Résumé du film:Révolutions, mode d’emplois

Mes notes à propos du film: « Révolutions, mode d’emplois »

Voici, pour commencer la fiche de la boutique arte à propos de ce film.

http://boutique.arte.tv/f1397-revolutionsmodedemploi

Réalisatrice : Tania Rakhmanova
Auteurs : Vincent Jauvert , Tania Rakhmanova
Producteurs : ARTE FRANCE, QUARK PRODUCTIONS

Les « faiseurs de révolution » serbes, géorgiens, ukrainiens et ceux qui, comme en Azerbaïdjan, ont échoué, racontent comment la démocratie gagne l’Europe de l’Est.

La « révolution orange » en Ukraine, c’est eux. Tout comme la « révolution des roses » en Géorgie. Et la chute de Milosevic en Serbie. Partout, ils ont procédé de manière identique. Ce sont les « faiseurs de révolutions ». Serbes, Ukrainiens ou Slovaques, ils ne sont qu’une poignée. Pourtant, ils effraient les derniers potentats de l’Est qui les pourchassent, les emprisonnent et les expulsent. Ces singuliers missionnaires s’emploient à déboulonner les régimes corrompus et autoritaires de l’ex-empire soviétique. Hyperdiplômés, ils sont à la fois des experts en non-violence et des pros du marketing politique. Leur savoir-faire est un mélange unique d’agit-prop, de relations publiques et de capacité à trouver des fonds. Ils ont mis au point une méthode, un manuel à usage interne, un jeu vidéo pour populariser leurs actions. Comment travaillent-ils ? Pourquoi ont-ils réussi dans certains pays et échoué dans d’autres ? Le film démonte l’ingénierie d’une révolution moderne, avec ceux qui, en coulisses, organisent la chute des dictateurs de l’Est.

Résumé du film

Une chronologie de quelques mouvements révolutionnaires:

  • 2000 Serbie Otpor (résitance)
  • 2003 Georgie kmara (assez)
  • 2004 Ukraine révolution orange  Pora (il est temps. Avec un horloge dans le logo) (sondage marketing pour trouver le nom !)
  • 2005 Azerbaïdjan Magam (C’est le moment)

La TV ne montre pas la réalité

Ce que l’on voit de l’extérieur à la tv…

125 000 personnes qui manifestent contre une dictature.

=> Soulèvement populaire non violent.
=> refus de toute violence.

.. et pouf le gouvernement change…

Mais en fait il y a toute une préparation.

La méthode pour réussir une révolution

  1. Lancer un mouvement de jeunes
  2. Trouver du financement
  3. Former les militants à l’action pacifique.
  4. Rigoler et dénoncer le régime
  5. Faire sortir et bouger les gens dans la rue

1Etapes lancement d’un mouvement de jeunes

  1. Lancement d’un mouvement de jeunes. (Otpor en Serbie, )
  2. Lui donner un emblème simple. Otpor, le point fermé.
  3. Lui donner un nom facile à retenir. Et qui indique clairement ce qu’est l’organisation. Otpor = résistance
  4. Se positionner sur le marché politique clairement au dessus des partis. => Inviter les leaders de l’opposition au congrès fondateur.
  5. Faire croire que l’on est plus important que l’on est vraiment. (10 000 peintures kmara sur le sol)… le gouvernement désigne ce mini mouvement comme ennemi public no1.. et lui fait une pub gigantesque.

Lors des manifestations la police fait du bruit en tapant sur bouclier. Ça fait peur !

Ainsi il faut diminuer la peur des manifestants.

  • Les encadrer avec des banderoles. Les humains ont des instincts grégaires. Ensemble on est plus fort. On ne fuit pas.
  • Faire du bruit avec des tambours pour donner le rythme et éviter d’entendre l’adversaire.
  • éviter qu’une personne arrêtée ne se sente abandonnée
  • Préparer les gens à être arrêter et savoir répondre aux questions: Qui dirige, comment est organisée l’organisation et qui finance. Les réponses ont été distribuées dans des tracts => 100 000 pour otpor. Ainsi en cas d’arrestation tu rigole: toutes les réponses sont publiéess …. on ne peut rien contre toi, tout est public.
  • 70 000 membres en 2000.

Pora s’est fait connaitre en faisant le buzz autour d’une élection truquée où ils se sont fait mettre dehors pendant le bourrage des urnes ! Une bagarre s’en est suivie et finalement le gouvernement a annulé l’élection.

2Financement

  • Le gros du financement est fait par des fondations occidentales !
  • Les américains dépensent chaque année (privé ou public) des millions de $ pour « la promotion de la démocratie ». (note perso… un moyen d’ouvrir un nouveau marché !!)
  • Le slovaque: Pavol Demes du German Marshall Fund est un financier des révolutions.
  • Bruce Jackson => Président de « Projet pour la démocratie et la transition »
  • Il y a des règles strictes et différentes pour chaque organisation qui finance. Il faut un groupe de coordination des dossiers de demande de financement.
  • Pour se faire connaitre, un moyen est  l’organisation de concerts pour les jeunes et distribution de tracts.
  • Freedom house, encore un mécène.

3Formation des militants

  • La fondation Westminster (anglais) finance une campagne d’éducation civique en Ukraine, en réalité une série de séminaires concrets donnés par des serbes et biélorusses qui ont déjà fait des révolutions !
  • « International Center on Nonviolent Conflit ». Peter Ackerman. Un libertaire américain.
  • S’est associé avec Ivan Marcovic de Otpor en serbie pour faire un jeu vidéo d’apprentissage de révolution. => http://peoplepowergame.com/

4Rigoler et dénoncer le régime

  • La police intercepte les paquets de t-shirts ! …. donc on piège la police avec des paquets vides ! => la politique c’est sexy et amusant ! … il faut faire de la politique un style de vie !
  • Savoir instrumentaliser les médias. => faire de belles actions visuellement fortes
  • Kmara est resté à la une des médias pendant 3 mois, depuis un chahut de réunion présidentielle dans un parc qui a fini en bagarre quand la police a tenté de les faire partir.
  • Gaire des événements avec des stars pour attirer des foules
  • Les flash mobs. Kmara occupe la rue.
  • Faire bouger les gens. Ceux qui d’habitude ne vote pas et se méfient des partis politiques.
  • 40 000 sms, le jour des élections…. « Aujourd’hui, il est fini ! » (le dictateur) Faites suivre….  => 70% de taux de participation.. incroyablement élevé !

5 – Faire bouger les gens dans la rue

  • Les résultats annoncés sont souvent falsifiés par le pouvoir en place. (notamment avec la fraude du carrousel de bus)
  • Faire bouger les gens pour dénoncer cette falsification.
  • Oleksly Tolkatechev, leader de Pora.
  • Les gens qui manifestent n’ont pas prévu de rester, il fait froid et il n’ont rien.
  • => On monte des tentes pour que les gens puissent rester ! (avec des clous dans le bitume !)
  • Quand la police arrive, il faut la décrédibiliser. « Vos chefs sont des bandits« , « Vous vous battez contre le peuple« 
  • Les slogans: « Nous sommes nombreux, nous sommes invincibles« 
  • Le peuple veut installer le vrai président élu. (Ukraine)
  • Négociation entre politiciens, mais sans les jeunes cette fois ! (Iulia Timochenko en Urkraine)
  • … le gouvernement cède, un nouveau scrutin est organisé.

Mais la recette ne marche pas à tous les coups…

Les mêmes fondations on refusé le financement en Azerbaïdjan….

… car le pétrole coule à flot là bas… et que les sociétés occidentales ont déjà tout ce qu’il faut du régime !

Le régime est le garant des contrats actuels.

Pas de financement massif pour installer des milliers de tentes….. et c’est foutu…

De plus le gouvernement a joué finement en utilisant les mêmes méthodes. Pendant les mouvements de foule, au lieu d’envoyer la police, ils ont organisé une contre manifestation avec les jeunes en faveur du président…

3 semaines après les élections, les médias occidentaux, ne sont plus là. Il n’y a plus de pression médiatique. Les médias indépendants sont interdits en Azerbaïdjan.

Quand la police liquide la manifestations, il y a 400 blessés.. et la police reste du côté du président !

Au Kazakstan et en Bielorussie, les révolutions échouent aussi !

Apprendre de ses échecs

Pour apprendre de ces échecs, on remarque que pour réussir une révolution il faut:

  • des médias indépendants
  • une opposition politique unie
  • une société civile prête à soutenir le changement
  • … et tout devient plus simple quand les occidentaux se rangent clairement du côté des révolutionnaires.

Regarder le film…

 

Au delà du film

Le mode d’emploi de ces révolutions a encore été utilisé et est toujours utilisé ?

En 2005, au Kirghizstan…

On remarque aussi qu’en Egypte et en Ukraine les mêmes tracts sont utilisés ! Ils ont pour origine le mouvement serbe Otpor.

tract otpor révolution colorée ukraine et egypte.jpg

Voici encore un autre documentaire qui décrit cette techniques utilisées par les USA pour conquérir les ex républiques soviétique.
Etats-unis à la conquète de l’est. Un documentaire de Manon Loizeau.


Etats-Unis à la conquête de l’Est… par non-merci

Depuis fin 2013, on observe que l’Ukraine est le champ de bataille d’une nouvelle sorte de guerre froide. Un combat entre les USA et la Russie. Quand on connait la manière dont les USA ont manoeuvrés ces 20 dernières années. Ce n’est pas tellement étonnant de voir qu’un jour ça pète…

Voici, le récit de la « colonisation » par l’OTAN des ex-pays de l’URSS. Alors même qu’une promesse orale avait été faite à la Russie que l’OTAN n’irait pas plus à l’est..

Pour voir à qui profite le crime, on peut suivre la trace de l’argent. Qui finance les révolutions colorées ? C’est des organisations US, comme la Freedom House.

Une organisation qui se décrit elle même: « Freedom House est une organisation non gouvernementale indépendante qui aide au développement des libertés dans le monde.« 

Mais dans la réalité, c’est une organisation non gouvernementale, financée par le gouvernement des USA… et qui a eu à sa tête des gens comme James Woolsey (en 2003 comme cité sur le site) connu pour être l’ancien patron de la CIA.. le bras armé à l’étranger des USA…

Dans le conseil d’administration de Freedom House on retrouve les grands va-t-en guerre des USA…. Donald Rumsfeld, deux fois secrétaire à la défense des USA, l’homme chargé de faire la guerre au terrorisme en Afganistan et en Irak. Le créateur du Office of Special Plans chargé de modifier les infos de la CIA avant des les présenter à la maison blanche… c’est ainsi que l’argument d’arme de destruction massive en Irak est apparu… c’est aussi un actionnaire de Gilead Sciences qui a développé le Tamiflu un médicament acheté en masse pour contrer une pandémie relative de grippe aviaire… puis  Paul Wolfowitz, l’adjoint de Rumsfeld et président déchu de la banque mondiale ou encore  Zbigniew Brzezinski le cofondateur avec le multi-milliardaire David Rockefeller de la commission Trilatérale en 1973, qu’il dirige jusqu’en 1976 et aussi le gars qui a relancé la guerre froide entre 1977 et 1981 après les années de « détente » sous Nixon. Il voulait une politique plus agressive vis-à-vis de l’URSS qui mettrait l’accent à la fois sur le réarmement des États-Unis et l’utilisation des droits de l’homme contre Moscou.

Bref les gens sympa  !!  …. pour une bonne part membres du Think Thank  Project for the New American Century connu pour provouvoir la domination des USA sur le monde pour son bien… et ceci en augmentant massivement l’armement…

J’observe une grande montée en puissance de chaque côté des anciens blocs de la guerre froide. On est peut être à l’aube d’une nouvelle guerre froide !

Comme on peut le voir sur le site de la Freedom House, dans le communiqué de presse qui annonce l’entrée en fonction de son nouveau directeur en 2003, James Woosley, l’organisation a de nombreux bureaux dans le monde:

Freedom House has a staff of over 80, maintains offices in Washington, D.C. and New York, and has overseas branches in Ukraine, Poland, Hungary, Serbia, Slovakia, Romania, Morocco, Uzbekistan, Kyrgyzstan, and Algeria.

… est-ce que ce sont les lieux de colonisation prévue ?

Mes observations personnelles

Je suis allé en septembre 2014 au Kirghizstan. J’y ai observé que les stations essence les plus flambant neuves sont celles de Gazprom… l’outil de domination du monde du gouvernement de Poutine.

Le plus étonnant c’est que les drapeaux russes flottent à côté de ces stations services. On voit bien ainsi l’amalgame total fait entre l’entreprise Gazprom et l’état russe.

Sortie de son contexte on pourrait croire que cette photo a été prise en Russie ! Mais non, elle a bien été prise pas loin de Bishkek au Kirghizstan.

Station essence Gazprom au Kirghizstan avec des drapeaux russe qui flottent.JPG

A l’aéroport, évidemment c’est aussi Gazprom qui ravitaille en carburant les avions au départ de Bishkek.

Gazprom fournit le carburant des avion au Kirghizstan.JPG

Poutine relance la colonisation russe via Gazprom, dont l’europe dépend beaucoup !
Puis, en 2014, Poutine a fait un tour du monde pour sceller des alliances un peu partout. Mais surtout avec les BRICS, Brésil, Russie, Inde, Chine, et afrique du Sud. Les grands pays de ce monde.

Les pions sont en train de se mettre en place… Je ne sais trop quoi penser de cette situation. Est-ce qu’un camp est meilleur qu’un autre ? Je ne sais pas… mais j’observe que la propagande atlantiste est à son comble ces derniers mois. Voici par exemple le déroulement des faits qui ont déclenché la crise Ukrainienne… et l’on tente de faire porter le chapeau à Poutine.. alors que selon les faits… on ne voit pas trop de quoi il pourrait être responsable…

On verra bien commence tout ceci évolue. Dans le bon sens je l’espèce !

Notes à propos du film Money pourquoi la dette

Pour sortir de la crise, il faut changer le système monétaire

Voilà donc, dans le titre de cette page le résumé du film, Money, créé par l’association Réséda. Ce film a pour but d’expliquer la crise monétaire, financière qui nous touche et pourquoi nous sommes si endettés.

C’est le meilleur film que j’ai vu à propos de cet étrange système de création monétaire par argent dette que nous subissons.

Donc j’encourage tout le monde à voir ce film. Ce n’est qu’une heure à prendre et ça permet de comprendre beaucoup de choses.

Mes notes à propos de ce film

Pour ceux qui n’auraient pas une heure à consacrer à ce film, mes notes se lisent beaucoup plus rapidement 😀

Il y a 2 types de monnaies. La monnaie banque centrale et la monnaie argent-dette créée par le système de crédit des banques commerciale.

On compte qu’il y a ~7% de monnaie centrale (billet et pièce) et 93% d’argent issu du crédit.

Pour avoir le droit de créer de la monnaie une banque commerciale doit respecter certains critères:

Une banque commerciale doit avoir au moins 2% de la sommes des dépôts sur son compte à la banque centrale. (Réserve obligatoire)

Il y a des fuites..  c’est l’argent « banque centrale » qu’une banque commerciale est obligée de distribuer (les pièces et billets) => ~13% des dépôts !

Ce montant devra donc aussi être présent sur le compte de la banque à la banque centrale.

Théoriquement une banque peut créer 50x plus d’argent que ses dépôts.. mais en fait non à cause des fuites !

Il ne reste donc qu’une proportion de 7x plus ! (ce qui est déjà pas mal !)

Puis, on tient compte des fonds propres de la banque.

=> Les accords de Bâle prévoient que la banque doit avoir en fond propre, au moins 8% de ses engagements. (réserve prudencielle)

Ainsi, on limite à la création monétaire (investissement) à 12X le montant des fonds propres.

Avec l’ancien système (1945-1971 (2-3))

Les banques centrales prêtaient de l’argent directement au gouvernement sans intérêt ! (Ceci est interdit par le traité de Maastricht art 104 et maintenant le traité de Lisbonne, art 123)

Ceci était pratique, mais la création d’une trop grande quantité de monnaie sur simple décision politique avait un risque sérieux de créer de l’inflation.

C’est pour cette raison que l’on a interdit ce lien direct entre la banque centrale et l’Etat.

Cependant, on observe maintenant, que le risque de créer beaucoup trop de monnaie n’est pas résolu avec ce système.

On observe une augmentation de la masse monétaire de 10% par an dans la zone euro depuis ses débuts. (1999, et 2002 pour la monnaie fiduciaire)

Ce qui est énorme. Le PIB n’est que de 2% en moyenne. Et l’on a pas vu d’inflation ??

Pourquoi ?

Il y a eu aussi une explosion du prix des matières première, mais ça n’explique pas tout.

Toute la monnaie excédentaire est immobilisée dans des titres. C’est la bourse qui immobilise cet argent. Donc pas d’inflation.

La banque centrale à pour mission de juguler l’inflation. Mais en fait, elle ne contrôle pas grand chose. Elle ne contrôle que l’inflation due à la monnaie (et encore). Elle ne contrôle pas les prix, et surtout les prix des titres boursier qui eux augmentent tout le temps. Ce que l’on considère comme une bonne chose. Alors que si les prix des objets ou des salaires augmentent ce n’est pas une bonne chose !!  Paradoxal !

La quantité de monnaie à créer est la somme de la croissance du PIB et de l’inflation.

On a 2% de croissance du PIB, et 2% d’inflation = 4% !! Pourquoi on a 10% d’augmentation de la masse monétaire dans la zone euro ?

Il y a 6% de créaton monétaire qui ne sont là que pour enrichir ceux qui profitent du système en faisant tourner la planche à billet !

Ce qui était décrié quand il était fait par l’Etat, est fait maintenant en toute impunité par les banques privées !!

Ce sont des revenu non gagné. (au sens de Allais.. et d’autres)

Cet argent part dans des bulles ! (immobilères.. financière..)

Double libéralisation de la sphère financière.

Les taux de changes et les taux d’intérêts.

Comme tout devient variable, on est lié à une insécurité. Le secteur financier se développe en permettant d’atténuer ces risques. On invente des sortes d’assurance.

On crée des contrats à terme. Ainsi les entreprises (genre airbus qui investit en euro et vend en dollars) sont à nouveau au courant avec quelques années d’avance des taux de change, et peuvent planifier sur le long terme leur investissement.

Les banques, de leur côté, font de la titrisation et échangent des titres plus ou moins risqués.

On fait des couvertures de couvertures… des produits dérivés.

Et finalement, on vent des titres (peut être toxiques) pour obtenir du cash et ainsi avoir le droit de créer plus de monnaie par le crédit.

En bref, les banques vendent leurs risques sur les marchés financiers.

Ainsi, on dilue le risque, mais il ne disparait pas !

Rien d’illégal. Toutes les instances de contrôles acceptent ce système. Même si avec du recule, les agences de notation ont parfois attribué des notes AAA à des titres qui ne le valaient pas.

Jusqu’ici tout va bien… les montages se complexifies. Tant qu’un incident n’arrive pas, tout va bien, il n’y a qu’un risque d’incident.

Mais la crise des subprimes arrive.

Des ménages Etats-uniens ont pu obtenir des crédits pour avoir des biens immobiliers sans avoir d’autres garantie que ces mêmes bien.

On parla aussi de prêts Ninja… No Job, No Income, No Asset   http://en.wikipedia.org/wiki/No_Income_No_Asset

Pas d’emploi, pas de revenu, pas d’actifs.

Une immense industrie spéculative se met en place.

On investi beaucoup dans le risque sans s’en rendre compte.

On valorise des « Hedge funds » = « Fonds spéculatifs ».

On arrive dans une démesure de revenu. Il est possible de faire du 100 à 300% de profit annuel !

Ainsi, on est tenté de s’endetter pour acheter ces titres !

Les hedges funds ont besoin des bulles pour se financer, pour augmenter leur valeurs. Ainsi on crée délibérément des bulles.

Ainsi l’économie financière augmente beaucoup de volume. Elle est proportionnellement beaucoup plus grande que l’économie réelle.

(Bernard Lietaer parle de 97% des transactions monétaires qui font partie de l’économie financière.)

On se retrouve donc avec un immense furoncle de la finance qui grandit.

La sphère financière pèse 12x plus que le PIB mondial !

Nous avons deux mondes, et l’un vit au dépend de l’autre.

L’endettement généralisé.

Le crédit est le moteur de la croissance économique.

On augmente pas les salaires pour garder des entreprises compétitives, mais il faut consommer toujours plus. Donc les ménages utilisent le crédit à la consommation pour financer les dépenses courantes.  (incroyable de voir que dans tous les catalogues de magasins hi-fi, tv, ordinateur, on met en avant les prix des payements au mois avec intérêts de 11% (le taux en petit caractères…)  Ex: un ordinateur pour 15.- par mois !)

Tout le monde est content.

Même l’Etat agit de cette manière. Comme il est impopulaire d’augmenter les impôts, on ne les augmente pas et on finance les investissements par des crédits.

Puis on emprunte pour rembourser ses crédits…..

Il faudrait augmenter de ~ 12% les impôts pour ne pas utiliser le crédit.

Fin 2006, les taux d’intérêts variables aux USA ont augmentés…. Beaucoup de gens n’ont pas pu payer…. C’est la crise des subprimes….

La titrisation qui liait le crédit pourri à un titre, contamine la sphère financière… c’est la crise….

La bulle qui fait vivre les hedges funds éclate…

Les banques font faillite… ou leur fonds propres diminuent fortement, ce qui diminue également leur capacité à octroyer des crédits, et donc à créer de la monnaie !!!

Sans crédit, la crise financière contamine l’économie réelle ! (août 2007)

Dès le moment où des banques font faillites, les autres n’osent plus se faire confiance entre-elles. Ainsi on gèle les échanges inter-bancaire.

Le prêteur en dernier recours qu’est la banque centrale doit alors financer beaucoup de banques.

Les banques commerciales deviennent frileuses, les crédits se font plus rare, la masse monétaire n’augmente plus si vite.

L’Etat doit sauver le système. (too big to fail)

C’est donc l’Etat qui donne, sans contrepartie, des sommes colossales aux banques pour assurer la survie du système bancaire.

Cet argent provient naturellement de crédits fait auprès des mêmes banques !!

Pendant des années, il semblait que les caisses étaient vide pour assurer le train de vie de l’Etat. Tout d’un coup, il y a des sommes colossales pour sauver les banques.

Le signal donné aux marchés financiers est: « Prenez des risques, l’Etat sera là pour vous sauver !« 

Au passage, la dette offre de juteux intérêts aux banques qui prêtent à l’Etat.

Ce qui n’aurait jamais été possible avec l’ancien système qui proposait des prêts sans intérêts à l’Etat.

Si l’on calcule ce qu’aurait été la dette publique sans avoir changé le système. On remarque que cette dette aurait été quasi nulle !!!

Collectivisation des pertes, et privatisation des profits !!

En France, la dette publique est de 1600 Milliards. Le remboursement de cette dette représente 50 milliards par an. Ce qui est le second budget de l’Etat.

On ne résout jamais le problème, vu que l’on ne paye que les intérêts, mais pas la dette elle même.

Pire, on emprunte pour rembourser la dette !!

Donc on crée une bulle. Cette dette est très lucrative pour ceux qui la détiennent. Ce n’est pas la crise pour tout le monde.

Comme toute les bulles, elle peut exploser… quand ?

La question à se poser est « Pourquoi l’Etat à besoin de se financer auprès de banques privées pour financer des infrastructures ??? »

  • La monnaie n’est pas un bien rare.
  • C’est ce qu’elle permet de faire qui est rare.
  • Ce sont les biens naturels qui sont rares.
  • C’est l’écologie dans laquelle on vit qui est rare.
  • C’est le vivant qui est rare.

Perspectives d’avenir

Selon Christian Gomez

  • Il faut dissocier la monnaie et le crédit.
  • Il faut avoir des banques de dépôt séparée des banques de crédit.
  • Il faut cesser la confusion entre crédit et épargne.

Selon Philippe Derudder:

Interdire aux banques commerciales de créer de l’argent, en les obligeant à avoir la monnaie prêtée sur leur compte en monnaie centrale. Ainsi les intérêts reviennent à la collectivité publique.

Selon François Morin

  • On peut changer les règles du jeu.
  • On revient en arrière sur les libéralisations de taux de change et d’intérêt.
  • On revient en arrière sur l’art 104 du traité de maastricht (et 123 lisbonne)

Selon Jacques Nikonoff

  • On peut désobéir à certains traité internationnaux.. (lisbonne)

Selon Jacques-André Holbecq

  • La monnaie doit être nationalisé. (pas les banques, la monnaie !)

Il faut en terminer avec cette croyance que la monnaie est publique et sous contrôle politique !!!

A cause de ça, le débat se fait au mauvais endroit.

Pourquoi voudrait-on quelque chose que l’on pense qu’il est déjà là ?

Pour sortir de la crise, il suffit de changer le système.

recette pour écrire une histoire à succès

Quelques idées pour écrire une histoire (roman ou film) à succès

En observant les livre à succès, il y a quand même quelques constantes, décorticons quelques recettes de base.

  • Tous les grands mythes ont la même structure, c’est la théorie du monomythe de Joseph Campell. C’est sur ce principe qu’à été conçu la saga de star wars et c’est aussi l’histoire que l’on retrouve dans des succès comme Matrix ou le seigneur des anneaux. => le héro doit accepter un appel à l’aventure, il traverse des épreuves, il réalise le but ce qui lui permet de mieux se connaitre lui même, il retourne à la vie ordinaire, fort de son expérience supplémentaire il vit mieux et améliore le monde.
  • Le Thriller, la conspiration, le combat entre société secrète, le héro qui est en cavale toute l’histoire contre une force inconnue qu’il découvre au fil de l’histoire. Le spécialiste de ce genre d’histoire c’est Dan Brown avec les conspirations religieuses comme dans le célèbre Da-vinci code. L’auteur a écrit un roman qui se situe dans un cadre réel (les lieux existent réellement et son connus). Comme c’est une conspiration, il est normal que personne n’ait jamais rien vu. Il y a donc une ambiguité. C’est une histoire vraie ou un roman ? Beaucoup de gens veulent vérifier eux mêmes.
  • le livre philisophique. Comme dans le monomythe de Campell. Le héro est transformé… mais en même temps, c’est un conte philisophique où l’auteur cherche à convertir non pas son héro, mais le lecteur lui-même. C’est le genre de livre comme l‘alchimiste ou l’homme qui voulait être heureux. D’une manière générale, ces livres sont courts et facile à lire.
  • Ecrire des phrases courtes pour maintenir le suspens. C’est le cas de croisade qui a été écrit sur twitter, donc avec des phrase de maximum 140 caractères. Les phrases courtes sont la norme dans la presse. Le ; a ainsi quasi disparu !
  • Ecrire une histoire lisible à plusieurs niveau. Ainsi l’histoire est adaptée aux enfants comme aux adultes. Ainsi qu’aux gens plus ou moins cultivés. C’est le principe que l’on retrouve dans le dessin animé de Aladdin fait par Disney, ou toute la série des BD d’Astérix dont le sénario a été fait par Uderzo.
  • Des personnages dans lesquels ont peut s’identifier. Si un livre comporte une diversité de personnages aux caractères différents. Chacun peut s’identifier à l’un ou l’autre. Il y a donc un public potentiel plus large. C’est le cas de la saga d’Harry Potter. Le sondage sur facebook « êtes vous plutôt: Ron, Hermione, ou Harry » le prouve.
  • L’histoire qui ne se lit pas la même chose la première ou les fois suivante. C’est une histoire qui a une chute à la fin qui change la manière de voir tout l’histoire. C’est le cas d’histoires comme Le dixième cercle, Fight Club, le 6ème sens.
  • Je ne sais pas si ça permet de construire une histoire à succès, mais moi j’aime bien quand un livre est construit de manière originale déjà rien que sur la forme. C’est souvent le cas des livres de Bernard Werber ou les parties du livres sont découpée par exemple en coeur, carreau, trefle, pique… au début de la partie trèfle… on se retrouve dans l’herbe, au début de la partie pique… un darre d’un insecte transperce…. au début de la partie carreau, on regarde aux travers des carreaux d’une fenêtre… De même il y a souvent plusieurs histoire en parrallèle contée dans des chapitres courts. Souvent au passage d’un chapitre on a l’impression de continuer le chapitre précédent alors que c’est un tout autre contexte. Exemple: un incendie se déclare à la fin d’un chapitre… la fumée passe sous la porte… Le chapitre suivant commence: Les flammes se propageaient à la fourmillière… on est passé du monde des humains à celui des fourmis….
    Sur la forme, le roman La horde du contrevent est un des livres les plus atypiques que j’ai rencontré. Les personnages marchent à contrevent tous le roman, ainsi la numérotation des pages est à contresens de l’habitude. On commence à la page 700 pour terminer à la page 0 ! C’est l’histoire d’une horde de 23 personnages. Chacun a un symbole qui le représente. Ainsi à chaque paragraphe la personne qui parle est indiquée par son symbole en marge.

Voici un article de Thierry Crouzet, auteur de Croisade dont je parle ci-desssus. Il analyse justement Croisade au travers du filtre des critères définis par l’étude de James W. Hall qui a listé les critères communs des 12 livres qui ont eu le plus de succès aux USA.

La recette proposée par James W. Hall ressemble pas mal à celle que j’avais également trouvée ! En tant que grand lecteur, je sais ce qu’il me plait autant que si j’étais un prof de littérature ! 😛

Voici également le lien vers la page du site de Jean-Pierre Goux qui a retrouvé les idées de bases qui ont fait son roman: Siècle bleu que j’ai lu l’année dernière et que j’ai adoré !

Notes à propos du film le revenu de base

Le revenu de base

Voici mes notes à propos du film: Le revenu de base. Qui est disponible en téléchargement par ici.. http://www.kultkino.ch/kultkino/besonderes/le_revenu_de_base_film_francaise

L’idée est celle d’allouer à chaque personne de manière inconditionnelle, un revenu fixe. Ce revenu est connu sous plusieurs noms: revenu de vie, revenu de base, revenu universel.

Voici un petit aperçu de ce film…

… et un autre aperçu de ce film avec un découpage que j’ai fait qui me semblait plus pertinent:

Notes

Si on observe la population en allemagne tous ont des revenus, mais de nature différentes:

  • 4 travaillent pour avoir un revenu
  • 3, surtout les jeunes ont un revenu par leur famille
  • 2 vivent de leur retraite ou de leur rente
  • 1 bénéficie d’un revenu de l’assurance chomage ou de l’aide sociale.

Ainsi, seul 41% de la population allemande travaille pour avoir un revenu ! (source faz.net)

prof Peter Ulrich, institut d’éthique économique de l’université de St-Gall.
=> à l’avenir le marché du travail ne sera pas capable d’intégrer tout le monde. Il faudra soit passer par le revenu de base, soit compte sur la croissance économique.

  • Croissance économique != à création d’emploi. De loin pas !
  • Pourtant il n’y a pas de croissance sans consommateur qui a un bon pouvoir d’achat

Quel travail feriez vous si votre revenu était assuré ?

Un revenu de base est caractérisé par 4 critères:

  • garantir l’existence et permettre la participation sociale
  • constituer un droit individuel
  • être versé sans avoir besoin de prouver un dénuement quelconque
  • ne pas impliquer l’obligation de travailler.

Contrairement au communisme qui étouffe la personne et au capitalisme qui cherche à l’isolé. Le revenu de base garanti une sécurité tout en offrant une liberté maximale.

 

En 2001 en allemagne, prestation en heures de travaille:

  • rémunérée: 56 milliards
  • non rémunéré: 96 milliards (bénévolat, éducation des enfants)

La question n’est pas le financement ou de savoir si les gens ne risque de plus rien faire.

La question va être de savoir comment il va être possible de diriger des gens qui ne se laissent plus discipliner par le besoin d’argent ?

Est ce que seul le travail rémunéré mérite d’être valorisé comme contribution à la société ?

Dans une entreprise, on tente toujours de rationaliser le travail. Jamais un patron demandera: comment je peux faire pour faire plus de travail ?

Ainsi le résultat du progrès c’est de licencier les travailleurs.

Au lieu de voir ça comme une chose négative, il faut le voir comme une chose positive. Plus de temps libre.

La plupart des gens n’ont pas une place de travail, mais une place de revenu. Souvent ils ont abandonné leur idéaux.

  • 12% des gens sont satisfait de leur travail
  • 54% ne sont pas totalement satisfait. Mais apprécient certains bons côtés
  • 34% ne sont pas du tout satisfait de leur travail

Selon le JDI, le Jobs Description Index

Si vous aviez un revenu de base, est ce que vous iriez encore travailler ?

  • 60% oui, comme avant.
  • 30% oui, mais plus à plein temps, ou je ferai autre chose
  • 10% dormir, voyager

Est ce que vous pensez que les autres iraient travailler ?

  • 80% des gens répondent non !

Qui fera les sales boulots ?

Il y a 3 solutions:

  • Payer plus et offrir de meilleures conditions de travail
  • automatiser et rationnaliser
  • le faire soi-même

Si les gens ont une sécurité matérielle, ils sont plus difficile à corrompre. La démocratie ne s’en trouve que renforcée.

Un revenu de base permet de rester à la maison pour s’occuper de l’éducation de ses enfants. (et pas seulement les mères, mais les pères aussi)

Il est temps que l’on puisse se dire: J’ai un revenu pour pouvoir travailler, et non j’ai un travail pour avoir un revenu.

Quand Thomas Paine a milité pour les droits de l’homme lors de la création des USA. C’était révolutionnaire.

Dire que les humains sont tous égaux et en faire un droit inaliénable a posé beaucoup de problème:

  • L’abollition de l’esclavage ! => mais qui va faire le sale boulot si l’on a plus d’esclave ?

Toujours les mêmes questions !

Avec l’invention de la démocratie et du droit de vote pour tous, c’est le citoyen qui est souverain et qui décide de donner mandat à des autorités.

Actuellement dans le marché du travail, c’est le marché qui est souverain et pas l’humain. Il est temps de démocratiser le marché du travail en donnant droit à un revenu de base.

Ainsi, c’est l’humain qui est souverain et qui peut s’engager dans le travail qu’il désire.

Dans les années 1970, le futurologue Jeremy Rifkin a écrit un ouvrage intitulé: la fin du travail. Il disait:

On peut envisager que seul 5% de la population adulte suffira à faire fonctionner les industries traditionnelles. Les usines, les bureaux et les exploitations agricoles sans travailleurs ou presque seront la norme dans le monde entier.

On peut être critique à l’égare de ces prédictions. Mais elles ne sont pas sans fondement.

Dans l’industrie de l’acier aux USA, en 1982 on produisait 75 millons de tonnes d’acier avec 300 000 travailleurs, en 2002, on a produit 100 millions de tonnes d’acier avec seulement 74 000 travailleurs. Soit 4 fois moins !

Dans le monde des services bancaires on observe le même phénomène de diminution du nombre d’employés.

Avec l’utilisation des services bancaires online, on a divisé par 10 le nombre d’employé de banque.

Aujourd’hui, le travail, d’un seul agriculuteur peut nourrir 120 personnes, il y a 100 ans il n’en nourrissait que 3 autres.

Aujourd’hui, un seul ouvrier fait tourner 100 fois plus qu’il y a 100 ans !

Dans le sillage du progrès technique, le social tangue…

Là où le progrès technique est passé, on a pu rationnaliser les co^t. Il y a 50 ans, une machine à laver coûtait environ le même prix qu’actuellement, mais le francs vallait 3 fois plus.

Le prix d’une machine à laver a donc été diminué par 3. En revanche, chez le coiffeur, là où on a pas pu remplacer l’humain. Les prix ont augmenté. Le prix a été multiplié par 10 en 50 ans.

Thomas Paine proposait déjà un revenu de base. Il était pour que l’on donne à chacun un lopin de terre pour subvenir à ses besoin, et si la terre manquait, recevoir une compensation.

Nous sommes tous interdépendants. Nous travaillons toujours pour les autres.

Comme selon le proverbe souffi:

En enfer, il y a un bon repas dans une marmite et des longues cuillières. Chacun tente de manger avec, mais n’y arrive pas. Au Paradis, c’est exactement pareil, il y a un bon repas dans une marmite et de longues cuillères. Mais chacun donne à manger aux autres !

C’est une honte de faire mordre la poussière à celui qui travaille pour nous !

Klaus Wellershof, difecteur économique à l’UBS: Pour moi, le signe des temps nouveaux, c’est l’individualisation absolue de la société. Les hommes ont des buts personnels, des représentations personnelle et ils cherchent les moyens de les réaliser. L’argent joue un role énorme dans une société caractérisée par la division du travail. Autrement dit, l’argent comme moyen d’être libre, c’est à cela que l’on revient toujours. Mais beaucoup de gens ne parvienennt ni a éviter l’esclavage de l’argent ni poursuivre leurs réelles aspirations à la liberté. C’est le côté tragique et aussi ironique de la situation présente.

Devenir l’esclave de l’argent, qu’est ce que ça veu dire ?

C’est mesurer chaque action à l’aune de l’argent. Comme si l’argent était la valeur en soi et qu’il fallait toujours en avoir plus. Prendre toujours plus de pouvoir sur l’argent des autres et sur leur espace vital.

Les esclaves de l’argent réduisent les autres en esclavage par la valeur qu’ils donnent à l’argent.

Jakob Von Uexküll, fondateur du prix nobel alternatif

  • Les gérants de fortune nous disent qu’il y a trop d’argent
  • Il y a des surcapacité de production
  • il y a plein de travaux inexécuté
  • il y a du chomage en augmentation
  • L’agriculture mondiale est capable de nourrir 12 milliards d’humains
  • Il y a sur la terre 6,6 milliards d’être humains
  • Chaque heure, 1000 être humains meurent de la faim ou de ses conséquences

Conclusion: quand on boserve ces paradoxes. On remarque que l’argent ne va pas où il doit !

L’argent s’accumule dans les chambre forte et s’auto-reproduit. Devant la porte du coffre-fort, il y a la pénuire !

Renate Ignazio-Keller, projet Favela Monte Azul, Sao Polo:

Il y a une quantité incroyable de travail. Mais il n’y a pas d’argent pour le payer. Le revenu de base est un moyen pour introduire l’argent là où on en a besoin ! Pour libérer les hommes et les laisser faire ce pour quoi ils sont doués !

La répartition de la valeur crée entre l’état et la personne est de:

  • suisse: 36%
  • autriche: 50%
  • allemagne: 47%
  • suède: 56%

Qu’en serait-il avec un revenu de base ?

Pour tout ce qui est des employé de l’Etat. Pas de changement. C’est n’est qu’une autre manière de payer les gens.

Pour le reste il faut trouver un financement.

Milton Friedman proposait déjà en 1912 un financement grâce à un impot sur le revenu. Sur les hauts revenus. Cette solution largement appliquée est de moins en moins viable vu qu’il y a de plus en plus de chomeurs et de moins en moins de travailleurs !

Alors comment faire ?

Daniel Häni, entreprise mitte bâle.

Il existe 3 sortes d’impôt:

  • la TVA
  • l’impôt sur le revenu
  • les charges sociales des employés

Une partie comme la tva est payée par le consommateur et le reste par l’entreprise. L’entreprise doit donc gagner suffisament d’argent pour payer ses impoôts.

Le prix d’une boisson dans une cafétéria est donc:

  • 1/4 frais d’infrastructure
  • 1/4 frais de marchandises
  • l’autre moitié c’est les salaire salaires
  • sauf un petit bout de TVA

La TVA est un impot noté sur le ticket de caisse. Mais les autres coûts ont tous des impôts cachés.

Un impôt efficace pour l’Etat est un impôt qui ne lui échappe pas. La TVA est cet impôt. Car la TVA est payés directement au moment de consommer.

Pourquoi est ce que l’on utilise des machines pour faire le travail des humains ? Tout simplement car les machine ne sont pas payées et en plus de ne pas être payées, elle ne payent pas d’impôt et on n’a pas à payer de charge sociale pour elles !

Donc, avec un impôt qui provient surtout du travail humain, la part d’impôt est plus grande dans les métiers où l’on ne peut pas remplacer les humains.

Donc l’idée pour augmenter le revenu des impôts est d’imposer également le travail des machines. Ceci peut être fait en utilisant un impôt du type de la TVA. Un impôt qui taxe indifféremment les humains et les machines. Vu qu’une machine produit plus qu’un humain, elle va aussi remener plus d’impôt.

L’impot sur la consommation frappe tout ce qui est vendu dans un pays, peu importe de sa provenance. Locale ou étrangère. En revanche il ne frappe pas les exportations. Ainsi chaque état est souverain. C’est le seul impôt équitable à l’heure de la globalisation.

La TVA comme impôt unique ?

Que faire de la composante sociale ?
– on restitue la TVA aux gens pour un montant de base.

Cette restitution. C’est le revenu de base ! => la boucle est bouclée !

Avec ce principe d’impôt unique sur la consommation. La moitié d’un prix est composé de l’impôt.

Si l’on fait une petite projection et que l’on prend pour valeur du revenu de base: 1000.- on a:

revenu de base revenu d’un travail revenu total impot payé si tout dépensé revenu réellement dépensé taux d’imposition
1000 0 1000 500 – 500 -50%
1000 500 1500 750 – 250 -17%
1000 1000 2000 1000 0
1000 2000 3000 1500 500 17%
1000 4000 5000 2500 1500 30%
1000 8000 9000 4500 3500 39%

Donc on remarque que le plancher de base réel de l’impôt est à 2000.-

De plus l’impôt est progressif et donc social.

La gauche dit toujours que la TVA est un impôt anti-social. En effet, tout le monde conrtibue la même chose. Donc en proportion les gens à faible revenu contribuent plus que les gens à grand revenu. Cependant, il est connu que les riches savent toujours s’arranger pour diminuer fortement leur revenu par divers artifices.

L’impôt sur la consommation est plus difficile à contourner. (il ne reste que le marché noir)

Si l’on reprend la répartition des coûts dans notre boisson, avec le système d’impôt sur le revenu, le salaire coûte presque la moitié du prix. Avec le système d’impôt sur la consommation. Les salaires ne représentent plus que le quart du prix.

Ainsi la mains d’oeuvre change de statuts. Ce n’est plus une énorme part en rapport avec les frais de marchandises. On est moins enclin à licencier des gens pour économiser.

Anisi la répartion du prix d’une boisson est de:

  • 1/3 les frais de salaire, d’infrastructure et de marchandise
  • 1/3 le revenu de base
  • 1/3 les autres prestations de l’état

Les familles sont avantagées car les enfants reçoivent également un revenu de base. (la moitié ?) Ainsi, Hans qui a à charge deux enfants et une femme peut déjà compter sur l’équivalent de 3 revenus de base. Ainsi il gagne déjà beaucoup plus que son collègue wili qui vit seul et qui auparavant avait le même salaire.

Ce système permet de financer de nombreuses activités dont la valeur est non quantifiable.

On pourrait commencer par introduire le revenu de base pour les enfants. (plutôt que de financer des crêches … réflexions perso)

On pourrait commencer par introduire le revenu de base dans une région.

Anna Katharina, retraitée, Bâle:

Nous avons travaillé dur pour mécaniser pour éviter au humains de faire des traveaux pénibles, et voilà que maintenant on se plaint qu’il n’y a plus de place de travail. Personne ne dit, mai non d’une pipe, c’est justement pour ça que nous avons trimé pendant 100 ans !

Le revenu de base sur le web:

http://le-revenu-de-base.blogspot.com

Joseph Zisyadis a proposé une version du revenu de base en mars 2010 sous forme d’une initative parlementaire au  parlement suisse.

Instauration d’une allocation universelle.

On en parle dans le courrier du 10.11.10.

 

Liens et références

L’initiative parlementaire de Josef Zisyadis:
http://www.parlament.ch/F/Suche/Pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20100422

Le concept global sur wikipedia. Allocation universelle, revenu de base inconditionnel, revenue de vie, revenu existence, dividende universel, voici les principales manières de nommer ce concept:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle

Le film, « le revenu de base » de Enno Schmidt et Daniel Häni
Distributeur du film (web et DVD) => http://www.kultkino.ch/kultkino/besonderes/le_revenu_de_base_film_francaise
Site du film => http://le-revenu-de-base.blogspot.com
Site de l’initative « grundeinkommen », l’association à la base du film => http://www.initiative-grundeinkommen.ch
Mes propres notes à propos de ce film (cette page !) => https://martouf.ch/document/249-notes-a-propos-du-film-le-revenu-de-base.html
Emission de la DRS (en allemand) il y a 2 ans à propos de la sortie de ce film => http://www.drs.ch/www/de/drs/sendungen/reflexe/2741.sh10059139.html
Le trailer du film => https://www.youtube.com/watch?v=AppBZPY2A0Y

Article paru dans le courrier:
http://lecourrier.ch/index.php?name=News&file=article&sid=447334

Conférence le 9 novembre 2010, à Genève, organisée par Rezonance:
Le descriptif de la conférence =>  http://www.rezonance.ch/rezo/classes/ft-first-tuesday/geneve/20101109/one-community?page_num=0
Les vidéos de la conférence => http://www.creationmonetaire.info/2010/11/video-de-la-conference-avec-richard.html
Un avis à propos de la conférence => http://romain.riviere.me/2010/11/le-revenu-universel-sil-rimait-avec-avenir/

Conférence audio de certains conférenciers de la conférence ci-dessus, mais quelques mois avant:
http://soundcloud.com/tcrouzet/revenue-de-vie

Interview de Götz W. Werner, le miliardaire allemand fondateur de la chaine de magasin DM qui milite activement depuis 2005 pour le revenu de base inconditionnel:
http://www.mediapart.fr/club/edition/les-francais-letranger-de-mediapart/article/280810/1000-pour-chacun-du-nourisson-au-vie
Quelques uns de ses écrits en français: http://www.unternimm-die-zukunft.de/?id=77

Le site du réseau: BIEN-suisse (Basic Income Earth Network) section suisse:
http://bien-ch.ch
On y retrouve des références sur un livre qui parle du financement d’un tel revenu de base: http://bien-ch.ch/fr/node/198
On y voit l’actualité florissante autour du revenu de base inconditionnel:

En france, on retrouve aussi des partisans du revenu de base inconditionnel:

De plus, il semble que le PS-suisse à introduit, fin cotobre, le concept du revenu de base inconditionnel dans son programme. (mais ce nouveau programme n’est pas encore disponible sur le site du parti.. http://www.sp-ps.ch/fre/Parti/Nos-valeurs/Programme-du-parti)

Le parti-pirate suisse est aussi intéressé par le revenu de base, ça en parle sur le forum
=>  http://forum.piratenpartei.ch/viewtopic.php?f=115&t=217&start=105 (allemand)
Le parti pirate allemand est lui déjà acquis à la cause, ils ont même organisé des manifestions à Berlin en novembre 2010 !
=> http://wiki.piratenpartei.de/Bedingungsloses_Grundeinkommen (allemand)

Il y a donc de nombreux partisans d’un revenu de base inconditionnel qui font parler d’eux ces temps.
Mais il y a aussi des opposants qui se réveillent gentiment:

La NZZ a également parlé du revenu de base inconditionnel le 6 décembre 2010: (en allemand)
http://www.nzz.ch/nachrichten/bildung_gesellschaft/uebungen_am_gesellschaftspolitischen_turngeraet_1.8572093.html
http://www.nzz.ch/nachrichten/bildung_gesellschaft/ein_grundeinkommen_fuehrt_zur_knechtschaft_und_nicht_in_die_freiheit_1.8572095.html

Le Temps a fait echo à la NZZ en parlant du revenu de base inconditionnel le 15 décembre 2010:
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/2f55e2ee-07ca-11e0-9b50-4d96c9eca37f/Le_revenu_de_base_augmenterait_limmigration_et_les_imp%C3%B4ts

Sur le web…

 

Transformer une séquence d’image de webcam en film

Transformer une séquence d’image en film

Il m’arrive souvent de prendre des images de webcam régulièrement et de faire des films en vitesse accélérée.

J’utilise un script shell pour aller chercher les images d’une webcam et les stocker dans un dossier avec un nom qui correspond à la date et l’heure de prise de vue.

Voici le script que j’utilise:

#!/bin/bash
#Capture une image de la vue dedevant chez moi toute les 3 s
while true; do
    curl http://axis-00408c77db21.local/axis-cgi/jpg/image.cgi?resolution=640x480 -o `/bin/date +"%y%m%d%H%M%S"`.jpg
    sleep 3
done

ça me permet d’appeller ma webcam qui se signale en local par le protocole bonjour.

Puis, après avoir fait tourner mon script pendant quelques semaines, il m’arrive souvent d’avoir des milliers ou plutôt des centaines de milliers de fichiers qu’il faut traiter.

Pour faire le film sur mac à partir des images, j’ai tester plusieurs logiciel:

  • Quicktime player pro version 7 a une fonction d’importation de séquence d’image.
  • iStopMotion
  • mencoder

Mencoder pour mac osx peut être télécharché ici:

http://prdownloads.sourceforge.net/mplayerosx/ffmpegXbinaries20060307.zip

mencoder est un outils en ligne de commande, mais c’est le plus robuste que j’ai trouvé pour gérer les centaines de milliers de fichiers et en plus il est gratuit.

Si mencoder est placé dans le dossier /Applications du mac, pour faire le film, il faut aller dans le dossier qui contient les images et lancer la commande suivante:

/Applications/mencoder « mf://*.jpg » -mf fps=50 -ovc x264 -o output264.avi

Un film sera créé au format h.264 dans le dossier avec le nom: output264.avi

Il existe plusieurs codec utilisable par défaut.

La commande:

mencoder -ovc help

permet de voir les codec disponibles:

Available codecs:
copy     – frame copy, without re-encoding. Doesn’t work with filters.
frameno  – special audio-only file for 3-pass encoding, see DOCS.
raw      – uncompressed video. Use fourcc option to set format explicitly.
nuv      – nuppel video
lavc     – libavcodec codecs – best quality!
libdv    – DV encoding with libdv v0.9.5
xvid     – XviD encoding
x264     – H.264 encoding

Jésus était gnostique

Jésus était gnostique

A quoi ressemblais le christianisme du vivant de Jésus et lors des premiers temps? Ce n’était pas du tout le christianisme actuel. C’était un christianisme gnostique.

C’est en 325 au concile de Nicée que le christianisme s’est figé dans des dogmes pour devenir la religion que l’on connait. Avant le christianisme était très différent. C’était un christianisme gnostique.

Cette différence est très bien montrée dans les films The Son Of God et A Christian Before Christianity.

Voici un lien sur ces films en version française enregistrés sur planète. (pour mieux lire les films, téléchargez les d’abord. Clic droit puis, « enregistrer le lien sous…. »)

Voici en vrac les notes que j’ai prises propos de ce film.

Notes à propos du film: La vie de Jésus: Le fils de Dieu

Le concile de Nicée fixe les dogmes de l’église

Le concile de Nicée en 325 a fixé les dogmes de l’église. Tout ce qui était différent a été brûlé et interdit.

Fils de Dieu

La notion de « Jésus fils unique de Dieu » est une notion issue d’un décret impérial de Constantin Ier (empereur romain) lors du concile de Nicée.

Dans l’antiquité, le terme de fils de dieu n’était qu’un titre pour parler des parfaits, des gens qui observent la loi à la lettre.
Dans les manuscrits de la mer morte, on parle Des fils de dieu au pluriel !

Tous les saints hommes était des fils de dieu.

C’était courant dans l’antiquité de s’appeler fils de dieu pour les puissants. Et ceci impliquait souvent le mythe de la naissance d’une vierge !
Jules César et Alexandre le grand se sont dit fils de dieu et né d’une vierge !

Tous les pharaons étaient fils d’osiris, et donc fils de dieu !

Résurrection

Le mythe d’Osiris inclus aussi sa résurrection après qu’il ai été tué par son frère.

Il existe une amulette où l’on voit le dieu grec Dyonisos qui est crucifié !
Il ressuscite également comme Jésus.
=> Un amalgame de plusieurs concept a donc été fait.

Dyonisos = diogonos = né 2 fois.

Dyonisos était un dieu initiateur. Un dieu de l’expérience.

Il y a beaucoup de parallèle à faire entre la vie de Dyonisos et Jésus.
Livre à propos de dionysos et sa ressemblance avec Jésus.

Il semble que c’est pythagore qui a importé le culte d’Osiris en grèce. Il l’a attribué à Dinysos dieu du vin.
On célèbre la résurrection de dionysos après sa mort sur une croix avec du pain et du vin… étrange coïncidence !?

Dans le monde romain de l’époque de Constantin. La principale religion qui concurrençait le christianisme était le culte du dieu perse Mithra.

Mithra est également un dieu/homme né le 25 décembre d’une vierge et ressuscité !  (c’est l’empereur Constantin qui a calqué la date de naissance de jésus sur celle de Mithra pour imposer le christianisme sans heurt.) Voir l’article que j’ai écrit à ce propos.

Les cultes de tais et adonis sont aussi très proches.

Le christianisme, une vraie nouveauté ?

L’idée chrétienne « aime ton ennemi »  qui est en opposition avec la loi du talion de l’ancien testament n’est pas un concept unique.
Il y a plusieurs dieux païens qui proposent ce concept.

L’idée même du dieu unique est présente aussi dans les religions païennes. Souvent il y a un dieu supérieur et plusieurs facettes de lui, des avatars qui permettent à chaque fois d’avoir une image adaptée à la circonstance du dieu suprême.

Tout est un. Il y a plusieurs voies possibles vers dieu.

Le christianisme, en devenant dogmatique est devenu autoritaire, car il ne propose qu’une seule voie. Il devient intolérant.

Les religions à mystère

Avant que le christianisme ne devienne dogmatique, il était une religion d’iniciation, comme plusieurs autres. Ce sont ce que l’on appelle des religions à mystère.

Platon disait que l’homme ne voit le monde des dieux que comme quelqu’un qui est dans une caverne et qui voit les ombres de ce qui se passe dehors.

Le but des religions à mystère, est de comprendre ce monde des dieux.
C’est avoir la connaissance: la gnose.

Il y a des mystères intérieurs et extérieurs, exotériques et ésotériques.

Le but est de comprendre le mystère de la vie et affronter la réalité de la mort.

Il y a des fondamentalistes qui pensent que le culte d’une idole les sauvera.
Il y a les gnostiques ou mystiques, qui pensent qu’il y a un compréhension avec de multiples facettes pour la présenter.

Cette compréhension est souvent présentée par une allégorie. L’allégorie que l’on retrouve le plus souvent c’est la résurrection. Comme dans le culte d’Osiris, de Mithra ou de Jésus.

Ceci signifie que par la transformation intérieure, par l’initiation, on peut accéder à la connaissance, à la gnose.

Notre pensée actuelle est formatée par la pensée très littérale du christianisme. Alors que le monde antique avait une pensée beaucoup plus allégorique.

Le christianisme a gardé la forme et perdu le fond.

Les évangiles

Les évangiles ont été écrits plus tard et se contredisent.
Rien que la scène de la découverte du tombeau de jésus vide est expliquée à chaque fois différemment.

Flavius Josèphe est le seul écrivain contemporain de Jésus qui a écrit à propos de Jésus.

Les évangiles ont été écrits très tard après la vie de Jésus. En plus, ils ont été écrit après 70, et donc après la destruction d’israël par les romains. Ils ont donc été écrits à une époque où beaucoup de choses avaient changées par rapport au contexte de l’histoire d’origine. De plus les évangiles ont été écrit à une époque où les juifs, n’ayant plus de temple, tentaient de se reconstituer une identité. Ce qui est une époque favorable à la création de mythes.

De plus, hormis les évangiles canoniques choisi lors du concile de Nicée pour former la Bible, il existe bien d’autres évangiles moins connus. Mais qui apportent eu aussi une vision du christianisme des débuts.

Les écrits des premiers chrétiens judaïques ne parlent pas d’immaculée conception, ni de croix! Il ont pour propos uniquement les paroles de Jésus.

Sur ce même principe, on ne retrouve rien à propos de la naissance de Jésus dans les évangiles de Marc et de Jean.

L’idée de l’immaculée conception est un ajout très tardif dans le dogme.

Entre autres, Marc nous dit que Jésus avait des frères bien connus dans la région.

Il est dit à de nombreuses reprises que Jésus avait des frères et soeurs. Il existe de nombreuses interprétations des textes de la part de l’église catholique pour démontrer la virginité de Marie. Mais il me semble que ces explications sont bien compliquées par rapport à la simple explication que Marie n’était pas forcément vierge !

Quelle était l’église de Jésus de son temps ?

Il existe une église arménienne qui est bâtie sur le tombeau de Jacques fils de joseph, frère de joshua (jésus)
Celui-ci était le chef de l’église de Jésus jusqu’en 67. Il y avait donc une église de jésus avant la destruction du temple.

Jésus est un illuminé à l’image du Bouddha qui est un éveillé.

Cette référence au bouddhisme me fait penser à la légende qui raconte que Jésus serait allé en Inde entre 13 et 30 ans. C’est un voyageur russe du 19ème siècle, Nicolas Notovitch, qui déclare avoir vu des documents, dans un monastère au Ladakh, racontant l’histoire d’un saint Issa qui ressemble beaucoup à Jésus.

Cette histoire n’est pas évoqué dans le film. Mais en tout cas elle ne semble pas contredire l’histoire officielle. Jésus était il bouddhiste ?

Ce qui fait de l’homme jésus, un dieu, c’est qu’il est déclaré comme l’unique fils dieu dans l’évangile de Jean. Alors que ce n’est pas le cas dans les autres évangiles.

Des juifs peuvent suivre les évangiles jusqu’à cette affirmation qui dissocie vraiment le christianisme comme étant une autre religion.

Paul a construit l’église. Il a permis aux juifs et aux chrétiens de manger ensemble, même si les chrétiens mangent non casher.

Les écrits de Paul sont antérieurs aux évangiles. Même si il n’a pas connu Jésus. Il dit que Jésus a été révélé EN lui et non A lui.

C’est donc bien une révélation de type gnostique. Dieu est en nous. Tout est un.

Nouveaux évangiles

En 1945, de nouveaux écrits ont été trouvés à Nag Hammadi . Il y a notamment l’Évangile selon Thomas.

Thomas était un des frères de Jésus. Ce document date d’avant les évangiles canoniques. Il est plus proche de la pensée de Jésus vu qu’il date d’avant la destruction du temple. D’avant la destruction du culte vivant de Jésus.

L’évangile de Thomas indique qu’il y a plusieurs voies pour trouver la divinité, pour propager l’étincelle divine qui est en chacun de nous.

La gnose permet à chacun de se forger sa religion, de trouver sa divinité. Ceci convient bien à notre époque. Contrairement à l’église chrétienne scolastique.

Ces écrit véhiculent une idée semblable que celle que l’on trouvait en grèce.

Connais-toi toi même: gnōthi seautón est écrit sur le fronton du temple d’apollon à Delphes.
Cette formule est de Socrate (via Platon) selon certains. Mais rien n’est certain.

Delphes abritait l’oracle. Les pythies se mettaient en transe en respirant des vapeurs toxiques. Le nom pythie, vient du serpent python qui gardait le lieu avant qu’Apollon ne le tue pour s’approprier l’Oracle.

Sur un autre registre, non cité dans le film, on retrouve ici encore la trace du serpent et des transes chamanique!  (voir le serpent cosmique de Jeremy Narby)


Connais-toi toi même est la quête du gnosticisme.

Voilà où s’est déformée la compréhension du message de Jésus:

Dans le gnosticisme il faut expérimenter, il faut devenir christ soi-même avec tous les efforts et souffrances que cela implique.
Quand cette quête de la connaissance de soi même devient une religion dogmatique comme le christianisme, il suffit de croire qu’une personne l’a fait pour vous et vous serez sauvé.

On remarque ainsi qu’il y a deux idées totalement différentes.

Notes à propos du second film sur la vie de Jésus: Christianisme avant le christianisme

Les cathares étaient de chrétiens gnostiques, et ils ont été persécutés par l’église pou ça.

Pour les gnostiques, il faut expérimenter. Il y a donc des lieux propices à une mise en condition à la réflexion sur le mystère de la vie et de la mort.
Les catacombes et les grottes sont des lieux souvent utilisés.
Ce ne sont pas des lieux où l’on apprend quelque chose, mais des lieux où l’on expérimente le mystique. La nuit, les bougies et les échos sont souvent présents.

Encore une petite digression hors film, ceci me fait penser qu’à l’origine le mouvement hippie avait une approche semblable.  Le but était de voir dieu en face grâce au vecteur du LSD. Le mouvement hippie est donc une nouvelle voie qui permet de se connaitre soi même. D’accéder à la gnose.

Les gnostiques croient en la réincarnation. Le corps humain n’est qu’une facette à un moment donné de notre véritable conscience.

La réincarnation se passe tant que l’on a pas compris que notre enveloppe charnelle n’est qu’une limite de notre divinité.

Une fois que nous avons compris que nous ne sommes qu’une divinité enfermée dans un corps. Une fois que notre véritable nature est comprise. C’est l’éveil. Comme dans le bouddhisme et l’hindouisme. Le cycle des réincarnations s’arrête.

Fin du film.

Pour aller plus loin, voici quelques notions intéressantes à propos du gnosticisme et du bouddhisme. Qui finalement sont assez semblable et proche de ce que l’on apprend dans ce film des premiers temps chrétiens.

A propos du gnosticisme

Mais le principal est ailleurs : le point essentiel des enseignements gnostiques, comme de tous les bons enseignements, est que la pensée crée le monde.

http://www.ecotheurgie.com/article-de-la-spiritualite-commune-39624665.html

Cette vision du monde peut être expliqué par cette analogie avec le droit et l’économie:

L’économie et une structure limitante. C’est une structure humaine. Tout le monde le sait que l’économie n’est qu’une invention humaine tout comme l’Etat: Les lois de notre pays.

Pourtant, les lois économiques et les lois du droits peuvent être très contraignantes sur soi même. Même si elle ne sont qu’arbitraire. Elle existent uniquement par le grand nombre de gens qui pensent que ces règles existent.

Qu’en est il des lois de la phyisique. Elles sont également très contraignantes. On ne peut pas les violer facilement ! … mais est ce que ce ne serait pas pareil que pour les lois du droit ?… est ce que finalement elles sont contraignantes que par ce que l’on y crois trop ???

La pensée crée le monde, c’est également ce que l’on apprend avec la loi d’attraction.

 

A propos du Bouddhisme

http://www.zen-occidental.net/articles1/duclos1.html

Il n’y a pas de notion de bonheur dans le bouddhisme. Il n’y a qu’une notion d’éveil. Il faut effacer toutes les couches inutiles qui masquent la réalité. Il faut se réveiller, chasser les mauvais rêves.

Ainsi, un éveillé comprend la futilité des systèmes dans lesquels on s’est enfermés. C’est particulièrement vrai pour notre système économique. Pourquoi se battre pour répartir de l’argent, alors qu’il suffit de le créer ??

Liste de films à voir

Liste de film à voir

Bon… voilà quelques films que l’on m’a conseillé de voir et ceux que j’ai vu…

Ma liste de film à voir à déménagé dans l’outil mQueue…

A voir

  • harold et maud
  • mon nom est personne
  • devdas
  • Grounding
  • Le grand Meaulnes
  • Le parfum
  • adam’s apples
  • i’m not there (5 déc)
  • la 11ème heure, le dernier virage (9 janvier)
  • sweeny Todd (23 janvier)
  • le mexicain
  • fast and furious
  • les toilettes du pape
  • arizona dream
  • Sukiyaki Western Django
  • Alice au pays des merveilles

Vu

  • avatar
  • mic-mac à tire-larigot
  • Bourne identity
  • Babel
  • les 29 films projetés lors du festival des courges métrages.
  • Slumdog milionnaire
  • batman begins
  • persépolis
  • La belle verte
  • Home
  • Belly
  • the fast and the furious : tokyo drift
  • Domino
  • American Dreamz
  • Le voyage de Chihiro
  • Bernie
  • Sin city
  • Metropolis
  • ensemble, c’est tout
  • le fils de l’épicier
  • hancok
  • i’m a legend
  • seul au monde
  • Bande de sauvages (Wild Hogs)
  • taxi 4
  • virgin suicides
  • le terminal
  • La doublure
  • Bienvenue chez les cht’i
  • jeux d’enfants
  • les belles choses
  • thank you for smoking
  • requiem for a dream
  • oscar.. avec louis de funès. pour trouver la réplique: tout s’éclaircit dans mon esprit .
  • les simpsons (le film)
  • Requiem for a dream
  • La guerre selon Charlie Wilson
  • Max&Co
  • Charlie et la chocolatrie
  • Ratatouille
  • Les Mamies ne font pas dans la dentelle
  • The golden compass. (le 25 décembre)
  • La visite de la fanfare
  • Nacido y criado
  • Carnets de voyage d’Ernesto Guevara

Niff

  • Day watch (russe)
  • The revenge of the shogun women (3D)
  • Death note
  • Death note the last name
  • quelques Masters of horror
  • How to get rid of the others
  • you the living
  • The signal
  • old boy
  • black sheep
  • une vérité qui dérange. (al Gore)
  • Banditas
  • Phone game
  • Alladin et Alladin 2
  • Paris je t’aime
  • les noces funèbres
  • star wars (tout à la suite par ordre chronologie de réalisation)
  • chocolat
  • les orphelins Baudelaire.
  • memoria del saqueo
  • C’est arrivé près de chez vous.

bon.. là j’ai pas trop le temps pour l’instant de faire des recherches pour cataloguer tous les merveilleux films que j’ai vu.. et aussi pour retrouver tous les les merveilleux films que l’on ma conseillé de voir…. mais je completerai..

Bon… kiki nous fait un nouveau développement d’une application pour faire sa liste de film et les noter. Tout ça à l’aide d’un script greasmonkey en visitant imdb… donc de toute beauté et pratique à utiliser.

Il faudra encore voir pour exporter les données. Donc pour l’instant ma liste vas se trouver par ici…  (il faut être enregistré pour voir les notes. Là c’est un mélange des films de tous les utilisateurs)

http://movies.lucki.ch/movie