Pourquoi un revenu de base inconditionnel ?

Ceux qui me connaissent savent que je suis un défenseur du revenu de base inconditionnel.

J’ai écrit un article qui montre les avantages d’un revenu de base inconditionnel, j’ai écrit une fable qui montre dans un monde imaginaire pourquoi le temps est venu maintenant d’instaurer un revenu de base inconditionnel.

Mais jusqu’à présent, je ne me suis pas encore exprimé sur les valeurs qui me poussent à faire la promotion du revenu de base inconditionnel. (étymologiquement, « valeur » signifie « la force de vie », donc les valeurs sont les motivations profondes qui nous font avancer dans la vie)

J’ai de la peine à transmettre en mots des valeurs que je retrouve dans le Revenu de base inconditionnel (souvent appellé RBI). Mais j’ai quelques concepts que j’aime bien. Voici une liste de valeurs que j’aime:

  • partage
  • collaboration (penser gagnant-gagant…. il n’est pas nécessaire que les autres perdent pour gagner !)
  • liberté (qui pour moi sous entend responsabilité, et engagement)
  • créativité
  • éducation plutôt que formation. => éducation vient de ex ducere, conduire au dehors, à l’autonomie plutôt que formation, formattage à une pensée unique.
  • individuation (donc prise de conscience que l’on est tous différents avec chacun un potentiel différent à laisser s’exprimer, donc contre l’uniformisation qui se cache souvent sous le terme « égalité »). Mais pas individualisme, qui nie l’existence des autres et préfère favoriser l’individu au groupe.
  • interdépendance. Une fois que l’individu est pleinement lui-même. Il peut s’associer avec d’autres pour être plus fort. C’est la vision holarchique d’être en même temps un tout et une partie d’un tout plus grand. (individu et membre d’une société)
  • ouverture d’esprit. Si l’autre n’est pas d’accord avec moi, c’est qu’il y a quelque chose que je n’ai pas compris… à moi d’élargir mon champ de conscience. (et pas de dire que l’autre est un con qui n’a rien compris ! 😛  En son for intérieur tout le monde a toujours raison, est dans ce qui lui parait juste)
  • être dans l’accueil (plutôt que dans la prédation). Etre capable d’accueillir l’abondance.
  • Use de tout, n’abuse de rien. Tout est question de mesure. Le bien et le mal sont des notions relatives.

Si je synthétise ces valeurs personnelles, j’arrive à trouver trois grands axes:

  • la notion d’individu autonome, libre et responsable
  • l’interdépendance, la solidarité, la collaboration et le partage entre individus autonomes
  • la notion d’abondance, de potentiel créatif

Le revenu de base inconditionnel est pour moi un moyen de rendre libre et autonome chacun. De lui assurer sa survie sans imposer une manière de vivre.

Le revenu de base inconditionnel est un nouveau contrat social entre l’individu et la société dans laquelle il habite, avec laquelle il est interdépendant.

Le revenu de base inconditionnel permet de se libérer des logiques qui enferment, qui exploitent, qui montent les gens les uns contre les autres dans une concurrence inutile, qui font croire à une rareté, à une pénurie alors que l’abondance est là. Une abondance qui est là pour nous aider à réaliser nos rêves, à inventer, à créer, à simplement vivre.

Comment être créatif

Comment cultiver sa créativité ?

idee créativité.pngSouvent, il y a des gens qui me considère comme créatif. Est-ce que je suis créatif ? Qu’est ce qui fait que l’on a des idées, souvent orgininales, que l’on arrive à contourner un problème facilement ?

Est-ce que ça peut s’entrainer ?

La créativité c’est spontané.. mais ça prend du temps

Je suis ingénieur web. Je travail dans l’informatique, et on ne peut pas tricher avec un programme. Ça marche ou ça marche pas… on peut le faire de manière élégante.. (ce qui demande à définir ce qu’est la beauté… ) ou pas… mais on ne peut pas faire croire qu’un programme marche…

Du coup, tous les jours je suis livré à moi-même, avec le cerveau collectif qu’est l’Internet pour m’aider à trouver des solutions à des problèmes. Je crois que la créativité peut s’entrainer. Mais on s’entraine surtout à avoir un comportement qui permet de devenir créatif..

… en fait la créativité, c’est très souvent spontané !

Que la créativité soit spontanée ne veut pas dire qu’elle ne prend pas de temps…

Comme le montre cette vidéo..

)

La créativité demande du temps pour laisser murir l’idée, pour engranger du contenu, pour se cultiver, pour faire des découvertes, pour apprendre, pour jouer….   tout ce que les « managers » et fans d’efficacité ne font pas…

.. et un puis un jour, souvent au moment où l’on s’y attend le moins… paf.. l’idée arrive...

Quand je suis au bureau face à un problème informatique.. l’idée ne vient pas focéement face à son ordinateur, mais hop.. l’idée vient souvent si je me lève, si je vais me balader… si je regarde dehors…

Voici une vidéo que j’ai prise de mon collègue qui marche tout en téléphonant… ainsi il a plein d’idée à proposer à nos clients…

C’est souvent pour ça que l’on parle d’inspiration créative et pas de travail acharné de créativité… (même s’il y a du travail pour faire murir l’idée)

Les situations dans lesquelles je suis le plus créatif sont quand je suis sous la douche, et quand je fais du vélo !

La marche favorise la créativité

Dernièrement, c’est en roulant sur mon vélo, que tout d’un coup, j’ai eu un flash..  J’ai eu l’idée de créer une fable qui parle d’aspirateur pour expliquer le principe du revenu de base inconditionnel... Une idée de génie…

Une explication qui montre pourquoi le vélo favorise la créativité se trouve que dans le fait fait de marcher et donc aussi de pédaler, on force l’utilisation de nos deux hémisphères cérébraux. On re-synchronise nos deux cerveaux et ainsi la créativité sous-jacente gérée par le cerveau droit se matérialise sous forme d’idée dans le cerveau gauche.

Ce lien entre la marche et la créativité n’est pas nouveau. Il semble que Nietzsche disait:

Les seules pensées valables viennent en marchant

De plus, il et connu que les philosophes de l’antiquité philosophaient en déambulant. C’est ce que l’on voit ici sur le tableau de L’Ecole d’Athène peint par Raphaël, avec au centre Platon et Aristote.

800px-Raffael_058.jpg

Darwin avait créé dans le jardin de sa maison un chemin « de pensée » qui lui permettait de marcher pour faire avancer ses réflexions.

La douche comme lieu favorisant la créativité

La douche n’existait pas sous sa forme actuelle dans l’antiquité. Mais c’est bien dans son bain qu’Archimède a eu l’illumination qui lui a fait comprendre le principe qui porte son nom, et qui l’a fait sauter de son bain en criant son célèbre Eurekâ !

Après le bain, la douche semble être actuellement le lieu des créatifs modernes. Pourquoi ?

Par ce que sous la douche, on se détend. Et quand on se détend, on désactive les fonctions exécutives !

Désactiver ses fonctions exécutives, c’est la recette de la créativité que constatent les chercheurs Allen Braun et Siyu Liu chez des rappeurs en pleine créativité.

Les habitudes des gens créatifs

J’ai voulu savoir ce qui différencie les gens crétifs d’autres personnes. Le net regorge de réponses.

Le résumé des 10 façons efficaces de stimuler sa créativité…

  • S’arrêter et passer à autre chose
  • écouter de la musique
  • Prendre une douche
  • Que ferait untel à ma place
  • Le café (pour la dopamine)
  • Prendre du temps à ne rien faire
  • Changer de lieu
  • Le cahier de notes
  • Couper le wifi

Voici la liste des 18 choses que les gens créatifs font différemment des autres.

  • Ils rêvassent
  • Ils observent tout ce qui est autour d’eux
  • Ils travaillent aux heures qui les arrangent
  • Ils prennent le temps d’être seuls
  • Ils contournent les obstacles de la vie
  • Ils sont à la recherche de nouvelles expériences
  • Ils « échouent »
  • Ils posent les bonnes questions
  • Ils observent les gens
  • Ils prennent des risques
  • Pour eux, tout devient une occasion de s’exprimer
  • Ils réalisent leurs vraies passions
  • Ils sortent de leur propre tête
  • Ils perdent la notion du temps
  • Ils s’entourent de beauté
  • Ils relient les points
  • Ils font bouger les choses
  • Ils consacrent du temps à la méditation

Si je fais la synthèse de cette liste, je vois trois notions qui en ressortent.

  • l’ouverture d’esprit, la curiosité, l’intérêt pour la différence, pour comprendre le monde, pour observer les autres, pour relier les choses
  • l’esprit d’entreprise, de la persévérance, ne pas avoir peur d’échouer, prendre des risques pour son idéal créatif
  • la rêverie, prendre le temps, la méditation, la transe qui fait perdre la notion du temps

créativité.jpg

Avec ce point de vue, je vois que la créativité demande de l’ouverture d’esprit, d’accueillir tout ce qui vient, la nouveauté de faire un stock du plus grand nombre d’idées possible.

je me reconnais tout à fait, à m’intéresser à tout, à vouloir apprendre plein de choses. Je suis aussi un grand fan de science fiction qui permet de voyager dans des mondes différents, de voir des fonctionnements différents.

Puis, je vois que la créativité ça demande du temps, du travail, de la persévérance. L’idée de ne vient pas tout de suite, il faut tourner autour du pot longtemps avant que… pouf... l’idée débarque dans un éclair de lucidité !

C’est ce que je trouve le plus intéressant dans cette synthèse, c’est qu’en fait la créativité a vraiment l’air de venir de nul part et soudainement. A quoi sert le travail et la persévérance ? A chercher la créativité, ou plutôt le moment et les conditions qui favorise l’arrivée de ce moment de lucidité ?

Le calme, la relaxation, la méditation favorisent la créativité

En effet, je tends à penser de plus en plus, que la créativité ne demande aucun travail, aucun effort. Juste l’effort de se mettre dans les conditions de recevoir l’information créatrice.

Des expériences ont été réalisées sur des specimens avec le cerveau bourré d’électrodes pour mesurer comment se comporte le cerveau pendant les instants créatifs.

Voici mon résumé de l’émission Specimen de la RTS qui proposais des petites expériences sympathiques.

Entre autre une énigme pour voir comment le cerveau gauche et le cerveau droit interagissent pour trouver la solution:

Un homme est retrouvé seul mort dans un champ fraichement labouré. Il n’y a aucune trace de pas. Il porte un sac à dos.

Comment est il mort ?

La réponse est sur la page du résumé…

Un autre expérience visant à faire un lien entre des mots montre un fait tout à fait étonnant: le lien entre le mot arrive dans une illumination soudaine et la réflexion là autour se fait dans un second temps !!!

Donc l’expérience confirme mon… intuition ! La créativité est spontanée et ne demande aucun effort !

cool-relax-P5211488.jpg

D’où vient la créativité ?

Mais alors si la créativité vient d’un coup, sans aucun effort… d’où vient elle ?

Par un chemin détourné auquel je ne m’attendais pas, ceci rejoint mes recherches sur ce qu’est la conscience. Vaste question !

Je l’ai débutée en suivant l’enquête de Jeremy Narby sur la nature de l’intelligence et de la conscience. (voir le livre dont j’ai déjà parlé ci-dessus: l’intelligence dans la nature, 2005 – (voici mes notes à propos de ce livre.)

Les conclusions se rejoignent: la conscience n’est pas dans le cerveau. Elle est en dehors!

télévision cartoon.png

Tout comme la créativité !!

Jeremy Narby soupçonne cette conclusion, car plus son enquête avance, plus il en arrive à trouver que des organismes très simples sont intelligents.

Vu la complexité d’un cerveau, il est facile de se dire qu’il peut abriter une conscience. Mais quand on parle de bactérie ou de protéine, on se demande bien où peut se loger sa conscience !?

Le Dr Jean-Jacques Charbonier, un anesthésiste français qui étudie les expériences de mort provisoire (son expression pour les NDE). Il utilise une méthaphore que j’aime bien.

Il dit: « Certains scientifiques cherchent à démontrer que tout se passe dans le cerveau. C’est un peu comme la personne qui démonte sa TV pour voir où sont fait les programmes TV… Le cerveau est une interface pour matérialiser notre conscience.« 

Si ça ne vous fait pas trop peur, si vous avez 2h (ou plus) à disposition…

Vous pouvez lire l’article dans lequel je développe et j’explique plus en détail comment et pourquoi je suis persuadé que notre conscience est en dehors de notre cerveau et tout ce que ça implique et change dans notre vision du monde…

Comment être créatif si la créativité est spontanée?

Pour revenir à la question de base, comment être créatif ?

La conclusion étonnante que l’on a vue ci-dessus est que la créativité n’a pas sa source dans le cerveau. Celui-ci n’est qu’un récepteur de créativité.

Teilhard de Chardin disait déjà en 1922 que les pensées humaines viennent de la « Noosphère« . Une conscience collective humaine. La phase d’ouverture d’esprit et de recherche d’information à propos du problème concerné est peut être une manière de nourrir cette noosphère.

Puis la réponse arrive par flash à qui la désir en se mettant en état de réception.

Il est étrange dans l’histoire de voir que des inventions identiques sont faites par des personnes différentes, mais au même moment. Je pense particulièrement à l’invention du téléphone. Alexander Graham Bell et Elisha Gray ont déposé un brevet pour l’invention du téléphone à seulement 3 jours d’intervalle !

L’invention du téléphone était dans la noosphère…

vieux téléphone.JPG

Ainsi, le meilleur moyen d’être créatif, c’est de se réserver des moments pour être dans l’accueil de l’information créatrice. Tout comme les chamanes se mettent en transe pour savoir quelles plantes mélanger pour faire un remèdes contre telle ou telle maladie. (si si ça marche, l’industrie pharamceuthique n’invente rien, souvent elle pique le savoir des chamanes pour trouver les principes actifs qu’elle va breveter et vendre une fortune sous forme de médicaments !)

Il faut débrancher son cerveau, couper le mental, laisser libre cours à son imagination, se détendre, se relaxer, méditer, modifier son état de conscience…. et hop.. l’idée de génie vient tout droit du vide, de la vacuité comment l’appellent les Bouddhistes.

Et là, quand l’idée est là, il ne faut pas oublier de la capturer.

Voici l’utilité du carnet de note, à avoir toujours sur soi. Ce site est l’évolution de mon carnet de notes. Un carnet de notes partagé qui m’est accessible à partir de n’importe quelle connexion internet.

A l’heure des smartphones, il y a de nombreuses applications comme google keep ou evernote qui permettent de capturer l’idée au moment où elle arrive…

Mais j’ai encore un soucis... j’ai pas encore trouvé comment faire pour noter une idée quand je suis sous la douche ?

Une idée de génie à me communiquer ? 😉

Il suffit de la laisser dans les commentaires..

Comment stimuler la créativité

Mes notes à propos de l’émission Specimen de la RTS à propos de la créativité

L’émission Specimen peut être regardée sur le site web de la RTS.

Le bleu stimule la créativité, tout comme un peu d’alcool… ou après une bonne sieste.

De plus, les ville les plus peuplées d’étrangers sont plus créatives. Le brassage de gens et de population est favorable à la créativité.

La douche est souvent un excellent endroit pour avoir des idées de génie. => On est calme. Les ondes alpha le prouve.

En règle générale, les eureka, les solutions les plus intéressantes arrivent par illumination !

Un expérience montre que si l’on demande à des specimens de trouver un mot qui fait un lien entre 3 autres… c’est une illumination qui leur fait penser au mot… et la réflexion vient après !

Ex:

  • chèvre
  • porte
  • mille

…. à vois de découvrir le lien dans une illumination.

Enigme

Un homme est retrouvé seul mort dans un champ fraichement labouré. Il n’y a aucune trace de pas. Il porte un sac à dos.

Comment est il mort ?

Les spécimens ne trouvent pas… puis on leur donne un indice via l’oeil gauche. Donc le cerveau droit ! => ciel

=> et pouf… tout s’éclaircit dans mon esprit…  un parachutiste dont le parachute ne s’est pas ouvert !

Le cerveau gauche calcule.. le cerveau droit fonctionne manière holistique. Il a mille chemins en parallèle pour mener à la solution. Il assemble. En donnant un indice, on indique au cerveau droit un contexte qui privilégie une des possibilités et pouf, illumination.

L’expérience montre que durant l’illumination, c’est le moment où le cerveau est le plus calme. On y voit des ondes alpha.

(tout ça me fait penser aux clairvoyants qui disent qu’il faut lâcher le mental qui nous influence à figer et tourner en boucle. Que la véritable créativité vient d’ailleur, mais qu’il faut réussir à se connecter dessus en lâchant le mental…)

Expériences proposées

Je recommande de regarder les vidéos sur le site de l’émission.

L’expérience des cordes

Il y a deux cordes qui pendent au plafond. Il faut les attrapper pour en avoir une dans chaque main. Mais ce n’est pas possible directement.

Comme matériel à disposition. Il y a un marteau et des clous sur une chaise.

Les spécimens n’arrive pas….

La solution:

Les clous sont juste là pour nous piéger. Il faut utiliser le marteau non pas pour planter les clous, mais pour faire un balancier sur la corde. Ainsi on peut tenir la corde d’un côté. Et l’autre corde nous viens directement dans la main.

L’epérience de la bougie

Le but est d’allumer une bougie et de la faire tenir sur un mur. (sans brûler celui-ci) A disposition il y a une boite de punaise, (le mur est un panneau de liège) et des allumettes.

Si les punaises sont dans la boite. Les spécimens échouent ! Si les punaises sont hors de la boite, les spécimens réussisent !!

Le truc, c’est qu’il faut utiliser la boite comme support à bougie. On peut la punaiser sur le panneau pour la faire tenir.

Si les punaises et la boite sont séparer les spcimens voient la boite comme un matériel à disposition. Ce qui n’est pas le cas si la boite contient les punaises. On dirait que c’est un point de vue limitant la créativité !

L’expérience de la tartine

Le spécimen doit faire une tartine sur du pain, avec du beurre et de la confiture.

Il y a deux groupes de spécimens.

Le premier groupe utilise la manière traditionnelle de faire.

Le second groupe doit suivre une recette….. étrange.

Ex: mettre le beurre et la confiture dans l’assiette et frotter le pain dessus pour l’imprénier…

Puis, seconde partie de l’expérience. Les spécimens doivent répondre par écrit à un test de créativité.

Citer ce qui peut faire du bruit…

Les spécimens traditionnels vont penser à des bruits traditionnels.. voiture, klaxxon, marteau piqueur

Les spécimens anti-conformistes vont penser à des bruits plus originaux, du ski, les gargouilli, du caméramen, la belle mère qui blablate..

Seconde question: Que peut-on faire avec une brique ?

Les conformistes, répondent: on peut construire, une maison, un mur, une cheminée…

Les anti-conformistes répondent: faire une oeuvre d’art, la lancer pour arrêter un voleur, faire une blague en la cachant dans un sac !

Conclusion
=> en forcant des gens à sortir des habitudes, des sentiers battus. On favoriser un état d’esprit créatif !

la créativité des bugs

La créativité des bugs informatiques

Parfois les bugs informatiques créent de jolies choses.

Voici un petit exemple d’un bug de l’atlas de la suisse en 3d qui affiche comme texture les fenêtres de ouvertes sur mon mac plutôt que les photos aériennes de la suisse romande.

C’était en octobre 2004, avant l’ère de google earth !

bug-Image 3d du bureau et du tchat.jpg bug-Image 3d du bureau.jpg

 

En juin 2011, un autre bug graphique mélange mes fenêtres dans une mosaïque quand je veux lancer l’application de planétatirum: stellarium.

bug mosaique 2011-06-15 à 21.43.48.png

En août 2010, un aperçu d’icone semble avoir quelques doubles…

2010-08-26 à 08.56.36 icone multiple bizarre.pngJanvier 2011, parfois il y a des conjonctions de quelques noms de fichiers qui donnent des choses étranges…

Voici quand iTunes veux télécharger des oiseaux morts

téléchargement oiseaux morts 2011-01-12 à 20.53.33.pngCeci s’explique par le téléchargment par iTunes d’un podcast à propos des étranges vagues d’oiseaux morts retrouvés en janvier 2011…

 

 

En semptembre 2008, j’ai eu la chance de voir le texte de mon terminal se désintégrer…..

desintégration du texte.png

Scroll to top