplus d’énergie. Je vis une émotion, je la refoule… je la ravale… et je vais manger du chocolat !

Il y a pas mal de comportements de nourriture compulsive qui me semblent s’expliquer par là.

Exprimez vos émotions plutôt que de manger du chocolat !!
(Même si le chocolat c’est vachement bon !! .. mais c’est meilleur quand c’est pour déguster que quand c’est pour compenser !)

gerer ses emotions en mangeant du chocolat

Dormir

Pendant le sommeil, c’est l’inconscient qui travaille. C’est le système nerveux parasympathique qui peut prendre le dessus. (celui qui bosse sans qu’on doivent lui dire..  c’est plus simple pour faire battre le coeur, respirer et digérer…) .

Le corps se relâche de tous les conditionnements mentaux. Il ne fait que fonctionner simplement. Là il peut digérer. Au sens propre comme au sens figuré.

Les émotions non exprimées vont donc pouvoir être digérées.

D’où le fait que la sieste est importante!

dormir pour gerer ses emotions

Gestion des émotions et addictions

Il y a certainement un lien très direct entre les addictions et les émotions. Ne pas savoir bien gérer ses émotions mène à devoir compenser d’une manière où d’une autre.

Savoir gérer ses émotions, c’est savoir exprimer ses besoins, que ce soit verbalement ou que ce soit le corps qui le fasse à travers des émotions.

Une personne qui sait gérer ses émotions (donc juste la vivre) sera nettement moins tentée par toutes sortes d’addictions.

Savoir gérer ses émotions c’est faire de la prévention primaire. Soit de la prévention bien avant toute sortes de problèmes.

Je pense que la prévention qui consiste à indiquer « fumer tue » sur les paquets de cigarettes ne sert à rien !

gerer ses emotions pour eviter les addictions

J’ai l’impression que l’on va dans la bonne direction. Je vois de plus en plus d’exposition, de film et de documentation qui aident les gens à savoir ce qu’est une émotion et à la gérer.

Pixar a même sortir tout un film en 2015 pour parler des émotions et expliquer aux enfants ce que c’est. Il s’agit du film: Vice et versa dont voici la jolie bande annonce:

Conclusions

Pour bien gérer vos émotions vivez les, acceptez les. Ne les refoulez pas.

Une fois que le coup de l’émotion est passé, tentez de comprendre le message. Quel est le besoin sous-jacent qui a tenté de s’exprimer ?

Et si l’émotion est trop forte et qu’il faut compenser, prenez une grande inspiration par le nez et soufflez lentement par la bouche. Voilà.. c’est déjà beaucoup mieux.

C’est un moyen de compenser qui est nettement plus simple que les autres, et qui n’a pas d’effets secondaire négatifs !

Voilà, tout va bien. Vous êtes maintenant capable de vivre vos émotions, de vivre dans le flux de la Vie !

La fiscalité actuelle est contre le vélo et pour la bagnole

La fiscalité actuelle est à fond pro-bagnole…

Entre 2010 et 2013 j’ai testé le vélo comme moyen de transport principal.

martouf_a_velo_dans_la_neige

J’ai découvert que derrière les grands discours qui disent du bien de la santé, de l’exercice physique qui fustigent la pollution, qui tentent de faire la promotion de l’inter-modalité, de la mobilité douce, de l’écologie..

….. et bien la fiscalité est conçue pour t’obliger à faire droit le contraire !!

Comparatif de déduction fiscale pour un vélo et une bagnole

J’étais donc sur le canton de Neuchâtel.

Fiscalement j’avais droit à une déduction de CHF 700.- / an pour utilise le vélo comme moyen de transport principal.

Avant j’avais un abonnement général CFF et j’avais droit à CHF 2000.- de déduction par an.

J’ai jamais eu de voiture à moi tout seul.  Quand j’ai besoin d’une voiture je fais appelle aux servies de Mobility, (je suis partisan de l’abonnement de mobilité) donc j’ai pas d’exemple concret de ce que j’aurai pu avoir comme déductions fiscales.

 

Mais je vois dans les tabelles que tu peux déduire 70ct /km jusqu’à 10 000 km.... ce qui fait quand même CHF 7000.- / an !!!
(sur Vaud c’est même jusqu’à 15000 km ! soit CHF 10 500.-)

Donc …. on a droit à 10 fois plus de déduction pour une bagnole que pour un vélo !!!

bagnole et boulot, le paradoxe.jpg

Selon cette amusante réflexion, de cercle vicieux…. est-ce que finalement la voiture est-elle vraiment plus rapide que la marche à pied ou le vélo ?

Dans les années 1970 Ivan Illich avait calculé que le temps passé à travailler pour payer sa voiture fait que l’on se déplace globalement plus vite à pied !!! 

Comparatif de coûts pour la société d’un vélo et d’une voiture

Ceci, alors que mon vélo, je l’ai payé moi même !! Contrairement au transport public qui est en général subventionné à hauteur de 2/3 !

Alors que le vélo coûte beaucoup moins cher à la communauté en terme d’infrastructure: une piste cyclable coûte CHF 600.- / le mètre … et une autoroute entre CHF 20 et CHF 250 millions le km, soit une moyenne de CHF 80 millions le km pour la Transjurane.

Donc CHF 80 000.- le mètre, soit 133 fois plus que pour une piste cyclable !

Au passage, le coût du tunnel de Serrières, à coûté au total CHF 220 millions pour 1.7km d’autoroute…. soit CHF 129 000.- le mètre… (dans ce prix des nouvelles bandes cyclables on été inclues !)

velo essence gratuite

Mon vélo, ne fais quasi pas de bruit… alors que l’on doit mettre des mur anti-bruit contre la pollution sonore des voitures.

Mon vélo prend peu de place une fois arrivé à destination. Contrairement à la voiture qui bouffe encore une grande partie de l’espace public juste pour être au repos !

Cars, Bus, Bikes: The Space Taken by 60 People by azaraskin.

Mon vélo ne pollue, pas… bon moi je rejette un peu de CO2 quand je respire. Mais par rapport à une voiture c’est pas grand chose ! … et le coût des dérèglements climatiques induits ?

Coût du manque d’exercice physique en Suisse

Quel est aussi le coût de la pollution de l’air sur la santé ?

A propos de santé, il semble que 66% de la population Suisse est victime de sédentarité. Soit de ne pas faire au moins 30 min par jours d’exercice physique qui fait légèrement transpirer.
→ Ceci induit pour près de CHF 7,6 milliards de coût. 

Donc d’un côté on se plaint que personne ne bouge… et en fait la fiscalité fait tout pour que l’on privilégie sa voiture !

velo pour aller au travail

La logique fiscale va à l’encontre de la politique affichée

Bref…. → la logique fiscale n’est pas très logique !!

La logique fiscale va à l’encontre de la politique affichée.

Mais est-ce étonnant ?

Tous ces coûts sont en fait des recettes pour beaucoup ! Ainsi pourquoi changer un modèle qui marche si bien !

Ouvrez-les yeux et réfléchissez à ça…

velo vs voiture

Comment le web change la société et fait s’effondrer les pouvoirs en place

Il y a huit ans j’écrivais sur mon blog un article pour fêter les 10 ans du passage à l’an 2000….
L’an 2000 était le symbole du futur pour toute la fin du 20ème siècle..
« on aura des voitures volantes en 2000 »

Là je faisais un bilan en disant que les voitures volantes… on en voit toujours très peu…. mais par contre ce que l’on avait pas trop imaginé c’est une nouvelle révolution dans le domaine de l’information. Et à chaque fois ça a été de grands changements.
L’invention de l’écriture a figé le droit, et créé la notion d’Etat..

J’y écrivais:

« La dernière révolution dans le domaine des technologies de l’information c’était il y a 500 ans. C’était l’invention de l’imprimerie. La diffusion massive de bible a entrainé la réforme. La fin de la main mise toute puissante de l’église catholique.

Que va changer l’utilisation massive du web ? »

Et bien en 2010, j’étais incapable de répondre à cette question. En 2018, je commence à voir une direction.
C’est la fin de nombreuses autorités établies.
Le pouvoir ne peut plus se baser sur l’information.
L’information circule librement et il y a un gros boom de l’information alternative. (même si seulement une minorité de gens ne s’informent que par ce biais… ça change)

Il y a des communautés entières qui se créent autour de sujets qui étaient marginaux et qui ainsi trouvent la force d’exister.

Déclin du journalisme

Le marché des magazines papiers spécialisés s’est effondré avec l’arrivée des blog.
Le journalisme est en crise depuis que l’information circule gratuitement en ligne.
La réaction de la presse a été de créer des quotidiens gratuits… grave erreur… on a sabré la presse et tout sacrifié à l’espace publicitaire.
Les journaux vont de réduction budgétaire en réduction budgétaire.
En Suisse, le magazine l’Hebdo a fait grand bruit lors de sa disparition.

L’effondrement de la presse comment à faire bouger les politiques. Voici ce que disait Ada Marra fin 2017:

Disparition de L’Hebdo, licenciements au Temps, menace de disparition de la version papier du Matin, fusion des rédactions de 24 heures, Tribune de Genève et du Matin Dimanche, fusion des rédactions du Matin et de 20 minutes, ou encore fusion annoncée des agences ATS et KEYSTONE: «à terme, il est à craindre qu’il ne reste plus grand chose de la presse écrite, mettant en danger la diversité des informations et de ce fait, la démocratie»

La centralisation des médias est devenue encore plus grande car c’est le seul moyen pour survivre…. ou selon un autre point de vue.. pour faire du fric détriment de la vraie information... Au final ça ne change rien c’est un effondrement des médias d’information !

Voici un historique intéressant de Tamedia qui domine la presse suisse. Le groupe s’est diversifié dans les outils web tout en monopolisant la presse suisse (en suisse romande surtout depuis 2009) ce qui lui permet de faire des économies d’échelle en fusionnant les rédactions. Ainsi la diversité journalistique n’est qu’une vitrine.

Voici un aperçu des médias français. On voit qu’une poignée de milliardaires détiennent le gros des médias.

https://martouf.ch/wp-content/uploads/2018/01/media-sarkozy-proprietaire-medias-en-france-milliardaires.jpg

Même si ils s’en défendent souvent, il ont une influence sur l’opinion publique. Ne serait qu’en favorisant l’info sur leur activités (le reportage sur Tf1 de la construction de la grand mosquée de Casablanca par Bouygues) et en ne parlant pas de certains sujets. (les « no news » qu’Olivier Berruyer tente de faire passer sur son site les-crises.fr )

medias france miliardaires

Puis, il y a des initiatives digne de l’inquisition qui émergent comme l’outil Decodex du journal le monde. Un outil pour mettre à l’index de façon arbitraire et unilatéral les concurrents avec qui ont est pas sur la même ligne politique !!

Voici quelques articles qui montrent les dérives du Decodex. Il est illusoire de penser qu’on peut bannir une source par qu’une fois elle a fait une erreur. L’information est à analyser au cas par cas. Ainsi le journal le Monde lui même devrait avoir une mauvaise note car il a aussi par le passé relayé des infos par forcément exacte.

.. il est quand même à rappeler que l’origine de la presse se trouve justement dans la politique. Histoire d’expliquer sont point de vue sur l’actualité. Un journal n’a jamais vraiment été neutre et objectif comme on tente de nous le faire croire.

Alors ainsi, il y a un frange de la population qui ne crois plus au journaliste et aux médias…
Les médias s’effondrent et le complotisme prend de l’essor (ce sondage est quand même largement critiqué pour ses questions biaisées..). C’est souvent un terme péjoratif qui est utilisé par les médias pour qualifier les gens qui ne croient plus en l’avis consensuel médiatique global.

Après il y a quand même des « vrais » complotistes qui voient une machination partout et ne croient vraiment en plus rien… ça peut devenir maladif, même si à la base c’est sain de douter.

Il y a des outils comme captainfact.io qui commence a émerger pour aider les gens à faire un travail de journaliste et recouper des infos. Vérifier des affirmations.

Le journaliste comme personne d’autorité dans la société, c’est en déclin.

Déclin de l’autorité politique

La politique change… si on parle de fake news c’est suite à la campagne de Trump… (le terme est arrivé sur wikipedia en février 2017 !)
Wikilieaks et ses révélations sur Clinton on certainement eu de l’influence.
Car on voit là un mauvais score d’élection pour Trump.. Sa victoire a surtout été la défaite de Clinton.

Trump a gagné grâce au système de grand électeur, mais en terme de population il n’est pas soutenu. L’anamorphose ci-dessous permet de le voir un peu mieux.

trump USelection2016Cartogram

En France aussi… Macron est le plus mal élu des présidents français..
23% au premier tour.. avant d’agiter la peste comme alternative.
(Pour info le revenu de base inconditionnel a fait 23% de OUI en suisse… et ça a été vu comme une défaite…   alors est-ce que 23% de soutiens est une victoire ?)

La confiance dans la politique s’effondre….

Remise en cause de l’école ?

L’école change, le bourrage de crâne ne sert à rien quand on a le web dans sa poche….. Il faut apprendre à trier l’information et que chaque personne fasse un travail de journaliste.

L’école utilise une forme d’apprentissage qui est très ancienne et date de l’époque de la révolution industrielle.
Avec toutes les tensions que j’entend de la part d’enseignants et de parents… je pense que ça va péter prochainement… mais c’est encore bien en place.

Effondrement du système monétaire

Le système monétaire est également sur le point d’imploser… Ces 10 dernières année depuis la crise financière ce qui était une non information devient une information. Il y a de plus en plus de gens qui savent comment fonctionne le système monétaire et que ce n’est pas à son avantage.
De nombreux pionniers ont créé d’autres systèmes. Il y a deux courants. Les cryptomonnaies et les monnaie locales complémentaires.
Le système en place résiste, devient agressif. Il tente de conserver ses privilèges. (bail-in, réduction du cash) Mais quand on voit qu’en suisse une initiative arrive pour proposer une modification du système monétaire… (initiative monnaie pleine) il y a un raz de marrée de changement qui arrive. D’une manière où d’une autre les gens réagissent !

Et tout ça c’est du à l’information qui circule… via des groupes qui n’existent que sur le web.. via des vidéos sur youtube… via d’innombrables blog.. et relayé par des réseaux sociaux.

Ainsi c’est là le je pense le changement qui nous arrive avec cette révolution dans le domaine de l’information.

Signification des runes

Les runes sont un vieil alphabet nordique.

Le mot rune a une signification d'origine proto-celte, où *rūno- signifie quelque chose du genre « secret, mystère, incantation ». Ainsi, les runes ont toujours un lien avec la divination. Les runes ont des significations.

Ce sont des symboles qui représentent des concepts, des forces, des conseils de sagesse pour nous aider à avancer dans la vie.

Le poème Hávamál raconte que c'est le dieu Odin qui a acquis les connaissances cachées des runes lorsqu'il était suspendu, la tête en bas, à une branche de l'arbre monde Yggdrasil, durant neuf jours et neuf nuits, transpercé par sa propre lance!

signification des runes galet

Le vieux fuþark

L'alphabet runique est aussi appelé fuþark (futhark), du nom des 6 premières lettres.
(Un peu comme les claviers QWERTZ ou AZERTY...)

C'est particulièrement le vieux fuþark qui est utilisé pour la divination. Il comporte 3 familles de 8 runes, des ættCe sont les ætt de Freyr, Heimadal et Týr.

La signification des runes en condensé

Voici sous forme condensée la liste des runes ainsi que leur nom. Si l'on clique sur leur nom, ça renvoie vers la signification de la rune selon le site felag-asatru.org qui est une bonne référence.

C'est le condensé dont j'ai toujours rêvé pour accéder facilement à la signification d'une rune. De plus les symboles sont des vrais caractères (table utf-8 des runes) et pas des images. Ce qui permet de facilement faire un copier-coller. (Bon, tous les caractères ne sont pas exactement comme je les aurais dessinés. Mais c'est pas grave.)


Fehu


Uruz


Thurisaz


Ansuz


Raidho


Kenaz


Gebo


Wunjo


Hagalaz


Naudhiz


Isa


Jera


Eihwaz


Perthro


Elhaz


Sowilo


Tiwaz


Berkano


Ehwaz


Mannaz


Laguz


Ingwaz


Dagaz


Othalaz

Signification des runes en résumé

Voici une brève signification de chaque rune. J'ai fait ces résumés lors d'une expérience de découverte des runes en 24 semaines. Chaque semaine sous le signe d'une nouvelle rune. C'est une manière de prendre le temps de bien intégrer chaque rune.


Fehu

Fehu est le feu. La force primordiale brute. La source de la créativité et de la richesse.


Uruz

Uruz c'est la vache. C'est l'énergie féminine. Le réceptacle complémentaire de la force créatrice de Fehu.


Thurisaz

Thuriza c'est le géant primordial qui nait de l'union des runes précédentes: Fehu et Uruz.
Thuriza représente le passage en force.


Ansuz

Ansuz c'est la connaissance issue des dieux. (Odin en particulier).
C'est le symbole de l'inspiration.
J'ai remarqué qu'en décomposant ce nom en summérien on obtient:

  • AN → le ciel, mais aussi le nom du dieu An, le plus important des summériens.
  • ZU →  savoir, connaitre, apprendre

On retrouve bien le sens de la connaissance issue des dieux !

Ceci va dans le sens de la thèse d'Anton Parks qui prétend que toutes les langues du monde sont construites sur la base des syllabes du syllabaire suméro-akkadien.


Raidho

Raidho représente un chaRiot, une Roue. C'est l'éneRgie de mise en mouvement.

C'est aussi la rune de l'ordre, et donc de l'administration et du droit.


Kenaz

Kenaz, c'est la torche. C'est la maitrise du feu primordial de Fehu. C'est le pouvoir de la forge qui forme, qui crée, qui transforme.


Gebo

Gebo, signifie "don". C'est la rencontre de 2 énergies. C'est le symbole de l'échange et par extension de la circulation, de la nourriture, de la respiration.

Il y a 2 manières de dessiner Gebo:

  • avec une croix: x et c'est un carrefour.
  • avec la rencontre de deux éléments symétriques: ><


Wunjo

Wunjo représente la bannière du clan. Wunjo symbolise la joie, le plaisir et le bon temps qui découle d'avoir trouvé avec harmonie sa place dans le clan.

ou
Hagalaz

Hagalaz signifie littéralement "le grêlon". Hagalaz se dessine sous deux formes différentes qui représentent dans les deux cas une notion de structure.

Sous sa forme ᚺ, Hagalaz représente un pont, un lien, une porte.

Hagalaz débute l'ætt de Heimdall. Ce dernier est le gardien du pont Bifröst qui relie Ásgard et Midgard, la forteresse des dieux et les terres du milieu, comme l'a justement traduit Tolkkien (C'est le monde des hommes).
(Dans la langue des oiseaux, le H représente souvent une porte, un lien entre le haut et le bas ou encore Hermès. Un huis est une porte !)

Sous sa forme ᚼ, Hagalaz représente le grêlon qui est la structure géométrique fondamentale de l'univers.
(Ceci me fait penser aux travaux de Nassim Haramein qui défini une structure à 64 tétraèdres comme étant la structure géométrique fondamentale de l'espace temps. Cette forme ressemble beaucoup à un grêlon!)


Naudhiz

Naudhiz signifie littéralement "besoin". C'est la rune de la contrainte et de l'épreuve. C'est apprendre à connaitre ses besoins. A briser ses habitudes.


Isa

Isa vient du vieux mot iss norois qui signifie glace.

Le dessin de cette rune est très simple. C'est UN trait. C'est l'unité.

Isa représente la cristallisation, la densification, le retour à soi, à son unité différentiée du groupe.


Jera

Jera signifie "année" ou "saison".  Jera est l'origine des mots anglais et allemand year et jahr.

La forme dessin de Jera symbolise un cycle. Donc l'année, mais aussi tout changement cyclique.

Jera nous promet la récolte de ce que l'on a semé, la moisson. C'est un symbole de prospérité à venir.


Eihwaz

Eihwaz est le nom en vieux norois de l'if. Un arbre qui paradoxalement a une très longue longévité et est donc symbole de vie, mais aussi un arbre toxique, donc symbole de mort.

Le dessin d'Eihwaz est un double crochet sur un axe. C'est l'axe autour duquel tourne Jera. C'est le lien entre différents plans, donc entre la vie et la mort.

Eihwaz symbolise le passage entre différents plans. Il peut symboliser la mort, mais aussi la mort initiatique, une renaissance à soi tel le phoenix, une remise en question, une transformation, un bouleversement. 


Perthro

Perthro symbolise le gobelet pour jeter les dés.

Perthro symbolise le destin, mais dans un sens actif de libre arbitre. Connaitre son destin pour le choisir. Pour exprimer son potentiel, ce que l'on devrait devenir,  ce que l'on peut apporter au monde.
Avons-nous assez de courage pour accepter notre destin?

Dans la mythologie nordique, ce sont les nornes qui tissent le fil de notre destin, même celui des dieux. 


Elhaz

Elhaz signifie "élan". On voit direct que le dessin de cette rune nous montre les bois de l'élan. Cependant, le dessin symbolise aussi l'arbre ou la main, les deux dans un sens de protection.

Elhaz est donc un symbole de protection. C'est une rune qui se dessine directement sur des bâtiments, des boucliers ou des véhicules pour le protéger.

Dans une autre symbolique du dessin, on peut aussi voir un homme qui lève les bras au ciel, une antenne pour capter le monde divin. Elhaz est donc aussi un symbole de l'aspiration divine, de l'âme.


Sowilo

Sowilo signifie "soleil". Mais c'est aussi la foudre comme le montre son symbole (qui est parfois retourné dans tous les sens !)

Sowilo symbolise la source de lumière, l'illumination, la clarté, la joie. Par son pouvoir solaire qui résiste aux ténèbres Sowilo représente aussi la force, la victoire et la prospérité.


Tiwaz

Tiwaz signifie tout simple que c'est la rune du dieu TýrCelui-ci est le dieu de la guerre juste. Chez les norrois, la guerre était une forme de justice. Donc c'est aussi le dieu de la justice. La forme de Tiwaz rappelle aussi la balance de la justice. Týr a sacrifié sa main pour gagner son combat contre le loup Fenrir.

Ainsi Tiwaz symbolise la justice, la responsabilité. Le sacrifice pour ce qui est juste.


Berkano

Berkano est le nom du bouleau. Mais aussi de la déesse-bouleau qui est une déesse mère.

La forme de Berkano évoque bien une femme enceinte de profil.

Berkano est la rune de la maternité, de la naissance (toute forme de naissance), du pouvoir créateur. C'est également la rune de la réincarnation. C'est la 18ème rune, c'est donc 2 fois le nombre sacré 9 des norrois, c'est un nouveau cycle qui commence.


Ehwaz

Ehwaz signifie "cheval". C'est donc une rune de mobilité, de mouvement pour partir à l'aventure, mais surtout une aventure pour aller vers ses rêves.

Ehwaz est composé de 2 barres verticales, c'est donc aussi une rune de dualité. Ehwaz symbolise l'oscillation. C'est l'oscillation propre de l'humain entre le ciel et la terre.


Mannaz

Mannaz signifie "humain". La forme de Mannaz est une fusion entre Ehwaz et Gebo. La dualité est harmonisée.

C'est le propre de l'humain que d'harmoniser le ciel et la terre.


Laguz

Laguz signifie "eau", "mer". C'est donc une rune qui symbolise la force et la fluidité de l'eau.

La forme de Laguz est celle du poireau ou de l'oignon qui pousse. Ces derniers sont composés d'eau et ils poussent en strates, en couches (tout comme les arbres).

Laguz symbolise la fertilité de la force vitale de l'eau qui assure une croissance en strates, par étapes. Tout comme les marées vont et viennent au rythme des cycles lunaires.

Laguz nous invite à lâcher prise et à se laisser porter par le flux de la vie.


Ingwaz

Ingwaz est tout simplement la rune du dieu Ing, qui a aussi pour nom Freyr. Il est le dieu de la fertilité. (et frère jumeau de la déesse mère Freyja)

Ingwaz a une forme qui symbolise une coquille protectrice. C'est une graine, un oeuf fertile plein de potentiel mais protégé jusqu'à son éclosion.


Dagaz

Dagaz signifie "jour". (on reconnait d'autres mots comme: tag, dag, day)

La forme de Dagaz n'est pas sans rappeler le symbole de l'infini: ∞
Personnellement,  je pense qu'il y a un lien. Ça me rappelle aussi le dessin de l'analemme du soleil. C'est la forme que dessine le soleil dans le ciel quand on le photographie tous les jours à la même heure pendant une année.
On peut aussi voir ici un symbole d'un rectangle solsticiale qui marque les positions extrêmes du soleil.

On y voit donc un symbole d'un point de basculement. Mais aussi d'un cycle.

Dagaz c'est la rune de la réalisation du chemin initiatique. Surtout si Dagaz est considéré comme la dernière rune. Il y a plusieurs écoles. Ici je l'ai mise en avant-dernier, comme sur wikipedia.


Othalaz

Othalaz symbolise la maison, le foyer familial, l'héritage de nos ancêtres.

Arrivé à la fin du fuþark, il est temps d'intégrer toutes les connaissances acquises.

La forme de la rune Othalaz peut se composer avec plusieurs autres runes, notamment avec Ingwaz ᛜ et Gebo ᚷ. Cet assemblage nous donne un potentiel avant éclosion qui nous est donné. Mais que nous allons aussi donner.

apercu signification des runes

Le disque de Nebra, un ordinateur astronomique

Le disque de Nebra est un objet tout à fait passionnant à plusieurs niveaux:

  • Sa découverte est digne d’un roman: pilleurs de tombe, marché noir, guet-apens de la police pour le récupérer.
  • Sa simple présence remet en cause pas mal d’idées reçues dans l’archéologie:
    Non les européens de l’âge du bronze n’étaient pas si barbares que ça !
  • Il s’agit de la plus ancienne représentation astronomique connue. (1600 av J.-C) Plus vieille que les représentations égyptiennes.
  • …. et nous allons le voir ici, même les archéologues les plus ouverts d’esprit n’ont pas encore compris toutes les fonctions de ce disque.

disque de Nebra

L’histoire étonnante de la découverte de ce disque par des pilleurs de tombes (ou de sites militaires plus récents ?) a été déjà largement été racontée. Je laisse donc à d’autres le soin de raconter l’histoire de la découverte du disque de Nebra.

Arte a également diffusé un documentaire plein de mystères sur la récupération et l’authentification du disque de Nebra.

Les découvertes d’Howard Crowhurst sur les fonctions du disque de Nebra

Ici ce qui m’a poussé à écrire cet article, c’est plutôt un aspect pas (encore) reconnu officiellement par l’archéologie, mais qui me semble une piste très intéressante pour expliquer une utilisation de ce disque pour repérer des cycles astronomiques.

C’est en fait l’hypothèse de Howard Crowhurst qui s’exprime dans une vidéo sur NuréaTV.

Voici cette émission de NuréaTV à propos du disque de Nebra, et voici mes notes résumé de cette vidéos, avec mes compléments d’informations.

Des traces d’anciens liens entre l’astronomie et le temps

  • Les jours de la semaine sont dédié à des astres. Lundi  lune, Mardi  mars, Mercredi  mercure, jeudi → jupiter, vendredi  vénus, samedi  saturne, dimanche  soleil
  • les mois:  septembre → 7, octobre → 8, etc.. mais il y a un décalage  car on commençait à compter à partir de l’équinoxe
  • pourquoi on a changé pour le 1er janvier Voir livre jeu de 52 cartes.

Le disque de Nebra dans le concret

  • disque de Nebra  date de 1600 av J.-C
  • fait avec de l’or et de l’étain provenant du sud du pays de Galles.
  • fait avec du cuivre venant des Alpes autrichiennes.
  • Le disque a été découvert à Nebra en Allemagne. A une latitude de 51.28° Ce qui est très proche de la latitude de Stonehenge ! (On a un ciel similaire)
  • soleil = 10cm de diamètre
  • lune = 13cm de diamètre
  • → On parle ici de cm précis… ils connaissaient ces unités ?

4-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst latitutde provenance or et etain cuivre

Représentation astronomique sur le disque de Nebra

Quand les Pléiades, célestes filles d’Atlas, paraîtront sur l’horizon, commencez à moissonner et quand elles commenceront à disparaître, labourez.

Elles restent cachées l’espace de quarante jours et quarante nuits, puis on les aperçoit rouler dans le ciel avec l’année, lorsque les moissonneurs aiguisent leur fer.

Hésiode, VIIIème siècle av. JC. « Les travaux et les jours » vers.383-388

band-of-zodiac-ecliptic

mois zodiaque observation

La représentation de l’angle entre les solstices

  • Il y a 2 bandes d’or de chaque côté du disque. (enfin, il n’en reste qu’une entière du côté de la lune. On devine l’autre)
  • Ces bandes peuvent être reliée par des droites pour faire une croix entre les deux.
  • on a un angle de 82° représente le battement du soleil sous cette latitude.
  • on a donc une représentation des solstices. (donc point le plus au nord et le plus au sud du soleil durant l’année.)
  • C’est cette observation qui a été déterminante pour attester que le disque de Nebra a est bien originaire de Nebra et qu’il n’a pas été rapporté « comme souvenir de vacances » d’égypte ! Ce qui a été discuté par les archéologues.
  • Si l’on positionne la bande côté lune à droite. On a:
    • en haut à droite la position du lever du soleil au solstice d’été
    • en bas à droite la position du lever du soleil au solstice d’hiver
    • en haut à gauche la position du coucher du soleil au solstice d’été
    • en bas à gauche la position du coucher du soleil au solstice d’hiver.
  • On a ici un « rectangle solsticial » les positions extrêmes du soleil. (2×41°)

6-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst angle solstice

  • A Carnac le triangle solsticial correspond à un triangle 3-4-5 (aussi appelé triangle d’isis)
  • Sur le disque de Nebra, le triangle solistical mesure 24cm x 21cm. Soit divisible en 8×7
  • Le demi angle = arc-tan (7/8)
  • la diagonale se déduit par pythagore =√ (21² + 24²) = 31.8904374382
  • Si l’on multiplie cette diagonale du rectangle qui est aussi le diamètre du disque on obtient donc la circonférence du disque soit: 100.186763976 ≈ 1mètre !
  • → la circonférence extérieure de Stonehenge est 100 fois plus grande… 100m.

9-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst diametre

39 trous autour du disque

  • Il y a 39 trous autour du disque.
  • 39 fois 1 pouce = 39×2.54 = 99.06 ≈ 1m … on a là donc un mélange d’unité pouce et mètre !!!
  • Il y a plusieurs manière d’orienter le disque:
  • nord en bas. (à la chinoise) il y a une barque solaire.
  • nord en haut (à l’occidental) il y a une voute céleste (comme la déesse Nout).
  • 39 trous = 3 x 13
  • C’est en cherchant à construire le disque que l’on peut tenter de comprendre la logique de sa construction.
  • On peut dessiner les trous grâce à un triangle 3-4-5
  • ça marche depuis le Nord = voute céleste. (trou 20) en partant à gauche. On réplique les triangles 3-4-5 qui marquent tous les 4 trous.
  • ça ne marche pas en bas à droite… 🙁
  • mais on peut quand même marquer en partant à droite tous les 4 trous avec cette méthode.
  • Il y a un truc lié à la lune.. mais qu’on a pas le temps de développer ici… 🙁  (il faut lire le livre…)

19-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst39 trous triangle 3-4-5

  • On a donc 9 secteurs de 4 espaces = 36 secteurs plus 3 espaces = 39
  • Pour marquer la moitié du côté opposé d’un triangle 3-4-5 on peut utiliser un triple-carré. (le côté du carré = 1/3 du coté adjacent)
  • (la diagonale d’un triple carré arrive au milieu du côté opposé d’un triangle 3-4-5) (il y a quand même une erreur de 0.05°)
  • on peut donc marquer ainsi tous les 2 trous.

21-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst39 trous triangle 3-4-5 triple carre

Mais pourquoi 39 trous autour du disque de Nebra ?

  • Observons cycle synodique de la planète mars.
  • Synode = rencontre.
  • cycle synodique = cycle entre 2 rencontres. C’est le temps entre deux rencontres où l’alignement apparent depuis la terre entre le Soleil-Terre-mars est identique. (contrairement à la période sidérale qui tient compte du faite qu’entre deux rencontre la Terre aussi a bougé !)
  • Opposition = Alignement Soleil-Terre-Mars = 779,965 jours ≈ 780 jours = 39 x 20.
  • On regarde souvent les oppositions car c’est plus facile que les conjonctions, donc quand mars est au Sud à minuit.
  • On sait que c’est là qu’on est opposé au soleil.
  • Entre 2 oppositions de mars on a 780 jours.

22-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst cycle de mars

  • On peut symboliser ce moment avec des pions à mettre dans les trous du disque de Nebra.
  • On mette le soleil au Nord.(trou sur la voute céleste)
  • On met mars à l’opposé, plein sud.
  • On considère le soleil fixe, vu qu’on l’observe toujours à minuit. (enfin, façon de parler :P)
  • donc le pion du soleil ne bouge pas.
  • le pion de mars va tourner (dans le sens horaire, d’est en ouest…) un trou tous les 20 jours.
  • au bout de 20 x 20 jours, il va arriver en conjonction avec le soleil. (le pion se mettent l’un sur l’autre)

23-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst oposition soleil mars

24-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst conjonction soleil mars

Traces de l’utilisation du comptage de vingtaines

  • Le calendrier Maya est très intéressant pour ces cycles:
  • les mayas ont aussi un calendrier « vigésimal » donc en base 20.
  • 20 noms de jours le UINAL = le mois maya
  • Le trecena comporte 13 jours numérot’é
  • l’année sacrée, le TZOLKIN = 260 jours. (combinaison des 2 cycles unial et trecena)
  • 3 cycles de 260 jours (TZOLKIN) = 780 jours le cycle de mars !

27-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst cycle calendrier maya

Application du déplacement d’un pion sur le disque de Nebra pour le cycle de Vénus

  • Le cycle synodique de vénus = 584 jours
  • on déplace un pion tous les 15 jours.
  • 584 jours = 39*15 -1
  • on a aussi une trace dans la langue d’un cycle de 15 jours. une quinzaine. Pourquoi 15 et par 14 ? la semaine fait 2×7 jours ! En gallois il y a un mot pour dire « quinze jours »
  • vénus étant une planète inférieure (en astronomie signifie que Vénus a une orbite plus petite que celle de la Terre, se positionne avant nous depuis le soleil.) on fait tourner le pion de vénus dans l’autre sens. (soit le sens anti-horaire)
  • Tous les 60 jours on a 4 trous pour vénus (4×15)
  • Tous les 60 jours on a 3 trous pour Mars (3x 20)

30-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst cycle venus

Utiliser le disque de Nebra pour mesurer les cycles de la lune et le temps de grossesse

  • Une grossesse dure 273 jours = 39 semaines
  • les occidentaux disent 9 mois solaire de 29 jours
  • les chinois parlent de 10 mois… lunaire de 27 jours
  • La lune fait 10 fois le tour de la terre en 273 jours.

Là j’ai du faire quelques recherches pour bien préciser les termes qui sont très vite différents.

Derrière l’expression « mois lunaire » il peut y avoir plusieurs variantes:

  • mois synodique, aussi appelé lunaison = 29,53 jours = 29j 12h 44min 2.8s = temps pour retrouver la même phase de la lune.
  • mois tropique = 27,321 58 jours  = temps mis pour retrouver la même longitude écliptique en tenant compte de la précession des équinoxes.
  • mois sidéral = 27,321 66 jours = période orbitale en référentiel fixe. = temps vu de la terre pour effectuer un tour complet et retrouver la même position par rapport aux étoiles.

Ainsi pour coller aux 273 jours. On peut utiliser le mois tropique ou sidéral. (De toute façon vu la précision on ne peut pas tenir compte de la précession des équinoxes.) C’est donc le temps que met la lune pour faire un cycle complet qui la repositionne au même endroit apparent par rapport aux étoiles. Mais la phase de la lune peut donc être différentes.

  • Donc si on déplace chaque semaine (7 jours) un pion. Au bout d’un tour on a 7 fois 39 = 273 = 10 mois lunaire sidéral.
  • 260 + 13 = 273 → Tzolkin + Trecena = 10 mois lunaires sidéral.

A propos du temps de grossesse, je trouve plusieurs méthodes de calcul:

Selon cette source…

  • 280 jours depuis les dernières règles = 40 semaines
  • 266 jours depuis la fécondation = 38 semaine
  • ce qui est considéré comme normal c’est entre 37 et 41 semaines d’aménorrhée

une autre..

  • → 273 jours.

Le jeu des 58 trous

Il existe un jeu très ancien qui semble courant au proche orient. Les archéologues l’appellent le Jeu de 58 trous ou encore le jeu du chien et du chacal.

Voici ce que le musée du Louvre dit sur ce jeu des 58 trous.

jeu du chien et du chacal

Il y a beaucoup de versions de ce jeu:

33-disque de Nebra NureaTV Howard Crowhurst jeu des 58 trous

La personne attentive remarquera qu’il y a en fait 59 trous !!! Pourquoi ne pas compter le gros au centre ??

En en fait, quand on observe, il y a deux groupes. Il y a un cycles de 20 trous et un autres de 39 trous….. ça nous rappelle pas quelque chose ?

  • le jeu des 58 trous (en fait 59… car il faut compter le gros trou)
  • 20 au milieu pour compter les vingtaines de jours
  • 39 autour
  • 59 = 2x 29.5 = 2 pleine lunes. (mois lunaire synodique) => encore une utilité de plus !
  • En commentaire en fin d’émission: 39 c’est le nom de dieu en gematrie.
  • (moi je vois « the organization and the solidarity of the Cosmos, being expressed by the harmony of the relations between the parts – 3 + 9 = 12. As triple thirteen, it is the individual initiative, nonfortuitous, but organized and harmonized« 
  • http://membre.oricom.ca/sdesr/nu39.htm)

Est-ce que ça marche pour d’autres planètes ?

Périodes synodique, sidérale et tropique des planètes du système solaire

Planète

Période synodique (j)

Période sidérale (j)

Période tropique (j)

Mercure

115,8776

87,969256

87,968

Vénus

583,921361

224,6997056

224,695

Mars

779,9643

686,979852

686,973

Jupiter

398,8613

4 332,589

4 330,595

Saturne

378,0944

10 759,23

10 746,94

Uranus

369,654

30 685,4

30 588,740

Neptune

367,486

60 189,904

59 799,9

Donc que peut ont déduire pour les autres planètes ?

  • Mercure 39 * 3 -1 = 116
  • Jupiter 39 * 10 + 9 =  399
  • Saturne 39 * 9 + 27 = 378

Uranus et neptune ne sont pas visible à l’oeil nu. Donc je pense que ça ne sert à rien de les compter ?

C’est moins évident. Il va falloir que je commande le livre de Howard Crowhurst sur le disque de Nebra.

Conclusions

Le disque de Nebra, tout comme la machine d’Anticythère. Sont des artéfacts très anciens qui montrent que de tout temps les humains ont cherchés à concevoir des outils pour observer et mesurer les cycles astronomiques. (de nos jours Stellarium)

Je pense qu’il y a là de quoi s’y intéresser beaucoup plus que ne le font des archéologues qui sont parfois très frileux à remettre en cause ce qu’ils ont appris pendant leurs études !

L’histoire du disque de Nebra et du procès qui a obligé la justice à trancher pour savoir si ce disque est vrai ou faux est intéressante. Si on n’avait laissé les archéologues se battre entre eux. Probablement que ce disque ne serait toujours pas montré au public car il remet en cause la théorie communément acceptée.

On peut aussi tenter de demander aux archéologues de se pencher sur un autre disque:  le disque de Sabu…. pour savoir si c’est vraiment un vase comme il est présenté ! (dans lequel l’eau ne tient même pas vu que c’est un tube!)

Il y a certainement un peu d’ouverture d’esprit à faire naitre chez certaines personnes. (tout en restant critique) Ici on a quand même un disque qui montre sous plusieurs aspects des référence au système de mesure métrique !!  (qui est issu de la mesure de la terre.. Donc est-ce que la définition est plus ancienne que l’on ne croit ?)

Ici nous avons également évoqué des systèmes de comptages qui ont l’air répandu sur toute la planètes à toute les époques. (on a évoqué les mayas, la mésopotamie et l’europe.)

Donc gardons l’esprit ouvert !

 

L’anarchie est un giratoire !

Définitions de l’anarchie ?

J’ai entendu de nombreuses définitions de l’anarchie:

La simpliste habituelle:
– l’anarchie c’est le bordel !

Celle du dictionnaire:
– Doctrine politique qui préconise l’abolition de l’État, de toute législation qui brime l’individu, de toute contrainte sociale.

Celle de wikipedia:
– L’anarchie (du grec ἀναρχία / anarkhia, composé de an, préfixe privatif : absence de, et arkhêpouvoirhiérarchie, commandement) désigne l’état d’un milieu social sans gouvernement, la situation d’une société où il n’existe pas de chef, pas d’autorité unique, autrement dit où chaque sujet ne peut prétendre à un pouvoir sur l’autre.

Celle d’un podcast sur l’histoire de l’anarchie:
– L’anarchie, c’est l’ordre moins le pouvoir.

Celle de Noam Chomsky:
– Un anarchiste est quelqu’un qui se bats contre des structures de pouvoir qui ne sont plus capables de se justifier.

La meilleure que j’ai.. c’est la mienne (évidemment ! :p )
L’anarchie c’est un giratoire !

giratoire boudry cortaillod Bevaix

J’ai eu cette illumination en écoutant un podcast sur l’histoire de l’anarchisme en étant à vélo… et en arrivant dans un giratoire.

Métaphore du carrefour

L’anarchie se focalise sur l’organisation d’un Etat, d’une société. On peut imaginer pour faire plus simple, une métaphore avec la gestion d’un carrefour de routes.

En fait, gérer un carrefour c’est complexe. On peut le faire avec des feux, ou avec un giratoire.

Gérer un carrefour avec des feux

Des feux de signalisation, c’est le pouvoir de l’autorité extérieure rigide, pas adaptable, qui consomme des ressources en installation et en maintenance. (électricité par exemple)

feu_rouge_pour_velo

Que se passe-t-il en pleine nuit quand il y a peu de circulation ?

Il faut attendre même s’il n’y a personne dans le carrefour! C’est parfois frustrant. Donc souvent les feux sont coupés la nuit.. ou des cellules sous la route détectent les voitures pour savoir ce qu’il faut faire. Mais souvent les vélos ne sont pas détectés…   C’est un système compliqué mais pas parfait.

La complexité est mal gérée…feu_rouge_geu_vert

Que se passe-t-il quand tu ajoutes une route ? Quand il y a une route barrée à cause de travaux ou d’un accident ?

Le carrefour plante! « C’est l’anarchie ! » :p  Les feux sont en panne et on place un policier pour faire la circulation.

ampelman_qui_dort

Gérer un carrefour avec un giratoire

Le giratoire c’est compter sur la responsabilité individuelle d’avoir intégré très peu de règles très simples. Soit:

  • le sens de rotation
  • celui qui est dedans à la priorité.

Le giratoire s’adapte au flux du trafic. Autant dans les bouchons des heures de pointes que dans le vide de la nuit. Et ça fonctionne que l’on soit en voiture ou à vélo !

Si on ajoute une route, ou si une route est barrée, le giratoire fonctionne toujours.

Le giratoire ne consommes pas d’énergie. On peut même en installer loin de toute source d’électricité.

Peu de règles, mais des règles bien intériorisées et respectées

Le giratoire repose sur le principe que les règles de la circulation sont connues de tous et respectée de tous. Ce fonctionnement demande d’avoir confiance que ses congénères respectent les règles simples.

Donc autant avoir peu de règles. Mais des règles qui sont bien connues et respectées.

Un pavé de 3000 pages de lois comme le code du travail français ne sera jamais intégré par le commun des mortels !

L’anarchie n’est pas l’anomie !

anomie anarchie confusion

Souvent « anarchie » est vu comme « sans organisation« . Mais en fait les cas concret parlent toujours de quelques règles très simples. Comme celles du giratoire.  

Comme on le devine en lisant les définitions en début de cet article, l’anarchie est surtout un absence de hiérarchie inutile et contraignant qui a pour seul but de garder sa position. Mais ça ne signifie pas qu’il n’y a aucune règles en anarchie. Ça c’est l’anomie !

Une société auto-organisée

Les anarchistes prônent une société auto-organisée. Sans chef, mais avec des règles.

La base d’une société auto-organisée est donc d’avoir confiance dans ses semblables, dans l’individu. Ceci, car on compte sur les individus pour respecter un cadre de base.

Comment font les oiseaux pour voler en essaims ? Non il n’y a pas de chef qui dirige.. c’est de l’auto-organisation…  Mais quelles sont les règles de base que chaque oiseau suit ?

… je te laisse les lire dans le livre:  Le peuple de connecteur de Thierry Crouzet.

C’est un magnifique livre qui décrit bien les phénomènes d’auto-organisation et comment ils changent le monde.

Là tout de suite maintenant tu es anarchiste !

Bon, peut être que t’es pas vraiment anarchiste, mais en tout cas tu utilises une structure anarchiste !

L’organisation anarchiste la plus utilisée de nos jours, c’est l’Internet…. puis le web et le e-mail qui sont des services qui utilisent l’internet et sont aussi anarchistes.

Si je veux étendre le réseau Internet, je n’ai besoin de demander le droit à personne, je le fais. Mais j’ai intérêt à utiliser le même protocole de communication si je veux que ça fonctionne bien.

Si je veux ajouter un site web, je n’ai besoin de demander le droit à personne, je le fais, mais j’ai intérêt à le faire au format HTML et le rendre accessible via le protocole HTTP.

Les règles de base de l’Internet et du web sont les protocoles qui sont utilisés. Soit le protocole TCP-IP… et par dessus les protocoles SMTP et HTTP….

L’anarchie ne convient pas à tous

Moi, ça me plait bien l’anarchie. (une fois qu’on a défini de quoi on parle vraiment… Non je ne suis pas un gars habillé en noir, cagoulé, qui va jeter des pavés dans les vitrines…)

Je trouve que l’anarchie c’est reprendre sa part de pouvoir personnel, mais aussi de responsabilité. C’est sortir d’une forme de paternalisme qui est très fortement ancrée dans les croyances de notre civilisation.

C’est peut être une déformation professionnelle (Je suis développeur web), mais j’ai l’impression que les gens dans l’informatique sont plus à même de comprendre ce qu’est vraiment l’anarchie ?

Alors que lorsqu’on propose en votation le remplacement de feux par un grand giratoire.…  les discussions sont très vives. Et très vite, pour certains, c’est le chaos !!

affiche non au chaos place numa droz neuchatel

feux place numa droz carrefour neuchatel

C’est la liberté ou la responsabilité qui fait peur ?

Qu’est-ce qui pousse à vouloir une autorité extérieure rigide qui décide de ce qu’il faut faire à quel moment ?

C’est peut être une question de vision du monde.

Les règles strictes, les règlements et le conformisme c’est quelque chose qui est très ancré dans une vision de l’étape bleue de la spirale dynamique. Alors qu’avoir conscience de soi et des autres pour s’insérer dans le flux du trafic du giratoire, c’est un mode de pensée qui est ancré à d’autre étapes plus récentes de la spirale dynamique.

Et forcer le passage à coup de Klaxon…  je dirais que c’est proche de l’étape rouge-impulsif de la spirale dynamique….

Intéressant, mais dur à trancher… la discussion reste ouverte.

Conclusions

Ce qu’il faut retenir c’est que l’anarchie n’est pas l’anomie…. ainsi quand tu trouves qu’il manque des règles. Ce n’est pas l’anarchie! Utilise le bon mot !

Est-ce que la fréquence de Schumann augmente vraiment ?

Régulièrement, j’entend des gens parler de la résonance de Schumann. En général, c’est pour dire que nous sommes a une époque où la fréquence de Schumann augmente et que c’est la preuve que l’humanité évolue !

Voici même un exemple passé à la TV… (comme quoi c’est vrai !! 😛 )

« C’est pas moi qui l’ai dit, c’est le physicien allemand Winfried Schumann qui dit que notre terre vibre différemment donc le temps s’accélère… »
« D’après la résonance de Schumann le temps s’accélère... »

Heu….

Là je reste perplexe ! Il ne me semble pas que Monsieur Schumann ait dit ça… et je ne vois pas trop le lien avec l’accélération du temps.. Moi je trouve qu’en effet, quand on a un smartphone en permanence dans la poche (ou à la main) et que l’on communique en direct avec mille monde.. On a une perception du temps qui n’est pas la même que si l’on communique par courrier postal comme c’était le cas il y a quelques décennies à peine !

Voici encore quelques exemple trouvés qui nous disent que la fréquence de Schumann a augmenté quand je vais une recherche sur la fréquence de Schumann..

« La résonance de Schumann désormais à 16.32 Hz ! Il y a quelques années, elle était encore à 7 Hz… »

« Pour la première fois, depuis qu’elle est mesurée, la principale Résonance de Schumann est passée au-dessus de 30 Hz ! »

La résonance de Schumann c’est quoi ?

Alors déjà, je vois que dans ces articles il y a un mélange de vrai et de faux. Je vois que souvent entre les titres (que j’ai cité ci-dessus) et le contenu de l’article, il y a déjà souvent une incohérence.

Donc on va déjà voir ce qu’est la résonance de Schumann, puis sa fréquence.

La résonance de Schumann porte ce nom car elle porte le nom du physicien qui l’avait prédit dans les années 1950: Winfried Schumann.

La Terre a une couche de son atmosphère qui est conductrice d’électricité, la ionosphère. Ainsi entre la surface de la Terre et cette couche de l’atmosphère, il est possible de piéger des ondes électromagnétiques. Ces ondes qui sont piégées dans ce guide d’onde résonnent à l’intérieur de cette cavité. C’est pour cette raison que l’on parle de résonance.

La principale source de ses ondes électromagnétiques sont les éclairs des orages. Ce sont des décharge électriques qui créent des ondes électromagnétiques qui se baladent entre la Terre et la ionosphère.

resonance de Schumann

Mais à quelle fréquence se propagent ces ondes ?

Donc quelle est la fréquence de Schumann ?

Et bien l’onde générée par les multiples éclairs est complexe, et comme toute onde, vibration, on peu la décomposer en une multitudes d’harmoniques.

Mais, là il y a peut être quelques bases à remettre en place pour que je me fasse bien comprendre. L’origine du mot onde vient de unda, une surface d’eau agitée. C’est le galet qu’on jette dans la mare. Il y a des ondes qui se propagent à la surface de l’eau.

En généralisant se principe, une onde est une perturbation qui se déplace dans un milieu. Donc ça peut être une vague, une différence de hauteur d’eau, qui se déplace à la surface de la mare, mais ça peut aussi être une différence de pression, de densité de l’air qui se propage, là on a une onde sonore.

On peut aussi avoir une perturbation qui se propage dans un champ magnétique couplé à un champ électrique perpendiculaire. C’est ce que l’on appelle une onde électromagnétique. C’est ce type de perturbation qui est utilisée pour envoyer des informations par radio, sur le wifi et aussi pour voir ! Notre oeil est un capteur d’onde électromagnétique.

Mais voilà que les gens qui voient les ondes du wifi sont assez rares, alors que beaucoup de gens font l’expérience de voir la lumière et les couleurs.

La différence qu’il y a entre le wifi, du jaune ou du bleu…. c’est une simple question de fréquence ! La nature de l’onde est la même.

Et quand on parle de résonance de Schumann, on parle aussi d’onde électromagnétique.

Alors quelle est la fréquence de Schumann ?

Là il faut encore ajouter un peu de théorie. 🙂 Je précise que toute onde complexe, une perturbation comme de la musique par exemple, peut se décomposer en une somme de sinus. On parle là des séries de Fourier.

Donc là on amène la notion de spectre harmonique.

harmonique musique

Si l’on prend l’exemple du son. Un son pur est composé uniquement d’une seule fréquence. Mais un son composé est l’addition de plusieurs sons, souvent d’une infinité. On a là ce que l’on appelle une fréquence fondamentale, et des fréquences harmoniques.

La fréquence c’est le nombre d’oscillations par période de temps. On l’exprime en Hertz. Une harmonique est une fréquence dont la valeur est un multiple de la fréquence fondamentale.

Ainsi à partir de ça on peut retrouver que la perturbation électromagnétique que l’on appelle résonance de Schumann peut se décomposer en un spectre d’une fréquence fondamentale et de nombreuses autres fréquences harmoniques.

La fréquence fondamentale est elle même déterminée par la taille du guide d’onde qu’est la cavité entre surface de la Terre et la ionosphère.

f = C/ 2pi * Rterre

Ainsi la fréquence fondamentale de la fréquence de Schumann dépend de C, la vitesse de la lumière et du rayon de la terre.

On trouve que la fréquence fondamentale de la fréquence de Schumann = 7.8 Hz.

Puis il y a toute une série d’harmoniques. Donc on peut faire tous les multiples entiers de la fréquences fondamentales, soit: 14,3 Hz, 20,8 Hz, 27,3 Hz et 33,8 Hz, etc..….  Il semble qu’au delà de 60Hz on ne capte plus rien, tellement la puissance a diminuée et l’harmonique se confond avec le bruit de fond.

spectre resonance de schumann

Donc quand je lis un titre d’article à sensation qui dit que la fréquence de Schumann à augmenté qu’elle est passée de 7Hz à 16Hz !! ou 30Hz !!! … et bien je me dis que la personne qui a rédigé l’article n’a juste pas compris le principe des harmoniques !!!

Variation de la fréquence de Schumann

Qu’est-ce qui pourrait faire varier la fréquence ? Et bien la formule de base nous montre que la fréquence fondamentale dépend de la vitesse de la lumière C. Comme c’est une constante, elle ne va pas beaucoup bouger ! L’autre paramètre que l’on peut bouger, c’est le rayon de la Terre !

Donc pour faire augmenter la fréquence de Schumann, il faut que le rayon de le Terre diminue ! je crois que ça se sentirait par de gros tremblement de terre non ?

Donc la fréquence de Schumann, est propre à chaque planète ! (pour autant qu’on y trouve une sorte de ionosphère)

Cependant, il est vrai que l’on peut observer de manière locale et passagère des variations de la fréquence de Schumann. Ceci car l’atmosphère et le champ magnétique terrestre bouge.

Voici un observatoire en Italie qui mesure la résonance de Schumann toute les 30 minutes.

Voici un autre observatoire qui lui est plus focalisé sur la puissance de la résonance de Schumann. Il a des antennes aux 4 coins de la planète. Sur ce dernier j’ai observé que l’antenne en afrique du sud est souvent plus forte en puissance. Mais je ne sais pas pourquoi.

Le 1er octobre il y a aussi eu tout une vague d’articles: « le taux vibratoire de la terre monte, on le voit à la fréquence de Schumann« , car en effet, il y a eu une bonne variation de la fréquence fondamentale. (l’expression « taux vibratoire » suppose un milieu dans lequel une onde se propage… mais lequel ? Cette expression me questionne toujours!)

(Chaque ligne verte est une harmonique, on peut lire à droite l’échelle de fréquence. Ici on voit plusieurs jours. On voit que les lignes restent passablement droites et horizontales, sauf quelques pics temporaires. L’intensité de la couleur représente l’intensité de la puissance de la perturbation.)

frequence de Schumann 1.10.2017

frequence de la resonnance de Schumann augmente octobre 2017

Par contre sur une étude sur le long terme, il semble que la fréquence fondamentale de Schumann et ses harmoniques est assez stable.

Voici ce qu’indique une étude de l’université de Berkeley entre 1997 et 2003.  La variation de la fréquence fondamentale a varié entre 7.75Hz et 8Hz.

fréquence fondamentale schumann

En 1962, il y a des chercheurs qui ont observé que l’explosion d’une bombe atomique dans l’atmosphère perturbe la ionosphère et fait chuter la fréquences de Schumann.

J’ai trouvé cette info sur le superbe article d’Alain Boudet à propos de la résonance de Schumann. Lui également conclu que la fréquence est stable.

Donc voilà…. la fréquence fondamentale de la résonance de Schumann ne semble pas bouger. Alors pourquoi il y a toujours des gens qui relaye cette infos ??

Des gens qui ne savent pas lire la légende du graphe « 2th SR freq. » (2ème harmonique)…. tu te dis.. « ah oui.. c’est pas 7.8Hz.. mais le double !! ça a augmenté » ? => faux !

Y-a-t-il un lien entre la résonance de Schumann et l’humain ?

Mais alors pourquoi il y a plein de gens qui font un lien entre l’évolution de la conscience humaine et la fréquence de la résonance de Schumann ?

J’ai du chercher pour trouver. Mais j’ai quand même découvert deux sources qui m’indiquent la raison.

En fait, l‘ordre de grandeur de la fréquence fondamentale de Schumann est dans le même ordre de grandeur que les ondes alpha du cerveau humain. (0,5 à 12Hz, les ondes bêta couvrent ensuite le spectre de 12Hz à 35Hz qui correspond aussi à des harmoniques de la fréquences de résonance de Schuman)

Ainsi il y a des gens qui se sont posé la question de savoir si il y a une corrélation entre les deux? Dans les années 1960, Herbert König a fait quelques expériences. Ils semble que les humains pourraient avoir une base de temps qui dépend de la fréquence de Schumann.

Ici tout s’éclaircit dans mon esprit! C’est là que la madame de la TV disait que c’est Schumann qui dit que le temps s’accélère et que c’est à cause de la fréquence de Schumann….

Elle a un peu tout confondu !

C’est pas tout à fait ce qui est dit. Il semble qu’en cas de privation de l’influence de la résonance de Schumann, le cycle circadien semble se décaler. C’est ce que l’on observe chez des gens mis dans un bunker souterrain ou des astronautes en orbite.

Moi je me demande si il n’y a pas non plus des autres facteurs plus importants comme la lumière solaire rythmée jour/nuit qui influencent plus fortement le cycle circadien ?

En tout cas, il n’y a pas d’augmentation de la fréquence de Schumann. Donc ça ne doit pas non plus influencer l’évolution humaine !

Même si je suis persuadé qu’une évolution humaine est en cours, et que les visions du mondes sont parfois très différentes. Voici mon article sur la spirale dynamique qui permet de comprendre comment évoluent la vision du monde des humains.

On peut tout de même se poser la question de savoir ce qu’un projet de bidouille de la ionosphère comme HAARP peut avoir comme influence sur le guide onde qui forme la résonance de Schumann? Mais là j’entre dans un domaine très flou.. donc j’en reste là…

 

Voilà, maintenant la prochaine fois que tu entends parler de l’augmentation de la fréquence de la résonance de Schumann, réfléchi, pense par toi même, documente toi pour vraiment comprendre de quoi ça parle avant de « bêtement » relayer des infos qui sont fausses. (ou imprécises)

 

Méthode de création d’un écosystème

Ceci est une synthèse inspirée de plusieurs méthodes, comme OBREDIM en permaculture, rêve du dragon, holacracy, les 6 chapeaux, les outils de l’Université du Nous, mes expériences personnelles d’organisation d’associations diverses, d’organisation de festival, quelques décennies de scoutisme, une décennie de politique communale, la vie au quotidien dans une entreprise atypique: ecodev, et des discussions avec de nombreuses personnes dont notamment David des ateliers de l’instant Z, et Julien promoteur de l’holacracy en Suisse, sans oublier la lecture passionnante du livre: Réinventing organisations de Frédéric Laloux, ainsi que de nombreuses autres inspirations que j’oublie certainement….

Une méthode très souple pour créer les bases d’une organisation

J’appelle ceci une méthode de création d’un écosystème, mais on peut le voir aussi comme une méthode de création et d’organisation de n’importe quelle organisation.
La méthode peut être utilisée si l’on est seul ou en groupe.
La méthode est adaptable et souple.
Je l’utilise autant pour créer des sites web, que pour clarifier l’organisation d’un groupe, ou le design d’un lieu de permaculture !

Deux aspects

  • La création du cadre
  • le cycle d’action

L’idée ici est de clarifier beaucoup de choses avant de se lancer dans la planification et la réalisation d’un écosystème. On défini un cadre précis. Puis on se lance dans un cycle d’action dans ce cadre.

Donc ci-dessous, je vais d’abord décrire la base de clarification du cadre. Puis on verra le cycle d’action, et l’on explicitera certains processus.

Aspect 1: Clarification de l’intention et du cadre

En très gros, on commence par se poser les questions:

  • Pourquoi ? Vers quelle vision lointaine ce que l’on va créer va nous mener ?
  • Comment ? dans quel esprit, avec quelles valeurs ?
  • Avec qui ?
  • Quoi ? quelle est la raison d’être de ce que l’on va créer ?

A un niveau de détail en dessous, il y a plusieurs phases qui se décomposent:

  1. Idée première, vision, tension….. Le déclencheur qui fait qu’on veut se bouger dans une direction…
  2. Expliciter les valeurs et principes avec lesquels on a envie d’avancer.
  3. Former une équipe autour de cette idée encore floue. (pour la version travail en groupe !)
  4. Aider les membres de l’équipe à découvrir leur propre raison d’être
  5. Faire émerger une raison d’être globale du projet.

Une fois le processus fait, il est recommandé de le refaire régulièrement. Par exemple, une fois par année on peut prendre du temps pour se demander si la vision lointaine est toujours notre but, si les valeurs qui nous accompagnent sont toujours les mêmes? Un état des lieux de la situation des membres de l’équipe et de tout le projet ne sont pas un luxe. Et prendre le temps d’avoir de nouveaux rêves est juste nécessaire !

En détail avec description plus longue:

Idée première

C’est le déclencheur qui fait que l’on veut bouger dans une direction. C’est une vision de vers quoi on veut aller. L’ecosystème, l’organisation que l’on va créer sera l’outil qui va dans cette direction, cette vision lointaine.

Plus tard on clarifiera concrètement la raison d’être, la mission concrète d’un écosystème qui nous mènera à la vision qui nous inspire.

Je remarque que souvent ces deux aspects de vision lointaine et de raison d’être sont confondus. Mais je remarque de plus en plus que ça vaut la peine de différentier les deux. Ça donne une vision large dans laquelle un projet peut s’inscrire.

Voici un exemple pour que ce soit clair:

  • Déclencheur, vision lointaine: On mange trop de pesticide, je trouve ça nul. J’aimerai un mon dans lequel la majorité de l’alimentation disponible partout soit du bio.
  • Raison d’être de mon ecosystème: Je vais cultiver et distribuer de la nourriture bio.

Expliciter les valeurs et principes avec lesquels on veut avancer

Pour faire des choix, il y a plusieurs méthodes. Certains font des choix en copiant leurs amis ou en faisant le contraire de leurs ennemis. Certains favorisent toujours leur patron et d’autres leur famille. Certains agissent pour leur profit personnel et d’autres en accord avec des valeurs écologiques.

Il est très intéressant d’expliciter les valeurs avec lesquels on veut avancer et sur lesquelles on veut baser ses choix.

Une personne qui ne sait pas quelles sont ses valeurs va souvent se baser sur des principes qui ne sont pas les siens. Ceux de ses amis voir de ses ennemis ! Si l’on base sa vie sur des principes qui ne sont pas définis par nous même, un simple changement de situation familiale, d’emploi ou autre environnement externe peut faire s’effondrer tout un système de valeur et une raison d’être !

C’est quelque chose dont j’ai pris conscience lors de ma lecture du livre: Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent, dont voici mon résumé…

Avec un tel titre accrocheur, je me méfiais un peu de ce livre. Mais finalement, il a été très inspirant pour moi. Et j’ai réalisé que j’avais déjà, plus où moins fait une liste de principes que j’avais envie de suivre dans ma vie.

Dans toute organisation il y a de nombreuses valeurs qui sont implicites. Ainsi en les explicitant on se rend compte parfois de fonctionnement que l’on ne soupçonnait pas.

Le fait de devoir pointer ses heures, de devoir demander l’accès à des locaux fermés à clé, mais qu’on utilise souvent démontrent que cette organisation est basée sur le principe que l’on ne peut pas faire confiance aux gens. Sur une valeur de contrôle.

À l’opposé, si l’on a pour valeur la confiance, alors on peut avoir pour principes qui en découlent, le fait d’avoir accès en libre les ressources nécessaires au travail de l’organisation. De ne pas remettre en cause la parole d’une personne.

Les valeurs sous-jacentes bien explicitées par exemple en les affichant sur un panneau sont capables de complètement transformer un environnement de travail.

Donc, le but est d’expliciter un certain nombre de valeurs (étymologiquement de la force de vie) et des principes plus précis qui en découlent.

Comme toujours, il est possible de refaire ses choix régulièrement. Ces valeurs ne sont pas figées dans le marbre.

Si l’on n’a pas d’idée, on peut déjà faire un test avec les valeurs universelles classifiées par Shalom Schwartz.

Les grandes catégories sont:

  • Bienveillance
  • Universalisme
  • Autonomie
  • Stimulation
  • Hédonisme
  • Accomplissement
  • Pouvoir
  • Sécurité
  • Conformité
  • Tradition

Un sondage dans la rue a déterminé les valeurs suivantes comme étant importantes au quotidien:

  1. La politesse 62%
  2. La sincérité 50%
  3. L’écoute 48%
  4. Le sens des responsabilités 44%
  5. La gentillesse 41%
  6. L’humour 39%
  7. La patience 32%
  8. Le sens de l’effort 28%
  9. L’humilité 20%
  10. L’enthousiasme 18%
  11. L’ambition 18%
  12. La débrouillardise 17%
  13. La curiosité 17%
  14. L’esprit critique 15%
  15. L’audace 8%

Dans le cadre de la création d’écosystèmes, les 12 principes de la permaculture sont tout à faire pertinents comme principe de construction. (je trouve d’ailleurs qu’ils s’adaptent bien au delà du domaine de l’agriculture)

On voit ici qu’il y a des valeurs, et il y a des principes qui en découlent. J’aime bien avoir les deux qui sont mis en avant. C’est souvent plus clair.

Voici quelques exemples de ce que j’aime voir dans une charte des valeurs et principes:

  • La confiance : à priori, tout individu est fondamentalement bon.
  • La fiabilité : toute personne tient sa parole et ses engagements.
  • L’autonomie : il y a plusieurs bonnes manières pour arriver au même résultat.
  • Bienveillance : chaque personne traite les autres comme elle voudrait qu’on la traite.

Pour que les valeurs et les principes qui en découlent soient respectés, il vaut mieux que ces valeurs émergent du groupe plutôt qu’elles soient imposées de l’extérieur.

Par exemple lors des camps scouts, la première activité est souvent « la charte de camp« . C’est le moment où tous ensemble on choisi les règles qu’ils nous sembles pertinente de suivre pour vivre ensemble durant le camp. On formule ces principes de manière positive (donc pas « interdit de faire du bruit après 22h »… mais « respecter le sommeil des autres« )  sur une une grande affiche signée de tous.

Dans le cadre d’une organisation, on peut aussi utilise le principe de la gestion par consentement (personne ne dit non) pour définir des valeurs communes au groupe.

Par la suite, lorsqu’une personne ne respecte pas les valeurs explicitées on peut toujours avoir une base pour lui rappeler le cadre. Et si ça ne suffit pas, il y a le processus de gestion de conflit, voir ci-dessous pour le détail.

Équipe

Former une équipe pour accompagner le projet. Ceci est facultatif. Mais il faut se souvenir que seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin.

Le fait d’avoir explicité les valeurs avec lesquelles on a envie d’avancer permet de déjà attirer les personnes compatibles pour avancer ensemble.

Raison d’être des membres de l’équipe

Pour que chaque personne trouve sa place. Il faut l’aider à se connaitre elle même. Ainsi si chaque personne connait sa raison d’être personnelle, sa mission personnelle, ce qui l’aide à se lever le matin, alors, sa force de vie, sa motivation, son enthousiasme et sa joie de vivre sera sans limites. Ce qui ne peut être que bénéfique au projet.

On peut se demander si cette étape ne devrait pas être préalable à tout ? Chaque personne devrait avoir fait un tel travail sur soi. Mais dans notre société peu de gens savent quelle est leur raison d’être. Donc c’est bien aussi de le placer dans cette méthode.

Pour apprendre à ce connaitre soi-même, je conseilles ces tests:

Puis, je conseille aussi d’étudier les différentes vision du monde de la Spirale dynamique. Voici mon article qui décrit les étapes de la spirale dynamique.

Raison d’être globale de l’écosystème

C’est ici que l’on va expliciter la raison d’être du projet, d’un écosystème qui va nous mener dans la direction de l’idée première. Qu’est-ce qui disparaitrait si ce projet n’était pas là ?

Cette raison d’être doit s’inscrire dans la vision commune du futur enviable qui a fait se rassembler les gens autour d’une première idée.

On peut utiliser la prise de décision par consentement (personne ne dit non) pour être certain que la raison d’être globale soit claire et commune.

Le principe est d’aligner la raison d’être globale sur la raison d’être de chaque personne. Sinon ça ne va pas aller !

Il y a peut-être des personnes qui vont ainsi quitter le projet, car elles ne trouvent pas leur place dans la raison d’être globale ?

Pour la réussite d’un projet, il vaut mieux avoir des porteurs de projets motivés et alignés sur la raison d’être globale.

À cette étape, réfléchir aussi à la niche du projet. Peut-être que la raison d’être est excellente, mais qu’elle existe déjà ailleurs. Alors, pourquoi réinventer la roue ? Il y a peut-être une raison particulière ou locale ou alors, peut être qu’il vaut mieux se mettre au service d’un projet déjà existant ? À méditer.

Aspect 2: cycle d’action

Une fois le cadre défini, il est temps de se mettre en action. Le but est de répondre à la question:

  • Par quels moyens ? Quel va être le concret de tous les jours ?

On utilise les grands principes défini dans la méthode du rêve du dragon. Il y a 4 phases d’un cycle que l’on répète:

  • Rêve
  • Planification
  • Action
  • Célébration

Avant de commencer, j’aime bien faire de temps en temps une petite évaluation de la situation. On peut la faire à peu près n’importe où, mais je la place ici. Ainsi après avoir défini le cadre de l’intention, on peut aussi évaluer le cadre des ressources et des motivations.

Le cycles d’action, Rêve, Planification, Action, Célébration se répète avec un cycle qui est propre au projet. Par exemple pour organiser un événement annuel, ou de l’agriculture. Le cycle annuel est adapté. Par contre pour avancer dans une organisation un peu plus floue, le cycle peut être adapté.

Il est également important de comprendre que ce cycle est fractal ! C’est à dire que dans chaque phase, on peut y placer toutes les phases ! A méditer ! (et surtout ne pas oublier de célébrer chaque petite action)

Donc voici quelques étapes de l’action vues à un niveau plus détaillé:

  1. Évaluer la situation. (avec la méthode des 6 chapeaux)
  2. Rêve. (Dans 6 mois, nous aurons…  objectif SMART)
  3. Planification. (en mode pilotage dynamique… donc création de rôles et les laisser agir souverainement)
  4. Action
  5. Célébration remercier, réaliser comment le projet nous a fait grandir. En tirer les enseignements.

Évaluer la situation

C’est là qu’il faut faire un état des lieux, des ressources, des besoins, des envies, des points positifs et négatifs. On va ainsi utiliser la méthode des 6 chapeaux.

Tous les membres de l’équipe se mettent dans les différents modes de pensées proposés et donnent leur avis. On récolte ainsi de nombreuses informations sur le projet.

  • Rouge Intuition, envie, émotions.
  • Blanc les faits, les chiffres concrets.
  • Jaune les points positifs. Les ressources déjà acquises.
  • Noir les points négatifs. L’avocat du diable. Les facteurs limitants.
  • Bleu la synthèse de tout ça. Pour préparer la raison d’être globale.

Rêve

Corresponds à la première étape de la méthode du rêve du dragon, mais aussi au chapeau vert. C’est la créativité, l’imagination créatrice.

Les personnes en cercle (ou demi-cercle autour d’un panneau de collecte d’idée) imaginent le futur qu’elles veulent avec des objectifs concret et mesurable. (SMART Spécifique, Mesurable, Ambitieux, Réaliste, Temporellement défini)

ex: dans 6 mois, il y a 10’000 personnes qui suivent notre page Facebook.

On tourne ainsi de personne en personne tant qu’il y a des idées. Si une personne à un blanc momentané, elle passe, et on continue.

liste idees reve dragon

Une personne capte toutes les idées et fait la synthèse globale sous forme d’une longue phrase. (Histoire de supprimer des redondances éventuelles)

Ainsi, on obtient déjà une liste d’objectifs globaux, de réalisations concrètes que les gens ont envie de faire. Ce sont les différentes « machines » que l’on veut mettre dans notre écosystème.

Planification

La planification est certainement le plus gros du boulot !

Nous allons ainsi la décomposer en plus petites étapes:

  • Philosophie du pilotage dynamique
  • Schémas fonctionnels à partir des objectifs qui ont émergé
  • Implémentation et design
  • Stratégie et plan d’action dans le temps
  • Création et attribution des rôles
  • Choix d’indicateur d’avancement des tâches
  • Vérification avant le grand saut

Pilotage dynamique

Le mot planification n’est peut-être pas le plus juste. Mais je n’en trouve pas d’autre qui est bien connu.

La planification c’est comme réaliser le projet, mais de manière souple, qui peut se remodeler à tout instant sans gros effort, sans être bloqué par le poids des contraintes réelles.

Ainsi, entre la planification et la réalisation. Il y a peut-être aussi un grand écart. La planification donne des pistes pour avancer, mais ce n’est pas un cadre précis.

Le principe c’est comme le pilotage dynamique d’un vélo. On ne prévoit pas tout à l’avance par de savants calculs d’angle pour avoir une trajectoire parfaite quand on lance le vélo. Non, car au premier obstacle non prévu, un nid de poule, un chat qui traverse la route, une pluie qui arrive…. c’est la catastrophe, le plan tombe.

Le principe du pilotage du vélo c’est de s’élancer dans la bonne direction, celle de la raison d’être. Puis de corriger la trajectoire à chaque interaction, à chaque nouvelle info qui se présente.

L’étape de planification va donc servir à définir les grands principes de ce que l’on veut. Comment réagir dans le cadre des possibles. C’est donner tous les outils nécessaires aux personnes qui vont réaliser le projet pour prendre les bonnes décisions.

Pour revenir au vélo, c’est planifier, c’est vérifier que le vélo est en ordre. Disposer d’un peu de matériel pour s’orienter comme une carte de la région. Ça peut aider à prendre des raccourcis ou éviter des détours.

C’est vérifier la météo pour savoir si l’on peut trainer en route ou si l’on doit arriver avant un orage.

Schéma fonctionnel

Un écosystème, c’est un ensemble complexe de relations. On va décrire ici un schéma de toutes les fonctions que l’on désire voir dans notre écosystème. C’est à l’image du schéma électronique d’un appareil.

electronique_alim_phantom_ac_01c

Dans le cadre d’un site web, c’est par exemple les différents systèmes en interrelation pour apporter des fonctions. Sur wordpress, se sont souvent les plugins qui amènent des fonctions. Donc on a par exemples la lettre de nouvelles qui mange des articles, qui gère une liste d’adresse et qui doit être envoyée régulièrement. Il y a la page facebook qui doit être affichée sur le site, qui doit être mise à jour. Il y a la « machine à créer du contenu », donc une équipe de rédacteurs qui vont alimenter le site. Il y a une « machine à améliorer le référencement du site », etc…

Dans une schéma fonctionnel on pense en terme de machine. (même si ce sont des humains derrière, et que les humains ne sont pas des machines !)

Dans mon exemple d’une organisation qui veut cultiver et rendre disponibles des légumes bio, elle doit avoir une « machine à cultiver les légumes » et « une machine à livrer les légumes », voir une « machine à vendre les légumes ». Certains me diront que ce sont des départements, des secteurs, des dicastère, etc….

Implémentation et design

On va transposer ici le schéma fonctionnel sur le « terrain » concret de notre projet. C’est à l’image du schéma électronique que l’on réalise avec de véritables composants électroniques qui ont une place bien précise sur le « terrain » du circuit imprimé, sur la carte mère d’un ordinateur.

circuit imprime calculatrice

C’est ici que l’on va placer les différentes fonctions dans différentes zones de fréquentation qui sont utilisées en permaculture. (Zone de 0 à 5, de la maison à la zone sauvage.)

zone permaculture

Dans le domaine d’un écosystème web, on va définir quels sont les zones vers lesquelles ont est prêt à passer du temps pour faire le captage de trafic pour son site. Par exemple:
0 : Mon site web, j’y suis tout le temps
1:  Facebook, j’y vais tous les jours
2: Twitter j’y vais une fois par semaine
3: J’écris une lettre de nouvelle par e-mail chaque mois.
4: Je mets un post sur pinterest 1 fois tous les 3 mois à propos de mon site.
5: C’est le web sauvage. Il m’arrive parfois d’aller mettre un commentaire par-ci par là avec un lien vers mon site…

C’est également à cette étape que l’on va réfléchir aux grandes lignes esthétiques que l’on veut voir émerger.

Par exemple, pour choisir un design de site web, c’est déjà sélectionner une liste de sites existants dont on apprécie l’esthétique.

Le but est d’avoir l’ambiance générale. Ex: Un design plutôt sobre avec quelques images épurées ou une ambiance faite de motifs chargés complexes pleins de détails… ?

Un design de dessins fait à la main basé sur des structures et peu de couleurs, ou toujours fait mains, mais des persos sympa en couleur… ou encore le « flat design » à la mode des interfaces graphiques informatiques avec des images vectorielles et des aplats de couleurs vives ?

Les programmeurs informatiques ont pour habitude de dire « Pour le client, l’interface EST le produit« . C’est pour se souvenir qu’un client qui commande une application web complexe ne verra jamais le système de gestion des droits. Mais par contre le bouton doit être vert et pas bleu….. arrondi et pas carré.. aligné à gauche et pas à droit… En fait l’essentiel des soucis des programmeurs vient souvent du design et pas du tout du code ! Il faut en être conscient !

Nous sommes tous différents, nous avons tous des goûts et des couleurs préférées différentes. Le choix d’un design est souvent très très difficile dans un groupe. Et même seul ! En effet, j’ai plusieurs styles graphiques différents que j’aime bien. Mais un seul doit être appliqué. Comment choisir ?

Ça reste une des grandes question qui m’habite en terme de gestion répartie et distribuée d’une organisation. Le choix d’un design unique global et cohérent qui s’applique à un site web, une charte graphique de documents, des flyers et peut être d’autres matériels (logo sur véhicule, etc.) est une décision globale qui peut entrer en conflit avec l’autonomie des différents groupes qui gèrent seuls les différents secteurs concernés.

Est-ce qu’il faut imposer une charte graphique à tous, ou laisser chaque sous-groupe faire à sa sauce ?

Comme dit plus haut, une charte graphique, c’est souvent des goûts et des couleurs, donc forcément elle ne plaira pas à tout le monde !

J’ai vu une organisation mettre 2 ans à faire un dépliant en épuisant au moins 4 équipes successives de personnes motivées à faire un joli dépliant. Mais avec du contenus qui n’était pas forcément pertinent pour tous, un design qui ne plaisait pas à tous. avec des professionnels et des amateurs qui n’avaient pas le même avis sur les « bonnes pratiques » en terme de communication, bref pas simple. Ceci pendant que l’équipe chargée de distribuer les dépliants attendait pendant des mois le dépliant parfait….   elle aurait eu largement le temps de distribuer beaucoup de dépliants imparfaits mais au moins existant !

(Au bout d’un moment, il y a même eu une initiative personnelle d’un membre de l’équipe de distribution qui a payé de sa poche des cartes de visites pour au moins avoir de quoi distribuer !)

Conclusion, je me dis qu’il est certainement bien de tenter de définir les grandes lignes de l’ambiance voulue par une charte graphique. Mais pas forcément de définir trop de détails, afin de laisser une marge de manoeuvre aux groupes chargé du travail plus proche du terrain.

Stratégie et plan d’action dans le temps

Avec une organisation en rôle, malgré une raison d’être commune, il est courant que les rôles partent dans toutes les directions. Il y a peut-être des rôles qui avancent très bien et vite, mais dont l’action n’est globalement pas du tout prioritaire.

La stratégie est utile avant de faire les rôles pour concentrer les ressources sur l’essentiel. Ou du moins pour avoir conscience de ce qu’est l’essentiel.

Dans la plupart des actions. La règle de Pareto s’applique. Il est possible de réaliser 80% d’une action en 20% du temps. Puis c’est 80% du temps qui va être passé à résoudre des petits problèmes, à peaufiner. Ainsi pour avancer. Autant se concentrer sur l’essentiel.

Ici on va reprendre les grands objectifs du rêve et leur donner des priorités.

regrouper en patate

Chaque personne a 5 votes (gommettes vertes en groupe) et les attribue comme elle veut pour donner du poids à ce qui est important pour elle.

Puis chaque personne a aussi 5 votes (gommettes rouges en groupe)  et les attribue à ce qui lui fait peur, là où elle sent que des problèmes vont surgir.

vote par gomettes

Avec le comptage global, on aura une vision sur ce qui est important à faire en premier et ce qui risque de nous poser des soucis.

À partir de ça on réalise un plan temporel de l’ordre dans lequel il semble mieux de faire les actions.

Création des rôles

Ici on va paralléliser le travail. On va créer de nombreux rôles unitaires avec des raisons d’être précises qui vont se charger de mener à bien la mise en place du projet.

Ceci même si la personne est seule à gérer le projet. C’est toujours intéressant pour décomposer le travail en petites tâches accessibles et réalistes.

Puis, les porteurs du projet. Des personnes bien réelles vont donner de l’énergie aux rôles. Un rôle peut être assuré par une ou plusieurs personnes.

Le rôle doit être vu comme un outil pour pouvoir y associer des tâches. Ainsi on sait que la tâche ne va pas tomber dans un trou noir, mais qu’elle sera traitée.

Le rôle ne doit pas être vu comme une chasse gardée. Il est là surtout pour s’assurer que les choses soient faites et structurer l’organisation. Mais il n’est pas là pour mettre une barrière et empêcher les gens qui ne sont pas associés au rôle d’agir dans les tâches attribuées au rôle. C’est une différence subtile, mais qu’il vaut la peine d’expliciter.

Les décisions se prennent par sollicitation d’avis. C’est-à-dire que chaque personne qui prend une décision DOIT solliciter l’avis d’autres personnes, pas de tous. (Surtout pas même ! c’est un travers courant !) Mais des personnes qui sont concernées par la décision et par des spécialistes du domaine. Puis la personne est souveraine dans sa décision.

Ce mode de fonctionnement permet d’agir en prenant la température chez les autres pour savoir si c’est une bonne ou une mauvaise idée, et surtout permet d’améliorer la décision en tenant compte de la réalité du terrain et des bonnes pratiques. Le fait de solliciter l’avis d’autres personnes renforce les liens entre les gens et le savoir partagé.

Ainsi une personne qui veut agir dans un rôle qui ne lui est pas attitré peut le faire, mais elle doit évidemment demander l’avis de la personne qui gère le rôle.

Si une personne prend les avis des autres, mais qu’ils sont tous opposés à la décision. Elle va probablement avoir la sagesse de ne pas aller contre eux. Elle peut le faire. Mais alors, elle risque de voir des résistances et des propositions opposées apparaitre. Ce mode de fonctionnement permet de voir émerger des solutions qui ne sont pas forcément les meilleures dans l’absolu, mais des solutions qui sont fonctionnelles et acceptées largement, ainsi ça devient quand même la meilleure solution du moment.

La création des rôles nous donnera une sorte d’organigramme de l’organisation. Le but est de créer de la clarté sur le fonctionnement de l’organisation. Ainsi toute personne sait à quel rôle s’adresse pour telle ou tel renseignement ou requête. Il est plus facile de voir si une tâche n’est pas attribuée et qu’elle risque de ne pas se faire. Ça permet également de définir la frontière entre deux rôles de manière plus claire en décrivant au besoin des tâches précises.

Ça permet d’éviter les quiproquos courants: ah, mais je pensais que c’est toi qui faisais ça…. ah non.. Moi je pensais au contraire que c’était toi !

Ainsi pour chaque rôle, on peut y associer des tâches pour clarifier les interactions avec les autres.

Mais attention de ne pas perdre du temps à décrire des rôles dans le détail et des tâches trop précisément. Le but est la clarté. Mais trop d’information tue l’information. Pensez toujours au pilotage dynamique. On fait un premier pas. Pas besoin d’être parfait, juste d’être perfectible. On ne fait que ce qui est un besoin précis. Le but est d’avancer pas de planifier ! Si on tente décrire le fonctionnement parfait d’une organisation, on risque juste de se taper dessus et de ne jamais avancer !

Ainsi, il faut juste créer les rôles qui sont évidents, qui aident. Si un doute subsiste. C’est que le rôle n’est pas nécessaire.

Si une tâche n’est attribuée spontanément à aucun rôle, on décide en réunion, par consentement de savoir à quel rôle l’attribuer ou alors on crée un nouveau rôle.

La meilleure manière de créer les rôles d’une organisation est d’en définir un minimum et à chaque fois qu’un nouveau besoin concret se fait sentir, on créera un rôle au besoin. C’est mieux que d’avoir trop de rôles qui n’avancent jamais.

Les personnes qui donnent de l’énergie aux rôles peuvent avoir plusieurs statuts:

  • Responsable (étymologiquement qui fournit des réponses)
  • Apprenti
  • Ressources

La personne responsable est en charge du rôle. C’est elle la personne de contact (qui donne des réponses en cas de besoins). La responsable est une personne motivée et compétente pour ce rôle. L’apprenti est peut-être motivé, mais n’a pas les compétences. Il est là pour apprendre ou pour seconder un responsable. Ce statut permet d’intégrer plus facilement les gens qui ont peur de prendre des initiatives, ou qui ont juste envie de donner un coup de main. Puis il a y a la personne ressources. Cette personne n’a pas la motivation pour donner de l’énergie au rôle. Mais elle a les compétences. Elle est d’accord de donner un coup de main de temps en temps pour débloquer des situations et donner son expertise.

L’attribution des rôles aux personnes est une chose subtile. Il faut savoir doser entre les motivations intrinsèques, les compétences, les ressources et les besoins de l’organisation. Il faut surtout expérimenter. Il n’y a pas de solution idéale. On peut toujours changer en cours de route de rôle. C’est même mieux pour élargir ses compétences et sa compréhension de l’écosystème dans son entier.

Choix d’indicateurs

Les rôles sont fortement incités à choisir et mettre à jour des indicateurs afin de voir l’avancement de leurs tâches. Si les indicateurs sont publiés, ça permet aux autres rôles de se synchroniser.

Avoir des indicateurs est aussi très utile pour célébrer l’avancement fait.

Vérification avant le grand saut

Dans le processus de planification, il est bon d’avoir toujours en tête, les valeurs et les principes qui nous guident vers la vision à long terme via la raison d’être de l’écosystème.

Mais comme on oublie facilement, il est temps de vérifier une dernière fois avant de passer à la réalisation concrète que tout est bien aligné et fait en conformité avec les principes et valeurs explicités.

  • Vérifier que le projet s’inscrit dans les 12 principes de la permaculture. (Les valeurs et principes qui nous guident et nous aident à faire des choix)
  • Vérifier que le projet peut bien s’inscrire dans la durée. Que sa pérennité soit assurée. (Notamment avec les zones de fréquentation, mais aussi que les rôles soient bien attribués. Qu’il y a de la relève assurée pour donner de l’énergie aux rôles)
  • Vérifier que le projet est vraiment viable.
  • .. si c’est pas le cas… on recommence ! 😛

Action

C’est le moment tant attendu de la réalisation concrète. En fait, c’est souvent facile. Si tout le reste est fait bien mis en place, ça coule de source.

Il est bon de se laisser guider de laisser-aller les choses où elles veulent. Suivre le wu wei, le non agir du tao, soit surfer sur la vague et ne pas lutter contre la nature.

Avancer par petites touches itératives. La Joconde a d’abord été dessinée au crayon, avec un croquis. Puis affinée, mise en couleur. Seule une imprimante à jet d’encre sort le résultat final ligne par ligne.

joconde par bloc joconde par bloc

Il ne sert à rien d’être parfait du premier coup. Mais il faut être perfectible. Accepter les suggestions et le retour de la vie.

 

Célébration

C’est le moment qu’on a tendance à trop oublier. Alors on le met ici. Mais il peut aller à la fin de chaque étape. Il faut célébrer les petites victoires, les avancées du projet.

Parfois ça fait du bien de voir tout le chemin accompli pour se donner la force d’aller plus loin. Mais c’est aussi un temps d’arrêt pour tirer les enseignements de ce que l’on a vécu que ça s’est bien ou mal passé.

C’est le moment de voir comment le projet nous a fait grandir.
C’est le moment de remercier tous les acteurs.

Allez une petite fête s’impose. 🙂

Processus divers

Evaluation

On va utiliser la méthode des 6 chapeaux.

Tous les membres de l’équipe se mettent dans les différents modes de pensées proposés et donnent leur avis. On récolte ainsi de nombreuses informations sur le projet.

  • Rouge Intuition, envie, émotions.
  • Blanc les faits, les chiffres concrets.
  • Jaune les points positifs. Les ressources déjà acquises.
  • Noir les points négatifs. L’avocat du diable. Les facteurs limitants.
  • Bleu la synthèse de tout ça. Pour préparer la raison d’être globale.

Comment gérer les conflits?

Dans toute organisations, il y a des conflits. C’est normal. A mon avis, il vaut mieux les exprimer que de garder des rancoeurs et laisser pourrir une situation.

J’ai eu toute une discussion, à propos de la pertinence d’avoir un processus de gestion de conflit dans une organisation. Il est ressorti à un moment que si l’on utilise Holacracy correctement. Chaque rôle fait ce qu’il veut dans son cadre et aucun conflit n’arrive. Si il y a un conflit c’est que le cadre est mal défini. On devrait redéfinir les rôles. Ça peut se tenir. Mais de mon expérience, Holacracy ne résout pas tout non plus. Surtout si les dirigeants de l’organisation n’ont pas une vision du monde qui permet l’utilisation de cet méthode d’organisation.

Ainsi, dans le doute, pour éviter de laisser pourrir une situation, je me dis que même en holacracy, il est bon d’avoir une méthode de gestion de conflit.

Principe de base:

Un conflit entre 2 parties est toujours résolu par les deux parties. Elles sont souveraines.

Processus

  • En cas de conflit entre deux parties on commence un processus de gestion de conflit à huit-clos entre les parties.
  • Si ça ne marche pas. On intègre un jury de pairs tiré au sort qui peut écouter et donner son avis. Mais pas décider.
  • Si ça ne marche pas, on ajoute encore un jury consultatif de spécialistes de la problématique.
  • Si ça ne marche pas, on porte l’affaire devant les 2 conseils qui donnent leur avis. Mais c’est toujours les 2 parties qui décident.

La compréhension mutuelle est la base pour résoudre un conflit. L’histoire montre que la sanction ne fonctionne pas pour résoudre un conflit. (et même ça relance même le conflit… Il y a qu’a voir le traité de Versailles, les réparations de guerre imposées aux allemands après la première guerre mondiale qui a été le ferment de la seconde…)

Mode de décision

Pour tout ce qui est du cadre: consentement

Pour tout ce qui est de l’opérationnel: sollicitation d’avis

Accueil des nouveaux

Il faut aussi avoir un processus pour accueillir les nouveaux.

Posts navigation

1 2 3 4 53 54 55