La cohérence cardiaque pour gérer son stress et favoriser la santé

La méthode de la cohérence cardiaque est une technique de respiration qui vise à agir sur l’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

C’est donc une technique qui est capable renforcer notre système d’adaptation à la santé.

Nous allons voir dans cet article tout les bienfaits que cette méthode peut avoir.

Fonctionnement du système nerveux autonome

Dernièrement j’ai décris dans mon article sur la gestion des émotions qu’une émotion est un état physiologique.

Il y a un élément déclencheur qui met le corps dans un état particulier. C’est le système nerveux qui va se charger de mettre le corps dans cet état. Mais pas n’importe lequel. C’est le système nerveux autonome. Celui qui agit seul, indépendamment de notre volonté. (C’est plutôt pas mal de ne pas avoir à penser consciemment à faire battre son coeur, à respirer, à digérer….)

Exemple avec l’émotion de peur

Quand il y a un déclencheur de peur qui arrive. Le système nerveux sympathique va être sollicité pour mettre en place l’état physiologique qui correspond.

Il y a de l’adrénaline qui est sécrétée pour augmenter le rythme cardiaque, dilater les bronches et les pupilles. Le but de tout ça était de mettre le corps dans un état qui lui permet d’augmenter ses ressources en énergie.

C’est tout à fait compréhensible dans le cas où la peur est issue de la vue d’un animal sauvage qui veut vous bouffer… et que la peur est justement le mécanisme qui permet de générer les ressources pour combattre ou fuir le prédateur.

Une émotion est un état passager qui n’est pas censé durer plus de quelques minutes.

Ainsi une fois l’émotion passée. Il faut remettre le corps dans un état stable. (Homéostasie)

C’est là qu’intervient le système nerveux parasympathique qui va agir à l’opposé du système nerveux sympathique pour calmer le corps. Il y a de l’acétylcholine est est sécrétée pour faire baisser le rythme cardiaque, contracter les bronche et les pupilles, etc..

On peu donc voir les deux systèmes nerveux sympathique et parasympathique comme un bouton ON-OFF. Pour allumer ou éteindre un état.

systeme nerveux autonome sympathique parasympathique

Attention toutes les émotions n’activent pas le même état physiologique. Il y a même des émotions qui sollicitent le système sympathique et d’autres le système parasympathique en premier.

Le stress et les angoisses

On a vu ci-dessus l’exemple de la peur d’un prédateur. C’est une vraie peur bien justifiée. Par contre dans notre vie moderne, nous sommes rarement la proie de prédateurs. Il y a de nombreuses peurs qui sont totalement injustifiées pour la survie directe, mais bien réelles physiologiquement !

Le déclencheur n’est plus un événement concret, mais des boucles mentales, des projections sur des scénarios catastrophes qui n’ont de réalité que dans l’imagination de celui qui y pense.

peur virtuelle medias

Quand on parle de peur qui sont des projections, on utilise le terme d’angoisse. Mais l’effet physiologique est le même.

En ce qui concerne le stress, c’est similaire, on a une pression de l’environnement qui déclenche toutes sortes d’émotions en fonction de comment la personne perçoit son environnement.

Ces émotions qui arrivent dans tous les sens déséquilibrent le système de régulation formé par les systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

Ces systèmes gèrent de nombreux organes grâce à des hormones. On a évoqué ci-dessus l’adrénaline et son opposé l’acétylcholine, mais il y a aussi l’exemple du Cortisol et de la DHEA.

Chez les personnes en stress chronique on a un équilibre entre le Cortisol et la DHEA qui est rompu.

Ainsi la méthode de la cohérence cardiaque va tenter d’aider le remettre un équilibre entre ces deux systèmes nerveux autonome.

Ce qui va remettre de l’équilibre dans les hormones qui en dépendent. (C’est une manière de vérifier l’effet.)

Comment agir sur un système nerveux autonome ?

Par définition, le système nerveux autonome est indépendant de notre volonté. On ne peut pas décider consciemment directement de modifier son rythme cardiaque.

Mais on peut tenter de le faire indirectement. Le souffle étant un moyen. En effet, on peut choisir de respirer plus ou moins vite ou de retenir son souffle. (ce qui est pratique pour nager sous l’eau !)

Il n’est pas nouveau de voir des techniques sensées améliorer notre santé qui sont liées au souffle. En Inde le yoga existe depuis des millénaires (dont la branche Prāṇayāma signifie discipline du souffle)  tout comme le Qi gong en Chine (dont une des traduction est maitrise du souffle). Le Qi tout comme le Prana étant l’énergie vitale, souvent traduite par souffle.

Il semble, selon ce qui est dit dans la vidéo ci-dessous, que l’inspiration stimule le système nerveux sympathique et l’expiration stimule le système nerveux parasympathique.

Ainsi en respirant de manière symétrique entre l’inspire et l’expire, on a équilibre les sollicitations et donc la régulation entre les deux branches sympathique et parasympathique du système nerveux autonome.

C’est tout à fait cohérent avec ce que je disais dernièrement dans mon article sur la gestion des émotions, dans lequel je disais qu’une des manières de compenser une émotion est de respirer.

Plus précisément, dans le cas de la peur, ne pas trop inspirer, mais souffler longuement. C’est justement ce qui stimule le système nerveux parasympathique et contrebalance l’effet de l’adrénaline qui agit dans le cas de la peur.

La cohérence cardiaque est une résonance

Mais la cohérence cardiaque est plus que la symétrie du souffle. Il faut aussi respirer avec un rythme particulier.

On recherche l‘effet Vaschillo, (la source semble être: Lehrer et Vaschillo et al, 2000)

En respirant à un certain rythme on fait entrer en résonance les effets de la respiration sur le système nerveux autonome avec les effets du système cardio-vasculaire sur le système nerveux autonome, au travers de ce que l’on appelle le baroréflexe.

C’est ce qui fait dire que la définition exacte de la cohérence cardiaque est:

« La fluctuation périodique de la variété cardiaque à une fréquence de résonance de 10Hz »

… mais c’est tellement technique et ça veut tellement rien dire au commun des mortels que c’est pas très important.

L’important c’est de savoir que ça signifie que cette résonance arrive au moment où l’on respire 6 fois par minutes. Ou dit autrement quand on respire avec:

  • 5 secondes d’expiration
  • 5 secondes d’inspiration

Pratiquer la cohérence cardiaque

La pratique de la cohérence cardiaque est simple. Il faut pratiquer:

  • 3 fois par jour (matin, midi, et fin d’après midi )
  • Pendant 5 minutes
  • Une respiration avec un rythme de 5s d’inspiration et 5s d’expiration.

Alors la manière la plus recommandée est de s’asseoir pour pratiquer.

Puis on peut le faire en comptant les secondes ou à l’aide d’une vidéo qui indique le rythme. Voici deux exemples:

Donc voilà…. c’est parti. On prend 5 minutes pour tester…. Si..si  .. là maintenant tout de suite !

Personnellement, je pratique aussi dans le train. Car mine de rien, trouver 3 fois 5 minutes par jours c’est pas si simple ! :p

Mesure informatisée

Une mesure de la respiration n’est pas simple à faire. Mais par un moyen indirect via le rythme cardiaque, il est possible de le faire simplement à l’aide d’un capteur infrarouge que l’on pose sur le lobe de l’oreille.

Voici ci-dessous une série de vidéos dans lesquelles on voit la démonstration de cette mesure.

J’ai eu l’occasion d’également tester un tel appareil. J’ai réussi très bien à respirer correctement tranquillement en me focalisant sur le comptage du temps de respiration 1…2…3…4…5..   et tout d’un coup voilà qu’on me pose la question: Combien font 200 – 13 = ?

Et là j’ai perdu tout mes moyens.... le stress de devoir donner la réponse m’a sorti de mon rythme quasi méditatif et a perturbé mon équilibre entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique… ça s’est très bien vu sur le graphe !

Donc en s’entrainant 3 fois par jours 5 minutes. On habitue le système nerveux à être plus souvent en équilibre et à augmenter sa capacité à s’adapter en cas de stress. Bref…. à rester plus zen en toute situation.

Quel est le bénéfice de pratiquer la cohérence cardiaque ?

De mon expérience personnelle, j’ai déjà tout simplement découvert une autre manière de respirer. Au début, j’étais incapable d’inspirer plus de 4 secondes !…. 1..2….3 pff…. 4 ! ..aarrg.

Ça fait longtemps que je me dis que j’ai une manière de respirer qui ne dois pas être tout à fait efficace. J’ai testé 2 fois la plongée avec un détendeur. Et pour une raison inconnue, c’est à chaque fois l’horreur pour moi. J’ai jamais réussi à bien respirer là dedans. Je panique très vite.

Ainsi, là après quelques jours d’exercice, je découvre que j’arrive à respirer autrement, (surtout à l’inspiration) avec une technique qui me permet d’arriver au 5 secondes… et bien au delà !!

Cette manière de faire me fait aussi ouvrir plus ma cage thoracique. Pour ceux qui me connaissent, ils ont déjà vu que j’ai une tendance à être vouté et donc à me replier sur ma cage thoracique. Ça fait déjà quelques temps que j’utilise différentes techniques pour me redresser, ça progresse bien. Et là je crois que j’ai débloqué un truc aussi qui m’ouvre la cage thoracique et donc me redresse.

La pratique du Qi gong, m’aide bien aussi à maitriser le souffle et prendre conscience de l’entier de mon corps.

Je pense également que je suis ainsi capable me mettre dans un état plus méditatif qui m’aide.

Pour ce qui est du reste, j’ai entendu parler qu’il est possible de réguler un stress, de soulager des douleurs chroniques, de régler des problèmes d’insomnie, de pouvoir se passer de médicaments Bêta-bloquants en cas d’hypertension et bien d’autres choses.

Pour le détail, je laisserai les spécialistes du sujets et les personnes qui ont vu des bienfaits chez eux en parler. Les commentaire en bas de cette page son là pour ça !

Bonne journée et prenez soin de vous !

 

Comment gérer ses émotions

Je trouve que les émotions sont un sujet dont on ne parle pas assez.

Moi même j’ai découvert énormément de choses sur les émotions très récemment. Et le sujet est venu en force vers moi il y a à peine 3 ans.
Avant je pense pouvoir dire que je ne savais rien des émotions !

Je ne faisais que les subir de la mauvaise manière, soit souvent les refouler…

Nous allons voir ici ce quesont vraiment les émotions, comment les humains les gèrent en général et comment on devrait les gérer pour ne pas s’en faire un fardeau et plein de soucis de santé par la suite…

exposition emotions neuchatel

Que sont les émotions ?

Les émotions sont des états physiologiques. Ce sont des états dans lequel se met le corps. Ceci pendant quelques minutes maximum. Sinon ça devient, des humeurs ou un tempérament..

L’émotion est souvent confondue avec le sentiment.

gerer ses emotions smiley vert

Il y a un consensus qui émerge gentiment pour définir quelques émotions de bases. Puis ces émotions se combinent pour donner des sentiments.

Ainsi les émotions de base que l’on retrouve dans la plupart des théories sont:

  • La colère
  • La peur
  • La joie
  • La tristesse

A cela il y a souvent deux émotions de base qui sont ajoutées:

  • le dégoût
  • la surprise

Les émotions sont des états physiologiques communs à l’ensemble des humains

Finalement c’est pas très important de mettre des cases. L’idée est de trouver des états physiologiques qui sont communs à l’humanité entière.

Ainsi, en 2013, il y a des chercheurs Finlandais qui ont publié une étude menée sur 701 personnes, en Finlande, Suède et à Taiwan, afin de faire une cartographie des zones du corps impliquées dans une émotion.

La conclusion de cette étude a été que tous les humains activent des zones similaires de leur corps suivant l’émotion ressentie. Que ce soit dans le nord de l’europe ou en asie.

Par contre ça ne veut pas dire que la cause de l’émotion est commune ! Là on a des filtres culturels très différents.

Suivant le ressenti des gens, une carte « thermique » a été faite. Ce n’est pas une vraie thermographie, c’est juste une représentation.

Les zones les plus activés et sensibles pendant l’émotion sont en couleurs chaudes. Les zones qui ne sont pas concernées ou même qui deviennent insensibles sont en couleurs froides:

thermographie des emotions

Quand on mélange les différentes émotions de bases on obtient des sentiments.

Ainsi une colère envers soi-même s’appelle de la honte ! (c’est discutable.. et c’est pour ça que ce n’est pas une émotion de base. Mais ainsi on comprend le principe)

Quelques exemples de sentiments:

thermographie de quelques sentiments

Première chose importante à retenir: il n’y a pas d’émotions positives ou négatives !

L’émotion est juste un état du corps. Donc ce n’est ni positif, ni négatif. (même si certains états sont plus agréables que d’autres !)

L’émotion est une réaction du corps qui doit s’exprimer.

Les émotions cachent des besoins

Chaque émotion cache en fait un besoin sous jacent qui ne demande qu’à s’exprimer.

Voici les besoins qui se cachent sous les émotions de bases:

  • La colère → Le besoin d’exprimer une injustice
  • La peur → Le besoin d‘être rassuré
  • La joie → Le besoin de partager avec d’autres
  • La tristesse  → Le besoin d’être consolé

Observez autour de vous et vous verrez ces besoins.

Je trouve qu’une fois que l’on connait le besoin qui demande à s’exprimer, il est nettement plus facile d’agir de la bonne manière.

gerer ses emotions colere

Quand quelqu’un est en colère, il y a un besoin de décharger cette énergie, ainsi on peut la canaliser sur un punching ball... ou en faisant du sport.

Puis questionner sur l’injustice qui a été ressentie. Ça permet ensuite certainement de régler un problème. Mais nier la colère n’est pas une solution !
(et là, personnellement, je vois que pendant longtemps j’ai refoulé mes colères…  pas top.)

gerer ses emotions peur

Quand une peur apparait. Il ne sert à rien la nier. C’est juste un besoin d’être rassuré, d’être mis en sécurité. Nier la peur, peut mener à une colère… car nier la peur de quelqu’un peut être vue comme une injustice par cette personne !!

gerer ses emotions joie

La joie est un besoin de partager. Et ça se voit bien sur les réseaux sociaux. Les gens aiment y publier les bonnes nouvelles:  « C’est génial, il faut que je te dise…. »
En tout cas, je remarque quand je suis en joie, j’ai envie de le dire à tout le monde !

gerer ses emotions tristesse

La tristesse c’est le besoin d’être consolé, voir aussi d’être seul avec soi même. Il y a des gens qui ont besoin du contact physique et d’autres pas.

Comment les humains devraient gérer leur émotions

L’émotion étant un état physiologique de courte durée. La meilleure manière de gérer ses émotions est de les vivre, de comprendre le message, le besoin sous-jacent et de passer à autre chose.

Il faut exprimer son émotion, l’accepter et tout se passe bien.

C’est ce que l’on observe souvent chez les bébés. Ils sont capables de rire aux éclats juste après avoir pleuré de tristesse.

C’est ce que l’on observait dans cette pub….
….. et l’on voit bien que la stimulation à la base d’une émotion peut être très diverse et conditionnée, justement par la pub….

Gestion des émotions par compensation

Il n’est pas toujours simple, pour diverses raisons, de juste vivre ses émotions, les accepter et passer à autre chose.

Il y a beaucoup d’hommes qui ont été conditionnés dans leur enfance à ne pas pleurer.
« Arrête de pleurer… les hommes ne pleure pas !  »

Ainsi les émotions ne peuvent pas s’exprimer. Elle vont souvent se cristalliser dans le corps. Il reste une tension.

Ainsi le corps a besoin de trouver une manière de compenser pour détendre la tension résiduelle.

Il y a 3 manières de compenser des émotions non exprimées:

  • respirer
  • manger
  • dormir

Respirer

Le fait d’oxygèner le corps va lui permettre de se réguler pour relâcher les tensions accumulées. Il y a plusieurs manières d’oxygéner le corps:

On peut faire du sport, ce qui augmente l’oxygénation. C’est pour cette raison qu’il y a des gens qui se sentent presque obligé de faire du sport. C’est juste pour compenser toutes les émotions non exprimées !

courir pour gerer ses emotions

Il y a des gens qui disent que respirer de l’air ionisé négativement est permet une meilleure oxygénation du corps. Je me dis là que c’est peut être pour ça qu’au bord d’une cascade avec plein d’air ionisé on se sent plus enclin à vider ses émotions ?

C’est peut être aussi tout simplement car le lieu est apaisant et nous incite à laisser couler….

cascade eau gerer ses emotions

La technique la plus simple, c’est la grande respiration. On inspire par le nez, on expire lentement par la bouche. Ça calme tout de suite. C’est le plus simple à faire quand on vit une grande émotion. C’est la technique que j’utilise le plus.

Il y a aussi des gens qui vont fumer pour se détendre….. et certains aiment bien plaisanter en disant « Je vais respirer« . Ils ont tout à fait raison !

Que font-ils en fumant ? la même chose que j’ai décrit ci-dessus: une grande respiration. J’inspire.. et je souffle !

fumer pour gerer ses emotions par compensation

Donc voilà, c’est probablement une des raisons de l’addiction à la fumée. C’est juste un moyen de compenser ses émotions. Donc une personne qui veut arrêter de fumer, devrait essayer de juste respirer de l’air… sans avoir besoin d’aspirer du goudron et de la nicotine. Ça marche tout aussi bien pour se détendre !

Manger

Un des moyens pour compenser ses émotions. C’est de fournir au corps un surplus d’énergie. Je vis une émotion, je la refoule… je la ravale… et je vais manger du chocolat !

Il y a pas mal de comportements de nourriture compulsive qui me semblent s’expliquer par là.

Exprimez vos émotions plutôt que de manger du chocolat !!
(Même si le chocolat c’est vachement bon !! .. mais c’est meilleur quand c’est pour déguster que quand c’est pour compenser !)

gerer ses emotions en mangeant du chocolat

Dormir

Pendant le sommeil, c’est l’inconscient qui travaille. C’est le système nerveux parasympathique qui peut prendre le dessus. (celui qui bosse sans qu’on doivent lui dire..  c’est plus simple pour faire battre le coeur, respirer et digérer…) .

Le corps se relâche de tous les conditionnements mentaux. Il ne fait que fonctionner simplement. Là il peut digérer. Au sens propre comme au sens figuré.

Les émotions non exprimées vont donc pouvoir être digérées.

D’où le fait que la sieste est importante!

dormir pour gerer ses emotions

Gestion des émotions et addictions

Il y a certainement un lien très direct entre les addictions et les émotions. Ne pas savoir bien gérer ses émotions mène à devoir compenser d’une manière où d’une autre.

Savoir gérer ses émotions, c’est savoir exprimer ses besoins, que ce soit verbalement ou que ce soit le corps qui le fasse à travers des émotions.

Une personne qui sait gérer ses émotions (donc juste la vivre) sera nettement moins tentée par toutes sortes d’addictions.

Savoir gérer ses émotions c’est faire de la prévention primaire. Soit de la prévention bien avant toute sortes de problèmes.

Je pense que la prévention qui consiste à indiquer « fumer tue » sur les paquets de cigarettes ne sert à rien !

gerer ses emotions pour eviter les addictions

J’ai l’impression que l’on va dans la bonne direction. Je vois de plus en plus d’exposition, de film et de documentation qui aident les gens à savoir ce qu’est une émotion et à la gérer.

Pixar a même sortir tout un film en 2015 pour parler des émotions et expliquer aux enfants ce que c’est. Il s’agit du film: Vice et versa dont voici la jolie bande annonce:

Conclusions

Pour bien gérer vos émotions vivez les, acceptez les. Ne les refoulez pas.

Une fois que le coup de l’émotion est passé, tentez de comprendre le message. Quel est le besoin sous-jacent qui a tenté de s’exprimer ?

Et si l’émotion est trop forte et qu’il faut compenser, prenez une grande inspiration par le nez et soufflez lentement par la bouche. Voilà.. c’est déjà beaucoup mieux.

C’est un moyen de compenser qui est nettement plus simple que les autres, et qui n’a pas d’effets secondaire négatifs !

Voilà, tout va bien. Vous êtes maintenant capable de vivre vos émotions, de vivre dans le flux de la Vie !

Scroll to top