La cohérence cardiaque pour gérer son stress et favoriser la santé

La méthode de la cohérence cardiaque est une technique de respiration qui vise à agir sur l’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

C’est donc une technique qui est capable renforcer notre système d’adaptation à la santé.

Nous allons voir dans cet article tout les bienfaits que cette méthode peut avoir.

Fonctionnement du système nerveux autonome

Dernièrement j’ai décris dans mon article sur la gestion des émotions qu’une émotion est un état physiologique.

Il y a un élément déclencheur qui met le corps dans un état particulier. C’est le système nerveux qui va se charger de mettre le corps dans cet état. Mais pas n’importe lequel. C’est le système nerveux autonome. Celui qui agit seul, indépendamment de notre volonté. (C’est plutôt pas mal de ne pas avoir à penser consciemment à faire battre son coeur, à respirer, à digérer….)

Exemple avec l’émotion de peur

Quand il y a un déclencheur de peur qui arrive. Le système nerveux sympathique va être sollicité pour mettre en place l’état physiologique qui correspond.

Il y a de l’adrénaline qui est sécrétée pour augmenter le rythme cardiaque, dilater les bronches et les pupilles. Le but de tout ça était de mettre le corps dans un état qui lui permet d’augmenter ses ressources en énergie.

C’est tout à fait compréhensible dans le cas où la peur est issue de la vue d’un animal sauvage qui veut vous bouffer… et que la peur est justement le mécanisme qui permet de générer les ressources pour combattre ou fuir le prédateur.

Une émotion est un état passager qui n’est pas censé durer plus de quelques minutes.

Ainsi une fois l’émotion passée. Il faut remettre le corps dans un état stable. (Homéostasie)

C’est là qu’intervient le système nerveux parasympathique qui va agir à l’opposé du système nerveux sympathique pour calmer le corps. Il y a de l’acétylcholine est est sécrétée pour faire baisser le rythme cardiaque, contracter les bronche et les pupilles, etc..

On peu donc voir les deux systèmes nerveux sympathique et parasympathique comme un bouton ON-OFF. Pour allumer ou éteindre un état.

systeme nerveux autonome sympathique parasympathique

Attention toutes les émotions n’activent pas le même état physiologique. Il y a même des émotions qui sollicitent le système sympathique et d’autres le système parasympathique en premier.

Le stress et les angoisses

On a vu ci-dessus l’exemple de la peur d’un prédateur. C’est une vraie peur bien justifiée. Par contre dans notre vie moderne, nous sommes rarement la proie de prédateurs. Il y a de nombreuses peurs qui sont totalement injustifiées pour la survie directe, mais bien réelles physiologiquement !

Le déclencheur n’est plus un événement concret, mais des boucles mentales, des projections sur des scénarios catastrophes qui n’ont de réalité que dans l’imagination de celui qui y pense.

peur virtuelle medias

Quand on parle de peur qui sont des projections, on utilise le terme d’angoisse. Mais l’effet physiologique est le même.

En ce qui concerne le stress, c’est similaire, on a une pression de l’environnement qui déclenche toutes sortes d’émotions en fonction de comment la personne perçoit son environnement.

Ces émotions qui arrivent dans tous les sens déséquilibrent le système de régulation formé par les systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

Ces systèmes gèrent de nombreux organes grâce à des hormones. On a évoqué ci-dessus l’adrénaline et son opposé l’acétylcholine, mais il y a aussi l’exemple du Cortisol et de la DHEA.

Chez les personnes en stress chronique on a un équilibre entre le Cortisol et la DHEA qui est rompu.

Ainsi la méthode de la cohérence cardiaque va tenter d’aider le remettre un équilibre entre ces deux systèmes nerveux autonome.

Ce qui va remettre de l’équilibre dans les hormones qui en dépendent. (C’est une manière de vérifier l’effet.)

Comment agir sur un système nerveux autonome ?

Par définition, le système nerveux autonome est indépendant de notre volonté. On ne peut pas décider consciemment directement de modifier son rythme cardiaque.

Mais on peut tenter de le faire indirectement. Le souffle étant un moyen. En effet, on peut choisir de respirer plus ou moins vite ou de retenir son souffle. (ce qui est pratique pour nager sous l’eau !)

Il n’est pas nouveau de voir des techniques sensées améliorer notre santé qui sont liées au souffle. En Inde le yoga existe depuis des millénaires (dont la branche Prāṇayāma signifie discipline du souffle)  tout comme le Qi gong en Chine (dont une des traduction est maitrise du souffle). Le Qi tout comme le Prana étant l’énergie vitale, souvent traduite par souffle.

Il semble, selon ce qui est dit dans la vidéo ci-dessous, que l’inspiration stimule le système nerveux sympathique et l’expiration stimule le système nerveux parasympathique.

Ainsi en respirant de manière symétrique entre l’inspire et l’expire, on a équilibre les sollicitations et donc la régulation entre les deux branches sympathique et parasympathique du système nerveux autonome.

C’est tout à fait cohérent avec ce que je disais dernièrement dans mon article sur la gestion des émotions, dans lequel je disais qu’une des manières de compenser une émotion est de respirer.

Plus précisément, dans le cas de la peur, ne pas trop inspirer, mais souffler longuement. C’est justement ce qui stimule le système nerveux parasympathique et contrebalance l’effet de l’adrénaline qui agit dans le cas de la peur.

La cohérence cardiaque est une résonance

Mais la cohérence cardiaque est plus que la symétrie du souffle. Il faut aussi respirer avec un rythme particulier.

On recherche l‘effet Vaschillo, (la source semble être: Lehrer et Vaschillo et al, 2000)

En respirant à un certain rythme on fait entrer en résonance les effets de la respiration sur le système nerveux autonome avec les effets du système cardio-vasculaire sur le système nerveux autonome, au travers de ce que l’on appelle le baroréflexe.

C’est ce qui fait dire que la définition exacte de la cohérence cardiaque est:

« La fluctuation périodique de la variété cardiaque à une fréquence de résonance de 10Hz »

… mais c’est tellement technique et ça veut tellement rien dire au commun des mortels que c’est pas très important.

L’important c’est de savoir que ça signifie que cette résonance arrive au moment où l’on respire 6 fois par minutes. Ou dit autrement quand on respire avec:

  • 5 secondes d’expiration
  • 5 secondes d’inspiration

Pratiquer la cohérence cardiaque

La pratique de la cohérence cardiaque est simple. Il faut pratiquer:

  • 3 fois par jour (matin, midi, et fin d’après midi )
  • Pendant 5 minutes
  • Une respiration avec un rythme de 5s d’inspiration et 5s d’expiration.

Alors la manière la plus recommandée est de s’asseoir pour pratiquer.

Puis on peut le faire en comptant les secondes ou à l’aide d’une vidéo qui indique le rythme. Voici deux exemples:

Donc voilà…. c’est parti. On prend 5 minutes pour tester…. Si..si  .. là maintenant tout de suite !

Personnellement, je pratique aussi dans le train. Car mine de rien, trouver 3 fois 5 minutes par jours c’est pas si simple ! :p

Mesure informatisée

Une mesure de la respiration n’est pas simple à faire. Mais par un moyen indirect via le rythme cardiaque, il est possible de le faire simplement à l’aide d’un capteur infrarouge que l’on pose sur le lobe de l’oreille.

Voici ci-dessous une série de vidéos dans lesquelles on voit la démonstration de cette mesure.

J’ai eu l’occasion d’également tester un tel appareil. J’ai réussi très bien à respirer correctement tranquillement en me focalisant sur le comptage du temps de respiration 1…2…3…4…5..   et tout d’un coup voilà qu’on me pose la question: Combien font 200 – 13 = ?

Et là j’ai perdu tout mes moyens.... le stress de devoir donner la réponse m’a sorti de mon rythme quasi méditatif et a perturbé mon équilibre entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique… ça s’est très bien vu sur le graphe !

Donc en s’entrainant 3 fois par jours 5 minutes. On habitue le système nerveux à être plus souvent en équilibre et à augmenter sa capacité à s’adapter en cas de stress. Bref…. à rester plus zen en toute situation.

Quel est le bénéfice de pratiquer la cohérence cardiaque ?

De mon expérience personnelle, j’ai déjà tout simplement découvert une autre manière de respirer. Au début, j’étais incapable d’inspirer plus de 4 secondes !…. 1..2….3 pff…. 4 ! ..aarrg.

Ça fait longtemps que je me dis que j’ai une manière de respirer qui ne dois pas être tout à fait efficace. J’ai testé 2 fois la plongée avec un détendeur. Et pour une raison inconnue, c’est à chaque fois l’horreur pour moi. J’ai jamais réussi à bien respirer là dedans. Je panique très vite.

Ainsi, là après quelques jours d’exercice, je découvre que j’arrive à respirer autrement, (surtout à l’inspiration) avec une technique qui me permet d’arriver au 5 secondes… et bien au delà !!

Cette manière de faire me fait aussi ouvrir plus ma cage thoracique. Pour ceux qui me connaissent, ils ont déjà vu que j’ai une tendance à être vouté et donc à me replier sur ma cage thoracique. Ça fait déjà quelques temps que j’utilise différentes techniques pour me redresser, ça progresse bien. Et là je crois que j’ai débloqué un truc aussi qui m’ouvre la cage thoracique et donc me redresse.

La pratique du Qi gong, m’aide bien aussi à maitriser le souffle et prendre conscience de l’entier de mon corps.

Je pense également que je suis ainsi capable me mettre dans un état plus méditatif qui m’aide.

Pour ce qui est du reste, j’ai entendu parler qu’il est possible de réguler un stress, de soulager des douleurs chroniques, de régler des problèmes d’insomnie, de pouvoir se passer de médicaments Bêta-bloquants en cas d’hypertension et bien d’autres choses.

Pour le détail, je laisserai les spécialistes du sujets et les personnes qui ont vu des bienfaits chez eux en parler. Les commentaire en bas de cette page son là pour ça !

Bonne journée et prenez soin de vous !

 

Comment gérer ses émotions

Je trouve que les émotions sont un sujet dont on ne parle pas assez.

Moi même j’ai découvert énormément de choses sur les émotions très récemment. Et le sujet est venu en force vers moi il y a à peine 3 ans.
Avant je pense pouvoir dire que je ne savais rien des émotions !

Je ne faisais que les subir de la mauvaise manière, soit souvent les refouler…

Nous allons voir ici ce quesont vraiment les émotions, comment les humains les gèrent en général et comment on devrait les gérer pour ne pas s’en faire un fardeau et plein de soucis de santé par la suite…

exposition emotions neuchatel

Que sont les émotions ?

Les émotions sont des états physiologiques. Ce sont des états dans lequel se met le corps. Ceci pendant quelques minutes maximum. Sinon ça devient, des humeurs ou un tempérament..

L’émotion est souvent confondue avec le sentiment.

gerer ses emotions smiley vert

Il y a un consensus qui émerge gentiment pour définir quelques émotions de bases. Puis ces émotions se combinent pour donner des sentiments.

Ainsi les émotions de base que l’on retrouve dans la plupart des théories sont:

  • La colère
  • La peur
  • La joie
  • La tristesse

A cela il y a souvent deux émotions de base qui sont ajoutées:

  • le dégoût
  • la surprise

Les émotions sont des états physiologiques communs à l’ensemble des humains

Finalement c’est pas très important de mettre des cases. L’idée est de trouver des états physiologiques qui sont communs à l’humanité entière.

Ainsi, en 2013, il y a des chercheurs Finlandais qui ont publié une étude menée sur 701 personnes, en Finlande, Suède et à Taiwan, afin de faire une cartographie des zones du corps impliquées dans une émotion.

La conclusion de cette étude a été que tous les humains activent des zones similaires de leur corps suivant l’émotion ressentie. Que ce soit dans le nord de l’europe ou en asie.

Par contre ça ne veut pas dire que la cause de l’émotion est commune ! Là on a des filtres culturels très différents.

Suivant le ressenti des gens, une carte « thermique » a été faite. Ce n’est pas une vraie thermographie, c’est juste une représentation.

Les zones les plus activés et sensibles pendant l’émotion sont en couleurs chaudes. Les zones qui ne sont pas concernées ou même qui deviennent insensibles sont en couleurs froides:

thermographie des emotions

 

Quand on mélange les différentes émotions de bases on obtient des sentiments.

Ainsi une colère envers soi-même s’appelle de la honte ! (c’est discutable.. et c’est pour ça que ce n’est pas une émotion de base. Mais ainsi on comprend le principe)

Quelques exemples de sentiments:

thermographie de quelques sentiments

Première chose importante à retenir: il n’y a pas d’émotions positives ou négatives !

L’émotion est juste un état du corps. Donc ce n’est ni positif, ni négatif. (même si certains états sont plus agréables que d’autres !)

L’émotion est une réaction du corps qui doit s’exprimer.

Les émotions cachent des besoins

Chaque émotion cache en fait un besoin sous jacent qui ne demande qu’à s’exprimer.

Voici les besoins qui se cachent sous les émotions de bases:

  • La colère → Le besoin d’exprimer une injustice
  • La peur → Le besoin d‘être rassuré
  • La joie → Le besoin de partager avec d’autres
  • La tristesse  → Le besoin d’être consolé

Observez autour de vous et vous verrez ces besoins.

Je trouve qu’une fois que l’on connait le besoin qui demande à s’exprimer, il est nettement plus facile d’agir de la bonne manière.

gerer ses emotions colere

Quand quelqu’un est en colère, il y a un besoin de décharger cette énergie, ainsi on peut la canaliser sur un punching ball... ou en faisant du sport.

Puis questionner sur l’injustice qui a été ressentie. Ça permet ensuite certainement de régler un problème. Mais nier la colère n’est pas une solution !
(et là, personnellement, je vois que pendant longtemps j’ai refoulé mes colères…  pas top.)

gerer ses emotions peur

Quand une peur apparait. Il ne sert à rien la nier. C’est juste un besoin d’être rassuré, d’être mis en sécurité. Nier la peur, peut mener à une colère… car nier la peur de quelqu’un peut être vue comme une injustice par cette personne !!

gerer ses emotions joie

La joie est un besoin de partager. Et ça se voit bien sur les réseaux sociaux. Les gens aiment y publier les bonnes nouvelles:  « C’est génial, il faut que je te dise…. »
En tout cas, je remarque quand je suis en joie, j’ai envie de le dire à tout le monde !

gerer ses emotions tristesse

La tristesse c’est le besoin d’être consolé, voir aussi d’être seul avec soi même. Il y a des gens qui ont besoin du contact physique et d’autres pas.

Comment les humains devraient gérer leur émotions

L’émotion étant un état physiologique de courte durée. La meilleure manière de gérer ses émotions est de les vivre, de comprendre le message, le besoin sous-jacent et de passer à autre chose.

Il faut exprimer son émotion, l’accepter et tout se passe bien.

C’est ce que l’on observe souvent chez les bébés. Ils sont capables de rire aux éclats juste après avoir pleuré de tristesse.

C’est ce que l’on observait dans cette pub….
….. et l’on voit bien que la stimulation à la base d’une émotion peut être très diverse et conditionnée, justement par la pub….

Gestion des émotions par compensation

Il n’est pas toujours simple, pour diverses raisons, de juste vivre ses émotions, les accepter et passer à autre chose.

Il y a beaucoup d’hommes qui ont été conditionnés dans leur enfance à ne pas pleurer.
« Arrête de pleurer… les hommes ne pleure pas !  »

Ainsi les émotions ne peuvent pas s’exprimer. Elle vont souvent se cristalliser dans le corps. Il reste une tension.

Ainsi le corps a besoin de trouver une manière de compenser pour détendre la tension résiduelle.

Il y a 3 manières de compenser des émotions non exprimées:

  • respirer
  • manger
  • dormir

Respirer

Le fait d’oxygèner le corps va lui permettre de se réguler pour relâcher les tensions accumulées. Il y a plusieurs manières d’oxygéner le corps:

On peut faire du sport, ce qui augmente l’oxygénation. C’est pour cette raison qu’il y a des gens qui se sentent presque obligé de faire du sport. C’est juste pour compenser toutes les émotions non exprimées !

courir pour gerer ses emotions

Il y a des gens qui disent que respirer de l’air ionisé négativement est permet une meilleure oxygénation du corps. Je me dis là que c’est peut être pour ça qu’au bord d’une cascade avec plein d’air ionisé on se sent plus enclin à vider ses émotions ?

C’est peut être aussi tout simplement car le lieu est apaisant et nous incite à laisser couler….

cascade eau gerer ses emotions

La technique la plus simple, c’est la grande respiration. On inspire par le nez, on expire lentement par la bouche. Ça calme tout de suite. C’est le plus simple à faire quand on vit une grande émotion. C’est la technique que j’utilise le plus.

Il y a aussi des gens qui vont fumer pour se détendre….. et certains aiment bien plaisanter en disant « Je vais respirer« . Ils ont tout à fait raison !

Que font-ils en fumant ? la même chose que j’ai décrit ci-dessus: une grande respiration. J’inspire.. et je souffle !

fumer pour gerer ses emotions par compensation

Donc voilà, c’est probablement une des raisons de l’addiction à la fumée. C’est juste un moyen de compenser ses émotions. Donc une personne qui veut arrêter de fumer, devrait essayer de juste respirer de l’air… sans avoir besoin d’aspirer du goudron et de la nicotine. Ça marche tout aussi bien pour se détendre !

Manger

Un des moyens pour compenser ses émotions. C’est de fournir au corps un surplus d’énergie. Je vis une émotion, je la refoule… je la ravale… et je vais manger du chocolat !

Il y a pas mal de comportements de nourriture compulsive qui me semblent s’expliquer par là.

Exprimez vos émotions plutôt que de manger du chocolat !!
(Même si le chocolat c’est vachement bon !! .. mais c’est meilleur quand c’est pour déguster que quand c’est pour compenser !)

gerer ses emotions en mangeant du chocolat

Dormir

Pendant le sommeil, c’est l’inconscient qui travaille. C’est le système nerveux parasympathique qui peut prendre le dessus. (celui qui bosse sans qu’on doivent lui dire..  c’est plus simple pour faire battre le coeur, respirer et digérer…) .

Le corps se relâche de tous les conditionnements mentaux. Il ne fait que fonctionner simplement. Là il peut digérer. Au sens propre comme au sens figuré.

Les émotions non exprimées vont donc pouvoir être digérées.

D’où le fait que la sieste est importante!

dormir pour gerer ses emotions

Gestion des émotions et addictions

Il y a certainement un lien très direct entre les addictions et les émotions. Ne pas savoir bien gérer ses émotions mène à devoir compenser d’une manière où d’une autre.

Savoir gérer ses émotions, c’est savoir exprimer ses besoins, que ce soit verbalement ou que ce soit le corps qui le fasse à travers des émotions.

Une personne qui sait gérer ses émotions (donc juste la vivre) sera nettement moins tentée par toutes sortes d’addictions.

Savoir gérer ses émotions c’est faire de la prévention primaire. Soit de la prévention bien avant toute sortes de problèmes.

Je pense que la prévention qui consiste à indiquer « fumer tue » sur les paquets de cigarettes ne sert à rien !

gerer ses emotions pour eviter les addictions

J’ai l’impression que l’on va dans la bonne direction. Je vois de plus en plus d’exposition, de film et de documentation qui aident les gens à savoir ce qu’est une émotion et à la gérer.

Pixar a même sortir tout un film en 2015 pour parler des émotions et expliquer aux enfants ce que c’est. Il s’agit du film: Vice et versa dont voici la jolie bande annonce:

Conclusions

Pour bien gérer vos émotions vivez les, acceptez les. Ne les refoulez pas.

Une fois que le coup de l’émotion est passé, tentez de comprendre le message. Quel est le besoin sous-jacent qui a tenté de s’exprimer ?

Et si l’émotion est trop forte et qu’il faut compenser, prenez une grande inspiration par le nez et soufflez lentement par la bouche. Voilà.. c’est déjà beaucoup mieux.

C’est un moyen de compenser qui est nettement plus simple que les autres, et qui n’a pas d’effets secondaire négatifs !

Voilà, tout va bien. Vous êtes maintenant capable de vivre vos émotions, de vivre dans le flux de la Vie !

Croyances occidentales selon Christophe Allain

Voici ma retranscription (avec mes mots et ma compréhension) de cette vidéo de Christophe Allain où il nous parle des croyances qui structurent la culture occidentale.

Il y a des anciennes croyances qui ont été certainement utiles à un moment, mais qui sont totalement dépassées et dont il faut se débarrasser pour fonctionner en accord avec les nouveaux schémas et structures de notre temps.

Notamment, c’est en travaillant sur « le bas », sur la jouissance de la vie, sur l’incarnation de qui nous sommes que l’on peut fonctionner correctement pour notre époque.

L’occidental a un flux de haut vers le bas et l’oriental du bas vers le haut

  • Les occidentaux et les orientaux ne sont pas fait pareils.
  • un occidental a toujours envie de chercher les solutions en dehors de lui
  • le souci c’est qu’il en trouvera pas ! Car les autres sont fait autrement !
  • un indien a un flux de vie très puissant. (flux de bas en haut)
  • l’occidental tient à peine 3h sur un pied à Kohlanta
  • un indien peut tenir 20 ans sur un pied.
  • L’occidental a un flux de haut en bas.
  • accès à la vérité, à l’information est facile pour lui.
  • il peut facilement être dans l’abstrait…. mais difficilement dans l’action et la jouissance de la vie.

L’humain est fait pour unifier le haut et le bas, la vérité et la jouissance

  • L’humain est fait pour se tenir entre la terre et le ciel, entre le bas et le haut, entre la jouissance de la vie et la vérité, l’information. (connaissance, abstraction, théorie)
  • L’occidental qui veut travailler sur lui même doit travailler le bas, la notion de jouissance de la vie.
  • Un occidental qui veux explorer le haut (perception subtiles), doit être bien ancré dans le bas. Sinon il risque de se perdre et de tout mélanger.
  • C’est un plan symbolique qui sous-tend le monde matériel.

Pour évoluer l’occidental doit travailler sa jouissance de la vie

  • Le bas c’est l’ici et maintenant, dans cette histoire et cette problématique que l’on doit résoudre.
  • jouir de la vie, de la matière
  • être vraiment soi-même. (être affirmé dans qui on est.)
  • ce qui va stabiliser les gens, c’est son propre ego.
  • Un occidental qui veut travailler sur lui-même va dont devoir travailler sur la jouissance. Cependant, attention, ceci n’est jamais expliqué dans aucune tradition ésotérique ! Ceci pour plusieurs raisons:
  • travailler le bas, la jouissance, c’est travailler le pouvoir magnétique. dans le monde judéo-chrétien, c’est l’autre petit nom du diable !! (donc on aime pas ça !!)
  • le bas c’est le pouvoir, le pouvoir de survie primitif. L’instinct animal. C’est la capacité de créer des situations et de les attirer à soi pour les vivre. Donc une personne qui gère correctement le bas devient charismatique. Elle sait créer ce qu’elle veut, l’attirer à soi et repousser ce qui ne l’intéresse pas.
  • En bref, une personne qui gère le bas est maître de sa vie, a le pouvoir sur sa vie. et ça c’est pas ce qui arrangent le fonctionnement d’une société pyramidale.

Jouir de sa vie, c’est maitriser sa vie, c’est incompatible avec le vieux schéma de société pyramidale

  • système pyramidal = C’est sur l’obscurité des autres que l’on va bâtir la lumière
  • le Mt-Saint-Michel est un bon exemple en énergétique, des prisons glauques en bas et une flèche de lumière au dessus.
  • Actuellement nous ne sommes plus dans un système pyramidal. Mais dans un système en réseau.
  • Ça ne marche plus d’exister en écrasant les autres.
  • Actuellement on a besoin d’évacuer tout ce qui est pyramidal.

Se débarrasser des vieilles croyances obsolètes

  • L’occidental qui veut travailler sur lui doit donc se débarrasser de tonnes de vieilles croyances psychotiques qui ont créé les structures de notre société actuelle mais qui sont obsolètes.
  • une de ces structures obsolète est par exemple, le fait que notre société est paternaliste et misogyne. le pouvoir féminin n’est pas reconnu.
  • On impose à tous les hommes de réussir, et aux femmes de ne rien faire. lourd pour tous.
  • un système paternaliste est construit sur la base de se tenir à des règles, à des dogmes plutôt que d’accepter la réalité. La réalité c’est le côté jouissance, maman, bas.
  • Les dogmes paternalistes viennent d’une époque, à un moment donné. Et ne sont plus valables ailleurs dans le temps et l’espace.
  • la croyance psychotique que le ciel et la terre se battent en duel.
  • Dieu le père en haut et la pacha mama en bas, la terre nourricière.
  • La version psychotique séparée, c’est de devoir choisir soit d’être dans le haut, le spirituel, mais sans jouissance, soit d’être dans le bas, dans la matière, mais sans avoir aucun sens à cela. C’est le matérialisme pur.
  • Ce que l’humain doit faire pour réaliser son alchimie, c’est unir le haut et le bas. Donc jouir de ce que l’on est, et que ça ait un sens pour nous.
  • Croire que le ciel et la terre se battent en duel, c’est ce qui a créé toute les religions et les voies ésotérique.
  • Encore une croyance psychotique: croire que l’humain est un être intrinsèquement mauvais.
  • Donc avoir aucune confiance en soi et en l’humain et même nier ses désirs et émotions et devenir un robot.
  • C’est l’écologie, c’est la logique de l’arche de Noé l’humain est mauvais pour son environnement et il faut donc l’anéantir pour que l’environnement aille bien.
  • L’écologie c’est donc pas nouveau, on bégaye la même chose depuis Noé….
  • Autre croyance psychotique c’est croire que sa descendance est mauvaise.
  • C’est le mythe de la chute. On part de l’humain parfait et tout évolution est une dégénérescence. En bref, c’est traiter ses enfants comme de la merde.
  • C’est ce qui fait que notre société attend que les enfants ramassent la merde tout le temps. (me fait penser au système du crédit bancaire… obtenir du financement direct qui sera payé le double par la génération suivante !)

Devenir soi même, trouver sa vérité et l’incarner

  • Un enfant dès qu’il sort du berceau il va commencer à découvrir son monde et il va tout casser. Ce n’est que plus tard qu’il est capable de créer.
  • Un bébé, la première année, il est tourné vers maman, vers l’intérieur. Il est au sein.
  • La deuxième année il est tournée vers papa. Vers l’extérieur, il apprend à marcher, à parler, le mouvement, la neurologie.
  • La troisième année, l’enfant commence à devenir lui même. Il développe sa personnalité.
  • Notre humanité, a été sur dieu la mère, sur dieu le père et on est en train de passer au soi (l’expression de notre centre). Mais encore emmêlé avec dieu le père. Donc avec des dieux et des autorités.
  • Il est temps de devenir soi même. C’est ça le programme.
  • 15min
  • Dieu l’univers c’est une notion plus évoluée que dieu le père.
  • Attention en rejetant dieu le père, de ne pas retourner en arrière et de revenir à dieu la mère. Ça c’est fini. C’était des logiques pré-historiques. Il ne sert à rien de retourner à poil dans la forêt. Il faut passer à autre chose, on est sur le soi.
  • Il faut unir le haut et le bas, notre vérité et notre jouissance. Notre pouvoir spirituel et notre pouvoir matériel. Donc incarner qui l’on est. Démontrer qui l’on est. Jouir de ce que l’on est. Sinon ça ne marche pas.
  • Les types déconnectés qui parlent de trucs mais qui ne sont pas capables d’en faire l’expérience ça ne marche pas.
  • On ne peut pas avoir que du pouvoir spirituel et pas matériel ou matériel mais pas spirituel.
  • C’est une des causes d’échec courante du développement personnel chez certains occidentaux qui pense qu’en faisant une techniques qui les emmerdes ça va donner un résultat. Ceci en référence aux interdit des grandes religions qui interdisent la jouissance.
  • ça donne des gens qui méditent pendant 30 ans pour obtenir un résultat et ça ne marche pas car c’est déconnecté de la jouissance. Il le font pour obtenir un résultat.
  • un occidental doit dans tous les cas jouir de ce qu’il fait. Sinon ça ne fait pas de l’alchimie.
  • 90% des gens qui ont des résultats en ont car ils jouissent de ce qu’ils font.
  • (Christophe dit que pour lui la méditation c’est de la jouissance, qu’il est bien ainsi et donc que pour lui ça marche.)
  • Accepter que nos enfants sont mieux que nous ! Mais on doit les éduquer.
  • Chaque génération éduque la suivante. on ne peut pas faire sang-blanc d’être ça génération, ça marche pas, et on ne peut pas les transformer en notre génération. ça ne marche pas non plus.
  • Dans les systèmes anciens, il y a la magie du sang que l’on retrouve dans les religions:
  • buvez mon sang…. sainte cène.
  • les sacrifices humains, enfant, animaux.. mouton, halal…
  • C’est de l’ancienne magie du sang qui a un sens…. mais qu’on a oublié.
  • C’est la logique de la génétique, la logique des mariages, des liens du sang la logique de dynastie.
  • Le fils est le clone du père… et si il ne le devient pas… c’est toutes les grandes histoires tribales anciennes. (psychoses)

Nouveaux schémas reçu durant ce dernier cycle de 2000 ans

  • Lors de l’accélération spirituelle de ces 2000 dernières années, on a reçu la croyance et l’intégration de l’unité. ça a donné… le monothéisme.
  • ça donne aussi l’unité mondiale, la mondialisation. (on est tous dans la même barque)
  • Ce n’est pas une mauvaise chose en soi. Mais il y a des effets secondaires.
  • Dans chaque changement, il y a une expression émotionnelle de résistance. ici, c’est la croyance en la victimisation.
  • Donc l’unité c’est bien, mais ça a parfois été mal compris comme étant l’uniformisation.
  • Toutes les cellules font partie d’un même corps ≠ un seul type de cellule dans le corps (donc éliminer les autres)
  • Lors de l’accélération spirituelle de ces 2000 dernières années on a aussi reçu la notion de pardon. passer à autre chose.
  • Réaction émotionnelle opposée la culpabilité, l’agressivité. (je ne pardonne pas, je m’accroche au truc et je deviens agressif sur ma propre culpabilité)
  • j’agresse les autres sur les choses pour lesquelles je me sens coupable !
  • 3ème don: l’intimité, l’expression de soi au niveau spirituel qui exprime le soi dans le groupe. L’énergie de réseaux.
  • réaction inverse: le puritanisme et l’agressivité.
  • C’est nier l’humain, le cacher et donc nier la différence entre les gens.
  • Donc le boulot actuel c’est de se débarrasser de victimisation, culpabilité et puritanisme.
  • Pour sortir d’un problème, il faut l’exprimer donc c’est pour ça que ça chauffe sur Daesh.. un chef de guerre d’il y a 4000 ans…. puritain, paternaliste, misogyne…. et ça résonne en occident qui fait pareil !
  • un joli miroir grossissant pour nous aider à faire le ménage chez nous.

Comment procéder ?

  • Aucun individu tout seul ne va sauver le monde. C’est l’humanité dans son ensemble qui gère tout ça nous pouvons juste choisir que rôle nous voulons jouer dans tout ça.
  • Quand on veut travailler sur le bas, il faut aller voir ce qui est caché dans l’inconscient de la personne.
  • forcément on peut pas le faire facilement tout seul !
  • ou alors le faire en résonance avec le monde et donc avoir des perceptions subtiles.
  • Pour évoluer il n’y a que 3 manières:
    • expérience à vivre
    • maladie
    • subtile (on peut bouger dans le subtile….. mais pas tout.)

Réflexions personnelles

Je remarque que mes passions du moment sont tout ce qui touche à la monnaie, et tout ce qui touche à l’organisation des groupes.

Ainsi je remarque que ça s’inscrit tout à fait dans l’évolution décrite par Christophe Allain dans cette vidéo.

Quand je m’intéresse à la monnaie, c’est pour démonter le système pyramidal en place…  et pour proposer des alternatives pour reconstruire un système économique en réseau, tel que le Système Monétaire Equilibré.

Et de même, quand je m’intéresse aux manières d’organiser un groupe, je m’intéresse aux nouvelles manières de faire, notamment ce que Frédéric Laloux appelle des organisations Opale.

Ce sont des organisations qui sont loin du modèle pyramidal où il faut écraser l’autre pour exister. Le rôle d’une organisation opale est de fournir la sécurité aux gens pour devenir eux-mêmes. Pour laisser les gens développer le potentiel de ce qu’ils sont appelé à devenir. Ce qui rejoint tout à fait le principe de trouver sa vérité, le sens à sa vie, ce que l’on aime faire et l’incarner dans le monde.

C’est certainement aussi pour aider les gens à devenir ce qu’ils sont et l’incarner dans le monde que ces dernières années j’ai passé beaucoup de temps à faire découvrir le Revenu de Base Inconditionnel. C’est une manière de fournir à chaque personne la liberté d’avoir les moyens de devenir elle même.

Ainsi, voilà, moi aussi, en écrivant des articles sur ce blog, je deviens et j’incarne ce que je me sens appelé à devenir, soit un cartographe de l’imaginaire. Une personne qui explore les alternatives au monde actuel et qui ramène la carte pour aider les nouveaux bâtisseurs du monde de demain.

Il est temps de réconcilier la médecine orientale et la médecine occidentale

Il est temps de réconcilier toutes les formes de médecines

Voilà que ces derniers temps je suis confronté a un mal de ventre chronique (depuis 2 mois..) je passe de médecin en médecin sans jamais avoir vraiment de diagnostic posé.

Je suis content, par ce que tous les examens que je fais, prise de sang, échographie montrent que je suis en pleine forme ! C’est plutôt sympa !
Le soucis, c’est que moi, je suis toujours mal… mais pas toujours de la même manière…

Ceci m’amène à discuter avec beaucoup de monde sur le sujet de la santé et je découvre qu’il y a énormément de monde à qui ce genre de chose arrive. Et que bien souvent, les médecins sont démunis. Ils ne trouvent pas de vrai problème de santé.

Ainsi, je resors plusieurs réflexions et références à des livres que j’ai lu par le passé au sujet de la médecine. C’est un sujet qui ne m’a jamais vraiment intéressé, j’ai toujours suivi de loin… et voilà que là je plonge dedans de manière forcée !

Je vois qu’il y a plusieurs sortes de médecines (surtout occidentale et orientale) et qu’on les opposes régulièrement. Alors que moi j’y vois là des médecines complémentaire. Elles ne sont pas créée dans le même but et la même intention.

panneau cabinet dentaire vaccin médecin sénegal.JPG

Intention de base de la médecine occidentale

La médecine occidentale est très mécaniste et a été créée pour remettre sur pied des soldats et les faire continuer la bataille.

La médecine occidentale excelle dans les traitements d’urgence. Mais elle est très médiocre dans les traitements des causes des maladies chroniques.

En général, dans ce genre de cas qui traine, on fini par te donner des drogues qui te coupe les symptômes mais ne résolve en rien le problème, voir l’empire… vu qu’il faut prendre une autre drogue pour compenser la première… et la seconde… et tu te retrouve pendant 20 ans sous antidépresseurs avec 9 médicaments différents….

Quand le témoin d’huile de sa voiture s’allume et indique que la réserve est basse, que fait-on ?
=> Je remets de l’huile….

Qui penserait à couvrir le témoin d’huile avec un cache et de continuer comme si de rien était ?
=> et pourtant c’est ce que font quotidiennent des milliers de médecins…… pour le plus grand bonheur de l’industrie pharmaceutique !

médicament pharmaceutique générique.JPG

C’est cru.. mais c’est vrai. Mon but n’est pas de casser du sucre sur les médecins, finalement, ils ne font que faire ce que demandent les patients…. les soulager.

Et je comprends les médecins désemparé pour qui la lecture du voyant d’huile n’est pas aussi simple sur un corps humain que pour une voiture…. (et pourtant, il y a plein de dictons très parlant….)

Mais avec ce système on ne résout rien. Or, il existe depuis des millénaires une autre forme de médecine qui a une approche fondamentalement différente, pourquoi ne pas les faire coopérer un peu plus ?

Intention de base de la médecines orientale

La médecine orientale tente de rééquilibrer le corps qui s’en mise dans une mauvaise posture pour une raison ou une autre. Les ostéopathes agissent de la même manière, mais ils sont axées surtout sur la mécanique du corps.

En médecine orientale, on va agir sur des méridiens d’énergie que la science occidentale ne connait pas (encore).

L’acupuncture va piquer ces méridiens tandis que le shiatsu va presser dessus avec les doigts et la réflexologie va masser le bout des méridiens qui arrivent dans les extrémités…

pieds.jpgaccupuncture méridien weijing2.jpg

Et qu’est-ce que l’on observe ?

Personnellement, j’observe que ça aide de nombreuses personnes qui avaient un soucis pour lequel les médecins sont démunis.

médecine chinoise.JPG

Une maladie est un message envoyé

Avec mon soucis de mal de ventre étrange…. je cherche des pistes partout. J’ai l’occasion de comparer différentes sortes de médecines sur le même sujet et c’est très intéressant.

Je suis allé encore bien au delà que la réconcilliation entre la médecine orientale et occidentale qui est déjà bien amorcée.

Je suis allé voir une copine chamane.

Après une séance de chamanisme, elle m’a dit de regarder la vésicule billiaire et le foie, qu’il y a un truc qui cloche là.

2 semaines plus tard, après avoir fait une prise de sang, le verdicte m’annonce que je suis en pleine forme… sauf un truc qui cloche du côté de la bile….  J’en produits trop !

Bref… je me fais de la bile comme on dit !

2013_07_01_14_17_ayahuasca_ondas-de-la-ayahuasca.jpg

(L’illustration représente du chamanisme amazonien dont la transe est forcée avec de l’ayahuasca. Ce n’est pas nécessaire pour les gens qui comme ma chamane peuvent avoir un contact avec des guides, sans prendre aucune substance.)

Ainsi, 2 méthodes différentes arrivent au constat qu’il y a un soucis de bile… Mon médecin m’a donc envoyé faire une échographie, toujours rien de particulier…. suite au prochain épisode.

Ma chamane me dit que mon foie garde en lui une grosse colère et que c’est là que ça coince. Qu’il faut que je me libère de cette colère pour aller vers une nouvel équilibre meilleur. En creusant dans le fond de mon âme, il parait que cette colère serait finalement de la colère contre moi même !

=> Ok… maintenant il me reste à trouver comment l’exprimer ! .. c’est facile à dire.. mais à faire… heu….  ?

(Il parait que j’ai aussi une petite irritation au duodénum…. ça ne m’étonne pas si j’ai un trop plein de bile..)

Pour aller plus loin, j’ai resorti le livre (et mon résumé en lien) de Michel Odoul… « Dis-moi où tu as mal et je te dirais ce que tu as« …. dans ce livre on ressort tous les dictons qui finalement son très parlant pour faire le lien entre une douleur et une cause.

  • J’en ai plein le dos
  • Je me fais de la bile
  • Je ne sais pas sur quel pied danser
  • J’ai la peur au ventre
  • J’ai la gorge nouée
  • J’ai un torticoli qui m’empêche de dire non… et ça me fige…
  • J’arrive pas à digérer cet événement….
  • J’ai trop de pression….

Toutes les pathologies ont des causes souvent dans le relationnel et l’émotionnel.

La science occidentale commence tout juste à découvrir qu‘il y a un cerveau dans notre ventre et que c’est même peut être le cerveau principal vu que 90% des flux d’informations vont du ventre à la tête…

Certain résument en disant que le cerveau du ventre c’est le cerveau des émotions et le cerveau de la tête celui du mental…

Il y a des causes qui ont une certaine logique qu’un occidental peut comprendre. Ça fait longtemps que les médecins savent que les ulcères et les troubles intestinaux sont psychosomatiques… par contre la logique cartésienne peine à comprendre le lien entre une déchirure des ligaments du genou et une déchirure relationnelle que l’on ne veut pas accepter….

Mais en changeant de vision du monde, il est possible de le comprendre.

Réconcilier toutes les formes de médecines

C’est là tout le soucis de la réconciliation. Les visions du monde s’affrontent au lieu de se compléter.

Quand la médecine occidentale est arrivée dans les tribus reculées, le chamane et ses danses ont été reléguées au rang de folklore et la médecine occidentale a été placée sur un pied d’estale.

médicament.JPG

Il est vrai que dans l’urgence la médecine occidentale est meilleure, avec quelques médicaments elle remet vite sur pied des malades. En fait, elle boost artificiellement un déséquilibre dans les fonctions du corps. Mais elle n’explique pas d’où vient ce déséquilibre et bien souvent, le problème revient !

… et Michel Odoul nous explique, que lorsque le problème revient, en général, il revient plus fort: « T’as pas compris mon message la première fois ? .. ok… alors je vais crier plus fort… »

Au point que dans la société occidentale hypermédicalisée et asceptisée (faudra comprendre un jour qu’un être humain est composé d’un plus grand nombre de bactéries que de cellules… et que se battre contre le microbe… n’est pas LA solution… nous sommes une colonie de microbe !), à force d’être remis sur pied à chaque maladie sans avoir intégré le message… hop… on se fait des répliques toujours plus fortes jusqu’au cancer qui nous terrasse….

Bon.. et bien je vais aller tenter de comprendre le message qui m’est envoyé…  avant que celui-ci se cristalise dans mon corps trop violemment…

Je plaide ici pour une réconcilisation entre toutes les formes de médecines. Je suis bien content que la médecine occidentale me soulage et me boost pour me remettre sur pied quand je vais mal. Mais il ne faut pas oublier non plus de vraiment résoudre le problème plutôt que de couper les voyants d’alarme qui s’allument…….

J’espère que tout bientôt, la collaboration se fera entre toutes ces visions du monde et ses formes de médecines pour le bien de tous.

2013_06_24_19_20_serpent_sur_la_tunique_d_un_chamane_de_siberie.jpg