Les graines germent

Les graines plantées il y a 4 jours commencent à sortir des petites tiges de leur coquilles….

C’est toujours magique. J’arrive pas encore à comprendre comment une graine peut rester sèche pendant longtemps, et hop on la pose sur un tas de compost avec un peu d’eau et de soleil… et voilà.. ça pousse pour devenir une plante !!!

C’est quand même beau la vie !

germe de pois-mange-tout.jpgplanton de courge.jpg

Comparaison avec les voisins

fraises paillage 1er mai.jpgVoilà, après 9 jours d’absence, je repasse voir le jardin. Je découvre que le fraises fleurissent bien. J’espère que l’on aura plein de bonnes fraises goûteuses.

La semaine dernière, il y a eu quelques brèves averses. Rien pour vraiment humidifier la terre. Cependant, sous le paillage, la terre est encore fraiche. Mais pas très humide. Donc j’arrose un peu.

On remarque que l’herbe du paillage a bien séchée !

Il est donc très utile de protéger le sol pour que l’humidité ne s’évapore pas tout de suite.

J’ai observé les plantations de mes voisins de jardin pour comparer. Ils ont aussi des côtes de bêtes et de la rhubarbe.

Par contre, ils n’utilisent pas les mêmes techniques agricoles que moi.

Mes voisins pratiquent encore l’agriculture version désert. Ils ont tout retourné, et arrachent les mauvaises herbes. Il n’y a donc rien pour protéger la terre du rayonnement solaire.

Il n’y a pas de mauvaises herbes, il n’y a que des gens qui ne connaissent pas leur utilité.

Voici à gauche, le jardin de mes voisins, à droite, le mien. En haut, de la rhubarbe, en bas des côtes de bête.

rubarbe dans le désert.jpgrhubarbe en fleur 1er mai.jpgcôte de bête assoiffée.jpgcôte de bête paillage.jpg


Vu que mes voisins ont tout retourné. Ils ont également tout replanté de nouveaux plantons. Personnellement, je n’ai encore rien planté dans mon jardin cette année, hormis les patates. Ce sont les plantes de l’année dernière qui repoussent toutes seules.

Je n’ai donc rien fait, hormis un peu de paillage, et un arrosage des côtes de bête il y a 9 jours. La rhubarbe n’a été arrosée que par le peu de pluie que nous avons eu ces temps. Maintenant, elle a un problème, c’est qu’elle monte en fleur. Si l’on veut qu’elle continue à faire plutôt des feuilles que l’on va manger, il faudra lui couper les fleurs. (en tout cas, c’est ce que j’ai toujours fait. Est-ce que là aussi ce n’est pas juste ?? .. aucune idée ?)

Morale en regardant ces photos, il vaut mieux ne pas se tuer à la tâche pour s’occuper de son jardin. Il s’occupe très bien de lui tout seul !

Quelques nouveaux plantons

Après un passage à la cave, j’ai retrouvé un bac spécialement prévu pour faire des plantons et le fermer avec un couvercle en plastique transparent. Bref, une mini serrre….

Donc j’ai décidé de tester. J’ai rempli les godets de compost tout frais, puis j’ai semé et repiquer quelques plantons dedans.

Ce bac va rester dehors…. car, comme le dit le dicton: mai, fait ce qu’il te plait. Il fait suffisamment chaud pour que les plantons résistes si je les laisse sur le balcon.

boite à planton 1er mai.jpgquelques plantons.jpg


Dans mes nouveaux semis. J’ai mis des pois-mange-tout, des carottes jaunes et des radis à bière. (je n’ai jamais testé les radis.. on verra ce que ça donne)

Je ne sais pas vraiment, si c’est utile de faire des plantons pour ce genre de plantes, mais je teste, on verra bien. J’ai encore gardé une partie des graines que je vais mettre directement en plein terre bientôt.

Les plantons poussent bien

Mes plantons de courges Butternut et des tomates poussent bien.

Enfin, un peu de pluie tombe sur le jardin, ce qui lui donne un minimum d’eau. Ce serait bien d’avoir encore une bonne pluie avant que je mettes mes plantons au jardin.

plantons courge 25 avril 2011.jpgplantons courge 29 avril 2011.jpg


Voilà différence entre le 25 et le 29 avril … les plantons de courges poussent…

Journal de jardin : le printemps est là

IMG_2143 broyeuse à bois.JPGVoilà, j’ai acheté une broyeuse à bois sur ricardo. Je pourrai faire du BRF. Chouette !

Il me reste encore juste un petit soucis….. trouver une prise 230v… ouais.. mon jardin n’est pas raccordé au réseau électrique… Mais on a des gentils voisins.. j’espère qu’il seront collaboratifs…

Lors de mon bref passage au jardin pour amener la broyeuse, je remarque que  le sol est toujours humide sous le paillage des fraises !  Merveilleux !

Alors je rajoute une couche et arrose un peu. J’en profite pour protéger, de la même manière, le compost que j’ai fraichement ajouté autour des côtes de bête.

 


IMG_2137 fraisier sous le paillage.JPGIMG_2139 paillage pour côte de bête.JPG


Du côté de mes plantons à la maison, ça progresse vite aussi !

IMG_2120 plantons le 22 avril.JPGIMG_2124 planton dycotylédon 22 avril.JPG


20 avril 2011

Que vois-je ….  des premières pousses sortent de la terre de mes plantons ! … Il y a des cotylédons qui pointent le bout de leur feuille…  Mes nains de jardins ont bien travaillé… J’avais d’ailleurs déjà fait un article à propos de leur travail. Fait absolument inédit, j’ai même publié une vidéos où l’on voit les nains de jardins travailler…..

IMG_2105 plantons le 20 avril.JPG


18 avril 2011

Après un bref passage au jardin… que vois-je…. sous le paillage que j’ai fait pour les fraises, c’est encore tout humide! Le principe du paillage fonctionne bien pour retenir l’humidité.

Je n’ai pas beaucoup de temps, mais je profite de mettre un peu de compost pour les salades et côte de bête qui reprennent de l’année dernière.

pano jardin 17 avril 2011.jpg

17 avril 2011

Aujourd’hui, les lilas sont en fleur… il est donc temps de planter les patates…

Cette année je teste la méthode patate sur herbe. C’est la technique qu’utilisent Claude et Lydia Bourguignon chez eux et qui leur a été enseignée par des paysans boliviens. (Claude Bourguigon explique sa culture des patates dans une conférence. Voir la vidéo, c’est à 47 minutes et 20 secondes)

Mais c’est aussi la technique de l’expérience en 2010 de Laurent Debrot dont il a fait une vidéo:

Rséumé:

  • 15 avril 2010, à Fontainemelon  (planter dès le 15 mars en climat clément ou à la floraison des lilas)
  • poser les patates juste sur le sol
  • recouvrir d’un peu de compost
  • mi-mai mettre de l’herbe par dessus
  • plantation d’une seconde série !
  • en juin, fini la tondeuse, je sort la faux
  • 3 juillet première patates
  • 23 juillet premier ramassage
  • pour un seul planton, il y a pas loin de 1kg de patate !
  • en septembre récolte. 5kg par m2

IMG_2026-faux.JPGIMG_2027-herbe dans le pré.JPGPour en savoir plus sur le cycle de vie des patates.

Donc pour me lancer, je suis allé faucher le champs d’herbe en bas du jardin à la faux.

J’ai récupéré le foin pour faire du paillage et le buttage des patates.

Je ne sais pas pourquoi je parle de « Plantation » des patates. En fait, j’ai juste posé les patates sur le sol herbeux du champ fauché. En 3 lignes de 6 ou 7 patates.

IMG_2043 patates en sac.JPGIMG_2044 patate dans dans l herbe.JPGIMG_2048 alignée de patate.JPG

IMG_2051 trou dans le compost.JPGJ’ai recouvert les patates d’un peu de compost récupéré juste à côté dans un tas de bois et d’herbe formé pendant de nombreuses années et actuellement recouvert d’orties !

(15 ans d’entassement de bois et « mauvaises herbes » ça fait le meilleure composte du monde)

J’ai juste creusé un petit trou sur le côté du tas. La terre est exceptionnelle. Fraiche, aérée, il y a plein de vers de terre. Cette terre est parfaite pour nourrir les patates.

Puis, j’ai recouvert les mottes de terres des patates avec un peu de foin fraichement coupé. Ceci permet de protéger ce bout de sol vivant que je viens de poser. Ainsi mes patates sont protégées sous 3 andins dans la prairie.

J’ai également fait un autre essai de « plantation » de patates sur un sol recouvert d’égopode. Même technique de lancé de patates… où comment planter ces patates en 5 minutes (c’est le temps réel que j’ai mis pour une douzaine de patates… j’avais un rendez vous après)… j’ai recouvert ces patates avec du compost fraichement sorti la semaine dernière de notre compost en bas de l’immeuble. Donc merci aux voisins qui ont participé 😛

Comme j’avais peu de temps, je n’ai pas recouvert d’herbe ces petits monticules de terre. A faire ces prochains jours.

IMG_2056 alignée de patate sous du paillage.JPGIMG_2155 plantation de patate.JPG

Comme il y a des fraises qui commencent à fleurir et qu’elles sont dans un sol incroyablement dur et sec, je l’ai recouvert de foin fraichement coupé et arrosé le tout. J’espère qu’il y aura un peu d’humidité qui va rester.

J’ai également coupé le reste de pieds de plantes tout secs qu’il reste de l’année passée… Il y avait encore des pieds de tomates sec, du fenouil, de l’absinthe, des lupins, etc…

Ces branches sèches feront un bon paillage.

L’avantage de ne pas retourner tous le jardin, hormis le fait que c’est nettement moins crevant ! … c’est qu’il y a des plantes qui repoussent toute seules.

Il y a par exemple, de la salade et des côtes de bêtes qui reprennent toutes seules… Ce n’était pas prévu !! Mais c’est très bien !  (Il y a aussi la bourrache.. mais ça c’est normal… et dire qu’il y a plein de gens qui trouve que c’est une mauvaise herbe… alors que les fleurs sont très bonnes en salade !)

IMG_2094 fraise sous du paillage.JPGIMG_2097 compost autour de côte de bête.JPGIMG_2095 bourrache.JPG


Le désavantage, c’est que nos voisins de jardin pense que l’on ne fait rien !

« Est ce que vous continuez le jardin cette année, j’ai vu que vous n’avez rien fait ?« 

C’est vrai que nos vieilles herbes sur pied mélangées avec les plantations vivaces quasi sauvages qui reprennent toutes seules, c’est un peu étrange…. ça décadre totalement avec le jardin de la voisine qui est totalement retournée, la terre broyée en petits morceaux. ça fait beaucoup plus jardin suisse propret…. 😛

Alors quel est le jardin le plus vivant ?

IMG_2150 salade au milieu du désert.JPGIMG_2148 consoude.JPG


Après avoir passé une partie de la journée au jardin, j’ai passé la soirée à préparer mes plantons à la maison.

J’ai ressorti mes planches et chevalets au bord de la fenêtre, et remplit plein de pots avec du bon compost fait en bas de l’immeuble. (avec des cloportes et des vers de terres qui se baladent…. J’ai aussi vu des mini vers… des nématodes ? Il doit y en avoir.. mais c’est tellement petit que je ne sais pas si ils sont vraiment visible à l’oeil nu ??)

J’ai planté des tomates rose de berne, des mini tomates jaunes en grappe, des courges butternut. (bien qu’elles n’ont pas la forme traditionnelle de la courge, elles ont une chaire incroyablement bonne)

Pour avoir plus de lumière j’ai également ajouté quelques jolis réflecteurs fait maison avec du carton et du papier d’alu.

IMG_2081 plantons.JPGIMG_2005-compost.JPG


27 mars 2011

IMG_1727-arbre à tailler.JPGTailles de quelques arbres pour avoir un bon volume de bois à broyer pour en faire du BRF. Je n’ai toujours pas de broyeuse et je ne sais toujours pas vraiment si c’est uen bonne idée de mettre trop de BRF au printemps. J’aimerai éviter une faim d’azote. Mais il me faut quand même tailler le bois avant que la nature ne se réveille trop.

Il me manque quand même un peu trop de vrais outils de taille…. à voir pour investir dans une bonne scie.. ou emprunter une tronçonneuse pour l’année prochaine, vue l’ampleur de la tâche avec les arbres fruitiers du bas qui sont devenus immenses…..

Voilà ce qui arrive quand on ne les tailles pas pendant 15 ans !

Printemps 2011

Voilà.. c’est le printemps… la nature se réveille…. il est temps de retourner s’occuper du jardin…

pano jardin 26 mars 2011.jpg

Mais cette année, c’est la révolution agricole… comme je l’avais annoncé l’été dernier, c’est le chamboulement dans les habitudes, on arrête de se battre contre la terre. On favorise la nature pour qu’elle nous aide.

La forêt pousse bien toute seule, et les arbres ne sont pas tout petits !!

Il faut donc laisser la nature faire. Il est possible de faire un beau jardin qui produit beaucoup et de bonne qualité en travaillant moins ! … On ne va pas se priver ! … mais il y a quelques techniques à connaitre !

ferme-isométrique.pngPour le détail, j’en avais déjà parlé dans un article l’été dernier…

Le principe de base, c’est de protéger et reconstituer le sol. Le sol est un organisme vivant. S’il et en bonne santé. Il est capable de nourrir ce qui pousse dessus.

Comme c’est une année expérimentale, voici le journal de bord de mon jardin.

Voilà, avec ce journal, je pourrai faire concurrence à mes amis facebook qui étalent sur leur mur, leurs exploits à farmVille…    moi au moins je peux vraiment manger mes récoltes !