Le problème est la solution

Comme le dit un proverbe souvent utilisé de le milieu de la permaculture.... "le problème est la solution"

.... ça peut paraitre paradoxal... mais c'est quand même souvent ainsi... et dernièrement j'ai compris pourquoi les humains ne sont plus chasseurs cueilleurs nomades, mais sont devenus agriculteurs sédentaires, malgré le fait que cette solution soit une catastrophe et que l'espérance de vie a chuté, et que le taux de mortalité à la naissance a augmenté....

C'est le mythe du jardin d'Eden... le passage du jardin d'abondance à l'agriculture dans laquelle "C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain..."

J'explique ceci en vidéo...

Homo domesticus

En lisant dernièrement le livre "Homo domesticus ou l'histoire profonde des premiers états" de James C. Scott j'ai vu ce proverbe sous un angle nouveau.

Les premiers sédentaires ont créés quelques chose de tout nouveau jamais arrivé dans l'histoire: une accumulation au même endroit de stock, de déchets, de gens, d'animaux domestiqué, etc...

Tout ceci attire des foules de "commensaux"... les moineaux, les rats, etc.... c'est probablement aussi ainsi que le sanglier s'est lui même domestiqué !

... et un autre arrivé dans l'histoire... attiré par cette forte concentration... les virus !
C'est le début de l'origine des pandémies... les virus de ce qu'on appelle les "maladies infantiles" ont émergé à ce moment là.. au néolithique.
(Par exemple le virus de la grippe est passé des oiseaux aux humains, a cause de cette proximité entre eux. Avant, pas de grippe chez les humains !)

histoire des pandémies virus

La sédentarité n'est pas une bonne solution, mais elle détruit le mode de vie précédent

Et le nouveau concept de village fraichement inventé a été directement victime d'effondrement....

Donc je fais là le lien avec la vision "Effondriste" du monde.

Les partisans de la théorie de l'effondrement ont raison. L'histoire est peuplée d'effondrements, même si notre mémoire se souvient plutôt que des victoires.. d'autant plus quand la survie était hautement improbable... (notre mémoire préfère retenir les belles histoires improbable que les broutilles de tous les jours..)

Les morts ne parle pas... donc on a oblitéré d'innombrables effondrement....

MAIS....

Mais... "Le problème EST la solution"...... le sédentaire, malgré le fait qu'en vivant sur ses déchets tombe malade plus facilement et voit son espérance de vie réduite... malgré le fait qu'ayant réduit la diversité de sa nourriture de 90% et devenant de facto plein de carences.... malgré le fait que ce cadre de vie est soumis aux aléas climatiques..... Malgré le fait qu'à cause de cette hygiène mauvaise et ses carences chronique (anémie) le taux de mortalité à la naissance passe à 40% alors qu'il était nettement inférieur chez les nomades chasseurs-cueilleurs....

.. et bien malgré tous les maux du monde dont on se demande quelles sont les raisons qui ont fait que les humains ont adopté majoritairement ce mode de vie nettement plus mauvais que celui de nomade cueilleur-chasseur ?

panorama parc naturel abruzzes

... le problème est la solution.
A force de vivre avec, les virus font partie de la vie de ces humains sédentaires, qui finissent par s'y adapter... c'est l'émergence des maladies infantiles. Une fois la maladie faite en bas âge.. celui qui y survit est immunisé...

... alors que le nomade ne s'immunise jamais !
Les nomades vont finir décimés par les contacts avec les sédentaires et leurs virus... (la polio par exemple...)

Tout "animal" domestique voit la taille de son cerveau diminuer et son taux de reproduction augmenter

Autre facteur d'importance. Le nomade a un enfant au plus tôt tous les 4 ans. Le temps que le petits soit autonome pour un mode de vie nomade... C'est mieux de savoir marcher.

Le sédentaire, lui, fait des enfants beaucoup plus souvent. (c'est d'ailleurs ce qu'on observe chez tous les animaux domestiqués... la taille du cerveau diminue et le nombre d'enfants augmente !!! .. à méditer !!)

mouton-suiveur-the-sheepest-arturbain

Ainsi malgré un taux de mortalité à la naissance de 40% le sédentaire fait des enfants chaque année.. soit 4 fois plus que le nomade.

Cette petite différence, fait que démographiquement le sédentaire commence une croissance exponentielle de sa population tout en propageant la mort chez les autres mode de vie...

En 5000 ans... le mode de vie sédentaire est devenu dominant.
... Le problème est la solution...
La sédentarité qui a apporté tant de maux est devenue la solution de la survie en ce monde.

C'est une solution en déséquilibre, mais une solution fonctionnelle ! (du moins à court terme)

mr smith matrix economiste cravate

Au delà du paradoxe, l'imminence de l'effondrement est réel, mais le futur est également une chance.


Ainsi je fais le lien avec la vision du monde "progressiste" qui pense que le futur est une chance et que l'humain, (souvent grâce à la technique) va s'en sortir. Malgré la catastrophe annoncée, l'humain l'a transcendée...

Donc difficile de trancher de qui a raison, le progressiste ou l'effondriste ?
Les deux phénomènes existent. Choisir un camp ne fait pas disparaitre l'autre.
Comme souvent à un moment donné il faut savoir adopter une vision du monde qui va au delà des paradoxes.

L'évolution est une suite d'effondrement et le vivant s'y adapte. Un temps le poison c'était l'oxygène... "Le problème est la solution..."
La vie a créé des organismes qui consomment de l'oxygène...

Le mode de vie nomade a disparu, bien qu'il était plus adapté à son milieu...
... mais en 10 000 ans le mode de vie sédentaire a réussi sa transformation pour devenir le mode de vie dominant, avec aussi une espérance de vie et une santé de nomade...
Mais il repose sur un ecosystème différent, essentiellement fossile...

Probablement (et en fait, même certainement) ce mode de vie va s'effondrer...
.. et les survivants (des riches dans leur bunker, maison de hobbit en nouvelle zélande) vont créé un nouveau mode de vie qui va propager la vie encore plus loin....

affiche-décroissance-voiture-système-industriel-incompatible-vie-sur-terre

La Vie se développe et transcende les effondrements. Elle se préoccupe peu de conserver la forme de son support. Elle est capable de faire sa mue régulièrement.

Je terminerai par la meilleure définition que j'ai trouvé de la permaculture.

"La Permaculture est une approche systémique qui permet de créer des écosystèmes viables en s'inspirant des lois de la nature"

Donc si tu veux que ta forme du vivant perdure, inspire toi de la nature, de ce qui est déjà là depuis longtemps. Mais sache qu'une des lois c'est aussi la disruption... une nouvelle dynamique qui arrive et chamboule tout l'équilibre en place.

https://martouf.ch/wp-content/uploads/2017/08/12-principes-permaculture.jpg

nomade

Nomade

No-mad ?

Suite à l'idée d'Alice que je devrais écrire un livre, et suite à la lecture du livre de Thierry Crouzet l'alternative nomade qui a plein de bonnes idées que l'on retrouve dans son roman Croisades. Je me suis dis que je pourrais tenter d'écrire un livre comme base d'une révolution de la société.

Je suis assez séduit par le concept de nomadisme.

L'idée d'écrire plutôt un roman et de racontrer ce que l'on veut au travers des personnages. C'est tout de suite mieux.

Un concept qui ressemble, c'est l'évangile du serpent de Pierre Bordage.

Thèmes abordés

Il y a quelques thèmes que j'aimerai aborder, les voici en attendant de savoir où les mettre.

  • fin de l'ère de la concurrence, début de l'ère de la collaboration. Voir le dilème du prisonnier.
  • vive le mimétisme. Autorisons la copie de tout.
  • pélerinage, marche, défi. (pas de moteur)
  • accumulation de l'information et non des ressources naturelle
  • monnaie créée pour des projets qui sont accepté par la communauté
  • la décentralisation maximum
  • la loi d'attraction / la pensée crée le monde
  • mes phrases philosphiques préférées
  • jardin
  • revenu universel
  • coopérative propriétaire de toutes les maisons relais du pélerinage afin de rester en règle.
  • chamanisme
  • le serpent cosmique
  • il faut savoir être un hacker. Pour les mêmes raisons que dans le texte: Pourquoi je veux que mes fils soient des hackers.
  • Qu'est ce qu'un Etat ? google est il un Etat ? Sommes-nous revenu au moyen âge?
  • Les semeurs: des personnages clandestins qui plantent des arbres partout. Ne pensez pas qu'ils poussent tout seuls ! => ça peut lancer une nouvelle mode. (l'idée n'est pas nouvelle mais il faut la populariser)
  • Instaurer un potlatch. Une rencontre où les gens font des dons les uns aux autres. un objet voyage ainsi.

vrac

  • La co-création est à la mode. Il faut responsabiliser les gens dans la création d'un grand tout. L'approche déclaration d'impôt fait de nous des consommateurs à qui tout est dû. J'ai droit à un trottoir dénneigé, je paye mes impôts. L'approche co-créative des films (chocolac, courge métrage) est un excellent exemple qui montre la mobilisation que l'on peut avoir pour une création. Mais on peut penser aussi à openstreetmap, wikipedia, etc...
  • il y a des vrais nomades en pélerinage et il y a des gardiens. Les gardiens gèrent l'infrastructures, ils accueillent les pélerins.
  • Les pélerins sont des traceurs. Leur but est d'accumuler de l'information. Ce sont des encyclopédistes. Ils tracent (OSM) et des wikipediens. Ils n'ont pas le droit (droit souple) de posséder plus que ce qu'ils sont capables de transporter à la force de leur muscles. (pied ou vélo)
  • créer un univers dans le genre de celui de la horde du contrevent.
  • faire des phrases courtes.
  • pour avoir du succès, faire ce que l'on est seul à savoir faire. Devenir un expert, on peut dire ce que l'on veut. http://dindification.com/2010/05/10/vos-rares-succes-en-disent-beaucoup-plus-sur-vous-meme-que-vos-nombreux-echecs/
  • religion selon les principes du martoufisme.
Scroll to top