algorithme de promotion d’article similaire

Algorithme de promotion d’article

L’idée est de faire la promotion sur un article d’autres articles qui peuvent également intéresser le visiteur.

Il existe de nombreuses manières de faire de la promotion d’article, étudions un peu ce qu’il existe.

La nouveauté et la popularité

D’une manière générale, la plupart des gens s’intéressent à ce qui est nouveau et ce qui est populaire.

C’est exactement ce prinicpe que l’on retrouve sur la page d’accueil de facebook. Ce qui est populaire est mis en avant suivant les interactions qu’il y a eu autour d’un objet en particulier. Plus il y a de like, plus il y a de commentaire, plus l’objet sera mis en avant. (mais difficile de déceler quel est exactement l’algorithme utilisé.)

L’algorithme de PageRank de google est également une manière de mesurer la popularité d’un objet. Plus il y a de liens qui pointent sur un objet, plus cet objet sera populaire. Par effet de cascade, un site pointé par des site populaire sera plus populaire qu’un site pointée par le même nombre de site, mais moins populaire.

La nouveauté, c’est le principe qui est utilisé par tous les blog et les site avec des news. On place les articles par ordre chornologique inverse. Ainsi, il est possible de lire en premier les articles les plus récents.

Ce principe est également exploité par les flux atom et rss. Nous sommes notifié de la nouveauté.

Les articles similaires

La popularité d’un article est défnie par des interactions autour de l’objet. La nouveauté est effémère. Quel autre moyen utiliser quand on a peu d’interaction autour d’un objet ?

L’idée est d’utiliser la promotion d’article en proposant des articles similaires. Si un visiteur s’intéresse à un article, il va probablement aussi s’intéresser à un article similaire.

C’est l’idée qui est largement exploitée par le magasin en ligne Amazon.  Pour chaque article, le site propose d’autres articles. Le principe est simple. Ceux qui ont acheté cet article ont également acheté ceci….

Le fonctionnement de cet alogrithme redoutable de Amazon est fait à l’aide d’algorithmes item to item ou slope one.

On parle de l’approche par cosinus ou de similarité de Tanimoto, pour mesurer la similarité entre des vecteurs.

Le système de recommandation d’Amazon est le coeur du magasin. C’est ce qui assure qu’un client vu acheter un article reparte avec 3 articles !

Cet algorithme de similarité est basé sur des interactions des clients.

Quand on toujours que peu d’interaction comment faire pour évaluer la similarité ?

Implémentation d’un alogorithme de similarité basé sur le contenu

Il y a quelques idées qui sont données dans cet article.

Si l’on se base sur le contenu d’un article pour trouver les articles similaires, il y a un grande quantité de données à analyser et ce ne sont pas focrément des données pertinentes.

Une idées est d’utiliser un système de tag associé à un article. Là on sait déjà que les quelques tags utilisés sont pertinent.

L’idée de base toute simple est déjà d’afficher les tags liés à chaque article. En cliquant sur le tag, on obtient la liste des articles qui sont liés.

Le perfectionnement de ce principe est de calculer la similarité des tags associés à des articles pour construire une carte des articles similaires. La fonction php similar_text permet de calculer la similarité entre des chaines de caractères.

Sur le même principe, on peut utiliser le titre d’un document pour calculer les similarités entre les articles.

En pratique

En pratique, il faut fournir le plus de possibilités différentes pour naviguer dans des articles. Ces derniers temps sur facebook on remarque que c’est exactement cette politique qui est mise en place. Il y a toujours plus « d’objet similaires » ou potentiellement intéressants qui sont proposés. Il y a les photos de ses amis, il y les personnes que vous connaissez potentiellement.

Donc ici, le but est d’avoir plusieurs entrées:

  • les articles les plus populaires (il faut ajouter un compteur et un champ pour stocker la valeur)
  • les articles les plus récents
  • les articles les plus commentés (il faut ajouter un champ qui stock dans la table du document le nombre de commentaires)
  • articles les mieux notés. (il faut mettre en place un système de notation.. c’est assez partial… et lourd)
  • propositon des articles similaire par titre et par tags. A voir le plus pertinent
  • Les tags de chaque articles sont affichés pour permettre une lecture transersale.

Quelques essais

Après quelques essais. Il semble que l’algorithme basé sur les tags est plus pertinent que celui basé sur les titres. Bien qu’il y ait quelques exception.

Le titre est parfois trompeur. L’algorithme voit un similarité entre « geek barbu » et « barbare » … c’est pas top !

Mais pour tout ce qui commence par « recette… » ça fonctionne bien.

Pr contre l’algorithme de basé sur les tags est plus lent. Il a fallu 3 minutes de calcul pour afficher la liste des 5 articles les plus proche des 285 documents existants.

Il faut donc éviter de lancer le script trop souvent ! Mais en fait, tant qu’aucun tag n’a bougé, le classement ne change pas.

L’idée est donc de stocker la liste des articles similaires directement dans la table du document. Puis rafraichir le classement de temps en temps.

la créativité des bugs

La créativité des bugs informatiques

Parfois les bugs informatiques créent de jolies choses.

Voici un petit exemple d’un bug de l’atlas de la suisse en 3d qui affiche comme texture les fenêtres de ouvertes sur mon mac plutôt que les photos aériennes de la suisse romande.

C’était en octobre 2004, avant l’ère de google earth !

bug-Image 3d du bureau et du tchat.jpg bug-Image 3d du bureau.jpg

 

En juin 2011, un autre bug graphique mélange mes fenêtres dans une mosaïque quand je veux lancer l’application de planétatirum: stellarium.

bug mosaique 2011-06-15 à 21.43.48.png

En août 2010, un aperçu d’icone semble avoir quelques doubles…

2010-08-26 à 08.56.36 icone multiple bizarre.pngJanvier 2011, parfois il y a des conjonctions de quelques noms de fichiers qui donnent des choses étranges…

Voici quand iTunes veux télécharger des oiseaux morts

téléchargement oiseaux morts 2011-01-12 à 20.53.33.pngCeci s’explique par le téléchargment par iTunes d’un podcast à propos des étranges vagues d’oiseaux morts retrouvés en janvier 2011…

 

 

En semptembre 2008, j’ai eu la chance de voir le texte de mon terminal se désintégrer…..

desintégration du texte.png

Chocolat versus fitness

C’est bientôt Noël, la fête de tous les excès. Qu’est ce qui est particulièrement populaire à Noël ?

…… le chocolat !

intérêt pour le chocolat en suisse entre 2008 et 2010.pngC’est en tout cas ce que montre le graphe que j’ai fait ici à droite.

Sur ce graphe, on observe que le chocolat a un pic d’intérêt chaque année en décembre.

Puis, cette nourriture des dieux tombe dans l’oubli au mois de juillet.

(Nourriture des dieux est la traduction littérale de Teobroma cacao, le nom du cacaoyer.)

D’après quelle statistique j’ai fait ce graphe ?

D’après les statistiques de recherche effectuée sur le moteur de recherche Google !

Eh, oui, quand quelqu’un s’intéresse à un sujet, il est de plus en plus courant qu’il googelise sa recherche.

Le moteur de recherche google est donc devenu une immense base de donnée de l’intérêt des internautes à un moment donné.

Dans son immense bonté (:P), google nous met à disposition un outil qui permet d’effectuer quelques recherches sur la popularité d’un terme et ainsi en ressortir les tendances du moment. Il s’agit de l’outil: http://google.com/trends

C’est ainsi que pour créer le graphe ci-dessus, j’ai extrait les données de la popularité de recherche du mot chocolat en suisse ce dernières années. Après un petit tour dans openOffice pour faire le graphe je peux vous le présenter.

Avec cet outil, il est également possible de faire des comparaisons de popularité de plusieurs mots. C’est ainsi que j’ai comparé le mot chocolat avec le mot fitness.

Chocolat vs fitness

chocolate vs fitness.pngC’est là que j’ai découvert qu’il y a une corrélation entre la consommation de chocolat et les inscriptions aux fitness !

On voit nettement en comparant les graphes, que décembre est le pic d’intéret pour le chocolat et que juste après, janvier a le pic d’intérêt pour le fitness.

Voilà d’où viennent les bonnes résolutions de janvier !

 

 

Google trends pour traquer les événements périodiques

vendredi 13 entre 2004 et 2010.pngGoogle trends peut être utilisé pour trouver les dates des événements périodiques.

On peut observer les phénomènes comme les phases de la lune, les vendredi 13, ou les éclipses !

Il faut croire qu’à chaque vendredi 13, il y a un nombre énorme de gens qui recherchent des infos sur ce qui peut leur arriver un vendredi 13 !

Répondre à des questions existentielles

Il est possible de répondre à des questions sociologiques existentielles:

Quand est ce que les gens achètent des sacs à dos ??

On lance une recherche sur la marque très connue eastpak…. et c’est parti..

On observe que les gens achètent des sacs à dos eastpak à la fin de l’été.. donc à la rentrée scolaire… et juste avant la fin de l’année.. donc pour les cadeaux de Noël !

Observer les phénomènes de mode

Google trends est un excellent outil pour observer les phénomènes de mode. Par exemple le phénomène sudoku. On observe que le sudoku est arrivé début 2005, qu’il a rapidement eu beaucoup de succès avec une apogée à la fin de l’année 2005, et depuis les recherches s’effritent.

Pourquoi ? soit par ce que tout le monde sait ce qu’est un sudoku et ne fait plus de recherche à ce propos, soit par ce que la mode passe…

Ainsi on peut observer le succès de l’iPhone relancé à chaque sortie d’un nouveau modèle, la déconfiture du monde virtuel second life, la désertion de myspace, au profit de facebook….

Traquer la grippe avec google trends

propagation de la grippe en suisse en décembre 2010.pngQue font en premier de nombreuses personnes qui commencent à tomber malade d’un mal inconnu ?

…. Ces personnes font une recherche sur google des symptômes de la maladie !!

C’est ainsi que bien souvent, google est au courant, avant les hôpitaux et les médecins, des trainées de virus qui se propagent dans une population.

C’est fort de ce constat que google a mis en place un service pour traquer le virus de la grippe: http://www.google.org/flutrends

Sur la carte ci-contre, on peut voir la progression de la  grippe en suisse, en décembre 2010.

Si l’on compare avec les années précédentes, il y a de grandes chances de voir la grippe arriver dans nos contrées d’ici 2-3 semaines… donc restez sur vos gardes !

Ce que je n’aime pas dans typo3

Ce que je n’aime pas dans typo3…

(ou en tout cas dans l’installation que j’ai de typo3)

Ce que je trouve pas trop mal dans typo3.

Pour ne pas être négatif, je vais aussi parler de ce que je trouve intéressant dans typo3.

  • le système de tca qui permet de rapidement fournir une interface graphique d’admin à une structure de base de donnée. (dommage que parfois ce ne soit pas assez joli et qu’on finisse par tout réinventer juste pour faire joli)
  • le mode page qui permet de choisir et d’arranger dans une page les blocs de contenu.
  • le système de gestion des permissions permet d’être précis. Il est possible de donner accès uniquement à certaines parties d’arborescence pour des utilisateurs différents.

Réseau wifi dans la vallée des Ponts de Martels

Dans la vallées des Ponts, dans le canton de Neuchâtel, il y a des fermes qui ne sont pas accessibles via des connexions ADSL ou cable. Pourtant, de plus en plus, les paysans ont besoin de connexion internet pour toute une part de travail administratif qui leur est demandé par les autorités. (ou pour avoir tous les services que l’on trouve sur un internet)

Au Ponts-de-Martel, il existe une solution à ce problème. Un fournisseur d’accès internet par réseau wifi existe !

Il s’agit de Marc-André Mojon.
Toutes les infos de contact sont sur son site:
http://mojolan.ch

Cet été, il y a même eu un reportage sur canal alpha:
http://www.arcinfo.ch/videos/actualites/video/7396/un_paysan_du_mont_de_travers_decouvre_le_haut_debit.html

En général il fait des connexions jusque chez lui aux Ponts-de-Martel, là où il a deux connexions adsl qu’il partage.
Ce sont des connexions chez vtx. Un fournisseur d’accès internet qui autorise le partage de ta connexion avec d’autres gens.
Chez sunrise par exemple, les conditions du contrat ne le permettent pas.

Donc il faut trouver une maison à vue chez qui il est possible d’avoir une connexion internet chez un opérateur « gentil ».

Pour les liens wifi, le matériel utilisé est du genre:

AP Bullets 5 GHz: http://www.ubnt.com/bulletm
Les injecteurs POE: http://www.pcengines.ch/poe1a2.htm
Les antennes: http://www.smarteq.se/5.1b27248111ee6cfde1e80009766.html

Il y a moyen de faire même plusieurs dizaines de kilomètre !

comment générer un pdf à partir d’une page web

Comment générer un pdf à partir d’une page web

Il est souvent utile de pouvoir générer un pdf à partir d’un contenu web.

Il existe de nombreuses solutions plus ou moins bonne.

Tout d’abord, il faut savoir que l’html+css et le format pdf sont quand même passablement différents. Il va donc être facile de convertir du contenu dans un format ou dans l’autre. Mais il ne va pas être simple d’avoir la même mise en page dans les deux cas.

Traditionnellement, le pdf est souvent utilisé pour faire des documents que l’on exporte d’un site web. L’exemple typique c’est la facture qui est générée après un achat sur un site de e-commerce.

Pour concevoir ce genre de document, on conçoit un canevas tout fait où il suffit de remplir les données de la marchandises achetée et les données du client.

Pour ce genre d’application on utilise traditionnellement des applications comme pdflib.

Pour faire plus léger, en php, et totalement gratuit, d’autres alternatives on été crées. Il s’agit par exemple de TCPDF.

Cette bibliothèques est utilisée dans de nombreux cms pour exporter directement un pdf à partir d’une page. Bien que le résultat ne soit pas si mal, il est toujours frustrant. Le résultat n’est pas pareil que l’original web.

Ce script est capable de comprendre une partie d’html, mais comprendre les styles css par dessus est trop compliqué.

Une nouvelle idée est apparue: créer un moteur qui interprète le html+css comme n’importe quel navigateur web et sortir l’affichage au format pdf.

C’est ce que fait l’application prince-xml.

Prince est capable de comprendre de nombreuse grammaire xml et de les transformer en pdf. Le résultat est totalement différent de ce qu’un tcpdf est capable de faire ! C’est nettement mieux.

Google utilise cette solution pour générer des pdf à partir de document google docs… Si google n’a pas mieux maison… c’est que le produit est vraiment bien !

Il reste un petit bémole à cette solution qui est probablment la meilleures, c’est que pour une utilisation serveur, il faut une license qui est passablement chère… 3000 dollars australiens.. gloups. Même si le soft vaut certainement son prix… c’est quand même hors de prix pour beaucoup…..

Voilà qu’une nouvelle réflexion s’est faite….. Quand j’imprime une page web depuis safari sur mon mac, directement je peux exporter l’impression en pdf…. on ne peut pas utiliser le soft qui fait ça ??

Et effectivement, en creuseant de ce côté il y a moyen de faire quelque chose. Les basses couche de safari, webkit, sont opensource. Il reste juste les hautes couches applicative à bidouiller, mais le plus dur est fait, comprendre le html+css qui est vraiment de plus en plus complexe.

C’est ainsi qu’est née l’application wkhtmltopdf, c’est une application opensource qui est maintenant à maturité. Elle permet très simplement de faire juste ce qu’on lui demande, manger de l’html+css pour en resortir un pdf.

Personnellement, je suis assez bluffé. Pas mal du tout. Les petits à côté sont sympa aussi. Ce que j’aime beaucoup, c’est la génération automatique de la table des matières et le fait de pouvoir ajouter directement une page de titre.

Voici la commande qui permet de générer un fichier pdf à partir d’une page web tout en ajoutant au début du document une page de table des matières qui a pour titre « Table des matières ».

  • wkhtmltopdf -t –toc-header-text « Table des matières » monfichier.html monfichier.pdf

Voilà, j’ai maintenant tout ce qu’il me faut pour avoir un traitement de texte complet dans un simple navigateur web.

C’est ce que j’utilise ici pour écrire ces lignes.

Un couplage de tinyMCE pour la partie écriture wysiwyg, puis j’enregistre et gère mes documents l’application web que j’ai codée, puis j’exporte les documents que j’écris à l’aide de wkhtmltopdf.

Merveilleux !

Pourquoi s’ennuyer avec M$ office… ou même openoffice… qui sont des suite bureautique de plus en plus lourdes pour ne pas faire grand chose de plus qu’il y a 15 ans dans le traitement de texte !

Transformer une séquence d’image de webcam en film

Transformer une séquence d’image en film

Il m’arrive souvent de prendre des images de webcam régulièrement et de faire des films en vitesse accélérée.

J’utilise un script shell pour aller chercher les images d’une webcam et les stocker dans un dossier avec un nom qui correspond à la date et l’heure de prise de vue.

Voici le script que j’utilise:

#!/bin/bash
#Capture une image de la vue dedevant chez moi toute les 3 s
while true; do
    curl http://axis-00408c77db21.local/axis-cgi/jpg/image.cgi?resolution=640x480 -o `/bin/date +"%y%m%d%H%M%S"`.jpg
    sleep 3
done

ça me permet d’appeller ma webcam qui se signale en local par le protocole bonjour.

Puis, après avoir fait tourner mon script pendant quelques semaines, il m’arrive souvent d’avoir des milliers ou plutôt des centaines de milliers de fichiers qu’il faut traiter.

Pour faire le film sur mac à partir des images, j’ai tester plusieurs logiciel:

  • Quicktime player pro version 7 a une fonction d’importation de séquence d’image.
  • iStopMotion
  • mencoder

Mencoder pour mac osx peut être télécharché ici:

http://prdownloads.sourceforge.net/mplayerosx/ffmpegXbinaries20060307.zip

mencoder est un outils en ligne de commande, mais c’est le plus robuste que j’ai trouvé pour gérer les centaines de milliers de fichiers et en plus il est gratuit.

Si mencoder est placé dans le dossier /Applications du mac, pour faire le film, il faut aller dans le dossier qui contient les images et lancer la commande suivante:

/Applications/mencoder « mf://*.jpg » -mf fps=50 -ovc x264 -o output264.avi

Un film sera créé au format h.264 dans le dossier avec le nom: output264.avi

Il existe plusieurs codec utilisable par défaut.

La commande:

mencoder -ovc help

permet de voir les codec disponibles:

Available codecs:
copy     – frame copy, without re-encoding. Doesn’t work with filters.
frameno  – special audio-only file for 3-pass encoding, see DOCS.
raw      – uncompressed video. Use fourcc option to set format explicitly.
nuv      – nuppel video
lavc     – libavcodec codecs – best quality!
libdv    – DV encoding with libdv v0.9.5
xvid     – XviD encoding
x264     – H.264 encoding

Mise à jour en 2017 en utilisant ffmpeg

De 2010 à 2017.. les choses ont changées… mais pas les besoins.

timelapse avec ffmpeg

Inspiration:

Procédure:

  • créer un dossier
  • RESIZED_PHOTO_DIRECTORY
  • dans les dossier des photos

Depuis le dossier lancer la commande:

for FILE in `ls *.JPG`; do \

  mogrify -resize 1280x720^ -gravity center -crop 1280x720+0+0 +repage -write RESIZED_PHOTO_DIRECTORY/$FILE $FILE; \

done

Créer la vidéo:

ffmpeg -start_number 1 -i _DSF%04d.JPG -c:v libx264 -pix_fmt yuv420p video.mp4

ou….

ffmpeg -r 24 -pattern_type glob -i '*.JPG' -i DSC_%04d.JPG -s hd1080 -vcodec libx264 timelapse.mp4

Du coup j’utilise:

ffmpeg -r 24 -pattern_type glob -i '*.JPG' -vcodec libx264 timelapse.mp4

Je me fait insulter car la manière de passer en paramètre le codec est deprecated et que j’ai pas préciser la taille des pixel… il prend pas défaut yuv.. comme dans l’exemple…

mais ça marche sans soucis et c’est beau !

alternative pour gérer le resize..

convert input.jpg -resize '1920x1080^' -gravity center -crop '1920x1080+0+0' output.jpg

Exemple de timelapse avec ffmpeg

Voici un exemple de timelapse que j’ai fait:

Installer des alias pour les commandes unix sur macosx snow leopard

Installer des alias pour les commandes unix sur macosx snow leopard

Le dossier /usr/share/tcsh/examples
continent plein d’évolution pour étendre son shell

Voici le README qui est dans ce dossier:
This directory contains some useful tcsh files.

In order to use this configuration:

echo « source /usr/share/tcsh/examples/rc »     >> ~/.tcshrc
echo « source /usr/share/tcsh/examples/login »  >> ~/.login
echo « source /usr/share/tcsh/examples/logout » >> ~/.logout

To do this system-wide, do the same instead to /etc/csh.cshrc, /etc/csh.login, and /etc/csh.logout.

In order to customize tcsh:

mkdir -p ~/Library/init/tcsh

and create the following files there as necessary:

aliases.mine            – shell aliases
completions.mine        – completions
environment.mine        – environment
rc.mine                 – run commands
path                    – command search path

See the corresponding file in /usr/share/tcsh/examples for more information about the role of each file. You can easily extend or override the configuration provided by the default file. For example, you can add more aliases by adding the appropriate commands in aliases.mine.

-Fred
Massachusetts Institute of Technology

Les exemples ci-dessus montre comment utiliser des alias avec csh ou tcsh.
Avec le shell bash qui est par défaut dans macosx (mais qui ne l’était pas à la base d’ou la doc ci-dessus) la systaxe des alias n’est pas même.

Il faut utiliser:
alias l=’ls -lg’

Moi je ne mets que ça, c’est juste pour lister d’une manière où il y a plus d’info. ça m’arrange.

Pour que ton shell s’en souvienne  et ne pas devoir le remettre à chaque fois.. il vaut mieux placer cette infos dans un fichier qui est lu à chaque démarrage de shell.

il y a un /etc/bashrc
il y a un /etc/profile
mais c’est des config globale. Pour ne faire qu’un seul utilisateur il y a
.bashrc et .profile

-bashrc n’est lu que si ce n’est pas une fenêtre de login interactive… selon le man bash
Donc ici je crée un fichier

sudo nano -w ~/.profile
dans lequel je met mon code d’alias:
alias l=’ls -lg’

un petit control-x … nano quitte et sauve.. c’est parfait !
Je relance une nouvelle fenêtre de shell et c’est gagné !

installer un environnement apache php mysql sur un mac avec snow leopard

Installer un environnement apache php mysql sur un mac avec snow leopard

On a de la chance sur mac, il y a déjà une partie des outils qui sont installé. C’est le cas pour apache et pour php.

Mais il faut les activer. Voilà mes notes en vrac pour faire cette démarche. C’est pas super propre.. un jour quand j’aurai le temps je ferai mieux 😀

sudo nano /etc/apache2/httpd.conf
décommenter:
#LoadModule php5_module libexec/apache2/libphp5.so
LoadModule php5_module        libexec/apache2/libphp5.so

installer mysql

http://dev.mysql.com/downloads/mysql/5.1.html#macosx-dmg
mysql-5.1.45-osx10.6-x86_64.dmg

installer tout ce qu’il y a sur l’image disque:
– mysql
– le startup item
– le prefpane

Puis activer mysql

Ensuite, il y a plein de warning quand on utilise la fonction strtotime…
Warning: strtotime() [function.strtotime]: It is not safe to rely on the system’s timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected ‘Europe/Berlin’ for ‘CEST/2.0/DST’ instead in /Users/mdespont/Sites/yopyop/include/lib/application.php  on line 49

ici: http://maestric.com/doc/mac/apache_php_mysql_snow_leopard
On nous explique qu’il faut définir la timezone.
A choix une de celle-ci : http://www.php.net/manual/en/timezones.europe.php

Donc pour définir il faut ajouter un php.ini et compléter la ligne timezone en ajoutant le fuseau horaire voulu:

;date.timezone =Europe/Zurich

Puis.. subtilité.. il n’y a pas de php.ini par défaut.. il faut l’ajouter au besoin.. mais dedans les socket par défaut sont faux !!

Donc selon:
http://www.mac4ever.com/articles/creation/1153/php_mysql_sous_snow_leopard_et_xdebug_eclipse/

sudo cp /etc/php.ini.default /etc/php.ini

puis remplacer:
pdo_mysql.default_socket=/tmp/mysql.sock
mysql.default_socket = /var/mysql/mysql.sock
mysqli.default_socket = /var/mysql/mysql.sock

par

pdo_mysql.default_socket=/tmp/mysql.sock
mysql.default_socket = /tmp/mysql.sock
mysqli.default_socket = /tmp/mysql.sock

Donc petit rechercher remplacer: In /etc/php.ini, replace the three occurences of /var/mysql/mysql.sock  by /tmp/mysql.sock

Selon http://stackoverflow.com/questions/1293484/easiest-way-to-activate-php-and-mysql-on-mac-os-10-6-snow-leopard :
to complete your setup or mysql:

sudo vim /etc/profile

add alias

alias mysql=/usr/local/mysql/bin/mysql
alias mysqladmin=/usr/local/mysql/bin/mysqladmin

then set your root password

mysqladmin -u root password ‘yourPassword’

then you can login with mysql -u root -p

Plusieurs virtual hosts pour apache

il faut décommenter la ligne qui permet à apache d’aller lire le fichier
/etc/apache2/extra/httpd-vhosts.conf
Fichier dans lequel j’ai mes virtual hosts.

J’ai les règles de ma réécriture d’url.

Voilà voilà.. tout va bien.. ça marche ! 😀

Reprendre les exemples du fichier exemple: httpd-vhosts-original.conf

#
# Use name-based virtual hosting.
#
NameVirtualHost *:80

#
# VirtualHost example:
# Almost any Apache directive may go into a VirtualHost container.
# The first VirtualHost section is used for all requests that do not
# match a ServerName or ServerAlias in any <VirtualHost> block.
#
<VirtualHost *:80>
ServerAdmin
DocumentRoot « /usr/docs/dummy-host.example.com »
ServerName dummy-host.example.com
ServerAlias www.dummy-host.example.com
ErrorLog « /private/var/log/apache2/dummy-host.example.com-error_log »
CustomLog « /private/var/log/apache2/dummy-host.example.com-access_log » common
</VirtualHost>

 

Installation de Xampp avec la même base de donnée mysql

Il faut télécharger xampp

Pour utiliser la même base de donnée que celle qui a été installé ci-dessus. Il suffit d’utiliser le même socket. Ainsi je crée un lien symbolique.

ln -s /tmp/mysql.sock /Applications/XAMPP/xamppfiles/var/mysql/mysql.sock

Principe de la marée

Principe de la marée

La marée est un phénomène assez complexe, qui est induit par des phénomènes gravitationnels. Si l’on veut faire un calcul super exact de la marée, il est possible de prendre en compte un septanteaine de paramètres, mais on verra plus loin que ça ne sert pas à grand chose.

Les astres les plus influents sont la lune et le soleil. Ce dernier étant nettement plus loin, il est globalement 2 fois mois influent que la lune.

maree_pleine_lune

La marrée est donc un phénomène d’origine astronomique. Cependant, en effectuant des calcul exact, on se rend compte que la valeur maximale théorique de l’amplitude des marrées est de l’ordre d’une dizaine de centimètre ! Ce qui n’est en rien comparable aux 15 mètres que l’on peut observer lors des marrées d’équinoxe au mont saint-michel !

Mais alors, d’où vient la différence ?
Cette différence est géographique. Tout les endroits ne se ressemblent pas. Une même masse d’eau qui arrive sur un littoral avec des fonds peu profond n’a pas le même effet que la même masse d’eau qui arrive sur une côte avec des fonds très profonds. C’est donc pour cette raison qu’il ne sert à rien de prendre en compte trop de paramètres astronomiques, vu qu’en fin de compte c’est la géographique qui modifie tout. La forme de la côte peut non seulement influencer la hauteur du marnage, mais également induire des retards dans le cycle.

Et oui, dans les marrées, tout est question de cycle. Il y a principalement deux cycles qui sont visibles.

  • Le cycle journalier de l’horaire de la marée
  • Le cycle mensuel (mois lunaire) de la hauteur de la marée

bourrelet de marée

Variation de l’horaire de la marée

L’origine principale de l’effet de marée est l’attraction par la lune de l’océan. Cette attraction crée un bourrelet d’eau autour de la terre. La terre tourne sur elle-même en 24 heures, donc un endroit sur la terre va passer en 24 heures, par la partie épaisse du bourrelet coté lune, puis par une partie mince du bourrelet, et ensuite par la partie épaisse du bourrelet du coté opposé à la lune, ensuite ce point va se retrouver sur l’autre coté mince du bourrelet pour enfin revenir à son point de départ dans la partie épaisse du bourrelet coté lune. Donc, chaque jour, un point sur la terre passe successivement d’un endroit ou la couche d’océan est épaisse à un endroit où elle est mince.

Du point de vue de l’observateur qui est au même endroit au bord de la mer, chaque jour, la mer monte et descend deux fois.

Tout ceci est bien, mais une personne qui reste toujours au même endroit au bord de la mer, verra que les horaires de pleine mer et basse mer ne sont pas les mêmes tous les jours pourquoi ?

La lune crée bien un bourrelet d’eau autour de la terre. La terre tourne bien sur elle même en 24 heures, mais lorsqu’elle a fait un tour sur elle-même, la lune n’est plus au même endroit ! En effet, il ne faut pas oublier que la lune tourne autour de la terre !!!

La lune fait donc une avance d’en moyenne (et oui ça aussi ça évolue suivant quand) 13° par jour. Donc le cycle de marée haute marée basse, marée haute marée basse se décale en moyenne de 50 minutes par jour.

Variation de la hauteur du marnage

En plus d’avoir des horaires variables, la marée a aussi des hauteurs variable.

L’épaisseur du bourrelet d’eau dépend de l’importance de l’attraction gravitationnelle qu’il subit. Les principaux acteur de cette attraction sont la lune et dans une moindre mesure le soleil. Suivant le positions qu’ils ont, la lune et le soleil conjuguent leur effet, ou tentent de diminuer leur effet.

Ces moments de phase ou d’opposition entre la lune et le soleil sont, en fait, connu de tout le monde et même visibles. Ce sont les phases de la lune.

Lors de la pleine lune et de la nouvelle lune, le soleil et la lune sont dans le même axe et donc leurs effet se conjuguent. C’est le moment où la marée est la plus importante. On parle de marée de Vive Eau.

maree_de_vive_eau_en_pleine_lune

Maree_de_vive_eau_en_nouvelle_lune

Lors des premiers et derniers quartiers de lune, cette dernière et le soleil sont en quadrature, donc leur effet conjugué est de moindre importance. C’est le moment où la marée est la moins importante. On parle de marée de Morte Eau.

maree_de_morte_eau_en_premier_quartier_de_lune

maree_de_morte_eau_en_dernier_quartier_de_lune

Cependant, cette explication est trop simple, comme toujours quand on parle de marée, la réalité n’est pas tout à fait identique à cette théorie, ce serait trop simple. Comme on l’a dit plus haut, il y a toujours un facteur géographique qui intervient. Ce facteur tend à retarder l’effet par rapport à la cause.

En effet, il y a toujours un décalage d’un ou deux jours entre la phase de la lune et le moment ou l’on observe la marée qui lui correspond !

Quelques liens sur des calculateurs

Voici un joli document que j’ai fait avec des schémas pour bien comprendre l’influence des phases de la lune sur les marée: Influence_des_phases_de_la_lune_sur_la_maree.pdf

Pour ceux qui voudraient s’amuser à modifier ou utiliser les images utilisées dans ce document, voici le document vectoriel source au format svg.

horaires de la marée à Plouha pendant le camp d’été du groupe scout marfaux en 2006: Maree_a_plouha.pdf

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7
Scroll to top