De la merde, mais beaucoup !

Et oui….. il semble que la tendance actuelle de ce qui marche bien… c’est de la merde.. mais il y en a beaucoup….

Je m’explique…

Tout ceci est parti d’un constat… les produit commerciaux qui marchent le mieux, ne sont pas forcément ceux qui sont les mieux, conçus, ceux qui sont de bonne qualité…….. mais ceux qui permettent de consommer plus !

Par exemple…. la mode du lecteur mp3 a décollé avec l’iPod.. qui n’était de loin pas le baladeur le mieux conçu… il avait un disque dur… fragile… et non de la mémoire flash comme le leader de l’époque… le rio 500..

L’iPod à vaincu, car, malgré tous ces défauts (fragilité, autonomie réduit, taille..) son disque dur permettait de mettre beaucoup plus de musique que que ce que le peu de mémoire (hors de prix) du rio permettait !

C’est donc la quantité de musique potentiellement disponible sur l’ipod qui a écrasé ses concurrents mieux conçus.

Et actuellement, on remarque que dans le monde de la musique, c’est la quantité qui prime….. plus on peut mettre de morceau de musique sur un baladeur mieux c’est…. les formats de musique compressée (qui permettent de réduire la taille mémoire du morceau) ont la cote… alors que les formats non compressés sont en perte de vitesse (CD) ou même sont des flops commerciaux… (DVD audio).

Peu importe la qualité… plus il y en a mieux c’est !!

La musique sur téléphone portable avec des moyens limités a de plus en plus de succès… Donc….. peu importe la qualité… plus il y en a mieux c’est… et si c’est partout.. c’est encore mieux !

Pour les films, c’est pareil…

Le Divx a énormément de succès. Il y a plein de gens qui rippent (copient) des films sur DVD pour les convertir en DiVX sur un CD. Il y a une perte de qualité… mais c’est pas grave, ça permet de collectionner plus de films sur un même support mémoire !

Pour les journaux c’est pareil…

On observe le même principe de puis l’arrivée des quotidiens gratuits.

Il n’est pas rare de voir des gens prendre, le matin bleu… et le 20 minutes…. Plus, toujours plus.. de journaux.. le contenu n’est pas de qualité…. mais je peux en avoir plus ! Pour trois fois rien !!!

Donc avis aux restaurateurs sans scrupules… pour faire marcher votre restaurant… il faut faire moins bien à manger.. mais dans de plus grandes quantités…. ici frite à gogo pour 5.- ! ……. Le macDo ne fonctionne-t-il pas déjà un peu sur ce principe ???

Autres exemples…

  • M-Budget…. plus pour le même prix… qualité pas garantie….
  • Prix-garantie… pareil…
  • Easy-Jet….. plus de voyages pas cher….. mais service à bord de moins bonne qualité… arrivée dans des aéroports décentrés…

Statistiques des recherches google

Statistique de recherche sur google

Un moteur de recherche sur le web tel que google est une mine d’or pour savoir ce qui intéresse les gens.

Chaque fois qu’un habitué du web se pose une question… le réflexe c’est: « googelise ta question… »

Google garde l’historique des recherches qui sont effectuée sur son moteur de recherche, ce qui permet de sortir des statistiques intéressantes.

Pour faire partager le monde entier des ces statistiques, le service google trends est disponible. Il est possible de voir dans le temps l’évolution de volume de recherche sur un mot clé donné.

Ainsi on peut observer les phénomènes périodiques comme les phases de la lune, les vendredi 13, les éclipses ou les effets de mode !

Il est également possible de faire des comparaison de popularité ou de retrouver la date d’un événement marquant.

voici quelques exemple intéressant pour illustrer ce que l’on peut retirer du service google trends.

Quand est ce que les gens achètent des sacs à dos ??

On lance une recherche sur la marque très connue eastpak…. et c’est parti..

On observe que les gens achète des sac à dos eastpak à la fin de l’été.. donc à la rentrée scolaire… et juste avant la fin de l’année.. les cadeaux de Noël !

Une autre recherche nous permet d’observer le phénomène sudoku. On observe que le sudoku est arrivé début 2005, qu’il a rapidement eu beaucoup de succès avec une apogée à la fin de l’année 2005, et depuis les recherches s’éfritent.

Pourquoi ? soit par ce que tout le monde sait ce qu’est un sudoku et ne fait plus de recherche à ce propos, soit par ce que la mode passe…

On peut observer des causes à effet grace à google trends. Par exemple, on voit que la période pendant laquelle on mange beaucoup de chocolat, c’est noël. Puis directement en janvier la consommation chute brusquement. C’est le moment d’éliminer les calories gagnée pendant les fêtes en allant au fitness. Ainsi on peut comparer les recherches chocolat vs fitness.

Globalement la période de Noël est presque toujours en démesure par rapport au reste de l’année. C’est une période commerciale frénétique. Le volume des achats est beaucoup plus grand à cette période, donc le volume de recherche aussi! Mais il y a des excéptions comme celle du fitness que l’on a vue ci-dessus. A Noël tous les excès sont permis !

 

Faire soi même ses produits cosmétiques

Avec toutes les saletés qu’il y a dans les produits cosmétiques, autant les faire soi même !

Alors… comment ça se passe … que faire.. quelles recette utiliser, quels sont les ingrédients de base??

 

Quelques liens à étudier…

 

et pourquoi pas plus tard lancer la gamme des produits de beauté de la girafe….. 😛

statistiques de recherches sur google

Statistiques de recherches sur google

Google est devenu un élément indispensable du web, il est souvent la base de beaucoup de recherche, mais combien exactement ??

Difficile à dire, pourtant en disposant d’un compte google, il est possible de voir l’historique de ses recherches. Après une petite visite, j’y ai découvert que j’ai fait 9048 requêtes en presques 3 ans.

Ce qui correspond à 8,56 recherches par jour.

(début 2010 en refaisant le calcul j’arrive à 9,27 requête par jour !)

(16 juin 2011 => 17844 recherches depuis le 15 avril 2006 = 1887 jours => 9,47 requêtes par jours)

(28 août 2013 => 27803 recherche depuis le 15 avril 2006 =  2662 jours => 10.44 requêtes par jours)

Je remarque que j’augmente toujours mon nombre de recherche par jour.

J’aimerai bien savoir quelle est l’impact de la recherche intégrée à chrome, avec google suggest… c’est une requête par caractère !?

Mais en même temps, google suggest permet d’éviter de refaire des recherches complexes, il donne le résultat en cache déjà affiché pour d’autre personne. Ceci doit bien limité la consommation d’énergie. (en tout cas pour les pages de ce site, le cache économise de l’énergie) Mais de combien ? … J’aimerai bien en savoir plus sur l’influence de google suggest et du cache sur la consommation énergétique de google.

Tout le détail des recherches est sauvegardé. Il est possible de savoir exactement les recherches faites, ainsi que les résultats fournis qui ont été utilisés !

Des statistiques sont présentes, il est possible de voir que c’est le mardi que je fais le plus de requêtes !  (de peu) La tendance que l’on voit c’est que je fais plus de requête la semaine que le week end.

Dans la vue mensuelle il est possible de voir que c’est en janvier que j’ai fait le plus de requête et en août le moins!  Est ce que le nombre de requête dépend de la température ??? Plus il fait froid, plus je fais des recherches ??

Non, je ne crois pas, car c’est presque un mois sur deux que je fais beaucoup où peu de recherche.

En ce qui concerne les heures, il est intéressant de savoir qu’en 3 ans je n’ai fait aucune recherche entre 2h et 4h du matin ! Par contre entre 5h et 6h il m’est arrivé une fois d’en faire une !

L’heure à laquelle je fais le plus de recherche, c’est 16h.. pourquoi ??

Energie consommée

Quelle est l’énergie que toutes ces recherches consomment, il y a beaucoup d’études et d’interprétation à ce propos, tentons de débroussailler ….

Pour ce faire… je vais encore augmenter la part de recherche google faite entre 16h et 17h ! 😛

21kg de Co2 émis par an pour mes recherches google !!!

Pour mon ordinateur, c’est 150kg/an

Calcul fait à partir des chiffres fourni par:

Quelques liens

Notes sur mes dégustation de vin

Notes de dégustation de vin

Je vais tenter ici de prendre quelques notes sur les bons vins que j’ai bu, mais il faudra déjà que je comble les trous de mémoire !

9 mars 2009

Les vins du Val de Loire

Cépage: Carbernet franc

Chinon

Château de Targé: Après avoir goûté: 2007,2006,2005,2004,2003,2002, le meilleur millésime c’est 2005.

Une vigne pré-phylloxérique => ce vrai vin européen est plus acide et il a une garde bien meilleure. Ici c’est du Chinon Franc de pied, les Varennes du grand clos.

Touraine: Clos de la plante Martin. Il y a  le Chenin Blanc qui est une cépage faisant penser au viognier. Délicieux.

http://www.vinsdeloire.fr

 

Les bourgognes

23 mars 2009

  • 2004 Maranges clos Roussot. (même coin que clos rousseau) Mis en bouteilles à Savigny les baunes dans les caves de J-PH Bauermeister.
  • 2005 Pernaud Verglasses. Les Boutières. Mis en bouteilles à Savigny les baunes dans les caves de J-PH Bauermeister.
  • 2005 Nuit St-Georges Au tuyau. Mis en bouteilles à Savigny les baunes dans les caves de J-PH Bauermeister.
  • 2003 Aloxe Corton 1er Crû. Les Guerets. Mis en bouteilles à Savigny les baunes dans les caves de J-PH Bauermeister.
  • 1996 Aloxe Corton 1er Crû. Le Doudet. Doudet-Naudin
  • 2003 Un blanc de Chardonnay. De Savigny les Baunes. Appelé: redrescul ! Naudin.

 

Anecdotes

Le fendant du Valais est un Chasselas de type fendant car quand on presse le grain il se fend. Il existe un autre type de chasselas qui est appelé giclet car quand on le presse il gicle !

Tout le chasselas que l’on trouve en valais provient de celui qui a été vendu en 1852 par les neuchâtelois. Le conseil d’Etat a vendu 30 000 poudrettes de chasselas et 30 000 poudrettes de Pinot noir de type Petit Cortaillod.

(poudrette = Plant de vigne de moins de deux ans.)

Le Chasselas lui même est un nom de cépage qui a été renommé. Ce n’est pas un vrai chasselas. A la base c’est un cépage Oie blanche. (on trouve une bouteille nommée Loye Blanche à Chambleau. Il est dit que c’est un chasselas supérieur.)

Le vignoble neuchâtelois comporte 600ha de vignes. Le pinot noir que l’on trouve est de type Petit Cortaillod. Ce n’est pas le même que le pinot noir de bourgogne.

Le pinot noir de bourgogne met trop de temps à murir en terre neuchâteloise. On n’arrive pas a en faire du vin. Le pinot noir du petit cortaillod pourri en terre bourguignone.

Le pinot noir est un cépage qui aime bien les sols calcaires. En dehors de la bourgogne, le seul endroit où le pinot noir est pas trop mal, c’est dans l’Oregon.

Le Gamey n’est réussi que pour celui qui est fait dans le beaujolais.

Dans un fût, il y a 300 bouteilles.

Un vin vieilli par réduction. Il n’a donc pas besoin d’oxygène. Il faut donc éviter qu’il s’oxyde. Donc les bouchons en liège c’est mal !

Johannisberg = riesling silvaner

Le système de brevet est une entrave à l’innovation

Les brevets, une entrave à l’innovation ?

Le système de brevet est un système mis en place il y a plus d’un siècle pour encourager l’innovation et garantir aux inventeurs un revenu financier sur leurs inventions afin de continuer à innover.

Le but du système de brevet est de garantir l’innovation.

A l’époque le système était adapté, maintenant il ne l’est certainement plus !

De plus en plus, on observe des disfonctionnements, des dérives de ce système.

L’arrivée dans l’ère de l’information accentue encore le problème étant donné que l’industrie ne produit de plus en plus que de l’information, information qui souvent, juridiquement ne peut pas être protégée par un brevet mais plutôt par la propriété intellectuelle.

Donc il y a plusieurs problèmes majeurs que je vois :

  • les brevets logiciels
  • la brevetabilité du vivant
  • l’accélération de la durée de conception
  • le financement de l’Etat par des taxes sur les brevets
  • les politicens qui associent l’état de l’innovation de leur pays avec le nombre de brevets déposé

Les brevets logiciels

Historiquement un brevet est déposé pour protéger une invention qui a une application industrielle. L’industrie actuelle est entrée dans l’ère de l’information. Les inventions se font de plus en plus souvent dans le domaine de l’information: de l’informatique.

Une entreprise active dans l’informatique ne produit bien souvent que du code de programme. Cette production sort du cadre de protection des brevets.

Au USA, on a adapté le droit des brevets pour l’appliquer aussi à l’informatique, en Europe ce n’est pas le cas et tant mieux !

Des essais on été fait pour tenter de breveter des choses autant utilisée que le double clic ! Une telle pratique déssert totalement l’innovation elle est faite uniquement pour tenter de trouver une source de revenu.

Le brevet logiciel est une entrave à l’innovation.

La brevetabilité du vivant

L’ère de l’information ce n’est pas que l’informatique, mais c’est aussi l’industrie pharmaceutique et le génie génétique.

Cette industrie dépose des brevets sur tout et n’importe quoi. Au point d’en arriver à s’approprier des plantes utilisées depuis des générations par des peuples qui ne connaissent pas les brevets.

C’est un pillage systèmatique du vivant qui est en cours. En arrivera-t-on au point de voir des humains qui sont brevetés par une firme ?

Le système de brevet indroduit aussi des effets pervert sur les pratiques des industries pharmaceutique. Pour éviter d’avoir des pertes de revenu sur un médicament dont la moélcule du principe actif arrive en bout de période protégée par le brevet, la firme pharmaceutique se lance dans la création d’un nouveau médicament avec une nouvelle molécule brevetée et abandonne l’ancien médicament.

C’est son droit me direz vous… mais le pire dans cette histoire, c’est que la nouvelle molécule brevetée n’est pas nouvelle, ce n’est que la molécule énantiomorphe de celle du médicament précédent. C’est la même mais retournée. La différence est la même qu’entre une main gauche et une main droite. Au niveau des brevet c’est une autre molécule, mais on ne peut s’empêcher de penser que l’on s’est fait arnaquer !

La brevetabilité du vivant et la brevetabilité des molécules est une entrave à l’innovation.

L’accélération des durées de création

Un brevet protège une invention pour une durée de 20 ans. Si c’était tout a fait adapté dans le contexte de l’époque, actuellement ça ne l’est plus.

Si l’on reprend le cas de l’informatique, 20 ans c’est les deux tiers de la durée de l’histoire de la micro informatique, si l’on avait breveté chaque évolution de logiciel, on n’en serait pas là où on est maintenant. L’évolution n’aurait jamais été aussi fulugrante.

Dans tous les domaines inudustriels on observe une accélération du développement des innovations. Mais la durée du brevet n’a pas changée.

Actuellement, le mythe de l’inventeur tout seul qui crée une invention révolutionnaire n’a plus vraiment court. La plupart du temps, l’infrastructure nécessaire à créer de nouvelles choses est trop énorme pour qu’une personne toute seule puisse l’assumer. (autant financièrement qu’au niveau des connaissances nécessaire)

Les brevets sont donc très souvent déposé par des industries avec des infrastructures énorme.

Ceci pose un problème dans le domaine de la pharamceuthique, car trop souvent, avant même de commencer une recherche, il faut mettre une batterie d’avocat en marche pour trouver si par hasard dans notre nouvelle recherche on ne serait pas en train de violer les brevets d’un concurrent.

Souvent pour un détail juridique une recherche ne peut pas avoir lieu. De plus en plus les universités qui sont sensées être des endroits neutre et soutenir la recherche sont confrontée à ce même genre de problèmes. Comme elles ne peuvent bien souvent pas se payer un service juridique, souvent la recherche dans le domaine de la biologie sont abandonnée !

Les brevets induisent un composantes juridique qui ne devrait pas être le métier d’un chercheur. Le brevet est une entrave à l’innovation.

Les brevets sources de revenu pour l’Etat

Les politiciens et l’Etat ne vont pas être en défaveur du système de brevet, vu que ce système assure des revenus grâce aux taxes perçues sur les brevets !

En 2007, il semble que ce n’est pas moins de 300 millions d’euros d’annuité qui ont été récolté par l’office des brevets européens. (source: Magazine numerama)

Donc qui va se charger de dire que ce système de ne fonctionne pas et qu’il est de plus en plus à l’encontre de son but premier de favoriser l’innovation ?

La réponse est peut être du côté des employés même du service des brevets !

En effet, en septembre 2008, ce sont les employés même de l’office européen des brevets qui sont venus manifester dans la rue pour dénoncer les dysfonctionnements du système des brevets.
(source: Magazine numerama)

De plus, les politiciens qui traitent des sujets de la recherche et de l’innovation se base très souvent sur le nombre de brevet déposé pour estimer l’efficacité de la recherche et de l’incitation à la recherche et à l’innovation dans leur pays.

Très souvent on nous dit que les USA innovent plus, car ils déposent plus de brevet, alors que souvent c’est simplement du au simple fait que le brevet logiciel est reconnu au USA et pas en europe. Donc forcément qu’il y a une différence !

Donc le système de brevet induit une image déformée de l’état de la recherche dans un pays. Il ne permet donc pas aux politiciens de prendre de bonne décision. Le brevet est donc une entrave à l’innovation.

Quelle alternative ?

Il est bien beau de tapper sur le système de brevet, mais alors comment favoriser l’innovation ? Comment réformer ce système que proposer ?

Des solutions existent, il semble que la simple économie de marché est une solutions qui favorise plus l’innovation que le système du brevet.

Une étude dirigée par Peter Bossaerts avec des chercheur de l’EPFL et de Caltech montre que l’innovation est favorisée en utilisant le système d’économie de marché pour récompenser tous les acteurs qui ont contribué à une innovation, qu’ils soient les premiers ou les second à proposer cette innovation. (source: ibcom)

Le système de brevet est trop exclusif, le second à se lancer sur le marché n’a droit à rien, tout est gardé pour le premier, celui qui dépose le brevet.

Cette apporche trop restrictive entrave l’innovation. Utiliser l’économie de marché en vendant des technologies permet un échange, qui permet une collaboration et des améliorations. Les améliorations qu’apporte le second à utilser la technologie peuvent même être totalement bénéficiaire au produit du premier !

A l’ère de l’information on communique, on échange, on partage. L’ère de l’exclusivité et de l’individualisme est révolue et ça c’est une innovation !

 

Incroyable, 2 jours avant moi, le Dr Goulu sur son blog parle également des dérives des brevets…..  du bervet sur le vaisseau spatial et sur la roue !!

Voici comment mettre en commun dans un espace collaboratif plein de brevets logiciel:

http://www.openinventionnetwork.com

L’homme qui pense

L’homme qui pense…

C’est la définition même du nom de l’espèce à laquelle nous appartenons ainsi que quelques milliards d’autres individus « Homo Sapiens », l’homme qui pense !

Mais je crois que depuis quelques années.. les individus de cette race pensent un peu moins… En effet, depuis 2003, la race « Homo sapiens sapiens » a été renommée « Homo sapiens » !!

.. et nos cousins « Homo sapiens Neanderthalensis » ont certainement arrêté de penser vu que leur nouveau nom est « Homo Neanderthalensis » !

(ça parait logique.. vu que c’est une race éteinte… il ne pensent plus beaucoup)

Nous sommes donc prisonnier de notre race, voilà pourquoi il faut toujours dois penser !

Si t’en a marre de trop penser… essaye d’arrêter de penser.. c’est encore plus dur….. seuls quelques lamas perdus tout seuls dans les montagnes sont capables d’arrêter de penser seulement quelques minutes, après des années d’entraînement !

Club des cryptozoologues amateurs

Club des cryptozoologues amateurs

L’idée est de créer un club de cryptozoologues amateurs pour tenter d’apprivoiser cette merveilleuse pseudo science qu’est la cryptozoologie.

Le principe est de faire des réunions de temps en temps (tous les 2 mois ?) … et qu’à chaque fois une personne fait un exposé sur un animal caché….

Quelques idées de présentation:

  • le dahu
  • le yéti
  • le big foot
  • la bête du gévaudan
  • le monstre du loch ness

 

… à creuser comme idée…. si il y a des gens intéressés à la création de ce club…. je suis prenneur…

Propriété intellectuelle dans l’ère de l’information

Propriété intellectuelle dans l’ère de l’information

Le droit d’auteur est de plus en plus en contradiction avec les moyens de communication de l’ère de l’information….

Avec les législations actuelles.. qu’est il possible de faire ?

Propriété privative et propriété intellectuelle

La tendance actuelle est souvent de confondre propriété matérielle et intellectuelle. Ce n’est pas pareil ! La propriété matérielle est privative, alors que la propriété intellectuelle ne l’est pas !

Pascal Nègre, qui est à la tête de la maison de disque Universal, tente souvent semer la confusion lorsqu’il compare le piratage de musique sur internet au vol de pain dans une boulangerie. (voir: framablog pour les citations)

But du droit d’auteur

Le droit d’auteur est une carotte qui permet à un auteur d’être encouragé à créer. Actuellement, majoritairement cette carotte se fait par la rétribution en argent d’une partie du prix de vente d’une oeuvre. Mais ce n’est qu’un choix du législateur qui peut être changé !

Il existe d’autres méthodes. Par exemple, le redevance radio tv en est une. Tout le monde disposant d’un récepteur fourni une contribution au producteur de contenu.

Le prix de vente de support mémoire vierge contient également un montant destiné à être versé à des créateurs de contenu ou des projets visant à favoriser la création.

Copie Privée

En suisse le téléchargement d’oeuvre a usage privé est légal. Il est assimilé a de la copie privée. En revanche, il est interdit de mettre à disposition de tout le monde des oeuvres dont on ne détient pas les droits.

Droit de citation

USA

Aux USA, on parle de fair use.

France

En france on a un droit de citation, mais qui ne concerne que l’écrit, pas les imges.

Suite à un procès contre certaines pratiques sur les sites web de NRJ, il est maintenant défini qu’en France, un morceau de musique de 30 secondes sur un site web n’est pas considéré comme un droit de citation. C’est une tolérance vis à vis de la propriété intellectuelle… mais 30s (sur un total moyen de 3 à 4 minutes) semble trop long !

Suisse

En suisse, le droit de citation concerne l’écrit comme le contenu audiovisuel. Pour ce qui est des beaux-art ou de la photographie, différentes interprétations de la loi existe. La notion de citation de photographie est donc floue ! (une vignette est elle une citation ??)

Il est autorisé de faire une citation, mais pas un extrait ! La différence ce situe dans l’utilisation. Une citation entre dans un travail personnel externe pour illustrer un propos. La citation est donc dans un contexte et le début et la fin de la citation doit être indiquée. (une mention dans un générique de film ne suffit pas.) Un bête extrait n’est pas autorisé, car il n’est dans aucun contexte et est juste une bête copie, il ne sert pas à faire de la valeur ajouté dans un contenu original.

L’auteur d’une citation doit toujours être indiqué. Il doit être possible de la retrouver dans l’oeuvre originale.

Il n’y a pas de règle concernant la longueur d’une citation, cependant, une citation est toujours plus courte que l’oeuvre originale. Pour être valablement reconnue, une citation ne doit être qu’une partie insignifiante de la nouvelle oeuvre dans laquelle elle apparaît.

Dans le domaine des médias, il est possible de librement enregistrer et diffuser des oeuvres comme compte rendu d’actualité ! (voir l’art 28 LDA)

=> Là je comprends qu’il est autorisé de filmer un concert et de le diffuser si j’étais au concert avec une caméra et que je prépare un téléjournal.. c’est ça ??

Pour une information sur des faits d’actualité, il est autorisé de publier des extraits de reportage ou d’article pour autant que l’auteur soit mentionné. (c’est ce qui permet de faire des revue de presse)

=> est ce que cela signifie que malgré l’interdiction formelle publiée sur le site de swissinfo.org, il est possible de copier des extraits d’article et de les diffuser ? (il n’y a pas la mention de tout ou partie, donc je suppose que la différence se situe là. Il est interdit de tout mettre à disposition, mais on a le droit de fournir des extraits)

=> comme je comprend cette loi, il est autorisé, pour un compte rendu d’actualité, de diffuser un extrait et non plus une citation qui est liée à un contexte. Mais c’est presque pareil.

Oeuvre publique

En suisse, selon l’art 27 LDA il est possible de reproduire une oeuvre qui est en permanence accessible au publique. J’ai donc le droit photographier et diffuser les photos d’un monument. Par contre je dois pas faire une trop bonne reproduction, il faut que la copie ne puisse remplacer l’original !!!! (l’oeuvre copiée ne doit pas être reproduite en 3D… est ce que l’on parle aussi de 3D dans un monde virtuel ? J’ai le droit de reproduire une statue pour la mettre sur second life ou l’utiliser dans google Earth ??)

Référence

Reverse engineering

En suisse, il est autorisé de décomposer un logiciel de toutes ces parties pour en comprendre le fonctionnement et afin d’avoir des informations pour développer ou assurer l’interopérabilité d’un autre logiciel.

Résumé de ce qui est légal ou pas légal en suisse

Légal

  • Télécharger une oeuvre soumis au droit d’auteur (texte, film, image etc..). Uniquement pour un usage personnel ou de gens très proche.
  • Mettre à disposition une oeuvre à sa famille ou des amis très proches.
  • Graver des oeuvres sur CD ou DVD tant qu’ils restent dans la sphère familiale ou d’amis proches.

Pas légal

Références

En général

Suisse

France

augmentation de la durée de protection des droits voisins ?

Allemagne

modifications importante en suisse…. une nouvelle loi est adoptée le 5 octobre 2007….

Volonté du G8 de durcir la propriété intellectuelle….

Livre sur le sujet

Monde étrange…

Comme l’a mis Thierry Crouzet sur twitter…
– Viol de groupe: j’en ai pris pour 7 mois. – Vol à main armée: 1,5 an. – J’ai filmé un film en salle: 2 ans.

http://www.numerama.com/magazine/15131-deux-ans-de-prison-pour-avoir-filme-the-dark-knight-au-cinema.html

l’Economie en Bref

L’économie en bref

Voici en bref, ce que j’ai retenu après la lecture du manuel d’anti-économie .

 

Le manuel d’anti-économie n’est en soi pas anti-économie vu que tout le sujet du bouquin c’est de l’économie… mais il tente de montrer que beaucoup de gens utilisent des termes d’économie sans savoir ce qu’ils représentent… (PIB, croissance, monnaie, crédit, inflation etc…) et finalement quand on voit ce qu’il y a derrière..  on arrive à comprendre que nous vivons dans un monde bien étrange…..

 

Inflation et croissance

L’inflation et la croissance sont représentés tels le diable et le bon dieu…… alors qu’en fait… les 2 sont très très proches et quasiment indissociables…  Les deux sont une augmentation de la masse monétaire !

 

Monnaie

Tout le monde pense que l’argent ne tombe pas du ciel, qu’il y en a une quantité limitée et qu’il faut travailler dur pour en avoir…..

Mais c’est n’est pas vrai, tous les jours des banquiers inventent des quantités colossales d’argent pour vous le prêter !!! Ils prêtent ce qu’ils n’ont pas !!

.. et oui.. vérité peu connue… l’argent est créé exclusivement par les crédits !!

Plus il y a de dettes envers les banques, plus y a d’argent !!

 

Donc il ne faut pas s’étonner que tout le monde et surtout l’état soit endetté…. c’est normal.. sans dette, pas d’argent !

.. et vu que les banquiers prennent un intérêt sur l’argent prêté…. l’emprunteur rembourse son emprunt et de l’argent en plus.. qui lui vient d’où ??? … comme l’argent provient exclusivement de crédit…. il vient forcément d’un autre emprunt qq part !! (avec des intérêts à rembourser…)

 

La complexité du système masque le tout… mais globalement, pour assurer la fameuse croissance… (tout le monde est plus riche) il faut créer plus d’argent… et vu qu’il faut créer plus d’argent… il faut plus de dettes….  donc la croissance ne peut exister sans dettes !

 

Croissance exponentielle

La croissance est une croissance exponentielle… c’est l’augmentation des richesses par rapport à l’année d’avant… donc si on a une croissance de 3% … une année… on veut au moins aussi une croissance de 3% l’année d’après… sinon.. on nous dit que c’est affreux.. que c’est la récession…. mais les 3% d’une année ne sont pas les mêmes que les 3% de l’année suivante… vu que le total de richesse est plus grand la deuxième année… (vu qu’il a grandit de 3%)  donc le 3% de la richesse de la deuxième année est déjà plus grand que celui de l’année d’avant….

 

La croissance du PIB est une augmentation du volume monétaire des transactions marchandes pour une année donnée.

 

Croissance et environnement

Donc on vise une croissance exponentielle…  et comme les seuls moyens d’augmenter la production de richesses… c’est l’exploitation des gens pour travailler plus… et de l’environnement pour avoir plus de matière première…  on en arrive à détruire les gens et l’environnement !!

 

Alternative

Voilà donc ce que nous réserve notre système économique..  c’est beau n’est ce pas ??

Mais on peut s’en sortir…. le plus simple à faire, c’est de ne pas mettre d’intérêt sur les crédits.. (les banquiers vont pas être contents, mais c’est ce qui a été prôné par toutes les grandes religions pendant des siècles… et qui continue à être prôné dans certaines: L’usure c’est mal !)

Ainsi, pas besoin d’augmenter les prix pour reporter le coût de l’emprunt.. donc pas besoin d’augmenter la masse monétaire.. donc pas besoin de nouveaux crédits.. et on enraye le cercle vicieux !!

Voilà…

Réfléchissez y !!

 

 

Quelques lectures supplémentairess

Résumé

  • l’argent n’est qu’un facteur limitant
  • la valeur n’existe pas

Posts navigation

1 2