[Chamanisme] J’ai participé à une quête de vision

En été 2018, j'ai eu l'occasion de participer à une quête de vision. Aussi appelé Jeûne de vision.

C'est un rituel chamanique amérindien. C'est un rituel qui vise à marquer un passage, une étape et/ou se chercher, se découvrir, travailler sur soi pour avancer dans la vie.

cairn au sommet montagne par national abruzzes quête de vision
Le cairn que j'ai rénové au cours de ma quête de vision... il marque un jalon dans ma vie.

Principe de la quête de vision

D'abord, trouver une intention et la lancer à l'univers.

Puis c'est parti pour une quête en pleine nature. Dans mon cas, le coeur de la quête de vision, c'était 24h de jeûne, du lever de soleil au lever de soleil, seul en pleine nature sauvage, au milieu des ours et des loups du parc national des Abruzzes.
(parfois c'est 4 jours de jeûne en pleine nature)

C'est au cours de ce temps hors du temps que la nature nous parle, au travers d'une foule de signes et de synchronicités. Les animaux sont beaucoup plus visibles et apportent des réponses à nos questions, ou nous renvoient nos comportements.

La nuit seul dans la forêt sauvage est une expérience encore plus transformante.

ciel nuit étoilée par national abruzzes quête de vision

Au terme de ce temps hors du temps, il faut rentrer et raconter son histoire aux autres personnes qui ont eux aussi vécu leur quête de vision en même temps. (nous étions une dizaine)

Notre "chamane" prend également le temps de reformuler l'histoire que chacun raconte et là c'est magique. Elle raconte la même histoire, mais avec un angle différent, avec des événements que je n'avais pas dit.. (Comment sait-elle ??) et ce second récit et très très révélateur sur sa propre nature profonde.

Quand on se connecte à la nature, elle répond à nos questions !

La "marche médecine" comme préparation à la quête de vision

Afin de lancer une intention claire et efficace pour la quête de vision. Il faut déjà la trouver !

C'est quelques semaines avant, que j'ai trouvé mon intention lors d'une marche médecine. En fait tout part d'une question personnelle importante. C'est l'ébauche de l'intention de la quête de vision.

Le principe de la marche médecine, c'est se rendre seul, en cérémonie, dans la nature, avec une question importante pour soi.

C'est une journée complète du lever au coucher du soleil. (C'était fin mai pour moi, les journées sont très longues !)

Il est bien de jeûner. Donc ne pas manger. Mais beaucoup boire. (Quand on enlève tout ce qui tourne autour de la nourriture, les journées sont encore plus longues ! Pas de nourriture à chercher, à préparer, pas de lieu de pic-nic à trouver, donc pas de but de balade non plus !)

Le principe de c'est de marcher sans but, de se laisser guider par des appels.
... Un rocher provoquant au somment d'une montagne ? Un arbre intriguant au coeur d'une forêt en contrebas ? Un animal qui nous montre le chemin, (suis le lapin blanc.... ) l'inspiration du moment.....

Puis il faut enregistrer ses idées, et son récit dans un carnet. Ceci permet en fin de marche de faire le récit et le bilan de l'aventure. C'est encore mieux si le bilan de la journée est matérialisé par un objet trouvé en route.

le soleil se lève et par sa chaleur fait évaporer l'eau de la rosée qui s'élève en nuage sur la dent de jaman
le soleil se lève et par sa chaleur fait évaporer l'eau de la rosée qui s'élève en nuages

En fin d'aventure, il y a quelques questions à se poser, en voici un extrait:

  • Quelle est l'intrigue principale de cette journée ?
  • Quels sont les objets qui m'ont attiré ? (plante, animaux, météo)
  • Qu'est-ce qui m'a attiré ? Qu'est-ce qui m'a repoussé ? C'est une manière d'observer les parties sombres ou lumineuse de sa personne.
  • Quel était la météo du jour et comment je l'ai accueil ?
  • Quels sont les objet archétypes qui émergent ?
  • Quels personnages archétypaux j'ai incarné ?
  • Est-ce que mon histoire ressemble au monomythe de campbell ? Avec des épreuves, un guide qui me donne un cadeau, un talisman, et une mission ?
  • Quel est ton rapport à LA/TA nature ?
  • Quel est le bilan de toute cette aventure ? de quoi se souvenir ?

Une fois de retour à la maison, et l'intrigue reconstituée, il est bien de raconter l'histoire à une autre personne. (ami-e, conjoint-e)

Mon expérience personnelle de la marche médecine

Pour être prêt du lever au coucher du soleil, je suis allé camper dans les hauteurs au dessus de chez moi. Ainsi j'ai déjà presque commencé la marche le soir avant. J'ai dormi dans ma tente dans un pâturage. Il faisait froid et humide.

Le matin, un magnifique lever de soleil a fait évaporer l'eau de la rosée. Le feu du soleil fait briller des millions de rayons de soleil dans l'herbe qui se transforment en nuages... et au fil du temps en brouillard...

C'est fou ce que l'on peut marcher loin quand on a pas à se préoccuper de manger et de trouver un lieu pour manger.

Mais il manque un but aussi.
Il n'y a pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va !

Et là j'ai eu un passage à vide, après le réjouissant feu solaire du matin, je me suis perdu dans un pâturage plein d'humidité, dans un brouillard formé par l'évaporation de toute cette eau stagnante. L'eau de mes émotions.

perdu dans le brouillard-narcisse

Mon feu était étouffé par ce brouillard, et c'est là qu'à peine j'ai retrouvé une route, un peu sèche, mais avec les chaussures trempes, je me suis retrouvé face à une salamandre écrasée sur la route....

Tout un sens... quand on sait que la symbolique de la salamandre est le feu !

J'ai aussi croisé de nombreuses branches d'arbres et même des pylônes électriques qui m'ont rappelé la forme de la rune Fehu ᚠ, le feu primordial !

C'est ainsi que l'intrigue principale de ma marche médecine était de retrouver mon feu sacré ! 🔥

Au fil de mes aventures de ce jour, là j'ai également réintégré le personnage archétypale du guerrier 🗡️ Ceci en traversant les ruines d'un château moyen-âgeux. 🏰

Car, oui, chaque fois qu'il faut choisir un personnage archétypal, par exemple pour un jeu de rôle, moi je suis plutôt attiré par le magicien 🧙🏻‍♂️, l'érudit.. mais jamais par le commerçant ou le guerrier... et pourtant tout ces personnages archétypaux sont en nous, sont des facettes de nous. Et sont aussi nos ancêtres !

Ainsi cette marche médecine a été très révélatrice sur nombre d'aspects inconscient de moi même.

La journée s'est terminée pour moi, par... un feu !

La roue de la médecine

Ainsi avant de partir dans le coeur de la quête de vision, nous avons déjà quitté progressivement la ville pour nous retrouver dans la nature. Ceci en plusieurs jours, étape par étape.

Ça a été l'occasion chaque jour de quitter un peu plus le monde du quotidien pour entrer dans ce rêve éveillé qu'est la quête de vision.

Ça a été l'occasion chaque jour de se familiariser avec les lieux et avec une culture et des outils. Comme par exemple la roue de la médecine.

La roue de la médecine est un modèle du monde, de l'univers, autant extérieur qu'intérieur. C'est une roue qui pointe les 4 points cardinaux. C'est une roue qui montre les différents états possibles de notre être.

Est

"Vie et mort" - Le printemps - l'esprit

C'est le monde des esprits, des visons et de la magie.
Le temps n'existe pas. C'est le sans forme, c'est l'inspiration, l'art, le chaos créateur de potentiels.

C'est l'amour de plus grand que Soi. Ce qui nous dépasse. C'est la spiritualité.
Ne rien prendre au sérieux dans ce monde de rêve.

Sud

"Je suis" - L'été - le corps

C'est la vitalité de l'eau fluide de l'enfance, c'est le corps, la sensation, la flamme le désir. C'est le jeu, ce qui se fait de manière spontanée d'instinct, animal. Il n'y a pas de morale qui bride les actions.

Ouest

"T'es complétement à l'ouest..." cette expression résume bien 🙂

"Qui suis-je ?" - L'automne - La psyché

L'automne.

C'est là où l'on plonge dans les profondeurs de son être de sa mémoire, que l'on fait face à ses peurs et aux monstres. C'est là où le vrai moi rencontre son ombre. Il l'utilise comme matière première pour se transformer.

C'est l'endroit où l'on accepte la descente et le deuil.

Nord

"Nous sommes" - L'hiver - l'Intellect

Le nord représente la maturité, la capacité de concevoir, de voir le processus global, de voir chaque étape, enfant, ado, adulte.

C'est la capacité de structurer (math, rythme) pour soutenir, pour aider à passer l'hiver. Pour accompagner ce qui est, faire tourner la roue.
C'est la manifestation de la vision. C'est ce qui est viable et durable. Le sacrifice qui fait sens. C'est abandonner le contrôle pour la responsabilité.

C'est l'expression de son potentiel.

chaman guérisseuse guerrier spirituel carte tarot

Que veut dire "sauvage" ?

L'étymologie du mot "sauvage" nous fait remonter à la "forêt".

Pendant cette quête de vision, le sens de ce mot m'a pas mal questionné. J'en suis arrivé à la conclusion:

"Ce qui est sauvage est ce qui n'a pas été civilisé"

La ville, c'est le principal emblème de la civilisation. La ville c'est là où la culture humaine est la plus dense et présente. La nature sauvage c'est là où elle est le plus absente.

"Plus il y a de culture, moins il y a de nature."

Mais le mot "sauvage" a aussi une forte connotation avec "danger". L'humain rase la forêt et construit des villes pour se protéger, pour maitriser son environnement, pour le façonner à l'image de ses désirs. Il s'enferme ensuite dans des mondes virtuels totalement sous contrôle. Tout ça pour se rassurer, pour limiter sa peur de la mort.

os de cheval mangé par un loup
Ce qu'il reste d'un cheval mangé par les loups non loin du terrain de notre quête de vision

L'intérêt de cette quête de vision était aussi de sentir le danger du monde sauvage. Et donc de vivre, vraiment. De vivre dans la nature sauvage, sans filet.

C'est pas rien d'aller se poser au milieu de la forêt, la nuit, seul, tout en sachant qu'il y a des loups qui se baladent autour. Surtout qu'on voit les traces des loups qui sont passés juste avant soi !

crotte de loup par national des abruzzes
Des crottes de loup

Ça c'est une expérience qui transforme. Savoir prendre la mesure de sa propre fin. Savoir apprivoiser le danger, tester ses limites.

Pour moi, c'est là que l'on découvre la véritable liberté. Il n'est pas possible d'être libre dans un monde civilisé. On ne peut l'être que dans le monde sauvage.

Et toi, quelle est ta définition du "sauvage" ?

Est-tu capable d'aller passer la nuit seul-e dans la forêt sachant qu'il y a potentiellement des loups et des ours autour de toi ?

machoire de loup
La gueule du loup...

Que se-passe-t-il pendant une quête de vision ?

Pour chaque personne le déroulement est différent. Mais il y a un cadre identique. Notamment le fait de partir au lever du soleil et de revenir au lever du soleil suivant. C'est le cadre du coeur de la quête de vision.

Mais avant il y a une préparation. Chacun va explorer le territoire à disposition un peu avant de partir pour déterminer un lieu où il passera la nuit: on cercle de pouvoir.

Du lever au coucher du soleil, tout comme dans la marche médecine, le principe est de suivre les différents appels qui viennent. Mais aussi réaliser des "cérémonies auto-gérées".

Puis au coucher du soleil, chacun entre dans son cercle de pouvoir. Généralement on le marque au sol par des branches et/ou des cailloux, ce que l'on trouve sur place.

C'est quelque chose de très prenant. Tracer un cercle au sol et marquer que c'est ici "chez moi" est une cérémonie très ancienne. Elle résonne avec quelque chose d'ancré profondément dans la mémoire de notre conscience collective.

Ça peut faire rire le citadin de voir ça comme une cérémonie majeure. Mais est-ce que le citadin ne fait pas pareil dans sa maison, avec ses barrières, ses portes ?

Petite question à méditer, est-ce que tu fermes la porte à clé chez toi quand tu dors ?

coucher de soleil abruzzes

Que faire dans une "cérémonie auto-gérée" ?

Une quête de vision est souvent un moyen de se mettre en lien avec plus grand que Soi, de se mettre en relation avec le divin, avec la magie de l'univers. C'est propre à chacun, la quête de vision est ancrée dans une culture et une vision du monde, mais elle peut s'adapter à des rites de certaines religions.

Le moment d'une quête de vision est avant tout un moment de constat, pas un moment de création. Un bon point de départ, c'est marquer ce qui est et l'accepter.

Dans la journée d'une quête de vision un des buts courants et d'apprendre à se connaitre soi-même, à marquer des étapes de sa vie. C'est souvent une manière de digérer des événements.

Le fait de marquer un événement permet de le rendre explicite aussi pour notre part inconsciente. Parfois un événement est assimilé mentalement, mais pas par l'entier de notre personne.

Suivant l'événement on peut le marquer de diverses manières. Pour une séparation, il est possible de briser, couper, jeter des objets.

Pour marquer un changement, on peu marquer une ligne de temps et passer d'une étape à une autre, on peut créer une structure, fabriquer des "témoins" et leur montrer le changement, etc..

Pour incorporer un changement, on peut changer d'habits, se laver, changer de nom, briser un tabou (se balader à poil !!), une règle, fabriquer un cadeau, faire de l'ordre, etc...

En pleine nature, ça ressemble beaucoup à du land art. Mais attention à remettre en état les lieux le plus possible.

Avant de briser et casser, merci de demander la permission.

Une pratique courante dans le chamanisme, c'est aussi de "se sauger", c'est à dire de s'entourer de fumée de sauge séchée. C'est une pratique pour se protéger. C'est un rituel qui sert souvent d'entrée et de sortie de cérémonie.

panorama parc naturel abruzzes

Mon expérience personnelle de la quête de vision

C'est un peu difficile à exprimer publiquement des choses qui sont très personnelles. La quête de vision c'est vraiment un outil merveilleux pour se découvrir soi-même.

Pour découvrir ce que l'on ne sait même pas soi-même sur sa propre personne !

La quête de vision est un outil pour faire émerger nos fonctionnement inconscient.

Personnellement, lors de ma quête de vision, j'ai été appelé à gravir une montagne, à prendre de la hauteur pour avoir une vision globale.

panorama parc national des abruzzes

J'ai traversé des zones caillouteuses où le sentier était inexistant, ceci intercalé avec des zones de genévriers raz touffus et piquants. Notre guide nous avait dit que parfois ces buissons abritent des serpents.... Son chien s'était fait morde par une vipère là dedans !

En l'absence de sentier marqué, l'itinéraire jusqu'au sommet était marqué par des jalons.

C'est là qu'en pleine nature sauvage et ses dangers, j'ai compris la différence entre une structure de contrôle et une structure de soutien. En ville, on aurait mis des barrières partout, on aurait mis des panneaux pour interdire des zones, pour en sécuriser d'autres avec des barrières. Pour interdire l'accès, contrôler, etc...

Alors que là au lieu de structure de contrôle, c'est juste un jalon qui est posée une structure de soutien.

Je me suis ainsi dit que dans ma vie, j'ai envie de créer des structures de soutiens, mais pas des structures de contrôle. J'ai envie de montrer le chemin, être un cartographe de l'imaginaire.

Une fois au sommet, après avoir croisé quelques crottes laissées par les loups qui eux aussi jalonnent des sentiers olfactifs, j'ai découvert un cairn en ruine. Un cairn est un empilement de pierre qui sert à jalonner un chemin.

Ce cairn m'a appelé. J'ai ainsi passé 5h à le reconstruire, à le structurer pour qu'il tienne, à comprendre que dans la vie, il faut placer les gros cailloux avant les petits qui remplissent les vides. Une belle métaphore qui m'apprend à ne pas me disperser dans mille activités futiles avant d'avoir posé mes gros cailloux.
(facile à dire, mais pas à faire !!)

cairn ciel

Ce n'est qu'en faisant le récit global une fois de retour, que j'ai pris conscience que ce cairn "que l'on voit depuis ici en bas de la montagne" comme je l'avais dit à mes collègues de quête, est aussi une métaphore de mon besoin de laisser une trace, de mon besoin de reconnaissance de l'extérieur.
(Ce site web est d'ailleurs un bon moyen d'assouvir ce besoin, je laisse des traces sur le web... des "traces".. anagramme de "cartes"...)

C'est de là aussi que vient mon besoins de prendre beaucoup de photos. "J'étais là regarde..."

Depuis cette prise de conscience je prends moins de photos. Je profite de vivre le moment au lieu de tenter de le capturer.
(Mais heureusement j'ai quand même pris suffisamment de photos pendant cette quête de vision pour pouvoir illustrer cet article ! 😛 )

Le soir venu, au coucher du soleil je suis entrée dans mon cercle de pouvoir. Ainsi je me suis mis en sécurité.
(Juste avant j'ai flippé quand j'ai vu apparaitre à l'horizon des oreilles pointues venir dans ma direction... mais ce n'était qu'un gentil renard...)

J'ai passé ma soirée a fabriquer un attrapeur de rêve.

attrapeur de rêve en quête de vision
Mon attrapeur de rêve au soleil du lendemain matin

Ce n'est que plus tard lors du récit reformulé par notre "chamane", que j'ai compris que l'attrapeur de rêve, en fait c'est moi !

J'aime attraper des rêves, des utopies et en parler ici sur ce blog, pour oeuvrer à les rendre concrets. Ceci en jalonnant le chemin pour accéder à ces rêves.... C'est par exemple ce que j'ai largement fait avec l'idée de Revenu de Base Inconditionnel...

Ainsi la quête de vision m'amène à faire émerger la quête de ma vie.

"Au service de la Vie et dans la jouissance de celle-ci, j'attrape des Rêves pour les offrir au monde, et j'oeuvre à les rendre possibles et concrets."

martouf quête de vision, mission de vie

Tu veux expérimenter la quête de vision ?

Je conseille à tout le monde de participer à une quête de vision.

Bien qu'il existe d'autres manières d'apprendre à se connaitre soi même, bien que ces temps j'expérimente le Life Vibration Analyser, une machine qui "voit l'invisible" et peut aussi montrer ce qui correspond à une "mission de vie", je trouve que rien ne remplace la véritable expérience de vie en pleine nature.

C'est en étant dans l'expérience concrète que l'on peut se découvrir et grandir.

La magie (l'âme agit) de la nature sauvage est irremplaçable.
L'autre composante indispensable, c'est le pouvoir de l'intention. (J'en parle aussi dans cet article qui montre comment lancer des intentions pour construire le futur)

Dans cet article, je n'ai évidemment pas pu parler de tout. Notamment des récits croisés entre les participants. C'est très impressionnant, bien que chacun vive sa quête seul, il y a parfois des résonances entres les histoires des différents participants, surtout avec les gens qui doivent travailler sur des problèmes de territoires !

Donc si tu veux vivre une telle aventure ou d'autres variantes (comme le camp chamanique), je te recommande d'aller voir ce qu'organise Carine Roth sur son site web: ceux d'ici...

attrapeur de rêve couche de soleil

[introspection Bilderberg 2019] Est-ce que tu as peur de ton pouvoir personnel ?

On va parler ici de la source du pouvoir... ou plutôt de la source de la censure de son propre pouvoir personnel.

Ceci m'est inspiré par le petit événement du moment, la réunion du groupe Bilderberg à 450m de chez moi...
Il parait que c'est une réunion des gens de pouvoir ?!

Bilderberg-reunion-des-gens-de-pouvoir

Est-ce que les invités du Bilderberg ont plus de pouvoir que moi ? ou pas ?

La peur du pouvoir: source du désir d'égalité ?

Avant de parler de pouvoir, parlons des gens qui veulent éliminer le pouvoir, le contrôler, le museler, créer des contre-pouvoirs...

Je vois de plus en plus de gens qui militent de façon totalitaire pour l'égalité... sans comprendre que c'est pas forcément la meilleure forme de justice !

On est tous différents non ? T'aimerai qu'on soit tous des clones ?

star wars armée stormtroopers

Obélix a droit à une grosse part de gâteau et Astérix à une petite non ? C'est juste par rapport à leur gabarit ?

C'est surtout la vision du monde "verte" de la spirale dynamique qui est une coupeuse de tête qui dépasse.. qui a la peur du chef et la peur du pouvoir.... (même de son propre pouvoir personnel... ce qui génère la diabolisation des gens de pouvoir... )

C'est très bien pour déconstruire une vision du monde précédente qui a fait son temps (rouge, bleu et orange..)
Mais c'est pénible pour les gens qui sont au de là de ça et qui veulent juste construire du neuf..

La-hierarchie-pouvoir-trou-du-cul-merde-oiseaux

Pourquoi je vois plein de gens qui disent faire de la "gouvernance Horizontale"... tout en mettant en place une hiérarchie de cercles ?? .. C'est PAS horizontal !!

Pourquoi avoir peur de dire qu'il y a une hiérarchie ?.. ou plutôt une holarchie ! (dans le cas de cercles imbriqué... c'est plutôt ça, une hiérarchie de holons)

Est-ce que tous nos organes sont égaux ?
(Petite blague au passage, qui est le chef, le trou du cul ou le cerveau ? ... 😛 réponse en commentaire..)

structure-en-holon-holarchie

J'ai l'impression que cette peur du pouvoir d'autrui c'est surtout une peur du pouvoir tout court.

Même une peur de son propre pouvoir. Je vais développer ci-dessous. Mais avant, posons nous la question. Qu'est-ce qui motive un militant qui se positionne contre le pouvoir ?

Le militant cherche la justice !

Derrière le combat de nombreux militants se cache le désir de justice. Mais c'est quoi "ce qui est juste" ?

Ça ne dépend pas un peu de sa vision du monde ?
Suivant ma vision du monde il est juste d'avoir des inégalités. Comme il est juste de ne pas en avoir !

pyramide sociale, hiérarchie, égalité, lutte des classe

La vision du monde de l'étape "verte" de la spirale dynamique a bien bossé pour propager l'égalité un peu partout...

La 3ème classe des trains (et du Titanic) a disparue, la Terre n'est plus le centre de l'univers, comme le soleil n'est pas au centre de la galaxie, comme les monarques de droits divins sont en voie de disparition.

La notion d'état de droit avec des citoyens tous égaux face à la loi se développe depuis 200 ans....

Jusqu'où va-t-on aller dans ce nivellement des hiérarchies ?

J'ai même rencontré un gars qui évite d'utiliser des majuscules pour s'assurer de l'égalité entre les différentes lettres....

Nous sommes tous UN

En ce qui me concerne, j'ai l'impression d'être de moins en moins en phase avec les militants de l'égalité à tout prix de tout....
.. et pourtant je les comprends. Je suis passé par là il y a quelques années. Mais comme toutes les étapes de la spirale dynamique, elles finissent par passer quand on les a expérimentées à fond.

J'ai intégré la notion d'égalité, qui je le pense, va avec la notion d'interconnexion. Comme tout est lié, il faut que tout puisse être pris en compte. Si on nie une partie, on risque des problèmes.

Chaque élément est important. Car nous sommes tous UN.

tout est lié, coeur amour

De ceci découle le fondement de nombreuses religions. Nous sommes uns donc il faut faire attention aux autres, ceci est exprimé par la fameuse règle d'or. Je la résume ainsi:

Comporte-toi avec les autres, comme tu voudrais qu’ils se comportent avec toi.

Même la religion scientifique adhère à trouver l'unité. (oui pour moi c'est une religion, le dieu de scientifique est le hasard. Quand on n'explique pas quelque chose, c'est le hasard, les probabilités quantiques ou les mutations génétiques. Puis il y a des saints: les prix Nobel qui ont tous fait avancer la science... )

La science vise à expliquer le monde. Et ceci de manière unitaire. Nous sommes tous fait des mêmes composants de base. Atomes, composé d'électrons et de quarks, etc.. d'énergie issue du bigbang.

Nous sommes donc tous égaux.

..... et c'est juste vu que l'univers est ainsi fait !

tout-est-lie-interconnecte-univers-spiritualite-atome-usukhbayar-gankhuyag-1003789-unsplash

Qui a concrètement du pouvoir sur ta vie ?

Comme dit plus haut, je pensais avoir intégré vraiment la notion d'égalité...... et paf !

Voilà que cette réunion des puissants du Bilderberg me travaille.

Je suis en pleine introspection à propos de la notion de pouvoir en lien avec celle de justice.

Qu'est-ce que ça me fait ?
Il y a des sécus et des caméras partout..

secu-bilderberg-2019-Montreux

Est-ce que ces gens, donc les PDG de google, microsoft, linkedin, avec des dirigeants de grandes banques, Crédit Suisse, Goldman Sachs et des ministres des pays des 4 coins de l'europe, ainsi que les pros de l'espionnage... (palantir... comme le globe qui voit tout dans le seigneur des anneaux...), le secrétaire général de l'OTAN et un général US ancien directeur de la CIA .....

... La suite de la liste de mes voisins du week-end est par ici... ça fait quand même ~130 personnes.... (il y a exactement une semaine s'était la fête des voisins... J'aurai du les inviter !!)...

... Est-ce que ces gens ont vraiment du pouvoir sur ma vie ??

Est-ce que c'est réel ou un fantasme ?

.. et moi j'ai du pouvoir ?
Déjà, sur moi même ? ..... et sur mes réactions à ça !

OUI, ils ont du pouvoir ces gens, vu que je parle d'eux !

Vu que je donne mon attention, ils emmagasinent cette énergie.... L'égrégore du groupe de Bilderberg se renforce.

Il y a des gens qui aiment affronter les puissants sur leur propre terrain. Mais en général ça fini mal...

Tout est question d'attention. A quoi tu donnes ton attention ?

C'est ça le secret du pouvoir !

Si j'avais fait juste un article comme mille autres pour dire "le groupe de Bilderberg se réuni.... bla bla bla.." J'aurai aussi participé à rendre ces gens encore plus importants qu'ils ne le sont !

... Là, bien que j'en parle, et donc je participe aussi à donner cette attention... je tente d'aller plus loin. Je tente de faire réfléchir sur la notion de pouvoir, et surtout de ton pouvoir personnel !

Car c'est là le but de mon article. Te redonner ton pouvoir personnel !
(et réintégrer le mien en moi !!)

Comment réintégrer ton pouvoir personnel et ne plus avoir peur des inégalités

Paradoxalement, le militant de l'égalité à tout prix ne laisse pas son pouvoir personnel sur un pied d'égalité avec d'autres facettes de son existence !

Il est temps de réintégrer ce pouvoir personnel. Il est temps de l'accepter, de lui donner de l'attention, de l'amour.

Nous allons voir concrètement comment faire ci-dessous.

C'est en lisant le livre au titre accrocheur mais au contenu qui tiens sa promesse: "Les 7 habitudes des gens qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent" que j'ai compris quelque chose de fondamental:

Chacun a un cercle de préoccupation et un cercle d'influence, plus petit, à l'intérieur.

cercle-influence-cercle-preoccupation-covey-pouvoir-personnel

Ne pas s'épuiser à agir sur son cercle de préoccupation

Si j'agis uniquement sur mon cercle de préoccupation, je vais m'en prendre plein la gueule !
C'est illusoire de vouloir changer les autres.
C'est illusoire de vouloir combattre les puissants sur leur propre terrain.

Comme on l'a vu plus haut, combattre, c'est donner de l'attention, donc de l'énergie à l'adversaire !

Les arts-martiaux utilisent souvent la force de l'adversaire contre lui-même

Si je n'agis que sur mon cercle de préoccupation, je vais m'épuiser. Je n'aurai jamais de résultat et mon cercle d'influence va se réduire de plus en plus...

Par contre si j'agis sur mon cercle d'influence, là je peux le faire grandir et gagner du pouvoir.

La première étape, c'est déjà d'agir juste sur la seule chose que je peux espérer contrôler un tant soi peu: moi-même !

Investir dans soi-même pour grandir

Cette première étape consiste à investir dans soi-même !

Quand je parle de pouvoir, il y a souvent une connotation avec les richesses matérielles. Mais ça ne vaut rien.

L'étymologie première de richesse, c'est de la puissance, de la puissance créatrice.

Si tu investis dans ta capacité d'avoir de la créativité, de la puissance créatrice, on ne pourra pas te l'enlever. Contrairement aux richesses matérielles

Investi dans la lecture de livres qui font grandir. Investi dans des cours, des stages qui font grandir, investi dans des expériences de vie (hop.. trois mois de voyage à vélo..), dans l'apprentissage de nouvelles compétences, va rencontrer des gens.

Va vers le monde, va vers les autres... va vers toi-même !

sentier-chemin-foret-va-vers-toi-meme-grandir-pelerinage

N'oublie pas non plus d'investir dans ta santé ! Dans ton corps qui est ton interface avec le monde et ton véhicule principal.

Faire grandir son cercle d'influence

Gandhi a appliqué cette méthode et il a fait plier, sans arme, le plus grand empire du monde !

Il a tout d'abord investi en lui, il a étudié à Londres, au coeur de l'empire, pour devenir avocat. Il a grandi en sagesse en étudiant la Bhagavad-Gita, mais aussi d'autres philosophies et religions.

Puis il a commencé à agir sur son cercle d'influence.

Soit le changement que tu veux voir pour le monde.

Son cercle d'influence a tellement grandi qu'il a fini par influencer une nation entière et l'empire le plus puissant de l'époque.

gandhi-le-pouvoir-dêtre-éveillé

C'est logique. Si j'agis sur mon propre cercle d'influence, il grandit.. et il fini par influencer même les gens dit de pouvoir...

L'exemple n'est pas le meilleure moyen de convaincre, c'est le seul !

Voici comment j'ai participé à influencer l'ordre du jour du groupe de Bilderberg.

J'ai influencé l'ordre du jour du Bilderberg !

Personnellement, je me considère comme un cartographe de l'imaginaire:

Au service de la Vie et dans la jouissance de celle-ci, j'attrape des Rêves pour les offrir au monde, et j'oeuvre à les rendre possibles et concrets.

Un thème qui m'a intéressé ces dernières années c'est le Revenu de Base Inconditionnel. Un rêve encore peu palpable, une utopie dans le bon sens du terme... et pour d'autres une chimère utopique dans le sens impossible...

J'aime décoloniser l'imaginaire des gens. Faire une carte de ce monde imaginaire pour aider les premiers bâtisseurs à faire venir une nouvelle réalité.

carte-ancienne-mediterrannee-Battista-Agnese

Depuis début 2011, j'ai oeuvré à faire connaitre l'idée du Revenu de Base Inconditionnel, j'ai organisé des conférences, j'en ai donnés, j'ai créée des textes, des sites web, des vidéos, des tonnes d'illustrations pour un sujet très abstrait, j'ai organisé et animé des groupes locaux de militants, j'ai participé à la création d'un journal international..

Quand j'ai commencé, c'était totalement marginal comme idée. Personne ou presque n'en avait entendu parler.

Puis, une initiative populaire fédérale a été lancée sur le sujet en Suisse. Je m'y suis rallié.

Pendant 5 ans, faire connaitre le revenu de base a été une de mes activités principale. Voir LA principale pendant la dernière phase de la campagne de votations pour l'initiative pour un Revenu de Base Inconditionnel.

En juin 2016, 3/4 des votants ont refusé l'initiative. Pour beaucoup c'était une déception. Mais pour moi c'est une victoire.

On a réussi, en à peine 5 ans, à transformer une utopie inconnue en sujet de discussion dans tous les foyers. Le sujet a même été repris pendant la campagne présidentielle en France l'année suivante et l'idée ne cesse de s'amplifier, au point que l'expression "revenu universel" à fait son entrée dans le dictionnaire 2019.

... bon et qu'est-ce que ça à voir avec le sujet de l'article ?

Et bien, en 2016, la semaine suivant la votation suisse, le groupe de Bilderberg avait à l'ordre du jour le "revenu de base inconditionnel" !

Le thème exact dit "Precariat and middle class" et le prof Guy Standing, grand spécialiste du revenu de base a été invité pour expliquer le Revenu de Base Inconditionnel.

guy-standing-basic-income-revenu-de-base-inconditionnel-bruxelles-2014

Il s'en est suivi que le président du groupe de Bilderberg, Henri de Castries à déclaré quelques mois plus tard que l'idée n'était pas à jeter..... qu'elle a des aspects intéressants !
(Bon, je ne suis pas certain que l'on soit sur la même longueur d'onde et qu'on pense au même revenu de base !! )

Ainsi je me dit que OUI... j'ai un réel pouvoir en ce monde...

Même si j'étais pas tout seul. Je pense que mon influence n'était pas négligeable.

Mon cercle d'influence a grandit au point qu'un des sujets pour lequel je me suis le plus investi a fini par être au programme du groupe de Bilderberg !

Donc finalement le groupe de Bilderberg n'a pas tant de pouvoir que ça!
Il n'agit pas, il réagit !!

Il y a beaucoup de fantasmes autour du Bilderberg. Même si je pense qu'il peut parfois avoir un réel pouvoir de convergence d'intérêts, une bonne partie du pouvoir qu'on lui suppose vient surtout du culte du secret. Du fait que comme on ne sait pas ce qu'il s'y dit, on peut tout imaginer !

Le pouvoir du Bilderberg, c'est surtout le pouvoir de notre imagination.

wikileaks-bilderberg-bug-404-Capture-d’écran-2013-06-10-à-15.00.08

Quand j'y réfléchi, les participants au groupe de Bilderberg ne sont pas si éloignés que ça de moi. J'en ai déjà rencontré plusieurs.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Guy Standing 2 fois, à Bruxelles et à Genève, avant son passage au Bilderberg.

Et plus récemment, le mois dernier, j'ai discuté avec Thomas Jordan, le président du directoire de la Banques Nationale Suisse, qui lui a participé au Bilderberg de 2013.

Car ça fait quelques années que je tente de comprendre toujours plus le fonctionnement du système monétaire. Alors je vais me renseigner à la source.

Ainsi je suis actionnaire de la banque nationale suisse, ce qui me permet d'être invité à l'assemblée générale et d'aller poser quelques questions qui dérangent...

martouf-ag-bns-billet-20-chf-tract-rbi

Conclusion: utilise ton pouvoir !

Nous avons vu ci-dessus, qu'étonnamment nous avons chacun-e beaucoup de pouvoir. Même le pouvoir d'influencer les gens de pouvoir... c'est donc des super-pouvoirs !

Le pouvoir réside surtout dans l'attention.

Si tu agis dans ta zone d'influence tu fais grandir ton pouvoir. Mais il faut accepter que de grands pouvoirs sont aussi de grandes responsabilités !

utilise-ton-pouvoir-personnel-use-your-power

Il faut accepter son propre pouvoir, le réintégrer en soi et ne pas le déléguer inutilement. Il faut accepter que parfois on est la bonne personne au bon moment pour exerce son pouvoir.

Un autre joli exercice, c'est accepter aussi sa part d'ombre liée au pouvoir. Le petit dictateur en chacun de nous ! Nier cette facette de soi n'est pas une bonne idée. L'accepter est la clé pour tendre à l'équilibre.

pouvoir-du-peuple-planche

Il faut accepter son propre pouvoir personnel, mais ne pas s'y accrocher.
La plupart des dictateurs à vie ont mal fini....

Le flux de la vie gagne toujours !

Donc je te propose de reprendre ton pouvoir personnel et d'agir tout en ayant conscience de ce qui est juste:

  • pour toi
  • pour les autres
  • pour le vivant
panorama-montreux-leman-riviera-vevey-pleiade-mont-pelerin-dent-de-jaman
Réunion au sommet: le Bilderberg se réuni dans le petit point orange au bord du Léman...

Les étapes de la spirale dynamique

Dans les années 1950-1960, le professeur de psychologie Clare Graves a tenté de classer et comparer les valeurs de base des humains. En 1970 il a publié un article qui décrit huit groupes dans lesquels ont peut réunir les humains qui ont des valeurs communes.

Graves a remarqué que tout au long de sa vie, un humain évolue, change de vision du monde et de valeurs. Donc, au cours d'une vie, un humain évolue et change de groupe. Mais il ne change pas n'importe comment de groupe de valeur. Il y a un ordre à suivre.

groupe-spirale.pngAinsi Clare Graves montre que les humains évoluent, ils changent de valeurs, ils passent par des étapes dans un ordre précis qu'il a placées sur une spirale. C'est ce que ses successeurs ont appelé la spirale dynamique intégrale.

Graves a également fait un rapprochement entre l'évolution d'un individu à différents âges sur les étapes de la spirale, et l'évolution de sociétés humaines entières.

Les civilisations humaines suivent la même évolution sur la spirale que les individus.

On peut donc observer un individu tout seul sous l'angle de la spirale dynamique, mais aussi un groupe d'individus, une organisation, une entreprise.

Puis, on peut observer une société dans son entier.

Mais il faut bien faire attention de toujours avoir en tête que la spirale dynamique est un modèle et pas la réalité. Il est important de ne pas juger une personne ou une organisation en disant "c'est une personne rouge...", "c'est une organisation verte". La réalité est plus complexe que ça. Une personne peut avoir des comportements ancrés à une étape et d'autres comportements à une autre étape !

On peut seulement affirmer: "ce processus, dans cette organisation, est typique de l'étape orange" ou "ce trait de caractère de cette personne est typique de valeurs ancrées à l'étape bleue".

Pour en savoir plus sur le jargon et les étapes formelles de la spirale dynamique, je te propose de lire mon article sur la spirale dynamique écrit suite à la lecture du livre du même nom. Et pour aller encore plus loin et bien comprendre de quoi je parle. Je te propose de lire le livre La spirale dynamique, de Fabien et Patricia Chabreuil.

Pour compléter cet article, j'ai également enregistré cette vidéo:

Mon interprétation de la spirale dynamique

Voici maintenant ce que je comprends de la spirale dynamique. Voici une description en plusieurs exemples et illustrations de comment j'explique le concept de spirale dynamique à d'autres personnes.

Chaque étape alterne entre: exprimer le soi et sacrifier le soi.

Un changement d'étape se fait souvent quand il y a plusieurs contradictions dans nos croyances profondes. Alors on se questionne sur notre vision du monde, c'est la crise et c'est l'opportunité d'un changement de vision du monde.

Voici une vue globale de la spirale dynamique, avec les quelques étapes et à chaque fois une description de l'essentiel:

spirale dynamique.png

 

Survie (Beige)

La première étape de la spirale concerne la survie. Pour un humain, c'est le moment où il est un nouveau né totalement dépendant de sa mère pour tout.

Il n'y a actuellement, aucune société humaine basée sur ces valeurs. Il y a 100 000 ans les premiers groupes de chasseurs vivaient ainsi. Ils avaient pour devise: la survie avant tout!

La notion de temps n'existe pas vraiment à cette étape.

Animisme et tradition tribale (violet)

masque-animisme.pngLa seconde étape de la spirale est apparue il y 50 000 ans avec l'instinct tribal. La tribu est le nid chaleureux a préserver. La devise adaptée à cette étape est: "Contente les esprits, soumets-toi aux anciens et à la tradition".

Les gens vivent au présent en reproduisant le passé.

Voici un exemple en vidéo de la vie de Pirahas qui vivent au présent sans se soucier de l'avenir. Et sans même avoir développé de notion de math, même simple comme le comptage! (voir directement le moment de la vidéo qui parle du rapport au temps)

Un enfant est soumis à ses parents qui décident pour lui.

Les organisations violettes

Ce sont des clans, des tribus, des familles.

Chaque famille a ses traditions, ses rituels. Ce sont donc les ancêtres qui dirigent. Soit par ce qu'ils ont mis en place ces traditions... mais aussi et surtout car on consulte toujours les esprits des ancêtres morts. Par exemple via des chamanes.

On consulte aussi les esprits de la nature.

De nos jours il existe encore des zones tribales dans lesquelles le clan est l'organisation sociale principale. Mais en dehors de ces zones, la notion de famille est aussi importante. Notamment au moment clé où un membre de la famille revient avec nouvelle compagne ou un nouveau compagnon....

Là on a tout un rituel familial, très souvent inconscient qui va évaluer la pièce rapportée dans la famille. "Est-ce qu'elle est du même niveau social que nous ?", "Quelles sont ses valeurs ?"

L'empire barbare (rouge)

barbare.pngLa troisième étape marque un désir de s'exprimer. De choisir seul, même si les ancêtres ne sont pas d'accord.

Pour rappel, sur la spirale, les étapes sont caractérisées par une alternance entre l'envie d'exprimer son soi et l'envie de suivre des règles extérieures.

La 3ème étapes est apparue il y a 10 000 ans. C'est l'étape des empires sanguinaires. Les gens qui ont des valeurs ancrées à cette étape ne se préoccupent pas des droits humains. Il font comme ils veulent. Ce sont des conquérants, des Jules César, des Alexandre Le Grand, Gengis khan, et Attila..

Ce sont des personnes qui ont un sens de l'honneur très développé. Parfois il vaut mieux mourrir que d'être déshonoré !

Ainsi les menaces de mort et la violence sont inefficaces contre ces personnes. Elles n'ont pas peur de la mort et de la violence.

Les organisations rouge

De nos jours, les rares organisations à fonctionner sur ce modèle sont les organisations de type gang de rue. C'est le chef qui décide de tout à son propre profit. Mais il doit toujours être sur ses gardes qu'un autre ne lui pique pas sa place.

La notion de futur commence à émerger. Le chef exprime ses désirs, ses pulsions. Mais ne voit pas à long terme.

La devise est: "Sois ce que tu es. Fais ce que tu veux, comme tu veux."

La rémunération (le partage du butin) se fait selon les envies du chef.

Le dogme religieux (bleu)

Religious_symbols.pngLa quatrième étape est celle qui a pacifié l'Europe envahie par les barbares. La pacification ne s'est pas faite en étant plus fort que les barbares et en en tuant encore plus... Ils n'ont pas peur de la mort et de la violence. Le truc a été de faire changer les valeurs fondamentales de ces gens.

Les barbares se sont convertis au christianisme, et l'histoire de l'Europe a radicalement changée.
La violence a cessée, car le christianisme impose des règles de vie pour mériter le paradis.

La devise de cette étape est:
"La vie a un sens, il y a des règles à suivre pour atteindre un but ultime".

C'est la vision du monde des grandes religions monothéistes. Mais cette étape peut aussi s'appliquer aux régimes totalitaires du 20ème siècle (Nazi et communistes) qui étaient prêts à tout dans l'espérance de créer un monde idéal.

Une grande partie des sociétés humaines vit encore selon cette vision du monde. C'est donc ici la première étape qui te concerne peut être ?

J'observe que l'écologie devient plus en plus la nouvelle idéologie de type bleue, en promettant un nouveau paradis et en mettant en place une inquisition. On y reviendra en détail plus tard ci-dessous.

Lis bien les prochaines étapes, ce sont celles qui concernent la majorité des gens qui liront ce texte. C'est ainsi que la majorité des gens appréhende le monde en Europe.

Les organisations bleues

Ce sont des "administrations".

Observons le point de vue des organisations humaines qui sont nées de cette vision du monde.

Les organisations qui fonctionnent sur ce principe aiment souvent les uniformes. Il y a souvent des règlements qui décrivent le fonctionnement de l'organisation. C'est la religion du LIVRE, avec ses fondamentalistes.

Les gens sont fréquemment associés à des classes, à une hiérarchie. C'est d'ailleurs selon ces classes que le salaires des membres de telles organisations sont définis.

Par rapport à l'étape précédente on gagne en stabilité. On suit les règles au lieu de l'avis du jour du chef. Il y a un hiérarchie claire qui ne va pas changer du jour au lendemain. Cette hiérarchie se traduit par des uniformes.

On trouve dans ce genre d'organisation, l'église catholique, l'armée, les fonctionnaires et les écoles. (bien que suivant où les fonctionnaires et les écoles sont déjà en partie à l'étape suivante... sauf peut être les classes de salaire)

Le temps passé présent et futur est intégré. On comprend la notion de causalité newtonienne. On peut mettre en place des processus stables basées sur le passé pour produire un futur.

Le capitalisme (orange)

enjoy-capitalism.jpgCette étape est intéressante car elle est bien présente de nos jours. C'est l'étape qui arrive après s'être lassé d'une vérité ultime qui ne vient pas.

L'expression de soi reprend le dessus. L'intérêt personnel prime.

Cette étape se différentie de l'empire barbare car tout n'est pas permis. On agit selon les règles d'un jeu. Mais on influence aussi les règles. On bannit généralement la violence physique. (du moins en apparence)

C'est l'étape où l'on transforme ses ennemis en adversaire. C'est l'étape où la démocratie remplace l'état féodal.

Au lieu de faire une bataille sanguinaire, on compte les soldats de chaque camp et on désigne vainqueur le camp qui a le plus grand nombre de soldats. On appelle ceci: le vote !

La devise des gens qui vivent selon les valeurs de cette étape est:
"Profite des opportunités que le monde peut t'offrir, joue le jeu et gagne le !"

C'est l'étape dans laquelle se trouvent les sociétés capitalistes actuelles.

C'est l'étape à laquelle se trouvent les passionnés du commerce international, les requins de la finance et tout ceux qui les ont comme modèles.

S'il t'arrive de te dire: "C'est une bonne opportunité, ce n'est pas moral, mais si je ne le fait pas moi, ce sera un autre qui le fera." Il y a de grandes chances qu'une bonne partie de tes valeurs profondes soient ancrées à cette étape de la spirale dynamique.

Est-ce ton cas ?
Si tu réponds oui... sache que ce n'est pas ainsi que pensent tout le monde. Ça t'aidera à comprendre tes interlocuteurs.

L'étape orange s'est construite en opposition au dogme religieux bleu. Ainsi les gens avec des valeurs ancrées à l'étape orange sont fortement athées, opposé à tout ce qui ressemble à des croyances irrationnelles.

Dans la vision du monde orange, tout doit être rationnel. La réalité doit être objective.
Ainsi c'est l'étape à laquelle s'est développée la science et la méthode scientifique.

(Il est à préciser, que le protestantisme est particulier, car il s'est construit en opposition à l'église catholique de type hiérarchique bleu, mais sans évacuer l'irrationnel. Le protestantisme a évacué un intermédiaire, le clergé, pour proposer de lire directement LE livre soi-même. Ceci grâce à l'invention de l'imprimerie qui a diffusé des Bible. Cette transformation a tout de même lancé le germe de la cohabitation scientifique avec le monde spirituel. De plus la vision protestante a transformé le monde économique en ayant fait sauté le verrou de l'interdiction de faire du crédit à intérêt. Le capitalisme est né à ce moment là.)

Les organisations orange

Ces sont des entreprises.

En ce qui concerne les organisations issues de la vision du monde de cette étape. Elles rejettent la hiérarchie rigide de l'étape précédente. Mais pas n'importe quelle hiérarchie, la hiérarchie de type "noblesse" qui est arbitraire. Ce rejet de la noblesse se fait au profit d'une hiérarchie du mérite, de la compétence.

Au niveau de la conscience du temps, c'est surtout le futur qui compte.

L'objectif prime, peu importe les moyens. La morale, la notion de bien et de mal de l'étape précédente est atténuée. Tout est bon tant que le résultat est là.

On passe d'une méthode de gestion: ordre/vérification à prévisions/vérification . Le "comment faire" est de la responsabilité de l'exécutant. La notion de responsabilité augmente donc par rapport à l'étape précédente. Son corollaire, la liberté prend de l'importance.

La rémunération ne dépend plus d'une classe issue d'un règlement, mais plutôt du mérite.

Le futur est important, ainsi pour la motivation en plus du bâton, on ajoute la carotte. Ce sont les stock options, les promotions, les primes à l'objectif.

Le futur est une chance. L'organisation orange est la championne de l'innovation, elle introduit la recherche et développement. L'esprit scientifique se développe. On explorer le monde et sa mécanique pour en tirer profit. Tout devient rationnel. Ce qui n'est pas rationnel n'a plus d'importance...

Ou pire... n'a pas le droit d'exister!
Car les 6 premières étapes de la spirale, les étapes du 1er tour, sont totalement exclusives. "Si tu n'as pas la même vision du monde que moi, tu es dans l'erreur".

Ainsi après les inquisiteurs de l'étape bleue qui traquent ceux qui ne pensent pas comme dans LE livre, on retrouve les zététiciens de l'étape orange qui traquent ceux qui pensent de façon non rationnelle.

La communauté (vert)

Les casseurs de hiérarchie pour l'harmonie de la communauté.

L'étape suivante arrive dès le moment où l'on réalise que notre profit personnel, le fait de gagner pour soi en écrasant les autres ne nous rend pas plus heureux.

C'est le moment où l'intérêt de la communauté prend le dessus. C'est l'étape dans laquelle on a pour valeur l'intérêt général, même s'il va parfois à l'encontre de son intérêt personnel.

C'est le moment où l'on prône des valeurs d'égalité. Que l'on milite pour que la voix de chacun et chacune soit prise en compte.

Les personnes avec des valeurs ancrées à l'étape verte abolissent l’esclavage, créent les mouvements féministes et sociaux, militent pour la démocratie égalitaire, la séparation de l’Etat et l’église, et plus récemment pour la reconnaissance des droits des animaux.

La devise adaptée à cette étape est: "Trouve la paix intérieur en cherchant la dimension humanitaire de la communauté ".

communauté collaboration ExtendedCommunityCircle.png

towards-vers-socialisme.pngSi tu t'engages dans l'humanitaire et/ou que tu soutiens des ONG. Tes valeurs de base sont probablement ancrées dans cette étape de la spirale.

Statistiquement, la majorité des personnes, europe, de nos jours ont des valeurs qui sont ancrées dans ces deux dernières étapes. ER orange et FS vert. C'est en quelque sorte, très caricaturé et sans nuances, l'affrontement politique entre la gauche et la droite.

Aux USA, on voit que les valeurs majoritaires, sont plutôt Bleue, et orange. Et dans de nombreuses parties du monde, il y a encore des zones tribales très ancrées, ce qui fait un mode global, très rouge, bleu, orange !

Il reste encore deux étapes qui commencent à émerger dans la population humaine.

A l'aide d'un teste de personnalité fait sur une cinquantaine de personnes qui me lisent, j'observe qu'une proportion plus grande que la normale de gens ont des valeurs ancrées dans les étapes suivantes de la spirale dynamique.

Les organisations vertes

Ces sont des ONG, des associations.

Les organisations issues de l'étape verte sont souvent là en réaction à un fonctionnement orange trop inhumain.

Contrairement au stade orange. L'important n'est pas le but, mais le chemin. Le relationnel et les émotions comptent. Il y a une recherche de sens à son travail.

L'organisation verte rejette toute forme de hiérarchie. L'avis de toutes et tous compte. Ainsi on décide si possible au consensus ou au vote en assemblée générale. On crée des coopératives ou ce n'est pas le capital qui décide, mais où chaque personne détient l'entreprise à part égale.

De plus, dans une organisation verte tout le monde a le même salaire.

L'organisation verte est militante. Elle a une culture et des idées fortes. Quand elle a une charte et ce n'est pas pour faire joli, c'est l'expression de sa culture profonde.

A noter que la charte est un reliquat DU livre de référence de l'étape bleue, mais à la différence que l'on ne va pas lire le texte à la façon fondamentaliste. A l'étape verte, on va tenter de retrouver "l'esprit de la loi", qu'est ce que les gens qui ont écrit ce texte ont voulu transmettre comme message ?

La vision systémique du monde (jaune)

eco_green_carbon_print_icon.pngPour moi ça a été l'étape de "La conscience de son empreinte écologique".

L'étape suivante est particulière sur la spirale. Graves avait remarqué qu'une fois arrivé à cette étape, les valeurs exprimées ont des similitudes avec les valeurs de la première étape. C'est ainsi que Graves a décidé de placer les étapes sur une spirale et non pas sur une simple ligne.

Cette étape réintroduit une notion de survie. Mais l'approche est différente que pour la première étape. C'est une approche de survie globale en diminuant son impact personnel sur l'environnement.

Cette étape est apparue dans les années 1960, lors de la conquête spatiale. C'est en observant notre planète terre depuis l'espace que beaucoup d'astronautes ont succombé à ce que l'on appelle l'Overview effect: une prise de conscience de la fragilité de notre planète perdue dans l'immensité de l'univers.

Pour la première fois des humains pouvaient voir de leur propre yeux la planète entière d'un seul coup d'oeil.

Les premières photos de la terre rapportées par la mission Apollo 8 en 1968 ont diffusé à large échelle cette prise de conscience de la fragilité de la vie. De nombreux mouvements écologistes sont nés à cette période.

NASA-Apollo8-Dec24-Earthrise.jpg

La logique de fin du monde, qui est de plus en plus présente à notre époque (crise financière, écologique, sociale, etc..) a des racines chez les individus dont les valeurs sont ancrées à cette étape de la spirale.

Une personne qui a des valeurs ancrées à cette étape a une vision systémique du monde. Elle sait observer les systèmes complexes de la mécanique de la nature. Elle sait que tout est lié. Là où certains ne voient que chaos, elle voit l'ordre des constructions fractales.

Cette vision du monde sous forme de systèmes complexes permet aux personnes arrivées jusque-là de comprendre la vision de monde de chaque étape précédente, de se mettre à la place d'une personne dans une autre de ses étapes de la spirale.

C'est souvent les personnes qui sont arrivées à cette étape qui prennent conscience de la spirale dynamique. Les personnes des étapes précédentes ont plus de peine à la comprendre.

A ce stade, le temps s'accélère. On remarque qu'il a fallu des millénaires pour que des sociétés passent les premières étapes. Maintenant les changements se font de plus en plus vite. Ce changement rapide a pour conséquence que la société n'est pas homogène. Il y a un éclatement des valeurs. On trouve 4-5 groupes de valeurs différents dans une même société !

Il semble que l'on trouve seulement 10% de la population mondiale dans cette étape. La devise adaptée à cette étape est: "Exprimer le soi, mais jamais aux dépens des autres, pour que toute vie puisse continuer de manière naturelle et fonctionnelle."

Je reconnais assez rapidement une personne qui a une vision du monde ancrée à cette étape, en général elle utilise beaucoup le mot "systémique".

Ce sont par exemple les permaculteurs ou les hackeurs.
(J'explique pourquoi un peu plus loin...)

Les organisations jaune

Ces sont des réseaux.
(Suite à de nombreuses discussions sur le sujet, il y a aussi des avis qui disent que la  sociocratie et ses cercles arrivent à cette vision du monde. Mais l'avis n'est pas partagé par tous. Car la sociocratie est aussi souvent bien ancrée dans un fonctionnement vert, et les cercles en holons sont plutôt turquoise! En moyenne c'est jaune !... donc le débat reste ouvert.  )

Si l'étape verte a focalisé les revendications sur les droits humains. L'étape jaune me semble aller dans le même sens mais en focalisant sur l'écologie, les liens entre l'humain et l'environnement.

Le stade jaune est le premier tour de la spirale. C'est le premier stade qui a conscience qu'il existe des visions du monde qui sont différentes et souvent opposées.

Le passage au stade jaune est l'entrée dans une conscience de second niveau.

La conscience de premier niveau considère que sa vision du monde est la seule qui soit vraie et que ceux qui n’y adhèrent pas se trompent dangereusement. C'est une conscience exclusive qui demande d'adhérer ou non à cette vision du monde, et donc aussi par conséquent à une organisation, à un groupe issu de cette vision du monde.

La conscience de second niveau ne peut plus enfermer les gens qui pensent de la même manière dans une même organisation et organiser un affrontement. Elle prend de la hauteur. Elle essaye de voir les choses globalement, de manière systémique.

Elle crée des réseaux pour relier les gens plutôt que de les diviser. De mon expérience, c'est la logique des ROC, Réseau Objection de Croissance.

Cependant, tout comme les organisations des l'étape verte, les organisations de l'étape jaune sont surtout là en réaction aux étapes précédentes.

Ce sont des organisations très fortes pour dénoncer les dysfonctionnement des organisations des étapes précédentes. Mais ne sont pas des organisations très fortes pour construire du neuf.

Comme il est possible de trouver des personnes avec des visions du monde à différentes étapes en même temps dans notre société. Il est possible que les organisations en réseaux de type jaune regroupent des gens qui ont des valeurs ancrées à d'autres étapes. Je pense particulièrement à l'étape verte.

Je pense qu'il y a de nombreuses personnes qui après avoir milité pour les droits sociaux, prennent conscience de l'écologie. Ils passent à une vision du monde jaune. Mais continuent de fonctionner en type associatif avec les structures de type vertes.

J'observe que dans les gens qui ont des valeurs ancrées à l'étape jaune. Il y a des gens pour qui la logique de fin du monde est très présente. Ils sont très pessimistes. Voici un exemple en vidéo, avec Vincent Mignerot représentant de l'association Adrastia. Il utilise souvent le mot "systémique" !

Pour aller au delà de ce pessimisme et de cette logique de fin du monde, il y a les gens qui s'intéressent au mode de vie des sociétés plus primitives qui vivent en harmonie avec la nature. Puis, il y a l'écopsychologie qui tente de renouer avec la nature dans la joie. Notamment avec des expériences pratiques et en groupe plutôt que de manière intellectuelle.

Voici une émission de la TV belge qui présente l'écopsychologie, on y entend le mot "systémique" propre au vocabulaire jaune, mais aussi le mot "holistique", qui est très caractéristique de l'étape suivante de la spirale dynamique. Ainsi je pense que l'écopsychologie une passerelle qui permet de passer de la vision jaune du monde à la vision turquoise.

Attention aux confusions les mouvements écologistes ne sont pas jaune, mais plutôt bleu ou vert !

Ici j'associe l'étape jaune à la première qui prends vraiment conscience de l'écologie, soit étymologiquement, "la science de l'environnement."

Une personne qui a viscéralement intégré l'écologie, est donc consciente des systèmes nécessaires à faire exister son environnement.
(ex: si j'utilise une tronçonneuse à essence, j'ai besoin d'un système industriel de raffinerie, mais aussi de transport du pétrole, et de sécurisation du transport, ce qui dit aussi armée.. et politique pour soumettre des peuples qui vivent sur des puits de pétrole...  etc... Donc une scie à main pour 2 troncs..  c'est peut être mieux pour la paix dans le monde ? )

Hors depuis la conceptualisation de cet article, l'écologie est devenue un sujet beaucoup plus important dans la société dans laquelle je suis, et de nombreuses personne qui se revendique de l'écologie ne fonctionnent absolument pas à l'étape jaune.

Depuis le phénomène Greta, ça s'est accentué... Je vois une récupération d'organisations de type "verte" : étape "égalitaire" de la spirale, (pas le parti "les verts"), qui n'ont fait que de changer de combat, mais fonctionnent de la même manière. Par exemple, on fait des manifs "tous ensemble". Ce "ensemble égalitaire" qui est la caractéristique d'une organisation verte.

Puis l'idéologie mise en place devient religieuse, il y a des chartes et des manifestes qui sont écrits et qui deviennent des dogmes.

Il y a un idéal à atteindre (la société écologiste) et pour atteindre ce paradis, il faut vivre selon les principes de la charte, on va culpabiliser les gens et instaurer une inquisition pour dénoncer ceux qui agissent mal !!
(bouhhh tu émets du CO2....... il faut interdire le plastique...  taxer les avions...

C'est la que les mauvaises langues parlent de "Khmers verts". 
(en référence au système communiste radical des Khmers rouge)

On se retrouve avec des jeunes qui défilent dans des "Marche pour le climat" mais qui sont incapables de répondre à des questions de base sur le CO2 et son impact sur le climat.... (et toi t'es capable ?)

Finalement, comme au temps de l'église catholique, cette idéologie bleue est récupérée par des petits malins à la vision du monde orange qui vont crée le marché des indulgences....  On parle de nos jours du marché carbone comme d'un système d'indulgence climatique.....

Oui, l'étape orange fait aussi de l'écologie, de manière péjorative on dit que c'est du "green-washing". C'est juste un argument publicitaire, mais pas une valeur ancrée.

Pour trouver le "vrai" écologiste qui a une vision du monde ancrée à l'étape jaune, je pense plutôt aux permaculteurs. (là aussi tout le monde le devient.. pfff.. c'est pas par ce que tu fais 2 buttes dans ton jardin qui tu fais de la permaculture !)

La permaculture est une philosophie, une vraie vision du monde, avant d'être des techniques de jardinage.

« La Permaculture est une approche systémique qui permet de créer des écosystèmes viables en s’inspirant des lois de la nature ».

Le permaculteur qui met en place des écosystèmes viables en s’inspirant des lois de la nature est dans une vision du monde jaune. Il ne va pas militer en culpabilisant les autres. Il fait ses expériences dans son coin. Il construit son monde... et élargit sa conscience sur ses pratiques et leurs conséquences sur le monde. Un monde où tout est lié.

Il existe en permaculture 12 principes, (une réminiscence bleue ) mais qui ne sont pas du tout des dogmes.

Le Hackers est aussi un personnage ayant des valeurs ancrées à l'étape jaune.

Pour sortir un peu du champ de l'écologie, je vois aussi à l'étape jaune les Hackers.

Non ce ne sont pas des "pirate informatique". La culture des hackers est beaucoup plus vaste et intéressante.

La meilleure traduction française du mot "hacker" est "bidouilleur".

"Un hacker est une personne qui se délecte de la compréhension approfondie du fonctionnement interne d'un système, en particulier des ordinateurs et réseaux informatiques."

Ce terme est plus ancien que l'Internet, il est apparu dans la communauté des radio-amateurs.

On est ici aussi dans une vision systémique. On est aussi dans une forme d'écologie, soit l'étude d'un environnement. Mais cet environnement n'est pas naturel, mais créé par des techniques humaines. Il est néanmoins totalement indispensable à la vie quotidienne à notre époque.

Le monde "virtuel" de l'Internet a été créé par des hackers avec des valeurs de type jaune.

Je parlais plus haut des organisations jaune qui sont des réseaux. L'Internet c'est le réseau des réseaux.

Le Hacker, est une personne consciente des systèmes nécessaires à faire exister son environnement.

C'est pour cette raison que les Hackers sont les inventeurs et fervent défenseurs du logiciel libre, du droit à la bidouille du soft, mais aussi du matériel qui fait "tourner" un ordinateur et fait "tourner" Internet.

Comme le permaculteur, le hackeur a conscience de l'impact systémique de ces comportements.
(Si j'utilise windows, j'enrichi un système commercial, un code fermé qui va me restreindre et par la même, le monde entier, aux seules possibilités qui auront été définies par le miliardaire qui possède le système. Si j'utilise Linux, je peux en tout temps modifier l'outil pour le faire correspondre à mes besoins..)

Tout comme le permaculteur, le hacker geek barbus ne milite pas CONTRE un système avec des banderoles et des slogans en étant "tous ensemble". Il est souvent seul à développer un nouveau monde, à côté...

Quand ce monde a du succès, comme le web, qui repose sur l'Internet. Ce nouveau monde est pris d'assaut par les autres visions du monde.

L'Internet conçu comme un réseau décentralisé (mesh), où tout le monde relaye le trafic de tout le monde, se centralise chez quelques opérateurs de téléphonie mobile qui se mettent à censurer l'accès réseau. (voir: neutralité du net)

Le web, conçu comme un monde où chacun peut ajouter un site sans demander la permission à personne, se retrouve centralisé dans une poignée de système détenu par la logique commerciale orange des GAFAM.

Non le web, ce n'est pas que Google, Facebook, Youtube et Amazon....

Par dessus cette couche, les Etats ancrés à l'étape bleue et leur lois sont dépassés et tentent de reprendre du pouvoir avec de la censure, taxes, et diabolisation de l'information issue du net.. "Fake news... Fake news..."

Les hackers se sentant menacés créent un nouveau monde... celui des cryptomonnaies....

Le ré-enchantement du monde (turquoise)

Une vision holistique du monde.

Cette étape est la dernière qui a été découverte. Graves, à son époque, n'a rencontré que 6 personnes dans le monde entier avec des valeurs de ce type. Donc moins que ce que j'en connais !

Ainsi, ce n'est pas sur la base de 6 personnes qu'il a pu décrire précisément ce qu'est cette étape. Il y a beaucoup de conjectures. Il y a une suite logique dans les étapes qui permet d'imaginer les valeurs portées par cette étape. mais évidement rien de précis.

Les successeurs de Graves ont tenté de décrire plus précisément cette étape. Voici la devise de cette étape selon le livre écrit par les Chabreuil:

Sacrifier si nécessaire le soi et celui des autres pour le bien de toute vie présente et à venir

  • Le monde est un seul grand organisme dont tous les éléments sont interdépendants.
  • La connexion à toute chose est le propre d’un être responsable.
  • Restaurer l’harmonie globale nécessite d’intervenir à tous les niveaux d’existence.

forêt enchantée.jpg

En 50 ans, le monde a beaucoup évolué et cette étape est en train de s'installer. Personnellement, je pense connaitre maintenant de manière beaucoup plus précise cette étape turquoise. Le ré-enchantement du monde me semble un bon titre d'étape.

J'ai lu le livre des Chabreuil sur la spirale dynamique en été 2012, j'ai adoré, ça a été une révélation pour moi. Je pense que si ça résonnait autant c'est que j'avais, à cette époque, des valeurs ancrées au moins dans l'étape jaune. J'avais déjà commencé à entrevoir et à décrire ce que je pensais être l'étape turquoise.

Cinq ans plus tard, en 2017, je vois que je ne m'étais pas trompé, mais que mes descriptions n'étaient pas très précises. Maintenant je vois, je comprends et je vis bien d'autres valeurs et modes de fonctionnement qui me semblent être ancrés dans l'étape turquoise de la spirale dynamique.

Rétrospectivement, je vois qu'en 2012, j'avais des valeurs ancrées dans l'étape jaune, et encore pas mal de valeurs de l'étape verte. Actuellement, je sens que j'ai changé. J'ai abandonné les valeurs et fonctionnement typiques de l'étape verte et j'ai adopté la vision du monde et bon nombre de fonctionnement de l'étape turquoise.

C'est avec 5 ans de recul, et pas mal de travail sur moi, que je peux attester que le modèle de la spirale dynamique est un bon modèle. Mais qu'il reste un modèle. On ne change pas du jour au lendemain toutes ses valeurs et ses fonctionnements. Même si je me souviens de certains déclics "Tout s'éclairci dans mon esprit..." qui ont chamboulés ma vision du monde.

C'est surtout dès le moment où j'ai pu intégrer dans une même vision des grands paradoxes de ma vie que j'ai pu progresser en direction de l'étape turquoise.

Et je pense que c'est une des caractéristiques fondamentales de l'étape turquoise que de pouvoir intégrer des paradoxes. Sortir de la dualité.

non dualité au delà du paradoxe le cylindre est un cercle et un carré

Tout est question de point de vue. Un cylindre est un cercle ET un carré..  Il suffit d'élargir sa conscience pour en prendre conscience !

Il y a un tel décalage entre cette vision du monde turquoise et les précédentes que son intégration va heurter pas mal de sensibilités. Surtout chez les gens "rationnels" dont les valeurs sont ancrées à l'étape orange. En effet, ces derniers ont tendance à occulter tout ce qui n'est pas rationnel, même les émotions humaines. (ce qui en réaction à fait émerger l'étape verte!)

La rationalité est le fait de notre cerveau gauche. Cependant notre cerveau a deux lobes. A l'étape turquoise on intègre aussi le cerveau droit. Celui de l'irrationnel, des intuitions.
(et mieux encore... nous avons en fait 3 cerveaux !.. celui de la tête et ses deux lobes, mais aussi celui du coeur, et celui des tripes... avec plus de neurones que dans le cerveau d'un chien .... par rien !)

L'étape turquoise est aussi appelée étape Intégrale ou authentique dans d'autres théories comme chez Ken Wilber et Jenny Wade.

Les personnes avec des valeurs ancrées à l'étape turquoise ont donc une vision plus large, une conscience plus élargie du monde. Elles cessent de voir des opposés s'affronter. Elles ont une vision du monde parfois dite intégrale.

Cette vision du monde permet de se dés-identifier du petit moi humain, de l'égo. (sans le supprimer) Le "moi" devient quelque chose de plus grand. Le vocabulaire change mais on peut parler d'âme qui complète le corps et l'égo.

Le fait de se dé-sidentifier de l'égo permet de le voir de l'extérieur et de ne plus être soumis à ses pulsions. Ça permet également de découvrir ses peurs et ses ambitions.

Ne plus laisser l'ego contrôler sa vie permet à des parties, plus profondes et plus sages de soi-même de s'exprimer.
A la place d'une existence basée sur la peur et la pénurie, les personnes avec des valeurs ancrées à l'étape turquoise passent à une existence basée sur la confiance et l'abondance. 

Quand l'abondance et la confiance sont là. Il est possible de lâcher le contrôle sur les autres et sur les événements. Il est possible d'oser prendre la vie comme elle vient pour faire des expériences et grandir.

Aux étapes du premier cycle de la spirale dynamique, avec une conscience de premier niveau, chacun cherche à convaincre que sa vision du monde est la bonne, LA vraie.
(Ou alors à l'étape verte, une des valeurs fondamentales veut que tous les avis se valent. La tolérance des personnes ancrées à cette étape les piège souvent à devoir tolérer les intolérants !)

Au stade turquoise chacun a sa vérité, et ne cherche pas à l'imposer. Chacun écoute vraiment l'autre. Ce n'est pas juste une captation d'informations pour tenter de convaincre. C'est le non jugement.

Chaque personne a sa vérité et tente de l'expérimenter, de la déployer. Chaque personne tente de devenir ce que son intuition l'appelle à devenir, c'est à dire soi-même.

Chaque personne apprend à développer et honorer ses dons et la vocation qui nous est donnée, et d'être au service du monde et de l'humanité.

C'est une vision du monde très différente de la vision orange qui veut modeler le futur et qui prétend que tout le monde peut devenir ce qu'il veut avec un peu de volonté et un mental d'acier !

La vision du monde turquoise résout de le paradoxe de devenir soi-même (ce qui peut paraitre égoïste) et d'en même temps être au service du monde.

En effet, lorsque l'on cherche à être le plus fidèle à soi-même, on découvre que l'on est juste l'expression de quelque chose de beaucoup plus vaste que soi !

Pour rappel, les étapes de la spirale dynamique alternent entre expression de soi marquée, et soumission de soi à un ordre plus grand. Ainsi, en effet, l'étape turquoise est une étape de soumission à quelque chose de plus vaste que soi !

Beaucoup de personnes dont les valeurs sont ancrées à l'étape turquoise de la spirale dynamique se laissent donc guider par ce plus vaste que soi, par l'univers conscient. (ou tout autre nom, je le rappelle chacun a sa propre vérité)

En discutant de cet article, les concepts philipin de "Kapwa" et sud africain de "ubuntu" ont émergés. Il s'agit dans les deux cas d'exprimer que tout est lié, la non-séparation, que l'on est soi car l'autre est aussi lui-même, mais que nous formons ensemble un tout. Robert (qui a vécu aux Philipines) me disait que Kapwa  "C'est marcher dans une foule très dense sans que jamais les corps ne s'entrechoquent (essayez dans le métro parisien!)"

Desmond Tutu a décrit le concept d'ubuntu ainsi: Quelqu'un d'ubuntu est ouvert et disponible pour les autres, car il a conscience « d'appartenir à quelque chose de plus grand ».

On retrouve cette notion des service à quelque chose de plus grand que soi propre à l'étape turquoise de la spirale dynamique.

Mais attention, les notions de Kapwa et d'Ubuntu ont été développée, à l'étape violette. A la seconde étapes de la spirale dynamique. Ainsi le concept est transposable en version turquoise. Mais il n'est pas tout à fait pareil vu qu'entre temps les gens avec une vision du monde turquoise ont intégré les autres étapes !

L'intuition peut se développer et s'entrainer en restant attentif à ses émotions. Certain-e-s vont plus loin en étant attentifs aux signes, aux sychronicités, aux rêves et aux états de conscience modifiés. Certain-e-s ont même des guides, des consciences qui les accompagnent en tout temps et les aides à faire des choix !

Une telle vision du monde conduit à reprendre contact avec la nature en toute humilité, non pas comme un devoir moral, mais juste par une prise de conscience de faire un avec elle.

Comme pour l'étape précédente. Nous sommes sur le second tour de la spirale dynamique. Cette étape a donc des similitudes avec la seconde étape de la spirale dynamique: l'étape animiste.

Le monde se ré-enchante. C'est à dire qu'aussi étrange que cela puisse paraitre. Les esprits de la nature font à nouveaux partie de la vision du monde des gens à cette étape.

La devise de l'étape turquoise est: "Faire l'expérience spirituelle du caractère complet de l'existence."

amazon proportion rayon spiritualité

Le mot "spirituel" a de nombreux sens et connotations. Mais l'essentiel que j'y vois c'est de retrouver un sens à l'existence.

Le monde n'est pas là pour rien. Nous ne sommes pas là pour rien. Le hasard n'existe pas. Tout a un sens. C'est ce sens qui a été évacué à l'étape orange, qui avait envie d'émerger à l'étape verte, et qui revient pleinement en l'étape turquoise.

La spiritualité revient en force, mais hors des religions. Il y a qu'à voir les rayons des librairies pour comprendre que le sujet de la spiritualité intéresse. Voici un petite expérience de visualisation qui a été faite en 2008 basées 753 000 livres vendus sur Amazon. Déjà à l'époque le rayon spiritualité (et religion) était très grand. (entre les "bleu" et les "turquoise")

De nos jours, les thérapies alternatives ont la cote, les chamanes sont des plus en plus nombreux et de plus en plus de salons "bien être" ouvrent.

C'est ici encore un paradoxe qui est intégré. La vision turquoise va au delà de l'opposition entre médecine occidentale et médecine orientale. La médecine occidentale est est très bonne pour remettre sur pieds une personne, parfois même décédée! (le nombre de NDE augmente !) Mais elle se trouve parfois très ennuyée avec des maladies chroniques. Alors que la médecine orientale est capable de traiter des petits déséquilibres qui à la longue deviennent des maladies.

Pour une personne avec des valeurs ancrées à l'étape turquoise, le temps est perçu comme une illusion, le temps n'existe pas. Ce qui est tout à fait compatible avec l'approche de la physique quantique qui évacue la notion de temps.

La personne va vivre le plus possible dans le présent, jouir du moment présent. Pas besoin de ressasser le passé, ni de se faire du soucis pour le futur. C'est l'expression du lâcher prise et de la confiance qui habite les personnes ayant des valeurs turquoises.

Les organisations turquoises

Ce sont des communautés de co-créateurs fonctionnant sur le modèle d'un organisme vivant.

Dans cet article, j'utilise le formalisme de la spirale dynamique pour décrire les étapes. Il en existe d'autres. Notamment Wilber dans sa théorie intégrale a aussi utilisé des couleurs. Certaines concordent et d'autres non.

Frédéric Laloux a écrit un livre qui s'appelle Reinventing Organizations, dont voici mon résumé. Ce livre décrit le fonctionnement des organisations Opale.

Pour moi, une organisation turquoise est une organisation Opale.
(Tout le monde n'est pas d'accord là dessus. Laloux décrit dans son livre que l'organisation Opale est pour lui au stade "Teal" de Wilber. J'observe que le stade "Teal" est généralement associé à l'étape jaune de la spirale dynamique. La douzaine d'organisations Opale décrites par Laloux sont très différentes. Il dit lui même que certaines ne sont que partiellement opale et d'autres à 100%. Là je me dis qu'il y a de la nuance. Ça me permet de parler de mon expérience de la spirale dynamique qui a bien les étapes jaune et turquoises claires. Mais pour les organisations, c'est plus flou dans mon expérience. Donc l'Opale est peut être à cheval entre jaune et turquoise. Mais je trouve plus juste de la mettre en turquoise ! C'est un choix personnel. )

L'opale est une pierre qui a des reflets de toutes les couleurs, ce qui illustre très bien le fait qu'une telle organisation, basée sur une conscience de niveau deux a intégré, sans les opposer, toutes les étapes précédentes.

opale virgin-rainbow

Les organisations Opale sont des organisations dont le but est de fournir un cadre sécurisant à ses membres pour qu'ils puissent réaliser le potentiel de ce vers quoi ils se sentent appelé à devenir.

L'organisation opale n'est pas là pour rien. Elle n'est pas là pour assurer sa survie comme l'est une entreprise orange. L'organisation opale a une raison d'être. C'est cette raison d'être qui guide l'entier de l'organisation et ses membres. L'organisation Opale est au service de cette mission. Du coup, elle n'hésite pas à offrir de l'aide et des informations, à ce qu'une vision du monde orange verrait comme des concurrents.

C'est l'exemple de Buurtzorg qu'explique bien Frédéric Laloux. La raison d'être de Buurtzorg, c'est d'aider les gens à vivre bien chez eux en santé le plus longtemps possible.

Ainsi Buurtzorg explique ses méthodes à ses "concurrents", ça peut ainsi les aider à mener encore mieux leur raison d'être.

A un niveau du "holon" en dessous, les membres d'une organisation Opale, sont également amenés à avoir eux aussi une "raison d'être". On va les encourager à se découvrir eux-mêmes et à trouver ce qu'ils pensent avoir à apporter au monde, à l'organisation. L'organisation opale ne va pas les assigner à une place précise, mais tenter de soutenir la personne pour qu'elle deviennent elle-même, à sa juste place. Donc d'un point de vue rationnel, la personne sera là où elle aura la meilleure motivation intrinsèque et donc le meilleur rendement pour toute l'organisation.

En effet, paradoxalement, en étant humaine, intuitive, en ayant des valeurs fortes, en lâchant prise, en supprimant les budgets prévisionnels et le contrôle de ses employés chers aux entreprise orange, l'organisation opale arrive à être plus efficace !

En effet, à l'étape orange, le rationnel est roi. Ainsi on évacue tout ce qui est irrationnel. Ceci est justifié pour mieux coller à la réalité. Mais éliminer ainsi les intuitions, c'est ironiquement supprimer les impressions irrationnelles qui signalent que quelque chose cloche et que l'on va droit dans le mur !

Le fait de vouloir contrôler le futur dérive souvent à choisir des objectifs irréalistes. Ce qui entraine que les employés des entreprises orange trichent sur leur capacité, se cachent derrières des masques pour éviter de montrer leur plein potentiel et leur vérité. Ainsi ils se montrent plus faibles pour éviter qu'on leur donne des objectifs trop élevés, ou alors craquent car l'objectif n'est pas réaliste et/ou inhumain.

Les rapports sur le terrain servant à prendre des décisions sont faux, car tout le monde se protège contre tout le monde. La confiance n'est pas là et donc le lâcher prise non plus.

Dans une organisation opale, on utilise le pilotage dynamique. Il est à l'image du "pilotage" d'un vélo. On ne prévoit pas à l'avance la trajectoire exacte, on se lance, et on corrige en permanence la direction. La direction étant la raison d'être de l'organisation.

Les membres d'une organisation opale sont eux-mêmes, à leur place. Ils ont moins peur d'échouer que de ne pas tenter.

Graves disait "Ils ont de l'ambition, mais ne sont pas ambitieux".

Les gens avec des valeurs ancrées à l'étape turquoise sont authentiques et vrais. Ils sont moins attachés au résultat, à l'objectif prévu. Ils sont ainsi capables de mieux accepter les vérités parfois déplaisantes de la réalité, et de corriger le tir. En cela, même avec des moyens irrationnels, ils collent mieux à la réalité que ce que les organisations orange tentent de faire avec le rationnalisme.

Voici un exemple concret de méthode adaptée à l'étape turquoise: La méthode des 6 chapeaux est une méthode d'évaluation qui permet d'observer une situation dans les 6 modes de pensées des humains. On réintègre ainsi, avec cette méthode, la vision des émotions et des intuitions. Les 6 modes sont: le factuel, l'intuition, le positif, le négatif, le créatif, la synthèse.

Le fait d'utiliser une méthode qui place tout le monde dans un même mode de pensée explicite, dans un rôle, permet de protéger le moi profond de la personne. On sait quand elle s'exprime elle parle dans le mode de pensée du rôle. Elle ne va pas se censurer car on risquerait d'associer ce qu'elle dit à sa personne et que ça risque de déplaire. L'organisation opale protège le moi profond, la vérité de chaque personne. 

Quand une personne est elle même et à sa place dans une organisation elle est bien. Elle ne cherche plus à "concilier sa vie privée et sa professionnelle".
Une telle expression montre juste qu'il existe des vies professionnelles qui n'ont plus rien de vivant!

Dans un monde fractal, on trouve un petit peu de tout dans tout, ainsi la vie est partout.

On peut se poser la question de la pertinence d'une "prévoyance" professionnelle dans une vision du monde turquoise ? Le terme même de prévoyance est issu directement du mode de pensée orange qui veut gérer le futur par "prévision/vérification".

L'organisation Opale a un mode de rémunération qui est un mélange de plusieurs principes. Elle pratique souvent quelque chose qui ressemble à un revenu de base inconditionnel qui fourni la base pour vivre. Puis cette rémunération se complète avec des primes suivant le mérite ou les besoins plus particuliers de la personne.

Tout comme la méthode de rémunération est un mélange de plusieurs principes. La méthode de décision de l'étape turquoise est aussi un mélange.

Petit, rappel, en mode rouge, c'est le chef impulsif qui décide selon son avantage personnel, en mode bleu, c'est le règlement qui décide, en mode vert, c'est une grande assemblée qui prend en compte l'avis de tous, en mode jaune c'est une décision individuelle qui tente de prendre en compte l'impact que la décision peut avoir sur l'environnement.

En mode turquoise/Opale le mode décision intègre le paradoxe de concilier une décision qui convient à la personne de manière individuelle, ainsi qu'au monde dans lequel elle s'intègre.

Par exemple, pour prendre une décision, une personne va se poser les questions:

  • Est-ce que cette décision me semble juste ?
  • Suis-je fidèle à moi même ?
  • Cette décision est-elle cohérente avec ce que je me sens appelé à devenir?
  • Est-ce que je fais du bien au monde ?

C'est en choisissant d'abord une solution avec laquelle chaque personne puisse être en accord (donc pas besoin de chercher à faire plaisir à d'autres), que l'on peut lâcher prise, ne plus avoir d'objectif, mais laisser vivre la vie qui veut s'exprimer au travers de soi.

Ensuite, pour les prises de décision collective, la sollicitation d'avis et le consentement sont fréquemment utilisées dans les organisations opales.

La sollicitation d'avis, permet à toute personne de prendre une décision seule. Mais en ayant préalablement du consulter d'autres personnes (pas toutes!) concernées par la décision, et/ou spécialiste du domaine. C'est ainsi que l'on construit un réseau de confiance, de valorisation de ses pairs, mais aussi de responsabilité individuelle. C'est ainsi que chaque personne lors de chaque décision élargi sa conscience sur le sujet.

Le consentement peut s'expliquer par la définition du consensus. Un consensus c'est "tout le monde dit oui". (un truc de l'étape verte !). Le consentement, c'est "personne ne dit non".  Dans le consentement on cherche à trouver une solution pragmatique, ce n'est pas la meilleures, ce n'est pas la préférée de tous. Certains s'en fichent même complètement. On cherche une solution qui est acceptable, pour laquelle personne ne va s'opposer avec des raisons valables. Les objections doivent être testées.

L'organisation turquoise/opale est donc une bel organisme vivant.

Le fonctionnement des organisations qui découlent des différentes visions du monde de la spirale dynamique

J'ai également fait un vidéo pour expliquer comment évolue le fonctionnement des organisations issues des différentes visions du monde.

Il y a deux critères intéressants à observer pour connaitre la vision du monde d'une organisation:

  • comment sont prises les décisions
  • comment se pratique la rémunération

Etape suivante ?

A priori, la spirale dynamique n'a pas de fin. Mais pour le moment, ce modèle ne comporte pas d'étape supplémentaire. Il y a dans d'autres modèles, notamment chez Ken Wilber, des tentatives d'aller au delà. (étape corail)

Personnellement je suis très impressionné que Clare Graves ai réussi il y a 50 ans d'aller si loin dans la description des étapes de la spirale dynamique.

En ce qui concerne l'étape turquoise, j'y ai mis beaucoup de mon point, de vue de mes expériences. Là il y a très peu de choses issues de Graves. J'y ai aussi mis pas mal de comportements dans les organisations opale qui ont été observées par Frédéric Laloux.

Donc, pour cette étape en particulier c'est un essai, merci de m'indiquer dans les commentaires ci-dessous, si je suis totalement à côté de la plaque ou si ça te parle ? Si c'est un point de vue cohérent. Si l'expérience confirme mes propos. Merci.

... et pour aller encore plus loin.. j'ai quelques idées.

Je vois qu'arrivé au ré-enchantement du monde. Il y a plusieurs comportements:

  • Il y a des gens qui se découvrent de nouveaux pouvoirs magiques. Il veulent les acquérir. C'est la logique du sorcier qui veut agir pour lui. => expression de soi pour soi
  • Il y a les gens qui disent tout le temps: "il n'y a pas de hasard" c'était écrit...  si il a eu cette maladie c'est que son âme avait envie de vivre cette expérience => soumission à plus grand que soi
  • Il y a les gens qui sont conscients d'avoir un pouvoir sur la création de leur réalité et leur futur, mais que ça ne fonctionne que pour des demandes qui améliorent le collectif => expression de soi... mais cadrée !

J'y voilà une certaine logique, un pattern déjà vu...  mais ça mérite d'être affiné...

La spirale dynamique en e-book

Pour avoir une version offline et de mon site, j'ai commencé à convertir quelques articles populaires en e-book pdf et epub.

Cet article sur la spirale dynamique est donc disponible en e-book:

spirale dynamique couverture

Les 8 visions du monde selon la spirale dynamique:

Scroll to top