Vélo couché dans les transports publics

Le vélo couché dans les transports publics suisses

En juillet 2012, j'ai eu l'occasion de faire une petite virée en vélo couché à travers la suisse. C'est à dire, de partir le lundi matin de Boudry pour arriver le mercredi soir à Bellinzona.

Petite subtilité du parcours, il faut traverser les Alpes.

L'itinéraire a été le suivant:

Lundi: Boudry - Meiringen  (146km, 1300m de dénivellation à la montée)
Mardi: Meiringen - Andermatt (donc les cols du Grimsel et de la Furka)
Mercredi: Andermatt - Bellinzona (donc le col du Gottard)

Jeudi: Bellinzona - Locarno.... journée tourisme, plage et glaces artisanales !
Vendredi: retour à Boudry en train.

TessinAVelo

Le vélo sur le car postal

Pour des questions d'organisation, d'horaire, de motivation, etc..... nous avons un peu triché... la moitié du col du Grimsel a été fait en car postal !

En effet, les cars postaux suisses sont bien équipés. Ils ont des portes vélos !!

Toute la question était de savoir si mon vélo couché allait pouvoir passer sur le porte vélo du car postal !

Renseignements sur le web

Avant de me retrouver au milieu de la montagne sans pouvoir aller sur le car, j'ai tenté de me renseigner. D'abord sur le web, les cars postaux ont de la documentation.

Dans un document pdf qui décrit les conditions de transport des vélos, on trouve:

Les vélos spéciaux (tandem, vélo couché, tricycle, etc.), qui ne peuvent pas être accrochés au porte-vélos ou qui mesurent plus de 2 mètres sont exclus du transport. Il en va de même pour les remorques à vélo dont la largeur excède 60 cm.

Ainsi je m'en vais chercher les caractéristiques de mon vélo couché pour savoir la longueur qu'il a. Le constructeur indique entre 1,8 et 2,1 m !  Ça ne m'avance guère. En effet, le pédalier est adapté au conducteur. Ainsi, la longueur est variable. Je vais donc mesurer mon vélo. Il fait 1.86m !!

Youhouhou... premier critère, ok !

Puis, second critère: est-ce que mon vélo couché peut être accroché au porte vélo ??

Les photos du site des cars postaux ne me sont pas d'une grande utilité.

IMG_2394.JPG

Renseignement à la centrale des cars postaux

Comme il est nécessaire sur pas mal de lignes de faire une réservation pour les vélos. L'occasion se présente de demander à la personne qui fait les réservations si les vélos couchés passent ??

Réponse de l'apprentie qui gère les réservations: Niet !!!  ... gloups... c'est pas tellement ce qui est indiqué dans le pdf... moi je me dis que ça passe quand même. Tant pis... je ferai le Grimsel complet à vélo !

Le test grandeur nature

IMG_2392.JPGUne fois à Meiringen, voyant des cars arrêtés en pause, je tente de baragouiner en allemand pour demander aux chauffeurs qui discutent par là, si par le plus grand des hasards mon vélo couché passe sur leur porte vélo ??

Aucun ne semble savoir !!!  (suis-je vraiment le seul à avoir une telle bête ?)

Je demande si je peux tester. Et c'est ce que je fais.

Je pose mon vélo dans un sens et puis dans l'autre, et je teste mes sangles... et je trouve le moyen d'attacher mon vélo sur le porte vélo du car postal.

Je le sais maintenant. Oui, il est possible de transporter un vélo couché sur un car postal.

La technique

La plupart des vélos sont accrochés avec la roue avant en haut. Mais avec un vélo couché qui a une roue de 20" à l'avant. Ça ne marche pas !

La roue est trop petite pour passer dans le support. En revanche, ma roue arrière de 26" est standard et s'accroche très bien au support. Le vélo a donc la tête en bas.

roue de vélo couché sur un porte vélo de car postal.jpgEn bas, j'ai le guidon. Avec son équilibre, il se retourne. Donc j'ai fais des tests pour l'attacher avec des sangles. Mais finalement ce n'est pas nécessaire. Il suffit de retourner le guidon et de le mettre contre le bas. (chose qui est arrivé par hasard en portant le vélo.)

Puis, la roue avant est quand même juste trop petite pour que le support soit parfait. Il y a un peu de jeu. Il est nécessaire d'attacher le vélo pour éviter que les rayons soient écraser par le porte vélo durant le voyage.

Après quelques kilomètres tout s'est bien passé, le car a bien transporté mon vélo. Il est en bon état. Merci.

Vélo couché dans le train

Transporter un vélo dans un train n'est pas si aisé que l'on pourrait croire.

Déjà, il faut payer ! Il est possible d'avoir une carte journalière pour vélo (CHF 14.-). Ou alors, si l'on peut mettre son vélo dans une housse officielle. Il est possible de faire passer son vélo pour bagage. En général, il faut enlever la roue avant pour mettre le vélo dans la housse. Chose qui ne change rien à la longueur d'un vélo couché !! 😛

De plus, il est nécessaire de réserver (21 mars au 31 octobre) si l'on prend un ICN (CHF 5.-). Ce qui n'est pas très pratique . Donc on a évité les ICN pour rentrer.

vélo dans un train.jpgDonc je ne sais toujours pas si mon vélo couché passe dans le porte vélo très très bas de plafond de l'ICN ?
(on verra plus tard que ça passe..)

Ne pas prendre l'ICN impose de prendre un trajet pas tout à fait conventionnel qui n'est pas fourni directement par les automates à billets ! Il faut faire attention.

Nous avons du faire 3 changements de train ce qui est un peu stressant quand on a en plus les bagages, et qu'il faut trouver le bon wagon en 3 minutes.

Premier train pour traverser le Gotthard, nos vélos voyages en wagons fourgon. Il y a de la place. Mais beaucoup de vélo et le miens se retrouve tout de sous vu qu'il n'est pas accroché aux supports du plafond. Mais ça va.

Second train, une superbe voiture régionale qui a un planché de plein pied avec une place pour vélo spacieuse et des ceinture du sécurité pour vélo !

garage à vélo dans un train à 2 étages.jpgC'est le genre de train parfait ! Ce sont les mêmes que l'on peut trouver sur la ligne du val de travers et que j'ai déjà souvent expérimentés.

Troisième train. Un train à deux étages !

Il y a un étage du bas réservé aux vélos. Le support en épis ressemble beaucoup à ce que l'on voit dans la rue. Et comme dans la rue, mon vélo couché et sa petite roue de 20" ne passe pas dans le support.

Pas grave. Je pose mon vélo à côté. C'est aussi possible.

Quatrième train. Une nina.

Le porte vélo est vertical. Comme pour le car postal. C'est uniquement avec la roue arrière en haut que le vélo peut être accroché. Succès !

vélo couché dans un train à 2 étages.jpg

Donc voilà. J'ai testé pour vous, les transports publics en suisse avec un vélo couché.

Il ne me reste plus que le bateau à tester. Mais mes expérience avec mon VTT sur les bateaux du lac de Neuchâtel me laissent penser qu'il n'y a aucun problème. Les vélos sont embarqué et parqué l'un à côté de l'autre sans supports particulier.

vélo couché dans un train.jpgTant qu'à faire, si l'on veut voyager à vélo.... autant voyager sur le vélo ! C'est quand même plus simple !

Vélo couché dans les trains ICN en Suisse

Les ICN sont un peu particulier. Je les ai souvent évité. Pendant 10 ans même !! ... et puis j'ai testé. En fait ça passe très bien !!

Mon vélo couché ne touche même pas parterre. Donc tout va bien.

Il faut juste faire attention à avoir une réservation si l'on est entre le 21 mars et le 31 octobre.

Donc voilà Je crois qu'il n'y a aucune limite sur les transports en train de vélo couché en Suisse. Même si sur les billets ils font peur en disant que c'est interdit ou deux fois plus cher car deux fois plus gros.... Là c'est pas le cas avec un vélo comme le mien. C'est la même taille qu'un autre vélo !

Vélo couché dans les transports publics en France

En été 2018 j'ai eu l'occasion de partir 3 mois faire un voyage à vélo depuis Montreux en Suisse jusqu'à Stonehenge en Angleterre et ceci en traversant la France.

J'ai coupé quelques endroit en train. Donc j'ai eu l'occasion de tester le vélo couché dans les trains français.
Bilan.. aucun soucis !

Il faut juste faire attention que l'horaire en ligne dit qu'il n'y a aucune relation possible avec les vélos sur ce tronçon.... mais quand tu vas à la gare, c'est possible. Dans les TER il y a toujours possibilité et c'est gratuit, mais ça n'est pas garanti, ça dépend de la place à disposition. Il faut faire gaffe pendant les vacances sur les bords de grandes pistes cyclables. (voie vertes comme la via Rhôna pour contourner Lyon et ses camions par exemple..)

velo couche train TER via rhona lyon

J'ai testé au moins 5 sortes de train différents... (toujours des TER) et ça passe. Même si des fois c'est plus où moins adapté.

J'ai même eu la surprise de voir que mon vélo couché passait dans les supports à vélo d'un vieux train diesel.. alors que le vélo droit  de ma femme avait quelques soucis car elle a des roue 28" et pas 26" !!!
... et comme le 26" est en train de disparaitre. Je pense qu'il devront adapter tout ça.

velo couché train TER diesel Tours Lyon

Vélo couché sur un Ferry pour Jersey

J'ai aussi eu l'occasion de faire voyager mon vélo sur le pont arrière d'un Ferry Granville-Jersey. C'était en plein air... j'ai vu depuis le haut du bateau que mon mât et mon fanion... était en train de secouer à fond !!
Peut être qu'il faut l'enlever 😛 ... mais ça a tenu ! (tout comme la plume de paon qui y était accrochée )

velo couche ferry granville jersey

En terme de ferry, j'ai aussi testé les énormes Ferries qui traversent la manche.

Là aucun soucis, il faut prendre un billet piéton, le transport du vélo est gratuit. (mais il faut réserver) et ensuite se présenter au port avec les véhicules. Puis l'embarquement se fait par la passerelle avant les voitures.

Là i y a des places latérales pour vélos. (dans un condor Ferries) J'ai personnellement attaché mon vélo à une barrière. Mais il n'y en a pas toujours une ça dépend des modèles de bateau.

velo couche condor ferry jersey pool

Il est possible de laisser ses bagages sur le vélo. Mais bon, la soute n'est plus accessible pendant le voyage. Il ne faut pas oublier son pyjama si on passe la nuit en cabine !

Vélo couché en téléphérique

Le téléphérique qui mène de Dorénaz à Champex-d'Allesse en valais dispose de crochet pour les vélos sous la cabine. Il y a une piste de descente en VTT. Pas de soucis le vélo couché passe aussi très bien là.

velo couche telepherique dorenaz champex allesse

Conclusion: le vélo couché ça passe partout dans les transports publics

Le vélo couché, en tout cas le mien, un HP speed machine passe partout. Aucun soucis pour le charger sur un car postal, dans un train en France ou en Suisse. (Quoique je n'ai jamais testé les ICN...) Les bateaux petits ou grands, les téléphériques....

Ce vélo est pratique. Sans le démonter il passe partout. Il a un empatement identique. Mais parfois le pédalier dépasse un peu. Dans les trains bombardier à 2 étages, c'est pas simple de tourner... surtout quand il y a déjà d'autres vélos ou poussettes.

Donc le vélo couché n'est pas plus dur qu'un autre vélo pour faire du transport public. (sauf peut être pour le démonter et le faire passer comme bagage à main.)

Le vélo couché

Voici maintenant quatre mois que j'ai commencé mon expérience de faire du vélo mon moyen de transport principal.

En quatre mois, j'ai parcouru 2464 km !

Fin août 2010, à l'occasion des mes 1000 premiers kilomètres de vélo. J'avais déjà évoqué sur ce blog la liste des avantages et inconvénients à utiliser le vélo comme moyen de transport principal.

vélo couché hp speedmachine dans un champ.jpgLe principal inconvénient que j'avais trouvé au vélo, c'est la position inconfortable qui est imposée par la machine et en particulier la selle qui est un véritable instrument de torture.

J'avais déjà évoquer le remède: le vélo couché !

Et oui, j'ai trouvé le moyen de rendre mes voyages à vélo beaucoup plus confortables:

J'ai fais l'acquisition d'un vélo couché.

Voici maintenant un mois que je roule en vélo couché. J'ai déjà parcouru plus de 750km avec ce vélo. J'ai maintenant suffisamment de recul et d'expérience pour en parler.

Quand je roule avec ce vélo couché, j'ai un peu de peine à me fondre dans le paysage. Il y a toujours de nombreuses personnes qui sont très intriguées par cette étrange machine sur laquelle je me déplace.

J'observe systématiquement des gens qui suivent mon passage des yeux, certains interrompent même leur conversation pour signaler à leur interlocuteur de ne pas louper cet étrange cycliste. J'entends fréquemment des gens me faire des remarques: Est-ce que c'est bien ?
Est-ce que c'est facile ?
Excellent !
Moi j'arrive pas déjà avec un vélo normal alors bravo !

Ce dernier mois, partout où je me rend, de nombreuses personnes engagent la conversation avec moi pour en savoir à propos de mon vélo couché. Je n'ai jamais autant parlé avec les voisins que depuis que j'ai ce vélo !

Ainsi je vais reprendre et répondre ici à certaines questions qui me sont fréquemment posées.

Pourquoi utiliser un vélo couché et pas un vélo normal ?

Je l'ai dit plus haut, ma raison principale de base était de pouvoir me débarrasser de cet instrument de torture qu'est la selle.

Mais finalement le vélo couché à de nombreux autres avantages. Malgré le fait que le vélo à un rendement très bon, le vélo couché a un rendement encore meilleur ! Ceci principalement pour deux raisons. La première est due au fait qu'en étant couché on fait une prise au vent moins grande et donc le vélo couché est plus aérodynamique.

La seconde raison est également liée à la position couchée du corps. Le système cardiovasculaire est tout à plat, ainsi on évite au coeur de devoir pomper beaucoup pour compenser la pression entre le haut et le bas du corps. Ainsi on se fatigue moins pour le même résultat.

Pourquoi on ne voit pas plus de vélos couchés si c'est si bien ?

En 1934, l'union cycliste internationale a fixé des normes pour définir ce à quoi ressemble les vélos qui sont acceptés pour les courses. Le vélo couché a été ainsi exclu de la visibilité médiatique ! Cependant, ces 2-3 dernières années la diversité des vélo augmente. On voit de plus en plus de vélos électriques, pliables, trike, des remorque, etc..

Le vélo couché est donc naturellement aussi une alternative au vélo classique.

Est ce que c'est facile ?

martouf sur son vélo couché.jpgOui, c'est facile, mais au début il faut réapprendre un nouvel équilibre dont on a pas l'habitude avec un vélo normal. Avec un vélo couché, on se penche aussi dans les virages, mais on se penche en étant sur le dos ce qui est déroutant au début.

En plus d'apprendre un nouvel équilibre, on se rend rapidement compte que ce ne sont pas les mêmes muscles qui travaillent! Il faut donc aussi tout un temps pour se reformer une musculature adaptée.

Le plus dur au début, c'est le démarrage. En étant couché, on a les pieds parterre, mais dans une telle position que l'on arrive pas à donner juste une petite impulsion pour commencer à pédaler. Il faut directement commencer à pédaler vite pour avoir une vitesse suffisante pour garder l'équilibre.

Il ne faut pas oublier de mettre une petite vitesse pour partir, sinon c'est foutu ! Heureusement, je dispose de vitesses qui sont dans le moyeu de la roue. Ainsi je peux changer de "plateau" à l'arrêt, ce qui est très pratique.

Et la montée c'est dur ?

A la montée, comme avec n'importe quel vélo, il faut utiliser des petites vitesse. Un vélo couché grimpe tout aussi bien qu'un vélo droit. La seule subtilité, c'est que l'on ne peut pas se mettre en danseuse !

En vélo couché, j'ai quand même remarqué que l'équilibre est plus difficile à tenir à très faible vitesse. Il faut donc essayer d'aller le plus vite possible à la montée. (ce que tout le monde fait naturellement sans se poser la question) Ceci est beaucoup plus facile quand on a la musculature des cuisses adaptées au vélo couché.

Si t'as des doutes sur le fait que ça peut grimper, alors va voir mes photos de ma grimpette et passage du col de la Furka en tong et vélo couché !!

C'est pas dangereux dans la circulation ?

Le vélo couché est légèrement plus bas qu'un vélo normal. Ainsi il effectivement moins visible dans une circulation au milieu de véhicules hauts. Mais pas beaucoup plus qu'un autre vélo.

Malheureusement, j'ai l'impression que l'ensemble des voitures sont en train de devenir de plus en plus hautes et grosses. L'obésité ne frappe pas que les conducteurs, mais les voitures aussi !

Pourquoi voit on, en pleine ville, de nombreux 4x4 toujours plus gros ? Certaines personnes aiment conduire ces voitures car elles se sentent plus en sécurité au volant de ces tanks. Et qu'en est il de ma sécurité de cycliste ou de piétons ? C'est plutôt droit le contraire.

C'est tout le débat qui se fait autour de l'initiative dite de "l'interdiction des tanks urbains" qui a été lancée par les jeunes verts. J'étais justement hier soir à un débat à ce propos et le constat, c'est que le débat autour de la voiture est très passionnel !

La voiture n'est pas qu'un moyen de transport, c'est un symbole de réussite sociale, c'est un espace et un moyen de liberté.

Toucher à la sacro-sainte voiture c'est très vite toucher à des valeurs bien ancrées. Personnellement, j'ai de la peine à comprendre pourquoi autant de gens associent ces valeurs avec la voiture.

Pour moi, le vélo offre beaucoup plus de liberté. (parcage facile, moins cher en carburant, en assurance et en entretien).

Si quelqu'un à besoin d'une grosse bagnole pour être vu et regardé. Alors il faudrait qu'il achète un vélo couché. Là c'est garanti de ne pas passer inaperçu !

Le parlement a également débattu de cette initiative des tanks urbains lors de sa dernières session. Il veut lancer un contre projet qui reprend la limitation d'émission de Co2, mais ne fait rien du tout pour tenter d'améliorer la sécurité des piétons et cycliste face à ces tanks.

Il ne reste donc plus qu'à militer pour des pistes cyclables séparée des routes. Ce que j'ai la chance d'emprunter sur la majorité de mon parcours habituel à vélo.

Comment faire pour transporter des bagages ?

sacoches sur vélo couché.jpgUn des premiers problèmes qui s'est posé avec mon nouveau vélo couché, c'est comment je vais transporter mes affaires ? Jusque là j'utilisais un sac à dos. Mais avec un siège. Je le mets où le sac à dos ?

J'ai donc investi dans un porte bagage et des sacoches. J'ai des superbes sacoches qui me permettent de transporter tout ce que j'ai besoin. J'ai deux fois 40l de volume à disposition. Les sacoches sont parfaitement étanches, elle peuvent se transformer en sac à bandoulière si je ne les poses pas sur le vélo. C'est très bien conçu.

Jusqu'à présent j'ai transporté jusqu'à 17kg de bagages dans mes sacoches. On sent bien, surtout à la montée, qu'il faut fournir l'effort pour les transporter, mais c'est beaucoup plus facile qu'avec un sac à dos sur un vélo droit qui reporte tout le poids sur la selle ! Donc tout va bien, les sacoches c'est parfait !

Et si ça t'intéresse, voici la liste du matériel que j'ai transporté sur mon vélo couché pour un voyage de 3 mois depuis la Suisse jusqu'en Angleterre et retour à travers la France et les iles anglo-normandes...

Où est ce que tu as acheté ce vélo ?

Pour ceux qui veulent aussi goûter aux joies du vélo couché, il n'y a pas 36 magasins où se fournir. J'ai acheté mon vélo à Yverdon chez velocouche.ch.

Il y a possibilité d'aller faire des essais presque tous les samedi après-midi. La zone industrielle juste à côté est équipée en route mais n'a pas de bâtiments ! C'est un endroit parfait pour s'essayer grandeur nature au vélo couché en toute sécurité. Il y a de tout. Montée, descente, ligne droite, giratoire !

Alors n'hésitez pas à aller y faire un tour !

Et pour les grands voyages à vélos ?

C'est pour faire des grands voyages à vélo que le vélo couché est encore mieux. C'est top de rester toute la journée dans un siège et pas sur une selle !!..  et pour profiter du paysage, c'est mieux.

En été 2018, j'ai eu l'occasion de faire 3 mois de vélo coché depuis les bords du Léman en Suisse, jusqu'en Angleterre et retour.. à travers la Suisse, la France, les iles anglo-normandes... c'était génial !
C'est vraiment bien de voyager avec toute sa maison, le matériel nécessaire pour vivre n'est pas énorme. On peut tout avoir avec soi et être totalement libre d'aller où on veut !

voyage à vélo couché martouf sand bank angleterre materiel sac bagage
Pour traverser la manche, c'est bien aussi de prendre le Ferry.. j'ai pas fait de pédalo... le vélo couché passe très bien dans de nombreux transports publics, trains, bus, bateau, téléphérique.. etc...

Inconvénients ?

Et finalement alors ? Il y a des inconvénients ?

Le seul inconvénient dont j'ai fais les frais, c'est qu'en quatre mois de vélo, j'ai maigri d'au moins 5kg ! Et là où ça me joue des tours, c'est que je ne supporte plus autant bien l'alcool qu'avant !!

5kg de graisse spongieuse permettaient de mieux absorbe l'alcool. Maintenant il faut que je me réhabitue à ma nouvelle masse, que je boive moins !

Boire ou conduire il faut choisir !

Scroll to top