Le bon sens au service de l’économie d’énergie


ampoule.jpg A notre époque on discute beaucoup d’économie d’énergie. Naturellement l’éclairage est un sujet de discussion récurrent où chacun a un bon conseil a apporter pour économiser de l’énergie.

Très souvent on nous bassine avec le remplacement des ampoules à incandescence par des ampoules « économiques ».

Il me semble que l’on oublie souvent une solution simple et efficace pour s’éclairer de manière économique.

Cette solution miracle, c’est: le soleil !

Et oui, c’est tout bête, c’est tellement évident qu’il fallait y penser. On peut s’éclaire au soleil plutôt que de s’éclairer à l’ampoule électrique !

Je vois tout de suite arriver mes détracteurs:

Mais c’est nul ton truc, si on utilise des lampes c’est par ce qu’il fait nuit, par ce qu’il n’y a pas de soleil….

Vraiment ?

C’est vrai qu’il parait stupide d’allumer la lumière quand il fait jour. Personne n’est assez stupide pour faire un truc pareil!

Vraiment ?

Personnellement, je crois que la stupidité est vraiment beaucoup plus présente que ce que l’on croit !

Je connais pas mal de salles de bain borgne où il faut allumer la lumière la journée, je connais des cages d’escaliers d’immeubles où la lumière est allumée tout le temps, je connais quelques bureaux sombres où il faut allumer dès qu’un nuage se pointe…..

toit de magasin.jpg

… et surtout je connais de nombreux centres commerciaux construits sous forme de boite de conserve sans fenêtres.

Ils fait nuit dans ces magasins ? … non.. on utilise des énormes alignées de lampes pour éclairer comme en plein jour. (alors qu’il fait jour !)

Un peu de bon sens

puit de lumière maquette.jpegIl me semble que le bon sens même voudrait que l’on s’éclaire le plus possible à l’aide du soleil.

C’est peu connu, mais il n’existe pas que les fenêtres pour faire entrer la lumière du soleil dans une maison. Il existe de nombreux systèmes:

Le principe est toujours le même. Si l’on veut éclairer une pièce borgne, le plus simple est de faire un un trou jusqu’à la lumière du soleil.

Une fenêtre permet de ne traverser qu’un mur, mais un tube peut faire plusieurs mètres de long et une fibre optique permet d’aller encore plus loin chercher de la lumière.

Avec un peu d’astuce, on peut même combiner un éclairage solaire naturel avec des lampes à LED qui prennent le relai quand la nuit arrive.

C’est ce que l’on peut voir dans cette vidéo du constructeur Parans.

Si l’on veut augmenter l’efficacité du captage de lumière, on peut utiliser un héliostat. Ce mot d’origine grec désigne un miroir qui suit le soleil toute la journée pour s’assurer que la lumière soit toujours dirigée sur l’entrée d’un tube capteur de lumière.

Voici ce qu’il en est dans nos contrées. On trouve même un spécialiste en puits solaires au Locle.

Et dans les bidonvilles ?

Depuis 2007, la majorité de la population mondiale vit dans des villes. Ce que l’on oublie de préciser, c’est que les villes sont de plus en plus des bidonvilles !

Des constructions faite n’importe comment avec des matériaux de récupération. Très souvent de la tôle comme toits. Du coup, pas de fenêtre, pas de vélux !

Les bidonvilles sont sombres.

Mais une équipe a décidé de changer tout ça !

Un mouvement se répand depuis les bidonvilles de Manille, aux Philippines, pour éclairer les maisons au solaire, à l’aide de bouteille en PET.

Le concept est simple. Il suffit d’utiliser des bouteilles en PET remplie d’eau comme capteur et diffuseur de lumière et de les passer au travers des toits.

Pour voir le détail de l’installation de ce genre d’éclairage, voici une petite vidéo d’explication:

Le bon sens est toujours la meilleure solution !

bouteille pet pour éclairer les bidonville au soleil.jpgbidon ville éclairé au soleil.jpg

Eau en bouteille versus eau du robinet

Eau d’ici, Eau de là

Eau en bouteille VS eau du robinet

En bref…

Pour résumer la situation, l’eau est un enjeu des plus important de notre siècle. Il y a des entreprises multinationales qui tente de contrôler cette eau. Pour ce faire elles n’utilisent pas les mêmes méthodes que ce soit dans les pays du tiers monde, ou dans les pays occidentaux. Pour ces derniers, l’emprise se fait grâce à une publicité colossale pour les eaux minérales en bouteille. Eaux, qui souvent n’ont pas grand chose à envier à l’eau du robinet. Cette page est donc présente dans le but de faire de la pub pour l’eau du robinet ! Une eau potable, écologique, économique, éthique, et qui en plus désaltère ! Buvez de l’eau du robinet !

Enjeu du 21ème siècle

On entend souvent dire que l’eau est l’enjeu du 21ème siècle. Cette phrase est de plus en plus d’actualité !

En effet, l’eau est une substance qui nous indispensable à tous. Pour vivre, un être vivant a absolument besoin d’eau. Celui qui dirige l’approvisionnement en eau dirige le monde ! Ceci, de nombreuses multinationales l’ont compris, et elle cherchent maintenant à se rendre propriétaire du maximum d’eau potable de la planète. Ce sont des entreprises comme Nestlé qui caracolent en tête des multinationales dont le but est de s’approprier le marché mondial de l’alimentation.

La stratégie est simple. Il suffit de trouver une source d’eau dont on est sûr qu’elle est assez importante pour tenir la demande. Puis on promet des sommes colossales aux communautés qui détiennent les droits sur la source. En général, les propriétaire de la source sont très heureux de voir la manne tomber du ciel, une source de revenu énorme et immédiate. (Tout le monde est attiré par un profit immédiat !) Les baux pour une source d’eau durent en général quelques décennies ! Ensuite, la source est capté, on la met en bouteille, on la distribue et on la vend. On la vend à qui ? Et bien on la vend à la population locale et plus loin. La population locale se voit donc dans l’obligation d’acheter l’eau qu’elle obtenait auparavant gratuitement !

Cette stratégie est souvent utilisée dans les pays en développement, des pays qui sont assez pauvres et qui parfois n’ont pas un système de distribution d’eau correct. Ainsi, la multinationale propose une somme d’argent non négligeable et en prime, elle se déclare d’utilité publique car elle va créer un réseau de distribution d’eau garantie potable. La population locale ne peut que se réjouir, elle a droit au pactole et à de l’eau plus propre qu’avant. Oui, c’est vrai, mais pour les riches qui pourront se payer les bouteilles d’eau que la multinationale va vendre ! Ce qui dans certaines région n’est qu’une minorité ! Pour les autres … et bien c’est la soif ! Le captage de la source ayant asséché le court d’eau dans lequel tous les pauvres allaient puiser leur eau, il ne reste plus que l’eau vendue par la multinationale !

Donc, en résumé, dans les régions les plus pauvres du monde, les gens qui faute de moyens sont obligés de boire une eau qui n’est certes pas toujours de qualité, sont approchés des multinationales qui proposent de les enrichir et de leur fournir de l’eau propre. Les gens acceptent et puis remarque que pour finir ils ne sont pas assez riche pour acheter l’eau propre qui leur était promise. De plus, ils ne peuvent même plus utiliser l’ancienne technique, car leur cour d’eau est asséché et ceci pour les décennies que durera le bail !

En outre, même si une famille est assez riche pour se payer les bouteilles d’eau potables nécessaire à sa propre consommation. La rivière étant à sec, il n’est plus possible d’irriguer les champs. Il n’y a pas que les humains qui ont besoin d’eau, tous les êtres vivant en ont besoin !

Donc plus de champs, plus de culture, plus de revenus et donc plus de bouteilles d’eau non plus !

Cas des pays occidentaux

Dans les pays occidentaux, le problème de l’eau n’est pas le même, mais il existe tout de même. Ces pays sont assez riches pour avoir un réseau de distribution d’eau potable efficace. Tout le monde a l’eau potable courante chez soi. C’est très ennuyeux pour les multinationales qui veulent s’approprier la distribution de tout le marché de l’alimentation.

La stratégie consiste donc à vendre de l’eau en bouteille. Mais comment faire pour que les gens pensent qu’il est mieux d’aller dans un magasin acheter de l’eau en bouteille plus cher que celle du robinet. De transporter des kilos d’eau entre le magasin et chez soi alors que celle du robinet arrive directement là ou il faut !

Et bien c’est grâce à la publicité et au marketing que les multinationale réussisse ce tour de force. La publicité nous martelle une idée: L’eau en bouteille est meilleur pour le corps, plus saine, meilleure pour la digestion, revitalisante, etc… Bref, l’eau est passé du statut de simple boisson à celui de médicament !

La société occidentale est obsédée par la santé. Le marché des alicaments, contraction d’aliments et de médicaments, est en constante croissance. Il suffit qu’on produit quelconque soit bénéfique pour la santé et ses ventes augmente. Il n’y a plus un seul produit pour le petit déjeuner qui ne couvre pas les besoins journaliers en vitamine et sel minéraux !

Voilà maintenant que l’eau du robinet est reléguée au second rang. Car elle n’a pas la capacité de faire maigrir, de réduire les rides, et même dans les dernières publicités à la mode, de donner la force d’assommer un tyrannosaure !

Mais l’eau en bouteille a-t-elle vraiment toutes ces capacités ? C’est une excellente question ! Mais en tout cas l’eau en bouteille à la capacité d’enrichir les entreprises qui nous martelle avec ces arguments !

L’eau du robinet est elle vraiment moins bonne que l’eau minérale en bouteille ?

Il est très difficile de répondre à la question. Tout dépend de l’endroit. Globalement en suisse, il est possible d’affirmer que 38% des ménages ont de l’eau de source directement au robinet ! Cette eau n’a subit aucun traitement, elle est donc pareil à l’eau que l’on capte pour la mettre en bouteille ! Plus précisément, à Boudry dans le canton de Neuchâtel, 75% de l’eau provient des sources de la montagne de Boudry, 15% de la nappe phréatique de la plaine d’Areuse et les 10% restant du réservoir de Chambrelien via l’aqueduc de Neuchâtel. (Chiffres de 2002)

La grande différence entre de l’eau du robinet et de l’eau minérale en bouteille est le traitement. L’eau minérale est captée dans des sources très pur, elle n’a donc pas besoin d’être traitée pour être bue. En revanche, l’eau du robinet, suivant sa provenance est traitée pour la rendre potable. Dans le canton de Neuchâtel, le sol calcaire ne filtre souvent pas suffisamment pour que l’eau des nappes phréatiques soit irréprochable. Donc 90% de l’eau est traitée. Il reste tout de même 10% de l’eau qui n’est pas traitée, de l’eau qui n’a donc absolument rien de différent de l’eau qui est vendue en bouteille, si ce n’est le prix !

Donc la principale différence entre une eau minérale et une eau du robinet est que cette dernière est la plupart du temps traitée. Donc, question suivante, le traitement dégrade-t-il la qualité et le goût de l’eau ? Pour répondre à cette question, apportons quelques précisons sur les techniques employées pour ces traitements. En gros, il existe deux méthodes courantes pour traiter l’eau. La plus connue et la plus classique étant le lavage au chlore, ou à l’eau de javel. La seconde méthode étant le traitement aux ultra-violets. Dans le canton de Neuchâtel, trois quart des traitements se font avec la première méthode et un quart à l’aide de rayons ultra-violets. Le traitement au chlore ajoute quelque peu de chlore dans l’eau, mais cette quantité est est minime et ne se sent pas lorsque l’on boit l’eau. Dans l’eau de Boudry, on a 0,06 mg/l de chlore qui est dû au traitement de l’eau. On est loin de ce qui se fait au Etat-unis, où l’odeur du chlore dans l’eau, à la sortie du robinet, doit être une signe pour repérer que l’eau n’est pas mauvaise pour la santé ! Cette pratique décourage quiconque de boire de l’eau au robinet, tellement elle est a un mauvais goût. Et ceci arrange bien les entreprises qui vendent des boissons en bouteille. Pour preuve, on a le succès colossale de marques comme Coca-cola, qui vend son célèbre breuvage moins cher que de l’eau en bouteille. Pour n’importe qui, il est beaucoup plus agréable de boire du coca-cola que de boire de l’eau chlorée au maximum ! C’est pourquoi les gens, aux états unis, ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche, mais plutôt de d’amour (on l’espère pour eux) et de coca-cola !

Revenons au traitement de l’eau. Plus haut nous avons parlé de la technique de traitement de l’eau aux UV. Cette technique est très efficace et ne modifie en rien la qualité de l’eau. Elle utilise la forte énergie de la lumière ultra-violette (UV-C) pour induire des mutations génétique dans les bactéries ce qui les empêche de se reproduire. Actuellement dans le canton de Neuchâtel, ce système est utilisé dans un quart des installations. Cependant, ce nombre tend à augmenter au fil du renouvellement des installations. La qualité de notre eau du robinet va donc être améliorée.

Comparaison de prix

En moyenne, en suisse, l’eau du robinet coûte Fr 1.60 pour 1000 litres. Toujours en suisse, la consommation moyenne par habitant et par jour est de l’ordre de 160 litres d’eau. Ce qui nous donne un prix de 26 centimes par jour et par personne pour payer l’eau.

Selon la Fondation pour la protection des consommateurs, Pour 1,5 litre d’eau minérale, le consommateur paie entre 50 centimes et CHF 7.60 – eh oui! -, alors qu’aucune différence de qualité ne justifie une telle disparité de prix.

La Fondation pour la protection des consommateurs a effectué une étude comparative sur la teneur en sels minéraux de 47 eaux minérales. Plus de la moitié des eaux minérales testées ne sont pas plus riches en sels minéraux que l’eau potable. Six d’entre elles contiennent même des substances indésirables. Mais la différence la plus caractéristique se trouve ailleurs: notre eau potable est 1000 fois meilleur marché!

L’eau labelisée

Le réseau d’eau est une formidable invention de nos ancêtres. Pourquoi, à l’époque des labels éthiques, écologiques et économiques, (Max havelaar, Bio, MBudget… etc..) le marché des eaux en bouteille est il de plus en plus florissant ???

Le réseau d’eau du robinet est une invention formidable, c’est une invention éthique, de part le fait qu’il est construit pour apporter de l’eau à chacun, et ceci sans faire de bénéfices financier sur cette opération ! (en suisse en tout cas). Le réseau permet d’acheminer l’eau directement chez le consommateur ! C’est un transport des plus écologiques. Seule une pompe de temps en temps utilise un minimum d’électricité. Sinon, en grande partie, c’est la gravité qui est le moyen de transport de l’eau. Malgré le coût d’entretien d’un réseau d’eau, et du traitement des eaux usées, le prix de l’eau du robinet reste des centaines de fois plus faible que celui de l’eau en bouteilles. Quel « hard discounter » peu concurrencer ça avec de l’eau en bouteilles ?

Malgré toutes ces qualités de l’eau du robinet, les ventes d’eau en bouteilles sont de plus en plus importantes !!! .. c’est pourtant une eau sur laquelle les entreprises qui les vendent font des bénéfices, c’est une eau qui voyage sur de nombreux kilomètres (parfois inutiles) en camion, et au final, c’est une eau qui est plus cher que celle du robinet ! Pour en revenir au transport, je rappellerai que le 6 octobre 2003, Nestlé waters à reçu le « Prix des transports absurdes » pour faire, chaque année, 12000 transports absurdes en camion dans les alpes. Et ceci principalement pour transporter de l’eau de source italienne jusqu’en France, la faire embouteiller, et la ramener en Italie pour la vendre. D’après le comité de « l’initiative des Alpes », un bouteille d’eau de San Pellegrino à déjà parcourus plus de 600km avant même d’être mise en magasin ! Mais pourquoi achète t-on ces eaux là Je pense que c’est le simple fait de la publicité ! Chaque jour un nombre impressionnant de publicités passent à la télé pour vanter l’eau minérale en bouteille. Alors que la publicité pour l’eau du robinet est quasi inexistante !

13 Jul 2006 : 15:32

Etiquette de bouteille d’eau du robinet

Pourquoi acheter de l’eau en bouteille qui vient de loin et qui n’est même pas aussi bonne que celle du robinet ?

L’eau robinet à tous les avantages tant sanitaire (en suisse) qu’écologique. Le transport est fait la plupart du temps directement de la source au consommateur en flux continu par la seule force de la gravité ! Pas besoin de pétrole et de camion !

Mais la publicité est très forte et des entreprises comme Nestlé font tout pour faire croire au consommateur que l’eau en bouteille est la meilleure !

D’accord.. si c’est la bouteille que le consommateur moyen veut, il suffit de la remplir d’eau du robinet ! .. et pour l’agrémenter un peu, voici un série de 5 design d’étiquette qui peuvent être collé sur des bouteilles d’eau du robinet !

Toute personnes est libre de diffuser, utiliser, ou modifier ces étiquettes.