Martouf le synthéticien
 
 

juil

31

Il y a 20 ans, en 1995 j'ai vu pour la première fois un "Natel D" un téléphone numérique GSM. C'était une révolution, nous l'avions en camp scout. C'était la première fois qu'étant perdus au milieu d'une forêt, nous avions un lien direct avec le reste du monde.

pub natel D 1993.jpg

Le Natel D est le premier téléphone numérique en GSM qui était disponible en Suisse. Il est sorti en 1993, mais il a fallu attendre au moins 1995 pour que la couverture du territoire soit suffisante pour que ce soit utilisable. Voici un reportage de la RTS au moment de la sortie du Natel D.

C'était ma première expérience avec cette technique disruptive qui a changé notre société.

Une technique disruptive

En effet, trois ans plus tard, plus des 3/4 de la population suisse disposait d'un téléphone mobile dans sa poche ! … et la même révolution numérique se faisait en même temps partout dans le monde.

Des régions entières qui n'avaient même pas le téléphone ont été couvertes par la téléphonie mobile: le monde s'est rétréci.

Cette nouvelle technique est dite disruptive, car elle produit une véritable rupture avec le monde d'avant.

Il y a des effets partout, dans tous les domaines.

Un exemple simple que j'ai observé chez les jeunes générations: le rendez-vous clair et précis pour passer une soirée entre amis ne se fait plus.

Il y a des plans changeants… toute une discussion en "temps réel" avec plusieurs groupes et du papillonnage pour aller voir un moment un groupe, un moment un autre. Les lieux ne sont pas prévus à l'avance.

"- Je t'appelle tout à l'heure pour préciser où l'on sera.."

À l'autre bout de mon monde, chez les bergers d'Afrique de l'Ouest, plus besoin de faire des heures de marches avec son troupeau pour aller vendre quelques têtes au marché. Les transactions se font directement par SMS et seule la livraison se fait. Par ce même principe, des banques pratiquant par SMS se sont mises en place.

téléphone mobile en afrique de l ouest en 2011.jpg

Puis l'arrivée des smartphones a confirmé le fait que le monde est vraiment petit. Il est possible à tout moment d'avoir toute sa tribu dans sa poche.

Ainsi une technique disruptive est une même technique qui s'applique en masse partout dans le monde et qui induit partout des ruptures avec la manière de vivre d'avant.

Quelle est la prochaine technique disruptive ?

Selon moi… d'ici 5, 10 ans…  la voiture autonome sans chauffeur va révolutionner notre société. Voici pourquoi…

google cars voiture autonome.jpg

Les Google cars

Après quelques vagues tâtonnements et prototypes isolés, c'est en 2010 que l'histoire de la voiture autonome s'est accélérée lorsque Google a annoncé avoir développé un équipement qui permet de rendre une voiture autonome et que leur flotte avait déjà roulé ainsi plus de 800 000km !

800px-Jurvetson_Google_driverless_car_trimmed.jpg

Cette annonce relance l'imaginaire, bien que le système de l'époque n'est pas totalement autonome, le parcours nécessite d'être préalablement fait une fois. Ensuite, la voiture est capable de le refaire en tenant compte de la signalisation.

Seul "bug" majeur, la voiture reconnait toutes les signalisations sauf celle d'un policier qui gesticule au milieu de la rue. Donc on espère que les feux ne tombent pas en panne !

Au fil du temps le seul frein qui retient les google cars de se balader sur les routes n'est plus un problème technique, mais un problème légal.

radar de voiture autonome.jpg

Un problème légal plutôt que technique

Du coup, s'enclenche un processus de légalisation de la conduite pour les robots.

Séduits par l'opportunité des retombées économiques et de la baisse annoncée du nombre d'accidents, de nombreux États adaptent leur législation.

Aux USA, en mai 2012, l'État du Nevada est le premier État des USA à avoir adapté sa législation routière aux véhicules autonomes et à avoir homologué un véhicule: une Toyota Prius modifiée pour Google. (Avec 150 000$ d'équipement supplémentaire, dont la moitié pour uniquement le radar laser.)

Cependant, cette législation n'est pas totale, elle requiert qu'un conducteur humain soit prêt à reprendre le volant à tout moment.

Dans la foulée, la Floride, le Michigan et la Californie ont également autorisé les essais de voitures autonomes sur leurs routes. Une dizaine d'autres états des USA sont en train de légiférer sur le sujet et dans 9 autres l'autorisation a été refusée.

Ainsi des travaux sur le cadre légal ont déjà été faits dans plus de la moitié des États des USA en seulement 3 ans. Le sujet est en constante évolution voici un wiki tenu à jour à propos de l'évolution des législations US en matière de véhicules autonomes.

carte des Etats des USA qui autorisent les google cars et les véhicules autonome sans chauffeur.jpg

 

Qu'en est-il en dehors des USA ?

L'Europe, siège de nombreux constructeurs d'automobiles n'est pas en reste.

En mai 2015, le gouvernement suisse a autorisé l'opérateur de téléphonie Swisscom à rouler sur les routes suisses avec des voitures autonomes, mais uniquement si un humain est prêt à reprendre le volant.

voiture autonome de swisscom.jpg

Les véhicules utilisés ne sont pas des Google cars, mais des véhicules allemands Volkswagen issus du laboratoire Autonomos Labs de l'université libre de Berlin.

Voici une vidéo des essais de voitures autonome faits par Swisscom en Suisse:

Google n'est pas seul dans la course

Au Salon de l'auto de Genève en 2015, après la voiture écologique, la voiture autonome est le nouveau sujet de discussion.

Plusieurs constructeurs ont profité de faire des annonces. Volvo annonce qu'en 2017 ses véhicules autonomes seront livrés à 100 clients en Suède.

En France les voitures autonomes seront autorisées en test dès 2015PSA a annoncé vouloir commercialiser une voiture autonome en 2018, mais attention autonome n'a pas le même sens pour Peugeot-Citroën que pour Google.

La stratégie du constructeur français est d'assurer la sureté et donc de progresser pas à pas vers un véhicule de plus en plus autonome, mais pas directement du 100% autonome.

Ainsi l'automatisation a déjà commencé avec l'automatisation du parcage.

Cette stratégie me fait penser que c'est peut-être une formulation pour ne pas avouer qu'ils sont largués techniquement !? … Google et les constructeurs allemands ont des voitures autonomes qui roulent vraiment !

voiture autonome de swisscom avec un volant.jpg

Mais cette automatisation progressive n'est pas stupide.

Dans cette vision on peut imaginer que des véhicules autonomes soient autorisés en premier sur les autoroutes. C'est un environnement qui ne présente pas trop de surprise et qui est largement maitrisé par les véhicules autonomes. De plus, on sait que la monotonie des autoroutes est justement le danger pour les conducteurs humains. Il semble qu'un tiers des accidents mortels en France soit dû à la fatigue sur les autoroutes.

Cette idée de commencer par les autoroutes est loin d'être une idée imaginaire, puisque c'est le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt qui a annoncé début 2015 que la Bavière allait autoriser l'autoroute A9 aux voitures autonomes.

Affaire à suivre...

autoroute à villeneuve.JPG

Les concepteurs de l'application controversée de covoiturage / taxi, Uber se sont aussi lancés dans la course des voitures autonomes, et on comprend la stratégie. La source de leur ennui est justement la concurrence déloyale entre les chauffeurs de taxi professionnels et les chauffeurs amateurs.

Si la flotte de taxi Uber n'a plus de chauffeur, fini les ennuis …. ou pas !
Nous reviendrons ci-dessous sur les conséquences sociales de la voiture autonome.

"One more thing…La rumeur dit qu'Apple prépare en secret une iCar… (ou iMove..)

On avait déjà eu ce genre de rumeurs fantaisistes qui annonçaient la sortie d'un iPhone….  ça a été démenti par Apple… mais quelques années plus tard l'iPhone a fait un raz de marée...

Google reprend la tête de la course

Face à cette concurrence internationale, Google reprend la tête de la course en poussant le concept de la voiture autonome encore plus loin: la bulle.

Au lieu d'équiper une voiture existante, Google revoit tout le concept et crée ses propres Google cars, sans volant, sans commande manuelle. La nouvelle Google car est une voiture électrique en forme de bulle qui roule à 40km/h avec une autonomie de 130 km.

Google ne fait pas un prolongement de ce qu'est une voiture en l'automatisant, mais réfléchi à ce que va devenir la mobility du futur avec ce genre de techniques, et donc le mieux était de concevoir depuis le début une véritable auto-mobile (une voiture qui roule toute seule dans le vrai sens de "auto")

Voici un vidéo des essais de Google cars.. (mai 2014)

 

Pour les fans qui veulent suivre toutes les annonces faites par Google à propos de leur Google Cars voici la page du projet.

La commercialisation de cette google car version bulle est prévue pour 2020. (bien qu'un temps google parlait de 2017 pour ses "google cars"... peut être il y aura deux phases ? une pour les véhicules normaux modifié et une pour les google cars "bulle" ?)

En poussant le concept encore plus loin, Google se heurte à nouveau à une limite légale. Toutes les législations nécessitent qu'un humain puisse reprendre le contrôle du véhicule à tout moment.

Du coup depuis l'été 2015, les Google cars "bulle" roulent sur les routes de Californie, mais avec des pédales et un volant amovible.

Ces voitures ont beau être toutes récentes, elles ont déjà roulé autant que ce qu'un américain moyen a roulé dans sa vie quand il atteint l'âge de 75 ans.

Les enjeux autour des véhicules autonomes.

Les enjeux des véhicules autonomes dépassent largement le domaine des transports. Comme ça l'a été avec les appareils photo au moment du passage au numérique, ce ne sont pas forcément les entreprises traditionnelles du domaine qui sont les plus à même de définir ce que sera la mobilité du futur.

Pourquoi Swisscom, une entreprise de télécommunication s'intéresse à la voiture autonome ?

Swisscom dit clairement dans son communiqué qu'elle n'a pas envie de devenir un constructeur de voiture.

Swisscom a envie de développer un internet mobile des objets. Un internet dans lequel les objets eux-mêmes envoient des informations. Par exemple, on peut imaginer que les places de parc indiquent si elles sont libres où non. Ainsi une voiture autonome qui arrive sur un parking peut directement réserver son emplacement et se parquer sans perdre du temps à tourner en rond dans le parking.

The-art-of-clean-up ursus wherli parking.jpg

Swisscom se projette comme gestionnaire de ce genre de ressources. Ainsi on peut imaginer un partage beaucoup plus souple et à grande échelle des places de stationnement dans une ville entière. La voiture étant autonome, elle peut vous laisser juste devant la porte et aller se parquer à quelques centaines de mètres plus loin dans une place qu'elle aura négociée suivant les critères que vous lui aurez donnés. (Temps de stationnement, fourchette de prix, distance pour économise le carburant, etc..)

Que vont devenir les agents de police ?

Ça me fait penser aux gags de Gaston Lagaffe qui trouve toujours un moyen, une invention, pour piéger l'agent Longtarin qui s'apprête à lui mettre une contravention pour dépassement du temps de stationnement.

gaston lagaffe longtarin parcomètre.jpg

Et oui, d'ici 5 ans votre voiture ira peut-être elle même changer de place de parc toutes les heures pour éviter une contravention !

Une telle gestion d'information n'est pas le métier de base des constructeurs automobile. Ainsi on comprend pourquoi des opérateurs de télécom se pressent aux créneaux.

Swisscom se projette dans le futur et tente de savoir quel rôle pourra avoir un véhicule s'il n'est plus nécessaire de le conduire ?

Est-ce que la voiture deviendra un espace de travail ? Un cinéma ?

Du coup, il faut concevoir la technique qui permettra de fournir des films à haut débit sur toutes les routes !

Opel a déjà réfléchi à cette problématique et propose OpelOnStar, un système Wifi intégré dans chaque véhicule. L'abonnement de téléphonie pour connecter le véhicule est même offert la première année !

On retrouve ici un concept qui est déjà en vigueur depuis quelques années dans les cars postaux suisses qui sont tous équipés de wifi gratuit pour les passagers.

2009_08_19_18_15_edition_carte_openstreetmap_josm_wms_neuch.jpg

De plus l'enjeu de la voiture autonome est aussi très lié à la cartographie. Swisscom annonce qu'ils font de la cartographie des positions anonymisées des téléphones mobiles afin d'améliorer leur couverture.

Google s'est récemment associé avec la start-up Aclima pour faire une cartographie en "temps réel" de la pollution dans les villes. Et là, la voiture autonome est intéressantes pour relever les données. Le but est de savoir où sont les problèmes pour pouvoir y mettre des parcs avec de la verdure....

aclima et google cartographient la pollution.jpg

Google est en avance sur les autres dans le domaine des véhicules autonomes, justement parce que Google maitrise bien la cartographie.

Mais Google ne détient pas forcément les données de base de la cartographie. Dans ce domaine, historiquement il y a deux sociétés leader Tele Atlas et NavTeq qui depuis longtemps ont numérisé le monde. Et dans cette guerre de la cartographie, avec l'émergence massive des GPS les deux ont été rachetés pour des raisons stratégiques. TomTom a racheté Tele Atlas et Nokia a racheté Navteq....  mais voilà que pendant la rédaction de cet article (début août 2015), un consortium de constructeur automobile Allemand, BMW, Daimler et Audio (du groupe Volkswagen) a racheté toute la division cartographie (Here) de Nokia pour la modique somme de 2.8 Milliards d'euros !

La guerre de la cartographie bat son plein pour être maître de la mobilité du futur !

Les données sont continuellement mises à jour par des camping-cars bourrés de caméras qui scannent les panneaux de signalisation.

Pourquoi un camping-car ? .. et bien par ce que le chauffeur doit bien dormir à un moment donné !

Si le véhicule pour se déplacer tout seul, plus besoin d'humain, plus besoin de camping-car...

 camping car van-tele-atlas cartographie.jpg

Google a collecté déjà beaucoup de données avec son projet streetview. On peut imaginer que ça peut intéresser le géant de l'information de s'étendre dans le domaine de la cartographie, de se libérer de ses fournisseurs et d'avoir une flotte entière de google cars qui cartographient automatiquement le monde entier !

Dans ce domaine Uber a annoncé un partenariat avec l'université de Canergie Mellon. Une université qui est spécialisée en robotique et qui a déjà à son actif le pilotage de rover sur mars.

Ainsi Uber se met un peu en porte à faux avec Google en s'intéressant aux voitures autonomes et à la cartographie. En effet, Google se trouve être un des investisseurs (258 millions de $ en 2013) et partenaire de Uber. Car Uber a besoin d'un service de cartographie pour proposer son service de covoiturage.

Et à l'avenir Uber se voit bien remplacer la Poste, Fedex et DHL par un service de livraison automatique. Qui gagnera les drones d'Amazon ou la voiture autonome ? (ou encore.. le coursier à vélo :P )

drone pour livrer les paquets test de la post allemande en 2013.jpg

La guerre des véhicules autonomes est lancée.

Conséquences sur les emplois

Les conséquences sur le remaniement du monde des transports va surtout se faire sentir pour les emplois qui sont liés aux transports… et il y en a pas mal.

Aux USA, chauffeur de camion (Truck Driver) est devenu en quelques années, l'emploi le plus fréquent dans de nombreux Etats. Ceci car, c'est un des rares emplois qui ne nécessite pas de compétences particulières et qui ne se délocalise pas.

2015-05-18-carte des métiers les plus communs aux USA- conducteur de camion-map.png

En France, si l'on croit l'Organisation de Transporteurs Routiers il y a près de 630 000 emplois qui sont liés au domaine des transports routiers.

Au niveau mondial il semble que près de 30% des emplois sont dans le secteur des transports !!

camion de bière.JPG

Dans ce tas, on peut compter les camions, les autocars, les livreurs en tous genres (La poste), les taxis, mais aussi les véhicules des magasiniers dans les gros entrepôts, et aussi les énormes camions utilisés dans les mines à ciel ouvert. Le secteur des transports est très vaste.

Comme toujours avec l'automatisation des emplois, ce sont les moins qualifiés qui sont remplacés. Voici une liste de boulot en voie de disparition à cause de l'automatisation.

Les ingénieurs spécialisés en robotique sont très recherchés.. mais pour 1 emploi d'ingénieur créé, ce sera 300 chauffeurs de taxi qui vont perdre leur emploi !

On compte que 70% des nouveaux emplois créés par l'automatisation demandent des compétences que seul 20% de la population détient.

Que va-t-on faire des 80% de gens qui se font piquer leurs emplois par des robots, mais qui n'ont pas les compétences nécessaires pour retrouver un emploi ?

Moi, j'ai une proposition.... J'y viendrai un peu plus bas...

Travis Kalanick, le patron de Uber a déjà annoncé clairement que son but était d'éliminer ce qui coute cher dans son service: l'autre gars qui est dans la voiture.

flotte de taxi a nuremberg.JPG

Les taxis ne sont de loin pas le seul domaine concerné. Les chauffeurs poids lourds ont de gros soucis à se faire.

Les chauffeurs font des milliers de km au volant, souvent sur l'autoroute. Il ne font rien de très compliqué 99% du temps. C'est au chargement et au déchargement qu'il faut de la main-d'oeuvre. Le pilotage de camion ne pose aucun souci technique.

Depuis mai 2015, le premier camion autonome roule sur les routes du Nevada !

Actuellement, comme pour les voitures, un chauffeur est requis pour reprendre la main en cas de besoin. Mais d'ici 10 ans, c'est quasi certains que les chauffeurs ne seront plus nécessaires !

Aux USA, il y a 4000 morts par an à cause d'accident du à des camions et dans 90% des cas, c'est à cause d'une erreur humaines.

Dans le domaine des transports publics. Il existe déjà de nombreux métros sans chauffeur, comme celui de Lausanne. La technique est au point. Le prochain pas, ce sont les bus. Toujours à Lausanne, le campus de l'EPFL expérimente ces temps des bus sans chauffeur.

 

 

Les profs d'auto-école

Autre effet collatéral… s'il n'est plus nécessaire de savoir conduire une voiture pour l'utiliser. Alors qui aura encore besoin de permis de conduire ? Qui va apprendre à conduire ?

Les profs d'auto-école ont certainement du souci à se faire. Une profession de plus menacée. L'automatisation est déjà un souci dans de nombreuses professions. On assiste ces derniers temps à une automatisation massive.

Le secteur des transports est peut-être la "Goutte d'eau qui va mettre le feu aux poudres" :P qui va massivement mettre des gens au chômage et faire plonger tout le système.

Il est grand temps de modifier la manière dont on intègre tout le monde dans notre société. Actuellement l'emploi est autant une source de revenu pour vivre qu'une place sociale. Dans notre société, sans emploi, on est rien.

Ces temps je m'intéresse de plus en plus au Revenu de Base Inconditionnel qui est une manière élégante de garantir tout le monde d'avoir un revenu qui permet de vivre et ainsi d'aller sereinement dans un monde où l'emploi est rare.

Revenu de Base inconditionnel et chaise longue illustration Malizia.png

Ainsi on éviterait peut-être des tensions comme celle des chauffeurs de taxi qui manifestent contre Uber dans de nombreuses villes.

Si l'on donne à chacun(e), via un Revenu de Base Inconditionnel, les moyens en temps et en argent de se créer son propre emploi, il est possible de dynamiser le tissu économique pour aller vers l'avenir, pour traverser cette crise de l'automatisation.

Heureusement qu'en même temps que l'automatisation du monde des véhicules arrive, l'idée du Revenu de Base Inconditionnel conquiert le monde aussi ! Comme en Suisse où une initiative populaire fédérale a été déposée et le peuple Suisse votera sur l'introduction du Revenu de Base Inconditionnel dans la constitution.

Les assurances

Un des gros objectifs de la voiture sans chauffeur, c'est de supprimer les risques d'accident. En 40 ans, le nombre de morts sur les routes a beaucoup diminué. La sécurité des véhicules s'est bien améliorée. Mais il reste un seuil incompressible.

Avec l'automatisation, plus de soucis de fatigue, d'inattention due aux smartphones, et de conduite en état d'ébriété.
Mais alors, s'il n'y a plus d'accident que vont faire les assureurs ?

Ils vont certainement trouver de nouveaux risques à assurer…  Là aussi il y a du chamboulement en vue.

Le véhicule autonome, un pas vers l'économie de fonctionnalité ?

Un des objectifs de Uber est d'être meilleur marché que le fait de posséder son propre véhicule.

Ainsi on arrive directement dans l'économie de fonctionnalité. Une économie basée sur le fait de vendre un service, une solution, plutôt qu'un objet.

Au passage, l'économie de fonctionnalité permet de supprimer l'obsolescence programmée. Une entreprise qui fournit un service à tout intérêt à avoir du matériel fiable et efficace sur le long terme et qui se répare.

Il y a quelques années j'ai déjà écrit un article à propos du futur de la mobilité et je prédisais que l'on arriverait à terme à un abonnement de mobilité qui permet un accès à tout type de véhicules. Au moyen de transport adapté à ses besoins du moment.

Et.. Bien c'est chose faite !

Le SwissPass vient de sortir en été 2015…  c'est un abonnement CFF pour tous les transports publics en Suisse… et il est possible de charger sur la même carte un abonnement à la coopérative mobility qui donne accès a divers types de véhicules partout en Suisse.

On peut se demander comment la coopérative mobility va tirer son épingle du jeu avec l'arrivée des voitures autonomes ?

voiture mobility.JPG

Le mieux pour elle, c'est d'acquérir aussi une flotte de véhicules… mais est-ce qu'elle arrivera à faire concurrence à Uber, Google et autres qui sont aussi les concepteurs des algorithmes et les propriétaires des données des cartes qui guident les véhicules ??

Alors… en 2020 le boum des voitures autonomes ?

On verra…

Dans tous les cas vous retrouverez cet article dans ma rubrique "archéologie du futur", avec mes autres essais de prospective.

 

 

Martouf: 14 août 2015 : 22:26

tags: news, google, futur, voiture, transports, revenu de base inconditionnel, themeFutur, themeMobilite, auto, Uber,

Commentaires: 0 commentaires

D'autres articles intéressants à lire...

juin

2

Dans cet article je vais vous montrer que le monde est en pleine mutation. Une grosse mutation qui reste encore bien invisible pour les gens non informés, mais une mutation majeure:

Les BRICS, comme on nomme l'alliance entre les les pays émergents les plus influents de la planète, le Brésil, L'Inde, La Russie, la Chine, et l'Afrique du Sud, sont en train de reconstruire un nouveau monde.

Ces pays s'associent pour mettre en place des alternatives à tous les outils de domination du monde occidental sur l'ensemble des peuples de la planète:

  • La banque mondiale
  • Le FMI
  • Le système d'échange financier SWIFT
  • Les liaisons de télécommunication
  • Le transport de marchandises

Qu'est ce que les BRICS ?

J'ai entendu cet acronyme pour la première fois il y a une dizaine, d'année. Il semble qu'il vient d'un économiste d'une grande banque qui indiquait par là les pays dont le poids économiques allait grandir très très vite. (donc là où il faut faire des investissements) Depuis ce monsieur a changé d'avis, il dit qu'il ne garderait que le "C", mais que ça ne ferait pas un bon acronyme...

Bref.. l'inventeur même de l'acronyme n'a pas compris que les BRICS sont maintenant bien autre chose qu'un terrain d'investissements.

Les BRICS, sont maintenant une alliance de grandes puissances de ce monde qui ont une vision politique commune et qui représentent 40% de la population mondiale. Ce n'est pas simplement une alliance économique. On le voit maintenant un peu plus sérieusement depuis 2009, depuis que ces pays se rencontrent régulièrement au sommet des pays BRICS pour ratifier leurs nouveaux outils géopolitiques.

BRICS_heads_of_state_and_government_hold_hands_ahead_of_the_2014_G-20_summit_in_Brisbane_Australia_Agencia_Brasil.jpg

Avec une vision de cette alliance en terme de terrain d'investissements, l'Afrique du Sud est clairement à la traine face aux autres géants de ce club. Mais en regard de la géopolitique. Si l'on considère l'Afrique du Sud comme étant le représentant du continent Africain, il est claire que la logique de cette alliance est cohérente.

Il y a d'autres pays aux économies plus florissantes comme le Mexique ou la Corée du sud qui ont demandé à faire partie du club, mais ça leur a été refusé, ce qui prouve bien que la vision politique des membres des BRICS compte.

Et quelle est donc cette vision politique des BRICS ?

Les pays des BRICS n'ont pas de vision commune très très claire, hormis le fait qu'ils sont pour l'indépendance, la souveraineté de leur propre pays et la non-ingérence dans les affaires des autres pays. Ils veulent favoriser un monde multipolaire et à multi-centres, un monde de diversité et de coopération.

Mais surtout, comme on va le voir avec les outils alternatifs proposés, les BRICS veulent un monde qui est libéré de la domination du monde occidental avec à sa tête l'empire des USA et son bras armé: l'OTAN.

Il est vrai que la non-ingérence dans les affaires des autres pays n'est pas particulièrement ce qui caractérise les USA... (et les pays occidentaux en général)

indépendance et néocolonialisme en afrique.jpg

Le nerf de la guerre: l'argent

Si l'on veut s'attaquer à une réforme du fonctionnement du monde entier, il faut s'attaquer à la base, au nerf de la guerre, l'argent.

Ainsi c'est le système financier mondial qui est à réformer. La dernière réforme majeure du système monétaire international a été faite à la fin de la seconde guerre mondiale, avec les accords de Bretton Woods. C'est à ce moment là que les institutions comme le FMI et la Banque mondiale ont été créées.

En gros, le but de la Banque mondiale est de chapeauter des investissements dans les infrastructures et l'éducation pour aider le développement économiques des pays.

Le Fond Monétaire International quand a lui avait le rôle d'assurer la stabilité des monnaies du monde entier en vérifiant que leur taux de change basé sur l'étalon or soit juste et ne soit pas issu d'une manoeuvres politiques.

Dans les années 1970, l'étalon or a été abandonné. Les monnaies sont devenues virtuelles et les taux de change flottant entre les monnaies. (Ce qui a fait le bonheur des banquiers qui ont pu créé des quantitiés illimitées de monnaie et jouer à spéculer sur les taux de change. De plus, les monnaies sont redevenues une arme économique.)

Bref.. depuis les années 1970 le FMI a perdu sa raison d'être... mais pourquoi il existe toujours ?

Il s'est transformé en organisation super héro pour prêter aux pauvres quand les autres banques ne veulent plus prêter.... et ceci à des conditions très très contraignantes.

En effet, la recette miracle prônée par le FMI a bien souvent été la libéralisation totale de tous les biens et services du pays en difficulté en échange d'un peu d'argent.

C'est ce que j'appelle tuer la poule aux oeufs d'or pour quelques pièces à rembourser...

Pour bien comprendre ce mécanisme, je recommande le film argentin "Mémoire d'un saccage" (Memoria del saqueo) qui explique comment l'Argentine a été pillée par les recommandations du FMI. Ce pays a tout d'abord suivi les normes du FMI en bradant à des banques internationales toutes ses ressources comme l'eau et le gaz... puis une fois en faillite ayant suivi toutes les recommandations du FMI, le ministre des finances a décidé de tourner le dos au FMI et depuis le pays a remonté la pente.

Les pays des BRICS sont tout a fait conscients que le FMI n'est devenu qu'un outil de pillage détenu par le monde occidental pour piller le monde sous couvert d'aider les bénéficiaires.

Une nouvelle banque de développement

Ainsi un des premiers projets des BRICS a été de créer une véritable banque qui aide vraiment au développement économique des bénéficiaires.

C'est ainsi que lors du sommet des BRICS les 15-16 juillet 2014 à Fortaleza au Brésil, la Nouvelle Banque de développement a été créée. En plus de son rôle de développement cette banque a aussi un but d'entraide pour contrer la politique monétaire expansionniste des USA. Cette banque a déjà servie à limiter un peu les dégâts des attaques économiques visant a affaiblir le rouble.

Une banque d'investissement dans des infrastructures

En octobre 2014, un second outil créé comme alternative au FMI et à la Banque mondiale. Il s'agit de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures abrégée AIIB.

Ainsi les BRICS mettent en oeuvre eux-même des alternatives aux institutions en place. C'est une réponse très intelligente face à l'immobilisme des USA qui font trainer le dossier des réformes du FMI depuis 2010.

Lors du G20 en avril 2014, les USA avaient été sommés de voter les réformes au plus tard à la fin de l'année. « Pour moi, la fin de l'année, c'est la dernière limite », a déclaré le ministre brésilien des finances. « Quatre années d'attente, c'est juste trop. »

Une année plus tard en avril 2015, lors du G24, les pays émergents se disent déçus par l'immobilisme des USA qui n'ont toujours rien fait...  Mais finalement ce n'est pas grave car le vent a tourné.

En effet, la possibilité de devenir membre de la Banque asiatique d'investissement pour les infrasrtuctures AIIB est élargie aux pays qui ne sont géographiquement en Asie. C'est un succès, rapidement les principales économies du monde rejoignent le projet malgré les pressions des USA sur ses alliées pour ne pas rejoindre la banque. Ça ne marche pas très bien pour les USA, un des premiers pays à rejoindre AIIB est le Royaume Unis, allié très proche des USA !

Ainsi le vent tourne. Les européens ne suivent plus les recommandations des USA. Les BRICS ont atteint la masse critique pour lancer des alternatives crédibles aux institutions actuelles.

AIIBMap.svg.png

En bleu (foncé et clair) les membres de AIIB, en rouge et jaune les pays refusé ou ne désirant pas faire partie de AIIB.

Une redéfinition du panier de monnaies qui sous-tend les DTS

La prochaine bataille autour du FMI sera au mois de septembre 2015 lors de la réunion qui a lieu tous les 5 ans. Ce sera l'occasion de redéfinir le fonctionnement des Droits de Tirage Spéciaux, les DTS.

En bref, les DTS sont une sorte de monnaie qui sert à remplacer l'or dans les échanges monétaire entre pays. Cette monnaie spéciale est basée sur un panier de plusieurs monnaies, le dollars US, l'euro, le yen et la livre sterling.

En mars 2015, le 1er ministre chinois a confirmé l'envie de la Chine d'inclure sa monnaie (Renminbi) dans le panier de base des DTS. La cheffe du FMI Christine Lagarde semble dire que le FMI va aller dans ce sens. Le G7 en réunion à Berlin à fin mai 2015 salue l'arrivée du Renminbi dans le panier des DTS.

monnaie dollars renminbi yuan.JPG

En revanche, les USA ne semblent pas voir d'un bon oeil l'arrivée de la monnaie chinoise. Ils trouvent que cette monnaie n'est pas assez globale pour être inclue dans le panier.

Ce point de vue tient de moins en moins la route, ça fait un moment que les chinois travaillent à ouvrir l'utilisation de leur monnaie à l'international. Ainsi en janvier 2015, le renminbi est devenu la 5ème monnaie la plus utilisées sur le réseau de transaction financières SWIFT.

De plus, cette envie d'ouverture du monde financier chinois explique l'accord qui a été fait en grande pompe entre la Banque Nationale Suisse et la banque centrale chinoise lors du forum de Davos en janvier 2015. (au passage, j'ai trouvé que le reportage de la RTS était à côté de la plaque, il n'explique en rien l'importance de cet accord, la préoccupation du journaliste était de savoir si cet accord allait permettre de créer des emplois en Suisse.... Je crois que la géopolitique échappe à certains journalistes...)

Encore une fois on voit que les USA perdent le leadership du système financier mondiale.

Une agence de notation indépendante

Dans une guerre économique basée sur l'argent-dette, finalement on échange que de la confiance. D'ailleurs l'étymologie du mot crédit vient de credo, la croyance. La croyance au fait que le débiteur va rembourser sa dette.

Donc comment évaluer sa confiance en un débiteur, en une organisation, en un état ?

Il existe des agences de notation financière qui font la pluie et le beau temps sur la confiance que l'on peut accorder à un débiteur.

11-05-17-Agences-de-notation-1.png

94% du marché des notations est fait par 3 agences:

Ainsi comment faire confiance à une notation faite quasi exclusivement par des agences basées à New York ?

Et la réalité confirme la supposition de guerre des notations, vu qu'en janvier 2015 S&P a baisé la note de la Russie. On sent la manipulation, même certains économistes américain, comme James Rickards trouvent que c'est insensé !

Il existe depuis une vingtaine d'année une agence de notation Chinoise: Dagong, qui étrangement ne donne pas une autant bonne note que les autres à la solvabilité des USA....

Pour tenter de ré-équilibrer le point de vue sur le monde, la Russie et la Chine se sont associés en 2013 pour créer une nouvelle agence de notation financière basée à Honk-kong: Universal Credit Rating Group. Ainsi l'alternative existe.

Cependant cette agence peine à se faire sa place sur le marché traditionnel. Son avenir est plutôt du côté des nouveaux projets en Asie.

Une alternative à SWIFT, le réseau de télécom des marchés financiers

Avoir une banque alternative c'est bien, mais ce n'est pas forcément suffisant. En effet, pour qu'une banque puisse faire des investissements, elle doit pouvoir faire des transactions financières et quand on parle de transactions en milliards, ce n'est pas avec une petite mallette que l'on peut envoyer l'argent. Tout se passe via un réseau de télécommunication.

Le plus courant de ces réseaux de télécommunication interbancaire s'appelle SWIFT. (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication)

SWIFT est une coopérative belge qui appartient à de nombreuses grosses banques dans le monde entier. SWIFT relie 10000 institutions bancaires et sociétés financières dans 205 pays.

Après le 11 septembre 2001, dans sa lutte contre le terrorisme, les USA se sont mis à exploiter secrètement les données du réseau SWIFT sans aucune base légale. C'est purement est simplement de l'espionnage de toutes les transactions financières. Quand on rigole en disant que la NSA sait tout sur vous.... ce genre de révélation montre que ce n'est pas faux ! Elle sait en tout cas tout ce que vous achetez via l'argent électronique.

C'est en 2006 que le New York Time révèle ce scandale. Mais après coup il s'est avéré que les banques centrales des Pays Bas, de Belgique et de Suisse étaient au courant ! Il ne faut pas oublier qui sont vraiment les banques centrales... voici mes notes sur le fonctionnement de la BNS... une banque privée comme une autre qui n'a de national et de Suisse que le nom....

data center swift switzerland Diessenhofen.jpg

Finalement la société SWIFT a abandonné ses poursuites judiciaires dans cette affaire et des accords (Accord SWIFT II) ont été conclus en 2010 entre l'Europe et les USA pour garantir la protection des données personnelles garantie par les lois européennes pour les gens situés sur le continent européens.

Dans les faits, les données des utilisateurs européens de SWIFT ne sont plus sauvegardés aux USA.

Le système étant basé sur la sauvegarde réciproque entre deux datacenter, un aux Pays-Bas et l'autre aux USA, c'est finalement un nouveau data center qui a été construit à Diessenhofen en Suisse pour assurer la redondance du datacenter basé aux Pays-Bas pour les utilisateurs européens.

Mais ceci signifie que l'espionnage par les USA continue partiellement, et de façon légale cette fois-ci.

Au vue de l'espionnage qui est fait par les USA sur les transactions financières comment avoir confiance ?

De plus, le réseau SWIFT, a déjà été instrumentalisé politiquement. En 2012, l'Iran a été exclu du réseau.  En septembre 2014, le parlement européen vote une résolution qui permet de sanctionner la Russie en coupant le pays du réseau SWIFT.

Même si la menace n'est pas mise à exécution, car l'interdépendance entre les marchés Russe et de l'UE est trop grande, la Russie en collaboration avec les BRICS songe à créer une alternative à ce réseau financier SWIFT.

En décembre 2014 la Russie teste son alternative à SWIFT qui est prévue fonctionnelle en mai 2015. La Chine prévoit de lancer le système CIPS (China Internation Payment System) à l'automne prochain.

Une petite anecdote intéressante également, c'est le fait que le Vatican a été déconnecté du réseau SWIFT pendant 39 jours en début 2013. La reconnexion au travers de la société suisse Aduno s'est faite le lendemain de l'annonce de la démission du pape Benoit XVI .....

Certains osent franchir le pas en disant que SWIFT a été le bras armé pour forcer le pape à la démission.....  Je n'en sais rien..... mais la coïncidence est troublante.....

BRICS Cable un internet des BRICS

Avoir un service de télécommunication indépendant pour assurer les transactions financière, c'est bien. Mais si ce service utilise des câbles qui eux ne sont pas indépendants, c'est encore une fois risquer de se faire couper ses accès.

Du coup, les BRICS ont des la suite dans les idées.

BRICS-Cable.png

BRICS-Cable est un projet de câble fibre optique sous marin qui relie les pays des BRICS. Cette liaison part du Brésil, traverse l'océan atlantique pour aller en Afrique du Sud, poursuit sa voie par l'Inde et via une petite connexion sur la place financière de Singapour relie la Chine et pour finir la Russie orientale.

Le système est également prévu au besoin pour avoir des liaisons avec d'autres pays.

Les BRICS mettent là en place la brique fondamentale d'un réseau de communication indépendant, à une époque où l'Internet est plus que jamais vital.

Ainsi même si la neutralité du net est remise en cause (le fait de favoriser ou défavoriser un certain trafic sur les réseaux de télécoms) les BRICS auront toujours le contrôle sur la base d'un moyen de télécommunication, et ceci que ce soit pour les transactions financières ou de l'information en tout genres.

La nouvelle route de la soie

Quand on parle de transactions financières, on sous entend qu'il y a des échanges commerciaux. Mais en y réfléchissant par où passent ces échanges commerciaux ?

Quelle route emprunte un t-shirt ou un ordinateur fabriqué en Chine pour venir jusque chez moi en Europe ?

Et bien de nos jours, c'est majoritairement par voie maritime que ce passe l'acheminement des marchandises.

Cependant ces routes maritimes sont souvent sujettes à la piraterie notamment dans les endroits étroits avec de fortes densités de trafic comme le détroit d’Ormuz, le golfe d’Aden (ces derniers pour le transport de pétrole surtout) ainsi que le détroit de Malacca et en mer de Chine méridionale.

Un des tout premiers articles de ce blog parlais justement de piraterie et montrait la carte en direct des attaques recensées par une organisation en Malaisie.

carte_pirate_2007_asie.png

Il se trouve que ces dernières années le piratage a un peu diminué, surtout grâce aux actions militaires contre les pirates. Pour exister, les voies maritimes sont surtout dépendantes de leur protection militaire.

Et qui a la plus grande armée sur les mers du globe ?
Les USA évidemment.

L'armée US et ses nombreuses bases militaires un peu partout dans le monde assurent la sécurité du commerce maritime.

bases militaire américaines dans le monde.gif

Une fois de plus les BRICS dans leur désirs d'indépendance réfléchissent à des alternatives. Depuis des millénaires la première route commerciale entre l'Asie et l'Europe était la route de la Soie.

Ainsi la Chine a relancé ces dernières années le projet de la Nouvelle route de la soie.

Comme il y a mille ans, LA route de la soie n'est pas qu'une seule route, mais un réseau de routes avec plusieurs variantes d'itinéraires. Une évolution depuis 1000 ans, c'est que le moyen de transport principal n'est plus les caravanes de cheveaux ou de chameaux. De nos jours le train est le meilleur moyen de transport terrestre.

Des transports en train sont relancés depuis quelques années pour évaluer les possibilités et développer les infrastructures le long de 10 000 Km de voie.

En mars 2015, un train chargé de 6 conteneurs de composants photovoltaïques est parti de Zhengzhou en Chine pour rejoindre l'Allemagne en traversant des pays comme la Mongolie intérieure, la Russie, la Biélorussie et la Pologne.

Bilan, ce voyage dure 16 à 18 jours ce qui représente 20 jours de moins que par la voie maritime. De plus, cette voie terrestre a un coût de 80% inférieur à son alternative maritime. C'est très prometteur pour le commerce entre l'Europe et l'Asie.

Le principal problème est le temps perdu pour passer les douanes ! Il semble que près de 40% du temps peut être économisé en améliorant les passages de frontières.

train chinois route de la soie.jpg

Le domaine est très prometteur.

En ce qui concerne le trafic de voyageurs, les chinois et leur alliés ne sont pas en reste. De la chine à la Russie en passant par le Kazakhstan il y a des projets de construction de ligne à grande vitesse qui sont en cours. (300 à 400 km/h.)

En 2015, la Chine est devenue la pays qui a le plus grand réseau de ligne à grande vitesse du monde. Elle détient aussi la plus longue ligne de TGV, plus de 2200 km.. et ceci alors qu'avant 2007 il n'y avait aucun train à grande vitesse en Chine !

Ainsi on peut imaginer dans l'avenir faire le trajet de la Chine à l'Europe en une trentaine d'heures.

train à grande vitesse chinois.jpg

Un avantage du train, c'est qu'il peut rouler électrique. Et l'électricité peut se produire de différentes manières, contrairement aux avions ou navires cargos qui doivent emporter leur propre carburants le train peut être directement branché à une centrale électrique. C'est beaucoup de souplesse en plus, et une sécurité de l'approvisionnement en énergie renforcé vu la main-mise des USA sur de nombreuses ressources pétrolières.

Donc même si cette transition est plus lente que la création d'une banque, l'alternative est là, et elle est en train de se développer. Si un jour des tensions se font sentir entre les USA et les membres eurasiatiques des BRICS (la majorité), les BRICS auront toujours une solution de secours. Ce qui marque bien la fin de l'hégémonie des USA sur le monde.

Une nouvelle guerre froide ?

Le monde change. Après la guerre froide c'est le camp occidental qui semble avoir gagné. Les USA en ont bien profité pour devenir la seule super puissance du monde (selon la définition de Zbigniew Brzezinski qui dit que c'est un pays capable d'influencer le monde entier)

Le monde a largement subi et suivi les projets d'empire des USA, surtout durant la période où la majorité des gens influents du gouvernement US étaient membres du Think Thank Project for the New American Century connu pour promouvoir la domination des USA sur le monde pour son bien... et ceci en augmentant massivement l'armement...

Le bras armé élargi des USA est l'OTAN, l'Organisation du Traité Atlantique Nord, aussi appelé parfois l'alliance Atlantiste. Quand les USA ont un projet militaire d'envergure, ils demandent des renfortes de l'OTAN. Ces 25 dernières années l'OTAN n'a cessé de s'agrandir. Plusieurs pays de l'est de l'europe ont rejoint l'OTAN ce qui commence a inquiéter la Russie qui ne voit plus que la Bielo-russie et l'Ukraine comme zone tampon entre ses frontières et l'OTAN.

Il y a un malentendu qui revient ces derniers temps à propos de la promesse qu'aurait fait Baker à Gorbatchev en 1990 de ne pas élargir l'OTAN plus à l'est que l'Allemagne. Evidemment il y a un flou autour de ces dires, et aucun accord écrit. Donc chacun interprète selon ses intérêts. Mais on sent la guerre froide se réchauffer.

carte des pays membre de OTAN.png

Dans de nombreuses ex-républiques soviétiques, on a observés ces dernières années des révolutions colorées:

La recette est toujours la même, un mouvement de jeunes fait tomber un président/dictateur qui n'a pas compris que l'ère soviétique est finie et que l'on veut la démocratie. Cette recette est très très bien expliquée dans le documentaire "Révolution mode d'emploi" qui retrace les révolutions en Serbie, en Géorgie, en Ukraine et celle qui n'a pas marchée en Azerbaïdjan. Après la réalisation du film, il y a aussi eu le Kirghizstan.

J'ai écrit tout un article à propos de cette méthode révolutionnaire et de qui tire vraiment les ficelles. En réalité le point crucial de la méthode c'est d'occuper le terrain, comme en Ukraine, avec des tentes.

Mais qui finance ? Et bien ce sont toujours les mêmes, plusieurs fondations dont notamment la fondation US: Freedom House qui avait en 2003 comme directeur James Woosley l'ancien patron de la CIA... et dans son conseil d'administration entre autres Donald Rumsfeld ancien secrétaire d'Etat va-t-en guerre des deux administrations Bush...

Ainsi j'ai de la peine à croire que la Freedom House est comme elle se décrit "une organisation non gouvernementale indépendante qui aide au développement des libertés dans le monde."

Avec cet éclairage on comprend pourquoi le gouvernement russe a voté une loi en mai 2015 pour interdire certaines ONG indésirables. Cette loi fait un tollé en Europe qui voit Poutine comme étant le méchant pourfendeur des droits de l'homme. Mais à mon avis, c'est plus compliqué que ça. Ceci me semble juste un moyen de se défendre.

révolution de mes couilles.jpg

Si l'on remonte un peu dans le temps, on observe que la stratégie utilisée avec les révolutions colorées correspond très bien à la stratégie proposée par Zbigniew Brzezinski qui après les années de détente sous Nixonrelancé la guerre froide entre 1977 et 1981. Il voulait une politique plus agressive vis-à-vis de l'URSS qui mettrait l'accent à la fois sur le réarmement des États-Unis et l'utilisation des droits de l'homme contre Moscou.

Et qu'est devenu ce personnage depuis les années 1970 ? .... Il est au conseil d'administration de Freedom House...

Pourquoi la révolution colorée n'a pas marchée en Azerbaïdjan ? Le film nous dit que les jeunes révolutionnaires n'ont pas reçu le financement des fondations occidentales. En effet, l'argent est le nerf de la guerre. Et si l'on observe l'histoire de l'Azerbaïdjan, il y a déjà eu une sorte de coup d'Etat guerre civile en 1993 qui a mis au pouvoir une dynastie de présidents alliés aux USA et en même temps président de SOCAR la compagnie pétrolière d'Azerbaïdjan.

On peut supposer que les USA n'avaient aucune intérêt à renverser un allié... donc ça confirme que la Freedom House n'est pas une fondation pour la liberté dans le monde...

Vu sous cet angle, toutes les tensions entre le monde occidental et la Russie ces dernières années peuvent s'interpréter sous un jour nouveau. Ne serait-t-on pas à nouveau dans une guerre froide ?

Pas étonnant de voir qu'il y a eu un retour de balancier en Ukraine après la révolution orange d'il y a 10 ans financée par les USA....

Je me dis que les USA doivent avoir un peu de peine à accepter l'émancipation de BRICS et voir leur influence sur le monde diminuer. A leur place, j'essaierai de mettre des bâtons dans les roues des BRICS, de dévaluer leur monnaie, d'utiliser les médias pour retourner l'opinion public et faire passer les pays un peu trop indépendants pour des méchants...

Je dis ça... je ne dis rien.... aucun lien avec des faits réels...

Attention de se faire sa propre opinon et de ne pas être un mouton

Donc attention à chaque fois de bien recouper les informations reçues de plusieurs sources même opposées pour en dégager ce qui est cohérent. Attention à la manipulation, d'un côté comme de l'autre. Attention à ne par réagir à chaud à n'importe quel événement. L'actu est souvent fausse ou déformée. La réaction émotionnelle est le meilleur moyen de manipuler l'opinion publique.

mouton jesuisceuxquejesuis.jpg

Ce n'est que bien des années après que l'on apprend la réalité sur un événement (si un jour on connait la réalité...).

Il y a parfois des casus belli qui ne sont que des prétextes pour partir en guerre.

Voici donc un aperçu de mes observations personnelles sur l'état actuel du grand jeu qui se déroule sur notre monde. A vous de vous faire votre propre opinion pour voir si ce que j'avance est cohérent.

Bonne lecture des événements de ce monde.....

Martouf: 23 juin 2015 : 14:58

tags: news, monnaie, chine, revolution, USA, internet, conspiration, BRICS, géopolitique, Brésil, Russie, Afrique, Inde, câble, swift, FMI, AIIB,

Commentaires: 0 commentaires

D'autres articles intéressants à lire...

avr

6

Je me plonge dans l'étude des géopolymères. C'est passionnant...

Un plastique minéral

Quand on parle de polymères, en général, c'est pour fabriquer du plastique... et bien dans le domaine des géopolymères, on fabrique des pierres !

En effet, au lieu de d'utiliser du pétrole pour construire des grosses molécules (le polymère), on va utiliser des matrières minérales comme la silice (du sable) ou l'alumine (oxyde d'aluminium).

Ainsi, on obtient des matériaux très très solides et résistant.

Cette science des géopolymères est très récente elle a à peine plus de 30 ans et s'applique plutôt depuis une vingtaine d'année. C'est le professeurs Joseph Davidovits qui a inventé ce terme et développé cette science.

Un "béton" écologique

BneWstTerminalExt.jpgLes géopolymères commencent à sortir des applications très spécialisées pour devenir des matériaux plus standards, notamment dans la construction. En effet, il est possible de remplacer le béton par des géopolymères, une opération qui économise beaucoup d'énergie grise.

En septembre 2014, le nouvel aéroport "Brisbane West Wellcamp" a été inauguré en Australie. Pour la construction de cet aéroport, ce n'est pas moins de 70 000 tonnes de "béton" géopolymère qui ont été utilisés. Si du béton traditionnel avait été utilisé à la place, ce serait 6600 tonnes de CO2 de plus qui auraient dégagées.

Une science redécouverte

Oichoneo in bucchero etruria meridionale, fine VII, inizio VI secolo ac.

La science des géopolymères est très récente, mais voilà qu'elle permet de résoudre de vieilles énigmes. Comme celle de la fabrication des Buccheros étrusques. Des vase noirs fabriqués 500 à 600 ans avant J.-C.

La fabrication de ces vases est restée un mystère pendant longtemps. Les archéologues ont expliqués la couleurs noires par une cuisson de ces poteries dans un four avec une atmosphère particulièrement chargée en carbone.

Mais cette théorie ne tient pas, car les fours devrait être très performants pour monter à haute température tout en maintenant cette atmosphère particulière. Ça semble très peu probable. Les essais qui ont été fait pour prouver que cette technique marche n'a été pratiquée que jusqu'à des température inférieur à 500°C... et du coup on obtient en effet, une belle poterie noire, mais elle ne tient pas l'eau !

Alors comment expliquer qu'un grand nombre de ces poteries ont pu résister 2500 ans enfouies dans le sol ?

Ce n'est qu'avec la théorie des géopolymères que Joseph Davidovits a pu expliquer la fabrication des Buccheros avec des cuissons à moins de 500°C. Il s'agit simplement d'un mélange d'argile et d'une solution basique composée de chaux et de certains sels que l'on trouve naturellement dans tous le pourtour de la méditerranée.

Ces vases noirs très solides me font beaucoup penser aux 40 000 vases égyptiens qui ont été trouvés sous la pyramide de Saqqarah et qui sont très très durs.

Tellement durs, plus dur que du métal, que la technique de fabrication par forage ne fonctionne pas pour les vases de ce type. D'autant plus que ces vases sont lisses, et ont des formes qui interdisent de les forer. (comment faire passe l'outil par l'étroit goulot ?)

Avec la connaissance des géopolymères, je me dis que l'on tient une piste intéressante: tous les objets en pierre ne sont pas taillés, il est possible de les mouler !

Et voilà qu'une stèle retrouvée à Abydos semble aller dans ce sens. Le chef des artisans, scribe et sculpteur Irtysen y décrit ses connaissances:

"Je sais faire des pigments, des produits qui fondent sans que le feu les brûle, et en outre insolubles à l'eau. Personne n'en aura connaissance, excepté moi seul et mon fils aîné, le dieu ayant ordonné qu'il pratique en initié, car j'ai remarqué sa compétence en tant que chef des travaux dans toutes les matières précieuses, depuis l'argent et l'or jusqu'à l'ivoire et l'ébène."

Ainsi on peut imaginer que la fonte et le moulage de pierre puissent être connu à cette époque.

Les pyramides d'égypte ont été moulées

Si l'on devait de nos jours construire une grande pyramide dans le genre de celle de Chéops, comment est-ce que l'on s'y prendrait ?

Il est fort probable qu'on la construise avec des blocs de béton.

The_Great_pyramid_of_Gizeh,_a_tomb_of_5,000_years_ago,_from_S.E._Egypt._(17)_(1904)_-_front_edited_-_TIMEA.jpg

Pour un architecte au fait de l'existence des géopolymères, il est fort probable, qu'il décide de remplacer le béton par un géopolymère.

Vue que la technique des géopolymères semble connue dans l'égypte antique au vu de ce qui est écrit sur la stèle d'Irysen, est-il possible que les pyramides d'Egypte soient faites de géopolymères ?

Le professeurs Davidovits travaille sur cette hypothèse depuis longtemps. Il s'est même amusé à piéger des archéologues avec des géopolymères en leur demandant de donner l'âge de pierre qu'il venait de mouler.
On imagine bien le dialogue: "Cette pierre a été taillée il y a 4000 ans .... et bien non... je l'ai moulée il y a une semaine dans mon labo !"

Il semble bien en effet, qu'il n'est pas possible de dater une pierre. Il est possible de dater son errosion, ce qui se trouve autour (les coraux pour les pierres sous marines), les matières organiques avec du carbon 14, les pierres en fonction de la couche sédimentaire dans laquelle on les trouve. Mais la pierre toute seule elle même.... pas possible !

Une étude du paléomagnétisme des pierres de la pyramide de Chéops publiée en 2012, montre qu'effectivement il y a de nombreuses pierres qui ont été moulées !

KhufuPyramidCasingStone-BritishMuseum-August19-08.jpgL'idée utilisée dans cette étude consiste à se dire que si la pierre a été moulée sur place directement, les moments magnétiques sont identiques dans toute la pierre et orienté nord sud. Si la pierre a été taillée et donc déplacée et tournée, les moments magnétiques des composants de la pierre sont aléatoires.

L'étude arrive à la conclusion qu'il y a des blocs qui ont été taillés (à la base de la pyramide de Kephren en tout cas) et des blocs qui ont été moulés.

Effectivement on imagine qu'il est beaucoup plus simple de transporter des gravats, des petits matériaux et de mouler les blocs sur place que de manipuler des blocs énormes !

Le film "La révélation de Pyramides" (dont voici mes notes) qui pose beaucoup de questions pertinentes sur la construction des pyramides mentionne aussi la création des "fondations" des pyramides. Du socle sur lequel elles sont posées. Une constructions très complexe à elle toute seule vu que le socle doit être hyperplat !

Si on imagine que le socle a été moulé, c'est tout de suite plus facile pour faire un sol plat !

Ce film évoque qu'aux 4 coins du monde, il y a des artefacts qui ont été construit avec des pierres énormes et très bien ajustées. L'hypothèse du moulage des pierres expliques pas mal de choses.

Il y a de nombreuses pierres qui semble être taillées avec une logique qui compliquerait le travail (des bosses!). Mais en prenant l'hypothèse du moulage tout devient évident !

Mur_Inca_Cuzco pierre moulée.jpg

Chose que je ne comprends pas, c'est que les auteurs du film "La révélation des pyramides" ne parlent pas de géopolymères, bien que sur une radio ils ont évoqué le fait d'avoir rencontré Joseph Davidovits et connaissent ces théories. Alors pourquoi ne pas avoir intégré ceci dans le film ? Ce n'est pas assez sensationnel ? L'hypothèse est trop réaliste ?

Voilà c'était donc un petit aperçu de nouvelles techniques (ou anciennes) dont on ne parle pas assez à mon avis !

Un petit film qui expose la même hypothèse de bloc moulés

Juste après avoir écrit ce texte, je découvre sur youtube ce petit film, qui présente cette théorie de construction des pyramides à l'aide de géopolymères moulés. On y parle aussi de la stèle de Irtysen alors que j'avais trouvé l'info tout ailleurs et que j'avais recoupé les idées. Donc c'est parfait je ne suis pas le seul à avoir fait le rapprochement. Ce qui conforte la théorie.

Dans le film il est aussi mentionné une autre stèle qui indique la recette de pour la création de géopolymère.

Pour terminer, je me dis qu'il est normal que l'idée de mouler des pierres émerge dans un pays où l'on construit depuis toujours des maisons avec des briques moulées avec de la boue séchée !

 

Martouf: 6 avr 2015 : 19:14

tags: news, pierre, pyramide, géopolymère, béton, bucchero, archéologie,

Commentaires: 0 commentaires

D'autres articles intéressants à lire...

juil

14

Un outil pour aider les archéologues à comprendre la vision du monde de nos ancêtres celtes et néolithiques

menhir de clendy yverdon.jpgSi l'on veut étudier les traces civilisation de nos ancêtres pré-chrétiens, on est bien ennuyé. Il ne reste pas grand chose.

Pour les plus proche, les celtes, c'est un peuple que l'on dit "protohistorique". On est presque à l'ère de l'écriture. Mais pas encore. Pour les peuples néolithiques qui vivaient avant. Il reste encore moins de choses, surtout des pierres.

Bref, Il ne reste que des pierres. mais vu comme ça, à quoi peut bien servir un menhir ?

Les archéologues se posent beaucoup de questions mais ne donnent que peu de réponses.

J'ai beaucoup progressé sur la compréhension du sujet lorsque j'ai découvert les enregistrements de plusieurs interviews de Stéphane Cardinaux.

C'est un architecte suisse romand qui s'est passionné pour la science des bâtisseurs de toutes époques.

C'est un passionné de géométrie sacrée. Il tente de comprendre comment et pourquoi les anciens construisaient de telle ou telle manière.

Stéphane Cardinaux a écrit plusieurs livres dans lesquels il décortique les lieux sacrés ou châteaux de suisse romande pour montrer les schémas directeurs des constructions.

Il va retrouver les pierres angulaires qui servaient de références aux bâtisseurs de cathédrales. Il nous montre quelles étaient les unités de base utilisées: le pied romain, la coudée royale égyptienne, etc. Il indique aussi les proportions utilisées, le nombre d'or, la racine de 2, etc...

A force d'étudier sous toutes les coutures des églises et des châteaux, Stéphane Cardinaux s'est également intéressé au pourquoi de l'emplacement de ces bâtiments. Pourquoi est-ce que parfois on trouve des orientations étranges ? Pourquoi ce temple est à tel endroit et pas à un autre ?

Rien n'est fait au hasard. Il nous montre dans ses livres pourquoi. Il a fait des plans très minutieux des bâtiments et de leur environnement. Notamment des phénomènes telluriques.

temple de planches de Montreux.jpgIl nous montre que toutes les églises et tous les châteaux qui ont été construits avant la grande peste de 1350 sont tous alignés sur les réseaux telluriques.

Les réseaux telluriques forment un quadrillage présent sur toute la planète. Stéphane Cardinaux nous montre que les réseaux naturels sont modifiés pour être inclus dans les murs par les bâtisseurs.

C'est ainsi que Stéphane Cardinaux collabore avec de plus en plus d'archéologues. Ils utilisent les réseaux telluriques pour retrouver des murs qui ont été détruits au cours de l'histoire.

Stéphane Cardinaux nous montre l'exemple du fanum gallo-romain de Riaz qui a été déplacé d'une dizaine de mètres car il était sur le tracé de l'autoroute Lausanne-fribourg.

Les pierres on été déplacées, mais il est toujours possible de détecter la construction originale, en réseau tellurique, 10m à côté !

Dans les autres phénomènes telluriques, on peut citer également, la cheminée ou le vortex. Stéphane Cardinaux a observé que tous les donjons de château sont construits sur des vortex. Ce qui explique parfois l'emplacement étrange d'un donjon !

Pour illustrer mes propos, voici un plan extrait du livre de Stéphane Cardinaux. Il représente le temple des Planches à Montreux (que je connais). Le bâtiment est tout tordu, mais on voit que les réseaux telluriques ont été placé dans les murs et démultipliés. Il y a juste une exception: les murs de l'annexe en haut à gauche et l'extension du coeur ne respectent pas cette règle. C'est une annexe qui a été construite après 1350 !

Les bâtisseurs laissaient des indices. Sur la croisée d'ogive au dessus du coeur, on trouve une moulure en forme de vortex....

indice de vortex sur la croisée ogive temple des planches.JPG

Sinon on remarque que l'autel dans le coeur a été placé juste à l'endroit d'un croisement important de ligne de réseau tellurique (il y a des lignes plus grosses que d'autres, mais plus rare aussi), ainsi que d'un vortex et d'une cheminée. Une telle configuration est statistiquement suffisamment rare pour que le lieu ai été repéré depuis des millénaires et utilisé comme lieu de culte.

Pour revenir à nos ancêtres plus lointains, on découvre que les lieux sacrés celtes, romains et néolitihiques sont conçus sur les mêmes principes de constructions que les cathédrales. Ainsi on comprend pourquoi les lieux sacrés se sont souvent superposés.

médecin-peste.pngStéphane Cardinaux montre dans ses livres un inventaire très complet de nombreux sites et de leurs caractéristiques. On retrouve des églises, des abbayes, des temples romains, des châteaux, des forts, des opidums et lieux sacrés celtes, ainsi que des menhirs et des dolmens.

Tous sont construits selon les mêmes principes jusqu'à cette peste de 1350, qui a tué, suivant les endroits, entre un tiers et la moitié de la population d'Europe !

On peut donc supposer qu'une partie du savoir des bâtisseurs a été perdue à ce moment là.

Voici l'exemple des menhirs que l'on trouve à Corcelles-près-Concise VD.

pano 4 menhirs concise bleu couleur.jpg

menhir de concise.jpg

Il y a 4 menhirs qui sont placés comme des buts de foot !

Sur un des menhirs il est gravé que celui-ci a été ajouté il y a 150 ans pour compléter le monument.

Il est donc difficile de dire à quoi devait ressembler le monument d'origine.

Stéphane Cardinaux nous montre dans son livre qu'il y a une conjonction de phénomènes cosmo-telluriques non pas sur les menhirs, mais au centre, au milieu des menhirs.

Il y a un croisement majeur d'un réseau tellurique, il y a un vortex et une cheminée à 4 bras. Ce qui fait de ce point un lieu exceptionnel.

Pourquoi les menhirs ne sont pas au centre de ce point ?

Tout simplement, car ce lieu devait être un cromlech, un cercle de pierres. Les autres pierres ont disparues. Il n'en reste que 3 de la construction originelle.

On voit ici pourquoi les archéologues ont de plus en plus recours aux géobiologues pour les aider dans la compréhension de sites anciens, sans l'indication des phénomènes telluriques, on ne pense pas au cromlech, on ne voit qu'un aligment de menhir.

Il est intéressant de constater que certains cromlech on été transformés en temples romains aussi avec la même forme de cercle... puis ensuite couvert d'un toit pour en faire un cloitre chrétien! Il y a une continuité pour profiter des caractéristiques du même lieu, mais en l'aménagant au confort de l'époque. (c'est vrai qu'il est plus agréable de déambuler à l'abri de la pluie...)

Les deux premiers livres de Stéphane Cardinaux sont des inventaires de lieux en Suisse, puis au vue du succès du premier livre, aussi de lieux en France. J'ai personnellement beaucoup apprécié redécouvrir sous un autre angle de vue des lieux que je connais.

Voici les références vers ces livres que je te conseille vivement de lire:

Le premier livre de Stéphane Cardinaux est disponible gratuitement sur scribd.... mais je t'encourage à l'acheter. Ça vaut la peine d'avoir les dessins sur papier pour mieux les étudier. (surtout sur le terrain) et c'est surtout pour rétribuer l'auteur qui a fait un travail incroyable et de qualité.

La géobiologie

Petite précision qui a son importance, au fil de ses études sur l'architecture des anciens, Stéphane Cardinaux est devenu géobiologue. C'est souvent en précisant ceci que les gens peu ouvert d'esprit décrochent. En effet, si on lit l'article wikipedia à propos de la géobiologie, on nous dit que c'est une pseudo-science. Que tout est de la foutaise....

Plutôt que de tout rejeter en bloc dès le début, je te propose de garder l'esprit ouvert. Il y a des choses qui ne sont pas visibles à première vue, puis quand on trouve la technique, on accède à une nouvelle vision des choses.

Pour illustrer mes propos, voici un auto-stéréogramme. Que vois-tu dans cette image ?

dragon autostéréogramme.jpg

Stéphane Cardinaux est un scientifique. Il sort d'une école polytechnique. Il a développé des protocoles d'expérimentation tout à fait scientifiques qui font que ses expériences de géobiologie sont reproductibles.

C'est en général tout ce que demande la science. Donc de ce point de vue la géobiologie n'est pas une pseudo-science. Mais il y a des scientifiques qui sont très dogmatiques ! (L'impression de savoir est le meilleur obstacle à la connaissance !)

Ce sont des expériences statistiques qui sont, à mon avis, beaucoup plus fiables que certaines expériences scientifiques de psychologie que j'ai déjà vues.... ex: peindre un bouton en rouge augmente de 60% le nombre de personnes qui vont l'actionner... (A ce propos, lire mon résumé du livre "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens")

Il me semble que l'on ne taxe pas la psychologie de pseudo-science avec une affirmation comme celle-ci dessus. Pourtant c'est moins fiable et précis qu'une équation mathématique !

On trouve de tout dans une université. Des sciences dures aux sciences molles.

université de neuchâtel.jpg

Les mathématiques ne sont que théoriques, donc dures. Il n'y a aucune exception. La physique est déjà plus souple. Il y a des théories en contradiction. La chimie utilise des recettes de cuisines pas toujours fiables.

Puis on arrive dans les sciences humaines, des sciences molles, la géographie change au fil du temps, l'histoire se réécrit, est revisitée, les sciences économiques ne sont que des dogmes, des croyances, sinon on aurait pas de krash financiers.... la faculté de théologie est également acceptée dans l'université...

....Mais gare aux mélanges. Un physicien qui veut étudier scientifiquement la nature de l'âme.... on va lui couper les crédits. Ce n'est pas scientifique. Pourtant en fac de théologie, on parle souvent d'âme !

Voici donc les grands paradoxes de notre science. Cette science ressemble de plus en plus à l'église du temps de l'inquisition! Les croyances font foi. Il y a tout un clergé qui est fasciné par des saints (les prix Nobels). Le scientifique qui sort des croyances acceptées est ex-communié !

Donc garde l'esprit ouvert et entre dans le monde des géobiologues. C'est fascinant.

Personnellement, je sais que la géobiologie est tout à fait réelle, simplement car j'ai fait moi-même des expériences concluantes.

Dans mon adolescence, j'ai fait de nombreuses expériences de géobiologie. Je m'amusais à détecter les réseaux telluriques dans ma chambre pour placer mon lit en dehors des noeuds. (les croisement des lignes.)

Comment fait-on pour détecter les lignes des réseaux telluriques ?

Il existe plusieurs méthodes. Personnellement, celle que j'utilise depuis mon adolescence, c'est les rad-masters. Deux tiges de fil de fer coudées en forme d'équèrre. Je les tiens dans les mains et elles se tournent quand je passe dans une ligne d'un réseau tellurique. (voici quelques photos de mes rad masters et moi en visite aux Menhirs de Clendy)

réseau tellurique hartmann.pngCe que je cherche, c'est principalement le réseau Hartmann. C'est un quadrillage de lignes orienté nord-sud et est-ouest.

Les lignes naturelles sans perturbations sont écartées de 2m dans un sens et de 2,5m dans l'autre sens. Les lignes ont généralement une épaisseur d'environ 20cm.

C'est vrai, que d'un point de vue scientifique, c'est tout à fait déroutant. Pourquoi, quand je tiens mes rad-master, cette équerre se tourne ? Je n'en sais rien, mais il est indéniable qu'il y a quelque chose.

Mon grand-père utilisait déjà cette technique pour retrouver les canalisations d'eau du réservoir communal dont il s'occupait !

Les géobiologues actuels disent que les outils comme la baguette, ou les rad-masters ne sont que des amplificateurs d'un signal qui est détecté par le corps. En fait, l'instrument de mesure, c'est notre corps. C'est pour ça que de nombreux géobiologues détectent les réseaux uniquement avec les mains.

C'est pour cette raison aussi, que certains scientifiques ne croyent pas à la géobiologie. Ils prétendent que l'expérimentateur peut choisir de faire bouger son instrument comme il veut et dire ce qu'il veut.

Pour répliquer à ces objections, il existe d'autres instruments de mesures indépendant du corps. Il existe un instrument très efficace qui s'appelle le sonotest. C'est une sorte de diapason qui vibre à une fréquence précise.

Quand il traverse une ligne d'un réseau tellurique, on entend que le son change, qu'il passe d'une oreille à l'autre. Il y a une sorte de phénomène de battement. C'est le principe utilisé par les accordeurs de guitare.

Voici une vidéo qui présente le sonotest. Malheureusement, pour bien entendre le phénomène, il faut disposer d'un enregistrement stéréo et d'une diffusion stéréo, ce qui n'est pas toujours le cas avec les vidéos amateurs que l'on trouve sur le net.

Pour en savoir plus sur le sonotest, voici cette page...

Maintenant que l'introduction est faite, je vais te laisser écouter une interview de Stéphane Cardinaux. Lors de cette entretien on fait un tour complet du monde incroyable de la géobiologie. ( archéologie, réseaux hartmann, réincarnation, non-temps, élémentaux, ... )

Bonne écoute:

Mais à quoi ça sert tout ça ?

La réponse n'est pas simple... Plus j'ai fatigué la question pour en savoir plus.... plus j'ai eu l'impression de ne rien savoir !

Comme le dit si bien l'astrophysicien Hubert Reeves: Ce que je sais est fini..... Ce que je ne sais pas est infini !

Si tu en as encore le courage, je te laisse libre de lire mon article fleuve dont est extrait cet article... Il te permettra de suivre mes recherches sur le sujet. Il te permettra d'aller beaucoup plus loin, mais seulement si tu as suffisamment d'ouverture d'esprit...

Cet article te permettra de comprendre comment et pourquoi les humains changent de vision du monde. Comment j'ai moi même évolué dans ma vision du monde ces dernières années.

On abordera aussi la base de mes recherches sur ce qu'est la conscience...

A ce propos j'aime bien citer le Dr Jean-Jacques Charbonier, un anesthésiste français qui étudie les expériences de mort provisoire (son expression pour les NDE). Il utilise une méthaphore que j'aime bien.

Il dit: "Certains scientifiques cherchent à démontrer que tout se passe dans le cerveau. C'est un peu comme la personne qui démonte sa TV pour voir où sont fait les programmes TV... Le cerveau est une interface pour matérialiser notre conscience."

Je te laisse méditer ces paroles...

Martouf: 23 juin 2015 : 12:24

tags: news, réseau, conscience, science, menhir, géobiologie, hartmann,

Commentaires: 0 commentaires

juin

18

Depuis longtemps déjà, je suis fasciné par l'étude de mon réseau d'amis. Qui connait qui..., comment, combien j'ai d'amis ?, etc...
En 2006, j'avais tenté de définir ce qu'est un "ami", une connaissance, un contact...

Puis, en 2007, je suis arrivé sur facebook. Là mon réseau social est devenu beaucoup plus visuel. J'ai eu la possiblité de voir les amis en commun que j'ai avec d'autres personnes.

Dernièrement j'ai encore franchi une étape supplémentaire dans la visualisation et la compréhension de mon réseau d'amis.

Voici le graphe de mon réseau d'amis facebook.

Déjà, je remarque qu'il est assez homogène. Il y a quelques électrons libres autour de la masse de mes amis. Mais sinon il y a une continuité.

Il faut que j'explique un peu ce que représente ce graphe. Tout d'abord, ce qui est assez évident, c'est que chaque cercle représente une personne. Puis chaque personne a des liens avec les gens avec qui elle est amie.

Plus le cercle est grand, plus la personne a de connexions, donc d'amis. Je vois ainsi que les personnes qui ont des grands cercles sont les personnes avec qui j'ai le plus d'amis en commun.

Chaque réseau est souvent composé de sous réseaux qui sont des communautés. Ici, j'ai voulu voir comment mon réseau d'amis se catégorise en grandes communautés d'amis.

Je dois dire que le résultat saute aux yeux !

En rouge, c'est la communauté de mes amis d'enfance et locaux, des gens avec qui j'étais à l'école primaire et des gens de la commune dans laquelle j'ai habité pendant plus de 30 ans: Boudry. C'est potentiellement les gens avec qui je fais la fête à la Boudrysia. La fête villageoise pendant laquelle je retrouve tout ces gens que je ne croise pas forcément à d'autres moments.

En bleu, c'est la communauté de mes amis scouts !

En vert, c'est la communauté de mes amis avec qui je refais le monde: mes amis politicien(ne)s

En violet, en haut, c'est la communauté de mes amis d'études. Plus j'ai avancé dans mes études, plus je me suis éloigné de mon lieu d'enfance et ainsi on voit que dans mes amis d'étude il y a ceux qui sont en lien avec les "rouges" mes amis d'enfance. Ils viennent de la même région. Mais il y a aussi un groupe totalement déconnecté, seul nos études forment un lien entre nous.

Il y a encore une communauté très discrète, par ce que peu nombreuse. Elle se situe en bas de la communauté verte. Il y a quelques points rouge. Il s'agit de la communauté de mes amis d'armée.

amis facebook Martouf grandes communautés.png

Voilà. Vous croyez avoir tout compris à mes amis ?

... et bien accrochez-vous, c'est beaucoup plus compliqué que ça !

Voici le même graphe, mais découpé en plus petites communautés:

amis facebook martouf micro communautés.png

 

Aaarg... c'est tout différent !

Non, il y a quand même des invariants. Il y a toujours les mêmes électrons libres et les communautés qui sont très homogènes et déconnectées des autres. Ainsi, rien n'a changé pour mes amis d'étude ou mes amis d'armée.

En revanche les communautés de mes amis scouts et de mes amis boudrysans ne sont plus si claires. En fait il se trouve que ces communautés sont complètement entremêlées.

Dans mes amis d'enfances, j'ai beaucoup de scouts ! ... et dans mes amis Boudrysans, j'ai également beaucoup de gens avec qui j'ai fait de la politique locale !

Puis dans mes amis scouts, il y a étonnament plusieurs groupes d'âges qui se connaissent bien entre eux, et moi je fais souvent le lien entre ces tranches d'âge. Mais aussi entre différentes régions géographiques.

Il y a aussi des cours de formation différents (voilà), qui créent des liens plus fort entre certains groupes. (assez lié aux tranches d'âge)
Ainsi, j'observe que le maillage du réseau de la communauté scoute est plus fort que celui des autres communautés. Chaque personne a, en moyenne, plus de connexion avec d'autres personnes que dans d'autres communautés.

Tous les scouts se connaissent bien entre-eux et de diverses manières. Voilà enfin un moyen clair et scientifique d'expliquer cette impression que tous les scouts ont, de faire partie d'une communauté plus soudée que dans d'autres millieux.

Puis j'observe une communauté assez inattendue pour moi. En vert clair, entre ma communauté géographique d'origine et les politiciens. C'est une communauté que j'appelle de personnalités locales.

Ce sont des gens qui sont des petites star locales. Des gens qui ont beaucoup d'amis (en tout cas sur facebook), j'y retrouve des artistes, musiciens et auteurs locaux, des tenanciers de bars bien connus, des organisateurs de festivals et de fêtes populaires, des journalistes... (quand ils ne se cachent pas dans la communauté des politiciens !)

J'observe que la communauté des politicien(ne)s neuchâteloi(e)s (en violet) est très homogène. Peu importe les partis !

J'ai des gens de tout l'échiquier politique dans mes amis facebook, et ils sont quand même tous reliés entre eux. Les frontières entre les partis ne sont pas si claires. Donc ça confirme bien l'existence d'une classe politique !

De même que les journalistes sont souvent bien mélangés à la classe politique. Il existe d'ailleurs une blague de politicien qui dit que les journalistes sont des politiciens refoulés !

Je vois ici des journalistes qui sont clairement bien mélangés dans la communauté politicienne, de la même couleur. Alors que d'autres journalistes sont dans la couleur verte des "star locales", mais également perdus au milieu de la classe politique ! (en tout cas on les repères bien !)

Dans l'homogénéité, j'observe quand même que les individus des partis d'extrême gauche sont à la limite d'être intégré dans la classe politique, ils se séparent parfois entre la communauté politique en violet et la communauté alternative en orange. (anarchistes, squatteurs, gratiferia, etc..)

Puis, à gauche de la classe politique neuchâteloise, il y a une communauté bleue. Ce sont des gens de la communauté politique suisse romande. Puis de la même couleur, il y a mes amis militants pour un Revenu de Base Inconditionnel qui sont souvent (pas toujours) intégrés dans la communauté des politiques de Suisse romande.

Voilà, on a fait le tour des principales communautés de gens avec lequelles je suis en contact.

Limitation de cette visualisation

Une limitation que j'observe, c'est que ce graphe montre les communautés. Mais ne montre pas les communautés avec lesquelles je suis le plus actifs. Le graphe ne montre qu'un lien, même s'il est mort. J'ai des amis d'enfance avec qui je ne discute jamais, des politiciens qui sont amis avec tout le monde juste par ce qu'ils en avaient besoin pour une élection, mais qui ont maintenant un compte à l'abandon !

D'après Olivier Glassey, sociologue spécialiste des médias sociaux avec qui j'avais participé à un café scientifique à l'Uni de Neuchâtel en 2012, la plupart des gens ne communiquent pas avec plus de 5 à 15 personnes sur les réseaux sociaux.

Ainsi, ça explique le succès d'application comme WhatsApp qui permettent de créer des groupes de discussions, sans avoir à créer tout le reste du décorum de facebook qui doit montrer que l'on est l'élite de la nation. (facebook provient quand même de l'uni de Harvard...)

La discussion en groupe est l'outil communautaire qui monte. Désolé.. facebook c'est has been...

Donc pour plus tard, il serait intéressant que je refasse un graphe qui met en évidence l'interaction que j'ai avec mes amis facebook. Ce qui permettrait de montrer avec qui j'ai le plus d'échanges. Qui sont mes meilleurs amis !

... mais en fait, je crois que tout ça je le sais déjà ! :P

Comment réaliser un tel graphe de ses amis facebook ?

Si vous avez aussi envie de vous lancer dans l'exercice, ce n'est pas très compliqué.

C'est ici qu'il faut que je remercie Martin Grandjean de m'avoir fait connaitre l'outil Gephi et son utilisation dans un beau tutoriel.

Pour réaliser un graphe semblable à celui que je présente ci-dessus, il sufit de réaliser le tutoriel de Martin Grandjean avec les données de ses propres amis facebook que l'on peut récupérer grâce à l'application facebook: Netvizz.

Amusez-vous bien et dites m'en des nouvelles. Que l'on compare la structure de nos réseaux d'amis.

 

Martouf: 18 juin 2014 : 11:52

tags: news, politique, journaliste, graphe, facebook, communauté, amis, themeGeek, gephi, visualisation,

Commentaires: 0 commentaires


 
 
 
 
 
login
Identification

loading loading