Que sais tu vraiment sur le changement climatique ? Es-tu capable de répondre à ce quiz ?

Le sujet du changement climatique est de plus en plus populaire… Mais que sais-tu vraiment sur le sujet ?

Petit quizz en 5 questions qui ont été posées à des étudiants en pleine marche pour le climat à Bruxelles….

  1. Quel est l’élément principal de l’air ?
  2. Quel est le principal gaz à effet de serre ?
  3. Quelle est la proportion de CO2 dans l’atmosphère ?
  4. Quelle part du CO2 est due à l’activité humaine ?
  5. Quelle est l’augmentation annuelle des émissions de CO2 ?

J’ai vu ces questions dans cette vidéo faite lors de la marche pour le climat à Bruxelles le 22 février 2019.

Je soupçonne que l’auteur de cette vidéo est un peu fourbe et qu’il veut juste piéger ces jeunes. Je ne sais pas à quoi il veut en venir.

Cependant, cette vidéo m’a interpelée. Les jeunes filles présentes n’ont pas réussi à répondre à ces questions !

Je dois dire que ça me laisse perplexe cette ignorance… mais ça ne m’étonne pas tant que ça.

Moi même je n’ai pas su répondre aux deux dernières questions.

J’ai également posé la question sur ma page facebook. Sur plus de 600 personnes qui ont vu les questions, seules 2-3 ont tenté de répondre et n’ont pas réussi à répondre à l’intégralité des questions !

Il s’en est quand même suivi près de 60 commentaires divers et variés qui m’ont bien fait réfléchir. Ainsi j’ai envie ici de faire un article qui synthétise mes réponses à ses questions, et toute la discussion qui va autour.

Quel est l’élément principal de l’air ?

L’élément principal de l’air est l’azote !! (ou plus précisément de diazote)

  • 78.08% de diazote
  • 20.95% de dioxygène
  • et il reste moins de 1% pour le reste.. d’autres gaz rares… (on y reviendra dans les questions suivantes en parlant de CO2)

Voici une expérience simple que l’on peut faire chez soi pour observe la composition de l’air:

  • Mettre une bougie dans un bol rempli d’eau.
  • Allumer la bougie… et comme tout le monde le sait, le feu 🔥a besoin d’oxygène pour brûler.
  • Puis recouvrir la bougie avec un pot en verre transparent.
  • Le volume est fermé de manière étanche.
  • La flamme va consommer l’oxygène et l’eau au fond du bol va être aspiré et compenser le volume d’oxygène consommé.
  • Quand il n’y a plus d’oxygène la bougie s’éteint.
  • On voit que l’eau est montée d’un certain volume. Si on mesure ce volume, on arrive à ~21%.
  • C’est la part d’oxygène dans l’air. Le reste est majoritairement de l’azote. + des gaz rares.

Voici l’expérience en vidéo:

Quel est le principal gaz à effet de serre ?

Il s’agit de la vapeur d’eau qui contribue à 72% de l’effet de serre global.

Petit rappel, de ce qu’est l’effet de serre.

C’est le principe de la serre de ton jardin, mais à l’échelle planétaire.

Une serre a des vitres, ce qui permet de laisser passer la lumière solaire ce rayonnement va chauffer le sol. Il va émettre un rayonnement infrarouge.
Et il se trouve que pour l’infrarouge, le verre de la serre n’est pas transparent. Il reste donc piégé… et la température augmente. 🌡

Donc avec la terre, c’est pareil. La lumière du soleil arrive, elle chauffe la terre. La terre émet des infrarouge qui sont piégés par la vapeur d’eau en suspension dans l’atmosphère.

  • Pour ~3/4 du principe c’est ça…
  • Après il y a aussi le CO2 qui est le 2ème plus grand gaz a effet de serre.
  • Puis vient le méthane (quand tu pètes 😛 )
  • Puis l’ozone.. et quelques gaz CFC.

Il est à préciser que ce sont des ordres de grandeur avec des marges différentes..

Gaz
 
Formule 
 
Concentration dans l’atmosphère (ppm)Contribution 
(%)
Vapeur d’eauH2O 10 – 50,000 (A)36 – 72%  
Dioxyde de carboneCO2 ~ 4009 – 26%
MéthaneCH4 ~ 1.84 – 9%  
OzoneO3 2 – 8 (B)3 – 7%  

Notes
(A) La quantité de vapeur d’eau varie fortement suivant le lieu[25]
(B) Concentration dans la stratosphère, là où se trouve 90% de l’ozone dans l’atmosphère.

Donc là, je trouve que l’on a des très grandes marges de manoeuvre de l’ordre de quelques dizaines de %

La méthode de mesure utilisée est expliquée ici…

En gros on mesure les émissions infrarouge au sol et les mêmes qui sortent de l’atmosphère bien plus haut… 
Donc qu’est-ce qui a réussi à traverser ma vitre de serre ?

… et sur le côté de l’article qui explique la méthode de mesure, il y a des pubs pour des bons de réduction pour aller faire un vol avec easyjet.
Histoire d’ajouter un peu de CO2 dans l’atmosphère…

Un article sur les gaz a effet de serre avec une pub bien contextualisée vend des vols en avion

… et histoire de réchauffer la vapeur d’eau localement et de la faire se condenser quand elle sort derrière le réacteur de l’avion.

Si la vapeur d’eau se condense, ça fait des nuages. Les nuages limitent le rayonnement solaire entrant, et donc ça limite l’effet de serre…. 

Si l’eau se condense assez ça va même créer un gros nuage (il faut des particules qui déclenchent la formation de nuages) et l’eau va tomber sous forme de pluie…

Voilà plein de gaz a effet de serre qui diminuent. 
Mais de combien je ne saurais dire……. à creuser… C’est pas facile à évaluer.

Pourquoi on ne parle jamais de réduire les émissions de vapeur d’eau ? et seulement celles de CO2 ?

Je me dis que mettre du paillage sur son jardin pour éviter que l’eau ne s’évapore c’est une excellente idée pour limiter ce gaz à effet de serre.

De plus cesser de bétonner, de construire des surfaces de goudron énorme, genre parking, ça va éviter de créer des déserts qui évaporent l’eau dans l’atmosphère au lieu de la garder sous forme liquide dans les sols, là où on en a besoin !

Les « experts » en climatologie nous disent souvent que la vapeur d’eau n’est pas responsable du réchauffement climatique. Qu’elle n’est qu’un amplificateur.

Ceci car la vapeur d’eau, avec la pluie, ne reste pas longtemps dans l’atmosphère. Elle y reste en moyenne 10 jours. Alors que le CO2 y reste 100 ans !!

De plus, le CO2 agit dans des couches différentes, il est plus haut en altitude et joue sur le bilan radiatif de la planète.

A noter que l’air chaud peu contenir plus de de vapeur que l’air froid. Donc plus le réchauffement climatique avance, plus on peut mettre de vapeur d’eau dans l’atmosphère, plus le réchauffement climatique avance.. plus on peut mettre d’eau dans l’atmosphère, etc…..

Heu.. c’est si négligeable ?? Même si l’eau ne reste que 10 jours si on en renvoie aussi tous les jours, ça fait un roulement. Il y a toujours de la vapeur d’eau qui fait gaz à effet de serre !

C’est un point qui m’interpelle !

Moi je mets du paillage sur mon jardin, même si il est beaucoup plus petit que les 2/3 de la planète couverte d’eau….

paillage

Quelle est la proportion de CO2 dans l’atmosphère ?

Quand j’ai vu cette question ça m’a rappelé un événement auquel j’ai participé il y a 10 ans !!! En automne 2009…

Je formais avec d’autres personnes un grand 350 humain
Mes vagues souvenirs m’ont fait me rappeler que ça signifiait un objectif de 350 ppm... soit part par million à atteindre pour éviter un réchauffement « dit acceptable » il y a 10 ans… 
C’était une campagne du mouvement: https://350.org

350org_neuchatel rechauffement climatique
On me voit en orange en bas à droite du 3

Du coup, quand j’entendu la question là j’étais déjà content de me souvenir de cette proportion… Donc j’ai l’ordre de grandeur de la réponse. Mais pas le chiffre exact actuel ? Si 350 c’est un objectif je pense qu’on doit être à plus…  ?
… et en effet…

On est à 413.92 ppm en juin 2019 et 411.77 ppm en juillet 2019

Selon l’observatoire de Mauna Loa à Hawai qui mesure le CO2 depuis 1958.

Pourquoi aller faire ces mesures au milieu de nulle part ?

Jean-Marc Jancovici nous dit que c’est pour ne pas « être perturbé par une grosse source d’émission de CO2 telle qu’une ville, une région fortement industrialisée, etc.« 

Dans le « etc », est-ce qu’il inclus les volcans 🌋? Car un volcan émet du CO2 et il faut préciser que le Mauna Loa est le plus haut volcan du monde ! 17km de haut depuis sa base!

Le sommet culmine à 4170m au dessus de l’océan, et cette grande différence d’altitude fait qu’il y a des vents qui descendent du volcan pour contrer les vents océaniques. Le climat est donc tout à fait intéressant pour un observatoire.

En ce qui concerne les émissions de CO2 par les volcans et leur influence, on y reviendra à la question suivante. (tadam… suspens….)

Voici la courbe de Keeling. Du nom du gars qui a initié cette mesure du CO2 atmosphérique lorsqu’il faisait son doctorat dans les années 1950.

Concentration de CO2 dans l’atmosphère

courbe de Keelling Concentration de CO2 dans l'atmosphère Mauna Loa

Depuis ce premier point de mesure, un réseau de mesures a été étendus à travers le monde. Sous l’égide de la NOAA. (la National Oceanic and Atmospheric Administration des USA)

Il s’agit du réseau: Earth Systeme Research Laboratory.

Il y a des stations de mesures de l’Alaska, à l’antarctique en passant par les iles Samoa et tout le territoire des USA. Mais aussi un peu partout dans le vaste monde. 🌎

carte-station-de-mesure-du-co2-esrl
Point de mesure du CO2 en rouge actif (août 2019) en jaune désactivé

Il y a des stations de mesures qui sont temporaires (jaune) et d’autres fixes. (rouge). Jean-Marc Jancovici mentionne qu’il n’y a pas que des stations de mesures US, mais aussi des Françaises. Il parle de celle des iles Amsterdam. Mais elle est a cessé ses mesures en 1990 !

Il y néanmoins, la station des Iles Crozet toujours en activité. Il y a aussi d’autres stations de mesure en Chine (avec un taux en pic à 420 ppm) et en Russie.

PPM = Partie Par Million

Bon, maintenant ppm.. ça me dit pas grand chose comme unité de mesure.

Pour la proportion d’azote et d’oxygène dans l’air on parlait de % … et là des ppm. On pourrait pas avoir des unités qui se comparent ?

Ça donne quoi des ppm en % ??

1 part par million = 0,0001 %

ppm-partie-par-milion-Visualisation_parts_per.svg
1 ppm = le cube rouge parmi le tout grand cube

On a ~400 ppm de CO2 dans l’atmosphère => 0,04 %

Donc dans l’air, on a:

  • 78% d’azote
  • 21% d’oxygène
  • 1% de plein de gaz rares dont notamment: 0,04 % de CO2

Ah… et au passage je fais un peu de spéléo… il y a des grottes avec plein de CO2….

En général, la limite pour aller sans risque dans une grotte avec du CO2 c’est autour de 2-3%

Au dessus ça commence à se ressentir, on respire plus fort…
à 10% ça commence à devenir dangereux.. et la mort c’est à 25%

Voici les mesures de CO2 faites par mes potes dans la grottes de Milandre au jura.

Quelle part du CO2 est due à l’activité humaine ?

L’auteur de la vidéo ci-dessus indique: < 5% = 20 millionièmes
Mais sans aucune source..

Moi j’aime vérifier les sources et les recouper. Là je ne trouve pas l’info !!!
Ça tombe d’où ?

Alors c’est le point le plus fou de ce questionnaire. Nulle part je trouve de réponse très claire à la question:
« Quelle est la proportion des émissions de CO2 qui est due aux humains, qui est anthropique ?« 

Je pensais que c’était très clair. Mais en fait non. J’ai lu plein de site web, un bouquin, de nombreuses pages wikipedia, en anglais et en français, (ça tourne souvent en boucle !) J’ai tenté de lire les sources des articles scientifiques mentionnés sur wikipedia, souvent les liens sont brisés !

Je me suis également intéressés aux articles, conférences et vidéos des climatosceptiques.

Bref, je me suis lancé dans une enquête gigantesque. Je concurrence les 800 auteurs du rapport du GIEC pour mon enquête !

Du coup en parlant du GIEC, j’ai aussi lu le rapport de synthèse 2014. (le 2018 n’est pas encore traduit en français… mais voici le rapport complet du GIEC en anglais en pdf 630p…)

… mais je ne trouve pas directement la réponse à ma question !!!

En fait personne ne se soucie de la proportion !!! C’est le mot « proportion » qui est de trop dans la question.

Démonstration classique du réchauffement climatique du au CO2 émis par les humains

Généralement, l’explication classique, celle que l’on trouve dans tous les bouquins et articles, c’est ça:

  • Il y a des gaz à effet de serre => voici ce qu’est l’effet de serre
  • le CO2 est un gaz à effet de serre
  • les humains émettent du CO2 en masse depuis 150 ans
  • les carottes de glace de Vostok en Antartique montre qu’il n’y a jamais eu autant de CO2 dans l’atmosphère depuis 800 000 ans.
  • le climat planétaire se réchauffe depuis 150 ans.
  • corrélation entre l’augmentation de la température et l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère
  • comme le dit si bien Al Gore dans son film, Une vérité qui dérange: on dirait que les courbes d’émission de CO2 et de la température s’emboitent comme s’emboitent le continent sud américain dans le continent africain.
  • donc on fait le compte du CO2 émis par les humains
  • On catégorise par secteur.
  • Mais jamais on ne voit le montant total de CO2 et le montant humain, ce qui nous permet de faire une proportion !

Voici les graphes extraits du rapport du GIEC qui nous montrent la corrélation entre l’augmentation de la température, l‘élévation du niveau des mers, la concentration de CO2 dans l’atmosphère et les émissions de CO2 par les humains.

GIEC-graphe-correlation-gaz-effet-de-serre-CO2-temperature-niveau-mer

Voilà donc la méthodologie qui est généralement utilisée pour montrer que le réchauffement climatique est du à l’émission de CO2 par les humains.

La consommation de l’oxygène accrédite la thèse du CO2 issus de combustion

Une autre corrélation qui est faite est celle entre le taux de CO2 et le taux de O2, l’oxygène présent dans l’atmosphère.

En effet pour qu’un CO2 se forme, il lui faut du carbone et de l’oxygène. Le carbone vient de ce qu’on brûle (Charbon, pétrole, gaz, etc…) et l’oxygène de l’air ambiant.

Il est possible grâce aux isotopes de carbone de différentier la source des émission de CO2.

J’ai vu sur le site de Jean-Marc Jancovici un article qui explique ceci avec un graphe où l’on voit la corrélation très nette entre l’augmentation du taux de CO2 et la diminution du taux de O2.

Je n’ai pas réussi à retrouver la même image. Bien qu’il mentionne comme source le rapport du GIEC 2007

Mais j’ai quand même retrouvé la source des ces mesures et d’autres encore. Il y a une douzaine de point de mesures où l’on montre sur le même graphe le taux de CO2 et le taux de O2.

Il faudrait reprendre les données à l’échelle, car là c’est pas très claire pour moi de voir une corrélation.

correlation-graphe-taux-CO2-O2-mauna-loa-mlo
Graphe du taux de CO2 et du taux de O2. Est-ce qu’il y a corrélation ?

Tout est question de corrélation entre des courbes. Mais pas de proportion !

Ce c’est que j’observe dans toute la méthodologie utilisée pour tout ce qui est en lien avec ce réchauffement climatique.

Si je veux quand même tenter de répondre à la question de la proportion, il me « suffira » de trouver la quantité totale de CO2 émise, puis la quantité émise par les humains et d’en faire la proportion.

Détail de l’émission des gaz à effet de serre par les humains

Pour désigner les émissions de gaz à effet de serre émises par les humains, on parle d’émissions anthropiques.

On trouve facilement des statistiques. Voici ce que le rapport du GIEC 2014 nous montre: 49 Gtonnes / an en 2010.

emissions-anthropiques-de-Gaz-a-effet-de-Serre-1970-2010-GIEC

Il faut quand même faire attention, que ce n’est pas du CO2, mais l’ensemble des gaz a effet de serre exprimés dans un équivalent CO2 selon leur PRG100 le Potentiel de Réchauffement Global sur 100 ans. (vu que le CO2 reste ~100 ans dans l’atmosphère)

Cycle du Carbone

Si l’on veut connaitre la quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Il me faut étudier le cycle naturel du carbone.

Cycle_du_carbone

Je vois que sur ce schéma trouvé sur wikipedia, on considère qu’il y a 750Gt (Giga tonnes, soit milliards de tonnes) de CO2 naturellement dans l’atmosphère.

L’influence d’origine humaine est indiquée en traitillé. On voit ici que la combustion d’énergie fossile représente ~6Gt/an et la déforestation ~2Gt/an.

Ce schéma est ancien. La page wikipedia sur le cycle du carbone qui inclus cette image indique que ce sont les valeurs des années 1990 selon le rapport du GIEC de 2007. La donnée la plus récente sur cette page indique 10Gt/an pour les années 2000-2006.

Le graphe indiqué plus haut à propos des gaz à effet de serre d’origine anthropique qu’on trouve dans le rapport du GIEC de 2014, indique déjà 15Gt/an de CO2 issus de la combustion pour 1970… et ~30Gt/ans pour 2010!

Là je suis un peu perdu !! On est à combien alors ?
On est à 10Gt/an ou à 30Gt / an ?

Ici je vois même 36Gt/ an de CO2 en 2013.

Proportion de CO2 d’origine humaine

Enfin, je tente de répondre à la question:
Quelle part du CO2 est due à l’activité humaine ?

Je vois que c’est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air !
Je part du principe qu’il y a 750 Gt de CO2 dans l’atmosphère.

Puis il y a ce gros doute entre la quantité absolue de CO2 émises par les humains. Sur le rapport du GIEC je vois ~30 Gt pour l’année 2010 et j’ai trouvé 36Gt pour 2017 !

36/750 = 4.8%

Ce qui correspond au < 5% mentionné par l’auteur de la vidéo du quizz. Ainsi je pense que c’est comme ça qu’il est arrivé à cette conclusion.

Si l’on converti cette proportion en ppm on arrive à quoi ?

5% de 400 ppm = 20 ppm.

Bon, je ne suis pas à l’aise avec ces 750Gt. Vu l’ancienneté de la source. Cette quantité devrait avoir augmentée aussi ?

Est-ce qu’on ne devrait pas faire le calcul ainsi: 36/(750 + ~15) = 36/765 = 4.7%
=> ça ne change pas grand chose.

Par contre, je n’ai pris là que le CO2 et pas les autres gaz à effet de serre.

Bref, ce calcul est un peu bizarre.

Petit résumé des variations observées en 40 ans.
Entre 1970 et 2010 on est passé:

  • de 325 ppm à 390ppm: +65ppm
  • de ~1000Gt à ~2000Gt de CO2 anthropique cumulé dans l’atmosphère.
  • de 27Gt/an à 49Gt/an d’émissions de CO2 anthropiques.
usine val de travers.

Emission de CO2 par les volcans

Comme mentionné plus haut, les volcans émettent du CO2, mais combien ? Plus ou moins que les humains ?

Même si on a déjà répondu à la question, ce petit complément sera intéressant.

Alors il semble que l’ensemble des volcans 🌋 émettent un flux de CO2 équivalent à 0,1G tonne / an. Ce qui est beaucoup plus faible que ce qui est émis par l’activité humaine ! (Selon cette source, c’est entre 0.13 et 0.44Gt/an)

Donc on considère que non, ce n’est pas les volcans qui sont responsables de l’augmentation des émissions de CO2.

En terme de réchauffement climatique, les volcans sont mêmes plutôt responsables d’un refroidissement de la planète. Ceci car ils émettent du SO2, du dioxyde de souffre qui obscurcis le rayonnement solaire.

En 1783, l’éruption des Lakagígar en Islande a perturbé le climat pendant 3 ans. Une famine a sévi en Islande et en Europe les récoltes ont été très mauvaises. Après un été très chaud, ce volcan a provoqué deux hivers très froids.

C’est un des facteurs non négligeable qui a mené à la révolution française !

L’océan capte du CO2

J’ai vu un documentaire climatosceptique qui annonce que l’océan émet 80Gt de CO2 / an, alors que les humains n’émettent que 7 Gt/ an de CO2.

C’est vrai que dit ainsi on se questionne sur l’insignifiance des émissions anthropique de CO2…

Bon, déjà les chiffres sont anciens. Mais surtout, c’est complètement passer sous silence que les océans échangent dans les deux sens du CO2 avec l’atmosphère !

Si l’on observe à nouveau, le cycle du carbone. On voit que l’océan émet 90 Gt/an de CO2, mais en capte aussi 92 Gt/an. Il y a donc un différentiel de 2 Gt/an.

Ainsi l’océan est beaucoup plus un puits de carbone qu’un émetteur de CO2 !

C’est même le principal puits de carbone sur cette planète !
Il absorbe 63 fois plus de carbone que l’atmosphère.

Une récente étude à même montrée que l’océan a capté 34 Gt de CO2 d’origine anthropique entre 1994 et 2007. Ce qui représente 31% des émissions de CO2 anthropiques de cette période.

La méthode eMLR utilisée pour distinguer le CO2 anthropique du CO2 naturel est expliquée en par ici…

Un gros risque avec le réchauffement climatique, c’est que l’océan se réchauffe tellement qu’il se mette à émettre du CO2 plus qu’il n’en absorbe !!
Car oui, le CO2 se dissout mieux dans un océan froid qu’un océan chaud. De plus, ça déclenche un effet de circulation quand l’eau froide coule au fond de l’océan.

Voici une expérience à faire à la maison (ou presque) pour vérifier que l’eau minérale gazeuze continent plus de CO2 froide que chaude…

A propos des océans, je ferai encore un complément ci-dessous à propos d’un drame dont on ne nous parle pas souvent, c’est l’acidification des océans…

Mais avant finissons en avec les questions du quizz !

Quelle est l’augmentation annuelle des émissions de CO2 ?

Ah.. et bien cette question est beaucoup plus facile que la précédente !

Le graphe ci-dessous nous montre que dans les années 1960 on était à 1 ppm (part par million) d’augmentation par an.

De nos jours on est à ~2.5 ppm (millionième de part d’air) par an d’augmentation.

augmentation-annuelle-des-emission-de-CO2
Augmentation annuelle du taux de CO2 dans l’atmosphère

Voici la source des données texte qui ont permis de faire ce graphe. Ce sont les données de l’observatoire de Mauna Loa.

Résumé des réponses au quiz

Alors très en bref, voici les réponses à ce quiz:

  1. Quel est l’élément principal de l’air ?L’Azote (N2) pour ~78%
  2. Quel est le principal gaz à effet de serre ?La vapeur d’eau
  3. Quelle est la proportion de CO2 dans l’atmosphère ? → ~400 ppm
  4. Quelle part du CO2 est due à l’activité humaine ?20 ppm
  5. Quelle est l’augmentation annuelle des émissions de CO2 ? 2,5 ppm

Ainsi quand tu iras à la prochaine marche pour le climat tu pourras répondre aux gens qui te veulent te piéger avec ce genre de questions !

L’acidification des océans dissout les coquilles et les coraux

Les océans absorbent beaucoup de CO2, c’est le principal puits de carbone de la planète. 31% des émissions de CO2 anthropique sont dissoutes dans l’océan.

Comme globalement le taux de CO2 de l’atmosphère augmente, le taux de CO2 dissout dans l’eau des océans augmente aussi.

Plus il y a des CO2 dissout dans l’océan plus il devient acide !

Ainsi ça pose un soucis aux organismes qui se fabriquent des coquilles et squelettes avec du calcaire.

Le calcaires a tendance à se dissoudre dans un milieu acide. Il suffit de mettre un peu de vinaigre (ou encore plus acide, de Coca !) sur un morceau de calcaire pour le voir se dissoudre.

D’ailleurs, dans la formation de grottes karstiques (donc dans le calcaire) c’est un processus courant. Le CO2 issus de la végétation se dissout dans l’eau de ruissellement et agrandit des failles qui vont former des grottes.
(Ensuite, l’eau chargée de calcaire et CO2 qui traverse les failles souterraines, en arrivant à « l’air libre » dans une grotte subit un dégazage, comme quand tu ouvres ta bouteilles d’eau gazeuse. Là le calcaire se précipite et forme un bout de plus de stalactite.. )

Ma visite à la grotte du cirque avec plein de concrétions.

Donc pour revenir à l’océan est ses habitants, ceux qui veulent se faire des coquilles auront de plus en plus de peine !

Au point que d’ici 30 ans, les organismes qui se créent des coquilles en aragonite ne puissent plus !!

Et ensuite, si le PH continue à diminuer. C’est la calcite qui ne va plus être possible.

C’est la fin de la base de la chaine alimentaire. Et c’est la fin des coraux qui abritent une immense biodiversité !

Moi ça m’inquiète tout ça !

.. et on en parle pas assez. C’est pour ça que Jean-Claude Keller, (que je vois dans les rencontres de gens qui ont des vélos bizarres comme moi..) a écrit un livre sur le sujet:

Rejet de CO2: on ne vous a pas tout dit!

Je peux te passer ce livre si ça t’intéresse.

livre-jean-claude-keller-Rejet-co2-on-ne-vous-a-pas-tout-dit-acidification-oceans

Origines des préoccupations du réchauffement climatique

Dans tout cette histoire, je me suis demandé depuis quand est-ce qu’il y a une préoccupation climatique liée au CO2.

J’aime bien connaitre l’intention derrière les choses. Je trouve intéressant de voir l’idée de base qui a mener à cette théorie puis à tenter de la vérifier.

C’est le prix Nobel de chimie 1903, Svante August Arrhenius qui est le premier à avoir, en 1896, émis l’hypothèse que l’augmentation du CO2 pouvait provoquer un effet de serre et réchauffer l’atmosphère.

Il espérait ainsi trouver la cause des glaciations. On sait depuis que c’était pas la bonne piste. Que les glaciations s’expliquent par les paramètres de Milankovic.

Un karma familial autour du réchauffement climatique ?

La mère de Arrhenius s’appelait: Carolina Christina Thunberg….
Thunberg, ça me dit quelque chose…. ah oui ! Greta Thunberg l’adolescente qui a lancé le principe de grève du climat !

… et oui, il semble bien que ce soit une lointaine petite cousine !
On échappe pas facilement au karma familial !

Et c’est pas peu dire, car Svante Auguste Arrhenius a eu un fils qui était aussi chimiste, Olof Vilhelm Arrhenius. Il collaborait avec d’autres scientifiques dont l’américain Roger Revelle.

Olof a aussi eu un fils scientifique, Gustaf Arrehnius, décédé en début d’année. Ce dernier a été engagé en 1952 par Roger Revelle pour participer à une expédition océanographique. Gustaf travaillera ensuite pour la Nasa, il fera partie de l’équipe qui a analysé les premiers échantillons de sol lunaire.

… et qui est Roger Revelle ?

C’est le professeur dont Al Gore fait l’éloge dans le film Une vérité qui dérange.

Roger Revelle était un océanographe qui s’est intéressé à suivre le CO2 et sa dissolution dans l’océan.

En 1956 il co-écrit un article scientifique intitulé « Carbon Dioxide Exchange Between Atmosphere and Ocean and the Question of an Increase of Atmospheric CO2 during the Past Decades » dans lequel il explique que l’océan n’absorbe pas autant que prévu le CO2 émis par les combustibles fossiles qui sont brûlés.

Il est ainsi le premier à faire un lien entre les émissions de CO2 et un réchauffement climatique.

Voici le résumé (abstract) de cet article scientifique:

From a comparison of C14/C12 and C13/C12 ratios in wood and in marine material and from a slight decrease of the C14 concentration in terrestrial plants over the past 50 years it can be concluded that the average lifetime of a CO, molecule in the atmosphere before it is dissolved into the sea is of the order of 10 years.

This means that most of the CO, released by artificial fuel combustion since the beginning of the industrial revolution must have been absorbed by the oceans. The increase of atmospheric CO, from this cause is at present small but may become significant during future decades if industrial fuel combustion continues to rise exponentially

en français ça donne:

D’une comparaison des rapports C14/C12 et C13/C12 dans le bois et les matériaux marins et d’une légère diminution de la concentration en C14 dans les plantes terrestres au cours des 50 dernières années, on peut conclure que la durée de vie moyenne d’une molécule de CO dans l’atmosphère avant sa dissolution dans la mer est d’environ 10 ans.

Cela signifie que la majeure partie du CO, libéré par la combustion artificielle de combustibles depuis le début de la révolution industrielle, a dû être absorbée par les océans. L’augmentation du CO atmosphérique due à cette cause est actuellement faible, mais pourrait devenir importante au cours des décennies à venir si la combustion de combustibles industriels continue d’augmenter de façon exponentielle.

Petit aperçu de l’avis des climatosceptiques

Ici, j’ai également peu parlé des avis des climatosceptiques. Il y a un consensus clair chez les scientifiques pour dire que le réchauffement climatique est d’origine humaine. Mais mon petit côté anticonformiste aime bien aller regarder les avis des gens mis à l’index.

Je ne vais pas discuter de toutes les théories et controverses. Je mets juste ici des idées clés et des liens qui me permettrons un jour peut être de revenir lire tout ça et aller creuser la chose. Il ne faut pas oublier que ce site web est avant tout mon bloc note !

Je vois que personne ne nie l’existence d’un réchauffement climatique.
Personne ne nie l’existence d’une augmentation sérieuse de la concentration du CO2 dans l’atmosphère et dans l’océan.

Les climatosceptiques sérieux (pas les croyants) remettent en cause l’origine humaine de ce réchauffement.

Première idée, c’est le fait que l’évaluation des températures avant l’invention des thermomètres n’est pas si évidente à faire. Elle est notamment faite avec l’étude des cernes des arbres.

J’ai vu une théorie qui dit que la méthode était fausse car elle ne tient pas compte de l’adaptation des arbres à un climat. Ainsi un arbre enregistre très bien les variations brusques de température. Mais pas les adaptations lentes. Une méthode basée sur la densité des cernes montrerait que le réchauffement habituellement présenté comme exceptionnel ne l’est pas.

cerne-des-arbres-vieux-chene

Deuxième idée. Comme je l’ai vu dans mon études, toute la méthodologie repose essentiellement sur des corrélations de courbes. (température, CO2)

Au passage, voici une très jolie animation qui montre les différentes causes courantes en courbes (soleil, orbite, ozone, volcan, gaz à effet de serre, etc.) et la corrélation des observations de température. On voit que la corrélation la plus fonctionnelle est celle des émissions de gaz à effet de serre.

Les climatosceptiques ne remettent pas en cause la corrélation. Mais le sens de celle-ci:

Est-ce que ce ne serait pas plutôt l’augmentation de la température de la planète qui réchauffe les océans, et comme on l’a vu ci-dessus, l’eau chaude absorbe moins de CO2 que l’eau froide. Ainsi il y a libération de CO2 dans l’atmosphère.

correlation-Température_et_CO2-forage-EPICA
Corrélation entre la température en rouge et le taux de CO2 en bleu. EPICA et Vostok

Mais pourquoi la Terre se réchauffe alors ? Une hypothèse est liée au fonctionnement du noyau terrestre. Il y a aussi un cycle de 62 ans dans le fonctionnement du coeur du soleil qui va influencer la température de la terre via des émissions de neutrino.

La synthèse de tout ça donne un réchauffement climatique qui est du à 30% aux émissions de gaz à effet de serre anthropiques et 70% au réchauffement de la Terre par son noyau.
C’est les déchets de plastique et les résidus d’hydrocarbures dans l’océan qui limitent sa capacité à absorber suffisamment la chaleur et le CO2 supplémentaire généré.

Un point qui m’a interpellé aussi, c’est le fait qu’il y a également un réchauffement climatique observé sur mars !!

A croire que les usines martiennes émettent beaucoup de CO2 ?

Les calottes glacières des pôles de Mars fondent et l’effet d’albédo diminue. Le rayonnement solaire n’est plus autant réfléchi et mars se réchauffe !

Bref.. il y a de la matière à étudier…

Instrumentalisation du réchauffement climatique et de ses militants

Dans cette étude j’ai également pu voir qu’il n’y a pas qu’un volet scientifique, mais aussi des débats et magouilles plutôt du genre politiques et commerciales.

J’ai eu l’occasion de lire un énorme dossier sur Greta Thunberg et le réseau qui tourne autour. Ce qui est appelé dans cet article: le complexe industriel à but non lucratif.

Ça permet de comprendre beaucoup mieux comment une jeune fille de 15 ans qui décide de faire la grève, de ne pas aller à l’école tant qu’on a pas pris au sérieux le changement climatique, se retrouve en quelques semaines à faire la tournée des organisations internationales et des décideurs du monde entier. (tout en voyageant en train et bientôt en voilier pour traverser l’atlantique)

Greta n’est pas seule dans l’histoire. Et oui, c’est surtout une très belle histoire qui est la sienne. Et c’est pas pour rien qu’elle est entourée d’un spécialiste en Story Telling !
(David JP Phillips membre du advisory bord de We Don’t Have Time)

Comme l’avait aussi dit l’écologiste Isabelle Attard, Greta est propulsée en arrière plan par la société We Don’t Have Time de Ingmar Rentzhog. Le but avoué de cette société est de créer un réseau social du genre tripadvisor, mais pour les évaluations en lien avec le climat.

C’est ce qui est expliqué sur la page du crowdfunding de ce projet We Don’t Have Time.

L’idée est de constituer un réseau social de 100 millions d’utilisateurs pour vraiment démarrer !

A l’ère de l’information, le business de l’évaluation, c’est une mine d’or !

Ainsi il y a tout un réseau qui fait discrètement la communication et l’agenda de Greta.
Ceci pour faire du fric sur le dos du réchauffement climatique !

Personnellement je ne doute pas que Greta Thunberg a des convictions et se préoccupe vraiment du réchauffement climatique.

Elle a par exemple dit ceci à la COP24:

Vous ne parlez de croissance économique verte éternelle que parce que vous avez trop peur d’être impopulaire. Vous ne parlez que d’aller de l’avant sur la mauvaise voie qui nous a mis dans ce pétrin elle-même. Alors même que la seule chose raisonnable à faire est de freiner d’urgence.

Mais je me fiche d’être populaire. Je me soucie de justice climatique et d’une planète vivante. Notre civilisation est sacrifiée pour permettre à un très petit nombre de personnes de continuer à gagner énormément d’argent.

Greta Thunberg à la COP24

Ce discours est un discours de décroissant. Ça va dans le sens de remettre en cause le système capitaliste.

(Bon, dommage que la salle était vide pendant son discours… il n’y a que les président, vice président et secrétaires qui étaient obligés de rester et qu’on voit dans le images officielles. Mais si on regarde le reste des images, Greta traverse une salle vide !!! … Joli coup de com.. C’est surtout grâce à cet événement que Greta Thunberg s’est fait connaitre !)

Face au changement climatique, il y a plusieurs paramètres à disposition. Ils sont bien résumé dans l’équation de Kaya.

équation de kaya explication.png

J’ai déjà écrit tout un article sur l’équation de Kaya et comment en déterminer des scénarios.

Pour une personne qui a une vraie vision systémique du monde. Généralement, elle va remettre en cause la croissance infinie dans un monde fini. Elle va se préoccuper de la survie de la planète avant tout et pas du profit et des opportunités à saisir.

Donc le PIB n’est pas un objectif important. Il peut être réduit.

Mais pour une personne qui a une vision du monde de type orange selon la spirale dynamique, elle a envie de saisir les opportunités.

Ainsi le réchauffement climatique est une bonne opportunité pour se lancer dans de nouveaux business. On a déjà parlé du business de l’évaluation. Mais que fait on après avoir évalué une personne ?

Si elle est jugée mauvaise, qu’elle émet trop de CO2, il faut que ça change. Elle a deux choix: la décroissance ou la compensation CO2.

Tout comme l’église catholique a gagné une fortune en vendant des indulgences, il y a des financiers qui se réjouissent de gagner des fortunes en vendant des compensations CO2.
Al Gore en est un. Il a dit en 2015 qu’il défend la cupidité à long terme.

Puis, il y a encore tout le marché de la séquestration de CO2. C’est la vision du monde que tout peu se résoudre par la technique.

Il est capital pour relancer la croissance infinie de créer en permanence de nouveaux marchés. Ça s’appelle le marketing.

campagne de marketing pour les menhir.jpg

Il faut créer le besoin chez le consommateur. Dans le cas du réchauffement climatique, il faut que les Etats créent des lois qui vont contraindre les gens à compenser toutes leurs activités émettrice de CO2.

Ainsi c’est génial, on continue le rêve capitaliste. On ne remet jamais en cause son train de vie. On continue comme avant, mais avec un nouveau marché qui vaut des milliards et qui va enrichir ceux qui ont créés ce marché.

on comprend mieux pourquoi il y a des financiers qui ouvrent les portes des puissants de ce monde à Greta Thunberg pour qu’elle aille expliquer qu’il faut vraiment agir avec des lois contraignantes.

On comprends mieux pourquoi Greta Thunberg n’a pas d’opinion sur le CETA, le traité transatlantique qui a été accepté par l’assemblée nationale française juste après son discours sur le réchauffement climatique.

Faire voyager de la viande 🍖 🥩canadienne jusqu’en France ça va être obligatoirement compensé en CO2 avec les nouvelles lois sur le climat !

Je me demande à quel point Greta se rend compte de ce qu’il se passe et à quelle point elle est (encore) libre de s’exprimer ?

Par contre elle doit être bichonnée par ses mécènes, car Greta Thunberg, c’est une montagne de thunes potentielle !

montagne de thun.. thunberg

Conclusions… c’est un vaste sujet !

Voilà je vais m’arrêter ici…. pour aujourd’hui.
Mais j’ai ouverts ci-dessus plein de pistes à creuser pour de futures recherches…

La vidéo avec ce quiz en 5 questions m’a interpellé. Je me suis rendu compte comme souvent, que la plupart des gens sont des suiveurs, pour ne pas dire des moutons !

Le sujet du réchauffement climatique est très médiatisé ces temps, on en parle beaucoup, mais peu de gens savent vraiment ce qu’il en est. La plupart sont en mode « croyance » pour ou contre. Mais sans jamais avoir vraiment étudié la chose.

J’ai voulu répondre aux questions. Mais je vois que ce n’est pas toujours si simple. J’ai écumé de nombreuses références. Mais j’ai loin d’avoir fait le tour.

Donc voilà, c’était mon petit aperçu. J’espère que maintenant tu as un peu mieux compris les enjeux.

… et j’espère que tu vas aussi te préoccuper d’autre problème écologique. Comme l’effondrement de la biodiversité !

Pour moi la meilleure recette, c’est adopter la philosophie de la permaculture…

7 thoughts on “Que sais tu vraiment sur le changement climatique ? Es-tu capable de répondre à ce quiz ?

  1. Répondre
    Ilka - 19 août 2019

    Bravo !
    Excellente analyse !
    Salutations du canton d’Uri 🙂

    1. Répondre
      Martouf - 22 août 2019

      Merci pour ces liens. C’est vrai que j’ai pas trop étudié la manière dont on créer les courbes de températures et les campagnes de mesures actuelles. ça vaudra la peine de creuser le sujet. Mais là c’est tellement vaste.

      Est-ce que c’est juste un minimum local ? une tendance globale ?

      J’ai aussi un copain qui m’a fourni toute une documentation sur l’augmentation de l’activité volcanique. Notamment le piton de la fournaise qui a craché 3 fois en 6 mois… alors qu’il y avait 1 craché par an grand max, voir même des années sans.

      Si les volcans en tant que tel ne génèrent pas spécialement de réchauffement par effet de serre. L’augmentation de l’activité volcanique est un intéressant signe du réchauffement global de la terre. Ce qui aurait pu libérer du CO2 piégé dans le fond des océans et ainsi augmenter le taux de CO2.

      On verra… pour le moment là j’ai surtout étudié la version officielle. C’est nécessaire de commencer par là pour en voir les limites.

      Bonne journée

  2. Répondre
    oger - 1 septembre 2019

    Les GES ( gaz à effet de serre ) réchauffent notre planète !
    Si on estime que le CO2 y participe pour 27 % et que les activités humaines s’y trouvent pour 4,8 %, on peut donc, pour avoir un ordre de grandeur, dire que ce CO2 anthropique est responsable pour 27 x 4,8 % = 1,296 % des GES !
    Le GIEC prétend en se polarisant sur le CO2 régler le climat et la T° du globe au degré près ! A chacun d’y croire ou non.

  3. Répondre
    oger - 1 septembre 2019

    Les GES ( gaz à effet de serre ) réchauffent notre planète !
    Si on estime que le CO2 y participe pour 27 % et que les activités humaines s’y trouvent pour 4,8 %, on peut donc, pour avoir un ordre de grandeur, dire que ce CO2 anthropique est responsable pour 27 x 4,8 % = 1,296 % des GES !
    Le GIEC prétend en se polarisant sur le CO2 régler le climat et la T° du globe au degré près ! A chacun d’y croire ou non.

  4. Répondre
    Parmelan - 10 septembre 2019

    Bravo pour votre article, votre approche pragmatique et votre bon sens. Il y a effectivement beaucoup d exemples ou la « théorie des GES » explique bien mal l évolution des températures. Le site de météo Suisse nous montre par exemple que nous avons connu une tendance au refroidissement les 4 premiers mois de l année et l inverse les 8 suivants durant la période 1990-2015.
    Dans le même ordre d idée qu Oger pour admettre qu une modification de 0,01% de l Atmosphere est la cause de « tout » il faut ignorer les impacts potentiels du soleil, des vents solaires, des flux de particules, des autres planètes, des nuages etc.. et c est très exactement ce que fait le GIEC. Nous sommes tout simplement revenu au temps de la terre plate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :