Création de jeu web

En faisant du tri, j’ai retrouvé quelques fiches que j’avais écrite en 2008 lorsque je m’ennuyais dans un cours de répétition de l’armée suisse.

J’avais profité des longues attentes réputées dans l’armée suisse pour mettre sur papier plein d’idée pour créer un jeu sur le web.

Notes pour créer un jeu web

J’avis dans l’idée de créer un jeu dans lequel le terrain de base est une carte google maps de notre planète.

J’avais ensuite immaginé toutes sortes de jolies règles.

Avec comme souvent des ressources à collecter, des bâtiments à construire… des combats… la bataille des ressources quoi !

Voici donc les scans de ces notes que j’avais prises… si ça peut inspirer des gens.

Mais ce n’était que l’évolution d’autres idées que j’ai déjà publiée sur une autre page pour la création d’un jeu web… à voir sur ce site….

jeu web 0979_001.jpgjeu web 0979_002.jpgjeu web 0979_003.jpgjeu web 0979_004.jpgjeu web 0979_005.jpgjeu web 0979_006.jpgjeu web 0979_007.jpgjeu web 0979_008.jpg


La vie est un jeu, le monde réel un terrain de jeu

Finalement je n’ai jamais créé de jeu web, car j’ai pris conscience que la vie est déjà un jeu.

Pourquoi créer un monde virtuel, alors que nous avons déjà un monde réel pour y jouer dans la matière ?

C’est pourquoi, je n’ai jamais été un grand joueur de jeu vidéo.. mais j’ai beaucoup aimé lancer des projets dans la réalité…

Quelques exemples de mes jeux dans le monde réel

Je suis le fondateur du site web extremefondue.ch et j’ai guidé l’équipe pendant une dizaine d’année afin de réaliser les fondues les plus insolites dans les endroits les plus inhabituels possibles !

Je suis le créateur de la « marque publique »Où est la girafe ?. Une expérience qui vise à observer comment se diffuse un dessin à travers le vaste monde. Les autocollants et t-shirts étant des vecteurs privilégiés.
(Car le t-shirt gratuit est la plus grande force de l’univers selon Cortex le génie et minus son abrutis de compère)

C’est une expérience qui a pour but de favoriser la culture du remix, une culture basée sur le partage et la coopération, une culture en opposition avec la société capitaliste basée sur l’individualisme et la concurrence.

Le petit frère de la girafe est un « singe aux yeux kawaii« , qui lui aussi est un dessin qui voyage sur le web et ailleurs… Il a été téléchargé plus de 17000 fois en une année et demi sur openclipart… et depuis voyage bien plus loin sur toute sorte d’objets.

Pourquoi une guerre des ressources

En réfléchissant à la création d’un jeu sur le web, j’ai appris plein de chose.

Tout d’abord, qu’il faut créer un univers, un terrain de jeu.

Et là, le personnage est tout puissant !

Mais ce n’est pas drôle s’il est tout puissant, c’est ennuyant…

Donc très rapidement on commence à créer des contraintes, des règles, des points de vie.. la mort…

Puis on crée des ressources qui doivent être limitée.. et les gens doivent se battre pour les avoir.

Tout ceci n’est qu’une illusion, les règles sont finalement totalement arbitraire. Mais c’est ainsi que le jeu est construit.

La question inquiétante…

… et là je me suis posé une question inquiétante…

…. Comme j’aime à me dire que la vie est un jeu et que le monde est un terrain de jeu…

Alors… est ce que ces règles sont aussi totalement illusoires ?   Est-ce que finalement on a pas besoin de manger ?

… et là j’ai découvert qu’effectivement… il y a des gens qui n’ont pas besoin de manger !

J’ai découvert qu’il y a des clairvoyants… que le monde n’est pas ce que je pensais qu’il était…

Quoi que… justement il est vraiment un terrain de jeu…

Voici le chapitre consacré à la métaphore du jeu vidéo d’un article où je décris comment j’ai changé ma vision du monde !

Le monde est vraiment un jeu vidéo…

Nous sommes dans minecraft.. nous pouvons créer et expérimenter le monde que l’on veut.

Nous ne sommes que des créateurs… pas des gens obligé de lutter pour la survie… maintenant nous sommes à l’ère de la création…

Boudry en 1961

Boudry en 1961

En 1961, la ville de Boudry s’est retrouvée sous les projecteurs et les caméras de la télévision suisse romande.

Cette même chaine de TV a exhumé ce magnifique reportage et retrouvé quelques-uns des intervenants de l’époque.

Spéciale pique envers nos amis vaudois….. oui, le vin de Neuchâtel est très bon !

La police n’aime pas le walkman

Traverser la route avec un walkman sur les oreilles c’est dangereux! Et avec un iPod?

Voici une petite séquence souvenir que l’on peut voir sur le site web des archives de la TSR.

Le 25 mai 1983, le chef de la circulation routière du canton de Vaud, s’exprime à la TSR. Pour lui, il est dangereux d’écouter un walkman en traversant la route.

extrait tsr reportage walkman 25.5.1983.jpg

Cet interview peut être regardé à l’adresse suivante:   http://archives.tsr.ch/player/innovation-walkman

26 ans plus tard, il est très courant de voir des gens se balader partout avec la musique de leur iPod dans les oreilles. Mais qu’en est il du danger ?

Il me semble que l’on entend plus parler de ce sujet!
Est ce qu’il y a plus ou moins d’accidents de piéton renversés en 2009 qu’en 1983 ?

Bon, entre temps, depuis le 1er juin 1994 la loi a changé. Les automobiliste ont l’obligation de s’arrêter pour laisser passer les piétons.

Nous allons donc faire une petite plongée dans les archives de l’OFS pour tenter de savoir si l’iPod est moins dangereux que le walkman!

Dans les archives qui sont disponibles en ligne, on trouve des rapports annuels à propos des accidents de la circulation, mais malheureusement le plus vieux date de 1997, donc pas possible de remonter si loin. Il existe certainement une version papier mais ça va être plus dur de la trouver.

Cependant, il y a dans les rapports des années suivantes quelques indications historiques, donc peut être que l’on trouvera une partie de l’information.

Le document sur les accidents de la circulation en 1997 nous renseigne déjà sur pas mal de chose.

A la page 143 on y trouve un tableau qui nous indique (après addition des hommes et des femmes) qu’en 1983 il y a eu  en suisse 3966 piétons victimes (blessés ou tués) d’accident de la circulation

En ce qui concerne les données les plus récentes, il existe une brochure avec les statistiques des accidents de la circulation pour l’année 2004.

On observe dans ces statistiques (p14) qu’en 2004, il y a eu 42 tués et 831 blessés graves parmi les piétons victimes d’accident de la circulation.

Il y a donc nettement moins de piétons victimes de la route qu’en 1983.

D’une manière globale le nombre de mort sur les routes a diminué de près de 70% entre 1970 et 2004.

Conclusion

Il est donc possible de dire que malgré l’augmentation du nombre de personnes qui se baladent avec un baladeur ! 😛  Le nombre de piétons victimes d’accident a diminué.

Par un superbe sophisme il est donc possible de déclarer que l’utilisation d’un iPod est moins dangereuse que l’utilisation d’un walkman !