L’origine des runes se trouve dans le calendrier celtique

L’origine des runes est qui nous est racontée dans le poème Hávamál raconte que c’est le dieu Odin qui a acquis les connaissances cachées des runes lorsqu’il était suspendu, la tête en bas, à une branche de l’arbre monde Yggdrasil, durant neuf jours et neuf nuits, transpercé par sa propre lance!

yggdrasil-arbre-monde-odin-recois-les-runes
J’ai voulu me remettre en condition pour méditer sur l’origine des runes…

Au delà de cette légende (?) quelle est l’origine des runes ?
Ici je vais montrer qu’il y a de fortes chances que les runes soient une représentation des constellations célestes.

… et qui dit constellation, dit astronomie et qui dit astronomie dit: calendrier.

Et oui j’ai une sérieuse hypothèse qui montre que le calendrier celte décompose l’année en 24 parts de 15 jours.

Chacune de ces parts est associée à une rune. Et c’est n’est pas un hasard, c’est le dessin de la constellation dans laquelle se trouve le soleil à la période représentée par ce calendrier. (bref ce qu’on appelle un zodiaque !)

Voyons tout ça plus en détail.

Une division de l’année en 24 parts

C’est un article de Didier Lacapelle qui m’a inspiré cette recherche. Il présentait cette thèse du calendrier celtique lié aux runes et j’ai eu envie de creuser l’idée.

Nous avons l’habitude d’un calendrier avec une année divisée en 12 mois. Là c’est un calendrier avec l’année divisée en 24 parties.

C’est très proche de la pratique du calendrier védique qui découpe l’année en 27 nakṣatra. Chaque nakṣatra porte le nom de la constellation qui correspond. On reviendra plus loin sur le lien entre les runes et les constellation.

Donc si l’on découpe l’année en 24 parts chaque part a une durée d’une quinzaine de jours. C’est peut être là l’origine de notre habitude de compter les jours en quinzaine.

Lorsqu’une personne évoque une durée de temps de 2 semaines elle parle d’une quinzaine de jours. Pourtant 2 semaines ça fait 14 jours non ? Etonnant !

disque de Nebra
Sur le disque de Nebra, on trouve aussi des cycles de 15 jours, mais en lien avec le cycle de du déplacement apparent de Vénus

Comment construire un calendrier ? Sur quels cycles se baser ?

Les rythmes et cycles des calendriers humains sont généralement liés à des cycles astronomiques:

  • l’alternance jour/nuit
  • les cycles lunaires qui sont également les cycles menstruels féminin
  • les saisons qui influencent la végétation. (dépend de la latitude)
  • les solstices et équinoxes qui comme les saisons dépendent de l’inclinaison de la Terre.
  • des événements astronomiques divers comme la course des planètes et/ou certaines conjonctions et éclipses, des levers héliaques, notamment celui de Sirius.

L’alternance jour nuit est fondamentale et se retrouve dans tous les calendriers.

Puis ce sont les cycles lunaire et solaire qui sont les plus utilisés.

croissant de lune

Cycle lunaire = le mois

La lune tourne autour de la Terre et l’on considère en gros qu’un tour = un mois.

On voit la progression de ce cycle avec les 8 différentes phases de la lune. (la nouvelle lune ou lune noire qu’on ne voit pas + les autres phases croissantes jusqu’à la pleine lune et décroissantes ensuite. )

🌑🌒🌓🌔🌕🌖🌗🌘

Derrière l’expression « mois lunaire » il peut y avoir plusieurs variantes:

  • mois synodique, aussi appelé lunaison = 29,53 jours = 29j 12h 44min 2.8s = temps pour retrouver la même phase de la lune.
  • mois tropique = 27,321 58 jours  = temps mis pour retrouver la même longitude écliptique en tenant compte de la précession des équinoxes.
  • mois sidéral = 27,321 66 jours = période orbitale en référentiel fixe. = temps vu de la terre pour effectuer un tour complet et retrouver la même position par rapport aux étoiles.

Ouais, quand on creuse le sujet c’est pas si simple….

On peut considérer qu’un cycle c’est un tour de la lune autour de la Terre, soit la période sidérale de 27.32 jours ? D’où le fait qu’on considère qu’un cycle menstruel est de 28 jours ou 4 semaines de 7 jours…

Mais comme la Terre et la lune tournent autour du soleil, un tour simple ne suffit pas pour vraiment finir le tour. Il faut en plus ajouter le déplacement.

C’est pour ça que la lunaison, le cycle des phases de la lune se fait en 29,53 jours. Souvent arrondi à 30 jours. Une des raisons qui font qu’on a beaucoup de mois à 30 jours.

Cycle solaire = l’année

Le cycle le plus utilisé pour un calendrier est l’année. Soit le temps que met la Terre pour tourner autour du soleil.

Mais là aussi il y a des temps différents:

  • l’année tropique = 365,2421898 jours (365 jours 5 heures 48 minutes 45,198 secondes) C’est la périodicité des saisons terrestres. Donc c’est la définition la plus adaptée pour un calendrier. C’est le temps que met la Terre pour faire une révolution autour du Soleil dans un repère tournant lié à la ligne des équinoxes: le point vernal.
  • l’année sidérale = 365,256 365 67 jours (~20 minutes de plus que l’année tropique) C’est le temps qui sépare 2 tours de la Terre autour du soleil. On vise une référence par rapport à 3 étoiles lointaines.
coucher-soleil-creux-du-van-P4080346-HDR-1600px

La quadrature du cercle de la correspondance entre les cycles lunaires et solaires

Si on joue un peu avec tout ces cycles on voit bien que ce ne sont pas des multiple l’un de l’autre. On a jamais un nombre rond de cycles. On a 365 jours dans une année…. et ~ 1/4 de plus… ce qui fait que si on ne tient pas compte de cette petite fraction, chaque année on décale un petit peu plus les saisons... et quand on fête Noël en juillet… il ya un soucis !!!

Pour les correspondances entre les cycles lunaire et solaire c’est encore pire. Et quelle valeur du cycle je prends ?
Un mois lunaire c’est 28 ou 30 jours ?

Combien il y a de mois dans une année ?

On peut voir ça de différentes manières. On peut se dire que c’est 365 / 30 = 12 mois + 1/6 de mois..
On peut aussi se dire que c’est 365 / 28 = 13,0357 mois.

Notre calendrier le plus utilisé de nos jours a 12 mois dans l’année, mais l’exemple ci-dessus montre qu’on aurait pu choisir 13 mois sidéraux ça aurait été plus juste…. mais pas du tout plus simple a observer.

En effet, les phases de la lune (le mois synodique 29,53 jours) c’est plus facile à observer que le mois sidéral !

Les jours épagomènes ou hors du temps

On peut aussi imaginer que finalement, 365 jours c’est pas très pratique. Que 360 jours dans l’année ça aurait été tellement plus simple car c’est un nombre qui se divise beaucoup mieux !

Et bien c’est exactement ce qu’ont fait les égyptiens dans leur calendrier. C’est un calendrier de 12 mois de 30 jours = 360 jours + 5 jours en plus, hors du temps qu’on appelle des jours épagomènes. On en profitait pour en faire l’anniversaire des dieux principaux.

Ces jours épagomènes sont placés à la section dorée du nombre de jours entre les équinoxes. Soit de nos jours l’équivalent du 14 juillet. Je soupçonne que c’est pas un hasard que cette date a été choisie pour la fête nationale française vu le penchant pour l’égypte de certains dirigeants de l’époque… C’est la période de la campagne napoléonienne en égypte.

Calendrier égyptien sur un mur du temple de Sobek

Les aztèques ont utilisés le même principe dans leur calendrier. L’année a aussi 360 jours, mais divisé en 18 mois de 20 jours. + les 5 jours épagomènes.

Donc on voit là qu’il y a plein de manières différentes de construire un calendrier.

De nos jours encore, on a les années bissextiles qui permettent d’ajouter tous les 4 ans un jours dans l’année et ainsi de corriger (un peu, mais pas totalement) la durée de l’année qui n’est pas de 365 jours exactement, mais de 365 jours et environ 1/4 de jours… d’où le fait que tous les 4 ans ça fait un jours de plus !

On verra plus bas que cette histoire de jours supplémentaires, pourrait bien expliquer l’origine de la rune blanche dont l’origine et l’explication est toujours assez folklorique suivant les sources.

Quel cycle principal choisir pour construire un calendrier ? L’heure des choix ! ou pas…

Ci dessus on a vu qu’il y a des civilisations avec des calendriers qui ont 12, 18 ou 13 mois !

Je soupçonne même l’existence d’un calendrier avec 9 mois de 40 jours, ce qui expliquerait les nombreuses référence biblique à des « quarantaines » de jours. Mais je ne sais pas trop qui l’aurait inventé.

Donc si l’on a des durées de mois différentes, on voit bien qu’il n’y a plus forcément de correspondance à des vrais cycles lunaires. Ce sont des mois qui sont juste une division de l’année solaire.

Beaucoup de civilisations ont fait des choix. Quel est le cycles important le cycle lunaire du mois ou le cycle solaire de l’année ?

Ainsi on trouve des calendriers lunaires, comme le calendrier musulman, et des calendriers solaires, comme le calendrier grégorien qui est le plus utilisé.

C’est pour cette raison que le mois du Ramadan du calendrier musulman se retrouve décalé par rapport à l’année solaire. Parfois c’est en été, et parfois en hiver !

Est-ce qu’il existe un moyen de faire correspondre le cycle lunaire et le cycle solaire ?

C’est un problème qui a occupé de nombreux concepteurs de calendrier pendant des millénaires… et on a toujours une solution approchée.

C’est comme le fameux problème de la quadrature du cercle qui a occupé les mathématiciens pendant des millénaires !

L’idée de base c’est de réussir à faire un calendrier perpétuel. Un calendrier qui fonctionne tout le temps, qu’on a pas besoin de bricoler avec trop d’artifices comme ajouter des jours ou en enlever.

Si on veut conserver des liens avec le cycle lunaire et le cycle solaire, on peut se demander au bout de combien de temps, les mêmes dates de l’année solaire correspondent aux mêmes phases de la lune ?

Il se trouve qu’il y a une correspondance au bout de 235 mois synodiques lunaires. On arrive à une durée de 19 années tropiques. (solaires) + 1h 27 minutes et 33 seconde.

C’est ce que l’on appelle le cycle de Méton, du nom de l’astronome grec Méton qui a popularisé ce cycle vers – 432. (on retrouve des références en mésopotamie 200 ans plus tôt !)

On s’améliore. On a ainsi un calendrier « perpétuel » lunaire et solaire qui fonctionne pendant 312 ans !  ouais.. après il se décale d’un jour !

Cycle de Méton inscrit sur un manuscrit du 9ème siècle en Bavière Abbaye_Saint-Emmeran
Cycle de Méton inscrit sur un manuscrit du 9ème siècle à l’Abbaye de Saint-Emmeran en Bavière

On retrouve ce cycle de Méton inscrit sur la machine d’Anticythère, un ordinateur astronomique mécanique d’une grande précision qui a été réalisé dans l’antiquité.

Le cycle de Méton a aussi été utilisé pour calculer la date de pâques.

Ainsi il est possible de réaliser un calendrier luni-solaire. C’est le cas des calendriers hébraïques, tibétains ou chinois traditionnel.

Ce genre de calendrier fonctionne souvent avec des années lunaires de 12 mois, mais pour effectuer un correspondance avec le cycle solaire, 7 années du cycle de 19 ans se voient ajouter un mois supplémentaire. On parle de mois intercalaire ou mois embolismique !

Par exemple, dans les calendriers babyloniens et hébreux antiques, les années de rang 3, 6, 8, 11, 14, 17 et 19, sont les années de treize mois du cycle métonique.

Début du 3e mois lunaire dans le calendrier tibétain de Lhassa pour l’année du cochon d’eau en 1923/24

Ce que je constate, c’est qu‘il n’est pas simple de faire un calendrier qui concilie tous les cycles. Si on veut le faire, il faut concevoir un système de compensation sur plusieurs années.

Ainsi pour simplifier il y a des civilisations qui ont choisi de faire un calendrier avec un cycle principal.

C’est le cas de la civilisation romaine qui a crée le calendrier julien, qui a évolué en calendrier grégorien suite à des capacités techniques permettant des mesures plus précise.

Le calendrier grégorien est essentiellement un calendrier solaire. Ce qui est plus pratique pour l’agriculture car on garde un lien avec les saisons.

La durée des mois est variable, mais tourne autour de la valeur approchée d’un mois lunaire pour des raisons historiques. Tous les 4 ans on ajoute 1 jour pour ajuster le décalage annuel d’environ 1/4 de jour entre l’année civile standard et l’année astronomique tropique.

Puis tous les 400 ans on ajoute encore un jour. C’est l’innovation du calendrier grégorien. Depuis ça mise en place on a donc ajouté 2 jours. Un en 1600 et un en 2000.

Voilà, nous avons donc eu l’occasion de revoir plein de fondamentaux sur la fabrication de calendrier. Ainsi on part sur de bonnes bases pour ouvrir son imaginaire à tout plein de variantes possibles. Ça nous sera utile pour explorer les hypothèses de conception d’un calendrier celtique qui est finalement très peu connu.

Le calendrier Celte est tout d’abord un calendrier lunaire 🌒

On a retrouvé uniquement le calendrier gallo-romain de Coligny qui nous renseigne sur les pratiques gauloises. Mais ce sont déjà des pratiques influencées par la civilisation romaine dont nous sommes les héritiers. Ainsi il est difficile de s’extraire de notre vision du monde standard pour penser autrement.

Un des biais majeur étant justement de placer les fêtes celtes sur des dates liées à un calendrier solaire, alors qu’à l’origine elles étaient calées sur un calendrier lunaire.

Par exemple, il y a beaucoup de références sur web qui indiquent que les fêtes celtes de Samahin, Imbolc, Beltaine et Lugnasad sont respectivement les 1er novembre, 1er février, 1er mai et 1er août. C’est notamment le cas de la roue de l’année qui est utilisée dans la Wicca.

C’est très pratique de nos jours pour les néo-paganistes d’avoir des dates fixes dans le calendrier solaire Grégorien, mais ça cache souvent la véritable origine et le véritable sens de ces fêtes.

Ainsi on va explorer le calendrier avec les lunettes d’une vision du monde différente et se remettre dans le contexte d’un calendrier celte lunaire, voir luni-solaire selon mon hypothèse que je tente de vérifier en lien avec les runes.

Les grandes fêtes celtes

Comme dit plus haut, l’année du calendrier celte était découpé en 24 parts. Un peu comme des parts de pizza 🍕.

Chaque part représente la moitié d’un cycle lunaire synodique. (Les phases de la lune) Chaque part commence donc soit avec une pleine lune 🌕, soit avec une nouvelle lune 🌑 (donc une lune noire).

Ainsi 2 parts représentent un cycle lunaire synodique complet, une lunaison, soit 29,53 jours, arrondis à 30 jours. Une part c’est une quinzaine de jours.

L’année celte est marquée par 4 grandes fêtes:

Si on fait un dessin, on observe que ces fêtes forment une grande croix qui découpe l’année en 4 parties.

calendrier runique fêtes celtes

Il est souvent considéré que la fête de Samahain est la première des 4 grandes fêtes.

On va donc commencer depuis Samahain à découper l’année en 24 parts et associer à chaque part une rune.

On va commencer par associer la rune Fehu à la première quinzaine après Samahain. Le dernière rune juste avant Samahain sera othalaz.

rune fehu sur un galet
La rune Fehu

Déjà là, on commence a voir des correspondances intéressantes entre les runes et les périodes de l’année.

On va aussi associer une rune à chaque fête. On va associer à cette fête la rune de la quinzaine qui précède la fête.

On a donc:

Il est intéressant de voir qu’othalaz symbolise souvent l’héritage des ancêtres et la fête de Samahain et la nuit qui précède, halloween est en lien avec les ancêtres morts.

De plus la rune jera symbolise le cycle de l’année et se trouve au début de mai qui est dans plusieurs civilisation le début de l’année.

La rune kenaz symbolise la focalisation de l’énergie en voie d’une réalisation. C’est justement vers la période d’Imbolc que la nature va se réveiller après l’hiver pour focaliser l’énergie potentielle des graines vers des cultures.

Quand à Berkano qui a sa forme symbolise la femme enceinte, cette rune arrive lors de la fête de Lugnasad pendant laquelle on célébrait souvent les mariages.

On peut dire que tout ça est tiré par les cheveux, que c’est chercher des correspondances pour que ça marche, c’est peut être ça. Mais ça fait quand même réfléchir.

On verra ci-dessous des correspondances avec les fêtes solaires qui sont beaucoup plus explicites.

signification des runes galet

Origine de la rune blanche

Voilà on a divisé l’année en 24 quinzaines de jours. C’est bien. Mais un rapide calcul nous montre que 24 * 15 = 360. Il manque donc 5 jours pour faire un année solaire complète.

Ainsi on peut imaginer que le calendrier celtique est purement un calendrier lunaire. Mais à la longue il va se décaler comme le calendrier hégirien le fait. C’est pas grave de fêter Ramandan en été ou en hiver suivant les années.

Mais si on veut avoir des rythmes liés aux saisons. Un calendrier ajusté aux saisons est nécessaire. Et ceci n’est pas possible avec un calendrier purement lunaire.

Ceci se fait généralement en ajoutant un mois intercalaires ou des jours épagomènes, comme on l’a vu plus haut.

Il est à noter au passage que les premiers musulmans on explicitement supprimé le 13ème mois intercalaire qui se pratiquait par certaines tribus de la péninsule arabique avant l’hégire.

Le coran décrète qu’il n’y a que 12 mois dans l’année et qu’on ne peut en ajouter plus.

Ainsi le calendrier celtes devait probablement être un calendrier luni-solaire. Un calendrier avec des quinzaines suivant le cycle lunaire. Mais réajusté régulièrement sur le cycle solaire en ajoutant périodiquement des jours épagomènes.

La rune blanche correspond à une quinzaine intercalaire

Si l’on compte bien, il manque 5 jours par année pour passer de 24 quinzaines de jours à l’année de 365 jours. (+ 1/4 mais ceci ne semble pas de la précision atteinte à l’époque… ou alors c’était compensé autrement !)

Parfait, c’est bien pratique, la quinzaine est un multiple de 5. Donc on peut imaginer que tous les 3 ans, on a joute une quinzaine intercalaires et on compenser ainsi les 5 jours manquant chaque année.

Mais comment appeler cette quinzaine supplémentaire qui s’ajoute ?

Il se trouve que dans l’utilisation divinatoire des runes, il existe une rune blanche. Certain disent que c’est la rune du destin, le wyrd. Ça m’a toujours paru étrange, car il existe déjà a rune Perthro qui justement symbolise le destin. Pourquoi un tel doublon ?

D’autres disent que la rune blanche est une sorte de joker ! Et encore d’autres disent que la rune blanche est la rune qui signifie qu’il est temps d’arrêter de faire des tirages !

C’est bien gentil, mais ça ne tiens la route que pour les tirages et pas pour l’écriture, à moins que la rune blanche soit l’équivalent de la barre espace de nos claviers d’ordinateurs !! 😉

Il n’y a pas de consensus clair sur l’origine de la rune blanche.

Personnellement je pense que l’existence de la rune blanche est bien la preuve que l’origine des runes est un calendrier.

La rune blanche est justement cette rune qui représente la quinzaine intercalaire qu’on ajoute tous les 3 ans pour compenser la différence entre le cycle lunaire et le cycle solaire.

Voilà donc mon hypothèse un peu folle, que je n’ai jamais vu nulle part ailleurs, mais qui me semble tenir la route.

Le calendrier celtique est luni-solaire

En ajoutant la rune blanche comme quinzaine intercalaire pour compenser la différence entre les cycles lunaire et solaires. On crée ainsi un calendrier luni-solaire.

Il devient ainsi possible d’ajouter des correspondances solaires au calendrier celtique que j’ai présenté comme uniquement lunaire jusqu’ici.

Ainsi en plus de la croix des fêtes celtes majeures, Samahain, Imbolc, Beltaine, et Lugnasad on peut ajouter une nouvelle croix en lien avec des événements solaires, soit les solstices et les équinoxes.

pieds de Martouf cadran solaire solstice ete vatican
Cadran solaire du Vatican

Les solstices et les équinoxes sont intrinsèquement lié au fait que la Terre tourne autour d’un axe incliné à ~23°. Ce qui crée un angle d’incidence différent des rayons du soleil suivant l’endroit où la Terre se trouve dans sa révolution autour du soleil.

J’ai déjà écrit tout un article qui explique en détail ce que sont les solstices et les équinoxes.

La_Terre_au_solstice_dété
Solstice d’été
La_Terre_au_solstice_dhiver
Solstice d’hiver

Il est juste intéressant de se souvenir que le mot solstice veut dire « soleil arrêté« , c’est donc le moment où la course apparente du soleil s’arrête durant en moyenne 3 jours et repart dans l’autre sens.

Le solstice d’été est le moment où le soleil se couche le plus à l’ouest de l’année. Le solstice d’hiver étant le moment où le soleil se couche le plus à l’est de l’année.

Dans le langage courant on dit souvent que le solstice d’été est le jour le plus long de l’année et le solstice d’hiver le jour le plus court de l’année. (C’est juste mais c’est pas là l’origine du mot, et comme il y a un décalage entre l’évolution des lever et coucher de soleil, c’est difficile à mesurer. C’est une moyenne !)

Ainsi, pour revenir à notre calendrier, on va ajouter une nouvelle croix qui marque les solstices d’hiver et d’été.

calendrier runique fêtes celtes
La croix verte représente les solstices et les équinoxes, ainsi que les fêtes solaires

Au milieu entre les solstices, on va également ajouter les équinoxes. Ce sont les jours de l’année où la durée de la nuit et du jours sont de même durée, comme le nom équinoxe l’indique !

Avec cette nouvelle croix on crée de nouvelle fêtes. C’est ce que la roue de l’année de la Wicca, appelle les fêtes (sabbats) secondaire. Il s’agit des fêtes de:

  • Yule au solstice d’hiver, aussi connue en Irlande sous le nom de Nolagh ou de Nohel en gaulois. Ce nom vient du gaulois Noio Hel qui signifie nouveau soleil ☀️. Il est évident que l’on fête ici le renouveau (voir la résurrection !) du soleil. Le moment où les jours commencent à rallonger après une période de 3 jours d’arrêter et plusieurs mois de jours qui se raccourcissent. Il est évident que c’est en lien avec la fête chrétienne de Noël et de Jésus l’archétype du dieu solaire qui est mort 3 jours avant de renaitre !
  • Easter, la fête de la déesse Ostara à l’équinoxe de printemps. 
  • Litha au solstice d’été. La fête de la lumière, devenue la fête de la St-Jean avec ses feux. 
  • Westara ou Mabon lors de l’équinoxe d’automne.

Quel est le décalage entre la croix solaire et la croix lunaire ?

Si tu as bien suivi ce qu’on a dit ci-dessus, le décalage est variable. Mais on peut tester, comme dans mon schéma fixe, de mettre une quarantaine de jours en reprenant cette durée très utilisé dans la Bible.

(Le Carême c’est 40 jours avant Pâques et l’ascension 40 jours après.)

En plaçant ainsi les nouvelles fêtes solaires sur la roue de l’année, on peut leur associer également des runes. La plage dans laquelle tombe la fête est plus floue au vu du décalage. Mais la version de base que j’ai représentée sur mon schéma est suffisamment explicite pour me montrer que la piste est bonne à suivre.

Le solstice d’été tombe sur la rune Sowilo, qui justement représente le soleil ! si il y a une seule rune que j’associerai au solstice d’été c’est bien celle là !

Si on continue avec l’équinoxe d’automne, on tombe sur la rune Ingwaz qui représente une graine, un potentiel mis en dormance. C’est un symbole plausible pour le début de l’automne.

Le solstice d’hiver tombe sur la rune Ansuz qui symbolise le don des dieux. Pour le moment où le soleil qu’on croyait mort revient à la vie je trouve que c’est un bon don des dieux. De même que la sur-couche chrétienne place là le moment où les rois mages donnent des cadeaux à Jésus à l’occasion de sa naissance.

Enfin on termine avec l’équinoxe de printemps qui tombe sur la rune naudiz la rune du besoin. Celle dont le dessin représente une croix ᚾ, la même sur laquelle Jésus Christ a été crucifié en pleine pâques juive, fête qui a lieu à la première pleine lune 🌕 après l’équinoxe de printemps !
(les chrétiens ayant décalé au 1er dimanche d’après lors du concile de Nicée en 325.pour en savoir plus sur le calcul de la date de pâques j’ai déjà écrit tout un article sur le sujet.)

sacrifice-humain-de-jesus-de-nazareth-Schöne_Buchstabe_T

On est donc là droit à la bonne période, droit avec le bon symbole. Je ne vois pas comment on pourrait mieux tomber avec ce cycle de fêtes et les correspondances avec les runes !

Allez voici mes notes de travail, si t’arrives à lire…

calendrier runique fêtes celtes

Les runes sont des représentations des constellations

J’ai mentionné au début de cet article que les runes sont des représentations des constellations. On abordera bientôt cette partie. Mais je pense que ce sera dans un prochain article. D’une part, car cet article est déjà très long et dense. Mais aussi car je n’ai pas terminé mon travail d’investigation.

Je n’ai pas encore réussi à identifier toutes les runes avec des astérismes. Il y a déjà des gens qui ont fait le boulot d’identification. Mais ils n’arrivent pas tous au même résultat. Ce qui n’est pas très pratique !

Ainsi je vais approfondir le travail moi même pour me faire mon propre avis.

Voici déjà des pistes de travail si tu veux avancer….

Voici quelques correspondance entre runes et constellations…

Ici on a une correspondance entre rune et le zodiaque.

tout-est-lie-interconnecte-univers-spiritualite-atome-usukhbayar-gankhuyag-1003789-unsplash

Le zodiaque runique

Le principe de base de cette idée, c’est qu’un calendrier est forcément en lien avec l’astronomie. On l’a déjà largement vu ci-dessus.

Une des manière de savoir où l’on se trouve dans la course de la Terre autour du soleil est l’observation des constellations.

C’est le principe du zodiaque. On donne un nom à la période de l’année dans laquelle on se trouve en fonction du fond d’étoiles derrière le soleil.

mois zodiaque observation

Il y a plein de variantes à ça. Il y a notamment des traditions différentes qui utilise une version sidérale ou une version tropicale

Il y a aussi le fait que de regarder la constellation derrière le soleil n’est pas si simple en plein jour !! … donc est-ce qu’il serait pas plus simple de regarder la nuit ? Mais du coup à l’opposé ?

Ensuite, il y a la précession des équinoxes qui fait que ça décale tout avec les années. Ainsi un zodiaque n’est valable qu’à une période donnée.

Ainsi les signes astrologique que nous utilisons couramment pour les horoscopes sont décalés par rapport à l’origine du système ! On a pas les bons signes !

Donc si l’on ne connait pas exactement l’origine du calendrier celte runique… c’est pas si simple de savoir à quelle période regarder et quelles étoiles pour trouver la correspondance entre runes et des astérismes bien visibles.

Tout ce que je sais, c’est que la légende raconte que Odin a reçu les runes en restant suspendu la tête en bas à une branche de l’arbre monde Yggdrassil. Ainsi quand on a la tête en bas, c’est plus facile de regarder le ciel !! .. mais peut être qu’il a vu toutes les constellations à l’envers !!!

… Donc à méditer… Suite au prochain épisode !

Décodage de la langue des oiseaux

La langue des oiseaux est une manière différente d’entendre et d’interpréter le sens des paroles d’une langue. La langue des oiseaux a de tout temps été utilisée pour envoyer un message secret, un message se crée

Ainsi la langue des oiseaux passionne, car elle est pleine de mystères. On cherche à la décoder, à en comprendre le sens caché. Ceci souvent par jeu et/ou pour se sentir un peu supérieur aux autres.

Les alchimistes sont réputés pour avoir encodé leur travaux en langue des oiseaux et en images.

decodage de la langue des oiseaux hieroglyphe

Pourquoi l’expression: « langue des oiseaux » ?

On peut imaginer que cette langue est volatile… C’est la transmission d’un message par le moyen le plus léger... par l’élément air.l’élémentaire.  (le jeu étant aussi léger… le tarot est un bon support…)
(Ceci étant en polarité avec le moyen de transmission qui est le plus lourd, le plus massif… je te laisse chercher de quoi il s’agit…)

Il existe toute une collection de phrases et d’expressions déjà très connues en langue des oiseaux. Je vais tenter ici d’en répertorier un bon nombre.

Mais je vais aussi aller un niveau en dessous. Il semble bien que les lettres même peuvent avoir un sens, un sens caché, mais mis en pleine lumière. Les lettres composent des mots, qui eux-mêmes composent des phrases. Ainsi on a toute une cascade d’information qui peut être décodée à plusieurs niveaux.

Le langage de la philosophie hermétique

La philosophie Hermétique fait référence au dieu grec Hermès. (Toth chez les Egyptiens et Mercure chez les romains) Ce dieu est le messager des dieux. C’est donc un intermédiaire, un lien.

Dans le langage courant, quand on parle de fermeture hermétique, on parle d’une fermeture étanche, qui ne laisse pas passer l’air.

Une texte hermétique, est un texte fermé. Il faut savoir lire avec la bonne méthode pour savoir en décoder le sens.

La langue des oiseaux est la clé pour lire les textes hermétiques. La langue des oiseaux est le lien, l’intermédiaire entre les mots, comme le dieux Hermès est l’intermédiaire entre les dieux.

Quelques techniques utilisées pour coder en langue des oiseaux

Le jeu est de faire des liens dans tous les sens et de voir ce que ça donne ! 🙂

Car en fait il y a plusieurs manières d’encoder un autre sens que le sens commun.

  • Souvent c’est en écoutant plutôt qu’en lisant. C’est une correspondance sonore. (des assonances…)
  • Mais il y aussi les anagrammes, on mélange les lettres et on retrouve un autre sens.
  • Il y a encore le verlan.. marche bien pour les mots à 2 syllabes. Dis les rapidement et tu découvrira un autre sens…ex: Le feu de la loupe
  • Il est aussi possible de simplement lire les lettres dans l’autre sens
  • Les lettres utilisées, souvent le H qui bien que muet dit beaucoup. Il marque une porte d’entrée… il transforme la suite, comme le C avec un H devient CH.. et un P avec un H devient PH…. pi devient pHi… la cassette devient une cacHette..
  • La forme de la lettre ou du mot donne aussi des indications graphique. Un peu comme les hiéroglyphes et anagylphes.
  • La couleur. Notamment le vert signifie qu’il faut être attentif à la langue des oiseaux. C’est le cas des table d’emeraude (verte) de Hermès trismégistes ou même de la comptine de la souris verte…
  • l’étymologie des mots est souvent une première étape à bien comprendre les mots.

Décodage de quelques expressions en langues des oiseaux

  • ADN → AeDeN → AEden … le jardin d’Eden
  • Ange → En-je (Géant → Ange? 🌀 les 7 Gnomes qui vont chercher des Gemmes) L’étymologie du mot ange viens du grec angelos le messager. Tout comme le dieu Hermès est le messager des dieux.
  • Apprentissage → Apprenti sage
  • Argent → art d’être avec le gens, l’art des gens
  • Auberge du « Lion d’or » → Au lit on dort (indique qu’ici il y a des lits, en Angleterre il y a des Pub « red lion » « Lie on bed » ?) Il y a aussi « au cochon d’or » au coche on dort. On dort sur la paille à côté des chevaux.
  • le Bonheur→ la bonne heure
  • Cartes → traces → écarts
  • Crucifix →  si c’est CRU ça se FIXE… les croyances créent le monde.
  • Dragon → Gard-on: Garde ou Gardien de l’Or (ON signifie Soleil ou Or en égyptien)
  • FORT → Feu, Eau, aiR, Terre. Avec 4 éléments vous êtes FORT. Si on retire la Terre, donc le réel, il ne reste plus que le FOR intérieur…
  • le Gouvernement → celui qui gouverne ment
  • la ParleMent → le parlement va avec le gouvernement… tous des menteurs… la langue de bois est reine…
  • Guérison → guérit – son →  les sons qui guérissent
  • Héros → Air – eau (RO → OR… Orienter Rectifier)
  • information → IN-Formation. Le sans forme.
  • RO + I = ROI→ le Héros + Intelligence (Intuition) = ROI
  • La magie → L’âme agit – L’Image (influence des images publicitaires !)
  • La matière→ L’âme à tiers… (donc l’âme n’est que le tiers de la personne… corps-âme-esprit ?)
  • La mort → L’âme hors
  • L’amour → L’âme – our… OUR = ‘owr lumière en hébreux.
  • les mots → les maux ( beaucoup d’expression sont très révélatrices de ce que notre corps aimerait dire… le mal à dit...)
  • Latin → Italie
  • Lunette → Lu net
  • Magie → image
  • Maléfice → Mâle et fils (la transmission uniquement masculine)
  • Monde → demon
  • Mer → la vie sort de la mère… (en mode fractal, la vie est originaire du milieu marin, mais aussi chaque être vivant est originaire de sa mère..)
  • Naissance → nait sens…
  • Nuit = N+huit = N+8 Marche dans au moins 20 langues ! N+acht, N +eight, N-otche, etc..
  • l’Oréal → L’ O (eau) Real => ancien mot pour ROI. => eau de lumière…
  • Passage → le Pas Sage
  • Présent → Serpent
  • Précieux → Prés des cieux
  • Perversion → Père Version, la version du Père.. (Le patriarcat, Père, Papa, Pape, Pharaon, Pénis, Pan, Priape, etc..)
  • S’émerveiller → mère veiller (capacité à accueillir)
  • Sacré → ça crée. Comme la géométrie sacrée est de la géométrique qui crée… et la magie sacré = l’âme agit, ça crée.
  • Se préparer → pré – parer. Parer à quoi ? donc c’est déjà se mettre dans la peur du futur.
  • Soleil → isolé → Helios (le soleil est une Hélice.. c’est la forme de l’analemme qui est tracé dans le ciel par le soleil quand on le regarde tous les jours à la même heure.)
  • Tumeur → Tu meurs… c’est connu qu’une tumeurs peut conduire à la mort.
  • Wake up… → way vers la cup.. (expression du matin après avoir dit le soir: Good Night… God Knight … le chevalier de dieu va sur le chemin du graal..)
    → Dans le film Matrix, il y a l’injonction: Wake up Neo...  c’est le début de l’aventure, la quête du graal… Suit le lapin blanc…  Neo c’est aussi l’anagramme de One, l’unique… l’élu !  Matrix est clairement un film initiatique. C’est pas le seul passage.

Décodage de quelques noms de personne en langue des oiseaux

  • Macron → Monarc
    • … et « Gilets Jaunes » → Justes Génial !
    • Les anagrammes sont parlants pour l’actualité… « Macron » → « Monarc » – le journal le « Monde » → « demon » – « Juan Branco » → c « baron jaun » – les « gilets jaunes » → les « Justes Génial »
  • Hermann Hess.. → Herm…. Hess…→ Hermès  L’auteur du livre du « Jeu des perles de verres »

Décodage du jeu de Tarot avec la langue des oiseaux

Il y a beaucoup à dire sur les cartes du Tarot. C’est bourré de symboles, aussi et surtout au niveau graphique. Là on ne va aborder que quelques aspects de la langue des oiseaux.

Le tarot est un jeu d’initiation, car de tout temps la meilleure manière d’apprendre, c’est de jouer. Ainsi on peut résumer ceci en une phrase: le tarot contient de 22 lames ses leçons
On peut interpréter cette phrase par: le tarot qu’on tient, devin de l’âme, c’est le son .

Ce jeu est fait pour tarauder les esprits…. pour creuser….

Les autres jeux de cartes sont aussi très parlants. Au Jass, le bourg est un valet qui est plus fort que le Roi…

Carte → quatre (une épenthèse). Il y a 4 familles…. 1,2,3,4 .. et si on groupe chaque chiffre avec sa propre symétrie de lui même… on obtient… pique, coeur, trèfle, carreau, ♠️♥️♣️♦️

Qua-tre →  4-3 → 3*4 = 12  et 3+4 = 7  des nombres souvent très symboliques. 12 mois et 7 jours par semaines. 4 saisons (symbolique du chiffre 7)

Si l’on écrit le nom du jeu de TAROT en cercle:

  • T
  • A
  • R
  • O

Au milieu on ajoute le S de la manifestation. On obtient les mots:

  • ROTAS
  • ASTRO → estre → être→ l’astre est un être, une étoile… une star.

On obtient aussi les 4 éléments:

  • T → Terre
  • A → feu (par la forme triangulaire du feu)
  • R → aiR
  • O → eau

Décodage en langue des oiseaux du nom des cartes du tarot

  • Le Bateleur → Le bas te leurre
  • L’Ermite → l’air mythe
  • La Maison Dieu → l’âme est son dieu. (une Lame est d’ailleurs le nom d’une carte de Tarot)
  • La Papesse → Lame air du Tarot → La mère du Tarot
  • La Tempérance → temp errance

Décodage de l’alphabet en langue des oiseaux

J’ai entendu plusieurs versions différentes du sens des lettres de l’alphabet latin. (car oui, on peut aussi jouer à la langue des oiseaux avec d’autres alphabets… comme les runes par exemples… ou le sumérien…) Je vais rassembler ici quelques versions de la signification de l’alphabet en langue des oiseaux.

Voici le décodage de l’alphabet que fait l’alchimiste Patrick Burensteinas…

  • A la règle. Donc l’esprit (pas plutôt le compas ? je trouve ça étrange)
  • B le passage
  • C le corps
  • D qui vient De
  • E le monde  → E 3 éléments → matériel, spirituel, divin qui sont reliés par l’unité. (1)
  • F le feu
  • G aller chercher à l’intérieur, la curiosité 🌀
  • H la balance entre le haut et le bas
  • I l’unité, Dieu
  • J l’unité fixée, le regard vers le passé
  • K l’unité cassée
  • L le mouvement dirigé
  • M la création. La mère. Aimer
  • N le retournèrent. La Haine
  • O le corps et l’esprit. (l’état liquide)
  • P la transmission. Le père (Pin, Pénis, Poil, Pinacle (point le plus haut) → pointe )
  • Q séparation du corps et de l’esprit
  • R le souffle. L’élément air. (l’état gazeux)
  • S le mouvement dans tous les sens
  • T les racines. L’élément terre. (donc l’état solide de la matière)
  • U une outre. L’action de se remplir
  • V,W rassemble en un point. La concentration
  • X l’aXe de toutes choses, la galaXie
  • Y la synthèse. Deux en un
  • Z le retournement de la matière

Un autre décodage du sens des lettres de l’alphabet latin avec la langue des oiseaux:

Celui-ci me parle mieux.

  • A: Alpha – Premier- Commencement – Air – Feu – Compas – Montagne – Montagne enneigée – Œil – Le triple qui engendre le double – H fermé en haut –
  • B:  Femme enceinte – Lieu clos – Seins – Sein et ventre enceint – 1 et 3 assemblés – Foyer – Enceinte – Fertilité – ce qui engendre – la lettre beth signifie « Maison ».
  • C: Connaissance – Lunaire – Polarisé – Phi (5/6ème de cercle) – Réfracté
  • D: Le Delta a une forme de triangle, comme le feu 🔥 . → La Divinité Dieu. (delta veut dire « Porte » en égyptien « Delta du Nil/Porte du Nil »)
  • E: Énergie – Énergie triple – Trois feux – Eau – Trident – Ternaire relié par le transcendant (1)
  • F: Force – Feu – Attraction – Coagulation – Père – Paternité
  • G:🌀OrGanisé – Cyclique – Retour – Recommencement – Aller à l’intérieur – Complet – Équerre et compas – Gravité
  • HHuis – Porte – Huit (le H est la 8ème lettre de l’alphabet) – Double carré – Hermès – Hermétique – Lien Haut bas – Cadre de porte – Intermédiaire – Poumons – Respiration (H aspiré… Inspiré !) – Pont. La rune Hagalaz ᚺ ressemble étrangement à un H et c’est la rune qui débute l’ætt de Heimdall. Ce dernier est le gardien du pont Bifröst qui relie Ásgard et Midgard. Le monde des Hommes (les Terres du milieu) et le monde des Dieux. (D’ailleurs on trouve des étranges statues en H à Puma Punku, à Gobekli Tepe… C’est la forme des pylônes des temples égyptiens et des façades de catHédrale) . Une Hache, cogné, cognaissance….
  • I: Intelligence – Idée – Intuition – Pilier – Incarnation – Transcendance – Lien vertical – Droite – Tête et colonne vertébrale – Bâton – Un – Unique – Seul – Soleil et rayon
  • J: Intelligence qui retourne au commencement/origine/source
  • K: (Lumière) Réfractée – Main active
  • L: Ordre – Équerre – Pied – Zodiaque – Intelligence fixée – Intelligence incarnée
  • M: Engendrement – Maternité – Scissiparité – Don de vie – Duplication – Symétrie horizontale – 1 qui donne 1 – ÂMe – ♍(symbole astrologique de la vierge)
  • N: Permutation – ChaNgement permanent – Transformation du haut vers le bas – Transformation du bas vers le haut – Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas – Analogie
  • O: Totalité – Eau – Roue – Cycle – Courbe – Compas – Fin – Cercle – Zéro – Œil – Soleil – Fermé – Ouvert – Mouvement – OR-ienter Rectifier – nOUR
  • P: Père, Papa, Pape, Pharaon, Pin, Pénis, Poil, Pinacle, Pointe (en Haut), Priape, Pan, – Force stérile – Force dirigée vers l’intérieur – Force supérieure
  • Q: Magique – Etoile (stellaire) – Fécondation – Source de lumière – Savoir – Connaissance – Sexualité
  • R: éneRgie du mouvement – Air – Force fertile – Force dirigée vers l’extérieur – Force Rotative – Roue – chaRiot, comme le nom de la Rune Raidho ᚱ qui représente aussi l’éneRgie de mise en mouvement.
  • S: Manifestation – Présent/Serpent
  • T: FixaTion – Arrêt – inerTie – Terre
  • → ST ensemble c’est la manifeSTation fixée. $ dollar..  Sol-STice → soleil arrêté. STatue, STèle, STyle, STella, (étoile), aSTre, conSTellation, STop, STatique, STable, SThul (chaise en allemand), στῦλος, STŷlos (colonne pilier en grec ancien). STilo pour fixer des idées sur papier, STylet, STone (pierre en anglais) (et voir tous les ST qui se cachent sous les ^ côte, coSTe, château caSTrum, Hoste,..) et STo qui en latin signifie être debout comme dans toutes les langues dérivées de l’indo européen: STo, STand, STehe, स्था sthā, стати, стоıaтиstoiati, ἵστημιistêmi, stehen …  Ce « être debout » donne par extension « être » tout cours, le circonflexe cachant un ST: eSTre
  • U: Urne – Réceptacle Féminin – Coupe – Universel
  • V: Vase – Réceptacle Masculin – Ventre – Jonction
  • W: Onde(s) – Eau
  • X: Rencontre – Croisement – Lumière – Inconnu – Comme la Rune gebo ᚷ qui  est la rencontre de deux énergies >< échange, circulation, carrefour. Symbole alchimique du creuset.
  • Y: Bifurcation – Dédoublement – Choix – Réunion
  • Z: Éclair – Tornade – Arme céleste – Mutation – Retournement

Les mots pour signifier des maux

Il y a plein d’expressions et de dictons qui sont très révélateurs sur notre état de santé..

  • J’en ai plein le dos
  • Je me fais de la bile
  • Je ne sais pas sur quel pied danser pouf… → problème de cheville !
  • J’ai la peur au ventre
  • J’ai la gorge nouée
  • J’ai les nerfs à vif
  • J’ai un torticolis qui m’empêche de dire non… et ça me fige…
  • J’arrive pas à digérer cet événement….
  • J’ai trop de pression….
  • Je suis dur d’oreille..
  • Lactose → oser l’acte !
  • Gluten → je t’englue

… Voici une ancienne version du dictionnaire des malaises et maladie de Martel …en pdf..

La langue des oiseaux en ebook pdf et epub

Afin d’avoir une version de poche offline de mon site web. Je me suis mis à convertir des articles populaires en ebook.

Cet article à propos de la langue des oiseaux est donc disponible en e-book:

couverture langue des oiseaux

Décodage de la langue des oiseaux:

Signification des runes

Les runes sont un vieil alphabet nordique.

Le mot rune a une signification d'origine proto-celte, où *rūno- signifie quelque chose du genre « secret, mystère, incantation ». Ainsi, les runes ont toujours un lien avec la divination. Les runes ont des significations.

Ce sont des symboles qui représentent des concepts, des forces, des conseils de sagesse pour nous aider à avancer dans la vie.

Le poème Hávamál raconte que c'est le dieu Odin qui a acquis les connaissances cachées des runes lorsqu'il était suspendu, la tête en bas, à une branche de l'arbre monde Yggdrasil, durant neuf jours et neuf nuits, transpercé par sa propre lance!

signification des runes galet

Le vieux fuþark

L'alphabet runique est aussi appelé fuþark (futhark), du nom des 6 premières lettres.
(Un peu comme les claviers QWERTZ ou AZERTY...)

C'est particulièrement le vieux fuþark qui est utilisé pour la divination. Il comporte 3 familles de 8 runes, des ættCe sont les ætt de Freyr, Heimadal et Týr.

La signification des runes en condensé

Voici sous forme condensée la liste des runes ainsi que leur nom. Si l'on clique sur leur nom, ça renvoie vers la signification de la rune selon le site felag-asatru.org qui est une bonne référence.

C'est le condensé dont j'ai toujours rêvé pour accéder facilement à la signification d'une rune. De plus les symboles sont des vrais caractères (table utf-8 des runes) et pas des images. Ce qui permet de facilement faire un copier-coller. (Bon, tous les caractères ne sont pas exactement comme je les aurais dessinés. Mais c'est pas grave.)


Fehu


Uruz


Thurisaz


Ansuz


Raidho


Kenaz


Gebo


Wunjo


Hagalaz


Naudhiz


Isa


Jera


Eihwaz


Perthro


Elhaz


Sowilo


Tiwaz


Berkano


Ehwaz


Mannaz


Laguz


Ingwaz


Dagaz


Othalaz

Signification des runes en résumé

Voici une brève signification de chaque rune. J'ai fait ces résumés lors d'une expérience de découverte des runes en 24 semaines. Chaque semaine sous le signe d'une nouvelle rune. C'est une manière de prendre le temps de bien intégrer chaque rune.


Fehu

Fehu est le feu. La force primordiale brute. La source de la créativité et de la richesse.


Uruz

Uruz c'est la vache. C'est l'énergie féminine. Le réceptacle complémentaire de la force créatrice de Fehu.


Thurisaz

Thuriza c'est le géant primordial qui nait de l'union des runes précédentes: Fehu et Uruz.
Thuriza représente le passage en force.


Ansuz

Ansuz c'est la connaissance issue des dieux. (Odin en particulier).
C'est le symbole de l'inspiration.
J'ai remarqué qu'en décomposant ce nom en summérien on obtient:

  • AN → le ciel, mais aussi le nom du dieu An, le plus important des summériens.
  • ZU →  savoir, connaitre, apprendre

On retrouve bien le sens de la connaissance issue des dieux !

Ceci va dans le sens de la thèse d'Anton Parks qui prétend que toutes les langues du monde sont construites sur la base des syllabes du syllabaire suméro-akkadien.


Raidho

Raidho représente un chaRiot, une Roue. C'est l'éneRgie de mise en mouvement.

C'est aussi la rune de l'ordre, et donc de l'administration et du droit.


Kenaz

Kenaz, c'est la torche. C'est la maitrise du feu primordial de Fehu. C'est le pouvoir de la forge qui forme, qui crée, qui transforme.


Gebo

Gebo, signifie "don". C'est la rencontre de 2 énergies. C'est le symbole de l'échange et par extension de la circulation, de la nourriture, de la respiration.

Il y a 2 manières de dessiner Gebo:

  • avec une croix: x et c'est un carrefour.
  • avec la rencontre de deux éléments symétriques: ><


Wunjo

Wunjo représente la bannière du clan. Wunjo symbolise la joie, le plaisir et le bon temps qui découle d'avoir trouvé avec harmonie sa place dans le clan. (origine du mot anglais Enjoy)

ou
Hagalaz

Hagalaz signifie littéralement "le grêlon". Hagalaz se dessine sous deux formes différentes qui représentent dans les deux cas une notion de structure.

Sous sa forme ᚺ, Hagalaz représente un pont, un lien, une porte.

Hagalaz débute l'ætt de Heimdall. Ce dernier est le gardien du pont Bifröst qui relie Ásgard et Midgard, la forteresse des dieux et les terres du milieu, comme l'a justement traduit Tolkien (C'est le monde des hommes).
(Dans la langue des oiseaux, le H représente souvent une porte, un lien entre le haut et le bas ou encore Hermès. Un huis est une porte !)

Sous sa forme ᚼ, Hagalaz représente le grêlon qui est la structure géométrique fondamentale de l'univers.
(Ceci me fait penser aux travaux de Nassim Haramein qui défini une structure à 64 tétraèdres comme étant la structure géométrique fondamentale de l'espace temps. Cette forme ressemble beaucoup à un grêlon!)


Naudhiz

Naudhiz signifie littéralement "besoin". C'est la rune de la contrainte et de l'épreuve. C'est apprendre à connaitre ses besoins. A briser ses habitudes.


Isa

Isa vient du vieux mot iss norois qui signifie glace.

Le dessin de cette rune est très simple. C'est UN trait. C'est l'unité.

Isa représente la cristallisation, la densification, le retour à soi, à son unité différentiée du groupe.


Jera

Jera signifie "année" ou "saison".  Jera est l'origine des mots anglais et allemand year et jahr.

La forme dessin de Jera symbolise un cycle. Donc l'année, mais aussi tout changement cyclique.

Jera nous promet la récolte de ce que l'on a semé, la moisson. C'est un symbole de prospérité à venir.


Eihwaz

Eihwaz est le nom en vieux norois de l'if. Un arbre qui paradoxalement a une très longue longévité et est donc symbole de vie, mais aussi un arbre toxique, donc symbole de mort.

Le dessin d'Eihwaz est un double crochet sur un axe. C'est l'axe autour duquel tourne Jera. C'est le lien entre différents plans, donc entre la vie et la mort.

Eihwaz symbolise le passage entre différents plans. Il peut symboliser la mort, mais aussi la mort initiatique, une renaissance à soi tel le phoenix, une remise en question, une transformation, un bouleversement. 


Perthro

Perthro symbolise le gobelet pour jeter les dés.

Perthro symbolise le destin, mais dans un sens actif de libre arbitre. Connaitre son destin pour le choisir. Pour exprimer son potentiel, ce que l'on devrait devenir,  ce que l'on peut apporter au monde.
Avons-nous assez de courage pour accepter notre destin?

Dans la mythologie nordique, ce sont les nornes qui tissent le fil de notre destin, même celui des dieux. 


Elhaz

Elhaz signifie "élan". On voit direct que le dessin de cette rune nous montre les bois de l'élan. Cependant, le dessin symbolise aussi l'arbre ou la main, les deux dans un sens de protection.

Elhaz est donc un symbole de protection. C'est une rune qui se dessine directement sur des bâtiments, des boucliers ou des véhicules pour le protéger.

Dans une autre symbolique du dessin, on peut aussi voir un homme qui lève les bras au ciel, une antenne pour capter le monde divin. Elhaz est donc aussi un symbole de l'aspiration divine, de l'âme.


Sowilo

Sowilo signifie "soleil". Mais c'est aussi la foudre comme le montre son symbole (qui est parfois retourné dans tous les sens !)

Sowilo symbolise la source de lumière, l'illumination, la clarté, la joie. Par son pouvoir solaire qui résiste aux ténèbres Sowilo représente aussi la force, la victoire et la prospérité.


Tiwaz

Tiwaz signifie tout simple que c'est la rune du dieu TýrCelui-ci est le dieu de la guerre juste. Chez les norrois, la guerre était une forme de justice. Donc c'est aussi le dieu de la justice. La forme de Tiwaz rappelle aussi la balance de la justice. Týr a sacrifié sa main pour gagner son combat contre le loup Fenrir.

Ainsi Tiwaz symbolise la justice, la responsabilité. Le sacrifice pour ce qui est juste.


Berkano

Berkano est le nom du bouleau. Mais aussi de la déesse-bouleau qui est une déesse mère.

La forme de Berkano évoque bien une femme enceinte de profil.

Berkano est la rune de la maternité, de la naissance (toute forme de naissance), du pouvoir créateur. C'est également la rune de la réincarnation. C'est la 18ème rune, c'est donc 2 fois le nombre sacré 9 des norrois, c'est un nouveau cycle qui commence.

Berkano couplée à Hagalaz ᚼ (et aussi Gebo ᚷ) constitue le logo du protocole de télécom Bluetooth. H.B sont les initiales de Harald Blåtand le fameux roi Harald à la Dent bleue...


Ehwaz

Ehwaz signifie "cheval". C'est donc une rune de mobilité, de mouvement pour partir à l'aventure, mais surtout une aventure pour aller vers ses rêves.

Ehwaz est composé de 2 barres verticales, c'est donc aussi une rune de dualité. Ehwaz symbolise l'oscillation. C'est l'oscillation propre de l'humain entre le ciel et la terre.


Mannaz

Mannaz signifie "humain". La forme de Mannaz est une fusion entre Ehwaz et Gebo. La dualité est harmonisée.

C'est le propre de l'humain que d'harmoniser le ciel et la terre.


Laguz

Laguz signifie "eau", "mer". C'est donc une rune qui symbolise la force et la fluidité de l'eau.

La forme de Laguz est celle du poireau ou de l'oignon qui pousse. Ces derniers sont composés d'eau et ils poussent en strates, en couches (tout comme les arbres).

Laguz symbolise la fertilité de la force vitale de l'eau qui assure une croissance en strates, par étapes. Tout comme les marées vont et viennent au rythme des cycles lunaires.

Laguz nous invite à lâcher prise et à se laisser porter par le flux de la vie.


Ingwaz

Ingwaz est tout simplement la rune du dieu Ing, qui a aussi pour nom Freyr. Il est le dieu de la fertilité. (et frère jumeau de la déesse mère Freyja)

Ingwaz a une forme qui symbolise une coquille protectrice. C'est une graine, un oeuf fertile plein de potentiel mais protégé jusqu'à son éclosion.


Dagaz

Dagaz signifie "jour". (on reconnait d'autres mots comme: tag, dag, day)

La forme de Dagaz n'est pas sans rappeler le symbole de l'infini: ∞
Personnellement,  je pense qu'il y a un lien. Ça me rappelle aussi le dessin de l'analemme du soleil. C'est la forme que dessine le soleil dans le ciel quand on le photographie tous les jours à la même heure pendant une année.
On peut aussi voir ici un symbole d'un rectangle solsticiale qui marque les positions extrêmes du soleil.

On y voit donc un symbole d'un point de basculement. Mais aussi d'un cycle.

Dagaz c'est la rune de la réalisation du chemin initiatique. Surtout si Dagaz est considéré comme la dernière rune. Il y a plusieurs écoles. Ici je l'ai mise en avant-dernier, comme sur wikipedia.


Othalaz

Othalaz symbolise la maison, le foyer familial, l'héritage de nos ancêtres.

Arrivé à la fin du fuþark, il est temps d'intégrer toutes les connaissances acquises.

La forme de la rune Othalaz peut se composer avec plusieurs autres runes, notamment avec Ingwaz ᛜ et Gebo ᚷ. Cet assemblage nous donne un potentiel avant éclosion qui nous est donné. Mais que nous allons aussi donner.

apercu signification des runes

 

Voici une vidéo de Zoltan qui nous explique aussi le vieux fuþark. Cette vidéo permet d'aller plus loin pour ceux qui veulent...

Lien direct vers la signification de la rune

Chaque mini description, mini texte de la signification d'une rune est accessible par un lien direct avec une ancre à la fin de l'adresse de cette page. Ainsi il est possible de faire des liens sur une rune spécifique quand on en parle dans une page.

Par exemple si je parle de la rune perthro, il est possible de faire un lien directe en ajoutant le nom de la rune avec # devant à la fin de l'adresse de cette page: exemple  https://martouf.ch/2017/10/signification-des-runes/#perthro 

Voici la liste des liens vers les toutes les runes:

Scroll to top