Comment se faire des amis

Comment se faire des amis... vaste question.... mais ici on ne parlera que du résumé du livre de Dale Carnegie "Comment se faire des amis (et influencer les gens)" qui nous explique les rouages des relations sociales... et donc comment se faire des amis... mais c'est valable pour toute relation sociales.

Ce livre a été publié en 1936... et depuis c'est plus de 40 millions d'exemplaires qui ont été vendus !

Voilà pour en savoir plus sur ce livre Comment se faire des amis de Dale Carnegie. (en cherchant pas longtemps sur le net on trouve aussi une version pdf...)

comment se faire des amis dale canergie.jpg


Voici une vidéo d'un gars qui résume ce que dit ce bouquin en 60 secondes.....  "On est apprécié.. par les gens que l'on apprécie !"

 

Résumé du livre de Dale Carnegie, "Comment se faire des amis".

Voilà ce que Dale Carnegie recommande.

  • Savoir ménager l'égo des autres
  • complimenter
  • s'intéresser aux autres
  • si vous voulez récolter du miel, ne bousculez pas la ruche
  • chacun se sens toujours dans son droit. Chaque a l'impression d'avoir toujours juste.
  • Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas
  • pour amener une personne à effectuer une action, la meilleure manière est de susciter en elle le désir de cette action.
  • le désir d'être reconnu est le plus profond de la nature humaine.
  • chercher les vraies qualités des autres et leur faire part de l'admiration que nous avons pour ses qualités.
  • la seule façon d'influencer son voisin est de lui parler de ce qu'il veut et lui montrer comment il peut l'obtenir.
  • "Nous nous intéressons aux autres quand ils s'intéressent à nous". Publius Syrus
  • souhaitez les anniversaires des personnes que vous connaissez.
  • souriez. (ça veut dire: je suis content de vous voir) (note perso: et en plus il semble bien que ce mouvement physique influence bien notre humeur !)
  • James Farley, agent électoral de Roosevelt savait les prénoms de 50 000 persones !
  • Chacun préfère son nom à tous les autres noms !
  • Saluez les gens par leur prénom. Salut Robert...  (oh.. je ne l'ai vu qu'une fois.. et il se souvient de moi !) (note perso: ça fait déjà longtemps que j'ai remarqué que le politicien neuchâtelois Jean Studer pratique cette technique... et on voit qu'il est un des politiciens les plus populaires de ces dernières années...)
  • pour avoir une conversation appréciée, sachez lui accorder une attention exclusive quand elle s'exprime.
  • parlez à votre interlocuteur de sa passion.
  • le meilleur moyen d'emporter une controverse, c'est de l'éviter !
  • => un homme convaincu malgré lui garde toujours son avis !
  • => ne pas écraser l'adversaire... sinon on risque de s'en faire un ennemi
  • accueillir le différend
  • Théodore Roosevelt disait qu'il n'a qu'au maximum 75% du temps raison. => nous n'avons que rarement raison donc il faut éviter de commencer ses phrases par: je vais te prouver que..  (Ça revient à dire… je suis plus malin que toi !)
  • commencez vos phrases par: Il est possible que je me trompe, mais il me semble que…. examinons la chose ensemble, voulez-vous ?
  • => la personne ne peut rien objecter !
  • Nous cherchons plus à défendre notre amour propre que nos idées. Donc en tournant la phrase en étant sur de se tromper, on ménage son amour propre !
  • Ne dits jamais à votre interlocuteur qu'il a tord.
  • Que faire quand vous avez tort ?
  • => il faut se fondre en excuse et insister sur sa culpabilité.
  • => la personne va toujours tenter d'affirmer son importance, donc elle va se montrer magnanime ! 🙂
  • c'est par le coeur qu'on parvient à l'esprit.
  • le secret de socrate: pour convaincre quelqu'un, ne pas aller sur les questions sur lesquelles vous êtes en opposition, soulignez les terrains d'entente. Puis montrez que l'on est proche et que l'on poursuit le même but. Seule la méthode est différente.
  • escalade de l'engagement: faire dire oui à son interlocuteur histoire de le mettre dans un état d'esprit. Ensuite, pour conserver son amour-propre, l'interlocuteur ne pourra pas se contredire. (Ex: la miss du porte à porte… vous lisez chez vous ? oui… Vous pensez qu'il est bien que les enfants lisent ? oui… ça tombe bien france loisirs est là…. :P)
  • laisser l'autre parler, vider son sac. Ne pas parler trop.
  • suggérer des idées et laisser l'autre faire la conclusion. Les idées que nous découvrons nous même nous inspirent plus confiance que celles présentées tout cuit.
  • efforcez-vous de sincèrement voir les chose du point de vue de votre interlocuteur. Pour lui, il a toujours raison.
  • La phrase magique "Je comprends très bien votre attitudes, si j'étais vous, j'aurai la même."
  • mettre en avant chez l'autre ses motivations honorable, idéales, plutôt que les vraies !
  • faire des démonstration spectaculaire. Comme l'exemple du journal publié comme un livre pour montrer le prix dérisoire du journal.
  • pour déclencher une réaction, stimuler le désir de mieux faire, de se surpasser. Lancez un défi.
  • Soyez un leader. modifiezl l'attitudes des autres sans irriter
  • Pour corriger une faute: donnez un compliment avant les excuses.
  • Ex: des ouvriers qui fument sous le panneau interdiction de fumer. Le patron leur offre des cigares et les invites à aller fumer dehors… => pas moyen de résister. On te fais un cadeau et on ne dit rien de l'infraction !
  • Pour faire remarquer des erreurs à d'autres, ne pas faire de remarque directe. Faire remarquer ses propres erreurs.
  • Personne n'aimer recevoir d'ordres. Mais les personnes acceptent plus facile un ordre si elles ont pris part à la décision qui est à son origine. => poser des question pour donner des ordres: Pensez-vous que ce serait bien de … ?  Voulez-vous faire ceci ? Pourriez-vous étudier cela ?
  • Ménager l'amour propre de son interlocuteur. Ne pas dire ou faire quelque choses qui diminue un homme à ses propres yeux.
  • Faites l'éloge des moindres progrès. Nous sommes tellement plus enclin à dire ce qui ne va pas que ce qui va bien !
  • Comment inciter l'autre à se dépasser ?
  • => le complimenter sur son potentiel, sur ses coup d'éclat passé. Donner un belle réputation à mériter.
  • Comment favoriser les progrès ?
  • => Encourager les gens, faites augmenter leur confiance en ce qu'il font. En rabaissant les gens ça leur coupe les ailes !

 

En résumé, pour motiver les autres..

  • soyez sincère. => pas de fausses promesses. Concentrez vous sur l'intérêt de votre interlocuteur.
  • sachez exactement ce que vous voulez que votre interlocuteur fasse.
  • mettez vous à la place de votre interlocuteur
  • Pensez aux avantages que votre interlocuteur peut retirer en accomplissant ce que vous lui proposez.
  • faites que ces avantages soient en accord avec les désirs de votre interlocuteur.
  • formulez les propositions en faisant ressortir l'avantage personnel que votre interlocuteur va en retirer.

notes à propos d’un interview de Christophe Allain et de son éveil du 3ème oeil

Le choix est à l'humain, les moyens au divin

Voici des notes à propos d'un extrait d'une interview de ~6h de Christophe Allain.

Il tente de décrire ce qu'est le monde spirituel.

C'est un moment d'information très dense, où il explique beaucoup de chose sur le fonctionnement du monde, de l'univers, de la réalité.

Pour aider à mieux saisir ce déluge d'information. Voici quelque notes écrite.

Christophe Allain répond à la question depuis 1h35'' de cet enregistrement: L'éveil du 3ème oeil de christophe Allain

  • en haut: connexion au monde spirituel => pulsion de mort
  • en bas: connexion à l'énergie tellurique => pulsion de vie
  • au milieu il y a le centre
  • il faut passer par des constructions spirituelles pour accéder au centre
  • les constructions spirituelles sont la manière dont on a structuré notre âme.
  • => pas de temps linéaire. Conçoit plein de mondes, contient tout, des extra terrestres, etc
  • => pas réel. Seulement des constructions d'une façon de voir la réalité.
  • Il faut déconstruire tout ça en se laissant guider par le lapin comme dans Alice au pays des merveilles. Le lapin, c'est juste le ressenti. Il te dit d'aller suivre un lutin, etc... pour trouver la clé du monde courrant.
  • C'est la même logique que le film Inception. C'est un rêve imbriqué dans un rêve imbriqué dans un rêve.
  • Il est facile de perdre pied. Notre monde de la matière est moins réel que les mondes spirituels.
  • Le rêve le plus profond est celui de la matière.
  • Le but du jeu c'est de remonter ?
  • => non c'est pas le but
  • Le but c'est de déconstruire sa structure pour comprendre comment on s'est construit afin de comprendre le but de notre vie ici.
  • l'humain a une part de lui dans l'absolu. Dans le monde des morts, de l'infini.
  • La part absolue de l'humain crée des concepts à partir de la vacuité
  • puis cette part absolue va créer un corps relatif pour aller expérimenter dans la matière les concepts qu'elle a créé.
  • c'est l'échange entre cette part absolue et cette part relative qui est le jeu de l'humain. L'humain c'est ça.
  • Si l'on veut remonter de la matière au monde spirituel il faut déconstruire la demi-tonne de construction qui sont sur le chemin.
  • C'est ça ce voyage que l'on fait à un moment. Certain le font chez le chaman avec les plantes. Tu peux le faire de toutes les manières possible
  • Dans ce voyage, tu vas rencontrer:
  • la résolution de l'espace temps => c'est de l'énergie extra-terrestre. C'est notre civilisation dans d'autres espaces-temps.
  • il faut retrouver l'eternel présent
  • d'abord il faut déconstruire ça
  • tu vas trouver les ouvertures temporelles
  • tu vas trouver le double du passé et du futur
  • Le double du passé, c'est la somme de tout ton passé sur l'éternité depuis ta sortie de la vacuité => c'est un outil primordial pour faire semlant d'exister.
  • le double du futur check toutes les possibilité du futur pour retourner dans la vacuité
  • lui va te guider pour que tu vives toujours la meilleure journée possible. Car il est allé tester toutes les possibilités.
  • le passé et le futur change tout le temps, car ce qui importe c'est ton expérience dans le présent.
  • S'il y a a besoin de changer ton passé, ça sera fait. Mais tu peux pas le savoir, à moins d'être dans ta part absolue.
  • les gens qui ont beaucoup de connexion dans la psyché avec d'autres espaces temps vont être passionnés d'ovni, etc... car il y a une part d'inconscient qui sait très bien que cela existe dans d'autres espaces-temps.
  • 1h40''50
  • Ensuite, s'il y a des problèmes d'archétype...
  • Il y a des intentions qui partent de la vacuité. A un moment elles passent du sans forme à l'énergie. Ce qui fait passer du sans forme à l'énergie, c'est un archétype, donc un dieu. Ils existent bien dans les mondes de dieux.
  • Tu es toujours face à toi même sur tout tes niveaux de fonctionnement.
  • Mais pas toi-même le relatif, mais toi l'absolu qui se contemple depuis une forme relative.
  • 1h42 ... une fois qu'on a compris tout ça...
  • tu peux accepter de visiter ces mondes spirituels soit dans les rêves, soit physiquement.
  • tu vas trouver le sans forme et la vacuité et tu vas être centré.
  • Il faut développer le bas pour aller explorer le haut. Il faut être ancré. Avoir une attache qui t'évite de te perdre dans tes constructions spirituelles et de tomber dans la psychose.
  • C'est dans la psyché qu'il y a les connexions espace-temps.
  • Là il faut être bien ancré. Sinon tu va regarder plein d'espace temps en même temps. Il y a plein de gens dans des asiles qui regardent dans plein d'espaces temps physiquement. Ou qui vivent dans un espace-temps et perçoivent un autre. Là c'est un problème.
  • Il faut s'enraciner puissament pour aller explorer le haut sinon tu risques la folie
  • la part absolue de toi va te permettre d'observer le haut, seulement si tu es assez ancré. Sinon elle ferme le haut pour que tu restes stable mentalement. Elle va t'obliger à travailler le bas.
  • paradoxalement, c'est en travaillant le bas que le haut s'ouvre. L'absolu se dit, je peux te laisser voir, là je te récupère.
  • 1h44 l'animateur pose une nouvelle question: Est-ce que notre société matérialiste favorise l'ancrage ?
  • En fait, on vit dans un monde mental. On part du principe que ce qui est solide est réel. Or, c'est l'inverse ! C'est une projection en 3D de notre mental. Le monde solide n'as pas d'existence sans notre mental. Il n'existe pas de monde objectif dans lequel on vit. On ne vit que dans son film.
  • Dans ce film là ce trouve tous les éléments de nos contructions. Pas celles du voisin. Notre manière de percevoir le monde dépend directement nos constructions.
  • On se perçoit par niveau de conscience égaux. Si on est tous dans ce niveau vibratoire. C'est qu'il correspond à notre niveau à tous.
  • Dans cette perception là, on expérimente le mental dans son paroxysme.
  • On expérimente ce qu'il se passe si on donne tout le pouvoir au mental.
  • Donc on est pas dans une société où les gens sont ancré. On est dans du mental. On ne voit plus le réel.
  • le rôle du mental est de figée ce qui est en constante transformation. Par exemple, notre corps change tout le temps, nos cellules meurt sans arrêt, pourtant on va avoir une image constante. Le mental fige notre forme.
  • De plus, le mental modélise un temps linéaire. Le temps n'est pas linéaire. C'est nous qui le créons à notre niveau.
  • Qu'est-ce qu'il se passe si dans l'ordinateur on donne tous le pouvoir à la carte graphique ? Là tu répond à toute la proplématique de notre société. Son rôle c'est de figer.
  • Donc le mental va figer. C'est plein de routines qui tournent en boucle pour figer. Ça fait des pays, qui font des règles, qui font des lois, qui sont des égrégores, qui élèvent de humains. Ça fait des dynasties qui font pareil. On les laisse se reproduire entre eux. Tu peux épouser telle personne, mais pas celle là. C'est ça un nom de famille. C'est un égrégore. Il contient les frustrations de tous les ancêtres accumulés et donne des ordres à l'humain.
  • Ça fait des civilisations qui figent tout. Puis comme le monde continue à évoluer. Tout d'un coup, c'est la civilisation qui s'effondre. Un autre égrégore arrive et on recommence.
  • l'expérience c'est ça. Mais ce n'est pas le réel.
  • Le réel c'est se connecter avec tous les éléments de la matière.
  • Le haut, les monde divin, c'est la notion de père spirituel. Il y a une notion masculine. C'est une logique de mort et de désincarnation.
  • En bas, on va aller connecter la jouissance de la vie. Il y a une logique de volcan incontrôlable de vie qui agit et qui expérimente dans l'action.
  • Le haut c'est la connaissance, le bas, c'est la jouissance dans l'action.
  • L'énergie de la vie n'est qu'une énergie de jouissance. Il n'existe que l'énergie sexuelle, c'est la mère de toute les énergies.
  • Elle se construit par le premier chakra. C'est le bigbang. C'est la séparation. La naissance de la fusion de l'énergie. Le deuxième, on va rentrer dans une autre logique, le troisième aussi, etc.... 7  c'est la réintégration.
  • Le 1 et le 7 sont le même chakra. Le monde entier manifesté n'est qu'un tour de passe-passe entre un chakra qui a été séparé en 2 artificiellement juste pour faire semblant qu'il y a un truc au milieu.
  • Qu'est-ce qui crée l'humain, c'est ce jeu de chakra qui crois être séparé de l'univers. Qui crois être une part relative de cet univers.
  • 1h49

notes à propos du livre psychologie des foules de Gustave Le Bon

Voici mes notes à propos du livre Psychologie des foules de Gustave Le Bon.

Ce livre a été publié en 1895. Mais il semble toujours actuel.

Ce livre a inspiré tous les plus grands dictateurs du 20ème siècle. (Hitler, Staline, Mao, ...) C'est ainsi qu'ils ont appris les techniques pour manipuler les foules.

Mais pour contrebalancer tout ces sombres personnages, leurs opposants ( Roosevelt, Clemenceau, Poincaré, Churchill, de Gaulle) aussi on lu ce livre.

Il est donc intéressant de savoir quelles sont les théories avancées dans cet essai. Vu que c'est finalement des idées qui ont pas mal influencé le 20ème siècle !

Voir Psychologie des foules sur amazon...

L'ère des foules

  • un changement de civilisation se fait lorsque les idées du moment changent, lorsque les valeurs changent. Et non par ce que quelqu'un provoque un changement tout seul. Il faut l'influence de la foule. Une personne seule ne fait rien.
  • Après l'ère des rois, voici l'ère des foules. Le 20ème siècle sera dirigé par les foules.

psychologie des foules gustave le bon concert

Caractéristiques et effets d'une foule

  • la foule est bête, mais forte dans l'action.
  • pour une foule, le meilleur impôt est la TVA, on ne la remarque pas tellement elle est diluée. Un impôt plus faible, mais en une seule fois, sera très impopulaire !
  • Une foule = un groupe d'individus qui vont dans le même sens, vers les mêmes buts.
  • Un groupe d'individu rassemblé au même endroit, mais n'agissant pas ensemble n'est pas une foule ! (au sens de foule psychologique)
  • la foule est plus que la somme des individus. (effet d'émergence)
  • une foule regroupe les sentiments des individus, mais par leur intellect.
  • la foule donne un sentiment d'invincibilité. (du fait d'être anonyme et non-responsable de ses actes)
  • dans la foule, il y a facilement une contagions des idées des autres. L'intérêt général peut être mis en avant par une personne qui habituellement est très individualiste.
  • la foule transforme immédiatement des suggestions en actes.
  • la foule place les individus dans un état proche de l'hypnose. => soumise à l'hypnotiseur.
  • les foules créent des miracles ! Elles sont sujettes à la contagion des idées. Si une personne déclare avoir vu un miracle il est très probablement que cette idées se propage même chez ceux qui n'ont rien vu ! Ainsi les foules sont responsables de beaucoup de supposés miracles.
  • De plus, si un miracle a été vu par de nombreuses personnes on le crois plus volontiers. Alors qu'en fait on devrait accorder moins de crédit si c'est une foule qui rapporte un événement.
  • une foule est un mauvais témoin et jury de tribunal
  • On a vu plusieurs cas de suggestions qui se sont propagées par les foules dans les tribunaux. On a vu des mères reconnaitre le cadavre de leur enfant alors que c'était faux et ceci accrédité par tout le voisinage !  Il suffit d'une petite suggestion, ici mêlée avec une forte attente pour que la réalité se transforme. Une couleur d'habit, une cicatrice et voilà que l'on construit le reste de l'histoire.
  • Il y a le cas des marins à la recherche d'un navire en perdition. Si la vigie annonce qu'elle voit quelque chose, il y a tellement d'espoir et d'attente que tous les marins verront le bateau, même s'il n'existe pas.
  • C'est également ainsi que des esprits très critique se feront bluffer par un magicien. Seuls ils résisterons, en foule, le magicien a tout pouvoir !

Inertie de la foule

  • Une foule prend beaucoup de temps a assimiler une idée. Il a fallu tout le siècle des lumières pour que les idées mûrissent, se simplifient et pénètre l'âme des foules pour donner la révolution française.
  • les foules ont beaucoup d'inertie. Une idée met du temps à être acceptée, mais elle prend du temps à être remplacée par une autre.
  • Ainsi les vieilles idées restent longtemps et il faut composer avec pour pouvoir gouverner.
  • Une foule est très conservatrice.
  • une foule ne raisonne pas.
  • une foule comprend uniquement les analogies. Même fausses. (syllogisme). Le verre est transparent, la glace est transparente. Donc le verre et la glace sont pareil !
  • une foule généralise tous les cas particuliers

Une foule est irrationnelle, elle aime les mythes

  • l'Histoire est influencée très fortement par les mythes et légende. Ce sont les événements irréel qui font l'histoire. L'irréel est plus fort que le réel. => bref c'est à cause des foules.
  • Les grands événements impressionnent plus que les petits. Si un transatlantique coule, tout le monde en parle. Alors qu'on ne parle pas des 1000 petits bateaux qui coulent chaque années sur cet océean en faisant plus de morts.
  • les mots n'ont pas le même sens suivant la culture dans laquelle on se trouve. Le mot démocratie signifie un état fort pour les latins, alors que le même mot signifie le moins d'état possible chez les anglo-saxons.
  • les foules sont religieuses => elles cultivent l'intolérance et le fanatisme.
  • les foules suivent les sentiments pas la raison.
  • pour gouverner une foule, il faut être dieu ou rien !
  • L'empire romain était dirigé par un empereur dont on faisait le culte religieusement.
  • Ce n'est pas la puissance militaire de 30 légions romaines qui a tenu les millions de sujets de l'empire romain. C'est le sentiment religieux que l'empereur est un dieu. Qu'il a des pouvoir magique ! (C'est pareil pour un pharaon qui est chef d'Etat et dieu en même temps)
  • Il y a 2 facteurs qui influencent les foules, les facteurs lointains et les facteurs immédiat. La révolution française est un des meilleurs exemples. Les écrits des philosphes et scientifiques des lumières sont les facteurs lointains qui ont préparé le terrain au changement qui s'est déclenché avec des facteurs immédiat comme la résistance de la cour à voiloir faire certaines réforme.
  • Les types généraux de facteurs lointains sont: la race, les traditions, le temps, les institutions, l'éducation. (il me semble que l'on traduirait actuellement le terme de race par celui de culture. En tout cas, c'est ce que j'en comprend des brèves explications dans ce livre. L'auteur ne s'étale pas tellement là dessus vu qu'il a déjà écrit un ouvrage complet à propos de "la race")
  • les foules sont traditionnalistes. Une civilisation passe sont temps à construire des traditions puis les détruires pour progresser. Les foules sont le plus grand frein au progrès.
  • Pour s'accomoder avec cette inertie des foules, pour avoir une bonne constitution, il faut la retoucher lentement. Jamais d'un seul coup. Ne s'occuper que de ce qui est utile sur le moment au problème courant.
  • C'est l'âme d'une foule d'un pays qui le dirige, pas les institution. Ainsi, il n'est pas possible d'imposer la démocratie. Il faut qu'elle vienne d'elle même.
  • La décentralisation c'est bien, mais si l'inertie des foules est majoritairement pour la centralisation. Un système décentralisé ne marchera pas.
  • l'instruction (de type bourrage de crâne si je comprends la description qu'en fait l'auteur) est dangereuse. Il n'y a pas de place pour tous les instruits dans le système. => Donc les instruits se révoltent. Il vaut mieux priviliégier l'apprentissage.

Les mots sont des boutons pour activer des idées

  • Il y a des mots qui sont magiques. Ex: liberté, égalité, démocratie.
  • La puissance d'un mot est liée à l'image qu'il évoque et est tout à fait indépendante de sa signification réelle.
  • un mot est un bouton pour appeler une image.
  • les mots sont "figé" mais les idées qu'ils évoquent change au fil du temps.
  • si l'on veut se débarrasser d'une connotation négative d'un mot, il faut changer le mot qui désigne une même chose.
  • Voici quelques exemples: la gabelle → impôt sur le sel, la taille → contribution foncière
  • un travail essentiel d'un homme d'Etat est de rebaptiser avec des mots neutres ce que les foules ne supportent pas.
  • un terme bien choisi permet de faire passer des idées odieuses.

psychologie des foules gustave le bon manifestation forum social mondial 2011

Comment diriger une foule

  • seule l'expérience compte. Pas les explications. De plus, l'expérience doit être refaite par chaque génération. (On présente le cadavre de César, on ne fait pas qu'annoncer sont assassinat)
  • pour convaincre une foule, il ne faut pas l'attaquer de front. Il faut aller dans le même sens. Puis détourner l'idée. (voir faire le contraire de ce qui était annoncé une fois la foule dissipée et le calme revenu.)
  • une foule a toujours besoin d'un meneur
  • caractéristique du meneur:
    - il a la foi
    - il est lui même pris dans son idéologie. Il s'hypnotise lui même.
    - il est un homme d'action. Pas de raison.
    - il s'agit souvent de gens demi aliénés !!
  • les foules aiment les puissantes suggestions. Les paroles pleines d'intensité.
  • les foules déplacent des montagnes
  • une foule n'a pas de volonté propre elle cherche qui en a.

Techniques du meneur

  • l'affirmation sans essais de preuve, de justifications qui risquerai d'engager le débat. → des slogans !
  • la répétition → faire entrer le slogan en tant que réflexe
  • la contagion → les idées sont contagieuses. Ex: toutes les révolutions de l'année 1848 en Europe. (Plus proche de nous, dans le monde arabe en 2011)
  • l'humain est naturellement imitatif → l'origine de la contagions dans les foules
  • ce n'est pas avec des arguments, mais avec des modèles que l'on guide les foules. → convaincre par l'exemple.
  • → c'est ainsi que la mode se propage. (est-ce que là derrière il y a une envie d'appartenance à un groupe ?? En tout cas, le fait d'avoir fait des fils blanc pour les iPods était une grande idées pour se démarquer et lancer la mode !)
  • la nouvelle idée ne dois pas être trop loin de l'ancienne. Sinon, il y a trop de chose à changer pour l'imiter !
  • le meneur doit avoir du prestige.
  • le prestige inhibe tout raisonnement, hypnotise. Une affirmation est tout de suite juste si elle provient d'une source prestigieuse.

Le prestige

  • le succès est une des bases du prestige
  • c'est toujours avec fureur que les foules de croyants brisent les statues de leur anciens dieux.
  • il y a deux types de prestige: acquis et personnel
    → acquis = fonction ou titre de noblesse
    → personnel = il y a des leader naturel comme l'était Napoléon
  • on reconnait la fin d'une croyance quand elle est discutée. Une vraie croyance est un dogme qui va tellement de soi qu'elle n'est jamais remise en cause.
  • une croyance bien ancrée est plus tenace qu'un dictateur.
  • → voir les croyances religieuse: Bouddha, Jésus, mahommet ne sont plus là et pourtant leur pouvoir de prestige est toujours là. On ne discute pas leur paroles. (dans le cercles des croyants)

Différents types de foule

  • Le jury: c'est une foule positive.
  • C'est le seul contrepoids à des magistrats professionnels qui n'ont pas assez de recul.

psychologie des foules gustave le bon bruxelles apero du parlement europen

Comment gagner des élections ?

  • il faut du prestige. → S'imposer sans discussion
  • pourquoi il y a peu d'ouvrier élus ? → ils pensent que les gens de leur milieu n'ont pas de prestige !
  • flatter l'électeur → faire des promesses
  • écraser l'adversaire par répétition et contagions
  • Ex: prétendre que personne n'ignore un crime commis par son camp →  il devra se justifier ! La meilleure défense aurait été de retourner une attaque en lançant aussi des affirmations.
  • programme écrit pas trop catégorique. (on risquerait de nous l'opposer plus tard)
  • programme oral très excessif
  • utiliser les mots magiques (démocratie, liberté, etc..)
  • les votes sont toujours dans les mains des marchands de vins !!! (effectivement, au moment où je lis ce livre, le canton de Neuchâtel où j'habite a a un conseiller d'Etat vigneron !)

Passer de la barbarie à la civilisation en poursuivant un rêve, puis décliner et mourrir dès que ce rêve à perdu de sa force. Tel est le cycle de la vie d'un peuple !

Navigation au sein des articles

1 2 3 4 5 6 7
Remonter