Comment écrire un titre accrocheur – La recette scientifiquement prouvée en 6 étapes et à la portée de n’importe qui

Il est toujours difficile d’attirer l’attention. De faire un titre accorcheur qui va donner envie d’en savoir plus.

Les gens qui font des titres pour les manchettes de journaux, les gens qui font du marketing par e-mail sont devenus des maîtres dans l’art d’écrire une phrase qui va vous donner envie d’en savoir plus.

Petit exemples…

  • « Comment une grand-mère de 90 ans.. a jailbreacké un iPhone »
  • « Comment avoir une cargaison de patate sans mettre les pieds dans son jardin »

 

Voici la recette (secrète) que ces maîtres utilisent….

La recette pour écrire un titre accrocheur

Les ingrédients pour faire un titre accrocheur sont les mêmes que pour faire une histoire dont tout le monde se souvient.

Le livre « Ces idées qui collent » décrit dans le détail la recette d’une histoire à succès.

Ici on va s’inspirer de cette recette pour écrire juste un titre accrocheur.

Les ingrédients pour fabriquer une histoire dont on se souvient:

  • simplicité => Il ne faut garder que l’essence même de l’idée. S’il y a trop d’arguments, si l’idée est trop enrobée on l’oublie.
  • inattendu => Il faut déjouer l’intuition du mental pour attirer l’attention. C’est aussi un des mécanismes de l’humour. De plus la forme énigme va tenir en haleine le lecteur jusqu’à la fin.
  • concret => Une métaphore, c’est concret. Il faut donner une image, du détail, des exemples, du mesurable.
  • crédibilité => Si un médecin vous annonce que vous avez une maladie incurable, il aura plus de crédibilité que le marchand de glace du coin ! (mais c’est parfois un piège)
  • émotion => Ce qui nous intéresse le plus, c’est nous même. Il faut s’imaginer progresser, apprendre. Il faut que l’histoire puisse avoir un bénéfice personnel. (pour vendre selon se principe… faite imaginer le bénéfice que le produit apporte… et hop.. l’achat n’est qu’une modalité.. c’est comme si VOUS l’aviez déjà). Un milliard de gens crèvent de faim.. ne nous intéresse pas. Le gars que tu connais personnellement crève de faim. Ça te touche. Nous ne sommes pas sensible aux statistiques.
  • histoire => Il faut correspondre à un archétype d’histoire. (voir monomythe de Campell) Le faible est mis dans une difficulté impossible à résoudre. Mais il triomphe quand même. C’est une histoire qui inspire, qui motive à agir. De plus c’est une simulation qui montre comment agir. (pourquoi et comment)

Dit autrement, pour qu’une idée colle, il faut susciter l’Attention (inattendu) de celui qui l’écoute, l’aider à la compréhension (simplicité) et la mémorisation (mémoriser en utilisant tous les sens et le concret). Il faut que l’histoire soit crédible. (autorité, sincérité, honnêteté), il faut impliquer émotionnellement l’auditeur. (Les politiques qui utilisent le storytelling montrent la vie d’un chômeur pour parler de chômage en général), il faut impliquer l’auditeur dans l’histoire. L’histoire doit inspirer une volonté d’agir. Elle doit être un exemple qui donne espoir, qui indique le pourquoi agir et qui montre un comment agir.

L’art de faire un titre va surtout tenter de faire lire l’histoire au complet. Donc on va se concentrer sur les premiers ingrédients suivant la longueur du titre que l’on veut faire. Mais il est possible de tout mettre dans un seul titre !

  • transmettre l’essence de l’idée de l’article. (simplicité)
  • utiliser un mécanisme qui sort des schémas qui fait appel à l’inattendu pour retenir l’attention. Ex: utilisez une combinaison paradoxale de mots: « un papy de 93 ans jailbreak un iPhone » (inattendu)
  • entrer dans le concret. Les chiffres sont parfait pour ça. « 3 astuces pour » (concret)
  • ajouter un zeste d’autorité « scientifiquement prouvé », « vu à la tv » (crédibilité)
  • impliquez le lecteur: « Spécialement pour vous », « Vous n’êtes pas seul a avoir ce problème », indiquez le bénéfice personnel: « qui vous fera gagner du temps »
  • Montrer qu’un obstacle insurmontable a pu être franchi par un personnage improbable.

Essai concret:

« Comment un papy de 93 ans peut vous aider à jailbreaker un iPhone grâce à 3 nouvelles méthodes scientifiquement prouvée…« 

  • Simplicité: comment jailbreaker un iPhone
  • Inattendu: placer un paradoxe: un vieux qui sait jailbreaker de iPhone.. jamais vu ça !
  • concret: 3 méthodes
  • crédibilité: les méthodes sont scientifiquement prouvées !
  • émotion: Comme un papy peut Vous aider. Il y a un bénéfice personnel à retirer de l’histoire.
  • histoire: même la personne la plus improbable comme un vieux de 93 est capable de jailbreaker un iPhone. C’est inspirant pour tous.

J’ai encore ajouté l’ingrédient surprise, la cerise sur le gâteau, le mot: « nouveau ». Ainsi même si le lecteur s’est déjà fait aider une fois par ce fameux vieux pour jailbreacker son iPhone et que ça n’a plus rien d’inattendu pour lui… il va quand même lire l’article. 🙂

 

La nouveauté est une autre forme d’inattendu !

Ppour en savoir plus sur pourquoi le mot « nouveau » nous attire et encore d’autres pièges dans lesquels ont tombe. Voici mon résumé du livre: Le petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens.

Voici encore quelques idées pour écrire des histoires à succès...

Comment être créatif

Comment cultiver sa créativité ?

idee créativité.pngSouvent, il y a des gens qui me considère comme créatif. Est-ce que je suis créatif ? Qu’est ce qui fait que l’on a des idées, souvent orgininales, que l’on arrive à contourner un problème facilement ?

Est-ce que ça peut s’entrainer ?

La créativité c’est spontané.. mais ça prend du temps

Je suis ingénieur web. Je travail dans l’informatique, et on ne peut pas tricher avec un programme. Ça marche ou ça marche pas… on peut le faire de manière élégante.. (ce qui demande à définir ce qu’est la beauté… ) ou pas… mais on ne peut pas faire croire qu’un programme marche…

Du coup, tous les jours je suis livré à moi-même, avec le cerveau collectif qu’est l’Internet pour m’aider à trouver des solutions à des problèmes. Je crois que la créativité peut s’entrainer. Mais on s’entraine surtout à avoir un comportement qui permet de devenir créatif..

… en fait la créativité, c’est très souvent spontané !

Que la créativité soit spontanée ne veut pas dire qu’elle ne prend pas de temps…

Comme le montre cette vidéo..

)

La créativité demande du temps pour laisser murir l’idée, pour engranger du contenu, pour se cultiver, pour faire des découvertes, pour apprendre, pour jouer….   tout ce que les « managers » et fans d’efficacité ne font pas…

.. et un puis un jour, souvent au moment où l’on s’y attend le moins… paf.. l’idée arrive...

Quand je suis au bureau face à un problème informatique.. l’idée ne vient pas focéement face à son ordinateur, mais hop.. l’idée vient souvent si je me lève, si je vais me balader… si je regarde dehors…

Voici une vidéo que j’ai prise de mon collègue qui marche tout en téléphonant… ainsi il a plein d’idée à proposer à nos clients…

C’est souvent pour ça que l’on parle d’inspiration créative et pas de travail acharné de créativité… (même s’il y a du travail pour faire murir l’idée)

Les situations dans lesquelles je suis le plus créatif sont quand je suis sous la douche, et quand je fais du vélo !

La marche favorise la créativité

Dernièrement, c’est en roulant sur mon vélo, que tout d’un coup, j’ai eu un flash..  J’ai eu l’idée de créer une fable qui parle d’aspirateur pour expliquer le principe du revenu de base inconditionnel... Une idée de génie…

Une explication qui montre pourquoi le vélo favorise la créativité se trouve que dans le fait fait de marcher et donc aussi de pédaler, on force l’utilisation de nos deux hémisphères cérébraux. On re-synchronise nos deux cerveaux et ainsi la créativité sous-jacente gérée par le cerveau droit se matérialise sous forme d’idée dans le cerveau gauche.

Ce lien entre la marche et la créativité n’est pas nouveau. Il semble que Nietzsche disait:

Les seules pensées valables viennent en marchant

De plus, il et connu que les philosophes de l’antiquité philosophaient en déambulant. C’est ce que l’on voit ici sur le tableau de L’Ecole d’Athène peint par Raphaël, avec au centre Platon et Aristote.

800px-Raffael_058.jpg

Darwin avait créé dans le jardin de sa maison un chemin « de pensée » qui lui permettait de marcher pour faire avancer ses réflexions.

La douche comme lieu favorisant la créativité

La douche n’existait pas sous sa forme actuelle dans l’antiquité. Mais c’est bien dans son bain qu’Archimède a eu l’illumination qui lui a fait comprendre le principe qui porte son nom, et qui l’a fait sauter de son bain en criant son célèbre Eurekâ !

Après le bain, la douche semble être actuellement le lieu des créatifs modernes. Pourquoi ?

Par ce que sous la douche, on se détend. Et quand on se détend, on désactive les fonctions exécutives !

Désactiver ses fonctions exécutives, c’est la recette de la créativité que constatent les chercheurs Allen Braun et Siyu Liu chez des rappeurs en pleine créativité.

Les habitudes des gens créatifs

J’ai voulu savoir ce qui différencie les gens crétifs d’autres personnes. Le net regorge de réponses.

Le résumé des 10 façons efficaces de stimuler sa créativité…

  • S’arrêter et passer à autre chose
  • écouter de la musique
  • Prendre une douche
  • Que ferait untel à ma place
  • Le café (pour la dopamine)
  • Prendre du temps à ne rien faire
  • Changer de lieu
  • Le cahier de notes
  • Couper le wifi

Voici la liste des 18 choses que les gens créatifs font différemment des autres.

  • Ils rêvassent
  • Ils observent tout ce qui est autour d’eux
  • Ils travaillent aux heures qui les arrangent
  • Ils prennent le temps d’être seuls
  • Ils contournent les obstacles de la vie
  • Ils sont à la recherche de nouvelles expériences
  • Ils « échouent »
  • Ils posent les bonnes questions
  • Ils observent les gens
  • Ils prennent des risques
  • Pour eux, tout devient une occasion de s’exprimer
  • Ils réalisent leurs vraies passions
  • Ils sortent de leur propre tête
  • Ils perdent la notion du temps
  • Ils s’entourent de beauté
  • Ils relient les points
  • Ils font bouger les choses
  • Ils consacrent du temps à la méditation

Si je fais la synthèse de cette liste, je vois trois notions qui en ressortent.

  • l’ouverture d’esprit, la curiosité, l’intérêt pour la différence, pour comprendre le monde, pour observer les autres, pour relier les choses
  • l’esprit d’entreprise, de la persévérance, ne pas avoir peur d’échouer, prendre des risques pour son idéal créatif
  • la rêverie, prendre le temps, la méditation, la transe qui fait perdre la notion du temps

créativité.jpg

Avec ce point de vue, je vois que la créativité demande de l’ouverture d’esprit, d’accueillir tout ce qui vient, la nouveauté de faire un stock du plus grand nombre d’idées possible.

je me reconnais tout à fait, à m’intéresser à tout, à vouloir apprendre plein de choses. Je suis aussi un grand fan de science fiction qui permet de voyager dans des mondes différents, de voir des fonctionnements différents.

Puis, je vois que la créativité ça demande du temps, du travail, de la persévérance. L’idée de ne vient pas tout de suite, il faut tourner autour du pot longtemps avant que… pouf... l’idée débarque dans un éclair de lucidité !

C’est ce que je trouve le plus intéressant dans cette synthèse, c’est qu’en fait la créativité a vraiment l’air de venir de nul part et soudainement. A quoi sert le travail et la persévérance ? A chercher la créativité, ou plutôt le moment et les conditions qui favorise l’arrivée de ce moment de lucidité ?

Le calme, la relaxation, la méditation favorisent la créativité

En effet, je tends à penser de plus en plus, que la créativité ne demande aucun travail, aucun effort. Juste l’effort de se mettre dans les conditions de recevoir l’information créatrice.

Des expériences ont été réalisées sur des specimens avec le cerveau bourré d’électrodes pour mesurer comment se comporte le cerveau pendant les instants créatifs.

Voici mon résumé de l’émission Specimen de la RTS qui proposais des petites expériences sympathiques.

Entre autre une énigme pour voir comment le cerveau gauche et le cerveau droit interagissent pour trouver la solution:

Un homme est retrouvé seul mort dans un champ fraichement labouré. Il n’y a aucune trace de pas. Il porte un sac à dos.

Comment est il mort ?

La réponse est sur la page du résumé…

Un autre expérience visant à faire un lien entre des mots montre un fait tout à fait étonnant: le lien entre le mot arrive dans une illumination soudaine et la réflexion là autour se fait dans un second temps !!!

Donc l’expérience confirme mon… intuition ! La créativité est spontanée et ne demande aucun effort !

cool-relax-P5211488.jpg

D’où vient la créativité ?

Mais alors si la créativité vient d’un coup, sans aucun effort… d’où vient elle ?

Par un chemin détourné auquel je ne m’attendais pas, ceci rejoint mes recherches sur ce qu’est la conscience. Vaste question !

Je l’ai débutée en suivant l’enquête de Jeremy Narby sur la nature de l’intelligence et de la conscience. (voir le livre dont j’ai déjà parlé ci-dessus: l’intelligence dans la nature, 2005 – (voici mes notes à propos de ce livre.)

Les conclusions se rejoignent: la conscience n’est pas dans le cerveau. Elle est en dehors!

télévision cartoon.png

Tout comme la créativité !!

Jeremy Narby soupçonne cette conclusion, car plus son enquête avance, plus il en arrive à trouver que des organismes très simples sont intelligents.

Vu la complexité d’un cerveau, il est facile de se dire qu’il peut abriter une conscience. Mais quand on parle de bactérie ou de protéine, on se demande bien où peut se loger sa conscience !?

Le Dr Jean-Jacques Charbonier, un anesthésiste français qui étudie les expériences de mort provisoire (son expression pour les NDE). Il utilise une méthaphore que j’aime bien.

Il dit: « Certains scientifiques cherchent à démontrer que tout se passe dans le cerveau. C’est un peu comme la personne qui démonte sa TV pour voir où sont fait les programmes TV… Le cerveau est une interface pour matérialiser notre conscience.« 

Si ça ne vous fait pas trop peur, si vous avez 2h (ou plus) à disposition…

Vous pouvez lire l’article dans lequel je développe et j’explique plus en détail comment et pourquoi je suis persuadé que notre conscience est en dehors de notre cerveau et tout ce que ça implique et change dans notre vision du monde…

Comment être créatif si la créativité est spontanée?

Pour revenir à la question de base, comment être créatif ?

La conclusion étonnante que l’on a vue ci-dessus est que la créativité n’a pas sa source dans le cerveau. Celui-ci n’est qu’un récepteur de créativité.

Teilhard de Chardin disait déjà en 1922 que les pensées humaines viennent de la « Noosphère« . Une conscience collective humaine. La phase d’ouverture d’esprit et de recherche d’information à propos du problème concerné est peut être une manière de nourrir cette noosphère.

Puis la réponse arrive par flash à qui la désir en se mettant en état de réception.

Il est étrange dans l’histoire de voir que des inventions identiques sont faites par des personnes différentes, mais au même moment. Je pense particulièrement à l’invention du téléphone. Alexander Graham Bell et Elisha Gray ont déposé un brevet pour l’invention du téléphone à seulement 3 jours d’intervalle !

L’invention du téléphone était dans la noosphère…

vieux téléphone.JPG

Ainsi, le meilleur moyen d’être créatif, c’est de se réserver des moments pour être dans l’accueil de l’information créatrice. Tout comme les chamanes se mettent en transe pour savoir quelles plantes mélanger pour faire un remèdes contre telle ou telle maladie. (si si ça marche, l’industrie pharamceuthique n’invente rien, souvent elle pique le savoir des chamanes pour trouver les principes actifs qu’elle va breveter et vendre une fortune sous forme de médicaments !)

Il faut débrancher son cerveau, couper le mental, laisser libre cours à son imagination, se détendre, se relaxer, méditer, modifier son état de conscience…. et hop.. l’idée de génie vient tout droit du vide, de la vacuité comment l’appellent les Bouddhistes.

Et là, quand l’idée est là, il ne faut pas oublier de la capturer.

Voici l’utilité du carnet de note, à avoir toujours sur soi. Ce site est l’évolution de mon carnet de notes. Un carnet de notes partagé qui m’est accessible à partir de n’importe quelle connexion internet.

A l’heure des smartphones, il y a de nombreuses applications comme google keep ou evernote qui permettent de capturer l’idée au moment où elle arrive…

Mais j’ai encore un soucis... j’ai pas encore trouvé comment faire pour noter une idée quand je suis sous la douche ?

Une idée de génie à me communiquer ? 😉

Il suffit de la laisser dans les commentaires..

Nouvelles armoiries de communes Neuchâteloises

Armoiries de nouvelles ou ex-nouvelles communes neuchâteloises

L’ère du temps est à la fusion de communes.

Il y a plein de nouveaux blasons, armoiries et noms de communes qui sont proposés.

Mais parfois, il est rare de trouver l’image du blason en bonne qualités.

C’est ainsi que j’ai refaits quelques blasons moi-même pour les utiliser. Ce sont donc des réinterprétations personnelles de ces armoiries, ce n’est pas le dessin original officiel. Mais il est très proche et c’est très utile pour faire des affiches pour les campagnes de fusion.

Pontareuse

Voici les armoiries de l’ex-future commune de Pontareuse.

Les habitants de Bevaix et Cortaillod ayant refusé de fusionner avec ceux de Boudry, (le 15 mai 2011) cette nouvelle commune ne verra jamais le jour.

armoiries de pontareuse.png

Pour jouer avec, voici le fichier en vectoriel au format svg:

armoiries de pontareuse.svg

Milvignes

Depuis le 17 mai 2011, soit deux jours après le refus de la fusion de Pontareuse. Le nom de la peut-être future commune regroupant Auvernier, Bôle, et Colombier est dévoilé, ainsi que ses armoiries.

Voici donc les armoiries de la commune des Milvignes.

armoiries de milvignes.png

Pour jouer avec, et réutiliser les armoiries pour faire la campagne de la fusion, voici le fichiers avec les armoiries de Milvignes au format vectoriel svg:

armoiries de milvignes.svg

Idées et réflexion sur le futur de l’informatique

Réflexions et piste pour l’informatique du futur

Quelques idées

  • Mettre toutes les données sur des accès en réseau.
  • ne garder localement que peu de donnée, car la liaison réseau est excellente.
  • partager les données avec des communautés pour que celles-ci s’améliorent.
  • le ordinateurs doivent devenir invisible.
  • ce que l’on entend actuellement par ordinateur doit se rapprocher de plus en plus d’une interface de commande universelle.
  • contextualiser les services et la recherche et découverte de ceux ci. Dans le genre, je suis dans une pièce, et je les service disponible de cette pièce se montrent par eux même, mais pas les autre qui sont trop loin, donc inutiles. (ex: allumer les lampes, pilotage de la télévision, enclenchement des appareil ménager…)
  • le papier électronique est une étape primordiale de l’évolution de l’informatique vers ce modèle.
  • actullement on a souvent toutes les données, les fonctions, et les applications sur une même machine. Ce n’est pas le bon modèle. Il faut avoir plein de petit appareils facile à utiliser mais qui communiquent super bien entre eux.

Appereil intéressant les simputer indiens. Ce sont des minis ordinateur pas cher (~frs 300.-), conçu pour que tout le monde ait accès à l’informatique.
site d’un constructeur

loisirs

La technologie est de plus en plus orientée loisir ! Musique, film, jeux …

Mais encore faudrait il avoir le temps d’en profiter… donc plus on a de loisir, plus ça va aller bien pour cette industrie!

ère industrielle / ère de l’information

Dans une société industrielle, basée sur l’énergie, chaque objet est unique. Le principe est la consommation. Plus on possède d’objets mieux c’est. Vu que chaque objet est unique, il est possible de le vendre suivant le principe de l’offre et de la demande. Le capitalisme est basé sur ce principe. Le capitalisme à besoin d’une société industrielle pour bien fonctionner.

Notre société était industrielle, maintenant elle se désindustrialise. Les trois quarts des entreprises suisses travaille dans le domaine terciaire. Le domaine des services. Notre société consomme toujours mais elle ne produit plus.

Nous vivons dans la société de l’information. Tous les grands domaines de notre économie sont basés sur l’information. L’argent même n’est qu’une information. Les banques stockent et gère des flux financiers qui ne sont que des flux d’informations. Les entreprises suisses sont principalement des entreprises qui font un travail de traitement, de tri ou de création de l’information. Tellement il y a d’information, on fait appel à des conseillers pour la trier la synthétiser. Ces services se paient à prix d’or. Mais l’or de cette expression n’est plus là. On en a plus besoin.

Seulement, voilà, le modèle d’économie capitaliste est toujours celui de l’ère industrielle et il n’est plus adapté. Dans une société de l’unique, de l’objet, on définit le principe de propriété. Un individu unique possède un objet unique. Sur ce principe la valeur, ou plutôt le prix d’échange d’un objet se base sur une relation entre entre le nombre d’individu unique désirant posséder un objet unique. C’est le principe de l’offre et la demande.

Papier électronique

Le papier électronique va surtout être avantageux pour personnaliser des surfaces d’affichage à moindre coût énergétique.

Le papier électronique ne consomme de l’énergie que pour changer son affichage. Donc si il ne bouge pas, il ne consomme rien. De plus on peut étendre ce concept et ajouter une couche transparent sur le papier qui est une cellule photo-voltaïque. Ainsi, tant que le papier est a la lumière, il peut fournir sa propre énergie. Vu qu’en général, il faut de la lumière pour lire, et bien le papier électronique sera toujours à la lumière lors de son utilisation.

On peut tout de même imaginer un accu de secours qui est rechargé lorsque il y a surplus de lumière. Celui ci pourrait servir à alimenter une interface de communication avec le monde extérieur (genre bluetooth), ou encore une lampe d’appoint lorsque la nuit est tombée.

Univers 3d :: second life

A l’occasion de la nouvelle année 2007 Fred Cavazza s’essaye à faire des prédictions.

Suite à ces prédictions, une discussion commence à tous sujets et une a particulièrement retenue mon attention. Fred cavazza pense que Second Life va disparaître à cause du spam et à cause de meilleures plateformes comme ce fut le cas avec yahoo et google qui ont supplantés altavista dans le monde des moteur de recherche.

Puis certains renchérissent dans la conversation en arguant que les univers 3d sont lourds pour faire pareil que le web traditionnel, donc il vont disparaître.

Personnellement, cette discussion me fait penser au merveilleux livre de Guy Thuillier: le dixième cercle.

Dans ce roman, de science-fiction, le lecteur est immergé dans un monde fait de gens qui se connectent sur un réseau comme notre internet, mais sous forme 3d et même plus…

Le monde virtuel du réseau est décomposé en 9 cercles, suivant les utilisations qui en sont faite, il y a les premiers cercles, qui sont fait pour la documentation, le pédagogique, puis les applications utilitaires, comme les système de cartographie, les application de bureautique.. et puis, il y a les cercles de jeux, les cercles réservé au sexe et le 9ème qui est un cercle d’univers virtuel dans lesquels on peu ressentir la douleur… le 10ème cercle qui est le titre du roman est le cercle en cours de conception, une technologie qui permet de faire une immersion totale dans un univers virtuel en permettant une dilatation temporelle, faire que toute une vie en monde virtuel ne représente que quelques heure en monde réel.

Je remarque donc que de plus en plus, ces différents cercle commencent à émerger de notre internet. Le cercle pédagogique c’est wikipedia, le cercle applicatif, c’est google, le cercle de chat, ce sont des plateforme comme msn, aim, etc..

Second life est donc la construction du cercle suivant, un univers 3d qui n’exclut pas les autres, mais qui les complètes pour des activités impossible à faire dans une conception web du contenu et de l’interaction.

Les gens qui disent qu’un univers virtuel ne va pas durer par ce que l’on fait des activités identiques avec des technologies plus simple, n’ont pas complètement tort, mais c’est une vision limitée. C’est une vision qui n’est qu’adapter les applications actuelles à un univers virtuel. Mais c’est sans compter les nouvelle applications que la plateforme est seule à pouvoir fournir.

Ce qui me trouble principalement en arrivant sur second life, c’est que l’on est pas seul. En débarquant sur un site web, on ne sais jamais combien d’autres visiteurs sont là, ce qu’ils font.. ou alors c’est sous forme de texte… Le web n’est et ne restera qu’un format de document. Il n’est pas conçu pour l’interactivité.

La messagerie instantanée est souvent appréciée et utilisée uniquement pour avoir un lien avec ses amis. Il y a nombre de personne avec qui je ne parle quasiment jamais, mais je sais qu’ils sont là ! Qu’ils vivent, il y a un petit avatar qui décrit leur humeur du moment.

Le site web, est assez impersonnel, second life, ne présente quasiment aucune activité intéressante, mais il y a un moyen d’avoir un lien avec ses amis, de savoir ce qu’il font. Actuellement, c’est même la seule activité de second life.. c’est se balader entre ami. C’est la nouvelle version du chat irc.

L’univers 3d est un des moyens d’arriver à faire ressentir ce liens de communauté. Dans toute application web2.0 il y a la notion de communauté. Donc je pense que l’interface 3d a un avenir.

Une autre approche, c’est celle qui est proposée par le projet One Laptop Per Child, l’interface utilisateur de cet ordinateur est conçue pour être entièrement collaborative. Il y a moyen de savoir a tout moment ce que font les autres dans les environs.

Certains vont certainement crier au scandale en invoquant le droit à la vie privée, à la protection des données, etc… mais je trouve que dans ce domaine, il y a de l’abus. Pourquoi devrions nous toujours cacher le plus possible ce que l’on fait aux autres c’est par ce que l’on fait des choses pas bien tout le temps Et que l’on tient à son image ??

La plupart du temps, la plupart des gens ne font que des choses qui sont tout à fait honorable ou qui présente un caractère d’une banalité déconcertante.

Tout est question de responsabilité. Si l’on sais que l’on est surveillé. On aura plus tendance à donner une bonne image de soi. Tout le monde à envie que l’on ai une bonne image de sa personne.

Avec une surveillance, (toute relative, une simple présence suffit), je suis certain que la réputation et la responsabilité deviendront de plus en plus importante. Et de part ce fait, le vandalisme et le spam vont diminuer, ceci pour éviter d’avoir l’étiquette de vandale collé à la peau de son identité numérique.

Futur du web

Tristan Nitot sort ça boule de cristal et tente de prédire l’avenir du web.

Voici ce que j’en pense.

Originellement le web a été conçu pour afficher du texte, des documents. Actuellement, le web devient de plus en plus une plateforme applicative. Les sites web statiques deviennent rare.

On peut résumer par: le web 1.0 est une plateforme de document, le web 2.0 est une plateforme d’application…. et le web 3.0 ??

Le web n’est finalement qu’une plateforme qui est souple. Elle s’est adaptée aux besoins. C’est sur internet la plateforme la plus souple, et par conséquent la plus populaire. Pour l’avenir, suivant la loi de l’évolution, soit elle continue à s’adapter aux besoins… soit elle n’occupe plus le devant de la scène et laisse la place à une autre plateforme. (sans forcément disparaître)

Ces derniers mois, sur internet, on observe une certaine popularité pour d’autres plateformes que le web. Les messagerie instantanées sont en train de tuer le e-mail. La presse n’arrête pas de parler d’univers en 3D comme SecondLife. Chaque grosse entreprise informatique présente sa nouvelle plateforme d’application riche XUL/XAML/Apollo/Slingshot etc….

Le web va-il résister à tout ça ? Va il devenir juste un moyen d’accéder à d’autres plateformes ?

Finalement le web a été conçu comme une plateforme de présentation de documents, ne devrait on pas l’utiliser seulement pour ça ?

Dans le livre de science fiction: Le Dixième cercle (de Guy Thuillier), l’histoire se passe en 2099, l’équivalent de l’internet s’est encore renforcé, mais toutes les utilisations que l’on peut en faire ont été séparées en différents « cercles » (d’où le titre), les utilisations de services, localisation, domotique, magasins sont dans un cercle. (widget?). Puis, un cercle réservé à l’éducation, tout ce qui est didactique. (wikipédia ?). Ensuite, un cercle réservé à l’info. (blog,web tv, radio ?) Puis un cercle avec tout ce qui est jeux (WOW?), un cercle avec ce qui est du sexe, etc…

Je trouvais intéressant ce découpage, car les utilisations conditionnent souvent les technologies mises en jeu.

Le défi prochain du web est également d’accepter de plus en plus de type de terminaux d’affichage de type et de format différents. Le papier électronique. (technologie e-ink) va révolutionner prochainement le monde de l’affichage numérique, et qui dit affichage numérique dit format et moteur d’affichage. Expérience faite avec mon livrel (iLiad de iRex), les technologies web sont les plus à même de remplir le cahier des charges de l’affichage d’un même document (journal, livre, affiche, flyer, rapport scientifique, etc) sur des tailles complètement différentes.

Le plus important dans tous ça, c’est de faire attention à ce que les technologies et formats utilisés soient toujours ouverts ! C’est ce qui est la force des technologies du web, et j’espère que ça le restera.

Voici une jolie histoire qui décrit le monde et les technologies de 2030.

10 May 2007 : 11:19

Réflexions et idées étranges

Réflexions et idées étranges

mains courantes…

Réfléxions suite à une discussion avec Carine dans le bus…
.. il faut se tenir aux mains courantes !!!

Dans un bus il y a plein de mains courantes… mais c’est bizarre.. elle courent pas vite.. et elles ont pas des formes de mains !

Donc il faudrait faire des bus avec des vrais mains courantes.. en tout cas en forme de main !.. et pouf elles t’agrippent pour que tu ne tombe pas dans le bus !

Mieux… il faudrait aussi mettre un système pour accrocher les pieds. Genre du velcro partout par terre…
.. mieux… des fixations de surf partout… c’est génial.. tu rentres et pouf tu poses tes pieds.

Mais après il y a aussi les problèmes de compatibilité… c’est ennuyant de ne pas pouvoir prendre un bus par ce que tu n’as pas des chaussures compatibles avec ce type de bus !!! C’est moche !

musique des neiges

En montant en téléski, j’ai observé l’ombre des petits tas de neige qui se forment le long de la piste de remontée du télé. Ces ombres forment des jolis chaines de montagnes miniatures formées par le passage des skis et surf…
Ces montagnes m’ont tout de suite fait pensé aux micro-sillons d’un disque vinyl !

Peux t’on écouter cette musique des pistes ???
Dans la même idée… peux ont faire de la musique avec le relif des alpes ???

Il y a des gens qui ont déjà un projet dans le genre, mais c’est avec une mesure au laser sur des variation de distance avec les nuages que la musique est faite.

Confiance

La monnaie de l’avenir c’est la confiance. Nous sommes dans l’ère de l’information. Les échanges se font de plus en plus vite et de plus en plus nombreux. Il faut trier l’information. Il faut savoir différencier les bonnes sources d’informations des mauvaises. Il faut avoir confiance en ses sources.

Depuis l’antiquité, les humains pratiquent des échanges. Ceux ci se simplifient de plus en plus au fil des âges. Au début le troc permettait d’échanger tout et n’importe quoi mais de façon encombrante. Puis, on a condencé la valeur en échangeant des métaux précieux. Puis on a étalonné les métaux en créant les pièces de monnaies. Ensuite, pour alléger les bourses, on a enfermé les lourdes pièces de monnaies dans des coffres pour n’échanger plus que des morceaux de papier les représentant. Par la suite, comme au monopoly, on s’est mis à n’échanger plus que les billets, mais sans qu’ils ne représentent une quelconque valeur en or dans un coffre. Puis c’est en échangeant des écritures entre des comptes que les échangent se font. Il ne reste donc plus qu’un échange d’information. Mais que peut on échanger de moins ?

De la confiance ?

Sécurité informatique

Un wiki est toujours sujet à une attaque sauvage de vandalisme pour détruire son contenu. Il faut donc le protéger. Quelques pistes à étudier:

  • l’anonnymat encourage le vandalisme. Question de responsabilité !
  • l’éducation au respect de l’information. Détruire n’est pas une valeur ! Il faut le dire !
  • le contrôle de la communauté

Dans un wiki, les automatismes techniques sont éliminés et remplacer par la main d’oeuvre collective. Chacun fait un petit peu et ensemble ça fait beaucoup.

Voir quelques idées sur la sécurité douce

La SécuritéDouce suit les principes de :

  • SupposerBonneFoi. Les gens sont presque toujours en train de se montrer prêts à aider ; aussi, nous appliquons le PrincipeDePremièreConfiance, confiant que le mal occasionnel sera accablé par le bien.
  • RévisionParLesPairs. Vos pairs peuvent s’assurer que vous n’abîmez pas le système.
  • PardonnerEtOublier. Même les gens bien intentionnés font des fautes. Ils n’ont pas besoin d’être des permanents.
  • LimiterLesDommages. Quand des erreurs imprévisibles sont faites, maintenez le dommage à l’intérieur de limites tolérables.
  • ProcessusEquitable. La théorie de Kim et Mauborgne selon laquelle être transparent et donner à quiconque une voix fait partie des talents essentiels en management..
  • NonViolence. Ne produisez pas de violence à moins que la violence ne vous cherche.

La répression n’est pas une solution pour faire avancer les choses. L’interdiction de tout n’est pas un bon moyen de protection. Il faut contrôler.

La page de disscusion est un bon moyen de canaliser les discussions houleuses, les désaccords. Ce principe est souvent utilisé dans les hébérgement collectifs pour éviter que les gens tag partout ! Le principe est de placer un panneau sur lequel il est possible d’écire tout et n’importe quoi… mais pas ailleurs !

Grouper les homonymes

Créer un site web qui permet faire des rencontres entre les gens qui portent le même nom !

Faire un jeu de scotland yeard avec une carte de la suisse et de coordonnée… ou avec la carte du rayon de validité de l’ag

Opensource

Après les logiciels opensources, les bières open sources, il faudrait aussi que l’on ai des médicaments opensources !! C’est vital quand même !

Verres lumineux

Il faut que je commande des verres qui s’allument.

Event distributor
Contact: Jean-René Antille

Le revendeur en suisse à changé d’entreprise, il faut actuellement commander chez: luminance.ch

Recyclage d’octet

Faire un site qui propose le recyclage d’octet !!!! Trouver un concept sympa pour bien rigoler… dans le genre envoyer vos vieux fichier afin de les recycler !

  • Mais en fait c’est pas si con.. on peut libérer la place pour de nouveau fichier…
  • On peut également faire des oeuvres d’art en mixant plein de fichier…

Téléphone Génie

Ce serait vraiment très sympa d’avoir un téléphone en forme de lampe d’Aladin. Lorsque tu frottes la lampe, le génie sort tu lui demande d’appeler la personne de ton choix et pouf… le génie se transforme en cette personne…. Jolie vision d’un nouveau type de visiophone.

Carré Magique géant

Bon, j’a remarqué qu’au centre de la place pury il y a déjà un quadrillage géant. Il suffit de le remplir pour faire un beau carré magique 4 sur 4.

Encadrer la nature

Tout les tableaux dans les musées sont dans des cadres. Les photos sont également souvent encadrée. Mais rarement on emmène les cadres dans la nature.

Le but est donc de faire une série de photos d’objets ou de paysages encadrés dans la nature. Faut voir ce que ça donne… faut faire des essais avec juste un cadre blanc fait avec une simple feuille A4 découpée. Et d’autres essai avec le super cadre baroque tout doré !

Fenêtre iris

Construire une fenêtre circulaire avec une iris en guise de store. Comme celle que l’on voit dans la maison de tante Agripine dans le film les orphelins Beaudelaire.

Arbres mangé par des castors

Après avoir vu ce truc dans cette vidéo: http://www.buzzismedia.fr/index.php?2008/02/14/551-425-de-marketing-alternatif

L’envie me vient de vouloir faire des affiches à coller autour des arbres… sur ces affiches on y voit l’arbre rongé par un castor et prêt à tomber… mais ce n’est qu’une image collée dessus…..

Il faudrait trouver une idée pour adapter le principe à un lampadaire…… smile rire

poisson dans un filet

Après le poisson d’avril du 1er avril 2007… on peut passer à la suite… mettre plein de poisson dans des filets.. c’est à dire accrocher des image de poisson en taille réelle dans des grillages… smile langue bleue (vu ici)

Dessin collaboratif au chewing gum

http://disruption.splinder.com/?from=36 Faire une affiche avec un dessin ou il faut remplir les couleurs suivant les numéros.. et pas avec n’importe quoi.. ne collant les chewing gum sur l’affiche !!

http://www.omniglot.com/writing/12480.htm

24 Mar 2008 : 19:43
Faire des t-shirts avec les lettres des symboles chimiques du tableau périodique des éléments.

Idées pour concevoir une application d’inscription à des camps

Idées pour concevoir une application d’inscription à des camps

Quelques réflexions à propos de la création d’une application web pour s’inscrire à des activités, des cours, des camps etc..

Description de quelques objets

Après observation de quelques circulaires, que sont les différents champs qui sont demandés pour les inscriptions ?

Activité

  • Nom
  • dates (début fin… attention parfois plusieurs plages discontinues)
  • public cible
  • explicatif global (explication du contenu du cours, thème et liste de matériel.. pic-nic)
  • personne de contact (responsable)
  • délai d’inscription

Personne

  • Prénom
  • nom
  • Adresse postale
  • e-mail
  • téléphone
  • téou
  • date de naissance
  • no AVS
  • groupe
  • canton (canim)
  • branche
  • totem
  • régime alimentaire
  • allergies.
  • Médicament à prendre
  • Problème musculaire
  • tél en cas d’urgence
  • photo (festineuch)
  • taille t-shirt !

Unité (groupe de personne)

  • nom
  • nombre de participant
  • pédigré personne responsable
31 Oct 2007 : 15:38

recette pour écrire une histoire à succès

Quelques idées pour écrire une histoire (roman ou film) à succès

En observant les livre à succès, il y a quand même quelques constantes, décorticons quelques recettes de base.

  • Tous les grands mythes ont la même structure, c’est la théorie du monomythe de Joseph Campell. C’est sur ce principe qu’à été conçu la saga de star wars et c’est aussi l’histoire que l’on retrouve dans des succès comme Matrix ou le seigneur des anneaux. => le héro doit accepter un appel à l’aventure, il traverse des épreuves, il réalise le but ce qui lui permet de mieux se connaitre lui même, il retourne à la vie ordinaire, fort de son expérience supplémentaire il vit mieux et améliore le monde.
  • Le Thriller, la conspiration, le combat entre société secrète, le héro qui est en cavale toute l’histoire contre une force inconnue qu’il découvre au fil de l’histoire. Le spécialiste de ce genre d’histoire c’est Dan Brown avec les conspirations religieuses comme dans le célèbre Da-vinci code. L’auteur a écrit un roman qui se situe dans un cadre réel (les lieux existent réellement et son connus). Comme c’est une conspiration, il est normal que personne n’ait jamais rien vu. Il y a donc une ambiguité. C’est une histoire vraie ou un roman ? Beaucoup de gens veulent vérifier eux mêmes.
  • le livre philisophique. Comme dans le monomythe de Campell. Le héro est transformé… mais en même temps, c’est un conte philisophique où l’auteur cherche à convertir non pas son héro, mais le lecteur lui-même. C’est le genre de livre comme l‘alchimiste ou l’homme qui voulait être heureux. D’une manière générale, ces livres sont courts et facile à lire.
  • Ecrire des phrases courtes pour maintenir le suspens. C’est le cas de croisade qui a été écrit sur twitter, donc avec des phrase de maximum 140 caractères. Les phrases courtes sont la norme dans la presse. Le ; a ainsi quasi disparu !
  • Ecrire une histoire lisible à plusieurs niveau. Ainsi l’histoire est adaptée aux enfants comme aux adultes. Ainsi qu’aux gens plus ou moins cultivés. C’est le principe que l’on retrouve dans le dessin animé de Aladdin fait par Disney, ou toute la série des BD d’Astérix dont le sénario a été fait par Uderzo.
  • Des personnages dans lesquels ont peut s’identifier. Si un livre comporte une diversité de personnages aux caractères différents. Chacun peut s’identifier à l’un ou l’autre. Il y a donc un public potentiel plus large. C’est le cas de la saga d’Harry Potter. Le sondage sur facebook « êtes vous plutôt: Ron, Hermione, ou Harry » le prouve.
  • L’histoire qui ne se lit pas la même chose la première ou les fois suivante. C’est une histoire qui a une chute à la fin qui change la manière de voir tout l’histoire. C’est le cas d’histoires comme Le dixième cercle, Fight Club, le 6ème sens.
  • Je ne sais pas si ça permet de construire une histoire à succès, mais moi j’aime bien quand un livre est construit de manière originale déjà rien que sur la forme. C’est souvent le cas des livres de Bernard Werber ou les parties du livres sont découpée par exemple en coeur, carreau, trefle, pique… au début de la partie trèfle… on se retrouve dans l’herbe, au début de la partie pique… un darre d’un insecte transperce…. au début de la partie carreau, on regarde aux travers des carreaux d’une fenêtre… De même il y a souvent plusieurs histoire en parrallèle contée dans des chapitres courts. Souvent au passage d’un chapitre on a l’impression de continuer le chapitre précédent alors que c’est un tout autre contexte. Exemple: un incendie se déclare à la fin d’un chapitre… la fumée passe sous la porte… Le chapitre suivant commence: Les flammes se propageaient à la fourmillière… on est passé du monde des humains à celui des fourmis….
    Sur la forme, le roman La horde du contrevent est un des livres les plus atypiques que j’ai rencontré. Les personnages marchent à contrevent tous le roman, ainsi la numérotation des pages est à contresens de l’habitude. On commence à la page 700 pour terminer à la page 0 ! C’est l’histoire d’une horde de 23 personnages. Chacun a un symbole qui le représente. Ainsi à chaque paragraphe la personne qui parle est indiquée par son symbole en marge.

Voici un article de Thierry Crouzet, auteur de Croisade dont je parle ci-desssus. Il analyse justement Croisade au travers du filtre des critères définis par l’étude de James W. Hall qui a listé les critères communs des 12 livres qui ont eu le plus de succès aux USA.

La recette proposée par James W. Hall ressemble pas mal à celle que j’avais également trouvée ! En tant que grand lecteur, je sais ce qu’il me plait autant que si j’étais un prof de littérature ! 😛

Voici également le lien vers la page du site de Jean-Pierre Goux qui a retrouvé les idées de bases qui ont fait son roman: Siècle bleu que j’ai lu l’année dernière et que j’ai adoré !

Réflexion en vrac

Réflexions en vrac

Voici quelques idées et réflexions en vrac….   ce sont des idées inclassables.. trop courtes pour avoir une page dédiée… peut être qu’elles auraient leur places pour du microblogging…. j’y penserai quand je n’aurai plus d’inspiration pour publier sur facebook et sur twitter

 

  1. Les musiques d’attente au téléphone sont toujours douces pour calmer le client… du hard rock les rendrait trop excités !
  2. Pour se rendre importantes est ce que certaines entreprise indique par défaut sur leur répondeur que toute leur lignes sont occupée et qu’il faut attendre 5 minutes pour avoir un interlocuteur? ça rapporte plus d’argent si c’est un numéro surtaxé ? Est ce que le délai décourage et donc filtre les appels peu important ?
  3. Il est toujours difficile de retrouver ses affaires dans le vaste monde. (ou chez soi) Alors que sur le web avec google c’est toujours très rapide de retrouver tout et n’importe quoi. Pour arriver à une solution similaire. Je prend des photos de toutes mes affaires. (mes habits, mes livres…) et ainsi il m’est possible d’utiliser spotlight ou picasa pour retrouver mes affaires dans mon armoire ! 😛
  4. Il y a peu de métaux sur la planète, on ferait mieux de construire avec des matériaux comme du verre ou des composites comme le bois. Il faudrait faire des d’autres matériaux composites selon la même méthode que le bois. On pourrait faire des usines d’arbres. Faire des batiments qui se construisent tout seuls.
  5. Pourquoi est ce que les pêcheurs mettent toujours des habits couleur camouflage ? Est ce que les poissons dans la rivière voient les pêcheurs ?
  6. Est ce que les nouveaux emballages de la migros, avec lesquels ont voit la photo du contenu sur le paquet sont fait pour pouvoir un jour supprimer les noms en multi-langue sur l’emballage et ne garder qu’un nom générique en anglais ? … à l’image de ce que l’on trouve avec Energy drink ?
  7. A quoi sert TSR 2 ? A passer des séries et du sport acheté à prix d’or ailleurs ? Si c’est pour faire ce que font les autres et payer ça cher, c’est pas top. Il vaudrait mieux passer ses propres émissions. Le service public devrait faire ce que ne font pas les autres.
  8. Qui a fait le design des panneaux d’autoroute ? … et des autres panneaux de la signalisation routière ?
  9. Quel est le rôle des virus dans l’évolution? Il semble que plus de la moitié de notre patrimoine génétique est constitué de virus. Ce ne sont donc pas les mutations au hasard qui façonnent l’évolution, mais plutôt les virus ?
  10. D’où vient le fait que le nombre d’allérgie augmente dans la population ? Est ce que ça peut être lié à la qualité de l’air à l’intérieur des habitations ? Le formaldéhyde est de plus en plus courant partout. Un bon moyen d’éviter de respirer trop de pollution intérieure est d’avoir beaucoup de plantes qui recyclent l’air ambiant. La question est donc de faire une statistique sur les allergies et les gens qui ont des plantes chez eux. Personnellement, je n’ai à ma connaissance aucune allergie et j’ai toujours eu beaucoup de plantes chez moi.
  11. Est ce qu’il est possible de capitaliser du temps d’attente dans les files ? Un jour où j’ai le temps, je vais attendre à la poste toute la journée, et comme ça quand je serai pressé, j’utilise mon capital et je suis servi tout de suite ! 😀 C’est un peu le même principe que celui que veulent appliquer les anglais au transport aérien. Chaque personne reçoit un droit, et si tu veux voyager plus, tu peux l’acheter à quelqu’un qui ne l’utilise pas. C’est pour payer les mésusages.
  12. Pourquoi les gars doivent toujours pisser contre quelque chose ? … un mur, un arbre, un poteau… ils ne pissent parterre que pour écrire dans la neige.. 😛  … c’est comme pour les chiens, ils pissent toujours contre un poteau, un lampadaire, une hydrante ?
  13. Pourquoi les bouteilles en verres sont elles vertes ?  Souvent les bouteilles de vin sont vertes.. mais d’où vient cette couleur ?
  14. Quelle est l’influence sur la société de la mode prise sur internet d’avoir plusieurs identités. D’avoir des pseudos ?
  15. Le principe d’émergence est très répandu. Selon le principe d’heisenberg, on ne peut mesurer plusieurs valeurs d’une même particule. Elle peut avoir plusieurs état en même temps. C’est le grand nombre de particule qui va créer une nouvelle entité au comportement prédictible. La trajectoire d’une molécule de gaz qui se balade dans un volume est imprédictible, par contre on peut prévoir l’évolution de la masse totale selon la loi des gaz. De même un individu tout seul à un comportement imprévisible. Mais une foule se comporte globalement toujours de la même manière. A quelles autres phénomène peut-on appliquer ce principe ?
  16. Lorsque l’on observe le monde avec nos yeux, on voit en perspective. Plus un objet est loin, plus il est petit. On peut penser que c’est assez logique. Plus un objet est loin, moins il doit avoir d’influence sur notre vie. Il n’est donc pas un danger immédiat. Il est normal qu’il prenne une toute petite place dans notre champ de vision. Est-ce pour cette raison que nous sommes attiré par ce qui est grand? A valoriser le grand au mépris du petit ? A vouloir toujours plus grand pour affirmer notre pouvoir ?
  17. Pourquoi ne pas faire des ordinateurs avec des écrans intégrants des lampes de luminothérapie. ça peut être pas mal pour le moral l’hiver ?
  18. Le fond bleu de la présentation de la météo à la TV est devenu un fond vert. Car c’est la couleur que l’on rencontre le moins sur les habits. Est ce que le fond a changé de couleur pour suivre la mode ?
  19. Pourquoi est ce qu’il y a des abonnements pour plein de chose. Mais que je ne trouve pas d’abonnement pour avoir du pain ?
  20. Je trouve qu’il y a souvent des parallèles à faire entre l’informatique et l’hindouisme. En informatique, souvent on redémarre des services ou des serveurs régulièrement pour remettre un peu d’ordre, sortir de bugs de parcours. (je reboot mon ordinateur toutes les 2 semaines en moyenne). Dans l’hindouisme, il y a Brahma qui crée le monde, vishnou qui le gère, et Shiva qui le détruit. Est ce que ce cycle est là pour réduire l’instabilité du système au fil du temps ? les bugs du monde ?
  21. Pourquoi est ce qu’il n’y a pas les infos-routes des pistes cyclables ?
  22. Quand un avion se pose sur la terre, on dit aterrire… quand il se pose sur la mer, on parle d’amerire… et quand il se pose un lac ? … Alacir ?? .. Alacquir ?? (sinon ça fais un ssssssir) ou Alackir ?… Alakir ? comme « lake ».. Quand la piste n’est pas large ont peut dire amincir ??
  23. Les navigateurs du 16ème siècle embarquaient des citrons pour avoir leur stock de vitamine c. Mais pourquoi est-ce qu’il ne plantaient pas des arbres sur les bateaux ?
  24. Les civilisations qiu ne sont pas capables d’inventer l’eau chaude sont vouées à disparaitre. En effet, au moyen âge on avait bien remarqué que les gens qui buvaient de la bière se portaient bien et ceux qui buvaient de l’eau mourraient du choléra…  Tout ça par ce que l’eau de la bière a d’abord été bouillie avant. Ce qui tue les germes. Donc les civilisations qui boivent beaucoup de thé chaud n’ont pas de problème de choléra… et les autres oui.

Bourse aux idées

Bourse aux idées

J’ai toujours plein d’idées.. mais pas assez de temps pour les réaliser… Donc voilà une liste d’idée à utiliser pour les gens qui ont du temps mais pas d’idée… 😀

2: Initiative fédérale « wifi gratuit pour tous »

A propos de cette mode de lancer des initiatives à tout va.
ça fait un moment que je me dis qu’il faudrait que je lance une initiative: « Wifi gratuit pour tous sur tout le territoire suisse habité ».

Je suis assez certain que l’on peut trouver 100 000 personnes qui aimeraient avoir du wifi gratuit partout.

Swisscom a déjà des réseaux wifi un peu partout. Vu que la confédération est déjà actionnaire à 56,94% de swisscom. Il me semble pas très difficile d’appliquer cette initiative.
Il me semble que cette fois on aura pas de problème avec les droits de l’homme.

… ça me permettra d’aller sur mon compte twitter depuis partout en wifi…. sauf si twitter affiche sa traditionnelle baleine de maintenance !  😛

(http://www.cecidit.com/web-20/la-petite-histoire-du-fail-whale-de-twitter/)

— 2010-05-06

1: Archivage de site web au format epub

Avec l’avènement des bouquins électroniques qui lisent du epub, un format de livre basé sur xhtml css, il devient facile d’archiver un site web complet au format  epub. Ce qui permet de le lire un site web sur un bouquin.

Le mieux serait d’automatiser la choses pour transformer directement les flux rss/atom des blog en archives epub. Ainsi je pourrait lire des blog sur mon bouquin électronique.

Un blog devient un livre…. la frontière est de plus en plus floue. Qu’est ce qu’un livre ?

— 2010-05-06

3: Occuper une place de parque pour y mettre sa chaise longue

Si on paye sa place, pourquoi ne pourrait on pas occuper une place de parque. On loue un espace de terrain non ? A tester. Permet de sensibiliser le fait que la majorité de notre espace public est dédié à la voiture. (entre les routes et les parking quelle part de l’espace public n’est pas réservé à la voiture ?)

— 2010-05-07

4: Calendrier de juin en juin

Faire un calendrier qui commence en juin et fini en juin, histoire de ne pas vendre des calendrier en même temps que tout le monde ! 😛

— 2010-12-22

5: Utiliser les ressources processeur des automates à billets

Quand je vois les automates à billet, spécialement les 200 des TN qui ne font rien, je pense, plus de 98% du temps et qui on un PC qui tourne windows xp dans leur boitier ainsi qu’une connexion internet gprs pour les administrer à distance. Je me dis qu’il faudrait utiliser leur puissance de calcul pour mettre des logiciels comme SETI@home que leur puissance de calcul serve à quelque chose !

— 2011-01-26

6: Populariser un carnet d’adresse avec l’option: moyen de contact préféré

A l’ère de l’information, nous avons de plus en plus de moyen de communiquer, mais j’ai l’impression que la communication est moins fiable qu’avant !

La raison est le fait que devant la profusion de moyens de communication chacun a ses préférences et finalement nous sommes tous sur des cannaux parallèles, sans savoir si le moyen utilisé est le bon, le préféré de l’interlocuteur.

« Je t’ai envoyé un mail.. tu l’as reçu ?… ah non… je ne lis mes mails que toutes les 2 semaines.. »

Donc je propose d’ajouter dans les carnets d’adresses le moyen de communication préféré de la personne, ainsi on peut tenter d’améliorer un peu la communication.

  • e-mail
  • sms
  • téléphone
  • wats-up
  • msn, aim, google talk, jabber, icq (je groupe car avec des logiciel comme adium il est possible de tout grouper)
  • messagerie facebook
  • répondeur sur téléphone fixe, voir « com box »

— 2012-01-12

refonte du site extremefondue

Idées pour la refonte du site extremefondue.ch

J’avais déjà débuté une telle réflexion il y a quelques années. Actuellement le monde du web a passablement bougé.. il y a moyen de faire différement.

  • L’idée de base est de ne plus avoir à s’occuper en exclusivité d’organiser des événements et de tout faire.
  • Le nouveau concept est d’ouvrir la communauté.
  • On est dans une optique de réseau social. Donc si l’on peut se faire une intégration à la facebook connect… c’est pas si mal !
  • Il faut faire très simple et très utile.
  • Le but est d’utiliser le site comme lien entre les mordus de fondues.

Que veulent faire les gens sur le site:

  • voir les dernières fondues mangées.
  • voir les meilleures fondues.
  • ajouter le récit de leur dernière fondues. (un texte, des photos venant de flickr, facebook et picasaweb, éventuellement vidéo..)
  • noter les fondues pour faire un classement des meilleures.
  • voir quelques infos pour les journalistes
  • voir la recette de la fondue
  • voir la charte des fondues extremes… dans la bonne humeur
  • un système pour aider l’organisation de fondue. (genre événements facebook)
  • le calendrier des événements organisés (ecoical)
  • lien vers mafondue.ch pour se fournir en fromage. Avec un partenariat avec eux.

Et voilà … tout ira bien une fois que ce sera fait.  Quand ?? gloups..

Donc il me reste plus qu’à programmer un système d’organisation d’événement qui peut lier les photos. Ainsi que de faire une identification avec facebook connect. (ou d’autre openid)

L’idée est également de garder l’ancien site caché dans un coin pour assurer l’historique des liens qui viennent d’ailleurs.

Posts navigation

1 2