Résumé du livre Purifier et Dynamiser votre Eau de Ulrich Holst

Notes à propos du livre: Purifier et Dynamiser votre Eau de Ulrich Holst

  • L’eau est au coeur de toute vie
  • Le mouvement de spirale se retrouve partout dans l’univers
  • les aqueducs romain comportaient des étapes de mise en tourbillons de l’eau pour lui préserver sa capacité naturelle de régénération, sa pureté et sa vitalité originelle.

Les bizarreries de l’élément eau

  • l’eau augmente son volume avec le froid et diminue son poids spécifique avec la chaleur ! => c’est exactement le contraire pour la plupart des éléments !
  • Ainsi les glaçons flottent (les calottes polaires)
  • C’est grâce à cette propriété que l’on peu faire du patin à glace. La glace se forme à la surface des étendues d’eau et pas au fond. (et c’est surtout grâce à ça qu’en cas de froid extrême, le fond des lacs et océans ne descend pas en dessous de 4°C et donc crée un refuge pour les êtres vivants.)
  • L’eau atteint sa densité et son poids maximum à 4°C (et pas à 0°C étonnant et sa masse volumique minimale à 37°C => la température du corps humain !!)
  • l’eau est composée de deux gaz, l’hydrogène et l’oxygène. Pourquoi est-ce un liquide ? (à la même température)
  • L’eau se lie avec tout ce qu’elle peut. C’est un excellent solvant.
  • A température ambiance, l’eau est en général une association d’environ 400 molécules, pour faire un grosse molécule.
  • Quand l’eau se réchauffe, quand elle bout, le nombre de molécules liées diminue.

 

Page wikipedia à propos de l’eau

  • sans oublier la capillarité due à la tension de surface élevée de l’eau qui permet à la sève de remonter dans le végétaux.  => https://fr.wikipedia.org/wiki/Mol%C3%A9cule_d%27eau
  • L’eau froide s’oxygène naturellement mieux, alors que l’eau tiède perd son oxygène et absorbe plus de CO2, en s’acidifiant.

La mémoire de l’eau

  • le vivant évolue. Pour évoluer il a besoin d’une mémoire.
  • les molécules d’eau se groupent en clusters.
  • Les clusters sont tous différents, comme le sont des groupes d’humains qui se rassemblent. Un groupe d’humain à un concert ressemble à un groupe d’humain en manifestation. Mais les raisons de ce groupement ne sont pas les mêmes.
  • Quand des groupes d’humains se séparent, chaque personne repart avec un peu de l’impression du groupe dans lequel elle était. Pour l’eau c’est pareil.
  • La mémoire de l’eau existe et fonctionne. La preuve ce sont les médicaments homéopatiques à haute dilution qui fonctionnent sur les animaux. Ce n’est pas à cause de l’effet placebo.
  • Dans les années 1960, l’anthroposophe Theodor Schwenk a réalisé des photos de gouttes d’eau.
  • Masaru Emoto est connu pour ses photos de cristaux de gouttes d’eau.
  • Plus l’eau est pur, plus les cristaux sont beaux, réguliers. Plus l’eau est polluée ou soumise à de mauvaises intentions plus les cristaux sont petits et difformes.
  • La méthode Hagalis est souvent utilisée pour comparer l’effet d’appareil de dynamisation d’eau. http://www.hagalis.de
  • La première étape de la méthode Hagalis consiste à distiller de l’eau. Les résidus sont mélangés à des cendres et du calcium, jusqu’à formation de cristaux. Les cristaux ainsi obtenus sont à leur tour mélangés au distillat, et le tout répandu sur du verre de laboratoire. L’eau est vaporisée à température ambiante, ce qui permet d’obtenir des figures et des contours très nets.
  • Il est possible de tenter l’expérience chez soi avec une cocote, une ficelle est de glaçons…  suivre les explications de la page 26.
  • Si l’eau est ainsi capable de mémoriser les influences auxquelles elle est soumise. On peut donc l’influencer de manière positive. C’est ce que font les dynamiseurs d’eau.

Différentes catégories d’eau et leur utilisations

  • L’eau juvénile => c’est l’eau qui n’est pas encore minéralisée par son parcours souterrain. Elle risque de se charger avec les minéraux du corps plutôt que de fournir le corps en minéraux. Plus on pompe de l’eau souterraine, plus c’est de l’eau juvénile.
  • L’eau à maturité => de l’eau minéralisée (et carbone) en juste quantité. Elle est cristalline et légèrement bleutée.
  • L’eau minérale => une eau avec au moins 1g (par litre ? pas dit dans le texte) de minéraux.
  • L’eau de fontaine ou de puits => directement de source ou de nappe phréatique de surface. Souvent juste filtrée par des graviers.
  • L’eau de pluie => C’est une eau juvénile. Elle n’est pas minéralisée. L’évaporation lui a fait perdre ses minéraux. De plus elle lave la pollution de l’air.
  • (Ce livre recommande de ne pas boire l’eau de pluie, mais je connais des gens qui le font depuis une quinzaine d’année sans soucis. La première pluie n’est pas collectée, via un astucieux bac de rétention de la 1ère pluie. Le système est décrit ici: http://www.cledesol-fog.ch/?id=sche#)
  • Les eaux de surface => dépend de par quoi elles sont alimentées. Souvent un réservoir pollué. 🙁
  • L’eau du robinet => pour les besoins de la distribution elle est canalisée et mise sous pression. Ce qui n’est pas bon pour les clusters.
  • L’eau bouillie => tue les microbes, désinforme l’eau de sa pollution. Mais dépend de la durée pendant laquelle l’eau est bouillie. La médecine Ayurvédique recommande 7 min. La médecine chinoise recommande aussi la longue ébullition pour dynamiser l’eau. (en effet, pour mon traitement au Xiao Yao San je devais laisser évaporer ~30% de l’eau afin de faire bouillir longtemps l’eau dans les principes actifs de la plante. ) En asie, l’eau chaude est la boisson la plus courante. Ceci évite au corps de perdre de l’énergie à chauffer l’eau froide pour la digérer.
  • L’eau distillée => de la vapeur condensée. Elle ne contient plus rien. Elle est comme de l’eau juvénile très pur. Mais ça n’apporte rien de la boire et c’est dur à re-dynamiser.
  • Rosée du matin => La rosée du matin est de l’humidité condensée. Sa structure moléculaire est subtile, presque éthérée ; ses propriétés thérapeutiques sont connues depuis très longtemps.
  • L’eau bénite => Est de qualité supérieure. Car bénir une eau revient à l’informer avec un bon message. Emoto a observé que l’eau des temples est souvent meilleure. Tout comme une piscine dans laquelle on pratique du Watsu est dynamisée.

Les pionniers de la recherche sur l’eau

Victor Schauberger

=> voir aussi mon article sur « la compréhension de l’ea selon Victor Schauberger »

  • Forestier autrichien
  • Il n’aimait pas trop l’université car trop séparée de la réalité de la nature.
  • Il voyait à l’uni des théories hors est une succession ininterrompue d’instants dynamiques.
  • Vu que tout change tout le temps, il trouvait peu judicieux le concept scientifique de reproductibilité. Il faut aussi tenir compte de l’aspect dynamique.
  • La nature ignore les catégories étanches, bien cloisonnées : biologie, chimie, physique, etc. Pour Viktor Schauberger, les catégories ne se rencontrent que dans l’intellect humain, dans le milieu clos des laboratoires, jamais dans la nature.
  • L’intellect humain est un handicap, au sens où il appréhende les choses de façon fragmentaire, en tant que parties non reliées entre elles. Dans la nature, les parties ne sont pas séparées les unes des autres. Selon Viktor Schauberger, la manie de la fragmentation est la deuxième erreur commise par les sciences officielles de son temps dans leur étude de la nature.
  • Le mouvement et l’énergie sont omniprésents dans l’univers.
  • Toutes choses se transformant sans cesse
  • tout existe à l’intérieur d’un champ de forces duelles, s’opposant chaque fois l’une à l’autre:
  • => attraction / répulsion
  • => condensation / expansion
  • => concentration / dispersion
  • Quelle est la source première de l’énergie ?
  • Viktor Schauberger attribuait ces propriétés à une intelligence créatrice omniprésente, une énergie omni-rayonnante, capable d’organiser toutes choses en vertu d’une cause primordiale, source de toutes les causes subséquentes. => EEC => Energie Eternellement créatrice.
  • Elle se rencontre partout dans l’univers, et sa fonction est de maintenir la vie dans un courant harmonieux, créateur, instant après instant. Telle est le principe fondamental sous-tendant les recherches de Viktor Schauberger.
  • Production d’énergie par concentration centripète
  • faire flotter des troncs ayant une masse volumique plus grande que l’eau !
  • C’est en observant les truites remonter le courant que Victor Schauberger a compris comment elles arrivent sans effort à rester immobile au milieu d’un fort courant, puis même à remonter le courant et sauter par dessus les chutes. => elles restent au coeur du tourbillon, à l’équilibre des forces. Puis elles utilisent la force centrifuge du tourbillon pour s’élancer.
  • L’eau se déplace par un mouvement d’enroulement spiralé.
  • Au centre, c’est comme l’oeil du cyclone. C’est le calme, mais aussi un énorme potentiel énergétique.
  • C’est de l’énergie concentrée au repos. (concentration centripète)
  • Il a appelé ça: « production d’énergie sur la base de l’implosion« 
  • Aussi régénération et purification naturelle de l’eau grâce à des systèmes qui impriment des mouvements en spirale à l’eau. (dans le sens des aiguilles d’une montre)
  • Les tourbillons centripètes de l’eau générant le phénomène d’implosion sur son plan subtil. Ce qui, d’une part imprime un mouvement tourbillonnaire aux groupements moléculaires, qui ainsi se défont, se brisent ; d’autre part, concentre cette bioénergie (EEC) naturelle puis la « libère ». Ce procédé rend à l’eau son pouvoir inné de régénération et lui restitue sa structure originelle.

Shoi Yamashita: l’eau vitale

  • observe une différence entre l’eau des plantes et l’eau ordinaire.
  • l’eau PI => l’eau vivante (vient du Chi,)
  • appareil de dynamisation en 3 étapes:
  • filtration => filtre textile pour la rouille et calcaire, écorce de coco pour les polluants organiques, herbicides, pesticides, chlore, gaz, bactérie..
  • activation => 2 sphères en céramique se mettent en mouvement avec l’eau et lui induisent des mouvements tourbillonnaire. (casse les agglutination moléculaires indésirables) Briser les molécules d’eau indésirables a également pour effet une extension de la surface interne de l’eau, ce qui améliore sensiblement son pouvoir de dissolution et de formation de groupements moléculaires harmonieux et sains.
  • dynamisation => l’eau coule sur du corail. Le corail favorise la vie dans les océans. ( il génère des ions minéraux et augmente le pH de l’eau de façon optimale.) Puis l’eau à dynamiser passe sur un lit de cristaux provenant de hautes montagnes japonaises. La conductibilité électrique de l’eau diminue ainsi de façon significative, d’où une stabilisation certaine de la nouvelle structure moléculaire

Enza Maria Ciccolo : les eaux miraculeuses, ou eaux de lumière

  • En 1984, elle profite d’un passage à Lourdes en vacances pour prélever un échantillons de l’eau de Lourdes pour la faire analyser et voir si cette eau est différente d’une eau normale.
  • => l’eau de Lourdes possède un champ électromagnétique parfaitement équilibré.
  • les particules de matière sont constamment en mouvement, ces mouvements se font autour d’un axe : ils ont une direction, à gauche ou à droite. (c’est quoi une particule de matière ? …. un atome ? une molécule ? pas claire de quoi on parle ici.)
  • En cas de charge équilibrée, le nombre des rotations à gauche et à droite des particules est sensiblement égal.
  • majorité de rotation à gauche = surcharge (pompe de l’énergie aux cellules)
  • majorité de rotation à droite = procure de l’énergie
  • L’eau de Lourdes rééquilibre les particules élémentaires des organismes malades.
  • Quel est l’élément déclencheur des propriétés thérapeutiques de l’eau de Lourdes ?
  • => les ondes électromagnétiques de l’eau de Lourdes, au contact de vibrations pathogènes, avaient le pouvoir de changer ces vibrations.
  • le contact de cellules malades, d’un organe malade, avec une eau miraculeuse dissout toutes les vibrations pathogènes => guérison instantanée
  • Une maladie, à ses débuts, se traduit par un déséquilibre sur le plan vibratoire, des perturbations sur le plan énergétique, c’est-à-dire subtil.
  • À Lourdes, l’eau est en résonance avec toutes les couleurs du spectre => lumière blanche.
  • Certaines « eaux lumière, miraculeuse » ne sont sensibles que pour certaines partie du spectre de lumière.
  • Le pouvoir d’action d’une eau de lumière n’est pas stable, qu’il varie en fonction des conditions climatiques. => parfois pouvoir d’action supérieur la nuit ou les jours de pleine lune.
  • 9 gouttes d’une eau lumière peuvent transmettre leur caractéristiques à un verre d’eau « normale »

Friedrich Hacheney, inventeur d’un procédé de lévitation de l’eau

  • géophysicien autrichien né en 1959
  • mettre en pression de l’eau à plus de 1kp Kilopond est mauvais pour la qualité de cette eau. (kilopond = https://fr.wikipedia.org/wiki/Kilogramme-force unité non SI qui exprime une force à l’aide de masse.)
  • seul l’activation pour mouvement spiralé permet de conserver le caractère « colloïdal » de l’eau, sa vitalité. (colloïdal vient de Kolla en grec qui signifie colle. Le lait est colloïdal, c’est un mélange homogène de plusieurs substances en suspension)
  • Le principe du tourbillons était déjà utilisé dans les aqueducs romains.
  • l’eau colloïdale est donc une eau qui est capable de transporter de façon optimale une autre substance. (comme le plasma sanguin)
  • Ainsi, on peut dire que l’eau s’oppose à la force de gravité, elle a intrinsèquement une force de lévitation.
  • Friedrich Hacheney a inventé une machine à restituer à l’eau son pouvoir naturel de mise en lévitation.
  • http://www.levita-ahrensburg.de/Levitiertes_Wasser.cfm
  • de nombreuses études scientifiques reconnaissent les vertus de l’eau lévitantes: un meilleur transport des substances nutritives pour les plantes, une meilleure désintoxication de l’organisme humain, une diminution sensible des résidus calcaires dans l’eau, une homogénéisation des ciments, une stabilisation des pigments, une germination accélérée des végétaux.

Johann Grander : l’eau activée et « informée » au moyen d’aimants

  • eau Grander® => un succès commercial
  • réduit la consommation de chlore des piscines
  • Grander a eu envie de changer de vie à 44 ans en 1974. Il a abandonné sa station service pour construire des cabanes.
  • Il était passionné par les phénomènes magnétiques. Il a amélioré des moteurs, avant de s’intéresser au lien entre magnétisme et eau.
  • Appareil de dynamisation en 3 étapes:
  • – les aimants qui font vibrer l’eau à 100 kHz, ce qui casse les clusters qui mémorise la pollution
  • – l’eau est activées par des tourbillons
  • – l’eau est informée d’une nouvelle structure à proximité d’une eau Grander. (sans la toucher,mais par résonnance) (L’eau Grander est une eau de la source Grander, située sur une ancienne mine d’argent et de cuivre)
  • http://grander.com

Chapitre 4 : La puissance de l’énergie comprimée

  • Tous les inventeurs d’appareil de dynamisation de l’eau ont une théorie et un vocabulaire différent.
  • ici: « énergie vitale« , « bioénergie » = orgone, énergie traitée aux tachyon, Chi, énergie naturelle, originelle, primordiale.
  • => orient => ki, chi
  • => inde => prana
  • => ancien germain => odd
  • => hébreu => rouah => souffle vital
  • Toutes les thérapies naturelles (surtout orientales) visent à libérer l’organisme humain des blocages empêchant l’énergie de circuler dans le corps et à harmoniser cette circulation.
  • C’est le principe de l’acupunture et de toutes les méthodes basées sur les méridiens d’énergie.
  • En plus de dévier, et modifier les flux d’énergie, parfois il y a des méthodes qui injectent de l’énergie, c’est ce que fait l’imposition des mains, etc…
  • les arts martiaux sont aussi des techniques pour concentrer et diriger l’énergie vitale.
  • La culture occidental ignore souvent le principe d’énergie vitale. Mais depuis l’avènement de la physique quantique il y a un siècle, ça change.

Wilhelm Reich, ses découvertes en matière d’énergie vitale

  • Reich était médecin, il est né en autriche et a émigré aux USA.
  • Il a inventée la science de l’orgone.
  • Reich a fréquenté Freud dans les années 1920, mais lui reprochait de gaspiller son temps à s’occuper uniquement des pathologies de la bourgeoisie.
  • Reich voulait transmettre à tous une technique de bien être psychique qui passe par le physique.
  • Il dit:
  • La thérapeutique par l’orgone se différencie de tous les autres types d’influences sur un organisme humain en ce qu’elle court-circuite en grande partie le langage verbal du patient au profit de son expression biologique. Ce dernier se voit ainsi ramené à des profondeurs en lui-même que jusque-là il fuyait avec acharnement. La thérapeutique par l’orgone apprend aux patients à reconnaître, comprendre le langage du vivant, et avoir prise sur lui.
  • Wilhelm Reich utilisait le terme de « s’exprimer à partir du plan biologique ». Par là, il voulait dire « manifester et vivre ses sentiments sans exercer aucune censure »
  • Dans le fond, Wilhelm Reich et Viktor Schauberger poursuivaient un objectif similaire.
  • => le processus de purification et de dynamisation requiert une dissolution préalable des structures figées.
  • => étape de chaotisation, une mise en tourbillon. Puis reconstruction.
  • Livre: Die Ausdruckssprache des Lebendigen (Le langage du vivant):
  • Enfants, les manifestations lumineuses passant devant nos yeux fermés nous fascinaient littéralement : des points d’un bleu violacé flottaient lentement devant nos yeux. En grandissant, nous nous détournons de tels jeux. L’adulte cesse d’avoir confiance dans ses perceptions. Serait-ce que nous percevrions l’énergie de notre organisme, c’est- à-dire biologique, via nos sensations visuelles subjectives ?
  • Il dit ceci après avoir expérimenté l’observation de petits être lumineux sur une plage. Il en avait mis dans une boite (sort de cage de Faraday) et ceci avait encore plus rayonné, même une fois les yeux fermés ! Puis il a réalisé que partout dans l’atmosphère, le même genre de phénomène se passent.
  • Reich a inventé l’accumulateur d’orgone. afin de densifier et transmettre l’orgone à ses patients.
  • A fur et à mesure de ses publications Reich dérangeait de plus en plus, il a fini par mourir en prison en 1957.

Chapitre 5: Les plus récentes découvertes bioénergétiques pour la dynamisation de l’eau.

L’éther, une énergie subtile, est active dans les forces de la nature. L’éther est le tissu énergétique qui sous-tend les formes matérielles, et les fait subsister. L’interaction entre l’éther et la matière engendre toutes sortes de phénomènes : l’inertie, la masse, la gravitation, la cohésion, et toutes les forces de la nature. (Adolf Zielinski)

Les biocatalyseurs du système (Roland) Plocher

  • utilise des farines de quartz ou d’autre cristaux de roches dynamisés à l’orgone.
  • utilisé pour dynamiser l’eau et aussi les cultures.
  • le zoo d’Art Goldau utilise avec succès cette technique depuis 1993 pour dynamiser et purifier l’eau de ses bassins qui devaient être vidés et nettoyé une fois par mois, à cause de l’accumulation de boue, de décomposition de la nourriture que les visiteurs lancent aux animaux et qui fini dans les bassins, de prolifération d’algues dès qu’il fait chaud. Depuis l’utilisation quotidienne de 20g de chaux des Dolomites, les bassins sont propres !
  • Avant 1993, après seulement deux ou trois jours de canicule, l’enclos aux sangliers dégageait une odeur pestilentielle. Mais depuis la signature du contrat d’entretien avec la société Piocher, il suffit d’y saupoudrer quatre-vingts grammes de chaux des Dolomites chaque semaine. Ce qui permet la dégradation des substances azotées, et élimine presque tout risque d’odeurs nauséabondes.
  • Auparavant, les bouquetins buvaient aux abreuvoirs mécaniques alimentés en eau de source, désormais ils boivent de l’eau de bassin des enclos. Les animaux ont un instinct sûr – ils savent ce qui est bon pour eux. – Joachim Andermatt dans un article paru dans le journal du zoo
  • dès 1993, l’école supérieure d’études techniques de Basse-Saxe a réalisé une série d’essais dans trois stations d’épuration biologique =>
  • => nette amélioration du pouvoir d’oxygénation de l’eau (2/3 de coût d’aération en moins)
  • => diminution ou suppression de la puanteur du lisier => 1kg de farine de quartz traitée à l’orgone pour 100m* de lisier
  • http://www.nuferscience.ch/ => bon pour la sylviculture. Favorise des les mycorhizes.
  • comment se fabrique la poudre Plocher ?
  • => un collecteur capte et accumule la bioénergie via un cône.
  • => au bas de l’entonnoir se trouve un couloir entre 2 plaques de verres contenant la substance qui continent l’information d’origine que l’on veut transmettre. (de l’oxygène par exemple) (entre 10-20 min pour informer)
  • => le matériaux porteur est placée en bas. (farine de quartz, carbonate de magnésium, etc.. un matériaux à surface raboteuse)
  • Roland Plocher s’est inspiré des djed égyptiens. Un pilier à 4 chapiteaux.
  • Est-ce que les clocher d’églises ont conçu pareillement ?
  • Les égyptiens mettent les gerbes de blé autour des djeds pour les conserver.

Les systèmes Weber ou la dynamisation de l’eau au moyen de certaines formes géométriques

  • Eckhard Weber a voulu faire un dynamiseur sans aucune substance. (activateur Isis)
  • Il agit avec des formes géométriques liées à la géométrie sacrée.
  • Il utilise un batonnet en laiton qui pointe sur un tube ou se plonge dans un cours d’eau.
  • il y a des formes qui capte mieux l’orgone que d’autres.
  • Les pyramides captent bien l’orgone. Une expérience à faire est de mettre des aliments dessous, il se dégradent moins vite.
  • la géométrie sacrée est utilisée partout, dans le cathédrales, comme dans les mandalas.
  • l’activateur isis placé sur un moteur Diesel rend moins nocif ses émissions. (testé sur des plantes)
  • les inventeurs utilisants l’orgone ont toujours des bâtons dans les roues par ce que traité de pseudo science.. dommage, par ce que même si on ne comprends pas comment ça marche…..  ça marche !

La science des biophotons, pour mesurer la vitalité d’un organisme

  • les bio-photons, sont les photons émis par les organismes vivants.
  • il existe des machines pour les quantifier.
  • Fritz-Albert Popp quia découvert les biophotons en 1976.
  • Avec l’intensité d’émission des bio-photons, on peut mesurer la vitalité du vivant.

Alvito, une solution pour tous vos problèmes d’eau

  • Hans-Helmut Preisel a eu des soucis de santé en 1992, c’est là qu’il s’est intéressé à la santé holistique.
  • Puis il a vu un reportage TV sur Plocher et il a crée avec son fils la société Alvito.
  • La société Alvito propose une gamme étendue d’articles : produits pour les soins du corps, pour l’entretien de la maison, vitalisateurs d’eau, dessous de bouteilles vitalisateurs, rondelles pour l’activation de l’eau (machines à laver le linge, lave-vaisselle), poudres à laver biodégradables, etc.
  • Le fonctionnement est assez semblable à la méthode Gander.
  • => des aimants permanents induisent des micro-mouvement tourbillonnaires.
  • => puis une reprogrammation de l’eau est faite.
  • => la reprogrammation se fait par résonnance avec de l’argile verte.
  • Harald Preisel a ajouté : « L’univers atomique, c’est un peu comme une vaste salle où des milliers de gens parleraient et chanteraient, chacun pour soi. Mais il suffit que le chef d’orchestre se mette au pupitre, pour voir tout ce monde s’unir, sous sa baguette, comme un seul homme. Le résultat étant une somme d’énergie fabuleuse et une mer- veilleuse synchronicité, ou harmonie. »

Différents procédés de filtrage de l’eau

  • Osmose inverse
  • charbon actif

Des eaux vitalisées grâce à l’action des tachyons

  • la physique quantique n’est pas comme la physique newtonienne. Dans la physique quantique, il n’y a pas de connaissance objective. L’observateur influence toujours l’expérience.
  • David Wagner l’eau dynamisée aux tachyons généré par des aimants.
  • La théorie des tachyons de David Wagner rejoint un concept analogue, propre à Viktor Schauberger, à savoir celui d’« intelligence éternellement créatrice » (IEC). Les tachyons (du grec takhus, signifiant rapide) sont l’interface entre l’espace illimité (vacuité, éther) et l’énergie solidifiée (masse), donc aussi le moyen de relier entre elles les formes. La théorie est pour le moins téméraire, mais très intéressante, et qui commence Gerald Freiberg a été le premier à postuler l’existence des tachyons. C’était en 1964. En 1991, Christian Monstein a prouvé l’existence d’un courant espace-quanta de type magnétique, ce qui, aux yeux de certains scientifiques, est déjà une preuve de l’existence des tachyons, pour d’autres seulement un indice, bien que décisif.
  • D’autres système basés sur les tachyons existent comme Abeiez, une firme germano-suisse, qui vend de la fibre de verre en rouleaux. La technique consiste à enrouler de la fibre de verre autour d’un tuyau de la conduite d’eau principale (eau froide), et à la fixer à l’aide d’un émulsifiant.

La dynamisation de l’eau par l’intermédiaire de cristaux

  • Les cristaux emmagasinent des vibrations, mais aussi des micro-informations. Rappelons ici que toute chose du monde matériel a une qualité vibratoire (longueur d’onde, fréquence) qui lui est propre, et des appareils existent désormais qui permettent de la mesurer.
  • C’est surtout la silice, composante majeure des cristaux, qui accumule les vibrations.
  • Lorsqu’un cristal vient en contact avec de l’eau, ou se trouve à proximité d’une source d’eau, il absorbe ces vibrations, qui seront absorbées à leur tour par celui qui boira de cette eau.
  • fabrication de l’eau de cristal:
  • => sélectionner un cristal (ou des cristaux) de petite taille
  • => placer le cristal si possible dans une eau additionnée de sel (sel de mer ou sel de l’Himalaya), en sorte de le purifier.
  • => Laisser tremper le cristal dans cette eau pendant une dizaine de minutes
  • => l’exposer quelques instants au soleil, ce qui accroîtra son potentiel énergétique
  • => En attendant, on versera de l’eau dans une carafe ou une cruche
  • => avec un bâtonnet ou une cuiller en bois, remuera cette eau avec précaution, allant dans le sens des aiguilles d’une montre, ce qui lui imprimera un mouvement tourbillonnaire, d’enroulement spirale.
  • => L’eau absorbera les vibrations subtiles du cristal, que l’on disposera ensuite dans une carafe ou une cruche.
  • L’eau de cristal doit être bue le jour de sa préparation.
  • Pour la préparation de l’eau de cristal mieux vaut employer des cristaux taillés, ne comportant pas d’aspérités. => pour éviter la « nidification » (de quoi ? des oiseaux ? probablement que l’on parle de bactérie)
  • chaque pierre a ses propriétés propres:
  • L’agate affine les perceptions et stimule les facultés intellectuelles
  • Le cristal de roche purifie l’aura et procure de l’énergie
  • L’ambre donne sagesse, équilibre et patience
  • Le jaspe favorise les rêves et stimule la libido
  • L’opale génère la stabilité psychologique
  • Le quartz régule la circulation énergétique dans le corps
  • Le quartz rose est rééquilibrant et chasse les influences négatives
  • La sardoine est revigorante, donc lutte contre les états dépressifs
  • L’œil de tigre favorise l’équilibre des deux hémisphères du cerveau
  • La topaze purifie l’aura et redonne joie de vivre
  • La tourmaline éveille l’amour et sensibilise aux forces spirituelles.
  • exemple de la famille Bonhausen, établie sur les bords du lac de Constance:
  • => l’eau de pluie est recueillie dans un bassin d’assez grandes dimensions, dans lequel on a préalablement disposé des bouteilles d’eau de source contenant des cristaux et des extraits de plantes
  • => L’eau ainsi traitée est ensuite amenée dans un ruisseau au fond tapissé de quartzites. Le quartz est réputé pour son pouvoir d’emmagasiner la lumière solaire, dont l’énergie ensuite se communique à l’eau coulant sur le lit de quartzites.
  • => Le résultat étant une dynamisation accrue de l’eau, ce qui a des répercussions plus que positives sur les arbres, leur feuillage et la qualité de leurs fruits.

Procédé Pichler

  • La dynamisation de l’eau avec l’appareil Pichler est réalisée au moyen de pierres ordinaires et de pierres semi-précieuses.
  • l’eau à traiter est amenée à l’intérieur d’une spirale creuse pour lui imprimer un mouvement tourbillonnaire, donc de purification

Procédé Elisa

  • « Concevoir et réaliser une installation d’eau procède de la méditation, bien plus que de connaissances scientifiques concrètes. (Gebado) »
  • « Gebado » est l’abrégé de Gebhard Bader-Donner, le nom de l’inventeur du procédé.
  • ne fabriquer que des pièces uniques.
  • notamment pour une boulangerie.
  • Principe:
  • chambres à tourbillons pour débarrasser l’eau de ses polluants et lui faire perdre la mémoire.
  • l’eau passe dans des chambres en cristal elles-mêmes entourées de chambres hermétiques contenant des nuggets d’or, des minéraux ou d’autres substances.
  • Une enveloppe à résonance harmonisatrice, en pin de la région de Chiemgau, elle-même entourée de cuivre d’une excellente qualité, parachève les gaines d’eau de cristal tourbillonnante Elisa.

L’assainissement de l’eau par transmission d’informations à distance

  • radionique = processus de guérison à distance
  • La radionique s’appuie sur le présupposé suivant : tout phénomène biologique possède son propre « canevas » ou modèle, d’information électromagnétique
  • ce « canevas » ou modèle qui préside à la formation de tout être vivant, donc détermine tout autant son comportement
  • Le pionnier de la radionique est Rupert Sheldrake, un biophysicien d’origine anglaise.
  • Les champs morphogénétiques
  • observation en 1921 à Southampton des mésanges qui commencent à décapsuler et boire les bouteilles de lait livrées à domicile.
  • En 1930 c’est toute l’angleterre qui est touchée, puis la Hollande, Danemark et la Suède.
  • Pourtant les mésanges ne s’éloignent jamais de leur nid. Tout au plus à 25km dans des circonstances particulière.
  • De plus pendant la guerre les livraisons ont cessées. Elles ont reprises en 1947 tout comme les « attaques de mésanges » par la génération suivante.
  • Ainsi il est clair que les mésanges ont appris. Mais comment ? par où est passée l’information.
  • Rupert Sheldrake a observé le même phénomène chez plusieurs espèces. Notamment chez des rats dans des labyrinthes qui de manière séparée d’un bout à l’autre du monde semblent partager les informations entre eux.
  • Il a émis l’hypothèse que l’information se diffuse via un champ morphogénétique partagé par l’espèce vivantes liée. (en bref, une conscience collective par espèce. D’autres disent que les animaux ont une âmes de groupe par espèce.)
  • avec les photos de type Kirlian, il est possible de voir le champ énergétique des êtres vivants.
  • Un fragment de feuille d’arbre vu en photo kirlian permet de reconstituer l’information de la feuille en entier.
  • (Stéphane Cardinaux dans son livre Bioénergie décrit très bien le fonctionnement des machine quantique qui lisent les biophotons émis par les organismes vivants et l’eau !)
  • C’est ainsi que l’on explique le mal du membre fantôme, des personnes qui se sont fait amputé physiquement un membre, mais qui ressentent encore de la douleur dans ce membre. Il s’agit du corps énergétique de se membre.
  • Principe de biorésonance: si dans une salle se trouvent de nombreux instruments de musique à cordes quelqu’un joue un « la » (440hz), Toutes les autres cordes accordées sur le « la » vont se mettre à vibrer selon le principe de résonance. => Pour l’eau c’est pareil lorsqu’une eau est à proximité d’une autre.

Assainissement de grandes étendues d’eau au moyen de données informatiques

  • Certains instruments permettent de repérer les fréquences de résonance d’une substance, puis de les mesurer – c’est-à-dire les oscillations entre des électrons chargés négativement et un noyau chargé positivement.
  • les champs morphogénétiques sont à leur tour un phénomène de type électromagnétique, repérable au moyen d’appareils électrotechniques
  • => le principe de radionique !
  • Société allemande: M-tec
  • appareil scanner relié à un ordinateur pour voir le champs morphogénétique d’une eau (ce doit être une machine du genre de celle décrit pas Stéphane Cardinaux)
  • L’analyse de l’eau de tout un lac peut s’effectuer à l’aide d’une seule goutte d’eau prélevée dans ce lac
  • Après analyse de cette eau, l’assainissement se fait via le principe de l’homéopathie en informant la goutte d’eau.
  • Exemple du lac de Dreipfuhl à Berlin (1ha). Un lac très pollué aux métaux lourds et manque d’oxygène, qui puait énormément après chaque pluie qui le chargeait encore plus de pollution urbaine.
  • Les élus ont eu plusieurs solutions d’assainissement proposées. Ils ont choisis la solution radionique de la société mundus.
  • L’assainissement s’est fait en 3 étapes:
  • => installation de 3 générateurs PRIGE. Des générateurs d’énergie primordiales (orgone, bioénergie, etc..) => l’augmentation ambiante d’énergie primordiale permet de favoriser le pouvoir d’autorégulation de l’eau.
  • Analyse de l’eau du lac (de deux manières différentes, une classique en labo et une via un appareil quantique)
  • injection au lac d’information thérapeutiques
  • Homéopathique comme pour un humain !
  • => eucalyptus, trèfle blanc, tabacum et urtica crenulata. L’eucalyptus est indiqué en cas de troubles respiratoires, le trèfle blanc en cas de problèmes circulatoires, de thrombose, d’embolie, et même de cons- tipation ; tabacum est efficace contre les délires, les vertiges, les pertes de conscience; urtica crenulata soigne les démangeaisons, l’urticaire, les allergies, les éruptions cutanées ;
  • Organothérapie
  • => rectum et ventriculus cordis dexter (valvule du ventricule droit) ;
  • assortiment de pierre sélectionnées selon leur fréquence vibratoire:
  • – chrysobéryl (connu pour ses vertus de purification)
  • – spath calcaire ou d’Islande (variété pure et cristallisée de calcite),
  • – jaspe (également connu pour ses propriétés purificatrices),
  • – météorite, à forte teneur en fer (rééquilibre, entre autres, le pH),
  • – ryolithe (généralement prescrit en cas d’inflammation),
  • – turquoise (fortifie les gencives et les dents).
  • Il est important de comprendre que les remèdes décrit ci-dessus ont été administrés uniquement via l’envoi d’une information, via des fréquences informatrices transmises par un procédé de radionique.
  • En 6 mois, ce lac était à nouveau propre et limpide.
  • Le taux de chrome est passé de 2.38 mg/l à 0.015 mg/l
  • Voilà ce qu’il est possible de faire sans intervention mécanique et sans produits chimique.
  • A noter quand même que des mesures ont été prise pour éviter que la pollution des rues finisse à nouveau dans le lac.
  • On peut imaginer réaliser un jour ce genre de procédé radionique sur des mers entières

Chapitre 6: Une vue globale des différentes propriétés de l’eau et des procédés de dynamisation de l’eau actuellement sur le marché

  • l’eau est une substance sensible qu’on peut informer (en positif ou en négatif)
  • une eau saine est capable de se régénérer, ceci grâce à un mouvement tourbillonnaire.
  • Une eau revitalisée, redynamisée sur le plan moléculaire, retrouve son pouvoir inné d’absorption de l’oxygène ; elle est aussi moins tendue en surface. Par conséquent, elle redevient douce et plus fluide. Les particules de calcaire, par exemple, demeurent en suspension dans une telle eau, donc sont transportées avec elle (au lieu de se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins chez la personne, ou sur les parois des conduites d’eau).

Différentes étapes de la dynamisation bioénergétique de l’eau

  • filtrage mécanique de l’eau => osmose inverse ou charbon actif
  • aimants permanents => modifie la structure des ions de calcium et de magnésium en solution dans l’eau, si bien que le calcaire reste en suspension dans l’eau, au lieu de se déposer sur les parois des canalisations (et induit aussi un mouvement tourbillonnaire)
  • Mouvement tourbillonnaire (implosion selon Viktor Schauberger) => Les spirales allant en se rétrécissant vers l’arrière ont le pouvoir d’imprimer à des eaux souillées ou polluées un mouvement tourbillonnaire allant dans le sens des aiguilles d’une montre. Ce qui brise les agglutinations moléculaires dues à la pollution et efface les informations négatives, voire pathogènes, qui s’y sont accumulées. Le mouvement spiralé est producteur de bioénergie, ce qui favorise la régénération de l’eau par catalyse. De même, une telle eau absorbe à nouveau l’oxygène en quantité suffisante, et ainsi recouvre son pouvoir d’autopurification.
  • Dynamisation de l’eau par incorporation d’énergie naturelle sous forme concentrée (bioénergie, orgone, tachyons, etc.) => L’émission de photons en est manifestement intensifiée, et l’eau ainsi traitée se souvient à nouveau de sa structure originelle.
  • Passage de l’eau sur un lit de pierres de montagne ou de pierres semi-précieuses => dynamise les eaux souillées ou polluées sur le plan bioénergétique, mais amène aussi à maturité des eaux encore juvéniles.
  • Transmission d’informations originelles à des eaux dévitalisées => mise en contact, de façon directe ou indirecte, avec certaines formes géométriques, ou une eau de source très pure, ou des cristaux, ou encore une eau de lumière.
  • Transmission de micro-informations à une eau polluée ou souillée => Injecter à une eau souillée ou polluée des fréquences vibratoires salutaires. (par exemple, information oxygène)
  • Choix du support d’information
  • => eau… mais attention elle peut s’informer autrement avec le temps ! Le sel permet de fixer l’information
  • => cristaux, argile verte et farine minérale
  • => formes géométriques
  • Radionique

Procédés bioénergétiques de purification de l’eau

  • Mouvement tourbillonnaire dans le sens des aiguilles d’une montre. => aplatit et brise les groupements moléculaires indésirables
  • Micro-tourbillons magnétiques => l’injection d’impulsions magnétiques brise les groupements moléculaires indésirables.
  • principale caractéristique d’une eau polluée ou dévitalisée => le sens inversé de ses rotations (à gauche plutôt qu’à droite) (la rotation dans le sens horaire est le bon sens), son spin inversé, et cela sur les plans atomique et subatomique. Ce déséquilibre non seulement ravit son énergie à l’eau, mais fixe les substances polluantes.
  • Inversion de polarité informatrice
  • C’est à son spin stable, équilibré, que l’eau de Lourdes ou du Gange doit le fait de la non-transmission des virus ou bactéries entre malades s’y baignant. (les substances organique se décomposent)
  • Dissolution des substances chimiques et des métaux lourds => les procédés de dynamisation bioénergétique de l’eau ont-ils la capacité de dissoudre des substances chimiques comme le chlore, des métaux comme l’aluminium, des métaux lourds comme le plomb ? A priori, cela semble très improbable. => mais en fait non… ça marche !!!! … et on ne sait pas vraiment comment !
  • => Où sont passées la rouille, les traces de plomb, de cuivre ? Se sont-elles évaporées, comme par enchantement ? La réponse est : oui.
  • Le microcosme aurait-il également ses trous noirs ? qui engloutiraient la matière comme leurs homologues du macrocos- me ? L’énigme reste entière. (selon la théorie du « Tout noir » de Nassim Haramein, en effet, les trous noirs sont partout.. le proton est un trou noir… donc peut être que ce n’est pas si farfelu !?)

Recommandations concrètes avant l’installation d’un appareil de dynamisation d’eau

  • S’assurer que le câble souterrain d’arrivée du courant électrique n’adhère pas à une conduite d’eau. Sinon il y a risque pour l’eau de pollutions électromagnétiques
  • Éviter d’installer un appareil de dynamisation de l’eau au-dessus d’une veine d’eau souterraine, ou à proximité d’une veine d’eau souterraine. Là encore il y aurait risque de contamination de l’eau par des vibrations indésirables.
  • Les antennes-relais diminuent l’efficacité des appareils de dynamisation de l’eau. Les ondes électromagnétiques (à spin inversé) qu’elles génèrent ont la fâcheuse propension de s’accrocher aux boîtiers en acier spécial magnétisés.
  • L’installation d’un appareil de dynamisation de l’eau risque de provoquer une forte évacuation de calcaire et de rouille dans les tuyaux pendant un certain temps : deux à huit semaines dans la plupart des cas. Si l’appareil de dynamisation de l’eau ne comporte pas une étape de filtration apte à en enrayer les effets, mieux vaut éviter de boire l’eau du robinet jusqu’à ce qu’elle soit redevenue limpide.

Ceux qui souhaitent prendre contact avec Ulrich Holst, peuvent le faire via son site Internet : www.uh-vital-systems.de

Tout ce qui est dit dans ce livre se retrouve aussi dans ce chouette documentaire: « les maitres de l’eau » que j’avais déjà résumé sur cette page…

Voici un extrait du film « Water, le pouvoir secret de l’eau ». Beaucoup de ce qui est expliqué ci-dessus y est aussi.

Voici également les travaux très intéressant du professeur Luc Montagnier qui a repris les traveaux de Benvenist sur la mémoire de l’eau.

Pourquoi un revenu de base inconditionnel ?

Ceux qui me connaissent savent que je suis un défenseur du revenu de base inconditionnel.

J’ai écrit un article qui montre les avantages d’un revenu de base inconditionnel, j’ai écrit une fable qui montre dans un monde imaginaire pourquoi le temps est venu maintenant d’instaurer un revenu de base inconditionnel.

Mais jusqu’à présent, je ne me suis pas encore exprimé sur les valeurs qui me poussent à faire la promotion du revenu de base inconditionnel. (étymologiquement, « valeur » signifie « la force de vie », donc les valeurs sont les motivations profondes qui nous font avancer dans la vie)

J’ai de la peine à transmettre en mots des valeurs que je retrouve dans le Revenu de base inconditionnel (souvent appellé RBI). Mais j’ai quelques concepts que j’aime bien. Voici une liste de valeurs que j’aime:

  • partage
  • collaboration (penser gagnant-gagant…. il n’est pas nécessaire que les autres perdent pour gagner !)
  • liberté (qui pour moi sous entend responsabilité, et engagement)
  • créativité
  • éducation plutôt que formation. => éducation vient de ex ducere, conduire au dehors, à l’autonomie plutôt que formation, formattage à une pensée unique.
  • individuation (donc prise de conscience que l’on est tous différents avec chacun un potentiel différent à laisser s’exprimer, donc contre l’uniformisation qui se cache souvent sous le terme « égalité »). Mais pas individualisme, qui nie l’existence des autres et préfère favoriser l’individu au groupe.
  • interdépendance. Une fois que l’individu est pleinement lui-même. Il peut s’associer avec d’autres pour être plus fort. C’est la vision holarchique d’être en même temps un tout et une partie d’un tout plus grand. (individu et membre d’une société)
  • ouverture d’esprit. Si l’autre n’est pas d’accord avec moi, c’est qu’il y a quelque chose que je n’ai pas compris… à moi d’élargir mon champ de conscience. (et pas de dire que l’autre est un con qui n’a rien compris ! 😛  En son for intérieur tout le monde a toujours raison, est dans ce qui lui parait juste)
  • être dans l’accueil (plutôt que dans la prédation). Etre capable d’accueillir l’abondance.
  • Use de tout, n’abuse de rien. Tout est question de mesure. Le bien et le mal sont des notions relatives.

Si je synthétise ces valeurs personnelles, j’arrive à trouver trois grands axes:

  • la notion d’individu autonome, libre et responsable
  • l’interdépendance, la solidarité, la collaboration et le partage entre individus autonomes
  • la notion d’abondance, de potentiel créatif

Le revenu de base inconditionnel est pour moi un moyen de rendre libre et autonome chacun. De lui assurer sa survie sans imposer une manière de vivre.

Le revenu de base inconditionnel est un nouveau contrat social entre l’individu et la société dans laquelle il habite, avec laquelle il est interdépendant.

Le revenu de base inconditionnel permet de se libérer des logiques qui enferment, qui exploitent, qui montent les gens les uns contre les autres dans une concurrence inutile, qui font croire à une rareté, à une pénurie alors que l’abondance est là. Une abondance qui est là pour nous aider à réaliser nos rêves, à inventer, à créer, à simplement vivre.

liste de mots en rapport avec l’eau

Liste de mots en rapport avec l’eau

Les synonymes d’eau

  • écume
  • flotte
  • sueur
  • or bleu
  • masse aqueuse
  • aquifère
  • eau de source
  • eau douce
  • monoxyde de dihydrogrène
  • glace
  • vapeur
  • château la pompe
  • H2O

2010_03_22_12_09_chute_a_la_sortie_de_la_grotte_de_la_sourde.jpg

Les prénoms en rapport avec l’eau

  • appel_a_la_revolution_on_pisse_dans_de_l_eau_potable.jpgArielle, Aria, Ariella : si on se base sur « la petite sirène »
  • Coralyne : en grec fille de la mer
  • Geneva :  » la bouche de la riviere »
  • Huyana : PLUIE qui tombe (Amérindien)
  • Linaë: lac, fontaine
  • Leina : CASCADE (Latin)
  • Lindsay, Linsie : LÎLE du LAC
  • Lorélie, Lorelei, Lura, Lurel, Lurilla : La SIRÈNE de la légende
  • Lula :  » l’eau bouillonnante »
  • Marine
  • Marina
  • Marélie : MARÉE
  • Marielle (goutte d’eau)
  • Morgane (née de la mer)
  • Océane
  • May : PERLE de MER (Grec)
  • Mérédith : Protectrice de la MER (Celtique)
  • Merlyne :  » protectrice de la mer »
  • Mia : GOUTTE de MER (Hébreu)
  • Morgane, Morgana : Femme de la mer
  • Murielle, Méryl, Myrona : Mer brillante
  • Naïda, Naila, Naïla, Naïa, Naïs, Nayla : Nymphe des FONTAINES et des RIVIÈRES
  • Nerri : Déesse des EAUX du Groenland
  • Océane, Océana, Océania, Océanie ,Ocella: Océan
  • Ondine : Fée des EAUX (Latin)
  • Sirèna : Sirène
  • Tallulah : EAU bondissante (Amérindien)
  • Calypso : Nymphe dans l’Odysée d’Homère , elle était reine de l’île d’Ogygie
  • Maïa : Goutte de mer (hébreu)
  • Nérina : Nymphe de la mer (grec)
  • Nahia / Naïa / Naïda : Flot, fluide (grec)
  • Taïssia : Déesse de la mer (grec)
  • UHAINA (se prononce « Ouhaïna » ), qui signifie « vague » en basque
  • Marius (goutte de mer)
  • Dylan (mer en gallois)
  • Marin : mer (latin)
  • Marius : mer (latin)
  • marvin : ami de la mer (anglais)
  • Moana : Océan (tahitien)
  • Moïse : sauvé des eaux (hébreu)
  • Morgan : Né de la mer (breton)
  • Morvan : mer blanche (breton)
  • Murphy : de la mer (irlandais)
  • Kelvin : petite rivière (celte)
  • Kendal : rivière de la vallée (celte)
  • Delmar : mer (latin)
  • Bilal : eau, rafraîchissement (arabe)
  • Bilel : eau, rafraîchissement (arabe)
  • Neptune

goutte eau sur une vitre.JPG

Mots en vrac

  • mer
  • mare
  • fontaine
  • pluie
  • rivière
  • vague
  • surf
  • goutte
  • flot
  • onde
  • liquide
  • source
  • large
  • océan
  • hydrologie
  • maritime
  • naïade
  • ondine
  • humide
  • eau bénite
  • eau qui pique
  • eau du robinet
  • eau gazeuse
  • eau potable
  • eau plate
  • eau vive
  • eau morte
  • eau dur
  • eau usées
  • eau de javelle
  • eau oxygénée
  • eau de cologne
  • eau de jouvence (fontaine de jouvence)
  • eau thermale
  • bouillonner
  • jet d’eau
  • voie d’eau
  • dégâts d’eau
  • basse eaux
  • hautes eaux
  • marin d’eau douce
  • au fil de l’eau
  • sueur
  • larme
  • salive
  • perdre les eaux
  • affluent
  • fleuve
  • étanche
  • amphibie
  • arc-en-ciel
  • arroser
  • ballon à eau
  • berge
  • bateau
  • bleu d’outre mer
  • bouillotte
  • bouée
  • buse
  • chauffe eau
  • clapotis
  • citerne
  • poisson
  • corégone
  • cygne
  • égoût
  • embrun
  • emposieu
  • évaporation
  • évier
  • flotteur
  • fluvial
  • glouglou
  • godet
  • gobelet
  • gouttière
  • hydravion
  • hydrophobie
  • ile
  • inondation
  • jetée
  • lac
  • lessive
  • manchon
  • marécage
  • marée
  • marin
  • nageoire
  • navire
  • oasis
  • peinture à l’eau
  • pertuis
  • plan d’eau
  • plancton
  • plongeur
  • plongeoir
  • plongeon
  • plouf
  • pluviomètre
  • puis
  • pompe
  • épuisette
  • racine
  • radeau
  • remous
  • repêcher
  • résugence
  • rétention
  • ricochet
  • rigole
  • rizière
  • ruisseau
  • rouille
  • savon
  • sirop
  • soif
  • source
  • sourcier
  • sous-marin
  • stalactite
  • stalagmite
  • submersible
  • therme
  • truite
  • tuyau
  • vaisselle
  • verre
  • waterproof

chute eau.jpg

Expressions

  • apporter de l’eau au moulin
  • mettre de l’eau dans son vin
  • mettre l’eau à la bouche
  • tempête dans un verre d’eau
  • clair comme de l’eau de roche
  • comme un poisson dans l’eau
  • la goutte d’eau qui fait déborder le vase
  • être une goutte dans l’océan
  • ne pas avoir inventé l’eau chaude
  • de l’eau et du vin
  • jeter le bébé avec l’eau du bain
  • laver à grande eau
  • piège en eau trouble
  • nager entre deux eaux
  • se noyerdans un verre d’eau
  • c’est pas la mer à boire
  • se ressembler comme deux gouttes d’eau
  • vivre d’amour et d’eau fraiche
  • il passera beaucoup d’eau sous les ponts d’ici là…
  • tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se casse
  • suer sang et eau
  • Nager dans l’opulence ou être à sec ?

rivière eau.JPG

Verbes lié à l’eau

  • plonger
  • tremper
  • laver
  • remplir
  • boire
  • alimenter
  • rincer
  • asperger
  • gorger
  • asperger
  • flotter
  • diluer
  • imbibé
  • baigner
  • naviguer
  • arroser
  • délayer
  • nager
  • couler
  • mouiller
  • se noyer
  • émerger
  • immerger
  • pêcher
  • voguer
  • patauger
  • barboter
  • tremper
  • englouti
  • glisser
  • s’abreuver
  • bapister
  • irriguer
  • humidifier
  • purifier
  • désaltérer
  • bassiner
  • doucher
  • étancher
  • filtrer

fontaine eau santé.JPGjet d eau au sud du collège latin de Neuchâtel.jpg

Forum à propos de prénoms

Sauvez la planète devenez végétarien

Sauvez la planète: devenez végétarien

On l’oublie souvent, la consommation de viande a des conséquences sur l’écologie de la planète.

Voici quelques notes à ce propos avant d’avoir un document structuré…

Il faut 25000 l d’eau pour faire 1kg de viande !!

Il faut pour l’ensemble du cycle l’équivalent de 3,7 litres d’essence pour produire 450 grammes d’un bœuf nourri avec des céréales aux Etats-Unis.

Pour fournir la consommation de bœuf moyenne annuelle d’une famille américaine de quatre personnes (120 kg de bœuf), 1.000 litres de carburant fossile sont nécessaires. La même énergie alimentaire fournie à partir de légumes et de céréales nécessite 7 fois moins de carburant.

Manger moins régulièrement des steaks économise bien de l’énergie et des émissions : une famille qui mange environ 120 kg de bœuf dans l’année (moins de 100g par jour et par personne) a engendré approximativement 1 tonne de CO2 et 80 kg de méthane, soit environ 2,8 tonnes d’équivalent CO2. Ce qui ramène à 2,3 kg eq CO2 le steak de bœuf de 100 g !

source : Ecosapien

1 steak = 50km en voiture !

Une alimentation en protéine végétale consomme 7 fois moins qu’une alimentation à base de viande.

La production d’un kg de :utilise un volume d’eau de : Lait: 790 l
Blé: 1 160 l
Riz: 1 400 l
Porc: 4 600 l
Bœuf: 13 500 l

Sujet abordé pour la consommation de viande:

  • L’eau consommée (perte de souverainté alimentaire )
  • surface agricole pour nourrir les animaux. (pétrole pour les engrais)
  • CO2
  • effet sur la santé
  • 30% du coût de l’alimentation

Emission RSR

Le 13 août 2008, l’excellente émission de la RSR geopolis a fait un sujet sur la faim dans le monde à quoi est du le problème ? explosion des prix des matières première…..

Il est possible d’écouter cette émission  »les émeutes de la faim » sur le site de la rsr.

Dans cette émission, il y est posé la question: est ce qu’en 2050, on arrivera à nourrir les 9 milliards d’habitants prévus ?. La réponse: (…) en fait je dirais qu’on a déjà cette nourriture !

En effet, la réponse est complétée en disant que 40% de la production de l’agriculture est consommée par les animaux ! Il suffirait de convertir sa consommation de viande à mauvais rendement en nourriture directe de céréales et de légumes pour réussir à nourrir tout le monde.

Eau virtuelle

  • 67% du commerce de l’eau virtuelle est lié au commerce international des cultures;
  • 23% au commerce des animaux d’élevage et de leurs produits;
  • 10% est lié au commerce des produits industriels.

(A.Y. Hoekstra, spécialiste du domaine à l’Institut UNESCO-IHE Virtual water trade – A quantification of virtual water flows between nations in relation to international crop trade)

Flux d’eau virtuelle. En rouge les pays importateur.. en vert les exportateur.

Besoins en eau des principales productions alimentaires PRODUIT UNITE EQUIVALENT EAU (m3 par unité) bovins, bétail tête 4000 moutons et chèvres tête 500 viande de boeuf fraîche kg 15 viande de volaille fraîche kg 6 céréales kg 1,5 agrumes kg 1 huile de palme kg 2 légumes secs, légumes-racines et tubercules kg 1 Source: FAO, 1997. Publié dans le Rapport mondial des Nations Unies pour la mise en valeur des ressources en eau.

Problème de sécurité alimentaire. Les occidentaux vendent du blé pas cher aux pays africain moins cher que les produit locaux. Le transport ne coûte rien.

L’eau devient rare dans les pays exportateurs.. USA. 1/15e de l’eau disponible aux États-Unis pour l’agriculture. L’aquifère d’Ogallala se vide.

Douche:

Une douche, ça représente quelle quantité d’eau ?

Après une brève recherche de documents en tous genre, je trouve les définitions suivantes:

  • 6 à 20l par minute
  • 5min 80l
  • 5min 60l

D’après un teste de ABE sur la tsr Un pommeau de douche laisse passer entre 12 et 64 litre d’eau par minutes.

En bref, la quantité d’eau utilisée pour une douche, est très variable. Cette quantité dépend du débit qui est réglé par l’utilisateur et que laisse passer le pommeau de douche. Puis, l’autre variable, c’est le temps passé sous la douche.

Le temps, ça dépend de chacun, mais ça se mesure facilement.

J’ai donc fait ma petite mesure. Je me suis installé sous ma douche, fait mon réglage habituel et chronométré le temps qu’il fallait pour remplir un seau de 10litre.

Première mesure: 1min30. Mais il me semblais qu’il y avait un peu beaucoup d’éclaboussures dues à la hauteur du pommeau de douche et donc des pertes.

Seconde mesure, avec le pommeau de douche directement dans le seau. J’arrive à 1min15.

Le débit de ma douche est donc de 8l à la minutes. On peut donc proposer quelques valeur de quantité d’eau suivant la durée de la douche:

  • 5 minutes =>40l
  • 10 minutes =>80l
  • 15 minutes =>120l

Donc, les 23000 l qu’il faut pour faire 1kg de viande correspondent à une douche quotidienne de 10 minutes pendant une année !

Habitude alimentaire carnée

Ce que les belges (et européen en général) mangent de viande par année.

  • 1919 => 30kg de viande
  • 1960 => 50kg
  • 2000 => 100kg => 270g par jour

Ferme familliale => industrie.

78% des terres agricoles mondiales servent à nourrir les animaux! (Source: rapport CRIOC: viande un lourd tribut environnemental. D’après la FAO: http://faostat.fao.org )

Un rapport récent soutient que le secteur de l’élevage représente 9 % du CO2 et 18 % de l’équivalent-CO2 issu de l’activité humaine, soit plus que les transports.

source: rapport de la FAO – Livestock’s Long Shadow; Environmental Issues and Options – paru en 2006. Page de présentation du rapport en français http://www.virtualcentre.org/en/library/key_pub/longshad/A0701E00.pdf

En 2001: ~30% du budget alimentaire d’un belge, c’est la viande ! (DUQUESNE, B., MATENDO, S., LEBAILLY,Ph. Evolution de la consommation alimentaire en Belgique et en Région wallonne. Observatoire de la Consommation Alimentaire (OCA),Unité d’Economie et Développement rural, Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux. )

  • 1950 => 1990
  • 75% d’agriculteur de moins
  • 50% de viande en plus !!!

Consommation électrique pour la production de poulet en intérieur. + pollution par déjection Consommation électrique = 3,5 kWh par poule et par an. => 15 millions de kWh par an pour la belgique.

La combustion d’1Kg de Fuel ou d’essence génère 3,14 kg de CO2 (http://www.bafu.admin.ch/php/modules/shop/files/pdf/php6BQhlZ.pdf)

lien

la viande et l’écologie

végétarien

lien conditions d’élevage

Divers

Le saviez-vous

Energie

Un litre de carburant (essence et diesel) contient (en moyenne) environ 10kWh, ce qui :

  • correspond à la puissance thermique d’un micro-ondes de 1400W à pleine puissance pendant 10h !
  • correspond à l’énergie électrique consommée par une ampoule halogène de 350 W pendant 28 heures, 34 minutes et 17 secondes !
  • ne permet de rouler que sur une quinzaine de km (pour une consommation de 6L/100km)
14 Sep 2008 : 15:59

Eau en bouteille versus eau du robinet

Eau d’ici, Eau de là

Eau en bouteille VS eau du robinet

En bref…

Pour résumer la situation, l’eau est un enjeu des plus important de notre siècle. Il y a des entreprises multinationales qui tente de contrôler cette eau. Pour ce faire elles n’utilisent pas les mêmes méthodes que ce soit dans les pays du tiers monde, ou dans les pays occidentaux. Pour ces derniers, l’emprise se fait grâce à une publicité colossale pour les eaux minérales en bouteille. Eaux, qui souvent n’ont pas grand chose à envier à l’eau du robinet. Cette page est donc présente dans le but de faire de la pub pour l’eau du robinet ! Une eau potable, écologique, économique, éthique, et qui en plus désaltère ! Buvez de l’eau du robinet !

Enjeu du 21ème siècle

On entend souvent dire que l’eau est l’enjeu du 21ème siècle. Cette phrase est de plus en plus d’actualité !

En effet, l’eau est une substance qui nous indispensable à tous. Pour vivre, un être vivant a absolument besoin d’eau. Celui qui dirige l’approvisionnement en eau dirige le monde ! Ceci, de nombreuses multinationales l’ont compris, et elle cherchent maintenant à se rendre propriétaire du maximum d’eau potable de la planète. Ce sont des entreprises comme Nestlé qui caracolent en tête des multinationales dont le but est de s’approprier le marché mondial de l’alimentation.

La stratégie est simple. Il suffit de trouver une source d’eau dont on est sûr qu’elle est assez importante pour tenir la demande. Puis on promet des sommes colossales aux communautés qui détiennent les droits sur la source. En général, les propriétaire de la source sont très heureux de voir la manne tomber du ciel, une source de revenu énorme et immédiate. (Tout le monde est attiré par un profit immédiat !) Les baux pour une source d’eau durent en général quelques décennies ! Ensuite, la source est capté, on la met en bouteille, on la distribue et on la vend. On la vend à qui ? Et bien on la vend à la population locale et plus loin. La population locale se voit donc dans l’obligation d’acheter l’eau qu’elle obtenait auparavant gratuitement !

Cette stratégie est souvent utilisée dans les pays en développement, des pays qui sont assez pauvres et qui parfois n’ont pas un système de distribution d’eau correct. Ainsi, la multinationale propose une somme d’argent non négligeable et en prime, elle se déclare d’utilité publique car elle va créer un réseau de distribution d’eau garantie potable. La population locale ne peut que se réjouir, elle a droit au pactole et à de l’eau plus propre qu’avant. Oui, c’est vrai, mais pour les riches qui pourront se payer les bouteilles d’eau que la multinationale va vendre ! Ce qui dans certaines région n’est qu’une minorité ! Pour les autres … et bien c’est la soif ! Le captage de la source ayant asséché le court d’eau dans lequel tous les pauvres allaient puiser leur eau, il ne reste plus que l’eau vendue par la multinationale !

Donc, en résumé, dans les régions les plus pauvres du monde, les gens qui faute de moyens sont obligés de boire une eau qui n’est certes pas toujours de qualité, sont approchés des multinationales qui proposent de les enrichir et de leur fournir de l’eau propre. Les gens acceptent et puis remarque que pour finir ils ne sont pas assez riche pour acheter l’eau propre qui leur était promise. De plus, ils ne peuvent même plus utiliser l’ancienne technique, car leur cour d’eau est asséché et ceci pour les décennies que durera le bail !

En outre, même si une famille est assez riche pour se payer les bouteilles d’eau potables nécessaire à sa propre consommation. La rivière étant à sec, il n’est plus possible d’irriguer les champs. Il n’y a pas que les humains qui ont besoin d’eau, tous les êtres vivant en ont besoin !

Donc plus de champs, plus de culture, plus de revenus et donc plus de bouteilles d’eau non plus !

Cas des pays occidentaux

Dans les pays occidentaux, le problème de l’eau n’est pas le même, mais il existe tout de même. Ces pays sont assez riches pour avoir un réseau de distribution d’eau potable efficace. Tout le monde a l’eau potable courante chez soi. C’est très ennuyeux pour les multinationales qui veulent s’approprier la distribution de tout le marché de l’alimentation.

La stratégie consiste donc à vendre de l’eau en bouteille. Mais comment faire pour que les gens pensent qu’il est mieux d’aller dans un magasin acheter de l’eau en bouteille plus cher que celle du robinet. De transporter des kilos d’eau entre le magasin et chez soi alors que celle du robinet arrive directement là ou il faut !

Et bien c’est grâce à la publicité et au marketing que les multinationale réussisse ce tour de force. La publicité nous martelle une idée: L’eau en bouteille est meilleur pour le corps, plus saine, meilleure pour la digestion, revitalisante, etc… Bref, l’eau est passé du statut de simple boisson à celui de médicament !

La société occidentale est obsédée par la santé. Le marché des alicaments, contraction d’aliments et de médicaments, est en constante croissance. Il suffit qu’on produit quelconque soit bénéfique pour la santé et ses ventes augmente. Il n’y a plus un seul produit pour le petit déjeuner qui ne couvre pas les besoins journaliers en vitamine et sel minéraux !

Voilà maintenant que l’eau du robinet est reléguée au second rang. Car elle n’a pas la capacité de faire maigrir, de réduire les rides, et même dans les dernières publicités à la mode, de donner la force d’assommer un tyrannosaure !

Mais l’eau en bouteille a-t-elle vraiment toutes ces capacités ? C’est une excellente question ! Mais en tout cas l’eau en bouteille à la capacité d’enrichir les entreprises qui nous martelle avec ces arguments !

L’eau du robinet est elle vraiment moins bonne que l’eau minérale en bouteille ?

Il est très difficile de répondre à la question. Tout dépend de l’endroit. Globalement en suisse, il est possible d’affirmer que 38% des ménages ont de l’eau de source directement au robinet ! Cette eau n’a subit aucun traitement, elle est donc pareil à l’eau que l’on capte pour la mettre en bouteille ! Plus précisément, à Boudry dans le canton de Neuchâtel, 75% de l’eau provient des sources de la montagne de Boudry, 15% de la nappe phréatique de la plaine d’Areuse et les 10% restant du réservoir de Chambrelien via l’aqueduc de Neuchâtel. (Chiffres de 2002)

La grande différence entre de l’eau du robinet et de l’eau minérale en bouteille est le traitement. L’eau minérale est captée dans des sources très pur, elle n’a donc pas besoin d’être traitée pour être bue. En revanche, l’eau du robinet, suivant sa provenance est traitée pour la rendre potable. Dans le canton de Neuchâtel, le sol calcaire ne filtre souvent pas suffisamment pour que l’eau des nappes phréatiques soit irréprochable. Donc 90% de l’eau est traitée. Il reste tout de même 10% de l’eau qui n’est pas traitée, de l’eau qui n’a donc absolument rien de différent de l’eau qui est vendue en bouteille, si ce n’est le prix !

Donc la principale différence entre une eau minérale et une eau du robinet est que cette dernière est la plupart du temps traitée. Donc, question suivante, le traitement dégrade-t-il la qualité et le goût de l’eau ? Pour répondre à cette question, apportons quelques précisons sur les techniques employées pour ces traitements. En gros, il existe deux méthodes courantes pour traiter l’eau. La plus connue et la plus classique étant le lavage au chlore, ou à l’eau de javel. La seconde méthode étant le traitement aux ultra-violets. Dans le canton de Neuchâtel, trois quart des traitements se font avec la première méthode et un quart à l’aide de rayons ultra-violets. Le traitement au chlore ajoute quelque peu de chlore dans l’eau, mais cette quantité est est minime et ne se sent pas lorsque l’on boit l’eau. Dans l’eau de Boudry, on a 0,06 mg/l de chlore qui est dû au traitement de l’eau. On est loin de ce qui se fait au Etat-unis, où l’odeur du chlore dans l’eau, à la sortie du robinet, doit être une signe pour repérer que l’eau n’est pas mauvaise pour la santé ! Cette pratique décourage quiconque de boire de l’eau au robinet, tellement elle est a un mauvais goût. Et ceci arrange bien les entreprises qui vendent des boissons en bouteille. Pour preuve, on a le succès colossale de marques comme Coca-cola, qui vend son célèbre breuvage moins cher que de l’eau en bouteille. Pour n’importe qui, il est beaucoup plus agréable de boire du coca-cola que de boire de l’eau chlorée au maximum ! C’est pourquoi les gens, aux états unis, ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche, mais plutôt de d’amour (on l’espère pour eux) et de coca-cola !

Revenons au traitement de l’eau. Plus haut nous avons parlé de la technique de traitement de l’eau aux UV. Cette technique est très efficace et ne modifie en rien la qualité de l’eau. Elle utilise la forte énergie de la lumière ultra-violette (UV-C) pour induire des mutations génétique dans les bactéries ce qui les empêche de se reproduire. Actuellement dans le canton de Neuchâtel, ce système est utilisé dans un quart des installations. Cependant, ce nombre tend à augmenter au fil du renouvellement des installations. La qualité de notre eau du robinet va donc être améliorée.

Comparaison de prix

En moyenne, en suisse, l’eau du robinet coûte Fr 1.60 pour 1000 litres. Toujours en suisse, la consommation moyenne par habitant et par jour est de l’ordre de 160 litres d’eau. Ce qui nous donne un prix de 26 centimes par jour et par personne pour payer l’eau.

Selon la Fondation pour la protection des consommateurs, Pour 1,5 litre d’eau minérale, le consommateur paie entre 50 centimes et CHF 7.60 – eh oui! -, alors qu’aucune différence de qualité ne justifie une telle disparité de prix.

La Fondation pour la protection des consommateurs a effectué une étude comparative sur la teneur en sels minéraux de 47 eaux minérales. Plus de la moitié des eaux minérales testées ne sont pas plus riches en sels minéraux que l’eau potable. Six d’entre elles contiennent même des substances indésirables. Mais la différence la plus caractéristique se trouve ailleurs: notre eau potable est 1000 fois meilleur marché!

L’eau labelisée

Le réseau d’eau est une formidable invention de nos ancêtres. Pourquoi, à l’époque des labels éthiques, écologiques et économiques, (Max havelaar, Bio, MBudget… etc..) le marché des eaux en bouteille est il de plus en plus florissant ???

Le réseau d’eau du robinet est une invention formidable, c’est une invention éthique, de part le fait qu’il est construit pour apporter de l’eau à chacun, et ceci sans faire de bénéfices financier sur cette opération ! (en suisse en tout cas). Le réseau permet d’acheminer l’eau directement chez le consommateur ! C’est un transport des plus écologiques. Seule une pompe de temps en temps utilise un minimum d’électricité. Sinon, en grande partie, c’est la gravité qui est le moyen de transport de l’eau. Malgré le coût d’entretien d’un réseau d’eau, et du traitement des eaux usées, le prix de l’eau du robinet reste des centaines de fois plus faible que celui de l’eau en bouteilles. Quel « hard discounter » peu concurrencer ça avec de l’eau en bouteilles ?

Malgré toutes ces qualités de l’eau du robinet, les ventes d’eau en bouteilles sont de plus en plus importantes !!! .. c’est pourtant une eau sur laquelle les entreprises qui les vendent font des bénéfices, c’est une eau qui voyage sur de nombreux kilomètres (parfois inutiles) en camion, et au final, c’est une eau qui est plus cher que celle du robinet ! Pour en revenir au transport, je rappellerai que le 6 octobre 2003, Nestlé waters à reçu le « Prix des transports absurdes » pour faire, chaque année, 12000 transports absurdes en camion dans les alpes. Et ceci principalement pour transporter de l’eau de source italienne jusqu’en France, la faire embouteiller, et la ramener en Italie pour la vendre. D’après le comité de « l’initiative des Alpes », un bouteille d’eau de San Pellegrino à déjà parcourus plus de 600km avant même d’être mise en magasin ! Mais pourquoi achète t-on ces eaux là Je pense que c’est le simple fait de la publicité ! Chaque jour un nombre impressionnant de publicités passent à la télé pour vanter l’eau minérale en bouteille. Alors que la publicité pour l’eau du robinet est quasi inexistante !

13 Jul 2006 : 15:32

vive la gestion publique de l’eau

Quel type de gestion pour notre eau ?

C’est en regardant l’eau documentaire Water makes money. que je découvre l’ampleur des dégâts de la gestion privée de l’eau, surtout en France.

En Suisse nous n’avons pas du tout le même système et c’est tant mieux.

La gestion de l’eau en suisse ne doit pas faire de bénéfice. (une tolérance de 5% existe)

A la fin des années 1980 de nombreuses villes et régions françaises on laissé la gestion de leur eau à des sociétés privées. Principalement Suez et Veolia.

Le solgan était de mettre le savoir faire des sociétés privées au service de la sagesse des élus. Bref… un slogan trompeur.

Les sociétés privées n’ont pas forcément de compétences, elle se basent surtout sur les données accumulées par les régies publiques qui géraient auparavant les réseaux d’eaux. Elles s’approprient les plans des réseaux et les gardent pour elles. (alors que d’autres services pourraient avoir besoin de savoir où se trouvent les canalisations. Rien que pour changer les canalisation de gaz et d’électricité.)

Un cas typique d’une stratégie utilisée par les sociétés privées pour obtenir la gestion de l’infrastructure d’une ville, c’est de donner une prime.

Ainsi, les élus de la ville en question sont contents de recevoir des grosses sommes d’argent d’un coup. Il peuvent construire des salles de congrès, des stades, réduire leur dette. Ainsi ils deviennent populaire et se font ré-élire !

La réalité, c’est que la prime n’est pas payée par les sociétés comme suez ou veolia, mais elle est reportée sur les clients captifs du réseau d’eau !

C’est une forme de prêt qui est fait par les consommateurs à la municipalité par l’intermédiaire d’une société privée qui ne se prive pas (!) de se servir au passage !

Ainsi, par ce jeu de prêt, ces sociétés privées reçoivent gratuitement la gestion des réseaux publics !

Afin de rembourser ce prêt masqué. Le prix de l’eau doit être augmenté. On observe dans toutes ces privatisaions de réseaux d’eau, une augmentation du prix. En général le prix fait plus que doubler.

A Grenoble, il y a l’exemple de 10 ans de gestion privée et 10 ans de nouvelle gestion publique. Le prix de l’eau a augmanté pendant la période de privatisation. Puis il a à nouveau diminué, tout en faisant 3 fois plus de travaux d’entretient !

La gestion de l’eau est une gestion d’infrastructure à long terme. Il existe souvent des puits qui sont là depuis des siècles et qui peuvent encore durer. Donc jamais une société privée ne va investir dans des infrastructures conçues pour durer des siècles si elle a un mandat de 10 ou 20 ans !

Pour les mêmes raisons, la qualité de l’eau gérée par une société privée est moins bonne. Simplement par ce qu’elle ne va pas prendre la peine d’entretenir l’infrastructure pour garantir une bonne qualité partout. Elle préférera assurer la qualité de l’eau en y ajoutant du chlore. C’est moins cher. Donc l’eau est chlorée, elle est moins bonne, mais le slogan, c’est qu’au moins on est certain qu’elle sanitairement fiable !

Les gestionnaires publics voyent plus loin, il ne font pas de gestion de pathologie, mais de la prévention. Ils incitent les agriculteurs des régions de captage d’eau à ne pas utiliser de pesticides en leur offrant l’eau d’irigation.

Dans la qualités des infrastructures, il est connu qu’il y a dans tous les réseaux des fuites d’eau. C’est spécialement vrai dans les réseaux gérés par des sociétés privées, car leur but, c’est de vendre de l’eau. Plus l’on consomme d’eau, mieux c’est…. donc s’il y a des fuites, c’est tout ça d’eau consommée en plus !!!

Quand on parle d’assèchement des nappes phréatiques, les régies publiques font tout pour inciter à diminuer la consommation d’eau. Les société privées, misent sur la technologie pour pomper de l’eau dans les fleuves et tenter d’injecter cette eau dans les nappes phréatiques, ainsi on peut continuer à consommer toute l’eau que l’on veut !

Ce n’est pas logique, ni durable !

La gestion de crise du privé est moins bonne. C’est ce que les belges on remarqué à Bruxelles en 2009. La nouvelle station d’épuration construite, par une filiale de veolia, une année auparavant, a brusquement été arrêtée pendant 10 jours suite à des problèmes techniques avec le système de traitement des boues Athos.

Ainsi, c’est 10 jours pendant lesquels aucun traitment de l’eau n’a été fait… ce qui a été un désastre écologique de rejetter toute les eaux usées directement dans les fleuves…..

Si l’on observe les comptes de veolia, on trouve plein de factures de voyages divers qui ressembles fortement à de la corruption d’élus….

Paradoxalements, les syndicats sont souvent en faveur de ces sociétés privées. Tout simplement, par ce que ces sociétés payent très bien leurs employés pour qu’ils ferme les yeux sur leurs pratiques. La corruption se fait à tous les niveaux !

Le nouveau truc de corruption, c’est l’endoctrinement.

Suez et veolia investissent les universités. Il existe des chaires en environnement et/ou financé par veolia et suez à Strasbourg, limoges, Nancy, Paris, Lyon, Toulouse, Berlin.

Swelia => Suez-veolia

Ces chaires ont pour but de développer des technologies qui permettront du consommer toujours plus d’eau.

Près de Montpellier, on a  pas hésité à faire des essais de pompage profonds et intenses pour avoir plus d’eau à disposition. Mais au vue des assèchements des sources environnantes. Il a fallu arrêter. Ces tests ont mis en péril tout le biotope de la rivière Hereault qui a tendance à se réchauffer, mais qui est refroidie par de l’eau très froide provenant de sources affluentes. (celles que l’on voulait assécher)

Ces chaires n’ont donc pas pour vocation le bien commun et les connaissances communes, mais une exploitation de la technologies aux seules fins de la consommation encore plus grande de l’eau !

De nombreux politicens et cadres suppérieurs de veolia et autres entreprises privées sont interchangables. Après un mandat chez l’une ils passent chez l’autre et inversément. (Dominque de Villepin par exemple…)

Il n’y a donc quasi plus de séparation entre ces sociétés et les élus qui les mandates. Ainsi des amandements de loi pour des nouvelles normes sont demandés par les élus, et les mêmes investissent dans de nouveaux systèmes qu’il faut construire, tout en prélevant la dîme au passage ! 😛

C’est beau la corruption !

Au niveau du parlement européen, il y a de nombreux signes qui montrent que veolia a un imposant système de lobby. A tous les niveaux le même discours est répété.  Veolia fait partie de groupes qui proposent à la commission européenne les technologies et projets de recherche dans lesquels il faut investir.

Ainsi veolia propose la direction que doit prendre la recherche et en bénéficie.

Dans le même sens, il y a soudainement des vagues de libéralisation qui arrivent. La commision européenne subit toujours des pressions de la part de groupes qui veulent vendre ce qui est actuellement un bien public !

Il faut être très vigilant. Actuellment la comission européenne est en voie d’imposer la privatisation de l’eau !!! Rien que ça !

Tous les 3 ans est organisé le forum mondial de l’eau.

Les grandes sociétés en profitent pour étendre leur réseaux d’influence, se donner des grand air de pape de l’eau. Parler de dignité humaine au travers de l’eau.

Faire un forum mondial, ça donne l’impression d’avoir une légitimité mondiale…. nous sommes tous d’accord pour cette solution…  mais ce n’est pas vrai.

Je comprend ici tout de suite que ces forums sont faux. Ils se passent dans les pays du nord. C’est tout dire. Les gens des pays du sud ne pourrons jamais y venir. C’est ce que j’ai appris en allant au forum social mondial où l’on a aussi parlé de ces forums de l’eau. Mais les gens du sud ne les voient pas en bien !

Les grandes sociétés de l’eau ont la même ambition que celles de l’agro-alimentaire que l’on voit dans le film « we feed the world ».

C’est pour ça qu’ils proposent au niveau mondial des normes qui favorisent le partenariat-public-privé. Une nouveau nom pour dire privatisation.

Doubler le prix de l’eau et licencier la moitié des employés locaux. C’est en général la stratégie appliqué dans la colonisation du monde par suez et veolia.

A Nairobi, 40% d’augmentation du prix depuis que c’est veolia qui détient les réseaux. Une partie de le population n’a plus accès à l’eau ! Même si durant les forums, les dirigeants disent que leur soucis c’est d’apporter l’eau à tous !

En amérique du sud, il y a une fronde de protestation. Suez a été chassé de Bolivie, Urugay et Argentine !

En Allemagne et en France, de nombreuses agglomérations et ville ont remunicipalisé leur gestion d’eau et ceci pour une situation bien meilleure. C’est le cas de la ville de Paris.

Dans les 4 prochaines années de nombreuses villes en France devront choisir de reconduire ou non ces partenariats publics privés de gestion de l’eau.

Il est temps de choisir de faire retourner cette gestion de l’eau dans le domaine public !

Journée mondiale de l’eau

Après la journée internationale des forêts hier… aujourd’hui, le 21 mars, c’est la journée mondiale de l’eau.

Donc voici des photos d’eau…

lac de neuchâtel et montagne de Boudry.jpg

Cette photo montre le lac de Neuchâtel ainsi que la montagne de Boudry au loin.

Peut être que certains ont déjà aperçu cette photo quelques part? … C’est possible, elle vient d’être imprimée à 20 000 exemplaires et distribuée à la majorité des habitants de la ville de Neuchâtel !

Et oui, cette photo a été choisie pour être la couverture de la nouvelle brochure officielle pour présenter la ville de Neuchâtel.

chute à la sortie de la grotte de la sourde.jpg

Cette photo représente des chutes à la sortie de la grotte de la Sourde à Môtiers lors d’une crue de fonte des neiges. (le reste de l’année, il n’y a quasiment pas d’eau qui sort de la grotte)

Le nom de la grotte, La Sourde, est un mot qui signifie source. D’où le faite que parfois, il y a de l’eau qui sort de là ! 😛

Donc en regardant ces photos, on remarque que notre région, comme partout en suisse, regorge d’eau. Nous en avons suffisamment à disposition. Même, durant une bonne partie de l’année, les réservoirs débordent par leur trop plein.

Bons nombre d’autres pays n’ont pas cette chance. Il y a des endroits, comme en afrique sub-saharienne où le quart de la population doit faire plus d’une demi-heure de trajet pour aller chercher de l’eau !

Toutes ces infos et les statistiques mondiales sur l’approvisionnement en eau et son assainissement peuvent être vues sur le site web wssinfo.org.

Ceci est un petit clin d’oeil à tous les gens qui se demandent à quelle activité j’occupe mes journées. Et bien voilà…. wssinfo.org est un des sites web qui a été réalisé par ecodev chez qui je travaille.

C’est particulièrement la partie cartographie thématique qui m’a occupée pendant longtemps pour la réalisation de ce site.

Compréhension de l’eau par Viktor Schauberger

La compréhension de l’eau par Viktor Schauberger

Viktor Schauberger était un garde forestier autrichien qui a beaucoup étudié la nature de l’eau. Il est à l’origine de la technologie d’implosion.

Le transport de bois dans des canaux sinueux

En tant que garde forestier, il devait transporter du bois dans toute une vallée. Il a donc inventé des transports de tronc par canaux.

En améliorant son système de transport il a conçu toute une compréhension de l’eau comme nous n’en n’avons pas l’habitude.

Il a remarqué que naturellement, même en totale liberté de mouvement, l’eau a tendance à ne jamais choisir un tracé rectiligne. Elle se déplace en spirale, en tourbillon.

Ainsi, le tracé de ses conduits pour le transport de bois n’était pas en ligne droite. Ils étaient sinueux. Puis le canal lui même n’était ni carré, ni rond.. mais ovoïde !

Il arrivait a transporter du bois qui était plus lourd que l’eau en ajoutant de l’eau froid dans le canal.

Il existe tout un film à propos des découvertes et inventions de Schauberger.

http://www.dailymotion.com/video/x2ex4e_les-maitres-de-leau-viktor-schauber_music
http://www.dailymotion.com/video/x2ew1l_les-maitres-de-leau-viktor-schauber_tech

Design de cours d’eau

Actuellement, les techniques de Schauberger sont remises au gout du jour dans l’aménagement de cours d’eau.

Pendant de nombreuses années. On a modifié les cours d’eau pour les rendre rectilignes. Actuellement on remarques que ça pose pas mal de problèmes, notamment d’érosion des berges, de reproduction des poissons, ainsi que d’inondation de l’embouchure du cours d’eau en cas de crue.

L’idée est donc de redonner à l’eau son parcours naturel en tourbillon.

Une possibilité est de construire des escaliers dans le cours d’eau avec à chaque étage un sens d’écoulement gauche droite différent, ceci afin de rendre la direction pendulaire. Ce qui redonne un effet d’écoulement en tourbillon.

Cette technique permet de concentrer l’écoulement de l’eau au centre de la rivière. L’eau ne va plus éroder les berges. L’eau tourne sur elle même avant la berge.

Une autre technique est d’ajouter des escargots, au fond, au centre de la rivière. L’eau est ainsi freinée par un tourbillons qui encourage lui aussi l’écoulement global en tourbillon.

Une fois ce genre d’aménagement fait, on constate d’autre faits intéressants:

  • l’eau est plus oxygénée.
  • son PH est plus neutre.
  • sa conductivité a changée, elle est meilleure.
  • lors d’une crue la rivière crée des formes qui renforce la protection des berges. Les aménagements ne sont donc pas détruits.

Tourbillons

Le tourbillon est un élément de base de la technologie d’implosion.

Schauberger disait: On ne peut pas détruire l’énergie, on peu seulement la dissoudre. Le tourbillon est donc une manière de contrôler l’énergie.

Ceci s’explique par ce qu’ un tourbillon crée une grande surface. Donc l’eau qui tourbillonne se refroidit. Ainsi elle s’améliore. (pourquoi ?)

La densité augmente. La tension de surface augmente.
Le potentiel de l’eau s’en trouve renforcé. (pourquoi ??)

La conductivité de l’eau est mesurée.
Plus l’eau arrive à garder sa conductivité longtemps meilleur c’est.
Après avoir été dynamisée, l’eau tient plus longtemps.

Un entonnoir hyperbolique en cuivre est utilisé pour alimenter l’eau du lac d’un golf. L’eau était couverte d’algues. Depuis que l’entonnoir est installé. Il y a beaucoup moins d’algues! L’eau symble être meilleure !

Forme des gouttes d’eau

Si l’on fait des photos des gouttes d’eau qui tombent et s’éclatent dans un mélange de glycérine pour mieux voir la forme,  on observe des petites couronnes plus ou moins riches en détails. L’eau de source ou celle du fond du lac de Constance est plus riche que l’eau en surface ou l’eau de lessive.

On ne sait pas pourquoi. Mais on observe une différence.

De nombreux système de dynamisation de l’eau existent. Certains ne font rien de spécial. Mais d’autres employent des techniques de tourbillons semblent modifier la strcuture de l’eau après utilisation. En observant la forme des gouttes d’eau on observe des différences.

Conduite d’eau en spirale

L’eau de la ville de Stuttgart est pompée dans le lac de Constance. Puis envoyée en une journée de voyage dans des tuyaux rectilignes.

Mais l’eau ne veut pas aller tout droit !!

C’est donc une mauvaise idée de faire de tel tuyaux. On pert de l’énergie.

Sur l’exmple des travaux de Schauberger, les chercheurs en implosion conçoivent des conduites d’eau en spirale. Une telle conduite à la même forme que la spirale d’une corne de koudou !!

Dans ce genre de tuyau, l’eau s’écoule comme dans un tourbillon sur les parois du tuyau. Au centre il se crée un canal d’air.

Dès 1952, le professeur Pöpel  de l’université de Stuttgart a étudié ces conduits. Il a remarqué qu’à partir d’un certain débit. Il se crée une résonance. Le conduit produit son propre mouvement aspirant.
D’après ce rapport la résistance au frottement est proche de 0 ou en dessous de 0. Ce qui signifie que l’on aurait plus besoin de pompe même à la montée !!

http://www.ez4u.be/biodyn/Schauberger/inventions.htm

Soucoupe volante

Pendant la 2ème guerre mondiale, Viktor Schauenberger a travaillé pour les nazis en développant sa technologie d’implosion. Il semble qu’il a construit des engins volants ressemblant à des soucoupes volantes. On les appelait des Vrils.

Il ne reste quasiment rien comme information à ce propos. Cependant, en regardant cette vidéo, on observe que des gens ont construit de tel engins en 1975.

A creuser pour savoir ce qu’il en est vraiment…

https://www.youtube.com/watch?v=8M81_FRbTLc

Purification de l’eau

M. Plocher copie de l’information « oxygène » sur de la poudre de quartz. Il verse ensuite de la poudre dans de l’eau qui semble ainsi plus oxygénée.

ça semble fonctionner pour réduire les odeurs et activer la dégradation biologique des eaux usées dans des bassins de décantations naturels.

C’est une copie sur des matériaux glacier de l’information oxygène. L’info oxygène permet d’activer les micro organisme.

Un tourbillon permet également d’extraire des polluants d’une masse d’eau en les aspirant.

Etiquette de bouteille d’eau du robinet

Pourquoi acheter de l’eau en bouteille qui vient de loin et qui n’est même pas aussi bonne que celle du robinet ?

L’eau robinet à tous les avantages tant sanitaire (en suisse) qu’écologique. Le transport est fait la plupart du temps directement de la source au consommateur en flux continu par la seule force de la gravité ! Pas besoin de pétrole et de camion !

Mais la publicité est très forte et des entreprises comme Nestlé font tout pour faire croire au consommateur que l’eau en bouteille est la meilleure !

D’accord.. si c’est la bouteille que le consommateur moyen veut, il suffit de la remplir d’eau du robinet ! .. et pour l’agrémenter un peu, voici un série de 5 design d’étiquette qui peuvent être collé sur des bouteilles d’eau du robinet !

Toute personnes est libre de diffuser, utiliser, ou modifier ces étiquettes.