Comment te représentes-tu les mois de l’année ?

J’ai découvert un jour, en discutant avec des amis, que je n’ai pas la même représentation mentale des mois de l’année qu’eux.

représentation des mois de l année en cercle.pngQuand je pense à une période de l’année, à une date, à un mois, je me représente l’année comme étant un grand cercle.

L’année commence avec le mois de janvier en bas.

Puis en avançant dans l’année, les mois se succèdent jusqu’au mois de juillet au sommet du cercle.

Le mois de juillet est au même niveau que le mois d’août.

Puis les mois descendent le long du cercle jusqu’à se retrouver au mois de décembre en bas du cercle à côté du mois de janvier.

Ma vision de l’année est cyclique.

J’ai découvert lors de cette discussion que ma vision cyclique de l’année n’était pas partagée par tous !

D’autres se représentent l’année sur une ligne. Ou encore, ne se représentent pas du tout l’année de manière visuelle.

Après avoir fait un bref sondage, j’ai découvert que d’autres personnes voient aussi l’année sur un cercle, mais parfois le mois de janvier se trouve en haut contrairement à ma représentation.

ma representation des mois en ligne.pngAprès avoir dessiné ma représentation des mois sur un cercle, j’observe que cette représentation n’est pas équilibrée. Il y a plus de mois pour aller du début de l’année au haut du cercle que depuis le haut vers le bas.

Ainsi je remarque qu’effectivement, inconsciemment, j’ai l’impression que pour aller du début de l’année à l’été, il faut plus de temps que pour passer de l’été à la fin de l’année !

Et toi, comment te représentes-tu les mois de l’année ?

N’hésite pas à laisser un commentaire pour indiquer ta représentation, ainsi on pourra tenter de faire une petite étude.

La synesthésie

En décembre dernier, je suis tombé sur un article du quotidien Le temps à propos de la synesthésie.

Il se trouve que cet article mentionnait le fait que « Certains perçoivent les jours de la semaine ou les mois dans l’espace. » Ce sont des synesthètes.

La synesthésie, est un mélange des sens qui arrive chez certaines personnes (entre 4% et 20% de la population). La forme de synesthésie la plus courante est la forme graphèmes → couleurs.

Un synesthète de ce type associe des couleurs avec les chiffres et les lettres.

C’est un phénomène qui parait étrange à beaucoup de monde, mais qui m’est familier. Depuis toujours j’ai associé les chiffres avec des sensations de couleurs, mais également certaines notions de tri comme la gauche, la droite, les chiffres pairs et impairs.

Il y a déjà bien longtemps, j’avais expliqué à ma famille cette étrange habitude que j’ai d’associer les couleurs et les nombres. Cette pratique a été mise sur le compte de mon étrangeté habituelle ! 😛

WWW_logo_by_Robert_Cailliau.pngPuis, c’est en tombant sur le site personnel du co-inventeur du web, Robert Cailliau, que j’ai découvert le mot de synesthésie.

Il expliquait voir les lettres, les chiffres et les dates en couleur, mais avoir découvert tout récemment que la plupart des gens ne voient pas de cette manière!

Robert Cailliau explique également qu’il a choisi le logo du Word Wide Web avec trois W verts, car il est impensable que cette lettre puisse avoir une autre couleur !

J’ai ainsi découvert que ma particularité d’associer des couleurs avec des chiffres est également partagée par d’autres personnes.

Je découvre également que finalement, moi, je ne perçois que des vagues sensations visuelles mais pas un monde coloré aussi net que ce que Robert Cailliau semble décrire.

Ma synesthésie me permet surtout de pouvoir faire des tris. Je peux trier les nombres pairs et impairs grâce à l’impression de couleur que je vois.

J’ai tenté de représenter les impressions de couleurs que j’associe aux chiffres, mais c’est très difficile. Il y a des chiffres pour lesquels je sais que c’est une couleur chaude ou froide, mais j’ai des difficultés à dire quelle est cette couleur. C’est plus une impression de couleur qu’une véritable couleur. Ainsi, mes petits dessins ci-dessous ne sont que des ébauches pour tenter d’expliquer ce que je ressens, mais ne sont pas la réalité.

ma représentation des chiffres en couleur.png

Je peux regrouper par couleur des chiffres qui vont bien ensemble. Sur mon dessin on voit que c’est assez clair que 2, 4 et 8 vont ensemble !

Tout comme je peux dire que la gauche est pair et la droite est impair !

ma représentation de la gauche et la droite en couleur.png

La gauche a une couleur d’un jaune clair et la droite plutôt rouge.

La synesthésie aide à faire des calculs

En 2004, le britanique Daniel Tammet a réussi à réciter, à la suite, 22 514 décimales de Pi !  (ce qui lui a quand même pris un peu plus de 5h !)

Lorsque Daniel Tammet effectue des calculs, il dit ne pas avoir besoin de calculer. Il voit les solutions lui arriver sous forme de paysage.

Ainsi pour effectuer des calculs complexes pour le commun de mortel, lui, se balade dans un paysage de nombres colorés.

Les capacités du cerveau humain sont étonnantes !

Et toi, quelle est ta représentation du monde ?

Notes à propos du livre intelligence dans la nature de Jeremy Narby

Notes à propos du livre intelligence dans la nature de Jeremy Narby

Jeremy Narby est l’antropolgue auteur du livre, le serpent cosmique, dans lequel il décrit les transes chamaniques à l’ayahusaca des indiens de l’amazonie péruvienne. Les chamanes tirent leur savoir de ces transes où il converses avec la nature. Ils y voient le serpent cosmique qui est une représentation de l’adn.

Dans le livre L’intelligence dans la nature, Jermey Narby tente de savoir ce qu’est l’intelligence et quels sont les organismes qui sont doués d’intelligence. Ceci afin de comprendre quelle entité peut ainsi transmettre son savoir durant les transes chamaniques.

Voici mes notes à propos de ce livre:

  • but du livre: trouver des arguments scientifique à la théorie du serpent cosmique.
  • biologiste moléculaire, Dr Pia Malnoe.
  • Etude des organisme plutôt que des molécules
  • Il y a des moisisures qui sont capables de résoudre des labyrinthes. (j’en ai déjà entendu parler dans le peuple des connecteurs de Thierry crouzet. Il parle d’auto-organisation)
  • en japonnaie le terme de « chi-sei » (tchi sei) décrit cette intelligence de la nature. Litérralement la capacité de savoir de la nature.
  • Il y a des oiseaux intelligents. Les aras mangent de l’argile pour détoxifier leur corp de la nourriure encore trop verte qu’ils mangent.
  • Les aras crient « au loups » Ils trompent leur congénère avec des faux cris d’alerte !
  • les pigeons sont capables de reconnaitre des tableaux de van gogh et de chagall.
  • Quand les chamanes parlent avec la nature, ils disent qu’il parlent  le langage des oiseaux. Dans de nombreuses religions, on parle de langage des oiseaux.
  • le maitre des animaux est l’entité qui gère ce que les humains ont le droit d’exploiter. Il y a des limites.
  • la mère des plantes répond aux questions sur le fonctionnement des plantes. Des biochimistes suisse ont eu des réponses précise sur leur recherches.
  • le propriétaire des animaux décide si on a le droit de s’installer à un endroit.
  • les plantes et les animaux n’ont pas la parole, mais tout le reste !
  • un chamane ne craint pas la mort, son initiation de chamane l’a fait passé très prs de la mort, donc il la connait.
  • A propos de l’origine de la vie: le hasard et le créateur sont deux visions de la foi !
  • Le hasard est là comme réservoir de diversité.
  • chaque personne, plante, animal, gros caillou a une ame.
  • La mère des…. est une ame collective, de groupe (tana-ashi) propriétaire = mère
  • des chamanes peuvent se transformer en Jaguar, ils transforment leur ame.
  • dans les grottes de lascaux, il y a 17000 ans des gens ont peint des hommes à tête d’oiseaux.
  • les chimpanzés, daupins, et oiseaux ont des langages.
  • Les perroquets sont capables de reconnaitre jusqu’à 300 objets et des notions comme grand, petit.
  • Ils apprennent en regardant un autre apprendre. Ils copient.
  • les fourmis utilisent des anti-biotiques pour protéger leur cultures de champignons.
  • Qu’est ce que l’intelligence ? C’est prendre des décisions.
  • les abeilles sont capable de décider, de choisir un chemin dans un labyrithe qui est caractérisé par une marque de couleur.
  • Les couleurs jaune et bleu atirent les abeilles, car dans la nature, les fleurs qui ont le plus de nectar sont de cette couleur. Mais elles sont aussi capable de changer de couleur, d’apprendre. Elle ne sont donc pas préprogrammées.
  • Par contre elles sont préprogrammées pour s’envoler vers le haut, vers le soleil, dès qu’elles ont du nectar.
  • Donc elles sont capable de faire un labyrinthe dans un sens pour aller chercher de la nourriture, mais pas de revenir par le même chemin, mais dan l’autre sens !
  • Est ce que ces comportement sont du à des phénomène d’émergence d’auo-organisation, ou de l’intelligence individuelle ?
  • => c’est souvent un mélange des deux.
  • Le cerveau d’une abeille < 1 million de neurones. p.78 Le corps central de ce cerveau = 170 000 neurones.
  • la cuscute est une plante qui se déplace !
  • L’origine du cerveau est une concentration de neurones autour de la bouche.
  • Chez les nématodes (Caenorhabditis elegans) sur leurs 959 cellules, ~300 sont des neurones en anneau autour de la bouche.
  • Monique zetka
  • un poulpe a 500 millions de neurones, 200 fois moins que les humains.
  • David stenhouse: L’intelligence c’est un comportement adaptatif qui varie au cours de la vie d’un individu. p.103
  • selon cette définition, les plantes sont intelligentes.
  • les plantes communiquent entre leur cellule en changeant les taux de calcium.
  • les amibes unicellulaire sont aussi capable de résoudre des labyrinthes ! Et ceci avec une seule cellule ! Comment elles pensent ?
  • Les papillons ont des cellules photosensible sur le sexe !
  • Ils voient avec 6 couleurs de bases et un récepteur large bande (nous seulement 3: rvb)
  • la frontière entre l’organisme vivant et la machine est très floue
  • la vie s’adapte pour survivre. Les machines ne s’adaptent pas.
  • (réflexion perso: les virus informatiques sont ils vivants ? ils tente de survivre non ? mais ils sont préprogrammés ! D’après moi, ils ne vivent pas dans le même monde. Ils vivent dans un monde numérique fait de 1 et de 0)
  • l’intelligence semble être partout, mais souvent cette intelligence n’est pas consciente. La conscience, c’est arrête étroite au sommet d’une montagne d’intelligence.
  • notre cerveau est composé de neurones qui s’interconnectent via des synapses. Nous avons 100 milliards de neurones qui chacun peuvent faire 10 000 connexions.
  • Notre estomac a aussi des neurones. 100 millions ! Donc penser avec ses tripes n’est pas qu’une expression !
  • Il y a plusieurs couche de cerveau. Un cerveau émotionnel est souvent le premier à traiter l’information, avant le cortex réfléchi. C’est pour des réflexes de survie.
  • Nous pensons d’abord, émotionnellement, avec notre corps et nous couche cérébrales de base. Les mêmes que les animaux.
  • des ions ca+ servent à communiquer entre les neurones comme chez les plantes !
  • le neurone qui veut communiquer déclenche une une impulsion électrique qui attires les ions Ca+, qui entrainent un afflux de neuro transmetteurs via les synapses dans les neurones voisins où une nouvelle impulsion électrique est déclenchée.
  • Les synapses se renforcent voir se duplique si on les utilises.
  • Qu’est ce que le savoir, la mémoire ?
  • Il semble que c’est un arrangement particulier des neurones.
  • contrairement à une idée reçue, de nouveaux neurones peuvent être fabriqués ! (au moins pour un type de mémoire: la peur !)
  • donc utiliser son cerveau le rajeuni ! (c’est pour ça qu’il semble que les personne atteintes de dégénérescence du cerveau (ou alzeihmer) on souvent regardé plus la TV que d’autres. La tv abruti, écrouter à ce propos l’émission dans médialogues sur la rsr)
  • Comment se forme le moi ?
  • physiquement, le cerveau est réparti, il n’y a pas de centre qui héberge le moi. (encore un effet d’émergence ?)
  • jusqu’où va l’intelligence ?
  • Les protéines sont-elles intelligentes ? p168
  • Thomas Ward nous dit que selon la définition de l’intelligence, on peut dire que oui !
  • Les protéines sont là pour reconnaitre des éléments chimiques et communiquer avec. Elles peuvent réparer des cellules ou leur dire de mourir, Elles communiquent et réparent l’ARN et l’ADN.

Notes perso:

  • Ceci me fait penser au jeu de la vie. Il y a des formes qui ont des fonctions différentes. Le jeu de la vie est même une machine de Turing, il est possible de la programmer et de faire des calcul avec.
  • En ce qui concerne les chamanes. Les transes à l’ayahuasca me font penser au début du mouvement hippie avec le groupe de Timothy Leary qui voulait « voir dieu en face » grâce au LSD.
  • => prendre contact avec Jeremy Narby pour savoir si il a déjà observer les similitudes entre les transes LSD, mescaline, psylocibine et les transes chamaniques.