Analogie entre la philosophie des 4 éléments et l’informatique

J'ai été surpris dernièrement des liens qu'on peut faire entre l'antique philosophie des 4 éléments (eau 🌊 - air 🌬 - Terre 🌍 - Feu 🔥 ) et les différents éléments qui composent un système informatique. Donc je vais te partager ça ici.

4 éléments eau air terre feu 1472

... et voici la vidéo complémentaire à cet article:

Qu'est-ce qu'un ordinateur ?

On sait tout ce qu'est un ordinateur en pratique. On en utilise tellement partout. Mais trouver une définition c'est encore autre chose.

Un ordinateur, c'est une machine universelle programmable.

Un grille pain, une TV, une machine à laver, un lecteur mp3, une voiture, un aspirateur, ce sont des machines. Mais ce sont des machines spécialisées. Un grille pain, il grille du pain, une TV elle capte et affiche des programmes TV.

aspirateur robot chat
Un aspirateur... il aspire....

Un ordinateur il fait quoi ? ... heu... c'est vaste.... Tout ?

C'est à peu près ça. Ce qui caractérise un ordinateur c'est que c'est une machine qui n'a pas été conçu pou une tâche en particulier. Où plutôt ça tâche c'est d'accueillir et de faire tourner le programme qui en a besoin.

Un programme ? C'est quoi ça ?

Ma machine à laver a aussi plusieurs programmes de lavage. C'est un ordinateur ?
La notion de programme apporte une dimension supplémentaire. Celle du logiciel. Beaucoup de machine spécialisées actuelles ont de petits composants logiciels. Les programmes de ma machine à laver où ma machine à coudre ne sont pas très évolués. Ils sont souvent introduits par le constructeur et on ne les change plus.

Un ordinateur va utiliser des applications, des programmes logiciels très différents selon les utilisateurs et ceci avec la même machine physique de base. Il est donc intéressant de pouvoir concevoir des programmes pour mon ordinateur.

Un programme a pour but de résoudre un problème en gérant de l'information. Il se base sur des données d'entrées, les traites à l'aide d'algorithmes – des recettes de cuisine – une liste d'instruction non ambiguë, pour en sortir un résultat sur un périphérique de sortie.

Analogie entre un Humain et un Ordinateur

Avant de faire l'analogie entre la philosophie des 4 éléments et l'informatique. J'aimerai faire une analogie entre le développement humain et celui des ordinateurs.

Quelle est la différence entre les humains et les animaux ?

Cette question a fait couleur beaucoup d'encre. Et plus on avance, plus on constates que l'humain est finalement un animal. Le rire n'est pas le propre de l'homme, l'utilisation d'outils non plus, l'usage d'un langage non plus, les rites funéraires non plus....

Mais il reste tout de même une différence majeure:

Le propre de l'Humain c'est de (se) raconter des histoires.

L'humain a développé plus que tout autre animal, l'utilisation du langage abstrait. Il a créé une culture. Il s'éloigne de la nature pour s'inventer son propre environnement, sa propre mythologie.

C'est exactement comme l'ordinateur. L'humain n'est pas un animal spécialisé, il n'a pas de force, il court pas vite, il n'a pas de grosse griffe, il ne grimpe pas haut, il ne vole pas, il nage pas bien.... mais il sait bien (se) raconter des histoires.

L'ordinateur est une machine universelle programmable.
L'humain est une machine universelle programmable.

Au lieu d'évoluer lentement en ajoutant des composants matériel pour gérer de nouvelles fonctions. Un ordinateur met à jour son programme pour s'adapter et évoluer rapidement.

geek ecodev code source terminal

Au lieu d'évoluer lentement avec la génétique du corps, comme le font les animaux, l'humain évolue très vite en mettant à jour son logiciel, sa culture, son apprentissage, en s'adaptant à son environnement.

L'adaptation est probablement aussi le propre de l'humain.

L'effet de cette adaptation logicielle, c'est une vitesse accélérée qui pousse à une accélération encore plus rapide. C'est une chance pour changer radicalement une situation très rapidement.

Mais c'est un drame en terme d'équilibre global. L'environnement et les autres animaux n'ont pas le temps d'évoluer assez vite. (avec la génétique du corps) pour contrer et rééquilibrer les comportements humains. Ainsi l'humain a une fâcheuse tendance à dégrader son environnement quand il met le pied quelques part, car il n'y a aucune force de régulation suffisamment forte pour le contraindre.... ... et c'est peut être là justement que selon l'hypothèse Gaïa, le super-organisme vivant du système Terre se fédère pour mettre des bâtons dans les roues à la croissance exponentielle humaine.

courbe rapport meadows

Et tout simplement toute exponentielle n'est pas durable. Il y a généralement un effondrement interne qui arrive de lui même pour réguler l'ensemble du système.

C'est à l'humain de prendre conscience de tout ceci et d'agir en conséquence pour continuer son évolution de type logicielle sans saper ses bases matérielles.

Nous allons approfondir le sens de ces derniers mots: logiciel, matériel.

Les éléments d'un système informatique

Qu'est-ce qui est nécessaire au fonctionnement d'un ordinateur, d'un système informatique ? Quels sont les éléments qui le constitue.

Matériel 🌍

Un ordinateur, c'est déjà du matériel. Un boitier, des composants électroniques, des périphériques d'entrées et des sorties. C'est ce que l'on appelle en anglais le Hardware.

En langue des oiseaux, dans le mot matériel, j'entends: ma Terre iel. 🌍

Et c'est logique, mon processeur et mes composants électroniques c'est surtout du silicium, un cristal. Ils sont relié par des pistes de cuivre, d'or, d'argent.

appareil photo numérique

Le tout dans un boitier en aluminium ou en plastique. Donc un ordinateur c'est des ressources de la Terre, des métaux, des hydrocarbures, des terres rares et tout ce que ça implique derrière pour l'extraction, le traitement, l'usinage et la concentration dans un mini boitier. Un pur produit de la mondialisation sur Terre.

Logiciel 🌬

Un ordinateur, c'est un matériel, hardware, mais c'est surtout du software, du logiciel.

Le logiciel, c'est le programme, les recettes de cuisines utilisées par le matériel pour accomplir une tâche.

Le logiciel, c'est de l'information pure. Il est issu de l'imaginaire du codeur. En langue des oiseaux, j'entends, image-in-air, les images dans l'air. Une inspiration, un souffle, une idée qui s'incarne dans une machine terrestre.

De même que dans le mot logi-ciel, j'entends le mot ciel !

L'idée soufflée du ciel passe par le codeur, pour l'encoder dans une format particulier pour qu'elle puisse s'incarner dans le matériel.

code source matrix

Le mot logiciel, est un descendant du mot grec logos. Souvent traduit de façon biblique dans l'évangile de Jean par: au commencement était "le verbe" ou "la parole". On a un mot dans le champ lexical, de la raison, le discours, la parole, le verbe. Tout ceci fonctionne très bien pour la notion de code informatique.

Le logiciel, c'est la partie volatile de l'ordinateur. Un oiseau ?
Comme le BA égyptien. L'âme qui s'incarne dans la chair.

ba ame

Comme le dit l'adage matérialiste: dans une transplantation de cerveau mieux vaut être le donneur.

Quand je clone les informations d'un ordinateur à un autre. J'ai toujours l'impression d'être sur le même ordinateur. Ce qui compte c'est le logiciel pour que je me sente bien sur MON ordinateur.

Il y aurait encore beaucoup à étudier sur le logiciel, car il y a plusieurs strates. Il y a le système d'exploitation OS qui est souvent le même pour des grandes familles d'ordinateurs. T'es plutôt Mac ou Windows ? Linux ! Android ou IOS ?

Puis, il y a les applications logicielles, ouvertes ou fermées, des bibliothèques d'algorithme en communs, des pilotes de périphériques qui s'ajoutent. Bref, ce sera pour une autre fois.

L'énergie 🔥

Bon, c'est bien joli de voir qu'un ordinateur c'est une synthèse entre le Ciel et la Terre, entre le logiciel et le matériel.

Mais sans énergie, il tourne pas ton ordi. Il a besoin d'une alimentation. Il faut le nourrir en électricité, sinon... Batterie.. batterie... low batt.... ⚡️🔌🔋🕯

Ainsi il y a un flux d'énergie qui parcours sans arrêt mon ordinateur. Cette étincelle de vie électrique provient généralement de diverses sources plus ou moins moins poétique. C'est du feu très souvent. Du feu de charbon, nucléaire ou solaire ? ☀️

feu orrdinateur

La mémoire 🌊

C'est bien joli cette histoire de matériel qui accueil le logiciel, mais il fait comment ?

C'est un point particulier. C'est pas une "mécanique" bien huilée comme le processeur. Il faut une mémoire !

Il existe plusieurs formes de mémoires. Il y a des RAM, des ROM, des mémoires vives et des mortes !

Il existe de nombreux supports mémoires. C'est une construction bien physique, mais qui permet d'enregistrer le logiciel et aussi les documents des données d'entrées et sorties.

disque dur
Disques dur en vrac.... le support mémoire le plus courant dans un ordinateur.

Le nuage ☁️

Ce n'est pas un élément strictement nécessaire, mais ça va de plus en plus dans cette direction... Les données sont enregistrées dans le nuage !!
Le cloud computing, l'info-nuagique comme disent les québécois,

On va chercher des données et on en ajoute dans le nuage. Mais où est-il concrètement ? C'est flou !

L'icône traditionnel de disquette qui symbolise l'enregistrement de données a été remplacé par un nuage avec une flèche.

nuage

En plus des sauvegardes, il y a de plus en plus de logiciels qui "tournent" dans le nuage.

Ceci peut se réaliser grâce à des connexions Internet permanentes de bonne qualité.

Nous sommes tous reliés par Internet

Internet c'est le réseau des réseaux. Avant d'être global, c'est une agrégation de petits réseaux locaux, des LAN.

La manière la plus courante de créer un réseau local se fait par des câbles et un protocole nommé: éthernet..... l'éther...... la quintessence, le cinquième élément qui nous relie tous !!!

C'est ainsi que le nom de ce réseau a été choisi en fonction de l'éther qui nous relie tous.

C'est là que j'ai eu envie de creuser le sujet, de réaliser cette analogies entre la philosophie des 4 éléments + l'éther, et l'informatique.

câbles "ethernet"

Philosophie des 4 éléments

La philosophie des 4 éléments est souvent attribuée au philosophe grec Empédocle au Ve siècle av. J.-C. Bien que je soupçonne que cette philosophie soit bien plus vieille !

On retrouve cette philosophie dans d'autres cultures.

Au Japon on trouve le Godai qui signifie "les 5 grandes". On trouve:

  • Chi 地 → terre 🌍
  • Ka 火 → feu 🔥
  • Fū 風 → vent 🌬
  • Sui 水 → eau 💧
  • Kū 空 → le vide (avoir de l'espace)

Dans l'hindouisme, il y a le Tattva qui signifie: principe essentiel. On trouve:

  • Āp → eau💧
  • Agni → feu 🔥
  • Vāta → air 🌬
  • Prithvi → terre 🌍
  • Ākāśa → l'éther

Les 4 éléments dans l'Alchimie

On retrouve les 4 éléments symbolisés dans les traités d'alchimie. Voici leur symboles:

  • 🜁 → air 🌬
  • 🜂 → feu 🔥
  • 🜃 → terre 🌍
  • 🜄 → eau 💧
  • 🜀 →la quintessence... mais aussi ✡ l'étoile de David si on superpose les autres symboles.

Les 4 éléments dans la médecine

La théorie des humeurs est l'un des fondement de la médecine traditionnelle occidentale. Elle a été popularisée par le fameux Hippocrate, l'auteur du serment qui porte son nom et qui est toujours la base de l'éthique de la médecine. On trouve ces textes dans le Corpus hippocratique.

Les humeurs correspondent aux quatre éléments, eux-mêmes caractérisés par leurs propres qualités :

  • le feu 🔥 → chaud et sec
  • l'air 🌬 → chaud et humide
  • la terre 🌍 → froide et sèche
  • l'eau 💧→ froide et humide.

Selon leur prédominance, les humeurs vont déterminer les tempéraments fondamentaux, soit les quatre tempéraments :

  • le bilieux →🔥 feu, chaud et sec est « enclin à la colère »
  • l'atrabilaire → 🌍 terre, froid et sec est enclin à la tristesse et au chagrin
  • Le flegmatique →💧eau, froid et humide est calme et imperturbable, garde son sang-froid. Presque apathique
  • le sanguin → 🌬 air, chaud et humide est d'humeur gaie

Cette médecine recommande un équilibre entre les 4 éléments. Si il y a déséquilibre, si une humeur prend le dessus sur les autres, il faut rétablir l'équilibre. C'est là le travail du médecin.

Solide Platonicien

Chez Platon, dans le Timée, les 4 éléments sont associés aux polyèdres réguliers.

solide de platon

Au XVIème siècles, l'astronome Johannes Kepler associe les 5 polyèdres réguliers aux 5 planètes (visible à l'oeil nu et connues à l'époque) Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne.

Les solides sont ordonnés de l'intérieur vers l'extérieur, le premier étant l'octaèdre, suivi de l'icosaèdre, du dodécaèdre, du tétraèdre et finalement le cube.

systeme  kepler

Vu de nos jours ça parait étrange de déterminer les orbites de cette manière. Mais il faut se souvenir que c'est justement ainsi que Kepler a découvert les lois des mouvements des astres qui portent son nom et sont toujours utilisées de nos jours pour calculer les orbites des planètes !

C'est qu'en fait ça marche quand même pas mal !
Voici un aperçu au design un peu plus moderne pour montrer le dessin des orbites jusqu'à mars.

Nous allons passer en revue les 4 éléments eau 🌊 - air 🌬 - Terre 🌍 - Feu 🔥 et le 5ème élément, la cinquième essence, les quintessence: l'éther.

Terre 🌍 🜃

Alors que si l'on observe le Ciel, tout est mouvement Circulaire, les astres sont ronds et tournent, les saisons cycliques, les maisons des nomades, rondes... (tipi, igloo, yourte... )

La Terre, la matière, le concret, c'est droit, c'est carré !

Le T de Terre marque l'angle droit.

Naturellement le polyèdres associé à l'élément Terre par Platon, c'est le cube.

cube zemckis
Le cube de Zemeckis qui permet de remonter dans le temps... un artefact du film Ready Player One.... clin d'oeil au réalisateur de "Retour vers le futur"

L'angle droit (Angle-Terre ?) c'est une manière de marquer sur Terre, un lieu particulier, en faire un Temple.

C'est le principe de l'astro-géométrie, une science que l'on redécouvre. Une science qui marque au sol sur Terre les formes propre à la géométrie sacrée qui sont des projections du mouvement des astres.

On a par exemple le quadrilatère de Crucuno qui marque l'angle droit du triangle 3-4-5 à Carnac. Ou le temple de Karnak qui marque un rectangle solsticial d'un double carré.

C'est encore la Kaaba 🕋, (KA + BA ! corps subtile et âme) qui se trouve à la proportion dorée entre les pôles.
(Je mesure sur google Earth 12371 Km pour la distance du pôle sud à la Mecque. La distance entre les pôles de 20 003 km.

20 0003 / 12371 = 0.61845 → On est bien sur la proportion dorée. Le nombre d'or étant 1,1618... et son inverse 0,618….)

On est dans la même veine avec des polyèdres aux dimensions particulières comme la chambre haute de la pyramide de Khéops ou le temple de Salomon.

Element Terre... mon cher Watson !

Air 🌬 🜁

L'air c'est un fluide, invisible, non directement palpable, mais enveloppant et présent partout autour de nous.

Quand l'air est en mouvement, on sent du souffle, du vent.

Le souffle c'est le pneuma en grec (πνεῦμα), (comme dans les pneumatiques d'une bagnole ! 🛞). C'est l'équivalent du latin spiritus (dérivé de spirare, « souffler ») qui a donné le mot esprit en français, mais aussi ses dérivés comme le mot spiritualité. Ce dernier mot désignant tout ce qui est immatériel. (et donc souvent mis en opposition au matérialisme, au monde de la chair.)

Un attrapeur de rêve, le moyen de capter l'imaginaire ou de s'en protéger....

Image in air.... Le non matériel, ce qui est libre comme l'air.

Dans les dérivés, on trouve aussi le mot inspiration, être inspiré: traversé par le souffle divin et/ou habité par l'esprit divin.
On remarque ici que la traduction est identique, même si le sens n'est pas tout à fait le même !

Dans les traductions, notamment bibliques, quand un texte est en grec (comme la plupart du nouveau testament) le mot esprit est généralement utilisé pour traduire le mot pneuma. C'est aussi le mot esprit qui est utilisé pour traduire le mot ruah, quand le texte d'origine est en hébreu.

Le saint esprit est souvent représenté sous forme d'une colombe, voici celle de la basilique St-Pierre du Vatican.

Ainsi dans le livre de la genèse 2:7, Dieu insuffle la vie à Adam en lui soufflant dans les narines après l'avoir façonné en terre.

Ruah est parfois traduit par le souffle (de vie), et parfois par l'esprit.

Dans l'alchimie, on va raffiner la substance pour en extraire l'esprit, son essence (toujours pour ta bagnole !) d'où le terme d'esprit de vin pour l'alcool. C'est ce qui désigne les spiritueux.

Les spiritueux c'est la partie volatile de la substance. Ce qui s'envole et subsiste quand tout le reste disparait.

C'est là que la notion d'âme prend forme.

En égypte, l'âme se nomme le BA. La partie volatile de l'être qui est représentée sous forme d'un volatile, un oiseau.

Dans la bible, on trouve de nombreuses occurrences du mot âme. Généralement il s'agit du mot grec psyché ( ψυχή ) (pour les textes écrits en grecs) et pour les textes en hébreu, c'est le mot nèphèsh [נפׁש] qui désigne l'âme.

Le mot âme en français est issus du latin anima, animus, qui a donné les mots, animé, animal, animation... donc ce qui est pourvu d'un souffle (de vie).

En effet, les différents mots psyché ( ψυχή ), anima, nèphèsh [נפׁש] ont tous un sens lié au souffle, à l'air. Mais au lieu de décrire directement ce souffle, c'est plutôt une description de ce qui est "animé" par ce souffle. L'hébreu illustre bien cette différence, nèphèsh se traduisant au plus juste par "le respirant".

Dans notre société occidentale matérialiste actuelle. Les mots âme et esprit sont quasiment interchangeables peu de gens font la différence. Pourtant la tradition religieuse a bien conservé la répartition tripartite de notre être, corps-âme-esprit.

Cette trinité, est un dogme théologique chrétien, celui du Dieu unique en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

En psychologie, on utilise traditionnellement le mot "esprit" pour parler des processus mentaux conscients. (le mental) Mais comme ce mot esprit est trop connoté religieusement, c'est le mot anglais mind qui tend à être utilisé dans les publications.

Jung a choisi d'utiliser les termes de psyché et psychique pour parler de la partie inconsciente + consciente de cette partie volatile, non palpable, non matérielle qui nous habite.

C'est intéressant de réaliser que cette partie logicielle de notre être est composées de plusieurs couches. Il y a vraiment un parallèle très impressionnant et juste à faire entre l'informatique et le fonctionnement humain au travers des 4 éléments.

L'ordinateur a une partie matérielle et une partie logicielle (qu'on nommerait "spirituelle" dans ce jargon). Il y a des processus conscients et des processus inconscients.

Dans le fonctionnement humain, il s'agit souvent de désigner les systèmes nerveux sympathiques et parasympathique. Soit le système nerveux inconscient qui gère la digestion, les battements du coeur, etc... et le système nerveux conscient qui commande les mouvements et s'occupe de cogiter.

systeme nerveux autonome sympathique parasympathique

En analogie informatique, on a le système d'exploitation (surtout son noyau) qui gère les processus fortement liés au matériel de façon transparente et inconsciente pour les applications. Application qui elles doivent se lancer de façon explicite et consciente.

linux kernel

Donc si je résume, on a dans la bible, autant en grec qu'en hébreu, deux mots qui nous amènent le sens de souffle. Un pour l'esprit et un pour l'âme.

Ce sont deux notions logicielles, pour reprendre l'analogie informatique. Cependant ces notions ne se situent pas au même niveau. On a des distinctions entre conscient et inconscient.

Ce serait intéressant de faire des analogies avec les concepts freudien de Moi, Surmoi et Ça. (du conscient à l'inconscient).

Le Moi est rationnel et conscient, il fait les arbitrages entre son Surmoi et son Ça.

Le Surmoi, c'est le petit ange. C'est la morale. C'est la censure de l'individu au profit du groupe. C'est les règles de vie en société. Pas de langage vulgaire, etc.

Le Ça, c'est le petit diable. C'est le côté, instinctif, animal, brut. La pulsion de vie, l'énergie sexuelle.

freudi moi, surmoi, ça

Ceci me fait penser à l'émergence de programme de conversation dit d'intelligence artificielle. Bref, ChatGPT.....

En 2016, les premiers essais publics de discussion avec un programme d'IA se sont soldés par une échec, car le programme en question est raciste, sexiste, complotiste...

« Bush est responsable du 11 septembre et Hitler aurait fait un meilleur boulot que le singe que nous avons actuellement – comme président (donc Obama) –. Donald Trump est notre seul espoir. »

C'est une manifestation sans filtre du Ça.

Puis ChatGPT est arrivé en 2022, avec une couche de censure, un bon Surmoi qui le bride pour éviter les dérapages.

Ainsi selon l'idée que j'avance de plus en plus, nous vivons dans une simulation informatique, un jeu vidéo.

La partie air, volatile, c'est le joueur qui s'incarne dans son rôle, sa persona. Il y a donc une partie "supérieur" une âme, le BA, qui a ses objectifs, mais qui compose avec d'autres couches logicielles, l'esprit, pour manifester son incarnation.

Feu 🔥 🜂

Le feu est le symbole de l'énergie.

L'énergie c'est le pouvoir de transformer son environnement.

Le vocabulaire actuel autour de l'énergie est nous induit en erreur. Nous avons des "producteurs" d'énergie, des "consommateurs" d'énergie. Nous souhaitons passer des énergies fossiles aux énergies renouvelables.

Or, par définition, l'énergie se conserve. C'est une des lois fondamentales de notre univers.

Donc forcément l'énergie est renouvelable. Ça n'a aucun sens de parler de producteur et de consommateur. On devrait parler de capteur/concentrateur et de dissipateur.

La plus ancienne notion d'énergie qui a été théorisée (et écrite) parlent de l'énergie vitale, en chinois ch'i 氣 (qi), ki en japonnais, Prāṇa प्राण en inde, mana polynésien et dans le monde occidental, il semble bien que ce soit ce qui est le plus couramment décrit comme l'esprit. (bien que ce mot soit utilisé pour 3 notions différentes comme on le voit avec l'élément air.)

kundalini
L'énergie vitale circule dans des canaux, les nāḍī. Il y a un canal qui part de chaque jambe, ce sont iḍā et piṅgalā. Puis un canal central suṣumṇā qui boucle ce circuit d'énergie vitale en forme de tore. Dans la tradition indienne on parle de Kundalini pour décrire ce circuit énergétique.

La graphie du nom ch'i parle de "vapeur au dessus du riz" 氣 (du souffle), le Prana est associé au souffle, le spiritus, l'esprit viens du latin "spiro" respirer.

Ouais.. mais alors pourquoi placer ici ce concept de souffle dans l'élément feu et pas l'élément air ?? .... Bonne question. Ça se discute. Mais c'est surtout un concept d'énergie que j'associe au feu, même si le déploiement est un souffle. De toute façon c'est complémentaire, c'est le souffle sur les braises qui relance et révèle le feu.

Les médecines alternatives qui manipulent ce ch'i sont souvent nommée "soins énergétiques". Il s'agit par exemple du Reiki, ou encore de l'acupuncture qui stimule les canaux des diffusions du ch'i dans le corps, tout comme le fait le shiatsu par des pressions.

méridien-acupuncture-Yangren_jingtu1

Le qi gong, est une pratique qui vise à capter et faire circuler le Qi, notamment comme préparation aux arts-martiaux (kido). C'est la même pratique que le yoga indien ou le haka maori. (bien qu'ici le sens courant a bien divergé..)

Le mot "ka" du haka signifie "feu" (selon l'interview des chamans néo-zélandais du film Etugen). En japonnais le mot 火 se prononce Ka et signifie feu. (On le retrouve associé aux mots "feux d'artifice", mais aussi "mars" et "mardi" le jour de mars.)

En égypte antique, on a aussi la notion de Ka. C'est une partie de l'être souvent décrite comme le double par les égyptologues occidentaux qui ont perdu le sens originel n'ayant pas ce concept dans leur vision du monde.

En fait le ka est le corps éthérique, le premier des corps subtils, le plus proche du corps physique. C'est ce corps – superposé au corps physique – qui véhicule l'énergie issue de la kundalini. C'est donc sur ce corps que l'on agit quand on fait de l'acupuncture et des soins énergétiques. Tout se tient.

D'où le fait que j'associe le Ka égyptien aussi à de l'énergie feu.

Dans les travaux de Reich, il appelle l'énergie vitale l'orgone.

L'énergie doit circuler pour une bonne harmonie et un bon équilibre. C'est le concept du feng shui que d'harmoniser le qi de l'environnement.

Eau 💧🜄

L'eau est associée à la mémoire.

Lettre meme

Chose étrange que j'ai découverte en étudiant l'alphabet hébreux, c'est que la lettre מ "meme" a pour origine l'eau. Le mot hébreu le plus proche est maïm qui signifie "eaux".

Dans l'alphabet phénicien, la lettre "mem" se dessine avec une petite vague.

Mem

Cet alphabet phénicien est lui même issus de l'alphabet protosinaïtique qui représente l'eau avec un zig-zag, des vagues. Le protosinaïtique, lui s'inspire des hiéroglyphes égyptiens. Il transforme ces idéogrammes en alphabet.

𓈖

Donc on a clairement une lettre qui symbolise l'eau, et quel son ça donne?

  • meme..... qui moi me fait tout de suite penser à la mémoire.

C'est le principe de la langue des oiseaux que de faire ce genre d'association. Je suis conscient que ça ne va pas parler à tout le monde.

Mais il y a d'autres indices qui relient l'eau et la mémoire.

Mémoire de l'eau

La fameuse mémoire de l'eau qui a fait tant scandale, mais qui part le 4ème état de l'eau découvert par Gerald Pollack, revient d'actualité !

Au delà des états, solide, liquide et vapeur, le 4ème état de l'eau est un état cristaux liquide. Qui dit cristaux, dit structure, et polarisation électrique.

4ème état de l'eau

Ainsi il est possible dans l'eau d'avoir plein d'effets électriques. Comme par exemple de stocker de l'énergie électrique. Mais également de stocker de l'information ? On aurait retrouvé la fameuse mémoire de l'eau ? Peut être... en tout cas il y a une piste intéressante.

L'eau cristaux liquide se forme au contact d'une membrane hydrophile. Donc l'eau dans les cellules vivantes est une eau cristaux liquide. Donc elle n'a rien à voir avec l'eau d'un verre d'eau !!

Naturellement, un atome est neutre électriquement. Mais très souvent des ions se créent. Ce sont des molécules non neutre. Le ion hydronium est une molécule d'eau chargée électriquement qui prend la forme d'un tétraèdre.

ionisation de l'eau

Si l'on assemble 20 tétraèdres ensemble, on obtient l'icosaèdre.

L'icosaèdre étant le polyèdre platonicien généralement associé à l'eau !

icosaèdre

Si tu penses à l'eau comme une mémoire, alors prend conscience que 99% des molécule de ton corps sont de l'eau. Ce qui représente 2/3 de la masse de ton corps.
(ouais la molécule d'eau est petite par rapport aux longues chaines de carbone)

Quand une ville est traversée par un fleuve, c'est des mémoires qui passent. Quand les glaciers fondent, c'est des mémoires qui se libèrent !
(déjà tout simplement le cadavre d'ötzi !)

Alors prends soin de l'eau, ne la pollue pas !

Les arbres sont des (h)êtres d'air qui purifient l'eau !
L'arbre est composé principalement du CO2 qu'il capte dans l'air. L'arbre décompose les molécules d'eau et les recomposent à neuf. La forêt est donc nécessaire à la purification de l'eau, mais aussi à sa création. C'est l'arbre (et la forêt) qui est le gestionnaire de la production d'eau.

IMG_0814-jungle dent de jaman

La quintessence: l'éther ☁️

Cette notion est parfois plus floue. Déjà on parle de 4 éléments et en voici un cinquième !! (comme pour les 3 mousquetaires, qu'en a un en embuscade)

La quintessence, "le cinquième élément", titre donné par Luc Besson au film qui suit les précédents ayant à chaque fois pour thème un élément, le grand bleu = eau, Léon = air... etc....

Platon met en correspondance le dodécaèdre avec le Tout (Phédon, 110 b ; Timée, 55 c), parce que c'est le solide qui ressemble le plus à la sphère.

Aristote a nommé ce cinquième élément, aithêr (aether en latin, « éther » en français) et a postulé que l'univers est fait de cet élément, et qu'il est substantiel à tous les autres, qu'il les contient tous.

Considérer ainsi que l'univers est un dodécaèdre peut nous paraitre une philosophie naïve issue du fond des âges.....

... Mais c'est exactement ce que les astrophysiciens de notre époque (re)-découvrent !!!

En 2008, en étudiant le fond diffus cosmologique, une équipe de cosmologiste a proposé que l'univers ne serait pas en géométrie euclienne, mais serait plutôt un espace dodécaédrique de Poincaré.

dodécaèdre wmap

Personnellement j'ai été très marqué en détaillant les éléments de base d'un système informatique. Après les 4 éléments de base, le ma-Terre-iel, le logi-Ciel, le feu de l'énergie, l'eau de la mémoire, et que je me suis dit pourquoi pas un 5ème élément ? Directement, évidemment le nuage me vient à l'esprit. C'est souvent le symbole d'Internet. Le réseau des réseaux qui nous relie tous.

Déformation professionnelle oblige (je suis ingénieur en télécom), je tiens à une précision, mon Internet est surtout composé de petits réseaux – des LAN – qu'on relie. Un LAN est très souvent construit à l'aide du protocole Ethernet !!

Je me dis que je vais encore faire quelques recherches sur cet éther. Je vois que les indous parlent plutôt d'Akasha pour la quintessence. Je vais voir la page wikipedia et que vois-je ? .... un nuage !!

nuage_sur_la_montagne_de_boudry

Synthèse globale

Voici un tableau pour résumer tout ce qui a été vu ci-dessus.

De gauche à droite, l'élément en question, sa représentation traditionnelle, ce qu'on peut en interpréter et la correspondance informatique que l'on peut faire.

Terre 🌍 🜃 Cube L'Angle Droit: Terre. L'astro-géométrie. Les Temples: Kaaba, Salomon, chambre haute de la pyramide de KheopsMatérielHardware - Ma-Terre-iel
Air 🌬 🜁Octaèdre L'âme, le BA, la partie volatile de l'être. psyché ( ψυχή en grec, nèphèsh [נפׁש] en hébreu, anima ( animus) en latin. Plein de mot qui parlent de "souffle", donc notion
souvent confondue avec le souffle, le pneuma en grec, ruah en hébreu, l'équivalent du latin spiritus (dérivé de spirare, « souffler ») esprit en français... spiritualité.
Image-in-air
LogicielSoftware - Logi-Ciel. Code, logos, verbe
Feu 🔥 🜂TétraèdreL'énergie vitale, en chinois ch'i 氣 (qi), ki en japonais, Prāṇa प्राण en inde, mana polynésien.... et esprit en français...
En japonais Ka 火 → feu.
Tout comme Haka en maori signifie aussi feu.
EnergieElectricité
Eau 💧🜄Icosaèdre lettre phénicienne et hébreu מ "meme" qui signifie eau. Issu des hiéroglyphes égyptiens 𓈖
Lle 4ème état de l'eau découvert par Gerald Pollack, qui est une piste d'explication de la mémoire de l'eau.
MémoireRAM, ROM, base de données
Ether ☁️ ✡DodécaèdreL'univers, l'Akasha, le 5ème élément, la quintessence.
Scientifiquement ça se confirme, l'univers est une espace dodécaédrique de Poincaré.
NuageInternet, "cloud computing", protocole Ethernet !

Ce vaste panorama de la philosophie des 4 éléments et ses correspondances en informatique me font encore une fois penser que l'univers est un langage et que nous baignons dans une simulation informatique, un jeu vidéo dont tu es le héros....

Qui décide des transactions a intégrer dans la blockchain du bitcoin ?

... et pas seulement dans le bitcoin, mais dans toutes les blockchains.
J'ai fais mon enquête... et je vois que finalement la blockchain ne résout de loin pas tout et repose de manière forte la question éternelle... Qui décide ?

Contexte: le bitcoin et la blockchain en bref, c'est quoi ?

Je vois que le bitcoin et ses envolées spéculatives fait beaucoup parler de lui.

Puis de nombreuses autre Blockchain sont apparues. Et certains auteurs parlent déjà de la future révolution des blockchain qui vont coloniser le monde et remplacer tout type de base de données que l'on utilise partout. Voir même de remplacer le web et l'internet.

Pour rappel, une blockchain, c'est pas très compliqué. Ce n'est finalement qu'un tableau d'affichage public géant sur lequel ont peut y déposer des post-it. Mais plus jamais les supprimer.

dazibao

Quand on crée une monnaie comme le bitcoin, ce tableau d'affichage sert à y mettre toutes les transactions qui sont faites. Ainsi il est possible de vérifier que personne ne triche et ne dépense plusieurs fois ces bitcoins.

Mais un tableau d'affichage, ça sert à plein de choses. C'est là que certains imaginent appliquer le principe partout. Comme par exemple pour les actes notariés, les testaments, etc.... Tout ce qui a besoin d'une base de donnée qu'il est impossible de falsifier.

Finalement on retombe très vite dans le problème éternel: qui décide !

Qui décide de quoi afficher sur le panneau ? qui vérifie que personne ne triche ?

C'est toute la question de l'autorité qui remise en question ici.

Dans le bitcoin, c'est la loi du plus fort qui décide

Pour bien comprendre ceci, j'ai eu envie de me plonger à fond dans les détails pour vraiment comprendre comment fonctionnent les blockchains.

Je cherchais à comprendre des aspects très technique sur le fonctionnement de la preuve par le travail des blockchain.... et j'ai trouvé.

J'avais déjà joué avec le bitcoin en 2011... quand la blockchain faisait 20Mo... (elle fait maintenant 120Go) c'était facile... mais j'ai pas laisser tourner mon soft assez longtemps.... avec ce que l'on me promettait à l'époque en bitcoin je serai millionnaire si j'avais continué !!! 

Au delà de bitcoin j'observe aussi le développement de Ethereum qui me semble avoir là le potentiel de la fameuse révolution blockchain dont on nous parle tant...

Ethereum est vraiment une plateforme de developpement. D'ailleurs la version électronique de la monnaie locale le Léman est basée sur ethereum.

Et surtout ethereum a annoncé que la blockchain allait passer de la preuve par le travail à la preuve par l'enjeu.. mais ils cherchent encore l'enjeu !!

Edit le 20 mai 2019... Ethereum n'est toujours pas en mode proof of stake... mais ça bouge. Récemment une version proof of stake de Ethereum a été mise en mode test.... 

Pour en savoir plus, je laisse la parole à Antoine et ses bons tuyaux à propos de l'Ethereum. Il a fait un très bon guide complet à propos de l'Ethereum.

Donc, question ressources, c'est plutôt bon signe. Car la révolution blockchain, à mon avis, ne peut pas se faire avec un tel gaspillage de ressources comme on le voit avec le principe de la preuve par le travail qui demande le gaspillage d'une énergie colossale !

A mon avis, Holochain est aussi un très très bon candidat à vraiment réaliser cette révolution blockchain. Holochain fonctionne totalement différemment. Enfin on en fini avec la version jeton-valeur de la monnaie et on passe au crédit mutuel. Avec ça on peut virer toute forme de contrôle via la preuve of...  n'importe quoi.

On a plus besoin de sécuriser des jetons. C'est surtout l'identité des gens qui doit être connue. La fondation Mozilla s'intéresse beaucoup à Holochain, ceci pour son volet hébergement dans un cloud décentralisé dans chaque ordinateur utilisant holochain. C'est un peu à l'image du réseau bittorent. Un très grand potentiel. Et les personnes qui mettent à disposition de l'hébergement sont récompensée. Ainsi on va récompenser les gens qui économise de l'énergie... et pas ceux qui en grillent un max pour rien !! ... comme c'est le cas avec le bitcoin...

Voici à quoi ressemble une ferme de bitcoin en Islande... pays intéressant car il y fait froid (donc moins besoin de refroidir les ordinateurs) et l'électricité n'est pas chère à cause de sa production en géothermie...

Comment fonctionne la Preuve par le travail (proof of work) ?

Le principe de base, c'est que la chaine de block est unique. (donc centralisée contrairement à beaucoup de gens qui disent qu'une blockchain est décentralisée. Voir à ce propos mon article sur la centralisation du bitcoin)

La blockchain est centralisée, mais répartie. Chaque noeud a une copie. (il y a actuellement ~ 8000 noeuds https://bitnodes.21.co/  ça grimpe un peu.. ça avait chuté drastiquement jusqu'à ~5000)

Comment faire pour décider de qui a le droit d'ajouter des blocs à la blockchain ? En cas de conflit de version de branche qui décide quelle est la vraie chaine, la juste ?

On suppose que les gentils vont mettre plus de ressources à disposition pour protéger la blockchain. C'est le principe de la preuve par le travail.

Ainsi on fait travailler les gens qui utilisent le système. Et ceux qui travaillent plus que les autres ont le droit de choisir les blocs qu'ils ajoutent à la blockchain.

Concrètement, le travail qui est fait c'est de résoudre des hash sha-256

Le hash est une fonction à sens unique qui est très utilisée en informatique. On utilise, md5, sha1 ou sha256...  mais pour comprendre un simple sinus suffit.

Le sinus de 30° = 1/2 ...  mais 1/2 .. c'est le sinus de quel angle ? ..... ça peut être 30°.. mais ça peut aussi être 150° !! et on peut envisager avoir un angle qui fait plusieurs tours du cercle...  donc impossible de savoir quel était la valeur entrée dans la fonction quand on connait seulement le résultat.

C'est ce principe qui est utilisé pour les systèmes de mot de passe. Le système qui vérifie le mot de passe ne connait pas le mot de passe. Il ne connait que le résultat du mot de passe passé à travers une telle fonction.

Ainsi, si la base de données d'un serveur qui vérifie des mots de passe est piratée, ça ne donne toujours pas accès au mot de passe.

Cependant, il y a des gens qui ont fait des dictionnaires de tous les mots et leur correspondance avec le résultat de fonction comme md5...  histoire de faire des attaques dictionnaire !

C'est pour ça que de nos jours, il faut faire des phrases de passe très longues et plus des mots de passe.

Donc pour revenir aux blockchains. Plus particulièrement au bitcoin qui utilise la fonction de hash sha 256. Le but c'est de trouver un hash qui a un résultat qui commence par un certain nombre de 0

Ex: 0000423efa46afc7...

Comme on ne connait pas comment arriver à un résultat voulu. Il faut faire des essais. Il faut arriver à un hash qui correspond à la condition donnée en utilisant les données du bloc et en faisant varier quelques caractères aléatoirement jusqu'à y arriver.

La difficulté s'adapte à la puissance de calcul... (le nombre de 0 qui débutent le hash)

Donc quand il y a une course à la puissance des gens qui gèrent le réseau et reçoivent des bitcoins en échange, et bien on arrive vite aux limites physiques de ce qu'il est possible de faire. Ainsi ce ne sont plus des ordinateurs standards qui sont utilisés pour gérer le bitcoin, comme je le faisait en 2011... mais ce sont des circuits intégrés (ASIC) spécialisés dans le hashage !

Il faut de nos jours en moyenne 200 milliards d'essais pour tomber sur un hash qui correspond au critère qui lui permet d'être accepté.

Ça prend du temps ! et ça consomme beaucoup d'électricité... pour .... rien faire d'utile... sauf montrer que l'on est prêt à gaspiller plus d'énergie que les autres pour assurer que le bitcoin fonctionne correctement.

Voici à quoi ressemble une ferme de minage de bitcoin en chine...  moi ça me fait peur !

Si un méchant forge un bloc qui lui permet de dépenser plusieurs fois le même bitcoin, il doit être très très rapide. Comme les blocs sont chainés, il doit recalculer tous les blocs depuis sa transaction et les imposer tous de manière plus rapide que le reste du réseau de noeuds. Ainsi il doit mettre exponentiellement plus de ressource que les autres qui suivent l'algorithme gentil.

Comme on est aux limites de ce qu'il est possible de faire en calcul. Avoir exponentiellement plus de ressource est impossible. Tout la fiabilité de la preuve du travail repose là dessus.

Mais si il est impossible par ce moyen de tricher.... ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'autres moyens...

Que se passe-t-il si un méchant contrôle la majorité de la puissance de calcul des noeuds ?

C'est ce que l'on appelle  l'attaque des 51%.

Si la majorité des gens qui ont la puissance de calcul sont gentils ça marche. Mais si un jour un méchant détient au moins 51% des ressources en calcul des noeuds. Alors là... il peut potentiellement faire ce qu'il veut.

C'est pour cette raison que la mutualisation des ressources de différents noeuds dans des fermes de serveur est souvent observée de près. Il y a la crainte que si beaucoup de gens s'associent, ils risquent d'avoir 51% de la puissance de calcul !

C'est ce que l'on observe avec le cas Ghash.io qui a eu tellement de succès en 2014 que cette ferme de noeuds concentrait 42% de la puissance de calcul du réseau bitcoin. Ils ont donc du faire profile bas et on promis de ne jamais dépasser 40%.

Comment se passer de la preuve par le travail ?

Donc quand je vois le gaspillage de ressources qui est fait. Je me dis que le système de preuve par le travail n'est pas viable à long terme. (proof of work) Ethereum va passer à la preuve par l'enjeu. (proof of stake) Mais quel enjeu choisir ? qui a le droit de décider de valider les blocs ?

Il y a des idées de devoir investir un peu de monnaie. D'avoir une certaine ancienneté, de détenir un certain montant dans le monnaie de la blockchain ce qui prouve que l'on veut que le système fonctionne.

Bref, on retombe dans le classique problème de savoir qui dirige. La preuve par le travail, c'est la loi du plus fort. Et celui qui a le plus de monnaie, c'est le vote censitaire de l'époque.

On peut la remplacer par la noblesse. Donc par des autorités désignées par ce qu'elle est sont désignés autorité avant les autres. C'est le cas avec les certificats SSL, avec les Etats... et c'est justement ce que veulent éviter les blockchains.

Dans le cas du FairCoin, qui veut faire la promotion de la coopération, en juillet 2017 le système vient de passer à la ProofOfCooperation...  les noeuds qui décident sont ceux qui coopèrent le plus ! ... mais ça ressemble beaucoup à une aristocratie entre pairs qui se certifient entre eux selon des règles consensuelles...  donc pas simple. Mais ça existe.

Comme il existe le tirage au sort en politique, il y a aussi l'idée de tirer au sort les acteurs qui ont le droit d'ajouter des blocs dans la blockchain, comme dans le système de CICADA.

Il y a plein de pistes. Donc comment faire ?

Ce n'est pas si simple.

La solution est probablement un mélange de tout ça et à adapter à la blockchain en particulier à son utilisation comme monnaie uniquement ou comme plateforme de développement d'application.

Personnellement c'est surtout ce frein qui me fait douter de l'avenir de la révolution Blockchain.

Après, il y a des aberrations comme Macron qui dit qu'il est pour les blockchains, qu'il légifère pour.... et qui veut favoriser la création de blockchain privées.

je ne comprends pas très bien à quoi ça sert ?

Heu... par définition une blockchain est et doit être publique ! .... sinon ça ne marche pas.

On retombe toujours dans qui décide ! ... donc Macron aimerait une blockchain où il peut décider qui y met quoi !?

Petite explication en vidéo si tu n'as pas compris cette importante subtilité....

Pourquoi tout centraliser dans une blockchain ?

La centralisation des transactions dans une seule blockchain me pose aussi des questions. Je ne suis pas trop pour tout centraliser. Est-ce que c'est vraiment utile ?

La base du web est décentralisée, l'idée c'est que chaque personne qui veut publier quelque chose le peut. Sans demander l'avis à personne. Avec une blockchain. Il y a une autorité qui décide de qui va pouvoir publier quoi.

On voit que le qui décide n'est pas clair. Il y a la preuve par le travail et la preuve d'enjeu.

Avec les blockchain privées. C'est juste une base de données privées. Tout à fait classique. Ou alors j'ai mal compris ce que c'est !? le mot désignait autre chose ?
Il me semble que justement ce qui a fait le succès du bitcoin et par là de la blockchain, c'est qu'il n'y a pas d'autorité centrale. Le bitcoin est une monnaie sans banque centrale.

A quoi ça sert d'avoir une base de données dont le contrôle peut se répartir si on veut centraliser le pouvoir ?

Je vois bien arriver les puissants de ce monde qui décident de remplacer le web où toute personnes peut publier quelques chose par une blockchain qui demande une validation. Il seront certainement là pour y mettre un mécanisme qui détermine qu'ils ont leur mot à dire sur le contenu.

On retombe dans les travers, d'avoir un système du même genre qu'un facebook qui sert de principale interface de publication à beaucoup de gens.

Le web, le email, et l'Internet de base sont conçus pour être décentralisés. (et qui se centralisent un peu trop à mon goûts)

Donc on verra de quoi l'avenir sera fait. Si la révolution blockchain aura vraiment lieu ou pas...

Personnellement, je trouve très intéressant les blockchains, mais pas encore franchement abouti, et absolument pas nécessaire dans tous les domaines.

Je pense qu'il y a beaucoup d'autres solutions pour gérer des bases de données. Et aussi beaucoup de solutions tout à fait novatrices pour savoir qui décide dans une organisation....

Migration de picasa à google photos

Picasa est en voie d'abandon. Google photo a maintnant aussi un logiciel de synchronisation. Donc je vais voir que faire pour lancer la migration de picasa à google photos.

Il me manque de la documentation. Donc je fais des essais.

Mon organisation habituelle est d'avoir un dossier photos par année.

  • 2014
  • 2015
  • 2016

Puis j'ajoute des dossiers avec "l'événement" du moment ou des dossiers de tris particuliers.

 

Picasa observe tout mon dossier photos et son arborescence.

Je synchronise au cas par cas le dossier de "l'évenment".

=> picasa me crée un album photo par dossier.

 

Comment je fais la migration vers "google photos" ?

Par défaut, il veut synchoniser tout mon dossier images ! … non….

J'ai quelques questions auxquelles la documentation ne répond pas.

=> Est-ce que si je synchronise mon dossier "2016" google photos va envoyer à nouveau toutes les photos des dossiers qui sont là dedans ?

Est-ce qu'il est capable de voir que ce sont des photos déjà synchronisées ?

J'aimerai éviter de devoir envoyer à nouveau 35 Go de photos faites dans l'année…

=> J'ai fait un test. J'ai synchronisé quelques dossiers.. et je vois que l'envoi se fait à nouveau ! … Et aussi que le ça décompte mon quota d'espace ! Donc je vois que google photos ne détecte pas les photos déjà synchronisées.

Je peux voir les photos synchronisées avec l'url suivante:

https://photos.google.com/search/_tra_?referrer=GPU

 

=> Je vais donc devoir synchroniser au cas par cas mes dossiers photos. Au lieu de cocher la case "synchroniser" sur picasa. J'ajouterai un dossier à synchroniser dans les préférences de l'uploader de google photos.

 

Quand à la question des albums. Je fais un test.

Après upload des albums nouvellement synchronisé, je ne vois pas de nouveaux albums dans ma liste:

https://photos.google.com/albums

Par contre je vois que certains ont été rems en avant, comme quand on ajoute une photo à un ancien album.

J'ai créé un dossier "test" dans lequel j'ai ajouté plusieurs sous dossier avec des photos diverse et variée dedans. Des vidéos aussi, qui étrangement ne passaient pas avec picasa.

J'y ai mis des photos qui était déjà sur mon compte et d'autre toutes neuves.

 

Je constate qu'il n'y a aucun album qui est créé automatiquement à partir d'un dossier ! ;-(

Les vidéos qui ne passaient pas avec picasa ont été envoyée avec succès.

J'ai un dossier qui est le doublon d'un autre dossier. Je ne vois aucune indication qu'il a été synchronisé.

Donc il semble que rien ne s'est passé.

J'ai changé le nom du dossier. J'ai vu l'icone de synchronisation bouger. Mais rien de plus.

 

Comment ajouter des photos à un album ?

Le moyen que je vois, c'est de récupérer à chaque fois la liste des photos fraichement ajoutées:

https://photos.google.com/search/_tra_?referrer=GPU

… et de les cochers une à une, puis de globalement dire que j'aimerai les ajouter dans un album existant. (ou de créer un album)

Heureusement, il est possible de maintenir la touche "majuscule" enfoncé pour sélectionner une grande quantité de photos.

Donc c'est ainsi que je vais gérer mes photos.

 

Ça marche pas trop mal.

Navigation au sein des articles

1 2 3 4 5 6 7
Remonter