Trouver un service de cloud libre

Le monde de l’informatique évolue toujours très vite.

Ces dernières années, il évolue toujours plus vers le « cloud computing », l’informatique dans les nuages….

Finalement, on peut se dire que l’on reprend le concept en vigueur dans les années 1970. Il y a des gros ordinateurs, et chaque utilisateur se connecte dessus avec un terminal.

La différence, c’est que de nos jours les terminaux sont plus véloces et puissants que les gros ordinateurs de l’époque. Un iPhone est quand même une sacré machine de course qui tient dans la poche.

L’avantage de ce modèle du nuage, c’est que l’on a des capacités de stockage et de calcul encore plus puissantes dans des gros ordinateurs qui, à l’image de leur ancêtres, tiennent dans des bâtiments entiers. On parle alors de « data center ».

Mais comme on ne sait pas très bien où sont ces data center, et que surtout on a pas besoin de le savoir pour les utiliser. On dit qu’ils sont dans le nuage !

C’est souvent sous cette forme de nuage que l’on représente l’Internet quand on présente des schémas de réseau. Donc mes données sont dans le nuage de l’Internet.

En effet, ce site n’est que mon bloc note dans le nuage. J’ai une application web qui me permet d’accéder à mon bloc note. Du coup, il est accessible de partout dès que j’ai une connexion internet. Mais du coup, quand je n’ai pas de connexion internet, je suis un peu coincé pour accéder à mon bloc note !

Actuellement, la connexion réseau tend à être toujours plus indispensable pour pouvoir en permanence se connecter à ses données.

Quand j’achète un mac, un iPhone, un iPad, en fait, j’adhère à un système de « cloud ». Je n’ai plus un ordinateur avec toutes mes données. Mais j’ai un terminal qui accède à un compte utilisateur sur un nuage.

En fait, on s’oriente de plus en plus dans ce mode de fonctionnement, car on multiplie les terminaux. Et il est de plus en plus difficile de synchroniser ses données, donc souvent on délègue se travail a un système d’informatique en nuage très complexe.

Du coup, ça pose aussi des questions de base où sont mes données ? Qui y a accès ? Est-ce que je peux perdre mes données ?

Si je prends l’exemple du cloud d’Apple, il est très bien fait et totalement transparent, tellement, que finalement je suis passé de l’époque du « Personnal Computer » à celui du « cloud » sans m’en rendre compte. Avec l’ère du PC, j’avais une boite et tout était dedans. J’étais maître de la machine. Avec l’ère du cloud… je ne sais plus trop !

… Apple se charge de synchroniser mes données, musique, livres, films entre mon mac et mon iPhone ce que je trouve pratique. Mais Apple propose aussi des services pour effacer son ordinateur à distance si on se le fait voler. C’est chouette. Mais si j’y réfléchi… si moi je peux demander à Apple d’effacer mon ordinateur… ça veut dire que chez Apple, il doit bien y avoir des gens qui ont le pouvoir d’effacer les ordinateurs qu’ils veulent…..

Du coup, dans un contexte où je suis un consommateur insignifiant, pas de soucis, je ne risque rien. Mais si un jour je deviens l’ennemi public numéro 1 (pour une bonne ou une mauvaises raison ! …. Edward Snowden par exemple..) qui me dit que l’on ne va pas tenter d’effacer mon ordinateur à distance ?

De plus, grâce à Edward Snowden on sait maintenant qu’il y existe plusieurs programmes de services de renseignement qui se branchent sur les services de cloud les plus courants…. (avec le programme PRISM par exemple)

Bref, au moment où les logiciels libres commencent à émerger dans le monde des micro-ordinateurs pour pouvoir maitriser le code qui s’exécute sur sa propre machine, voilà que la tendance va à l’utilisation de machine dans un nuages… on ne sait même pas où elles sont, alors comment savoir comment elles fonctionnent et surtout si elles fonctionnent pour nous… ou contre nous.

Quand un service est gratuit, ce qui est de plus en plus souvent le cas, il est important de se demander qui est le produit ! …. en général.. c’est vous !

Comment profiter des avantages du cloud, du travail collaboratif sur Internet sans être le produit ?

Voici une liste des quelques logiciels du framaCloud, le nuage de services proposés par l’association framasoft:

 

  • http://framapad.org/ => pour écrire des textes collaboratifs (testé jusqu’à 40 en même temps !) et un mini chat pour discuter. Document accessible en ligne via un lien, ou exportable en html, text, word, pdf, odf, ou dokuWiki. 🙂
  • http://framavectoriel.org/ => pour faire du dessin vectoriel en svg.. à republier sur openclipart.org
  • http://framacalc.org/_start => pour gérer de manière collaborative une feuille de calcul
  • http://framindmap.org/ => pour faire un mindmap collaboratif.  http://mindmup.com est aussi une alternative
  • http://www.framadate.org/ => marre de la pub sur doodle ?? … sondage et trouver une date !  export l’événement au format ical (vcalendar)

 

 

Pour trouver des softs dans tous les domaines..

http://forum.framasoft.org/viewforum.php?f=3&sid=102cde871ca60837908a8bc50cf75c5a

Voici encore un tutoriel pour installer son propre cloud chez soi… OwnCloud

3 thoughts on “Trouver un service de cloud libre

  1. Répondre
    Lucien P. - 20 juillet 2014

    Les logiciels de Framasoft sont bien, et en développement actif! Mon rêve étant bien sûr que les gens arrêtent un jour de dire « j’ai fait un Doodle pour le rdv de la semaine prochaine », mais plutôt « j’ai fait un Framadate pour le rdv de la semaine prochaine. » =)

    Sinon pour ceux qui ont leur propre site Web, il y a aussi OwnCloud, qui peut s’installer sur n’importe quel espace FTP un tant soit peu moderne. J’utilise OwnCloud tous les jours comme calendrier, carnet d’adresses, et stockage de fichiers (petits fichiers texte surtout). Et la synchronisation des calendriers / carnets d’adresses fonctionne bien sur iPhone et sur Android. J’ai fait un tuto là-dessus: http://libmu.lt/5/tuto-ownc

    Salutations de la région lausannoise!

    Lucien

  2. Répondre
    Martouf - 21 juillet 2014

    En effet… j’aime bien les framasoft…. mais tout le monde m’envoie des doodle ! 😛

    Owncloud a vraiment l’air bien d’après ton tuto… mais je ne l’ai pas encore testé en vrai…. un jour viendra 🙂
    Merci pour toutes ces explications.

  3. Répondre
    Martouf - 5 août 2014

    J’ai fait un « framadate » pour une réunion… ça marche bien.. les gens on compris 😛
    Il y a des petits différence qui font que l’on doit s’adapter…. ex: le lien d’édition d’une ligne est à droite !
    … et surtout comme je n’ai pas de compte framdate.. ma photo n’apparait pas à côté de ma ligne 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :