Glossaire des mots en lien avec la Monnaie

Pièce de monnaie 1 Batz vaudois 1803
Un Batz vaudois. La monnaie cantonale avant le franc Suisse.

Clarifions la signification des mots

Les mots sont des boutons pour accéder à des idées. Mais parfois le câblage entre le bouton et l'idée change d'une personne à une autre !

Cette confusion est particulièrement vraie dans le domaine de la "monnaie".

Par exemple: un "prêt" n'est pas pareil qu'un "crédit".

Donc avant tout chose, pour éviter de tomber dans des pièges sémantiques voici quelques définitions importantes.

credit bancaire facile
Les banques commerciales octroient des crédits: de la nouvelle monnaie en échange de votre promesse de la rendre + les intérêts.

Qu'est-ce qu'un système économique ?

Le mot "économie" est très souvent utilisé de nos jours. Mais peu de monde en connait l'étymologie:

"éco-nomie" = "règles de la maison, de l'environnement"

Le préfixe "éco" est le même que celui dans éco-logie. Il vient du grec οἶκος, oîkos qui signifie "maison", "maisonnée","environnement".

Le suffixe "-nomie" vient du grec νόμος, nómos qui signifie "la loi", "la règle".

Un système économique est donc un système de "gouvernance", un système de décision.

Dans la Grèce antique, un Oikos est une "maisonnée", un ensemble de biens et d'humains (esclaves compris) rattaché à un lieu d'habitation et de production et dirigé par un chef de famille.

En 362 avant J.-C, l'auteur grec Xénophon publie son livre L’Économique « L'art et la manière de bien gérer un grand domaine agricole » (15 000 hectares)

Un système économique est ce qui permet de faire des choix et donc de créer le futur d'une communauté qui l'utilise.

economie science
L'économie est surtout de la politique, mais depuis Ricardo, on y a mis des mathématiques et les économistes pensent souvent que c'est une sciences exacte alors que c'est une science sociale.

Qu'est-ce que la "Monnaie" ?

Le mot "Monnaie" est souvent celui qui est utilisé dans le langage courant, en premier, sans réfléchir pour évoquer le domaine des "systèmes économiques", avec un mot direct et simple. (ça va nous arriver aussi !)

Cependant quand on connait "L'histoire de la monnaie", on remarque que la monnaie n'est qu'un cas particulier de système économique. Ainsi ne parler que de "monnaie" est déjà un parti pris, une limitation du champ des possibles.

L'origine du mot "monnaie" vient de l'atelier de frappe de monnaie qui a été créé à côté du temple de la déesse Junon Moneta sur la colline du Capitole à Rome en -269 avant. J.-C.

Le mot monnaie est donc intrinsèquement lié à l'idée de "frappe de pièce de monnaie métallique".

colline du capitole rome temple junon moneta
Vue du Forum Romain et de la colline du Capitole. Le temple de Junon Moneta se trouvait là où il y a la basilique Santa-Maria (batiment ocre) que l'on voit haut dessus des pins au dessus de l'arc de triomphe de Scipion, et au dessous du monument blanc dédié à Victor Emmanuel II.

Ainsi pour clarifier, dans ce document nous allons utiliser le mot "monnaie" dans le sens d'un "système de Jeton de valeur". Soit la croyance qu'un chiffre a de la valeur, ceci peu importe son support.

Donc un système de comptabilité mutuelle (comme chez les Sumériens), un bâton de comptage, un SEL, n'est pas une monnaie. (Attention, la souche du bâton de comptage peut vite devenir une "monnaie" si elle se met à circuler...)
Un caillou, une pièce de monnaie métallique, un bitcoin, un gobelet ecocup, est une monnaie.

tablette-argile-contrat-de-vente-Sales_contract_Shuruppak_Louvre_AO3760
Contrat de vente d'une maison et d'un champ en -2600, en pré-cunéiforme sumerien. (shuruppak)

Là où ça se corse, c'est quand les concepts se mélangent. Comme dans le système monétaire bancaire, majoritaire actuellement.

Nous allons considérer qu'une reconnaissance de dette comptabilisée sous forme de chiffre sur un compte en banque, ou une reconnaissance de dette titrisée par une banque centrale sous forme de billet de banque est une monnaie.

C'est confus et obscur ?
Ne vous en faites pas. Le but de ce document est justement d'éclairer tout ça.

Glossaire autour de la "monnaie"

Nous avons défini les deux notions majeures de "Monnaie" et "système économique". Mais il reste de nombreux mots spécifiques au jargon des systèmes économiques qui méritent une petite explication. C'est pour cette raison qu'un glossaire a été dressé.

  • Argent → Métal de numéro atomique 47. Très souvent utilisé pour créer des pièces de monnaie. Dans ce document, le mot "argent" désigne la matérialisation du concept de "donner et recevoir", de "transfert économique" entre humains. C'est une notion propre aux valeurs et croyances de chacun. Alors que le terme de "monnaie" désigne un concept technique précis.
  • Banque commerciale → Une entreprise qui a une licence bancaire qui l'autorise à créer de la monnaie sous forme de crédit bancaire. (En Suisse à ne pas confondre avec la Banque Privée qui est un indépendant de la banque. Il ne fait pas de crédit, mais des prêts de sa propre fortune. Il n'en reste plus que 5. La confusion est souvent faite car la banque commerciale est une banque de droit privé, une banque privée, par opposition à une banque publique. Mais il existe aussi des banques commerciales en main publique !)
  • Crédit bancaire → Un crédit est l’opération qu’une banque commerciale effectue pour ajouter de la monnaie sur le compte d’un de ses clients. En contrepartie, ce dernier, le débiteur (emprunteur) s’engage à rembourser le crédit, soit à verser plus tard à la banque commerciale le même montant qu’on lui a mis à disposition ex-nihilo, ainsi que des intérêts en sus qui rémunéreront le banquier.
  • Crédit mutuel → Aussi appelé : Crédit mutualisé. C’est un système de comptabilité compensatoire entre des individus, pratiqué dans beaucoup de SEL ou entre entreprises. Le WIR est souvent mentionné comme un crédit mutuel. C'était le cas à l'origine et ça l'est de moins en moins.
80-ans-credit-mutuel_sans_limite_ni_contraction
  • Dette → vient du mot latin: debeo qui signifie "devoir". C'est un devoir envers quelqu'un. Sur le plan philosophique, c'est un engagement moral à compenser ce qui a déjà été offert. Mais plus couramment, c'est un devoir de payer. C'est une obligation juridique définie dans un contrat.
  • Échange économique → Deux "transferts économiques" symétriques.
  • Économie → domaine de la vie en société (dans des communautés d'humains) qui vise à organiser des règles, des droits et des devoirs pour gérer les ressources à disposition afin de satisfaire des besoins et d'assouvir des désirs. Étymologiquement le mot: "éco-nomie" signifie "règles de la maison, de l'environnement". C'est un système de "gouvernance" de décision.
  • Monnaie → cas particulier d'un système économique qui donne de la valeur à des chiffres, des unités de compte. Aussi synonyme de "moyen de paiement" bien que ce n'est qu'un cas particulier de moyen de paiement. "LA" monnaie n'existe pas. Il y a de nombreux types de "moyens de paiement" qui sont créés de différentes manières et qui n'ont pas le même statut légal.
  • Monnaie ayant cours légal → C’est la monnaie officielle, que l’on est obligé d’accepter comme moyen de paiement (techniquement on dit "pour libérer une dette"). Toutes les monnaies ne sont pas des moyens de paiement ayant cours légal.
    En France, les pièces et les billets ont cours légal. Pas le reste.
    En Suisse, La LUMMP, la Loi sur l’Unité Monétaire et les Moyens de Paiement dit que les moyens de paiements légaux en Suisse sont : les pièces de monnaies, les billets de banque de la BNS et les comptes à vue de la BNS. La monnaie scripturale des banques commerciales n’est pas un moyen de paiement ayant cours légal. C’est une monnaie privée. Ces monnaies scripturales sont appelées substituts monétaires par le Conseil fédéral.
  • Monnaie fiduciaire → le mot "fiduciaire" vient du latin "fiducia", la confiance. Une monnaie fiduciaire est une monnaie de confiance. Mais confiance en quoi ? "La confiance" est le maitre mot dans tout système économique ! Mais là on parle surtout de pièce et de billet, et de la confiance que l'autorité qui les a émis garanti la valeur indiquée. Valeur qui vaut plus que le support. (métal ou papier) En général, c'est celui qui est sur la face de la pièce qui paie en dernier recours. On y trouve des profils ou des marques de souverain ou des figures allégorique des états, comme Marianne ou Dame Helvetia.
    → Les amateurs de cryptomonnaie utilisent souvent le terme "Fiat money" pour parler de monnaie fiduciaire, bien que ce soit à peine différent. La monnaie fiduciaire peut être en partie adossée sur une valeur concrète, comme de l'or ou des biens. Mais la "Fiat money" est totalement découplée d'une couverture. C'est de la confiance pure. Le terme "fiat" est du latin qui signifie "qu'il soit..." donc pure création à partir de rien.
  • Monnaie fondante → Monnaie dont la valeur diminue avec le temps.
  • Monnaie locale complémentaire → Souvent abrégée MLC. (ou MLCC si elle est Citoyenne) Une MLC est généralement une « monnaie » qui est créée localement par des personnes qui veulent dynamiser l’économie locale et/ou favoriser les commerces qui correspondent à une charte éthique. La plupart des monnaies locales complémentaires sont nanties et très souvent à parité avec la monnaie ayant cours légal. (Ex: Gonette, Léman, Doume, Eusko, abeille, etc...)
farinet, monnaie locale valais
  • Monnaie pleine → C’est la monnaie qui a cours légal ou qui est couverte à 100% par un moyen de paiement ayant cours légal. C’est le cas des billets de banques, des pièces de monnaie, des comptes à vue des banques centrales. Ce n’est pas le cas de la monnaie scripturale des banques commerciales qui n'est qu'une promesse couverte par un fond de garantie qu’à 2.5% en Suisse. (1% dans l’UE, et parfois 0% dans les pays anglo-saxons). Donc par opposition, une monnaie pleine n'est pas une promesse d'une monnaie, mais un jeton de valeur qui existe par lui-même. (En suisse en 2018, il y a eu une initiative populaire fédérale appelée "monnaie pleine" pour demander la mise en place d'une monnaie pleine, créée sans dette par la BNS.)
    Le concept connu sous le terme de "100% money" est également une "monnaie pleine". C'est une proposition de l'économiste Irving Fisher de 1935 qui vise à couvrir à 100% la "monnaie scripturale" des banques commerciales par de la monnaie banque centrale.
  • Monnaie scripturale → Monnaie uniquement présente sous forme d’écriture. Actuellement, c’est environ 90% de la monnaie en circulation. (En Suisse la BNS dit que c'est 90% de la monnaie libellée en francs suisses).
    La grande partie de la monnaie scripturale est constituée par les avoirs sur les comptes des clients de banques commerciales. Ces avoirs sont en fait des promesses scripturales des banques commerciales de donner des moyens de paiements ayant cours légal. Ce sont des substituts monétaires.
    Au sens large, on utilise aussi le terme de "monnaie scripturale" pour la comptabilité comme celle des Sumériens sur tablette d'argile ou de carte à jouer au canada.
  • Nantissement ou couverture → Nous utilisons le terme de nantissement ici surtout dans le cadre des Monnaies Locales Complémentaires. Une MLC est très souvent nantie. C’est à dire qu’elle est garantie, couverte, par une autre monnaie. Par exemple, 1 Léman = 1 euro. Si je veux un Léman, je dois l’échanger contre un 1 euro. Donc pour chaque Léman, il existe un euro placé sur un compte en banque. (Ce qui bride le la monnaie locale en ne lui permettant pas de faire de la création monétaire. De plus le placement bancaire augmente le pouvoir de crédit de la banque commerciale par le système des réserves fractionnaires.)
monnaie locale complementaire
  • Prêt (emprunt) → Un prêt, c’est le déplacement d’un bien, d’un endroit à un autre. Ainsi celui qui prête quelque chose à quelqu’un ne peut plus disposer de ce qu’il a prêté. A ne pas confondre avec le crédit !
    (Si je prête mon vélo, je ne peux plus l’utiliser… alors qu’une dette est un actif pour celui qui la détient….  c’est un crédit !)
  • Seigneuriage → Privilège de celui qui émet la monnaie. C'est par exemple, pour un seigneur féodal, la différence entre le coût de création d'une pièce de monnaie et l'avantage qu'il en retire en pouvant "acheter gratuitement" des biens et services sur le marché.
pièce-de-monnaie-en-or-de-alexandre-le-grand-Gold_quarter_stater_Alexander_the_Great_340-238_Pella
Pièce de monnaie d'Alexandre le grand.
  • Substitut monétaire → C’est ainsi que le conseil fédéral Suisse appelle les monnaies qui ne sont pas de la monnaie ayant cours légal. Soit à peu près 90% de la monnaie utilisée en Suisse libellée en CHF. C’est principalement la monnaie scripturale des banques commerciales. L’expression substitut monétaire apparait dans l’interpellation 12.3305. A laquelle le conseil fédéral répond « La croissance des substituts monétaires est laissée à la libre appréciation des marchés, conformément à la conception du secteur privé ancrée dans la Constitution. » En bref : créer une monnaie est une entreprise comme une autre.
  • Système d'Enregistrement des Transferts Économiques: SETE → Un système de mémorisation et de reconnaissance des transferts économiques qui ont lieu dans une communauté d'humains. Ceci dans le but de réduire la peur, d'augmenter la confiance que si je fournis un transfert à la communauté, je pourrais obtenir, plus tard, un droit de tirage sur les biens et ressources de la communauté. (revenir à l'équilibre)
  • Thésauriser → C'est conserver, accumuler de la monnaie et ne pas l'utiliser. Conserver des chiffres sans les investir. (En espérant garder le même pouvoir d'achat dans le temps, ou l'augmenter)
  • Titriser → L'action de transformer une dette en titre négociable, en moyen de paiement. Une dette a de la valeur si l'on croit que le débiteur va la rembourser. Les banques centrales "titrisent" des dettes d'État (bon du trésor) en chèques au porteur que l'on appelle des "billets de banque".
    La finance utilise beaucoup le principe de titrisation. Les produits dérivés sont des titres qui représentent un "sous jacents". Le danger de la titrisation est de tellement découpler le produit financier du produit réel sous jacent qu'il devient impossible d'évaluer la qualité réelle du produit. C'est ainsi que lors de crise des Subprimes, une énorme quantité de produits financiers basés sur des hypothèques ont perdus d'un coup leur valeur quand on a découvert que beaucoup d'hypothèques avaient été octroyées à des NINJA des gens qui n'ont ni emploi, ni revenu, ni actifs et sont donc dans l'impossibilité de rembourser leur crédit. C'est la création de paquet opaque composé de petites tranches de crédit diversifiés et noté (frauduleusement?) fiable par les agences de notation qui a masqué de nombreux actifs pourris aux yeux des acheteurs.
monnaie_dollars_renminbi_yuan
  • Transfert économique → C'est la plus petites unité divisible (atome) d'un "flux économique". Un transfert économique est défini par:
    - Qui exporte (fournit)
    - Qui importe (reçoit)
    - ce qui est transféré
    - libellé, donnée complémentaire de description
    - la valeur (juste un nombre... pas le jugement)
    - le référentiel dans lequel est exprimé la valeur. (Origine, sens et échelle)
  • Troc → Le troc est un échange direct et utile (au même instant) entre deux parties. C’est l’échange d’un bien contre un autre. Nous avons ici une définition stricte pour bien différentier le troc d’autres systèmes économiques. Si le troc ne se fait pas dans le même instant, ce n’est plus du troc. Si l’on commence à différer les échanges dans le temps, on est plutôt dans un système de « don dans une communauté de confiance ».
    Les livres d’économie ont tendance à dire "Tout commence avec le troc, puis la monnaie a été inventée". On appelle ça la "fable du troc".
    Cependant le troc n’a jamais "fait système", il n'a jamais été le moyen d'échange régulier au sein d'une communauté constituée. Il a toujours été marginal, utilisé lors de périodes chaotiques d’économie de guerre ou de crises économiques brutales. (fermeture des banques)
banque nationale suisse tout commence avec le troc
La brochure de la BNS nous dit que "Tous commence avec le troc" => faux!

Le STHolon, graine d’une nouvelle Utopie, graine d’un futur enviable

Depuis quelques temps, je sens de plus en plus une ambiance de fin du monde:

  • Effondrement monétaire et financier depuis 2008...
  • Effondrement de la biodiversité...
  • Crise climatique..... Greta... Grève du climat, XR...
  • Crise politique, gilets jaune etc.....
  • Pandémie....
  • Effondrement de nombreuse institutions

Le thème de l'effondrement devient même un thème de série TV... comme celle des Parasites....
(dans la première vidéo de cette playlist.. le mot "systémique" est lâché... très caractéristique de la vision du monde "jaune" de la spirale dynamique, une étape dans laquelle "la survie globale" est un thème d'intérêt majeur...)

Bref.... une ambiance de fin du monde !
→ Pourtant l'an 2000 est passé depuis 20 ans...
→ Pourtant on a survécu à la fin du calendrier maya en 2012...

J'en ai marre de tout ces Bambi figés face à la lumière des phares de la voiture qui va les percuter si rien ne bouge..... Allez hop... bouge !

Plutôt que de te passionner pour l'effondrement, passionne toi pour les utopies, pour des futurs enviables !

On a besoin de de rêveurs optimistes... et pas de théoriciens de l'effondrement.

Voilà... j'ai suivi l'appel de Georges Clooney dans le film "Tomorowland" (A la poursuite de demain), j'ai imaginé mon utopie: le StHolon.

Voici donc une Utopie pour inspirer les gens à aller dans un futur enviable.

Qu'est-ce qu'un StHolon

Le StHolon est une ORGanisation. C'est une communauté d'Humains qui se rassemblent volontairement autour d'une idée, d'une vision.

Pourquoi se rassembler ainsi ? Pour aller vers une vision.

La vision lointaine vers laquelle tend cette organisation est:
"Un Univers ConsCient et ViVant" .

Comment cette organisation va vers sa vision ?
La mission d'un StHolon est:
"Créer et maintenir des écosystèmes vivants en s'inspirant des lois de la nature".

C'est le cadre d'une organisation qui soutiens le vivant sous toutes ses formes.

biodiversite-château-de-carte-tout-est-lié-écologie-effondrement

Le StHolon n'est pas un "gros machin", c'est un principe à échelle Humaine qui vise à être dupliqué et mis en réseau avec d'autres StHolon.

Le StHolon est une "graine" d'utopie. C'est une entité autonome capable d'inspirer et de soutenir la création de nouveaux StHolon.

De nos jours, la planète Terre est un espace occupé par ~ 200 pays. Des organisations qui visent à organiser la vie des gens et gérer les ressources sur leur territoire, avec une vision pas toujours très claire, et des méthodes discutables.

Dans le futur, les pays seront peut être remplacés par une multitudes de StHolon avec plus de clarté dans leur intention ?

Où j'explique ce qu'est un stHolon en vidéo...

Si t'aime pas lire... tu peux regarder cette vidéo.

Origine du mot StHolon

Le mot "StHolon" est une composition du mot "Stolon" et du mot "Holon".

Un stolon est une tige d'une plante qui va "coloniser" un nouveau territoire voisin. Les fraisiers lancent beaucoup de stolons autour d'eux pour créer de nouveaux fraisiers.

Stolon de fraisiers
STolons de fraisiers qui colonisent un sol peu fertile. Les fraisiers vont se développer, couvrir le sol et le rendre fertile à la longue.

Le mot "Holon" vient du du grec ὅλον Holos qui signifie "tout".
Un Holon est un élément qui est un tout, mais aussi une partie d'un tout.

Un Holon est un concept fractal. Une hiérarchie de holons est appellée une Holarchie.

Au delà de tout ces mots barbares et incompréhensibles, en fait c'est tout simple. L'Humain est une Holarchie composée de Holons à de nombreux étages.

Chaque atome est un tout. Assemblés, ils forment des molécules, puis des brins d'ADN, des cellules, des organes, des Humains, des sociétés Humaines, etc...

structure-en-holon-holarchie

J'utilise ici le mot Holon pour désigner un "groupe". (et des sous-groupes)

Le mot Stholon contient le préfixe ST, la manifestation figée. Selon la langue des oiseaux.

Soit un état STable, une STurcture durable. C'est du dur, comme dans STone ou STŷlos colonne, pilier, en grec ancien, mais aussi dans aSTre…. et dans conSTellation STellaire qui nous guide… Mais aussi dans caSTrum, le château qui protège ses Habitants.

Le H est le symbole d'une porte, d'un Huis, d'une transformation. C'est un lien. C'est le lien entre le Haut et le Bas… Le Haut qui inspire… et le Bas qui incarne. (B à l'image de la femme enceinte)

Le StHolon est une Holarchie organique

Tout comme le corps Humain est une Holarchie avec des Holons de différents niveaux tous orientés vers la même raison d'être, le StHolon est une Holarchie avec des holons tous orientés vers une même raison d'être.

Le StHolon n'est pas du tout une organisation figée dans des structures immuables. C'est une structure de soutiens aux Humains qui la compose pour aller vers une raison d'être commune: soutenir la vie.

Le détail de l'organisation, et les processus de "gouvernance" sont inspirés des principes de la gouvernance partagée.

Je ferai un article précis sur la gouvernance partagée, mais la philosophie là derrière peut déjà bien se comprendre en lisant mon résumé du livre de Frédéric Laloux "Reinventing organisation" ainsi que mon article sur ma méthode de création d'ecoSystèmes.

En bref résumé, la gouvernance partagée c'est:

  • une structure en holon (holarchie), chaque niveau est un tout autonome au service d'une mission pour accomplir une vision.
  • le cadre de cette organisation est élaboré collectivement grâce à la prise de décision par consentement. (personne ne dit non)
  • au niveau de l'opérationnel, on décide par sollicitation d'avis.
  • L'information circule de manière claire et transparente dans toute l'organisation.
  • Le pilotage dynamique, la philosophie du premier pas guide l'action. Ne pas être parfait, mais être perfectible. (On ne planifie pas tout à l'avance, on s'élance et on corrige la trajectoire en permanence, comme à vélo )

Ainsi l'organigramme d'une telle organisation est très "bizarre", mais ça fonctione de manière STable.

livre reinventing organization frédéric laloux

Le StHolon englobe plusieurs écoSystèmes

Le StHolon vise à favoriser la vie sous toutes ses formes. En tant qu'Holarchie, il en englobe plusieurs ecoSystèmes.

Normal vu que sa mission est de "Créer et maintenir des écosystèmes vivants en s'inspirant des lois de la nature".

Un éco-système est un ensemble d'éléments reliés entre eux et ancrés dans un environnement précis.

EcoSystème Humain

Le principal écoSystème qui intéresse les Humains, c'est l'écoSystème Humain.

C'est le Holon dans lequel sont organisés tous les éléments de la vie humaine.

C'est le Holon qui a pour but d'aider à combler les besoins fondamentaux des Humains. (Par exemple son Habitat) On y reviendra largement en détail plus loin.

La vision de l'écoSystème Humain est:
"Des Humains, Conscients, vivants et fluides"

La mission de l'écoSystème Humain est:
"Combler les "besoins" fondamentaux des Humains"

pyramide-de-maslow-inconditionnel-Malizia

EcoSystème ForeSTier - Terre - Sol

La Vie s'exprimant aussi sous d'autres formes que l'Humain, le StHolon, bien qu'état une organisation Humaine, se met également au service de la création et du maintient d'écosystèmes non-Humains. A l'image de l'ecosystème foreSTier - Terre - Sol

Dans une vision du monde Holistique, l'ecoSystème Humain est totalement en symbiose avec l'écoSystème foreSTier.

La vision de l'ecoSystème forestier est: un, sol, une Terre, une forêt, consciente, vivante et nourricière.

La mission de l'ecoSystème foreSTier est: de soutenir la vie en régulant et en STructurant un environnement favorable et nourricier.

Les forêts gèrent des territoires et transforment des déserts en refuge de biodiversité.

Le sol vivant est la base de toute la chaine alimentaire. C'est la base de la vie sur Terre.

foret_enchantee

AquaSystème H2O

Un élément totalement indispensable à toute vie, c'est l'eau ! H2O. Nous sommes composés majoritairement d'eau.

Il est absolument indispensable de prendre soin et de respecter l'eau.

Ainsi il est logique qu'un Holon d'Humain soit dédié à l'écoSystème de l'eau: l'aquaSystème.

La vision de l'aquaSystème est: "Une eau vivante et fluide, source de Vie."

La mission de l'aquaSystème est "Vivifier, régénérer et fluidifer toutes les étapes du cycle de l'eau en s'inspirant des lois de la nature" (Notamment en faisant s'écouler l'eau à l'air libre, sans canalisation, en suivant des vortex et des spirales...)

L'Holarchie du StHolon étant vivante, d'autres ecosystèmes peuvent être créé ou disparaitre au gré des besoins et enVies...

loire en automne

EcoSystème AtmospHèrique

L'atmospHère, l'air nous est indispensable pour respirer. C'est également notre espace de vie en commun. Il est nécessaire d'en prendre soin.

La vision de l'EcoSystème AtmospHèrique est: "un air pur, un espace de vie sain et inspirant"

La mission de l'EcoSystème AtmospHèrique est: "Purifier, régénérer, vivifier notre espace de vie atmospHérique."

L'atmospHère ne se réduit pas seulement à l'air que l'on respire, mais également à toute notion plus floue d'espace de vie.

La doctrine des 4 éléments

En écrivant ces lignes je remarque que je m'approche beaucoup de la doctrine des 4 éléments des anciens.

Eau - air - Terre - Feu

🌊🌬🌍🔥

L'univers est sensé être composé de ces 4 éléments.

Je vois ici que la vie est vraiment basée sur ces 4 éléments. Il ne me manque qu'un écosystème de feu, mais qui sera largement détaillé plus loin quand on abordera la question du rapport à l'énergie de notre civilisation. (production, consommation)

Les éléments de base d'un écoSystème Humain

Pour rappel,

La vision de l'écoSystème Humain est:
"Des Humains, Conscients, vivants et fluides"

La mission de l'écoSystème Humain est:
"Combler les besoins fondamentaux des Humains"

L'écoSystème Humain va donc concrètement organiser et soutenir de nombreux aspects de la vie Humaine en accord une certaine vision du monde et de façon alignée sur les différents niveaux de raison d'être de l'Holarchie du StHolon.

L'ecoSystème Humain est lui même décomposé en plusieurs (sous-)Holons.

Ces besoins sont comblés par l'action de nombreuses petites organisations auto-gérées par leur membres, agissant dans tous les aspects de la vie.

Il y a donc plusieurs aspects de la vie qui sont présents sous forme de petites organisations communes qui détiennent et gèrent des ressources.

Ce n'est ni un modèle de propriété commune publique, ni un modèle entièrement privé de propriété individuelle. On s'approche plutôt de la notion de biens communs. Au moyen âge on parlerait de consortage et de nos jours de coopérative.

baton de comptage tallystick noisettier
Le bâton de comptage, un moyen largement utilisé pendant des siècles pour inscrire les droits et devoir des membres d'un consortage.

Ces Biens communs sont gérés par une communauté avec un certains nombres de règles. Il existe un mot qui a été créé pour décrire ceci, mais qui ne nos jours ne décrit plus tout à fait ça. Il s'agit du mot "éco-nomie", les "règles de la maison".

Ces règles peuvent être diverses et variées. La "monnaie" dont on à l'habitude de nos jours comme "règle de la maison" un peu partout n'est pas la seule manière de gérer l'éco-nomie.

Le Jeu de la Monnaie, nous montre bien différents systèmes et leurs effets.

Selon l'expérience du Jeu, le "don dans une communauté de confiance" est le système le plus simple, le plus efficace et le plus joyeux de s'organiser. Ainsi ça semble une bonne piste comme base de "l'éco-nomie" du StHolon.

Si la confiance est difficile à réaliser dans la communauté, on peut toujours se rabattre sur le Kong - une monnaie de singe - basée sur les principes du Système de Mesure Equilibré.

système monétaire équilibré

Liste d'exemples de Holons pour gérer l'écoSystème Humain

Suivant la listes des 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson, on peut se faire une idée des besoins des humains. Il y a 9 besoins fondamentaux et 5 besoins de l'ordre du relationnel et de l'estime de soi.

L'organisation faitière le StHolon contient des Holons de niveau inférieur dont notamment le Holon: ecoSystème Humain. Ce dernier comporte aussi de nombreux sous-Holons dont voici des exemples:
(La liste n'est pas exhaustive)

  • HoSTel → Habitat communautaire. (Presque l'anagramme de StHolon le "on" est remplacé par un "e")
  • Hangar → pour stocker les biens et ressources de la communauté (Habits et VéHicules, et....)
  • HelioSTat → pour capter l'énergie et la stocker
  • cHamps→ pour se nourrir et créer de l'Humus
  • Hospice→ pour soigner en médecine Holistique et enseigner l'Hygiène de vie.
  • Halle→ On a toujours besoin d'une grande salle, pour se rencontrer, échanger et organiser la vie du StHolon, mais aussi rendre la justice.
  • Hamam ou tHermes → pour prendre des doucHes
  • Hackerspace - HaCoeurSpace → pour l'expression des bidouilleurs
  • Hépicerie participative → pour distribuer les ressources du Hangar.
  • Havre de paix → lieu silencieux de méditation et ressourcement.
  • pHare → université Holistique où se rencontrent les SyntHéticiens.
  • Home → un tiers-lieu... pour toute sortes d'activités non définies, salle de réunion, de discussion, accessible, avec une atmospHère cHaleureuse. (tiers-lieu = café, co-working, coiffeuse, laverie-automatique..)
  • cHaSTel → un système de défense et de protection est nécessaire à tout organisme pour maintenir son intégrité. (Tout lieu paisible et résilient peut facilement être déstabilisé par l'arrivée de personnes extérieures comme on le voit dans l'épisode 4 de la série "Effondrement") L'idée du cHaSTel (cHâteau en vieux français) est également fractale. Chaque Humain est sensé savoir se défendre, pHysiquement et verbalement. On est proche du concept d'art martiaux et de citoyen soldat à la Suisse.
  • biSTro et reSTo → des lieux pour boire manger hors de chez soi.
  • etc...

Cette liste n'est pas terminée... c'est à la communauté de la compléter en fonction de ses besoins et de ses envies. Ce que j'indique ici ce sont juste des exemples pour inspirer.

J'ai ma petite idée sur l'utilité et l'organisation de chacun de ces Holons. Donc je vais donc prochainement entrer dans les détails au travers de nouveaux articles.

Dans cet article, je vais me cantonner à décrire le principe de base du StHolon, qui est calqué sur les principes de l'Holarchie souvent utilisée en gouvernance partagée.

J'espère que j'aurai ici réussi à t'inspirer, voir à titiller ta curiosité. N'hésite pas à écrire des commentaires ci-dessous.

imaginez-le-monde-de-demain

Le bâton de comptage, un moyen de paiement oublié et pourtant officiel en France jusqu’en 2016

Le bâton de comptage, (tally stick en anglais) est un moyen de paiement qui a été utilisé pendant des siècles. Il était même encore reconnu jusqu'en 2016 dans le code civil français, art 1333:

"Les tailles corrélatives à leurs échantillons font foi entre les personnes qui sont dans l'usage de constater ainsi les fournitures qu'elles font ou reçoivent en détail."

baton de comptage 2 parties souche echantillon tally stick stock exchange

Mais pourquoi on en parle jamais dans les bouquins d'économie ?

Pourquoi on nous rabâche toujours la fable du troc qui n'a jamais fait système et date d'Adam Smith.

banque nationale suisse tout commence avec le troc
La brochure de la BNS nous dit que "Tous commence avec le troc" => faux!

Pourquoi les économistes adorent nous parler des petits coquillages d'iles lointaines, comme monnaie primitives alors que beaucoup, beaucoup plus près de nous dans l'espace et le temps, le bâton de comptage était le moyen de paiement principal !

Peut être que la simplicité et l'efficacité des bâtons de comptage n'arrangent pas les banquiers ? En effet, pas de crédit à intérêt, uniquement des reconnaissances de dette mutuelles dans une communauté.

Comment fonctionne un bâton de comptage

Dans cette vidéo, je montre à quoi ressemble un bâton de comptage, comment il était utilisé (par exemple pour acheter du pain à la taille), comment il est encore utilisé de manière folklorique dans les alpes suisses, avec les bâtons de comptage des vaches et les droits d'eau liés aux bisses valaisans.

Le principe est simple. Un bâton est fendu en deux dans la longueur. (sauf un petit bout de la souche).

DIY fabrication bâton de comptage fendre le bâton de comptage à la hache
Après une encoche à la scie pour délimiter la souche, le bâton est fendu à la hache

Le bâton était souvent une branche de noisetier. Ou alors de manière plus élaborée, une petite planchette.

baton de comptage tallystick noisettier

On obtient ainsi deux parties liées entre elles. C'est l'origine même du mot symbole qui vient du grec σύμβολον, súmbolon qui désigne un objet coupé en deux servant de signe de reconnaissance.

La grande partie est appelée la souche.
La petite partie est appelée l'échantillon.

Les deux parties servent à enregistrer un contrat. On le fait en taillant une encoche sur les deux parties emboitées.

baton de comptage tally stick planchette marque famille pyrogravure

Ainsi une fois que l'on a séparé les deux bouts de bois, chacune des deux partie a une trace de la transaction et ne peut pas la réfuter ni la modifier.

Le commerçant (ou créancier) garde la souche c'est à lui que l'autre partie, le débiteur, celui qui garde l'échantillon, devra rembourser la dette.

C'est ainsi que l'on pouvait acheter "à la taille" de nombreuses choses dans des commerces. Par exemple du pain à la taille dans une boulangerie.

Le principe est simple, c'est le même que celui de l'ardoise de bistrot, ou de carnet du lait. On achète à crédit dans les commerces et périodiquement, une fois par mois, par exemple, on vient solder son compte en payant avec des pièces de monnaie.

(par exemple, mais il faut bien se rendre compte qu'à l'époque on différenciait bien mieux "moyen de paiement" et "unité de compte". Ainsi le bâton enregistre la valeur de la dette, mais elle peut être payée avec n'importe quel moyen de paiement d'un commun accord entre les parties. Ceci était très courant dans l'antiquité, par exemple vers -2500 on a un papyrus qui enregistre la vente d'une maison à Gizeh, la valeur est estimée à 10 shât et la maison est payée avec 2 tissus valant chacun 3 shât et un lit valant 4 shât. Pour bien comprendre toute cette histoire, je recommande de lire mon dossier sur l'histoire de la monnaie et des systèmes économiques. )

monnaie-batz-vaud
Un batz vaudois de 1828

Ce principe me fait beaucoup penser à la version moderne de paiement dans l'épicerie participative dans laquelle je suis. J'ai un compte dans l'épicerie et régulièrement je charge mon compte par un virement.

epicerie-cooperative-participative-solde-compte-achat

La souche est elle même un moyen de paiement

Il y a un point important à comprendre. C'est que la souche est elle même un moyen de paiement. Elle a de la valeur. Si tu es propriétaire d'une souche, c'est la preuve que quelqu'un te dois ce qui est indiqué dessus.

Ainsi si tu es boulangère et qu'on te paie 3 unités sur le bâton de comptage de ton commerce, tu détiens une reconnaissance de dette de 3 unités.

Si par hasard tu dois payer 3 unités au boucher. Et bien au lieu d'attendre que ton débiteur te paie ce qu'il te dois, tu peux toi même donner ta souche au boucher.

baton de comptage tallystick noisettier
La souche c'est la grande partie du bas.

Payer avec des reconnaissances de dette c'est très courant. C'est ce que l'on fait à chaque fois avec un virement bancaire. Car ce qui est sur un compte bancaire n'est rien d'autre qu'une dette que la banque a envers son client.

C'est ça la magie de la "monnaie", c'est qu'à partir de rien, on crée un contrat qui enregistre une dette. La reconnaissance de dette sert de monnaie d'échange. On visualise bien ça avec un bâton de comptage. Mais c'est pareil avec un compte en banque et c'est important de le comprendre.

Ça signifie que rembourser toutes les dettes revient à détruire toute la monnaie !
(On brûle le bâton de comptage, une fois la dette remboursée)

dette-5000-ans-dhistoire-graeber
Le livre "Dette 5000 ans d'histoire" de David Graeber qui décrit bien que l'histoire de la dette, c'est l'histoire de la monnaie.

Comment décoder ce qui est inscrit sur un bâton de comptage ?

Un bâton de comptage est un contrat. Tout comme sur un contrat papier il est possible d'écrire dans une langue ou dans une autre, sur un bâton de comptage, on peut écrire des codes différents pour enregistrer les informations du contrat.

La manière la plus simple, c'est de faire 1 encoche pour une unité. Mais ça fait vite beaucoup de coches pour les grands nombres.

J'ai testé une convention qui me semble plausible:

  • une encoche droite simple = 1 unité
  • une encoche en V = 10 unités
  • une encoche large = 100 unités.
encoche baton de comptage tally stick

Puis en regardant mes encoches je me suis dis que ça ressemble beaucoup aux chiffres romains !!

Peut être que c'est là une origine des chiffres romains ?

  • une encoche droite = 1 unité
  • une encoche en V = 5 unités
  • une encoche en X = 10 unités
  • ... etc..

J'ai vu ce genre de code sur des bâtons de comptage. C'est peut être une piste intéressante !

Kerbholz bâton de comptage du 17ème siècle avec des croix
"Kerbholz" du 17ème siècle

En Angleterre, il y a le livre "Dialogue of the Exchequer" qui décrit le code à utiliser sur les bâtons de comptage royaux. (Tally sticks)

"La manière de couper est la suivante:
En haut du bâton de comptage, on fait une entaille de l'épaisseur de la paume de la main pour représenter mille livres ; puis cent livres par une entaille de la largeur du pouce ; vingt livres de la largeur de l'auriculaire ; une seule livre de la largeur d'un grain d'orge gonflé ; un shilling plus étroit qu'un penny est marqué par une seule entaille sans enlever de bois".

dialogue-exchequer-d40110-24

Pour voir le texte intégral de "Dialogue concerning the Exchequer"

Code de durée de temps d'arrosage sur des bâtons de comptage

Dans le contexte des bisses valaisans. Il y a des bâtons de comptage qui indiquent les droits d'eau qui sont liés à des familles liées à des terrains.

Ainsi il y a des marques qui indiquent des durées d'utilisation d'une certaine proportion du débit du bisse. (Par exemple 1h pour 1/4 du bisse)

Voici quelques autres exemples de comptage de temps pour les droits d'eau.

baton compatage droit eau code

Utilisation de bâtons comme contrats et règlements

On voit avec l'exemple des bisses (aqueduc d'amenée d'eau dans les montagnes du Valais) que les bâtons de comptage sont quelques choses qui va au delà de la notion de monnaie et de moyen de paiement.

On est ici dans les véritables fondement de l'éco-nomie, soit étymologiquement: les règles de la maison.

La monnaie, les reconnaissances de dette, sont une partie de règles qui régissent une communauté, mais il y a en a de nombreuses autres non monétaires.

Par exemple le fait qu'un propriétaire de vache mette ses vaches à l'alpage et il veut en récupérer le même nombre lors de la désalpe, mais aussi surtout, il veut récupérer la production de fromage qui lui revient !

Tally_sticks_baton comptage Doppeltessel der Alp Blümatt (Turtmann VS) 1893
Bâton de comptage "Doppeltessel" de l'Alpe Blümatt (Turtmann VS) 1893

Les consortages pour gérer des biens communs

Depuis le moyen âge on trouve des communautés qui se sont organisées pour gérer des "Biens communs". Il s'agit souvent de droits d'eau, de droits liés aux pâturages et aux fromages produits, ainsi que des accès au bois d'une forêt, ou l'entretient de chemins et de four à pain.

Dans les régions alpines il existent encore plusieurs de ces organisations communautaires.

De nos jours, en économie, on oppose souvent la propriété privée et la propriété publique. Mais on oublie souvent la forme intermédiaire, soit la propriété en Biens communs. Ce n'est pas public... mais ce n'est pas une propriété exclusive. C'est une propriété d'une organisation.

En Valais on utilise souvent le terme de "Consortage".

Par exemple le consortage du bisse d'Ayent est propriétaire de l'eau de la rivière et de l'eau qui coule dans le bisse. Seuls les membres du consortage, les consorts, ont le droit de l'utiliser. Ça a été le fruit d'une grande bataille juridique quand une société a voulu s'approprier l'eau de la rivière pour la turbiner et en faire de l'électricité.

Bisse_d_Ayent valais partie aerienne

C'est un texte de 1448 (toujours valable), signé par l'évêque de Sion de l'époque qui a prouvé les droits du consortage. La société hydroélectrique a donc du acheter le droit d'utiliser une partie de l'eau sans porter préjudice au bisse.

On voit par là que le consortage est un système très durable. Celà fait 572 ans que le consortage gère l'accès à l'eau dans cette région !

Les biens communs reviennent un peu à la mode. Ceci se voit notamment avec le (faux) "prix Nobel" d'économie donné à Elinor Ostrom en 2009 pour ses travaux sur les biens communs, notamment dans la gestion des consortages haut-valaisans.

Les "tachères" des bâtons pour enregistrer des règles

Dans des règles communautaires, il n'y a pas que des droits, mais il y a aussi des devoirs. On parle de tâches. C'est notamment l'entretien des bisses et les travaux collectifs.

Ces tâches, et qui doit les effectuer, sont enregistrées sur des bâtons que l'on nomme des "tachères" ou en allemand des "tesseln". (Kehrtesseln ou Wassertesseln)

Encore une fois je vois un lien entre cette manière de fonctionner séculaire des consortages et l'épicerie coopérative participative.

On est tous co-propriétaire de notre épicerie et l'on a tous des droits de consommer les produits avec des avantages, mais on a aussi des devoirs, celui de travailler l'équivalent de 3h par mois pour faire tourner l'épicerie.

Au passage, voici mon guide pour aider à démarrer une épicerie coopérative participative.

Les marques de familles, des signes distinctifs pour identifier une famille ou un individu

La personne où la famille qui doit effectuer la tâche est indiquée sur le bâton avec une "marque de famille" ou "marque domestique".

Les gens étaient souvent illettrés, ainsi ce sont des dessins qui désignent les familles. Sur un bâton de comptage on retrouve aussi une marque de famille pour savoir à qui appartient le compte, qui est le créancier et qui est le débiteur.

Dans mes essais de fabrication de bâtons de comptage, j'ai reproduis des marques de famille en marquant le bois avec un clou de fer à cheval chauffé dans mon fourneau à bois. J'ai ainsi réalisé une pyrogravure qui semble plausible.

pyrogravure clou fer cheval marque famille

Je me suis inspiré de marques que l'on retrouve sur un panneau de marques de famille de la commune de Münster dans le haut valais.

Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung 1864
Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung 1864

Voici le panneau en entier:

Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung, 1864
Kehrtafel aus Münster mit Hauszeichen für das Gemeinwerk oder Wassernutzung, 1864

Beaucoup de mots liés à la monnaie ont pour origine le bâton de comptage

L'étymologie de beaucoup de mots liés à la monnaie vient des bâtons de comptage.

Pourquoi est-ce que l'on parle de "débiter" un compte, comme on débite un tronc ?

Pourquoi est-ce que l'on a une "souche" sur un chéquier ?

souche du chéquier de Charlie chaplin
Souche du chéquier de Charlie chaplin

En anglais, "souche" se dit "Stock".... et donc créer un marché d'échange de souches, c'est le "Stock exchange"... la bourse !

L'actionnaire se dit en anglais: Stockholder, soit le détenteur de la souche !

Stock exchange

Le bâton de comptage a été traité de "chèque en bois" par les tenants de la monnaie métallique.

La "taille" un impôt dont le nom vient du bâton de comptage

Les bâtons de comptage étaient également utilisés pour les impôts.

En Angleterre, il existe encore des bâtons de comptage du 13ème siècle. Souvent le texte était écrit en latin, voir même en hébreux !!

Comme celui-ci:

"De Solomon fils d'Isaac, taille de 20'000 marks" avec le montant inscrit de ‘¾’ et daté de 1293-94.

Le mot "taille" est le nom d'une forme d'impôt direct. (en anglais Tallage) On voit tout de suite que le nom de cet impôt provient du nom du bâton de comptage sur lequel on inscrit le paiement !

Ce bâton de comptage qui montre aussi l'acharnement des rois de l'époque à taxer plus lourdement les juifs..... C'est par ici pour en savoir plus...

La taille était un impôt très impopulaire, car il était arbitraire et les nobles et le clergé en était exemptés !

La malédiction du bâton de comptage sur ceux qui veulent le faire disparaitre

En 1694, un nouveau système arrive. C'est la création de la banque d'Angleterre. C'est une société privée qui va prêter au gouvernement £ 1,25 million. Une partie de cette sommes est prêté en or et une autre partie est enregistrée sur des bâtons de comptage. (A013/1)

Comme le remboursement tarde, ça arrange le gouvernement de ne pas rembourser. Les propriétaires de la banque d'Angleterre acceptent, en échange que la banque centrale reçoive le monopole de titrisation de cette dette en billet de banque. (En 1826 avec le Bank Charter Act)

Ainsi plus besoin de rembourser... et la banque centrale peut émettre des billets, faire tourner la planche à billet...

banque montreux

La rumeur dit que les banquiers aurait commencés à s'attaquer au système des bâtons de comptage, car ils étaient hors du contrôle de leur système bancaire.

Le système des bâtons de comptage était très populaire en Angleterre. Il a commencé avec le règne du roi Henri 1er au XIème siècle.

Les bâtons de comptage étant acceptés comme moyen de paiement pour les impôts royaux. Le système était largement répandu.

En 1834 le poste de "Caissier de l'échiquier" (Teller of the Receipt of the Exchequer) a été supprimé. Marquant ainsi la fin du système de bâton de comptage en Angleterre.

Pour la petite histoire, l'échiquier, c'est un nom qui désigne, dans le duché de Normandie et en Angleterre, une sorte de "chambre des comptes". Le nom vient du fait que les comptables de l'époque utilisaient un plateau avec un damier comme celui d'un jeu d'échec pour aligner des jetons et faire leur comptabilité. C'est un moyen très visuel et pragmatique pour faire des calculs. C'est plus simple que notre manière actuelle d'écrire sur du papier.

Le bureau du caissier supprimé... il a fallu brûler les bâtons de comptage... et là c'est le drame !

En 1834, le fourneau du palais de Westminster débordant de bâtons de comptage a mis le feu au palais entier. Provoquant un des plus grand incendie de Londres. Le peintre Turner en a fait un célèbre tableau.

incendie de Westminster par Turner

Un moyen de paiement low-tech qui assure une résilience à l'effondrement

De nos jours le bâton de comptage a disparu. Mais un jour, il reviendra peut être ?

Par exemple, en cas de coupure prolongée d'électricité, que deviennent nos comptes en banque ? Que deviennent les blockchains ?

Le bâton de comptage lui, ne craint pas le blackout électrique. Il fonctionne toujours. Souviens toi de ça.....

Il est donc temps de passer à la pratique, je te montre dans cette vidéo comment réaliser un bâton de comptage.

Navigation au sein des articles

1 2 3 4 8 9 10
Remonter