Le bâton de comptage, un moyen de paiement oublié et pourtant officiel en France jusqu’en 2016

Le bâton de comptage, (tally stick en anglais) est un moyen de paiement qui a été utilisé pendant des siècles. Il était même encore reconnu jusqu’en 2016 dans le code civil français, art 1333:

« Les tailles corrélatives à leurs échantillons font foi entre les personnes qui sont dans l’usage de constater ainsi les fournitures qu’elles font ou reçoivent en détail.« 

baton de comptage 2 parties souche echantillon tally stick stock exchange

Mais pourquoi on en parle jamais dans les bouquins d’économie ?

Pourquoi on nous rabâche toujours la fable du troc qui n’a jamais fait système et date d’Adam Smith.

banque nationale suisse tout commence avec le troc
La brochure de la BNS nous dit que « Tous commence avec le troc » => faux!

Pourquoi les économistes adorent nous parler des petits coquillages d’iles lointaines, comme monnaie primitives alors que beaucoup, beaucoup plus près de nous dans l’espace et le temps, le bâton de comptage était le moyen de paiement principal !

Peut être que la simplicité et l’efficacité des bâtons de comptage n’arrangent pas les banquiers ? En effet, pas de crédit à intérêt, uniquement des reconnaissances de dette mutuelles dans une communauté.

Comment fonctionne un bâton de comptage

Dans cette vidéo, je montre à quoi ressemble un bâton de comptage, comment il était utilisé (par exemple pour acheter du pain à la taille), comment il est encore utilisé de manière folklorique dans les alpes suisses, avec les bâtons de comptage des vaches et les droits d’eau liés aux bisses valaisans.

Le principe est simple. Un bâton est fendu en deux dans la longueur. (sauf un petit bout de la souche).

DIY fabrication bâton de comptage fendre le bâton de comptage à la hache
Après une encoche à la scie pour délimiter la souche, le bâton est fendu à la hache

Le bâton était souvent une branche de noisetier. Ou alors de manière plus élaborée, une petite planchette.

baton de comptage tallystick noisettier

On obtient ainsi deux parties liées entre elles. C’est l’origine même du mot symbole qui vient du grec σύμβολον, súmbolon qui désigne un objet coupé en deux servant de signe de reconnaissance.

La grande partie est appelée la souche.
La petite partie est appelée l’échantillon.

Les deux parties servent à enregistrer un contrat. On le fait en taillant une encoche sur les deux parties emboitées.

baton de comptage tally stick planchette marque famille pyrogravure

Ainsi une fois que l’on a séparé les deux bouts de bois, chacune des deux partie a une trace de la transaction et ne peut pas la réfuter ni la modifier.

Le commerçant (ou créancier) garde la souche c’est à lui que l’autre partie, le débiteur, celui qui garde l’échantillon, devra rembourser la dette.

C’est ainsi que l’on pouvait acheter « à la taille«  de nombreuses choses dans des commerces. Par exemple du pain à la taille dans une boulangerie.

Le principe est simple, c’est le même que celui de l’ardoise de bistrot, ou de carnet du lait. On achète à crédit dans les commerces et périodiquement, une fois par mois, par exemple, on vient solder son compte en payant avec des pièces de monnaie. (par exemple)

monnaie-batz-vaud
Un batz vaudois de 1828

Ce principe me fait beaucoup penser à la version moderne de paiement dans l’épicerie participative dans laquelle je suis. J’ai un compte dans l’épicerie et régulièrement je charge mon compte par un virement.

epicerie-cooperative-participative-solde-compte-achat

La souche est elle même un moyen de paiement

Il y a un point important à comprendre. C’est que la souche est elle même un moyen de paiement. Elle a de la valeur. Si tu es propriétaire d’une souche, c’est la preuve que quelqu’un te dois ce qui est indiqué dessus.

Ainsi si tu es boulangère et qu’on te paie 3 unités sur le bâton de comptage de ton commerce, tu détiens une reconnaissance de dette de 3 unités.

Si par hasard tu dois payer 3 unités au boucher. Et bien au lieu d’attendre que ton débiteur te paie ce qu’il te dois, tu peux toi même donner ta souche au boucher.

baton de comptage tallystick noisettier
La souche c’est la grande partie du bas.

Payer avec des reconnaissances de dette c’est très courant. C’est ce que l’on fait à chaque fois avec un virement bancaire. Car ce qui est sur un compte bancaire n’est rien d’autre qu’une dette que la banque a envers son client.

C’est ça la magie de la « monnaie », c’est qu’à partir de rien, on crée un contrat qui enregistre une dette. La reconnaissance de dette sert de monnaie d’échange. On visualise bien ça avec un bâton de comptage. Mais c’est pareil avec un compte en banque et c’est important de le comprendre.

Ça signifie que rembourser toutes les dettes revient à détruire toute la monnaie !
(On brûle le bâton de comptage, une fois la dette remboursée)

dette-5000-ans-dhistoire-graeber
Le livre « Dette 5000 ans d’histoire » de David Graeber qui décrit bien que l’histoire de la dette, c’est l’histoire de la monnaie.

Comment décoder ce qui est inscrit sur un bâton de comptage ?

Un bâton de comptage est un contrat. Tout comme sur un contrat papier il est possible d’écrire dans une langue ou dans une autre, sur un bâton de comptage, on peut écrire des codes différents pour enregistrer les informations du contrat.

La manière la plus simple, c’est de faire 1 encoche pour une unité. Mais ça fait vite beaucoup de coches pour les grands nombres.

J’ai testé une convention qui me semble plausible:

  • une encoche droite simple = 1 unité
  • une encoche en V = 10 unités
  • une encoche large = 100 unités.
encoche baton de comptage tally stick

Puis en regardant mes encoches je me suis dis que ça ressemble beaucoup aux chiffres romains !!

Peut être que c’est là une origine des chiffres romains ?

  • une encoche droite = 1 unité
  • une encoche en V = 5 unités
  • une encoche en X = 10 unités
  • … etc..

J’ai vu ce genre de code sur des bâtons de comptage. C’est peut être une piste intéressante !

Kerbholz bâton de comptage du 17ème siècle avec des croix
« Kerbholz » du 17ème siècle

En Angleterre, il y a le livre « Dialogue of the Exchequer » qui décrit le code à utiliser sur les bâtons de comptage royaux. (Tally sticks)

« La manière de couper est la suivante:
En haut du bâton de comptage, on fait une entaille de l’épaisseur de la paume de la main pour représenter mille livres ; puis cent livres par une entaille de la largeur du pouce ; vingt livres de la largeur de l’auriculaire ; une seule livre de la largeur d’un grain d’orge gonflé ; un shilling plus étroit qu’un penny est marqué par une seule entaille sans enlever de bois« .

dialogue-exchequer-d40110-24

Pour voir le texte intégral de « Dialogue concerning the Exchequer« 

Code de durée de temps d’arrosage sur des bâtons de comptage

Dans le contexte des bisses valaisans. Il y a des bâtons de comptage qui indiquent les droits d’eau qui sont liés à des familles liées à des terrains.

Ainsi il y a des marques qui indiquent des durées d’utilisation d’une certaine proportion du débit du bisse. (Par exemple 1h pour 1/4 du bisse)

Voici quelques autres exemples de comptage de temps pour les droits d’eau.

baton compatage droit eau code

Utilisation de bâtons comme contrats et règlements

On voit avec l’exemple des bisses (aqueduc d’amenée d’eau dans les montagnes du Valais) que les bâtons de comptage sont quelques choses qui va au delà de la notion de monnaie et de moyen de paiement.

On est ici dans les véritables fondement de l‘éco-nomie, soit étymologiquement: les règles de la maison.

La monnaie, les reconnaissances de dette, sont une partie de règles qui régissent une communauté, mais il y a en a de nombreuses autres non monétaires.

Par exemple le fait qu’un propriétaire de vache mette ses vaches à l’alpage et il veut en récupérer le même nombre lors de la désalpe, mais aussi surtout, il veut récupérer la production de fromage qui lui revient !

Tally_sticks_baton comptage Doppeltessel der Alp Blümatt (Turtmann VS) 1893
Bâton de comptage « Doppeltessel » de l’Alpe Blümatt (Turtmann VS) 1893

Les consortages pour gérer des biens communs

Depuis le moyen âge on trouve des communautés qui se sont organisées pour gérer des « Biens communs« . Il s’agit souvent de droits d’eau, de droits liés aux pâturages et aux fromages produits, ainsi que des accès au bois d’une forêt, ou l’entretient de chemins et de four à pain.

Dans les régions alpines il existent encore plusieurs de ces organisations communautaires.

De nos jours, en économie, on oppose souvent la propriété privée et la propriété publique. Mais on oublie souvent la forme intermédiaire, soit la propriété en Biens communs. Ce n’est pas public… mais ce n’est pas une propriété exclusive. C’est une propriété d’une organisation.

En Valais on utilise souvent le terme de « Consortage« .

Par exemple le consortage du bisse d’Ayent est propriétaire de l’eau de la rivière et de l’eau qui coule dans le bisse. Seuls les membres du consortage, les consorts, ont le droit de l’utiliser. Ça a été le fruit d’une grande bataille juridique quand une société a voulu s’approprier l’eau de la rivière pour la turbiner et en faire de l’électricité.

Bisse_d_Ayent valais partie aerienne

C’est un texte de 1448 (toujours valable), signé par l’évêque de Sion de l’époque qui a prouvé les droits du consortage. La société hydroélectrique a donc du acheter le droit d’utiliser une partie de l’eau sans porter préjudice au bisse.

On voit par là que le consortage est un système très durable. Celà fait 572 ans que le consortage gère l’accès à l’eau dans cette région !

Les biens communs reviennent un peu à la mode. Ceci se voit notamment avec le (faux) « prix Nobel » d’économie donné à Elinor Ostrom en 2009 pour ses travaux sur les biens communs, notamment dans la gestion des consortages haut-valaisans.

Les « tachères » des bâtons pour enregistrer des règles

Dans des règles communautaires, il n’y a pas que des droits, mais il y a aussi des devoirs. On parle de tâches. C’est notamment l’entretien des bisses et les travaux collectifs.

Ces tâches, et qui doit les effectuer, sont enregistrées sur des bâtons que l’on nomme des « tachères«  ou en allemand des « tesseln« . (Kehrtesseln ou Wassertesseln)

Encore une fois je vois un lien entre cette manière de fonctionner séculaire des consortages et l‘épicerie coopérative participative.

On est tous co-propriétaire de notre épicerie et l’on a tous des droits de consommer les produits avec des avantages, mais on a aussi des devoirs, celui de travailler l’équivalent de 3h par mois pour faire tourner l’épicerie.

Au passage, voici mon guide pour aider à démarrer une épicerie coopérative participative.

Les marques de familles, des signes distinctifs pour identifier une famille ou un individu

La personne où la famille qui doit effectuer la tâche est indiquée sur le bâton avec une « marque de famille » ou « marque domestique« .

Les gens étaient souvent illettrés, ainsi ce sont des dessins qui désignent les familles. Sur un bâton de comptage on retrouve aussi une marque de famille pour savoir à qui appartient le compte, qui est le créancier et qui est le débiteur.

Dans mes essais de fabrication de bâtons de comptage, j’ai reproduis des marques de famille en marquant le bois avec un clou de fer à cheval chauffé dans mon fourneau à bois. J’ai ainsi réalisé une pyrogravure qui semble plausible.

pyrogravure clou fer cheval marque famille

Je me suis inspiré de marques que l’on retrouve sur un panneau de marques de famille de la commune de Münster dans le haut valais.

Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung 1864
Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung 1864

Voici le panneau en entier:

Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung, 1864
Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung, 1864

Beaucoup de mots liés à la monnaie ont pour origine le bâton de comptage

L’étymologie de beaucoup de mots liés à la monnaie vient des bâtons de comptage.

Pourquoi est-ce que l’on parle de « débiter » un compte, comme on débite un tronc ?

Pourquoi est-ce que l’on a une « souche » sur un chéquier ?

souche du chéquier de Charlie chaplin
Souche du chéquier de Charlie chaplin

En anglais, « souche » se dit « Stock ».… et donc créer un marché d’échange de souches, c’est le « Stock exchange« … la bourse !

L’actionnaire se dit en anglais: Stockholder, soit le détenteur de la souche !

Stock exchange

Le bâton de comptage a été traité de « chèque en bois » par les tenants de la monnaie métallique.

La « taille » un impôt dont le nom vient du bâton de comptage

Les bâtons de comptage étaient également utilisés pour les impôts.

En Angleterre, il existe encore des bâtons de comptage du 13ème siècle. Souvent le texte était écrit en latin, voir même en hébreux !!

Comme celui-ci:

« De Solomon fils d’Isaac, taille de 20’000 marks » avec le montant inscrit de ‘¾’ et daté de 1293-94.

Le mot « taille«  est le nom d’une forme d’impôt direct. (en anglais Tallage) On voit tout de suite que le nom de cet impôt provient du nom du bâton de comptage sur lequel on inscrit le paiement !

Ce bâton de comptage qui montre aussi l’acharnement des rois de l’époque à taxer plus lourdement les juifs….. C’est par ici pour en savoir plus…

La taille était un impôt très impopulaire, car il était arbitraire et les nobles et le clergé en était exemptés !

La malédiction du bâton de comptage sur ceux qui veulent le faire disparaitre

En 1694, un nouveau système arrive. C’est la création de la banque d’Angleterre. C’est une société privée qui va prêter au gouvernement £ 1,25 million. Une partie de cette sommes est prêté en or et une autre partie est enregistrée sur des bâtons de comptage. (A013/1)

Comme le remboursement tarde, ça arrange le gouvernement de ne pas rembourser. Les propriétaires de la banque d’Angleterre acceptent, en échange que la banque centrale reçoive le monopole de titrisation de cette dette en billet de banque. (En 1826 avec le Bank Charter Act)

Ainsi plus besoin de rembourser… et la banque centrale peut émettre des billets, faire tourner la planche à billet…

banque montreux

La rumeur dit que les banquiers aurait commencés à s’attaquer au système des bâtons de comptage, car ils étaient hors du contrôle de leur système bancaire.

Le système des bâtons de comptage était très populaire en Angleterre. Il a commencé avec le règne du roi Henri 1er au XIème siècle.

Les bâtons de comptage étant acceptés comme moyen de paiement pour les impôts royaux. Le système était largement répandu.

En 1834 le poste de « Caissier de l’échiquier«  (Teller of the Receipt of the Exchequer) a été supprimé. Marquant ainsi la fin du système de bâton de comptage en Angleterre.

Pour la petite histoire, l’échiquier, c’est un nom qui désigne, dans le duché de Normandie et en Angleterre, une sorte de « chambre des comptes« . Le nom vient du fait que les comptables de l’époque utilisaient un plateau avec un damier comme celui d’un jeu d’échec pour aligner des jetons et faire leur comptabilité. C’est un moyen très visuel et pragmatique pour faire des calculs. C’est plus simple que notre manière actuelle d’écrire sur du papier.

Le bureau du caissier supprimé… il a fallu brûler les bâtons de comptage… et là c’est le drame !

En 1834, le fourneau du palais de Westminster débordant de bâtons de comptage a mis le feu au palais entier. Provoquant un des plus grand incendie de Londres. Le peintre Turner en a fait un célèbre tableau.

incendie de Westminster par Turner

Un moyen de paiement low-tech qui assure une résilience à l’effondrement

De nos jours le bâton de comptage a disparu. Mais un jour, il reviendra peut être ?

Par exemple, en cas de coupure prolongée d’électricité, que deviennent nos comptes en banque ? Que deviennent les blockchains ?

Le bâton de comptage lui, ne craint pas le blackout électrique. Il fonctionne toujours. Souviens toi de ça…..

Décodage de la langue des oiseaux

La langue des oiseaux est une manière différente d’entendre et d’interpréter le sens des paroles d’une langue. La langue des oiseaux a de tout temps été utilisée pour envoyer un message secret, un message se crée

Ainsi la langue des oiseaux passionne, car elle est pleine de mystères. On cherche à la décoder, à en comprendre le sens caché. Ceci souvent par jeu et/ou pour se sentir un peu supérieur aux autres.

Les alchimistes sont réputés pour avoir encodé leur travaux en langue des oiseaux et en images.

decodage de la langue des oiseaux hieroglyphe

Pourquoi l’expression: « langue des oiseaux » ?

On peut imaginer que cette langue est volatile… C’est la transmission d’un message par le moyen le plus léger... par l’élément air.l’élémentaire.  (le jeu étant aussi léger… le tarot est un bon support…)
(Ceci étant en polarité avec le moyen de transmission qui est le plus lourd, le plus massif… je te laisse chercher de quoi il s’agit…)

Il existe toute une collection de phrases et d’expressions déjà très connues en langue des oiseaux. Je vais tenter ici d’en répertorier un bon nombre.

Mais je vais aussi aller un niveau en dessous. Il semble bien que les lettres même peuvent avoir un sens, un sens caché, mais mis en pleine lumière. Les lettres composent des mots, qui eux-mêmes composent des phrases. Ainsi on a toute une cascade d’information qui peut être décodée à plusieurs niveaux.

Le langage de la philosophie hermétique

La philosophie Hermétique fait référence au dieu grec Hermès. (Toth chez les Egyptiens et Mercure chez les romains) Ce dieu est le messager des dieux. C’est donc un intermédiaire, un lien.

Dans le langage courant, quand on parle de fermeture hermétique, on parle d’une fermeture étanche, qui ne laisse pas passer l’air.

Une texte hermétique, est un texte fermé. Il faut savoir lire avec la bonne méthode pour savoir en décoder le sens.

La langue des oiseaux est la clé pour lire les textes hermétiques. La langue des oiseaux est le lien, l’intermédiaire entre les mots, comme le dieux Hermès est l’intermédiaire entre les dieux.

Quelques techniques utilisées pour coder en langue des oiseaux

Le jeu est de faire des liens dans tous les sens et de voir ce que ça donne ! 🙂

Car en fait il y a plusieurs manières d’encoder un autre sens que le sens commun.

  • Souvent c’est en écoutant plutôt qu’en lisant. C’est une correspondance sonore. (des assonances…)
  • Mais il y aussi les anagrammes, on mélange les lettres et on retrouve un autre sens.
  • Il y a encore le verlan.. marche bien pour les mots à 2 syllabes. Dis les rapidement et tu découvrira un autre sens…ex: Le feu de la loupe
  • Il est aussi possible de simplement lire les lettres dans l’autre sens
  • Les lettres utilisées, souvent le H qui bien que muet dit beaucoup. Il marque une porte d’entrée… il transforme la suite, comme le C avec un H devient CH.. et un P avec un H devient PH…. pi devient pHi… la cassette devient une cacHette..
  • La forme de la lettre ou du mot donne aussi des indications graphique. Un peu comme les hiéroglyphes et anagylphes.
  • La couleur. Notamment le vert signifie qu’il faut être attentif à la langue des oiseaux. C’est le cas des table d’emeraude (verte) de Hermès trismégistes ou même de la comptine de la souris verte…
  • l’étymologie des mots est souvent une première étape à bien comprendre les mots.

Décodage de quelques expressions en langues des oiseaux

  • ADN → AeDeN → AEden … le jardin d’Eden
  • Ange → En-je (Géant → Ange? 🌀 les 7 Gnomes qui vont chercher des Gemmes) L’étymologie du mot ange viens du grec angelos le messager. Tout comme le dieu Hermès est le messager des dieux.
  • Apprentissage → Apprenti sage
  • Argent → art d’être avec le gens, l’art des gens
  • Auberge du « Lion d’or » → Au lit on dort (indique qu’ici il y a des lits, en Angleterre il y a des Pub « red lion » « Lie on bed » ?) Il y a aussi « au cochon d’or » au coche on dort. On dort sur la paille à côté des chevaux.
  • le Bonheur → la bonne heure
  • Carpediem → Car paix dit aime
  • Cartes → traces → écarts
  • Crucifix →  si c’est CRU ça se FIXE… les croyances créent le monde.
  • Dragon → Gard-on: Garde ou Gardien de l’Or (ON signifie Soleil ou Or en égyptien)
  • FORT → Feu, Eau, aiR, Terre. Avec 4 éléments vous êtes FORT. Si on retire la Terre, donc le réel, il ne reste plus que le FOR intérieur…
  • le Gouvernement → celui qui gouverne ment
  • la ParleMent → le parlement va avec le gouvernement… tous des menteurs… la langue de bois est reine…
  • Guérison → guérit – son →  les sons qui guérissent
  • Guérir → Gai – Rire → rire est le meilleur moyen de guérir
  • Héros → Air – eau (RO → OR… Orienter Rectifier)
  • information → IN-Formation. Le sans forme.
  • RO + I = ROI→ le Héros + Intelligence (Intuition) = ROI
  • La magie → L’âme agit – L’Image (influence des images publicitaires !)
  • La matière→ L’âme à tiers… (donc l’âme n’est que le tiers de la personne… corps-âme-esprit ?)
  • La mort → L’âme hors
  • L’amour → L’âme – our… OUR = ‘owr lumière en hébreux.
  • les mots → les maux ( beaucoup d’expression sont très révélatrices de ce que notre corps aimerait dire… le mal à dit...)
  • Latin → Italie
  • Lunette → Lu net
  • Magie → image
  • Maléfice → Mâle et fils (la transmission uniquement masculine)
  • Monde → demon
  • Mer → la vie sort de la mère… (en mode fractal, la vie est originaire du milieu marin, mais aussi chaque être vivant est originaire de sa mère..)
  • Naissance → nait sens…
  • Nuit = N+huit = N+8 Marche dans au moins 20 langues ! N+acht, N +eight, N-otche, etc..
  • l’Oréal → L’ O (eau) Real => ancien mot pour ROI. => eau de lumière…
  • Passage → le Pas Sage
  • Présent → Serpent
  • Précieux → Prés des cieux
  • Perversion → Père Version, la version du Père.. (Le patriarcat, Père, Papa, Pape, Pharaon, Pénis, Pan, Priape, etc..)
  • S’émerveiller → mère veiller (capacité à accueillir)
  • Sacré → ça crée. Comme la géométrie sacrée est de la géométrique qui crée… et la magie sacré = l’âme agit, ça crée.
  • Se préparer → pré – parer. Parer à quoi ? donc c’est déjà se mettre dans la peur du futur.
  • Soleil → isolé → Helios (le soleil est une Hélice.. c’est la forme de l’analemme qui est tracé dans le ciel par le soleil quand on le regarde tous les jours à la même heure.)
  • Templier → temps plié (Ne serait-ce pas là le secret de Templiers ?)
  • Tumeur → Tu meurs… c’est connu qu’une tumeurs peut conduire à la mort.
  • Wake up… → way vers la cup.. (expression du matin après avoir dit le soir: Good Night… God Knight … le chevalier de dieu va sur le chemin du graal..)
    → Dans le film Matrix, il y a l’injonction: Wake up Neo...  c’est le début de l’aventure, la quête du graal… Suit le lapin blanc…  Neo c’est aussi l’anagramme de One, l’unique… l’élu !  Matrix est clairement un film initiatique. C’est pas le seul passage.

Décodage de quelques noms de personne en langue des oiseaux

  • Macron → Monarc
    • … et « Gilets Jaunes » → Justes Génial !
    • Les anagrammes sont parlants pour l’actualité… « Macron » → « Monarc » – le journal le « Monde » → « demon » – « Juan Branco » → c « baron jaun » – les « gilets jaunes » → les « Justes Génial »
  • Hermann Hess.. → Herm…. Hess…→ Hermès  L’auteur du livre du « Jeu des perles de verres »

Décodage du jeu de Tarot avec la langue des oiseaux

Il y a beaucoup à dire sur les cartes du Tarot. C’est bourré de symboles, aussi et surtout au niveau graphique. Là on ne va aborder que quelques aspects de la langue des oiseaux.

Le tarot est un jeu d’initiation, car de tout temps la meilleure manière d’apprendre, c’est de jouer. Ainsi on peut résumer ceci en une phrase: le tarot contient de 22 lames ses leçons
On peut interpréter cette phrase par: le tarot qu’on tient, devin de l’âme, c’est le son .

Ce jeu est fait pour tarauder les esprits…. pour creuser….

Les autres jeux de cartes sont aussi très parlants. Au Jass, le bourg est un valet qui est plus fort que le Roi…

Carte → quatre (une épenthèse). Il y a 4 familles…. 1,2,3,4 .. et si on groupe chaque chiffre avec sa propre symétrie de lui même… on obtient… pique, coeur, trèfle, carreau, ♠️♥️♣️♦️

Qua-tre →  4-3 → 3*4 = 12  et 3+4 = 7  des nombres souvent très symboliques. 12 mois et 7 jours par semaines. 4 saisons (symbolique du chiffre 7)

Si l’on écrit le nom du jeu de TAROT en cercle:

  • T
  • A
  • R
  • O

Au milieu on ajoute le S de la manifestation. On obtient les mots:

  • ROTAS
  • ASTRO → estre → être→ l’astre est un être, une étoile… une star.

On obtient aussi les 4 éléments:

  • T → Terre
  • A → feu (par la forme triangulaire du feu)
  • R → aiR
  • O → eau

Décodage en langue des oiseaux du nom des cartes du tarot

  • Le Bateleur → Le bas te leurre
  • L’Ermite → l’air mythe
  • La Maison Dieu → l’âme est son dieu. (une Lame est d’ailleurs le nom d’une carte de Tarot)
  • La Papesse → Lame air du Tarot → La mère du Tarot
  • La Tempérance → temp errance

Décodage de l’alphabet en langue des oiseaux

J’ai entendu plusieurs versions différentes du sens des lettres de l’alphabet latin. (car oui, on peut aussi jouer à la langue des oiseaux avec d’autres alphabets… comme les runes par exemples… ou le sumérien…) Je vais rassembler ici quelques versions de la signification de l’alphabet en langue des oiseaux.

Voici le décodage de l’alphabet que fait l’alchimiste Patrick Burensteinas…

  • A la règle. Donc l’esprit (pas plutôt le compas ? je trouve ça étrange)
  • B le passage
  • C le corps
  • D qui vient De
  • E le monde  → E 3 éléments → matériel, spirituel, divin qui sont reliés par l’unité. (1)
  • F le feu
  • G aller chercher à l’intérieur, la curiosité 🌀
  • H la balance entre le haut et le bas
  • I l’unité, Dieu
  • J l’unité fixée, le regard vers le passé
  • K l’unité cassée
  • L le mouvement dirigé
  • M la création. La mère. Aimer
  • N le retournèrent. La Haine
  • O le corps et l’esprit. (l’état liquide)
  • P la transmission. Le père (Pin, Pénis, Poil, Pinacle (point le plus haut) → pointe )
  • Q séparation du corps et de l’esprit
  • R le souffle. L’élément air. (l’état gazeux)
  • S le mouvement dans tous les sens
  • T les racines. L’élément terre. (donc l’état solide de la matière)
  • U une outre. L’action de se remplir
  • V,W rassemble en un point. La concentration
  • X l’aXe de toutes choses, la galaXie
  • Y la synthèse. Deux en un
  • Z le retournement de la matière

Un autre décodage du sens des lettres de l’alphabet latin avec la langue des oiseaux:

Celui-ci me parle mieux.

  • A: Alpha – Premier- Commencement – Air – Feu – Compas – Montagne – Montagne enneigée – Œil – Le triple qui engendre le double – H fermé en haut –
  • B:  Femme enceinte – Lieu clos – Seins – Sein et ventre enceint – 1 et 3 assemblés – Foyer – Enceinte – Fertilité – ce qui engendre – la lettre beth signifie « Maison ».
  • C: Connaissance – Lunaire – Polarisé – Phi (5/6ème de cercle) – Réfracté
  • D: Le Delta a une forme de triangle, comme le feu 🔥 . → La Divinité Dieu. (delta veut dire « Porte » en égyptien « Delta du Nil/Porte du Nil »)
  • E: Énergie – Énergie triple – Trois feux – Eau – Trident – Ternaire relié par le transcendant (1)
  • F: Force – Feu – Attraction – Coagulation – Père – Paternité
  • G:🌀OrGanisé – Cyclique – Retour – Recommencement – Aller à l’intérieur – Complet – Équerre et compas – Gravité
  • HHuis – Porte – Huit (le H est la 8ème lettre de l’alphabet) – Double carré – Hermès – Hermétique – Lien Haut bas – Cadre de porte – Intermédiaire – Poumons – Respiration (H aspiré… Inspiré !) – Pont. La rune Hagalaz ᚺ ressemble étrangement à un H et c’est la rune qui débute l’ætt de Heimdall. Ce dernier est le gardien du pont Bifröst qui relie Ásgard et Midgard. Le monde des Hommes (les Terres du milieu) et le monde des Dieux. (D’ailleurs on trouve des étranges statues en H à Puma Punku, à Gobekli Tepe… C’est la forme des pylônes des temples égyptiens et des façades de catHédrale) . Une Hache, cogné, cognaissance….
  • I: Intelligence – Idée – Intuition – Pilier – Incarnation – Transcendance – Lien vertical – Droite – Tête et colonne vertébrale – Bâton – Un – Unique – Seul – Soleil et rayon
  • J: Intelligence qui retourne au commencement/origine/source
  • K: (Lumière) Réfractée – Main active
  • L: Ordre – Équerre – Pied – Zodiaque – Intelligence fixée – Intelligence incarnée
  • M: Engendrement – Maternité – Scissiparité – Don de vie – Duplication – Symétrie horizontale – 1 qui donne 1 – ÂMe – ♍(symbole astrologique de la vierge)
  • N: Permutation – ChaNgement permanent – Transformation du haut vers le bas – Transformation du bas vers le haut – Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas – Analogie
  • O: Totalité – Eau – Roue – Cycle – Courbe – Compas – Fin – Cercle – Zéro – Œil – Soleil – Fermé – Ouvert – Mouvement – OR-ienter Rectifier – nOUR
  • P: Père, Papa, Pape, Pharaon, Pin, Pénis, Poil, Pinacle, Pointe (en Haut), Priape, Pan, – Force stérile – Force dirigée vers l’intérieur – Force supérieure
  • Q: Magique – Etoile (stellaire) – Fécondation – Source de lumière – Savoir – Connaissance – Sexualité
  • R: éneRgie du mouvement – Air – Force fertile – Force dirigée vers l’extérieur – Force Rotative – Roue – chaRiot, comme le nom de la Rune Raidho ᚱ qui représente aussi l’éneRgie de mise en mouvement.
  • S: Manifestation – Présent/Serpent
  • T: FixaTion – Arrêt – inerTie – Terre
  • → ST ensemble c’est la manifeSTation fixée. $ dollar..  Sol-STice → soleil arrêté. STatue, STèle, STyle, STella, (étoile), aSTre, conSTellation, STop, STatique, STable, SThul (chaise en allemand), στῦλος, STŷlos (colonne pilier en grec ancien). STilo pour fixer des idées sur papier, STylet, STone (pierre en anglais) (et voir tous les ST qui se cachent sous les ^ côte, coSTe, château caSTrum, Hoste,..) et STo qui en latin signifie être debout comme dans toutes les langues dérivées de l’indo européen: STo, STand, STehe, स्था sthā, стати, стоıaтиstoiati, ἵστημιistêmi, stehen …  Ce « être debout » donne par extension « être » tout cours, le circonflexe cachant un ST: eSTre
  • U: Urne – Réceptacle Féminin – Coupe – Universel
  • V: Vase – Réceptacle Masculin – Ventre – Jonction
  • W: Onde(s) – Eau
  • X: Rencontre – Croisement – Lumière – Inconnu – Comme la Rune gebo ᚷ qui  est la rencontre de deux énergies >< échange, circulation, carrefour. Symbole alchimique du creuset.
  • Y: Bifurcation – Dédoublement – Choix – Réunion
  • Z: Éclair – Tornade – Arme céleste – Mutation – Retournement

Les mots pour signifier des maux

Il y a plein d’expressions et de dictons qui sont très révélateurs sur notre état de santé..

  • J’en ai plein le dos
  • Je me fais de la bile
  • Je ne sais pas sur quel pied danser pouf… → problème de cheville !
  • J’ai la peur au ventre
  • J’ai la gorge nouée
  • J’ai les nerfs à vif
  • J’ai un torticolis qui m’empêche de dire non… et ça me fige…
  • J’arrive pas à digérer cet événement….
  • J’ai trop de pression….
  • Je suis dur d’oreille..
  • Lactose → oser l’acte !
  • Gluten → je t’englue

… Voici une ancienne version du dictionnaire des malaises et maladie de Martel …en pdf..

La langue des oiseaux en ebook pdf et epub

Afin d’avoir une version de poche offline de mon site web. Je me suis mis à convertir des articles populaires en ebook.

Cet article à propos de la langue des oiseaux est donc disponible en e-book:

couverture langue des oiseaux

Décodage de la langue des oiseaux:

Dimanche

Dimanche

Le dimanche est-il le premier ou le dernier jour de la semaine ? Il semble que selon les sources ou les habitudes ce ne soit pas pareil pour tout le monde ?

En amérique du nord et en Corée du Sud, le premier jour de la semaine est souvent assimilé au dimanche alors que dans le reste du monde c’est plutôt le lundi ! Pourquoi une telle divergence ?

Références bibliques

Genèse

Dans la genèse, au chapitre 2.3 on lit: Ainsi, Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, par ce qu’en ce jour là, il se reposa de toute l’oeuvre dont il était l’auteur et le créateur.

Donc dans la genèse on nous dit que Dieu créer la terre en six jours et qu’il se repose le septième. Puis que ce septième jour est sacré. Mais il n’est fait aucune mention du nom de ce jour !

Ce texte est le fondement du jour de repos hebdomadaire qui est adpoté par de nombreuses civilisations. Nouveau testament

Dans le nouveau testament, dans Matthieu 28.1 il est dit: Après le sabbat, le premier jour de la semaine à l’aube, Marie-Madeleine et l’autre Marie allèrent voir le tombeau. (et la suite de l’histoire nous dira que le tombeau était vide et que Jésus est ressuscité)

Cette extrait de l’évangile de Matthieu nous indique que le premier jour de la semaine est le jour d’après le sabbat, donc le dimanche.

Habitudes payennes

Etymologie

Le mot français dimanche vient du latin dies Dominicus qui signifie le jour du seigneur, alors que les mots anglais Sunday, et allemand Sonntag associent ce jour avec le soleil !

L’explication vient de la Rome antique, où il existait aussi un jour du soleil, le dies solis, ce jour était consacré au dieu Mithra qui était également parfois appelé seigneur. Le dies solis est donc aussi le jour du seigneur!

Mithra

Le dieu Mithra est un dieu d’origine indo-iranien dont le culte connu son apogée vers le IIIème siècle à Rome. Le culte de Mithra est, à l’époque, une des principales religions concurrentes du christianisme.

Le dieu Mithra est la personnification de la lumière.

Constantin

C’est juste avant la bataille du pont de Milvius que Constantin a une vision du symbole du Christ. Bien que païen, il fait inscrire ce symbole sur les boucliers de son armée. Puis, il remporte la victoire sur son adversaire Maxence malgré le fait qu’il avait une armée inférieure en nombre. Constantin attribuera cette victoire au Dieu des chrétiens et ainsi fera la promotion du christianisme.

En tant que chrétien, c’est donc l’empereur romain Constantin qui a décrété un jour de repos pour tout le monde le dimanche. A l’époque l’empire romain était encore majoritairement païen, il a donc utilisé la notion de justitium pour arriver à ses fins. Un justitium est une sorte de décret d’état d’urgence qui était utilisé en cas de crise majeure pour limiter le mouvement des gens.

Constantin a donc décreté le 7 mars 321 un justitium permanent sur tous les dies solis.

Cette manière de faire était très habile, car elle permettait de faire coïncider le jour du seigneur Mithra avec le jour du seigneur Jésus.

Constantin a donc trouvé un sorte de compromis pour introduire le christianisme dans un empire majoritairement païen.

Ce compromis passe assez bien chez les chrétiens, car le dimanche est le jour de la résurrection du Christ, c’est un jour de fête, donc il peut également être le jour du seigneur.

Noël

Le choix du dimanche comme jour de repos n’est pas le seul exemple de compromis religieux. Ainsi, le choix du 25 décembre comme jour de la fête de Noël est également du au culte de Mithra.

En effet, avant que le 25 décembre ne soit connu pour être le jour de la naissance de Jésus Christ, le 25 décembre était connu comme étant le jour de la naissance de Mithra!

Mithra étant la personnification de la lumière, la date de sa naissance se trouve juste après le solstice d’hiver, au moment où les jour commencent à se rallonger.

Normalisation

A l’ère de la mondialisation, afin que tout le monde communique avec des références communes, il existe des normes pour définir la représentation des calendriers.

Ainsi, la norme ISO 8601 défini que le lundi est le jour numéro 1 et donc que le dimanche est le jour numéro 7 !

Cette norme définit donc clairement le lien entre l’ordre des jours de la semaine et leur nom.

Jour de repos

Cependant, la notion de jour de repos n’est pas normalisée. Dans le monde juif, on observe le shabbat le samedi, dans le monde musulman, c’est le vendredi qui est le jour du repos et dans la majorité du monde chrétien c’est le dimanche.

Dans le droit européen on reconnait que le travailleur a droit à un jour de repos après six jours consécutifs de travail, cependant aucune obligation n’est faite en ce qui concerne le choix de ce jour.

Conclusion

Pour répondre à la question de base, le dimanche est il le premier ou le dernier jour de la semaine, on peut dire qu’historiquement selon la bible, le dimanche est le premier jour de la semaine.

Cependant depuis le décret de l’empereur Constantin, donc depuis le début de la diffusion massive du christianisme ,le dimanche est vu comme le jour de repos, et est donc assimilé au sabbat de la bible. Sabbat qui est le 7ème jour.

C’est donc ainsi que le dimanche devient le dernier jour de la semaine. Principe qui est communément accepté par une majorité de chrétiens.

Scroll to top