Un ingénieur en télécom balance tout sur la 5G

J’ai une formation d’ingénieur en télécommunication, ainsi ces temps j’arrête pas d’avoir des gens qui me demandent ce que je pense sur la 5G !
… donc j’ai fait quelques recherche sur le sujet sous tous les angles….

C’est vraiment très très très complexe… beaucoup de choses qui sont fausses (dans les deux camps) et beaucoup de choses qui sont hors contexte.

Ainsi voici ce que je pense de la 5G… enfin plutôt ce que j’ai réussi à en savoir et ce qu’on peut en dire. Le sujet est trop complexe pour avoir un avis tranché. Mais sur des cas particulier on peu.

L’arrivée du Natel D le 1er mobile numérique en suisse, là c’était une révolution !

La 5G c’est génial… 😁

Pour commencer on va regarde ce que pensent les promoteurs de la 5G. J’ai bien aimé lire le magazine Swissquote qui a fait tout un dossier sur la 5G. Je trouve que c’est intéressant pour avoir la vision du monde de investisseurs.

Ce magazine est à fond dans la vision du monde que tout va bien… la technique et la consommation va nous aider à résoudre tous les problèmes dont notamment les problèmes écologique…

Le futur sera forcément meilleur... continuons ainsi… la 5G sera forcément une bonne chose..

C’est une vision du monde typiquement « orange » selon le modèle de la spirale dynamique.

magazine swissquote dossier 5G

Voici la version pdf du magazine swissquote à propos de la 5G…

Le sommaire de ce dossier est le suivant:

  • L’interview d’Olaf Swantee, CEO de Sunrise
  • Un réseau mobile toujours plus performant
  • Cinq cas concrets sous la loupe
  • Les dessous d’une guerre acharnée
  • Sept entreprises sur la bonne fréquence
  • Smartphones, les fabricants se ruent sur la 5G
  • La 5G, un danger pour la santé ?

Résumé du contenu de ce dossier sur la 5G

J’ai retenu qu’il y a une bonne dose de propagande futuriste: la 5G c’est génial, pour lancer la 4ème révolution industrielle, celle de l’IA, celle de l’internet des objets intelligents !

L’avenir (économique) va dépendre de cette nouvelle infrastructure réseau. On pourra faire des choses incroyables, comme de la télémédecine, des voitures autonomes et gérer des raffineries et des ports…

Mais aussi une interview très intéressante, car beaucoup plus nuancé, sur la réalité du terrain. Ceci avec Olaf Swantee le CEO de l’opérateur Sunrise.

Là on apprend qu’en fait tout ce qui est dit avant est surtout du marketing. Que rien n’est encore très différent. Que ce qui existe comme 5G maintenant c’est juste une évolution naturelle de ce qui s’installe depuis 20 ans. Ce n’est en rien une révolution.

telegram-smartphone-william-hook-476194-unsplash
oh.. mon wifi est meilleur que mon opérateur…

On apprend que la 5G (du moins celle de sunrise) n’utilise pas les nouvelles fréquences comme c’est le cas aux USA. On apprend que la priorité de Sunrise est plutôt d’avoir comme client 5G des grosses entreprises comme la poste et UBS pour faire leur réseau interne, et ainsi concurrencer le wifi !

La priorité grand public, c’est de proposer des hauts débit à des gens qui ne peuvent avoir de fibre optique. Mais dans tous les cas la fibre optique reste meilleure.

Donc après l’interview du grand chef de Sunrise, on voit que finalement toute la propagande révolutionnaire n’est que du vent. (il le dit lui même, mais surtout à propos de ses concurrents) La 5G c’est juste une continuité.

Petit aparté géopolitique sur l’espionnage et la 5G

La 5G fait aussi couler beaucoup d’encre et déplacer beaucoup d’octets en rapport avec des notions géopolitique. Car c’est la 1ère fois, que ce n’est pas le monde occidental qui est leader de l’installation de l’infrastructure télécom.

Le chinois Huawei est très bien positionné pour être le leader de l’installation de la 5G !

Ça pose des cas de conscience. Notamment Trump a déclaré que Huawei a mis des backdoors dans les équipements et permet au gouvernement chinois de tout savoir.

C’est peut être vrai…. mais c’est l’hôpital qui se fiche de la charité. La majeur partie des cas avérés d’espionnage, c’est les USA qui l’on fait. On se souvient des révélations de Snowden sur le programme PRISM d’espionnage de tout l’internet, ainsi que même l’espionnage des câbles sous marin !

C’est pas pour rien que les chinois et leur alliées construisent des alternatives aux câbles sous marins, système de télécom et système financiers mondial…. J’ai déjà écrit un article sur le sujet il y a 4 ans et ça se confirme de plus en plus.

Traditionnellement les équipements de téléphonie mobile sont faits par les européens, surtout les pays nordiques. Puis les USA utilisent le propre système.

Là on va vers une solution avec une bien plus grande pénétration chinoise de ce marché.

En Suisse, Sunrise construit ça 5G avec du matériel de Huawei. Swisscom avec du matériel de Ericsson, et Salt avec du matériel de Nokia.

On pourra ainsi comparer ! :p

Pour aller plus loins sur le sujet de la rivalité Chine USA autour de la 5G voici une vidéo faite par le journal Le Monde, lui même en mains de Xavier Neil, qui est aussi le propriétaire de l’opérateur de télécom Salt en Suisse et free en France…

Débunk des arguments pro-5G

Donc il faut avoir en tête que les investissements pour la 5G sont déjà faits. Il est temps maintenant de rentabiliser.

Donc on lance une campagne de marketing pour dire que c’est super-top génial et qu’il faut changer…

Les marketeurs ont donc ressorti le rêve technologique de type cyberpunk….

Mais rien n’est solide dans leur argumentation:

La 5G c’est bon pour la télémédecine.. pour les robots chirurgiens…. c’est vrai qu’on en a tous un à la maison !!
les robots chirurgiens sont rares.. et sont déjà tous là où il y a les meilleures fibre optiques meilleures que la 5G…

La 5G c’est pour pour les voitures autonomes.
ok… ça veut dire que si elles communiquent, elles sont pas vraiment autonomes ?? 
J’espère que pour freiner ta bagnoles à pas besoin de communiquer avec une IA à l’autre bout du monde ?? …. un peu comme on fait avec siri….

Voiture autonome et 5G ?

Bon… si je suis gentil, et bien c’est peut être pour capter des infos supplémentaires, avoir les panneaux transmis par les feux de signalisation directement dans le cockpit et pas en lecture optique. C’est exactement comme on le fait avec les trains… sans avoir de 5G!
Donc bon, la 5G ne me parait pas indispensable pour les voitures autonomes…. 

La 5g c’est bien pour les objets connectés…
ouais… ben la plupart des objets connectés le sont sur le wifi ou en bluetooth…. 
La 5G c’est surtout sympa pour les opérateurs qui veulent vendre des abonnements 5G …. car pour le moment… c’est plus rentable que vendre des abonnements wifi !! 😛 

La 5G c’est bien pour télécharger encore plus rapidement un film.. en quelques secondes il sera là !
… ouais.. c’est vrai que je regarde souvent des films de 2h en quelques seconde… 
Ces dernières années on fait de plus en plus du streaming… on regarde les vidéo en même temps qu’on les télécharge… donc j’ai pas besoin d’un film en 10s… si ça prend 1h… ça va aussi !

La 5G c’est bien pour piloter une usine entière.… ok.. c’est vrai que pour gérer les capteurs de toute une raffinerie ou un port, c’est pratique de pas tirer des câbles…

Mais pourquoi la 5G plutôt qu’un autre protocole ? … wifi par exemple ?
Car comparer une nouvelle 5G à un vieux wifi c’est un peu biaisé…
Le wifi 6 arrive aussi cette année. La nouvelle norme IEEE 802.11ax dite wifi 6 promet des débits de 11Gbit/s ce qui est 5 fois plus rapide que les 2Gbit/s que les opérateurs Suisse de 5G promette pour 2020 ou 2022…
(Bon il n’y a pas que la vitesse qui compte.. la latence et la stabilité c’est important vont rétorquer les opérateurs 5G)

Dans le magazine Swissquote il y a des jolis exemples d’usine connectée, avec par exemple le port de Rotterdam. C’est le plus grand port d’Europe… donc ça ne court par les rues !

On a d’ailleurs pas de port industriel de grandes ampleur en Suisse vu qu’on est pas au bord de la mer !… Donc un magazine Suisse, avec des opérateurs Suisses font la promo de la 5G en Suisse, avec des exemples non applicable en Suisse !…. ok !
(et en terme de raffinerie, il n’y en a plus qu’une en Suisse..)

En Allemagne les grosses entreprises industrielles ont été autorisée à devenir opérateur télécom pour la 5G … histoire de couvrir des sites industriels comme on le fait avec du wifi…

Donc c’est bien.. mais justement on voit par là que ça intéresse surtout l’industrie et pas le grand public !

Donc c’est ce que je comprends avec cette histoire d’internet des objets et du positionnement des opérateurs dans le business to business.

La guerre c’est surtout wifi contre 5G .. les opérateurs ont envie de bouffer des parts de marché au wifi et c’est pour ça qu’on a tout un baratin de propagande 5G. Mais pour le commun des mortel, rien de très nouveau, hormis peut être une qualité de service un peu meilleure grâce à la décongestion du réseau.

Le seul vrai avantage de la 5G pour le grand public

Il y a un petit encadré dans le magazine swissquote qui nous apprends:

Le réseau 4G se révèle en moyenne 1,9 fois moins performant à l’heure la plus dense de la journée, c’est-à-dire 21h, par rapport à l’heure la plus creuse (3 h du matin). Aux heures les plus favorables, le débit peut atteindre jusqu’à 55,5 Mbit/s, mais il n’est que de 35,7 Mbit/s en moyenne sur la journée.

En bref: le réseau 4G est saturé, le volume de données échangées en mobile double chaque année, et la 5G est un bon moyen pour absorber cette augmentation du trafic.

J’ai bien observé la saturation du réseau dernièrement, avec le Montreux Jazz juste devant chez moi. Les week-ends mon réseau 4G était inutilisable. Trop de monde dessus. Car de nos jours pour aller à un festival, il faut une bouteille ou un verre dans une main et un smartphone dans l’autre…

Donc ok, la 5G ça sert à décongestionner le réseau.. mais…. oui il y a un mais….

Congestion du réseau autoroutier, c'est pareil que le réseau internet mobile
Congestion du réseau autoroutier, c’est pareil que le réseau internet mobile

Décongestionner un réseau n’a jamais résolu les problèmes de congestion !

Le fait d’offrir des hauts débits en mobile, pousse à la création d’applications haut débit mobile… qui vont utiliser ces capacités et saturer le réseau à nouveau !

C’est exactement le même principe que pour les autres réseaux. Réseaux routier et réseaux ferroviaire.

Si une autoroute est saturée on voit tout de suite une foule de gens qui veulent une piste de plus… ça se fait et quelques temps après c’est pareil !!

Pourquoi ?
Et bien par ce qu’offrir des nouvelles capacités permet d’offrir des nouveaux services.

Si l’autoroute est saturée, je vais me dire qu’il faut que je me déplace en train. Si il y a des bouchons à l’entrée de ma ville, je vais à vélo, c’est plus efficace.

Mais si on ajoute une piste de plus à l’autoroute ça fait quoi ?

Et bien une piste d’autoroute de plus va absorber plus de voiture sur l’autoroute, mais pas résoudre le bouchon ! … ainsi je ne vais pas changer de comportement. Je vais prendre ma voiture comme d’habitude et pas le train. De plus, double peine, à l’entrée de ma ville, il y aura encore plus de bouchon, car c’est plus dur de raser la moitié de la ville pour agrandir les routes !

autoroute saturée reseau congestion

Au début des années 2000 il y a eu des grands débat sur l’infrastructure de l’Internet en grand développement:

  • est-ce qu’il nous faut développer des protocoles avec de la qualité de service, soit privilégier des services en particulier, comme la Voix sur IP ou…
  • juste doubler, tripler décupler la bande passante, soit la taille des tuyaux ?

Réponse: la qualité de service a été mise en place. Car décupler la bande passante ne suffisait pas pour garantir qu’un téléphone passe par internet dans de bonne condition alors que le fiston est en train de télécharger 15 films HD en parallèle.

Regarder un film 10 minutes plus tard, ça ne change rien. Recevoir un mail 30s plus tard ça ne change rien. Mais recevoir la fin d’une phrase au téléphone 1s plus tard.. ça n’est pas agréable.

Ainsi on a fait comme sur l’autoroute. On a mis des feux bleus aux ambulances 🚑. Il y a du trafic prioritaire.

Comment est-ce que l’on augmente la bande passante et le débit d’un réseau internet ?

J’ai une copine qui m’a fait une remarque intéressante dernièrement. Cette remarque m’a fait prendre conscience de l’ignorance des utilisateurs de l’Internet de comment est-ce que ça fonctionne.

On parlait justement de l’ajout d’une piste d’autoroute pour aller plus vite.

Elle me disait « heureusement que pour augmenter le débit de l’internet on doit pas ajouter des pistes« ….

… et bien c’est faux !

On ajoute bien des pistes quand on veut augmenter la vitesse d’une connexion internet !

Mais on ajoute des pistes à quoi ?

La parallélisation des canaux pour augmenter le débit

Quand on a un câble, le bête câble en cuivre de téléphone posé dans les années 1950. On a fait du téléphone dessus. C’était une bande de fréquence pour un type particulier de signal analogique.

Puis on a réussi à créer des nouvelles bandes de fréquence utilisables sur ce même câble pour faire passer des signaux et ainsi « aller plus vite ».

En fait la différence entre un modem analogique 56k qui nous empêchait de téléphoner en même temps que de surfer sur le web… et un modem ADSL.

C’est que le modem ADSL c’est l’équivalent de 256 modems en parallèle, mais décalés en fréquences. Et luxe dans tout ça, c’est qu’on nous laisse la bande de fréquence utilisée par le téléphone, ainsi il est possible de téléphoner en même temps que de surfer.

Donc voilà comment on va 250 fois plus vite, on occupe plus de canaux en parallèle.

(Je tiens quand même à dire que suivant le protocole utilisé on peut quand même augmenter le débit sans augmenter de canaux. Ceci en augmentant le nombre d’information codées sur un même signal. Donc on parallélise les information plutôt que les canaux. C’est par exemple la différence entre une modulation QAM de base et une 64-QAM utilisée en 4G et une 256-QAM en 4G+…. On combine une modulation qui transmet plus d’information et plusieurs canaux en parallèle)

Donc en règle générale, on parallélise les canaux pour augmenter la vitesse. Donc sur un câble de cuivre c’est génial. On a utilisé de la capacité qui serait perdue sinon.

Mais dans les ondes électromagnétiques utilisées pour la téléphonie mobile, là c’est une ressources rares ! Donc ça coûte cher de paralléliser.

Les fréquences d’ondes électromagnétiques sont une ressource rare

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de la rareté des bandes de fréquences du spectre électromagnétique.

Donc voici un schéma de l’allocation des bandes de fréquences aux USA jusqu’è 300 GHz.

allocation-bande-de-fréquence-USA-jusqu-a-300GHZ
Le blanc, c’est ce qui est libre… donc juste de 0 à 9Hz !

C’est bien par ce que le spectre électromagnétique est une ressources rare qu’il y a un organisme d’Etat qui gère l’allocation des fréquences. En suisse c’est l’OFCOM. Voici le plan national suisse de gestion des fréquences.

C’est un peu l’équivalent d’un cadastre. A qui est réservé quel bout de terrain. Mais là on voit que c’est l’Etat qui est propriétaire de toutes les fréquences et qui vend des concessions.

C’est un travail d’imagination intéressant à faire sur la manière de gérer de telle ressources. Est-ce qu’il faut un Etat ou non ? Quel est le rôle de l’Etat ? propriété privée ? gestion en bien commun ? On retombe sur les visions du monde politique vu par le contractualisme dont j’ai déjà parlé…

L’écrivain de SF Alain Damasio a écrit une nouvelle appelée So Phare Away qui raconte très bien un monde de gens qui communiquent grâce aux signaux lumineux de leurs phares.

Restreindre les télécom au spectre visible des ondes électromagnétiques, à la lumière permet bien d’expliquer et de se rendre compte de la pollution électromagnétique qu’on génère !

Le Wifi utilise une bande de fréquence dit ISM qui est laissée libre à l’utilisation domestique. ISM signifie Industrielle, Scientifique et Médicale.

C’est là que tous nos bidules wifi et bluetooth sont concentrés. Autour de de 2,4 GHz (comme les fours à micro-onde !) C’est une bande de fréquences gratuite, mais qui est limitée en puissance. On a pas le droit d’aller trop loin de chez soi. Un temps, c’était même interdit de rayonner hors de ses murs !

Les opérateurs de téléphonie payent des concessions nettement plus chères, pour avoir le droit d’utiliser des fréquences partout. Même chez les gens qui ne le veulent pas ! Ceci car c’est une prérogative de l’Etat !

Les services mobiles à la demande explosent

Mais voilà que les services évoluent. Comme c’est possible, on fait des services à la demande partout.

Il y a 10 ans on téléchargeait des films et on les regardait après les avoir chargé. Maintenant on fait du streaming. On charge en même temps qu’on regarde. Et bien on se retrouve comme dans le cas du téléphone. Il faut que ce soit prioritaire. Il y a bien un petit tampon et c’est moins interactif que la voix. Mais si j’ai mon film qui charge pas assez vite ça se voit.

On va donc avoir un netflix et un youtube qui saturent l’Internet. Et des opérateurs qui aimeraient bien briser la neutralité du net pour faire payer plus cher les utilisateurs qui saturent leur équipements.

Après la vidéo à la demande, le jeu à la demande

Donc voilà, les bases sont posées. On a des bandes de fréquences qui sont des ressources rares. Du trafic de données mobile qui double chaque année. Des opérateurs qui veulent la 5G pour absorber cette augmentation de trafic.

…. et ça va pas marcher longtemps, car cette augmentation de la capacité des réseaux va permettre de créer de nouveaux services. Ils pointent déjà le bout de leur nez… Comme stadia de google..

Les gros du web sont en train de préparer leur infrastructure pour le cloud gaming. (Après la vidéo à la demande, le jeu à la demande.. tout est calculé sur un serveur dans le nuage…)

Comme les smartphones ont des ressources en calcul et en énergie limitée, on va tout mettre sur un gros serveur à l’autre bout du monde et ainsi il est nécessaire d’avoir une bonne connexion internet pour jouer.

C’est là que la promo pro 5G fait du lobbying. Vu que la latence est plus faible avec la 5G qu’avec la 4G.

Donc voilà, on a besoin de la 5G pour faire du jeu en ligne qu’on ne faisait pas. Et pour que ça bouffe plein de données supplémentaires, on veut nous vendre la réalité virtuelle. Il faudra se balader dans la rue avec un casque… (Ben ouais.. car marcher dans la rue sans voir la rue, mais son jeu.. c’est la promesse de se cogner à tous les lampadaires et donc il faut porte un casque ! LOL .)

La 5G symbole du consumérisme et de la technologie toute puissante

Le développement ci-dessus nous mène directement à une opposition à la 5G qui est liée au rejet du consumérisme.

C’est ce que j’observe de plus en plus. La vision du monde décroissante prend de l’ampleur. Il y a de plus en plus de gens qui se disent que le but de l’existence n’est pas de consommer que le bonheur ne passe pas par l’augmentation du PIB.

Ainsi la croissance économique est remise en cause. J’ai déjà beaucoup parlé de décroissance sur ce site web depuis une dizaine d’année. C’était marginal comme vision du monde ça ne l’est plus.

La 5G arrive, mais le grand public ne voit pas bien à quoi ça peut servir, comme je l’ai montré ci-dessus.

Les besoins du grand public semblent comblé. Et c’est le marketing qui doit entrer en jeu pour nous faire consommer et ainsi faire tourner le système. C’est pas nouveau. Mais là ça saute aux yeux !

Pour bien comprendre le principe du capitalisme qui tourne à grand coup de Marketing (créer le marché, créer les besoins où il n’y en a pas) La BD Obélix et compagnie est magnifique. J’en avait déjà fait un résumé.

BD Obélix et compagnie: le marketing.

La 5G devient un symbole politique

En plus de la pub faites par les opérateurs, il y a des infos alarmantes qui circulent sur le net, il y a des pétitions anti-5G qui circulent, des chaines de e-mail avec un appel anti-5G…

La 5G suscite de l’intérêt pour la population. Donc voilà que ça intéresse des politicien-nes de donner leur avis ! .. et oui on est en pleine année d’élections fédérales !

Le partis des verts agit en fer lance pour mettre un moratoire sur la 5G et conseiller les communes à refuser les antennes.

Les médias relayent et amplifient ce qui serait passé à priori sous le radar… La RTS a même créé un « Observatoire de la 5G » ! qui regroupe tout ses articles sur le sujet.

Tout ce débat politique s’est cristallisé dans l’émission infrarouge de la RTS, avec un bon tour d’horizon.

Résumé de l’émission infrarouge à propos de la 5G

Voici l’émission infrarouge de la RTS à propos de la 5G:

Au passage il est intéressant de voir que l’on parle d’une émission de TV et que celle-ci s’appelle: infrarouge.

émission est un terme issus des « émissions » d’ondes électromagnétiques de la TV hertzienne !… et « infrarouge » encore un terme lié aux ondes électromagnétiques… On était bien dans le sujet.

Beaucoup de monde 10 invités !!!

Le débat des pros tournait autour du fait que finalement la 5G c’est rien de plus que maintenant, juste  une amélioration des protocoles et donc rien de plus dangereux que maintenant ! ... et qu’on a rien vu comme effet jusqu’à présent !

Il semblait y avoir un buzz médiatique pour rienun piège de la part des opérateurs qui ont voulu faire un gros buzz commercial... alors qu’en fait rien du tout !! … et voilà qu’ils se retrouvent attaqué !

La 5G en Suisse va utilise une gamme de fréquence tout à fait similaire à ce qui est déjà installé. Donc c’est vrai que ce n’est pas très différent des problèmes actuels !?

Mais il faut se souvenir que potentiellement la 5G est tout de même prévue pour fonctionner avec des fréquences un peu plus élevées, donc des fréquences qui s’approchent toujours plus de la lumière. On a donc un comportement similaire. Un simple mur empêche l’onde de passer.

Ainsi il y aura potentiellement une multiplication des antennes pour arriver couvrir un bon territoire. Il se trouve qu’en Suisse on a déjà une haute densité d’antenne, car il y a des normes qui limites les puissances.

Et justement les opérateurs aimeraient bien ne plus avoir ces normes...C’est pour cette raison qu’après 20 ans d’installation de téléphonie mobile, ils ont demandé au conseil fédéral de revoir si ces normes sont toujours d’actualité ?

Donc c’est déjà bien en Suisse on a appliqué une sorte de principe de précaution. Mais à quoi est-ce que l’on en est au niveau des études scientifiques ?

C’est dur à dire, car le temps de faire une étude avec une technique, hop… la technologie évolue, on utilise un autre système !!

 Les gammes de fréquences changent. Donc les effets sont potentiellement différents. Les protocoles informatiques changent… donc c’est potentiellement différent.

5G-nouvelle-bande-de-fréquence-suisse
Scan des bandes de fréquences dans la brousse vaudoises… trouvé sur un groupe FB à propos de la 5G en Suisse.

En plus de la téléphonie mobile, il y a de nombreux appareils connectés. Les puissances et la proximité sont souvent plus grandes pour un appareil que pour les antennes des opérateurs. Est-ce que l’on doit se méfier d’une antenne à 1km de chez soi ou de son wifi dans son salon ?

Ce débat s’est terminée avec des philosophes et éthicien-ne. Il y avait Dominique Bourg, lui qui était le « pape du développement durable » il y a 10 ans quand moi j’étais décroissant. Depuis il est devenu décroissant, puis maintenant il s’intéresse aussi à l’écopsychologie…. qui fait le lien être l’écologie, la psychologie et la spiritualité. Ceci beaucoup par des exercices pratiques.

Donc le débat a tourné autour de la question de la place des techniques dans nos vies d’humain... est-ce que l’on a bien fait de domestiquer le feu 🔥  ???  
Là on va loin !!

Ainsi ce débat a été politique et philosophique. La 5G c’est ça.. alors qu’à la base c’est un outil technique issu de connaissance scientifique. Mais là on en a peu parlé. Il y a seulement eu la brève et très intéressante intervention de Pierre Dubochet. On y reviendra plus bas.

Mais ce que j’observe du débat sur la 5G, c’est que maintenant on est dans le symbole politique et philosophique et plus du tout sur un « bête » débat technique pratique.

affiche-décroissance-voiture-système-industriel-incompatible-vie-sur-terre

La 5G est-elle un danger pour la santé ?

Ça c’est LA grande question que tout le monde se pose, mais qui a des réponses différentes suivant les camps concernés !

La science est prise en otage. On trouve tout aussi bien des études scientifiques qui disent que les ondes électromagnétiques c’est dangereux et d’autres qui disent que les ondes électromagnétiques c’est pas dangereux.

L’astrophysicien Aurélien Barreau a fait parlé de lui pour dire que La 5G tue. Mais il n’a pas toujours été bien compris !!

Il ne parlait pas de santé, mais du système économique qui pousse à détruire notre environnement. C’est en cela que la 5G devient un symbole de ce système économique qui tue la biodiversité.

Aurélien Barreau a bien précisé qu’il ne parle pas de l’effet des ondes électromagnétiques sur la santé.

Articles scientifiques à propos des effets sur la santé est ondes électromagnétiques

Dans l’appel demandant l’arrêt du déploiement de la 5G on trouve des dizaines de références à des articles scientifiques qui montre que les ondes électromagnétique ont des effets sur le vivants.

En voici quelqu’unes…

(Au passage pour lire les études il faut souvent avoir un abonnement à la revue concernée… si tu l’as pas, il est possible de passer par sci-hub…)

Bref… c’est une masse de données, à lire, à comprendre, dans langage qui n’est pas ma langue maternelle, qui est du langage scientifique de haut vol hyper spécialisé.

Comme souvent, personne ne va jamais tout lire. La science est devenue tellement productive que personne n’a plus le temps et les moyens de vérifier la cohérence globale. Beaucoup de spécialistes, mais peu synthéticiens !

Chacun va donc mettre en avant ce qui l’arrange !

affiche suisse anti-5g oiseaux morts
Les anti-5G font des tags sur les affiches des opérateurs

Dans le magazine swissquote, on retrouve un article qui parle des dangers de la 5G pour la santé.

On y apprend que plus de 25 000 articles scientifiques ont été écrit en 30 ans sur l’effet des ondes électromagnétiques sur le vivant.

L’article nous cite l’OMS:  Jusqu’ici, aucun effet sanitaire indésirable imputable à une exposition prolongée à des radiofréquences n’a été confirmé.

Donc pour les anti-5G, il y a des articles bien sélectionnés qui prouvent que les ondes électromagnétiques c’est dangereux pour la santé !

Chez les pro-5G

On nous balance des chiffres écrasants, corrélés dans la même phrase avec l’autorité en la matière de la santé, l’OMS. On nous cite les articles sur les rats mis en lien ci-dessus, tout en minimisant: ce ne sont que des rats, ils sont petits. Un téléphone c’est gros pour un rat, mais pour un humain c’est petit ….

Donc en gros, on use de plein de techniques de manipulation, argument d’autorité 👔 👨‍⚕️ , etc…

J’ai pas le temps et les compétences pour lire les 25 000 articles et me faire mon propre avis. Du coup je comprends que le débat infrarouge ne reste que sur le niveau politique. Car pour le volet scientifique, on en sait rien bien que tout a été étudié dans les détails depuis des décennies !!

Là je me dis qu’on est aux limites de la méthode !

Surtout que dans cette masse d’articles scientifiques tous parlent de sujets différents dans des conditions différentes, avec des ondes électromagnétiques de types différents sur des sujets différents…

Nature de l’onde électromagnétique

On a évoqué ci-dessus le four à microonde. Son principe c’est d’agiter les molécules d’eau, du coup ça chauffe... C’est un des effets des ondes électromagnétique.

Là, une simple question de puissance résout le problème. Donc oui c’est dangereux… mais on sait très bien quelles sont les limites, donc non c’est pas dangereux…. Voilà un peu ce qui résume l’interprétation d’un phénomène !

Donc il serait peut être bien de faire un rappel sur ce qu’est une onde électromagnétique !

Voici une excellente vidéo qui résume très très bien ce qu’est une onde électromagnétique.

Puis on aborde la question de la longueur d’onde. Si une onde c’est fondamentalement la même chose, la fréquence à laquelle elle se propage aura des effets très différents.

Il est est évident qu’une onde radio n’est pas pareille que de la lumière visible ou une radio aux rayons X !

spectre onde electromagnétique
Spectre électromagnétique

De nos jours tout le monde sait qu’il faut limiter la quantité de rayon x qui nous traversent, alors que regarder un paysage ne fait à priori pas de mal ! Bien au contraire !

A propos des rayons X, il n’y a pas si longtemps on utilisait des podoscopes dans les magasins de chaussures, un appareil à rayon x permettant de voir ses pieds à travers les chaussures afin de mieux pouvoir les choisir. (images de podoscope rayon x)

Donc la question de savoir ce qui est dangereux ou non évolue au fil du temps.

Pour les ondes radio, on a une tendance à utiliser celles qui ressemblent de plus en plus à de la lumière. Mais comme elles vont moins loin, on doit mettre plus d’antenne.

Est-ce que c’est la puissance ou est ce que c’est la nature de l’onde qui compte ? Difficile à dire…

.. et là on aborde un point que je trouve très intéressant c’est le point mis en avant par Pierre Dubochet dans l’émission infrarouge. La nature de l’utilisation de l’onde, le protocole réseau utilisé.

On ne ressent pas la vitesse mais l’accélération, c’est pareil pour les ondes électromagnétiques

Pierre Dubochet a dit qu’il n’est ni pour ni contre la 5G. Il nous montre surtout qu’il y a des électrosensibles et tente de nous faire comprendre ce qu’est une onde électromagnétique, comment on l’utilise et ainsi faire au mieux pour tout le monde.

Dans l’émission infrarouge, il présente à l’aide d’une lampe de poche LED le fonctionnement d’un protocole qui utilise des ondes électromagnétiques. Il y a une modulation plutôt analogique comme on le faisait dès les débuts de la radio. L’intensité de la lumière de la lampe de poche augmente et diminue gentiment.

Et il y a des modulations avec des impulsions. Là on a des flash stroboscopiques sur la lampe de poche.

Tout ceci me parle bien.

Dans le protocole GSM de la téléphonie mobile, on utilise un protocole avec des trains de paquets. Tout le monde a déjà entendu l’arrivée d’un SMS quand un téléphone est posé sur un haut-parleur:

tada tada tada… …. tada… tada.. tada.……. tada.. tada… tada…

Il y a là une arrivée d’ondes par paquet d’impulsions.

Mais il y a d’autres protocoles qui fonctionnent tout à fait autrement. Notamment il existe le principe de l’étalement de spectre.

Etalement-de-Spectre

Donc au lieu d’envoyer une impulsion puissante à une fréquence donnée. On va transformer le signal pour l’envoyer à une faible puissance étalée sur plein de fréquences.

C’est notamment la technique DSSS utilisée dans la norme wifi 802.11.b.

Là on a un principe qui est utilisé notamment pour éviter les perturbations, en étalant sur un large spectre on évite la probabilité que mon signal soit perturbé à une fréquence précise.

Mais cette technique a aussi les faveurs des militaires. Car en faisant un scan du spectre électromagnétique pour trouver une fréquence de communication particulière, et bien on ne voit rien !

Tout est noyé dans le bruit ambiant !

Notre corps et notre mental n’est pas sensible à ce qui est régulier

J’ai parlé de bruit ambiant ci-dessus. On va développer. Si dans une salle il y a une ventilation qui fait un léger bruit blanc. En entrant dans la salle on l’entend. Puis à la longue le bruit disparait.

C’est pas qu’il a disparu, c’est que nous ne le percevons plus.

Il est nettement plus facile de s’endormir dans un bar avec un brouhaha ambiant régulier, même si le niveau sonore est élevé, que de s’endormir dans une chambre très silencieuse, mais avec un moustique qui fait un petit bruit de manière aléatoire.

De la même manière, là, maintenant tout de suite, tu voyages à 1000km / heure sur la Terresans t’en rendre compte. C’est la rotation de la Terre qui nous fait nous déplacer très vite, sans compter que la Terre aussi se déplace autour du soleil… et lui même autour du centre de la galaxie…

Nous ne percevons pas cette vitesse.

Par contre si tu vas en voiture avec un pote qui conduit brusquement, et qu’en plus tu grimpes un col sur une route en épingle à cheveux !!

arrrg… là, à chaque à coup, à chaque virage, à chaque changement de vitesse tu vas ressentir l’accélération. Et c’est pas très très agréable !

Ainsi ma théorie, c’est qu’au delà des études scientifiques qui nous disent dans quels cas nous pouvons potentiellement être plus ou moins sensibles aux ondes électromagnétiques, il y a aussi l’influence de la variation du signal qui est important. Je pense même que c’est le facteur le plus important.

Donc c’est peut être la clé pour réussir à concilier l’utilisation des ondes électromagnétiques en évitant de perturber le vivant.

Mais ceci n’évite pas de réfléchir à son utilisation des ondes électromagnétiques. Est-ce que mon utilisation est un besoin essentiel ?

Techniquement, la 5G est très complexe, elle va utiliser différents protocoles, différentes modulations, on parle de OFDM qui utilise plusieurs sous porteuses, ainsi que le MIMO massif qui envoie et reçoit des signaux sur plusieurs antennes en parallèle.

Il y a plein de combinaison possible. Est-ce que le principe va dans le sens d’un signal étalé qu’on fini par oublier… ?
C’est plutôt dans ce sens que les protocoles vont. Mais envoyé quand même dan des bandes de fréquences. J’arrive pas à dire vraiment comment ça marche, tellement c’est complexe et que j’ai pas étudié ça en détail !

Donc on est toujours un peu dans le flou. J’ai également demandé à une copine géobiologue ce qu’elle pense de la 5G, elle m’a répondu que pour le moment on a pas assez d’info pour savoir. Elle fait des petits objets pour harmoniser et se protéger des perturbations électriques (câbles et ligne à haute tension), mais à priori rien contre la 5G.

Donc on verra…

Mes conclusions à propos de la 5G

J’ai rarement vu un sujet qui mélange autant de choses. Il n’est donc pas étonnant que ce soit un sujet très polémique !

On a donc une nouvelle technique de transmission radio mobile à comprendre, il faut des compétences techniques.

Ce sujet se mélange avec un sujet géopolitique, car c’est la première fois que l’on voit que la Chine est un acteur qui compte et qui peut influencer le monde dans le domaine.

Au delà de la politique internationale, il y a la politique locale, qui joue avec les visions du monde de gens. En Suisse d’autant plus qu’on est dans une année d’élections fédérales.

Il y a la vision du monde orange de la spirale dynamique qui voit le progrès technique comme étant le progrès tout court. La 5G est forcément bien et même si on ne voit pas d’application concrètes et de besoin immédiat ce sera la base de l’infrastructure technique d’un avenir forcément meilleur.

La vision du monde jaune de la spirale dynamique se préoccupe de cette course au toujours plus. Une part grandissant de la population devient décroissante et profite du sujet de la 5G pour venir philosopher sur le sens de la vie, remettre en cause notre civilisation technologique, notre système économique.

Ces gens sont aidé par ceux qui ont des valeurs ancrées dans la vision du monde verte de la spirale dynamique, qui profitent de l’occasion pour taper sur les grosses entreprises et sur les profits avant tout pour les gens déjà riches au détriment du sens de l’économie qui devrait servir le bien commun. Ces gens créent des groupe de militants.

On voit en filigrane de ces visions du monde les limites de la méthodes scientifique qui est pervertie. Chaque camp est capable de trouver les articles qui conforte sa vision du monde. On lance des chiffres sur le nombre de publication scientifique tout en se demandant si des gens les ont vraiment lues ? (plus que le titre et le résumé…)

C’est là qu’on se rend compte que personne ne sait vraiment si les ondes électromagnétiques sont dangereuses où non pour la santé. Ce que je retiens, c’est la maxime: use de tout n’abuse de rien… ça dépend de la dose.

J’en ai profité pour amener mon intuition sur les effets de ondes électromagnétiques sur le vivant qui seraient plutôt de l’ordre de la sensibilité au variation du signal plutôt qu’au signal lui même.

Ceci à l’image de la vitesse qui ne se ressent pas si elle est constante, alors qu’on ressent très bien les accélérations. Celle-ci peuvent être agréables ou non.

J’espère ainsi avoir pu dresser un panorama le plus complet sur la situation de la 5G.

L’avenir nous dira si la 5G sera adoptée ou non. Dans le contexte actuel, j’ai plutôt l’impression que les opérateurs sont pour et installent même en dépit des politiques qui font des moratoires et se rendent compte qu’ils n’ont plus de pouvoir !

Les fabricants de smartphone vont installer par défaut la 5G dans les appareils. Quand les anciens appareils ne seront plus en état de fonctionner la 5G aura gagné.

La différence sera là au milieu à quelle vitesse ? Est-ce que les opérateurs et fabricants vont ressentir passer financièrement la vague d’opposition à la 5G ? .. ou pas ? Si c’est le cas, ils vont peut être s’adapter en proposant des offres « low tech » ?

Dans cette saga les militants pro 5G auront découvert qu’il y a d’autres manière de voir le monde.

Les militants anti-5G auront découvert que pour avoir une réelle influence sur le monde, il faut reprendre et accepter son pouvoir personnel. Juste manifester ne suffit pas. Et dans cette affaire ont voit qu’à force de déléguer les pouvoirs politiques n’ont en fait plus de pouvoir !

On verra comment tout ceci évolue.

Tout est possible. Garde l’esprit ouvert.

Liste de réparateurs en suisse romande

Réparation

Appareils en tous genres

La Bonne Combine, Prilly Tél. 021  624 64 74  www.labonnecombine.ch

Ecotechnic, Genève          Tél. 022 320 41 84         www.ecotechnic.ch

ITI-Répart, Dominique Steiner, Arc-jurassien  Tél. 079 242 64 12

Ifixit.com   I Guide de réparations diverses           www.ifixit.com

Repair’Café à  Neuchâtel  www.repaircafeneuchatel.com

Christian Jelenkiewicz, Vevey   Tél. 079 213 28 65

Réparateurs divers à Genève       www.ge-repare.ch

Réparateurs divers à Lausanne    www.lausanne-repare.ch

Electroménagers

Pierrot Ménager,  La Chaux-de-Fonds    Tél. 032 913 00 55

AC Cuisine Electroménager, Broc     Tél. 079 396 72 06        www.ac-cuisine-electromenager.ch

Ordinateurs en tous genres

Mussoft.ch,  Soulce / JU                                     Tél. 032 426 44 04                    www.mussoft.ch

Mega-Help,  La Chaux-de-Fonds   Tél. 079 418 82 82      

Itopie Informatique, Genève    Tél. 022 557 63 70    www.itopie.ch

iPhone, iPod, iPad

Macianer, St-Blaise   Tél. 032  511 51 02    www.macianer.com

Microwest, Neuchâtel & Cortaillod Tél. 032 710 14 90     www.microwest.ch

Speed Réparation, Val-de-Travers /NE Tél. 079 616 22 06                     www.facebook.com/SpeedReparationCouvet/

SOS-smartphone,  Echallens    Tél. 078  600 83 94       www.sos-smartphone.ch

Reparemac,  Lausanne        Tél. 021 544 72 06      www.reparemac.ch

PodSpital, Genève     Tél. 0900 767 763      www.podspital.ch

Machines & Outils

Jenny Sàrl, Cernier / NE       Tél. 032 724 47 27      www.jennysarl.ch

TV

Dubois TV, La Chaux-de-Fonds   Tél. 032 968 21 40

Vélos

Le Black Office, Neuchâtel  www.leblackoffice.ch

Tous à vélo, Neuchâtel  Tél. 076 512 67 07      www.tousavelo.ch

Péclôt 13,  Genève Tél. 022 740 37 89     www.peclot13.ch

Meubles

Réfection de meubles, Môtier (Vully) Tél.  079 378 29 60

Sauver les meubles, La Chaux-de-Fonds  Tél.  079 248 72 20      www.sauverlesmeubles.ch

Vêtements

Sibylla Couture, La Chaux-de-Fonds  Tél.  032 968 14 46     www.sibyllacouture.ch

Cours de réparation

Réparer un objet est parfois plus simple que l’on croit.  Pour vous permettre de vous en rendre compte et devenir de grands réparateurs, voici des cours à votre disposition (appareils en tous genre ou vélos).

Laurent Villoz, St-Imier   Tel.  078 72 72 311  

Tous à vélo, Neuchâtel Tel. 076 512 67 07 www.tousavelo.ch

Recharge de cartouches d’encre

Ink Express, rue des Moulins 51,  Neuchâtel     Tél.  032 721 40 25     www.inkexpress.ch

Cartouche Lausanne,  Bd de Grancy 44 Tél.  021 617 01 07                    www.cartouchelausanne.com

Location sur internet

E-syrent I Site de location entre particuliers      www.e-syrent.ch

Kidicool.ch  I Les vêtements de votre enfant en location !      www.kidicool.ch

Seconde main

Matériel informatique

Vendre.ch Tél.  0848 310 320   www.vendre.ch

Réalise,  Genève     Tél.  022 308 60 10      www.realise.ch

Itopie Informatique, Genève     Tél. 022 557 63 70     www.itopie.ch

Articles & habits pour enfants

Le Petit Coffre à Trésor,  Grandson      www.coffre-a-tresor.com

Meubles remis au goût du jour

L’Atelier des Miss,  Vallorbe  www.latelierdesmiss.blogspot.ch

Sauver les meubles, La Chaux-de-Fonds   Tél.  079 248 72 20      www.sauverlesmeubles.ch

Matériaux de construction

Vous devez rénover une partie de votre habitation ou avez le projet de construire … avez-vous déjà pensé à la bourse Suisse de récupération de matériaux de construction ?

Bourse Suisse de récupération de matériaux de construction                              www.bauteilclick.ch ou   www.salza.ch

Vélos

Tous à vélo, Neuchâtel         Tél. 076 512 67 07      www.tousavelo.ch

Péclôt 13,  Genève   Tél. 022 740 37 89   www.peclot13.ch

Articles divers

Emmaüs,  La Chaux-de-Fonds     Tél.  032  968 42 02      www.emmaus-ne.ch

Marchés gratuits

Gratiferia, Neuchâtel  www.facebook.com/AedNeuchatel

Gratiferia, Delémont http://gratiferiajura.wordpress.com/

Gratiferia, La Chaux-de-Fonds  www.facebook.com/La Chaux-de-Fonds

Espace quartier le 99, Genève  I mercredi après-midi    www.ville-geneve.ch/plan-ville/99-espace-quartier/

Marchés gratuits sur internet

Donnez les objets dont vous n’avez plus l’usage ou trouvé ce qu’il vous faut sans rien débourser !

Partage d’objets entre voisins

Indiquez sur votre boites aux lettres les objets que vous désirez partager avec vos voisins !

www.pumpipumpe.ch

Système d’échanges local  (SEL)

Avez-vous déjà pensé au SEL qui organise de manière conviviale des échanges de services, de compétences et de biens ?

www.sel-suisse.ch/

Un autre système d’échange par internet vient également de voir le jour.  L’offre est très limitée pour l’instant mais ne demande qu’à croître … A vous de jouer !

www.échanger.ch

Liste reprise du site lachaussurouge.ch qui a migré à l’international sur lachaussurerouge.net…  qui ne peut plus accueillir une liste aussi locale… Donc elle est sauvegardée ici. (En fait, elle existe toujours, mais n’est plus référencée dans les menus…. Donc voici le lien vers les réparateurs en Suisse romande sur lachaussure rouge…)

Lien entre décroissance et Revenu de Base Inconditionnel

Pourquoi est-ce que les décroissants doivent se mobiliser pour le Revenu de Base Inconditionnel ?

Quel est le lien entre décroissance et Revenu de Base Inconditionnel ?

Déjà que signifie être décroissant ? Suis-je vraiment décroissant ?  Avons-nous la même vision de ce que signifie « être décroissant » ?

Pour moi la décroissance est une vision politique de la société dans laquelle on sort d’une vision du monde où la croissance et particulièrement la croissance du PIB résout tous les problèmes.

Le « dé »  de « Dé-croissance », c’est comme le « dé » de « débourser » qui signifie « sortir de ».

Ainsi, voilà, la décroissance c’est sortir de la croissance du PIB comme recette miracle.

Il y a quelques années (2010-2011) j’ai donné des cours dans les universités populaires de Suisse romande à propos de la décroissance. Mon but il y a quelques années était de réveiller les consciences au fait que non.. votre bonheur ne passe pas par la croissance du PIB…  ou par une course au toujours plus matériel (et parfois immatériel).

Le système économique actuel est basé sur la transformation de ressources naturelles (et d’humains) pour les transformer en déchets le plus vite possible et d’huiler cette macabre machinerie à grand coup de publicité pour rendre obsolète le plus vite possible les rêves des gens…

A l’époque, le sujet était tabou.

Actuellement, en 2015, beaucoup de gens sont conscients que l’on ne peut continuer longtemps avec un tel système. Du coup je considère que l’Objection de Croissance a gagné.

L’Objection de Croissance c’est sympa.. il suffit de regarder la marge de manoeuvre possible dans l’équation de Kaya qui relie différentes variables environnementales, économiques, énergétiques et démographiques….

.. et là on voit très bien que si l’on ne veut pas flinguer le climat ou la moitié de la population mondiale… oublier les objectifs de croissance du PIB est la seule chose possible.

Voir comment établir ces scénarios à l’aide de l’équation de Kaya…

Il y a quelques années, lors de mes cours dans les universités populaires. J’ai expliqué les méfaits de ce système, j’ai eu plein de gens qui en étaient très conscients, mais qui se sentaient totalement paralysés par le système en place. Chaque fois que je proposaient de diminuer le régime de ce système économique, j’ai eu des gens qui me disaient…. « Mais les emplois… ça va supprimer des emplois… comment les gens vont vivre ».

Là ça m’a fait réfléchir.

Depuis là je me suis intéressé au Revenu de Base Inconditionnel.

Et je n’étais pas le seul, peu de temps après, une initiative populaire fédérale pour un Revenu de Base Inconditionnel a été lancée, j’ai participé à la récolte de signature. L’initiative à abouti et elle passera en votation.

Avec un Revenu de Base Inconditionnel, les gens peuvent vivre sans être obligé de participer à un système destructeur, il peuvent consacrer leur ressources à des activités plus intelligentes.

Maintenant j’oriente mes efforts sur faire connaitre et comprendre les enjeux du Revenu de Base Inconditionnel. J’ai arrêté les conférences sur la décroissance et je donne des conférences à propos de Revenu de Base Inconditionnel.

Beaucoup de gens n’attendent que ça pour se lancer concrètement dans des activités qui ont du sens et pas dans des jobs qui n’ont d’utilité que de faire tourner un système qui détruit des ressources le plus vite possible.

C’est dans ce sens que s’inscrit mon engagement. Là on libère tous ces gens englués dans le système pour qu’ils puissent aller vers leur rêves.

Depuis quelques temps, j’ai compris qu’il ne sert à rien d’être un anti-qq chose.. c’est juste la meilleure manière de renforcer ce quelque chose.

Ainsi il m’est difficile de faire la promotion de la décroissance… c’est être anti-tout ce qui compose notre système économique actuel.

 

En étant POUR un Revenu de Base Inconditionnel, je peux proposer une manière alternative de fonctionner qui est positive. J’ai l’impression que c’est plus efficace. (.. et dans le milieu décroissant… efficacité est un mot tabou… ça rappelle trop l’efficacité compétitive du système économique)

Il faut parfois évoluer

Il est temps d’arrêter de croire que le toujours plus est la bonne direction, il faut parfois évoluer….

Nous vivons dans une société qui place le « toujours plus » comme l’idéal. Nous vivons dans la société du dogme de la croissance infinie

Un enfant a une croissance exponentielle. Puis cette croissance se ralenti et l’enfant évolue et devient un adulte.

Notre société traverse sa crise d’adolescence. Un période difficile. Une période pleine de saut d’humeur, une période qui parfois même conduit au suicide !

Soyons vigilant, faisons évoluer notre société, ne tombons pas dans le piège du toujours plus à tout prix !

citation chenille.png

Le destin d’une chenille, n’est pas de devenir une super chenille géante…. C’est de devenir un papillon !

Notes à propos de la conférence de Patrick Viveret en avril 2013 à Genève

Notes à propos de la conférence de Patrick Viveret en avril 2013 à Genève

Après avoir écouté de nombreuses fois le podcast la conférence de Patrick Viveret en décembre 2010 (voir mes notes), cette fois, le 18 avril 2013, je suis allé à la conférence en vrai.

En attendant la vidéo de la conférence, (qui doit arriver sur le site de ecoattitude) voici les notes que j’ai prises.

La vidéo est arrivée.. (on me voir en pull rose.. 3ème rang à droite :P)

La page dédiée à ces vidéos de la conférence de Patrick Viveret sur le site de ecoattitude, avec aussi les vidéos des questions du publics….

Le titre de la conférence était: « La bourse ou la vie », ou comment refonder le pacte social autour d’une nouvelle approche de la richesse.

Voici mes notes

Nous allons donc parler compte.

  • d’un pointe de vue étymologique: Bénéfice = bien faits
  • c’est un point de vue religieux à la base. C’est l’économie du salut !
  • Seul dieu est créateur dans le temps => l’usure, le fait de faire fructifier l’argent dans le temps est interdit
  • Puis la religion a changée, ce qui a changé l’économie.
  • 2 points importants => invention du purgatoire et un changement da la nature des pêchés
  • l’invention du purgatoire => assoupli les risques en cas de transgression du pêché d’usure
  • changement de la nature du pêché
  • => on a le droit de s’enrichir, mais pas de jouir de sa richesse
  • => on peut capitaliser mais il faut donner
  • l’économie a pris le dessus
  • mais avec les problèmes d’ECOlogie, l’ECOnomie doit aussi être remise en question.
  • eco-logie => le discours sur la maison
  • eco-nomie => les règles de la maison
  • Il manque d’indicateur pour faire une comptabilité des activités bonne (bénéfice) ou nuisible (maléfice)
  • il nous faut donc une nouvelle comptabilité
  • il nous font donc une nouvelle monnaie
  • Valeur = force de vie != comptabilité monétaire
  • évaluation = délibération sur la valeur
  • => délibération sur la force de vie
  • Il faut une bonne méthode de délibération.
  • Consensus => doute => débat
  • sociocratie
  • => réduire l’oppacité => réduire le mal-entendu (au sens propre), éliminer le soupçon et le procès d’intention
  • => traitement des désaccord
  • => traçabilité des désaccords. (Je ne suis pas d’accord de ce choix, on le note et en cas de problèmes plus tard, on revient sur ce choix. Ainsi on aura pas besoin de refaire toute la discussion)
  • On peut toujours améliorer la manière de prendre des décision. Notre démocratie qui décide à la majorité n’est pas la forme ultime.
  • système féodal => démocratie quantitative => démocratie qualitative
  • Si l’on veut remettre l’humain au coeur de l’économie, c’est bien… mais c’est aussi là le début des problèmes !
  • => les grandes passions humaines sont, l’amour, le bonheur et la quête de sens
  • L’amour conduit à des hauts et des bas. => on tombe amoureux !
  • Le bonheur parfait, c’est l’ennui !
  • La quête de sens, c’est les guerres de religions.
  • Pour éviter des problèmes on a une fuite dans le futile, dans le matérialisme et le diverstissement.
  • => c’est la base de notre société de consommation (de consolation)
  • Si l’on veut remettre l’humain au coeur de la société il faut => grandir en humanité
  • Etapes en amour => amour fusionnel => l’autre est autre => l’autre est une chance
  • Etapes en société => le grand soir => expérience de la division => l’autre est une chance
  • Accepter de de pas tout vivre, mais de vivre intensément chaque expérience
  • Connaitre les autres expérience en les vivants à travers le dialogue avec l’autre
  • le conflit => alternative à la violence
  • Résilience:
  • => éviter le sauve qui peut => cultiver la solidarité
  • => créer de l’espérance => cultiver les alternatives (Je ne sais plus s’il a parlé d’alternatives.. mais ça sone bien ! :P)
  • La première forme de monnaie était le sacrifice ! => il fallait donner ce que l’on a de plus cher pour rétablir un équilibre (d’ou l’idée de sacrifice humain avant d’offrir d’autre type d’offrandes)
  • le + de l’arrivée de l’économie (au sens actuel) est de créer un espace d’échange pacifique. (plus besoin de sacrifier)

Réponses aux questions

  • la démocratie est une alternative à la violence => transformer des ennemis en adversaires
  • comment détecter les personnes qui cachent leur jeu dans un débat ? => on utilise un filtre émotionnel qui est plus dur à maintenir
  • => ex: liste de mot clé sur un débat.
  • => exemple avec le mot-clé « religion » => comment vous-sentez vous avec ce mot ? bien, neutre, mal ?
  • => la mauvaise foi se voit tout de suite en passant par l’émotionnel
  • Le pouvoir n’est pas une passion humaine ?
  • => le pouvoir de quoi ? … il faut toujours un verbe.
  • Pouvoir créer, coopérer ou dominer. => on a le choix. Certain font bon usage du pouvoir. D’autre non. En soit ce n’est pas mauvais.
  • être un oppresseur tout seul n’est pas possible. Il faut aussi des opprimés.
  • Pour ne plus être un opprimé, il faut décoloniser l’imaginaire => construire des alternatives.

 

l’avenir du monde selon l’équation de kaya

L’avenir du monde selon l’équation de Kaya

C’est dans une conférence de Jean-Marc Jancovici à l’ENS début 2012 que j’ai découvert l’équation de Kaya.

(la partie sur l’équation de Kaya commence vers 1h13 dans la vidéo. Mais le tout est intéressant !)

Ce que voulait montrer M. Yochi Kaya en créant cette équation sont les relations entre différents facteurs important sur le système énergétique de notre monde.

Cette équation part de l’égalité entre la quantité de CO2 émis par l’humanité et cette quantité elle même.

CO2 = CO2

puis avec des tours de passe-passe algébrique, on peut introduire des paramètres dans cette équation.

Le niveau total d’émission de CO2 peut s’exprimer comme le produit de quatre facteurs : la population, le PIB par habitant, l’intensité énergétique par unité de PIB produite, l’intensité d’émission de CO2 par unité d’énergie consommée.

CO2 = POP * PIB/POP * TEP/PIB * CO2/TEP

équation de kaya explication.png

Voici comment Jancovici explique cette équation et en tire ses conclusions

  • CO2 => il faut réduire par 3 les émissions de CO2 d’ici 2050.. sinon le climat sera invivable. Obectif de Copenhague. (l’objectif n’est pas contraignant… l’objectif voulu est de diviser par deux les émissions de 1990 ce qui équivaut à diviser par 3 le niveau actuel)
  • POP => selon une prévision souvent utilisée la population mondiale sera de 9 Milliards en 2050.
  • PIB / POP => on veut pas divisier par 4.. on veut 2% de croissance annuel. Ce qui est moins que les promesses électorales !
  • CO2 / TEP = émission CO2 des sources d’énergie. => on doit les réduire là il y a consensus. (nucléaire et renouvelable principalement)
  • TEP/PIB = intensité énergétique de l’économie => tout le monde est d’accord pour un meilleur rendement énergétique de nos appareil.
  • Le CO2, on a pas le choix.. on divise par 3.
  • La population… Si l’on ne veut pas faire de génocide on multiplie par 1.3
  • Donc avec ce qui reste on doit les diviser par 4… c’est des maths
  • Mais on n’a pas envie de diminuer de niveau de vie… sauf les décroissants… alors on se fixe quand même une petite croissance anuelle de 2% du PIB = * 2.2 en 40 ans (est-ce possible ? les matériaux vont quand même manquer !)
  • doit donc diminuer les termes qui restent.. mais d’un facteur 9 ou 10 …
  • ces sont les seuls termes ou il y a consensus pour qu’ils diminuent
  • => on augmente l’efficactité énergétique de l’économie
  • => on produit de l’énergie en émettant moins de CO2
  • Possible ?
  • TEP/PIB = intensité énergétique de l’économie a diminuée de 30% en 35 ans => ça va continuer pareil… bof…. un peu dur => donc on se choisi une valeur plus réaliste. On diminue de l’ordre d’un facteur 2. => il faudrait une dictature pour imposer de telles normes !
  • ainsi il reste à décarbonner les sources d’énergies on doit le faire d’au moins un facteur 6 (selon vidéos) 4-5 selon page web.. à vérifier.. 4.29 selon le calcul avec les autres valeurs.
  • il faut décarbonner d’un facteur 5… et voici que l’on a pas fait mieux que 10% en 35 ans… => possible ?? bof
  • Comme on le voit aux USA.. entre 2007 et 2009… 10% de diminution de CO2… c’est la résession vive les banques d’affaires !
  • conclusion pour les énergies renouvelable => il faut 5% de croissance / an = 7x en 40ans => est-ce possible ? Il faudra une croissance des énergies renouvelables plus grande que celle qui des énergies fossiles quand elles sont arrivée.. et c’était plus facile à faire….

Conclusion… il y a de grandes chances (ou risque) que les objectifs de PIB et de diminution d’émission de CO2 ne soient pas possible !

C’est ce qui est le plus facile à changer.

ça fait déjà bientôt 30 ans que l’on crée du PIB avec des bulles spéculatives.

Dans (presque) la même conférence quelques mois plus tard devant le sénat français, Jancovici indique clairement que sa solution passe par une utilisation massive du nucléaire. => peu d’émission de CO2, et fourni beaucoup d’énergie sans passé par des panneau solaire construit par des chinois avec de l’électricité faite au charbon (plus de 80% de l’électricité chinoise)….

Autres scénarios

Quels sont les facteurs que l’on peut bouger:

  • l’objectif de copenhague
  • la population mondiale
  • les objectifs de croissance du PIB
  • l’efficacité énergétique
  • production d’énergie sans CO2

Quelques idées:

  • séquestration du CO2 à grande échelle… (à voir comment… algue, arbre, pompage enfouissage)
  • limitation de la population mondiale. Voir diminution selon les théories du complot du documentaire Thrive et des camps de la FEMA.
  • mise en place d’une économie décroissante.
  • efficacité énergétique imposée de force… une dictature qui impose l’isolation des maisons… et c’est ~ 70% d’énergie économisée sur le chauffage.
  • fin de l’obsolescence programmée
  • économie de fonctionnalité, on échange des droits d’usage sur des biens plutôt que les objets eux-mêmes.
  • production massive de panneaux solaires fabriqué avec des énergies renouvelable. (en europe et pas en chine) ça coûte pas moins cher que de construire plusieurs centrales nucléaires…
  • Le solaire thermique décentralisé pour chauffer l’eau sanitaires. très efficace
  • les maison sans chauffage
  • le solaire thermique où l’on chauffe du NaCl pour faire de l’électricité, il y a une inertie qui permet de produire la nuit. Donc en ruban !
  • le solaire par photolyse de l’hydrogène.

Encore à creuser… et refaire les calculs pour d’autres scénarios….

  • le scénario Khmers verts qui imposent l’efficacité énergétique…
  • le scénario le sénario décroissant permaculteur qui réduisent drastriquement leur consommation d’énergie
  • le scénario dictature qui réduit la population
  • le scénario société à 2 vitesses. On réduit le PIB.. mais pas pour tous… getthos de riche et getthos de pauvres.

Pour aller plus loin

les avantages d’un revenu de base inconditionnel

Le dogme de la nécessité du plein emploi

Dans notre société il y a un dogme autant bien ancré que celui de la croissance économique, c’est le dogme du plein emploi. Le chômage est le spectre que l’on annonce pour faire peur à tout le monde et pour faire accepter les décisions impopulaires.

Tout est fait pour favoriser la création et la sauvegarde des emplois. C’est le discours principal des partis politiques de l’extrême gauche à l’extrême droite.

Tout le monde est pour l’emploi !

Cependant, c’est un sacré raccourci qui est fait.

Ce que tout le monde veut, ce n’est pas un emploi

… c’est un revenu pour vivre !

D’accord, alors donnons un revenu à chaque personne pour la simple et bonne raison qu’elle est en vie. Plus besoin d’avoir un emploi pour vivre.

C’est le principe du revenu de base inconditionnel.

Pour tenter de diffuser l’idée d’un tel revenu de base, le cinéaste allemand Enno Schmidt et le balois Daniel Häni ont réalisé un film qui montre le fonctionnement et le financement d’un revenu de base inconditionnel.

Voici un extrait de ce film que j’ai monté:

L’extrait officiel de ce film est par ici, mais je le trouve moins bien que celui que j’ai fait.

Il est possible de voir l’intégral de ce film à propos du revenu de base inconditionnel ou de le télécharger gratuitement sur le site de kultkino.ch.

Vous pouvez aussi voir mes notes à propos de ce film. ça permet de survoler par écrit tout ce qui est dit.

=> pour voir d’autres vidéos à propos du revenu de base inconditionnel, je vous recommande la chaine de TV youtube du revenu de base inconditionnel en suisse.

Actuellement, est-ce qu’un revenu est forcément lié à un emploi ?

Est-ce si étrange de dissocier travail et revenu ?

Une étude allemande montre comment chacun obtient son revenu:

  • 30% des gens ont un revenu de leur famille. Ce sont les enfants, étudiants, mais aussi les mères et pères au foyer.
  • 20% des gens reçoivent une rente. Les retraités, les payements directs des agriculteurs, les rentiers (propriétaire immobiliers, bourse, etc…)
  • 10% des gens sont au chômage ou à l’aide sociale.
  • 40% des gens travaillent.

La majorité des gens n’a donc pas un revenu lié directement à une activité professionnelle. La majorité des gens profitent d’un revenu de transfert.

Est-il encore possible de garantir un emploi pour tous ?

Toute notre société industrielle est basée sur le principe que chacun obtient un revenu en échange d’un travail. Dans cette société il faut un travail pour vivre. C’est ce que défendent les syndicats et les partis politiques.

Cependant, la société industrielle touche à sa fin. Nous sommes maintenant à l’ère de l’information et ça change la donne. La finance a pris le dessus. Depuis 20 ans les industries font plus de profit avec leurs placements financiers qu’avec leur métier de base !

Il est difficile de dire qu’à l’avenir on pourra garantir que chacun puisse avoir un emploi, et donc que chacun puisse vivre !

Il est temps de repenser la base de la cohésion sociale.

action ubs grimpe quand on supprime des emplois 378998_10152259828685574_1826679664_n.jpgActuellement une personne sans travail est dévalorisée. Il faut un avoir un travail pour être intégré dans la société.

Mais quand les industries licencient à tour de bras car elles rationnalisent ou délocalisent, quand la plus grande banque de suisse annonce 11 000 licienciements par ce que tout va bien !!! …

… il devient de plus en plus dur d’avoir un job ! … Oui, actuellement on parle plutôt de job que de métier.

La part de chômage structurel ne cesse d’augmenter. Le taux de chômage est à ~10% sur l’europe et ~25% en Espagne ou en Grèce.

Si l’on observe le taux de chômage des jeunes on peut doubler les chiffres !

Ainsi, est il est possible de marginaliser le quart de la population d’un pays ? .. voir la moitié des jeunes, des forces vives ? Ceci sans avoir de réaction ?

Si l’on continue à marginaliser de plus en plus de monde on va droit vers une révolution !

Il est temps de repenser les bases de la cohésion sociale !

Le revenu de base est une alternative crédible permettant de retrouver une cohésion sociale !

Des emplois pour les machines ou pour les humains ?

Cela fait un siècle que l’on tente de remplacer les ouvriers dans les usines par des machines, les employés de banques et les fonctionnaires par des guichets informatiques, les caissières de supermarchés et les contrôleurs de train par des portails automatiques….

banque online avec 10 fois moins de personnel.jpgUne banque avec un guichet on-line a besoin de dix fois moins d’employés pour faire le même travail !

Cette politique de la rationalisation n’est pas cohérente. Nous voulons des emplois pour les humains ou pour les machines?

Il est temps de sortir totalement de ce système aberrant et d’opter pour une alternative.

Si l’on ne change pas on est obligé de persévérer dans l’aberration, de continuer à tout miser sur la croissance économique pour produire toujours plus avec toujours moins, de produire de la surproduction.

Puis l’on est obligé de pousser à la consommation de cette surproduction par une manipulation mentale publicitaire toujours plus pernicieuse.

Il existe des chaires universitaires de neuromarketing. Est-ce légitime que le contribuable finance lui même sa manipulation mentale ?

Beau projet d’avenir !

Voici une fable à propos d’aspirateur qui en se sortant du cadre et des préjugés permet de comprendre pourquoi on a besoin d’instaurer maintenant un revenu de base inconditionnel…

L’emploi à tout prix détruit l’environnement

emploi a tout prix.jpgD’un point de vue écologique, je doute que notre planète supporte encore longtemps notre habitude de transformer des ressources naturelles en déchets le plus vite possible.  (La planète survivra, la vie… un peu moins !)

Il est donc temps de changer de système. Le revenu de base inconditionnel est une alternative crédible.

La suisse n’est que peut touchée par le chômage en comparaison internationale, mais il y a une tendance de fond qui montre que le chômage est grandissant, surtout chez les jeunes.

C’est une des facteurs du succès du mouvement des indignés.

Il est aujourd’hui illusoire de penser que l’on arrivera à garantir un travail pour chacun et donc de faire vivre tout le monde avec ce système.

Les avantages du revenu de base inconditionnel

Avant de diaboliser le revenu de base inconditionnel, il est intéressant de voir ce qu’il peut apporter d’intéressant. Ainsi il sera possible de faire la balance des pour et des contres.

Je crois que de toute façon, il sera impossible de trouver le système parfait. Mais peut être que le système du revenu de base inconditionnel est moins pire que notre système actuel ?

Le revenu de base inconditionnel résout de nombreux problèmes que l’on a de la peine à rédoudre avec notre système actuel. En bref, il permet de financer:

  • la création artistique en étant une alternative au système du droit d’auteur qui est mis à mal dans notre société de l’information.
  • des biens communs. Ex: logiciels libres (les fondements d’Internet), l’encyclopédie wikipedia, la carte citoyenne openstreet map, etc..
  • l’apiculture. Alors que les abeilles sont indispensables à l’agriculture. Les abeilles disparaissent et les apiculteurs aussi. C’est une activité économique qui ne permet plus de gagner assez d’argent pour vivre… mais qui est indispensable à la vie !
  • les soins aux personnes âgées qui sont souvent assumés actuellement par des bénévoles. Dans notre société vieillissante nous auront de plus en plus besoin d’assisster nos aînés. Nous pouvons le faire, sans faire exploser les coûts de la santé.
  • l’éducation des enfants pour qu’un des parents puisse rester avec eux à la maison plutôt qu’en les laissant se faire éduquer par la TV. (L’égalité entre homme et femme (qui est une excellente chose) a été reprise par l’économie pour n’avoir comme résultat d’avoir besoin de 2 salaires pour vivre au lieu d’un seul comme il y a 50 ans !)
  • les régions périphériques. L’argent et les emplois ne sont plus centralisés dans les grands centres urbains. C’est un bon moyen de lancer des mini-entreprises sans prendre de risques.
  • les études et la reconversion professionnelle choisie ou non. A tout âge, à tout moment, il est possible de se former pour changer de métier.
  • toute activité qui est maintenant bénévole car il n’existe actuellement aucun moyen pour la financer.
  • la recherche scientifique. Ainsi il est possible de partout. D’exploiter toutes les bonnes idées et pas seulement celle qui arrivent à rassembler des fonds publiques qui diminuent et des fonds privés payé très souvent par des entreprises qui ont un intérêt. (les OGM par exemple…)
  • la création d’entreprise. Ça prend du temps de créer une entreprise…. c’est difficile d’être rentable dès le début. Un revenu de base est une bonne sécurité pour se lancer…. et ainsi, presque paradoxalement, permettre aux gens d’arrêter de travailler…. c’est créateur d’emplois !

Si votre revenu était assuré. Est-ce que vous iriez encore travailler ?

C’est la question posée lors d’un sondage sur le vif dans une gare:

  • 60% des gens répondent: oui
  • 30% des gens répondent: oui mais à temps partiel ou dans un autre domaine.
  • 10% des gens répondent: non, j’irai voyager, faire des études, dormir…

Est-ce que vous pensez que les autres iraient travailler ? :

80% des gens répondent: non !!!

=> Belle cohérence ! En fait ce sondage révèle surtout le manque de confiance de chacun envers ses concitoyens !
C’est cette peur de l’autre qui est souvent utilisée par les partis d’extrême droite pour faire passer leur idées.

Il faut bien comprendre que le but du revenu de base inconditionnel n’est pas de voir tout le monde s’arrêter de travailler et ne rien faire.

Le sondage ci-dessus montre que la majorité des gens vont continuer de travailler. La motivation au travail, au delà de la limite de survie n’est pas une motivation financière. Sinon pourquoi de nombreux millionnaires continuent de travailler ??

cerveau_revenu_de_base_inconditionnel.png

J’ai déjà évoqué les questions de motivations dans un précédent article à propos du revenu de base inconditionnel.

Le revenu de base inconditionnel, n’est pas un revenu minimal. Ce n’est pas du communisme. Ce n’est pas un nivellement par le bas. Il est possible de s’enrichir, de travailler plus pour gagner plus.

C’est un revenu qui nous est donnée comme salaire pour faire notre métier de citoyen, pour se former, pour éduquer, pour prendre soins des autres, pour être en pleine santé et ne pas être à la charge de la société !

L’inconditionnalité de ce revenu permet de valoriser tout le monde. Personne n’est à la charge de la société. Plus de honte à se déclarer à l’aide sociale !

Le revenu de base inconditionnel doit être vu comme le ciment de notre société.

Qui fera le sale boulot ?

nettoyage de rue.JPGUne objection que l’on entend souvent, est celle que si l’on peut choisir le travail que l’on veut faire, plus personne ne fera le sale boulot. A ceci on peut répondre que c’est le même discours que celui qui avait lieu au moment de l’abolition de l’esclavage. « Mais qui fera le sale boulot si l’on a plus d’esclaves ? »  …. la réponse à cette question en vidéo…

Comment se fait le sale boulot dans une société disposant du revenu de base inconditionnel ?

Il y a plusieurs approches possibles, dont le choix est fait selon les valeurs personnelles de chacun. (La spirale dynamique est une bonne modélisation des systèmes de valeurs que l’on trouve chez les humains.)

Pour les gens qui ont pensent que le marché, l’offre et le demande est une réponse à tout. La solution est tout simplement de rendre plus attractif le sale boulot. On va payer plus les boulots que personne ne veut et ainsi quand même trouver des gens qui seront prêts à faire le sale boulot juste pour gagner beaucoup d’argent.

Cette méthode me rappelle un copain qui pendant ses études passait toutes ses vacances d’été a être éboueur. Il disait que c’était un boulot super bien payé et lui laissant quand même l’impression d’être en vacances. En effet, il ne travaillait que le matin de 5h à 8h et pouvait profiter du reste de la journée pour aller à la plage.

Etant aux études et vivant chez ses parents, il bénéficiait d’une sorte de revenu de base, ses parents lui payaient de quoi vivre, mais sans plus. Comme il avait envie d’avoir un scooter, il a trouvé ce travail d’éboueur pour avoir les moyens de financer ce véhicule, pour améliorer son quotidien.

scouts heureux de faire la vaisselle.jpgAinsi on voit que même quand on a déjà de quoi vivre, il y a des gens prêt à faire le sale boulot pour s’offir des plaisirs supplémentaires.

Pour les gens qui pensent que la communauté dans laquelle on vit est importante et que chacun devrait y contribuer. On peut imaginer que le sale boulot se fasse par une sorte de service civil.

Ceci me rappelle les camps scouts, où chaque jour un groupe est responsable d’aller chercher du bois pour le feu, un autre groupe de faire la vaisselle ou de nettoyer les toilettes.

Pour les gens qui ont plutôt une vision du monde dans laquelle la responsabilité personnelle est importante. On peut imaginer que chacun prenne sur soi la responsabilité de faire une partie du sale boulot.

nettoyage de printemps.JPG

Chez moi je n’ai pas de femme de ménage, mais la poussière s’accumule quand même, il m’arrive d’utiliser mes toilettes, de manger dans mes assiettes….

Donc, régulièrement, je me responsabilise et me décide à faire le ménage chez moi, à faire ma vaisselle, nettoyer mes toilettes, passer l’aspirateurs… faire le repassage…. C’est ma propre responsabilité, et donc je le fais quand même, même si je préfère boire des verres que nettoyer les verres. Mais comme j’aime boire dans un verre propre, je me motive à faire la vaisselle !

Et pour terminer, finalement qu’est ce qu’un sale boulot ?

Nous sommes tous différents, ce qui est un sale boulot pour quelqu’un ne l’est peut être pas pour un autre ?

Le revenu de base inconditionnel ça marche comme le montrent de nombreuses expériences

Ce que l’on observe de ces expériences:

  • la criminalité baisse
  • la durée et le nombre de personnes aux études augmente
  • le nombre d’hospitalisations diminue (-8,5% observé durant les expérience au Canada)
  • l’esprit d’entreprise se développe
  • la nutrition et l’hygiène s’améliorent (dentiste, eau potable)

Les expériences aux USA voulaient savoir si les gens continueraient de travailler avec un revenu assuré.

L’expérience montre que les gens continuent de travailler. Mais ils diminuent leur temps de travail de l’ordre de:

  • 2 semaines par an pour les hommes
  • 3 semaines par an pour les femmes => pour les enfants
  • 4 semaines par an pour les jeunes => pour les études

Comment financer un revenu de base inconditionnel ?

C’est la grande question que tout le monde se pose et sur laquelle il y a beaucoup de débats stériles de spécialistes qui s’affrontent sans que l’on puisse vraiment trancher sur la question.

Cependant beaucoup de pistes existent.

En Alaska, un revenu citoyen existe depuis 1976, il est financé par l’exploitation des ressources naturelles.

Depuis 2010, l’Iran a décidé de remplacer des aides directe par un revenu de base inconditionnel. L’Iran est aussi un pays disposant de revenus pétroliers.

Mais tous les pays ne sont pas assez riches en ressources pour financer un tel revenu.

Plein de pistes existes, et souvent il faut réaliser un mixe de plusieurs solutions. Voici un aperçu de ces solutions.

Daniel Häni et Enno Schmidt recommandent d’utiliser un système où l’on remplace l’impôt sur le revenu par un impôt sur la consommation. Une sorte de TVA qui vaut la moitié du prix.

Couplée à un revenu de base une tva n’est pas un impôt anti-social. On arrive même à faire un impôt progressif !

financement revenue de base inconditionnel.jpgUn autre avantage de ce système est d’empêcher l’évasion fiscale. A une époque où la concurrence fiscale est plus tendue que jamais entre les cantons suisses et entre l’union européenne et la suisse. La réforme de ce système calmerait les tensions.

Le BIEN – CH, (Basic Income Earth Network) a publié un livre à propos des différentes manières de financer un revenu de base inconditionnel.

Une autre approche pour financer un revenu de base inconditionnel est de réformer le système monétaire. Actuellement, la création monétaire par le crédit bancaire profite principalement aux banquiers (et crée des dettes publiques). En réformant la manière de créer l’argent, les bénéfices de cette création monétaire peuvent être utilisé pour financer un revenu de base inconditionnel.

C’est ce que présente Stéphane Laborde dans son livre, La Théorie Relative de la Monnaie.

Le financement du revenu de base inconditionnel en France

La thèse de l’économiste Marc de Basquiat (pdf) montre qu’en France, il y a déjà tellement d’aide et d’allocations en tous genres qu’en fait le financement d’un revenu de base de 400€ par personne est déjà assuré. Cette somme est actuellement distribuée de manière conditionnelle selon plein de condition différente.

Il serait temps de tout simplifier et d’utiliser cette somme globale pour faire une seule allocation universelle de 400€ par personne, par mois.

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder les plus de 2h d’émission de la radio ici et maintenant à propos du financement du revenu de base inconditionnel avec Yoland Bresson et Marc Basquiat.

Yoland Bresson explique quelque chose d’assez simple. Le financement est acquis. Il n’y a pas à aller chercher de l’argent ailleurs. Il suffit de le distribuer autrement. Il prend l’exemple d’un jeu de carte.

Actuellement, on distribue les cartes au hasard (et parfois comme au jeu du « trou de cul » et président.. on favorise le président et on fait couler le trou de cul..). Avec un revenu de base. On s’assure que chacun a au départ un jeu de base jouable.

Puis, on joue au même jeu !

Yoland Bresson indique que le plus dur dans le financement n’est pas de l’assurer. Mais de trouver comment passer du système actuel au système du revenu de base. Pour en savoir plus, je recommande encore une fois l’émission de radio: Le financement du revenu de base inconditionnel avec Yoland Bresson et Marc Basquiat.

Le financement du revenu de base inconditionnel en Suisse

J’ajoute un volet spécial Suisse. Depuis que l’initiative pour un revenu de base a déjà récolté les 100 000 signatures nécessaires et qu’elle a été déposée et va être soumise au vote du peuple suisse, les médias en parlent de plus en plus.

Ainsi, la question du financement est de plus en plus présente.

La proposition la plus courante est celle d’un revenu de base à CHF 2500.- / mois par personne. Et la moitié pour les enfants.

Pour financer un tel montant. Il faut ~ 200 Milliards de CHF par an.

billet de banque qui poussent dans des pots.jpg

Il y a un consensus clair, (même d’économie suisse qui est un farouche opposant) que la réorganisation des prestations sociales et surtout de l’aide sociale assure déjà un financement de 60 Milliards de CHF.

La question du financement est toujours compliquée, on va vite dans des détails sur lesquels tout le monde n’est pas d’accord, on a des hypothèses et fait des choix sur beaucoup de choses donc forcéement tout le monde ne peut pas être d’accord. Mais il faut revenir à l’essentiel. Comprendre qui on veut favoriser avec l’introduction d’un RBI.

C’est l’humain que l’on veut favoriser avec l’introduction d’un RBI.

Il y a là clairement un grand principe qui est repris par tous les modèles de financement.

Historiquement, la richesse crée par le fruit du travail a été répartie entre la force de travail que sont les travailleurs sous forme de salaires et la rémunération du capital investi pour créer l’entreprises. (Personnellement, je pense qu’à l’avenir le capital sera de moins en moins nécessaire pour créer une entreprise… l’artisanat industriel annonce la fin du capitalisme…)

Ces 25 dernières années, l’économie a beaucoup changée. Les travailleurs humains ont été remplacés de plus en plus par des travailleurs mécanique, des robots et des automates. La productivité à beaucoup augmentée. Donc le gâteau à se partager a grandi, mais le nombre d’humain à qui le donner à diminué ! Ainsi c’est la part de rémunération du capital qui a bien été servie, mais pas les humains.

Ces 25 dernières années, l’économie est devenue financière et automatisée. Ainsi la protection sociale de l’époque industrielle ne tient plus, n’est plus valable.

Ainsi un moyen de ré-équilibrer cette modification de l’économie en faveur des humains et d’introduire un troisième bénéficiaire du fruit des richesses crée par le travail: le Revenu de Base Inconditionnel.

Ainsi on s’assure que même si les entreprises sont dans l’économie financière et n’utilisent plus des humains, que au moins les humains puisse vivre. On appelle ce modèle, celui de la « Répartition tripartite de la VAN », la Valeur Ajoutée Nette d’une entreprise.

financement du revenu de base inconditionnel - économie au service des humains.png

Ainsi la manière dont les salaires sont distribués par les employeurs est un peu différente, voir le schéma.(oui.. il y aura encore des employeurs, tout le monde ne vas pas arrêter de travailler.)

La proposition de financement dont on parle ici propose de fonctionner un peu de la manière de beaucoup d’assurances sociales. L’employeur verse une contribution à un fond du revenu de base pour chaque employé qu’il a. (et c’est la seule obligation).

Ensuite pour ne pas couler l’entreprise à devoir augmenter tous les salaires de CHF 2500.- , ce qui va probablement arriver, c’est que l’employeur va diminuer sa contribution directe à l’employé en lui disant… « Et bien…comme tu reçois déjà 2500.- de base… je crois que je peux baisser ma contribution directe d’autant… et globalement c’est comme si tu recevais le même salaire… comme ça, cette histoire de revenu de base, ça ne changera rien ni pour toi ni pour moi…. Je donne pareil.. tu reçois pareil« .

C’est là que certains politiciens de gauche et syndicalistes prétendent que finalement l’employeur peut aussi se dire que vu que tout le monde a un revenu garanti, il peut supprimer ou diminuer sa contribution directe à l’employer.. et que ça risque d’entrainer une spirale des salaires à la baisse…..

Mais à mon avis c’est un faux raisonnement. C’est oublier que le Revenu de Base Inconditionnel est une pression sur l’employeur. S’il ne présente pas de conditions de travail intéressantes (un bon salaire par exemple..) personne ne va venir travailler dans son entreprise… C’est un peu la nouvelle version de la grève que les syndicalistes utilisent pour faire pression sur les employeurs. Mais en plus efficace.

A mon avis, on va ainsi maintenir un équilibre qui sera très proche de l’équilibre des salaires actuels.

A ce propos, sur le schéma ci-dessous, c’est le petit bloc rose qu’il faut observer. Ce bloc est ce qu’un employeur devra peut être mettre en plus sur le salaire pour motiver un employé à venir travailler pour lui. C’est l’offre et la demande qui va réguler ce montant. C’est une solution plus souple que le salaire minimum à CHF 4000.- qui a été largement balayé par le peuple suisse, justement par ce qu’un montant fixe ne permet pas de s’adapter aux différences entre branches, entre régions, aux motivations des gens pour qui le salaire ne fait pas tout qui préfèrent un cadre de travail agréable même si le salaire est faible (coursier à vélo par exemple..), ou alors les entrepreneurs qui lancent une nouvelles entreprises qui sera rentable seulement quelques années plus tard.

C’est mon analyse du refuse du salaire minumu lors de la votation du 18 mai 2014. Je le justifie en observant les résultats dans cantons de Neuchâtel et Jura, qui ont accepté il y a 2 ans le principe d’un salaire minimum, mais sans en donner le montant. Et qui lors de cette votation on refusé le salaire minimum fédéral pourquoi ce revirement ? … La seule différence était l’introduction d’un principe ou d’un montant précis… c’est toute la différence !

Tous les syndicats devraient se rallier au Revenu de Base Inconditionnel, c’est un outil qui permet d’inciter à l’augmentation des bas salaires ce que les syndicats veulent. Mais la méthode est nettement plus souple et adaptable que celles que les syndicats ont prôné lors de cette votation sur le salaire minimum !

Reprennons le schéma ci-dessous:

  • l’employé reçoit le même revenu global que maintenant. Mais une partie vient de son salaire et une partie du revenu de base.
  • l’employeur paye le même montant que maintenant. Mais une partie à l’employé et une partie au fond du revenu de base.
  • => Ce changement parait anodin au premier abord.. mais en fait, au passage on change complètement le rapport de force employeur-employé ! et surtout on apporte une énorme sécurité en cas de coup dur !

Revenu de base inconditionnel financement par la VAN exemple pour 3 salaires.png

Pour reprendre le calcul, ainsi, par le revenu du travail, on estime que le fond du revenu de base est alimenté par 110 Milliards de CHF.
=> 60 MCHF + 110 MCHF = 170 sur 200…

Voilà comment on finance plus de la moitié du Revenu de Base Inconditionnel avec de l’argent qui est déjà là !

Tout le débat se focalise maintenant sur les 30 milliards qu’il « manque » pour financer un système de revenu de base inconditionnel.

Cette somme semble énorme. Mais il faut mettre ceci en lien avec le fait que les recettes de l’ensemble de la population suisse, le PIB est de 600 Milliards de CHF par an.

On s’écharpe pour 30 milliards sur 600 milliards !

D’autant plus que si l’on réfléchi, à qui sont destiné ces 30 milliards ? … et bien en gros, c’est aux enfants ! à Cette masse de la population qui actuellement ne reçoit quasi rien. (juste de maigre allocation familliale)

Donc sur ces 30 milliards, 25 milliards sont en fait destinés aux enfants et aux étudiants. Ce sont des super allocation familiale et bourse d’étude !

La véritable manière de poser la question du financement du RBI est de savoir si un pays comme la suisse est d’accord de mettre le tiers de ses revenus (200 Milliards sur 600 Milliards de PIB annuel) pour assurer un revenu de base inconditionnel à sa population ?

C’est une question de choix de répartition des revenus. Pas de manque de revenu !

Même si le PIB diminue, il y a une bonne marge de sécurité. Quelle est la proportion de la population qui peut prétendre assurer tous ses besoins de base pour vivre avec uniquement un tiers de ses revenus et garder les 2 tiers comme argent de poche pour se faire plaisir ?

Voici le graphe du revenu de la population suisse, le PIB:

Les économies financières apportées par le revenu de base inconditionnel

Il faut aussi voir ce que le système du revenu de base inconditionnel nous fait économiser par rapport au système actuel.

Actuellement, nous sommes prêt à tout pour attirer et garder des emplois. Ce ne sera plus nécessaire. Ainsi on peut cesser le chantage des entreprises qui demandent des infrastructures pharaoniques et une exonération d’impôt pour garantir quelques emplois.

Un exemple neuchâtelois en Suisse: à quoi sert le tunnel de Serrières ?

Ce tunnel a pour but de pouvoir dire que l’on peut traverser la suisse entièrement sur une autoroute ! En effet, il y avait un « chainon manquant », 700m de route ressemblant à s’y méprendre à une autoroute, mais pas qualifiée d’autoroute…
Ainsi on se paye le luxe de payer 1 Million de CHF le mètre pour réaliser ce vieux rêve en créant un tunnel de contournement….

Le chainon manquant. C’est ce qui est présenté. Mais en fait, c’est surtout pour garantir des emplois qu’il a été décidé de réaliser ce tunnel. Depuis 35 ans, le canton de Neuchâtel construit des tunnels à tour de bras. C’est toute une économie et de nombreux emplois qui tournent autour du consortium « Infratunnel » en charge des travaux.

Avec notre habitude de garantir la cohésion par le plein emploi on construit à tour de bras des ouvrages pharaoniques d’une utilité discutable en gaspillant de l’argent et des ressources naturelles.

Le système s’auto-alimente ! Il est temps de voir autrement !

Est-ce que l’on aurait besoin d’autant de lignes de trains et d’autoroutes si les gens pouvaient travailler chez eux (ou dans leur région) ?
Avec un revenu de base inconditionnel, beaucoup de monde pourrait vivre du salaire d’une activité locale qui n’est actuellement pas possible car trop peu rémunératrice.

chantier autoroute.JPG

Beaucoup d’économie peuvent être faites dans le domaine de la santé avec un système à revenu de base.

6 indice de santé sociale américain à neuf variables, de 1959 à 1996.jpegActuellement, les psy disent que le tiers de leur consultations sont dues à des maladies du travail ! (stress, burn out)

Si l’on compare l’évolution du PIB et de l’indice de santé sociale, on observe un décrochement au début des années 1980.

Travailler plus… pour gagner plus… et y laisser sa santé….

Avec un revenu de base inconditionnel, il est possible de travailler sans brûler la chandelle par les deux bouts !

Toujours dans le domaine de la santé, de nombreuses personnes âgées se retrouve dans des EMS, alors qu’elles pourraient rester à la maison si on les aidait un peu dans certaines tâches. Il y a déjà de nombreuses personnes qui bénévolement s’occupent de personnes âgées. Avec l’instauration d’un revenu de base inconditionnel. On va certainement augmenter le nombre de volontaires.

Dans le domaine de l’éducation il y a beaucoup d’économie à faire en évitant de recourir systématiquement à des crèches ou structures d’accueil parascolaires. Je développe ce point ci-dessous.

Le revenu de base inconditionnel est favorables aux familles

Le revenu de base inconditionnel permet de financer l’éducation des enfants. Un enfant étant un être humain vivant, lui aussi a droit à un revenu de base inconditionnel.

La charge financière est donc allégée pour les familles.

Les combats féministes ont libéré la femme de sa condition de maitresse de maison pendant que son mari travaille à l’extérieur.
Très bien! Maintenant les femmes peuvent aussi travailler à l’extérieur. Malheureusement, le système a récupéré cette évolution pour faire travailler 2 fois plus de monde ! Le mari et la femme travaillent à l’extérieur.

(Suite à l’incompréhension que j’ai vu dans les commentaires, je ne dis pas que c’est mal.. que les femmes travaillent à l’extérieur. Au contraire si c’est leur désir. Mais je reproche au système d’avoir repris cet acquis pour en faire la norme et ainsi faire travailler plus de monde… J’ai lu un article du parti socialiste suisse qui dit que pour faire vivre une famille, il faut maintenant 1,6 salaire…. alors qu’il y a 50 ans.. 1 salaire suffisait !)

Et finalement en rentrant à la maison il y a toujours le travail ménager qui attend….. et les gosses en train de se faire laver le cerveau par la pub à la TV…

emplois et crèches.JPGOui, c’est la réalité actuelle, quand on travaille à deux à l’extérieur de la maison, il devient de plus en plus dur de s’occuper des enfants.
Il faut donc des structures d’accueil.. des crèches.. et finalement c’est l’école qui s’occupe d’éduquer les gosses (après la TV)
Les maths, la lecture, l’écriture, tout le programme scolaire fini par être une tâche secondaire pour l’école, tellement la place de l’éducation grandit.

Beau projet d’avenir…

L’idéal d’une égalité homme-femme devrait permettre, dans tous les cas d’avoir au moins un des deux parents (voilà l’égalité)  qui peut rester à la maison s’occuper de l’éducation des enfants. (et d’avoir le plaisir de voir ses enfants grandir) Pour ça il faut quand même un revenu.

Ce que les gens veulent, ce n’est pas un emploi qui les éloignent de chez eux et de leur famille. Ce que les gens veulent c’est un revenu !

Le revenu de base inconditionnel est ce revenu qui permet aux familles de voir leurs enfants grandir et de les éduquer. Bien éduquer des enfants, c’est profitable pour toute la société !

Est-ce que le revenu de base inconditionnel est une utopie ?

Qu’est ce qui est le plus utopique ?

  • Un revenu de base inconditionnel ?
  • Un système économique basé sur une croissance infinie dans un monde fini ?

Pour aller plus loin, je vous recommande le site de la Génération RBI qui milite pour un Revenu de Base Inconditionnel en Suisse.

Aidez-nous à créer un journal papier

Une collaboration entre les mouvements belges, français et Suisse cherche du financement et de l’aide pour crée un journal papier diffusé à 50 000 exemplaires pour diffuser l’idée du Revenu de Base Inconditionnel. Alors si vous avez des millions à nous donner pour nous aider à réaliser ce journal… c’est par ici…   et si vous n’avez pas de million.. mais juste 10.- … ça ira aussi 🙂 Merci… et n’hésitez pas à partager l’idée !

OUi, il existe des alternatives

super mario monti droit dans le mur.jpgSuite à la chute de Silvio Berlusconi, l’Italie s’est doté d’un nouveau gouvernement.

Le chef de ce gouvernement est, l’économiste, sénateur à vie, ex commissaire européen à la concurrence, membre du Government Sachs (surnom de la banque Goldman Sachs qui emploie beaucoup de politiciens…), j’ai nommé…..

…  Mario Monti, ou Super Mario pour les intimes…

Le 5 décembre 2011, j’ai eu l’occasion de voir sur la TSR son annonce des remèdes qu’il prône pour l’avenir économique de l’italie.

Son discours m’a complètement sidéré !!

Tout en annonçant le relèvement de l’âge de la retraite et un plan d’austérité, il dit:

« Il n’existe pas d’alternative. Les sacrifices d’aujourd’hui nous donnent l’espoir de pouvoir refonder dans les prochains mois, les bases de la croissance…« 

Ce type est suffisamment fort pour avoir réussi à mettre, dans la même phrase, deux concepts qui m’horripilent au plus haut point !

  1. .. Il n’y a pas d’alternative. La fameuse pensée TINA (There IS No Alternative) chère à Margaret Thatcher
  2. .. refonder les bases de la croissance…

Codex_Magliabechiano_folio_70r.jpeg

La croissance est une religion

Tout d’abord, de mon point de vue, la croissance, ce n’est pas la solution, c’est le problème !!

La croissance économique est une religion. J’aurai très bien pu voir Mario Monti, habillé en grand prêtre Aztèque, sur une pyramide et prononcer:

« Il n’existe pas d’alternative. Les sacrifices d’aujourd’hui nous donnent l’espoir de pouvoir refonder dans les prochains mois, les bases de la croissance… » (de notre empire...)

.. Ah et bien tient !! … C’est la même phrase !! 😛

Pour en savoir plus à propos de la décroissance, j’ai écrit tout un « livre web » à ce propos.

Ouverture d’esprit

En second point, je déteste les gens qui ont l’esprit borné, qui n’ont aucune imagination.
… Ou qui ont peut être une idée derrière la tête pour opprimer les gens…. Mais je ne crois pas à la théorie du complot.

L’arme la plus puissante dans les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé. (Steve Biko)

Je pense qu’il y a une colonisation de l’imaginaire. Un martelement de la pensée unique qui nous empêche de voir autrement, de découvrir le champ des possibles. C’est la stratégie employée par la publicité.

idee.pngAvoir de l’imagination n’est pas facile.

Voici un petit exemple simple:

Si je vous dis vélo… Je suis certain que l’image qui se forme dans vos pensées est l’image d’un vélo avec une selle…

Or, mon vélo n’a pas de selle. C’est un vélo couché, avec un siège confortable !

Quand on a une tête en forme de marteau, on voit tous les problèmes en forme de clous…

Il y a de nombreux économistes qui pensent et font croire que notre système actuel est un état naturel des choses.

Par exemple, Alain Minc a déclaré:

« Le capitalisme, ne peut s’effondrer, c’est l’état naturel de la société. La démocratie n’est pas l’état naturel de la société, le marché oui.« 

Personnellement, je ne suis pas d’accord avec cette affirmation, je pense que l’état naturel des choses peut toujours être modelé. Ce n’est pas un absolu. On peut rendre un système naturel. Ici c’est le cas avec le concept de marché.

Le marché est toujours mis en avant comme étant la solution miracle à tous les problèmes. Puis quand on aimerait creuser un peu plus le fonctionnement d’une économie de marché, les économistes tombent vite dans l’irrationnel !

C’est la main invisible décrite par Adam Smith qui est responsable de la bonne marche du marché !

TheFableOfBees-Mandeville.jpegOr, il existe d’autres manières de voir: on peut voir un système économique comme un système collaboratif. La théorie des jeux permet de comprendre, de façon mathématique le marché.

Un système collaboratif est un système qui fonctionne avec très peu de règles simples et un grand nombre d’acteurs. Pour qu’un tel système fonctionne avec beaucoup d’acteurs, il doit sembler être naturel !

C’est une simple question d’assimilation des règles.

Pensez aux règles qui régissent un giratoire. C’est simple ! ça devient naturel !

Dans un système capitaliste, les règles de bases sont la concurrence et le profit individuel. (N’oublions pas que Mario Monti était garant de la concurrence dans l’union européenne !)

Ce sont des règles égoistesAdam Smith a expliqué que c’est grâce à cet égoïsme que le système capitaliste fonctionne. C’est ce qui permet d’obliger les gens à se spécialiser dans ce qu’ils savent le mieux faire et ainsi à collaborer.

Adam Smith s’est lui même inspiré des travaux de Bernard de Mandeville et de sa fable des Abeilles.

Les vices privés, forment les vertus publiques.

Nous utilisons donc un système collaboratif parmi d’autres.

Ce système semble naturel. Mais on pourrait décider de changer les règles.

Par exemple. Au lieu de baser l’échange en fonction du prix le plus bas, on pourrait décider de fixer les échanges en fonction du coût énergétique le plus bas.

Ainsi, on change la forme du système. Au lieu de faire venir des objets de Chine, on relocaliserait toute l’économie !

organize.pngQuand on change les règles de base d’un système, on ne sait jamais trop vers quoi on va. On assiste à un effet d’émergence. La création d’une nouvelle chose qui vaut plus que la somme de ses composantes.

C’est exactement le contraire de ce que disait Margaret Thatcher:

La Société n’existe pas, il n’y a que des individus, des hommes, des femmes et leur famille.

Donc vraiment, je n’ai pas du tout les mêmes idées qu’elle !

Comme j’ai déjà beaucoup écrit, je vais conclure par une citation de Louis Pauwels:

Les esprits c’est comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu’ils sont ouverts…

J’espère que ça pourra inspirer quelques personnes…

Post-Scriptum:

Heu… Super Mario.. si tu as la chance de lire un jour cet article… Je vais être sympa. Je vais t’aider. La solution à tes problèmes de dette est probablement déjà bien amorcée dans le film dont voici le résumé…… On a le droit de changer les règles du jeu !

Tu viens changer le monde avec nous ?

décroissance pour notre salut.jpgViens changer le monde avec nous !

Tout prochainement, en collaboration avec Théo Buss (journaliste, théologien, formateur d’adulte), j’organise un cours à l’université populaire sur le thème de la décroissance.

La décroissance est un mot dont on entend de plus en plus parler ces derniers temps…

C’est un nouveau projet de société qui propose de changer de système économique, de sortir d’un système basé sur la croissance économique.

Une croissance infinie dans un monde fini n’est pas possible !

La décroissance touche à tous les sujets

penser un autre monde.jpgSous le vocable de décroissance on trouve de nombreux sujets (économie, monnaie, agriculture, écologie, énergie, transports, réduction du temps de travail….).

Les objecteurs de croissance sont des gens qui ne croient plus au dogme de la croissance économique infinie pour résoudre tous les problèmes. Ils se regroupe dans des ROCs, des Réseaux d’Objecteur de Croissance.

Ils ont précisé dans un manifeste du ROC-Suisse, ce que représente la décroissance pour eux.

Inscris toi au cours à l’université populaire

Une partie grandissante de la population est prête à faire quelque chose pour changer notre civilisation, mais elle ne sait pas comment s’y prendre. Alors que faire ?

Le but de ce cours est de trouver des pistes pour savoir concrètement que faire !

Dans un premier temps nous allons étudier certaines pistes existantes, des alternatives à notre système actuel. Puis, nous tenterons de trouver des solutions à partir des connaissances et expériences de chacun: réseaux de solidarité, transports peu énergivores, réduction des nuisances, système économiques alernatifs, etc…

Bienvenue à la décroissance pour améliorer notre qualité de vie.

Le cours que nous proposons aura lieu à l’université populaire à:

Cours de 2012:

Cours passés en 2011:

Alors inscris toi !

Si la décroissance ça ne te parle toujours pas… voici mon livre web à propos de la décroissance. Tu y verras peut être un peu plus claire !

Alors à bientôt lors de notre cours !

Idées de slogans et affiche pour la décroissance

Slogans pour des cartes de visites pour la décroissance

– Moins de biens, plus de liens….

« Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »

— Kenneth E. Boulding,

– La croissance n’est pas la solution, mais le problème !

On avance on avance… on a pas besoin d’essence… (slogan de la marche pour la décroissance en route vers le circuit F1 de Magny-Cours en 2005)

=> explication:  En suisse, la moitié des trajets en voiture sont des trajets de moins de 5km. Donc moins de 15 minutes de vélo !

Brulez de la graisse, pas du pétrole !

=> En suisse, 2 tiers des gens ne font pas assez de sport ! Pour éviter la sédentarité, il faut faire chaque jour au moins 30 minutes d’effort qui fait au moins un petit peu transpirer.

Il y a suffisamment de ressources sur cette planète pour répondre aux besoins de tous. Cependant, il n’y en a pas assez si c’est pour satisfaire le désir de possession, l’avidité et la cupidité, fusse de quelques uns. Gandhi

Le but de la pub est de vendre du temps de cerveau disponible…

Le marketing existe uniquement pour nous vendre des objets inutiles…

« La vie est trop courte pour qu’on soit pressé. » Henry David Thoreau

Quelques citations pour inciter au changement:

« Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoique ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre. » Betty Reese

Il vaut mieux penser le changement que changer le pansement !

L’utopie d’aujourd’hui est la vérité de demain…

Ce n’est pas un gage de bonne santé que d’être bien intégré dans une société profondément malade. Krishnamurti

On entend le fracas des arbres qui tombent, mais pas le murmure de la forêt qui pousse…

Changer sa banque ou changer de banque.

J’ai pioché un peu dans ma liste de citation que j’aime bien… il y en a peut être d’autres…

https://martouf.ch/document/271-citations.html

Vive la croissance….

Plutôt que de faire de la pub pour la décroissance, utilisons la technique du paradoxe, ….. faisons de la pub pour augmenter la croissance…

Mais il faut le faire en poussant la chose dans ses limites… il faut que cela deviennent clairement aberrant plutôt qu’acceptablement aberrant !

Donc.. on peut faire une affiche avec un texte dans le genre:

Pour augmenter la croissance…  (du PIB)

  • Interdiction d’élever ses enfants à la maison, il faut laisser cette tâche à des professionnels pour que ce travail soit comptabilité dans le PIB.
  • Fermons les écoles publiques et transférons les élèves dans des écoles privées qui ne sont pas des charges pour l’état mais des un gain pour le PIB.
  • Laissez vos moteurs de voitures allumé même quand vous êtes parqué. Ainsi vous devrez acheter plus d’essence et favoriser la croissance du PIB.
  • Gavez vos enfants de nourriture. Les obèses c’est bon pour faire croitre le PIB, il faudra vendre des habits plus grand et changer les portes de toutes les maisons, des bus, etc..
  • Interdiction de garder un appareil électronique plus d’une année. Plus on en achète, plus le PIB augmente.
  • Supprimons les limitations de vitesse sur les routes. Les accidents donnent du travail à tous les métiers pour remédier à l’accident (médecins, carrossiers, décontamination environnementales..)
  • Interdisons le bénévolat. C’est une honte de vouloir court-circuiter la comptabilisation de ses activités dans le PIB !
  • Favorisons le divorce. Après un divorce, chaque conjoint augmente de 60% sa consommation énergétique. En effet, il faut tout dédoubler, deux logments (avec la place pour les gosses qui viennent rarement), deux véhicules, etc…

Trouvez-vous ces idées étranges ?

Nous aussi…. Sortons du système de la croissance à tout prix…

http://decroissance.ch

Quelques slogans vu sur le calendrier: Demain la terre

  • 80% des objets que nous achetons ne sont utilisés qu’une seule et unique fois, avant d’être jetés à la poubelle.
  • 70 % des zones de pêches sont sur exploitées ou déjà épuisées.
  • L’équivalent d’un stade de football toutes les 2 secondes, tel est le rythme de la déforestation.
  • Chaque passager d’un vol long-courrier émet, aller-retour, près d’une tonne de CO2.
  • Le nombre de catastrophe naturelles à triplé depuis les années 1950
  • En l’espace de 20 ans, l’humanité à consommé autant de pétrole qu’en 120 années.
  • En 2030, nous aurons besoin de 2 planètes si nous continuons à consommer les ressources de la terre au rythme actuel.
  • 40% des terres sont menacées par la désertification.
  • La Terre connaît sa 6ème grande extinction d’espèces. La précédente – celles des dinosaures – remonte à 65 millions d’années.
  • un habitant des pays riches consomme 30 à 50 fois plus d’eau qu’un habitant du tiers-monde.
  • En 30 ans, la banquise a fondu de près d’un million de km2 (2 fois la superficie de la France)
  • 50 milliards de dollars par an suffiraient à éradiquer la faim dans le monde. (500 milliards par année sont utilisés pour la publicité… 1800 milliards pour l’armement….)

 

Posts navigation

1 2 3
Scroll to top