l’avenir du monde selon l’équation de kaya

L’avenir du monde selon l’équation de Kaya

C’est dans une conférence de Jean-Marc Jancovici à l’ENS début 2012 que j’ai découvert l’équation de Kaya.

(la partie sur l’équation de Kaya commence vers 1h13 dans la vidéo. Mais le tout est intéressant !)

Ce que voulait montrer M. Yochi Kaya en créant cette équation sont les relations entre différents facteurs important sur le système énergétique de notre monde.

Cette équation part de l’égalité entre la quantité de CO2 émis par l’humanité et cette quantité elle même.

CO2 = CO2

puis avec des tours de passe-passe algébrique, on peut introduire des paramètres dans cette équation.

Le niveau total d’émission de CO2 peut s’exprimer comme le produit de quatre facteurs : la population, le PIB par habitant, l’intensité énergétique par unité de PIB produite, l’intensité d’émission de CO2 par unité d’énergie consommée.

CO2 = POP * PIB/POP * TEP/PIB * CO2/TEP

équation de kaya explication.png

Voici comment Jancovici explique cette équation et en tire ses conclusions

  • CO2 => il faut réduire par 3 les émissions de CO2 d’ici 2050.. sinon le climat sera invivable. Obectif de Copenhague. (l’objectif n’est pas contraignant… l’objectif voulu est de diviser par deux les émissions de 1990 ce qui équivaut à diviser par 3 le niveau actuel)
  • POP => selon une prévision souvent utilisée la population mondiale sera de 9 Milliards en 2050.
  • PIB / POP => on veut pas divisier par 4.. on veut 2% de croissance annuel. Ce qui est moins que les promesses électorales !
  • CO2 / TEP = émission CO2 des sources d’énergie. => on doit les réduire là il y a consensus. (nucléaire et renouvelable principalement)
  • TEP/PIB = intensité énergétique de l’économie => tout le monde est d’accord pour un meilleur rendement énergétique de nos appareil.
  • Le CO2, on a pas le choix.. on divise par 3.
  • La population… Si l’on ne veut pas faire de génocide on multiplie par 1.3
  • Donc avec ce qui reste on doit les diviser par 4… c’est des maths
  • Mais on n’a pas envie de diminuer de niveau de vie… sauf les décroissants… alors on se fixe quand même une petite croissance anuelle de 2% du PIB = * 2.2 en 40 ans (est-ce possible ? les matériaux vont quand même manquer !)
  • doit donc diminuer les termes qui restent.. mais d’un facteur 9 ou 10 …
  • ces sont les seuls termes ou il y a consensus pour qu’ils diminuent
  • => on augmente l’efficactité énergétique de l’économie
  • => on produit de l’énergie en émettant moins de CO2
  • Possible ?
  • TEP/PIB = intensité énergétique de l’économie a diminuée de 30% en 35 ans => ça va continuer pareil… bof…. un peu dur => donc on se choisi une valeur plus réaliste. On diminue de l’ordre d’un facteur 2. => il faudrait une dictature pour imposer de telles normes !
  • ainsi il reste à décarbonner les sources d’énergies on doit le faire d’au moins un facteur 6 (selon vidéos) 4-5 selon page web.. à vérifier.. 4.29 selon le calcul avec les autres valeurs.
  • il faut décarbonner d’un facteur 5… et voici que l’on a pas fait mieux que 10% en 35 ans… => possible ?? bof
  • Comme on le voit aux USA.. entre 2007 et 2009… 10% de diminution de CO2… c’est la résession vive les banques d’affaires !
  • conclusion pour les énergies renouvelable => il faut 5% de croissance / an = 7x en 40ans => est-ce possible ? Il faudra une croissance des énergies renouvelables plus grande que celle qui des énergies fossiles quand elles sont arrivée.. et c’était plus facile à faire….

Conclusion… il y a de grandes chances (ou risque) que les objectifs de PIB et de diminution d’émission de CO2 ne soient pas possible !

C’est ce qui est le plus facile à changer.

ça fait déjà bientôt 30 ans que l’on crée du PIB avec des bulles spéculatives.

Dans (presque) la même conférence quelques mois plus tard devant le sénat français, Jancovici indique clairement que sa solution passe par une utilisation massive du nucléaire. => peu d’émission de CO2, et fourni beaucoup d’énergie sans passé par des panneau solaire construit par des chinois avec de l’électricité faite au charbon (plus de 80% de l’électricité chinoise)….

Autres scénarios

Quels sont les facteurs que l’on peut bouger:

  • l’objectif de copenhague
  • la population mondiale
  • les objectifs de croissance du PIB
  • l’efficacité énergétique
  • production d’énergie sans CO2

Quelques idées:

  • séquestration du CO2 à grande échelle… (à voir comment… algue, arbre, pompage enfouissage)
  • limitation de la population mondiale. Voir diminution selon les théories du complot du documentaire Thrive et des camps de la FEMA.
  • mise en place d’une économie décroissante.
  • efficacité énergétique imposée de force… une dictature qui impose l’isolation des maisons… et c’est ~ 70% d’énergie économisée sur le chauffage.
  • fin de l’obsolescence programmée
  • économie de fonctionnalité, on échange des droits d’usage sur des biens plutôt que les objets eux-mêmes.
  • production massive de panneaux solaires fabriqué avec des énergies renouvelable. (en europe et pas en chine) ça coûte pas moins cher que de construire plusieurs centrales nucléaires…
  • Le solaire thermique décentralisé pour chauffer l’eau sanitaires. très efficace
  • les maison sans chauffage
  • le solaire thermique où l’on chauffe du NaCl pour faire de l’électricité, il y a une inertie qui permet de produire la nuit. Donc en ruban !
  • le solaire par photolyse de l’hydrogène.

Encore à creuser… et refaire les calculs pour d’autres scénarios….

  • le scénario Khmers verts qui imposent l’efficacité énergétique…
  • le scénario le sénario décroissant permaculteur qui réduisent drastriquement leur consommation d’énergie
  • le scénario dictature qui réduit la population
  • le scénario société à 2 vitesses. On réduit le PIB.. mais pas pour tous… getthos de riche et getthos de pauvres.

Pour aller plus loin

nourriture végétarienne

Comment se nourrir en végétarien sans avoir de carence

L’alimentation des humains à beaucoup changée au cours du temps.

Il y a eu l’époque des chasseurs cuilleurs. Donc je suppose que la viande était fréquente… mais est-ce vraiment la réalité ? … à creuser.

Puis il y a eu toute la période depuis l’invention de l’agriculture jusqu’il y a 50 ans.

Durant toute cette période de près de 10 000 ans. La viande n’était pas très courrante. Elle était consommée épisodiquement.

Puis le niveau de vie des gens a augmenté… et l’on a commencé manger beaucoup plus de viande et de protéine animales dérivée comme les oeufs, le lait, les fromages, etc..

Après 50 ans de cet exercice dans le monde occidental, on se rend compte que finalement l’exès de protéine animale n’est pas la panacées comme on le croyait. Il semble bien que plus on mange de protéine animal plus on a de problème cardio vasculaire !  (retrouver le documentaire à ce propos…)

Donc voilà, il semble donc bien que l’on mange trop de protéine animale. (ce qui ne m’étonne pas trop)

Comme je n’ai jamais été tellement fan de viande, ça ne me dérange pas du tout d’être végétarien.

En fait, je suis végétarien quand j’achète et cuisine moi-même et je suis omnivore quand je mange un peu partout. C’est ce que les suisses-allemand appellent « flexi-vegi » ! Mais je ne connais pas le nom en francais…. et après de nombreuses recherche, je crois qu’il n’y pas de mot.

En gros, je ne suis pas du genre à faire une crise quand il y a 3 mini lardon dans des roesti ou du jambon sur ma pizza.

Bref… Vu le nombre de fois que je ne mange pas chez moi et que l’on me donne de la viande. Je ne risque pas d’avoir des carence en protéine…

… mais là aussi c’est un mythe et c’est là que je voulais en venir.

La science analytique ne voit pas tout ce que la science holistique voit

Pendant 10 000 ans, des humains on vécu sur cette planète sans manger de la viande tous les jours, il ne sont pas tous morts de faim !

Même si une certaines science pense que si l’on ne mange pas de viande on va avoir des carrances, ce n’est pas vrai.

Voilà un exemple des méfaits de la science analytique. Une science qui découpe tout (racine du mon analyse: délier)

Petit rappel sur nos besoins alimentaires.

Nous mangeons des acides aminés car nous en sommes composés. Nous avons besoins d’une vingtaine d’acides aminés. Pour certain, tout va bien. A l’image des plantes, nous arrivons à les synthétiser à partir des atomes de base.

Mais pour 8 acides aminés. Nous sommes obligé d’aller les cherchers ailleurs.

Ces 8 acides aminés indispensables doivent être présents dans notre nourriture. Il s’agit de l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phenylalanine, le tryptophane, la valine et la thréonine.

L’apport de ces 8 acides aminés doit être équilibré pour que notre corps puisse les assimiler. Nous devons manger ces éléments en même quantité et en même temps (plus ou moins sur une journée). Si un élément manque. C’est un facteur limitant. C’est la plus petite quantité qui limite la quantité globale.

C’est comme si je dois embouteiller du vin… j’ai besoin de bouteilles et de bouchons. Si je n’ai que 10 bouchons et 500 bouteilles.. je ne pourrai livrer au final que 10 bouteilles fermées. Le reste ne sert à rien.

La quantité de bouchon est un facteur limitant.

Ainsi, les scientifiques spécialiste de l’analyse on séparé et comparé chaque type de protéine séparément et conclu que les protéine animales sont les plus proches de la protéine idéal qui est parfaitment équilibrée et donc la plus nourrissante. (la protéine la plus proche de l’idéale est le lait maternel)

Il s’en est suivi des campagnes de gavage d’enfant au lait de vaches…. aux oeufs, à la viande…..  mais c’était occulter toute une autre approche.

L’approche holitistique du problème.

Il est possible de manger plusieurs protéine en même temps. Nous ne sommes pas obligé de trouver une seule protéine qui fait tout !!!

Donc il est possible de combiner plusieurs protéine végétale et d’avoir aussi bien, vois mieux qu’avec des protéines animales !

Si l’on observe la cuisine traditionnelle partout dans le monde. C’est ce que l’on fait. On couple toujours une céréale et une légumineuse !

  • Inde => riz et lentilles
  • Italie => pâtes et haricots
  • Maghreb => blé (froment) et pois chiches
  • amérique du sud et centrale => mais et haricots rouges
  • chine => riz et soja

Voilà donc le secret (connu partout depuis des millénaires) qui permet de manger sans viande et sans carences alimentaires.

Surout, c’est également un moyen de réduire son empreinte écologique. Sachant qu’il faut 15kg de protéine végétale pour faire 1kg de viande de boeuf….  ou mieux 4 kg de protéine végétale pour faire 1kg de poulet…

Donc autant manger directement les protéines végétale. Là je crois que l’on aura une véritable révolution verte qui n’aura pas usurper son nom.

Pour en savoir plus à propos de la cuisine pour végétarien voici un site très complet sur les protéines végétales.

Recettes végétariennes mélangeant céréales et légumineuses

Il est temps maintenant de passer à la pratique. Je vais commencer à expérimenter plusieurs recette sur ce principe.

J’ai envie de manger des choses bonnes, pratique et simple à faire.

Donc voilà où en sont mes expérimentations. Je ne sais pas si je vais dans la bonne direction. Mais ce sera l’occasion de tester.

Riz et lentilles aux carottes

  • une tasse de riz (250g)
  • une mesure d’eau (0.5l)
  • un cube de bouillon de légume
  • une boite de lentilles
  • quelques carotte
  • un oignon
  • Faire bouillir l’eau et le bouillon.
  • mettre le riz à cuire à couvert.
  • environ 18-19 minutes plus tard l’eau est à peu pré complètement évaporée.
  • le riz est prêt

En parrallèle:

  • couper l’oignon
  • couper les carottess
  • les faire revenir dans un wok… (oui, j’aime bien la cuisine au wok)
  • quand les légumes sont prêts, les placer sur le bord du wok
  • ajouter les lentilles au millieu du wok
  • ajouter un peu d’eau
  • laisser chauffer un moment
  • et voilà.. tout est prêt à être mise dans des assiettes et à se régaler.

C’est très bon !

Bientôt la fin du pétrole ?

Bientôt la fin du pétrole ?

Depuis le temps qu’on l’annonce, est ce que l’on arrive bientôt vers la fin du pétrole ?

Est-ce qu’il y aura prochainement un nouveau choc pétrolier ?

Voici quelques éléments d’information et des réflexions qui permettent de faire le point sur la situation.

Début 2005, le film « 2013, la fin du pétrole » est sorti. Il montre ce à quoi pourrait ressembler une brusque fin du pétrole dans notre société… Dans le film, la date de cette fin du pétrole est le 3 janvier 2013…. C’est tout bienôt. Est-ce que ça se confirme ou pas ?

Voici la premières partie de ce film sur dailymotion:

Le film est en 3 parties:

Le synopsis du film est basé sur le fait qu’un gros attentat sur un certain nombres de points stratégiques d’approvisionnement en pétrole paralyse temporairement l’économie mondiale.

Ce choc pétrolier soudain révèle qu’en fait les réserves de pétrole étaient sur évaluées et donc que la fin du pétrole est toute toute proche sans que personne ne rende compte.

Est-ce que ce scénario est plausible ??

Plus j’y réfléchi, plus je me dit que ce n’est pas le moins improbable !

L’idée de départ est assez astucieuse, contrairement à d’autres films qui montrent la fin du pétrole sans dire comment on il disparait du jour au lendemain. (Je pense particulièrement à « Scénario catastrophe et si le pétrole venait à manquer? »  Je trouve que ce film a une vision très américaine. Il manque plein de paramètre et est peu plausible.)

Est-ce que les réserves de pétrole sont sur-évaluées ?

Effectivement les chiffres des années 1980 montrés dans le films sont exact. L’irak a bel et bien doublé ses réserves du jour au lendemain sans trouver de nouveaux puits !

Saddam Hussein était en pleine guerre avec l’Iran. Il avait besoin d’argent et de soutiens ! C’était un moyen facile pour obtenir tout ça.

Depuis, la guerre est finie et les deux suivantes aussi !!! Mais la situation de la transparence des réserves du moyen orient n’est toujours pas claire. Parfois on nous parle de 2/3 des réserves mondiales… et d’autres sources pensent plutôt avoir la moitié voirun tiers provenant de cette région…. dur dur…

Le problème provient souvent des définitions. Qu’est-ce qu’une réserve prouvée ? Quand il y a un puits qui l’exploite comme aux usa ? Quand il y a une certitude, mais pas de puis commen en arabie séoudite, ou quand on a des sables bitumineux à disposition comme au Canada et au Vénézuela ?

La situation n’est vraiment pas claire….  du coup le scénario de sur-estimation massive des réserves me parait assez plausible !

Ce qui est certain, c’est que le pic du pétrole conventionnel est derrière nous ! Nous l’avons probablement passé en 2006.

Et bien souvent, personne n’y a rien vu sur le moment.

(Voir les prévision toujours plus à la baisse de Total.)

Mes notes de recherches

Quelles sont les réserves mondiales de pétroles ?

Page wikipédia intéressante:

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_p%C3%A9troli%C3%A8re

Entre 1859 et 1968, la consommation totale de pétrole fut de 200 milliards de baril (31 km3). En 2006, la consommation mondiale approche les 30 milliards de barils par an2.

On est à 35% des réserves de tout le pétrole qu’il y a a pu avoir sur cette planète…
=> donc, il reste du pétrole pour combien de temps ??

Securities and Exchange Commission surveille les estimations. Shell a du réévaluer ses réserve en 2001-02

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_r%C3%A9serves_de_p%C3%A9trole_prouv%C3%A9es

la version 2011 de la cia n’indique pas la même chose !

https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/rankorder/2178rank.html => vénézuella 211 milliards….  => chavez joue avec 85 milliards !

  • Vénézuela : 296 milliards de baril => 25% réserves mondiales
  • Arabie séoudite: 264 milliards de baril => 19%
  • canada 12%
  • irak + iran + koweit + EAU = 37%
  • russie = 5%

En fait ces points stratégiques de la polique du pétrole en afrique ne représentent pas grand chose:

  • Nigeria = 2.69%
  • Tchad = 0.11%
  • Soudan = 0.49%
  • angola = 0.97%

=> brésil: en 2010 découverte de gisements offshore géants…  ex: libra: ~8 à 25 Gbbl !

2009: 14 milliards de barils…. => 2014 (le temps d’officialiser) => 35 milliards de barils pour le Brésil !

La saudi Aramco est la compagnie qui contrôle les plus grandes réserves de pétrole mondiales.

Les réserves sont des actifs pour les compagnies pétrolières. Ainsi elles ont tout intérêt à annoncer des grandes réserves. C’est là que la Securities and Exchange commison (SEC) des USA tente de vérifier les réserves. Mais cette commission ne peut pas tout vérifier. En russie il y a un même principe, mais une autre agence !

Les réserves du canada sont passées d’un coup de 5 à 179 milliards de baril juste en faisant une méthode de comptage différent: en incluant les sables bitumineux qui sont maintenant exploitable grâce à l’augmentation global du coût du baril et quelque amélioration technologique. (on estime qu’il faut au moins un baril à 20$)

La technologie a permit de réduire le coût du baril de 30$ à 10$ … et voilà…

L’Alberta est riche en pétro dollars…

Schiste bitumineux… après le pétrole conventionnel et les sables bitumineux

http://fr.wikipedia.org/wiki/Schiste_bitumineux

En plus des sables bitumineux, il y a les schiste bitumineux (qui ne sont pas des schistes !) Les USA sont riches en schiste bitumineux (1000 milliards d’équivalent barils), mais leur extraction est une catastrophe environnementale, (on peut obtenir 40l de pétrole par tonne de roche !)

Ains il ne sera pas exploité avant d’avoir fini d’exploiter les sables bitumineux de l’Alberta….

Avec l’ALENA, il est facile pour les USA d’avoir accès au marché canadien. Donc tout va bien.

Enfin, si les chinois piquent pas tout… ils ont déjà investi dans un pipeline pour obtenir le pétrole canadien..

Ce type de schiste bitumineux est répandu dans le monde. Notamment en europe. On en trouve surtout en estonie. Ce type de source d’énergie a déjà été utilisée en france et en Ecosse à la fin du 19ème siècle.

Les réserves de schiste bitumineux sont plus grandes que les réserves de pétrole… donc on peut encore tenir un siècle de plus à griller des énergies fossiles… mais ce sera au prix d’une dégradation encore plus grande de l’environnement !

…. et surtout, j’ai l’impression qu’économiquement le charbon sera plus avantageux !!

.. à moins que l’on passe enfin au solaire !

——-

Voici quelques informations complémentaires à propos de l’augmentation exponentielle de la production de gaz et de pétrole de schiste aux USA… certains y voient l’autonomie énergétique des USA d’ici 2020…  la solution pour repousser très loin de pic de pétrole…  et d’autres voient déjà la fin et ceci par une bulle qui va éclater très rapidement en faisant effondrer les capitaux financiers qui auraient permi de faire une transition vers des énergies plus propre…

Vénézuela

Le vénézuela est semble-t-il premier ou second pays en terme de réserves de pétrole. Mais cette affirmation n’est pas totalement confirmée. La société nationale de pétrole du vénézuela n’envoyant plus ses données à l’autorité de contrôle US, la SEC. Ainsi les estimations peuvent très bien être des moyens pour Chavez de faire croire qu’il est plus important que ce qu’il n’est !

Le principe de ces estimations est du même genre que pour le canada et ses sable bitumineux de l’Alberta. Au Venezuela on a les sables de l’Orénoque.

Il est toujours difficile de dire si se sera vraiment exploitable ?

Toujours est il que le Vénézuela reste un des principaux (2ème ou 3ème) fournisseur de pétrole des USA.

Un nouveau choc pétrolier va-t-il arriver ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_choc_p%C3%A9trolier

Le premier choc pétrolier du début des années 1970 est une combinaison de facteur.

C’est tout d’abord un changement de système monétaire !  En 1971, la convertibilité en or du dollar est abandonné. Ce qui fait dévaluer cette monnaie et donc chuter les gains des pays producteurs de pétrole.

Puis, c’est également en 1971 que les états-unis ont passé leur pic de production de pétrole. C’est donc à cette période que le plus grand consommateur et producteur de pétrole perd son autonomie. Les importations de pétrole commencent.

Suivant ce constat en 1973, l’OPEP décide de montrer sa force en augmentant les prix de 70% et en imposant un embargo en réaction au soutiens occidental d’israel.

Les facteurs majeurs de ce choc sont des événements se déroulants sur plusieurs années. L’événement de moindre influence est cet embargo.

Mais étrangement, les causes sont perçues à l’envers !

C’est l’embargo de 5 mois qui semble être la cause principale. C’est tout simplement par ce que l’on peut mettre une date sur un événement soudain qui change tout.

Le prix du pétrole quadruple en 5 mois. C’est la fin du monde !!!

Cette augmentation du prix globale est aussi une excellente nouvelle pour permettre l’exploitation rentable de pétrole de gisement geostratégiquement mieux placé mais technologiquement moins bien placé !

On parle surtout des gisement offshore. (du golf du mexique par exemple)

Certains disent que cette augmentation du prix a été soufflée au roi Fayçal à travers James Akins.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_choc_p%C3%A9trolier

Le second choc pétrolier est du à la révolution islamique en Iran. (1979)

Cet événement fait doubler le prix du pétrole.

On observe ainsi que les choc pétroliers sont surtout des coups médiatiques apporté par un événement extraordinaire lié, mais pas forcément de grande influence.

Cet événement met en lumière un problème de fond et souvent on lance une rupture technologique depuis ce moment.

C’est suite aux chocs pétroliers que la France a opté massivement pour l’énergie nucléaire. (qui en fait ne résout rien aux problèmes de dépendance au pétrole !)

On remarque que l’accident nucléaire de Fukushima a également été un choc qui a fait changer la politique nucléaire de quelques pays. (notamment la suisse. La conseillère fédérale Doris Leuthard était d’abord favorable à la construction de nouvelle centrale nucléaire, puis elle a décidé d’abandonner le nucléaire !)

On retrouve ici le principe de la stratégie du choc pour faire avancer les choses ! (clin d’oeil à Naomi Klein et la stratégie du choc)

J’ai commencé cette page en novembre 2012… et voilà qu’en janvier 2013. On parle pas mal du détroit d’Ormuz, cette petite bande de mer qui voit passer 17 millions de Baril de pétrole par jour, soit 22% de la consommation mondiale actuelle.

Source: http://www.usinenouvelle.com/article/le-detroit-d-ormuz-cristallise-les-inquietudes-de-l-institut-francais-du-petrole.N190633

Il semble que l’iran s’intéresse pas mal à la région et qu’on y observe des mouvements de troupe !

J’avais déjà entendu Yves Cochet parler du détroit d’ormuz dans une conférence au parlement européen en novembre 2012. Si les iraniens décident de miner le détroit. On est devant une crise majeur du pétrole dans le monde !

Dans cette même conférence,  , indique que l’union européenne a des réserves de pétrole pour 120 jours. Voilà donc le temps qu’une crise pétrolière ne doit pas excéder !

Démographie de l’Arabie séoudite

Il y a une chose dont je n’avais encore jamais entendu parlé et qui a été évoqué au début de cette conférence au parlement européen en novembre 2012. C’est le fait que l’arabie séoudite est un des principaux consommateur de pétrole. Pour eux, ce n’est pas grave, c’est également un des principaux producteur. Mais ce qui change la donne, c’est que la population de ce pays est en pleine explosion. Ainsi le pays deviendra de moins en moins exportateur !

=> Donc ça change la donne pour les autres. Même s’il existe des réserves importante. Peut être qu’elle ne seront pas disponibles quand même.

A mon avis les facteurs politiques sont nettement plus fragiles que les bête calculs… on a des réserves… et voilà on les réparti partout. Quand une ressource devient rares, on sait très bien que ça réveille, les nationalismes. Que l’on ne partage plus !

=> à creuser !

Le coût de l’inaction

Souvent on comptabilise le coût d’un investissement. Mais rarement, le coût de l’inaction. Si l’on ne fait rien est-ce que ça ne va pas nous coûter plus cher ???

Dans cette conférence au parlement européen, on nous dit qu’en 2000, l’europe consacrait 1% de son PIB pour importer des énergie fossile pour faire tourner l’économie. En 2011, cette part est passée à 4%. L’europe est de plus en plus dépendante en énergie de l’extérieur. Surtout de la Russie !
On passe de 100 milliards en 2000 à 500 milliards en 2011. Ainsi on peut dire que l’économie européenne à perdu un flux financier proche de 40 milliards par années ces 10 dernières années.

Est-ce qu’avec tout cet argent, on aurait pas mieux fait de financer la transition ? D’isoler les batiments. On peut aisément économier 60% de l’énergie d’un batiment en l’isolant !

Noé n’a pas construit son arche sous l’eau !!! Il faut agir en avance !

D’ailleurs, d’après les simulations faite en wallonie, il ressort que la formation des corps de métiers capables de faire ces isolations, de concevoir des batiments zéro énergie est primordiales. La formation ça prend du temps. Il faut agir tout de suite.

Dans les autres simulations faite en wallonie, on remarque que si l’on rapproche la population de son lieu de travail. On évite beaucoup de déplacement inutile et on économise ainsi 20% d’énergie !

L’effet de la relocalisation n’est donc pas négligeable.

C’est un facteur important de la transition.

Conclusions

Le scénario du film me semble tout à fait plausible sur le choc qu’un événement soudain peut provoquer. Je pense que la fin du pétrole conventionnel est beaucoup plus proche que ce que la plupart des gens ne pensent.  Vers 2020 ?

Les compagnies pétrolières sont déjà en train de passer à la suite en passant à l’exploitation du pétrole des sables bitumineux.

Mais ensuite, on va très vite arriver au bout de ses réserves. Depuis le premier choc pétrolier, le prix du pétrole ne cesse d’augmenter, ce qui permet à des réserves inexploitable économiquement de le devenir.

Mais jusqu’à quand cette logique peut tenir ?

J’ai l’impression que l’on va faire le pas du pétrole issu de sable bitumineux, (c’est déjà en cours) mais qu’enseuite passer le pas du schiste bitumineux ne sera pas possible.

A ce moment, il y a deux options. Soit le solaire devient vraiment un acteur majeur dans l’énergie. Soit le charbon augmente largement sa place.

Il ne faut pas oublier que 40% de l’électricité mondiale est déjà faite avec du charbon. Ainsi, va continuer, ce qui est une catastrophe pour les émissions de gaz à effet de serre. Le charbon émétant du méthane lorsqu’il brûle, ce gaz a 20 fois plus d’effet que le Co2 sur l’effet de serre !!

Pour passer le cap de la fin du pétrole dans l’automobile, on va remplacer moteur à essence par des moteurs électrique. On aura des abonnements mobilité. On choisira le véhicule adapté à chaque usage. On aura des voitures électriques pour les trajets quotidiens et des hybrides pour les grandes distances. (peut-être aussi des voitures à gaz. En argentine au début des années 2000 c’était courrant pour contourner le pétrole)

La voiture électrique à l’avantage de se passer de pétrole… mais ne se passe pas de combustible fossile… Derrière il faut bien faire l’électricité. A l’échelle mondiale se sera de l’électricité au charbon. La France sera le seul pays à avoir une source majoritairement nuclaire…  mais le parc actuel ne suffira pas ! … Les centrales à gaz vont proliférer ces temps surtout dans les pays anti-nuclaire.

Bref.. l’avenir est à la voiture au charbon !

Mais je préférerai largement la voiture solaire…. le vélo… et j’espère que cette époque sera là aussi pour mettre en avant se genre de solutions.

Il y a plein de choses qui se font dans le solaire ces derniers temps. Le photo voltaique n’est pas le seul moyen d’utiliser l’énergie du soleil.

Des pistes intéressantes arrivent ces temps avec notamment la « Photolyse ». Le soleil est utilisé directement pour séparer l’hydrogène de l’eau. Ainsi, on obtient de l’hydrogène que l’on peut stocker et l’utiliser quand on veut dans une pile à combustible.

Peut être qu’une partie du monde roulera à la voiture à hydrogène produit par des panneaux solaire ?

Un prochain événement déclencheur ?

Quand au prochain choc, difficile de savoir quand et que sera-t-il ?

On a eu des chocs pétroliers, des chocs nucléaires….  quand est-ce que le solaire prendra ? au prochain de ces chocs ?

Attentat ? embargo ? guerre dans un pays producteurs ?

Les krachs financiers ne changent rien, en général c’est plutôt un frein à l’économie et donc à la consommation de pétrole. Le prix du barril chute avec la demande… ce qui permet de faire comme si on remontait dans le temps de quelques années ! Ce n’est pas une crise financière qui va faire un changement structurel de l’approvisionnement en énergie.

Quel sera l’événement qui fera la fin du pétrole ?

Sheikh Yamani : « L’âge de pierre ne s’est pas terminé par manque de pierres. L’âge du pétrole ne s’achèvera pas avec le manque de pétrole »135.

Ma liste de liens à propos du pétrole

et encore quelques pdf..

http://peakoil-europaction.eu/L%27europe_picp%C3%A9trolerBrochure_FR_GND%20LR.pdf

http://peakoil-europaction.eu/Rapport%20Annexe%201_R%C3%A9serves%20et%20production.pdf

http://peakoil-europaction.eu/Rapport%20Annexe%202_Zoom%20sur%20l%27Europe.pdf

http://peakoil-europaction.eu/Rapport%20Annexe%203_Classification%20hydrocarbures.pdf

Le bon sens au service de l’économie d’énergie


ampoule.jpg A notre époque on discute beaucoup d’économie d’énergie. Naturellement l’éclairage est un sujet de discussion récurrent où chacun a un bon conseil a apporter pour économiser de l’énergie.

Très souvent on nous bassine avec le remplacement des ampoules à incandescence par des ampoules « économiques ».

Il me semble que l’on oublie souvent une solution simple et efficace pour s’éclairer de manière économique.

Cette solution miracle, c’est: le soleil !

Et oui, c’est tout bête, c’est tellement évident qu’il fallait y penser. On peut s’éclaire au soleil plutôt que de s’éclairer à l’ampoule électrique !

Je vois tout de suite arriver mes détracteurs:

Mais c’est nul ton truc, si on utilise des lampes c’est par ce qu’il fait nuit, par ce qu’il n’y a pas de soleil….

Vraiment ?

C’est vrai qu’il parait stupide d’allumer la lumière quand il fait jour. Personne n’est assez stupide pour faire un truc pareil!

Vraiment ?

Personnellement, je crois que la stupidité est vraiment beaucoup plus présente que ce que l’on croit !

Je connais pas mal de salles de bain borgne où il faut allumer la lumière la journée, je connais des cages d’escaliers d’immeubles où la lumière est allumée tout le temps, je connais quelques bureaux sombres où il faut allumer dès qu’un nuage se pointe…..

toit de magasin.jpg

… et surtout je connais de nombreux centres commerciaux construits sous forme de boite de conserve sans fenêtres.

Ils fait nuit dans ces magasins ? … non.. on utilise des énormes alignées de lampes pour éclairer comme en plein jour. (alors qu’il fait jour !)

Un peu de bon sens

puit de lumière maquette.jpegIl me semble que le bon sens même voudrait que l’on s’éclaire le plus possible à l’aide du soleil.

C’est peu connu, mais il n’existe pas que les fenêtres pour faire entrer la lumière du soleil dans une maison. Il existe de nombreux systèmes:

Le principe est toujours le même. Si l’on veut éclairer une pièce borgne, le plus simple est de faire un un trou jusqu’à la lumière du soleil.

Une fenêtre permet de ne traverser qu’un mur, mais un tube peut faire plusieurs mètres de long et une fibre optique permet d’aller encore plus loin chercher de la lumière.

Avec un peu d’astuce, on peut même combiner un éclairage solaire naturel avec des lampes à LED qui prennent le relai quand la nuit arrive.

C’est ce que l’on peut voir dans cette vidéo du constructeur Parans.

Si l’on veut augmenter l’efficacité du captage de lumière, on peut utiliser un héliostat. Ce mot d’origine grec désigne un miroir qui suit le soleil toute la journée pour s’assurer que la lumière soit toujours dirigée sur l’entrée d’un tube capteur de lumière.

Voici ce qu’il en est dans nos contrées. On trouve même un spécialiste en puits solaires au Locle.

Et dans les bidonvilles ?

Depuis 2007, la majorité de la population mondiale vit dans des villes. Ce que l’on oublie de préciser, c’est que les villes sont de plus en plus des bidonvilles !

Des constructions faite n’importe comment avec des matériaux de récupération. Très souvent de la tôle comme toits. Du coup, pas de fenêtre, pas de vélux !

Les bidonvilles sont sombres.

Mais une équipe a décidé de changer tout ça !

Un mouvement se répand depuis les bidonvilles de Manille, aux Philippines, pour éclairer les maisons au solaire, à l’aide de bouteille en PET.

Le concept est simple. Il suffit d’utiliser des bouteilles en PET remplie d’eau comme capteur et diffuseur de lumière et de les passer au travers des toits.

Pour voir le détail de l’installation de ce genre d’éclairage, voici une petite vidéo d’explication:

Le bon sens est toujours la meilleure solution !

bouteille pet pour éclairer les bidonville au soleil.jpgbidon ville éclairé au soleil.jpg

10 principes régissant la conception de système en permaculture

La Permaculture

Préparé par Wen Rolland

La Permaculture est avant tout une éthique développée dans le but de prendre soin de l’écosystème planétaire.

La permaculture permet de faire la conception de systèmes inspirés par les principes de la nature et encadre l’intégration harmonieuse de l’environnement et des gens. Ces systèmes peuvent fournir une alimentation de qualité, des abris, de l’énergie et satisfaire d’autres besoins de manière durable.

La conception prend en compte la production alimentaire, les structures, les technologies, l’énergie, les ressources naturelles,l’aménagement paysager, les animaux, les végétaux et les structures sociales et économiques. Les principes s’appliquent aux zones urbaines et rurales et s’adaptent à toute échelle de système.

10 principes régissant la conception de système en permaculture.

Le principe de diversité

Le principe de diversité vise à intégrer une grande variété d’espèces de plantes et d’animaux bénéfiques dans la conception. Cela permet l’établissement d’un système stable et interactif de polyculture qui satisfait les besoins de l’homme ainsi que les besoins des autres espèces.

Le principe d’effet de bordure

Le principe d’effet de bordure spécifie qu’en général, il y a plus d’énergie et une plus grande diversité de la vie sur la bordure de deux systèmes naturels différents se chevauche. Sur ces frontières, on peut accéder aux ressources des deux systèmes . Un bon exemple est la bordure entre une forêt et un bassin contenant denombreux plantes et animaux.

Le principe de la planification de l’énergie.

Placer les éléments de votre système de manière à réduire au minimum l’utilisation de l’énergie (y compris les combustibles fossiles et la force de travail humaine). Utilisez l’énergie et les ressources que vous avez, d’abord sur place, puis à l’extérieur du système, aussi efficacement que possible. Sur place les ressources énergétiques comprennent les forces de la nature telles que la gravité,l’énergie éolienne et hydraulique. Cela économise du temps, de l’énergie et de l’argent.

Le principe du cycle de l’énergie.

Dans un système naturel, il n’y a pas de déchets ou de pollution. Le résultat d’un processus naturel devient la ressource d’un autre. Recyclez et réutilisez l’ensemble des ressources, autant de fois que possible.

Le principe de l’échelle

Créer des systèmes à l’échelle humaine. Choisissez de technologies simples et appropriées pour faire fonctionner le système. Créer seulement des systèmes qui sont gérables d’après vos ressources. Commencez petit et travaillez étapes par étapes en vue d’un but idéal.

Le principe des ressources biologiques

Utiliser des méthodes et des processus naturels afin de réaliser les tâches. Utiliser les ressources de la nature (plantes, animaux, micro-organismes) qui sont favorables à la conception du système afin de réduire au minimum l’énergie provenant de l’extérieur.

Le principe d’éléments multiples.

Remplissez chaque besoin vital et fonction essentielle par plus d’un élément, de sorte qu’une défaillance temporaire de l’un des éléments ne va pas arrêter le fonctionnement du système.Il y a presque toujours plus d’une façon de réaliser n’importe quelle tâche.

Le principe des fonctions multiples

La plupart des choses peuvent être utilisées de diverses manières et à différentes fonctions. Une règle en permaculture est de tenter de concevoir trois utilisations pour chaque élément du système. Cela peut économiser de l’espace, du temps et des complications dans tout type de projet.

Le principe de la succession naturelle.

Travaillez avec la nature et les processus des systèmes naturels. Anticipez les développements futurs grâce à la recherche et l’observation lorsque c’est nécessaire.

Le principe de la position relative

Placez chaque élément de votre conception en relation avec les autres, afin qu’ils bénéficient les uns des autres. Par exemple, placer le jardin de fines herbes près de la maison pour faciliter la cueillette d’herbes fraîches pour la cuisine.

Texte repris du document: http://www.scribd.com/wenrolland/d/10959664-Permaculture10Principes

Lui-même basé sur le document : www.idepfoundation.org/download_files/permaculture/Fsheet_Perma_eng.pdf

culture permanente

Il est ennuyant de devoir replanter chaque année des plantes pour pouvoir les manger. Qu’est ce qu’il existe comme plante que je peux garder d’une année à l’autre.

Voici un article à ce propos.

Actuellement dans mon jardin j’ai:

  • la consoude (des énormes massif) On mange les jeunes feuille en beignets.
  • la bourrache (on mange les fleurs)
  • les fraises
  • les framboises
  • les mûrs
  • les taupinambours (il faut que je vérifie cette année.. j’avais vu un tubercule, mais je ne le retrouve plus)
  • la rhubarbe
  • les raisinets
  • les groseilles
  • les noisettes
  • les pruneaux fellenberg
  • les berudges
  • les poires
  • la menthe
  • ciboulette
  • (égopode… c’est pas très bon)
  • oseille
  • oignons blanc
  • raifort
  • sauge
  • thym
  • absinthe
  • surreau

A ajouter (acheter chez kokopelli. Voir le catalogue):

  • arroches voir: http://floradiane.canalblog.com/archives/2007/04/25/4734613.html => ok arroche rouge opéra
  • ail d’ours
  • asperges
  • artichaud
  • brocoli vivace
  • chou d’aubenton
  • bardane => ok Bardane Tokinogawa
  • cardon
  • cerfeuil tubéreux (bulbe à goût sucré chataigne !) !!! feuille toxique !!
  • ciboule de chine
  • épinard-fraise
  • fenouil (j’en ai, mais il ne me semblait pas être commestible)
  • oignon rocambole
  • plantain corne de cerf => ok Laitue Romaine Plantain Cornes de Cerf
  • poireau des vignes
  • pourpier (Il me semble que j’en ai déjà… à voir…) => ok Pourpier Doré
  • La poire de terre ou yacon
  • L’oca du pérou
  • L’apios americana
  • bettrave

A compléter avec la liste des légumes perpétuels d’ekopédia

A voir encore:

Non permanents qu’il me faut encore

  • fèves (planter sept-oct récolter en mai) => ok Fève Witkeim
  • panais à alterner avec les carottes.
  • oignons (je n’ai que des oignons blanc actuellement) à planter dès mars pour juillet. Protège les fraises ! => ok Oignon Densité jaune
  • ail
  • luzerne (pompe à azote vivace. Faucher régulièrement)
  • pois => ok Pois Douce Provence
  • mais doux => ok Maïs Doux Arc en ciel Inca

Non permanents que j’ai

  • poireaux (planter de mai à juillet pour étaler la récolte d’octobre à mars) => ok Poireau Géant d’Hiver (planté fin juin)
  • salade
  • oeillet et souci (1 par mètre. Protège des parasites)
  • radis => ok Radis Rose de Chine (il me semble que ce n’est pas ceux là que j’ai planté !? .. à vérifier)

Les civilisations du nord sont prédatrices

globe terrestre.pngIl y a une réflexion que je me fais depuis quelques temps…

C’est finalement les civilisations qui se sont développées dans le nord de la planète qui dominent les autres… qui les écrasent…. qui les pillent….. Juste par ce que habitant au nord, les contrées sont beaucoup plus hostile à la vie humaine…. Sous l’équateur, il n’y a pas d’hiver…. Dans le nord, il faut se protéger de la rudesse de l’hiver.

Donc on développe un comportement de survie qui inclus la prédation. Il faut se chauffer… on brûle du combustible… Comme rien ne pousse chez nous en hiver… On invente des techniques de conservation…. et maintenant on importe la nourriture d’ailleurs…

Les civilisations du nord ont du s’organiser avec des structures complexes et des outils pour résister au conditions climatiques.

C’est la raison de l’évolution technique.

Alors que les peuples habitants dans les forêts équatoriennes vivent dans le jardin d’Eden…. Tout est offert ! …. ils sont beaucoup plus dans un esprit d’accueil des bienfaits de la nature que dans l’optique prédatrice des civilisations du nord !

Comment aurait évolué les civilisations si la planète avait eu des continents placés en majorité sous l’équateur et des immenses océans au nord et au sud ?

Est-ce que l’on aurait des civilisations beaucoup plus proche de la nature. Avec des valeurs de coopération et d’accueil ?

reservoir_de_petrole_dans_le_port_de_dakar.jpg
reservoir_de_petrole_dans_le_port_de_dakar.jpg
reservoir_de_petrole_dans_le_port_de_dakar.jpg
reservoir_de_petrole_dans_le_port_de_dakar.jpg

 

OUi, il existe des alternatives

super mario monti droit dans le mur.jpgSuite à la chute de Silvio Berlusconi, l’Italie s’est doté d’un nouveau gouvernement.

Le chef de ce gouvernement est, l’économiste, sénateur à vie, ex commissaire européen à la concurrence, membre du Government Sachs (surnom de la banque Goldman Sachs qui emploie beaucoup de politiciens…), j’ai nommé…..

…  Mario Monti, ou Super Mario pour les intimes…

Le 5 décembre 2011, j’ai eu l’occasion de voir sur la TSR son annonce des remèdes qu’il prône pour l’avenir économique de l’italie.

Son discours m’a complètement sidéré !!

Tout en annonçant le relèvement de l’âge de la retraite et un plan d’austérité, il dit:

« Il n’existe pas d’alternative. Les sacrifices d’aujourd’hui nous donnent l’espoir de pouvoir refonder dans les prochains mois, les bases de la croissance…« 

Ce type est suffisamment fort pour avoir réussi à mettre, dans la même phrase, deux concepts qui m’horripilent au plus haut point !

  1. .. Il n’y a pas d’alternative. La fameuse pensée TINA (There IS No Alternative) chère à Margaret Thatcher
  2. .. refonder les bases de la croissance…

Codex_Magliabechiano_folio_70r.jpeg

La croissance est une religion

Tout d’abord, de mon point de vue, la croissance, ce n’est pas la solution, c’est le problème !!

La croissance économique est une religion. J’aurai très bien pu voir Mario Monti, habillé en grand prêtre Aztèque, sur une pyramide et prononcer:

« Il n’existe pas d’alternative. Les sacrifices d’aujourd’hui nous donnent l’espoir de pouvoir refonder dans les prochains mois, les bases de la croissance… » (de notre empire...)

.. Ah et bien tient !! … C’est la même phrase !! 😛

Pour en savoir plus à propos de la décroissance, j’ai écrit tout un « livre web » à ce propos.

Ouverture d’esprit

En second point, je déteste les gens qui ont l’esprit borné, qui n’ont aucune imagination.
… Ou qui ont peut être une idée derrière la tête pour opprimer les gens…. Mais je ne crois pas à la théorie du complot.

L’arme la plus puissante dans les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé. (Steve Biko)

Je pense qu’il y a une colonisation de l’imaginaire. Un martelement de la pensée unique qui nous empêche de voir autrement, de découvrir le champ des possibles. C’est la stratégie employée par la publicité.

idee.pngAvoir de l’imagination n’est pas facile.

Voici un petit exemple simple:

Si je vous dis vélo… Je suis certain que l’image qui se forme dans vos pensées est l’image d’un vélo avec une selle…

Or, mon vélo n’a pas de selle. C’est un vélo couché, avec un siège confortable !

Quand on a une tête en forme de marteau, on voit tous les problèmes en forme de clous…

Il y a de nombreux économistes qui pensent et font croire que notre système actuel est un état naturel des choses.

Par exemple, Alain Minc a déclaré:

« Le capitalisme, ne peut s’effondrer, c’est l’état naturel de la société. La démocratie n’est pas l’état naturel de la société, le marché oui.« 

Personnellement, je ne suis pas d’accord avec cette affirmation, je pense que l’état naturel des choses peut toujours être modelé. Ce n’est pas un absolu. On peut rendre un système naturel. Ici c’est le cas avec le concept de marché.

Le marché est toujours mis en avant comme étant la solution miracle à tous les problèmes. Puis quand on aimerait creuser un peu plus le fonctionnement d’une économie de marché, les économistes tombent vite dans l’irrationnel !

C’est la main invisible décrite par Adam Smith qui est responsable de la bonne marche du marché !

TheFableOfBees-Mandeville.jpegOr, il existe d’autres manières de voir: on peut voir un système économique comme un système collaboratif. La théorie des jeux permet de comprendre, de façon mathématique le marché.

Un système collaboratif est un système qui fonctionne avec très peu de règles simples et un grand nombre d’acteurs. Pour qu’un tel système fonctionne avec beaucoup d’acteurs, il doit sembler être naturel !

C’est une simple question d’assimilation des règles.

Pensez aux règles qui régissent un giratoire. C’est simple ! ça devient naturel !

Dans un système capitaliste, les règles de bases sont la concurrence et le profit individuel. (N’oublions pas que Mario Monti était garant de la concurrence dans l’union européenne !)

Ce sont des règles égoistesAdam Smith a expliqué que c’est grâce à cet égoïsme que le système capitaliste fonctionne. C’est ce qui permet d’obliger les gens à se spécialiser dans ce qu’ils savent le mieux faire et ainsi à collaborer.

Adam Smith s’est lui même inspiré des travaux de Bernard de Mandeville et de sa fable des Abeilles.

Les vices privés, forment les vertus publiques.

Nous utilisons donc un système collaboratif parmi d’autres.

Ce système semble naturel. Mais on pourrait décider de changer les règles.

Par exemple. Au lieu de baser l’échange en fonction du prix le plus bas, on pourrait décider de fixer les échanges en fonction du coût énergétique le plus bas.

Ainsi, on change la forme du système. Au lieu de faire venir des objets de Chine, on relocaliserait toute l’économie !

organize.pngQuand on change les règles de base d’un système, on ne sait jamais trop vers quoi on va. On assiste à un effet d’émergence. La création d’une nouvelle chose qui vaut plus que la somme de ses composantes.

C’est exactement le contraire de ce que disait Margaret Thatcher:

La Société n’existe pas, il n’y a que des individus, des hommes, des femmes et leur famille.

Donc vraiment, je n’ai pas du tout les mêmes idées qu’elle !

Comme j’ai déjà beaucoup écrit, je vais conclure par une citation de Louis Pauwels:

Les esprits c’est comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu’ils sont ouverts…

J’espère que ça pourra inspirer quelques personnes…

Post-Scriptum:

Heu… Super Mario.. si tu as la chance de lire un jour cet article… Je vais être sympa. Je vais t’aider. La solution à tes problèmes de dette est probablement déjà bien amorcée dans le film dont voici le résumé…… On a le droit de changer les règles du jeu !

Tu viens changer le monde avec nous ?

décroissance pour notre salut.jpgViens changer le monde avec nous !

Tout prochainement, en collaboration avec Théo Buss (journaliste, théologien, formateur d’adulte), j’organise un cours à l’université populaire sur le thème de la décroissance.

La décroissance est un mot dont on entend de plus en plus parler ces derniers temps…

C’est un nouveau projet de société qui propose de changer de système économique, de sortir d’un système basé sur la croissance économique.

Une croissance infinie dans un monde fini n’est pas possible !

La décroissance touche à tous les sujets

penser un autre monde.jpgSous le vocable de décroissance on trouve de nombreux sujets (économie, monnaie, agriculture, écologie, énergie, transports, réduction du temps de travail….).

Les objecteurs de croissance sont des gens qui ne croient plus au dogme de la croissance économique infinie pour résoudre tous les problèmes. Ils se regroupe dans des ROCs, des Réseaux d’Objecteur de Croissance.

Ils ont précisé dans un manifeste du ROC-Suisse, ce que représente la décroissance pour eux.

Inscris toi au cours à l’université populaire

Une partie grandissante de la population est prête à faire quelque chose pour changer notre civilisation, mais elle ne sait pas comment s’y prendre. Alors que faire ?

Le but de ce cours est de trouver des pistes pour savoir concrètement que faire !

Dans un premier temps nous allons étudier certaines pistes existantes, des alternatives à notre système actuel. Puis, nous tenterons de trouver des solutions à partir des connaissances et expériences de chacun: réseaux de solidarité, transports peu énergivores, réduction des nuisances, système économiques alernatifs, etc…

Bienvenue à la décroissance pour améliorer notre qualité de vie.

Le cours que nous proposons aura lieu à l’université populaire à:

Cours de 2012:

Cours passés en 2011:

Alors inscris toi !

Si la décroissance ça ne te parle toujours pas… voici mon livre web à propos de la décroissance. Tu y verras peut être un peu plus claire !

Alors à bientôt lors de notre cours !

le saint graal de l’énergie

Le Saint Graal de l’énergie……. l’eau !

Ces temps, le sujet à la mode c’est l’énergie. Partout on fait débat sur les sources d’énergie, du nucléaire au solaire en passant par l’éolien.

appareils à oxydoréduction.jpgTout le monde est à la recherche du saint graal de la source d’énergie. Tout le monde est à la recherche d’une énergie, abondante, propre et bon marché.

Dernièrement, je suis tombé sur un magasin vantant les mérites d’appareils alimentés à l’eau !

Le voilà, le saint-Graal !

Comme il est dit dans les arguments de vente:

Oui, oui, vous avez bien lu, ils sont alimentés par de l’eau. Pas besoin de piles, ni de soleil, ni de barres d’uranium ou encore de vent. Juste de l’eau !

C’est révolutionnaire !

Au premier abord, oui. Puis j’ai trouvé ça totalement stupide !

Pas si révolutionnaire

Le marketing de cette annonce va même jusqu’à dire « …faites un geste pour la planète… » or, c’est droit l’effet inverse qui va arriver si vous acheter ce pack contenant:

  • un réveil
  • une calculatrice
  • un thermomètre

En effet, cette source d’énergie n’est pas révolutionnaire du tout. C’est une simple application d’une réaction d’oxydo-réduction.

Ouais, c’est la nouvelle version de la pile faite avec des patates ou des citrons que certains ont déjà fait dans leur jeunesse.

Cette technique permet de produire une toute petite quantité d’électricité, juste suffisante pour alimenter des appareils qui consomment peu, comme des afficheurs LCD, de réveil, de calculatrice, de thermomètre…..

Comme par hasard, les mêmes appareils que dans cette offre aléchante !

Le drame

AJ_Recycling_Bin.pngDans cette histoire, le drame, c’est qu’à défaut de devoir changer la pile de l’appareil, on ne peut plus rien changer. Cependant, dans une réaction d’oxydo-réduction, il y a bien le mot réduction. Il y a bien un morceau de matière qui se réduit à peau de chagrin. Un morceau d’électrode qu’il faut changer quand il est consommé.

Or, ces appareils sont conçus dans l’esprit de l’obsolescence programmée. On ne change pas la pile… on change l’appareil !

Donc finalement, sous couvert de faire un geste pour l’environnement, on fini par produire encore plus de déchets et pour faire quoi ?

…. alimenter un thermomètre ?

Le drame bis…

En plus d’avoir un appareil alimenté par une source d’énergie qui n’est pas si fantastique, il y a un autre drame.

Pour le trouver, il faut se mettre à réfléchir, à sortir du cadre de réflection imposé. Ce cadre qui nous pousse à chercher la source d’énergie parfaite.

Finalement, pourquoi est ce que l’on a besoin d’une source d’énergie ?

Quand on me parle de mettre une pile dans un thermomètre, je rigole !! A quoi ça sert ?

Tout les jours quand je vais me baigner dans le lac, je mesure la température avec un thermomètre qui n’a pas de source d’énergie !

Ou plutôt, qui a pour source d’énergie, le milieu ambiant.

montre.jpgEt oui, un thermomètre, ce n’est finalement qu’une barre d’un liquide qui se dilate avec la chaleur! (du mercure ou de l’alcool)

En ce qui concerne le réveil, moi je rigole, je n’en ai pas besoin, ça fait 3 ans que je n’ai plus de réveil, que je me programme moi même à l’heure à laquelle je veux me réveiller. Et ça marche !

Et sinon, pour avoir, l’heure, j’ai ma montre gousset dont la source d’énergie est un ressort. Un ressort que je remonte tous les jours. ça doit me prendre au moins 10 secondes par jour.

Quand à la calculatrice, allez, je vais être gentil. Je vais dire qu’effectivement avec un cerveau attrophié qui ne sait plus calculer, il vaut mieux avoir une aide d’un cerveau électronique.

Mais dans ce cas, le mini panneau solaire me semble être une technique éprouvée qui fonctionne depuis longtemps pour alimenter les mini-calculatrices.

L’ère du gaspillage d’énergie

Picswiss_FR-13-64.jpegCet exemple du pack faussement écologique n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Alors que l’on est dans une période où l’on a jamais autant parlé d’économie d’énergie, il me semble que nous sommes dans une période où nous agissons de plus en plus paradoxalement à propos de notre rapport à l’énergie.

Un des exemples, les plus frappant que je trouve, est cette tendance qu’il y a, à remplacer des funiculaires par de vulgaires ascenseurs.

En effet, le principe du funiculaire, c’est simple, c’est une cabine qui fait contre-poids avec l’autre. Ce qui permet de les actionner avec un minimum d’énergie. Même parfois cette différence est apportée en remplissant un réservoir avec de l’eau (usée parfois). (comme celui de Fribourg en photo ci-contre)

Ainsi, il y a un siècle on savait construire un véhicule capable de gravir rapidement de haute montagne sans avoir besoin de source d’énergie externe !

Actuellement on remplace ces systèmes astucieux par des systèmes avec une seule cabine treuillée, donc un ascenceur. Ceci souvent pour des raisons d’économie d’argent sur les cabines !!!

Un autre exemple, concerne l’éclairage. Pourquoi est-ce qu’il y a autant de magasins qui n’ont pas de fenêtre ? On éclaire jour et nuit des batiments tout simplement car on a pas fait de fenêtres !

Même dans les pièces borgnes il est possible de faire parvenir de la lumières solaire. Il existe des systèmes pour ça, et ça ne consomme pas d’énergie.

Playdoyer pour les astuces énergétiques

Pourquoi est ce que l’on arrive à être autant stupide ? Je suis pour que l’on favorise les astuces énergétiques, et que l’on réfléchisse à ce que l’on fait quand on invente des gadgets inutiles !

Les inventions du néolithique sont les meilleures.

Vive la roue !

… et tous les dérivés de la roue. Par exemple les roulements à bille. C’est un truc simple, qui fonctionne terriblement bien… et qui diminue considérablement l’énergie dont on a besoin pour une tâche donnée.

Le vélo utilise abondamment le principe du roulement à bille !

Vive les techniques du néolithique !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8
Scroll to top