Les geeks barbus

Les geeks barbus

Il y a un étrange phénomène…. les geeks en informatiques.. ceux qui ont tout inventé sont souvent des barbus !!!

Rien que le fait de regarder cette page, je pense que vous le deveez à au moins une dizaine d’entre eux !
(via internet Merci Vinton Cerf, écrit en texte UTF-8 merci Thompson et Ritchie.. sur un serveur dérivé de UNIX.. et écrit en C.. merci deux fois de plus…  et TCP-IP dans BSD grâce à Bill Joy…  avec du soft sous GPL.. merci Stallmann et Moglen… le serveur qui sert cette page est un mac tout comme l’ordinateur sur lequel j’écris.. merci Jobs et Wozniak… et merci Razkin pour le glisser-déposer que j’ai utiliser pour ajouter les images.. merci Rasmus pour le PHP avec lequel j’ai codé le CMS qui fait tourner ce site.. et merci Jim Wales pour me fournir avec wikipedia un grande base de donnée d’images libres de droits…)

Est ce que la barbe a une influence ??

Ken Thompson et Dennis Ritchie

Nous avons tout d’abord: Ken Thompson et Dennis Ritchie qui à eux deux sont les inventeurs (entre autre) du système d’exploitation UNIX, du langage de programmation C et de l’encodage UTF-8.

2007_07_04_19_00_Ken_n_dennis.jpg

Vinton Cerf

C’est avec son compère Robert kahn (mais qui n’a pas de barbe) le père fondateur de l’internet. En effet, Vinton Cerf à conçu les protocoles TCP/IP.

2007_07_19_21_24_Cerf.jpg

Richard Stallman et Eben Moglen

Le gourou de l’open source, le père de GNU et de la licence GPL: Richard Stallman est également un barbu célèbre. Mais ce que l’on ignore souvent c’est qu’il n’a pas rédigé seul sa célèbre licence. Il l’a fait à l’aide d’Eben Moglen éminent professeur de droit et lui aussi barbu !

richard stallman geek barbu 2007_07_19_21_13_Eben_Moglen.jpg

Bill Joy

C’est certainement sous l’influence de Dennis Ritchie qui fut son professeur que Bill Joy c’est laissé pousser la barbe. Bill Joy a travaillé à l’amélioration constante du Système unix de Berkeley (BSD), il a amélioré l’éditeur de texte de unix, il a écrit le shell csh et surtout à écrit la pile TCP/IP de BSD.

Non content de s’arrêter sur si peu, c’est un des fondateurs de la société SUN et concepteur du langage Java. Mais il semble que le fait de s’éloigner de Dennis Ritchie a été fatal à sa barbe. Sur une photo récente elle a disparue !

2007_07_19_08_45_unixrichiejoy_JPG.jpg 2007_07_19_08_45_BillJoy.gif

James Gosling

En parlant de Java, voici le principal concepteur de ce langage. James Gosling.

Il n’a pas aimé le rachat de SUN par oracle. Il a donc démissionné à ce moment là.

james-gosling tarte.jpg

Niklaus Wirth

Niklaus_Wirth.jpg

Le créateur du langage Pascal.

Steve Wozniak et Steve Jobs

Ensuite, nous pouvons nous attarder sur la paire de steve: Steve Wozniak et Steve Jobs les deux fondateurs de Apple.

Steve Wozniak est le génie qui a conçu l’ordinateur Apple et Steve Jobs est le génie qui a réussi à le vendre.

Il faut tout de même préciser que Steve Jobs n’est qu’un barbu occasionnel… vu que c’est lui qui s’est chargé de faire vendre les produits Apple, il s’est lancé dans une opération charme pour avoir le concours des banques. Il lui a donc fallu se raser la barbe ce qui est mieux vu dans ce milieu de requin de la finance. Cependant, une fois détendu et de retour de le cercle des visionnaires de l’informatique, sa barbe repousse très vite !

2007_07_18_18_34_steve_and_steve.jpg 2007_07_18_18_32_steve_jobs.jpg 2007_07_04_19_16_Stevewozniak.jpg

Jef Raskin

C’est le père de l’interface graphique du Macintosh. C’est l’homme qui a inventé le glisser-déposer.

2007_10_02_17_33_Jef_Raskin_credit_Aza.jpg

John E. Warnock et Charles M. Geschke

Voici encore une paire de barbu qui a influencé le monde de l’informatique. Ce sont le Dr. John E. Warnock et le Dr. Charles M. Geschke.
Ces deux barbus sont les inventeurs du langage postscript. C’est sur cette base qu’ils ont fondés l’entreprise Adobe qui est un des colosses de l’informatique dans tout ce qui est du graphisme.

2007_07_18_18_17_warnockphoto.jpg 2007_07_18_18_17_geschkephoto.jpg

Larry Ellison

En parlant de grand patron des colosses de l’informatique, voici Larry Ellison le créateur de la base de donnée Oracle. Sur cette photo, on remarque que c’est un habitué de la barbe travailée. Ce n’est donc certainement plus qu’une réminiscence de son passé de geek.

2007_07_19_08_04_Ellison_Larry_chair_final.jpg

Philip Walder

Il a contribué aux langage de programmation Haskell et XQuery.

philipwadler.jpg

Phil Zimmermann

Nous voici avec le créateur du logiciel de chiffrement de e-mail…. PGP.

2007_10_22_11_28_Phil_zimmermann.jpg

.. En parlant de cryptographie… voici:

RSA: Rivest Shamir et Adleman

… et oui, RSA, c’est le nom des créateur de cet alorithme de chiffrage des données qui est utilisé partout.

Bon… on voit qu’il n’y a que Shamir qui est un vrai geek à barbe ! 😛 (oui.. il sont pas dans l’ordre RSA.. mais SRA)

RSA Rivest Shamir Adleman.jpg

Alan Cox

Alan Cox est après Linus Torvald, le principal contributeur du noyau linux. Comme on le voit très bien à son chapeau… il travaille chez Red Hat !

2007_07_19_10_10_DSC_7781.jpg

Jon Hall

Dans les linuxiens célèbre, il y a Jon Hall qui est le directeur de Linux international. Une organisation à but non lucratif qui fait la promotion de linux.

2007_07_19_10_15_Jon_hall_berlinux_2004.jpg

Guido van Rossum

Guido van Rossum est le père du langage de programmation Python. En plus d’être un geek barbu, c’est également un dictateur bienveillant à vie. Titre qu’il s’est donné pour diriger les évolutions du langage python.

2007_07_19_21_17_ungood_guido_van_rossum.jpeg

Ward Cunningham

Nous pouvons ensuite nous attarder sur Ward Cunningham, le créateur du wiki et de l’Xtreme programming.

2007_07_18_18_53_WardCunningham2.jpg

Larry Wall

Puis nous avons un geek qui fait les choses à moitié….. il ne lui reste que la moustache !
Il s’agit de Larry Wall, l’inventeur du langage de programmation perl.

2007_07_04_19_03_Larry_Wall.jpg

Rasmus Lerdorf

Le créateur du langage de programmation php, est également un adepte de la barbe (pas intégrale). Cependant, ce natif du groenland semble l’avoir rasée depuis qu’il travaille chez yahoo !

2007_07_19_09_26_Rasmus_Lerdorf.jpg

Yukihiro Matsumoto

Le créateur du langage Ruby…

250px-Yukihiro_Matsumoto.JPG

Jim Weirich

Un geek ruby…

Jim Weirich.jpg


Jimmy Wales

Le fondateur de wikipedia est lui aussi un adepte de la barbe !

398px-WM2006_0060.jpg

Jaron Lanier

Il est à l’origine de l’expression « Réalité virtuelle » en 1985. Je le place juste après Jimmy Wales et wikipedia, car Jaron Lanier n’aime pas wikipedia… il trouve que c’est du « maoïsme numérique »….

C’est un des rares geek barbus avec des dreads que je connais… et quand il parle de réalité virtuelle.. je me demande bien si c’était d’informatique qu’il parlait ?? 😛

Jaron_Lanier.jpg

Jay Miner

Le père de l’ordinateur Amiga.

JayMiner1990.jpeg


Paul Allen

bill gates et paul Allen.jpgLe co-fondateur de microsoft a aussi eu un passé de geek barbu avant de tomber dans le monde des imberbes miliardaires.

Le voici ici avec l’imberbe Bill Gates.


Edsger Dijkstra

edsger dijkstra.jpgCe monsieur est à l’origine d’algortihmes qui m’ont beaucoup creusé les méninges durant mes études.

Notamment lorsque l’on utilise des vérous sur un système temps réel. Ou encore le fameux algorithme de Dijkstra, un algorithme qui permet de trouver le chemin le plus court dans un graphe.

Cet algorithme est la base des calculs d’itinéraires routiers.


John McCarthy

John_McCarthy_Stanford.jpegCe pionnier de l’intelligence artificielle est également le père du langage LISP.


Robin Milner

Le créateur du langage ML

Robin-Milner-001.jpg

Kasper Skårhøj

La barbe traditionnelle du geek n’est pas une mode passagère… les geeks la portent toujours bravement de génération en génération à l’instar de Kasper Skårhøj le père fondateur du CMS Typo3.

2007_07_04_19_19_kasper.jpg

Bernhard Rosenkranzer

bero.jpegUn contributeur de nombreux projets libres (KDE, openoffice, etc..) mais surtout spécialiste de l’optimisation de Linux sur processeur ARM.

Ce qui est très très intéressant pour les « intelliphones » tournant sur android.


Anciens geek ?

Qui était les premiers geeks ??? Il semble que depuis toujours il y a eu des petits jeunes créateurs de génie qui ont changé le monde avec leur invention… et déjà certains portaient la barbe !

Voici deux exemples du 19ème siècle: Samuel morse, l’inventeur du télégraphe et Lars Magnus Ericsson le fondateur du géant des télécommunication: Ericsson.

2007_07_19_09_06_Morse.jpg 2007_07_19_09_06_Lars_magnus_ericsson_01.jpg

Voilà… ça ne date pas d’hier cette mode du geek barbus…

En faisant des recherches de photos pour une mise à jour de cette page, j’ai découvert un article, en anglais, sur le dress code des geek… comme l’article n’est pas axé uniquement sur la barbe… vous pouvez y retrouver des geek avec moins de barbe, mais plus de cheveux.. mais aussi des femmes !!

Et pour clore… un semi-geek.. un moustachu !! 😛
recette-de-jeux-vidéos-canapés-mario-bross-pixelisé-amuses-gueule-870x400-1.jpgVoici la recette pour réaliser Mario bros en canapés pour l’apéro…

Photos du cours CP-SP 2009

Pour tous nos amis scouts (et les autres aussi) voici enfin les photos du cours CP-SP…

Cette année le cours CP-SP s’est déroulé sur le thème des Fashion Victims !

Ce thème nous a permis de pouvoir jouer avec des dizaines d’accessoirs fashion pour faire des milliers de photos fashion !

Le beau temps nous a également permis de profiter de faire toute une série de photos de mode pour la promotion de la nouvelle marque à la mode: Où est la girafe ?

Avant-Maintenant La rue des chavannes

Pour continuer la série de photo: Avant-Maintenant, voici un aperçu de la rue des Epancheurs à Neuchâtel.

La première photo a été prise par Victor Attinger autour de 1900.

rue des épancheurs.jpg

 

Il est étonnant de voir que sur cette photo, il n’y a qu’une seule maison qui est encore en place, mais que l’on reconnaît toujours la configuration de la rue !

On observe sur la vieille photo, au dessus du groupe de gens, qu’il y a une enseigne à la fleur de lys. Cette enseigne existe toujours, mais elle se trouve au musée. Par contre, il y a une nouvelle enseigne à la fleur de lys qui existe toujours au coin de la même maison!

Une année sans réveil

Se réveiller sans réveil

Voilà maintenant une année que mon réveil à rendu l’âme !

…. et depuis, je ne l’ai jamais remplacé, je n’ai plus de réveil, et ce n’est pas pour autant que je n’arrive plus à me réveiller le matin!

Comment ça marche ?

Je ne sais pas trop, mais mais j’ai testé et ça marche!

Au début, je n’ai pas voulu remplacer mon réveil mort car je me suis dis que ça m’arrivait tellement souvent de me réveiller une minute avant que mon réveil ne sonne, que finalement il devait être inutile !

J’ai tenté l’expérience, et cela fait une année que ça dure!

Depuis j’ai perfectionné mon horloge biologique.

Ma technique

Quand je parle de mon réveil biologique avec des gens tout le monde est persuadé que c’est par ce que je me lève tous les jours à la même heure que ça marche. D’autres personnes prétendent que c’est par ce que je dors chaque nuit le même nombre d’heure.

Mais pas du tout !

Je vais me coucher à n’importe quelle heure (entre 20h et 5h du mat !) et je me réveille toujours à l’heure prévue (entre ~6h et ~11h).

La durée de mon sommeil peut être longue ou courte (voir très courte ~3h) je me réveille à l’heure prévue.

Par contre, il a bien un truc !

Chaque fois avant de m’endormir je calcul le temps qu’il me reste avant de me réveiller. Ainsi avant de m’endormir, je programme mon réveil biologique comme avant je programmais mon réveil électronique !

Voilà c’est pas plus compliqué !

Quelques pistes à étudier

  • est ce que la durée des phases de sommeil s’ajustent à mon heure de réveil ?
  • est ce que l’on dort mieux ?
  • quelle est la précision de l’heure de réveil ?  Parfois j’ai réussi à être à la minute près, et parfois à 15 minutes, mais en moyenne à 5 minutes près.
  • est ce qu’il est possible de se programmer un réveil pour une période de sommeil très courte 5-15 minutes ?

Mosaïque photo

Mosaïque photo

A l’aide de nombreuses images… il est possible de recréer une seule grande image… c’est la technique des mosaïques photo.

A la main… c’est très long à faire….

Mais avec un bon programme sur un ordinateur.. c’est toujours long.. (~6h pour la mosaïque ci-dessous) mais c’est quand même plus rapide !

Ici, pour cet exemple, c’est une grille de 2500 photos qui a été utilisée. Puis c’est environ 12000 photos qui sont passées entre les algorithmes du logiciel MacOsaiX…. pour créer la mosaïque…

Au final, après de dures sélections, ce ne sont que quelques centaines de photos qui ont été choisies. En effet, d’après mes réglages, le logiciel avait le droit de réutiliser jusqu’à 6 fois la même photo. Cela limite un peu la difficulté.

Voici un aperçu du résultat vu de loin… On reconnais donc l’image de base, en l’occurrence le badge du groupe scout marfaux.

badge marfaux mosaïque

voir l‘image en plus grand (1.8Mo)…

voir l‘image en encore plus grand (6Mo)…

Le but était de faire une décoration du local. Nous avons donc maintenant une affiche de 1,5m de côté qui est composée de centaines d’image de nos multiples activités.

Les gens qui passent devant sont toujours intrigués… et passionnés en regardant les milliers de petites photos qui composent la grande…

Contura08

A l’occasion du camp fédéral scout 2008, contura08. J’ai tenté de refaire le logo du camp en mosaïque de photos prises lors de ce même camp. La mosaïque est crée avec 2500 photos, mais je n’ai fait lors de ce camp que 2000 photos. Donc pour étoffer un peu la quantité d’image à disposition, j’ai utilisé l’option « aller chercher sur flickr » de MacOSsaiX. J’ai indiqué comme mot-clé « contura08 » et j’ai obtenu plein de photos de ce camp. L’intégration de cette source de photo est tout de même en proportion plus faible que mes propres photos. Ce qui est amusant, c’est que dans ces photos provenant de sources inconnues, j’y ai retrouvé des photos de gens que je connais !

contura08 flikr.jpg


Portrait récursif de Mathieu

J’ai tenté de faire un portrait de moi même, qui est une mosaique fait avec uniquement des photos dans lesquelles j’apparai.

 

mathieu-en-mosaique-fait-avec-des-photos-de-mathieu.jpg

Voici la mosaique dans sa grande taille originale (5241 x 4857px ). Attention 13.2 Mo !

Puis, j’ai tenté de pousser plus loin, en faisant un portrait mosaique composé de portrait spécifique. J’ai pris des photos de moi même en face tousles jours pendant près de deux ans, histoire d’avoir assez de matière, mais ce n’est toujours pas suffisant, et les photos étant de forme assez identique, la mosaique n’est pas aussi précise que lorsque l’on fait un portrait avec des photos plus diversifiées.

mosaique-mathieu-portrait.jpg

Voici la mosaique dans la taille d’origine. Attention 10Mo

Guillaume Tell

Il est intéressant de tester la capacité du logiciel d’aller chercher des images sur le web pour composer la mosaique.

Il faut trouver un sujet très connu pour avoir suffisamment d’image. Le test a été réalisé avec Guillaume Tell. L’image de base est le tableau peint par Hodler et voici la comparaison lors de la construction de cette mosaique.

essai mosaique avec 21000 images.png

C’est après avoir comparé plus de 21 000 images que la grille de 40×40 a été complété.

Le résultat est intéressant, mais pas parfait. Il faudrait faire une grille avec un nombre de photos beaucoup plus grande pour arriver à afficher plus de détail de l’image de base.

Il est très drôle de voir quelles sont les images de bases qui ont été trouvées sur le web. (flickr, google image)

On trouve des statues de Guillaume Tell, des images de gens avec des pommes sur la tête, des spectacles, des monuments, des pièces de CHF 5.- … (alors que ce n’est pas Guillaume Tell.. c’est juste un berger !), il y a des images de la partition de musique de l’opéra Guillaume Tell. Il y a des clichés suisse, des arbalètes….. etc…

Une question que je me pose à laquelle je n’ai pas de réponse, c’est à propos du droit d’auteur, qu’est il permis de faire. Est ce qu’une mosaique est l’image d’origine où une nouvelle création ? … (je pense que ça doit être vu comme un travail dérivé)

Est-ce que les mini images qui composent la mosaique sont suffisamment petites pour être vues comme un droit de citation utilisable ?    … la notion de citation pour autre chose que du texte est toujours très floue. Les magasins de musique proposent librement des extraits de 30s qui sont des citations.. mais je me souviens d’un juge français qui jugait que c’était trop long !

Bref.. si quelqu’un a des infos à ce propos. Je suis prenneur.

guillaume-tell-mosaique-hodler.jpg

Télécharger l’image en taille originale grande (4000 x 1000) 8.4Mo

Voici encore une version plus fine de Guilaume Tell.

guillaume-tell-plus-fin.jpg

Télécharger la mosaique de Guillaume Tell en grande taille (3.8 Mo)

Jésus Christ en mosaique

J’ai tenté de faire une mosaique d’une personne connue, histoire d’avoir suffisamment d’image à disposition sur internet.

J’ai donc choisi de faire une mosaique de Jésus Christ !

…. Pour pousser le concept encore plus loin, j’ai choisi de faire une mosaique d’une mosaique !

En effet, j’ai choisi comme image de base, une mosaique qui représente Jésus qui se trouve dans la Basilique St-Appolinaire à Ravenne en Italie.

Jesus-mosaique-8000.jpg

Télécharger l’image en taille originale grande (8000 x 9922) 35Mo !

Le château de Neuchâtel

Après les portraits de personnes, voici des essais avec des paysages. Le château de Neuchâtel est mon modèle et les images qui le compose sont toute ma bibliothèque de photos de ces dernières années. Il y a donc de tout !

On doit y retrouver toute ma famille et tous mes amis !

facade-chateau-1000.jpg

Télécharger l’image dans sa taille originale 10368 x 7776px (34.2 Mo)

Voici un petit aperçu d’une étape de la construction de cette mosaique du château de Neuchâtel.

Je trouve étonnant comme on reconnait déjà bien les formes du bâtiment.

facade-chateau-silhouette-1000.jpg

Voici encore une vue du château de Neuchâtel

La photo d’origine de cette mosaique est une photo HDR du château de Neuchâtel et des nuages sombres au dessus.

château-ambiance-orageuse-1000-sans-trous.jpg

Télécharger l’image dans sa taille originale 10368 x 7776px (57 Mo)

Logiciel

Sur mac, il existe un autre soft sympa. Il s’agit de MozoDojo.

Pour les pauvres gens qui n’ont pas la chance d’être sur mac et qui sont liés au grand démon M$ … il existe aussi quelques logiciels pour windows…

Avant-Maintenant La rue des chavannes

Pour continuer la série de photo: Avant-Maintenant, voici un aperçu de la rue des Chavannes.

La première photo a été prise par Victor Attinger autour de 1900.

Chavannes avant maintenant.jpg

On remarque que la boulangerie est toujours présente au même endroit. D’ailleurs avant d’être une boulangerie c’était le four banal de la ville. On peut donc dire que cela fait des siècles que du pain est fait dans cette maison !

visite de Paris

Voici un lien sur une galerie de photos d’une petite visite touristique de Paris

Il s’agit de quelques photos prises en été 2006 lors d’une visite éclair de Paris en moins d’une journée….

visite à paris pola.png

Le but de ce petit billet et de cet album de photos kitch n’est pas de présenter mon voyage à Paris.. ça on s’en fout… et en plus ce n’est pas tout récent…

Non, le but ici est de montrer ce que l’on peut faire avec le merveilleux logiciel poladroid qui permet d’avoir des photos look polaroid  couleurs moches à partir de photos numériques toutes belles.

C’est assez étrange de se dire que l’on va dégrader la qualité de ses photos exprès… mais c’est tellement kitch comme résultat que ça en vaut la peine !

Là j’ai mis en scène le voyage typique du beauf à Paris qui photographie plein de trucs inutiles… qui fait des photos moches… floues… mal cadrées…

Mais avec l’effet Poladroid, ça donne une ambiance tellement étrange que j’avais envie de partager ces essais…

Apparemment je ne suis pas le seul à m’intéresser à ce logiciel, vu qu’il y a eu plus d’un million de téléchargement de celui-ci en 5 mois d’existence !

(chaque minute il y a 5 personnes qui s’intéressent à ce logiciel!)

L’effet collatéral de ce succès, ce sont les milliers de photos poladroid qui se baladent sur le net…    J’espère que les vôtres arriveront bientôt !

Avant-Maintenant Le cinéma Apollo

Voici la première photo d’une série que je vais publier progressivement ici.

J’ai appelé cette série de photos: Avant-Maintenant.

Pourquoi ?
Et bien par ce que c’est une série de photos comparatives des mêmes lieux comme il étaient avant, c’est à dire il y a une centaine d’années, et comme ils sont maintenant, c’est à dire au printemps 2009.

Nous allons commencer par une vue en pleine ville de Neuchâtel: le cinéma Apollo depuis le jardin anglais.

cinéma apollo vers 1900 et en 2009.jpg

On observe que le coin a peu changé en 100 ans!

On retrouve les mêmes rues, les mêmes maisons hormis une modernisation du cinéma. Le palais Dupeyrou se tient toujours au bout de la rue. Ce qui reste le plus impressionnant dans tout ça, c’est le banc qui est le même (?) et au même endroit.

En ce qui concerne la photo actuelle, c’est moi qui l’ai prise, mais pour la photo d’il y a 100 ans, je pense qu’une personne un minimum réveillée pourra deviner que ce n’est pas moi qui l’ai prise. Mais d’où vient elle ?

Alors, il s’agit d’une photo qui a été prise par le photographe et éditeur neuchâtelois Victor Attinger. Cet éminent personnage est né en 1856 à Neuchâtel et mort en 1927 à Chaumont. C’était un passionné et un pionnier de la photographie, en 1889 déjà il a créé un atelier de photographie en couleur!

C’était également un aventurier, on lui doit donc une participation à la création du clubs des aérostiers suisses ainsi que la création de la cabane Bertol du club alpin.

Durant toutes ces activités il n’a cessé de prendre des photos. (même en pleine escalade) Il existe donc des milliers de photos prises par Victor Attinger. Cependant, parfois elles ont disparues…. et parfois elles ont été retrouvées !

C’est ainsi qu’en 1984 des centaines de plaques de verres encore non développées ont été découvertes dans une sous pente. C’est alors qu’un long travail de restauration des plaques et enfin de tirage sur papier a été effectué pour que nous puissions actuellement profiter de ces vues.

Pour diffuser ces photographies historiques, en 1989, un livre a été publié au éditions…. Gilles Attinger!

Actuellement, Victor Attinger est mort depuis plus de 70 ans, ses photographies sont donc tombées dans le domaine public. C’est ainsi qu’il m’est possible de les reprendre pour en faire un nouveau travail créatif et les publier à nouveau.

Je profite de cet exemple concret pour montrer que le partage d’oeuvres artistiques est une bonne chose, qu’il est possible de remixer et republier des versions pour le plaisir de tous.

Ainsi, je repose cette question dont je ne trouve pas la réponse: protéger une oeuvre par le droit d’auteur pour favoriser la création, c’est bien. Mais pourquoi protéger une oeuvre jusqu’à 70 ans après la mort de l’auteur ? ça l’aide à créer plus ?

Toujours est il que je n’ai pas envie que l’on attende 70 ans après ma mort pour que l’on puisse réutiliser ces photos. Donc je place les photos de cette collection Avant-Maintenant dans le domaine public. Ainsi tout à chacun doit se sentir libre de les prendre et les réutiliser à sa guise.

Voici donc la première photo de cette série et au fil de l’avancement de mes prises de vue et recadrage, d’autres photos du même genre arriveront.

Qu’est ce qu’un flux Atom-RSS

Flux Atom / RSS

icon_atom_feed.png

Un étrange symbole

Je pense que toute personne qui se balade régulièrement sur le web a déjà remarqué la présence, à de nombreux endroits, du symbole orange qui se trouve ci-à-côté.

Parfois il n’est pas orange, mais bleu, parfois le symbole avec les arcs de cercle est réduit à un petit rectangle orange ou bleu arborant les lettres: RSS ou Atom ou encore XML.

Mais que signifie ce symbole étrange?

C’est tout simplement le symbole indiquant la présence d’un flux de syndication de contenu. En cliquant sur le symbole on peut obtenir l’adresse de du flux.

Un flux: c’est quoi ?

Bien, maintenant je sais que je peux avoir un flux en cliquant sur ce symbole orange…. mais c’est quoi un flux ?

Une page web, c’est un document qui est présenté au format xhtml. C’est le nom du format que l’on utilise pour indiquer la structure du document. Ceci est un titre de niveau 1, ceci est un lien, ceci est un paragraphe etc…

Un flux, c’est souvent les mêmes informations que la page web, mais présenté dans un autre format. Historiquement le format RSS et actuellement le format Atom.

On peut donc dire simplement qu’un flux est une page web mais dans un autre format.

C’est un format qui est lisible plus facilement par un robot que le xhtml et surtout c’est un format qui contient des dates de publication et de modification.

Un flux: ça sert à quoi ?

Quand un ami m’a expliqué en 2002 le principe du flux RSS, je n’ai pas compris à quoi ça allait m’être utile. Pourtant actuellement j’utilise des centaines de flux chaque jour! Un flux a donc une utilité. Mais cette utilité je ne l’ai pas vue tout de suite, car en 2002 je passais beaucoup moins de temps sur le web et ce dernier était bien différent du web d’aujourd’hui.

Ceci n’explique toujours pas à quoi sert un flux, mais c’est une bonne introduction au contexte. Alors entrons dans le vif du sujet.

Un flux ça sert à quoi ?
Un flux permet d’être informé automatiquement des modifications d’une source de donnée.

La source de donnée est en général un site web. Mais c’est surtout un type particulier de site web qui roposent des flux: les blogs.

En effet, c’est l’arrivée de la mode des blogs (2004-2005) qui a popularisé massivement l’utilisation de flux. C’est pour cette raison qu’en 2002 je n’avais pas vraiment compris l’utilité. Le web de l’époque ne proposait que peu de site avec une activté frénétique capable de changer plusieurs fois par jour.

En 2002, quand j’arrivais sur le web j’allais voir mes 2-3 sites préférés et en 5 minutes chaque jour j’arrivais a être informé des moindres changement de ceux-ci.

En 2009, je tente de suivre beaucoup plus de site web qu’en 2002 et leur contenu change beaucoup plus vite. Rien que pour avoir un ordre de grandeur, je m’informe régulièrement des modifications et nouveautés d’environs 70 blogs tenus par des amis, des connaissances ou des bloggeurs intéressants.

Après une brève estimation, si je dois taper l’adresse de chacun de ces blogs dans mon navigateur web et vérifier sur chacun les nouveautés. J’en ai pour plus d’une heure et je ne suis pas certain d’avoir vu des nouveautés!

Il faut donc automatiser le travail de recherche des nouveautés. C’est donc ici qu’intervient le flux. Le format Atom et RSS avant lui est un format qui permet d’indiquer des dates de publication et de modification du contenu.

On va donc utiliser un agrégateur de flux pour faire le boulot de recherche des nouveautés. Cet agrégateur va régulièrement aller vérifier tous les flux des sites web et blog qui m’intéresse. Si un ami ajoute un billet sur son blog, mon agrégateur, lors de son passage, va voir qu’il y a un billet supplémentaire et il va me le dire.

S’abonner à un flux

J’ai souvent remarqué, en expliquant le principe du flux à certaines personnes, que le terme d’abonnement est parfois mal compris. On parle de s’abonner à un flux pour dire que l’on introduit l’adresse de ce flux dans la liste des flux à vérifier de son agrégateur.

Un abonnement à un flux n’a donc rien à voir avec le fait de payer quoi que ce soit, ou de s’enregistrer quelques part. On parle d’abonnement à un flux juste par analogie à l’abonnement à un journal. Dans les deux cas, on reçoit régulièrement de nouvelles informations.

S’abonner à un flux signifie donc enregistrer l’adresse du flux dans son agrégateur. Où trouve-t-on l’adresse de ces flux ?
Et bien on retombe sur le début de ce texte, l’adresse du flux est indiquée grâce au symbole orange ou bleu que l’on trouve sur beaucoup de site web.

De plus, la plupart des navigateurs web modernes (Firefox, Safari, Opéra, Chrome) sont aussi des agrégateurs de flux. Ils sont donc capables de détecter un flux qui est présent dans la page web, et de le signaler par un petit symbole (orange ou bleu) à droite de la barre d’adresse. En cliquant sur ce symbole le flux est chargé, et il est possible de l’enregistrer dans le navigateur web ou de copier l’adresse pour l’enregistrer dans un autre agrégateur.

Les agrégateurs de flux

Bien, maintenant je sais que je peux utiliser un agrégateur de flux pour automatiser la recherche de nouveautés sur mes sites préférés, mais je trouve ça où un agrégateur ?

Déjà il existe deux sortes d’agrégateurs, les applications web et les applications de bureau.

L’agrégateur en application web le plus connu est google reader, et c’est également un des meilleurs agrégateurs.

Dans les agrégateurs de flux pour Mac nous avons:

  • NetNewsWire: C’est l’agrégateur de flux Atom, RSS par excellence. Il est très complet et personnalisable. Il y a moyen de voir les pages web liées directement dans NetNewsWire, mais sans le flash, ce qui est très pratique pour éviter de faire mouliner le mac à cause de la pub !
  • RSSMenu:  Petit agrégateur de flux atom et RSS qui est très pratique pour être notifié d’une modification sur un site web ou un wiki. Couplé avec Growl, à chaque modification d’un flux, il y a un événement growl qui est fait. Pour chaque flux, il est possible de régler la durée entre 2 rafraîchissement. Par défaut RSSMenu mets à jour les flux toute les 30 minutes. RSSMenu se présentent comme une icone dans la barre de menu.
  • Mail: C’est l’application de mail standard du mac. Elle présente les flux de la même manière que les e-mail ce qui est très pratique. (Thunderbird de Mozilla propose aussi cette fonction et depuis plus longtemps que mail)

Dans les agrégateurs de flux pour windows nous avons:

  • FeedDemon: C’est le même éditeur que NetNewsWire.
  • noopod: Qui est également très semblable au fonctionnement de NetNewsWire.

Pour linux nous avons entre autres:

  • Lifera Qui est l’agrégateur le plus populaire dans l’environnement Gnome.

… et il y a encore des centaines d’autres agrégateurs de flux qui sont disponibles sur le marché…

Le futur des flux

D’après moi, l’histoire des flux ne fait que commencer. Historiquement ce sont surtout les sites de news qui ont commencé à proposer des flux pour suivre les modifications fréquentes de l’actualité. Puis ce sont les blogs qui ont popularisé les flux pour suivre la mise à jour des billets qui n’est pas toujours régulière.

Ensuite, le flux a été utilisé pour notifier l’arrivée d’une nouvelle chanson ou vidéo. C’est ainsi que le podcast est né. En plus des informations textuelles, il est maintenant possible de s’abonner à ces flux particuliers que sont les podcast ou vidéocast pour disposer de véritables chaines de télévision et radio personnalisées. (via iTunes ou Miro pour les vidéos youtube également)

Le flux est également très utilisé sur les systèmes de wiki. Il est ainsi possible aux utilisateurs de voir passer chaque modification et de réagir en cas de vandalisme. C’est ainsi que toute modification récente de wikipedia est auscultée par des dizaines de milliers de personnes.

Les flux sont de plus en plus présents dans les applications web. Pour partager des données entre différents services. Toute notification peut être diffusée sous forme de flux.

Il est également possible de s’abonner au flux des modifications de statut de ses amis sur facebook. Ainsi toutes les demi heures, je suis informé, par un petit message growl en bas de mon écran, des modifications de statut de mes amis.

Mon but maintenant est de faire la promotion du flux comme moyen de remplacement du e-mail. Le e-mail est une solution conçue il y a plus de 40 ans qui ne correspond plus aux besoins actuels. Le flux peux avantageusement remplacer le e-mail.

Tout d’abord c’est la news letter qui doit disparaître. Pour s’inscrire à une newsletter, il faut toujours donner son adresse e-mail. Après on ne sait jamais à quoi elle sera utilisée. Malgré toutes les garanties de protection des données fournies par l’expéditeur de la newsletter, l’utilisateur ne maitrise pas son inscription. Il est parfois difficile de se désincrire d’une newsletter car on a perdu ses codes d’accès.

En utilisant un flux à la place d’une newsletter par e-mail. La personne qui veut être tenue informée peut l’être de la même manière que par e-mail (dans le même logiciel sous la même forme, comme dans Mail et Thunderbird). Donc il n’y a aucune différence pour l’utilisateur. Cependant il maitrise sont inscription. Si il désire se désabonner, il suffit d’enlever l’adresse du flux de son agrégateur.

Du côté de l’expéditeur de la newsletter, ce n’est pas facile non plus. Il faut tenir à jour une liste d’adresse e-mail. Il faut envoyer une lettre qui ne soit pas trop moche sur tout les e-mailer du marché qui ne sont vraiment pas tous égaux en capacité d’affichage. Et surtout il faut envoyer des milliers de e-mail sans passer pour un spammeur (ce qui est quand même un peu le cas!).

L’infrastructure technique et de gestion des adresses est très lourde à faire pour un résultat qui est au final pas mieux que celui qu’on obtient avec un flux Atom.

Donc banissez moi ces newletter et mettez des flux Atom à la place !

Pour remplacer les communications privées par e-mail, le principe est de concevoir une architecture comportant des blogs privés pour chacun de ses contacts et des flux pour être notifié des modifications sur les blogs.

La technologie est là. Il suffit de faire les bons assemblages et de convaincre suffisamment de ses contacts d’utiliser ce principe pour que cette solution l’emporte sur le mail. Elle a plus d’avantage et moins d’inconvénient que le e-mail. Un seul exemple: le spam.

L’abonnement au flux dépendant uniquement du désir de la personne qui s’y abonne. Il n’est donc pas possible d’être obligé de lire un flux. Donc personne n’est obligé de s’abonner au courrier indésirable. Le problème du spam est résolu!

Flux pour ce site

Je ne peux quand même pas terminer ce document sans parler des possibilités de flux de ce site. Ce site est conçu pour fournir au format Atom toutes les pages avec leur contenu complet. Dans l’adresse de la page, il est possible en tout temps de remplacer l’extension .html par .xml pour obtenir le contenu courant au format Atom. (ce qui n’est pas utile pour être notifié d’un nouvel article.. mais peut être pour intégrer la page dans un autre système)

En utilisant les tags il est possible de se construire sa propre adresse de flux selon la catégorie qui nous intéresse. Ainsi je peux m’informer uniquement des nouvelles photos qui arrivent sur le blog en utilisant le flux suivant:

Alors que le flux des documents publiés pour le blog est à l’adresse:

Pour les commentaires il est possible de s’abonner au flux de tous les commentaires ou de ceux d’un document en particulier:

Parfois l’extension .php est utilisée, car certains agrégateurs plantent si on leur fourni une adresse se terminant en .xml qui contient des paramètres !

Après toutes ces explications, profitez bien des flux Atom et ajoutez le flux de ce blog dans votre agrégateur favori…  😀

Ambiance électorale au château de Neuchâtel

Petit aperçu panoramique de l’ambiance qu’il y avait hier après midi vers 17h30 dans la cours du château de Neuchâtel.
Que se passe-t-il ?
C’est la longue attente des résultats des éléctions cantonales. Il y a une foule de journalistes qui questionnent une foule de politiciens pour leur demander leur impressions.
Maintenant c’est l’heure du jeu où est charlie?  Il faut tenter de reconnaître les gens qui se cachent dans la foule… (en cliquant sur l’image il est possible de l’agrandir)

Posts navigation

1 2 3 11 12 13 14 15 16
Scroll to top